-50%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec clignotants
299.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Guerre du temps [Centre de communication]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 182
Bon ou mauvais ? : Bon

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockSam 23 Sep 2023 - 17:58
Le centre de communication de la Time Patrol était un lieu incontournable de la ville. Cette zone était constituée de plusieurs bâtiments regroupant un ensemble de missions vitales pour la cité. C’était ici que les patrouilleurs du temps venaient s’inscrire sur des quêtes temporelles. Ils pouvaient aussi s’y rendre pour y faire transporter des colis, transmettre des messages ou des rapports. Le bâtiment central contenait le système de détresse et une partie des engins liés à la sécurité. En cas d’attaque, un programme automatique était conçu pour lancer un appel immédiat à l’ensemble des Time Patrollers de toutes les dimensions possibles et imaginables.

Mais avant que quiconque n’ait le temps de le signaler, un portail se forma au-dessus du centre, libérant presque aussitôt l’armée étrange, mais valide, du comte Lucifer. Il s’agissait d’une troupe originale constituée à la fois d’ogres et d’humains vampirisés. On y retrouvait des gargouilles et globalement de nombreux types de monstres. Si beaucoup étaient des magiciens ou des créatures, certains n’hésitaient pas à faire usage d’armes à feu pour leurs vils projets.

Cette bataille surprise pris de court le personnel sur place quoi fut rapidement débordé par cette soudaine attaque. D’autant que cette brigade hétéroclite ne venait pas seule, elle était accompagnée par quelques-uns des plus fidèles agents de Demigra, créant un intense désespoir là où il n’y avait jusqu’alors qu’une vive panique...
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 507
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockDim 24 Sep 2023 - 11:25
L’heure fatidique est presque arrivée. Dans le hangar du complexe scientifique de l’armada Cold s’est regrouper un groupe d’élite paré pour une mission particulière de sabotage. Sont présent une cinquantaine de G.S.E. (Guerrier Scientifique d’Elite) ; des soldats entrainés à l’extrême afin qu’ils puissent maitriser à la perfection leur armure de très haute technologie. Ce n’est pas qu’un simple et solide exosquelette, mais une extension high-tech qui permet de transcender les cinq sens et avoir une panoplie de gadget et d’armement hors du commun. Parmi les informations que Rellum a put glaner sur la patrouille temporelle est celle qu’elle n’use que de combattant au-dessus de la moyenne durant leurs exactions. Miser sur de la piétaille contre ce genre d’ennemis ne serait point effectif, sauf si le nombre est comparable à celle d’un essaim. La nature démoniaque de Demigra pourrait suggérer qu’il utilisera la tactique de la masse de démons inférieures. Peu importe, le docteur de titane préfère amplement miser sur la qualité que la quantité.
 
Bien entendu, l’expédition sera dirigée au premier plan par Rellum. Ce dernier a élaboré beaucoup de plan et de possibilités à la confrontation qui va venir, ABSOLUMENT TOUTES ! Il a préparé par exemple des bombes EMP à frictions afin de paralyser les logistiques adversaires ainsi que plusieurs autres surprises. Il a également prévu des solutions de retraites en cas de mauvais calculs ou de trahison. Après tout, ne serait-ce qu’avoir un arrangement avec le diable présente presque autant de risque que de signer avec. Towa, aussi nommée Misha, était la preuve que l’avarice et l’attrait du pouvoir peut surpasser n’importe quelle clause de contrats.
 
Tout est prêt. Et cette fois-ci Rellum a pris pour une fois soin de prévenir à l’avance sa disciple Occalte. Ça s’est bien passé … il croit. Il ne comprend pas cette gifle qu’elle lui a flanquer sur son plastron protégeant l’arrière de son bassin. En tout cas elle avait l’air sereine donc tout va bien.
 
Cependant il reste un détail que le scientifique essaya de rester attentif sans trop pouvoir y arriver. Quinua. Cette céréalienne qui vient d’échapper à la mort le même jour où elle reçu un choc psychologique massif. Sa situation est d’une énorme complexité, et malgré cela le docteur lui a fourni carte blanche en guise de preuve de confiance. Et bien que la sécurité du complexe soit directement liée à la banque centrale de donnée du maître, sa présence est difficilement traçable, a tel point que Rellum se demande s’il n’aurait pas dû lui implémenter une puce traqueuse. Il note cependant quelques passages à la cantine, aux salles de soin et à la bibliothèque digitales. Hormis cela, la mercenaire est d’une discrétion ahurissante dans ses mouvements et ses actions. Un rapport mentionne notamment un officier qui s’est déboiter la mâchoire et exploser les disques des genoux à un niveau chirurgicale. Aucune preuve n’a été laisser et même le haut-gradé en question, plutôt belliqueux, qui a été laissé vivant ne se souvient de rien.
 
C’est dans ces pensées envers la suspecte qu’un immense portail rouge sang cerclé d’une brume noire apparut dans l’enceinte du quai. Difficile de faire plus maléfique. Il fallut quelques secondes pour que le rideau carmin devienne translucide, dévoilant une cité divine subitement assaillit par une nuée de de créatures issue des enfers. De loin on peut voir les premières bêtes croquer le visage d’un civil avant de se faire empaler par la lance énergétique d’un patrouilleur expérimenté. Hélas, il n’y a pas de guerres propres, sauf celles des vainqueurs.
 
Personne ne bougea dans la salle, sauf deux G.S.E. qui activèrent une paire de machines complexes qui émirent des ondes spéciales qui altérèrent légèrement le portail. Désormais ils en ont le contrôle … pour l’instant. L’armada Cold y introduire une mesure de sécurité pour que seul les membres de l’armée du roi Cold puisse y passer librement. Bien que des entités à grand pouvoir puissent ignorer cette règle, cela reste un plus, hors de question qu’un membre des gardiens chroniques de s’infiltrent en son foyer.
 
Second effets des rayons variables, relocaliser le point de passage. Débarquer tel des parachutistes kamikazes est signe dégâts absurdes et lourdes pertes. Non, il faut être plus précis et frapper dans un endroit qui permet à la fois un passage sécurisé et causant un impact débilitant aux faux sauveurs du temps. La triangulation à distance en misant uniquement sur le peu de données amassées ainsi que celle qui s’ajoutent est particulièrement compliqués, mais la semaine de préparation a été intense et sera donc fructueuse. Ça y est ! Pile ce qui leur fallait ! A peine le canal implanté et verrouillé, l’escouade d’élite s’engouffra vers Coton-City.
 
- Pendant ce temps-là, à dudit Coton-City. -
 
Vera et Crouz sont deux humaines qui ont commencé respectivement leur service intertemporelle depuis cinq et sept ans. Elles ont toutes les deux toujours été des employées modèles qui sont, à force, devenus des expertes au sein du centre de communication. Elles savent gérer la difficulté des missions et à qui les attribuer. Après le travail bien fait, les deux dames à la longue chevelure blonde aiment se partager un café bien mérité pour les tenir un peu plus éveillée dans le lit qu’elles ont apprises à se partager. Des jours heureux.
 
Mais cette journée s’annonce bien sombre. Depuis la baie vitrée de leur bâtiment blindée, le couple vit une pluie de bêtes infernales s’abattre sur Coton-City et s’attaquer aux gardiens ainsi bien que malmener les honnêtes et innocents citoyens. Dès lors, Vera et Crouz comprirent que l’impensable est en train de se réaliser : ils sont attaqués. Heureusement, elles sont entrainées pour ne pas paniquer dans les situations extrêmes et firent résonner dans la ville du temps la sonnette d’alarme. Et alors qu’elles pianotèrent pour transmettre les ordres de renforcement ou d’évacuation, elles s’échangèrent un regard à la fois de peur mais aussi de passion.
 
"Je t’aime."
 
Disent-elles à l’unisson, comme si elles n’étaient qu’une seule et unique âme. Puis elles s’embrassèrent. Un baiser d’une franchise sans égal qui leur permettra de surmonter n’importe quel obstacle. Le contact aurait dû durer qu’une seconde, car elles sont conscientes de l’urgence de la situation. Mais les lèvres refusèrent de se séparer. Est-ce là l’amour ?
 
- Vraiment à ce temps-là, toujours à Coton-City. -
 
A peine Rellum surgit du portail qu’il agit. De l’autre côté il avait pu rapidement analyser les lieux dans lesquels il allait arriver, et surtout celles qui y sont présentent : deux femelles facialement en contact au niveau des lèvres. Sa première action dans le centre de commandement fut, de ses poignes d’acier, chopper l’arrière des crânes des deux humanoïdes et de les presser l’une contre l’autre jusqu’à ce que leur crâne ne fasse qu’un. Une fois neutralisée, l’œuvre d’art moderne évoquant la romance fut jeter comme un vulgaire déchet.
 
Alors que les soldats scientifiques d’élites s’occupèrent et éliminèrent le reste du personnel présent ou posèrent des balises EMP, le docteur d’acier pirata avec célérité le centre de commandement. Annuler l’alarme résonnant dans tout la divine région est futile et révélerait leur supercherie. Cependant le but ici est de tourner en bourrique l’intégralité des troupes de la brigade du temps. Les ordres restèrent aussi clairs et concis qu’avant, mais devint des pièges mortels. Les barges d’évacuations furent dirigées en plein milieu de leurs propres camps, forçant les défenseur surpris de gérer à la fois la masse démoniaque adverse ainsi que les survivant civils des caissons. Les renforts furent désastreux, mettant les troupes dans des positions en cisailles qui les mèneront à leurs pertes.
 
Parfait, le chaos est devenu un hyper-chaos. Ce qui est encore mieux qu’un super-chaos. Le méga-chaos ne dépendra que les autres assaillants. Rellum profita du tohu-bohu à l’extérieur pour entrer un code particulier dans la console, permettant de subtiliser quelques données et secrets juteux de la patrouille temporelle. Hélas, malgré le niveau incroyable en informatique du docteur de titane, le décryptage et le téléchargement va prendre beaucoup de temps. Autant être utile et sécuriser les alentours du centre de communication. Le colosse d’acier descendit rapidement au rez-de-chaussée et ouvrit la porte qui mène vers la place principale où la guerre bat son plein. Rellum actionna le bouton qui permit d’ouvrir la porte en la coulissant vers le haut.
 
