-16%
Le deal à ne pas rater :
Le nouveau Aspirateur Robot Roborock S7 à 407,45€ seulement
407.45 € 487.45 €
Voir le deal

Partagez
 

 Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8660
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockJeu 25 Fév 2021 - 0:29


« … 29. »

Ses mirettes aigue-marine s’annuitaient sur ce post-it avec davantage d’attention que ne l’aurait autrement mérité un simple bout de papier. D’une demi-voix, elle faisait examen du nombre inscrit sur l’imprimé, son regard fureteur subséquemment attiré par l’écran qui faisait face aux compétiteurs. Celui-ci révélait à Yukko l’identité de son concurrent attitré, le malheureux qui allait subir le courroux de ses poings.  Il s’agissait en l'occurrence d’un certain Fiend. La pucelle ignorait qui se cachait sous ce nom de scène, ses yeux passagèrement plissés témoignant de cette inculture. Non pas que cela ne l’ennuyait, au contraire : découvrir son adversaire sur le tas était une expérience que la super guerrière jugeait maintes fois plus intéressante. Quittant promptement son siège, elle s’absenta de la salle d’attente pour rejoindre l’ersatz d’arène qui serait théâtre de son combat.

Dès la sortie de la tour capucine attendait l’ensemble des participants, comme l’avait alerté le présentateur, une nuée de caméras aéromobiles s’attelant à diffuser leurs images sur les écrans du monde entier. La, il faut le reconnaître, jolie frimousse de la pugiliste fit ainsi son apparition dans les foyers de quiconque ayant réglé son poste sur la bonne chaîne, en plus des téléviseurs disposés ici-et-là à l’attention du public venu sur place. Ce genre d’attention n’était pas vraiment du goût de Yukko qui avait pour mauvaise habitude de chercher à s’isoler dès que la situation le lui permettait. Elle faisait ici l’effort de rester de marbre, privant les caméras du moindre regard comme du moindre sourire, son esprit pleinement focalisé sur l’évènement. De plus, face à la foultitude de spectateurs d’ici comme de par-delà les étoiles qui avait assisté à sa participation au tournoi de Dösatz, l’auditoire était ici comparativement négligeable, n’occasionant de fait que peu d’angoisse chez la jeune lutteuse.

S’attendre à ce que les compétiteurs parviennent à s’orienter dans ce dédale de ruines était une idée cocasse, mais force était de constater que les décombres étaient suffisamment bien signalés pour que cela ne soit pas un problème. Ainsi, Yukko n’eut que peu de mal à gagner le chemin qui menait au ring aux remparts rocailleux. Aux abords de celui-ci s’étaient agglutinés les plus fervents amateurs de castagne, désireux d’assister au plus prêt à l’affrontement. Ils s'écartèrent à la venue de la jouvencelle, laissant cette dernière poser le pied sur l'aire de combat hâtivement aménagée par les bulldozers. Progressant au-delà du centre du ring pour stopper sa marche le coin qu’elle assumait être son côté, la guerrière au sang mêlé comptait profiter du retard de son opposant pour prendre le soin de s’échauffer comme nécessaire. Entamant une série de légers bonds sur place, la sportive se lança par la suite dans un chapelet de katas, enchaînant les frappes dans le vide jusqu’à ce que la sueur en vienne à perler de son visage humecté. Intérieurement, elle ressassait ses plus sommaires préceptes, un ordre de bataille qui l’avait porté jusqu’ici et qui l’accompagnera jusqu’à son ascension au panthéon des maîtres de l’art du combat.

* Frappe la première, reste agressive et impose ton rythme. Ça va le faire…! *

Tant qu’elle restait fidèle à ce dogme, son adversaire n’avait aucune chance. Qui qu’il soit. Nonobstant la poursuite de son échauffement, l’adolescente gardait l'œil rivé sur l’autre côté de l’arène, attendant impatiemment l’arrivée du nébuleux Fiend.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockJeu 25 Fév 2021 - 17:04
Le premier combat avait été annoncé, le Fiend allait affronter directement l'une des cibles qu'il s'était décidé dès le début : la femme à l'auréole, Yukko ! Un petit rire pouvait s'entendre à l'annonce de la confrontation alors que les lumières de la tour commencèrent à s'affaiblir progressivement alors que les autres participants partaient un par un vers leurs rings de combats avant que l'obscurité aie englobée entièrement le stade improvisé. Les seules sources de lumière restantes furent les caméras qui traversaient à toute allure l'arène et les téléphones pouvant filmer ou photographier l'événement.

Et c’est ainsi qu’une lumière commença à apparaître dans l'arène elle-même. La source de cette lumière… était la tête décapitée du mangeur de mondes avec une lanterne à l'intérieur de la peau. La menace se mit à avancer lentement vers le champ de bataille qui lui avait été désigné, vers la première victime de sa domination sur ce tournoi peu scrupuleux. Seulement la lanterne et les quelques flashs photographiques du public permettaient de voir le béhémoth habillé en Monsieur Loyal démoniaque, en particulier son visage distordu et cauchemardesque. À chacun de ses pas, une marque légèrement enflammée laissait place à son parcours. La majorité des spectateurs étaient horrifiés de la présence de l’un des coupables du carnage de Satan-City et hurlaient leurs haines envers le monstre, alors que le reste semblait intrigué, voire séduit, par l’apparition de l’Homme dans les bois et de son apparition aussi classe que déroutante.

Une fois que le monstre entra dans le ring, toutes les lumières se coupèrent soudainement... seul le bruit des caméras volantes et du public pouvaient se faire entendre. Une seconde passa dans l'incertitude avant qu'un seul coup, la voix de Bray Wyatt se mit à raisonner dans toute l'arène. Un ordre que son adversaire et les témoins du futur massacre pourront témoigner...


Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  LET_ME_IN


La lumière réapparaît enfin pour laisser place au Fiend qui se tenait en face de son adversaire bloquant net l'un de ses poings en plein milieu de son échauffement pour l'affronter. Son regard de braise perçut celle de la jeune sang-mélée. Les feux de l'enfer étaient sur elle par les yeux du démon avant qu'il lâche de sa mâchoire une simple phrase :


Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  YOWEE_WOWEE


À partir de cela, il serait simple de s'imaginer que celui qui avait été surnommé Ifrit par Claire allait directement commencer son assaut. Néanmoins, il lâcha prise rapidement avant de reculer pour attendre le début officiel des hostilités. Tout ce show était certainement un moyen d'intimider la foule et la morte-vivante avant le combat, pour rentrer dans sa tête avant même que les premiers coups soient donnés. La guerre se faisait autant physiquement que mentalement, c'était bien connu à ce stade. Voyons voir comment l'arrogante se tenait face à la monstruosité en face d'elle. Il suffisait seulement que le pistolet soit tiré pour que le combat entre une personne à l'allure angélique et la personnification du mal d'un homme commence enfin !
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 51

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockJeu 25 Fév 2021 - 19:13


Cendrétoile.

Moui, qui le demande ?

Arrête de faire le con Ziggy. Direct dans T-1 minute.

Greaaat !

Tu te souviens de ce que tu dois faire ?

Roooh pitié... C'est pas hard, il faut juste que je shoot et que je fasses un regard de braise à la caméra.

Bien. Ah. Attends.

Now what ?

-Faut que tu commences par présenter Mr. Hercule Satan. C'est impératif.

Bzirp.

Laissez moi tranquille sérieux. Je suis libre comme l'art.

Il avait interrompu la transmission en éteignant son oreillette. Il aurait été plus juste de dire en la massacrant, puisque son doigt avait enfoncé si fort le gadget qu'il sentait presque son tympan marteler contre. Pendant ce temps, les ouailles gagnaient leurs enclos. C'était presque touchant de voir tant d'escogriffes enjoués. Ça devait être difficile pour ces rustres de contenir leur allégresse, après tout ils allaient pouvoir s'adonner à la seule chose qu'ils savaient faire : cogner.

Pfffahahah Je suis sûr qu'ils écoutent de la house en plus.

L'heure avançait et sa gloire par la même occasion. Le drone CAM-1, à la carrosserie d'un camion volé furetait déjà à sa hauteur. Le chanteur Durian-Durian ré-ajusta pour la cinquième fois sa cravate et sortit de sa poche côté cœur son microphone. La LED jouxté à l'objectif s'illumina de rouge. Ça filmait.

MESDAAAAMES ET M- hein ?

Tout s'assombrit. Tout. Nulle lumière, pas même celle du soleil matinal ne filtrait à travers les ténèbres absolus qui s'étaient emparés du stade improvisé. Les rares lucioles qui subsistaient dans le néant absolu étaient alimentées par la bioluminescence de téléphones cellulaires.


Hey central qu'est-ce que c'est que ce shithole ?

T'en fais pas, il semble qu'un des participants soit un original. Ça devrait revenir dans pas longtemps, ne dis rien, les caméras tournent encore. On va leur faire croire que c'est une mise en scène.

