-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

Partagez










 

 Mission Temporelle : L'émissaire du chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 162

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockJeu 25 Mai 2023 - 22:19
La bataille faisait rage et son destin reposait sur les fameuses capacités d’improvisation de Zev. Si le terrien ne brillait pas pour son physique modeste, il demeurait capable de remplir ses missions avec brio. La preuve, il parvint, seul à retenir le maître du mal là ou le duo de jeunes saiyans n’avait pas tenu une minute. Biensûr, l’effet de surprise que provoquait la deShotto jouait pour beaucoup dans la réussite de ses offensives, l’originalité était aussi un atout. Mais Piccolo n’était pas en mesure d’en prendre pleinement conscience, il demeura focalisé sur sa technique pendant une bonne minute. Il ne fut pas dérangé, rassemblant rapidement le ki nécessaire pour faire feu. Il communiqua par la pensée avec Zev afin de surprendre le plus possible son adversaire.

*Je tire, attention !*

Il braqua soudainement son index et son majeur joint vers le démon, tirant une salve d’une puissance absolument délirante. Mais au même moment, un bruit sillant vint ébranler sa précision, assez pour qu’il trésaille malgré sa posture statique, dégradant légèrement la qualité de son coup. La teneur du boucan aurait été suffisante pour assommer un namek non averti, Piccolo était heureusement un guerrier expérimenté et particulièrement solide, il maintint son attaque. Le makankosappo transperça l’une des clavicules du diable, une blessure moins grave que prévue, mais toujours handicapante. Le confrère de Dendé ne fut pas en mesure de crier victoire, il ne se contenta de crier tout court, se roulant par terre de douleur.

« ARGHHHHHHHHH ! »

L’horreur résonnait dans son crâne, l’immobilisant totalement. En plus d’une grande fatigue, le Z-warrior était temporairement paralysé.

Il ne se redressa que quelques instants plus tard, peut être après quinze secondes de torture. Il leva le nez et remarqua que Mal’Ganis était encore en état de combattre, tout comme Zev. Il remarqua qu’au contraire, Paradisezetsu était aux abois, visiblement inconscient après ce que le maître des lieux lui avait fait subir. Bien décidé à sauver son camarade, le Namek décolla dans sa direction tout en détachant sa cape. Il comptait la lancer à haute vitesse vers Mal’Ganis pour le perturber et libérer le jeune homme de son entreprise.

« Prends ça ! »

S’écria le colosse, le souffle court.

Le vaste tissu blanc parcourra rapidement la distance le séparant du mauvais avant d’être écrasé et détruit par un météore d’un mètre envergure. C’était une pluie infernale ! Ce monstre pouvait l’incanter aussi vite ? Cela signifiait que le champ de bataille allait être recouvert de golem infernaux ! C’était la technique dont parlait Zev, la plus puissante !

« Merde ! Recule ! »


Ordonnât-il au terrien tout en glissant lui-même en arrière pour éviter d’autres projectiles. Le ciel leur tombait sur la tête, les éléments n’étaient pas à leur avantage. Et alors qu’il était protégé par sa technique, Mal’Ganis consomma littéralement l’âme du pauvre saiyan, sous les yeux impuissants des time patroller. Autant dire qu’une seconde profonde détresse atteignait Piccolo, lui qui misait sur l’intelligence du duo pour rester à distance des combats trop difficiles.

« Oh non… »

Braillât-il misérablement en serrant les poings. Il ressentait la puissance du démon revigorée, ses blessures semblaient disparaitre. Le rival de Son Goku profita de ce semblant de temps mort pour rejoindre Zev et se réorganiser.

« J’ai tout donné dans ma dernière attaque et il s’est partiellement regénéré. Il va falloir trouver quelque chose de plus puissant. »

Il avait le souffle court, il transpirait à grosses gouttes, il avait déjà perdu une grosse quantité d’énergie en utilisant un clone et son special beam canon.

« Quand je me suis confronté à des adversaires de ce niveau. La solution fut souvent la plus simple : l’envoyer vers le soleil. »

Bien que les nuages cachassent sa présence, l’astre roi demeurait le point central de tout système planétaire. Le Namek était convaincu de pouvoir vaincre le démon en le carbonisant. Néanmoins, peut être que son associé disposait d’un meilleur plan.

« Tu as une meilleure idée ? »

Il préférait attendre l’avis de son collègue, ils n’avaient plus vraiment le droit à l’erreur. Avec leurs deux alliés de perdus, ils étaient fatalement les prochaines cibles du Nathrezim.

namek
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Male Age : 28
Date d'inscription : 26/03/2023
Nombre de messages : 6
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 3


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Magie élémentaire | Zanzoken
Techniques 3/combat : Regénération | Désintégration
Techniques 1/combat : Makankōsappō

Seuls envers et contre tous Empty
Buu
Buu
Majin
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2021
Nombre de messages : 49
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Regénération | Magie
Techniques 3/combat : Super-Magie | Colosse
Techniques 1/combat : Majin Buu

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockJeu 25 Mai 2023 - 22:20

Un hurlement sourd vint soudain ébranler les plaines désolées. Il s’agissait d’une vibration ampli d’énergie, palpable par tout être qui s’y trouvait sensible. Quelque chose n’allait pas, quelqu’un venait d’intervenir. Ce n’était pourtant pas un allié des time patroller, ni de la légion ardente, il s’agissait d’un électron libre, libre et un peu autiste.

A quelques mètres du champ de bataille se forma une boule d’éclairs crépitante, cette dernière gagna en ampleur jusqu’à devenir un portail menant l’on ne sait où. Cette étrange porte dimensionnelle fut celle qu’emprunta Majin Buu pour rejoindre cette pauvre planète. Voilà une bien mauvaise nouvelle, si l’invasion des démons de Mal’Ganis n’était pas un malheur suffisant, voilà maintenant que le djinn autrefois au service Babidi faisait son entrée. Ce dernier zieuta quelques instants les environs, ignorant un temps les protagonistes. Il scrutait le ciel, la terre et sonda les ki environnant à la recherche de quoi que ce soit d’intéressant.

Il s’en souvenait, Buu se souvenait de la planète Wulhut IV, ce monde magnifique qu’il avait survolé avec son ancien propriétaire. C’était autrefois une zone pleine de vie et d’animaux succulents. Il se souvenait aussi y avoir mangé des flancs délicieux parfumés à la framboise. S’il avait choisi de venir ici, c’était dans l’espoir de déguster d’autre de ces bons plats tout en s’amusant avec la population en faisant des bêtises. Mais voilà ce qu’il découvrait : Des étendues vides et moches, il n’y avait rien à manger à part des démons sveltes et un grand père humain plutôt charmant.

Il était donc déçu, vraiment de mauvaise humeur et passablement ennuyé. Il avait faim et n’avait rien à manger. Et comme si cela n’était pas suffisant, son puissant cri n’était pas une faculté dont il pouvait faire usage très régulièrement, c’était fatiguant et il ne pouvait que très difficilement calculer l’endroit ou il souhaitait se rendre. En fait, il avait eu un gros coup de bol en ayant atteint la destination désirée. Si crier très fort était un moyen de transport convainquant, tout le monde l’utiliserait, pas vrai ?

Il fit deux pas en avant, se baissa et passa sa main sur le sol pour vérifier ce qu’il voyait : c’était bien de la merde. Il se redressa, de très mauvaise humeur maintenant et interpella les combats en s’approchant d’eux, autant Zev que Mal’Ganis.

« Grah ! Qui c’est qui a fait ça ? j’ai faim ! Donnez-moi à manger ou je vous tue tous ! »

Il pouvait manger ou boire, si personne ne répondait à ses besoins, il comptait bien massacrer toute la population de la planète et la détruire ensuite. Et connaissant la puissance apocalyptique de super buu, il ne valait mieux pas miser sur une fuite en courant. Mais pour le moment, la créature antique restait immobile et passive. Qui allait réussir à amadouer Buu ?

Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 55
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Main Gauche

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockMar 20 Juin 2023 - 13:24
Des erreurs. Plus le temps passait et plus Zev faisait des erreurs. Il pouvait y découvrir un sentiment d’injustice. Les informations qu’il considérait comme acquises ne l’était pas. En l’occurence : ses réflexes s’étaient amoindris. Ce qu’il savait évitable ne l’était plus. Tout simplement parce qu’il ne pouvait plus l’éviter. Il redécouvrait ses limites en temps réel, face au danger. Face à l’ennemi. Ce n’était pas Mal’Ganis qui avait interrompu sa chorégraphie aérienne à l’aide de ses extensions. C’était l’âge qui attaquait ainsi Zev. Il l’avait vérifié. Mais il ne pouvait vérifier la véracité de sa faiblesse. Que pouvait-il encore faire ? Que ne pouvait-il plus faire ? Certains à son âge font encore des acrobaties. Ils se courbent, ils sprintent, ils roulent, ils dansent. D’autres étaient des légumes vingt ans avant d’arriver jusqu’à son âge. C’était pas beau de vieillir. Au moins il pouvait être heureux d’une chose. Il avait accéléré la mort de Paradizetsu. Neiyak était mort. Paradizetsu était mort. Ils ne valaient rien. Ils ne valaient plus rien du tout. La satisfaction de savoir qu’il y avait une vie en trop de moins dans le monde. La possibilité de se rapprocher petit à petit d’un silence constant permettant de regarder Succession sans interruption. C’était là un petit plaisir de la vie. La mort des jeunes. Il militait contre la surpopulation, un jeune à la fois.

Les yeux de Zev s’écarquillent alors que son visage rougit sous l’effet de l’étranglement. Son coup un peu plus, se faisant trancher au niveau de l’épiderme et libérant du sang sur son bel uniforme. Pourtant, il ne semble pas trop se débattre. Sa bouche se met alors à grimacer. Soufre-t-il ?... Non, il, euh, il semble qu’il ne fasse que plisser les lèvres dans la direction bientôt prise par les lasers. Le pittoresque de la situation devait avoir été la source du rire de Mal’ganis, mais Zev ne semblait pas en avoir grand chose à faire. Sa dignité n’avait jamais été plus présente que ça. Il était un pauvre petit vieux qui n’en avait plus rien à foutre. Il pouvait se permettre de péter dans l’ascenseur sans conséquence. La douleur subie par le seigneur de l’effroi lui permet enfin d’être libéré et il tombe sur le capot de sa propre voiture, qui fuit bien vite le corps-à-corps.

”Arghhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh…”

râle-t-il, des années de cigarette transformant ce grognement en grondement… ou ronronnement, laissé à l’interprétation de ceux qui l’écoutent. C’étaient des secousses dans sa gorge qui ressortaient alors qu’il se rapprochait de Piccolo. Respirant lentement et fortement, il resta immobile sur son propre capot avant de rouler vers l’arrière pour reprendre la place de conducteur. Entendait-il les cris de son partenaire ? Il semblait sonné… ou peut-être tout simplement trop vieux pour avoir une ouïe portant suffisamment loin, se rapprochant du Namek avec une marche arrière. Son regard se porta sur lui quand ce dernier se mit à hurler avec indignation face au sort réservé au plus jeune des trois survivants – au moment même où il fut confirmé qu’il ne restait qu’eux deux. Et alors qu’il esquivait les projectiles… il se fit tirer vers l’arrière ! Piccolo venait de se faire entraîner sur la banquette arrière de Scorsese dont le capot venait de se rematérialiser, transformant l’infernal orage en simple gros orage, les deux compatriotes se trouvant protégé dans l’obscurité. Éclairé partiellement par la lumière couleur Makankosappo de sa cigarette, Zev écoutait Piccolo lui proposer son plant, sortant des mouchoirs de la boîte à gant pour enlever le sang qui sortait de ses plaies.

Il vient de faire un trou noir. Je pense qu’il pourrait s’échapper de toute tentative de se retrouver vers le soleil.

Beaucoup d’ennemis de la Z-Team ayant fini leur vie dans une boule de feu et d’hydrogènes faisaient partie de ceux qui étaient incapables de se téléporter. Mal’ganis n’était pas catégorisable comme un individu si immobile. Il était lent de corps – mais sa magie pouvait le transporter sur de longues distance, aisément. Zev avait répondu avec une petite voix, sa trachée ayant été trop compressée à son goût. Il sortit alors de sa poche un sachet. Un sachet contenant des sortes de bonbons de couleur… et bien, prismatiques. Comme si elles changeaient en fonction de l’angle d’observation. Il en sortit un du sac avec parcimonie.

Mmh…

C’était de la Finite. Un stock avait été présenté au Roi Cold, il y a de cela bien des années. Normalement, elle avait la forme de poudre. Mais avec un peu de verni comestible, Zev en avait fait des bonbons. Interdite par la patrouille temporelle, elle pouvait être néanmoins utilisée par ses troupes. En effet, cette poudre permettait tout simplement de manipuler le temps. Repousser sa date de mort, se démultiplier à l’aide du libre-arbitre multiversel, rajeunir, vieillir, revivre, voir les particules sous forme de cordes… C’était un temps trafiqué, tout simplement. Il posa le bonbon dans les mains de Piccolo.

Prends ça et retourne dans le vaisseau… Jette ça dans le moteur. Normalement, il se mettra à accélérer… et à ralentir. Cela l’amènera à… traverser le temps et tu… pourras rentrer à Conton-City sans… te faire poursuivre.

Sa gorge endommagée semblait l’empêcher de dialoguer correctement. Il parlait bas et prenait trop souvent des pauses pour reprendre son souffle. Il posa alors ses mains sur les deux côtés de sa tête avant de –

SNAP !!

– se la craquer.

HHHHHHHHHH !!.

Il semble s’être rétabli le cou. Zev regarda dans le vide un instant, avant de ranger son sac, d’ouvrir les portes avant et arrière pour se permettre à lui et à son allié de sortir de la voiture dans leurs directions établies… et de prendre un parapluie.

”Bonne chance.”

Buu. Zev avait vu Buu. Il avait pris un spray anti-majin et l’avait mis dans sa poche. Il était requis de tout patrouilleur d’avoir du Majinicide, Buu et ses descendants étant capable d’apparaître dans n’importe quelle mission à l’aide de leurs simples crises de nerf, il était tout à fait nécessaire d’avoir un moyen de repousser les envahisseurs de chronologie. Mais heureusement, comme tous les Buu’s, Buu était facilement manipulable. Il suffisait juste à Zev de prendre son portable et – oh, Tempo venait de lui souhaiter une bonne fête des pères !

Zev était en train de marcher vite sous la pluie explosive, regardant son portable avec un sourire niais et plein de bonne humeur. Ce qu’il venait de voir devait lui avoir refait sa journée ! Voir le vieil homme avec une moustache élevée dans ses coins était un spectacle bien, bien rare. Et il garda son sourire alors qu’il se rapprocha de Buu, avant de relever le parapluie au-dessus de la tête du Majin, voulant lui montrer son portable tandis que ce dernier tentait d’interpeller tous les participants. Les explosions continuaient autour d’eux alors que le bruit du trou noir proche de Mal’ganis grinçait dans l’air. Mais heureusement, Buu était capable de l’entendre. Probablement. Il pointa du doigt Mal’Ganis.

”C’est lui qui a tout cassé, Buu ! Il a tout ruiné ! Et j’ai un truc à te proposer ! T’as faim ?”

Il tapota alors sur l’application de galerie de son téléphone, trouvant rapidement un dossier nommé “en cas de Buu”, amenant lui à une série de photographies. Technophobe comme l’était quelqu’un de son âge, il devait parvenir à voyager dans cet espace numérique par réflexe plus que par maîtrise de l’écran tactile. Les photographies présentaient Zev dans des vêtements plus confortables que son costard habituel, des polaires, des t-shirts, des chemises-shorts-tong à côté d’un barbecue. Sur chaque photo, il était content de lui, tenant dans ses mains un plat. Zev était fin cuistot, et sans faire carrière, il se débrouillait pas mal en cuisine comme père séparé. si l’on se fiait à ces photographies. Oh, les belles lasagnes ! Oh, les magnifiques pains perdus ! Qu’était-ce ? Un vivaneau grillé au barbecue ? Splendide ! Et plein d’autres images de ce genre. Sucré ? Salé ? P’tit dèj ? Dîner ? Zev semblait apte à tout concevoir !

”J’te propose un marché – tu lui casses la gueule, et je te cuisine c’que tu veux, mon gars. Ça te dit ?!”
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1024
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 31
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockDim 2 Juil 2023 - 16:47
L’affaire était pratiquement pliée. Les deux zouaves avaient été éliminés l’un après l’autre - une mise en bouche un peu mince, mais suffisante - et il ne restait maintenant plus que l’élite de la Time Patrol. Ces deux individus agaçants allaient être évincés une fois pour toute du paysage, car malgré leur insignifiance certaine, ils étaient un peu trop bien informés. Les laisser partir était donc hors de propos, et de toute façon aucun d’eux n’échapperait indéfiniment à la crème de la crème des griffes de la nuit.

Repu par l'absorption de cette essence d’une grande bonté et crédulité, la musculature impressionnante du colosse reluisait tout autant que ses prunelles d’une obscurité infinie. D’un rire sardonique, il dévoila ses canines d’un blanc immaculé. Mal’Ganis avait beau être l’un des êtres démoniaques les plus cruels qui soit, son apparence était en tout point impeccable. Même son odeur corporelle, correspondant naturellement à des notes boisées et poivrées, était bien plus enivrante que désagréable.

Le Malin ne comptait pas leur laisser une minute de répit - aussi, voyant la Scorcese emporter les deux compères, il leva le bras dans leur direction. Le vieillard était de toute évidence rouillé, l’homme enturbenté lui paraissait plus malin et dangereux. Il préféra donc se concentrer d’abord sur ce protagoniste à la peau verte. Il fit apparaître une sorte de boue noirâtre sous ses pieds lorsque l’homme quitta enfin le véhicule - la matière s’apparentait en réalité à des sables mouvants : plus on se débat, plus on s’embourbe. Parfait pour retenir quelque temps ce satané gêneur et venir le cueillir d’un bon coup de griffe dans les tripes.

Mais alors qu’il s’étirait de tout son long pour bondir tel un prédateur sur sa proie, une singulière accumulation énergétique distordait subitement l’atmosphère. Qui diable était capable d’un tel prodige si ce n’était lui-même ? Il lança un regard successivement à ses deux opposants, mais au vu des têtes qu’ils tiraient, ça ne pouvait pas être leur œuvre.


*Un énième belligérant ?* S’interrogeait-il alors.


D’un pianotement des doigts dans le vide, une couche d’essence chaotique vint renforcer sa peau d’instinct particulièrement résistante par précaution.

Quel ne fut pas son désarroi lorsqu’un être vivant saugrenu ne ressemblant pas à grand-chose si ce n’est un amas de chair rosé traversa le portail électromagnétique ! Et double surprise - cerise sur le gâteau, même - l’aura qui se dégageait de cet individu était la plus malfaisante qu’il avait ressenti depuis des temps immémoriaux.


*...Ou peut-être un cadeau des serviteurs du Chaos, finalement.* Pensait-il de ce fait, un rictus mauvais s’emparant de son visage.


Surtout que cet énergumène rosacé ne désirait qu’une chose : manger. Ou il promettait la mort de tout le monde ici présent. Le pire, c’est qu’il ne pouvait même pas oser le soupçonner d’être un menteur qui utilise un prétexte aussi stupide pour amadouer puis tromper ses interlocuteurs, parce qu’il avait vraiment l’air d’être mentalement retardé.

Par contre…

L’incapacité du maître manipulateur à rentrer dans la tête de ce personnage haut en couleurs lui laissait un goût amer en bouche. Comment un tel idiot d’apparence pouvait résister à son influence ? Cela n’avait aucune logique. Mais, après tout, les renseignements que possédaient ses agresseurs à son sujet étaient tout aussi absurdes, pour commencer.


*Est-ce que la puissance purement maléfique qui se dégage de lui m’empêche d’avoir une emprise sur sa psyché primitive ?*


Quoi qu’il en soit, ce constat demeurait déplaisant. Bien qu’il ne soit visiblement pas le couteau le plus affûté du tiroir, il était insensible à son contrôle mémoriel tout comme à son charme. Un souci de taille pour celui dont les actions consistent à tromper tout le monde pour mieux les retourner les uns contre les autres.