Comme prévu, ABSOLUMENT TOUTES les possibilités ont été prévisualisées à l’avance. Sauf celui de se retrouver nez-à-face avec un Héra familier. Malgré le carnage qui s’opèrent dans la plazza, un silence gênant s’installa. Rellum leva lentement son bras pour appuyer le bouton ‘fermer’. La porte descendit, mais un orteil azuré musculeux l’empêcha de le faire correctement.
 
"Zannin, ton pied est mal placé."
Zannin
Zannin
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 14/01/2020
Nombre de messages : 111
Bon ou mauvais ? : Chaotique neutre
Zénies : 1134

Techniques
Techniques illimitées : Psycho Thread / Devious Mirage / Grisly Slime
Techniques 3/combat : Doom Dome / Vanishing Devil
Techniques 1/combat : Overheat Rush

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockMar 26 Sep 2023 - 14:37
Massacre.
Il n’y avait pas d’autre mot pour exprimer les actes barbares des forces du Malin qui se déferlaient sur Conton City. Dans cette cité auparavant si calme, les rues s’emplissaient des cris de terreur de ses habitants submergés sous les balles et les rafales d’énergie des démons ! Hommes, femmes, enfants et vieillards étaient tous pris en chasse ! Il était clair que cette invasion éclair n’était ni plus ni moins qu’une tentative pur et simple d’éliminer toute trace de la Patrouille Temporelle. Les agents ? Trop peu organisés, hélas. Beaucoup étaient encore en mission. Certains étaient en pleine convalescence après avoir mené de rudes combats. Trop manquaient à l’appel pour défendre les leurs. C’était donc sans trop de problème que les monstres gagnaient du terrain. Et après les bruits de leurs machineries de mort suivaient les rires sardoniques de ces âmes damnées.


Guerre du temps [Centre de communication] Gu8d

« Allez, alignez moi ce tas de rats ! On va faire ça proprement ! »

Se gaussait l’une de ces abominations, un atroce individu aux couleurs violacées et aux longues défenses, alors que des vaincus étaient rassemblés et mis à genoux devant sa sinistre personne. Autours de lui, ses compagnons d’infamie se réjouissaient du spectacle : c’était une exécution publique à laquelle s’adonnait ces créatures, et ce avant même la fin de la bataille. Et de toute évidence, ils se délectaient des sanglots et supplications de leurs victimes. Leur sadisme inné les faisait jouer avec les nerfs de ces pauvres hères, qu’ils n’achèveraient enfin qu’une fois rassasiés de leur désespoir. Telle est l’écœurante façon de faire de l’ennemi. Le tourment ne prend fin que lorsque s’abat le fer. Et le fer allait s’abattre sur les alignés, porté par le bras du démon qui brandissait son arme au firmament. Mais alors qu’il allait frapper, un bruit singulier interrompit la joie du moment. Non, ce n’était pas un bruit. C’était… De la musique ?



« C'est quoi ça ? J'ai besoin d'ambiance pour trucider correctem- ! »

Et elle n’était pas seule. Avec elle frappa un éclair turquoise. A l’horizontale. Un choc à la joue tel que l’exécuteur public, qui n’avait naturellement pas eut la moindre chance d’esquiver celui-ci, fut non pas projeté au loin, mais plutôt… Tournoya, purement et simplement sur place, comme les pales d’un éolienne en plein cyclone ! Et ce ne fut qu’au bout d’une dizaine de tours que son corps toucha le sol sur lequel il s’encastra dans le bitume. Et devant lui… Il était là. Surplombant aisément les autres démons, une armoire à glace rousse, à la peau bleue et à la chemise léopard se tenait droite, le port fier. Et derrière les lunettes à verre teinté se trouvait un visage aux anges. Ne comprenant pas vraiment ce qui a bien pu se passer, les démons pointèrent sur lui leurs fusils. A l’instant d’après, ces derniers tombèrent de leurs mains, comme tirées par une ficelle à peine visible.

« T-t’es qui puta- ?! » S’exprima le plus courageux d’entre eux. Mais, évidemment, il fut le prochain à déguster, recevant le talon du titan en pleine bouche, l’envoyant dans la vitrine d’un magasin déserté alors qu’un rire guttural s’échappe du colosse. « C’est évident, nan ? » Bougeant la tête en rythme avec la musique commerciale et franchement peu inspirée qui s’échappait du téléphone dans sa poche, il se hasarda alors à quelques pas de danse alors que se jetaient sur lui les hordes démoniaques. Mais alors que s’approchaient griffes et crocs, le premier réflexe du guerrier fut de prendre le premier bras venu.

Guerre du temps [Centre de communication] H5w9

« SHOWTIME ! »

S’écria-t-il en agitant le démon dans tous les sens. Agiter ? Non, c’était plus… Gracieux que ça. On devrait plutôt parler ici de danse ? C’était toujours en rythme qu’était brandit l’envahisseur. Et c’était avec force que se brisaient ses os sur ceux de ses alliés. Entre les mains du combattant, une personne devenait subitement une arme mortelle, et bien qu’il perdit connaissance au bout de quelques coups, il servit de véritable dôme de protection grâce auquel le défenseur non seulement se protégea, mais attaquait ses ennemis tout autours de lui, devenant presque intouchable. Un soldat auparavant aussi solide, désormais un objet flou et déformé. Informe. Oui, il s’agissait-là d’une énième technique du Fomless, l’art martial Kashvar basé sur la perte de tout substance, de toute silhouette. Mais cette fois-ci, ce n’était pas l’utilisateur, mais son ennemi qui perdait sa forme, pour en faire presque… Un nunchaku humain ! Le Nebulous Flail ! Celui qui le maniait n’était ni plus ni moins que le dernier adepte connu du style ancestral du Formless : Zannin le Tisseur, disciple de Kaito Shan.

Et contrairement à la majorité patrouilleurs, le Héra ne montrait aucune panique. Passant de démon en démon, il faisait un véritable carnage dans une joie palpable, similaire à celle d’un bambin qui ouvrait ses cadeaux à son anniversaire. Désespéré par l’ennui, il n’avait qu’une envie : que quelque chose le tire de ce dernier, par quelconque moyen ! Et alors qu’il avait ordre de rester en ville, rien ne semblait l’aider à garder la pêche, et ce des mois durant. Alors une attaque ? Une invasion démoniaque ? Non seulement il l’accueillait à bras ouverts, mais il allait apprécier chaque seconde de cette dernière en déversant toute la frustration accumulée par le calme ambient de la cité du temps ! Alors il continuait avec le Nebulous Flail, frappant à l’aide de son cadavre les armées ennemies pour se frayer un chemin à travers celles-ci, en quête de leurs chefs de guerre. Il devait bien y avoir un ou deux commandants ennemis qui valaient le coup, non ?

Mmh, dans le chaos général, ce serait compliqué de les trouver. D’autant qu’ils ne se mêlaient sans doute pas au gros des troupes. Non… Ils s’occupaient sans doute des points d’intérêts de Conton City, ceux qu’ils voudraient faire tomber en premier. Naturellement, le Nid du Temps venait à l’esprit, mais il n’était probablement pas le seul à y penser. Si ça se trouve, Kaito y était déjà lui-même, et s’il y était, alors l’aide du Tisseur n’était pas très utile. Non, il fallait viser un poil plus bas. * Voyons voir, qu’est-ce qui nous briserait bien les burnes… ? * Réfléchissait la montagne de muscle. Les quartiers des agents sont peuplés de guerriers, donc pas eux… Les quartiers civils étaient une proie facile, mais au-delà du facteur humain, ça n’avait pas vraiment de poids stratégique… Ce qui laissait la base de lancement… Et le centre de communication ! Mais bien sûr !

S’élançant à toute berzingue, Zannin fonça droit devant, faisant valdinguer sur son chemin murs et démons pour finir devant le bâtiment en question dans lequel on entendait du grabuge. Il y en avait à l’intérieur, oui. Mais pas vraiment de signature énergétique forte à l’intérieur. Boarf, autant s’en débarrasser pour protéger les lignes de communication des défenseurs. Avec un soupir, Zannin s’avança vers l’entrée. Mais alors qu’il allait actionner la porte, celle-ci s’ouvrit d’elle-même, et ce au même moment où la musique du Héra se coupa sur une publicité. Dans ce moment pourtant ennuyeux, Zannin écarquilla les yeux avant d’enlever ses lunettes de soleil, comme sous le choc. Il n’en revenait pas de voir devant ses yeux une lentille rouge familière.


Guerre du temps [Centre de communication] Mhut

Le Docteur Rellum prenait part à cet assaut surprise ? Mais… Quelle aubaine ! Non, c’était un cadeau des dieux ! Eberlué par la chance qu’il avait, l’ancien pirate de l’espace ne remarqua même pas la porte qui se refermait, et ce jusqu’à ce que celle-ci se bloque sur son pied. Reprenant ses esprits aux mots du robot, le Héra enleva sa chausse du passage, laissant se refermer l’entrée. « Oh, désolé, désolé ! » S’excusa-t-il avant de couper le son de son téléphone, après quoi il vînt se plaquer la tronche sur le métal de la porte, forçant jusqu’à encastrer sa tête, puis le reste de son corps dans cette dernière jusqu’à ce qu’il enfonce le passage avec un grand sourire, tordant sur place le métal pour se poster devant son rival.

