-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Partagez
















 

 Mission Temporelle : L'émissaire du chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 161

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockDim 26 Mar 2023 - 15:44
Alors que Zev s’apprêta à quitter la salle, il remarqua l’arrivée preste d’un éclaireur de la time patrol. Le jeune homme lui coupa la route et s’adressa en hâte à la régente du temps. La concernée cessa immédiatement de pianoter sur son ordinateur de bord et descendit les barres de bore à 50% pour limiter toute réaction du réacteur. Pour éviter une stagnation des eaux du système de refroidissement, elle activa la pompe hydraulique qu’elle venait de configurer. Elle se tourna vers le guerrier saiyan et lui adressa un sourire compatissant alors qu’il s’approchait.

« Dame Chronoa ! Le Krillin de la dimension 27 n’est plus disponible pour gérer la mission contre Mal’Ganis ! »

S’inquiétât-il en haletant, il semblait faire parti de cette opération et ne semblait accueillir cet imprévu avec beaucoup de sérénité. Mais ce n’était pas un problème, la Kaioshin était habituée à ce genre d’urgence, elle avait toujours quelqu’un de disponible. Et étant donné que Zev venait d’être libéré, il allait peut-être pouvoir encaisser la place manquante en rejoignant cette nouvelle mission.

« Très bien, Paradisezetsu. Je vais mandater Zev sur cette mission. »

Dis-telle a voix haute, ce qui permettait au concerné, certainement interpelé par la discussion, de prendre conscience de sa prochaine assignation. Le guerrier de l’espace exécuta un salut traditionnel japonais en guise de reconnaissance avant de disparaitre.

« Nous l’attendons au hangar 9. »

L’éclaireur traversa la pièce puis remarqua la présence de leur renfort, justement. Il se senti un peu bête de ne pas l’avoir remarqué avant. Mais voir un vieil homme servir de remplacement ne le rassurait pas vraiment, au final.

« Tu… Tu es Zev ? T’as l’air vachement ancien. »

Déclarât-il avec étonnement. Paradisezetsu ne semblait pas briller par son tact et avait l’air du péon patroller de base.

« Enfin, je veux dire… »

Il gratta l’arrière de son crâne un instant, sans finir sa phrase. Finalement il reprit son bout de chemin en hâte.

« Heu… On se revoit au hangar 9 ! »

Quand ils furent de nouveau seuls, Chronoa s’approcha un instant de Zev.

« Ne t’en fais pas, cette mission compte Piccolo, je ne voudrais pas que tu passes ton temps à surveiller des jeunes pousses. »

Indiquât-elle avant de faire un petit briefing de la mission.

« Lui c’est Paradisezetsu, un saiyan très combattif et généreux, mais parfois un peu arrogant et béta. Il n’est pas bien fort mais a le sens du sacrifice. »

Elle tira le tabouret d’une des consoles de commande pour s’assoir, elle allait parler quelques instants.

« La mission est assez simple… »

Plus tard

Un vaisseau naviguait dans le vide spatial, une navette au style Namek, donc un véhicule blanchâtre aux vitres latérales grossières. Si ce navire ne payait pas de mine, il restait rapide, fiable et surtout discret. L’idée de se déplacer à l’aide d’un immense destroyer stellaire « time patrol » n’avait pas été retenue par le conseil d’administration. Quoi qu’il en soit, le Zev se déplaçait dans l’espace car il venait de passer plusieurs heures à localiser la planète sur laquelle ils devaient atterrir. Parfois, dans certaines missions, l’objectif n’était pas clairement localisable et demandait l’intervention d’une équipe mixte composée d’éclaireurs et de combattants. Si souvent elles se relayaient, un petit manque d’effectif avait forcé deux « semi-équipes » à fusionner pour réaliser l’ensemble de l’opération groupés. Zev se souvenait des indications de Chronoa.

**Pour cette mission, tu seras accompagné de 3 partenaires, deux saiyans et un Namek. Je t’ai déjà parlé de Paradisezetsu et de son ami et allié, Neyiak. Tu dirigeras l’opération, Piccolo sera ton suppléant s’il t’arrive quelque chose. C’est également lui qui pilotera le vaisseau. **

Au sein du cockpit, les différentes personnalités s’exprimaient au fil des heures. Le duo de la planète Vegeta préparait déjà un entrainement en vue d’obtenir le super saiyan tandis que Piccolo manipulait la console de commande dans le but d’optimiser les ressources du navire, en silence. Lorsqu’ils atteignirent l’orbite, ils découvrirent une planète insondable et sombre. Un orage intense et constant semblait avoir atteint la haute atmosphère. Normalement, l’astre aurait dû être reconnaissable par ses teintes verdâtres, ses forêts, ses lacs, clairement une planète habitable.

Le mentor de Son Gohan se redressa pour faire un rapport de la situation au vétéran.

« Zev, nous arriverons d’ici cinq minutes. Nous ne devirons pas être repérés, j’ai programmé notre descente dans une zone de turbulences. »

Le navire commença justement sa descente, plongeant dans un marasme nuageux inquiétant. Le vaisseau était conçu pour résister à ce genre d’atmosphère et ne broncha pas l’ombre d’un instant. Au pire, la navette tangua un petit peu. Après une longue minute de traversé, le véhicule se posa sur un monticule rocheux battu par une pluie torrentielle et des vents violents. L’intensité des précipitations limitait fortement le champ de vision des explorateurs, trop pour qu’ils puissent analyser l’état de leur environnement.

« Je vais voir ce qu’il y a dehors ! »

S’écria Neyiak avant que le col de son Gi ne soit attrapé par le bras extensible du Namek.

« Tu vas surtout te tenir tranquille. Nous allons sonder les environs avec le capteur du vaisseau. Utilisez vos sens pour repérer d’éventuelles traces de Ki maléfique. »

Il relâcha la pression sur le gamin puis se tourna vers l’une des vitres.

« On va également attendre pour voir si le temps s’améliore. On aura du mal à se coordonner dans ce genre de conditions. »

Piccolo s’approcha de l’ordinateur et activa un senseur qui leur permit d’avoir une carte en trois dimensions du secteur. Ils étaient sur une butte, le sommet d’une colline donnant sur une vallée accidentée. Visiblement, la planète avait été frappée par de puissants tremblement de terres, voir des éruptions volcaniques. C’était inquiétant, la planète était sensée être verdoyante et paisible. Piccolo réajusta ses épaulettes, puis sa cape avant de se tourner vers son associé.

« J’imagine que Mal’Ganis est responsable de tout ça. Tu as déjà affronté des démons de ce genre ? »

Piccolo avait une petite expérience quand il s’agissait d’affronter les forces de Satan. Il s’était déjà frotté à Garlic junior ou Dabra. En conséquence, il était parfaitement conscient qu’ils allaient faire face à un tyran magicien capable de corrompre des âmes faibles. C’est pour cela que tous les participants de la mission étaient des personnalités affirmées, soit par leur aspect casse-cou, soit car ils étaient matures et calmes. Nul dépressif, furry ou fan de Sasuke n’était accepté dans cette opération militaire spéciale.
namek
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Male Age : 28
Date d'inscription : 26/03/2023
Nombre de messages : 1
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 3


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Magie élémentaire | Zanzoken
Techniques 3/combat : Regénération | Désintégration
Techniques 1/combat : Makankōsappō

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 55
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Main Gauche

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockDim 26 Mar 2023 - 21:56
Zev avait arrêté de se déplacer quand quelqu’un courut rapidement vers Chronoa dans le hallway de la crypte. Quand on annonça que quelqu’un n’était plus disponible pour faire une mission contre quelque chose, il enleva lentement ses lunettes de soleil avant de les ranger dans l’une des poches de sa veste, avant d’en sortir ses lunettes habituelles. Il se gratta l’oreille avec le dos de son majeur en entendant la voix de “Paradisezetsu”, avant de se retourner pour se rapprocher des deux interlocuteurs, ses mains dans ses poches. Il regarda le jeune homme lui manqua de respect sans rien lui répondre, relevant légèrement les sourcils quand ce dernier se rendit compte de son erreur sociale, laissant un léger sourire en coin se révéler quand ce dernier prit la fuite, le regardant disparaître dans les escaliers. Il se tourna à nouveau vers Chronoa, qui lui révéla qu’il n’aurait pas à les gérer. Son ouïe fut attentive quant aux explications qui venaient dans sa direction.

Paradisezetsu. Il n’avait pas de difficulté à savoir de qui il était une version alternative. Il avait un ami. Neyiak. Il lui fallut quelques instants pour imaginer l’orthographe de ce nom. Piccolo serait son suppléant. Il serait ainsi le chef de la mission. Zev n’aimait pas être le chef de la mission. Il aimait éviter la paperasse. Il aimait éviter les responsabilités. Surtout, il n’aimait pas qu’on le questionne sur sa logique. Il voyait des pertes comme nécessaires. Les plus optimistes et humanitaires ne le voyaient pas ainsi. La voix de Chronoa l’avait suivi alors qu’il s'approchait du vaisseau. Il imagina un montage. Une superposition de sa voix suivant ses mouvements futurs.

Zev entrouvrit les yeux. Il avait fait une légère sieste sans prendre la peine de discuter avec ses nouveaux coéquipiers. Il n’avait fait que rompiller sur une chaise proche du gouvernail, de larges écouteurs sur les oreilles l’empêchant d’interagir ou d’être réveillés par les braillards de la salle. Ses doigts s’étaient croisés, ses jambes avaient été dépliées, et de manière générale, il semblait avoir dormi paisiblement. Il enleva son casque en relevant ses sourcils alors que Piccolo commençait à lui parler. Il se gratta le cou, l’air de réfléchir pendant quelques secondes, avant de regarder par la vitre, observant la puissance de l’orage dehors. Finalement, une réponse sans véritable engagement fut adressée à Piccolo.

”En espérant que ce vaisseau tienne dans la tempête…”

L’orage. L’orage était apaisant. Parfois, quand Zev avait du mal à dormir, il mettait une vidéo d’orage dans ses oreilles. Il la faisait tourner sur la télévision avant de s’écrouler sur le canapé. Cela ne lui permettait pas d’éviter de se réveiller à six heures. Il n’avait pas besoin de plus que ça de sommeil. Ses meilleures idées lui parvenaient pendant que tout le monde dormait. Neyiak avec le crâne ouvert dans le capot d’une voiture fermé et refermé et refermé et refermé et refermé et refermé et refermé

”Oops !”

dit Zev en esquivant le bras de Piccolo qui alla attrapper le vêtement de l’une de ses troupes, se baissant en tenant son chapeau au moment où il allait se relever. Dos courbés et coudes sur les genoux, il sortit une cigarette de son costume… avant de la l’y remettre, probablement après s’être rappelé qu’il était fortement malpoli de fumer dans un endroit clos et utilisé par des personnes autres que lui. On ne fumait que lors qu’on était seul dans sa voiture. Il enleva alors ses écouteurs alors que le bras rétrécissait au dessus de sa tête, tournant légèrement la tête vers Piccolo quand ce dernier parla de repérage de Ki maléfique.

”C’est un démon. Il peut camoufler son aura maléfique. Cela veut également dire qu’il peut se déguiser en simple mortel pour attirer la sympathie. N’importe quelle pauvre âme que nous croiserons sur cette planète pourrait s’avérer être notre cible.”

Il commença alors à se craquer les doigts, commençant par appuyer sur les phalanges avant de tirer un à un sur chaque doigt en les secouant un peu pour chacun d’entre eux.

”Nous sommes d’accord que cette planète n’est pas habitée, hormis par des formes de vie végétales insectoïdes, pas vrai ?”

Il observa alors Piccolo qui appuyait sur des boutons pour concentrer son attention sur l’image qui apparut après les manipulations de son centre de commandement. Zev se gratta le gras apporté à son menton par la vieillesse, avant de se relever en mettant les mains dans ses poches, son dos droit lui permettant de surplomber les deux jeunes guerriers sans pour autant arriver à la hauteur des deux-cent trente centimètres de Piccolo. Son expression restait neutre, traversant l’écran, jusqu’à ce qu’enfin son visage se tourne vers Piccolo quand ce dernier lui demanda s’il avait déjà interagi avec ce genre de démon.

”Oui. Plusieurs fois. Ils ne sont pas difficiles à vaincre.”

Il pointa dans la direction de l’écran.

”De mon temps, néanmoins, leurs pouvoirs s’arrêtaient aux éruptions, pas aux tempêtes. Leur plus puissante technique était d’invoquer un golem de flammes infernales sur un champ de bataille. Cela n’a plus l’air d’être le cas. Ou bien ces pluies proviennent de l’accumulation de fumées causées par les éruptions, comme dans les premiers cycles de vie des planètes habitables… Quand bien même cela serait arrivé très vite.”

Il remit ses mains dans ses poches.

”Leurs autres techniques étaient d’envoyer des chauve-souris sur leurs ennemis pour les attaquer, endormir de force un ennemi pour l’empêcher de se battre ou permettre à leurs alliés de se soigner en suivant leur rage de vaincre sur un champ de bataille. Ils frappaient fort mais restaient plutôt lents. Leurs aptitudes de combat à distance étaient plutôt limitées, ce qui m’a souvent offert un avantage.”

Croisant les bras, il se tourna vers ses alliés.

”Si nous faisons face à l’un de ces démons, il tâchera principalement d’exploiter vos sources de colère et de rage. Restez fidèles à votre humilité et à votre calme. Ne cherchez surtout pas à faire les justiciers. Ils aiment beaucoup exploiter les désirs de réparation d’injustice et de vengeance.”

Il pointa les deux têtes brûlées du doigt.

”Vous deux serez ses cibles principales. Il y a de grandes chances qu’il vous présente des situations que vous jugerez moralement abominables spécifiquement pour vous forcer à l’attaquer sur un terrain où il conserve l’avantage. Rappelez-vous de garder vos distances. Le peloter de Kikoha, par exemple, même s’il reste une technique barbante, reste particulièrement efficace.”

Il releva son doigt comme pour mettre un point sur sa dernière spécification.

”Méfiez-vous de quiconque vient à votre rencontre et ne vous laissez pas distraire par la violence que vous observerez. Est-ce clair ?”

Il se retourna vers le hublot.

”Si cette pluie ne s’en va pas d’ici trente minutes, nous commencerons notre exploration malgré le climat. Il y a des chances qu’il tâche de prendre la fuite dès qu’il aura pris conscience de notre présence. Nous ne pouvons pas nous permettre de sacrifier autant de temps que nous le désirions.”

Il se remit alors à craquer ses doigts, se rendant compte en grimaçant qu’il avait déjà libéré les bulles entre ses os, avant de simplement et poliment demander :

”Cela vous gêne si je fume ? Je peux le faire dans la soute, si ça dérange…”
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1023
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockDim 2 Avr 2023 - 12:35
┌  Légion Ardente : Phase 1  ┐





Alors que des intrus pénétraient un monde dominé par La Légion Ardente - tel que les érudits de la Magie des Ombres la nommait - les formes de vies démoniaques qui y vivent “paisiblement” humectent déjà leurs délicieuses odeurs.

Grrrvvvnnnn-niiiiah !