Monté sur son hoverboard, lui pouvait voir au plus prêt qu'il y avait une autre source de lumière, et il ne lui était pas difficile de comprendre qu'elle était la cause de tout ce fatras. Il prit un instant de réflexion qui dura en réalité le temps d'un clignement de cil. Qu'il fasse noir, ce n'était pas un problème. Tout ce qui comptait c'était qu'on le voit lui !



BLAM

Spoiler:
 

Le coup d'envoi venait d'être tiré. Quelle chance que le pistolet sélectionné pour annoncer le début des réjouissances fut un un Flare Gun. Une autre des jérémiades de son cru que Copper avait validé. Comme quoi sa passion pour les effets pyrotechniques et les couleurs vives avaient encore une fois portée ses fruits. Son visage apparut à la caméra brutalement, comme s'il s'était extrait d'un océan de sorgue, baigné d'une vive lumière écarlate.

MESDAAAAMES ET MESSIEURS !

Cendrétoile qu'est-ce qu'tu branles enculé ?

C'EST DANS LES TENEBRES DE L'ANONYMAT QUE NOS FIERS COMBATTANTS DEBUTERONT LES FESTIVITES !


Et comme s'il avait parfaitement minuté et préparé son effet, à l'instant où il beugla ces mots :

ET C'EST OINTS DANS LA LUMIERE DE LA GLOIRE QU'ILS FINIRONT.

La lumière revint. Bien sûr, sans savoir un seul instant que tout cela été du fait de l'incarnation même de la fin des temps. La chance semble-t-il se plaisait parfois à gratifier les moins méritants.

PERMETTEZ MOI DE VOUS SOUHAITER LA BIENVENUE A LA PREMIERE EDITION DU NOZOMU BUDOKAI !

JE SUIS VOTRE HÔTE POUR CETTE JOURNEE PLACEE SOUS LE SIGNE DU COMBAT,

DURIAN-DURIAN !

Son échine harcelée de frissons provoqués par sa propre prestration, Ziggy faisait de son mieux pour cacher son émoi avec de grands gestes digne du plus grand des showmen. Ou du plus sournoirs des dictateurs subsahariens. Allègre, il fit la moue à la caméra, lui ordonnant avec passion de le suivre. Sa prochaine destination était l'arène de Mr. Satan !
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8660
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockDim 28 Fév 2021 - 21:42


La sarabande martiale de la gamine se poursuivait, maillant sans efforts des gestes vifs et fougueux dans un enchaînement parfaitement dompté, conduit par une démarche dont l’aisance naturelle faisait preuve d’un savoir-faire qui n'échapperait à aucun amateur du genre. Cette démonstration impromptue, un hors-d'œuvre pour une audience affamée de sports de combat, était davantage un présage de l’exhibition d’expertise que Yukko réservait à son adversaire. Cette compétition ne restait à ses yeux que guère plus qu’une occasion supplémentaire de prouver, tant aux autres qu’à elle-même, l’étendue de sa maîtrise de la chose martiale. La virtuose autoproclamée s’attelait ainsi à la continuation de son échauffement, pré-activant ses muscles dénoués en rythme avec sa respiration, nullement perturbée par les échos au retentissement grandissant du public et ignorante des grossièretés qui furent émises à l’encontre de son concurrent. Seule la soudaine extinction des quelques hauts-projecteurs qui encadraient l’arène parvint à mettre un frein à l’exercice de la super guerrière, laquelle soupçonna initialement une volonté de mise en scène de la part des organisateurs de l’événement.

Toutefois, ce couvre-feu avait quelque chose de pas net. Non content d’étouffer l’ensemble des spots lumineux qui eurent autrefois couvert le ring de leur nitescence éclatante, ce soudain phénomène paraissait même avoir privé l’horizon de son brillant naturel. Retentit alors une interjection des plus dérangeantes, portée d’un ton graveleux jusqu’aux quatre coins de la surface de combat. Un appel à la violence que Yukko devinait provenir de son antagoniste jusqu’alors manquant, un seul signal qui invitait la jouvencelle à monter sa garde jusqu’à ce qu’elle ne s’en rende compte incapable, malgré ses déboires. Stupéfaite, il lui fallut attendre la suite de ce spectacle surréaliste pour comprendre l’origine de son entrave. Lorsque la lumière fut, l’épouvantable faciès du Fiend s’imposa à la vue de la martialiste, lui arrachant un sursaut. Son visage, usuellement réservé mais peu chiche en émotions spontanées, sacrifiait son étendue au profit d’une paire de mirettes écarquillées.

Du haut de ses seize années d’existence, Yukko pouvait se vanter d’en avoir déjà vu des vertes et des pas mûres. D’aucuns ne pouvaient qu’apprécier l’étendue de l’expérience d’une âme encore tant immature, mais celle-ci ne pouvait dissimuler le frisson qui naquit de l’apparition du Fiend. L’homme qui se présentait face à elle n’avait d’humain que le corps. Son énergie était corrompue et sa pestilence n’avait rien à envier aux plus effroyables monarques de l’Enfer. Se retrouver nez-à-nez avec une telle créature, laquelle paraissant tordre et corrompre le monde par sa seule présence, suffirait à abattre une personne de moindre fierté que la donzelle, mais le fait qu’il soit parvenu à lui agripper le poing sans que cette dernière ne s’en rende compte était la plus alarmante évidence de l’inhumanité du Fiend. Lorsque le béhémoth daigna enfin libérer le poing de la fillette de sa propre poigne, l’adolescente s’empressa de la ranger par réflexe au niveau de sa ceinture, comme pour armer une contre-attaque, après quoi elle recula d’un demi-pas, craignant la venue d’une offensive aussi brutale qu’inattendue.

Tout ceci ne semblait aucunement troubler l’arbitre qui donnait suite à son show sans discontinuer, jouant le jeu avec tant d’adresse que la plupart des spectateurs n’y voyaient que feu. Yukko avait quant à elle beaucoup de mal à croire que l’excentrique présentateur ait pu raccorder sa scénographie avec la prestation du Fiend. Le colosse fit tout de même montre de sa capacité à suivre le règlement du tournoi et refusa de s’en prendre à sa concurrente avant le coup d’envoi de l’arbitre. La lycéenne profita alors de ce temps pour regagner une posture plus droite, les bras dans le prolongement du corps, avant d’incliner le buste avec fermeté dans un salut traditionnel d’arts martiaux.

« Osu ! »

Effectuée plus par habitude que par réel respect pour son adversaire, cette courte révérence était également une façon pour Yukko de recadrer le contexte de cette rencontre. Loin d’elle l’envie de laisser sa première impression du Fiend dicter la conduite de ce match ; cela restait une compétition entre pratiquants d’arts martiaux et des deux, la super guerrière se savait meilleure martialiste que le colosse même sans connaître toutes l’étendue de ses capacités. Elle ne pouvait tolérer qu’il en soit autrement. Prenant une longue inspiration, la tête blonde vint se tapoter nerveusement les joues, une façon de s’éveiller afin de ne pas s’abandonner au cauchemar tant figuratif que littéral que représentait le Fiend. Faisant l’effort d’effacer le précédent effroi de son visage, elle toisait désormais son adversaire de ses prunelles béryls au-dessus desquelles trônait une paire de sourcils sévères. Laissant glisser la plante de ses pieds sur le rugueux bitume, elle vint à adopter sa posture de combat, une flexion prononcée des genoux et les deux mains encadrant bord à bord le visage, partiellement contractées. Dépourvue de toute garde, la pose du béhémoth était comparativement simpliste, jouant davantage sur l’intimidation grâce à son imposant physique.

Bien déterminée à honorer son credo, Yukko prit les devants en tapant rondement le sol granuleux de sa botte, s’élançant à vive allure vers le Fiend. Ce seul bond suffit à la Super Saiyan pour clore la distance, menaçant dès lors la face monstrueuse de son opposant d’une vive paire d'assommoirs. Amorçant ensuite une giration de l’épaule pour mimer une frappe du revers du poing, la demoiselle entamait en réalité une révolution complète dans le sens opposé, laissant derrière elle une image rémanente tout en portant un coup de pied rotatif pour emporter la nuque du Fiend. Profitant de son élan, la martialiste se courbait le torse afin de se prémunir d’une éventuelle contre-attaque, puis vint abattre son coude contre l’abdomen de son concurrent. Non contente de son assaut, Yukko saisit le bras du béhémoth puis, emmanchant une rotation de la hanche tout en fauchant habilement les jambes de son ennemi, tenta de le faire passer par dessus l’épaule pour l’envoyer s’écraser contre l’âpre terroir. La jouvencelle, douée d’une force physique monumentale à la hauteur de sa forme de Super Saiyan, faisait fi de la différence de gabarits qui aurait autrement rendu une telle action pénible. Qu’elle y soit ou non parvenue, la Super Saiyan clôtura en abattant son poing dans un dernier et violent bourre-pif. Ouvrant légèrement la distance par la suite, la lutteuse fit de nouveau monter sa garde, prête à réagir à toute action du Fiend et, le cas échéant, reprendre l’offensive de plus belle.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockMer 3 Mar 2021 - 14:47
Le signal avait été lancé et le Fiend avait déjà l’avantage psychologique. Son entrée avait attiré la faveur de certains membres du public, avides de combats spectaculaires plus grands que nature. Il avait aussi semblé mettre l’adolescente devant elle dans une peur facilement reconnaissable. Son attitude, que ce soit le sursaut à son apparition devant elle ou après, où elle faisait de son mieux pour se focaliser sur le combat en se donnant des petites claques sur le visage. Au lieu de fuir, elle décida de se battre face au béhémoth infernal. Un petit rire fuit de la gorge de la terreur qui attendait que son adversaire face les honneurs de démarrer les hostilités. Le monstre voulait certainement déterminer le courage de l’arrogante à l'auréole. Là où elle fit un salut digne des maîtres d’arts martiaux les plus expérimentés de la Terre, l’Homme venu des bois ne resta pas immobile. Son corps bougeait et tout en tirant la langue à travers sa mâchoire. Il faisait signe pour qu’elle se lance dans un assaut suicidaire.

