Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 ...
Voir le deal
2.99 €

Partagez
 

 [Conton-City] Mission à moitié réussite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7535
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

[Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 ClockDim 2 Fév 2020 - 17:32
Univers 13, planète Magnetar sous la juridiction du Dieu Auros.

Le terrible combat entre Auros et Kaito venait de prendre fin. Si le nouveau Dieu du temps était parvenu a mettre son ennemi au sol, ce n'était que de très courte durée comparé à lui dont son état était tout simplement... Catastrophique. Le Dieu régissait aux côtés du corps inerte de sa maîtresse, main dans la main, dans une profonde entaille au sein du jardin. La colère de Kaito ne subsistée plus...

Car désormais, il était au porte de la mort, ayant tout donner dans ce dernier assaut qui avait tout de même sû marqué l'égo du Dieu de la destruction. Le dernier mot qu'avait prononcé l'ancien apprenti, c'était un prénom. Celui de son assistant, qui plus est. Poiko venait d'être demander pour l'aider à sortir de cette situation mortelle...

Il n'a fallut que quelques minutes au Dieu bleu pour arrivé sur le terrain, sous le choc, posant directement ses mains sur les deux corps à ses pieds. Il disparaissait aussitôt dans un Kaikai, n'ayant pas pris plus de temps que nécessaire pour rappatrier Chronoa et Kaito à la maison. Ou du moins... Il ne restait plus rien d'autres que deux êtres qui n'étaient plus apte à parler...

Conton-City, ville de la patrouille du temps.

Poiko arrivait, les deux corps au sol devant les médecins qui se dépêchaient de récupérer les dieux. "Aller vite me chercher Boneco ! Tenez-le au courant de la situation !" L'infirmière partait tout de suite, rejoignant le disciple de Kaito en quatrième vitesse. "Capitaine Boneco ! Venez vite... C'est très grave ! Dame Chronoa et maître Kaito sont !..." L'expression de l'infirmière témoignée bien là de l'urgence de la situation. Les deux Dieux étaient séparé sur des bancards différents. Pour Chronoa, c'était peine perdue... Et pour Kaito...

"Le pronostique vital est engagé ! Faites ce qu'il faut pour le sauver !"

Même Poiko ne revenait pas de l'état dans lequel il voyait Kaito. Ce dernier avait son bras droit entièrement carbonisé, le corps couverts de blessures multiples, de mutilations et d'autres horreurs. Il ne répondait pas... Sa respiration était tellement faible que même son coeur n'était pas bien oxygéné. Il était au porte de la mort...

"Mon Dieu... Laissez-moi voir !"

Poiko en posant sa main gauche sur la front de Kaito utilisait ainsi ses pouvoirs télépathes pour voir les souvenirs de son mentor. Il voyait ainsi le combat, ressentant la douleur, la peine... Il avait tout vu, laissant de ce fait une larme coulée sur sa joue. Kaito avait le coeur brisé... Il n'avait plus de force... Et plus d'envie de vivre... Que pourrait-il faire maintenant ?

"Vous... Vous n'arriverez pas à le sauver... Il a... Il a perdu tout goût à la vie..."


Dernière édition par Kaito Shan le Mar 4 Fév 2020 - 0:45, édité 11 fois
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 856
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Final Spirit Cannon | Anamorphose
Techniques 3/combat : Full Counter | Union Scindée
Techniques 1/combat : Final Explosion

[Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 ClockDim 2 Fév 2020 - 19:21
L'air grave de Scalio, bien qu'omniprésent compte tenu de son passif, commençait peu à peu à s'atténuer. Faisant preuve d'un humour qui me faisait autant de bien qu'à lui, je me pris moi-même à ricaner de bon coeur face à son commentaire. Vint finalement ma proposition, loin d'être une demande responsable de ma part. En effet, plutôt que de respecter ses envies premières, voilà que je m'apprêtais à le détourner des siens pour l'entraîner dans une énième guerre. Comment pouvais-je demander à ce vétéran de mener un énième bataille, aux côtés de parfaits étrangers, et dont l'issue était vraisemblablement tragique. La question ne se posait pas, comme je l'avais compris désormais, les sentiments n'avaient plus leur place dans mes prises de décisions. Je demandais son aide car nous en avions besoin, qu'il était une force supplémentaire à ne pas négliger dans cette ultime bataille, doué de nombreux atouts et bénéficiant d'un vécu qui n'allait pas manquer de servir notre camp. Comme je m'y attendais, le Saiyan resta muet un instant, encaissant cette requête soudaine et malvenue. J'eu envie de m'excuser, de le laisser sans aller, mais je ne pu que serrer le poing et attendre sa réponse. Celle-ci fini par tomber, et contre toute attente, le guerrier semblait prêt à tout mettre de côté pour livrer cette guerre à mes côtés. Je ne pouvais dissimuler le soulagement qui se dessinait sur mon visage, mes yeux s'écarquillant en réalisant qu'un homme tel que lui venait de me donner sa confiance. Je m'efforçais pourtant de reprendre mon calme, tâchant d'accueillir comme il se devait son approbation.

"Leur force est écrasante, c'est certain. Mais nous avons d'autres atouts dans notre manche. Que ce soit le nombre, l'expérience, ou notre adaptabilité. Nous les avons affronté de nombreuses fois, et pourtant nous sommes encore là. Un jour viendra forcément où nous prendront l'ascendant, par tous les moyens. Tu parles de notre différence de puissance, mais il est clair que tu n'es pas en reste Scalio. L'expérience est un chose qui vaut des années d'entraînements, et j'ai bien l'impression que de ce côté là tu me dépasses totalement. Ce pourquoi je tenais tant à ce que tu combattes à mes côtés."

Le policier ne semblait pas vouloir perdre de temps, c'était une bonne chose, et me demandait rapidement où nous pouvions commencer notre préparation. Enjoué par son engouement inattendu, je m'apprêtais à lui révéler les nombreux endroits dans lesquels j'avais affiné mon art du combat, avant qu'une voix ne s'élève au loin. Elle se faisait pressante, l'effroi se distinguait aisément à travers elle, une infirmière haletante s'arrêtait finalement à un petit mètre de là en sans parvenir à terminer sa phrase. J'en avais suffisamment entendu, un sentiment terrible commençait à prendre le pas sur les autres. Mon corps entier se crispait, avant que je ne laisse s'échapper un juron et ne me précipite dans l'infirmerie.

"Bon sang... Pas ça !"

Je n'avais pas besoin de le lui signifier, mais la présence de Scalio était évidemment la bienvenue. Ce que nous nous apprêtions à découvrir n'était autre que la plus flagrante déclaration de guerre. J'arrivais finalement dans la salle où reposaient les corps des deux Kaioshins, l'un d'entre eux, le plus petit, déjà recouvert par un drap immaculé. Mon pas fut si lourd que le sol s'en fissura. Je rejoignais finalement Poiko, découvrant le corps atrocement meurtri de Kaito Shan. Je n'en revenais pas, comment avait-il pu se retrouver dans un tel état ? Pourquoi m'avoir écarté ?! Si j'avais été là, peut-être bien que... Ce satané dieu-cyborg !

"Poiko, son état ?!"