En voyant l’homme à l’accoutrement classieux se diriger tout naturellement vers le nouvel arrivant comme s’il le connaissait de longue date - tout sourire aux lèvres, un outil de technologie avancée utilisé par certaines espèces de la galaxie en main - le démon prit son envol pour s’approcher des deux protagonistes. Ces “dieux tout-puissant des renseignements” devaient avoir en leur possession tous les secrets de cette grossière créature et il fallait impérativement que le maître des lieux puisse comprendre ce que Zev allait faire pour intervenir.

Se plaçant juste derrière Buu et le serviteur de la Time Patrol (précisément entre leurs épaules, les toisant de toute façon compte tenu de sa taille), ses yeux se plissèrent de malice lorsque ce dernier l’accusait d’avoir tout cassé (bien que son égo soit fortement contrarié par le fait d’être pointé du doigt comme un vulgaire sous-fifre) - ce qui semblait être à l’origine de la contrariété de leur invité surprise. Il y eut certainement d’excellents cuisiniers pour ses papilles jadis habitant cette planète.

Il était de mise que d’utiliser un vocabulaire rudimentaire pour que l’autre dégénéré puisse assimiler un tant soit peu la teneur de ses mots, aussi Mal’Ganis allait faire un effort considérable pour ne pas utiliser lexique sophistiqué. Dans sa mémoire, il cherchait les choses les plus simples à se souvenir de ce dont les êtres humanoïdes raffolent… Difficile de se remémorer des termes dont on se fiche éperdument, étant donné que les Nathrezim ne cherchent pas à leur faire plaisir gustativement parlant (ni du tout, même). Autant rester vague.


Et ce fut un honneur de briser tes amis, ceux-là même qui ont fait disparaître toutes les bonnes choses à manger sur cette planète. C’est un véritable scandale, moi qui venais de créer des montagnes en chocolat et sucreries.


Jamais n’avait-il eu la honte de créer un mensonge aussi insensé et nigaud jusqu’alors. En son for intérieur, son besoin d’étriper ces fichus étrangers grandissait de plus en plus, au même titre que sa colère.

Le méprisable humain commença à faire défiler des photographies de nourriture sur son bazar mécanique. Sentant l'entourloupe tourner en sa défaveur, il ne lui restait plus qu’un seul recours.

Le démoniaque chef de la Légion Ardente accumule une certaine proportion de sa propre énergie avant de la relâcher de telle sorte à impacter l’appareil électronique avec des ondes… qui changent ce qui apparaît à l’écran de son téléphone !

Oooh la jolie salade de betterave ! Les jolies carottes râpées avec des rognons de bœuf ! Les choux de Bruxelles nature sans sauce ! Les tartes aux courgettes et les endives au four ! Un peu de céleri et de fenouil peut-être pour agrémenter tout ça ? !


Et dire que j’avais mis tant d’efforts pour faire pousser des arbres en barbe-à-papa…” Soupirait-il d’un air faussement déçu.


En espérant que le débile morde à l’hameçon. Il ferait un excellent serviteur du Chaos !
Buu
Buu
Majin
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2021
Nombre de messages : 49
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Regénération | Magie
Techniques 3/combat : Super-Magie | Colosse
Techniques 1/combat : Majin Buu

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockLun 3 Juil 2023 - 13:51
Buu voulait manger un gâteau au chocolat, il était venu pour ça, pour se régaler. Et qu’est-ce qu’il recevait ? Une plaine désolée dont les seuls effluves furent celles des cendres. La frustration gagnait progressivement le majin déçu. Naturellement, il ignora totalement la confrontation en cours et s’interposa, réclamant à juste titre sa dose de sucreries. Et comme il n’était pas stupide, le djinn menaça immédiatement de tuer tout le monde si ses désirs n’étaient pas immédiatement comblés. Il bombait le torse et affichait un air mauvais et sévère, il exigeait son dû.

Il y avait à droite un grand gaillard cornu, il portait une armure laide et sombre et se distinguait par son intense mocheté. Il était tout pâle comme s’il allait mourir et avait un long nez crochu, c’était carrément hideux. Malgré tout, il dégageait une énergie sympathique, il avait l’air assoiffé de sang et pouvait être un bon divertissement.

A gauche, il y avait un vieux terrien avec un chapeau. Il y avait aussi un Namek avec un turban. Ils avaient l’air très faibles et très bêtes.

Ces deux groupes semblaient s’activer, l’ancien pointa du doigt le démon en disant que c’était sa faute si tout était cassé. Buu fronça son regard et se tourna vers Mal'ganis, prêt à lui exploser la gueule si cela s’avérait vrai. Mais le concerné rétorqua qu’au contraire, il avait fait apparaître des montagnes de chocolat qui furent détruites pendant l’affrontement. C’était ennuyeux, Buu devait avoisiner les 60 de QI, il n’était pas en mesure de savoir qui était un bon ou mauvais acteur, ni reconnaître un menteur d’un personnage honnête. D’ailleurs, c’était tant mieux pour les deux protagonistes qui essayaient de se disputer l'allégeance, certes toute relative, de Buu.  

« Vous me donnez mal à la tête. Ça m'énerve ! »

Déclarât-il pendant la chamaillerie avant d’être interpellé par Zev qui présenta son téléphone portable. Un mobile ! Ouuui ! Le majin en avait déjà mangé des dizaines et cela pouvait constituer un repas satisfaisant ! Mais à la surprise générale, le terrien préféra utiliser son appareil pour montrer des images et prouver qu’il savait cuisiner des bons plats sucrés. Le djinn s’approcha, et observa avec attention le téléphone tendu vers lui pour, après quelques instants, déglutir.

« Beurk, c’est pas bon ! »

Le time patroller ne pouvait pas le voir vu qu’il tenait son engin du bout des bras, mais Mal'ganis avait trafiqué l’image pour afficher des légumes et d’autres plats sains. Évidemment, ça ne vendait pas du rêve et le monstre rose fulmina presque immédiatement. D’autant que le démon en arrière-plan y allait de son petit commentaire en affirmant avoir fait pousser des arbres en barbe à papa. Et cet homme saint et équilibré avait tout gâché !

Buu contracta ses muscles et relâcha des ports de sa peau une vive vapeur brûlante, ultime témoignage de sa colère. Pour Piccolo et son associé, l’heure était certainement à la fuite, il ne valait mieux pas confronter la création de Bibidi dans de telles conditions. D’autant que le champion de la légion ardente risquait de se joindre au massacre, diminuant encore davantage les faibles chances de survie du duo s’ils restaient. L’agitation risquait de les gagner, excitant encore plus le caractère carnassier de Buu.



Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Img_b

« J’ai une idée ! On va voir si toi tu es un bon chocolat ! »

S’écria le majin en zieutant Zev, rassemblant un peu d’énergie avant d’agiter la petite antenne sur son crâne, laquelle s’illumina pour projeter un drôle d’éclair vers sa cible. S’il était touché, il y avait fort à parier que le chef d’équipe soit transformé en bonbon inoffensif !
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 162

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockLun 3 Juil 2023 - 14:29
Alors l’heure était à la fuite ? C’est ce que sembla proposer Zev, quelques instants avant que Mal’Ganis ne reparte à l’assaut. Une déconfiture que Piccolo n’avait pas encore envisagé. Pourtant, la situation imposait un repli, deux des patrollers étaient morts et l’adversaire n’avait subi aucun dommage. Quelle crase administrative avait constitué cette équipe sous dimensionnée ? Le sage Namek serrait les dents en scrutant le démon reprendre de l’élan. Le combat allait reprendre, et il était fort probable qu’un être aussi mauvais ne s’arrête pas à cette seule planète. Mais d’un autre côté, persister dans cette lutte délétère n’apporterait rien, sauf peut être d’être réanimé pour servir Mal’Ganis. Le père de Son Gohan poussa un long soupire en réceptionnant le bonbon temporel. Visiblement, Zev n’avait pas prévu de voyage retour pour sa propre personne, intimant Piccolo de fuir seul. Le Z-warrior observa la sucrerie qu’il avait réceptionné, elle brillait d’un éclat étrange qui lui rappela une drogue de synthèse qu’il avait déjà perquisitionné contre des trafiquants de Coton City. A quel genre de jeu jouait le père de Tempo ? Ne se rendait-il pas compte qu’il que ce genre de substance pouvait provoquer des effets dangereux, voir violents ? Malgré les dangers que représentait cet élément magique, l’urgence obligeait imposait la témérité et Piccolo ne fit aucune remarque.

« Très bien. Je retourne au vaisseau. »

Indiquât-il en rangeant en vitesse le bonbon, priant pour que rien ne lui échappe. Ils se ruèrent hors du véhicule pour se séparer. Mais dès lors que le Namek toucha le sol, il se sentit englué, comme paralysé. Mal’Ganis aurait-il eut vent de leur discussion ? C’était tout bonnement impossible ! Et alors qu’il allait être cible d’une attaque fulgurante, Piccolo fut témoin de l’arrivée explosive d’un quatrième guerrier. Et comme si la situation n’était pas déjà assez grave, il semblerait que cet intervenant ne soit autre que super buu. Une catastrophe ! Le Namek laissa échapper sa stupeur !

« QUOI ?!! Mais qu’est-ce qu’il fabrique ici ?! »

Paniqué, le rival de Son Goku fit volteface vers son partenaire, paré à s’échapper.

« Fait ce qu’il te plait, mais comprends bien que tu n'a aucune chance ! Je prends la navette ! »

Brailla le Namek avant de s’envoler en vitesse, prenant immédiatement le chemin retour vers le vaisseau du groupe. Il était parti assez rapidement, et nul doute que seul, Zev n’avait pas de grandes chances de l’emporter.

namek
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Male Age : 28
Date d'inscription : 26/03/2023
Nombre de messages : 6
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 3


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Magie élémentaire | Zanzoken
Techniques 3/combat : Regénération | Désintégration
Techniques 1/combat : Makankōsappō

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 55
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Main Gauche

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockMar 11 Juil 2023 - 13:51
Buu s’énervait. Zev plissait les yeux. Il fit fi des commentaires de Mal’ganis. Un homme de son âge devait probablement savoir quand il était temps d’ignorer ou d’appuyer sur la verve adverse. Ou peut-être tout simplement qu’il avait autre chose en tête. Ramenant le téléphone portable à lui, il fronça lui aussi des sourcils. Il tenta de tapoter sur l’écran, mais difficile de le faire avec un seul pouce et l’autre main prise par son parapluie. Il tenta de n’en libérer que l’indexe pour se faire, mais cela ruinait l’équilibre de son outil anti-pluie. Grommelant, il plaça le manche contre son aisselle avant de se focaliser entièrement sur le téléphone, tapotant hasardeusement dessus avec des grimaces plus ou moins expressives, trahissant toutes sa colère technophobe. Si entière fut sa concentration sur l’engin de lumière et d’acier qu’il n’observa pas sa cigarette se faire éteindre par la vapeur sortant du gros crâne de Majin de Buu.