La sang-mêlée se mit à bondir sur le monstre pour que le show puisse enfin démarrer ! Le Fiend bloqua le premier coup de poing avec aise; mais se prit le second qui avait eu pour seul effet de lui faire bouger sa tête. L’arrogante se mit à tourner sur elle-même et le béhémoth essaya de prendre le bras de son adversaire, dupé sur le coup par l’image rémanente que son adversaire avait laissé derrière elle. Le coup de pied rotatif eut l'effet voulu de le déstabiliser. Il avait ressenti l’impact et sans tenter de contre-attaquer, il se prit le coup de coude dans son abdomen et réagit de façon approprié à l’assaut. Puis l’imbécile essaya d’envoyer l’Homme dans les bois par-dessus son épaule et au sol. Ceci fut un échec cuisant et l’ouverture qu’il attendait pour commencer son assaut. Il attrapa à son tour le poignet de son adversaire et ne lâcha aucunement prise, malgré le coup de poing en pleine face de l’angélique rebelle.

Alors qu’elle essaya de prendre de la distance, le Fiend était toujours agrippé sur le bras de son adversaire et la tira vers lui pour lui donner une puissante corde à linge  au niveau de son cou. Il ne lâcha pas prise pour autant, il la souleva du sol en tirant sur son poignet avec la simple force de son bras pour l’envoyer à l’air avant de la ramener directement sur lui, enfin, plus précisément sur le genou qu’il avait mit à l’avant pour effectuer un douloureux backbreaker. Le dos de Yukko se prenant toute la charge, de quoi paralyser à vie une simple personne sans préparation, mais il savait qu’elle était au-dessus de cela. La retenant de s’effondrer à terre, il tira encore une fois sur son bras pour la mettre en position pour un [Fiendish Uranage]. Maintenant au même niveau que celui surnommé Ifrit par la défunte claymore, il envoya son ennemie au sol brutalement avec le dos qu’il allait prendre à nouveau le rôle d’amortisseur pour le reste du corps. Le démon se mit à rire tel le clown infernal qu’il était tout en tournant autour de sa proie avant de tenter une descente du coude sur la gorge de la pauvre innocente.  Après ça, il se releva sans regarder son adversaire et dès qu’il sentit une possible offensive de sa proie, il utilisa le [Black Out] pour plonger uniquement le ring dont il était dans l’obscurité pour réapparaître derrière elle telle une buse observant son prochain repas une fois que la lumière était revenue.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8660
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockDim 7 Mar 2021 - 19:33


Le coup d’envoi avait été lancé, coïncidant avec l’introduction truculente du béhémoth qui n’avait laissé personne indifférent. Cette créature malfaisante ne ressemblait à rien que la jeune athlète avait pu rencontrer jusqu’alors, elle devinait que derrière cette enveloppe de chair et d’os se cachait une entité que d’aucuns feraient bien de craindre. Mais Yukko n’était pas prête à laisser cette réaction dicter sa conduite. Au contraire, elle prit les devants, jaillissant d’un unique sursaut jusqu’au Fiend qu’elle entama d’une vigoureuse paire de coups de poings. Atteint par l’un d’eux, la terreur ne vit que de feu face à l’image rémanente de la jouvencelle et fut immédiatement puni par une horrifiante ruade, laquelle ouvrant la voie à un assaut du coude pas moins détonant. Bien partie pour prendre l’ascendant, Yukko s’avéra néanmoins un poil trop ambitieuse et sa tentative de projection fut hélas enrayée par la présence imposante du Fiend. Entravée par la poigne de ce dernier, l’adolescente espérait se libérer à l’aide d’un bon bourre-pif mais son adversaire n’eut aucune difficulté à l’encaisser. Visiblement ennuyée par sa situation peu envieuse, Yukko s’élança vers l’arrière pour desceller la sujétion du béhémoth mais celui-ci tira sur le poignet de la gamine avec davantage de force qu’elle ne l’en aurait pensé capable. Alors au beau milieu d’un sautillement, elle ne trouva pas prise pour résister à cette soudaine traction et fut contrainte de se laisser tirer en direction de son concurrent.

L’avant-bras du Fiend vint réceptionner la caboche de la pucelle avec un impact à lui en faire perdre le nord, contraignant une frêle panache de sang à se faufiler du coin de ses lèvres au travers d’un braiement étouffé. Yukko ne s’attendait pas à une attaque de ce genre, et était certainement trop désarçonnée pour se prémunir de la prochaine offensive riche en violence du colosse. Une intense sensation de déchirement naquit soudainement dans le creux de son dos avant de se répandre tel un venin aux quatre-coins d’un corps qui n’offrait guère plus de résistance qu’une poupée de chiffon. Tordue de douleur, la super guerrière manqua de s’effondrer avant que même ce répit ne lui soit refusé. Tirée de nouveau par le Fiend, Yukko reconnu cette fois-ci l’amorce d’une projection bien plus proche de son cœur, une technique originaire d’un art martial terrien populaire. Guidée par cet instant de lucidité, la combattante fit montre de sa remarquable souplesse en s’appliquant à hisser fougueusement la jambe jusqu’à en déraciner le bras du Fiend, se libérant juste avant l’impact qu’elle parvint par la suite à amortir sans peine à l’aide d’une roulade vers l’extérieur. Agenouillée suite à sa cabriole, elle hausse brièvement la tête pour garder l'œil sur la terreur tout en épongeant le fin filet d’hémoglobine qui festonnait son masséter, le torse marqué par son souffle entrecoupé. Pris d’une raillerie satanée, le mastodonte s’abattit de tout son poids sur sa proie, coude le premier, mais cette dernière avait suffisamment récupéré pour éviter avec succès une attaque aussi directe.

* Il se bat comme un lutteur de show télévisé… *

En effet, l’arsenal mais également l’apparente résilience du Fiend paraissaient tout droit sortis d’un spectacle de lutte professionnel. Une activité à mi-chemin entre le divertissement et la véritable pratique sportive, Yukko ne s’y était jamais réellement intéressée à cause du côté factice totalement avoué mais en connaissait suffisamment pour pouvoir le reconnaître. Elle se doutait toutefois que dans le cas du béhémoth, il n’y avait pas grand chose d’artificiel. Regagnant rapidement sa posture de combat, l’adolescente était de nouveau prête à en découdre. Les dommages qu’elle venait d’essuyer, certes impressionnants, étaient finalement limités et honnêtement dérisoires en comparaison à ce qu’elle avait pu subir lors de certaines de ses précédentes batailles. Sans crier gare, elle s’élança de nouveau en direction du Fiend mais celui-ci disparut brusquement de son champ de vision, tout comme l’ensemble du ring. Le monde autour d’elle s’était encore assombri à l’instar des moments qui avaient précédé l’entrée de la bête. Sauf que cette fois-ci, Yukko était parfaitement consciente de l’origine de cette étrange occurrence, et il était impossible de réellement la plonger dans l’obscurité grâce à une petite astuce de sa concoction. Faisant exploser son énergie d’un seul coup, la fillette vint illuminer son entourage grâce à son aura flamboyante de Super Saiyan. C’était cette même astuce qui avait permis à Goku de venir à bout de Yakon, le monstre des monstres. L’adolescente put ainsi déterminer la localisation du Fiend qu’elle menaça immédiatement d’un coup de pied retourné porté à hauteur de la mâchoire.

