-31%
Le deal à ne pas rater :
PNY – CS900 – SSD – 1 To – 2,5″
56.99 € 82.05 €
Voir le deal

Partagez













 

 Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 83
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 119

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockMer 14 Sep 2022 - 10:00

Quelque part en Biélorussie...

BIP… BIP BIP BIP !

La sonnerie s’intensifiait brusquement, ultime et dernier avertissement relatif à l’ouverture du containeur entreposant l’imposant C-16. Son réveil avait été rendu inévitable par l’intransigeant Zev, soucieux de corriger cet écart de temporalité. Le colosse de métal prenait lentement vie dans son pod, vie toute relative comme vous vous en doutez. Mais ce brin d’existence lui suffisait bien, assez pour comprendre et apprécier son environnement. Il se redressait mécaniquement, sondant les forces alentours sans en sentir la moindre d’intéressante. Il foula le couvert forestier, plusieurs oiseaux vinrent à sa rencontre pour le saluer. Un ensemble de petits chants stridents desquels la machine ne tirait aucune donnée, mais qu’il appréciait par leur caractère paisible. Il tendit sa main droite vers ses petits interlocuteurs, l’un d’eux se posa sur le bout de son index tendu, chantonnant de plus belle.



Son attention se tourna alors vers le sud, plein sud, vers le mont Paozu. Il ressenti là-bas de fortes émanations d’énergie : Un cœur pur combattait à l’emplacement d’une résidence que le cyborg ne connaissait que trop bien. Pas de doute, l’homme qui combattait devait être sa cible.

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Android16-calm

« Son Goku, je dois t’éliminer. »

L’androïde décolla à pleine vitesse vers la montagne, il se déplaçait à une vitesse hallucinante qui dépassait légèrement celle de Zev. Fort heureusement, le time patroller disposait d’une avance dans sa course qui lui permettait d’arriver le premier, même si ça n’était que pour quelques secondes.

Pendant ce temps…

« QUOI ?! »

« HEIN ?! »

« NANI ? »

En un éclair, le super guerrier de l’espace vint disparaitre, fusant à toute allure vers C-20 qui fut totalement incapable de réagir. Si on prenait en compte l’augmentation de puissance que lui octroyait ses plus redoutables techniques, le jeune Hellzetsu devenait deux fois plus fort que le duo Lapis-Lazuli. Sans la moindre compassion, le fils de Kaito vint saisir le cou du scientifique, prêt à le briser au moindre instant. Affolé, le docteur mécanisé tenta de se défaire politiquement de cette bien méchante situation.

« Attends ! Son Goku n’est pas celui que tu crois ! »

Mais il fut coupé net, le saiyan annonçait ne pas avoir le temps d’écouter les justifications du dangereux représentant du Ruban Rouge, préférant lui briser la nuque d’une torsion sèche. Victime du coup du lapin surpuissant, la tête entière de Gero se sépara de son corps dans une petite explosion. Le mouvement giratoire fut si brusque qu’il sectionna la gorge de l’ingénieur maléfique. Le visage glacé de l’amputé s’écrasa au sol, non sans lâcher un dernier commentaire.

« Imbécile… »


N°17 et N°18 se retournèrent peu de temps avant, observateurs de cette scène improbable. Ils étaient libres, leur tortionnaire n’allait plus leur imposer quoi que ce soit maintenant qu’il était passé de l’autre côté. Ils s’échangèrent un regard complice et satisfait à la découverte de cette fantastique nouvelle.

« Nous sommes enfin débarrassés de ce vieux débris ! »

« Oui, j’en avais marre de lui obéir comme une chienne ! »


L’androïde habillé en cowboy fit quelques pas vers Hellzetsu.

« Mais j’ai encore un compte à régler avec lui. »

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Android

C-18 n’était pas rassurée à l’idée que son frère aille combattre seul, ils avaient été témoins du potentiel de ce mystérieux Z-fighter, ils devaient agir en équipe.

« Pas sans moi ! Il a l’air dangereux. »


Il se tourna vers sa fratrie.

« Tu ne me penses pas capable de le vaincre ? Laisse-moi rire ! Je vais l’écraser en quelques secondes ! »


C-17 était totalement aveuglé par ses pouvoirs, oubliant qu’il était clairement inférieur au fils de Leixy.

« Observe ! »

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Dragonball-android17


Lapi se jeta vers le guerrier de l’espace pour lui infliger un high kick de front, puis plusieurs frappes contre son abdomen suivi d’un double coup de pied retourné. Il tenta de saisir le bras droit du combattant doré pour l’envoyer au tapi à la manière d’un judoka, via un mouvement en arc de cercle faisant usage de la force de l’adversaire. Il mitrailla alors de kikohas sa cible qu’il pensait au sol, une centaine de projectiles bleutés qui vinrent effleurer toujours un peu plus de flanc de montagne.

Mais cet assaut n’avait aucune chance de fonctionner : Hellzetsu était bien plus puissant que l’arrogant humain artificiel qu’il confrontait.

Malheureusement, le concerné fut incapable de constater la supériorité manifeste de son opposant, se ruant vers lui pour amorcer un second assaut.

« Tu en veux encore ?! »

Une succession de crochets destinés à heurter le visage du saiyan, suivi d’un coup de genou haut porté au menton. Dans la continuité de son mouvement, le cyborg fit une rotation sur lui-même, un 360° qui lui permit de faire usage de sa jambe gauche pour porter un coup de pied contre les tempes du voyageur temporel. Il se recula en exécutant plusieurs galipettes, observant le résultat de ses offensives inutiles.  

« Mais… Tu es un monstre ! »

C-18 avait observé la scène et guettait : Si Hellzetsu tentait de mettre hors d’état de nuire son frère, elle interviendrait à l’aide d’une barrière cyborg pour le retenir.

« Je te l’avais dit ! Tu as besoin de mon aide pour le vaincre ! »

C-17 soupira lourdement, mais il se rendit à l’évidence de son incapacité à vaincre son rival.

« Très bien ! Allons-y ensemble ! »


Les deux androïdes se ruèrent alors vers le demi-saiyan avant de se séparer peu de temps avant le contact. L’un arrivait par la gauche, l’autre par la droite. Coordonnés, les humains artificiels percutèrent le malheureux sur deux flancs à la fois, harcelant leur cible d’un double enchainement de frappes duquel le guerrier de l’espace ne pouvait pas facilement se tirer. Après avoir malmené le fils de Kaito, les machines à tuer le mirent au sol pour joindre leurs forces dans une pluie de kikohas féroce.

Illustration:

Cette attaque destructrice perturba le maigre équilibre du mont, provoquant un gigantesque éboulement de la plateforme sur laquelle il combattait. Cette catastrophe non naturelle emporta la maison Son, le corps de Gero et une partie de la forêt en contrebas, très loin d’ici. Si Hellzetsu avait été submergé par la technicité des deux cyborgs, il était possible qu’il ait également sombré dans l’avalanche de débris.

Quelques kilomètres plus loin

Bardock Et Chichi s’élançaient dans les bois, ils étaient à bonne distance et le fracas des combats ne laissait aucun doute sur la violence qui sévissait au domaine familial. Malgré son état émotionnel, Chichi restait une super-humaine et était en mesure de courir à plus de 30 km/h sans grande difficulté. A cette allure, ils profitaient d’une belle avance qui leur assurait de ne pas être poursuivis par les créations du docteur Gero. Après s’être suffisamment éloignés, Bardock suggéra de prendre la voie des airs pour se mettre davantage à l’abri. La jeune mère était parfaitement en phase et ne tarda pas à le faire comprendre.

« Merci… Merci beaucoup. Je suis désolée, j’ai eu si peur quand ils sont venus. L’état de Goku ne s’améliore pas et ces monstres tentent de me retirer le peu d’espoir qu’il reste. »

Elle était abattue, d’autant qu’elle avait plus ou moins assistée au sacrifice de Yamcha, mais elle se garda bien de le mentionner pour l’instant, ils étaient encore dans l’urgence. Le guerrier de l’espace emporta ses deux protégés vers les énergies des Z-warriors, Z-warriors qu’il ne tarda pas à croiser d’ailleurs.

Il pouvait tous les voir : Tienshinhan, Krillin, Trunks, Piccolo et Vegeta.

Le groupe héroïque fit une halte en remarquant cet inconnu qui portait Kakarotto.

« Mais qu’est-ce qu’il se passe ici ?! »


« Son Goku… ? »

S’étonnèrent le magicien puis le nain avant d’être interrompus par le fils de Bulma.

« Qui es-tu ? »

Voyant que le saiyan inconnu n’était pas hostile, le terrien au crâne chauve s’approcha pour récupérer les deux VIP.

Le Namek conseilla aux amis du fermier de s’occuper de la protection des Son à partir de là.

« Krillin, rends-toi à la tour de Karine, Gohan s’y trouve avec Chaozu. »

« Je pars avec lui, il faut absolument que Son Goku soit hors de tout danger. »

S’exclama le triclope avant de remarquer l’absence de son plus proche rival.

« Mais… Ou est Yamcha ? Je ne ressens plus son énergie ! »

« On s’en fou de ce minable ! Allons détruire ces tas de ferrailles ! »

S’écria Vegeta avant de partir, seul.

« Père ! NON ! »


Trop tard, il était déjà loin.

Le message de Zev fut alors transmis à Bardock : Il avait réparé l’anomalie.

Puis vint la communication d’Hellzetsu : Docteur Gero est mort.
demon
Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Male Age : 0
Date d'inscription : 14/09/2022
Nombre de messages : 1
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 0


Techniques
Techniques illimitées : Résistance colossale | Pisto-poings | Vague déferlante
Techniques 3/combat : Hell Flash | Energie infinie
Techniques 1/combat : je n'ai pas d'autre choix

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Frustration

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockMer 14 Sep 2022 - 12:47
Quelque part, un communicateur vibrait :

”Tu as tué Géro ?... Hhhhhhhhh… Il doit être éliminé par les jumeaux, c’est la première étape de leur émancipation. Le tuer toi-même ne leur donnera qu’une dent contre toi… Bardock, amène Goku chez Roshi, conseille à Piccolo de fusionner avec Kami, et informe leurs alliés de l’existence de la salle de l’esprit et du temps. La perte de Yamcha ne se fera pas trop ressentir dans le reste de la chronologie. Les androïdes feront bientôt la rencontre de C-16. Leur arrivée au Mont Paozu par le vol au lieu de la voiture a accéléré les choses mais nous devrions pouvoir sauver l’ordre de cette chronologie, tant que personne ne se bat directement contre les jumeaux.”

Le champ de vision. Zev avait une perception particulièrement efficace. Il l’avait vérifié. Dans le rétroviseur se trouvait une figure qui ne pouvait pas le voir en retour. C-16 était réveillé. Zev avait cru qu’il resterait dans son cocon et qu’il n’y aurait pas de compte à rebours pour le faire sortir. Zev était aussi trop vieux pour cette nouvelle technologie. Il n’y avait pas d’égo à défendre sur ce point là. Il était vieux. Il n’était pas scientifique. Il conduisait une voiture pour ne pas avoir à se téléporter. La clé USB qu’il avait mis dans le laboratoire de Géro n’avait d’objectif que d’analyser et de copier-coller des informations qui n’étaient pas censées être enregistrées dans l’originelle base de données. Il ne savait pas exactement comment cela fonctionnait. Des mots compliqués et anglophones dits par des jeunes qui n’avaient de vie que pour le code informatique. Zev préférait le code de la route. C’était un code qu’il pouvait ignorer royalement.

Des explosions. Des explosions n’étaient pas censées se produire au sein du mont Paozu. Les sphères d’énergie tombaient et la mort était propagée. Des arbres qui s’écroulent et de la faune qui tombe en flamme. La montagne s’écroulait, et la maison des Son avec. Des conséquences matérielles. La chronologie habituelle voyait C-18 mettre à sac la maison de Chi Chi tout en cherchant désespérément si cette dernière avait un minimum de goût dans ses robes. Le matérialisme habituel des femmes. Aussi inutile que coûteux. Il l’avait vérifié. Les explosions se suivaient et s’enchaînaient dans le gradient de forêt qui menait au mont. Les deux figures qui envoyaient cette pluie de morts étaient les jumeaux. Ce n’était pas Géro qu’ils étaient en train d’annihiler. C’était Hellzetsu. Il n’avait pas à le voir pour le savoir. S’il n’y survivait pas, cela aurait été avantageux. Ils en auraient fini avec lui. Les jumeaux passeraient à autre chose et Enma serait informé de la mort d’un patrouilleur et du besoin immédiat de le ramener à la vie. Mais il était trop arrogant pour mourir.

Résoudre la situation. Il lui fallait résoudre la situation. Bardock avait normalement tout sous contrôle. Il l’avait vérifié. Les dialogues par communicateurs et le ton dans la voix rustre de son collègue l’avait informé du manque de peur ou de frustration de sa situation. Il ne lui mentait pas. Toute erreur faite n’avait pas eu de conséquence jusqu’à présent. Hellzetsu était le problème. Il était une chimère atroce avec beaucoup trop de gènes. Sa simple existence était problématique non seulement pour la lignée mais aussi pour la biologie. Pendu par son nez sur un crochet de boucher. Ouvert à la tronçonneuse. Cuit à la broche. Zev continuait de conduire. Il avait quelques secondes. C-16 allait être naturellement attiré par les explosions de ses compères. Leur dialogue se fera naturellement. Mauvaise nouvelle : il n’avait que quelques secondes. Bonne nouvelle : il avait quelques secondes.


