Le Deal du moment : -29%
Prix cassé sur le PC portable LENOVO IDEAPAD 3 ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez
 

 [Conton-City] Mission à moitié réussite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockDim 26 Jan 2020 - 20:08


L'occasion était vraiment trop belle. Le groupe était parvenu a sauver Scalio et Bardock d'une mort imminente. Auros avait presque réussi a les détruires pour de bon... Cela aurait été bien trop risqué de laisser le temps ce faire changer. Ainsi, Poiko laisser les deux hommes dans l'hôpital de la cité du temps. Ils avaient besoin de soin.

Bardock s'était directement fait récupérer par l'équipe médical et pour Scalio, il semblait y avoir plus de peur que de mal. Le pauvre guerrier était auprès d'une ravissante jeune femme médecin, étudiant son cas pour être sur qu'il n'ait aucune séquelle supplémentaire. Il pourra rentré chez lui le moment venu, mais d'abord...

La Time Patrol avait des questions à lui posé. Poiko se présentait face a Scalio, un sourire chaleureux aux lèvres. "Salutation, guerrier. Je suis Poiko, l'assistant des Dieux du temps. Tu es en sécurité içi. Je conçois que tu dois être à bout de cette situation, mais il faut que je te pose quelques questions." Se posant ainsi du côté gauche du saiyan, il se raclait la gorge.

"Te souviens-tu de ce qu'il s'est passé ? Tu peux nous racontés toute ton histoire si tu le veux. Nous ne sommes pas là pour te juger. Tout ce que tu nous diras pourra nous aidés dans la recherche du démon." En attendant que Kaito arrive, Poiko prenait les devants, laissant un café apparaître dans ses mains pour lui proposé. Il devait faire en sorte que le guerrier se sente le plus en sécurité possible.
Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 348
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockMar 28 Jan 2020 - 13:07
J'étais....crevé... Plus ça allait, et moins je me sentais en forme. je recommençais à perdre mon souffle, quelque chose...n'allait pas avec moi. C'est comme si...uhm...mon corps a été poussé bien trop loin par rapport à ses limites, c'est...étrange, je ne souviens pas d'avoir fait quelque chose d'aussi dangereux...Qu'est-ce qu'il m'était arrivé? Pourquoi j'ai ce trou dans ma mémoire?! Sans faire attention à ce qu'il se passe autour de moi, je me rend compte d'une chose: 

Cette monstrueuse pression derrière moi.

Une boule violette bien trop large à mon goût a été lancée contre moi. L'expéditeur? L'autre enragé qui se fait appeler "Dieu de la Destruction" et qui m'accusait sans aucune raison. C'est ça la plus haute forme de Divinité d'un univers? Je comprends largement si il est en colère par rapport à tous les innocents morts par la main du Saiyan masqué... Mais moi? J'ai tué personne que je sache. Moi travailler pour Demigra? Jamais. 
Je croyais que les dieux étaient omniscients. C'est marrant, parce qu'ils n'ont pas l'air de savoir grand chose sur ce qu'il se passe, aussi incapable qu'un pauvre mortel apparemment. Et les autres "Dieux du Temps" là? Ils ont l'air de si connaître en Demigra, peut-être bien leur ennemi.

Mais ils étaient où pendant le putain de jeu du Diable hein? 

Est-ce que sous cette bannière apparemment prestigieuse, se cacherait en vérité une bande d'incapables? Ou bien serait-ce parce que le Big Bad Demigra serait juste un putain de parasite qui élude ces Dieux?
Je dirais que ce serait les deux.
Et en parlant de Demigra...Ma première interaction avec un Dieu. Formidable, vous conviendrez. Putain de sac à merde, si ça c'est un Dieu, alors nous mortels sont juste des victimes en devenir. 
Je commence à en avoir assez de ces Dieux, et je n'ai même pas traîné avec eux si longtemps que ça. Leurs putain de problème ont 100 fois trop de conséquences sur nous, comme Demigra nous l'a si bien démontré.

Putain je devrais voir ma vie défiler là maintenant, à la place je suis en train de divaguer sur le fait que je suis excédé par les Dieux. Je suis exténué et complètement blasé. Je ne ressentais rien. La boule se rapproche très vite, je lui faisais face, incapable de bouger. Je m'étais préparé à mourir une nouvelle fois, quoique je ne voulais vraiment pas mourir...

Mais c'est là que je me sens comme phasé, je ne sens plus rien....
Mais ce n'était pas là un effet de cette boule. Non, je m'étais retrouvé...ailleurs.
J'étais à genoux, incapable de respirer correctement, un effet causé par le stress que me procurait ma visible mort sans aucun doute. Je regarde autour de moi avec grande difficulté, j’apercevais le Saiyan masqué qui était complètement K.O. et un homme bleu, portant le même uniforme que ces Dieux du Temps. Sûrement celui qui nous a tiré des griffes de la mort. Quelle aubaine.


D'autres inconnus couraient vers nous, et commençaient à nous traîner vers....une croix...Ah, une sorte d’hôpital alors. Je comprenais pas cependant pourquoi l'autre saiyan était lui aussi emporté pour se faire soigner: c'est un danger merde!! 

HMMPH!!

J'étais pris d'un maux de tête violent...Peut-être que je devrais juste me relaxer un peu, comme je peux....

______

Du temps est passé, j'ai pu reprendre mon souffle grâce aux premiers soins qu'on m'a donné... J'ai eu le droit aussi à une bien jolie infirmière aussi. Un peu de répit sous toute ses formes, je ne dirais pas non. Karifu, Setsuka, en voyant cette infirmière, je me demandais bien ce qu'elles pouvaient bien faire sur Terre? Bon non en fait, je sais ce que Karifu ferait si elle était bien en vie, après tout, je l'ai formée. Setsuka je suis pas sûr, une énigme celle-là, ou c'est parce que je ne l'ai connu que pendant une heure ou deux.

En pensant soudainement à ces femmes, l'homme bleu est revenu et il m'adresse la parole:

"Salutation, guerrier. Je suis Poiko, l'assistant des Dieux du temps. Tu es en sécurité içi. Je conçois que tu dois être à bout de cette situation, mais il faut que je te poses quelques questions."

Des questions? Tu crois vraiment que c'est le moment de poser des questions?

"Te souviens-tu de ce qu'il s'est passé ? Tu peux nous raconter toute ton histoire si tu le veux. Nous ne sommes pas là pour te juger. Tout ce que tu nous diras pourra nous aider dans la recherche du démon."

Gros, s'il-te-plait.

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Do_i_l11

-...Ah et puis merde....Je me battais contre Garou à Satan-City parce qu'il menaçait des innocents. Malgré ma mission, je l'ai affronté parce qu'il était faible et que ça n'aurait pas duré longtemps. Ensuite....Je sais pas, je m'étais "réveillé" dans cet endroit où vous êtes venus."

Je prends un peu de temps pour respirer un coup.

-"...Quand vous avez mentionné Demigra, d'un seul coup, tout avait du sens: Pourquoi est-ce que Garou et moi étions là où il fallait pas? La réponse est parce qu'on étaient ses anciens jouets."

De mauvais souvenirs refont surface. 

-"...J'étais sur Terre quand l'ancien gouvernement des BFs et les Saiyans de l'Univers 7 se sont confrontés. Etant le Vice-Chef des forces de Police de Satan-City, j'aidais à évacuer les capitales. Puis les bombes ont explosées."

Les BFs....Cette bande de rats qui ont abandonné leur monde et ont niqué 60% de la population Terrienne...Ils perdaient rien pour attendre eux non plus...

-"...Je n'étais pas mort. Non. A la place, je m'étais réveillé dans un vieux village pourri. Nous étions un peu plus de 10. Parmi eux, il y avait mon supérieur de Sadal, Capitaine Kyabe...Et il y avait Garou. C'était à ce moment là que Demigra s'est fait connaitre. On avait tous été "sélectionnés" pour son jeu du Diable. Et il n'était pas seul. IL avait au moins une personne travaillant avec lui pour notre plus grand malheur. Garou et moi, on s'entendait pas du tout: C'était l'idiot qui pensait avoir une chance à Demigra, moi le réaliste qui savait comment tout allait se finir. Et j'avais raison. Garou et moi....Nous sommes mort le même jour."