« C’est mieux comme ça, doc’ ? »

Lâchant un regard au reste des envahisseurs dans la pièce, Zannin remarqua aisément que toute l’infrastructure avait déjà été investie. Et si les troupes de Rellum, apparemment bien différentes des démons réguliers, ne détruisaient pas l’endroit, c’était pour en faire quelque chose… Il leva le doigt avant de demander de manière faussement candide, la tête penchée sur le côté « Je ne dérange pas, j’espère ? » Baissant les bras le long de son corps, le rictus provocateur de Zannin cachait sa réelle intention. Premièrement, Rellum était accompagné. Qu’il s’agisse de nullards ou non n’y changeait pas grand-chose : mieux valait ne pas se les coltiner s’il devait affronter le bras droit de Freezer. De plus, si les communicateurs étaient sous leur contrôle, il fallait alors y remédier. C’est pourquoi le Tisseur forma dans le creux de ses mains deux orbes d’énergie. D’intensité faible, elles ne risquaient pas de faire la moindre égratignure au Docteur. Cependant, pour ce qui est du menu fretin et du bâtiment, c’était une tout autre histoire ! Zannin compensait la faiblesse de ces explosifs improvisés par le volume qu’il comptait faire sauter !

Guerre du temps [Centre de communication] 1ccd5fdfa2791a1665dbca3420a37120

Les laissant tomber à ses pieds, c’est tout le rez-de-chaussée qui fut soufflé dans la détonation, faisant ainsi s’écrouler la bâtisse toute entière ! Si des survivants de la Patrouille Temporelle étaient encore présent sur les lieux, dommage pour eux… C'était les risques du métiers ! Toujours est-il qu’il fallait mieux se débarrasser du matériel compromettant plutôt que de le laisser aux mains de l'ennemi. Et surtout, cela permettait au martialiste informe de ne plus se soucier de rien d'autre que du duel qui s'annonçait ! Au milieu du nuage de poussière et des pluies de gravats, une flamme violette s’alluma pour dissiper autours d’elle les volutes de fumée. En son sein se tenait Zannin. Le rictus changé en grimace sinistre, celle que tout le monde connaissait. Le fauve était lâché, et il ne demandait qu’à laisser libre cours à sa furieuse envie de combat !

« Alors, alors, mon bon Rellum, quoi de beau depuis la dernière fois ? Après le Dieu de la Destruction, tu fricotes avec les démons ? Mazette, ça en fait des employeurs… Et l'Empire Cold dans tout ça ? »
Qinua
Qinua
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2021
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : mauvais
Zénies : 500

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockJeu 28 Sep 2023 - 12:37
“Équipe 1 confirmée KIA. Contact perdu avec les équipes 2 et 3! Je répète!-”

C’était arrivé d’un coup. Quelque chose, ou quelqu’un, venait de stopper net l’unité d’élite dirigée par le docteur. Jusqu’alors restée en retrait, Qinua émit un soupir aussi ennuyé qu’audible. Sa présence volontairement signalée, elle s’avança dans le hangar empourpré par le portail surnaturel. Un épais nuage de poussière soulevé depuis la destination se déversait côté Héra, occultant au passage l’état du champ de bataille.

Surgissant d’un monceau d’équipements de communication, une silhouette féminine braqua son regard synthétique droit vers la Céréalienne. “Toi! Tu n’es pas censée être ici!” Cria-t-elle d’une voix aussi irritante qu’un mauvais autotune. Une observation immédiatement corroborée par les quelques unités GSE restées en réserve, toutes armes rivées vers l’intruse.

“Certes… Mais j’ai l’impression que le docteur a des problèmes.”
-Si tu crois que je vais te laisser me le piquer, espèce de-!
-Veux-tu le revoir, oui ou non?!” Renchérit Qinua d’un saute d’humeur autrement plus intense. L’effusion de rancœur relevait de la pure autosatisfaction, car elle ne changerait pas l’issue de cette joute la verbale. Non. Occalte était dénuée de sens commun, tout ce qui lui importait était son maître chéri. Ironique alors que ce dernier, ambitionnant de guérir l’univers même de ses maux, ne puisse commencer par la jalousie maladive de sa disciple.

L’assassin avait soigneusement choisi la formulation, de manière à ce qu’en traversant le réseau neuronal, sa question balaye moult pulsions contre-productives pour parvenir à l’évidence. “D’accord.” Acquiesça l’androïde en blouse blanche, non sans délibérément éviter de valider le précédent point de son interlocutrice.

Vêtue d’une tenue rafistolée avec du matériel de l’armée Cold, la combattante se dirigea alors vers les fournitures afin d’y piocher un communicateur doublé d’un détecteur. Confortablement installé à son oreille droite, l’appareil s’alluma avec un léger bip, puis demeura muet. Visiblement, les forces ne semblaient pas traverser le voile entre les réalités.

Cela m’ennuie au plus haut point de pénétrer à peine rétablie dans une zone de guerre, mais je dois m’assurer que ce satané robot revienne en état de marche!

“Tu as intérêt à me le ramener! Sinon tu-!”

La Céréalienne franchit le seuil sans plus rechigner.



Conton City. Méconnaissable.

Avant de récemment mettre la main sur le dossier réservé aux agents d’élite, elle en avait ignoré jusqu’à l’existence. Mis-à-part le ciel bleu dans lequel elle était perchée, pour l’instant inchangé, la ville si paisible sur les clichés était désormais envahie par des légions sanguinaires.

Le premier réflexe de Qinua fut naturellement de se mettre à couvert, objectif aisément accompli au milieu d’un bâtiment en ruine. Voilà ce qu’il était advenu du centre de communication évoqué dans les briefings. Sa destruction, par contre, ne figurait sur aucune directive. On dirait qu’il est tombé sur un gros morceau.

Elle ne croyait pas si bien dire, et pourtant, là où se tenait précédemment l’entrée principale, deux colosses se faisaient maintenant face. Comme émergeant de volutes grisâtres à mesure qu’elles se trouvaient attirées par la gravité, le cyclope de métal et un Héra de pareille stature semblaient presque attendre la tombée de cet impalpable rideau pour laisser éclater toute la tension accumulée. Même depuis sa position de relative sûreté, l’assassin sentait ses poils se hérisser face à tant d’animosité à peine muselée.

Parmi les signaux échangés sur les fréquences privées du commando d’élite, un en particulier était directement adressé à Rellum. Le champion ennemi avait vociféré des propos quelque peu équivoques, alors quitte à arriver à l’improviste, la Céréalienne préférait néanmoins éviter d'interférer plus que nécessaire:
“J’ai l’impression que vous vous connaissez déjà.”
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 507
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockVen 29 Sep 2023 - 15:52
Damned, la porte refuse de se fermer car un énorme zouave azuré l’en empêche. Pour cela, le cyborg usa d’un outil qu’il use rarement en zone de conflit :  la politesse. Etrangement, cela fonctionna. Hourra, le docteur d’acier est désormais hors d’atteinte d’une confrontation verbale avec le tisseur qui se retrouve prisonnier à l’extérieur. Il doit également une fière chandelle à cette porte qui a vaillamment collaboré avec l’armada Cold. Celle-ci fit même du zèle en affichant un grand sourire béat avec un faciès très familier. C’est un bruissement de métal tordu que la barrière se déchaussa de ses gonds, devenant un grossier tutu de débris ferreux que porte fièrement Zannin. Celui-ci fit même du sarcasme en demandant s’il n’intervient pas à un moment inapproprié. La réponse du breaker et de deux de ses sbires ne tardèrent.
 
"Il … vient de traverser la p …"
"C’est quoi ce tru …"
"A TON AVIS, VIL …"
 
Le scientifique et ses congénères cessèrent immédiatement d’énoncer leur stupéfaction ou leur insulte à rallonge lorsqu’ils sentirent deux pics d’énergies émaner des poignes du Héra. D’un bond, Rellum recula de trois mètres et engloba son être ainsi que les deux dit larbins d’une barrière cinétique protectrice. Juste à temps, avant que le fou ne lâchât ses bombes de ki qui générèrent une explosion massive. Bien que le bâtiment puisse résister à quelques attaques de l’extérieur, cette déflagration de l’intérieur le fit s’écrouler comme un vulgaire château de cartes. Alors que les murs cédèrent et que le plafond s’effondre, le scientifique de fer perçut la dizaine de message l’alerte et d’appel d’urgence de ses soldats G.S.E.. Au moins la moitié d’entre eux a dût souffrir par la détonation, dont encore un gros pourcentage mortellement.
 
Un silence pesant s’installa alors que les gardiens du temps et les troupes démoniaques s’éloignent du cratère faites de brique et de sang. Des débris, surgit une silhouette massive et arrondie accompagnée de deux moins imposantes. Rellum calcula les dégâts générés par cette andouille. Le potentiel d’agression de son élite a été significativement impacté. Cela a été un risque envisagé depuis le début des opérations. Cependant le téléchargement des données secrète de Coton-city a été interrompu ! Et bien que la clé USB sertir de kevlar reste toujours utilisable, le terminal de relais lui a été anéanti pour de bon.
 
C’est mauvais. Vraiment très mauvais. Heureusement que les G.S.E. sont autonomes et se dispersèrent, dont le duo ici présent, afin d’évacuer les morts et les blesser ou de continuer le travail d’infiltration et de discorde au sein de la brigade temporelle. Rellum pourrait les aider à cette tâche ardue, mais il y a un problème de taille à résoudre en premier lieu. D’une gerbe de flammes violacées, la forme sur-musculeuse du tisseur émergea pour faire face à celui qu’il considère comme un sacro-saint rival pour le narguer sur son entourage douteux. Le docteur de titane serra des poings. Pourquoi ?
 
"POURQUOI ? Pourquoi tu débarques maintenant, là ou cela m’arrange le moins ? Je sais très bien que tu n’en as rien à cirer de la chrono-brigade ou de ses objectifs hypocrites. Si tu veux tant te mesurer à moi, pourquoi tu ne le fais pas quand ça NOUS arrange ?"
 
Alors que, fumant de colère, l’androïde s’avança vers la source de ses ennuis, un nouveau message différent des autres arriva dans sa boite mail interne. Le contenu fut si cinglant que Rellum aurait cru qu’il proviendrait de son apprentie. Mais non il vient de … Quinua ? Elle est ici ? Il y a de forte chance que sa curiosité ainsi que son caractère inquisiteur ne l’ont forcée à traverser le portail. C’est peut-être le seul imprévu que le colosse de carbone soit relativement heureux d’apprendre. Bien que leur relation soit encore particulière, il y a une mission qui arrange aussi bien le mécanique que la céréalière. Elle reçu un message en retour.
 