Les téléphones portables. Zev avait du mal à manipuler les téléphones portables. Néanmoins, il s’était entraîné à utiliser des images pour faire tourner les adversaires dans son sens. Végétarien, il ne mangeait pas de viande, mais continuait d’en préparer – tout d’abord parce qu’il était important d’apporter à Tempo de la protéine, mais également pour pouvoir convaincre tout Majin ou Saiyan dégénéré qu’il leur offrirait de la nourriture s’ils exécutaient ses ordres. Il n’était pas difficile de manipuler les hyènes affamée avec la promesse de bonne nourriture. Certes, il aurait pu dire que Mal’ganis n’apporterait que de la junk-food, de la douceur conçue en masse. Mais ce n’était peut-être pas le cas. Après tout, le magicien n’était normalement pas capable de manipuler la technologie. C’était frustrant. Zev était en colère. Il était légitimement en colère. Il l’avait vérifié. L’association de cette technologie aussi incompréhensible qu’inutile au moment où il en avait le plus besoin couplée à la découverte de l’obsolescence des séminaires de conflit contre des magiciens lui provoquait une grande frustration. Elle était juvénile. Il le savait. Les règles du jeu avait changé sans qu’on le prévienne. Il allait devoir s’y adapter. C’était la grande force de l’être humain. L’adaptation. L’évolution.

Buu ne tira pas son laser. En effet, au bout de sa molle antenne se trouvait une cartouche enfoncée dedans. Et pas seulement ! Dans chaque pore de son crâne et de son poitrail s’en trouvait une autre. Est-ce que Zev les avait toutes placées ? Quel Réflexe venait-il donc d’utiliser ? Vraisemblablement, il venait de boucher Buu dans tous ses pots d’échappement de l’énergie. L’élastique, malléable Majin se trouvait donc condamner à gonfler, à enfler, comme dans un vieux dessin animé, alors que l’énergie qu’il était censé libérer s’accumulait, et s’accumulait, le faisant gonfler, normalement, comme un ballon. Cela ne tuerait pas le Majin… c’était, après tout, un Majin. Il se régénèrerait bien assez tôt. Mais cela laisserait à Zev quelques minutes de répit sans avoir à entendre la voix grave et caverneuse du démon de la gourmandise. Ou - peut-être que non ? Qui sait. Mais peut-être que les deux sociopathes partageraient un rire à voir cet imbécile enfler avant de voleter et d’exploser à l’horizon.

”Bon. Autant s’expliquer maintenant.”

Il rangea son portable dans sa poche avec une main dont les spasmes témoignait de son grand désir de jeter l’amas de ferraille par terre avant de le piétiner. Son regard se portrait sur celui qui était neutralisé pendant quelques minutes.

”Je vais être honnête. Je vais m’en sortir. Et mon partenaire s’en sortira également. Tu pourras savourer ta victoire sur l’inaptitude de ma supérieure à rassembler des guerriers qualifiés pour neutraliser un être tel que toi – ainsi que l’apparition de cet imbécile.”

Il termina sa cigarette à la flamme verte chaotique.

Trouver une victoire dans cette défaite. Zev avait été protocolaire. Il avait tenté de maintenir toute son équipe en vie et c’était leur inaptitude et manque d’entraînement et de qualifications qui avait conduit deux d’entre eux à leurs pertes, malgré ses conseils. Il l’avait vérifié. Piccolo devait se trouver dans une autre dimension à l’heure actuelle. Il restait d’autres ressources à Zev pour se permettre de fuir lui-même. Il n’avait pas utilisé une grande partie de ses meilleures techniques. Il aurait pu continuer le combat à l’aide de Piccolo. Il l’avait vérifié. Mal’ganis aurait pulvérisé si le hasard n’avait pas joué en leur défaveur. Il était suffisamment arrogant pour se rendre compte qu’il n’avait rien à se reprocher. Il était suffisamment humble pour se rendre compte que le reproche n’était qu’un apitoiement quand utilisé sur sa propre personne. En soi, il agissait pour la patrouille. Il avait conservé un bon élément, et éradiqué deux mauvais.

”Tu as utilisé de la magie pour trafiquer les images de mon téléphone, n’est-ce pas ? C’est très inhabituel. Je t’en félicite, j’imagine. J’aimerais savoir comment tu l’as fait.”

Il sortit deux des bonbons qu’il avait précédemment montré à Piccolo de sa poche.

”Voici de la Finite. C’est du temps appauvri réduit à forme physique, permettant d’exploiter des failles dans la chronologie, d’augmenter sa puissance, sa longévité, ou de simplement se donner une nouvelle vie après la mort. Je peux t’en donner un, et en échange, tu utiliseras ta télépathie pour envoyer directement l’entièreté de ta méthodologie dans mon esprit. N’essaie pas de me posséder à travers cet interstice que je t’offrirais, tu n’y arriveras pas.”

Il jeta le bonbon vers Mal’Ganis, avant de se tourner pour le regarder dans les yeux. Il était fatigué de la journée. C’était la seule émotion que partageait ce visage inexpressif. Il voulait rentrer chez lui.

”Une fois mon évasion terminée, je testerais les connaissances dont tu m’auras pourvu. Si elles sont justes, si tu ne m’as pas menti, je te retrouverais et te donnerais un autre élément de finite. N’essaies pas d’en découvrir la recette ou la récolte dans mon esprit, tu n’y arriveras pas non plus. Néanmoins, tu pourras exploiter ces décagrammes comme bon te semble. Je ne serais pas responsable des poursuites de ta personne de la part de mon employeur. Je ne fais qu’offrir des ressources en échange de renseignements.”

Il enleva ses lunettes ainsi que son chapeau de sa main libre, montrant ses cheveux dégarni à son interlocuteur, ainsi que son crâne sans défense.

”Marché conclu ?”

Le temps. Il n’avait besoin que de temps et de renseignement. S’il parvenait à obtenir des renseignements de Mal’ganis sur les évolutions de la magie démoniaque, il pourrait utiliser lesdits renseignements contre Demigra. Si Demigra pouvait utiliser la magie pour vaincre la technologie, une grande partie des défenses de Conton City se trouveraient obsolètes. Une grande partie des défenses de la Terre se trouveraient obsolètes également. Et… de toute façon, il lui fallait plus de contacts. Plus de pions, plus de vendeurs, plus de criminels avec lesquels faire des affaires. La patrouille temporelle se devait d’avoir des choix douloureux fait pour sa survie. Il l’avait vérifié.
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1024
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 31
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockDim 16 Juil 2023 - 16:08
De son regard mauvais, l'instigateur des tourments de ce monde observe l’humanoïde à la peau verdoyante se carapater. C’était de loin son meilleur placement de pion sur l’échiquier de toute la partie : tout tenter pour prendre la fuite. Ici ne pouvait l’attendre que la désolation et la fin. Abandonner à son sort le vieux crétin à ses côtés, un poids quasi mort, était là aussi une bonne stratégie. Ce crétin de vieillard se débrouille bien en termes de combat, on ne peut le lui retirer. Il est capable de survivre à quelques assauts de Mal’Ganis, ce qui est une preuve d’une résilience toute particulière en plus d’une expérience qui transpire non pas qu’à travers ses rides.

En outre, il faut savoir quand se retirer est le bon choix. L’ultime trompeur se garde bien de le dire, mais lui-même étudie toujours attentivement ses possibilités de retrait avant de se lancer dans n’importe quelle entreprise. Sa survie est le plus important, car c’est un être d’une grande valeur dans ce monde. Sans lui, les forces du Chaos en seraient invariablement grandement affaiblies. De ce fait, s’il décide de partir d’une situation embarrassante, ce n’était là qu’un devoir. Préserver sa personne, c’est sauver son idéologie.

Ses yeux vides de toutes bonnes émotions, noir comme l’abysse, se concentrèrent de nouveau sur leur inattendu invité. Ce gros bêta ne jure que par la nourriture, au moins est-il facile à apprivoiser. Il ne semble pas en mesure de comprendre que les deux parties se jouent de lui pour se le mettre dans la poche, par ailleurs. Si simple d’esprit… et pourtant on ne peut rentrer dans sa tête. Quelle frustration ! C’est tout bonnement anormal et vexant pour quelqu’un d’aussi distingué et puissant dans l’art de pénétrer les esprits. Cette question sans réponse allait tourmenter le Père de la Terreur encore longtemps.

Quoi qu’il en soit, la créature à la couleur de peau ridicule agite l’antenne sur son crâne dénué de cheveux comme d’intelligence. Le couteau le moins affûté du tiroir a au moins le mérite de s’allier au plus grand menteur des deux ! Le plus raffiné et noble des deux, aussi, il en va de soi. Mal’Ganis n’a rencontré personne qui puisse être aussi illustre que sa propre personne, si ce n’est ses congénères qui sont les seuls êtres vivants dignes d’un minimum de respect et d’appréciation.

Sans commentaire, les bras toujours croisés, il ne fit qu’analyser ce qui allait se dérouler sous ses yeux avec curiosité. L’estomac sur pattes était en mesure de transformer le vieux crouton en chocolat ? C’était une performance des plus cocasses et divertissantes à se représenter. Le Nathrezim n’avait jamais entendu parler d’un tel pouvoir et il lui tardait de voir cette performance toute particulière - mais à son grand désarroi, l'entièreté des pores dilatés de celui qui fulminait furent tout d’un coup bouchés. Papy est donc magicien en plus d’être (visiblement) un expert en matière de cellulaire ?


Cesse d’empêcher mon pauvre ami de manger, gredin !

Ironise l’être vampirique à l’intention de Zev - il n’intervient toutefois pas, un simple d’esprit tel que Buu semblait pouvoir se fâcher pour un rien. Il considérerait peut-être qu’un mouvement de la part de son allié de circonstance serait ainsi malvenu.

Cette amusante et surprenante situation laisse quelques minutes de répit au fumeur. Mal’Ganis aime être déconcerté (lorsque la situation va dans son sens, bien sûr) car ce type d’évènement n’arrive pas souvent. Au lieu de bondir sur l’ancêtre, donc, il continue de le toiser de cet air supérieur qui ne peut être détaché de son visage détestable.