Je saisis ma tête très soudainement, un mal de crâne infâme quand je repense à mon séjour au néant. Aprè que ce mal de tête s'en aille....je reprenais pour la dernière fois.

-"...Et parce que les coïncidences sont bien trop fun, Garou et moi nous nous sommes retrouvés à Satan-City...Et si ma théorie s'avèrent exacte....Demigra, nous a retrouvés lui aussi. Pourquoi....? J'en ai foutrement aucune idée!!

Voilà. Je peux rentrer chez moi maintenant? J'ai d'autres priorités, et je n'ai VRAIMENT plus le temps de traîner je ne sais où!!!"
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 65
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockMar 28 Jan 2020 - 21:10

“Condition?” Dit une voix masculine.
“Il a sacrément morflé, mais il est stabilisé. On retire le masque dans trois… Deux… Un…” Commença une autre plus féminine.

Une main vint saisir par réflexe celle du responsable de l’équipe médical qui s’apprêtait à retirer le masque du Saiyan, ce dernier était en train d’être soigné et ne semblait pas d’être de bonne humeur. L’énergie démoniaque commençait à émerger de son corps ce qui ne sembla pas inquiéter outre mesure la personne attaqué par la main gênante et supervisant l’opération de soin, il se contenta d’envoyer une petite baffe sur la joue du Saiyan qui eu pour effet de retirer le masque, comme si l’on tapait un vulgaire moustique sur son épaule. Enfin... "Petite" était de quoi être audible jusqu'à Poiko et Scalio.

“Non mais.” Dit finalement alors satisfait et légèrement irriter le Docteur.
Désormais Bardock était enfin de nouveau… Bardock. Libérer du masque qui lui avait volé sa liberté qu’il pourrait enfin utiliser à son réveil.
En attendant, l’Infirmière était toujours en train d’apposer ses mains sur le torse et plus particulièrement sur l’armure lourdement endommagé du Saiyan avec une certaine… Insistance dans son regard. C'était elle qui depuis son arrivé avait soigné grâce à un petit pouvoir qu'elle possédait.
Le Docteur reprit, commençant à retirer les bretelles restantes de l’armure.
“On va le débarrasser de ça, c’est en trop mauvais état de toute manière pour lui être utile désormais.”
“Bien Docte…. Whoooouaou.”

L’Infirmière avait commencé à répondre quand elle se stoppa en découvrant le torse nue du Saiyan, et visiblement elle n’était pas déçu du résultat, le Docteur quand à lui se contenta de simplement lever les yeux au ciel avant de dire.
“Je ne lui retirerait pas son caleçon.”
Il demanda sur un ton bien plus curieux et plutôt amusé.
“Votre score?”

L’Infirmière le regarda avec un petit regard coquin avant de dire à voix basse.
“Vingt sur vingt. Vous êtes sûr pour le caleçon?”
“Certains, Infirmière Natalie, vous êtes peut-être l’une des meilleurs du coin, mais… Garder vos… Hum.. Envies pour vous s’il vous plaît. Je ne veux pas d’un autre Samedi.”
“Bien Docteur.” Dit-elle avec un petit regard amusé et continuant de dévorer le père de Kakarrot.

Ce fut d’ailleurs à ce moment là que le Saiyan commença à se réveiller.
La première chose qu’il constata était que visiblement les gens autour n’étaient pas des ennemies… Pour changer.
La seconde chose était qu’il était torse nue. Enfin, même complètement nue sauf son sous-vêtement.
La troisième était que cette infirmière le mettait… Mal à l’aise.
“Prenez votre temps… Vous êtes en sécurité ici... “ Commença alors le Docteur. Il s’apprêtait à continuer quand son patient le coupa.
“Ouais bien sûr. Vous allez me dire où je suis, qui vous êtes, et où est mon armure.”
“Coton City, Docteur LaMalle et mon assistance Natalie, et votre armure était trop endommagé… Hum... “

Il regarda alors Poiko qui était un peu plus loin, lui faisant signe que s’il avait des questions à poser au Saiyan, le moment était venu.
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 857
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Final Spirit Cannon | Anamorphose
Techniques 3/combat : Full Counter | Union Scindée
Techniques 1/combat : Final Explosion

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockMar 28 Jan 2020 - 22:46
Nous faisions face à une situation désespéré, face à face avec un être plus terrible encore que Zamasu. Bien que je ne pouvais les quantifiés correctement, ses pouvoirs semblaient d'un niveau absolument stratosphérique compte tenu de ce que nous avions à lui opposer. Cependant, Kaito Shan avait récemment atteint une forme toute aussi remarquable, la représentation divine de la puissance Saiyan. Peut-être avions-nous une chance après tout, Odo pouvait également revenir à tout moment, nous apportant une aide certaine face à un tel adversaire. Si la force que je représentais de notre côté pouvait s'avérer dérisoire, mes récentes prouesses techniques pouvaient bien le surprendre sur une ou deux offensives... C'était déjà ça de prit. Déversant cette colère toute nouvelle à l'égard de son comportement, je fini par laisser éclater mon irritation à travers une tirade rancunière.

Soudain, je sentais de nouveau l'atmosphère se distendre l'espace d'un instant... Non, je reconnaissais cette sensation. Avant même de pouvoir protester, je me retrouvais dans la salle de soin de Conton-City, croisant à peine le regard inquisiteur de Kaito Shan avant qu'il ne disparaisse à nouveau. Ainsi m'avait il écarté de la situation, si rapidement après m'avoir pourtant convoqué lui même. Complètement abasourdi par sa réaction, associant presque son geste à une véritable trahison, je restais immobile un long moment en tâchant de me convaincre qu'il avait agit pour une raison valable. J'en tremblais, aucune justification ne me venait en tête, me prenait-il donc pour un simple trouble-fête ? Finalement, déglutissant difficilement en ravalant ma fierté, je détendais mes muscles en délaissant ma forme dorée, soulageant les infirmiers et les patients alentours de cette pression énergétique. Je grimaçais, relevant la tête rapidement balayant la grande salle du regard. Le voilà !

"Poiko ! Dépêches-toi de me ramener là-bas, Kaito a fait une grave erreur en me mettant à l'écart, ce taré pourrait bien le blesser grièvement si il lui fait face seul !"

Je m'étais approché d'un pas hâtif en direction du Kaio, l'agrippant par le col en le soulevant de la chaise sur laquelle il s'était adossé. Plus par effet de persuasion que par menace, je m'emportais de nouveau et déversais mon anxiété sur le disciple de mon maître. Pourtant, aussi exemplaire dans sa conduite que ne l'était son enseignant, Poiko posa simplement sa main sur la mienne pour me faire lâcher prise. Son regard ambré inspirait une véritable sérénité, sentiment qui me traversait de par en par à ce simple contact visuel. Les traits de mon visage se détendaient, tout comme ma poigne autour de son vêtement. Je me résignais enfin, détournant simplement la tête en guise d'excuse, pour finalement poser mon regard sur le Saiyan que l'apprenti bleuté avait sauvé d'un bien funeste destin.

"Je suis rassuré de te voir en relativement bon état... Ce dieu de malheur à bien de la chance que son attaque ait échoué, car jamais je n'aurais pardonné que l'on prenne la vie de l'un des miens juste sous mes yeux. Je... Erf', je te laisse reprendre tes marques. Les gens ici sont plutôt bienveillant, tu es entre de bonnes mains. Les divinités de ce coin ne sont pas aussi malsaines que les autres. Je serais dans le coin si tu veux causer, j'ai pour ma part pas mal de questions à te poser, j'espère que tu m'accorderas un peu de ton temps avant de repartir."

Ceci dit, j'accordais un dernier regard à Poiko, le remerciant sans mot dire pour l'attention qu'il portait à mon camarade. Puis, je tournais les talons, rejoignant simplement la sortie pour retrouver l'air pur de la cité du temps.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockMar 28 Jan 2020 - 23:24



Ainsi, les pauvres victimes de Demigra venaient d'être rassembler au même endroit. Voilà quelque chose qui devait largement apaiser les craintes de Kaito et Chronoa... Néanmoins, il manquait toujours Garou. Espérons que Mark II ramène ce pauvre homme dans sa temporalite originelle. Et ce n'était pas sûr du tout ! Personnes n'avaient eu le temps de lui dire quelque chose qu'il avait déjà disparu au travers du temps.