-Disons que le destin est farceur. J’ai une tâche importante à te confier. Récupère la clé USB ‘Revelation Party’, Occalte a choisi le nom, et branche là au plus profond de Coton-City. Récupère un maximum d’informations et découvre le secret de cette maudite cité. Et le cas échant … DETRUIT LE.-
 
Combattre l’aberration qu’est la faction temporelle est un devoir. Le contrôler est une bien trop dangereuse possibilité. L’annihiler est une nécessité, même si cela déplairait au seigneur de démons. Et vu les talents de discrétion que la céréalienne à sut prouver récemment, elle est réellement capable de cet exploit. Peut-elle le trahir ? Probablement. Mais les senseurs du docteur réfutent ardemment cette éventualité. Comment Quinua pourrait s’allier avec les protecteurs d’une temporalité où ils ont décider de sceller le sort des siens ? Le genre de question existentielle qui n’affecte guère les bodybuilders bleutés avare de combat.
 
Malgré ce bref échange par SMS, le savant continua sa marche courroucée vers Zannin. Oh qu’il est difficile de l’oublier. Et une fois à portée de frappe, Rellum ne le baffa guère mais le choppa plutôt par le col.
 
"J’ai essayé de t’offrir … de nous offrir ce combat qui nous tente tant. Mais tu n’as pas été à la hauteur, tu t’es laissé matraqué par cette morveuse de Yukko. Cette ordure impure qui ne vaut pas un clou. Tu as laissé filer cette occasion. Mais tu décides toujours des pires instants de mon existence pour me séduire pour une bataille au détriment de mes ambitions. Tu m’agaces, et malgré cela je vais te faire don d’une révélation."
 
"Tu ne m’intéresse plus."
 
De ces mots, le robotique poussa en arrière le tisseur. Oui il avait des sentiments étranges vis-à-vis du Héra. Il admirait et détestait cette passion sans arrière-pensée pour le goût de la vie. Il n’arrivait juste pas à comprendre, et cela le tourmentait. Mais depuis sa première tentative de détraction temporelle, depuis l’évènement centrée autour d’Auros, et depuis le tournois d’art martiaux … ça a changé. En peu de temps, Rellum s’est trouvé de nouveaux objectifs. A noué de nouvelles relations. Approfondis d’autres. Il sait ce qu’il veut. Un futur idéologique qu’il peut partager avec ses congénères. Mais il y a encore une possibilité.
 
"Si tu veux m’affronter, c’est en protégeant cette cité malgré ce que cela signifie. Ce sera mon seul avertissement."
Zannin
Zannin
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 14/01/2020
Nombre de messages : 111
Bon ou mauvais ? : Chaotique neutre
Zénies : 1134

Techniques
Techniques illimitées : Psycho Thread / Devious Mirage / Grisly Slime
Techniques 3/combat : Doom Dome / Vanishing Devil
Techniques 1/combat : Overheat Rush

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockJeu 5 Oct 2023 - 15:08
L’explosion du centre n’était qu’une mise en bouche.
Ce que voulait Zannin était bien plus… Pêchu. Paré à lancer les festivités à tout instant, son sourire s’élargit à la vue des poings serrés de la machine avant de peu à peu disparaître lorsque que Rellum se plaignit des… Circonstances ? Pardon ? Il l’accusait de choisir les pires moments pour le confronter ? Et soi-disant, il n’en avait pas le droit car il n’avait que peu d’attaches avec la Patrouille Temporelle qu’il attaquait ? C’était… pour le moins une étrange façon de penser. Il savait bien que son interlocuteur aimait se battre. Il aurait dû se douter qu’il allait se jeter dans la mêlée si son propre fief devait être assailli, non ?

Naturellement quelque peu refroidi par les reproches de la machine, le Patrouilleur perdit son air enjoué. Pris par le col, le Héra ne bougea pas, se contentant de lorgner silencieusement la lentille rouge du robot alors qu’il en rajouta plus encore. Cette fois-ci, ce fut le tournois de Dösatz qu’il amena sur le tapis. Alors comme ça, Rellum avait fait tout le déplacement rien que pour qu’ils puissent se rencontrer sur la zone de combat ? C’en serait presque touchant… Ce qui l’est beaucoup moins, c’est de péter un câble sur le fait qu’il n’ait pas réussi à le rejoindre plus loin, traitant Yukko d’incapable. Une affirmation factuellement fausse pour désigner la tueuse de son propre seigneur Freezer.

Et là vînt le plus étonnant ; Rellum décrivait le Tisseur comme un intriguant qui tentait tout le temps de le détourner de ses projets pour l’affronter ? Encore une fois, mensonge éhonté ou exagération pure et simple lorsqu’on savait que ce n’était là que la troisième fois qu’ils tombaient l’un sur l’autre et que la fois précédente fut le théâtre du scénario inverse, le disciple de Shan lui proposant à la place de remettre à plus tard leur duel et de regarder la guerre divine contre Auros depuis les gradins. Et enfin tomba la prétendue révélation avant que ne le lâche enfin le Docteur : il ne trouvait plus Zannin digne de son intérêt. Mais seul un sourcil levé accueillit cette nouvelle. Le colosse ne comprenait pas le discours du bougre métallique, et la réplique qui suivit ne l’y aida pas. Son seul espoir de l’affronter serait en tant que protecteur de Conton-City ? Où voulait-il donc en venir ? Qu’importe quel était son rôle, il l’affronterait de la même façon dans tous les cas, non ? Pour un esprit de science, il semblait manquer de bon sens…


Guerre du temps [Centre de communication] W0ap

« Me fait pas rire ! C’est toi-même qui me reprochait de vouloir choisir mon moment la dernière fois, nan ? C’est moi ou la logique parfaite que tu penses avoir part en sucette ?»

Lâcha-t-il avec un rictus moqueur. Mais pas un rictus habituel. Non, ce n’était pas un signe de confiance, mais plutôt de condescendance. La lueur de son regard avait changé pour briller d’hostilité pure et simple. On lui mentait au nez, cela il pouvait le parier. Et il n’aimait pas ça du tout. Néanmoins, à son homélie décousue il voulait opposer sa propre opinion sur la question.

« A la base la surprise c’est que ce soit toi qui attaques la ville où j’habite, pas que je sois là pour la défendre, tu penses pas ? J'habite ici ! Et puis c’est pas comme si je m’attendais à tomber sur toi en rappliquant ici, t’as pas d’énergie que je puisse localiser. »

Premier point soulevé. Leur rencontre ce jour-ci n’était ni plus ni moins que le fruit du hasard. Si quelqu’un avait mal choisi le moment, peut-être Rellum devait-il s’en prendre au destin lui-même où à la quelconque entité malicieuse qui le tissait. Ou mieux, peut-être n’avait-il qu’à ne pas faire en sorte de toquer à la porte du Héra et s’étonner que ce soit lui qui l’ouvre ? A méditer… Mais il n’avait pas fini. S’il fallait s’expliquer avec lui, il s’expliquerait… Il plissa alors les yeux comme pour tenter de lire dans l’âme inexistante du tas de ferraille.

« J’ai rien à redire à propos du tournoi de Dösatz, ce qui s’est passé s’est passé et ne concerne que mon adversaire et moi. Voir ça comme une fin, en revanche, ça c’est ton point de vue, et j’le trouve pas mal pessimiste. On est bien obligé de se casser la gueule pour apprendre à marcher… Je ne compte pas laisser Yukko s’en tirer, loin de là… »

Le rictus se transforma alors en un sourire mauvais. Bien sûr, Zannin croyait en un concept très particulier de la défaite. On n’est défait qu’à deux conditions ; lorsque l’on admet avoir perdu ou lorsqu’on meurt au combat. Aucun de ces deux cas ne s’appliquait au Patrouilleur, jamais. Même s’il avait été mis hors compétition par Yukko, même si Boneco lui avait refait le portrait et même si Rellum lui-même lui avait fait cramer les entrailles. Ce n’étaient à ses yeux même pas des contretemps, mais simplement des leçons à tirer pour leur régler leur compte dans le futur. C’était ainsi qu’il avait toujours vécu : il ne s’arrêterait pas tant qu’il avait encore un souffle de vie ! Mais le docteur le comprendrait-il seulement ? Cette pointe d’égo, de fierté qui permettait d’aller de l’avant devant l’adversité ? Qui sait… En tout cas, quelque chose dans son discours prouvait qu’il avait quelque peu changé. Le froid droïde calculateur de leur première rencontre ne se serait pas comporté de la sorte… Alors pourquoi ?

« C’est même comme ça qu’on s’est trouvé toi et moi à la base, j’me trompe ? A moins… Que t’apprécies pas ça, justement ? Qu’une autre combattante, que tu détestes apparemment, me vainque à ta place ? Si c’est le cas, on dirait que cette fois-ci, c’est toi qui t’es jalousement accaparé notre duel. »

Peut-être y avait-il de la jalousie, peut-être y avait-il même de la confusion qui se cachait derrière cette carapace d’acier… Il ne savait probablement même pas pourquoi il en était réduit à se comporter de la sorte. Zannin non plus ne saurait certainement pas l’expliquer. En revanche, il était sûr d’une chose : cette discussion n’existerait pas si Rellum avait réellement perdu tout intérêt à cette confrontation.

Guerre du temps [Centre de communication] Kq6e

« Et pourtant, tu veux me faire croire que je ne t’intéresse plus ? Quand ce pauvre con de Héra que tu surclassais à tous les niveaux te donne carrément envie de plaquer ce que tu faisais pour le rejoindre dans ce que le scientifique moyen jugerait être une vulgarité barbare comme un tournoi d’arts martiaux ? Quand tu en es à piquer une crise à l’aube de notre combat tant attendu parce que je choisi toujours le mauvais moment pour me battre avec toi alors que c’est la première fois depuis notre rencontre que je te croise comme ça ? »

Crachant alors un glaire sur le côté, le Héra fronça les sourcils avant de pointer du doigt le robotique rival qu’il s’était fait.