Faisant ensuite volte-face, elle poursuivit son offensive en soumettant son adversaire à une véritable pluie de volées diverses et variées. Ces coups vivaces n’étaient certes pas aussi puissants qu’ils auraient pu l’être, mais Yukko prenait le soin de rapidement rétracter chacun de ses membres après sa bastonnade pour ne pas laisser au Fiend l’occasion de le lui saisir. Brandissant soudainement les poings et mettant ainsi brusquement un terme à son enchaînement, la demoiselle se jeta précipitamment vers les jambes du Fiend qu’elle vint ébranler d’un large low-kick. Débutant par la suite une succession de pirouette vers l’arrière, faisant mine de souhaiter s’éloigner de son adversaire, elle dévoila alors la supercherie qu’était cette série d’images rémanentes en réapparaissant droit face au Fiend dont elle vint saisir le crâne avec ses deux mains. De cette position, elle décocha un coup de genou tonitruant venu percuter la face du monstre avec une brutalité qui aurait plutôt sa place dans un combat de rue.

La sportive de sang mêlé disparu subséquemment d’un seul coup pour réapparaître dans un même temps juste derrière le béhémoth grâce à son Shunkan Idō. Elle lui ceintura prestement l’abdomen de ses bras râblé avant de le soulever vers le haut puis, d’une flexion des genoux, de le faire s’abattre derrière elle cou le premier au cours d’un German suplex expéditif. Son aura de Super Saiyan vint après coup retentir de nouveau, entourant la gamine dans son envol tandis qu’elle se séparait du Fiend d’une dizaine de mètres d’altitude tout en ramenant ses mains au niveau de sa ceinture. Du creux de ses paumes fut conjurée une sphère de force vitale rayonnante, tapissant l’ersatz d’arène de son reflet azuré.

« Kamehameha ! »

La conclusion de l’incantation vit la naissance d’une vague déferlante céruléenne, éloignée du Fiend d’une maigre poignée de secondes et menaçant de l’ensevelir sous un monceau de plâtras à l’image des remparts raboteux qui délimitaient l’aire de combat.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockLun 8 Mar 2021 - 0:05
Le béhémoth était habitué à trois choses depuis sa manifestation physique à uniquement quelques exceptions prêtes : se prendre un assaut qui aurait pu briser qu'un être plus faible, l’encaisser à un point absurde et enfin détruire son opposition. Néanmoins, en ce jour animé par la compétition et la conspiration, le Fiend était tombé  à nouveau sur quelqu’un qui osait briser cette tradition. Non seulement avait-elle réussi à désamorcer un [Fiendish Uranage], l’une des prises signatures de Bray Wyatt, elle avait réussi à esquiver la descente du coude qui aurait pu couper son souffle. Jusqu’à présent, peu de personnes avaient réussi à se montrer aussi agile pour le contrer et suffisamment déterminé à surpasser la douleur pour continuer la confrontation. À l’échec de la fin de son offensive et en se relevant, le monstre se mit à ricaner avant de tirer la langue. Il semblait apprécier la résistance que son adversaire du jour lui promettait par ce simple échange.

Profitant de l'obscurité pour se placer derrière sa cible sans profiter de l'occasion pour attaquer, il ne s'attendait pas qu'elle utilise son énergie pour percer les ténèbres qu'il avait créées. Elle dégageait la même énergie que le fermier qu'il l'avait tant attiré l'œil lors de la destruction de Satan-City, seulement plus raffinée, plus contrôlée et sans aucune marque de son némésis. Il se baissa pour éviter le coup in extrémis de la part de l'artiste martial, seul ses cheveux furent balayés par l'air provoqué par l'attaque. Elle resta ensuite sur l'attaque, enchaînant divers coups de poings que le béhémoth avait du mal à intercepter par la vitesse de la sang-mêlée, mais qu'il pouvait encaisser sans trop de difficultés, même si sa persistance commençait à avoir son effet sur le démon. Au milieu de tout cela, l'Homme dans les bois essaya de donner un immense coup de boule à son opposante avant de se prendre le low-kick qui le fit tomber sur un genou. Potentiellement inspiré par la tentative d'offensive du Fiend, qui avait autant pu réussir que rater dans le feu de l'action, la rebelle se mit à foncer en arrière laissant plusieurs images derrière elle dans l'espoir de faire douter le béhémoth. L'être infernal doutait, mais en réponse d'une simple charge sans stratégie, il dévoila une nouvelle carte de sa manche noirâtre : [Hellfire]. Il fit apparaître un mur de feu entre lui et l'arrogante. Ceci ne fut pas assez pour la décourager pour recevoir un coup de genou digne des plus grands qui l'auraient envoyé à terre si ce n'était pas pour la persévérance de son adversaire à infliger le maximum de dégâts possibles.

Elle entoura l'abdomen du monstre qui répondit en donnant de puissant coups de cou dans la tête, d'une brutalité sans respect pour la vie d'autrui, mais pas suffisamment pour l'arrêter dans sa manœuvre. Les deux s'envolèrent avant que la guerrière l'envoie vers le ring pour un atterrissage forcé qui pourrait être mortel pour un homme normal. Mais pour celui qui dépassera le diable en personne, ce n'était rien. Il atterrit sur ses pieds avec une main pour être sûr de ne pas tomber en arrière. La puissance du lancer, ainsi que du gabarit de la créature, fit craqueler un peu le ring sur lequel il se tenait.

Il regarda le ciel s'éblouir d'une lumière azurequi ne faisait que gagner en puissance. La réponse du Fiend fut simple, il invoqua en dessous de son adversaire une colonne de feu qui fonçait droit sur elle avec sa pyromancie. La vague d'énergie signature de l'école de la tortue était déjà lancée, mais si elle désirait l'envoyer en pleine puissance, elle devra brûler les mille feux de l'enfer pour y parvenir. Néanmoins, le Kamehameha toucha le mastodonte et dans un flash de lumière, pour un instant, la victoire aurait pu être si certaine. Malheureusement, la réalité reprit sa place dans ce monde des plus dingues. Le démon se tenait droit, au même endroit, avec comme seule preuve qu'il venait de prendre une attaque mortelle que sa blouse noire avait été désintégrée. On pouvait enfin voir de la chair humaine sur ce monstre, entièrement tatoué et à certains endroits, brûlées et encore fumantes.

Le démon décida de continuer à jouer avec le feu en envoyant des flammèches poursuivre et distraire la guerrière alors qu'il commençait à s'avancer avant qu'un second [Black Out] se produise. Cette fois, que ce soit lui ou elle qui avait ramené la lumière en ce monde, le Fiend était au niveau de sa cible et l'attrapa au cou avec suffisamment de force pour qu'elle ne s'en sorte pas à un aussi bon prix. La gravité commença à faire le travail pour lui, envoya les deux combattants directement au centre du ring avec le catcheur profitant de la situation pour faire un "Super Chokeslam". De retour sur le terrain avec une puissance folle, craquelant davantage le ring, il était de retour là où il avait l'avantage dans cette confrontation. Il commença à se mettre en position lui et sa victime pour faire offrir au monde ce qui était auparavant, le clou du spectacle pour le mangeur de monde : [Sister Abigail]. C'était le Fiend néanmoins, pas de baiser sur le front ou un long regard vers la foule de témoins, ce dernier était exécuté à toute vitesse, projetant la tête de son insupportable jouet à taille humaine contre le sol. Le combat pouvait se finir sur ceci, mais le monstre s'attendait à plus que cela, il se mit en position défensive en se relevant, se couvrant le visage avec ses avant-bras et en créant un mur de feu derrière lui pour dissuader son adversaire de se faufiler derrière lui à nouveau.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8660
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockMer 10 Mar 2021 - 0:40


L’aura vermeil du Super Saiyan pétillait dans les ténèbres du Fiend, déjouant l’entrave visuelle dont ce dernier espérait jouer pour se glisser une nouvelle derrière sa proie présumée, laquelle parvenait à monter un assaut suffisamment soutenu pour contraindre le béhémoth à davantage de passivité. Son unique tentative de rétorque, un coup de boule éhonté, fut déjoué avec pas moins d’audace par le bourrichon de la super guerrière qui préférait subir ce fracas crânien plutôt que de sacrifier son initiative. Ce fut alors que le démon au corps d’Homme exposa un nouveau tour qu’il gardait jusqu’alors bien au chaud dans son sac. Une  véritable paroi de flammes vint à naître entre les deux sportifs, habillant le ring d’une remarquable fournaise qui ne pouvait pour autant rebuter la tête brûlée de Yukko. La lycéenne eut cela dit moins de succès avec son suplex que le reste de son offensive, le Fiend parvenant à recouvrir son équilibre en pleine manœuvre, faisant preuve d’une agilité dont son arrogante adversaire ne se serait autrement jamais douté. Elle espérait tout de même pouvoir sceller le sort du colosse masqué à l’aide d’un Kamehameha qu’il n’avait que peu de chances d’éviter, compte tenu des circonstances. Malheureusement, une colonne de feu vint contraindre la demoiselle à se séparer prématurément de sa vague déferlante, laquelle n’était donc pas aussi puissante qu’elle ne l’aurait espérer.