Comme Ramses II du temps de Moïse, Hellzetsu souffrait d’une pluie de flamme causée par sa propre fierté et son refus de faire ce qui se devait d’être fait, préférant son code moral à celui, pragmatique, du soldat temporel. Ainsi, sous ce bombardement aux mille lumière, évitant ou recevant chacun de ses projectiles dorés, le jeune hybride n’avait probablement pas la possibilité de voir ce qui venait de l'agripper par le col. Ou plutôt, il n’avait pas eu la possibilité jusque-là. Il se retrouva tout simplement dans la banquette arrière d’une voiture. Autour de lui, le ciel se brisa, laissant place à une sorte d’espace étoilé et imbibé d’un bleu profond. Lui, la voiture et son conducteur étaient affectés par un état temporel spécifique. C’était probablement cet état qui avait permit à son sauveur de se déplacer jusqu’à lui sans se faire remarquer. Il avait dû voyager à travers le temps lui-même. Un Réflexe combinée à une poignée d’Ellipses, voilà ce qui venait sortir Hellzetsu de là. Il était sur la banquette arrière d’une voiture qui avait, invisible, traversé le temps ralenti en marche arrière avant de l’accueillir en elle.

“Pourquoi la marche arrière ?” se demandait-il probablement. Parce que la voiture se mit soudainement à aller de l’avant. Dans le tumult causé par les jumeaux, l’un des cratères de leurs attaques avait creusé plus profond que les autres. Et la voiture s’y plongea alors. Avançant à toute vitesse dans ce temps brisé, dans ce terre loin d’être ferme, la voiture se mit à traverser le sol telle une foreuse improvisée, emportant loin du champ de vision des jumeaux Hellzetsu et son mystérieux sauveur, si même ils parvinrent à l'apercevoir durant sa demi-seconde d’imperceptibilité. Tout ce qu’ils purent savoir, c’est que durant leur bombardement, trois secondes semblaient s’être déroulées bien plus vite que prévu. Mais, quand on s’amuse, on ne voit pas les aiguilles défiler, pas vrai ? Leur cible avait été atomisée et emportée par l’éboulement, hein ? Ouais, c’était définitivement ce qui s’était passé.

Finissant à l’intérieur d’un tunnel creusé naturellement après avoir traversé le sol pendant quelques secondes de plus, la voiture stoppa en plein air son plongeon afin d’atterrir, roues les premières, sur une nappe phréatique. La DeSotto Adventurer n’avait pas fini d’ignorer les lois de la physique, et se mit à rouler silencieusement sur quelques mètres de plus, amenant son conducteur et son passager à quai. Tout était sombre, la lumière ne traversant pas jusque là, et ce fut le briquet de Zev qui finit par amener un peu d’éclairage dans leur situation. Hellzetsu et le vieil homme étaient tous les deux dans un noir quasi-absolu, et leur seule source de lumière était un pauvre zippo et la cigarette à flamme bleue qu’il alluma.

Ça, et quelques flammèches sur leurs vêtements. La manoeuvre n’avait pas été parfaite, pouvait-il se dire. Les quelques gouttes de sueur qui figuraient sur le visage de Zev témoignaient ou bien de la chaleur de cette cave souterraine ou bien de l’effort qu’il venait de faire, et quelques braises sur son costard montraient qu’il avait dû se prendre un coup ou deux. Mais sa face était neutre. Pire que ça. Elle semblait déçu. Cette déception colérique qui était aussi terrifiante que la fumée d’un volcan qui allait peut-être exploser. Peut-être.

”Si tu aurais continué ce combat, tu aurais gagné. Et C-16 n’aurait jamais fait leur rencontre. Les alliés de Goku auraient suivi la trace des explosions et auraient fini les androïdes. Détruire la télécommande était suffisant. Je sais que tu es un Saiyan, mais ta soif de bataille ne doit pas interférer avec ta mission. Un patrouilleur neutralise l’anomalie, ses conséquences, et fuit tous les autres combats.”

Il prit une longue goulée de sa cigarette, ses lunettes s’illuminant alors qu’il parlait. Loin d’être des petites pupilles rebondissant d’un coin de verre à un autre, c’était le véritable regard de Zev qui se posait sur lui, des pupilles dont la couleur ne pouvait être identifiée malgré les ténèbres. Malgré tout ce qu’Hellzetsu avait pu voir, cet unique visage flottant dans l’obscurité, éclairé uniquement par la fumée de sa propre cigarette… semblait plus vil et démoniaque que tous les vrais diables qu’il avait pu croiser jusque là.

”Maintenant, je vais te poser des questions, et tu y répondras dans la mesure de tes capacités. Le cerveau de Géro est-il véritablement détruit ? La télécommande permettant de contrôler les androïdes est-elle aussi détruite ? Où est Bardock ? Comment s’est déroulé l’affrontement jusqu’à présent ? Tu peux à présent me répondre. Je peux te les répéter si tu en as besoin. Il me faut simplement un maximum d’information sur ce qui s’est passé pour décider de la marche à suivre."
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 94
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockDim 18 Sep 2022 - 22:23
“Un ami, vous n’avez rien à craindre de moi.” Répondit le Saiyan à la question de Trunks quand ce dernier le questionna.
Tout s'enchaîne rapidement, Chichi et Kakarrot s'apprêtent à être emportés par Krillin et Tenshinhan jusqu’à ce que ce dernier remarque l’absence de Yamcha.
Avant même que le guerrier de l’espace ne put répondre, le Prince décida de repartir non sans témoigner son affection pour le terrien qui désormais n’était plus. Laissant en plan Trunks et le reste du groupe.
Vint ensuite le message de Zev et Bardock porta la main à son détecteur, écoutant le message et les recommandations qui lui étaient faites.

“Vegeta se dirige vers le Mont Paozu, prudence car il est d’une humeur particulièrement explosive.” Répondit-il à Zev et Hellzetsu. Vegeta était clairement obnubilé par les Androïdes. Il venait d’ignorer l'existence d'un NOUVEAU Saiyan en vie devant lui. Se retournant vers le groupe, il reprit. Heuresement Krillin et Tenshinhan étaient encore là.

“J’aimerais pouvoir vous expliquer clairement la situation et qui je suis, mais je ne peux pas car le certains détail pourrait changer l’avenir de manière irréversible. Sachez juste que je suis de vôtre côté et essaye avec des collègues d’éviter que la situation ne se détériore encore plus. D’une certaine manière, je continue le travail de Trunks.”
Dit-il en pointant le Voyageur du Futur.
“Pour commencer, Yamcha est mort en me permettant d’évacuer Chichi et Kakarrot de la maison. Il est mort avec en sacrifiant sa vie pour Kakarrot.” Dit-il en regardant Tenshinhan d’un regard désolé avant de reprendre sur un ton qui soulignait le sérieux de la situation et le besoin d’agir vite.

“Il faut que vous emmeniez Kakarrot non pas à la Tour Karin, mais à Kame House. Piccolo, je vous conseille vivement d’aller voir Kami. Lui et vous avez une idée je pense sur comment rétablir l’équilibre non? De plus, vous pourrez également trouver là-bas une salle d’entraînement où le temps s’écoule différemment et que Kakarrot à déjà utilisé. En vingt quatre heures ici vous pourrez passer une année complète à l'intérieur. Je sais que cela fait beaucoup d'instructions venant d’un parfait inconnu, mais il faut que vous m’écoutiez, sinon je ne pourrais pas vous aider correctement pour la suite, il en va de la survie de la Terre.”

Il n’aimait pas cela du tout, les missions où il devait directement interargir avec les Z-warriors étaient souvent potentiellement les plus difficiles à résoudre. Heureusement ces gens étaient bien souvent raisonnables et semblaient prendre la bonne décision d’écouter les conseils prodigués. En prime il pense que suffisamment d’indices étaient laissés par ses explications pour faire comprendre qu’il venait lui-même du futur et cherchait à sauver d’une certaine manière la planète. Le tout sans non plus dévoiler trop de détails sur tout ce qu’il se passerait, ni l’existence officielle de la Patrouille du Temps et tout ce que cela impliquait.
Hellzetsu
Hellzetsu
Saiyan
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 921
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2320

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Asura's wrath / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : First sign of Ragnarök : Stardust Demon

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockLun 19 Sep 2022 - 17:29
Regardant avec dégoût la dépouille du vieillard, je repensais à ce que je venais de faire... mais ce n'était pas tout, même si le docteur Gero était mort, il fallait aussi que je m'occupe de la télécommande. Je n'avais pas vraiment envie de fouiller son cadavre cybernétique, et donc j'optais pour l'approche la plus simple : détruire tout ce qui reste de lui au cas.
Chargeant alors un Shirohaka, je le lançais sur le corps inerte du vieux docteur afin de le réduire en simple poussière. Voilà une chose de faite, il ne restait plus rien de son corps, de sa tête que j'avais arraché, ou de sa télécommande ou quoi que ce soit d'autres. J'avais fait mon travail étais terminer... il faut maintenant que je trouve un moyen de disparaitre d'ici sans que les jumeaux ne me suivent ou ne fassent dévier la temporalité.

Je n'avais qu'une chose à faire, endurer leurs assauts jusqu'à qu'ils arrêtent par ennuie. Je savais d'avance que ça allait être long, alors je me mit à fermer les yeux, méditant alors debout toujours dans ma forme de Super Saiyan. Pendant que mes yeux étaient fermer, je sentais que C-17 me frappait encore et encore, mais je ne bougeais pas d'un millimètre. Puis, voyant que ses attaques étaient inutiles, il me traita de monstre... et il n'avait pas tort sur ce point, même si en me traitant de monstre il ne parlait pas du fait que je suis une anomalie biologique mélangeant le sang des Saiyans, Anges, Démons et Shinjin.

"Je suis au courant, pas besoin de me le redire."

C'est alors que les jumeaux se décidèrent à lancer une grosse offensive. Non seulement leur attaque allait être destructrice pour les environs, mais elle le serait aussi pour moi. Certes ça ne me tuerais pas, mais ça m'endommagerais un peu. Ils me frappaient à gauche et à droite, ils étaient coordonnées. Malgré tout, je serais les dents et évitaient de bouger. Il fallait que j'évite de montrer que je prenais des dégâts, sinon ils seront satisfait et continuerons leur attaque. Puis, vers la fin de leur enchainement, une pluie de kikoha déferla sur moi tandis que j'évitais de bouger. Puis d'un coup je sentais quelque chose m'emporter et... plus rien, aucun bruit ni aucune lumière. Je ne savais pas où j'étais, ni ce qu'il venait de se passer. Ouvrant alors les yeux, j'étais dans ce qui semblait être une voiture plongé dans l'obscurité avec des étoiles un peu partout... est-ce que j'étais en train d'halluciner ? Puis, sans que je comprenne pourquoi, la voiture arrêta de donner l'impression de tomber dans le vide.

Après quelques instant, des petites flammes vinrent légèrement illuminer la scène. Visiblement, des flammes bleus d'une cigarette ainsi que celle d'un zippo... et quelques flammèches sur des vêtements étaient la seule source de lumière... pouvant alors voir le visage de Zev, j'étais étonné... comment il faisait ça, et que se passe-t-il ?

Je n'avais pas le temps de poser de question que Zev m'interloqua. Il me faisait la leçon sur mes instincts saiyan qui auraient pris le dessus et qui interfère la mission alors que... ce qui s'est passer était totalement l'inverse, j'avais tenté d'éviter de combattre le plus possible tout en réduisant ma puissance un maximum jusqu'au moment où j'ai été dépasser. Mais bon, je vais lui expliquer ça... mais avant ça, il me cribla de question. Parfait, je vais pouvoir m'expliquer sans interruption.

"Bon... pour commencer, oui, j'ai réduit entièrement son corps en poussière à coup de vague déferlantes, donc son cerveau a été réduit à néant en même temps que sa télécommande. Ensuite, Bardock est avec Goku et le reste. Et pour terminer..."

Je prenais alors un petit instant pour inspirer de l'air et continuer mes explication.

"J'ai tenté de combattre le moins possible et finir la mission sans soucis. J'ai attiré l'attention des cyborgs pour permettre à Bardock de fuir avec Goku sans problème, j'ai ensuite repousser C-17 pour pouvoir tuer Gero car je n'arrivais pas à m'occuper de lui et de sa télécommande sans être stopper. Pour ça, je me suis laisser emporter par leur attaques pour les attirer au loin, puis je suis allé rapidement auprès du docteur Gero, et avec le peu de temps que j'avais, je l'ai décapité rapidement puis l'ai transformer en poussière."

Je m'arrêtais alors pour reprendre une grande inspiration pour finaliser mon rapport de la mission.

"Après avoir tué Gero, je suis resté sans bouger pendant que les jumeaux m'attaquaient. J'attendais qu'ils se lassent de m'attaquer en voyant que ça n'avait aucun effet. Puis t'est intervenu et ça nous à fait gagner du temps, donc... merci du coup de main Zev."

Puis, je repensais alors à ce que Zev avait dit juste avant et je rebondissait dessus.

"Et aussi... au sujet des reproches que tu me fait, je suis au courant, j'ai justement tenter d'avoir une approche pragmatique... mais visiblement ça n'a pas marcher... ça me prouve encore une fois que ma décision de quitter la patrouille est la bonne. Je suis pas fait pour ce travail..."

Disait-je en souriant à Zev avec une certaine tristesse que j'avais du mal à cacher.

"Et toi, comment ça s'est passé de ton côté ?"
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 83
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 119

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockLun 19 Sep 2022 - 20:07
Le groupe de Z-warriors ne semblait pas hostile à la vue de cet homme qui ressemblait tant à Son Goku. Si la comparaison avec le vil Thalès était possible, elle se limitait à l’apparat militaire qu’ils revêtaient en permanence. Ce Bardock n’était pas un être mauvais, il n’était pas bon non plus par ailleurs ; un fin équilibre qui lui octroyait le bénéfice du doute.