« Au contraire, doc’ ! Mon petit doigt me dit que j’ai une place dans un coin de ta carte-mère ! »

Soufflant un rire irrité, l’ancien mercenaire laissa à nouveau parler son aura qui monta crescendo, emplissant l’air qui les entourait de flammèches mauves alors qu’il sortait les crocs dans un faciès mêlant colère et excitation, les doigts de ses mains turquoise s’agitant dans tous les sens prêts à faire fuser leurs toiles énergétiques.

« Ce n’est pas un bête résultat de tournoi qui arrivera à bannir ce genre d’idée fixe, crois moi ! La seule façon de t’en débarrasser, c’est de me supprimer ! »

Vociféra-t-il avec force. Néanmoins, une ombre restait au tableau. Intéressé ou pas, le Docteur avait de toute façon ruiné son humeur. Ce qu’il avait vu comme une aubaine devenait maintenant un effort de psychanalyse barbant… Enfoirés d’intellos, ils ne pouvaient pas s’empêcher de tout gâcher avec leurs faux-semblants ! L’affronter et même le vaincre ici et là laisserait un bien mauvais goût au Tisseur. C’est pourquoi il laissa tomber la pression qu’il exerçait sur la zone, son aura se dissipant d’elle-même. Les poings serrés, il toisa de haut la machine avant de tourner les talons, l’air écœuré.

« Mais tu as peut-être raison… Si ça te dit plus, on peut en rester là… Affronter quelqu’un qui n’a pas envie de se battre contre moi me laisserait un mauvais goût en bouche… Tant pis, j’imagine. »

Ainsi, il prit son envol. Il avait clairement fait comprendre à quel point c’était Rellum qui le décevait cette fois-ci. Depuis le ciel, il lâcha un dernier regard à celui qu’il aurait aimé pouvoir appeler ‘rival’ avant d’arrêter son ascension… Et, finalement, de lui envoyer ces mots d’un ton neutre.

« Hey ! Rellum ! Tu connais la différence entre le Genki, le Jaki classique et le Ki démoniaque ? »

Evidemment, un rat de laboratoire qui s’y connaissait un minimum devait connaître les différents types de Ki existants. Le Genki n’était autre que l’énergie vitale des êtres vivants, leur Vigueur à proprement parler. La plupart des guerriers de Conton-City, par exemple, n’utilisent que ce type de Ki lorsqu’ils se battent. Le Jaki, en revanche, n’est manifesté que par les personnes malintentionnées. La noirceur de leur cœur se traduit par la noirceur de leur énergie, permettant facilement pour les martialistes expérimentés de déterminer si leur adversaire est une personne mauvaise ou non. Le Ki démoniaque, en revanche, est un Jaki à la malveillance particulièrement dense, pareil à nul autre Jaki de mortel. Aucun moyen que Rellum ne connaisse pas la différence entre ces trois essences vitales.

Tout d’un coup, le visage de Zannin reprit sa nature sauvage :
Qinua
Qinua
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2021
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : mauvais
Zénies : 500

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockSam 7 Oct 2023 - 15:58
“Si ça peut vous permettre de vous concentrer pleinement sur le Héra…”

Revelation Party- Mais révéler quoi, au juste? Car si le savoir est le pouvoir, encore faut-il le contextualiser pour en tirer toute sa valeur. Ces mots en tête, la Céréalienne débuta ses recherches, qui tenaient plus de l’exercice balistique. Même en sachant où le terminal se tenait auparavant, c’est tout un rez-de-chaussée surplombé de deux étages qui venait d’être soufflé. Les murs, et tout ce qui pouvait auparavant se tenir entre, gisaient maintenant aux alentours. 

Qinua emprunta furtivement la direction dans laquelle le terminal avait le plus probablement été projeté. Sa démarche mesurée contrastait avec le vif manège de son unique œil rouge, affairé à scanner méticuleusement jusqu’aux plus lointains débris. Retenus en priorité étaient les nombreux restes de composants électroniques, chacun pouvant abriter le précieux appareil.

Parce qu’il émettait toujours une lumière intermittente, l’agente finit par le trouver dans de brefs délais, toujours fiché dans une façade déchirée. Elle ne put retenir un rictus las face à une nouvelle preuve de l’excentricité de son commanditaire, car l’objet ne méritait sa dénomination de “clé” qu’entre les doigts du géant de métal. C’est donc à pleine main qu’elle l’arracha de son support distordu. Le contact déclencha l’apparition d’un affichage holographique principalement occupée par un évident message d’erreur:

27% -  TRANSFERT INTERROMPU


La partie aurait pu se terminer ainsi, prématurément, si la présence d’une interface en arrière-plan n’avait pas aiguillé la Céréalienne vers un nouveau coup. Se pourrait-il que-? Suivant son intuition, elle se précipita au niveau d’un port réseau qu’elle avait précédemment repéré. Ce dernier était recouvert de crasse, mais l’épais câble de liaison n’avait pas été arraché. De nouveau pluggé, le syphon se révéla alors véritable ordinateur, opérant de manière autonome. Nul besoin d’une machine de l’ennemi, il pouvait s’y substituer pour peu que l’accès physique fut encore en état.

Les données affluaient de nouveau, et Qinua disposait même des outils pour en tirer le bon grain. Décidément, le destin semblait l’envoyer à la rencontre d’un technicien de génie après l’autre. Hors, le dernier en date se tenait toujours au même endroit que précédemment, son adversaire ne semblant pas forcer la confrontation outre mesure. Pour l’instant.

S’il est parti pour débattre avec le docteur, c’est qu’il aime bien s’écouter parler.

J’ai tout mon temps.



Comme le craignait la Céréalienne, le réseau était une addition tardive. Dernière strate d’une cité intemporelle, elle recouvrait tout, mais ses racines électroniques ne plongeaient que peu profond. Hors l’essence sacrée que Rellum comptait violer reposait loin sous la surface, hors de portée de ses stratagèmes technologiques. Ce lieu mystique portait justement un nom aussi adéquat qu’évocateur: la Crypte Temporelle.

De nombreux articles faisaient en effet mention des rouleaux qui y étaient scellés. Du jargon de patrouilleur. L’agente pouvait toutefois déduire du texte comme des images qu’il s’agissait bel-et-bien d’objets physiques, à la valeur inestimable. C’est n’est donc ni plus ni moins qu’un coffre-fort, utilisé par des dieux. Elle aurait mis sa main à couper qu’il s’agissait précisément du nerf de cette guerre, l’endroit devait donc forcément grouiller de belligérants. Démons inclus.

Rayant des consignes la suicidaire phase de destruction, Qinua se retrouva avec un rapport fort peu satisfaisant. Car si l’élimination de pistes inexploitables permet ne pas s’éloigner de l’objectif, elle peut aussi signifier la stagnation. Les plans du cyclope avaient certes rencontré une impasse, mais l’assassin refusait obstinément de rentrer bredouille. Il doit bien y avoir quelque chose d’autre!

Pour moi…

Minute. Là!



Bien qu’affairée, la rupture du statu quo attira son attention. Le massif Héra s’était élevé dans les airs, comme désintéressé du combat. C’était l’impression que son langage corporel projetait à tous, exception faite de ses yeux. Mais- L’assassin connaissait ce regard intense, et se releva donc dans l’urgence.

Il arrive!!

Tel un obus, l’assaillant s’écrasa au beau milieu des positions occupées par les escouades en retrait. Inutile de s’étaler sur la nature des sévices, car c’est un détail autrement plus important qui frappa l’observatrice. Elle était en effet certaine qu’à plusieurs reprises, le patrouilleur s’en était pris à des cibles qu’il n’aurait en aucune façon du pouvoir déceler. Des fois à couvert, des fois dos tourné, rien ne semblait pouvoir empêcher ses attaques de faire mouche avec une effroyable précision.

“Comment est-ce qu’il fait ça?!” Laissa-t-elle échapper à demi-mot. Il ne portait aucune forme connue de détecteur, et pareilles prouesses n’étaient pas caractéristiques des peaux-cyans. Qinua se remémora immédiatement l’indice volontairement asséné depuis les cieux. Le Genki, le Jaki- Toutes des variations d’un même principe, l’énergie vitale. La réponse se précisa d’un coup. Un genre de sixième sens… C’est bon à savoir.

Deux nouveaux messages parvinrent finalement à Rellum:
>J’ai trouvé quelque chose.
>Je reviens.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 507
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockDim 8 Oct 2023 - 15:44
Mais qu’est ce qui lui a pris ?
 
Le cyborg avait dit ce qu’il avait à dire. Son objectif initial n’a jamais changé : œuvré de son mieux pour faire de cette galaxie un havre de paix, et cela avec les méthodes adéquates. Certain pouvait le traiter de boucher d’avoir expérimenter sur des corps, morts ou vivants, afin d’en découvrir les secrets interdits. Ces mêmes ignares qui après coup profitent pleinement des découvertes scientifiques et médicales du colosse d’acier. Le savoir c’est le pouvoir, et Rellum a l’intelligence requise pour la transformer en résultats contrairement aux espèces inférieures. Ceux qui le comprennent jouissent pleinement de l’assistance du docteur. Ceux qui le renient peuvent aller pourrir dans leur société décadente. Et il y a ceux … celui qui déroge complétement à la règle qui a tant torturer l’esprit électroniquement complexe du savant de titane.
 
Zannin, cette boule de muscle benêt qui a choisit à pleine dent de croquer une vie d’adrénaline et de prouesse martiale. Bien qu’il fasse de la catégorie de ceux que Rellum méprise, ce n’était nullement réciproque. Pourquoi donc ? Le scientifique de métal se savait relativement puissant et n’hésitait pas à en abuser pour supprimer les menaces. Certes, la première fois qu’il avait rencontrer le tisseur, il l’avait battu à plate couture et ne l’a épargné que parceque la faction de la patrouille temporelle avait trop d’avantage par rapport à lui. Résultat ? Le guerrier le suppliait de revenir ! Une incompréhension totale pour l’homme de science.
 