Poiko, toujours présent auprès de Scalio, commençait enfin à en apprendre un peu plus sur ce policier. Il semblait avoir vécu des choses épouvantables. Si seulement la Time Patrol avait pu voir ce qu'il se trâmait à ce moment... Malheureusement, certains endroits étaient tellement soumis aux ténèbres qu'ils pouvaient brouiller les radars de la crypte du temps. Si c'était aussi facile, il n'y aurait probablement plus de Demigra à cet instant précis. Mais ce n'était pas le cas...

Écoutant l'histoire de Scalio, même Poiko se rendait compte que parfois les choses ne pouvaient être aussi simple. "Tu m'en vois navré... Je te remercie de m'avoir compter ton périple, même si il était douloureux. Je comprends également que tu veuilles partir le plus vite possible, mais dans ton état ce n'est pas possible. Tu es encore trop amoché. Nous te renverrons quand tu auras retrouvé tes pleines capacités et que nous soyons sûr que tu ne risque plus rien. Demigra a tendance a attaqué les mêmes personnes plus d'une fois... Si nous te laissons repartir, tu risques de servir encore une fois de jouet à ce démon. Et je pense que ce n'est pas ce que tu désire. Quand Kaito sera de retour, il te dira ce qu'il suivra pour toi. Mais ne t'en fais pas, il s'agit d'un être d'une grande sagesse." Ce n'était pas la première fois que Poiko affirmait la sagesse de son confrère. Et il savait que ce dernier ferait tout pour le bien-être de Scalio et Bardock...

Boneco venait également d'arrivé, et Kaito repartait d'ailleurs aussitôt. Que s'est-il passé ? Si il ramenait aussi vite Boneco, c'est qu'il avait dû faire quelque chose de très dangereux. Ainsi, le disciple en art martial de Kaito avait pris le disciple divin par le cole. Il était furax... Et souhaitait y retourné. Mais ce n'était pas aussi simple. Poiko n'irait pas à l'encontre de son mentor... D'un simple regard, le Saiyan devait avoir compris. Il devait se calmer, et faire confiance à son maître...

Il n'agissait pas sur un coup de tête. Du moins, plus maintenant... Boneco s'était tourner vers Scalio, papotant unpeu avec. Au moins, ce dernier ne devait pas se sentir trop seul. Le regard de Boneco semblait tout dire, et d'un sourire, le Dieu lui avait répondu. Cette fois, un autre homme venait de se réveiller. Regardant Scalio, il reprit la parole.

"Je m'absente quelques instants. Ne t'en fais pas, tu es entre de bonnes mains. Si besoin est, rejoins Boneco. Il s'occupera de toi et te fera visité la ville. Mais évite de trop forcé." De plus que les soins offerts a Scalio comporté une perfusion pour lui offrir une récupération parfaite. De ce fait, autant qu'il fasse attention à lui... Se dirigeant cette fois vers Bardock, le divin se posait a ses côtés, observant ce sinistre masque posé sur la table de chevet.

"Bardock c'est ça ? Enchanté de te rencontré, je suis Poiko. Un assistant des maîtres du temps. Tu es ici à Conton-City, en parfaite sécurité. Te souviens-tu de ce qu'il s'est passer ? Peux-tu me raconter ton histoire ?" Disait-il, apportant au père de Son Gokû un café chaud. Au moins, il pourrait parler sans avoir la bouche sèche... Quelle était l'histoire de cet homme ? Et surtout... Serait-il apte à parler ?

Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 348
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockMer 29 Jan 2020 - 19:37
 

 J'avais fini de raconter mon périple chez Demigra, l'autre me regardait avec ses yeux de merlan frit...Au moins ce sont de beaux yeux. 

-"Tu m'en vois navré... Je te remercie de m'avoir compter ton périple, même si il était douloureux.

-Non, non, non. Ne perdez pas de temps à vous apitoyer sur mon sort quand j'ai possiblement vécu pire que...hum. Ma mort. Sortez moi de là, je n'ai vraiment pas de temp-

-Je comprends également que tu veuilles partir le plus vite possible, mais dans ton état ce n'est pas possible. Tu es encore trop amoché. Nous te renverrons quand tu auras retrouvé tes pleines capacités et que nous soyons sûr que tu ne risque plus rien. Demigra a tendance a attaqué les mêmes personnes plus d'une fois... Si nous te laissons repartir, tu risques de servir encore une fois de jouet à ce démon. Et je pense que ce n'est pas ce que tu désire.

-MAIS.JE.M'EN.BRANLE.DE.CE.QU'IL.PEUT.M'ARRIVER!! CE N'EST PAS LE PUTAIN DE PROBLÈME!! SI DEMIGRA ME VEUT, IL VA SE MANGER UNE POIRE DANS SA GUEULE ET C'EST TOUT!!"

Je faisais mine de gueuler, mais je ne gueulais pas en fait, je baissais largement d'un ton, tout en essayant de mettre en évidence le fait que je suis on ne peut plus sérieux. Aussi pour pas gêner les gens à l'hôpital.

-"Quand Kaito sera de retour, il te dira ce qu'il suivra pour toi. Mais ne t'en fais pas, il s'agit d'un être d'une grande sagesse.

-Mais merde, je parle à un mur ou bien? Je m'en fiche qu'il soit un dieu de je-ne-sais-quoi, j'espère sérieusement que vous ne vous êtes pas mis en tête que j'allais faire ce que vous dites au doigt et à l’œil juste parce que vous m'aviez sauvé! Plus qu'autre chose, vous me deviez bien ça après nous avoir laissés aux griffes de l'autre salopard de Demig-"

 A ce moment-là une distortion dans l'air s'était fait sortir, et y sort le saiyan nommé...Boneco il me semblait avoir entendu? Il a foncé direct sur Poiko pour lui parler en urgence:

"Poiko ! Dépêches-toi de me ramener là-bas, Kaito a fait une grave erreur en me mettant à l'écart, ce taré pourrait bien le blesser grièvement si il lui fait face seul !"

Huh, il a l'air d'être du type au sang chaud. Il me rappelle Ginger... Le genre de gars avec de la passion quand on parle morale, convictions, mais qui est aussi un vrai chouette type. Cependant, ce "Poiko" l'a calmé juste avec son regard. Le Boneco s'est détourné du Poiko pour me regarder moi.

"Je suis rassuré de te voir en relativement bon état... Ce dieu de malheur à bien de la chance que son attaque ait échoué, car jamais je n'aurais pardonné que l'on prenne la vie de l'un des miens juste sous mes yeux. Je... Erf', je te laisse reprendre tes marques. Les gens ici sont plutôt bienveillant, tu es entre de bonnes mains. Les divinités de ce coin ne sont pas aussi malsaines que les autres. Je serais dans le coin si tu veux causer, j'ai pour ma part pas mal de questions à te poser, j'espère que tu m'accorderas un peu de ton temps avant de repartir."

Bah il va pas me laisser en placer uen à ce rythme. Cependant, il faut que je le fasse redescendre sur Terre.


[Conton-City] Mission à moitié réussite. Sorry_10

J'avais pris le temps de retirer ce qu'il restait de ma chemise, et je me dépoussiérais et j'épongeais le sang que j'avais accumulé sur ma personne. Je vois bien sa réaction, et par peur de m'être mal exprimé j'ajoute:

-"Ah mais ne prends pas ça contre toi. Certes j'ai eu une mauvaise première impression des Saiyans de cet univers, mais je suis pas aussi étroit d'esprit que tout les Saiyans ici sont des cons. Ma cadette, Karifu, est un très bon exemple d'une Saiyan qui serait digne des Saiyans de ma planète Sadal! Je pourrais la considérer comme une...sœur...d'armes, comme mon supérieur, Capitaine Kyabe."

J'étais vraiment...fier, j'ai peut-être bafoué l'honneur du blason que je représente...Mais je fais de mon mieux. Papa serait fier de voir que je continue de faire du mieux que je peux, qu'importe là situation. Mais ces pensées me rendant légitimement joyeux sont rebutées par Poiko qui reprend là parole: 

-"Je m'absente quelques instants. Ne t'en fais pas, tu es entre de bonnes mains. Si besoin est, rejoins Boneco. Il s'occupera de toi et te fera visiter la ville. Mais évites de trop forcer.