« Tu as des alliés ? Ce sont aussi des guerriers de l’espace ? »

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Krillin_Sanchez

Interrogea Krillin, une perle de sueur sur le front, il se tourna vers le fils du sulfureux Vegeta.

« Trunks, c’est censé arriver ? »

Le demi-saiyan ne semblait pas mieux informé que ses pairs, néanmoins il vit une certaine insistance dans le regard de cet inconnu. Ce pirate spatial cherchait à communiquer quelque chose à l’épéiste émérite.

« Je heu… Oui ! Bien sûr ! C’est tout à fait normal ! »

Le jeunot poussa un petit rire clairement forcé.

« Hahaha ! Ou avais-je la tête ! Je ne t’avais pas reconnu ! »

Trunks avait conscience que ce lutteur était un allié, il en était certain, il décida donc de jouer le jeu et de faire comme si cette scène était parfaitement normale. Cependant, les ricanements de l’héritier au trône furent presque immédiatement étouffés par l’annonce de la mort du terrien Yamcha. L’émotion fut grande : Tien et Krillin avaient les yeux rivés au sol, certainement plongés en plein flashback nostalgique. Bardock ne s’apitoya pas, il donna plusieurs instructions visant à rétablir le cours originel du temps. Son Goku allait être emmené vers Kame House et Piccolo allait se rendre au palais du tout puissant régler ses comptes avec Kami. Finalement, il évoqua la salle de l’esprit et du temps, chose qui semblait essentielle à la défaite des cyborgs.

« Oui. Ce sont d’excellentes suggestions. »

Le Namek croisa les bras un instant, indécis pendant quelques secondes.

« Je vois. Allons-y. »

Le groupe se sépara, il ne restait plus que Bardock et Trunks.

« Je… Tu viens du futur ? J’ai… Ça veut dire que… »

Qu’il n’avait pas réussi à sauver son monde.

Le père de Kakarotto pouvait prendre le temps qu’il souhaite pour réconforter le jeune homme. Quoi qu’il en soit, l’objectif des Z-warriors restait en vue.

« Il faut aller aider mon père. Il va se faire tuer s’il y va tout seul ! »

Puis, un petit boucan mécanique se fit entendre, clairement un avion civil. En observant l’horizon, les deux saiyans furent témoin de l’arrivée d’un véhicule « Capsule Corp ». Une machine jaunâtre guère impressionnante planant au quart de leur vitesse de vol. En ouvrant la portière donnant sur le vide de son petit engin, Bulma salua les deux garçons pourtant fort bien occupés.

« Bonjour ! »

Mais en s’approchant d’avantage, la mine de la jeune maman ne tarda pas à se déconfire. Elle n’avait simplement pas fait la différence entre Bardock et Son Goku à cause de la distance. Malgré tout, la présence de son fils la rassurait assez pour qu’elle se montre un peu, visiblement inquiétée par l’état de son amant.

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Hqdefault

« Trunks ! Vegeta à l’air fou de rage, il faut que je le calme. »

Le futur time patroller était hésitant quelques instants. Même s’il était l’enfant du prince, il demeurait incapable de le contenir, à la différence de sa génitrice. Néanmoins, les cyborgs pourraient tenter de s’en prendre à elle.

« Je… Maman… C’est très dangereux ! »

« C’est pour ça qu’il faut se dépêcher de tirer ton père de là ! »

Elle referma la portière et commença à se déplacer vers les abords du champ de bataille. Bien sûr, Bardock était parfaitement en mesure d’immobiliser l’aéronef s’il jugeait la manœuvre néccéssaire.

Pendant ce temps, au mont Paozu

La demeure Son avait été emporté dans le terrible éboulement provoqué par l’attaque conjointe des androïdes. La maison n’avait pas été la seule victime de cette assaut explosif : les restes de Gero y étaient passés ainsi qu’Hellzetsu. C-17 et C-18 ricanaient en cœur face à ce merveilleux spectacle, ils étaient libres, ils avaient écrasé tous leurs adversaires, même ce gamin énervant !

« C’était plus simple que prévu ! »

« Il ne nous arrivait pas à la cheville lorsqu’on l’attaquait au corps à corps ! »

S’enorgueillit Lapis sans se rendre compte que leur opposant avait joué la comédie tout du long. Il croisa les bras, scrutant le lointain.

« Bon, si on trouvait ce « Son Goku » ? »

Elle dévisagea son frère un instant.

« Ne me dis pas que tu souhaites exaucer le souhait de ce vieux fou ? »

Il se tourna vers elle, enthousiaste.

« Tu n’y es pas du tout. Je me fiche des dernières volontés de ce débris. Je trouve ça marrant de le chercher. On s’est bien amusé jusqu’à présent. Et sans le docteur dans nos pattes, on va pouvoir se faire plaisir ! »


Elle détourna le regard, l’air outré. Mais après quelques secondes, son visage fermé se mua en un fin sourire, comme si son expresse réflexion lui avait fait prendre conscience de cette évidence.

« Mh… Okay. »

« !!!!!  ANDROIDES !!!!! »


Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Pn6Dbp

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Rage-vegeta

Une immense vague de lumière s’empara du champ de ruines calcinés qui étaient autrefois les environs du domaine Son. Revigoré par un senzu et renforcé par un évident zenkai, le plus arrogant des guerriers de l’espace semblait vouloir sa revanche. Son niveau de puissance atteignait péniblement celui d’un seul de ses adversaires, autant dire que s’ils s’y mettaient à deux, il n’avait aucune chance. Ce boucan les attira à lui, vers un semblant de terrain vague annexe au gigantesque cratère formé par le précédent affrontement.
Trunks se posa plus loin, clairement en retrait derrière plusieurs rangées d’arbres, sans doute aux côtés de son allié de circonstance.

Mais ces dispositions de furtivités ne furent pas suffisantes et les humains artificiels les remarquèrent facilement.

« Oh, mais c’est les minables ! »

Le saiyan enragé fit quelques pas vers le duo destructeur. S’il avait une batte de baseball, il l’aurait brandi vers eux.

« Les minables ils vont te décoller la tête ! »

« Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Tu as une crise d’urticaire ? »

Incapable d’accepter de telles insultes, le super guerrier de l’espace se jeta vers N°18 et débuta un match retour. Fort de son expérience passée, Vegeta n’était plus le même, sa vitesse et sa brutalité semblaient décuplées. Ce sursaut de force fut telle qui lui permit de prendre un temps l’avantage sur la cyborg.

Il lui avait foncé dessus pour la percuter d’un coup de coude, au contact, il avait débuté un échange de poings dragonballesque clairement à son profit. Il ne laissait pas sa cible s’échapper, multipliant les prises, les coups de tête et toutes les entraves dont il connaissait l’astuce. La pauvre Lazuli mangeait la poussière, les arbres et bien souvent les bottes de son adversaire.

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 152B8089E160A9F1B0B1D00052587988554AF171

Mais la tendance s’inversait lentement à mesure que le prince perdait en énergie. Son intense rage était une épée à double tranchant atomisant en quelques secondes ses réserves de Ki. En conséquence, sa cadence s’amoindrie progressivement, équilibrant durablement les bastonnades.

« Je vais te tailler en pièce ! »

« Parle à ma main. »

N°18 brisa la monotonie de la mêlée en enfonçant son genou droit contre l’abdomen de Vegeta, profitant de l’ouverture pour prendre son petit rival par la gorge. Etranglé, le lutteur arrogant ne perdait pas la moindre once de verve.

« Argh… Touche moi pas, tu me salis ! »

S’en suivit une vague explosive libératrice, laissant les deux sur-humains éloignés d’environ 5 mètres l’un de l’autre.

Et sur le banc de touche se trouvait C-17 qui observait calmement. Une sorte de contrat tacite s’était formé entre lui et le duo Trunks Bardock : Je n’interviens pas si vous restez passifs.

Une masse se dessina alors dans les airs, un être colossal, au moins deux mètres de haut. Il s’agissait du cyborg N°16, une armoire à glace entièrement mécanique. L’enfant reconstitué du docteur Gero se posa au beau milieu du champ de bataille, entre sa camarade et Vegeta pour s’exclama à voix haute.

« Ou est Son Goku ? »

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Android_16

« C’est qui, lui ? »

Le cow-boy s’approcha du géant, comprenant immédiatement qu’il s’agissait d’une des créations du scientifique.

« Hey, tu es un androïde, comme nous ! »

Il s’approcha de l’automate et débuta quelques échanges avec ce dernier, le ton était plus bas et il était difficile d’entendre la discussion. Néanmoins, C-16 semblait boire les paroles de son interlocuteur, quoi qu’il lui raconte. Puis après quelques instants, les observateurs cyborgs se rangèrent.

Cela n’arrangeait pas Trunks et Bardock, intervenir allait provoquer deux adversaires bien trop puissants.

« Mais… qui est-il ? Il n’est pas censé être là ! »

S’exclama à demi-teinte le fils de Vegeta avant de se tourner vers son associé.

« Est-ce qu’un de tes alliés est responsable de ça ? Il n’est pas présent dans mon futur ! »

Le duel entre l’homme et la machine reprit de plus belle, l’avantage penchait très lentement vers madame.
demon
Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Male Age : 0
Date d'inscription : 14/09/2022
Nombre de messages : 1
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 0


Techniques
Techniques illimitées : Résistance colossale | Pisto-poings | Vague déferlante
Techniques 3/combat : Hell Flash | Energie infinie
Techniques 1/combat : je n'ai pas d'autre choix

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Frustration

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockMar 20 Sep 2022 - 1:00
Hellzetsu parle et Zev écoute. Le jeune Saiyan n’avait pas d’autre choix. Les yeux qui semblaient être des disques métalliques dans un océan de ténèbres se plongeaient dans ceux de la chimère aux mille et une origines, à l’arbre de parenté transformé en cercle généalogique. Il était évident que dans ces yeux revolvers se trouvaient des balles en argent, parfaites pour assassiner l’horreur gothique qu’était ce nephilim à queue de singe. Un son constant se fit entendre alors que le zippo fut éteint. Le bruit d’un stylo qui racle un carnet. Tout ce qu’Hellzetsu disait était noté quelque part, noté avec tant de perfection que Zev n’avait pas besoin de regarder un feuille de papier, apte à écrire par réflexe. Il n’y avait pas de calepin visible où que ce soit. Il n’y avait qu’un visage mal éclairé et un regard plus vicieux et mortel par sa déception et sa fatigue que ne pourraient être vingt Demigra. Cette expression digne d’une tête de statue décapitée perdue au milieu d’un désert recouvrant un empire déchu changea un seul instant, cependant : lors de la mention de la destruction de Géro, Zev releva un sourcil en baissant la tête. Il n’eut pas l’air convaincu, mais n'ajouta rien.

La désintégration. Zev entendait Hellzetsu. Cela ne voulait pas dire qu’il l’écoutait. Cependant, il devait faire des compromis. Donc, il l’écoutait. Il l’avait vérifié. Le Docteur Géro avait été désintégré. La télécommande avait été désintégrée. Il savait qu’Hellzetsu disait sa vérité. Pas la vérité. Seulement sa perception orgueilleuse. Les évènements qui avaient transpirés étaient teintés par sa lunette. L’oeil de la caméra avait un filtre couleur imbécile. Zev savait très bien que Géro était probablement encore vivant, sous une quelconque barrière verte. Il faisait face à un incompétent, et avait donc probablement une dernière opération de nettoyage à faire une fois le gros de la temporalité réparer : relever chaque caillou éboulé dans cette montagne et voir s’il n’y avait pas un vieillard bougonant dessous. Le Mont Paozu avait suffisamment pris de dégâts que ce travail compterait dans ses heures sup. Deux saiyen décapités et des enfants qui font du foot avec leurs têtes. Il avait intérêt à avoir un petit bonus pour ce genre de performance. Ah, Bardock était “avec le reste”. Cela n’aidait en rien. Mais Zev savait déjà où il se trouvait.

Les crissements de la mine contre la feuille continuaient de retentir dans la voiture alors qu’Hellzetsu répondait aux questions une après l’autre. C’était correct. Il faisait ce qu’il avait à faire, n’est-ce pas ? Il n’y avait pas moyen d’être sûr. Mais il écoutait Zev, et ceci devait le sauver. Son expression était redevenue neutre. Ses yeux traversaient son junior comme ceux d’un salarié regardant la queue au supermarché. Ceux qui se plongeaient dans son regard n’avaient pas peur du vide. Pourtant, il pouvait être quasi certains qu’ils clignaient. Peut-être… là ! Là, ils avaient clignés, pas vrai ? On pouvait être sûr qu’ils avaient bougé. Zev ne disait rien. Il notait. Les scri scri scri de son carnet pouvaient être plus douloureux pour les oreilles que le grincement le plus insupportable d’une épave rouillée. Pitié, qu’il cesse de prendre ses notes !

L’alphabet. Zev avait son alphabet personnel. Il notait avec des signes que personne d’autre ne comprenait. Puis, il traduisait cela en Polonais. Il le lisait ensuite. Du moins, c’est ce qu’il faisait avant. Cet alphabet était devenu suffisamment utile qu’il pouvait le noter et le lire comme il pouvait faire de la bicyclette. C’était devenu une troisième langue, de A à Zev. Il pouvait donc tranquillement converser avec lui-même. Si hallucination il devait un jour avoir, il pourrait au moins s’assurer de ne pas s’ennuyer. Cela ferait peur aux gens. Une personne qui parle toute seule dans un langage inconnu. Cela terrifiera tout le monde. Tout le monde sauf Tempo. Tempo aura juste honte. C’est comme ça qu’elle gère les pires actes de son père. Il l’avait vérifié.