La seconde rencontre durant l’évènement d’Auros … le mécanique savait que la victoire serait sienne, mais le comportement enjoué et nullement médisant du héra l’avait a nouveau interpelé. Aucun de ses calculs ne parvenait à résoudre ce mystère bodybuildé. Pire encore, il s’en est suivit une discussion passionnante sur leur motivation au sein du vaste cosmos. Là ou Rellum est excessivement tortueux, Zannin est d’une simplicité égoïste que convoitait son opposant. Après cela, chacun accepta de se concentrer sur le véritable adversaire qu’est Misha et de signer une trêve … mais à guise de revanche. Une condition que le docteur n’avait absolument pas d’accepté officiellement, mais qui le faisait envie officieusement. Pourquoi avoir accepté ce caprice ? Est-il capricieux ? Lui un éminent architecte du progrès ? Oui, sans doute, mais il ne savait pas si cela lui convenait.
 
Pendant un certain temps le droïde avait tenter ce mystère mais sans aucun résultat. Ce n’est que lorsque Dosatz annonça une nouvelle itération de son tournois d’arts martiaux. Il n’avait que faire de ce genre de jeux barbare qui ne sert qu’à faire plaisir un public uniquement désireux d’effusion d’hémoglobine. Et pourquoi il y a participé, parceque c’est ce que Zannin aurait fait et ce qui lui aurait permis de le comprendre. Et le destin fut suffisamment facétieux pour qu’effectivement le tisseur participe à la mêlée. Oui, enfin une occasion en or pour qu’ils puissent évoluer l’un et l’autre dans des circonstances satisfaisantes. Rellum eut une bataille fort intéressante contre un Mojuu qui avait des traits familiers avec le héra. Une victoire et une expérience qui n’apportent que du bonheur dans le système complexe du docteur. Hélas la défaite du tisseur contre Yukko fit un effet choc sur le scientifique. La sayane, bien que d’un sang impur, n’était pas en cause. Comment Zannin a-t-il osé perdre et ruiner leur rencontre ? Oui ce n’est pas tellement sa faute s’il est tombé contre l’une des plus grosses brutes du championnat. Cette innocence ne prouve rien, sa fameuse promesse auto-proclamée a été brisée par sa propre faiblesse.
 
À la suite de cela, Rellum à commencer à sombre dans une sombre dépression et s’isoler d’autrui. De sa spirale abyssale de mépris, de haine et d’incompréhension, il n’y eut qu’une seule chose qu’il le tira hors de ce piège nauséeux : Le temps. Le temps où il se remit simplement au travail et apprécier cela. Le temps où la présence de son apprentie devint de plus en plus rassurante et salvatrice. Le temps où il pouvait enfin revivre. Il y eut notamment des rencontres fortuites qu’il ne put qu’apprécier, la visite surprise de Quinua est un exemple parmi d’autres.
 
Donc oui, Zannin ne l’intéresse plus. Ou, pour être plus franc et exact, il n’occupe plus une aussi grande partie de la psyché du génie métallique. Alors pourquoi est-ce qu’il … panique autant lorsqu’il revoit la bouille tordue du tisseur ? S’il n’était qu’une infime partie de l’expérience du droïde, il ne devrait pas avoir un impact aussi cuisant. Ce n’est absolument pas par son niveau de combat qui a, depuis, considérablement augmenté. C’est plus ce que les couples brisés terrien nommé exs redoutent : revivre une expérience désastreuse et inévitable similaire. Et ici, c’est Rellum qui décida de faire le premier pas.
 
"Tu ne m’intéresse plus."
 
Ce dernier fit donc son annonce de rupture d’interaction sociale. Il s’attendait à ce que le héra n’en ait cure et ne se décide à tout de même jouer à l’ahuris et le provoque de manière enjouée. Mais c’est le contraire qui se dessina. Le visage si souvent amusé du moine azuré devint soudainement dédaigneux. Par la division zéro que cette grimace répugnante inspire le rejet. Pour la première fois dans leurs échanges, c’est bien le martialiste qui perds les pédales. Rellum a enfin découvert son sujet sensible et bouton pousser.
 
Le monstre se mieux à beugler à plein poumons la psychologie erronée du docteur. Il a bien raison de dire que le résultat du tournois de Dosatz où que sa simple présence à Coton-City est logique. Cependant hurler qu’il n’y pouvait rien est là l’essence du problème. Participer à un championnat amène la possibilité qu’une autre grande puissance tel que le droïde s’y invite. Rester au quartier général de la patrouille temporelle alors qu’elle à pour ennemie la branche technologique de l’armada Cold est un choix. A nouveau, l’innocence ne prouve rien, et il n’y a visiblement qu’un seul des deux parties qui a assumé sa culpabilité.
 
S’en suivit un déni affligeant du tisseur que son opposant tient toujours autant à leur inéluctable combat. Il vida son sac avec un mépris viscéral. Il ragea à tel point qu’il vociféra que la seule et unique manière de finir ce qui a été, contre toute attente et logique, débute est que l’un des deux protagonistes périsse. Etrangement, plus Zannin libéra ce qu’il avait sur le cœur plus Rellum se détendit comme s’il avait enfin percé le mystère musculeux. Il comprend enfin comment cet être pense ainsi que sa complexité. Suite à la dernière annonce il décida donc de hausser avec indifférence les épaules.
 
Finalement, la bête à la crinière de feu céda. C’est presque comme s’il fondait sur place, sa masse corporelle faisant plus écho à un amas de beurre fondu. Il tourna le dos à son ex-rival et … accepta sa défaite ? C’est … ce n’est pas normal. Est-ce qu’un acte étranger à une situation déjà dénuée de sens devient à nouveau dans la norme ? Aucune idée. Le héra marmonna dans sa barbichette, perdant, que tout est en effet finit entre eux deux. Ça y est ! Le docteur est enfin libéré de cette torture psychologique qui le martyrisait tant !
 
Était-il heureux ? Oui … mais … pourquoi est-ce qui ressent soudainement une pointe de tristesse à l’égard de ce malotru azuré ? Non, il a enfin su se tirer hors de cette relation toxique qu’il l’empêcher d’attendre ses buts et de le corrompre. Ce n’est pas maintenant qu’il doit faire preuve de faiblesse ou d’une quelconque pitié envers cet abruti du désert. Mais il serait injuste de le punir ainsi alors que c’est lui qui n’a sut tirer parti de la relation ! Non, il faut cesser cela ! Il faut le laisser partir. Il faut rompre la connexion. C’est terminé.
 
"Si tu veux m’affronter, c’est en protégeant cette cité malgré ce que cela signifie. Ce sera mon seul avertissement."
 
Mais qu’est ce qui lui a pris ?
 
Il vient de tendre le bâton pour se faire battre. Pourquoi a-t-il laissé le luxe du choix ? Quel idiot arrogant il fait. Avec un peu de chance, l’ouïe du héra n’est pas aussi fine. Ce dernier stoppa immédiatement sa retraite et offrit une petite énigme au savant. Une métaphore entre le ki classique et le ki maléfique ? D’un point de vue purement technique il n’y a rien de compliqué là-dedans. Sans doute une dernière insulte visant à affirmer que le savant est quelqu’un de diabolique. Ça va, il n’y a rien de louche là-dedans. Zannin aura sans doute besoin de temps à son tour pour décompresser et trouver un sens logique à son existence.
 
La bête vaincue quitta alors les lieux en fusant à toute allure au-dessus du cyborg qui ne broncha point. La destination du tisseur lui importe peu désormais, il n’y a rien qu’il puisse entreprendre qui puisse briser sa foi ainsi que sa philosophie. C’est alors que des cris de membres du G.S.E. présent résonnèrent dans la zone. Le géant de fer se tourna lentement. Ce qu’il vit …
 
Le goliath bleuté venait de choper les casques en céramites de deux soldats alliés, pour aller les fusionner brouillement avec le sol pavé environnants. Leur décès fut aussi brutal que terrifiant. Qu’est ce qui est en train de se passer ? La bête fumante ne s’arrêta pas là et déploya des fils de soie énergétique qui saisirent deux autres troupes. Les malheureux finirent rapidement à l’état de composte pour donner suite à leur choc sanguinolant. Qu’est que c’est que cela ? Un coup de pied d’une vélocité extrême vint éclater le contenue d’une autre cible à travers le champ de bataille. La créature lança alors une ultime provocation à la machine qui avait osé lui laisser une chance. Ce qu’il vit …
 
Est un ennemie à abattre. Une immondice qui s’en prend à ce qu’il chérie au détriment d’en faire partie. Cette chose à décider de détruire ce qui fait la fierté et la joie du docteur pour la remplacer de force. Tout cela parceque Rellum a fait preuve d’un instant de fragilité et de pitié là où il aurait dû être ferme et salvateur. Comme quoi il a encore du chemin à faire avant d’être lui-même parfait avant de pouvoir éduquer autrui. La moindre des choses est de pouvoir rattraper ses échecs.
 
"Je suis désolé Zannin."
"...:

Dit-il avec ambition ainsi qu'une pointe de tristesse. Ce n’est pas le genre de combat qu’ils avaient souhaité, mais c’est celui qu’il a arrogamment provoqué. Il vient de créer ce qu’il méprisait.

Parmi les messages express d’adieu de ses compatriotes, celui de Quinua fut quelque peu réconfortant. De ses quelques mots, elle semble avoir retrouver la clé USB ‘Revelation Party’ et bien plus encore. Mais part-elle donc ? Cela doit avoir une importance capitale dans le raid que Rellum peine à garder en tête. Et sur ce sujet, le héra au visage bestial risque de poser des problèmes et laisser sa furie sanguinaire s’en prendre à la céréalienne. Hors de question qu’elle subisse son erreur.
 