Entre le grognement et le gémissement d’excitation, ces bruits résonnaient dans ces champs désolés où il ne restait que débris et pierres. On ne distinguait pas clairement d’où ils provenaient, ces étranges intonations - car ils semblaient venir de partout et nulle part à la fois.

Mettre un pied sur une planète annihilée par les forces obscures de Mal’Ganis était l’équivalent d’un suicide. Il n’y avait plus aucune trace des civilisations qui avaient jadis habité ces terres, si ce n’était que les antiques ruines qui portaient encore les gravures de leur culture éteinte.

Mrrrrlllrrrr-WA-YAAAAH!

Cet endroit laissait peu de place à l’exploration ou à la réflexion. Preuve en est qu’une bande de diablotins venaient de bondir sur les intrus. Ils leur tiraient les cheveux, arrachaient leurs chandails de leurs griffes et brûlaient les bouts de peau découverts des pauvres hères qui avaient osé s’aventurer ici. L’un de ces petits plaisantins tenta de subtiliser les lunettes de Zev, tandis qu’un autre voulait s’accaparer le couvre-chef de Piccolo.

Heureuse était cette bande de nez crochu que de pouvoir se divertir avec de la chair fraîche - car en temps de “paix” pour la Légion Ardente, ils ne pouvaient que s’entretuer pour passer le temps. Cependant, lorsque leurs cris paniqués commencèrent à emplir les cieux et que leurs visages se transformèrent en une grimace douloureuse, ce ciel singulier aux teintes inspirant le désespoir commença à se couvrir de multiples tâches.

Enfiiiiiin...de la nourriiiituuuureee!"

En piqué déchirèrent les nuages de monstrueux spécimens ailés - alertés par les hurlements souffreteux de leurs congénères - brandissant leurs armes vers les nouveaux venus. Certains d'entre eux semblaient être des sortes de harpies, aussi n’avaient-ils pour défense que leurs cris stridents qui pouvaient dans le pire des cas rendre sourd.

Au loin se découpait une forme gargantuesque et inquiétante, mais personne ne pouvait la détailler clairement. De surcroît, les signatures énergétiques de ces monstres étaient cachés, ce qui rendait impossible l’évaluation de leur puissance réelle. Pour l’heure, notre équipe dépêchée par la Time Patrol devait déjà se débarrasser de ces importuns qui les harcèlent.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 161

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockDim 2 Avr 2023 - 15:32
Avant leur départ, les time patrollers avaient étés sommés de s’informer sur la nature de la menace. Quand ils étaient mandatés pour une mission, les agents recevaient un journal contenant l’essentiel de l’histoire, des capacités et du caractère de leur cible. C’était un des points forts majeurs de l’organisation : ils disposaient de renseignements sur n’importe quel adversaire, ou presque. Cela leur donnait un avantage massif. Comme d’habitude, Piccolo s’était convenablement instruit à la bibliothèque centrale de Coton City, une gigantesque structure regroupant les données publiques des différents adversaires de la time patrol. Il y étudia le cas de Mal’Ganis, peu documenté, mais cité. Il comprit ainsi qu’il s’agissait d’un démon supérieur, échelon situé entre le diablotin banal et l’être divin. Il était de la même caste que diableman ou SK : des individus indépendants, très puissants et reconnaissables de la masse par leurs capacités uniques. Ce tyran était un fin corrupteur, un grand parleur et un combattant effréné, mélange d’une bête et d’un vampire. Avec ça et quelques autres choses, le Namek était relativement bien préparé à l’affrontement à venir, conscient de la menace parallèle que représentait les subalternes et esclaves du Nathrezim. Et pour ce qui était de Paradizetsu et Neyiak, disons qu’ils avaient sommairement lu le résumé de quête, comprenant qu’ils allaient affronter un démon maléfique. Ils avaient conscience que ce dernier ressemblait à une grosse gargouille et qu’il était très méchant.

Bien qu’il soit renseigné, Piccolo préféra sonder l’avis de son supérieur pour cette mission. Mais avant ça, il donna une précision quant à la population de cette sombre planète.

« Wulhut IV est normalement habitée par des humains similaires à ceux de la Terre, avec le même niveau technologique. Les deux planètes sont assez semblables. »

Un détail clé, la nature de Mal’Ganis pouvait le pousser à contrôler des masses importantes d’innocents. Et si le rival de Son Goku avait eu l’intelligence de le comprendre, ses deux jeunes collègues étaient plutôt occupés à discuter de leurs dernières aventures.

Zev était catégorique : ce genre de démon n’était pas difficile à vaincre, leurs pouvoirs demeuraient sommaires. Il commença à détailler les techniques de leur ennemi, patiemment écouté par son principal interlocuteur. Mais le manque d’intérêt de ses compagnons commença à le déranger, ainsi, il interpela les casse-cous avec une certaine nonchalance.

« Vous deux ! Ecoutez, c’est important ! »

Neyiak se retourna en se frottant l’arrière du crâne, l’air béta.

« Oh désolé Piccolo, on écoute maintenant. »

Paradisezetsu fit de même, et en silence.

Le panel d’attaques du monstre fut alors détaillé, du moins pour la partie que les concernés furent en mesure s’entendre. Néanmoins, ils furent présents quand la manipulation par la colère et la rage fut évoquée.

« Zev ! Je suis Paradisezetsu, je suis ici pour vaincre ce démon que vous appelez Mal’Ganis. Je ne vais pas m’écarter de ma mission. Je me suis beaucoup entrainé et je protègerais Neyiak si jamais il venait à être trop en danger. Mais si ça arrivait, ça m’énerverait beaucoup. »

Il grommela, comme si cet événement pouvait le pousser à faire exploser sa rage dans une belle explosion dorée. Quoi qu’il en soit, cet étrange Momentum ne donna lieu à aucune remarque de Piccolo qui ne désirait pas encore alourdir les commentaires enveloppant le discours de Zev. Il se contenta de ramener son turban vers ses yeux, comme pour se couvrir discrètement de cette scène étrange.

Le chef de section indiqua qu’ils braveraient les éléments si la pluie venait à durer plus de trente minutes. Un choix judicieux : Leur cible était décrite comme particulièrement volatile, évitant le conflit direct si possible. Il était donc bon de ne pas trop attendre, même s’ils étaient assurément dissimulés par le climat chaotique de cet astre mort.

« Je ne suis pas certain que fumer ici soit une bonne idée. L’air à l’extérieur est peut-être vicié par les éruptions. Nous devrions profiter de nos dernières bouffées d’air frais. »

Annota le Namek, invitant indirectement Zev à éviter toute drogue avant l’affrontement, ou autrement à le faire à l’écart, dans la soute.

Quelques minutes passèrent, la météo ne se montra pas plus clémente. Piccolo calcula du mieux qu’il put la composition de l’environnement extérieur, arrivant à la conclusion que l’atmosphère était respirable, un oxygène de mauvaise qualité sali par de nombreuses particules fines. Les deux saiyans quant à eux échangèrent sur leurs prochaines destinations, évoquant le tournoi de Dosatz. Il était temps de sortir, le subalterne du terrien se profila près de la baie vitrée principale, sérieux et froid comme à son habitude.

« Attention, l’air est pollué, cela va diminuer notre endurance et la visibilité. »

Annonça Piccolo en scrutant l’extérieur, les deux gamins hochèrent la tête en réponse. Le magicien activa l’ouverture de la trappe. Jetant un regard autoritaire sur les jeunes.

« Vous restez près de moi, Mal’Ganis n’est pas venu seul ici, il aura sans doute des esclaves, voir des lieutenants. »

Le groupe découvrit alors l’extérieur, du moins, ce qu’ils purent en voir sous couvert de l’épaisse brume, on ne voyait pas à plus de cinquante mètres. Impossible de travailler dans de telles conditions, Piccolo projeta tout autour de lui une onde de choc légère, suffisante pour écarter le brouillard et multiplier le champ de vision du quatuor. Ainsi, les time patrolers voyaient maintenant tout ce qui se trouvait dans un rayon d’un kilomètre, c’était mieux ainsi. Malheureusement, il n’y avait rien à apprécier. Le sol était rocheux, froid et dur comme de l’acier. Le ciel était d’un noir profond, en proie à une tempête constante. Une odeur de souffre dominait les narines des protagonistes, sans doute causée par la violence des volcans éreintant la qualité de l’air ambiant. Quel triste paysage. Même s’ils y étaient préparés, les mines de Paradisezetsu et Neyiak furent déconfites.

« C’est horrible ! »

Commenta le plus jeune en pulvérisant une pierre d’un coup de pied.

« Ne vous laissez pas impressionner, ce démon sera surement bientôt averti de notre présence. »

Rétorqua le géant en scrutant les cieux obscurs, assuré que Mal’Ganis en jaillira prochainement.
Mais ce ne fut pas des nuages charbons que se confirma la première menace, mais bien plus bas. Des bruissements, des hurlements, d’étranges bruits provenant certainement de la faune maudite qui avait envahi ces terres autrefois paisibles. Piccolo sonda les environs en vitesse et compris qu’ils étaient entourés de petites créatures insignifiantes, dépassant à peine les dix unités. De la chair à canon misérable qui méritait, néanmoins, un avertissement général.

« Attention ! Des présences ennemies ! »

Et effectivement, de petits diablotins se manifestèrent, ils étaient très rapides. Il s’agissait d’un petit groupe d’une dizaine d’individus, rien d’impressionnant. Neyiak régissa immédiatement en criblant de petits kikohas les assaillants. Les projectiles en pulvérisèrent neuf, le dernier se rua sur Zev pour lui voler ses lunettes. Une menace ridicule que le concerné saurait braver sans trop de mal.

« Du menu fretin… Héhé. »

Se vanta le jeune saiyan en diminuant son aura.

« Ne vous déconcentrez pas, il y a d’autres forces ! »

Et à peine Piccolo eut fini sa phrase qu’un cri strident extrêmement vint lui casser les oreilles, un vacarme d’une grande puissance, haute en fréquence comme pouvait l’être un sifflement.

« Arghh ! »

Le Namek se couvra les oreilles, il n’avait pas imaginé qu’il rencontrerait des monstres criant de manière si véhémente. Il mit un genou au sol, signe qu’il était incapable de combattre de telles bêtes. Et les créatures en question n’étaient pourtant que de simples harpies. Le duo de guerriers de l’espace suivit les instructions de Zev et bombarda le ciel de kikohas. Ils firent feu dans la précipitation à cause de la douleur importante que causait les créatures volantes. Ces saletés furent rapidement exterminées, libérant Piccolo de cette terrible entrave sonore. Mais nul repos n’attendait le rival de Son Goku, de nouvaux adversaires étaient déjà là : des sortes de gargouilles aux aspects vaguement draconiques, similaires aux rejetons de feu Daimao.

« A table ! »

« Mangeons-les ! »

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos SDemons8

Les serviteurs du mal fondaient du ciel en direction du groupe qui se tint prêt.

« Attention ! Restez proche les uns des autres ! »

Ordonna le Namek en déployant son aura. Le temps n’était plus à la discrétion, ils étaient déjà entourés d’adversaires. La mêlée générale débuta contre ces démons inférieurs, leur force individuelle ne dépassait que rarement les 500 unités. Des adversaires faibles qui compensaient leur médiocrité par une grande supériorité numérique. Neyiak et Paradisezetsu luttaient de concert avec une bonne coordination, ils étaient habitués à combattre ensemble. Piccolo demeurait largement au-dessus du niveau des esclaves de Mal’Ganis et s’en débarrassait sans effort. Mais comment s’en sortait le père de Tempo ? Un diable tira un Kōsengan dans sa direction puis se jeta sur lui au corps à corps !
namek
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Male Age : 28
Date d'inscription : 26/03/2023
Nombre de messages : 2
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 3


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Magie élémentaire | Zanzoken
Techniques 3/combat : Regénération | Désintégration
Techniques 1/combat : Makankōsappō

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 55
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Main Gauche

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockMer 5 Avr 2023 - 14:49
Wulhut. Quatre ? Wulhut quatre ? Où Zev avait-il entendu ce nom ? Il connaissait ce nom. Il l’avait vérifié. Mais il connaissait beaucoup de noms. Beaucoup de personnes qui étaient mortes. Beaucoup de personnes qui étaient encore en vie. Peut-être trop de personnes qui méritaient de ne plus l’être. Mais Zev était un homme bon. S’il ne butait personne, il était éthique et moralement correct. Maîtriser ses désirs de violence était ce qui faisait de lui un être humain respectable. Toute personne respectable était celle qui pouvait maîtriser les instincts poussés par son corps. C’était ce qui différenciait l’être intelligent de l’animal. Ainsi, Zev n’était pas un animal. Il était respectable. Il était intelligent. Il ne tuait personne qui n’était pas nécessaire à tuer. Personne ne mourait qui n’avait besoin de mourir.

Entendant Piccolo mentionner l’existence d’humains sur la planète, Zev se frotte la moustache du bout de l’indexe et du pouce, qu’il laisse descendre jusqu’à son menton qu’il se frotte alors, son regard se dirigeant vers le coin des verres de ses lunettes. Il semblait être en train de réfléchir. Il continua vers son résumé détaillé précédemment, n’ayant pas l’air ennuyé par le manque de concentration des deux jeunes garçons qui risquaient de servir de cible à l’ennemi dont ils n’écoutaient pas la description. Piccolo les interpella, et ils furent obligés de se taire… Jusqu’à ce que l’un d’entre eux ait la soudaine envie de se présenter. Zev le regarda parler et décrire ses émotions, sans cligner des yeux, le regard impérativement fixe et vide d’émotion. Il cligna deux fois des yeux à la fin de sa tirade.

”Ok.”

fit-il comme unique réponse à ce soudain désir de tout décrire. Terminant son monologue de tout à l’heure, Zev soupira quand Piccolo mentionna la limitation de l’air dans l’atmosphère fermée qu’était le petit vaisseau. Il regarda dans les coins de la salle, cherchant toujours à se craquer les phalanges, notant à voix haute :

”On a même pas de filtre dans ce vaisseau là ? Nous risquons d’être sous-équipé.”

Ses yeux se posèrent alors sur une barre de fer placée en hauteur, nulle doute utilisable comme rambarde sur laquelle se tenir lorsque l’on était debout et en proie à des turbulences. De quoi garder son équilibre et ensuite sortir immédiatement après un atterrissage forcé. Zev déboutonna sa veste avant de la poser sur la chaise sur laquelle il avait dormi tout à l’heure avec son chapeau et ses lunettes, avant de retrousser ses manches et de se rapprocher de la barre de fer pour commencer à faire des tractions. Nulle doute que cela lui servait d’échauffement pour la future mission, et probablement de moyen de faire passer le temps et la frustration de sa situation actuelle.

Lorsque Piccolo reprit la parole, Zev venait de sortir des toilettes du vaisseau, ayant utilisé le robinet pour se rafraîchir le visage après son entraînement. Il ne sembla pas perturbé plus que ça par les informations transmises par Piccolo, remettant ses lunettes nonchalamment tandis que des remarques sur la qualité de l’atmosphère et des ordres destinés aux deux jeunes se faisaient entendre dans la soute. Il fit au groupe un signe du doigt de l’attendre, disparaissant dans l’arrière du vaisseau avant de revenir avec… une glaciaire ? Etrange… Finissant de se rhabiller, il finit en fin de file du groupe, s’assurant d’avoir fermé le vaisseau à clé avant de placer son avant bras devant son front pour couvrir son visage et le protéger de la pluie.