Elle était cependant loin de s’imaginer que les dégâts qu’engendrerait sa déflagration d’énergie seraient aussi minimes, voire inexistants. Ses yeux s’écarquillèrent lorsque la poussière soulevée par la détonation retomba, révélant un monstre visiblement inentamé par la technique du Muten Roshi qui n’avait fait pour seule victime que la blouse du Fiend. Une pareille vision emprit la fillette de sueurs froides, sa bouche entrouverte ne trouvant aucun mot pour exprimer le malsain mélange de frayeur et de délire frénétique qui s’était fait maître de son esprit. Il n’était guère surprenant que le mastodonte tatoué ne parvienne à jouer de la décontenance de son adversaire pour la saisir par le cou, la faute à une réaction trop tardive de la super guerrière on-ne-peut plus contrariée. La terrible sujétion du Fiend privait la jeune femme de l’oxygène dont elle n’avait jamais eu davantage besoin, et bien vite se retrouva-t-elle cible d’un épatement tonitruant. Le sol, désormais lézardé d’un dédale de fissures, témoignait de la violence non pas d’un, mais bien de deux impacts, tandis que le Fiend soumettait la martialiste à une seconde projection à l’amorce certes plus complexe mais au résultat largement identique. Cet enchaînement de plaquages commençait à laisser des traces sur la frimousse juvénile de l’impétueuse gamine. La fine cordelle de fluide vermeil qui mouchetait discrètement le bord des babines de la demoiselle avait depuis laissé place à un enchevêtrement de coquards au teint carmin. Quelques estafilades ruisselantes, dues à la texture granuleuse du plancher du simili-ring, complétaient l’allure perturbante du visage de Yukko. Un pareil fouillis de contusions aurait suffit à justifier l’arrêt de la rencontre si ce n’était pas pour l’anormalité de ses participants. En l’état, ces blessures étaient tant une preuve du potentiel destructeur du Fiend qu’un témoignage de la robustesse du corps charpenté de la super guerrière. Derrière son poing ganté, lequel s’affairait à épousseter le gros du plasma cramoisi dont s’était fagoté son faciès, quelques balbutiements s’échappaient de son goulot, amplement couverts par les clameurs de la foule en délire.

« Ça pourrait s’avérer intéressant… »

Elle ne s’attendait pas à ce que l’un des participants soit capable de lui infliger autant de dégâts en si peu de temps mais loin de la décourager, cette découverte ne faisait qu’attiser sa motivation. Passé outre l’intimidation intrinsèque à la disposition horrifique du mastodonte, Yukko ne pouvait que se réjouir d’être enfin tombé, après tant de temps, sur un adversaire à même de lui dresser une farouche résistance. Le sang bouillonnant, mais le visage pas moins sévère, la fillette brandissait de nouveau les poings pour se racquitter de sa posture de combat. Le Fiend en fit de même, sacrifiant pour la première fois l’exposition de son menaçant physique au profit d’une défense plus solide, signe qu’il commençait à respecter à l’agressivité des manœuvres de la jeune lutteuse. Nul doute qu’il devait craindre l’offensive exaltée qu’elle s’était prouvée capable de mener, et pensait que sa muraille enflammée consoliderait davantage sa défense.

C’était étrange de constater qu’il souhaitait manifestement maintenir Yukko à distance alors que son arsenal reposait généralement sur une multitude de prises au corps-à-corps. Soit, son rempart était de toute façon vite tombé face à la pugnacité de sa rivale. Armant son poing à la hanche, la super guerrière délia ensuite son bras en direction du Fiend, paume de la main la première et avec une force telle que l’air les séparant se compressa immédiatement. Cette petite démonstration du Sōryūdan généra une bourrasque suffisamment énergique pour remuer l’épaisse rocaille étreignant l’arène avec autant de facilité qu’un tas de feuilles mortes et, dans le cas présent, n’eut aucun mal à chasser le brasier dont s’était entouré le Fiend. Privé de sa cloison ardente, le catcheur était à la merci d’une ruade aussi soudaine que féroce, l’adolescente s’étant déplacée jusqu’à lui en un instant pour lui emporter les pommettes à grand renforts de coups de chausson. Une seconde bastonnade s’ensuivit, pas moins véhémente que la précédente en plus d'octroyer suffisamment d’élan à Yukko pour lui permettre de s’élancer au-dessus de son concurrent en prenant appui sur son torse. Sa retombée fut immédiate, précédée d’une frappe verticale du tranchant de la main.

De retour sur le plancher des vaches, la combattante de sang mêlé sapait la potentielle initiative de son ennemi en faisant appel au Taiyōken : une éruption de lumière aveuglante vint illuminer chaque recoin de la surface de combat, affligeant une profonde cécité à quiconque avait le malheur de s’y exposer. Profitant de cette aubaine, la jouvencelle vint saisir le poignet du béhémoth puis, fauchant ses pieds d’un coup de savate succinct, fit pression au niveau de son col pour le faire chuter au sol. Enivrée par cette action, Yukko poursuivit son enchaînement avec un plongeon qu’elle imprima d’un mouvement circulaire de son corps tout entier pour décocher une frappe retournée du coude parti menacer l’intégrité du visage du colosse. Une image rémanente prit aussitôt la place de la gamine, laquelle s’était décalée d’une poignée de mètres afin de se prémunir d’une possible contre-attaque. Que celle-ci advienne ou non, la Super Saiyan se relança par la suite à l’offensive pour maintenir la pression et continuer d’imposer son rythme. Une nouvelle rossée obligeait ainsi le Fiend à rester sur la défensive, la tête blonde multipliant les coups secs et précis sur tout le long de son corps. Cette rossée n’était cependant pas aussi vigoureuse qu’elle n’aurait pu l’être, car Yukko guettait, au point de chercher à la provoquer, la contre-offensive de son rival afin de la tuer dans l'œuf.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockDim 14 Mar 2021 - 20:42
Elle tenait le coup. Elle avait survécu à l'un des coups les plus puissants dans le répertoire de Bray Wyatt. Les personnes dans les gradins qui avaient reconnu la technique pouvaient maintenant être certain de l'ancienne identité du Fiend et l'acharnement surhumain de son adversaire. Certains s'étaient levés de leurs chaises dans le feu de l'action tandis que d'autres semblaient choqués de la nouvelle forme du chef de culte. Ces mêmes personnes disaient que c'était un monstre, il ne s'attendait pas à une version littéral de cette qualification. Le mélange surréaliste de soutien et de dédain pour l'Homme venu des bois rendait davantage le spectacle plus prenant alors que l'artiste martial se relevait sous un tonnerre d'applaudissements. Le démon ne faisait qu'attendre que son adversaire vienne à lui dans sa position défensive. Preuve de faiblesse ou de crainte envers la guerrière aux cheveux dorés ou un faux mouvement volontaire pour appâter sa proie, uniquement le berserker pouvait vraiment le savoir.

Cette fois-ci, son ennemie montra une nouvelle technique dans son arsenal : une bourrasque de vent qui avait eu pour effet de non seulement éteindre les flammes infernales derrière lui et le repoussé tant soit peu, mais faisant envoler au passage le ring sur ses côtés, seulement tout le sol derrière son dos était intact. Distrait par sa zone d'action réduite du coin de l'œil, la combattante se rua sur lui pour un nouvel assaut où elle se servait du torse inflexible de la bête pour se donner propulser dans les airs au-dessus de lui pour tenter une offensive que le Fiend se prit sur le haut du crâne, lui faisant baisser sa tête à l'impact.

Néanmoins, c'était à cet instant précis, le ring tomba dans les ténèbres les plus totales, mais son adversaire fit revenir la lumière en ces lieux plus tôt que le Fiend aurait apprécié. Il était derrière elle, mais pas encore prêt à attaquer sa cible. Cette dernière eut suffisamment de temps pour se retourner et l'envoyer au seul avec une combinaison de coups prouvant son mérite en tant que maîtresse martiale. Néanmoins, dans un élan d'ego, elle décida de faire une pirouette dans les airs pour lui donner une simple descente du coup, chose que le catcheur put facilement contrer en mettant ses mains en position pour arrêter l'offensive net.

Il essaya de l'agripper, mais sentit aussitôt le bras disparaître sous ses mains : encore l'une de ses fausses images qu'elle semblait tant aimer. Il se releva d'un coup pour faire directement face à l'arrogante. Par sa posture, elle s'attendait certainement à des représailles, mais le colosse ne bougea pas avant qu'elle fasse le premier pas. Elle finit par se lancer à l'assaut et la créature infernale fit de même. Les coups s'échangèrent. Certains étaient bloqués par l'un comme l'autre, d'autres manquèrent leurs cibles entièrement et enfin, quelques-uns touchaient leurs marques. Yukko avait clairement l'avantage due à sa vitesse exceptionnelle et son agilité remarquable. La foule partait en délire face à cet échange. C'était avant que des flammes commencèrent à apparaître dans les mains du Fiend. Il esquiva l'un des coups de poings de sa victime avant de lui attraper le bras et l'envoyait au-dessus de son épaule pour la propulser avec force au sol. Potentiellement brûlé, le monstre continua en plaçant sa deuxième main enflammée pour la mettre au niveau de la gorge de son adversaire pour lui faire connaître une douleur peu souhaitable à son adversaire. Il serrait que de peu son emprise sur la glotte de la fille pour être sûr de ne pas la tuer, mais de laisser le feu léchait tendrement cette partie du corps si capitale à la survie d'autrui et faisait de son mieux pour la maintenir au sol en plaçant son mollet sur son ventre.