Les crissements s’arrêtèrent peu après la fin du monologue aloué à Hellzetsu. Le regard de Zev resta figé sur lui pendant quelques secondes supplémentaires, avant de disparaître dans l’obscurité. Loin d’être un sort d’illusion ou de téléportation, il avait tout simplement tourné la tête vers son rétroviseur avant de prendre la cigarette de sa bouche. La tenant dans sa main, il l’éloigna loin de la banquette, la faisant passer par dessus la portière pour en faire tomber les cendres. Seuls les doigts de Zev étaient visibles, illuminés par le peu de lumière bleue qui sortait de son filtre à cancer. Mais le vieil homme était encore là, son pitoyable niveau d’énergie toujours ressenti par son interlocuteur. La cigarette se rapprocha enfin du visage qui fut éclairé dans le rétroviseur. Un regard toujours aussi vide parvenait dans les yeux d’Hellzetsu, reflété dans la vitre qui permettait de voir derrière soi et devant soi en même temps durant la conduite. Hellzetsu venait de lui poser sa question.

”Tu me dis avoir tenté une approche pragmatique. Tu as donc engagé un combat après ta diversion, tu as allongé ce combat en encaissant les coups et au lieu de simplement t’occuper de la télécommande pour directement attaquer Géro avant de voler ce qui était le meurtre majeur des jumeaux prouvant leur émancipation.”

La cigarette quitta le visage reflété dans l’obscurité avant de s’éloigner par dessus la portière à nouveau. Les gouttes tombant des stalactites plongeant dans la nappe phréatique créaient un son fort agréable à écouter. La chaleur ambiante souterraine, elle, était bien plus ennuyeuse, mais il n’y avait pas de quoi enquiquiner un guerrier d’une telle lignée. Cela n’avait pas l’air d'ennuyer Zev non plus. Invisible hormis pour ses doigts, la voix monotone et désabusée continua sa logorrhée :

”Ensuite, tu as décidé de te laisser attaquer par C-17 et C-18 en espérant qu’ils se lassent. En tant que création du Docteur Géro, leur énergie est illimitée. En tant que jeunes adultes, leur volonté l’est aussi. Ils sont trop améliorés pour se fatiguer et trop immatures pour se laisser. Ils sont téméraires comme des mules. Ils auraient continué de t’attaquer jusqu’à ce que les alliés de Son Goku, Végéta, ou pire, Cell viennent et les prennent à revers. Je ne t’ai pas fait gagner du temps, je t’ai empêché d’en perdre plus.”

La cigarette revint vers le visage qui ne changeait pas d’expression malgré la violence de ses propos. Il devait être habitué à anéantir toute volonté de faire des erreurs. Cela faisait partie du métier, pouvait-on penser.

”À aucun moment tu as pensé à utiliser ton “Accélération Neuronale” pour améliorer ta précision et ta vitesse pour simplement détruire la télécommande et disparaître, n’est-ce pas ? Un coup en traître et une disparition fissa ? Cela ne t’es pas venu à la tête ?”

L’Accélération Neuronale ? Comment la connaissait-il ? Ils ne s’étaient jamais rencontrés, jusqu’à présent.

”Tu es un patrouilleur. Pas un guerrier. Tu ne te bats pas, tu neutralises l’anomalie et tu ramènes les choses à la normale.”

Il y avait des cafards à qui on a parlé plus gentiment.

”Tu n’es pas pragmatique, juste un imbécile.”

Quelques lumières vinrent éclairer un peu plus la voiture. Le panneau de contrôle de la DeSoto Adventurer venait de s’illuminer. Les lumières bleues devant Zev lui permirent d’avoir l’air un peu moins fantomatique. Une forme robuste aux grandes épaules et au visage toujours vide d’émotion hormis de dépit était à présent visible à l’avant du véhicule, devant le volant. L’un de ses coudes était posé sur sa portière. L’autre était posé sur le volant. Sa pose était décontractés. Ses mots étaient loin de l’être.

”Tu ne quitteras pas la patrouille.”

À nouveau, il enleva la cigarette de sa bouche. Ses mouvements étaient maintenant biens moins mystérieux de part l’obscurité amenuise. À nouveau il la passa au dessus de sa portière. Cette fois-ci, cependant, Hellzetsu pouvait voir la fumée sortir entre ses dents alors qu’il parlait. Cette sélection d’incisive semblait acérées. Pas pointues. Pas comme une rangée de canines comme un requin ou un loup ou un autre animal. Il prenait simplement soin de ses dents. Trop soin.

”Tu as démontré être un imbécile. Un imbécile dans une position importante de patrouilleur obtenue uniquement par népotisme et non par prouesse. Te laisser quitter la patrouille après que tu ais baigné dans ses secrets reviendrait à laisser une bombe anti-Conton City se balader dans l’univers. Il suffit que tu te fasses prendre à revers par l’Empire Cold et Rellum aura tout ce dont il a besoin pour traquer la ville hors du temps comme il le souhaite.”

Là ! Là, il avait eu un tic d'œil. Un tic de paupière. On pouvait en être… quasiment sûr !

”Peut-être que c’est un handicap causé par tes gènes aussi divers qu’incompatibles. Des gènes qui ne demandent qu’à être exploité par des scientifiques nouvellement révélés comme Towa, d’ailleurs. Elle se cache tranquillement dans le multivers, accompagnée par sa nouvelle sbire - qui ne l’a rejoint que parce que tu l’as molesté, d’ailleurs. Et elle n’a qu’à s’emparer de toi pour avoir une boîte de pétri de tous les potentiels divins les plus incroyables dans un seul individu. Donc, pour la sécurité de l’univers si ce n’est la tienne, tu resteras dans la patrouille, là où on peut te contrôler et s’assurer que tu ne fasses plus aucune connerie.”

Le pire… c’est qu’il disait ça sans monter de la voix. Il disait ça… comme si c’était la vérité. Comme si tout le monde le savait. Comme si cela figurait dans les journaux depuis des dizaines d'années. Comme un fait d’histoire rappelé encore et encore, la première cible d’une guerre, la première révolution d’un pays, la première découverte d’un scientifique.

”De toute façon, nous avons besoin de muscles. Je ne peux pas te retirer ton niveau de puissance. Félicitations. Tu es une brute. Un chien à lancer dans la direction d’un ennemi.”

Comme pour sauver Hellzetsu de ce barrage d’accusation, le message de Bardock se fit entendre dans la radio du véhicule. Végéta était de mauvaise humeur. Immédiatement, Zev prit le micro qui était rangé à côté du transistor, levant la main dans la direction de son interlocuteur pour lui indiquer que sa réponse indignée n’avait pas de place à prendre à l’instant. Les adultes ont du boulot, ici.

”Végéta ?... Il était censé bouder sur une montagne pendant trois jours… Bardock, si tu es accompagné, assure-toi que personne n’entendra les instructions que je vais te donner.”

Il attendit, fixe, immobile comme une statue, que Bardock lui indique sa solitude ou du moins la sécurité de leurs communications. Il tenait le micro dans une main et la cigarette dans l’autre, toujours à sa place autour de la portière.

”Si je ne me trompe pas, Végéta va tenter de prendre sa revanche sur C-18. Voilà ce qui se passera. Elle l’annihilera à nouveau, peut-être à l’aide de C-17. Cependant, s’il parvient à prendre le dessus, il faudra que tu neutralises Végéta. Tu inventeras un prétexte. Tu diras à Trunks et aux autres qu’il n’est pas assez fort. Tu diras qu’il faudra qu’il s’entraîne dans la salle de l’esprit et du temps. Il est impératif que lui et Trunks soient les premiers à entrer, afin qu’ils puissent affronter Cell Semi-Parfait quand celui-ci se révèlera. Les cyborgs n’ont d’yeux que pour Goku et réfléchissent comme des sales gosses. Si tu neutralises Végéta de façon assez humiliante, ils te laisseront partir, car ils seront suffisamment amusés de son sort. Trunks acceptera ce qui sera fait à son père tant que ton argument est suffisamment logique et qu’il obtiendra la possibilité de passer un an avec lui en seul à seul. Tu as compris ?”

Il laissa un instant à Bardock pour répondre, avant de rompre la communication, rangeant le micro à sa place. Immédiatement, il ouvrit la boîte à gant avant d’en sortir une graine.

”Nous allons devoir accélérer la réparation de cette temporalité. Piccolo fusionnera avec Kami et fera la rencontre de Cell d’ici quelques heures. Ils se battront, et Cell fuira. Il se mettra ensuite à absorber des milliers de terrien un peu partout sur la planète. Mais il n’aura pas le temps d’avoir le niveau de C-16 avant quelques jours, et risque donc d’arriver trop tard pour absorber les androïdes.”

Il jeta la graine à Hellzetsu, un jet suffisamment mou qu’il n’avait pas le choix que de l’attrapper. Il en profita également pour donner un appareil à Hellzetsu qui, une fois activé, n’affichait rien d’autre qu’un GPS holographique.

”Voilà ce que tu vas faire : Tu vas charger l’énergie équivalente à celle d’un Super Saiyan dans cette graine et la planter dans le carrefour indiquer par ta carte. Une forme de vie mineure en naîtra : un Saibaman écervelé qui sortira de terre une poignée d’heure après la plantation. Il sera trop con pour bouger et restera catatonique à ce carrefour jusqu’à ce que Cell y arrive après sa fuite des mains de Piccolo. Il l’absorbera après s’être peut-être posé une poignée de questions, mais il obtiendra plus rapidement le niveau nécessaire pour son affrontement contre Piccolo puis C-16. La temporalité reprendra son cours normal."

Surnommé “Vaxaibaman”, cette sous-espèce de Saibaman était régulièrement utilisée par les patrouilleurs pour donner des boosts discrets à ceux qui avaient besoin d’absorber des proies pour gagner en puissance. Un Buu ou un Cell affaiblis et ayant besoin d’être améliorés pour leurs affrontements destinés pouvaient bénéficier de ce genre d’homme chous encore plus légumifiés. Ils sortaient de terre, s’asseyaient, puis bavaient en attendant leur sort, ne faisant absolument rien de l’énergie dont ils bénéficiaient par leurs patrouilleurs. Zev sortit également le capteur qu’il avait utilisé lors de son investigation, celui qui illuminait tous les pods qui n’avaient rien à faire dans cette temporalité. Il le tendit au jeune homme.

”Une fois cela fait, tu iras au laboratoire de Géro et tu prendras tous les pods contenant des androïdes n’ayant rien à faire dans son laboratoire. Ils sont tous au premier étage. Tu les reconnaîtras à l’aide de cet engin. Ils seront illuminés en bleu.. Tu les prendras et tu iras les jeter immédiatement dans le Mont Kiwi afin qu’ils soient désintégrés avec leurs occupants.”

Une secousse se fit entendre. Quelques gouttes tombèrent dans le lac, suivis de quelques cailloux. La voix rauque de Végéta pouvait se faire entendre même jusque dans les profondeurs. Le bras de Zev, illuminé par son panneau de contrôle, pointa du doigt une direction du tunnel naturel dans lequel ils se trouvaient, indiquant à Hellzetsu quelle porte il devait prendre pour ne pas attirer l’attention plus que ça sur lui. Il avait à sortir en toute discrétion, charger une graine, la planter, et faire entre deux et dix aller-retours pendant que Bardock observait un combat. Ce n’était pas difficile à faire, supposément.

”Si tu ne respectes pas mes instructions… je vais t’enculer comme un porc. Est-ce compris ?”

Son regard se planta dans celui d’Hellzetsu. L’espace d’un instant, d’un court instant… il put se dire que ce misérable et pitoyable être humain avait probablement plus de cadavres de dieux derrière lui que lui n’en aurait jamais de mortels. Mais… c’était juste une impression, hein ? Zev attendit sa réponse, avant de relever la main.

”Dégage.”

Un ordre simple et précis. Hellzetsu n’avait plus qu’à déguerpir… Zev resta un instant seul dans l’obscurité, dans sa voiture. Il prit alors une longue inspiration, avant de sortir de sa voiture qui avait la rive de ce lac souterrain comme place de parking. Les tremblements de l’affrontement au-dessus ne l’étonnaient pas plus que ça. Il sortit son carnet de sa poche un instant avant de la rapprocher du panneau de contrôle, comme pour s’assurer de ne pas s’être trompé. Annihiler verbalement Hellzetsu n’avait pas plus pris d’énergie de lui que respirer. Finalement, il s’éloigna de la portière pour s’assoir contre le coffre afin de finir sa cigarette. Observant le plafond tremblant de cette cave légèrement secoué par les nouveaux affrontements au-dessus de lui. Finalement, il soupira.

Une distraction. C’était ce que cette anomalie était. Une distraction. Un chamboulement temporel destiné à divertir l’attention de Towa et de Mira. C’était sa conclusion jusque là. Il l’avait vérifié. Pendant que Thalès avait conquis une temporalité et que Géro survivait dans une autre, Towa était en train d’agir. Collectionnait-elle des morceaux de Demigra ? Zev ne le savait pas. Il l’avait vérifié. Mais Cabba avait un fragment dans son épée. Peut-être. Possiblement. C’était faire revivre un être vivant à partir de sa moelle épinière. Zev n’était pas démoniste. Il ne savait pas exactement comment les démons fonctionnaient. Il savait simplement qu’ils ne fonctionnaient pas tous pareils. Peut-être que Towa avait trouvé un moyen de se procurer Cabba sans se révéler au grand jour. Ou peut-être qu’elle s’était révélée au grand jour… et que la Time Patrol était simplement occupée à sauver deux temporalités pour voir les plus grandes échelles. Si c’était le cas, c’était un joli coup. Towa devenait de plus en plus attirante à chaque fois qu’elle jouait… C’était quoi ce bruit ?