Le soufre. Une odeur qui lui avait manqué. Un sentiment d’habitude. Cela devait être ce que les autres ressentaient en mangeant de la nourriture de leur contrée d’origine dans un autre pays. Zev n’en avait que faire. Mais il sentait du soufre. Daddy’s home.

Se couvrant la bouche du poing pour couvrir une quinte de toux, Zev regardait les alentours avec une mine légèrement inquiète. Si les deux jeunes se laissaient porter par leurs émotions, Zev semblait simplement être à l’affut d’une possible embuscade. Ses cheveux blancs se laissaient emportés par le vent mais son chapeau se trouvait étrangement incapable de quitter sa tête malgré les bourrasques. Il se retourne un instant quand Neiyak écrase un caillou avant d’observer à nouveau les alentours. Il changea lentement sa glaciaire de main, avant de lever celle qui était nouvellement libre pour saisir par le nez le diablotin qui avait tenté de se jeter sur lui. Le long bras de Zev couplé à celle du tarin de la bestiole lui permit de se maintenir en sécurité pendant quelques secondes alors que Zev souriait en observant le ciel. Il semblait apprécier ce qu’il voyait. Voyait-il quelque chose ?

Ce fut alors qu’il jeta le diablotin vers le ciel, un geste de lancer qui restait contenu afin de ne pas mettre en danger ses jointures fatiguées, ce qui rendait encore plus ridicule la force avec laquelle la hargneuse créature fut lancée. Lâchant la glaciaire pour avoir des doigts libres pour se boucher les oreilles, Zev semblait avoir vu à l’avance les créatures volantes qui se rapprochaient d’eux. Observant les feux d’artifices suivant la contre attaque de la part des deux jeunes demi-Saiyen, Zev continuait de maintenir son sourire calme et paisible, observant avec calme la chute du corps scindé d’une de leurs ennemis qui était accompagné du cadavre sans tête du diablotin qu’il avait précédemment balancé.

Alors que les gargouilles sortaient soudainement de l’obscurité pour se présenter au groupe de patrouilleurs, Zev se précipita vers la glaciaire avant de l’ouvrir. Il plongea la main dans l’intérieur, avant de devoir se baissa pour esquiver un rayon d’énergie fin qui s’encastra dans le sol, traversant la terre jusqu’à ce qu’il carbonise suffisamment de poussière. L’ombre d’une figure massive sautant sur lui recouvra son corps recroquevillé sur la glaciaire –

BLAM !!

– corps qui se retrouva bien assez tôt sans tête, se renversant vers l’arrière alors que Zev avait matérialisé dans ses mains l’un de ses pistolets fétiches – une seconde… non ! Ce n’était pas un pistolet ! C’était bien effectivement un fusil de chasse dont le canon avait été scié qui avait été pointé vers la tête de la gargouille aux couleurs vertes et immondes. Se baissant enfin vers la glaciaire, il en ressortit une boisson énergisante blanche, dont il but plusieurs longues gorgées entrecoupées par d’autres coups de feu dans les directions des saloperies qui se jetaient vers lui. Esquivant en se baissant un monstre envoyé valser par Piccolo, il observa un instant les alentours en ayant des difficultés à contenir son sourire.

Des vacances. Zev avait toujours eu besoin de vacances. Malheureusement, il utilisait son temps libre pour regarder des films ou simplement préparer ses prochaines journées de combat. Il réfléchissait à de quoi contrer des adversaires. Il réfléchissait à comment ne pas mourir face aux plus grands monstres de l’histoire. Il réfléchissait à ce qu’il allait se faire à manger ce soir et qu’est-ce qui ferait plaisir à Tempo pour son anniversaire. Il réfléchissait beaucoup trop. Il n’avait pas de place pour la détente dans sa tête. Sa détente n’était pas adaptée à la société. Mais il se trouvait à présent dans une situation qui ne demandait pas de réfléchir. Elle ne lui demandait pas de protéger quiconque et quoi que ce soit. Elle ne lui demandait pas d’agir finement. Elle ne lui demandait pas d’instructions. Buter tous ces fils de pute; c’était ça ses instructions.

”Messieurs, si vous voulez vous servir !”

dit-il à ses alliés en désignant la glaciaire qui était posée au sol, ouverte et pleine de boissons fraîches en tout genre, certaines sans caféine pour les plus spirituels d’entre eux. S’étant retourné, il n’eut aucun moyen de voir le démon qui avait pris place dans son dos – un démon qui se fit soudainement écrasé par une nouvelle pièce dans l’équation : Scorsese, la DeSotto Adventurer signature de Zev qui venait de tomber du ciel avec la force d’une météorite, ignorant toute loi de la physique qui aurait empêché sa présence en ce lieu. En effet, étant une voiture, elle n’avait aucun moyen de ne pas comprendre la téléportation. Cette dernière continua son chemin, invincible comme à son habitude, percutant quelques démons avant de faire marche arrière et de foncer vers Zev. Ce dernier fit un saut sur place, se laissant atterrir sur le capot de la voiture en mouvement, terminant sa boisson avant de balancer la canette dans la tête d’un démon pour que sa main libre puisse enfin pousser son chapeau vers l’arrière. Ses yeux bleus écarquillés, couplés au fin sourire qui s’affichait sur son visage, permettaient à tous de comprendre qu’il se trouvait dans une situation qu’il appréciait.

Mais n’y avait-il pas fantasme plus humain que d’avoir une boisson fraîche, un fusil à pompe et des démons comme cible ?
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1023
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockJeu 6 Avr 2023 - 10:17
┌  Légion Ardente : Phase 2  ┐


Les hurlements douloureux et outrés de leurs congénères - peu satisfait de se faire ainsi balayer facilement par les nouveaux venu - alerte d'autres formes de vie monstrueuse sévissant dans le coin.

"Chair fraîcheee..." Se pourlèche les babines un étrange ptérodactyle armé d'un pistolet.

"Hmmm, ouiii... manger..." Lui répond une sorte de saïbaman évolué avec des ailes et des cornes.

"Hinhinhin... allons réchauffer notre buffet !" Indique un troisième individu avec un chapeau et des habits, visiblement un peu plus intelligent que les autres - en se frottant les mains.

Alors qu'ils décident d'emprunter le courant ascendant pour donner de la puissance à leur prochaine descente, une vingtaine d'individus ressemblant à ces trois-là les suivent.

Au sol, une harde de crocodile avancé - par leur allure humanoïde et leur maniement du "sabre-rasoir" - ainsi que d'autres sorte de saïbaman non ailés - version sumo, plutôt - s'approchent de nos visiteurs. Leurs silhouettes se distingue peu à peu dans cette atmosphère lourde, laissant peu de visibilité.

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Tumblr10

"Héhéhéhé...." Ils rient en coeur, avant de s'élancer sur les étrangers, accompagnés de leurs alliés volants !

Les pistoliers volants, synchronisés, descendent en arc-de-cercle par-dessus les têtes de nos héros - et tirent des rafales de balles sur les pauvres bougres.

Puis vint la vague des saïbamans ailés, qui quant à eux se jettent sur chaque individu pour tenter de l'immobiliser tout en déchirant leurs chairs avec leurs griffes pointues.C'est donc le signal pour les monstres avec un turban rouge sur la tête (similaire à celui de Piccolo par ailleurs) qui lancent des boules de feu sur leurs proies (la viande étant toujours meilleure à point !).

Quand le tour de leurs congénères fut à son déclin, les saïbamans sumo se jettent les uns après les autres pour aplatir leurs cibles sous leur imposante musculature graissée comme des crêpes. Accompagnés par les crocodiles civilisés qui viennent trancher les membres qui dépasseraient éventuellement sous l'écrasement subit par leurs alliés au ventre bien rebondit.

"KEKEKEEEEEK !" Ils ont l'eau à la bouche, affamés qu'ils sont - et des coups de crocs par-ci par-là sont tentés pour arracher ne serait-ce qu'un petit bout de chair à leurs cibles.



Au loin,
Le Maître incontesté de la manipulation observe,
Au travers des yeux de ses sujets,
Un sourire pédant aux lèvres,
Comme s'il ne s'agissait là que d'une scène déjà-vu,
De par ses nombreuses conquêtes étendues.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 161

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockVen 7 Avr 2023 - 18:53
Personne n’avait interrogé Zev sur l’avantage qu’accordait une glacière sur le champ de bataille. Si cela pouvait être dû à un désintérêt des plus jeunes, Piccolo croyait quant à lui que son associé saurait en faire bon usage. Quand il eut pris le temps de se renseigner sur Mal’Ganis, le namek en profita pour s’informer sur ce mystérieux terrien avec lequel il n’avait jamais collaboré. La lecture fut intéressante, résumant quelques péripéties « publiques » desquelles le concerné s’était démarqué par sa capacité d’improvisation. Que ce soit par la préparation minutieuse du terrain ou ses analyses promptes, il représentait un atout de dernière manche notable. C’était sans doute pour cela que Chronoa l’avait choisi pour diriger la mission, il devait être perspicace et imaginatif. Il reposait donc toute sa force dans son intelligence ? N’avait-il aucun pouvoir ? Aux premiers abords, il ne semblait être rien de plus qu’un vieil homme sans prétention… Non, ça ne pouvait pas être que ça, il disposait sans doute d’une puissance dissimulée. Les terriens étaient de fins magiciens capables de cacher leur aura comme si de rien n’était. Malgré cette courte introspection aux allures de réponses satisfaisantes, Piccolo restait intrigué par le drôle de bonhomme qui lui servait de chef.

Les premières échauffourées furent aussi simples que prévues. Les démons de la légion ardente étaient majoritairement composés d’êtres damnés dont la force était directement puisée sur celle de feu les habitants. La planète Whulhut IV n’était pas un monde peuplé de super guerriers, limitant fortement la menace que pouvait représenter cette horde de monstres. Le nombre restait le seul avantage de cette mauvaise troupe qui s’évertuait à diviser les patrollers par plusieurs vagues successives et suicidaires, lesquelles éloignaient les suivants de Chronoa au fil du temps.

« Restez groupés ! Rapprochez-vous ! »

Ordonna le père de Son Gohan alors qu’il encastrait un diable volant dans le sol. Les concernés, toujours les mêmes, voltigèrent vers le magicien pour regagner un semblant de cohérence. L’instruction ne touchait pas Zev qui n’avait pas vraiment bougé. En fait, il se défendait sur une ligne très statique à l’aide d’un simple canon scié. Simple ? Non, l’allure banale de l’arme ne demeurait qu’une apparence, les munitions utilisées étaient certainement d’une composition particulière. Il suffisait de voir avec quelle aisance les balles du fusil perforaient les peaux épaisses des démons. Que ce soit par un alliage d’argent, de kuronium ou de varpavecdone, le big boss semblait s’être précisément préparé à cet instant. Et bien que son invitation à boire un soda ne fut pas réellement prise au sérieux, l’originalité de sa méthode de combat, elle, demeura évidente.

Et quand la horde fut trop importante pour un seul canon, une voiture se matérialisa à quelques mètres du sol pour écraser un diablotin sur le point de s’attaquer au groupe. Le véhicule fut invoqué comme s’ils étaient dans un jeu vidéo, forçant son apparition est écrasant tout objet qui le séparait du sol, qu’importe son poids ou sa puissance. Dommage qu’elle ne soit pas apparue au-dessus de Mal’Ganis, pensa Piccolo d’un sourire en coin.

Du côté des jeunes, Paradisezetsu s’illustrait par ses frappes puissantes. Armé d’une force similaire à celle d’un super héros, il parvenait à pulvériser plusieurs adversaires en une attaque. Neyiak l’assistait à merveille à l’aide de multiples projections à distance, leurrant ses opposants à l’aide de zanzokens ou de nuages de fumée. Au cours d’une mêlée confusante, Piccolo remarqua qu’une meute de chiens sanguinaires s’apprêtaient à se jeter sur Paradisezetsu. Le namek alerta immédiatement le concerné.

« Attention ! Devant toi ! »

Mais alors que la situation générait l’inquiétude du mentor, Paradisezetsu vint pulvériser la meute à l’aide d’un smash gargantuesque. Neyiak se tourna vers Piccolo pour lui adresser un commentaire sur les performances de son ami.

« Ne t’en fais pas Piccolo, c’est Paradisezetsu, il peut tuer vingt loups d’un seul coup de poing ! »

Quelle force ! Le rival de Son Goku n’en revenait pas ! Cette brutalité fut utile quand une nouvelle vague succéda à la précédente, encore plus épaisse. Celle-ci était constituée d’étranges fusiliers volants. Incroyable, ils avaient aussi des pistolets ! Ce détail n’était pas au goût de Piccolo qui aurait préféré se mesurer à de vrais combattants. Il grommela en scrutant le ciel.

« Grahhh… J’espère qu’ils n’ont pas fait ça à cause de Zev ! »

Il craignait que ses adversaires s’adaptent en vitesse au style du quatuor, ce qui pourrait compliquer les choses. Fort heureusement, le niveau de la horde restait clairement inférieur à celui du petit groupe. Quand les pistoliers débutèrent leur assaut, ils furent immédiatement accueillis par Neyiak qui se téléporta au contact. Pris au dépourvu, les créatures volantes furent décimées en quelques secondes. Les choses se compliquèrent quand ce fut le tour des saibaimen ailés, trop dispersés et nombreux pour être vaincus avant tout contact. Piccolo concentra alors une partie de son énergie, libérant une fantastique aura blanchâtre. La nature de ce ki indiquait qu’il avait fusionné avec le tout puissant, lui qui fut dieu de la Terre. Et armé de cette puissance pseudo divine, il dressa ses bras vers le ciel et projeta une centaine d’éclairs qui percutèrent tous les assaillants du périmètre.

Si une bonne moitié fut carbonisée à l’impact, l’autre demeurait simplement paralysée par le choc électrique. Ils étaient vulnérables à n’importe quelle attaque à distance. Cette ouverture était destinée au pilote de la DeShotto.

« Maintenant ! Explose les ! »

Finalement, des troupes malfaisantes s’amoncelèrent vers Paradisezetsu qui ne fut guère impressionné.

« Rentrez chez vous ! Piccolo et Zev m’ont emmené ici pour que j’affronte Mal’Ganis et que je protège l’univers contre son joug maléfique. Je n’hésiterais pas à lancer les hostilités si vous approchez davantage. »

Une mise en garde judicieuse qui ne fut au goût de personne. Les concernés poussèrent quelques rires avant de se jeter vers le saiyan pour tenter de l’écraser. C’était une véritable équipe de rugbymen géants qui se jetait vers le jeune combattant ! Armé de son courage, Paradisezetsu confronta la meute en frappant l’air devant lui, causant une onde de choc dévastatrice qui ébranla sérieusement la mauvaise de troupe… Sans pour autant la vaincre. L’ami de Neyiak était étonné, ces démons étaient indéniablement la garde rapprochée de leur cible. Ce qui signifiait que…

Trop tard, son temps de réflexion fut assez long pour qu’un gros balourd vienne l’écraser, puis un second, puis un troisième. Piccolo se précipita vers le guerrier de l’espace pour le tirer de là, pulvérisant les quelques brutes-crocodiles sur le chemin. Il vit un des bras du patroller dépasser, il tira fort et parvint à le déloger de la prise générale sans le moindre mal. Tous agglutinés, les sumos furent vaporisés par une vague déferlante tirée par le mentor Namek. C’était leurs derniers adversaires.