Ta survie et celle de ton partenaire ne ferait que retarder l’inévitable - et  attiser ma colère ainsi que celle de mon nouvel allié à votre encontre. Nous serons plus clément si nous te tuons maintenant qu’après une partie de course-poursuite lassante.


Pour une fois, il ne tentait pas d’embobiner qui que ce soit. Son ton calme était garant de sa bonne foi : Piccolo et Zev allaient manger chaud dans tous les cas de figures. Mal’Ganis n’allait certainement pas laisser vivre des personnes qui le connaissent aussi bien alors que la réciproque n’est pas vraie. C’était inconcevable - et au regard du comportement puérile du chewing-gum animé, ce dernier n’allait certainement pas non plus lâcher l’affaire.

Entre deux phrases, le Maître du Mal se gaussait en voyant l’inaptitude de l’humanoïde d’un autre temps à utiliser son téléphone. S’en était inévitablement ridicule. Quelqu’un avec ses acquis offert par une vie entière d’affrontements, semble t-il, dépassé par un petit appareil de rien du tout.

Lorsqu’il s’adresse directement au possesseur de ce lieu corrompu - et après avoir compris la manigance sournoise de ce dernier en rapport avec son engin de télécommunication - le sourire mesquin du cornu s’allonge.


Grand-père, voyons… tu devrais prendre ta retraite.” Lui répondit-il simplement.


C’était aussi débile que le comportement de Buu. Zev se fichait forcément de Mal’Ganis pour demander sérieusement ça - lui qui semblait être en possession d’une véritable bible à son propos. C’était inconcevable qu’il ne puisse pas comprendre la mécanique derrière quelque chose d’aussi simple que de brouiller les ondes liées à son cellulaire.

Le vieillard sort des pastilles de sa poche. Il explique qu’il s’agit de Finite. Substance inconnue au bataillon. Les informations révélées par le défraîchi sont donc précieusement conservées dans la mémoire du démon, à supposer que ce soit véridique. La blague commence à aller un peu loin, tout de même.

D’un réflexe hors-norme, il attrape entre son index et son pouce le bonbon qu’on lui a lancé. Sans même l’inspecter outre mesure, l’être démoniaque le glisse dans une poche située entre deux couches de son armure. Cette petite chose est peut-être une ruse pour tenter de le tuer. Une sorte de détonateur ou un objet magique pour tenter de l’atteindre. Autant rester prudent. En la conservant ainsi bloquée dans sa cuirasse, elle y est au chaud et les conséquences d’un potentiel assaut pourront être maîtrisées à fortiori.

Être déconfit ne lui arrivait qu'occasionnellement. Mais là, présentement, il y avait de quoi. Cet être périmé de longue date qui lui faisait face le regarde alors dans les yeux et poursuit son discours. Il ne rigole pas. Ce n’est pas une boutade.

Le sourire de Mal’Ganis se met à trembler à mesure que les paroles de Zev atteignent ses oreilles. Sa bouche se déforme progressivement en une grimace indescriptible. Une sorte de béatitude provoquée par le côté désopilant de cette situation invraisemblable. Il rit aux éclats comme cela ne lui arrive que de rares fois. Poussée à son paroxysme, la moquerie n’était pas désagréable après tout. Il se sentait même revigoré par cette demande qui s’avérait en définitive absolument sérieuse.

Le trompeur attendit que son hilarité ne prenne fin avant de parler. Une larme à l’oeil qu’il balaya d’un geste délicat de sa griffe, Mal’Ganis au visage légèrement rougit par cette précédente distraction poilante tenu ces propos :


Une infinité de savoirs me concernant est en ta possession et tu veux faire un marché avec moi pour quelque chose d’aussi trivial ?” Le démon se retint de replonger dans une crise de rire incontrôlable. “Je ne comprends même pas la logique qui t’a poussé à croire que tu puisses ne serait-ce qu’avoir un iota de chance que de conclure un pacte avec moi, vieillard. Je dois t’exterminer parce que tu en sais trop. Fais-moi cadeau tout de suite de tes réserves de Finite, tu te feras une fleur… puisque je n’aurais pas à t’arracher les bras pour te les prendre.


Aussitôt dit, aussitôt fait. Les griffes du Malin brillaient d’une lueur aussi mauvaise que celle dans ses yeux, et elles tentèrent de se planter dans les biceps de Zev pour l’immobiliser d’une part, et de l’autre… forcer ses muscles internes à s’écarter, lentement, très lentement, pour les rendre aussi obsolète que sa personne.
Buu
Buu
Majin
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2021
Nombre de messages : 49
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Regénération | Magie
Techniques 3/combat : Super-Magie | Colosse
Techniques 1/combat : Majin Buu

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockMar 18 Juil 2023 - 16:22
Se présenta à Buu un bal de menteurs auquel il ne fut pas très sensible. Le Majin préférait l’honnêteté que lui vouait toujours un bon repas, les aliments ne parlaient jamais et ne tentaient pas d’embrouiller son esprit. Mais il avait tout de même été contraint de faire un choix, et face à la prestation nullissime du grand-père, il s’aligna à la gargouille en armure. Il fallait dire que l’idée de se nourrir de légumes était terrifiante, pire encore que de manger le téléphone lui-même. D’ailleurs, les végétaux n’étaient pas des aliments réellement comestibles, ils étaient toujours sans saveur, sans éclat, sans sucre ! Ainsi donc paré à tuer par la simple promesse d’un arbre en guimauve, la création de Babidi intima à Zev d’aller se faire foutre tout en tentant de le transformer en biscuit. Une offensive aussi maladroite que ratée, Buu n’avait pas remarqué que le vieux avait recouvert tous les ports de sa peau. Dans de telles conditions, le tir n’eut jamais lieu, pire, les gaz qu’il générait en permanence s’accumula rapidement en lui, ayant pour effet de le faire gonfler.

Une scène absolument ridicule se produisit alors, à la manière d’un ballon, le pauvre voyageur temporel multiplia son volume-cube pour prendre la forme d’une balle remplie d’Hélium. C’était exactement ce qu’avait prédit Zev, certainement bien renseigné sur les points faibles d’un être aussi particulier.

« Brugh… J’ai plus faim… »

Commenta le ballon de baudruche alors qu’il faisait maintenant 3 mètres de large, flottant à quelques centimètres du sol. Un spectacle qui offrit au terrien quelques instants pendant lesquels se déroula une courte négociation. Buu n’était pas disposé à comprendre ce qu’il se passait. En temps normal, le Djinn avait déjà du mal à suivre le cours des événements, dans son état actuel, c’était tout simplement impossible. Au mieux eut-il saisi que Zev proposait un échange : des cailloux contre un arrêt du combat. Bouarf, quel idiot ! Il voulait marchander des pierres ! Il aurait dû proposer un gâteau au chocolat !

En toute logique, le démon très laid refusa vu qu’il se jeta vers lui. La confusion fit rire le ballon d’air chaud qu’était devenu Buu.

« Haha… **explosion** »

La concentration de gaz avait été perturbée par le début de son ricanement, provoquant un terrible boom ! Si cela n’eut pas pour effet d’arrêter l’offensive de Mal’Ganis, elle restait un bel élément de déconcentration. Le Majin avait-il était vaincu par cette détonation intérieure ? Absolument pas, bien qu’il ne fût pas joli à voir…

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 LiquidBuu1

« Argggh ! Je ressemble à Babidi maintenant ! »

S’écrit-il alors qu’il n’était plus qu’une masse difforme et instable. Le champ était libre pour un nouvel affrontement, sous réserve que personne d’autre n’intervienne. Et s’il était laissé tranquille, le chewing-gum allait bientôt reprendre une constitution d’avantage présentable.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 162

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockMar 18 Juil 2023 - 16:49
Et alors que les hostilités reprirent de plus belle, une navette vint se dessiner à l’horizon. Cette dernière était auréolée d’une force inconnue aux reflets bleutés, une sorte de champ de force. Cet élément mystérieux était probablement le résultat conséquent à la détonation de la finite dans le moteur du vaisseau. Le réacteur principal était rétracté dans le temps, ce qui lui permettait de d’utiliser maintenant l’énergie qu’il produira plus tard. Un concept original qui offrait au navire une vitesse d’accélération et une manœuvrabilité largement supérieure à la normale.  La mêlée engageant Zev à Mal’Ganis fut naturellement raccourcie par cet événement, la navette traversant le champ de bataille à environ 150 kilomètres/heure. Aux manettes se trouvait Piccolo, le Namek n’avait jamais accepté ou imaginé abandonner son allié, il avait donc traversé le brouillard avec son engin dans l’espoir de retrouver Zev. Fort heureusement, le Z-warrior était doté d’un très bon sens de l’orientation, suffisant pour qu’il retrouve son partenaire immédiatement.

Le véhicule volant coupa donc la mêlée en survolant de très près les deux lutteurs. L’une des portes latérales de l’engin était ouvert, le terrien n’avait plus qu’une seule chose à faire : sauter. Et si l’on omettait les quelques restes de démons ayant percuté l’habitacle du vaisseau, rien ne pouvait empêcher le repli stratégique de Zev. Du moins, Mal’Ganis ne prévoyait certainement pas de le laisser filer. Fort heureusement, Piccolo avait prévu ce cas de figure et avait attaché à l’aide de chaînes de Ki plusieurs sphères d’énergie explosive. Des mines qui ne détoneraient qu’au contact d’un être maléfique. Il s’agissait de projectiles purs trainés par le vaisseau, si les orbes touchaient Zev, rien ne se produirait, si elles touchaient le maître de la légion ardent en revanche… Boom.