”Je sais que tu es là. Révèle-toi.”
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 94
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockDim 25 Sep 2022 - 22:12
Trunks avait réussi à comprendre le gros des détails et joua le jeu. C’était déjà bon signe pour la suite des opérations et cela lui permit de donner une certaine légitimité aux différentes suggestions qu’il faisait et bientôt le groupe se sépara. Ne laissant plus qu’un Trunks désormais soucieux et un Bardock qui ne perdit pas son temps pour rassurer le jeune demi-Saiyan, ce n’était pas après tout la première fois qu’il croisait un Trunks alternatif.
“Relax, tu parviens à sauver ton futur. Je suis justement là avec des collègues pour empêcher la timeline de trop dévier de ce qu’il doit se passer dans cette continuité ici. Si je peux je te donnerais plus de détails derrière, mais si j’en dit trop cela risque de compliquer la situation. En parlant de situation compliqué...”

Trunks comprit la référence et aussitôt mentionna Végéta qui risquait une nouvelle fois de se prendre une humiliation au lieu de rester sur le sommet d’un rocher à réfléchir pendant environs trois jours complets.
“Ton Père est assez caractériel. Cela va être dur de l’orienter vers la bonne direction.” Ne put s’empêcher de commenter le Saiyan arborant une expression assez proche de celle de Kakarot. Puis, un bruit métallique, de moteur et le Saiyan devina aussitôt de qui il s’agissait avant même de se retourner.
Bulma, brillante scientifique et celle qui parvint peu à peu à faire chavirer l’un des êtres les plus orgueilleux de l’Univers. Mais dont la capacité à se rapprocher des situations dangereuse frôlait le ridicule, et dire que sa première interaction avec Kakarot fut de le percuter avec une voiture, puis de lui tirer dessus avec un pistolet.

Sans même attendre son fils, elle partit en direction du champ de bataille. Et...
“Non.”
Bulma put sentir le vaisseau perdre soudainement en vitesse avant de s’immobiliser complètement.
Toujours en maintenant le vaisseau d’une main, le Saiyan se rapprocha.
“Désolé madame, mais si vous allez là-bas. Vous mourrez, et le petit avec. On s’occupe de ramener le Prince, vous de vôtre côté pourquoi vous ne tenteriez pas de trouver un moyen de stopper les androïdes? Avec votre génie scientifique cela ne devrait pas prendre trop de temps non? Retournez à la Capsule Corporation, de mon côté je vais m’occuper de trouver de quoi vous aider dans votre tâche.”

Sans même attendre de réponse de la jeune femme. Le Saiyan tourna la machine volante en direction de la Capital de l’Ouest, et d’un geste contrôlé commença à projeter la machine vers cette direction, ho rien de bien méchant. Juste de quoi donner un bon élan de départ comme on pousserait un enfant en train d’apprendre à faire du ski-non pas que Bardock ai eu l’occasion de pratiquer cette activité, il n’a aucun intérêt pour ce genre de chose-.

Vérifiant que Bulma ne fit pas demi-tour, il regarda alors Trunks et d’un signal de tête les deux partir en direction du Mont Paozu.
Ce fut après quelques minutes qu’ils arrivèrent enfin sur les lieux et visiblement si Végéta désormais tenait tête au N°18, ce n’était cependant pas suffisant pour réussir à la battre et cette dernière disposant d’une réserve d’énergie infini.
Et N°17 qui observait au loin le duo et un accord tacite s’était engagé.
Puis ensuite...
“Ha, le voilà.” Murmura Bardock en voyant approcher le plus imposant de ce qui aurait dû être un trio.
N°16, l’androïde entièrement mécanique créé à l’image du fils du Docteur Géro et qui d’une certaine manière représentait la raison de la haine du désormais défunt Docteur envers Kakarot.
Trunks naturellement fut affolé de cela et le Saiyan se pencha dans son oreille.
“Non, en fait ils auraient dû tuer le Docteur Géro dans la cave, réveiller celui-là et partir à la recherche de Kakarot par des voies indirectes. Cela vous aurait donné du temps pour vous préparer. Mais quelque chose à empêcher n°17 d’agir dans la cave ce coup-ci... C’est d’ailleurs pour cela que l’on est là.”
Soudainement, son communicateur résonna et Zev parla. S’écartant légèrement, Bardock fut surpris.
Cell avait été attiré par le combat mais Zev avait réussi à le neutraliser. Sauf que désormais il fallait en effet préparer un nouveau Cell et...
“Ok, au passage vérifie que les documents que Krillin et Trunks vont devoir trouver est bien toujours présent, à moins que tu préfère les récupérer pour les envoyer à Bulma. J’ai envoyé Bulma d'ailleurs à la Capsule Corporation pour commencer à travailler sur... Enfin tu vois de quoi je parle. Hellzetsu, évite de te montrer désormais. De nôtre côté, Vegeta est sur place et engage N°18... Et le N°16 est également désormais sur place. Je vous recontacte dès que je peux, mais récupérer Végéta est pratiquement impossible.”

Prenant place à côté de Trunks, il murmura.
“Il faut que l’on évite que Végéta meurt absolument. Ne tente rien d’imprudent Trunks. J’ai une idée folle... Mais c'est peut-être la seule option valide.”
La question était comment s’y prendre. Ni Trunks, ni Bardock n'étaient en mesure de stopper par la force Végéta. Bulma l’aurait pu, mais il ne voulait pas prendre le risque qu’elle ne disparaisse de cette timeline.
18 commençait peu à peu à l’emporter, avec un peu de chance ils pourront peut-être le récupérer à un moment clé du combat. Prendre la poudre d’escampette... Ou même négocier avec les androïdes.
Oui, c’était une option concevable. Bien que très dangereux, ils restaient néanmoins capables d’écouter.

Mettant sa main contre son détecteur, il envoya un message tant à Zev qu’Hellzetsu.
“Bon, je vais tenter de parler aux cyborgs pour qu’ils ne tuent pas Végéta. Hellzetsu, si tu es toujours dans les parages. Je compte sur toi pour exfiltrer Trunks et Vegeta si ça tourne mal.”
Puis s’écartant de Trunks il se dirigea vers le N°17 et le N°16, les mains faisant signe qu’il ne souhaitait pas se battre et la première chose qu’il dit fut en direction de N°16.
“Je ne suis pas Son Goku. Je veux simplement parler.”

Deux autres fois durant sa carrière il avait eu affaire à un N°16, deux autres fois où la question se posait: l’Androïde allait-il le prendre pour Son Goku, ou bien déterminer qu’il s’agissait simplement d’un individu lui ressemblant. Deux autres fois, toutes deux ayant eu un résultat différent.
Hellzetsu
Hellzetsu
Saiyan
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 921
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2320

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Asura's wrath / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : First sign of Ragnarök : Stardust Demon

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockMar 4 Oct 2022 - 18:10
Alors que j'avais expliqué mon point de vue à Zev, j'étais confronté à une vision bien plus calme et posé que la mienne. Pour moi, toutes les actions que j'avais entrepris avaient été les bonnes, hors, selon Zev c'était l'inverse. L'approche pragmatique que j'avais tenté d'avoir était mauvaise, et ça, Zev me le fit comprendre de manière assez violente.

Résumant mes actions, Zev me disait à chaque fois ce que j'aurais dû faire. Il me faisait clairement des reproches, même si ça me faisait mal en un sens, j'écoutais attentivement. Jusqu'au moment où il se mit à parler de l'accélération neuronale... comment savait-il ? Non seulement je ne criais pas le nom de la technique, mais en plus, elle n'est pas vraiment identifiable au premier coup d'œil... alors comment savait-il pour ça alors qu'on ne s'est jamais rencontré avant la mission ? Est-ce qu'il avait investigué sur moi ? Je me méfiais de plus en plus au fur et à mesure des paroles de Zev... Mais sur le moment, j'essayais de faire abstraction. Il me faisait la leçon tout du long, je ne suis pas un guerrier mais un patrouilleur... bla bla bla... jusqu'au moment où après avoir annoncé que je comptais partir de la patrouille, il me dit que je ne partirais pas. S'en suivit un long monologue... où encore une fois, il avait exposé quelque chose qu'il n'aurait jamais pu savoir en temps normal... Zev cache quelque chose pour sûr, il est suspect.

D'abord j'avais eu l'impression d'avoir été touché par la mort quand il m'avait touché l'épaule avant la mission... maintenant le fait qu'il soit au courant pour ma technique... pour mes origines alors que les seuls choses dont les gens de coton-city sont au courant, sois le fait que je sois le fils de Kaito, ils ne sont pas au courant que le sang des anges et des démons est en moi... Zev cache quelque chose pour connaitre autant de chose sur moi. Pour sûr quelque chose de gros... mais quoi ? J'en parlerais à Dame Chronoa en même temps que ma démission... ça pourrait être important.

Pour le moment, il ne faut pas qu'il voit que je doute de lui, dans le cas contraire... vu la sensation qu'il dégage, je pourrais probablement mourir de ses mains à n'importe quel instant... j'ai l'impression d'être une souris face à un chat... c'est assez effrayant de me retrouver dans cette situation encore une fois... j'ai beau m'habituer à la mort, elle me terrorise toujours.
L'écoutant donc à nouveau tout en attrapant une graine qu'il m'avait lancé, il me confia une mission : Planter une graine de Saibaman en y mettant l'énergie d'un Super Saiyan et de le planter dans le carrefour indiquer sur le GPS. Le but étant de donner l'énergie nécessaire au bon déroulement de l'histoire pour Cell. Puis après, je devrais aller au laboratoire de Gero et jeter tous les androïdes n'ayant rien à faire là, dans le mont Kiwi. J'avais compris ma mission.

Mais, alors que je m'apprêtais à sortir de la voiture pour m'occuper de la mission... je sentais qu'il me regardait intensément et je l'entendais alors m'insulter... voulant répondre, je me retournais alors et croisa son regard qui me transperçais... à cet instant je su... il pouvait clairement me tuer à n'importe quel instant. Ses menaces n'étaient pas du vent. J'avais clairement senti le faucheuse passer sa faux près de mon cou, prête à récolter mon âme.

"Ok..."

Partant donc rapidement, j'activais le Kaioken x20 pour accélérer le plus loin possible de lui. Et sans que je me rende compte, quelques minutes étaient passé et j'étais enfin rendu au carrefour. Sans me poser de question, je me transformais alors en Super Saiyan, intégrait mon énergie à la graine et la planta... une fois le Saibaman sorti, je fuyais à vitesse grand V en toute discrétion et me dirigeait vers mon objectif suivant. Après cela, je fonçais à toute vitesse au labo du docteur Gero. Entrant donc dans le labo après quelques autres minutes, j'activais le capteur qu'il m'avait donné et prenait chaque pod qui s'illuminait en bleu pour le jeter dans le mont Kiwi pour une destruction assuré... ainsi, après quelques aller-retour, j'avais terminé la mission qui m'avais été donné.

Je repensais alors à Zev... ce vieux qui sait beaucoup trop de chose, qui paraissait bizarre avec Chronoa... qui donne l'impression d'être surpuissant malgré ses apparences plus que trompeuse... je n'arrive pas à faire autre chose que de me méfier de lui. Je réfléchissais encore et encore, jusqu'au moment où la folie pris possession quelques secondes de moi.

"... il est dangereux... je sais que je devrais pas dire ça mais... est-ce que je devrais le tuer pour éviter qu'il nuise à la patrouille ou ne me tue définitivement si je pars de la patrouille... ?"

C'était une pensée que je n'aurais jamais eu en temps normal. Mais... là, j'avais contre moi un humain qui savait trop de choses, qui donnait l'impression d'être la mort, et qui était capable de faire n'importe quoi à n'importe qui. En soit, il n'était pas dangereux... il est l'incarnation du danger... mon idée de le tuer était impossible vu les sensations qu'il dégage... Je ne sais pas comment, ni pourquoi il sait tant de choses. Mais il faut absolument que j'en parle à Dame Chronoa... je ne pourrais pas être libre au vu de sa forte intention de ne pas me laisser partir de la patrouille... et s'il y a bien une chose que je REFUSE qu'on me retire c'est ma liberté. Je ne laisserais personne me dicter ma vie.

Me sortant alors de mes pensées, je reçu la transmission de Bardock. Il comptait sur moi pour exfiltrer le duo père-fils si ça tourne au vinaigre. Soupirant alors pour décompresser de la monté de stress que je venais d'avoir, je me dé-transformais et fonçais à toute vitesse vers la position de Vegeta et Trunks pour me cacher assez proche de sa zone de combat. Il fallait que j'observe la discussion entre C-17, C-18 et Bardock pour agir en conséquence. Sortant mon transmetteur une fois arrivé à ma cachette proche de la position du duo.

"Met ton transmetteur sur écoute histoire que je puisse entendre votre conversation et agir rapidement."

J'espère que ça tournera pas mal...
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 83
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 119

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockJeu 6 Oct 2022 - 0:19
Bardock n’était pas né de la dernière pluie, il avait parfaitement conscience du danger que représentait les androïdes au service du docteur Gero. D’aussi monstrueuses machines ne feraient qu’une bouchée d’une cible facile comme Bulma, raison pour laquelle il mettait tant de hargne à lui barrer la route. L’aéronef fut incapable d’échapper à la poigne du guerrier de l’espace, s’immobilisant au beau milieu des airs dans un boucan témoignant de son effort vain de filer. L’occupante du planeur coupa les propulseurs, comprenant qu’elle ne pourrait pas se charger de raisonner le père de son enfant. Elle soupira, passant sa tête au travers d’un des hublots latéraux pour s’avouer vaincue.