« Fait attention ! »

Sermonnât le second.

« Désolé Piccolo, j’étais intrigué par une force terrible toute proche. »

Le lutteur solitaire releva immédiatement son regard vers une présence ô combien différente des autres.

« C’est Mal’Ganis ! »

S’écria Piccolo, circonspect par le mal intense qu’il ressentait alors. Le groupe se resserra naturellement, incluant si possible la DeShotto qui était assurément la cinquième roue de ce drôle de carrosse.
namek
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Male Age : 28
Date d'inscription : 26/03/2023
Nombre de messages : 3
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 3


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Magie élémentaire | Zanzoken
Techniques 3/combat : Regénération | Désintégration
Techniques 1/combat : Makankōsappō

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 55
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Main Gauche

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockMar 11 Avr 2023 - 16:23
La détente. Zev tentait de comprendre ce que c’était que se détendre. Etait-ce le vide dans le cerveau ? Le manque absolu de pensée pendant plusieurs heures ? Non, il avait appris que cela qualifiait davantage la méditation. Méditait-il souvent ? C’était une qualification qu’il pouvait obtenir s’il en croyait les descriptions habituelles du yoga. N’ayant pas suffisamment d’anxiété pour prétendre avoir des démons à vaincre, Zev n’avait jamais tenté de méditer. Il ne savait pas si c’était un moyen efficace de se détendre. Peut-être était-ce comparable à des siestes ? Il ne savait pas. Il l’avait vérifié. Les siestes n’étaient qu’un rappel de son approche lente de l’obsolescence et de la mort. Il avait un corps qui voulait dormir beaucoup. Le seul avantage de cette constante fatigue était la possibilité de sommeiller au lieu d’écouter ses compatriotes. Si la détente était synonyme de relaxation, il n’était pas en mesure de l’apprécier. Néanmoins, il était capable de reconnaître quelles activités faisaient du bien pour son moral. Il était en train de participer à l’une d’entre elles.

Le mal. Zev n’était pas philosophe. Il savait que la conception du mal variait d’une société à l’autre. Appartenant à l’une d’entre elles, il connaissait sa perception du mal et en profitait grandement. Face à l’inévitablement fade conflit moral qu’on lui offrait, il ne s’intéressait qu’aux cibles obtenues par l'étiquetage de certains êtres comme mauvais et d’autres comme bons. Il était entouré de créatures affamées et profondément stupides qui auraient pu être adoptées et éduquées par des factions que son allégeance actuelle auraient pu considérer comme moralement acceptables. Néanmoins, un manque de temps, de budget de volonté les condamnait à se faire simplement massacrer au lieu d’être recrutées. Zev n’effectuait aucun jugement de valeur. Ce qui l’attaquait lui offrait la permission de le tuer. Ce qui commettait des crimes considérés comme socialement abominables lui offrait la permission de le tuer. Zev pouvait tuer et torturer autant qu’il le voulait la cible qui était considérée comme méritante et dont les souffrances étaient admises comme cathartiques pour la société. Il l’avait vérifié.

Le plaisir. Zev était profondément malade. Il n’était par nature pas adapté à la vie en société. Il aurait été autant étiqueté que les monstres qu’il affrontait s’il n’avait pas été apte à se retenir. Néanmoins, il était mature. Il était adulte. Il était capable de résister à ses pulsions et ses désirs. C’était ce qui le rendait humain. Il l’avait vérifié. Des viscères de démons dansant autour de lui comme les foulards d’une ballerine. Zev appréciait la souffrance des autres. Cela lui faisait plaisir. C’était une réaction entièrement viscérale mais généralement contenue. Il aimait simplement ça. Rares étaient les choses qui le rendaient content. Plus rares étaient les choses qui le rendaient tristes. Encore plus rares étaient celles qui le terrifiaient. Il l’avait vérifié. Zev aimait tout simplement massacrer des démons à la pelle sans aucune conséquence sur sa carrière ou la déduction de sa moralité.


Ayant fait un saut sur place afin de laisser la voiture avancer de quelques mètres, Zev avait atterri sur le siège avant de sa DeSotto Adventurer, posant un pied sur le coussin et un autre sur le volant, tenant toujours son Winchester scié dans sa main droite tandis que l’autre, toujours bandée depuis sa dernière mission, s’attelait à sortir son paquet de cigarette. Ce fut alors qu’une onde de choc retentit sur le chemin de la voiture, causée par le coup de poing envoyé par Paradisezetsu pour catapulter les monstres qui s’approchaient de lui sans mal. Scorsese fut malheureusement impacté, la faisant décoller du sol et tourner sur elle-même tandis qu’une cigarette sortit du paquet tenu par Zev par la force de l’impact. Ce dernier cala son pied dans le volant de la voiture, se permettant de rester en place malgré la pirouette de son véhicule, laissant la cigarette s’échappant de la force centrifuge lui atterrir dans la bouche alors qu’il parvint à tourner son bras pour défourailler un démon ayant tenté de le tenir en plein vol. Un spectacle formidable pour tous ceux capable de voir au ralenti, car les roues de la voiture atterrirent en premier, écrasant davantage d’ennemis.

C’est alors qu’il esquiva in-extremis une balle dans la tête, laissant la cartouche frôler son visage et allumer la cigarette par la pure chaleur amenée par sa friction avec l’air et la déflagration originale de son déclenchement. Les mystérieuses herbes passant au bleu dans le filtre blanc, Zev tourna la tête en tirant une goulée, voyant les créatures volantes tenant des pistolets. Descendant son pied pour actionner la marche arrière, se baissant pour esquiver les démons percutés par le coffre de sa voiture et envoyés au-dessus de lui. Il entendit alors Piccolo rouspeter, et s’empressa de lui répondre.

”C’est impossible. J’utilise un fusil de chasse à répétition. Ils utilisent des pistolet semi-automatiques –”

Il se baissa alors subitement pour esquiver une balle, qui ricocha sur le capot arrière de la voiture pour toucher un démon anonyme dans l’oeil, provoquant un râle en arrière plan.

”D’ici, je croirais apercevoir des Jericho 941.”

Manufacturés par… oh comme c’est bizarre ! Qu’est-ce que Mal’ganis voulait dire par là ?

Passé le mauvais humour du narrateur, Zev appuya sur l’accélération de sa voiture, se laissant enfin tomber assis dans son siège, récoltant les pistolets tombant dans son siège après l’assaut des créatures volantes par l’une des deux têtes brûlées – l’autre semblant occupé à ouvertement raconter les raisons de la venue du groupe sur ces terres désolées. Posant sa main bandée sur le volant tout en laissant disparaître son fusil de sa main libre, il laissa l’une des armes tomber dans sa main tandis que le reste atterrissait dans la banquette arrière de son véhicule, l’observant un instant, probablement pour déterminer de quel modèle il s’agissait. Une réflexion qui ne sembla pas durer longtemps, car il fut interpellé par Piccolo.

Sortant les pieds de l’espace réservé aux pédales, il se recroquevilla sur son siège avant d’en sauter, se propulsant hors de la voiture grâce à l’élan de cette dernière. Tenant deux pistolets dans chaque mains, volés aux pistoliers de tout à l’heure, il fit un tour sur lui-même en plein vol pour se trouver dos à la terre et face au ciel et ouvrit le feu, l’état de choc de ses adversaires semblant les rendre très vulnérable, car chaque tir qu’il fit semblait toucher le coeur ou la tête, créant une véritable pluie de gargouilles en slip tombant du ciel, troués. Avec vingt-trois balles dans chaque pistolet, chacune faisant mouche, Zev avait eu suffisamment de ressources pour anéantir les ennemis restants… avant de tomber par terre à la fin de sa manoeuvre.

”Ffff - aïe aïe aïe…”

Se relevant en se massant le milieu du dos, il semblait se faire rattrapper par l’âge. Son visage neutre témoignait néanmoins d’une légère crispation causée semble-t-il par la douleur de sa propre cascade. Cela ne l’empêcha pas de matérialiser son canon dans sa main libre pour flinguer un crocodile anthropomorphe tentant de le poignarder par surprise avec une épée dentée, sans pourtant le regarder. Il se laissa alors tomber vers le sol, avant d’être recueilli par sa voiture dont la porte s’était ouverte en plein voyage, s’asseyant effectivement en plein dérapage de cette dernière. Ecrasant ce qui restait de démons sur le chemin, il arriva bien assez tôt devant le reste du groupe. Sortant du véhicule., il la laissa disparaître tout en se rapprochant du cercle défensif, prenant une autre boisson énergisante de sa glaciaire qui avait été toujours posée sur le sol. Essuyant ses lunettes du sang que sa conduite avait propulsé sur ces dernières, Zev entendit l’annonce du rapprochement de Mal’ganis, l’air toujours ennuyé de sa douleur à la colonne. Il pointa Paradisezetsu du doigt de la main qui tenait sa canette.

”J’apprécierais fortement que tu ne hurles pas le nom de tes collègues face à l’armée d’un ennemi qui, je le rappelle, base la majorité de sa tactique sur la manipulation de ses ennemis.”

Loin d’être le vieux boomer qui s’était amusé à flinguer des démons comme s’il était dans une vidéo de rock pour bikers, Zev semblait avoir repris son attitude rouspettante. Buvant dans sa canette.

”Je vous conseille de vous abreuver en caféine. Cela rend vos pensées plus chaotiques et atténue votre fatigue ressentie. C’est plus efficace qu’on ne le croit face aux télépathes et autres manipulateurs.”

Tout comme l’alcool peut défendre des radiations, certaines substances pouvaient être plus bénéfiques qu’on ne le croit. C’est alors que l’ombre gigantesque et cornue qui s'abattait en contre soleil sur le groupe de protagonistes sembla s’élargir bien plus encore, laissant Zev se retourner et grommeler une dernière fois.

”Mais ne vous inquiétez pas. Je mange des démons comme Kil’Jaeden au petit déjeuner.”
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1023
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockJeu 13 Avr 2023 - 23:21
 Légion Ardente : Phase 3 - 4 - 5Phase finale  ┐






Une nuée de chauves-souris apparut littéralement du vide. Aucun indicateur précurseur n’avait indiqué leur présence : tout bonnement parce qu’elles s’étaient précédemment dissimulées dans la foule, dans les ombres du menu fretin.

Ces fascinantes roussettes étaient loin d’être frugivores. à vrai dire, elles s'étaient agglomérées autour de Neiyak, et cela n’annonçait évidemment rien de plaisant. Le jeune homme était précisément en train de se faire dévorer par ces dernières - alors qu’à bride abattue se matérialise dans leur sillage Mal’Ganis.

Ses mains applaudissent sarcastiquement pour accompagner son sourire railleur. Sans même prêter une quelconque attention à Neiyak qui était enfin libéré du joug des noctules, son aile droite aux longues pointes se tordit monstrueusement pour l’empaler par le flanc.

Quelle audace. J’en suis bouche-bé.

Son puissant membre, semblable dans la dureté aux élytres, propulsa violemment sa cible contre le sol. Il avait assez joué avec cet insecte insignifiant à son goût.

La probabilité quasi certaine que Paradisezetsu lui saute à la gorge avait fait naturellement son chemin dans les pensées du nathrezim. Aussi, il plongea son regard noir dans celui du saiyen.

Bien sûr que non. Ce n’était pas Mal’Ganis qui avait provoqué les blessures de Neiyak. Mais bien Paradisezetsu lui-même dans sa rage combative face à la horde déployée auparavant ! C’était tout du moins ce que le maître des lieux tentait de lui faire croire grâce à son odieux pouvoir, qui lui servait à altérer la mémoire des faibles. De quoi le tourmenter assez longtemps pour qu’il ne vienne pas salir de nouveau son champ de vision.

Une fois débarrassé de ces gêneurs inutiles, le maître de ces terres fit une élégante révérence à l’intention de ses autres invités.

Que me vaut le plaisir de cette impromptue visite ?” interrogeait-il en se redressant, joignant ses mains dans son dos d’un air altier et pompeux.

Ses doigts pianotent dans le vide. Il avait beau zyeuter les deux autres indésirables, sa mémoire d’éléphant ne trouvait aucune possible connaissances à leur sujet. Mais pour un maître stratège comme lui, c’était une surprise qui pouvait mettre à rude épreuve ses savoirs et compétences - ce qui lui donnait invariablement le sourire. Un sourire mauvais et moqueur.

Si vous avez des problèmes sur vos planètes respectives et que vous cherchez un quelconque secours pour régler vos conflits… - soyez assuré que ce serait là un honneur que de vous aider à solutionner vos soucis.” Son sourire s’élargit. “Je suppose que vous êtes ici parce que vous avez eu écho de mes aptitudes exceptionnelles en la matière.

Ses doigts et leurs mouvements innocents ne l’étaient pas. En ces contrées ravagées, son maniement de la force du chaos en était renforcé. Un geste brusque, et il ferait déferler cette énergie maléfique d’un claquement de doigt sur celui qui oserait faire le premier pas vers sa mort.


Dernière édition par Mal'Ganis le Sam 29 Avr 2023 - 21:51, édité 1 fois
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 161

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockSam 15 Avr 2023 - 14:12
Les légions maudites semblaient s’amenuir, lesquelles furent pourtant si intenses naguère. Ce n’était pas pour déplaire au quatuor héroïque qui dépensait beaucoup de temps et d’énergie en contenant ces vagues incessantes. Et quand bien même l’on ne recensait aucune blessure notable, l’idée de ne pas avoir pleinement économisé son Ki ne plaisait pas à Piccolo. Le sage aurait apprécié que Mal’Ganis prenne bonne note de la puissance des combattants et cherche à affirmer son autorité en se mesurant à eux lui-même. Mais c’était sans compter sur sa réputation de lâche et de manipulateur, un agent de l’ombre qui se complaisait dans la souffrance d’autrui. Qu’importe, le groupe n’était pas fatigué par les escarmouches et conservait l’avantage évident que lui conférait les renseignements de la patrouille temporelle. L’une de ces informations capitales fut la fiche technique de cet habitant des limbes. Le démon dégageait certes une aura maléfique, mais se déplaçait surtout à l’aide d’une capacité facilement reconnaissable : une nuée de chauve-souris.

Dès qu’il eut vu l’essaim maudit, le namek alerta ses camarades et tous se regroupèrent autour de la glacière.

Zev concéda à cette instruction, il se barricada avec les autres en dématérialisant son véhicule. Visiblement, le terrien disposait d’une certaine affinité magique, chose qui suffisait à compenser ses pratiques combattives terriblement humaines. Il fallait dire que le combat à distance à l’aide d’armes à feu était généralement un indicateur fort de l’indisposition de l’utilisateur à tirer des kikohas. D’ailleurs, le concerné ne faisait globalement aucun usage du Ki, il ne volait pas, il n’augmentait pas son énergie. Il devait bien cacher son jeu, pensa intérieurement Piccolo ; le rival de Son Goku s’évertuait à croire que la compétence de Zev ne se limitait pas à son intelligence tactique. D’ailleurs, il en fit preuve en commentant l’énième, et étrange, intervention du saiyan à l’égard de ses adversaires. En effet, l’ami de Neyiak prenait un malin plaisir à décrire ses objectifs, n’hésitant pas à mentionner les informations importantes aux sbires de leur adversaire.