-HEY!!! DANS 30 MINUTES!! ... C'est le temps que je nous accorde pour récupérer, mais les vies de mes putains de concitoyens sont en danger!! Je n'ai pas de temps à perdre à disparaître alors qu'ils ont du mal à me faire confiance, en plus du fait que je suis un Saiyan!! Me faites pas ce coup là....s'il-vous-plait."

Il s'en est allé. Réponds-moi au moins sac à foutre.

-"Aaaahhh.....Satanés "Dieux", tch."

Je pousse un gros soupir, ces Dieux putain.... C'est ce que je disais, ils font ce que bon leur semble, écoutent ce qu'on leur dit SI ils en ont envie....Eh merde quoi, si vous voulez pas un minimum de communication, ne vous impliquez pas avec nous aussi, ce serait pas mal. Putain. En plus je peux même plus dire que je usis athée, vu que ces connards existent pour de vrai! Jusque là je ne peux pas même plus les rejeter merde....Ah merde, je suis ptet gênant là pour le coup, je me retourne pour faire face à Boneco. Je l'observe deux secondes puis j'étends ma main droite en sa direction.

-"...Bon et bien...Je suis le Chef des Forces de la Police de Satan-City sur Terre, Scalio. Enchanté de faire ta connaissance...Boneco, il me semble?"

J'ai vraiment oublié, mais il est vrai que ce type est littéralement un mancho, comment est-ce que ça lui est arrivé?...

"Si ça te gênes pas, j'aimerai au moins suivre son conseil et aller faire un tour. Je répondrai à tes questions si ça te chantes, même si j'aimerai d'abord te demander pourquoi il te manques un bras...si ça ne te déranges pas?"
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 65
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockMer 29 Jan 2020 - 22:52
“Parfaite sécurité hein?” Répondit avec un certain sarcasme en pointant de son pouce l’Infirmière qui continuait de l’observer avec une grande insistance.
Retirant alors d’un coup sec la perfusion en train de se faire, il se leva. Il était Saiyan et n’avait pas besoin d’être traité comme un faible. De plus, les soins lui avait déjà permission. de retrouver ses forces, ce qui s’expliquait par le don de l’Infirmière aux yeux dévoreurs.

Faisant craquer sa nuque, puis ses mains. Il commença alors à inspirer et l’atmosphère changea rapidement, son irritation était tellement dense que l’on pouvait presque la toucher à pleine main. Main d’ailleurs qu’il utilisa pour saisir la tasse de café.
“D’abord je veux une nouvelle armure. Ensuite vous allez d’abord me dire clairement où je suis car votre Coton-City ne me parle absolument pas, ensuite vous allez enfin me dire comment je suis arrivé ici et comment vous m’avez visiblement aidé à me débarrasser de ce masque. Et peut-être qu’ENSUITE je vous dirais ce dont je me souviens,. Car autant vous prévenir direct, la seul raison pour laquelle je n’ai pas encore fait sauté cette endroit c’est parce que vous êtes visiblements amicaux et m’avez sauvé de ma situation. Et j’aimerais vous prévenir également que je suis déjà au bord de l’explosion et que je n’aurais aucun scrupule à vous battre à mort s’il le faut pour savoir où je suis.”

Il renifla alors la tasse de café avant d’en boire une gorgée et étrangement se sentit déjà un peu mieux après.
“Bon, peut-être battre à mort tout court ni faire sauté l'endroit. Mais je ne dirais rien tant que j’aurais pas de vrai explication sur où je suis et comment.”
Son ton était resté sérieux, et ses intentions étaient clairs. Des explications serait d’abord de mise visiblement pour calmer le père de Kakarrot. Si l’adage Tel Père, Tel Fils existait. Il ne s’appliquait pas ici sur ce genre de situation, Bardock étant un Saiyan de l’Univers 7 avec son caractère assez trempé.
D’un trait, il vida la tasse de café et la tendit à Poiko, lui signalant qu'il attendait des réponses désormais. Continuant de garder un œil sur l’Infirmière qui avait désormais sortie un discret appareil photo...
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 857
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Final Spirit Cannon | Anamorphose
Techniques 3/combat : Full Counter | Union Scindée
Techniques 1/combat : Final Explosion

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockVen 31 Jan 2020 - 0:18
J'attrapais la main de celui qui ne se disait "pas" des miens, chose que je comprenais rapidement lorsqu'il relevait n'avoir pas eu bonne impression des Saiyans de "cet univers". Je faisais donc face à un compère non pas voyageur du temps, mais bien plus encore. Ses mots, malgré le poids que je ressentais à travers eux, m'étaient tout de même agréable. En effet, cet homme me révélait plusieurs nom, appartenant vraisemblablement à d'autres de nos confrères et consoeurs. Tandis que je peinais à dissimuler ce sourire en coin, le guerrier balafré s'exclamait en prévenant Poiko qu'il ne comptait pas s'éterniser ici, révélant dans le même temps qu'il avait de nombreux semblables à protéger. Toujours aussi impassible, le disciple de Kaito ne frémissait pas, enregistrant certainement l'information sans pour autant réagir face à l'excitation du Saiyan. Ce dernier laissait s'échapper un long soupir, avant de me toiser à nouveau.

"C'est moi qui suis ravi, Scalio. C'est bien ça, Boneco est le nom que l'on m'a donné sur Terre, le seul dont je me souvienne. Je suis surpris d'apprendre que tu agis toi même sur la planète bleu, en tant que policier qui plus est ! Enfin, par les temps qui courent cette planète à plus que besoin d'un tel défenseur. Je suis soulagé qu'elle et ses habitants puissent compter sur l'un des nôtres."

Si j'avais eu grand mal à me décider de quitter la Terre pour rejoindre Vegeta, il y a quelques jours de cela, mes craintes venaient tout bonnement de s'estomper.

"Je comptais bien prendre l'air, en effet. J'imagine que tu peux marcher ? Ces combats ont dû t'endurcir après tout, et je sais de quoi je parle."

J'attendais donc un instant qu'il se redresse, prenne les affaires dont il avait besoin, avant d'ouvrir la marche pour rejoindre la sortie de l'infirmerie.

"Ah, oui, mon bras. C'est là la marque la plus flagrante de ma rencontre avec ces "dieux" qui se pensent tout puissant. La première fois, pour être exact. L'un d'entre eux, un dénommé Zamasu, s'était attaqué à la Terre ce jour là. Soi-disant pour nettoyer le monde des mortels, purger le mal qu'ils représentaient. Une folie bien commune à ces êtres divins, visiblement. Il était accompagné d'une autre déesse, ou quelque chose dans le genre, une femme-plante qui semblait se retrouver dans le discours du dieu décérébré. Je m'étais opposé à eux, bien plus faible à l'époque, et c'est la demoiselle qui m'a finalement arraché le bras au cours de notre affrontement. C'est cette même journée que j'ai rencontré Kaito Shan, un demi-dieu aux origines Saiyans, m'ayant alors sauvé et pris sous son aile. Quoi qu'il en soit, bien que l'on puisse me proposer des soins, je tiens à préserver cette marque de mon incompétence tout le temps qu'il faudra, jusqu'à ce que je puisse obtenir ma revanche et vaincre les responsables."

Et des dieux mauvais, j'en avais rajouté à ma liste depuis. En réalité, rares étaient ceux aussi sage que Chronoa, Kaito, ou encore Poiko. Il devenait de plus en plus difficile de croire qu'ils représentaient une force bienfaitrice, bien au contraire. La rancoeur que j'entretenais à leur égard s'était grandement développé, et je ne pouvais m'empêcher de penser à celui que Kaito avait décidé d'affronter seul.

"Je ne sais pas comment tu t'es retrouvé là-bas, devenu la cible de cet homme au pouvoir de destruction anormalement élevé, mais il est clair que quelque chose de mauvais se trame du côté de ces dieux. La situation semble leur échapper, si bien d'ailleurs que beaucoup trop des "mortels" que nous sommes se retrouvent mêlés à leurs affaires. Tout comme toi, j'ai un peuple à protéger, à qui prêter ma force, mais j'ai bien l'impression que cet objectif ne pourrait être atteint qu'après avoir réglé ces problèmes de dieux sournois. J'ai la conviction que nous avons notre rôle à jouer, car si quelqu'un devait un jour s'opposer aux sombres desseins des dieux, ce ne pourrait être qu'un mortel."
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockVen 31 Jan 2020 - 3:16
Les mortels étaient de biens étranges spécimens... Ils étaient courageux, mais parfois suicidaire. Poiko avait grandement du mal à les comprendres. Mais l'assistant du Dieu du temps ne semblait pas pour autant lâcher l'affaire, loin de là. Kaito était parvenu à sauver ses gens, ce n'était pas pour les abandonnés à leurs sorts par la suite !