L'assistant du demi-dieu attrapa ma main, me transmettant directement les visions qu'il recevait de cet affrontement cauchemardesque. J'y voyais un Kaito Shan aux intentions pacifistes, fidèle à ses principes, qui s'efforçais d'empêcher une guerre inévitable d'arriver. Son interlocuteur, au regard sombre tout comme ses intentions, qui lui posait une condition ridicule afin d'éviter cet affrontement. Son arrogance était telle qu'il n'écoutait absolument pas le jeune Kaioshin, se préparant finalement à lui donner la mort. Puis vint le sacrifice de Chronoa, donnant sa vie pour sauver celle de son disciple. Déjà, toujours en contact avec Poiko, ma rage débordait sous la forme de Super Saiyan, laissant cette énergie tempétueuse prendre d'assaut l'infirmerie. La détresse de Kaito Shan, le corps sans vie de sa maîtresse dans les bras, cette colère intense qui se mêlait à la mienne. Le dieu du temps avait perdu toute raison, laissant parler désormais parler ses poings face à cet être désintéressé. Le coup final, la silhouette de cet ennemi monstrueux, puis l'inconscience.




La vision s'arrêtait là, Poiko retirait doucement sa main de la mienne, préférant rester silencieux en percevant le trouble qui s'était installé dans mon esprit. Perdu le goût à la vie ? Il n'avait pas le droit, comment osait-il ? Mon énergie commençait à crépiter, la pression environnante augmentant de manière chaotique, les infirmiers commençaient à paniquer, demandant à Poiko de me calmer sans quoi je risquais de blesser mon entourage. L'apprenti pouvait bien tenter quoi que ce soit, plus rien ne comptait qu'abattre ces meurtriers divins, qui allaient jusqu'à prendre la vie à leurs propres semblables. Des éclairs apparurent, mon aura se déchaînant soudainement alors que je m'écriais, le souffle provoqué par la transformation allant jusqu'à soulever le sol sous mes pieds.

"Comment oses-tu abandonner, Kaitoooo !"

Les médecins se démenaient pour garder les brancards en place, un grand nombre d'entres eux maintenant le linceul qui recouvrait Chronoa.

"Tu vas t'en remettre, te relever, t'entraîner davantage et te préparer à reprendre le rôle qui est le tien ! Tu vas faire honneur à la mémoire de Chronoa, tu vas diriger cette cité et ses habitants, et tu vas prêter main forte à tous ces guerriers qui sont prêt à combattre ce mal qui ne cessera jamais de nous voler !"

J'attrapais fermement la barres du brancard sur lequel il reposait, impassible, cette expression de naïveté enfantine sur son visage endormi. Mes dents crissèrent, Poiko avait saisi mon bras afin de me calmer. Je voulais qu'il se réveil, il allait se réveiller, il allait réagir. Ainsi, sous les yeux attristés des nombreux fidèles au Kaioshin, de son apprenti, du regard sévère de Scalio, ce sentiment de colère et de révolte plus intense que jamais venait de réveiller la forme seconde du guerrier de légende qui sommeillait en moi.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7535
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

[Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 ClockDim 2 Fév 2020 - 21:24
La situation était complètement désespérée. Boneco avait été appeler d'urgence pour venir auprès de son maître qui désormais... Ne ressemblait plus à un guerrier. Kaito, qui était connu comme étant un grand leader et combattant au courage incroyable, avait aujourd'hui baissé les bras. Il avait perdu goût en la vie... Et de ce fait, il n'y avait plus rien à tiré du guerrier dans cet état.

Lui qui était d'habitude si joyeux et si vivant, il offrait désormais à ses camarades une bien triste mine. Un homme au seuil de la mort, qui avait hériter du titre de Maître du temps. Le sacrifice de Chronoa aurait-il donc servi à rien ?... Le coeur de Kaito était... Brisé. En ruine. Il ne restait rien hormis les battements insignifiant de sa vie qu'il considérait lui-même comme fini.

Cette situation froide et abominable ne pouvait pas offrir de joie et de bons souvenirs. Loin de tous ce qu'il se passait sous ses yeux, le Dieu du temps avait enfermé son esprit dans une boîte qu'il n'ouvrirait probablement plus jamais. Il ne vivait qu'au travers de ses souvenirs... Auprès des siens qui ont disparuent il y a des dizaines d'années.