-Soit prudente, et profite de la distraction.-
 
D’un bond sec, le savant de titane fusa vers son opposant monstrueux. Durant sa course a travers les airs, Rellum ralentit légèrement pour laisser un Hologramme qui le superposait prendre de l’avance. La copie de lumière protégea son créateur dans un angle mort en plus de pouvoir provoquer une réaction vaine du tisseur. Qu’il tombe dans le piège ou non, le docteur en profitera pour agresser par trois attaques simultanées. De son poing gauche ouvert il souhaite planter ses doigts pour aller endommager des nerfs situés entre les muscles gonflés de la nuque. De son genou droit, il vint fracasser contre le sommet osseux de la hanche gauche du héra. Et enfin de son œil carmin, un filet carmin qu’est le rayon oculaire fusa dans la fosse cubitale gauche du goliath bleuté. Trois attaques précises en un instant qui serait fatale pour la normalité des mortelles.
 
Mais à peine le scientifique tâta les tissus de la chose, il sut que l’écart de niveau a été fortement réduit. Non … nullifié. Comme quoi la dépression à ralentit l’évolution de Rellum. Au moins l’agression aura un impact, mais point mortel. Comprenant qu’il ne pourrait pas jouer la carte de la surpuissance, le métallique devra être prudent et analyser son adversaire. Et cela prime par une rapide retraite. Ainsi Rellum se désengagea de Zannin en claquant son sabot libre contre le sol pour faire un saut en arrière tout en tirant un second rayon oculaire visant le nombril azuré pour l’occuper. Oh, il se doute bien que le tisseur profite de la situation pour revenir à l’assaut. Mais est ce qu’il peut y faire quoi que ce soit ? Pas vraiment.
 
Quoi qu’il en soit, le but ici n’est pas de jouer ou de gagner. Mais de tuer.
 
"Tu auras au moins gagné ton souhait de décès."
 
A nouveau une pointe d’arrogance. Rellum avait déjà lancé bien souvent ce genre de pique provocateur durant les affrontements pour déstabiliser les opposants. Mais celle-ci génère un goût digitalement salé dans ses processeurs.
Zannin
Zannin
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 14/01/2020
Nombre de messages : 111
Bon ou mauvais ? : Chaotique neutre
Zénies : 1134

Techniques
Techniques illimitées : Psycho Thread / Devious Mirage / Grisly Slime
Techniques 3/combat : Doom Dome / Vanishing Devil
Techniques 1/combat : Overheat Rush

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockMer 18 Oct 2023 - 20:07
Bien sûr que Rellum allait réagir.
Qu’il soit attaché ou non à ses hommes, ils étaient des atouts importants de son assaut, sans quoi il ne prendrait pas la peine de les amener avec lui dans une zone de guerre où ils étaient dépassés. A quoi pouvaient-il bien servir, cela, Zannin ne le savait pas et n’en avait cure. Toujours était-il que le robot n’allait pas laisser se dérouler la tuerie. Qu’il le fasse. Le but était avant tout de le faire sortir de ses gonds, après tout… Mais cette réaction… Cette réaction…

Voilà qui dégoûtait le Héra comme il l’avait rarement été. Que Rellum lui en veuille à mourir ne lui posait aucun problème. Au contraire, il voulait qu’il explose de colère. Que sa haine parle. Que ce duel qu’ils s’agitaient devant le nez depuis si longtemps puisse enfin se dérouler. Qu’il soit personnel, tout simplement. Et le docteur… Osait dire qu’il était désolé ?! Qu’est-ce que c’était que ça ? Un simulacre de tristesse fait par intelligence artificielle ?! Il soupoudrait de sensiblerie leur affrontement tant attendu ?!


Guerre du temps [Centre de communication] Dve1

« De la pitié ? Des excuses ? C’est tout ?! C’est ça ce que t’as à m’offrir, après que j’ai étripé tes potes ? Tu ruines l’ambiance, sac à boulon ! Tu es une déception, Rellum ! »

Vociféra le Patrouilleur alors qu’il voyait enfin foncer la machine vers lui. Impact imminent. Et c’est pourquoi le Héra préféra se glisser sur le côté pour tenter de le prendre par le flanc. Mais en changeant d’angle de vue, il remarqua la supercherie : il y avait deux Docteurs Rellum qui partaient à l’offensive ! Evidemment, il fallait s’y attendre : Zannin se rappela qu’à leur première rencontre, il avait usé de pareilles illusions pour se jouer de son équipe. C’était sans doute ici le même principe. Chargea alors dans le tas, le martialiste amorça sa parade. Maintenant que les deux étaient en face de lui, il pouvait le sentir : l’un de ces deux ennemis créait un déplacement d’air et pas l’autre ! C’était le genre de détails que seuls les guerriers expérimentés pouvaient déceler : Zannin devrait remercier Kaito de l’y avoir initié !

Sachant vers qui se tourner, Zannin entra dans un mouvement de pivot pour accueillir la frappe du cyclope blinder. Ou plutôt pour s’en jouer ! Si le scientifique aimait les effets visuels, il allait être servi : la silhouette du rouquin se dissipa brutalement pour donner en face de lui une masse dont on discernait avec peine tête, bras et torse ! C’était là le Devious Mirage, technique la plus classique du Formless dont il pouvait sans doute s’en souvenir, ayant permis au guerrier de la planète aride d’esquiver l’un de ses coups par le passé. Et ici, elle lui permit de se tirer de sa première attaque du gauche ! Là où il pensait peut-être trouver une nuque, c’était le genou du guerrier qui, de façon des plus improbable, s’était refermé sur son poignet d’acier. Une main gauche sortit alors du flou noir, blanc et turquoise pour intercepter le genou du savant tandis que la main droite, toujours prise dans un mouvement indéchiffrable, lia son majeur à la tête du guerrier par un Psycho Thread qu’il tira d’un coup sec ! Et il eut bien raison : la lentille carmine et luisante de son adversaire tira un rayon d’énergie qui fusa ainsi dans le décors, créant sur son passage un sillon de pierre fondue !


« Je connais ton arsenal ! »

Grogna avec hargne le Tisseur, toujours sur les dents. Lorsque Rellum se désengagea, Zannin en fit de même, bondissant en arrière lui aussi et lâchant son fil énergétique. Il atterrit alors sur ses quatre membres, les yeux rivés sur la machine. Et celle-ci, non contente de l’affront qu’elle avait faite de montrer une forme d’empathie pour son rival, venait ajouter du sel sur les plaies en ajoutant qu’il pourra au moins se consoler dans sa mort prochaine. Se redressant sur ses deux jambes, le Héra dévisagea le docteur, yeux plissés. Il croyait quoi, là ? Qu’il pouvait en plus se permettre de se la péter ? C’était fou ! Il n’avait prononcé que quelques mots depuis que Zannin lui avait renvoyé tout son argumentaire dessus. Et aucune réponse concrète. Juste… Juste des insultes à sa fierté martiale ?! Penchant le visage sur le côté, Zannin contracta ses muscles une dernière fois avant de faire taire son aura une dernière fois.

Pourquoi s’embêterait-il ici ? N’y avait-il pas une guerre à mener ?! Des généraux ennemis à combattre ? De vrais guerriers avec lesquels mesurer sa force ? Pourquoi devait-il s’occuper d’un robot qui n’avait de toute évidence pas envie de l’affronter ? Il n’y avait rien d’amusant à se charger d’un énergumène aussi détestable. Si cela intéressait un bon samaritain de le stopper, qu’il le fasse. Pour le martialiste qu’était Zannin, son travail était fini : Quoique Rellum cherchait dans le centre de communication, vu son état actuel il ne pourrait sans doute rien en tirer. Et il avait pu le constater, le docteur était disposé à le laisser repartir de là où il venait tant qu’il le faisait sans histoire… C’était probablement même la meilleure chose à faire pour éveiller l’intérêt de Zannin.


« Tu sais quoi ? Va te faire foutre. J’ai fini ce que j’avais à faire ici. J’ai pas à me faire chier à combattre un tas de ferraille qui n’y met même pas du sien. Va faire mumuse avec tes jouets, j’irais me trouver un adversaire convenable. »

Affirma Zannin en faisant un signe d’un revers de la main, lui signifiant de disparaître de sa vue. Cette fois-ci, il se retourna en crachant par terre avant de daigner lui envoyer un regard. Et cette fois-ci, il comptait s’y tenir. Il voulait que ce soit là la dernière fois qu’il verrait cette tronche d’aubergine métallique. Et ce dernier regard, empli de ressentiment et de haine, fut accompagné d’un dernier commentaire. S’il avait parlé par malice avant, cette fois-ci il laissa parler son cœur. Son âme imprégnait ces mots lâchés dans le vent pour un simple ordinateur qu’il croyait doté d’un semblant de conscience. Ce n’était, au final, peut-être pas le cas…

Guerre du temps [Centre de communication] Uffz

Et il marcha. Aussi simplement que cela… Et ce vers l’intérieur de la ville. Un démon à la petite semaine tenta de le prendre par le flanc avant de voir son propre crâne se faire expulser de sa nuque d’un revers du poing. Le Héra, lui, continua sans se presser, comme si de rien n’était. Si le robot comptait l’en empêcher, qu’il le fasse. Sinon, il n’avait qu’à le regarder peu à peu disparaître dans les gravats de Conton City qui s’amoncelaient à l’horizon…

Ils étaient deux, maintenant.
Zannin, lui non plus, n’était plus intéressé.
Qinua
Qinua
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2021
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : mauvais
Zénies : 500

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockDim 22 Oct 2023 - 11:45
Qinua n’avait jamais constaté la réelle étendue des compétences martiales du cyclope de métal, mais elle avait glané assez d’indices pour estimer sa dangerosité au dessus du seuil tolérable dans son pitoyable état. L’étrange confrontation à laquelle elle venait d’assister n’en était qu’un de plus, suggérant une forme de parité avec l’autre géant massacreur qui avait, lui, révélé quelques cartes de manière implacable et fort sanguinolente.