Scalio semblait vraiment vouloir partir, mais son état et les évènements actuels l'en empêcher. Il ne pouvait pas reprendre sa vie du moment que les choses ne se soient pas unpeu calmer. Et... C'était loin d'être le cas. Poiko s'approchait donc de Boneco avant que celui-ci ne s'en aille. "Boneco, pourrais-tu expliquer à Scalio les conséquences d'un changement temporel s'il te plaît ? Je dois aller voir Bardock. Je te laisse t'en occuper."

Si Kaito lui faisait confiance et le formé également, c'est que cet homme savait ce qu'il faisait. Du coup, Poiko était parti voir Bardock, rassuré que Scalio se trouve entre de bonnes mains... Du moins, une bonne main. La conversation avec le second saiyan était unpeu plus difficile, ce dernier ne voulant pas répondre aux questions avant d'avoir eu ses réponses.

"Je comprends tout à fait. Conton-City est la cité du temps. Le repaire de la patrouille du temps. Ici, nous veillons à ce qu'il n'y ait pas de changement temporel pour éviter la mort de trilliards de personnes... Un seul changement pourrait provoqué une chaîne d'évènements catastrophiques. C'est le Dieu du temps Kaito Shan qui vous a sauvé d'une mort imminente. Et ce masque... Il ne fonctionne pas correctement ici. L'énergie démoniaque est plus faible lorsquelle n'est pas en présence d'un Dieu démon. De plus, la pureté de cet endroit a facilité les choses en achevant les derniers résidus."

Bardock ne semblait clairement pas également vouloir rester ici. Mais il n'avait pas le choix. De ce fait, Poiko lui en expliquerait la raison. Pour l'armure, le Dieu bleului en avait recrée une de couleur verte et noir. Dans les parchemins originaux, il était mentionner avec cette couleur. Ne donnant pas de réponses à ses menaces, Poiko allait continué, un nouveau café a la main.

"Alors... Accepteriez-vous de me compter votre histoire ?... Un café ?"
Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 348
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockSam 1 Fév 2020 - 14:44
[Alors est-ce qu'on peut peut-être changer l'ordre de posts? Genre Poiko > Bardock > Scalio > Boneco? Ou bien si vous préférez un autre ordre?]

"C'est moi qui suis ravi, Scalio. C'est bien ça, Boneco est le nom que l'on m'a donné sur Terre, le seul dont je me souvienne. Je suis surpris d'apprendre que tu agis toi même sur la planète bleu, en tant que policier qui plus est ! Enfin, par les temps qui courent cette planète à plus que besoin d'un tel défenseur. Je suis soulagé qu'elle et ses habitants puissent compter sur l'un des nôtres."

Heh, "défenseur" hein?.... Ouais, si je ne m'étais pas mangé des bombes dans la gueule, j'aurai peut-être fait plus de ça. Ça et....la situation dans les métropoles ne sont sérieusement pas bonnes. Et puis même, rien ne serait arrivé si il y avait eu de "vraies" négociations en premier lieu.

"Je comptais bien prendre l'air, en effet. J'imagine que tu peux marcher ? Ces combats ont dû t'endurcir après tout, et je sais de quoi je parle.

-Yup, contrairement à ce que certains veulent croire, je peux marcher. Bien respirer aussi. Et bon, s'endurcir...Je n'ai fais que ça dans ma vie. Du coup, pour ton bras....?

-Ah, oui, mon bras. C'est là la marque la plus flagrante de ma rencontre avec ces "dieux" qui se pensent tout puissant. La première fois, pour être exact. L'un d'entre eux, un dénommé Zamasu, s'était attaqué à la Terre ce jour là. Soi-disant pour nettoyer le monde des mortels, purger le mal qu'ils représentaient. Une folie bien commune à ces êtres divins, visiblement. Il était accompagné d'une autre déesse, ou quelque chose dans le genre, une femme-plante qui semblait se retrouver dans le discours du dieu décérébré. Je m'étais opposé à eux, bien plus faible à l'époque, et c'est la demoiselle qui m'a finalement arraché le bras au cours de notre affrontement. C'est cette même journée que j'ai rencontré Kaito Shan, un demi-dieu aux origines Saiyans, m'ayant alors sauvé et pris sous son aile. Quoi qu'il en soit, bien que l'on puisse me proposer des soins, je tiens à préserver cette marque de mon incompétence tout le temps qu'il faudra, jusqu'à ce que je puisse obtenir ma revanche et vaincre les responsables.

-Huh. Ta première rencontre avec les dieux c'est terminée avec un bras en moins? T'en as eu de la chance. Moi c'était Démigra, et...
J'ai été tué à cause de son putain de "jeu"."

Je laisse un silence planer pendant que je m'avance un peu plus loin de Boneco. Quelque chose me dérangeais dans son discours.

-"Et puis pour ton bras? Mec, ça sert à rien de rester manchot. Tu ne te venges pas avec un bras, tu te venges en faisant bouffer le bras de celui qui te l'a arraché. Brutal? Oh oui. Mais c'est œil pour œil, dent pour dent. Certes, les Saiyans de Sadal ont une idéologie plus pacifiste, surtout à l'échelle universelle. Mais nous participons quand même à de nombreux conflits qui ne nous concernent pas, en tant que Peacekeepers. Et le problème, c'est que tout le monde ne va pas tolérer nos actions. Des fois, du sang, de la cruauté est nécessaire pour mener à bien une opération, une bataille, une guerre, et les ennemis, ça ils l'ont bien compris, parce que c'est un des seuls moyens de nous mettre à terre... Mais si ton ennemi a le malheur de faire preuve de cruauté envers toi ou tes amis...Il n'y a plus de moralité, plus aucun chaîne qui te retiens, tu veux juste buter un fils de pute!!
...

Désolé si j'inspire pas la moralité quand je te dis ça Boneco, mais crois moi, j'ai fait mon lot de guerres, j'ai vécu pas mal de choses qu'un être vivant ne devrait pas avoir à subir et je suis bien jeune encore. Je gardais la tête haute. J'essayer de cacher nombres de mes problèmes par le biai de l'humour, j'aimais pas être quelqu'un de triste avec qui traîner...
J'étais un chef d'une escouade d'éclaireurs, les membres de mon équipe actuelle ne sont certainement pas les seuls que j'ai du former, j'ai perdu pas mal de mes potes...

Mais je faisais de mon mieux, toujours.

 Excuses cette tangente , ce que je veux dire, c'est que c'est VRAIMENT admirable de garder cette volonté de faire du bien, de maintenir ton honneur, et ta fierté malgré tout ce qu'on te balances dans la gueule... Mais ça ne pourra pas tenir quand la situation devient trop grosse pour toi. Ta fierté te feras plus de mal que de bien, surtout si tu veux continuer de vivre. Ton honneur ne voudra rien dire quand tu mourras. Tu veux ta revanche? Tu te prends un nouveau bras, qui sera toujours une marque profonde de ton incompétence, et tu leur fait bouffer leur dents avec ta dite incompétence. Ce nouveau bras, il te dira de continuer de l'avant.
Manchot, tu finiras par répéter l'histoire. 
...
Fait pas le con Boneco, c'est pour ton bien. Regardes-moi, à peine revenue des morts hier, et je me retrouve déjà hanté par mon passé et dans une situation qui me dépasse entièrement..."

Encore une autre pose. Je ne sais pas ce qui m'a pris. J'ai parlé à Boneco comme si il était un énième rookie à former, un rookie qui parlait avec la passion certes, mais naïf sur d'autres point. Si il peut garder cette attitude tout le long de sa vie, good, mais faut redescendre sur terre. Si perdre son bras ne l'avait pas fait, alors il fallait que quelqu'un le lui fasse comprendre. A en juger par son Ki, ce Boneco....est plus puissant que moi. Un jeune homme aussi prometteur ne peut pas se permettre de s'handicaper pour une raison stupide. Pourvu qu'il le comprenne...