« Ah ! Désolé ! J’étais pas concentré ! »

Braillât-il simplement en scrutant les alentours, lui aussi interpelé par la présence approchante.

L’ainé proposa au groupe de profiter d’un petit café afin de gagner en preste pour la bataille à venir. Un détail charmant qui ne prenait pas en compte la moindre donnée physiologique. S’il était vrai que cette boisson comportait de la caféine, les effets de cette dernière ne se déclenchaient qu’après la digestion, ce qui prenait généralement plusieurs dizaines de minutes. Ce médicament n’était pas à la hauteur du senzu qui demeurait magique, en comparaison.

« Ça aurait été utile si tu avais proposé ça il y a une demie heure. »

Commenta le namek d’un air nonchalant, il était hargneux et se concentrait sur l’apparition de Mal’Ganis. Néanmoins, le refus de l’un n’empêchait pas l’approbation des autres.

« Oui ! Moi je meurs de soif. »

« J’adore le café ! »

Paradisezetsu, suivit de Neyiak, vinrent s’abreuver en vitesse. L’un vint saisir la canette tendue par Zev tendit de l’autre se dirigea directement vers la glacière. Ils furent prompts, ils étaient conscients qu’ils n’avaient que quelques instants.

« Oh, c’est vachement bon. »

S’écria Neyiak en jetant la canette, demandant indirectement de quelle composition il venait de profiter.

Mais cette question n’eue aucune réponse, tout comme le commentaire sur l’autre démon, Kil’Jaeden. Car leur cible s’était finalement manifestée par le biais de la horde de chauves-souris repérée quelques instants plus tôt.  Cette masse était compacte et extrêmement rapide, de plus, les déplacements inconstants de cette force la rendait imprédictible. Malgré ces mouvements efficaces qui rendaient cette manifestation intouchable, Neyiak décida de s’avancer tout en tirant quelques vagues déferlantes en chemin. L’idée était de raccourcir la distance pour être d’avantage précis lors des tirs. Evidemment, une telle manœuvre était terriblement dangereuse, leur adversaire dégageait déjà une énergie fabuleuse qui appelait à la prudence. Piccolo se jeta vers le jeune guerrier, le tout dans la précipitation.

« Non ! Ne fait pas ça ! »

« J’y vais ! »

Le coupa Paradizetsu en s’envolant, gagnant ainsi plus d’allure au risque d’être lui aussi pris dans l’essaim. Ils étaient irréfléchis !

Ce court laps de temps, allié à une confusion naturellement présente, fut suffisante pour que le malheureux Neyiak soit pris dans la vague. Le martialiste s’agita dans tous les sens pour tenter de chasser la horde, mais ce fut sans effet. Il ne s’agissait pas d’apparitions naturelles, ces créatures étaient infiniment plus voraces et ne semblaient pas avoir d’instinct de préservation. Elles s’agrippaient jusqu’à la mort et s’évertuaient à le prouver au time patroller prit au piège. Il ne fallut pas plus d’une seconde pour que le concerné ne s’en rende compte et soit contraint de libérer une grande partie de son énergie dans une puissante explosion. La détonation pulvérisa l’ensemble des noctules, toutes compactées et dédiées à ce qui fut une véritable séance de torture. Car le jeune homme n’en sortait pas indemne, il avait perdu le haut de sa tenue, dévorée par les nuisibles. Il était couvert de petites blessures, témoignage du nombre de morsures qui furent en mesure de percer sa peau épaisse.

Et suite à cette nuée rapidement chassée apparu enfin le maître des lieux. Il s’agissait d’un homme de grande taille au crâne pourvu de larges cornes. Sa peau pâle renforçait la profondeur de son regard d’émeraude. Il portait une lourde armure ornée de dorures fines et de gemmes brillantes. Il était conforme à la description donnée par les archives temporelles : un démon supérieur aux allures de grand chef. Aussitôt matérialisé, le despote pulvérisa Neyiak d’un coup d’aile puissant qui l’envoya au tapis.

Paradisezetsu arriva à cet instant pour défendre l’honneur de son ami, paré à confronter le mal au corps à corps. Néanmoins et avant toute échauffourée, le concerné fut paralysé par le regard vif de son adversaire. Dès que ses mirettes rencontrèrent celles du tyran, il se sentit quitter son corps, comme enveloppé d’un doux drap. Il était engourdi et s’immobilisa en l’air.

Piccolo, juste derrière, s’arrêta au niveau de son collègue pour jauger son état.

« Ressaisis toi ! Ne crois pas ce qu’il te fait voir ! »

Hurla le namek aux oreilles de son camarade stoïque. Il n’avait pas fallu longtemps pour que le comparse de Nail comprenne que Mal’Ganis avait fait usage de sa magie démoniaque pour manipuler l’esprit du saiyan. En fait, cette action était totalement prévisible ! Mais ça, la créature maléfique ne pouvait pas s’en douter, il ne savait pas qu’il avait à faire à la time patrol, ni que cette organisation était informée à son sujet. Fort heureusement, l’esprit du guerrier de l’espace fut assez fort pour se sortir de ce traquenard, il revint à lui et remercia Piccolo.

« Merci ! J’ai eu moins de mal à me sortir de son contrôle mental grâce à toutes les informations qu’on a sur lui ! »

Déclarât-il à voix haute comme un débile mental, qu’il était con. Le chef en second poussa un bref râle d’exaspération avant de donner quelques indications.

« Arrête juste de parler, arrête. Reste en arrière, je vais le confronter avec Zev. »

« D’… »

Il hocha la tête et regagna le sol pour aller inspecter son ami Neyiak qui semblait encore écrasé au sol. Ce démon avait l’air d’avoir une puissance terrifiante. Piccolo recula de sorte à se tenir proche de son troisième allié. Mal’Ganis les interpela, indiquant suite à une révérence qu’il était disposé à aider le groupe de time patrollers, quelque soit le problème. Evidement, ce manipulateur était du même genre que Lucifer : tout se jouait dans les apparences. Et si avec d’autres ce baratin aurait pu fonctionner, ça n’allait clairement pas prendre avec le guerrier namek.

« Inutile d’essayer Mal’Ganis. Nous ne sommes pas là pour nous faire des amis. »

Indiqua Piccolo d’un ton froid et hostile tout en jetant de brefs coups d’œil vers les jeunes postés plus loin, en retrait. Si combat il devait y avoir, ce serait le plus loin possible de Neyiak, qui semblait encore mal en point. Malheureusement, Piccolo ne pouvait pas communiquer d’instructions à Zev, le risque que leur adversaire puisse intercepter leur échange était trop grand. Ainsi, le Z-warrior débuta les hostilités en brandissant son bras droit vers leur ennemi, projetant un petit arc électrique. Un mouvement très rapide pour une technique conçue dans l’unique but de ralentir leur rival. Comme pour le groupe de monstres affronté précédemment, Piccolo cherchait à gagner quelques instants. Assez pour qu’il puisse glisser en arrière tout en hurlant une indication à son partenaire.

« Voiture ! »

Il restait succinct, il comptait beaucoup sur la capacité de Zev à innover. En empruntant la voie des airs sur quelques mètres, le namek s’éloignait un peu des blessés afin de forcer le démon à les épargner. Après avoir parcouru environ 50 mètres, il se posa, prêt à poursuivre.

« J’ai déjà fait parti du clan des démons, sans façon. »

Indiqua le second d’un fin sourire afin de conserver toute l’attention de son adversaire. Puis, au moment opportun, il se jeta vers lui pour le mettre à l’épreuve au contact. Une mêlée qui n’eue jamais lieu : le diable manipula l’air ambiant et sembla en faire de violentes bourrasques d’énergie brunâtres. L’assaillant fut immanquablement repoussé par ces étranges flammes de tourment. Piccolo scruta un instant ces manifestations que Mal’Ganis semblait capable de contrôle à la manière d’un chef d’orchestre. Immobile ! Oui ! Ce démon ne bougeait pas quand il incantait les forces du chaos, c’était le point faible ! Dans un soubresaut de lucidité, le rival de Son Goku concentra son énergie et tira de très nombreux kikohas tout autour de sa cible. Il s’agissait du Makūhōidan « Hellzone Grenade ». Une fois tout ces projectiles accumulés et statiques autour du tyran, ils furent envoyés tous en même temps ! Difficile de se défendre dans toutes les directions en même temps, d’autant que Zev ne devait pas être inactif.
namek
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Male Age : 28
Date d'inscription : 26/03/2023
Nombre de messages : 4
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 3


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Magie élémentaire | Zanzoken
Techniques 3/combat : Regénération | Désintégration
Techniques 1/combat : Makankōsappō

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 55
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Main Gauche

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockJeu 20 Avr 2023 - 14:38
Des gamins. Zev n’aimait pas s’occuper des gamins. Tempo avait été un miracle dans sa vie. Il était content quand elle était contente. Elle était sa porte vers l’empathie. Les autres gamins n’avaient pas d’importance à ses yeux. Il n’était pas éthique de les endommager. Il était très éthique de tuer ceux qui les endommageaient. Ils étaient ses petits plaisirs du soir. Parfois, il regardait des films. Parfois, il traquait ceux qui étaient considérés comme monstrueux pour leurs actes envers des individus faisant partie d’une catégorie d’âge spécifique. Un enfant laissé seul avec des parents massacrés pour leurs actes ne s’en sortirait pas. Cependant, il était considéré préférable de ne pas mettre fin à ses souffrances. Qu’il soit molesté. Qu’il soit mutilé. Il fallait lui donner l’option de se réparer. Zev considérait la chose en pourcentage. C’était une façon sociétalement incorrecte d’observer le monde. Il l’avait vérifié. Moult étaient les actes de violences desquels les individus rebondissaient. Néanmoins, le meurtre qui mettait un terme net à la vie d’une personne était considéré plus éthique que l’infliction de traumatismes durant entre deux mois et quarante ans, traumatismes dont l’inaptitude à se relever témoignait de la faiblesse de la victime et de sa paresse. Zev avait vécu trop de choses dans sa vie. Il l’avait vérifié. Pourtant, il était adapté au monde qui l’entourait. Il était dans le camp du bien. Il n’avait aucun CV malheureux pour justifier ses actes.

Paradizetsu. Paradizetsu était un gamin. Neiyak aussi. Zev n’aimait pas les gamins. Ils étaient mentalement faibles. Ils étaient misérablement stupides. Ils étaient physiquement faibles. Ces inaptitudes amenaient les systèmes qui les voyaient grandir à les protéger en toute circonstance. Ils étaient ainsi aptes à échapper aux conséquences de leurs actions. Zev jugeait chaque être stupide comme être stupide. Il n’aimait pas leur chercher des excuses. Tempo avait été intelligente. Zev avait été stupide. Mais il était parvenu à s’en sortir quand même. S’il y était parvenu, tout le monde le pouvait. Ainsi, il n’était pas biaisé. Des tac-tacs d’yeux qui cognent et qui cognent et qui cognent et qui cognent. Il n’était pas concentré ? Il risquait de mourir. Zev ne savait pas s’il le sauverait. C’était un choix qui risquait d’être entièrement arbitraire. Il n’aimait pas sa voix et sa façon de parler. Il n’aimait également pas son visage. Ce n’étaient pas des arguments permettant la destruction d’une personne.

Zev releva le sourcil vers Piccolo quand ce dernier lui annonça, énervé, qu’il aurait aimé boire de la caféine il y de cela une demi-heure. Néanmoins, il était probable que cette demi-heure soit passée.

”Il s’est passé bien un quart d’heure de combat. C’est suffisant pour ressentir les effets d’une Monster… Tu ne te rappelles pas du webinaire de Février ?”

Quand bien même Conton-City était hors du temps, il était nécessaire d’y adapter des temps de sommeil et des mois, si ce n’était pour s’organiser. Tous les mentors de patrouilleurs planifiaient leurs emplois du temps autour de ces unités de mesure assez géocentrées. Les mois terriens, formés autour de Trunks, avaient été extrêmement bénéficiaires pour permettre un minimum d’ordre dans les forces de l’ordre temporel. C’était probablement Chronoa, technophile de son état, qui en avait profité pour organiser des meetings sur Zoom ou Teams afin de donner des indications à ses sbires et ses troupes. Néanmoins, s’il y avait vraiment eu un webinaire en Février où l’utilité des boissons énergétiques avait été mentionnée dans un contexte anti-hypnotique… C’était une question pour un autre jour.

Zev regarda d’un air vide et silencieux Neiyak quand ce dernier prit la canette dans laquelle il buvait de ses mains. Il n’avait pas l’air grincheux – du moins, pas plus qu’avant. Simplement un peu plus fatigué. Il observa le jeune garçon finir la canette qu’il avait commencé avant de la jeter. Il n’eut rien à dire quand l’autre annonça qu’il avait trouvé ça trop bon. La salive de vieux fumeur lui avait plu, semblait-il. Zev continua de regarder dans le vide pendant plusieurs instants alors que des chauve-souris le doublèrent pour se jeter vers le voleur de canettes, ses yeux bleus semblant être les deux dernières sources de lumière dans l’obscurité apportée par les vermines volantes. Ce fut avant de faire réapparaître ses pistolets signatures dans ses mains, qu’il fit alors tourner autour de ses doigts pour écraser les têtes des chauve-souris sur son chemin, quand bien même son lapsus de (semble-t-il) confusion avait laissé suffisamment de nuisibles lui passer à côté pour attaquer l’imbécile.

Bouche-bée. C’était un mot qui avait été correctement utilisé. Zev avait été très surpris par le geste de Neiyak. Il n’avait tout simplement pas compris. Alors il avait réfléchi pendant un instant. Il avait tenté de comprendre à qui il avait affaire. Il l’avait vérifié.

À nouveau désarmé par sa propre volonté, Zev descendit à nouveau son genou vers la glaciaire, avant d’en sortir ce qui semblait être une bouteille à laquelle était liée un bout de tissu. Un cocktail molotov dont l’odeur était celle d’un vin. Néanmoins, les passés et présents démoniaques de deux des acteurs de cette scène pouvaient y déceler une autre odeur. Celle d’une bénédiction. Il n’était pas difficile de comprendre que Zev tenait une bombe incendiaire de vin catholique. Avait-il une quelconque utilité contre Mal’Ganis ? Des questions qui resteront pour l’instant sans réponses, car il rangea tout simplement cette bouteille dans sa veste, ainsi qu’une autre. Il reprit également une autre Monster, son ancienne ayant été volé par un démon qui attaquait son allié. Les yeux bleus de Zev virent son grand acolyte vert se diriger vers leurs acolytes, le laissant seul face à Mal’Ganis. Il tira une longue et calme goulée de sa cigarette quand le colosse démoniaque lui demanda la raison de leur présence.

”L’habituel.”

Les détails. Zev n’avait pas demandé les détails de leur présence ici. Il devait accompagner Paradizetsu, Neiyak et Piccolo sur la planète Wulhut IV. Une fois sur place, il devait arrêter Mal’Ganis. Que faisait-il qui allait à l’encontre de la temporalité ? Quelles étaient les façons disponibles de l’arrêter ? Quelles étaient les pertes acceptables ? Zev n’était pas informé. Il pointait le pistolet dans la direction demandée. C’était ce qui faisait de lui un être bon. Il protégeait ce qu’on lui demandait de protéger.