Alors quand ce dernier sembla s’éloigner des ruines du centre de communication, en pleine possession de ses moyens, la Céréalienne n’en crut d’abord pas ses yeux. Son détecteur n’avait pas bronché outre mesure pendant le laps de temps où elle avait rompu tout contact sensoriel. Combien exactement elle ne pouvait dire, mais suffisamment pour mener un contrat à son terme. L’assassin sentit ses nerfs soudainement assaillis par de glaçantes conjectures, que seule une maladive obstination empêchait de dégénérer en pure panique.

Elle ne pouvait pas s’être trompée. Pas comme ça. Pas autant.

>Je vois le Héra s’en aller.
>Que s’est-il passé?

Qinua avait la main fébrilement cramponnée à l’appareil, comme si c’était ce dernier qui la portait et non l’inverse. C’était tout ce qu’elle pouvait faire pour rester concentrée, et se persuader qu’une réponse allait bientôt lui parvenir d’un docteur encore fonctionnel.

Non loin de sa position se dressait pourtant le centre des expositions de Conton City, un bâtiment d’intérêt stratégique moindre qui lui valait d’être relativement épargné par les plus grands pions lancés dans cette bataille. Nombre d’habitants s’y étaient donc réfugiés, et défendaient maintenant l’endroit contre des vagues d’envahisseurs désordonnées; du petit calibre préférant tenter leur chance sur des cibles faciles plutôt que les mastodontes aperçus sur d’autres fronts. 

À l’insu de beaucoup, l’aile temporaire abritait cependant un trésor, présenté par Capsule Corp. L’entreprise même dont Gears, tout prolifique concepteur d’armement de pointe qu’il était, reconnaissait avec amertume le savoir-faire. Pour une certaine survivante à l'œil rouge, c’était là une garantie amplement suffisante à l’égard des effets décrits dans l’article déniché par la clé d’espionnage.

Son objectif était ce fameux prototype.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 507
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] ClockMer 1 Nov 2023 - 12:44
Comme ce dont se doutait Rellum, ses excuses n’affectèrent nullement le mercenaire de l’espace si ce n’est que de l’enrager davantage. Puis le tisseur insulta son opposant de simple machine dénué d’émotion. Vraiment ? Bien entendu qu’il souffre de voir quelqu’un qu’il considérait comme stupidement amical abattre sans merci ses sbires. Rellum éprouvait, éprouve et éprouvera de la tristesse, de la joie, de la colère ains que l’illumination. En est-il autant pour le martialiste bleuté ? N’est-il au final animé que par le combat au détriment du reste ? Non, ce n’est pas ça ce qui cloche. C’est plus subtil.
 
Et ainsi, le cyborg s’élança pour affronter la créature qu’il avait niaisement créé. D’un combattant d’un bête neutralité il en a fait … quelque chose qu’il n’aime pas. Il faut qu’il abrège ce qui se dessine devant lui comme un monstre dénué d’intérêt. Rellum tenta d’user de subterfuge pour frapper le colosse azuré, mais celui-ci se montra malin et vit à travers le stratagème holographique. Cela a beau être devenu une bête, ses instincts n’en sont devenus que bien plus aiguisé, un détail à noter pour l’avenir s’il en est.
 
Mais cela n’empêcha le scientifique de continuer son combo et tenter une triple attaque qui mettrait en péril n’importe quels combattants normalement constituer. Mais Zannin est bien au-dessus de la normalité et déconstruit l’intégralité de son système osseux, musculaire et organique pour bouger ses membres à des position stratégiquement impossible. Cette technique, le droïde l’avait vu lors de leur première rencontre, mais elle ne permettait d’une déformation ciblée. Ici c’est l’intégralité de la silhouette du tisseur qui offre un spectacle de chair grotesque et efficace. Lorsque la vague de peau reprit une forme conventionnelle, son porteur put parer à la perfection l’assaut du mécanique.
 
S’en suivi le tir oculaire qui avait sa cible parfaitement alignée. Mais c’est sans conter la technique typiquement Héra qui força le chef du droïde à s’incliner subitement et expédier son attaque dans le décor fumant. Néanmoins, le robot tira un coup sec à son tour pour redresser in extremis les derniers échos de son laser pour sectionner le lien parasite et ainsi se libérer de son emprise. Pour donner suite à cela, les deux combattants prirent de la distance l’un de l’autre, de manière littérale comme figurée.
 
La dernière pique salée du savant fut finalement la goutte d’eau qui fit déborder le vase azuré. Zannin … abandonna ! Irrité, il tenta de vomir sa haine à la figure du droïde qui resta stoïque. Ne pas y mettre du sien ? Rellum a traversé un portail trans-dimensionnel pour attaquer l’incroyable Coton-City pour le bien du multivers. C’est n’est pas pour l’opportuniste bleuté qu’il fournit des efforts, et ce n’est pas sa faute si Zannin a assimilé leurs premières rencontres de manière si égoïste. En rétrospective c’est ce que le fils de Willow a bêtement éprouvé un certain temps, puis il s’est remis en question. Lui a évolué.
 
Rellum resta de marbre, plus question de tomber dans le piège de la provocation. Zannin, lui fit un geste de la main pour le renier. Rellum n’en fit rien. Zannin cracha son mépris sur le sol craqué. Rellum n’eut cure. Zannin le fusilla du regard. Rellum l’ignora. Finalement, Zannin l’insulta une ultime fois avant de partir pour de bon. Il n’en est plus un ? Un combattant ? Il l’est, mais pour ses principes pas pour la gratuité. Un être vivant ? Son expérience emplit d’émotion lui prouve le contraire. Un rival ? Oui, sans doute, un point qui lui a été douloureusement imposé et qu’il n’a jamais réellement désiré. Au final, le héra est fâché car il n’a pas su faire de Rellum son image. Et ironiquement, c’est la pensé idéologique qui impacte désormais le moral du tisseur.
 
Une victoire ? Est-ce qu’une rupture aussi amère peut être considéré comme une réussite ? Non, mais c’est un sentiment de libération qui traverse désormais les circuits du docteur. Et, contrairement à l’inconnue bleuté qui quitte la zone, il sait exactement pourquoi et pour qui il a choisi de se battre.
 
Malgré le chaos ambiant de la bataille, Rellum profita de ce silence bienfaisant. Ce n’est que les mots fébriles d’une voie familière le sortirent de son extase. Qu’est ce qui s’est passé et où est passé le molosse musculeux ? La réponse est aisément résumable en un mot.
 
"Rien."
 
Le docteur baissa le regard pour voir la céréalienne qui tenait avec ferveur la fameuse clé USB. Cela est une bonne nouvelle qu’elle soit parvenue à préserver intact l’engin de collecte de donnée. Grace à cela il sera en possession d’information incroyablement utile contre quiconque sera à la tête de la cité temporelle. Puis le regard, alors centré sur le disque dur externe, remarqua des doigts crispés. La lentille remonta pour apercevoir des bras à la limite de s’auto-briser. Et enfin il vit le visage stressé de Qinua. Elle … a peur ? Une survivante endurcie tel qu’elle ?  Rellum voulut la gifler pour lui faire reprendre ses esprits, mais ça serait ignorer sa détresse … et potentiellement réveillé cette ‘chose’ en elle. De toute manière, le docteur ne souhaite pas perdre un nouveau patient auquel il éprouve de la sympathie.
 
"Respire lentement en usant l’intégralité de tes pores pulmonaires, puis expire calmement. Cela réduira ta tension. Il n’y a rien à craindre … pour le moment. Si tu ne te sens pas encore à la hauteur de ce genre de confrontation je ne t’en tiendrais pas rigueur. Admettre ses limites actuelles est un tremplin pour travailler à les transcender. Je suis néanmoins reconnaissant que tu sois parvenu à réaliser la quête que je t’ai confié."
 
Dit-il en s’approchant de la survivante en la félicitant. Au moins une note positive dans tout ce tohu-bohu ainsi que les pertes que le héra a osé tuer nonchalamment. Un jour sa bêtise aurait raison de ses actions insensées. Cependant les opérations ne sont pas terminées, il y a une guerre à …
 
Un message résonna à travers tout Coton-City. Une voie remplit d’une malice ainsi que d’une arrogance sans égal déclara la victoire des raideurs. Majin Demigra, le nouveau ponte de la chrono-brigade. Ce dernier annonça sans tourner autour du pot le sors qui sera réservé au résistant encore debout qui servait l’ancienne Kaioshin du temps. Se rendre ou périr. Un traitement sévère mais efficace que le docteur approuve, même s’il aurait apprécié un écrémage des serviteurs sayans.
 
L’incursion est au final une grande réussite, bien que trop rapide au goût du scientifique. L’effet de surprise a bien trop vite écourtée la bataille, ce qui empêche le plan initial de Rellum de piller la banque de donnée et les ressources de Coton-City. Mais il lui reste encore une marge de manœuvre, avant que Démigra n’appelle ses alliées et collaborateurs pour faire un état des lieux. A nouveau, son regard se planta dans celui mi-sanguin mi -sombre de Qinua.
 
"Ecoute moi bien Qinua, j’ai besoin que tu me décrives tout ce qui semble de valeurs que tu as déniché et pas qu’uniquement sur la clé USB. Je vais être franc, je sais bien que Démigra n’est qu’un moindre mal pour se débarrasser de l’hypocrisie éternelle que représenter l’ancienne Kaioshin du temps. Pour le moment il semble la meilleure option, pour ne pas dire la moins pire, mais il est le malin. Je sais ce qu’il a déjà causé ou provoqué pour ses fins. Freezer est un enfant de cœur à sa comparaison. Il nous faut un contre-pouvoir ou au minima une garantie."
 
Une tête de l’hydre à été coupé, il faut en profiter avant que la nouvelle n’arrive à maturité.
Contenu sponsorisé

Guerre du temps [Centre de communication] Empty
MessageSujet: Re: Guerre du temps [Centre de communication]   Guerre du temps [Centre de communication] Clock
 
Guerre du temps [Centre de communication]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guerre du temps [Quartiers des agents]
» Guerre du temps [Crypte temporelle]
» Guerre du temps [Jardins]
» Guerre du temps [Quartiers civils]
» Guerre du temps [Place héroïque]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Conton-City-