« D’accord, j’ai compris ! »

Elle enclencha la rotation de son appareil, elle faisait maintenant face au saiyan. Cette configuration permettait aux deux personnages de se faire face, laissant Bardock expliquer son plan. C’était simple : Bulma allait rentrer à l’abri et concevoir une télécommande capable de désactiver les cyborgs. En entendant une telle idée, son visage s’illumina, comme si elle venait d’avoir une révélation.

« Oh ! Mais biensûr ! Comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ?! »

Aidée par la propulsion de son interlocuteur extraterrestre, elle s’élança vers la Capitale Ouest pour rejoindre son laboratoire. On pouvait dire que le père de Kakarotto avait eu les bons mots, sans doute aidé par la présence rassurante de Trunks. D’ailleurs, le jeune homme poussa un long soupire de soulagement.

« Piouf… Merci, je suis certain qu’elle trouvera un moyen d’arrêter ces infâmes androïdes. »

Ils se rendirent alors vers la zone d’affrontement, découvrant le duel équilibré entre Vegeta et C-18. Un match dont la stabilité se détériorait lentement en raison de la fatigue chronique du prince. Cependant, l’arrivée de C-16 perturba quelques instants l’affrontement. Inconnu au bataillon, cet immense robot perturba Trunks qui interrogea son allié. Fort heureusement, Bardock n’était pas avare d’informations et annonça que l’arrivée du colosse en armure était parfaitement normale dans cette temporalité.

« Je suis rassuré. »

Témoignât-il, toujours une goutte de sueur sur le front. Si ses paroles étaient sincères, la tension restait palpable, l’idée qu’un troisième cyborg puisse hanter la Terre ne le réjouissait pas. Néanmoins, la question la plus pressante était le secours qu’il fallait apporter à Vegeta. Une confrontation directe avec 16 et 17 relevait du suicide. Fort heureusement, le père de Son Goku avait une idée : dialoguer.

Le duel n’attendait pas que Bardock agisse, pendant qu’il échangeait avec son collègue, la mêlée gagnait en intensité. Le fier saiyan ne perdait pas en hargne, seulement en vitesse, présentant une garde de bras croisés qui remplaçait convenablement les esquives. Lazuli frappait sans retenue, ne prenant pas conscience que son adversaire était un véritable char parlant… Enfin surtout insultant quoi.

« Je vais te faire bouffer tes talons hauts, femme ! »

S’écriat-il en se projetant en arrière, tirant en vitesse deux kikohas qui percutèrent l’humaine artificielle. Mais d’aussi piètres explosions ne la retinrent pas, elle traversa la fumée pour reprendre aussitôt la mêlée. C’était la meilleure tactique qu’elle pouvait adopter : Acculer son opposant pour le fatiguer rapidement. Malgré tout, Vegeta semblait increvable et ne descendait pas en dessous d’un certain niveau de stamina. Il fallait croire que le prince n’avait pas que de la gueule, il était réellement motivé et profitait des réserves mobilisées par sa seule haine de l’adversité.

C’était chaotique et désordonné, une confrontation de phalanges comme les guerriers de l’espace en voyaient souvent, encore une fois très équilibrée.

« Tu vas disparaître sale nabot ?! »

S’impatientai-elle pendant ses enchainements, ce n’était qu’une provocation comme une autre.
Mais à l’instant où elle eut prononcé ces paroles, son crochet du droit fut réceptionné derechef par la poigne de son rival. Il maintint une puissante pression qui empêchait la combattante de s’en dérober.

« Un nabot ? COMMENT AS-TU OSE ME NOMMER ?! »

Son fier regard était ampli de haine, assez pour qu’il reprenne l’avantage.

« Toi avec tes améliorations cybernétiques… »

Son corps s’enveloppait d’une aura dorée plus immaculée encore que les fois précédentes, il était auréolé comme jamais, comme si une présence divine l’assistait dans son travail de canalisation.

« TA PLACE C’EST A LA CUISINE ! »


A la manière d’un catcheur « usiné », le super saiyan explosa le menton de la belle d’un uppercut explosif surpuissant qui provoqua une détonation à l’impact. Un coup si redoutable qu’il projeta la malheureuse à plusieurs mètres de haut. Extrêmement énervé et certainement misogyne, Vegeta la rattrapa à l’aide de son vol supersonique pour lui infliger une frappe marteau qui lui fit traverser le sol, générant un cratère de près d’un mètre d’envergure.



La jeune femme se releva péniblement des décombres sous le regard médusé de son frère. Elle était couverte de blessures superficielles, c’était la dernière attaque du guerrier de l’espace qui était la plus inquiétante. La pauvre cyborg avait le visage ensanglanté, assez pour qu’elle soit obligée d’essayer ses yeux pleins d’hémoglobine.

« 18 ! »

Lapi se rua vers elle, paré à rejoindre les hostilités.

Se tenant haut dans les cieux, Vegeta se mit à pousser un lourd et grave rire orgueilleux.

« HAHAHAHAHA ! Nulle machine ne peut vaincre le super saiyan de la légende. »

Il se désigna lui-même du pouce, arrogant comme on le connaissait.

« Appelez-moi Super Vegeta ! »

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Djjz_znWwAAywKG


Pendant ce temps au palais de Kami

Le vent de haute altitude berçait des échanges fantômes, ceux qui n’eurent jamais lieu, bannis au profit d’un intense duel de regards. Le visage fermé, le dieu de la Terre observait dans une contemplation mesurée son alter-égo maléfique. Il était le rejeton du mal pur, de celui qui avait comme projet de dominer le monde et ses habitants. Pourtant, c’est avec ce même monstre qu’il allait devoir s’allier, un sacrifice qu’il s’apprêtait à consentir pour le bien de ses pairs. Il le ressentait, il percevait ô combien d’animaux, de plantes et d’humains s’inquiétaient de leur sort. Tant de vies reposaient sur son choix, le choix qui allait décider de l’avenir de tout ce qu’il chérissait le plus. Mais avait-il vraiment la moindre autre option ? Non. Si Piccolo se présentait face à lui, c’est que ce dernier n’avait rien de mieux à proposer. Il avait conscience de la profonde arrogance qui animait le fils de Daimao, une telle scène relevait du scénario de la dernière chance.

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 1532224405_image

« Je sais pourquoi tu es ici. Je sais aussi que nous n’avons pas beaucoup de temps. »

Il ne reçut qu’un grognement en guise de réponse, faible mais mesurable.

« Tu es bien renseigné alors, vieillard. Tu ferais mieux de me donner ta force, et plus vite que ça. »

Kami fit quelques pas vers son alter-égo.

« Redevenir un ne se limite pas à un simple transfert d’énergie. Nous serons de nouveau l’être originel. L’un de nous doit sacrifier son enveloppe et accepter d’être une partie intégrante de l’autre. »

Piccolo haussa un cil, il avait parfaitement conscience du procédé, il avait fusionné avec Nail lorsqu’il s’était rendu sur Namek.

« Ne pense pas avoir le choix ! C’est moi qui commanderais, on utilise mon corps ! »

Le dieu local n’était pas aussi imbu de lui-même que son descendant, il hocha la tête calmement.

« Oui, tu es plus jeune et plus puissant, ça fait du sens. »

Le rival de Son Goku afficha un sourire de satisfaction, il allait avoir les capacités de Kami sans faire le moindre effort, c’était parfait !

« En fusionnant, tu obtiendras ma force, mais surtout mon immense savoir. Fais-en bon usage. »

« Je comprends. »

Répondit-il.

Un second vide se creusa, ils avaient conscience qu’il s’agissait de leurs derniers instants d’indépendance, ils allaient de nouveau devenir un.

« Place ta main sur mon torse. »

« D’accord. »

Le rituel débuta, une fulgurante et bruyante explosion d’énergie qui illumina intégralement le palais. La fusion Namek était un processus rapide, en quelques secondes à peine il ne restait plus qu’un seul Namek sur Terre. Popo qui observait la scène à bonne distance se rapprocha lentement, il peinait à croire que Piccolo fut sincère dans ses intentions. Malgré tout, le respect parfait qu’il prêtait à son maître le poussait à tenter le tout pour le tout. Il se montra au fils de Daimao pour l’interroger d’une voix tremblante.

« Maître Kami ? »

Il était déboussolé, l’idée de perdre le phare de son existence le mettait plus bas que terre.
L’extraterrestre ne répondit pas, il s’avança en silence vers le bord du damier, prêt à s’envoler.

« Je ne suis ni Kami, ni Piccolo. Je suis un Namek qui a oublié son nom il a très longtemps. »

Il décolla.

Popo s’effondra en pleurs.

Retour au mont paozu

Il voulait parler, tels étaient les mots de Bardock lorsqu’il se confronta à C-17 qui, affolé par la tournure des événements, semblait l’avoir oublié. L’être augmenté fit brusquement volte-face, dévisageant le saiyan en armure. Pas de doute, il ressemblait énormément à Son Goku, mais il paraissait évident que ce n’était pas lui. Ils n’avaient pas le même âge, pas la même tenue, pas la même prestance et pas le même état de santé. Lapi le zieutait de haut en bas, incapable de deviner ce que cet observateur lui voulait.

« D’accord, tu peux parler. Bah parle. »

Lui rétorqua l’androïde, visiblement pressé par le danger ambulant qu’était Vegeta. Ce même Vegeta qui ne se privait pas d’intervenir de vive voix.

« Hey le minable de basse caste ! Ne te mêl… »

Il semblait interpelé par quelque chose… La ressemblance frappante avec Kakarotto ? Non, pas ça. Il s’agissait visiblement d’un véritable guerrier de l’espace correspondant sensiblement à un combattant de niveau moyen… Mais son allure lui rappelait quelque chose. Quand il était enfant, il se souvenait avoir vu un soldat de la même dégaine que lui, avec cette cicatrice, ce bandeau… Il avait entendu dire qu’il s’agissait d’un affabulateur annonciateur de la trahison de Freezer. A l’époque, tout le monde l’avait pris pour un fou, mais finalement la postérité semblait lui avoir donné raison. Mais comment un homme tel que lui avait pu se retrouver ici ? Il était mort il y a plus de trente ans !

Il ne devait pas se laisser emporter dans ses pensées, il chassa ses vilaines introspections au profit d’une demande claire : Celle de poursuivre le combat.

« J’ai encore quelques comptes à régler avec cette bonniche hautaine ! »

Braillat-il en désignant la lutteuse en guenilles. Oui, les habits de la malheureuse étaient en bien mauvais état quoi que suffisamment robustes pour la préserver de l’inconfort d’une tenue d’Eve. Sensible aux provocations de ce qu’elle considérait comme un clochard, elle commença à flotter pour reprendre l’affrontement.

« Tu vas manger tes morts ! »

S’écriât-elle, prête à charger. Elle fut retenue par 17 qui la rappela à l’ordre.

« 18 ! Ne prends pas ce risque. Que dirais-tu de laisser notre nouvel ami s’en charger ? »

Le colosse observa un instant Vegeta.

« Je suis ici pour tuer Son Goku. »

Le jeune ranger tenta la diplomatie.

« Oh ! Allons, tu peux faire une exception, puis sinon, il risque de nous détruire. On ne pourra jamais remplir notre mission avec ce gars-là aux basques. »

Il zieuta 17, puis le prince, puis 17, puis le prince, puis 17, puis le prince, puis ses mains, puis 17.

« D’accord. »

Il s’envola pour faire face à son nouvel adversaire. Ne dégageant pas d’énergie, la reproduction du fils de Gero ne donnait aucun indice sur son propre niveau de puissance. Un manque d’information qui risquait de jouer cruellement en la défaveur du père de Trunks. Fier et suffisant, il imaginait la machine inférieure à 18. Il suffisait d’observer les numéros : 16 17 18 19 20, ça devait l’être l’ordre de puissance !

« Alors, tu es venu prendre ta raclée ? »

Con comme un caillou, Vegeta ne semblait pas avoir eu la présence d’esprit de constater que 19 et 20 étaient les plus faibles cyborgs, et pourtant ceux doté du plus grand numéro ! Il ne valait mieux pas que ce combat commence…


Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 94
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockDim 9 Oct 2022 - 22:22
Végéta, un modèle sur la résilience et l’esprit Saiyan... Mais également une montagne d’égo et de paroles qui avaient le don d’énerver n’importe qui. C’était tout de même impressionnant que quelqu’un comme Bulma avait réussi à le dompter d’une certaine manière. Bien que là, Végéta était dans ce qui était probablement sa période la plus arrogante qui soi.
En prime... L’insulter de basse caste? Sérieusement?

Au moins les cyborgs ne l’avaient pas pris pour Kakarrot et le laissaient discuter, de plus Bardock avait put entendre la demande de Hellzetsu et d’y répondre en activant son communicateur. Biiieeen que N°18 revint quelques instants plus tard et n°16 sembla prendre le relais, et durant tout ce temps Bardock avait tenté d’en placer une en vain -c’est que Vegeta faisait du bruit.-

D’abord il pointa n°18.
“Il devrait y avoir quelques vêtements dans la maison de Kakarrot si vous voulez vous changez Jeune Dame. Sinon, je suis sûr que des magasins se trouvent le long des routes.”
Puis il croisa les bras. Parlant à voix bien plus basse.
“Pour faire simple: je ne suis pas un de vos adversaires et j’ai besoin que vous me laissiez faire pour résoudre une situation... Très compliqué. Cela passe par ne pas tuer l’autre concentré d’égo.”
Il avait à peine pu contenir la frustration dans ses paroles sur la fin de sa phrase. Il admirait Végéta... Mais qu’est ce que ce dernier pouvait être lourd par moment!
“Je sais que c’est étrange mais j’ai besoin que vous me fassiez confiance. Vous n’êtes pas censé affronter Végéta dans ce lieu , et personne ne doit mourir aujourd’hui. C’est tant pour le bien de la terre, que pour votre bien sur le long-terme.”