-"...Je ne sais pas comment tu t'es retrouvé là-bas, devenu la cible de cet homme au pouvoir de destruction anormalement élevé, mais il est clair que quelque chose de mauvais se trame du côté de ces dieux. La situation semble leur échapper, si bien d'ailleurs que beaucoup trop des "mortels" que nous sommes se retrouvent mêlés à leurs affaires. Tout comme toi, j'ai un peuple à protéger, à qui prêter ma force, mais j'ai bien l'impression que cet objectif ne pourrait être atteint qu'après avoir réglé ces problèmes de dieux sournois. J'ai la conviction que nous avons notre rôle à jouer, car si quelqu'un devait un jour s'opposer aux sombres desseins des dieux, ce ne pourrait être qu'un mortel."

-Faudrait être aveugle pour pas s'en rendre compte. Depuis les événements sur Terre, il y a quelque chose de terrible qui se trame, et Demigra était une cause évidente de ça. Maintenant, on a énervé un Dieu de la Destruction qui a possiblement envie de nous dégommer nous tous, cet univers, même le miens! Les Dieux n'en on rien à foutre de nous, ils nous utilisent comme des pantins si nous sommes légèrement intéressants, nous liquides comme des mouches sans raison....Hey, moi je croyais que les Dieux devaient juste nous surveiller de haut, qu'est-ce que c'est que cette histoire de Dieu-Empereur aussi là?! 
Franchement, dès que je serais rétabli, j'essayerai de partir, parce qu'il me faut sérieusement une bonne raison de rester ici et de continuer à m'impliquer davantage avec eux.

Parce que mec. Nous ne sommes pas des leurs. Nous ne sommes pas comme eux. Réponds-moi honnêtement: Qu'est-ce qu'on fout encore ici?"
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 65
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockSam 1 Fév 2020 - 15:59
Le Saiyan regardait Poiko avec les yeux grands ouverts et resta comme ceci quelques secondes après que le Dieu ai terminé son récit. Pour Bardock cela faisait quand même pas mal de chose, Patrouille du Temps, Dieux, Dieu du Temps, Démon…

“Soit vous me dite la vérité et c’est… effrayant.” Commença t-il en regardant vers le sol. Sa main venant machinalement serrer le bandana rouge lui serrant la tête, et fut brièvement rassuré de toujours pouvoir le sentir.
“Soit j’ai trop bu d’alcool et je suis en plein coma éthylique en train de délirer dans mes rêves... Ce serait pas la première fois.” Dit-il alors plus pour lui-même, comme pour vérifier sa théorie. Le père de Kakarrot s’infligea un coup de poing en plein ventre qui fut à peine stopper par l'armure qui désormais n'était rien de plus qu’un habit qui n’offrait plus grand chose en matière de protection, il n’en avait pas véritablement pris conscience mais le guerrier Saiyan avait déjà dépasser le plafond de l’ancienne élite. Et ce à un niveau qu’il ne soupçonnait même pas.

“Ok… Admettons que je crois tout ce que vous me dite. Admettons que je ne suis pas devenu fou pour une raison X ou Y… Et vue la quantité de merde que j’ai subi ces derniers temps c’est pas quelque chose d’impossible.”

Il poussa un petit soupir avant de finalement se lever du lit et commença à s’étirer le corps pour relâcher la tension accumulé par son corps, plusieurs craquement pouvait se faire entendre à travers le couloir. Et au bout de quelques instant le Saiyan fut satisfait du ressenti dans son corps.
“Bon, en gros ce qu’il s’est passé de mon côté c’était sur Végéta… Enfin la Végéta original. J’y affrontait un Yoshi Namékien, puis un type à la peau bleu un peu comme vous mais avec une tenue rouge est apparu. J’étais déjà un peu faible a cause de mon combat contre le Namékien, donc j’ai pas pu lui faire grand-chose. Il m’a emporter via une espèce de portal et c’est à peu près tout.
Derrière j’ai que de bribes de souvenirs… Surtout des gens que visiblement j’extermine mais j’ai aucun contrôle.”


Il se frotta alors les yeux tentant de chercher des informations qui pourrait se révéler utile.
“Cela se passait à divers endroit, j’en reconnais aucun. L’autre truc est que le type qui m’a mis K.O. était accompagné par une autre personne… Mais je serais bien incapable de dire qui ça serait. Femme ou Homme… Si c’est une espèce qui fonctionne comme ça pour commencer. Mais je sais que c’est cet enflure qui m’a foutu ce masque sur la tronche.”

Il regarda alors droit dans les yeux Poiko, continuant d’un ton légèrement plus énerver.
“D’ailleurs si vous retrouvez ces enflures. Je veux en être, j’ai quelques compte à régler avec cet enfoiré.”
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockDim 2 Fév 2020 - 0:57
Il semblait que notre cher Bardock avait du mal à croire les histoires de Poiko... Malheureusement, il ne mentait pas. Ce dernier avait véritablement été sauver des griffes d'un Dieu démon de manière juste et précise. Il y avait tant de choses également que la patrouille du temps défend que c'en était également impensable pour un homme externe aux affaires du temps. Mais cette fois, c'était au tour du père de Kakarotto de parler. Celui-ci allait raconté son histoire... Et elle n'était pas longue du tout. Comparé à Scalio, cela ne voulait dire qu'une chose. Poiko était pris d'une véritable secousse... Depuis combien de temps ce pauvre homme était-il sous l'emprise des Dieux démons ?

Pour la première fois, il ne savait pas quoi dire. La vie de cet homme avait été voler... Purement et simplement. Les démons semblaient énormément attacher à lui et il avait massacré bons nombres d'individus sous leurs ordres... Poiko n'en revenait pas. Entre temps, Bardock semblait en revanche très partant pour remettre une correction à ses Dieux démons. "Eh bien, nous cherchons toujours des guerriers volontaires. Vous pourriez rejoindre la patrouille du temps si vous voulez. En attendant de les affrontés, vous pourrez leurs mettre des bâtons dans les roues, histoire de les agacés pour les forcer à se montrer ?" Voilà l'idée qu'il avait eu en proposant ce travail à Bardock.

Il y avait bien des manières de régler un conflit et d'obliger l'ennemi à sortir de sa tanière. Celle-ci semblait être la plus évidente... Mais voilà qu'un second frisson parcourait Poiko. Beaucoup plus violent que le précédent. Il se levait de sa chaise, les yeux grands ouverts... Quelque chose n'allait pas. "P... Poiko..." Comme un appel à l'aide venant de Kaito, ce dernier venait de ressentir un froid ahurissant. "Je suis navré Bardock. Nous reprendrons la conversation plus tard... Quelque chose de grave s'est produit. Réfléchissez à ma proposition." Il disparaissait directement, partant chercher l'homme qui l'avait sauvé... Et sa maîtresse.
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 65
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockDim 2 Fév 2020 - 1:25
“Leurs mettre des bâtons dans les roues? Mon gars je ferais bien plus que ça.” Dit avec un petit sourire le Saiyan tout en croisant les bras.
Il regarda alors brièvement par la fenêtre  et constata la ville à l’extérieur, voyant voler des personnes portants des armures de combats similaire à celle des Saiyans, et tel un brillant scientifique, il comprit rapidement que certains étaient assurément des combattants pour cette Patrouille du Temps.
“Tsé, qui sait. Je pourrais p’tête apprendre deux-trois trucs à vous et vos combattants. Mais je dois y réfléchir un peu...” Dit alors d’un petit air vantard le Père de Kakarrot.

Le pire était qu’il n’avait pas forcément tort, Bardock était au départ un combattant de caste inférieur, un simple soldat de base dont la puissance était dérisoire en comparaison des autres… Et il avait survécu jusqu’au jour où Freezer entra personnellement dans la danse. Vainquant à lui seul une troupe d’élite mener par Dodoria, survivant à ce dernier et trouvant l’énergie nécessaire pour se frayer un chemin à travers une armée complète.
Et derrière encore il avait eu l’occasion de prouver ses capacité en ridiculisant certains prétendu soldat de l’armée Saiyan moderne…
Et le voici désormais qui était à côté de Dieux. Prit dans l’engrenage d’une horloge se détraquant petit à petit qui dit désormais allait pouvoir compter sur Bardock pour être maintenu en état.