Si cette première contre mesure ne suffisait pas, le terrien pourrait remarquer le bras extensible du Namek lui agripper le dos. Les membres des individus de sa race étaient extensibles à la manière de puissants élastiques. Le père de Son Gohan n’avait aucun mal à étendre son bras droit sur vingt mètres, traversant tout le vaisseau jusqu’à la porte latérale, puis plongeant sur sa cible au sol.

namek
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Male Age : 28
Date d'inscription : 26/03/2023
Nombre de messages : 6
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 3


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Magie élémentaire | Zanzoken
Techniques 3/combat : Regénération | Désintégration
Techniques 1/combat : Makankōsappō

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 55
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Main Gauche

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockMer 26 Juil 2023 - 13:18
Mourir. Zev n’était pas prêt à mourir. Il n’avait pas peur de la mort. Il n’était pas assez normalement constitué pour devenir fou dans l’éternité du néant. Il était capable de s'asseoir et d’attendre. Mais il ne voulait pas mourir avant de s’être assuré que Tempo avait fini ses études, trouvé un travail et peut-être une âme-soeur. Peut-être qu’il survivrait ensuite jusqu’à ce qu’elle lui présente une descendance. Peut-être encore après qu’il verrait ceux d’après. Peut-être pas. Mais il était son ancre d’amarrage. Il l’avait vérifié. Elle avait encore un million d’erreurs à faire et il fallait qu’elle ait un moyen de s’en sortir. Elle devait apprendre à être libre avant de l’être complètement. Elle devait comprendre les responsabilités de la liberté. Le mensonge de cette notion. L’existentialisme de devoir faire la vaisselle tous les jours, de devoir réfléchir à trois repas par journée, de se réveiller tous les matins fatigué, à se demander si neuf heures de sommeil était trop ou pas assez. Mourir semblait être une bonne solution à cela. Mais la folie était une bonne solution aussi. La monomanie était une excellente barrière à la misère humaine. Mais Zev n’en avait pas. Il n’était pas assez complet pour être malheureux. Il n’était que vide. Il l’avait vérifié.

Zev n’avait pas l’air si énervé que ça par Mal’Ganis. Il était énervé par son portable, ça, c’était sûr. C’était un vieil homme qui se battait contre la technologie, comme tous les vieux de son âge. Il releva un sourcil dans la direction du colosse quand ce dernier l’informe de son inévitable et douloureuse destinée, avant de souffler du nez à la mention d’une douloureuse mort à son encontre. Il ne s’arrêta pas de sourire quand on lui parla de sa retraite, rangeant son portable quand il n’y avait plus d’utilité à le garder. Il posa une main sur son chapeau afin de le maintenir contre son crâne quand Buu explosa à l’horizon.

L’infini. Zev n’avait pas peur de l’infini. Il n’avait pas peur de personne. Il n’était pas apte à ressentir correctement la crainte d’un autre individu, à concevoir au-delà de la logique la nécessité de faire fi de son égo dans telle ou telle situation. En vérité, il était simplement et amplement capable de savoir quand il allait gagner et quand il allait perdre. Il laissait Mal’ganis s’esclaffer. Son rire ressemblait au tonnerre qui hurlait contre cette vallée des morts. Il se demandait ce qu’il devrait apporter aux familles de Paradizetsu et Neiyak pour leur parler de la mort de leur dernier rejet. Peut-être qu’il pourrait leur offrir Taxi Driver. Un film sur un imbécile isolé de la société ravagé par ses envies de violence et d’assouvissement sexuel jusqu’à se lancer dans n’importe quelle campagne pour devenir connu. Ce serait amusant et thématiquement ironique. Hé. Hé hé hé hé… Hé hé hé hé hé…

”Hé hé hé hé hé hé hé hé hé… hé hé hé hé héééé… Hééééééé… ”

Il ricana en même temps que Mal’ganis, continuant un peu quand ce dernier s’enorgueillit de son infinité de savoirs, avant de tousser un peu, plaçant son coude contre sa bouche, présentant les gestes de vie en société qu’il avait acquis durant sa longue existence. Il reprit son souffle quand le démon crâna sur l’impossibilité de se frotter les coudes avec un être tel que lui. Puis il annonça le fait qu’il allait devoir le tuer, et s’avança pour l’empaller. L’explosion de Buu retentit loin d’eux, provoquant une onde de choc qui fit voler au vent les pans de la veste du vieil homme et possiblement la membrane des ailes au repos du démon. Néanmoins, il ne parvint pas à l’empaller. Zev n’eut même pas besoin de faire un mouvement. Les sphères de Piccolo suffirent à ennuyer les mouvements de celui qui était trop grand pour se faire trop agile.

Néanmoins, ce fut un moment parfait pour une révélation de la part de Zev : la présentation d’un fil de nylon qu’il avait attaché à la pierre qu’il avait lancé auparavant. En effet, prestidigitateur comme il l’était, il avait captivé l’attention de son interlocuteur à l’aide d’une Pause, un regard si provocateur qu’il en était hilarant. Une pitoyable et pathétique tentative d’intimidation !... Si comique était ce vieil homme qu’on pouvait être surpris de voir son caillou de temps concave sortir des jointures de sa cuirasse ! Mais là n’était pas la fin du geste. Temps mort. Un mouvement hors des horloges. Zev avait le contrôle total pendant une unique demi-seconde.


Zev venait de prendre son pistolet de sa Main Gauche, un tir plus rapide que le temps lui-même. Le canon qui venait d’apparaître dans sa main mit une bonne seconde avant de fumer. La pierre mit une bonne seconde avant d’exploser. Le geste avait été produit avant même que la réalité n’en prenne conscience. La finite, concentration de destin et de stupéfaction, venait d’être brisée dans l’un de ses points les plus centraux. Comment donc décrire ce phénomène ? Que se passait-il quand l’on fracassait du temps perdu dans son centre de gravité ? Zev le savait. Une planète perdue brûlée et oubliable au centre de l’infini ne serait probablement pas la plus grande perte pour la Time Patrol, pas depuis des évènements comme la rébellion de Sealas ou d’Aeos.

Mes chers amis, voilà ce qui allait se produire : les évènements qui toucheraient cette planète seraient accélérés. Sa destruction par le soleil dans les milliards d’années qui suivront allait se dérouler d’ici… quelques minutes. Non, le soleil n’allait pas grandir et grossir jusqu’à sa transformation en supernova. Seule cette planète, parmi toutes celles qui entouraient l’astre, allait souffrir des conséquences d’un événement qui ne s’était pas encore déroulé. Entre autres, c’était l’équivalent de se prendre une balle dans la tête, cent ans avant que le pistolet n’ait tiré. Et Mal’ganis, lui qui n’était pas capable d’Ellipses pour se tirer hors du temps, risquait de souffrir bien plus des conséquences de l’accentuation de gravité et d’atmosphère qui risquait d’empêcher sa lourde carrure de fuir. Mais quand bien même ce dernier risquait de pouvoir s’en sortir, tout comme le Majin, il était grandement possible que l’objectif ne fut que d’anéantir tout progrés fait sur cette planète, tout le recrutement de démons, tout l’asservissement de population, et tout contact possible avec la chaotique bête rose. Zev venait de forcer Mal’ganis à retourner à la case départ… possiblement.

Parlant de ce dernier, il venait de sauter dans le vaisseau en prenant appuis sur l’une des sphères énergétiques maintenues dans les airs par le grand guerrier vert, bondissant de boule en boule avant d’attrapper le bras extensible du guerrier comme un héros de film d’action s’accrochant à une échelle d’hélicoptère à la fin du troisième acte, utilisant ses muscles et ce qui lui restait de jeunesse pour grimper le bras jusqu’à arriver dans la soute alors que Piccolo appuyait sur le champignon – s’il avait un minimum de sens commun. Il n’était pas difficile de comprendre avec tous les bips qui résonnaient dans le cockpit que l’équilibre planétaire n’était… n’était tout simplement plus. Une fois Zev à l’intérieur, ce dernier claqua des doigts, probablement pour faire disparaître Scorsese de la planète, où qu’elle soit. Il haleta un instant sur le sol de la soute, avant de se relever pour rejoindre la cabine de pilotage tandis que la navette bravait le flux temporel pour retourner à Conton-City.

”Il nous faudra contacter Chronoa. Toute technologie mise en place contre la magie démoniaque est faïllible face à cette même magie. Je crains que si Mal’ganis puisse manipuler un appareil comme mon portable, Demigra pourrait lancer une attaque et annihiler notre quartier général avant même que nous en recevions l’alerte.”

Il posa ses doigts contre son cou avant de regarder sa montre pour observer son pouls.

”Et nous devrions peut-être songer à recruter des membres plus qualifiés. Si Chronoa envoie des enfants au casse-pipe ainsi, ce que nos effectifs se retrouvent de plus en plus endommagés.”

Il tourna la tête vers Piccolo après avoir grimacé en regardant sa montre.

”Tu as été exemplaire durant cette mission, cependant. Félicitations.”

Il soupira, avant de sortir d’une boîte à gant des papiers pour annoncer la mort au combat d’un membre de leur effectif. De la paperasse pour officialiser la demande d’obsèques d’un membre tombé lors d’une mission. Alors que le vaisseau vrombissait à travers le tapis d’espace-temps, le vieil homme s’attelait à son rôle.

”Quel gâchis… pauvres gosses…”
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1024
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 31
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockJeu 3 Aoû 2023 - 9:07
Ce cher allié de circonstance intellectuellement diminué avait au moins le mérite de savoir amuser la galerie - en plus de posséder le KI maléfique le plus pur qu’il ait rencontré. Ce pauvre bougre avait été changé en un véritable ballon de baudruche. Pitoyable était cette créature en un tel instant, mais Mal’Ganis se gardait bien de la sous-estimer. La seule noirceur de son aura, en provenance des plus noirs abîmes de cet univers, suffisait comme avertissement. Personne de suffisamment puissant dans les arts maléfiques et occultes ne le mettrait sciemment en colère - il valait mieux le manipuler pour le faire se battre contre vos ennemis et ainsi évaluer l’étendue de sa puissance. C’est tout du moins là tout le schéma mental le plus logique aux yeux d’un Nathrezim.

Le sourire narquois de l’apôtre du Chaos fut cependant de courte durée. Le vieillard aussi se mit à rire frénétiquement, et cela fit plisser de méfiance les yeux du démon. Ce n’était qu’un chewing-gum collé sous sa botte, une saleté en plein milieu de ses lunettes, un insecte qui vrombi à côté de ses oreilles pour qu’il ne puisse dormir - et pourtant cette raclure d’humanoïde se révélait tout à fait en mesure de pouvoir surprendre Mal’Ganis.

Outre le bruit de détonation tonitruant qui fit - effectivement - trémuler les membranes de ses ailes, son adversaire demeurait imperturbable. Cet homme avait là quelque chose de spécial : où était enfouie la sensation de peur qui devrait normalement l’affecter ?