Durant tout ce temps, son énergie commençait à grimper. Il cumulait son ki pour un seul but.
“Croyez-moi, je sais ce que cela fait d’être retenu prisonnier par un fou et forcé de faire ses demandes. Faites-moi confiance pour la suite.”
Il se retourna en direction de la confrontation entre Vegeta et le N°16. Préparant toute l’énergie à son actif puis s’élança...
“VÉGÉTA! DERRIÈRE TOI!”
Hurla t-il, ses yeux semblant regarder un adversaire qui se situait dans l’angle mort du Prince.

Ce dernier normalement se retournera vers la menace invisible... Et inexistante. Pour aussitôt se prendre un coup de coude fulgurant, un qui concentrait la totalité de l’énergie du Saiyan venue du passé, un coup de coude qui normalement permettra d’assommer sec le Prince et stopper ce combat qui n’avait pas lieu d’être.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 83
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 119

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockLun 10 Oct 2022 - 20:07
Le temps était suspendu aux lèvres de Bardock. Que ce soit les cyborgs, Vegeta, Trunks ou ses alliés dissimulés, tous guettaient l’élocution du guerrier de l’espace. Peut être qu’avec une bonne verve il convaincrait le duo d’adolescent de relâcher le prince des saiyans ? C’était sa stratégie, il ne restait plus qu’a y associer la bonne forme. Car il n’était pas face à des time patrollers ou des personnages sages, il se confrontait à des mentalités gamines, rebelles, à la limite de se teindre les cheveux. De l’allure de sa marche à la teneur presque inexistante de ses émotions, le père de Son Goku se donnait un air sérieux, froid et antipathique qu’on lui connaissait bien. Si pour certains cela pouvait donner un ton solennel à l’échange, il le rendait ennuyeux pour d’autres. Ainsi, les mines de Lapi et Lazuli furent conquissent par la fatigue aussitôt qu’il qualifia 18 de « jeune dame ». Mais cette morosité se mua rapidement en consternation : Il avait évoqué la maison de Kakarrot. Le vieux tas de ruines juste à côté ?

« Il se fout de notre gueule ? »

« Je crois surtout qu’il est bien con. »

Commentèrent les androïdes en croisant leurs regards, loin d’être impressionnés par la prestance du personnage. Il semblerait que l’ennemi juré de Freezer n’ait pas compris que la maison de son fils avait été entièrement détruite.

Mais Bardock n’abandonnait pas, si son langage n’était pas le même que celui de ses interlocuteurs, il restait probablement capable de les raisonner. Il leur déroula ainsi son rôle, précisant qu’il était venu résoudre une anomalie les concernant eux et Vegeta. Il ajouta plusieurs fois que le groupe de cyborgs devait impérativement lui faire confiance, que personne ne devait mourir. Il ne fut pas interrompu, le regard des deux humains artificiels se croisa plusieurs fois sans transmettre d’émotion particulière. Finalement, il invoqua le terrain sentimental en précisant qu’il avait conscience de leur situation et pouvait ainsi comprendre la haine qu’ils vouaient au monde.

« Bon, toi je sais pas de quelle planète tu viens, mais si tu oses… »

Trop tard, Bardock était devenu une fusée, se ruant à l’aide de sa pleine puissance vers Vegeta qu’il interpela faussement à surveiller ses arrières.

« Hein ? »

Con comme un caillou, le super saiyan jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, ne comprenant que trop tard qu’il s’agissait d’une entourloupe. Mais que pouvait-il faire maintenant qu’il avait été berné ? Rien, l’agent de Chronoa avait concentré la totalité de ses réserves, atteignant un court instant le niveau de puissance d’un super guerrier. A l’aide de cette force providentielle, il percuta le flanc du malheureux qui hurla de douleur dans un fracas dantesque. Une pure onde de choc qui fit trembler en environs tout en broyant deux côtes du prince.


« HHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAA ! »

Le géniteur de Bra fut terrassé par la douleur, évanoui peu de temps après l’impact et envoyé s’encastrer contre un rocher millénaire. Après avoir donné un tel coup, suffisant pour vaincre en un instant Vegeta, le time patroller fut pris d’une intense fatigue qui le fit chuter, il ne pouvait même plus voler.
En observant cette scène d’une rare confusion, Trunks se rua vers son père en faisant usage de son vol du dragon.

« PERE ! »

Qu’importe qu’il soit repéré, la mort du prince allait fatalement provoquer la fin de sa propre existence, et certainement celle du monde entier.

Conscient qu’il était certainement observé par d’avantage de monde que l’épéiste aux cheveux mauves, C-17 ordonna une disposition plus propice à la bataille.  

« C-16, C-18 ! Occupez-vous d’un éventuel gêneur ! »

Pendant que 16 et 18 surveillaient, Lapi se jeta vers Trunks pour l’intercepter en percutant son abdomen d’un coup de coude bien placé. S’en suivit une courte mêlée qui ne fut pas en la faveur du protecteur temporel. Oui, Le fils de Vegeta ne s’était pas transformé immédiatement, il n’avait pas voulu déclencher un combat, seulement tirer au plus vite son géniteur de là. C’était une mauvaise idée poussée par un intense stress et la délusion qu’avait provoqué l’action stupide de Bardock. Le demi-saiyan cherchait à éviter l’affrontement direct qu’il savait perdu d’avance, mais son opposant ne lui laissait aucune ouverture. La panique le fatiguait vite, et l’énergie illimité de son concurrent rendait toute prise de décision difficile. En quelques secondes, le garçon fut mis au sol, salement battu. Déjà que dans un duel calme il perdait, imaginez comment cela pouvait se dérouler sans transformation et précipité dans la bataille.

« Alors, on essaie de me fausser compagnie ? Tu aurais pu au moins te transformer. »

Sa botte écrasait la face du malheureux allongé sur le ventre.

« Argh… Si je meurs… Un autre héros se lèvera pour vous arrêter. »

17 haussa un cil puis tendit son bras vers le visage du voyageur temporel.

« J’espère pour toi que tu as raison. »

Un kikoha se forma dans la main du tortionnaire, assez puissant pour supprimer définitivement le rejeton de Bulma.

C-18 ne risquait pas de rester passive, si elle n’était pas la cible d’attaques répétées, elle s’approcherait du corps de Bardock pour lui faire subir le même sort.

« Disparais, crétin ! »

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 C18-dragon-ball



Zev et Hellzetsu étaient deux, il y avait un gardien à distraire pour deux âmes à sauver. L’heure était maintenant au choix.  

demon
Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Male Age : 19
Date d'inscription : 16/08/2022
Nombre de messages : 4
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0
Résidence du personnage : Terre
Points de jeux : 0


Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante | Agilité | Energie infinie
Techniques 3/combat : Barrière | Haute-Vitesse
Techniques 1/combat : Super vague déferlante

Seuls envers et contre tous Empty
Zev
Zev
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 21/02/2022
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Professionnel
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Insaisissable / Flingueur / Scorsese / Cigarette
Techniques 3/combat : Pause / Réflexe
Techniques 1/combat : Frustration

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockMar 11 Oct 2022 - 0:11
”Héh ! Imbécile…”

Entendit Cell dans le confort de son coffre, s’il pouvait encore entendre dans sa forme larvaire. La voiture s’était déplacée encore un peu suivant un arrêt momentané dans le désert, mais cela ne l’avait pas empêché de silencieusement vrombir. Après tout, ce genre de véhicule se devait d’être apte à retourner dans le feu de l’action à n’importe quel moment. Et mouvement, il y en avait à nouveau. La voiture s’était remise en marche. Tranquillement, entre le doux massage du coffre sur son dos et sa couronne, il pouvait entendre des paroles provenant de l’avant du véhicule, accompagnés des sons d’une boîte à gant qui s’ouvrait avec hâte et dont les contenus sortaient sans forcément atterrir dans une main. Son kidnappeur était multitâche, semblait-il. À une distance qui était inconnue, un communicateur résonnait dans l’oreille d’Hellzetsu.

”Hellzetsu, nous avons des intérêts qui s’alignent. Tu veux la survie de Bardock, de Végéta et de Trunks. Moi aussi. Tu vas donc m’écouter. Si tu déroges à mes instructions, ils mourront tous les trois. Ce n’est pas le moment d’avoir une crise d’égo… Une seconde, j’ai fait tomber quelque chose… Je disais - ne te renfrognes pas sur ta fierté froissée durant la minute qui suivra. Voilà ce que tu vas faire : quand tu me verras distraire les androïdes, tu activeras ton Accélération Neuronale et ton Asura’s Wrath afin d’accélérer ton corps à son paroxysme. Tu fonceras sur les trois blessés, et tu les attraperas. Tu n’auras aucune interaction avec les androïdes. Tu ne feras aucune attaque, aucune autre technique ne servant pas à augmenter ta vitesse. Tu attraperas les trois blessés et tu fuiras la scène le plus vite possible. Trunks et Végéta doivent reprendre leurs forces au palais de Kami et tu leur rappelleras l’existence de la Salle de l’Esprit et du Temps. Tu ramèneras Bardock aux capsules. Prépare-toi.”

Se révéler. Zev n’aimait pas forcément se révéler. Il n’aimait pas quand sa présence devait être connue par des patrouilleurs. C’était simplement le compromis à faire pour sauver la temporalité et laisser Bardock survivre. Bardock aurait pu mourir. Sous l’autorité de Chronoa, Enma l’aurait relâché. Malheureusement, il était sur le chemin. Si l’on sauvait Trunks et Végéta, on sauverait Bardock. C’était dommage. Ses erreurs auraient rendu sa mort amusante. Il était préférable pour le rapport après la mission que Bardock survive. Il avait déjà à expliquer la survie et le recrutement de Cell. Peut-être. Il ne savait pas ce qu’il allait faire de Cell.

Le bricolage. Zev aimait bien bricoler. C’était un plaisir juvénile et également vieillot. Il avait des fils électriques. Il avait un stylo à bouton. Il avait une batterie. Il avait un bout de cintre de fer qui pouvait être tordu. Et il avait un petit CPU de téléphone. Il bricolait tout cela. Il les branchait. Il les assemblait. Il faisait un petit interrupteur. Il avait un plan. Il avait une distraction parfaite. Hellzetsu trouverait le moyen d’échouer. Mais il n’en avait que faire. C’était un acte de présence qui prouverait l’entièreté de ses bonnes intentions. Cela pouvait peut-être prendre en ampleur. Peut-être qu’il pourrait sauver tout le monde tout seul. C’était quelque chose à possiblement anticiper. Il n’était pas l’heure d’être optimiste. Un crâne ouvert de vétéran douloureusement stupide.

La voiture s’arrête. Le bruit des sièges arrières se relevant, le bruit de tissu qui se fait tirer hors d’une banquette et celui d’une portière qui se ferme. Cell entendit quelques pas de plus, et puis du silence. Zev devait garder sa voiture éloignée, pour le protéger, ou du moins protéger le reste de son contenu. Il était préférable de rester silencieux. Sur le champ de bataille mélangeant montagne et forêt dévastée, l’une des jumeaux chargeait une sphère d’énergie violette et l’autre faisait de même avec une dorée. Mais avant qu’ils ne balancent leurs rayons respectifs, une voix se fit entendre, grave et rocailleuse, comme celle d’un lion qui avait été mordu par un vampire, comme le loup-garou d’antan de nos cauchemars d’enfant.

AAAAAAANDROÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏDES !!!

Une figure prenait place, dos au soleil, encore obscurcie par la lumière derrière elle. Une figure qui venait de hurler avec suffisamment de puissance pour résonner face au champ de bataille. Une figure qui était restée sur une falaise, observant la scène jusqu’à ce qu’il fasse sa soudaine apparition. Une figure dont la voix pouvait être reconnue dans l’inconscient du guerrier qui avait tenté d’être locuteur. Une figure avec un long manteau qui se voyait contrejour et une pose qui démontrait de sa confiance débordante. Une figure… encore peu identifiable.

ENFIN JE VOUS RETROUVE ! LES CHEFS D’OEUVRE DE MON CHER FRÈRE GERO !!

Tenant dans sa main ce qui semblait de loin être un interrupteur, il serra le poing tout en amenant près de son visage ce même bouton. Ce vieil homme n’avait pas de chapeau sur la tête, ses lunettes étaient de soleil si ce n’était de vue, et par dessus un costume cravate habituel se trouvait un long manteau de cuir sans capuche.

La ref bien subtile:
NE BOUGEZ PAS, MACHINES, OÙ JE VOUS FAIS EXPLOSER TOUS LES TROIS !!

Son air agressif se morpha bientôt en un simple sourire moqueur et carnassier, tandis que l’un de ses yeux fins de lynx eut son sourcil relevé pour afficher la curiosité obtenue par sa nouvelle position de supériorité.

ARRÊTEZ MAINTENANT DE GASPILLER VOTRE ÉNERGIE SUR CES MISERABLES ! ET RAPPROCHEZ-VOUS ! J’EN AI MARRE DE HURLER !