L'homme en piteux état venait de recevoir la visite de Boneco. Ce guerrier était comme un fils pour lui... Et cela avait attriste ce fameux enfant de voir son mentor dans cet état. Poiko assistait à la scène, ne pouvant rien faire pour apaisé le sentiment de rage du saiyan. Celui-ci désirait plus que tout que Kaito se réveil... Mais malgré cet air triste et à bout du guerrier au bras unique, le Dieu bleu allait agir.

"Arrête cette folie Boneco... Il y a encore un moyen."

Ainsi Poiko avait parlé, attrapant le poigné du guerrier de sa main droite. Leurs regards se croisaient, et comme à son habitude, le Dieu bleu tentait de calmer la rage du capitaine avec un regard calme et serein. "J'ai peut-être une solution... Il faudra que tu voyages dans son esprit."

La seule solution était de faire accepter a Kaito la mort de Chronoa. Mais comment pourrait-il s'y prendre ?... Boneco seul y arriverait-il ?... La situation était totalement inespéré, alors il fallait prié pour que cette solution fonctionne. Un voyage dans l'esprit d'un Dieu brisé... Cela relevait presque de l'incensé. Et rien ne donner de crédit sur la réussite de cette mission.

Ainsi, en laissant le temps a Boneco de reprendre ses esprits, Poiko avait expliqué le fonctionnement de la chose. Il allait devoir se mettre allongé sur le lit à côté, avec pour seule solution de partir à la recherche de l'âme perturbée du Dieu du temps... Une fois que Boneco serait prêt, Poiko aposerait sa main droite sur la tête du Saiyan, et la gauche sur celle de son confrère. Il s'agissait-là... De la derniére solution.
En ligne
Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 308
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

[Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 ClockLun 3 Fév 2020 - 23:11
Un bon gars. Pour de vrai. Si je pouvais, je l'inviterai dans nos rangs dans l'armée de Sadal: c'est ce type de bon gars que je voulais voir ici! Il a une bonne attitude, et ce malgré ce que je peux penser ou lui dire. Est-ce que c'est parce qu'il est encore jeune? Probablement, le zèle, c'est un trait des gens sûr d'eux. Il m'a proposé de venir l'aider, je vais accepter et ce, malgré mes doutes sur la situation sur Terre. Si ce Saiyan qui est déjà en train de niquer son corps à son jeune âge, peut encore se prouver utile, heh, voire même devenir une pièce maîtresse dans cet échiquier alors je n'ai rien à perdre en essayant. A part ma vie. Mais elle, je l'avais déjà perdue une fois. Et même si je suis mentalement plus... instable qu'auparavant suite au Thiercelieux, je vais aller faire ce qui est juste. Et ensuite défoncer l'autre enfoiré. Bon plan, bon plan. Ce qui est encore mieux avec Boneco, c'est qu'on à l'air de comprendre le concept même de ce qui fait de nous des Saiyans, un plaisir de parler avec un comparse qui peut parler avec autant de fierté de sa propre race, tout en restant humble par moments. Il sait que la force ne fait pas tout, et qu'il y a d'autres paramètres à prendre en compte. 

"Capitaine Boneco !

Nos visages s'étaient visiblement crispés, une infirmière venait de beugler le nom et le grade de Boneco. Capitaine heh? Il serait donc techniquement mon supérieur? Tsk, tsk, je me demande si ils sont gradés uniquement en se basant sur la puissance de la personne par ici.

"Venez vite... C'est très grave ! Dame Chronoa et maître Kaito sont !..."

Oi, oi, je ne suis pas sûr d'aimer ce qui est impliqué par ici! Mon partenaire du jour à l'air encore plus alarmé, sans m'attendre, il fonce vers l'hôpital sans perdre une seule seconde. Fort heureusement, je récupère assez vite, je peux largement me permettre de courir pour rattraper Boneco. Quand je suis arrivé à l'intérieur, une foule s'était regroupé autour du Dieu Poiko et de deux brancards...L'un d'eux, une personne de petite taille, a été recouvert d'un drap, laissant du sang s'imbiber. Je n'ai pas besoin de plus d'explications. L'autre en revanche, il s'agit du Kaito Shan, grièvement blessé, brûlures au 3ème degrée? Je sais pas exactement ce qui s'est passé mais...