Le feu finit par s'arrêter au bout de deux secondes et pour s'assurer que la guerrière blonde ne puisse pas contre-attaquer, il la releva d'un coup par l'épaule pour donner un coup de boule direct au niveau du crâne de la sang-mêlée dans l'espoir de l'étourdir suffisamment de temps pour la soulever entièrement au-dessus de lui et la projeter violemment sur son genou : un splendide Gutbuster des plus sadiques. Si elle avait réussi à intercepter le coup ou non, le Fiend continua son assaut avec l'une de ses meilleures armes. Il donna un coup de poing dans l'estomac de son adversaire. Jouant sur le réflexe humain d'ouvrir la bouche grande ouverte après un tel coup, il plongea l'autre avec le gantelet décoré par les lettres "H.U.R.T" : le Mandible Claw était en cours. Après avoir brûlé sa gorge de l'extérieur, il venait l'envahir du bout de ses doigts pour qu'elle manque d'oxygène rapidement pour le rendre inconsciente et s'assurer la victoire. Le Fiend était entièrement commis dans l'acte et une surprise pourrait toujours le surprendre.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8660
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockMar 16 Mar 2021 - 3:10


L’escarmouche continuait de plus belle sous les regards ébahis des spectateurs hébétés, la clameur desquels accompagnant chaque impact au point d’en faire vibrer la modeste muraille de mortier qui ceinturait le ring. Chaque action de l’un comme de l’autre des deux concurrents était excuse suffisante à la naissance d’un déluge d’ovations, participant au côté plus grand que nature de ce qui n’était autrement qu’une castagne dans un champ de débris cerné d’une paire de buildings affalés. Nul ne pouvait s’attendre à un tel spectacle, compte tenu des circonstances. Yukko la première eut penser victoire pour acquise avant que le brouillamini de fêlures ornant sa frimousse ne la rappelle à l’ordre. Il aurait été facile pour elle de damner son sort, mais la fillette préférait se réjouir d’être tombée sur un adversaire aussi coriace. Le charme alléchant d’un duel au sommet outrepassait le plaisir oiseux d’un triomphe aisé.

Redoublant de technicité, la gamine se faisait irréductible, encaissant les assauts les plus excessifs du Fiend tout en se prouvant capable de le faire broncher. Son extensive panoplie de mouvements martiaux se dressait telle une égide impassible sur laquelle les divers stratagèmes de son pernicieux opposant ne pouvaient que s’effriter avec plus ou moins de succès. Malgré cela, le visage de Yukko, baignant dans son plasma carmin, était la preuve des dégâts conséquents que le catcheur était capable d’infliger en seule poignée d’actions. Forte de cette expérience et naturellement désireuse de freiner la recrudescence des ecchymoses qui pullulaient sur son corps fringant, la combattant de sang mêlé préféra redoubler de prudence en s’orientant vers un style de combat plus précautionneux. D’une volée de taloches, elle maintenait la pression sur son concurrent mais limitait volontairement le rythme de l’échange qui s’ensuivit afin de naître chez lui un semblant de sentiment de confiance. En conséquence, le Fiend parvenait à se défaire de bien plus d’attaques qu’il n’en aurait autrement été capable dans une pareille mêlée à bout-portant où Yukko avait pour habitude de dominer sans équivoque. Tout ceci ne faisait pourtant que jouer en la faveur de la demoiselle qui attendait le parfait moment pour mettre un terme à cette échauffourée. Celui-ci vint enfin lorsque le béhémoth essaya de saisir sa rivale par le bras, déclenchant alors la contre-attaque de Yukko qui décocha une éclatante biface, son poing franchissant la paluche enflammée du Fiend pour s’en aller s’abattre contre sa joue.

Mais c’était sous-estimer l’agressivité du colosse aux allures de monstre que de penser que cette seule action le ferait reculer, une erreur que la Super Saiyan continuait hélas de commettre à ses dépends. Agrippée par le cou, Yukko sentit une affliction effroyable s’emparer de son col. Son visage combatif se décomposait tandis que parvenait à ses narines l’effluve de sa chair brûlée vive. Un bêlement épouvantable retentit entre les remparts, submergeant non sans mal les interjections d’une foule choquée par l’acte de vilénie gratuite à laquelle elle avait le déplaisir d’assister, questionnant la légitimité d’une pareille violence dans une rencontre sportive. Accrochée au peu de lucidité qui subsistait, la jouvencelle se hâtait d’élaborer un échappatoire à la triste situation qui la voyait prisonnière. La téléportation lui vint spontanément en tête, mais avant même qu’elle ne puisse la mettre en oeuvre, une tâche d’habitude aisée rendue ici immensément pénible par la douleur qui lui sapait sa concentration, sa félicité lui vint directement de la main du Fiend, lequel relâcha son emprise sur sa victime dont la carnation encore braisante ne pouvait échapper à aucun regard. Chancelant de quelques pas en arrière, préservant un piètre et faiblissant équilibre tout en cramponnant nerveusement son cou, une vaine tentative de faire fi de la souffrance indescriptible qui serpentait l’ensemble de sa carcasse, Yukko n’était guèrement en mesure de s’affranchir du coup de boule de son adversaire, laissant son bourrichon rencontrer celui du Fiend dans un énième fracas.

Recouvrant du recul de cette commotion crânienne, le faciès de la super guerrière se rhabilla d’un air hargneux à l’image de son état d’esprit, fusillant le mastodonte d’un regard ensanglanté. Cet assaut était celui de trop, l’offusquant tant par sa violence que par le plaisir sadique que le colosse tatoué prenait manifestement en le menant. Bataillant pour ne pas laisser la colère lui monter à la tête, l’adolescente reconnaissait que ce combat n’était plus une simple et saine rencontre entre deux artistes martiaux mais bien une lutte pour sa survie. Avertie par cette réalisation, Yukko se défit habilement de la tentative de projection de son antagoniste, croisant les bras ensuite les bras pour épargner son estomac d’un ébranlement supplémentaire. La pucelle eut alors droit à une nouvelle démonstration de la barbarie insensée du Fiend lorsque celui-ci vint à forcer sa main dans l’intimité relative du gosier de sa proie, un acte à en hérisser le poil. La lycéenne n’était logiquement que peu désireuse de faire l’expérience de cette nouvelle forme de torture. Grâce au Sōryūdan, elle conjura un souffle intense émanant de son propre corps, repoussant son adversaire et s’accaparant par la même occasion quelques secondes de répit bien méritées.

Entre deux halenées de sa respiration saccadée, Yukko faisait le constat des dommages considérables qu’elle venait de subir. A ce rythme, elle avait raison de douter de sa capacité à encaisser une nouvelle offensive du Fiend. A contrario, la conduite impassible du béhémoth ne lui laissait que peu d’indices quant à son état, rendant l’affrontement d’autant plus frustrant. Elle ne décourageait pas mais son attitude vis-à-vis du combat ne pouvait rester la même. Laissant son aura doubler de volume, balayant l’arène de sa splendeur, la jeune athlète se déterminait à précipiter la fin de ce duel qui avait encore le potentiel de virer au pire. Il était alors difficile de cautionner la vexation qu’elle délivra à l’adresse de son opposant d’un ton dédaigneux.

« Tu aurais dû en finir avec moi quand tu en avais l’occasion. »