Demigra s’était fait un dangereux ennemi.

Cependant, Poiko du partir précipitamment et en un flash disparut. Laissant Bardock seul qui bien que surpris décida de profiter de ce répit pour reprendre pleinement possession de son sang-froid.
Observant la ville, un sourire naquit sur son visage. Ce lieu ne lui semblait pas désagréable… Il avait un bon pressentiment. Sa décision n'avait pas prit longtemps, il acceptait la proposition de Poiko, même si ce dernier l'ignorait pour l'instant. Il s'installa alors au sol, dos au mur. Préférant cette position que d'être sur le lit, gardant son sourire sur les lèvres.
[Conton-City] Mission à moitié réussite. 4a9dfb510254c268b8b64e9c6e8a3859
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 857
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Final Spirit Cannon | Anamorphose
Techniques 3/combat : Full Counter | Union Scindée
Techniques 1/combat : Final Explosion

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockDim 2 Fév 2020 - 15:15
"Demigra, tu dis ?"

Ceci pouvait expliquer bien des choses. La présence de Scalio au sein de cet autre univers, cette menace dont parlait Kaito à ce dieu-cyborg, ce nom maudit ne pouvait qu'être la raison de ces perturbations. Ainsi, le dieu-démon était de retour, apportant comme à son habitude bon nombre de désastres dans son sillage... Peut-être même d'une envergure encore jamais rencontré, ni par nous autres mortels, ni par les dieux en personne.

"Il faut croire que nous sommes liés davantage que par notre peuple, Scalio. J'ai moi aussi été contraint de participer à ce Jeu du Diable, sans pour autant jamais rencontrer son organisateur. J'ai perdu la vie, tout comme toi, au cours de cet événement maudit. C'était d'ailleurs bien avant ma rencontre avec Zamasu. Quoi qu'il en soit, je commence à bien mieux cerner l'origine de ces perturbations, et sûrement ce sombre marionnettiste se rit de nous à l'heure actuelle."

Tandis que je réfléchissais aux moyens qui s'offraient à nous pour nous opposer au malin, désormais en contact direct avec ces divinités, Scalio rebondissait sur ma manière de penser, jugeant que je n'avais pas de raison valable pour ainsi délaisser les solutions qui s'offraient à moi afin de récupérer mon bras gauche. Je retrouvais dans ses paroles celles d'Odo, un pragmatisme flagrant qui m'échappait définitivement, mais qui avait le don de m'inspirer. Visiblement, mes explications avaient déclenché une véritable effluve de souvenirs dans l'esprit de mon camarade, une sensation flagrante de rappel à l'ordre se dégageant des paroles du policier alors qu'il me comptait l'histoire de son peuple, de notre peuple. Je comprenais toutefois que nos deux peuples, bien que semblables, n'étaient pas tout à fait homologues. En effet, Scalio vantait les actes de guerre d'un peuple pacifiste qui combattait pour l'ordre, là où les rares souvenirs et histoires que je gardais des miens dépeignaient un peuple sauvage, de mercenaire, à la férocité et la fierté inégalé. Toutefois, j'avais pu me rendre compte par moi même qu'il n'en était pas forcément ainsi, puisque mon récent passage sur Vegeta, aussi court fut-il, m'avait montré une nation forte, organisé, qui ne vivaient plus seulement pour la guerre. Ainsi, qu'importe l'ère ou la dimension, j'avais l'intime conviction que nous autres Saiyans étions connectés par des liens inébranlables, qui faisait de nous des frères et soeurs d'armes et d'honneur.

Plus que ce sentiment de fraternité omniprésent, je commençais à ressentir le lourd fardeau qui pesait sur les épaules de Scalio. Les marques sur son corps, son regard sévère et sa manière de penser dépeignait sans nul doute une vie pénible, marqué par de nombreuses tragédies, dans laquelle le guerrier tâchait de garder le cap en toute circonstances. Ainsi, tandis qu'il partageait avec moi cette expérience aussi difficile que précieuse, j'assimilais profondément le message qu'il essayait de me faire passer. Car sans parler de cette histoire de bras, de fierté, Scalio me faisait cadeau d'une importante notion de responsabilité. A quoi bon chercher à l'honneur et la fierté face à des êtres qui n'en avaient que faire ? Peut-être était-ce là un moyen de me voiler la face, de cacher mon incompétence derrière des notions qui n'avaient pas leur place lorsqu'il ne s'agissait pas simplement de combattre pour sa vie, mais pour le salut d'autrui. J'acquiesçais doucement, marquant à la fois le soutient que je lui apportais comme la confirmation d'avoir correctement reçu le message.

"Je comprends parfaitement. C'est un fait, j'ai été idiot d'ainsi mettre l'accent sur des valeurs qui me venaient de simples histoires, là où la guerre n'est rien d'autre qu'impitoyable et cruelle. Peut-être aurais-je pu éviter beaucoup d'échec, beaucoup de pertes, en changeant de comportement. Néanmoins, Scalio, ce sont aussi ces actes, cette manière d'agir, qui ont forgés mon corps et mon esprit. Toutes ces décisions m'ont menés à cet instant précis, me permettant de rencontrer nombres de personnes aux grandes qualités comme de redoutables adversaires, ces êtres m'ayant permis de dépasser mes propres limites pour faire de moi le guerrier que je suis aujourd'hui. Un guerrier dont il manque une partie du corps, certes, mais désormais plus préparé que jamais à mener une bataille aux enjeux dépassant tout ce pourquoi j'ai jamais combattu. Et cette expérience que tu m'apportes fait entièrement partie de cette préparation, Scalio."

Je lui donnais une tape amicale dans le dos, affichant un sourire franc à ce guerrier dont le vécu valait un millier d'exemples. Il était plus que temps de changer ma manière de penser, d'agir. La guerre qui nous attendait n'allait certainement pas nous laisser le luxe de nous reposer sur quelconques valeurs, puisque pour obtenir un chance de la remporter il allait falloir bien plus que de la fierté ou de l'honneur. Nos ennemis se privaient bien de pareil encombrement, quel intérêt y avait-il à en faire usage ? C'était une bataille sans pitié, ou seule le résultat comptait. Nous allions devoir faire montre d'avantage qu'un peu de motivation, être prêt à tous les sacrifices, pour espérer atteindre nos objectifs.

"Les dieux sont des êtres qui ont fait une seule et simple erreur : se révéler aux mortels. Bien des âges ont passés sans qu'aucun peuple ne soit au courant de leur existence, leurs actes passant pour des aléas de la vie. Certains se sont doutés qu'une force supérieure agissait en parallèle à nos activités, apportant dors et déjà discorde et guerres sans même savoir pourquoi ni pour qui ils se battaient. Simplement, puissance hypothétique et potentiellement omnisciente, il était impossible pour nous de nous comparer à ces entités, à nous y opposer véritablement. Mais désormais, nous savons ce qu'il en est, ce qu'ils sont, ce qu'ils représentent et ce qu'ils veulent. Nous avons désormais un pied dans leur monde, et c'est bien là la marque de leur vulnérabilité. En outre, nous représentons sans aucun doute leur plus grande menace. Si ils sont dotés de pouvoirs effroyables, ils n'existent cependant que pour régir notre monde à nous. Ainsi, là où ils ne représentent plus rien en l'absence de mortels, nous autres sommes libre de nous en débarrasser une bonne fois pour toute."

J'avais rebondi sur les déclarations de Scalio concernant ces divinités, lui partageant ma vision des choses concernant ces êtres. Je savais que mes convictions n'étaient pas partagés par le plus grand nombre, mais j'espérais pouvoir partager mes espoirs à l'un de semblables.

"Restes à mes côtés Scalio, préparons-nous à repousser ces satanés divinités, montrons leur que nous sommes bien plus capable qu'ils ne le pensent. Si tu rejoins les tiens dès maintenant, je ne t'en tiendrais pas rigueur, bien au contraire. Cependant, comme tu me l'as fait comprendre, vient un temps où il faut se dresser face à ceux qui se sont joués de nous, sans quoi l'histoire ne fera que se répéter. Nos peuples ne sauraient être protégés qu'à la condition que cette menace universelle ne soit défaite, un vétéran tel que toi devrait pouvoir le comprendre. Et quand bien même tu ne partagerais pas mon avis concernant nos chances face à ces tyrans, resteras-tu les bras croisés en attendant ton heure ?"