-"Tch, d'autres négociations échouées. Encore avec des conséquences bien trop alarmantes. Si ça ce n'est pas un message, une déclaration de guerre par cet enculé masqué, je ne sais pas ce que c'est.

-Monsieur, vous ne pouvez pa-

-Dire ça? Je suis probablement mieux placé que la majorité d'entre vous pour voir que la situation est bien trop grave pour commencer à se soucier de blesser les sentiments des gens! Bougez-vous un peu!! Si ce que vous voyez n'est pas preuve suffisante d'un acte de guerre, commencez à vous préparer pour un potentiel assaut sur l'ensemble de cet endroi-!!!"

Une sueur froide parcours le long de mon dos. J'ai pas fais gaffe, mais je vois bien Poiko et Boneco qui se touchent, là où j'aurai fait une blague gay pré-Bombes, là je rigole pas, je peux sentir le Ki de Boneco bouillir, et augmenter à la seconde!! Poiko doit partager une expérience ou quelque chose, je ne pense pas le fait que de se faire toucher par un autre homme le toucherai à ce point!

"Évacuez tous!! MAINTENANT!!"

Je criai par pure précaution! Si tous ces gens sont juste des civies, alors vaut mieux qu'ils se tirent avant d'être pris accidentellement dans la colère de Boneco, qui vient de soudainement passer en Super-Saiyan?! C'est tellement bizarre, voir mon premier Super-Saiyan, dans de telles conditions...Mais son Ki continue d'augmenter!!! Et puis soudainement, il crie:

"Comment oses-tu abandonner, Kaitoooo !!!!"

Je suis repassé en Super-Saiyan pour que je puisse résister au choc que provoque cette libération de Ki destructrice pour l'hôpital, et moi qui suis juste collé à lui, je prend le choc de plein fouet!!
Mais putain qu'est-ce que?!! CA AUGMENTE ENCORE!! JE VOIS...JE VOIS DES ÉTINCELLES d'ÉLECTRICITÉ!!! Ses cheveux!! Ils changent de forme, deviennent encore plus pointus!!! Je crois que....Je crois que je ne fais plus le poids face à lui!! Est-ce qu'il vient juste de...de....d-de surpasser le Super-Saiyan?!! 

[Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 Boneco10

Je regarde ébahi la naissance d'un être venant tout juste de devenir un Super Saiyan qui vient de surpasser le Super Saiyan....C'est chiant à dire, alors on va donner un nom plus pragmatique à cette...forme....Super-Saiyan 2?...C'est tout bonnement incroyable, comme est-ce que je vais pouvoir aider un type pareil?! Boneco reprend la parole en criant encore, ce qui a le dont de me faire revenir à la réalité une minute:

"Tu vas t'en remettre, te relever, t'entraîner davantage et te préparer à reprendre le rôle qui est le tien ! Tu vas faire honneur à la mémoire de Chronoa, tu vas diriger cette cité et ses habitants, et tu vas prêter main forte à tous ces guerriers qui sont prêt à combattre ce mal qui ne cessera jamais de nous voler !"

Mon visage vient de se crisper, un air sévère apparaît soudainement sur mon visage, j'ai presque l'air en colère. Ce Kaito, j'espère qu'il n'a pas osé abandonné ce qu'il a entrepris, il serait la risée de tous, et nous foutrais la honte sur notre nom! Réveilles-toi enfoiré! J'ai deux mots à te dire! Et d'ailleurs, Poiko va peut-être exaucer notre souhait!

"J'ai peut-être une solution... Il faudra que tu voyages dans son esprit."

Hein?