Si les trois androïdes voulaient éviter de périr lamentablement à cause des bombes installés dans leurs torses, il ne faisait aucun doute qu’il fallait suivre les ordres de ce vieil idiot qui n’avait pas l’air de savoir que leur énergie était illimitée. Peut-être que le plus altruiste et vide d’entre eux, le mécanique colosse à la crête rousse, serait déjà prêt à se jeter le premier sur ce vieil homme pour protéger les autres machines, mais il n’y avait qu’un seul bouton sur son interrupteur. Le moindre geste de travers de la part de l’un d’entre eux et ils y passaient tous les trois ! Du moins, c’est ce qui semblait être le cas. Forcer les trois androïdes à voler et à se rapprocher de lui pouvait autoriser une force bienveillante extérieure à tenter de sauver trois victimes à terre… s’il en existait une. Le vieillard croisait les bras, son bouton toujours en vue. Ses mimiques exagérées avaient tout de celles d’un vieil homme dessiné par un artiste japonais qui aurait préféré continuer à écrire du comique si son manga d’action n’avait pas pris une ampleur bien plus grosse que prévu. Dans tous les cas, toujours satisfait et imbu, il ordonna aux machines de s’arrêter à une bonne quinzaine de mètres de lui.

Les rôles. Zev était vide. Zev était froid. Zev n'avait que très peu d'émotions à l'intérieur de lui à chaque instant présent. Il n'y avait que du dégoût. De la frustration. Une envie claire et sadique d'infliger du mal aux gens. Tempo était sa seule porte avec l'humanité. Le vide rend le bol utile. Par le vide, il pouvait se remplir de fausses émotions. Ceux qui pleuraient leurs proches avaient des visages qui se tordaient. Il tordait son visage quand il voulait pleurer. Ceux qui s'apeuraient ouvraient ridiculement leurs bouches et leurs yeux. Il ouvrait sa bouche et ses yeux ridiculement quand il faisait semblant de fuir. Le dernier dieu de la destruction qu'il avait affronté avait des mouvements ridicules et un timbre qui ne pouvaient être ignoré. Il reproduisait à la perfection ses gestes. La seule conséquence de son dernier déicide.

”Stop ! Et maintenant, écoutez-moi ! Géro m’a peut-être effacé de ses registres, mais il ne m’a pas effacé de l’existence ! Je suis le docteur Pyouk ! Vous allez avoir une mission bien plus intéressante que celle d’effacer Goku ! Nous allons aller à la base de mon ancien collaborateur, le Général Blue, et nous allons - HEY ! ECOUTEZ-MOI QUAND JE PARLE !”

Si la narration de ce RP était correcte, ce soudain élan de colère couvrait superbement bien la possible distraction qui auraient touché les androïdes à la suite d’un soudain coup de vent en dessous de leur position. Peut-être qu’un bienfaiteur bien trop rapide pour leurs capteurs améliorés venait de secourir trois Saiyen par terre. Ou peut-être qu’ils n’avaient tout simplement pas l’air convaincu de sa performance… Surtout quand à cette distance, l’interrupteur ressemblait beaucoup à un stylo dont le bouton avait été lié à une batterie par quelques fils hasardeusement liés à une batterie scotchée contre une puce de portable, elle-même scotchée à une antenne ressemblant à un fil de fer tordu… Il disait être docteur, cependant. Peut-être qu’il savait bricoler ? Est-ce que l’on pouvait prendre le risque de faire face à un bluff ? Il regardait dans le vide, serrant les dents, tenant toujours bien serré son interrupteur bizarre avec le pouce sur le bouton.

”Enfin, je savourerai ma vengeance sur cet ignoble dandy ! Ce misérable enfoiré avec ses élans galants et ses dandinements d’ahuri, lui qui me volait mes plans, qui me volait mes réussites. Tout mon héritage, toute ma légende, rackettée par un… un… un schtroumpf coquet !”

Relevant gravement sa main comme un chef d’orchestre qui demandait aux instruments de prendre de l’ampleur, sa hargne se transformait à nouveau en sourire, ses pupilles semblant raccourcies par la haine et la luminosité d’une si belle journée.

”Grâce à mon cher frère, je parvins à survivre à sa trahison la plus physique. Il m’arracha la colonne, mais Géro m’en créa une autre ! Quel dommage que son égo le prit lui aussi de court jusqu’à ce qu’il veuille m’effacer de son armée et de ses créations, parce qu’il ne pouvait pas me laver le cerveau ! Oh… Géro… Je me vengerais de toi en premier…”

Le laboratoire de Géro, situé loin des capsules… puis la base de Blue, située proche de l’île de la tortue où les Cyborgs rencontreraient un Piccolo n’étant plus le même Namek qu’ils avaient affronté auparavant ? Heureusement qu’ils n’avaient pas affaire à une distraction…

”Nous irons détruire son laboratoire d’abord ! Est-ce compriiiiis ?!!”

Malgré son apparence digne d’un fumeur, il n’avait pas de cigarette dans la bouche. Peut-être la gardait-il pour plus tard ? Pour célébrer sa victoire complète contre des fantômes morts depuis plus ou moins longtemps ? Qu’importe ! Il attendait, pouce sur le bouton, une réponse de la part de ses nouveaux subalternes !
Hellzetsu
Hellzetsu
Saiyan
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 921
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2320

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Asura's wrath / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : First sign of Ragnarök : Stardust Demon

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockSam 22 Oct 2022 - 18:45
Regardant depuis mon buisson, j'écoutais la conversation qui se déroulait entre les cyborg et Bardock. Alors que je me préparais à intervenir en voyant la situation dégénéré, dans mon oreille j'entendais la voix de Zev...
clairement, à ce moment j'eu froid dans le dos... mais je ne devais pas avoir peur, il avait raison sur nos intérêts qui s'alignaient, il fallait donc que je l'écoute. Ainsi, Zev me donna des instructions clair et précises.

J'attendais encore et encore, puis soudain, lorsque j'entendis Zev hurler à plein poumon je me transformais en Super Saiyan 2 et activait mes deux techniques de boost afin d'aller le plus vite possible. D'un coup d'un seul, j'allais à une vitesse faramineuse en ligne droite au moment où les androïdes avaient la tête tourné, et j'attrapais sur mon passage mes trois collègues saiyan dans un enchainement de mouvement rapide. J'avais alors sur dos Bardock, sous mon bras gauche Trunks, et sous mon bras droit Vegeta. Clairement, ces trois-là étaient lourd mais c'était faisable.

Sans plus tarder, je partais de la zone et me dirigeais vers le palais de dieu. Qu'on me parle ou non, je n'en savais rien et j'ignorais tout pour foncer au palais. Une fois arrivé là-bas, je jetais Vegeta et Trunks comme de vulgaire sac à patate sous le regard probablement intriguer de Popo.

"Tous les deux, faut qu'ils récupèrent et aillent dans la salle de l'esprit et du temps, il ne faut pas perdre de temps."

Sans plus d'indication ou d'explication, je partais à toute vitesse vers l'endroit où nos capsules temporelles étaient garer, puis je déposais Bardock devant les capsules sans le laisser agir durant tout le vol. Me dé transformant alors, je regardais Bardock avec un léger stress apparent.

"Je pense que la situation est sous contrôle... il ne reste plus qu'à voir comment Zev va gérer ça."

Prenant alors mon émetteur de la patrouille, j'envoyais un message texte discret à Zev.

"Situation sous contrôle ?"

Je ne savais pas ce que Zev allait faire, mais j'espère que ça marchera et qu'on pourra partir de cette mission, il faut que je parle au plus vite à Dame Chronoa de tout ce qui est bizarre autour de Zev...
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 83
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 119

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 ClockSam 22 Oct 2022 - 21:09
Théâtral et grandiloquant : Voilà comment tout spectateur extratemporel sincère pouvait considérer Zev dans son rôle improvisé du docteur Pyouk. Pour s’afficher aussi brusquement devant trois cyborgs aux capacités largement supérieures aux siennes, l’opportuniste grisonnant faisait étalage de sa grande confiance. Une confiance bienvenue, un tact parfait et une audace qui vinrent amener les machines à le croire. Après tout, qui inventerait une telle histoire ? Qui oserait leur hurler dessus ? Qui serait en mesure d’apprendre l’existence des télécommandes capables de les désactiver ? Les facteurs amenant à penser que cet inconnu disait vrai étaient légion. Et ça, le père de la jeune et non légale Tempo pouvait le voir au coin de l’œil. 17 et 18 s’étaient retournés dans la plus grande précipitation, une goutte de sueur cartoonesque coulait du front du loubard malpoli.

« Quoi ?! »

Grommelât-il, suivant malgré tout les instructions de cet illuminé qu’il pensait être une véritable connaissance du docteur.

Les trois psychopathes, et C-16, étaient maintenant à moins de quatre mètres les uns des autres, ouvrant totalement la voie à Hellzetsu. Véloce, le gamin fit usage de sa technique d’accélération neuronale comme Zev le lui avait ordonné, récupérant en à peine trois secondes le trio d’éclopés. Un déplacement rapide et loin d’être indétectable, cet événement ne manqua pas d’énerver Lazuli.

« Bordel, au pire moment. »

Mais que pouvait-elle faire ? Elle n’allait pas risquer sa vie en désobéissant au docteur Pyouk ! Elle allait simplement trouver un moyen de lui subtiliser sa télécommande, un moment ou à un autre. Le savant fou exposa rapidement une sorte de préquel durant lequel il aurait été opposé au docteur Gero, une bataille d’influence duquel il parvint à s’extirper de justesse. Le plus surprenant était d’apprendre qu’il aurait été supprimé de toutes les bases de données après coup. Pourquoi C-20 aurait-il fait cela ? En tant normal, il est judicieux d’informer ses pairs de l’existence d’un tel paria. Ce discours mélangeait des éléments crédibles et d’autres qui semblaient improbables, notamment cet éventuel lien avec le général blue.

Quoi qu’il en soit, ils n’avaient pas le temps de discuter, Liquid semblait vouloir passer à l’action et anéantir le laboratoire d’Otacon.  Quand il hurla à ses nouveaux sbires de le suivre, ces derniers s’exécutèrent.

« Oui, okay… »

« D’accord… »

« Mh… »

Mais alors qu’un nouvel arc allait débuter, une émanation remarquable d’énergie se fit sentir, un Ki immense qui dépassait sensiblement le niveau qu’eut Végéta précédemment. Les cyborgs reconnurent Piccolo, le Namek qui accompagnait les Z-warriors lors de l’attaque du complexe secret. S’ils ne pouvaient pas détecter les énergies, ils parvenaient sans problème à analyser la vitesse, la pression et la composition atmosphérique entourant le nouveau Kami. Ces éléments leur permirent de supposer que le guerrier du clan des démons était devenu un redoutable adversaire. Le combattant fusionné se posa à proximité des androïdes, l’air froid et hostile comme à son habitude.

« Je suis venu vous arrêter, androïdes ! »

S’exclamât-il sans la moindre compassion. Il n’était pas aussi poli que Son Goku, il souhaitait en découdre et en finir une bonne fois pour toute avec toutes ces machines. Face à ce danger immédiat, les concernés vinrent se concerter, ignorant quelques instants Zev. C’était une bonne occasion de filer, personne ne semblait faire attention à lui.

« 18, tu es en sale état, je vais m’en charger. »

« Okay. »

Effectivement, elle avait subi quelques dégâts et se tenait dans les limites de la pudeur. Fort heureusement, C-16 vint lui tendre un large morceau de tissu directement offert par le narrateur pour ne plus avoir besoin de faire mention de l’état de ses sapes. Elle découpa le drap en pour se fabriquer une sorte de débardeur d’occasion, le reste du cadeau devint une sorte de jupe longue grossière.

« Observons un peu ça, C-16. »

Lui adressât-elle avant de se reculer, laissant toute l’aise qu’ils voulaient à Piccolo et 17 pour combattre.

Un peu plus loin, Cell observait la scène, paré à saisir la moindre chance de s’approprier le pouvoir des précieux androïdes. La dernière invention de Gero scrutait l’affrontement naissant dans l’espoir d’absorber l’observateur le moins alerte du lot.

Au palais du tout puissant, Trunks et Vegeta furent guidés par Mister Popo peu de temps après qu’ils eurent repris conscience. Après quelques instants de réflexion suite aux suggestions du serviteur de Kami, ils se rendirent dans la salle de l’esprit et du temps afin de s’entrainer et vaincre les cyborgs.

Les communicateurs de Zev, Bardock et Hellzetsu émirent un petit bip suivit d’une notification « flux temporel réparé. ». Victoire, la situation était revenue à la normale !

Chronoa semblait elle aussi avoir reçu ce message. Elle prit, enfin, l’initiative de discuter avec l’équipe. En temps normal, la déesse du temps était plus directement impliquée dans les quêtes parallèles, il semblerait qu’elle ait été très occupée par d’autres sujets au même moment.

« La timeline est restaurée ! Vous pouvez retourner au nid du temps ! »

La capsule dans laquelle était assoupie Bardock s’activa automatiquement et le ramena à la maison. L’heure était maintenant au briefing, les patrollers étaient tous invités à retourner auprès de leur superviseure au sein de la crypte.

(Merci de poster directement sur le topic précédent cette mission)

Contenu sponsorisé

Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]   Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3] - Page 2 Clock
 
Les flammes de la vengeance [Quête alternative 3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
»  InscriptionLes flammes de la vengeance[Quête alternative3]
» Les fruits de l'arbre de vie [Quête alternative 4]
» Inscription : Les boules à souhait [Quête alternative 1]
»  Inscription:L'étendue du mal révélée![Quête alternative 2]
» La bête et la bête [Quête alternative 3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Alternatif-