Il but de longues et larges gorgées de monster tout en se penchant légèrement sur le côté, voyant les doigts griffus de Mal’Ganis bouger derrière lui. Leurs longueurs lui permettaient de pouvoir les observer avec quelques difficultés depuis sa position – à moins qu’il ne les observe d’une façon inconnue et ne fasse que mimer.

”Tu tapes des notes mentales, Mal’ganis ? C’est un geste d’enfant autiste, ça.”

Des notes mentales. Zev avait commencé à regarder ce dessin animé sur Netflix un soir où il n’arrivait pas à dormir. Un chirurgien qui tente de poursuivre un tueur en série tout en se faisant lui-même poursuivre par un détective. Le détective en question bougeait ses doigts pour prendre des notes. Zev avait trouvé cette particularité intéressante. Les personnages semblaient plus attachants que ceux des autres dessins animés qu’il pouvait trouver sur la plateforme. Les personnages avaient tous des visages différents. Il aimait bien cette particularité. Il ne se rappelait plus du nom, néanmoins. L’arrivée d’une autre série sur l’application au N rouge, portant sur des hackeurs et des dissociations d’identité, l’avaient distrait. Peut-être que Tempo aimerait plus cette série que lui. Cela la distrairait de ces “chauds-naines” avec tant de mineures prenant des poses sociétalement inadaptées et de garçons stupides dont les hurlements résonnaient de la salle à manger jusqu’à la salle de bain.

Alors que Piccolo, Paradizetsu et Neiyak hurlaient dans leur coin, Zev continuait. Continuait de boire sa canette et continuait de parler au démon.

”Je te déconseille de proposer tes services après avoir observé ta horde de leur tentative de nous tuer, par ailleurs. C’est difficile de convaincre tes invités de ta bienveillance après ce genre d’action.”

L’exploitation. Zev aurait bien recruté Mal’ganis. L’effectif de la patrouille temporelle était en chute libre. Les membres et les muscles disparaissaient en dizaine chaque semaine. Le budget descendait. Les sbires disparaissaient. Que faire ? Peut-être qu’il ne tuerait pas Mal’ganis. En échange d’armes ou bien de ses pouvoirs, sa capacité à tuer ou bien ses propres troupes maléfiques. Il n’avait pas d’affiliation à Demigra. C’était un simple monstre sans rédemption. Peut-être sauverait-il sa peau ?

Le vieil homme se retourna alors qu’il entendit Piccolo annoncer ses intentions de couper court au dialogue, avant de regarder Mal’ganis avec un sourire en coin, un “dommage, t’as été distrait” annoncé avec tout sauf des mots. La moustache velue mais bien lisse et bien taillée du seul terrien de la conversation se redressant en quelques points alors qu’un rayon électrique sortit du bras du Namek. Cela n’empêcha pas ses doigts de s’approcher de ses lèvres pour effectuer un sifflement.

Sauver les blessés. Piccolo cherchait à faire une distraction. Il envoyait de l’électricité pour ralentir Mal’ganis tout en partant vers l’arrière. Cette tactique n’assurait pas que Mal’ganis le suive. Il était entièrement possible qu’il aille dépecer les blessés avant de rejoindre les vrais dangers de l’opération. La voiture ? Il allait l’utiliser. C’était évident. Il l’avait vérifié. Il pourrait envoyer les blessés loin du champ de bataille. Mais il avait un meilleur plan. Les seigneurs de l’effroi n’étaient pas réputés pour une grande mobilité.

”Viens.”

mentionna-t-il alors que Scorsese sortit immédiatement du sol, profitant de la distraction de Mal’ganis par l’électricité pour ascendre vers ses omoplates avant de continuer sa route dans la direction de Piccolo, emportant avec elle le seigneur de l’effroit, du moins l’espérait-elle (ou pas, une voiture ne réfléchit pas, après tout). Zev, sur la trajectoire, sauta avant de se retrouver sur le capot avant, un mouvement qui lui permettait normalement d’écraser son pied sur le visage du démon durant la durée de la trajectoire, un mouvement qu’il faisait tout en terminant sa canette, les cheveux au vent.. Il était probable que Mal’ganis ait du mal à gérer efficacement l’attaque de la voiture, l'atterrissage humiliant de Zev et l’électricité de Piccolo en même temps, ce qui pourrait peut-être offrir une chance de s’en sortir aux deux ahuris. Mais qu’en était-il de l’aura de Chaos de Mal’ganis ? Peut-être qu’elle l’avait rendu immunisé de tout cela. Ou peut-être que le véhicule, ayant écrasé suffisamment de démons durant son existence, était devenu capable de la percer.

Le chemin fait, Zev se laissa être propulsé vers l’arrière quand la voiture stoppa net son avancée, disparaissant à nouveau comme elle aimait tant le faire. Le vieil homme fit une roulade vers l’arrière, avant de se relever avec quelques mouvements de hanches pour lui permettre de s’échauffer, son visage hargneux à cause des douleurs du dos précédemment mentionnées. Voyant Piccolo charger vers l’avant, il sortit l’une des deux bouteilles de vin liturgique avant d’approcher le tissu blanc qui en dépassait de sa cigarette qui avait malgré toutes ces cascades conservées sa flammèche bleue, allumant immédiatement la mèche de son saint-molotov. Le Namek était reparti en arrière après s’être battu contre du vent, offrant à Zev l’occasion de lancer son projectile. Avec suffisamment de bénédiction, même le feu pouvait soigner – ce qui pouvait le rendre terriblement efficace contre des morts-vivants avec lesquels les seigneurs de l’effroi partageaient beaucoup de particularité… pour une raison comme une autre. Il restait possible que ces démons qui se frottaient les coudes avec les fléaux aient triomphé de cette faiblesse particulière – ce qui rendait cette première utilisation lors d’un début de combat parfaite pour expérimenter ! De quoi le soignerait-il ? De quelques égratignures ?

”Piccolo. Si je me rappelle bien, il est blessé par tout ce qui est soin divine ou thaumaturgie. Si tu te rappelles des pouvoirs des clans du dragon, tu devrais pouvoir lui faire du mal.”

Ce Piccolo avait-il fusionné avec son Kami ? C’était quelque chose de probablement assumé par le vieil homme. Mais ce serait très risqué de recruter un Piccolo qui pouvait tuer son sage homologue dans la temporalité d’où il provenait, amenant sa Terre natale à ne plus disposer de Dragon Balls.

Flingueur de son état, Zev refit apparaître ses pistolets, avant de mitrailler avec ses cartouches illimitées la forme gigantesque qui se démarquait dans les flammes, le feu sacré par terre et les kikohas dans les airs devant limiter ses mouvements, ce qui devait l’avoir encouragé à simplement défourailler à foison dans la direction d’une cible supposément vulnérable. Son visage restait impassiblement neutre alors que toutes ces lumières se réflétaient dans les verres de ses lunettes.

La contre-attaque ne saurait tarder.
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1023
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockSam 29 Avr 2023 - 22:59
Cet imbécile d’homme-singe - qui ne se laissait pas envoûter, grâce aux paroles de l’être à la peau verte - avait réussi à troubler l’esprit paisible du Nathrezim. Son sourire moqueur devint contrit quelques secondes, et se métamorphosa rapidement en une sorte de grimace de mécontentement.

Qui pouvait se targuer de connaître Mal’Ganis ? Sa présence se faisait certes, de plus en plus prononcée au sein de cet univers - mais il ne donnait qu’un “coup de pouce” à l’avènement du Chaos seulement sur des planètes aux bordures de celui-ci. C’est à dire, encore loin des lumières - que dis-je, des phares luminescents - qui éclairent les sphères habitées les plus populaires de ce monde.

Où se trouvait donc cette épine fallacieusement plantée dans sa voûte plantaire ? Et comment s’était-elle retrouvée ici ? Il n’y avait eu aucune coquille, aucun faux pas dans ses démarches à sa connaissance. Les Nathrezim sont paranoïaques en plus d’être de fins calculateurs, et il n’aurait pas laissé le moindre petit grain de sel venir plomber ses plans. Il avait beau remuer ses méninges, les étirer et les trier dans tous les sens, quelque chose lui échappait invariablement. L’inconnu se jouait de lui. Ce facteur sur lequel l’être démoniaque n’arrivait pas à mettre le doigt.

Malgré son trouble certain, il n’avait d’autre choix que de sauver les apparences. Aussi, lorsque le namek sermonna son allié pour avoir révéler cet indice clé, il retrouva quelques instants ce sourire sadique que le démon arborait régulièrement.


Cette soudaine popularité risque de faire enfler mes chevilles. C’est toutefois inattendu que vous connaissiez une modeste créature telle que moi.” Concédait-il en feignant une expression faciale narquoise, bien que l’inquiétude ainsi qu’une certaine colère étreignait secrètement ce qui lui servait de cœur.


Mais où aurait-il pu se trahir et à quel moment dans ses actes passés ? Cela commençait déjà à lui donner des maux de tête, parce que les Maîtres de la fourberie ne supportent pas l’échec. Ils sont nés pour manipuler les autres espèces ! C’est leur raison d’exister. Protéger sa propre identité et sa palette de pouvoirs était un élément essentiel de la manœuvre. Mal’Ganis ne pouvait simplement pas croire que la faute était sienne, et personne ne le connaissait si bien pour avoir “toutes ces informations” sur lui.

Leur titanesque hôte ne broncha pas lorsqu’ils le rabrouèrent tout naturellement quand ce dernier leur proposa faussement ses services. Il faisait l’homme poli, mais il était évident qu’après avoir agressé avec intention d’homicide Neiyak, ses propositions n’étaient que pure moquerie.

Le vieillard au couvre-chef se pencha suffisamment pour découvrir les doigts en mouvement de leur ennemi et le railler à ce propos. Enfin, presque sans encombres. Une bourrasque violente et cendreuse se créa en un maëlstrom dont le point culminant se trouvait précisément dans l’ombre de Zev. Destinée à le brûler comme à le désorienter, il n’eut pas le loisir d’apprécier les effets de son offensive.

Un arc électrique serpenta jusqu’à lui, et ses ailes eurent le réflexe d’éventer leur hôte en réponse à cette agression afin de la rendre caduque. Il se fendit en une brume éparse et noirâtre, alors qu’une voiture traversait son être à toute allure.

Lorsqu’il réapparut - tout du moins le haut de son corps s’était matérialisé - toutes griffes dehors, un coup de pied bien placé lui écrasa le nez. Les muscles de son visage se contorsionnèrent en un froncement généralisé, entre l’agacement et la douleur. En échange, donc, ses ongles acérés et empoisonnés tentèrent de déchirer la chair de la jambe dressée pour abîmer son beau visage.

Que croyaient ces pauvres fous ? Ils venaient le défier en terrain conquis. Ils étaient aveugles s’ils pensaient rien que s’en sortir - et totalement inconscients s’ils envisageaient de repartir d’ici vivant !

L’homme au turban se jeta alors au contact et Mal’Ganis, orgueilleux, ne fit que se jouer de lui en usant à nouveau de sa magie arcanique. Comme tout à l’heure avec Zev, des vents diaboliques se levèrent pour repousser Piccolo et lui cramer la peau s’il s’entêtait. Il croisa alors le regard de cet énergumène. Il ne faisait pas l’ombre d’un doute que l’étincelle au fond de ses yeux brillait d’une intelligence rare. Ferait-il pour autant le poids ? C’était une éventualité à prendre en compte - à cause notamment de ces fameux renseignements acquis, à son insu, sur sa personne.

De multiples sphères énergétiques s’immobilisèrent tout en s'accumulant dangereusement en l’air tout autour du démon. Celui-ci remua plusieurs fois son poignet, et une couche de pure énergie chaotique prit l’apparence d’un égide pour le défendre. Alors que les kikohas perçaient sa coquille sans le toucher, un cocktail auquel il ne s’attendit pas de la part d’un mortel répandit un feu tout à fait particulier à ses pieds. Un hurlement monstrueux déforma ses lèvres. Des flammèches entachèrent sa peau d’un bleu pâle comme la mort. Elles dansaient sur son épiderme gaiement, alors que son rire guttural semblait résonner dans l’air ambiant.


Quelle insulte.” Prononça-t-il simplement.


Il n’était pas un vulgaire mort-vivant. Le feu sacré et toutes ses dérives potentielles n’étaient pas son ultime némésis. Même s’il minimise les effets de cette tactique, ça n’était pas non plus inefficace. Mais c’est un jeu psychologique que de faire croire à ses adversaires qu’ils ne peuvent vous atteindre.

Ainsi, son ombre déambulait paisiblement vers ses deux adversaires avec ses allures de grandeur. Il fit signe d’un “non” en balançant son index de droite à gauche à l’intention de Zev. Seules ses dents pointues, révélées par son sourire mauvais, étaient visibles à travers ce feux d’artifices de couleurs. Son Tourment Morbide lui permit de détourner les tirs vers les deux idiots de saiyan à l’écart qu’ils s’étaient admirablement employés à lui faire oublier.

D’ailleurs, lorsque Mal’Ganis fut enfin entièrement visible à nouveau, Piccolo comme Zev pouvaient enfin comprendre une chose cruciale : ce n’était véritablement qu’une ombre constituée de magie chaotique. Une sorte de clone de lui-même qui se jouait d’eux depuis quelques secondes.

Pendant que le véritable Mal’Ganis volait à toute allure tout droit en direction de Paradisezetsu et son ami, traversant leurs deux corps littéralement, prouvant l’intangibilité actuelle du Nathrezim. Leurs paupières se firent lourdes, rapidement, et…le sommeil les gagnèrent, à priori.

L’instant d’après, le sabot du démon écrasait négligemment la joue de ce pauvre Neiyak qui n’était pas au bout de ses peines. De fait, la puissance qu’il concentra dans son onglon était si bestiale qu’elle lui permit d’éclater comme une pastèque la boîte crânienne de ce dernier - si rien n’avait eu le temps de l’entraver.


Profitez de ma clémence.” Dit-il en levant les bras vers le ciel, sans préciser qu’il disait cela parce qu’il avait endormi le bougre avant de mettre un terme à sa vie.


Le manipulateur abaissa ses yeux d’un noir à en rendre fou celui qui les fixaient trop longuement vers Paradisezetsu. Il avait hâte d’humecter toute cette rage et ce désespoir… ce doux mélange qui lui donnait déjà des frissons.