Je m'étais arrêté, lançant ces mots tel un défi au guerrier qu'il était.
Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 348
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. ClockDim 2 Fév 2020 - 17:05
Hmm, j'ai parlé trop vite. Lui-aussi était une victime de Demigra. Combien de vie a-t-il possiblement ruiné? Va torturer tes putains de "compatriotes" au lieu de nous enculé. Nan tu sais quoi, ce qui me surprend le plus dans cette histoire, c'est que quand bien même ils n'ont pas l'air nombreux, le fait que ces Dieux rogues sont absolument capables de faire ce qui leur chante, et ce, sans vraie résistance pour les en empêcher!... Ou bien la résistance s'avère être insuffisante, ce qui est encore plus inquiétant à mon avis.
 Boneco au moins à l'être attentif aux leçons qu'on essaye de lui inculquer. Ca fait plaisir, et il serait un apprenti modèle pour n'importe quel prof'. Il me montre des signes évident de compréhension, il sait parfaitement qu'au fond, j'ai raison. En temps de guerre,pas de place pour les valeurs morales, et on aura beau condamner les actions entreprises, mais ça n'empêchera personne de commettre des atrocités si ils le peuvent et/ou si ça permet d'écraser son ennemi plus vite.

Encore une fois, l'exemple de la Guerre contre les Tsufuls me revient en tête. Au lieu de simplement nous tuer, ils utilisaient leurs putain d'organismes parasites pour retourner nos forces contre nous, nous forçant à tuer nos amis, même nos familles... J'espère pas rencontrer de Tsufuls avec ces armes parasitiques ici aussi, à moins que les Saiyans de cet univers aient fait le boulot dès le début.

Enfin bon, j'ai d'autres choses qui m'inquiètent en ce moment, mais entre temps, Boneco reprend la parole.

"Je comprends parfaitement. C'est un fait, j'ai été idiot d'ainsi mettre l'accent sur des valeurs qui me venaient de simples histoires, là où la guerre n'est rien d'autre qu'impitoyable et cruelle. Peut-être aurais-je pu éviter beaucoup d'échec, beaucoup de pertes, en changeant de comportement. Néanmoins, Scalio, ce sont aussi ces actes, cette manière d'agir, qui ont forgés mon corps et mon esprit. Toutes ces décisions m'ont menés à cet instant précis, me permettant de rencontrer nombres de personnes aux grandes qualités comme de redoutables adversaires, ces êtres m'ayant permis de dépasser mes propres limites pour faire de moi le guerrier que je suis aujourd'hui. Un guerrier dont il manque une partie du corps, certes, mais désormais plus préparé que jamais à mener une bataille aux enjeux dépassant tout ce pourquoi j'ai jamais combattu. Et cette expérience que tu m'apportes fait entièrement partie de cette préparation, Scalio."

Il me donne une tape dans le dos, comme si il me rassurait ou bien me réconfortait dans mes inquiétudes pour la folie du jeune homme. Allons bon, t'es encore un peu jeune pour me faire ça garçon!

"Oui, parce que la perte n'est qu'une étape chez nous les Saiyans. Perdre ton bras t'as évidemment motivé. Ce n'était pas là ce que je voulais dire. C'est naturel chez nous de faire ça. Mais tu aurais pu faire la même chose, en récupérant ton bras. A moins que les critiques de tes compatriotes te sers aussi de facteur de motivation, auquel cas je te considérerais plus comme un masochistes HaHaHa!!!"

Rire. Je riais de bon cœur même si c'est au dépend du brave Boneco. Faire une blague pour détendre l'atmosphère... Il y a ptet de l'espoir pour mon futur après tout.

"Aaah excuses-moi, une ptite boutade Saiyan....Je n'ai pas ris depuis un moment...."

J'étais redevenu sérieux, je lui avait demandé ce qu'on foutait encore ici à régler le problème des Dieux pour eux. Qu'est-ce qui me retenais ici. Sur la question de la relation entre les Dieux et les mortels, on a l'air de partager des sentiments similaires. Bien qu'il fricote avec les Dieux, il les critiques fermement....ou bien plutôt, c'est parce qu'il connait ces Dieux qu'il peut se permettre de les critiquer. Hmmph.
Mais il avait aussi de bons points: Si nous sommes chez eux, c'est qu'ils ont un problème. Si ils peuvent venir foutre la merde chez nous, on a qu'à venir chez eux et faire de même. Leurs pouvoirs ne sert qu'à régir sur nous? J'en connais un qui a trop pris ça à cœur. Il reprend:

-"Restes à mes côtés Scalio, préparons-nous à repousser ces satanés divinités, montrons leur que nous sommes bien plus capable qu'ils ne le pensent. Si tu rejoins les tiens dès maintenant, je ne t'en tiendrais pas rigueur, bien au contraire. Cependant, comme tu me l'as fait comprendre, vient un temps où il faut se dresser face à ceux qui se sont joués de nous, sans quoi l'histoire ne fera que se répéter. Nos peuples ne sauraient être protégés qu'à la condition que cette menace universelle ne soit défaite, un vétéran tel que toi devrait pouvoir le comprendre. Et quand bien même tu ne partagerais pas mon avis concernant nos chances face à ces tyrans, resteras-tu les bras croisés en attendant ton heure ?

-..."

Heh, le Boneco aussi veut s'en prendre à ma fierté hmm? Pour être honnête, il a raison. Cependant, Satan-City...ils ont besoin de moi...Où bien, est-ce que j'ai laisé le pouvoir du Super Saiyan me monter à la tête, au point qu'il m'était impossible de faire confiance à Pluton, Kazoo, et même à Dumarey? ....
C'était ça qui me retenait: Mon manque de confiance aux défenseurs de la Terre. J'étais tellement énervé, je ne m'étais jamais arrêté pour réfléchir aux éventualités comme celle qui se présente à moi depuis je ne sais combien de temps. Je ne leur ai jamais dit "Si il m'arrive quelque chose, faites ceci, et cela..." Putain, tu parles d'un chef. 

...


J'ai mis en danger mon escouade sur Terre. Même si les risques faisaient parti de la mission. Je les ais laissés tombés en étant d'un autre univers. J'ai laissé tombé les Terriens lors des explosions. J'ai laissé tombé Karifu et Setsuka. J'ai laissé Demigra jouer avec moi, parce que je suis bien trop réaliste. J'ai laissé tombé mon Capitaine, je l'ai déçu. J'ai laissé tombé ma tâche pour affronter Garou, j'y avais même pris du plaisir...J'ai encore laissé tombé mes alliés, en me faisant prendre dans cette histoire de merde, à cause de Demigra.

...

Bon, c'est décidé. Je vais prendre mes responsabilités pour potentiellement avoir niqué tout le monde dans l'univers 7. Si on s'en sort... Je céderai ma position au Lieutenant Dumarey. Lui au moins aura toute sa tête.

-"Si ton but était de te jouer de ma fierté et de me faire prendre MES responsabilités en mains, tu as réussi. J'ai pas plus envie que toi te mourir les bras croisés. Même si de ce que j'ai senti, nous avons aucune chance tels que nous sommes. Je suis fort, et même si tu es plus...ahem, puissant que moi, je ne pense pas qu'un être comme ce Dieu de la Destruction soit à notre portée maaais...."  

Je ferais ce qu'il faut avec les moyens du bord. Je ferais de mon mieux même si je suis faible, j'ai toujours ma place dans cet échiquier.

-"...Nous ne sommes pas comme eux! Nous autres Saiyans, nous finissons ce que nous avons commencé. Une fois l'autre crétin calmé, je retournerai auprès des miens. En attendant...En attendant, j'imagine que tu veux t'entraîner avec moi, pas vrai? Montres moi où on va aller faire ça alors!"
Contenu sponsorisé

[Conton-City] Mission à moitié réussite. Empty
MessageSujet: Re: [Conton-City] Mission à moitié réussite.   [Conton-City] Mission à moitié réussite. Clock
 
[Conton-City] Mission à moitié réussite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Conton-City-