Cette émotion était collectivement ressentie par l’Humanité. C’était d’ailleurs la plus puissante de toutes, aux côtés de son contraire, l’amour. Pourtant, Zev en semblait dénué. Deux explications traversèrent l’esprit du Seigneur de l’Effroi à cet instant : Soit cet individu était immortel d’une manière ou d’une autre, ce qui amenait à être blasé et accoutumé à la mort; soit il était profondément imbu de lui-même et se croyait intouchable. Peut-être était-ce un subtil mélange des deux.

En plongeant intensément son regard semblable à l’abîme dans le sien, il y trouva de l’arrogance. Il pouvait bien défier le vecteur du Chaos de la sorte, mais sa fin inévitable allait bientôt le rattraper ! Ce pauvre chien des bas-fonds pouvait user d’autant de subterfuges pour se tirer des griffes de l’aristocrate démoniaque, cela ne faisait que retarder l’inévitable.

Pourtant, il y eut un moment figé dans le temps. Une anomalie temporelle face à laquelle Mal’Ganis n’était pas compétent. La finite retenue par son plastron s’en libéra magiquement, et le maître des lieux, physiquement coincé, ne fut pas en mesure de réagir.



*Depuis quand un rat humanoïde peut tirer les ficelles du temps…*


Une rage sans pareille s’empara de ses tripes alors qu’il se rendit compte que même lui n’avait pas accès ne serait-ce qu’à un centième de ce type de magie. À sa connaissance, il n’y avait que quelques rarissime élus qui pouvaient manipuler une telle force. Et pourtant, ce doyen de sa triste espèce sous-évoluée lui prouve qu’il le peut.


*Tsst, cela ne peut qu’être par la volonté d’une tierce stupide personne qui lui donne accès à une partie de ses pouvoirs. Il ne peut en être autrement.*


Rationaliser, au sens du Nathrezim, c’était ça. Admettre qu’une sous-race réalise un tel exploit de lui-même n’était que totalement exclu.

Un tir de son arme rétrograde fit éclater la finite. Aussitôt, les prunelles d’infini noirceur de l’élégante monstruosité s’écarquillèrent. Il ne fallut pas bien longtemps pour qu’il se rende compte de la répercussion majeure d’un tel évènement sur la planète.

Pour une raison inconnue qui ne fit qu’accroître la frustration du démon, des explosions à répétition l'empêchaient d’empoigner le gâteux vétéran. L’éloignant progressivement de sa cible, il le regarda, impuissant, se faire hisser dans un vaisseau qui assurerait sa sauvegarde.


Pauvre fou ! Tu n’es bon qu’à servir les êtres supérieurs ! Ta déloyauté ne restera pas impunie !


Mugit la créature ailée, dont les canines visible exprimait là toute l’ampleur de la spoliation ressentie par ce dernier.

Les poursuivre dans les airs n’était pas une option. Leur machine volante était d’une prestesse peut-être rattrapable avec un boost magique, mais aller dans l’espace et ne pouvoir y respirer rendait toute cette chasse caduc.

Résigné, le Seigneur de l’Effroi serra les poings alors que la planète commençait à se décomposer tout autour de lui. Sur le point de littéralement rendre l’âme - mais de toute façon, lui en restait-il une après le passage du Chaos ?

Le maître du malheur se rapprocha de Buu d’un bond prodigieux, propulsé par ses immenses ailes.


“Nous devons partir, ou nous allons mourir. La planète va bientôt imploser, et nous nous retrouverons privés d’oxygène au milieu de l’espace.


Il essayait d’expliquer avec des termes clairs la dangerosité de la situation pour que l'arriéré puisse au moins entrevoir ce qui se tramait. Après tout, visuellement, ça sentait clairement pas bon, déjà.

Mettant ses mains l’une en face de l’autre devant lui, un arc électrique en provenance des ténèbres les plus profonds invocables se matérialisa. L’informité de la matière commença à changer, à devenir de plus en plus tangible. Concentré dans son geste qui lui demandait des ressources colossales - car il allait s’agir de se préserver, lui et son nouvel esclave, pendant une traversée au sein de la galaxie jusqu’à une terre respirable - son corps entier se tendit.

Bientôt, une bulle entoura les deux protagonistes. Un endroit sûr où ils pouvaient respirer. Dirigée par les pouvoirs de son créateur, ce moyen de transport inattendu pouvait donc s’envoler au gré de la volonté du maître.


Je vais nous transporter dans un endroit sûr.


Il ne savait toujours pas le nom de son nouveau jouet, ni même encore l'étendue de ses capacités. Nonobstant, le tuer ne semblait pas être une chose aisée. D’ailleurs, il ne savait même pas si la créature avait réellement besoin d’oxygène. Peut-être que lui était en mesure de survivre même dans l’espace. Après tout, il était bien capable de gonfler comme une baudruche et d’imploser sans pour autant mourir. Ce pantin avait des atouts à exploiter qui allaient être d’une grande aide pour retrouver ce fichu Zev et lui faire la peau une bonne fois pour toutes.
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 187
Bon ou mauvais ? : Bon

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockMer 9 Aoû 2023 - 22:32
La sphère d’énergie s’éleva au-dessus d’un décor qui ne laissait pas la place au moindre doute. De larges failles parsemaient déjà les plaines désolées, déchirant la terre sèche et ce qu’il restait de sa faune. Les tourbillons de poussière, déjà légion, prenaient en ampleur tout en s’embrasant à cause des éruptions qui commençaient à frapper ce monde perdu. Il était clair que la planète Wulhut IV n’en avait plus pour très longtemps, peut être cinq minutes. Ainsi, Mal’Ganis semblait avoir bien fait en générant une orbe capable de le faire survivre, lui et son « allié » à la détonation de l’astre sur lequel ils se trouvait. Néanmoins, ou ce jeu allait-il l’emmener ? Ou irait-il, isolé et désorienté au sein du vide cosmique ? Quand bien même le diable trouverait une solution par lui-même, ceci ne demandant que du temps, une pression dans l’air inhabituellement lourde vint éveiller ses sens.

Bien que la planète allait être détruite, vouée à la ruine, un portail s’ouvrit face à lui. Une porte d’énergie sombre de laquelle jaillit la ténébreuse reine des Enfers. Et dès lors qu’elle apparue, tout sembla se figer : des cyclones aux jets de laves, tout semblait « grisé » comme immobilisé. Le Nathrezim était en mesure de comprendre que cette nouvelle invitée était en mesure de contrôler l’écoulement local du temps. Cette faculté ultime offrait une pause, il n’était plus l’heure de se presser.

Towa scrutait son environnement d’un regard inquisiteur, elle avait parfaitement conscience que Mal’Ganis et Buu étaient sur le départ. Elle s’était donc transportée face à eux, flottant dans les airs en tenant un sceptre angélique, celui porté par des individus comme Whis ou Vados. Elle écarta les bras, pas pour faire barrage mais plus pour afficher clairement sa présence si ce n’était pas déjà évident.

« Bonjour à vous, amis démons. »

Commençât-elle en affichant un fin sourire sympathique. Bien qu’elle soit toute puissante, Misha n’avait pas parfaitement conscience de qui était le maître de la Légion Ardente. Elle avait connaissance de son titre, de son caractère et du genre de ses pouvoirs, mais pas vraiment plus. En revanche, elle n’avait pas trop de mal à reconnaître Buu. Le Majin était une créature très connue des Makaioshins, un moteur de destruction en permanence manipulé par un diable. D’ailleurs, le rival d’Arthas s’était empressé de saisir l’occasion, preuve s’il en fallait que les génies maléfiques convoitaient toujours le pouvoir de cette étrange créature rose.

« Ce monde est voué à sa perte. Tout ça a cause d’un simple mortel… Zev, c’est ça ? »

Remarquât-elle en échangeant un regard faussement désolé à au démon supérieur. Bien qu’elle soit bonne actrice, un maître de la manipulation comme lui pouvait facilement révéler le vrai du faux. Elle abandonna son sceptre qui s’anima pour flotter autour d’elle tandis qu’elle s’approcha du groupe. Sous les pieds de l’ange se matérialisa une plateforme, Mal’Ganis et Buu n’étaient plus obligés de se serrer au sein de la sphère d’énergie. La magicienne croisa les bras, poursuivant pied à terre. Elle comptait-être claire, elle ne pouvait pas tromper un homme si rusé.

« Je m’appelle Towa, je combats les individus comme celui que vous venez de rencontrer. Cet homme était un mercenaire au service de la patrouille temporelle. C’est une association qui a comme unique de but de supprimer tous les événements qui ne leurs plaisent pas. »

Le discours se voulait simple, assez pour que la création de Babidi puisse le comprendre. Elle fixait Mal’Ganis avec insistance tout en prenant le temps de l’observer de haut en bas. Il s’agissait d’une véritable armoire à glace d’un grand charisme. Le visage de cet être damné était magnifiquement taillé et orné de grandes cornes qui appuyaient sa puissance. Il était assurément un être important, et certainement un bon combattant. Malheureusement, son manque d’information et de préparation lui avait couté la victoire. Tout ce qui lui manquait, c’était une occasion de rejouer le match, cette fois-ci dans la base adversaire.

« Je ne suis pas venue vous proposer autre chose que le droit de vous venger. Je rassemble quelques guerriers et seigneurs mécontents qui ont pour projet de défaire cette organisation de crétins ignares. »

Elle attira son sceptre jusqu’à elle puis le tendit sur son flanc droit, ce qui matérialisa une nouvelle porte dimensionnelle. Impossible de connaître la destination de cette faille sombre.

« Cette occasion est unique, leur monde est habituellement inaccessible, j’ai longuement travaillé pour trianguler leur position… »

Elle se tourna plus spécifiquement vers Buu.

« Je sais qu’il faut te motiver, alors voici pour toi. »

Déclarât-elle en brandissant son bras gauche vers le Majin. Après un instant, un immense gâteau de mariage apparu face à la créature. Grâce à sa magie, Towa était capable de matérialiser presque n’importe quoi, quasiment à l’infinie. Dans de telles circonstances, elle n’aura pas de mal à convaincre Buu. Le vrai défi, ce serait plutôt de gagner la confiance, certes toute relative, de Mal’Ganis. Elle fit volte-face vers ce dernier, paré à confronter ses moindres doutes.