Ramenant ses mains à hauteur de ceinture, elle fit naître au creux desquelles une orbe d’énergie étincelante dont la circonférence initialement modeste accrut rapidement. Yukko libéra ensuite cette concentration de force vitale sous la forme d’une vague déferlante creusant son chemin vers le Fiend. Ce dernier pourrait alors se rendre compte de la facticité de la décharge énergétique de sa rivale, laquelle n’était guère plus qu’une gigantesque image rémanente. La jouvencelle en avait profité pour franchir la maigre distance qui le séparait de son adversaire, décochant une paire de coups de poings ouvrant la voie à une torgnole du revers de la main. Bondissant sur le côté, Yukko entama une giration qui se conclut sur une frappe retournée du pied en plein visage, ce même chausson ensuite immédiatement rétracté pour porter une seconde ruade partie fouetter les épais mollets du monstre satané. Un Taiyōken retentit par la suite, illuminant l’ensemble du champ de bataille et menaçant d’une douloureuse cécité la rétine des malheureux spectateurs. La super guerrière en profita pour s’élancer dans une ultime mêlée, forçant le Fiend à braver un véritable déluge de coups dont elle seule avait le secret, hélas davantage ralentie par son corps pâlissant que par une quelconque volonté de retenue. La force commençait à lui faire défaut, les répercussions de ses trop nombreuses meurtrissures s’accumulant dans le temps. Pourtant, Yukko restait sûre que s’attarder dans un échange à bout-portant, son terrain de prédilection, tout en guettant un possible faux-pas de son adversaire restait sa plus réaliste chance de victoire.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockSam 20 Mar 2021 - 0:20
La main dans le gosier de sa proie, la victoire semblait si proche, voire même garantie. Peu de personnes s'en sortait à si bon compte de la [Mandible Claw] une fois qu'elle avait appliquée. Et pourtant, la sang-mêlée avait prouvé encore une fois que le Fiend était d'une brutalité et un sadisme colossal, autant elle était d'une résilience et d'une détermination aussi grande. Elle utilisa son énergie pour propulser le Fiend loin d'elle et faillit de l'expulser du ring meurtrie si ce n'était pas pour le poids du monstre et de ses mains qui lui servaient dans ce cas de freins. Les gants l'avaient protégé de potentielles brûlures et dans un cadre normal, il se serait lancé à l'assaut aussi rapidement pour retenter sa chance. Néanmoins, un facteur imprévu se mit à prendre sa place : l'endurance. Ce combat était devenu une guerre d'usure entre la puissance des ténèbres d'un être maudit et la volonté d'acier d'une championne dont tout semblait être en sa défaveur. L'Homme venu des bois posa ses mains sur ses bras comme s'il avait du mal à tenir debout avant de se redresser rapidement en bougeant la tête et ses épaules de façon circulaire en se déplaçant de droite à gauche comme un animal en cage, le regard toujours sur Yukko.

Ainsi la guerrière blonde se mit à faire éclater son aura de manière spectaculaire, à la réaction surexcitée de la foule, le souffle brutal força le monstre de s'avancer contre le vent provoqué par l'explosion de puissance que faisait preuve son adversaire pour ne pas laisser la chance de se faire emporter par celle-ci. Elle hurla qu'il aurait dû en finir quand il en avait la chance. Le poison de la colère et de la pression commençait à faire son effet sur la moralité de celle dont le paradis avait autorisé de combattre parmi les mortels... et le Fiend. Elle commençait à charger une orbe d'énergie entre ses mains qui grandissait. Allait-elle donner son tout au point de mettre en danger le public derrière la menace ? Ce dernier se mit à rire de manière hystérique alors qu'il s'arrêta net, prêt à recevoir tout le potentiel de son ennemi pour la briser pour de bon. La vague déferlante se mit à envelopper le démon, mais quelque chose était étrange. Aucune sensation que le ki tentait de le dévorer vivant ou d'explosion derrière lui. La supercherie venait d'être comprise par l'héritier de Légion, mais cette distraction fut assez pour la combattante pour lancer son offensive avec un coup de pied retourné dans sa face non protégé. La créature pouvait supporter beaucoup de punition, mais il ressentait quand même la douleur. Il plaça sa main directement sur son visage en reculant un peu dû à l'inertie du coup, ce qui le laissa grand ouvert pour se faire faucher à terre. Il était à genoux face à la conquérante.

En suivi la lumière éblouissante d'un soleil inexistant, qui, cette fois, eut l'effet voulu. Le monstre était complètement aveuglé par l'effet et le laissa en proie d'un autre assaut de l'arrogante maître martial. Se défendant comme il pouvait face aux attaques, son corps continuait à encaisser coups après coups. Les marques commençaient à se dessiner parmi les tatouages de la brute et un dernier coup au niveau de son visage fut la goutte de sang versé de trop. Il se releva malgré sa vision encore éblouie pour l'attraper par la gorge et la propulser directement au sol. Il la serrait vivement alors qu'il donna des coups directs à sa tête, le poing bien fermé pour maximiser les dégâts. Les coups ratés ne faisaient qu'endommager davantage le ring qui avait déjà énormément souffert. Il l'attrapa par la suite par les cheveux pour la mettre en position pour un [Sister Abigail] contre la roche hasardeuse. Mais il refusa de la lâcher pour autant, alors que c'était potentiellement le coup final. Il ne la laissa pas rouler, il interrompit aussitôt toute tentative de fuite en l'attrapant par les cheveux et la souleva au niveau de son visage avant pour passer pour la deuxième fois le [Mandible Claw]. Une fois la main dans la bouche de son adversaire, il lâcha la coiffure de sa victime pour passer en position pour un [Fiendish Uranage] pour envoyer sa victime au sol tout en gardant son emprise dans la glotte de sa cible et la suivre dans son coma. Si elle avait trouvé un moyen de s'en sortir de cet enchaînement enragé, le monstre allait voir rouge.

Pendant ce temps, le public s’était tût face à la brutalité de l’assaut du Fiend. Ce n’était plus un simple combat d’arts martiaux ou de catch… c’était un horrible affrontement pour la survie d’une pauvre combattante face à un monstre dont le visage devenait progressivement de plus en plus ensanglanté.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8660
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockLun 22 Mar 2021 - 3:31


Un souffle surnaturel s’abattit avec force sur le physique herculéen du monstre, baignant dans le halo vermeil dont Yukko était à l’origine, cette dernière déployant un pouvoir à la hauteur des enjeux de cette bataille au sens nouveau. Lointain disparu était le respect frivole d’une rencontre sportive tandis que la jeune femme se retrouvait obligée de se battre pour sa survie, une lutte dont le succès lui avait déjà éludé par le passé comme en témoignait le disque de lumière qui trônait au sommet de sa toison imposante. A mesure que le combat se poursuivait, la super guerrière prenait davantage conscience de la véritable nature du Fiend qui n’avait, comme elle l’avait initialement conjecturé, d’humain que l’enveloppe corporelle. L’âme du béhémoth n’était que pure noirceur, et sa participation au tournoi, une parfaite occasion pour lui de s’abandonner à ses excès de violence les plus primaires. Hors de question de rentrer dans son jeu, conclut l’adolescente résolue à mettre un terme plus tôt que tard à l’affrontement. Afin de mener à bien son dessein, elle entamait un nouvel et ultime assaut qu’elle savait décisif, à défaut de savoir lequel des deux combattants en sortirait victorieux.

La vague déferlante se précipita en direction du monstre, le menaçant d’une lueur dévorante dont le Fiend semblait faire abstraction de la dangerosité, optant de rester planté droit comme un piquet et d’encaisser la déflagration énergétique de plein fouet. Cette énième démonstration de robustesse paranormale lui fut cependant refusée, Yukko profitant alors de cette farce pyrotechnique pour s’approcher en vitesse de son ennemi et lui prescrire un nouvel enchaînement vigoureux. Une fois encore, l’expertise de la demoiselle s’agissant de la joute à bout portant eut vite fait de forcer le colosse sur la défensive, victime d’une agressivité qui le dépassait visiblement. C’était-ici que le savoir-faire extensif dont jouissait la martialiste lui profitait réellement, déjouant instinctivement le large éventail de techniques de projection et de soumissions du Fiend puisque la proximité dont il avait besoin pour en faire pleinement usage le conduisait directement vers le domaine de prédilection de son impétueuse opposante. Ainsi, lorsque le catcheur essaya une nouvelle fois d’empoigner la gorge de la Super Saiyan, celle-ci qui guettait justement une occasion pareille parvint à dévier le bras de son concurrent d’un coup de paume avant de décocher un farouche direct du droit en plein visage. Son poing fendit l’air pour s’abattre contre le masque à l’allure luciférienne, mais pas sans croiser la route d’un assommoir ciblant la bouille infantile de Yukko. Surprise, la gamine coupa court à son assaut pour se concentrer sur sa défense, consciente que son corps tuméfié ne pouvait sciemment subir davantage de dommages.

Les rôles s’inversèrent alors brièvement, la lutteuse au sang mêlé œuvrant à dresser une bastion impénétrable et sacrifiant son offense par la même occasion. Ce va-et-vient continuel était le germe d’un constat regrettable pour la demoiselle ; même en dominant la rixe au corps-à-corps, elle semblait incapable d’infliger suffisamment de dégâts à son adversaire pour espérer l’emporter par un knockout. L’impassibilité du Fiend ne l’informait que peu de l’efficacité de ses attaques et vu l’état de son propre corps, la jouvencelle doutait de ses chances dans une lutte d’attrition. La proximité immédiate de l’audience prohibait l’usage de sa pleine puissance par peur des potentiels dommages collatéraux. Non pas qu’elle en aurait autrement eu le luxe, voyant que l’offensive du monstre venait tout juste de défaire sa défense précautionneuse. Parce que, doutant du potentiel de son corps charpenté et éduqué, elle avait fait l’erreur de laisser son esprit divaguer à la formation d’un plan d’action, Yukko se retrouvait bien malgré elle de nouveau victime d’un jeu de mains et de contorsions du Fiend. Manquant de rompre, son dos se fracassa contre le plancher de calcaire, rendu visible dans son oued carmin par la déchirure de son t-shirt. Le supplice de la fillette ne s’arrêtait hélas pas ici puisque son sadique tortionnaire vint ensuite la saisir par la couette, hissant sa défroque hors du sol rocailleux pour lui administrer une seconde prise pas moins vicieuse. La situation devenait critique pour la fillette et pourtant, de cette position peu envieuse naquit chez elle une idée audacieuse. Loin de vouloir briser l’étreinte du Fiend, la combattante vint poser son index et son majeur sur son front afin de faire appel au Shunkan Idō, ceci dans le but de se téléporter hors du ring. A ceci près qu’elle comptait emmener le monstre avec elle, et profiter de la différence de gabarit entre eux deux pour s’assurer qu’il soit le premier à toucher le sol hors de la surface de combat. Elle s’exécuta immédiatement, se déplaçant instantanément à l’extérieur de l’arène graveleuse.