Le démon prit une grande inspiration. Il se délectait horrifiquement de cette situation critique. Des tentacules jaillirent du sol tout autour de lui, prêtes à fouetter et à repousser ses adversaires au moins un laps de temps suffisant pour lui permettre de continuer de profiter de cette présente extase.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 161

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockMer 3 Mai 2023 - 21:09
Comme prévu, Mal’Ganis se montra incapable d’expliquer les grandes connaissances de ses adversaires à son sujet. Le démon supérieur n’avait pas conscience de l’existence de la patrouille temporelle, ni même sans doute de la possibilité de voyager à travers les âges. Et cet avantage était une aubaine, car un diable comme lui aurait certainement fait un très bon usage de tels astuces. Quoi qu’il en soit, il couvrit sa frustration derrière une tirade qui ne trompa personne : il comprenait la précarité de sa situation. Mais il n’était pas l’heure de se réjouir. Maintenant qu’il se savait à nu, il risquait de jouer ses cartes de manière différente. Piccolo appréhendait ce cas de figure, les Nathrezims étaient connus comme des combattants sadiques et endurant ; si Mal’Ganis changeait sa méthode, il risquait de privilégier des attaques rapides et brutales. Le Namek devait rester sur ses gardes et couvrir ses alliés, la cohésion de groupe demeurait leur plus grand avantage. Le stratège observait ses alentours au fil de chaque mouvement innocent, chaque ruade, il devait analyser tous les facteurs imaginables pour ne pas être piégé.

Malgré sa tentative, le suivant de Zev ne fut pas en mesure d’éloigner Mal’Ganis des jeunes, le maître du mal restait solide sur ses appuis, défensif. Rien d’étonnant, ce dernier avait élaboré une véritable singularité arcanique qui lui offrait un indéniable avantage. Mais bien que cette tempête de flammes magique fût impressionnante, le père de Tempo n’écouta que son courage et profita de son véhicule pour traverser l’œil du cyclone et coucher directement le malin. Piccolo n’en saisissait pas les détails par-delà la brume, mais ressenti l’urgence d’aider son pair, se ruant ainsi en mêlée. Malheureusement et même perturbé par Zev, Mal’Ganis avait conservé un champ magique assez fort pour exploser l’audacieux guerrier Namek. Le time patroller en turban fut fouetté par le maelström et repoussé une centaine de mètres en arrière, non sans exprimer sa douleur dans un cri de panique.

« Gyyarghhhh ! »

Il diminua progressivement son inertie à l’aide de son vol du dragon à contresens, puis accumula son énergie en déployant son aura, tirant de multiples kikohas destinés à enfermer son rival dans une prison explosive. Un instant avant l’impact combiné, le démon rassembla sa magie noire pour en faire une carapace et résister sans effort à la technique de Piccolo. Ce n’était pas qu’un manipulateur ! Ce tyran était capable d’improviser et de se battre ! Piccolo était frustré de ses échecs, d’autant que Zev n’avait pas rencontré beaucoup plus de succès. Certes, le liquide divin causa quelques dommages, mais ils semblaient plus proches de la gêne que de la réelle agonie. Au moins, cela démontrait que leur adversaire commun n’était pas invincible et qu’il demeurait légèrement sensible aux babioles religieuses.

En bon retour d’expérience, le chef d’escouade conseilla à son second de faire usage de magies du clan des Dragon, un groupe de combattant Nameks très ancien. Une instruction qui semblait juste et avisée, pourtant Piccolo ne semblait pas plus rassuré.

« Si c’était le cas, j’aurais déjà lancé tout ce que j’ai. Les techniques de ce clan ne sont pas spécialement conçues pour le combat contre les démons. »

Il s’agissait plutôt de sorts divers : de l’invocation de serviteurs aux altérations de la faune. En soit, des techniques idéales pour jouer à Dieu, comme le fit feu Kami.

Zev dégaina ses armes et commença à tirer sur le diable. Les munitions du terrien n’étaient pas communes, Piccolo le ressentait bien. La puissance des cartouches semblait pourtant incapable de percer la barrière énergétique dantesque qui se dressait devant eux. Mal’Ganis avançait, provoquant le duo en en déviant une partie des tirs du père de Tempo dans la direction des saiyans endoloris.

« Je m’en charge ! »

S’écria le Namek en matérialisant dans le creux de ses mains une carapace de tortue de grande taille qu’il balança comme un frisbee vers les balles égarées. La vélocité impressionnante du mentor de Son Gohan fut suffisante pour épargner à Paradisezetsu six coups de 9mm. La construction magique, tangible, réelle et permanente fut suffisante pour ralentir les munitions, et sans vélocité elles chutaient.

Mais Mal’Ganis sembla alors disparaitre, du moins, son incarnation de flammes ! Le véritable maître de la légion s’était volatilisé pour porter un coup fatal à Neyiak. Pourquoi les concernés ne réagissaient pas ? Les deux saiyans étaient endormis ! Depuis combien de temps ? Une certaine surprise se combina à la frustration du Namek, assez grande pour qu’elle se lise sur son visage. Il avait été roulé, il avait l’air d’un idiot.

La distance entre Piccolo et son opposant était trop grande pour qu’il défende le jeune homme. Sans patienter le moindre instant, le diable pulvérisa la boite crânienne du time patroller assoupi. Le rival de Son Goku était habitué au triste théâtre de la mort, il avait vu beaucoup de ses amis mourir au cours de nombreuses batailles. Malgré cela, observer l’exécution froide d’un enfant était toujours un spectacle effroyable. Même s’il ne brillait pas plus qu’un autre, Neyiak avait démontré une grande énergie et un cœur pur. La tension montait naturellement d’un cran, le second de Zev pouvait sentir les battements de son cœur alors qu’il comprenait que la mission était invariablement un échec. Car dès qu’il se réveillerait, Paradisezetsu allait faire n’importe quoi, il allait se laisser emporter par sa colère et se faire tuer bêtement. Ces gosses n’étaient pas des guerriers au niveau pour cette quête, ils avaient étés missionnés comme éclaireurs et s’étaient imaginés qu’ils étaient en mesure de vaincre un être comme Mal’Ganis avec un peu de bonne volonté. Cette naïveté typique les rendaient misérables, un appel à la pitié auquel le Piccolo d’aujourd’hui n’était pas indifférent. Car comme Vegeta et Tienshinhan, côtoyer le Z-Team avait changé le Namek, il s’était socialement assagi et n’avait plus rien d’un démon.

Il soupira un grand coup, son expression faciale était la même que s’il s’était renversé du café sur la jambe : une certaine exaspération, un peu de colère et une grande douleur à la cuisse. Il se contenait avec brio, car la rage qui l’habitait n’avait rien de calme ou de mesuré. Il se tourna immédiatement vers son seul partenaire valide pour échanger, sans détour.

« Il se protège avec sa tornade arcanique. Essaie de le retenir. Je vais t’aider. »

Annonçât-il d’un calme olympien tout en joignant ses mains pour, après une ou deux secondes, se séparer. Piccolo venait de se dupliquer, une technique rare que seul lui, Tienshinhan et Cell utilisaient. L’original disposait de 80% de l’énergie du Namek tandis que le clone à ses côtés était à peine plus fort que Freezer dans sa seconde forme.

« Je vais canaliser l’attaque qu’il faut pour percer son bouclier, tu dois le tenir ! »

Grimaça le counter-terrorist en rassemblant ses forces pour préparer son Makankosappo. Cette technique ne pouvait pas être arrêtée par une quelconque égide, bouclier ou rp de Wulhut. A cet instant, Zev devenait libre d’utiliser le Piccolo à la puissance amoindrie pour sa prochaine offensive.

Quant à Paradisezetsu, il se réveillait enfin, découvrant le corps de son ami piétiné par le démon. Quelle horreur ! Le gamin devint livide, observant avec effroi que la mort de son ami n’était pas une épreuve commune, mais un glaçant spectacle. Il demeura tétanisé trois bonnes secondes avant de crier et libérer sa rage, ce qui ne produisit rien de particulier. Il était enragé, couvert de larmes et n’avait d’yeux que pour Mal’Ganis.

« Tu vas le payer, sale monstre ! Je me suis entrainé trois fois dans la salle de l’esprit et du temps avec Neyiak, il y avait aussi Choiko, cette jolie fille que j’aimais bien et qui m’a donné ça ! »

S’écriât-il en brandissant (une injonction d’éloignement) un bracelet porte bonheur.

« En plus ! J’avais promis d’emmener Neyiak au tournoi de Dosatz !!! »

Terminât-il avant de se ruer vers le diable pour s’assaillir de frappes relativement prestes. Animé par ses émotions, le jeune homme gagnait en vitesse. Il ne réfléchissait plus du tout à ses actes et se contentait de mitrailler le torse de Mal’Ganis de milliers de coups de poing supersoniques.

« Pourquoi tu veux pas mourir ?! »

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Metal-gear-rising-raiden-metal-gear
namek
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Male Age : 28
Date d'inscription : 26/03/2023
Nombre de messages : 5
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 3


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Magie élémentaire | Zanzoken
Techniques 3/combat : Regénération | Désintégration
Techniques 1/combat : Makankōsappō

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 55
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Main Gauche

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockMar 16 Mai 2023 - 14:00
La réglisse. Un goût amer, mais doux. C’était la description qu’on en faisait dans les livres. Zev ne les lisait pas forcément, mais cela l’aidait à développer son vocabulaire. Il devait être apte à décrire ce que les autres ressentaient dans des situations précises. Sa langue avait des papilles comme celles des autres, et sa bouche lui offrait une sensation plus ou moins grande de plaisir en fonction de ce qu’il dévorait. Il préférait les mets végétariens. Cela lui offrait ce dont il avait besoin, et lui évitait d’accumuler du cholestérol. Mourir bêtement avant d’être définitivement assuré de l’avenir de Tempo ne lui plaisait pas. Ainsi, il mangeait beaucoup de fruits et de légumes. Mais il ingurgitait également des bonbons, de temps à autres. Il l’avait vérifié. Ainsi, il pouvait aisément reconnaître des goûts, y compris ceux qu’il inhalait par la cigarette. Les flammes du chaos qui avaient touché son mégot avaient apporté le goût de la réglisse. C’était un phénomène incongru.

D’un preste pas en arrière, Zev esquiva la première salve de flammes vertes qui sortit de son ombre avant de lever les bras au niveau de son visage, se retrouvrant couvert de cendres comme un imbécile. Heureusement qu'il évita cette première salve de flammes. Son corps de simple vieillard ne semblait pas apte à résister à plus d'une attaque de ce genre. Alors que la fumée l'entoura. Il ne toussa pas, ce qui était probablement dû à des poumons déjà bien endommagés par la cigarette aux flammes de couleurs éclatantes. Cela fit qu’il se retrouva penaud à finir sa canette dans la tornade de flamme avant que le vent n’y apporte des microbes et bactéries en tout genre. Seul Zev savait si sa boisson avait eu des arrière-goûts démoniaques et antédiluviens. Une bonne quantité de couleurs vertes se retrouvait à parer son costume habituellement bleu très foncé, tout comme le bout de sa cigarette, et une sur son chapeau qui refusait de s’éteindre. Les matériaux qui composaient ses vêtements de bureau comme de terrain étaient aptes à protéger le vieil homme, et tout cela lui avait permi de survivre jusqu’à ce qu’il finisse sur le capot de sa voiture… sans Mal’ganis à écraser. Mais au moins, il parvint à lui mettre un coup de talon au visage en passant.

Les coups de pied. Zev avait eu un passé de ballerino. Les utilités de ces exercices avaient été nombreuses. Il avait pris connaissance d’un grand nombre de ses propres muscles et des mouvements que ces derniers pouvaient entreprendre. Il été parvenu à obtenir un nombre impressionnant de statuts sociaux par cet apprentissage ainsi que des raisons d’entreprendre des entraînements physiques qui firent échauffement pour ce qui arriva plus tard dans son curriculum. Il tenta de s’intéresser aux arts martiaux mixtes, mais cela ne l’intéressa pas plus que ça, quand bien même il respectait la possibilité de profiter d’un avantage et frapper un ennemi au sol. Finalement, après avoir arpenté beaucoup d’apprentissage, il se rendit compte assez aisément que tout combat était gagné par celui qui avait l’arme. Il fut surpris d’être satisfait de voir que les arts martiaux employés dans les forces militaires interplanétaires utilisant des armes étaient de s’équiper le plus vite possible. Le combat à main nues n’était qu’une diversion jusqu’à ce que les mains ne soient plus nus. Il l’avait vérifié. Mais il aimait donner des coups de pieds. Il trouvait cela satisfaisant. Il avait besoin de ses doigts, et donc ne donnait pas de coups de poing. Il n’avait pas besoin de ses talons. Il avait des chaussures par dessus.

Zev était sorti de la tornade au bon moment pour voir Piccolo se faire projeter sur une longue distance à cause dudit cyclone de chaos. Il tenta de le rattrapper par son col, mais il ne fit que déchirer un bout de tissus, une erreur probablement causée par la cendre sur ses lunettes. Cela lui donna de quoi nettoyer ces dernières avant de s’en servir de seconde mèche pour son cocktail molotov un tant soit peu béni. Il pouvait probablement entendre Mal’ganis s’enorgueiller de sa propre résistance quand l’ointe déflagration s’abbatit sur le démon, mais maintint son regard sur Piccolo qui expliquait son manque de maîtrise des sorts de soin. Se pourrait-il que ceux de Dende avaient été développés bien après le départ du Namek dont provenaient Kami et Piccolo ? C’était un désavantage certain.

Oh non. Oh comme c’est dommage. Oh, les tirs de pistolet allaient malencontreusement dans la direction des deux imbéciles. Ah, Piccolo les avaient protégés. C’était bien. Il avait permis le sauvetage de troupes blessées. C’était une réussite pour la patrouille galactique. Mais Mal’ganis en tuant un quand même. Zev n’en avait rien à faire. Mais il devait prétendre en avoir quelque chose à faire. Subtilement, car il était âgé et habitué. Il devait être fatigué de voir des morts. Il devait en avoir suffisamment vu. Ainsi, il pouvait estimer un certain cap de fureur qu’un vieil homme habitué à avoir perdu beaucoup trop de troupes pouvait avoir.

Un écarquillement des yeux. Une réduction de la taille des pupilles. Une respiration qui s’arrête pendant deux secondes. Une montée de colère et de frustration. Une expiration lourde, lente, presque tremblante. Un clignement des deux yeux qui dure plus longtemps qu’il ne le devrait. Zev avait l’air touché, ne serait-ce qu’un peu, par la mort d’un jeune homme dans une mission qui s’était avérée trop dangereuse pour lui. Une perte pour la patrouille, et une démonstration de l’incompétence de ceux qui attribuaient des niveaux requis pour les expéditions interchronologiques. Un bureaucrate avait envoyé Neiyak à sa perte et jamais il ne sera poursuivi. Aucune conséquence ne le touchera. N’était-ce pas là la tragédie de toute organisation militaire ? Un discours serait probablement attendu de la part de Piccolo durant les funérailles du gamin. Puis sa tête se tourna vers Piccolo quand ce dernier lui demanda de retenir l’ennemi. Sa tête se tourna vers l’autre Namek.

”Utilise un Scattershot pour éloigner Mal’ganis du gosse, puis éloigne-le le plus possible d’ici. Rappelle-lui qu’une fille qui l’aime l’attend dans sa chronologie et qu’il n’a pas à mettre inutilement sa vie à danger.”


Le Scattershot, comparable à la technique de Végéta, avait utilisé par Piccolo face à Goku ainsi que Freezer. Nul doute que ce clone la possédait. Scorsese, elle, avait fait un dérapage loin du champ de bataille pour fuser en direction de Zev qui fit une cabriole en arrière pour rouler sur le parre-brise et atterir sur le siège. Son visage était subtilement rempli d’une rage noire et infinie causée par la mort inutile d’un autre jeune patrouilleur. Courbé sur son volant, le chapeau sur son front apportant une ombre sur son regard faisant ressortir le bleu mortel de ses yeux. Mal’Ganis devait probablement sortir de l’ombre de l’attaque, et n’eut d’accueil que le capot avant et les roues de la voiture qui venait de faire un Wheeling, parvenu se courber vers l’arrière pour écraser directement le visage du démon.