« Comment tu t'appelles, seigneur effroyable ? »

Il valait mieux ne pas froisser l’égo de Mal’Ganis en ne demandant pas son identité. Misha était venue en premier lieu pour le recruter lui spécifiquement.
Buu
Buu
Majin
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2021
Nombre de messages : 49
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Regénération | Magie
Techniques 3/combat : Super-Magie | Colosse
Techniques 1/combat : Majin Buu

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockMer 9 Aoû 2023 - 22:47
Buu avait été réduit en bouillie et ne fut pas très utile à quiconque. Il s’agitait comme un blob paniqué, impuissant et très laid. Quand Zev parvint à s’enfuir tout en subtilisant la finite de son partenaire, il commençait à peine à se reconstituer. Mollement, son corps se redressait sans la moindre égratignure, il n’avait même pas perdu d’énergie. Là était tout le miracle de sa constitution, il était pratiquement invincible, indestructible. Quand il fut en état de raisonner, au moins un peu, il s’énerva de la disparition du vieillard et son pote Namek.

« Grah ! Ils ont eu peur de nous ! »

Braillât-il avec nonchalance en observant la silhouette disparaitre dans les cieux. Il aurait aimé se battre, il aurait pu transformer le papy en réglisse et le grand gaillard serait devenu des toilettes. Mais ce plan parfait ne vit jamais le jour, ce n’était que partie remise. Mais alors qu’il se remettait de sa frustration, il fut soudain enveloppé par le démon en armure moche qui lui expliqua que la planète allait faire boom.

« Mais… Les arbres en guimauve… ! »

Se plaint le monstre lorsqu’il se rendit compte que son utopie culinaire ne prendrait jamais forme. Quel dommage, il avait confiance en Mal’Ganis le pâtissier, nul doute qu’il fera de nouveaux arbres à sucreries plus tard.

Mais alors qu’ils allaient partir, un portail s’ouvrit devant eux, puis une fille s’en dégagea. Elle était habillée comme les touristes à la plage et avait plein de poils sur la tête, un vrai thon. En plus, elle avait la peau bleue pale, une couleur hyper moche. Et bien évidement, le Majin était totalement insensible aux charmes des courbes féminines de cette démone plantureuse. En fait, lui il préférait manger un cassoulet par exemple.  
Elle se présenta pour dire qu’elle connaissait Zev et qu’ils ne s’aimaient pas, elle voulait le taper et voulait de l’aide. Buu poussa un bref rire quand elle termina son discours.

« Boarf ! Buu va pas t’obéir aussi faci… »

Puis elle fit apparaitre un gâteau de mariage. Le ton provocateur et irrespectueux du djinn se mua immédiatement en un sérieux militaire, irréprochable.

« D’accord, je ferais comme vous voulez madame. »

Déclarât-il avant de se jeter sur le cake et de le dévorer. Il devait y avoir 5kg de matière, et pourtant, il n’aura pas fallu plus d’une minute pour tout détruire.
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1024
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 31
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 ClockMar 15 Aoû 2023 - 15:56
Alors que les deux compères venaient d’être enveloppés dans la sphère magique générée par la puissante magie du Nathrezim, soudainement apparut devant eux un être inconnu au bataillon. La première réaction du Seigneur de l’Effroi, grimaçant, fut de déployer ses immenses ailes pour mieux venir empaler les flancs de cette créature désagréable qui avait osé les surprendre de la sorte.

Ajoutons à cela que le temps était suspendu. Encore un être capable d’y toucher - et pas Mal’Ganis, vous conviendrez que ça commence à faire beaucoup de frustrations accumulées d’un coup pour celui-ci. De quoi ne pas le mettre particulièrement de bonne humeur, alors même que ce fait sauvait littéralement la vie aux deux acolytes laissés pour compte dans cet endroit bientôt annihilé.

Cependant, ses vigoureuses membranes se stoppèrent quand les lèvres pulpeuses de la nouvelle venue les qualifia “d’amis démons”. Les sourcils du géant se froncèrent en une expression mêlant doute et intérêt. Il ne replia pas pour autant, et pour l’instant, ses vivaces membres qui menaçaient Towa. Malgré ce fait, le savoir-vivre du maître chaotique ne saurait le priver de faire usage de civilité. Aussi lui répondit-il ce mot simple sur un ton à moitié menaçant :


Salutations.


Son apparence (pour le moins répugnante aux yeux d’un Nathrezim), son aura et son spectre avaient beau confirmer l’identité angélique de cette personne, sa tenue et son regard n’étaient pas ceux des chérubins que l’on se représente mentalement. À la vérité, Mal’Ganis n’avait pas non plus rencontré d'innombrables représentants de cette race. De plus, ils n’avaient certainement pas la peau bleue. Une variante à leur espèce pitoyable, peut-être ?

Deux choses notables en plus : son éloquence et son charme naturel sont dans l’incapacité d’influencer cette personne - cela commence à être fâcheux de rencontrer à la suite plusieurs individus immunisés par on ne sait quelle chance à sa magie - et il est strictement impossible d’évaluer son aura, tout bonnement car elle est… imperceptible.

Autrement dit, ça ne sent pas franchement bon pour eux.

Aussi misérables soient les représentants de cette maudite race, la différence de sa couleur de peau commençait à faire vriller les suppositions dans le fil de pensée du démon. Et si cette saloperie était une sorte d’ange supérieur, voire une divinité de leur panthéon ? Personne dans ce bas monde ne pouvait se targuer d’être inévaluable en termes d’aura - exception faite donc des démons, capable de la dissimuler (et encore, ce n’était pas quelque chose d’immuable non plus).


Un vieillard bien trop informé, en effet.


Confirme le monarque des ombres lorsque cette immondice évoque le prénom de cet autre indésirable.
Les yeux noirs comme le néant du Malin inspectent de long en large la jeune femme. Il ne dissimule même pas cette manière gênante à souhait que de l’analyser et de la dévisager, aussi Misha doit-elle sentir sans peine ce regard insistant qui la décompose sous toutes les coutures.


*Quelle repoussante créature… dire que les humanoïdes aiment ce genre d’apparence sans queue ni tête. Aucune musculature guerrière pour galber ses membres, et deux surcharges disgracieuses et exagérées de graisse du côté du fessier et de la poitrine.*


Les muscles de son visage se contorsionnèrent de manière peu flatteuse à cette pensée. Mal’Ganis n’était pas en mesure d’appréhender la beauté comme la plupart des races affiliées aux humains.

De fait, les femmes Nathrezim n’ont pas d’archétype de corps totalement dominant, mais une chose est sûre : elles sont musclées, et pas qu’un peu. Il n’y a donc pas de poitrine ou de fesses proéminentes qui cassent l’harmonie globale du corps.


*Leurs femelles asservies ne doivent être utiles, en des termes physiques, qu’à une reproduction mollassonne et arriérée de leurs espèces sous-développées. Encore une preuve qu’ils ne sont là que pour servir les êtres supérieurs de cet univers.*


Sa réflexion prit fin toutefois sur une note qui, même si elle était douloureuse à avouer, était réelle.


Pour une raison qui m’échappe cependant, ce sont souvent de grands réceptacles pour la Magie. Au moins doit-elle être une magicienne d’exception à défaut d’avoir un physique gracieux.*


Il écoutait toutefois d’une oreille attentive la suite de son discours. C’est ainsi que le porteur de malheurs fut enfin au fait que Zev et Piccolo étaient des “patrouilleurs temporels”. Bel et bien des esclaves à la botte d’une puissance supérieure, comme le veut l’ordre naturel des choses - c’est tout du moins ce qui se confirma dans son esprit.

Faire disparaître des évènements qui ne sont pas à leur avantage est un peu le but de monsieur tout le monde. La différence ici est l’échelle à laquelle cela se joue et les moyens dont ils disposent pour effectivement mettre leurs plans à exécution.

Le vecteur du Chaos ne cilla pas quand cela fut à son tour d’être physiquement examiné. Rien de plus naturel que de s’attarder sur une beauté comme lui, un véritable chef d'œuvre inventé par la nature chaotique.

Cet ange devint d’autant plus intrigante qu’elle avoua être ici pour trouver des alliés afin de défaire leur secte de “crétins ignares”, une expression qui en effet leur allait comme un gant. Bien que la méfiance grandissait dans le coeur noir de Mal’Ganis, il ne se pensait de toute façon pas en position de l’envoyer se faire paître présentement. Autant jouer le jeu et voir quelles ficelles il sera possible de tirer en temps voulu.

La magicienne ouvrit un sombre portail pour illustrer ses dires. Impossible de sonder quoi que ce soit à propos de cette apparition magique. Ni même d’avoir un seul indice quant à savoir où elle mène précisément, bien qu’à priori cela soit le chemin vers le lieu des opérations centrales de la guilde des deux agresseurs de tout à l’heure.


Tuer les larbins des malotrus qui sont venu me déranger constitue une satisfaction... satisfaisante pour le moment. J’accepte ta requête.


Cette saleté d’ange est illisible. Impossible de rentrer dans ses pensées. Sa gestuelle et ses émotions perceptibles laissent penser qu’elle est tout à fait sérieuse, mais le maître du Chaos lui-même est bien placé pour savoir qu’il existe de fantastiques trompeurs en ce monde !

Un gâteau est offert gracieusement à son compagnon informe et rose. C’est dingue comme quelque chose d’aussi banal aide à gérer ce monstre puissant et capable. Le Nathrezim se dit sérieusement qu’il va devoir trouver un larbin capable de faire apparaître de la nourriture appêtisante sur commande, car il en est bien incapable lui-même.

On le questionne sur son identité. Son regard dénué de toute forme d’empathie se plante dans celui de Towa.


Je me nomme Mal’Ganis, et je suis la quintessence physique et mentale de ce qu’est un Nathrezim.


Sa réponse était tout autant dénuée de modestie, d’ailleurs.
Quoi qu’il en soit, le gargantuesque monstre ailé se tourne vers le portail après avoir lancé un dernier regard à Towa, puis à Buu.


Allons-y, Buu. Nous allons prendre notre revanche sur les deux abrutis qui nous ont défiés.


Le Seigneur de l’Effroi traverse alors le passage magique, transporté vers ce monde à part où s’organise la patrouille temporelle.
Contenu sponsorisé

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos - Page 2 Clock
 
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faille temporelle [PV Bardock]
» [Mission Temporelle] Une Tentative Désespérée du Futur.
» Mission temporelle : La chasse aux Dragon Balls !
» Excursion temporelle
» Détraction temporelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-