Désormais descendue de l’estrade rocheuse, la Super Saiyan fit jeu d’un mouvement de jambe d’une agilité inattendue pour rompre l’étau mortifiant du Fiend, mais de douleur et de fatigue elle manqua ensuite de s’écrouler. Quelle que soit le résultat de sa manœuvre, une chose était alors sûre : le combat, tel que le définit par le règlement du tournoi, venait de toucher à sa fin. Yukko se laissa alors tomber par terre, fesses les premières, le buste haletant tout juste retenu par une paire de bras présentement plus faible que ne le suggérait leur tracé râblé. Un rictus sincère illuminait sa bouille meurtrie, trahissant le soulagement qu’elle éprouvait à l’égard de la cessation de son calvaire. Quel que puisse être le dénouement de la rencontre, se savoir libre de la torture que le Fiend avait pris un malin plaisir à lui infliger était une victoire en soi.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockLun 22 Mar 2021 - 7:07
Ses pieds venaient de toucher le sol. De l'ingéniosité de la guerrière, elle venait de vaincre selon les lois du tournoi le monstre. Des règles humaines, faites pour garantir une chance équitable entre les combattants. Est-ce que ce béhémoth allait néanmoins suivre la régulation d’un tournoi aussi scrupuleux ? La réponse est oui !

Le Fiend resta immobile un instant, il regardait celle qui l’avait vaincu d’un regard meurtrier néanmoins, probablement une défaite aurait été une meilleure victoire face au monstre que le reste. Après tout, comme tout bon antagoniste de films d’horreurs, il reviendra. Avant même que l’autre idiot commence à tenter de l’interviewer sur ses ressentis d’une défaite cuisante. Tout l'arène tomba dans l’obscurité absolue en un instant et la lumière revint aussi vite, laissant uniquement Yukko aux alentours du ring avec un simple message écrit en feu devant elle… H.U.R.T !

Maintenant, seul Kami sait ce qui suivra pour le tournoi, mais ça ne sera pas tendre pour ses participants avec une telle créature dans les environs, certainement enragée par une défaite si peu méritée.
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 51

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  ClockVen 2 Avr 2021 - 21:49




Les festivités allaient de bon train, trois matchs du premier round avaient déjà pris fin. Et jusqu'à présent les choses se passaient -à son goût- plutôt correctement. Enfin... Il avait tout de même empêché in extremis un enfant de finir en pâture pour un chien de l'enfer ! L'ouverture à toutes les ethnies, d'accord, mais laisser des animaux participer à un tournoi tout de même ? Pire encore, sa galanterie naturelle avait été rejetée par une femme voilée ! Lui, pervers ? Jamais ses yeux ne s'étaient posés sur la poitrine d'un individu aux attributs sexuels féminins non-consentant ! Ziggy était un fervent féministe que diable ! Tout cela se rapportait à des déconvenues personnelles, du point de vue du tournoi néanmoins tout roulait ! Great, il tenait à sa prime. Ce job de bas-étage pourrait financer son prochain album et en plus, apparaître aux écrans l'ancrerait comme figure familière dans le cœur des spectateurs... A bien y regarder, la vie entière lui souriait !




Et pourtant, la remarque de Done le chagrinait. Il lui avait tendu le micro, et les quelques centièmes de secondes de notoriété offerts de bonne grâce lui avait suffit à compromettre l'image de la star tout de carmin vêtue. Ça n'allait pas. Qu'allait penser la ménagère ? Et les groupies ? Raaaah... Ziggy considérait ses options. Il devait la jouer fine. Pour rattraper son coup, il pourrait jouer les raseurs et s'excuser publiquement, mais ce serait reconnaître son erreur. Non, en aucun cas. Il pourrait... Il pourrait peut-être essayer d'assumer à fond l'image dévergondée qu'on lui avait collée. Le peuple préfère les stars qui s'assument, même lorsqu'elles sont fières des pires bassesses. Si c'est assumé c'est cool, sinon c'est sordide. Enfin, histoire d'assurer ses arrières il investirait une partie de sa paye dans un juriste et une équipe de comm'. L’exubérance et l’ego définissaient Durian-Durian. Il n'était toutefois pas toujours dupe quant à sa condition d'artiste. Il pouvait n'en faire qu'à sa tête et faire sa propre pub, et risquer un tour aux assises ou bien il pouvait confier son image à des marketeux en mal de sexe qui feraient tout pour recevoir un peu de sa lumière. Très bien, mais pour l'heure il avait encore son mot à dire, alors...




Déambulant à travers les fosses à combat monté sur son destrier de fer, il fut attiré par un cratère plus bruyant que les autres, à sa gauche. Son rôle en tant qu'arbitre souffrait d'un sérieux manque de clarté. Un arbitre pour une cinquantaine de matchs, on nageait en plein délire. Il lui était donc demandé de voler ça et là, de commenter quelques actions et de filer droit vers un match qui lui paraissait arriver à terme. S'il était trop lent, la voix nasillarde du standardiste dans son oreille se plaisait à le rappeler à son devoir. Le combat en question opposait une jeune fille à un pur Golgoth. Les lois de la nature étant inviolables, évidemment que le titan avait l'ascendant. En proie à une prise rappelant sans mal la torture, il n'y avait aucun doute sur la défaite prochaine de celle-ci. Le chanteur s'approcha alors, animé par l'idée de lui éviter un possible accident mais principalement pour initier sa stratégie de redorure de blason. A peine était-il arrivé à proximité que la jeune fille s'était dégagée au cours d'une manœuvre alambiquée. Incapable de comprendre quoi que ce soit, cependant obligé de commenter, il balbutia d'un air voulu connaisseur :


Ladies and gentlemen c'est EX-CEP-TIO-NNEL CE QU'IL SE PASSE RIGHT NOW ! Euh... La blondinette s'est dégagée de l'emprise du colosse en... faisant usage de d'un quadruple mawashi-enflammé ! En effet c'est une technique connue seulement des plus grands maîtres d'arts martiaux de... OH MON DIEU C'EST M-A-D LADIES AND GENTLEMEN DE NUL PART NOTRE JEUNE AMIE EST PARVENUE A LE SORTIR DU RING ! IL S'AGIT LA SANS NUL DOUTE D'UN PAS DE CÔTÉ DE L' ÉCOLE DU LIEVRE ENRAGÉ !



Il n'y connaissait manifestement rien, mais c'était en apparaissant sûr de soi qu'on se faisait sommité du monde scientifique. Alors pour un pauvre match de sports mixtes... Les deux s'étant arrêtés à l'instant ou la victoire les avaient départagés, Ziggy fit pied à terre, prit soin de bien s'écarter du chemin du monstre au visage atroce et offrit la parole à Yukko. De l'index il activait son oreillette, signe tacite envoyé à son opérateur Fushia pour qu'il le renseigne sur l'identité des martialistes.


Yukko. Nom non-fourni. Provenance non-renseignée également. Face au Fiend. Nada.


Quel match won-der-FOU ! C'EST UNE VICTOIRE POUR YUKKO ! Allons, racontez nous donc quel maître vous à appris toutes ses-


Les mêmes ténèbres qui avaient engloutit le stade entier réapparurent, pour repartir aussitôt dans les tréfonds des enfers. Le fiend était parti, laissant derrière lui une inscription en braises rougeoyantes. Il souffrait, semblait-il.


Que voilà un mauvais perdant ! Il n'aura pas le droit à son heure de gloire ! Racontez nous ma belle ! Et peut-être que vous pourriez me chanter les partitions de votre numéro de téléphone ! Microphone coupé, cela va sans dire...


Disait-il en tournant le dos à l'adolescente pour faire des grands clignements de sourcils à la caméra volante. Lui-même savait que pour une lancée son comportement était un peu gros, mais c'était nécessaire. Il devait contrôler l'offense faite par cette crevarde de Done. Tandis qu’il attendait la réponse de la métis, une pensée frappa son esprit. Aussi laid fusse-t-il ce « Fiend » titillait sa mémoire. Il l'avait déjà vu quelque part... Boah, dans un film d'horreur de série Z, sûrement.
Contenu sponsorisé

Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Empty
MessageSujet: Re: Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」    Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」  Clock
 
Let Him In! Le Fiend contre Yukko !「Nozomu Budokai」
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Charlots contre Dracula [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-