Plus étrange fut le saut de Zev qui attrapa le sommet du pare brise de la décapotable avant de… euh, oulah… de la soulever ? Les roues arrières de la DeSotto Adventurer décollèrent du sol alors que le vieil homme la tira au dessus de son omoplate comme une gigantesque masse avant de l’amener sur son adversaire. Était-ce un phénomène de défiance des lois de la physique accumulé parmi ses autres pouvoirs littéralement chronophages ? Un gadget contenu dans la voiture pour accentuer son efficacité ? Ou bien est-ce que le vieil homme avait caché depuis tout ce temps une puissance au delà du bluff ? Qu’importe, car Zev tira la voiture jusqu’à l’écraser à nouveau sur Mal’ganis, laissant un instant les roues lui arracher toute la chair et l’armure qu’elles puissent lui enlever.

Plus étrange encore, il tourna sur lui-même, frappant horizontalement à l’aide du véhicule comiquement invincible et gravitophobe, un coup infligé à moult reprises après une poignée de tours sur lui-même, jusqu’à ce qu’il lâche la voiture et que cette dernière disparaisse après avoir été projetée, et avoir transpercé, frappé ou lamentablement loupé le démon si grand qu’il devenait une cible facile à toucher.

Maintenant dans les airs, quoique suffisamment au niveau du démon qui le dépassait d’un bon mètre, Zev… n’attaqua pas immédiatement, se contentant d’activer ce qui semblait être une poignée d’Ellipses, sacrifiant quelques secondes de la réalité pour esquiver ce qui était très probablement une contre-attaque, lui permettant non seulement d’ignorer la chute vers le sol que lui demandait logiquement la gravité mais également de se déplacer derrière un Mal’ganis qui devait profiter de son précédent enchaînement aussi lourd que lent pour l’attaquer.

Une fois derrière le gigantesque démon, Zev sortit ses pistolets avant de mitrailler l’arrière de la tête de Mal’ganis comme le ferait un bon Flingueur, le contre-coups de ses armes aux balles aussi rapides que luminescentes semblant le maintenir dans les airs. Nul doute qu’il tâcherait de les renvoyer vers Piccolo –

Mais Zev devait jouer le jeu d’un homme suffisamment énervé qu’il faisait des erreurs.

Il sortit alors sa Cigarette de sa bouche, avant de la jeter sur Mal’ganis, tandis qu’il retombait enfin sur le sol, lui permettant peut-être d’éviter un coup porté vers sa position aérienne, moustique ennuyeux qu’il devait être. Mais ce n’était pas le dur sol de Wulhut IV qui accueillit ses vieux os, mais bien le doux siège de [/u]Scorsese[u], qui réapparut du vide dans un petit éclat de lumière pour continuer sa course en plein dans la jambe de Mal’ganis, ce qui avait probablement pour effet de le faire trébucher, tandis que Zev continuait son chemin pour contourner encore une fois son ennemi aussi fort qu’il devait être lent.

Et ce fut normalement là que le Special Beam Canon partit, un laser que Zev esquiva d’un mouvement de tête, mais qui toucha néanmoins un nouveau mégot qu’il sortit de sa poche, à présent allumée à l’aide du pur rayon de ki qui avait traversé son bout. Comme si la technique de Piccolo allait suffire...
Mal'Ganis
Mal'Ganis
Démon
Masculin Age : 1023
Date d'inscription : 14/03/2023
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Étreinte nécrotique | Griffes gangrenées | Tourment morbide
Techniques 3/combat : Ailes de la nuit | Rage aveugle
Techniques 1/combat : Nuit éternelle

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos ClockJeu 25 Mai 2023 - 20:19
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Metal-gear-rising-raiden-metal-gear

La mélodie satisfaisante d’un crâne qui se fend lui redonne le sourire. Même s’il n’est pas en mesure de saisir comment ces intrus ont pu obtenir des informations à son sujet, la douce perspective que de tous les massacrer mettra fin à ce problème inopiné. Les plus faibles sont aussi les plus gênants, et ce dans les deux sens. Autant, donc, commencer par mettre hors jeu les nuisibles qui vont lui courir dans les pattes dès maintenant.

L’aura de l’homme vert se scinde. Il vient de réaliser la prouesse que de se cloner. Un bref coup d'œil en coin vers cet étranger lui confirme cette réalité. L’un des Piccolo concentre toute son énergie en un point précis, l’autre semble rallier le fumeur de la bande.


*Le chant suraigu de mes harpies a immobilisé ce pauvre bougre vert précédemment - je vais me faire un plaisir de calmer ses ardeurs avec cette information le moment venu.*


Qu’importe. Son attention se concentre de nouveau sur cet énergumène représentant de la race saiyan.

La Salle de l’Esprit et du Temps est inconnue au bataillon. Cela doit être un centre d’entraînement pour les escouades de “sauveurs” qui s’identifient comme les gentils dans ce monde anarchique. Il parle d’une femelle. Mal’Ganis ne comprend pas ce qui se déroule dans le cerveau de cet être inférieur pour créer des liaisons entre des situations et des choses n’ayant rien à voir les unes avec les autres.
Probablement pense t-il à sa partenaire reproductrice avant de connaître son inévitable mort. C’est pathétique, et ça ressemble bien à la médiocrité dont font preuves les races qui doivent servir d’esclave aux Nathrezims.

Paradisezetsu agite une breloque, laquelle appartient visiblement à sa prétendue concubine. Le regard noir du maître des lieux étincelle d’une forme de pitié. Malheureusement il ne s’agit pas d’un bon sentiment. Cela ne fait que renforcer sa croyance en laquelle certaines espèces doivent être annihilée pour leur propre bien.
Et puis, qu’est-ce donc que le tournoi de Dösatz ? Une joute inter-espèces est la première chose qui lui vient à l’esprit, étant donné la diversité raciale qui constitue la troupe venue l’importuner.

Le petit homme se jette enfin sur le démon. Ses coups de poings successifs à haute allure le laissent de marbre. Une interrogation bien futile est lancée.


Tu ne serais même pas digne de me servir.


La sentence tombe, irrévocable. Mal’Ganis daigne enfin bouger le petit doigt. L’une de ses gargantuesques main griffue empoigne le saiyan par la chevelure pour le soulever de terre et l’inspecter avec un dégoût certain. Les humanoïdes sont vraiment laids, il n’y a pas à dire.

Cinq rayons très fins traversent l’atmosphère rapidement pour venir s’abattre contre son aile. Des trous s’y forment en conséquence. Ces brûlures désagréables, semblables à l’écrasement d’un mégot dans de la chair lui font faire volte-face. L’image miroir du namek s’approche pour le distraire avec des cabrioles et des attaques diverses.

Le démon le jauge d’un air désapprobateur et ennuyé en surface - mais au fond de lui il commence à se dire qu’il ferait mieux d’aller s’attaquer directement au corps originel de l’homme enturbenté. En attendant, pour éloigner son embêtante copie, il la dégage grâce à une excroissance noirâtre en forme de bras qui vient l’attraper et le congédier à distance. Merci à son maniement expert de la magie chaotique.

Malmenant toujours dans sa poigne le pauvre Paradisezetsu comme s’il jouait avec une fourmis, le colosse entend sans mal le bruit infernal du véhicule de tout à l’heure.


Cette cacophonie est insupportable.” Pestait-il.


La vélocité de ce singulier transport la fit récupérer son hôte et foncer à toute dédale sur son ennemi. Comme animée par une volonté propre, le char en ferrailles se courbe en une position inattendue mais pas moins dangereuse. Le dommage collatéral portatif qu’il maintient par la chevelure trouve donc son utilité : c’est lui qui a l’honneur de faire les frais de cette démonstration de roue arrière, pendant que Mal’Ganis cure les ongles de sa main libre.

Suite à cette parade des plus macabres, il relâche enfin ce pauvre maillon faible qu’il tenait auparavant en otage. Après ce geste, le nathrezim assiste à un autre spectacle déroutant. Le vieillard soulève sans mal son transport en fer pour se battre de manière rapprochée. D’un geste de l’index, des tentacules jaillissent du sol pour venir transpercer à plusieurs endroits le véhicule dans le but de l’immobiliser et de rendre caduc le coup de masse prévu par son adversaire.

C’était sans compter la force surhumaine de ce type qui, d’un geste abrupt, tire la voiture pour l’extirper de ses chaînes.


*Comment un fossile comme lui est capable de…*


Son fil de pensée est interrompu par la brutalité de ce geste. Les roues arrachent une partie de la peau de son crâne chauve et entaillent ses cornes recourbées. Une grimace de répulsion et de douleur mélangée déchire le visage de celui qui règne en maître ici.

Le chef des démons lutte à présent contre le poids de la voiture avec ses ailes qui tentent de la repousser. Dans d’autres circonstances, l’odeur d’essence aurait été un avantage pour Zev. Malheureusement avec l’air ambiant totalement vicié, cela ne changeait pas grand-chose pour les narines de Mal’Ganis.
Bref. Leur duel de force se termine lorsque le fumeur se met à gesticuler sans mal avec son énorme arme dans les mains pour venir assaillir son opposant. Contraint de “trancher dans le vif”, le Mal en personne use de ses meilleurs coups de griffes pour dévier la Scorsese.

Lâchée puis magiquement projetée contre le géant, la voiture percute les paumes de main de sa cible avec une puissance qui envoie des vibrations dans tout son corps. Une nouvelle moue peu flatteuse déforme son visage. Cette secousse n’a rien d’agréable après tout. Ses mains plient l’avant du capot dans leur sillage, ralentissant de plus en plus la trajectoire imposée par le char de métal -
jusqu’à ce que, de lui-même, il disparaisse.

Serrant les dents, ses yeux se portent à nouveau sur Zev. Un coup de paume en l’air, et l’instant d’après une série de pointes sortent du sol pour venir l’empaler -
Mais en un clignement de cils il n’est plus à sa place précédente. Yeux écarquillés, bouche à moitié ouverte : seule réponse digne face à cette arnaque.


*Impossi…*


Le premier projectile qui percute son os occipital lui révèle la nouvelle position du “magicien”. Un sourire renversé de mécontentement et d'exaspération le gagne. Ce petit plaisantin commence à lui faire perdre patience. À vrai dire, l’agent du Grand Prêtre n’avait pas tort de considérer que ses balles allaient être déviées. Mais pas sur Piccolo, non. Encore sur ce pauvre Paradisezetsu, qui n’avait pas fini de manger chaud.

Une cigarette. C’est bel et bien ce qu’il vient de faire valdinguer sur le Seigneur de cette planète. Des flammes bleues jaillissent au contact de ce minable projectile avec sa cible, brûlant spontanément les tissus superficiels de la peau du génie maléfique.
Le bougre se met pourtant à rire à gorge déployée. Les flammes changent progressivement de couleur afin de prendre une teinte verdâtre, signe de leur corruption. Même les éléments peuvent être manipulés pour servir le marionnettiste à l’origine de cette action des plus fourbes.

Il frappe d’un sabot au sol trois fois alors que la Scorsese reprend sa folle course pour venir le faucher. Peu de temps avant qu’elle n’atteigne le démon ailé, le sol s'affaisse. Mal’Ganis bondit alors sur le capot du véhicule, prenant solidement appui dans celui-ci en y enfonçant ses sabots. Sa main se tend vers Zev, et le cou du terrien se fait enchevêtrer par des filaments noirâtres. Ceux-ci veulent l’étrangler autant que le taillader.

Alors que l’énergie accumulée du Makankosappo parvient à son zénith, le Seigneur de l’Effroi se courbe. De ses longues griffes, et avec une lenteur des plus crispantes, celui-ci érafle la devanture métallique de l’automobile. Le son strident d’une craie qui ripe sur un tableau continuel déchire l’atmosphère.

Le Special Canon Beam fut tout de même envoyé. Le regard de Mal’Ganis suit le mouvement de tête de Zev - dont le cigare a été allumé par le rayon énergétique. Ainsi le Nathrezim élança son corps dans la même direction que le visage du conducteur.
Le déferlement magique traverse la clavicule gauche du Malin dans une râle de douleur.


Grrruaaarrrrrrgggggggh !


Ses crocs mordent dans ses lèvres pour atténuer ce bruit honteux jusqu’au sang. D’un agile bond, il se jette hors du capot qu’il vient d’amocher.

Un nouveau “bras” d’énergie noirâtre se manifeste - pour venir attraper dans ce qui semble être une main à l’éffigie de celle du manieur de cette antique magie - le corps amoché de ce pauvre Paradisezetsu.

Les ténèbres incarnées déploient alors ses ailes de tout leur long, créant une bourrasque capable de renverser arbres et murs aux alentours - si seulement il en existait encore en ces lieux. Seul le mouvement qui ramène le pauvre saiyan à lui est autorisé à l’approcher, à priori. Levant ses deux bras en l’air, annonciateur de malheur, une véritable pluie de météorites s’écrase sur le terrain, menaçant d’éclater à l’impact quiconque n’esquiverait pas leur atterrissage.

Paradisezetsu, retenu prisonnier par la magie chaotique du Seigneur de l’Effroi, lui fait face à présent.


Tu n’as rien pour toi à vu d’oeil.” Le railla Mal’Ganis de son sourire mauvais. “Mais détrompes-toi : tu es un mets délicieux avec cette âme pleine de bonté et d’idioties qui est tienne.


D’une gestuelle délicate, il dépose la pulpe de ses griffes de part et d’autre du visage de sa proie. Aussitôt, un genre de fumée blanche presque incolore s’échappe des pores de la peau du saiyan pour être absorbé par la paume du maléfique.
En quelques secondes, le malheureux prend de l’âge. Ses cheveux deviennent grisonnants, et sa peau se flétrit. À contrario, le corps du prédateur est revigoré par cette nourriture d’une pureté qui se fait rare.


Au panier !


Invective t-il d’un geste de son bras libre en direction de ses autres ennemis, qui ne doivent pas rester sans rien faire. Un véritable trou noir - certes, miniature à côté de sa taille réelle lorsqu’il est formé naturellement au creux d’une galaxie - se matérialise. Il attire invariablement vers l’arrière quiconque tente de se ruer vers Mal’Ganis.

Quelques secondes encore, et bientôt il ne reste plus qu’un cadavre desséché à la place de cet idiot courageux de saiyan. Une fin pire que celle de son coéquipier, mort sur le coup. Paradisezetsu, lui, avait eu le loisir de mourir les yeux plongés dans ceux de l’incarnation de ce que certains appellent Satan.
Contenu sponsorisé

Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Empty
MessageSujet: Re: Mission Temporelle : L'émissaire du chaos   Mission Temporelle : L'émissaire du chaos Clock
 
Mission Temporelle : L'émissaire du chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faille temporelle [PV Bardock]
» [Mission Temporelle] Une Tentative Désespérée du Futur.
» Mission temporelle : La chasse aux Dragon Balls !
» Détraction temporelle
» Excursion temporelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-