"Heeeiiin?!"
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 856
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Final Spirit Cannon | Anamorphose
Techniques 3/combat : Full Counter | Union Scindée
Techniques 1/combat : Final Explosion

[Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 ClockMar 4 Fév 2020 - 22:20
J'enrageais, faisant face impuissant au corps mourant de celui qui fut mon maître, mon camarade, mon ami. Lui même venait de perdre la personne qui valait ainsi à ses yeux, certainement le facteur le plus important de son abandon. Dans ma colère, j'avais libéré une force nouvelle, qui ne m'était pour autant pas tout à fait étrangère. Kaito Shan m'avait déjà fait la démonstration d'un tel pouvoir, tout comme Dark Jewel et plus récemment Renko. Pourtant, si repousser ainsi mes limites aurait pu me réjouir en tant normal, les conditions ne me prêtais absolument pas à la célébration. Tandis que ma poigne continuait à broyer la barre métallique du brancard, je pouvais ressentir la main compatissante du dieu bleu attraper mon poignet. Je détournais le regard, le fixant intensément en lui adressant un regard presque haineux, comme si je rejetais la faute sur lui de par son incapacité à venir en aide à son jeune maître. Son air, pourtant empli d'une peine similaire à la mienne, m'inspirait une profonde sérénité. Tant et si bien que, finalement, j'en vins à baisser les yeux, détendre les muscles, calmer cette énergie sauvage qui balayait la poussière et les quelques débris alentours. Je soupirais, avant qu'enfin ma transformation ne se dissipe sous l'effet apaisant du Shinjin.

"Voyager dans son esprit, tu dis ? C'est là ta seule option ?"

J'avais peine à croire à toutes ces histoires de spiritualités, mais si Poiko me proposait pareille tentative, c'est qu'il devait avoir une bonne raison. J'avais moi même expérimenté des projections mentales par le passé, que ce soit pour visualiser une situation comme pour m'entraîner, ainsi il ne m'était pas trop difficile de concevoir que l'on puisse obtenir un résultat d'une telle opération.

"Soit. Dis-moi ce que je dois faire, le temps presse... Comme l'a dit Scalio, l'ennemi pourrait se trouver à nos portes à tout moment."

Acquiesçant, l'assistant du demi-dieu s'empressa de m'expliciter son plan. Ses pouvoirs allaient me permettre de voyager à travers l'esprit meurtri de Kaito Shan, dans le but que je l'apaise et lui fasse reprendre ses esprits. Si je restais sceptique quant à l'efficacité d'un tel procédé, je ne voyais pas d'autre alternative, et ne pouvais qu'essayer... Non, il n'était pas question d'essayer, j'allais le ramener, c'était une certitude. Ainsi je me redressais, inspirant grandement, avant de prendre un instant pour me tourner vers mon confrère qui n'avait pas manqué de nous rejoindre. Je percevais dans son regard un éclat nouveau, une flamme certainement ravivée par la découverte de ce nouveau pouvoir dont j'avais fait la démonstration, mais derrière ce reflet se trouvait encore et toujours la vision du guerrier aux trop nombreuses responsabilités.

"Scalio, je pense pouvoir compter sur toi pour protéger cet endroit le temps que je le récupère. Ex-... Hmp'f. Ils n'auront rien à craindre en ta présence, c'est certain."

Le temps n'était pas aux bavassements, et si j'avais hésité à m'excuser de lui donner de nouvelles responsabilités aussi rapidement, je savais pertinemment qu'il ne comptait pas s'en plaindre. Plus vite j'allais tirer Kaito de son état actuel, plus vite nous pourrons nous préparer à la riposte. Ainsi, comme Poiko m'invitait à le faire, je m'installais aux côtés du dieu du temps, fermant les yeux, prêt à pénétrer dans les ténèbres de son inconscience.
Contenu sponsorisé

[Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. - Page 2 Clock
 
[Conton-City] Mission à moitié réussite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Conton-City-