Le Deal du moment :
Précommande des jeux-vidéo ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 

 Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockSam 27 Juin 2020 - 23:16



Draven s’installa au poste de pilotage et n’attendit pas une seule seconde. Il démarra et commença à s’envoler sans attendre qui que ce soit. C’était maintenant ou jamais pour notre président. Il regarda une dernière fois les hommes et femmes présents sur l’île. Il les remerciait intérieurement d’avoir tenté de lui apporter une aide. Désormais il serait seul face à cette menace. A moins que… seul? Pas tout à fait. Il alluma plusieurs écrans et appareils électroniques dans le cockpit.


"Ceci est un message sur fréquence sécurisée du président Draven code D6-73. Je diffuse actuellement en secret. Si vous écoutez ceci, j’ai besoin de vous. Chaque personne pouvant me rejoindre est très grandement invitée à le faire. N’importe qui tant que vous n’avez pas peur du combat. Je me dirige en ce moment même vers Auros et le Palais du roi. J’ai besoin d’une escorte. Je ne souhaite pas attaquer Auros directement mais négocier avec lui, je répète ceci n'est pas une attaque envers Auros. Vous serez ma protection contre toute attaque éventuelle. Vous trouverez ci-joint mes coordonnées GPS. Rejoignez-moi au plus vite. C’était un message du dirigeant Draven. Terminé."


Ce message passera en boucle pendant le temps de trajet de Draven jusqu’au palais où Auros doit encore se situer. Il espère que le plus de monde possible réponde à son appel, mais s’il est de nouveau seul dans cette bataille il le fera. Il ira face à ce Dieu qu’importe le prix. Ce n’est plus le moment d’hésiter. Il prendra également le temps de diffuser un message sur des stations, cette fois-ci officielles, qui pourront retransmettre le message à la population.

"Habitants de la Terre. Je suis Draven, j'ai été élu aux élections il y a peu de cela et me dirige actuellement vers l'envahisseur Auros. Je tiens à vous assurer que je ferai tout pour garantir la sécurité de chacun d'entre vous. Je n'ai jamais cessé de me battre et je n'abandonnerai pas mon poste aujourd'hui. Vous m'avez élu comme représentant, et à ce titre, je représenterai la Terre devant Auros, lui qui aujourd'hui souhaite faire de notre planète une partie intégrante de son empire. Je vais donc entamer des négociations avec lui. Je suis déjà en route à bord d'un hélicoptère et me dirige droit vers le Palais. N'ayez pas peur, restez chez vous, prenez soin des votres. Je ferai tout pour vous rendre votre liberté et votre paix si longtemps absentes. Nous sortirons grandi de cette lutte. Je diffuserai un autre message après les négociations. Au revoir."


Quelle épreuve, parler devant tous ces gens qui ont eu assez confiance en moi pour que je sois ici. Je ne les abandonnerai jamais et ne compte pas les décevoir. Nous retrouverons notre Terre, notre liberté et notre paix même si cela doit me coûter. Auros est un être intelligent, il saura me comprendre. Je suis certain que nous pourrons discuter et trouver un terrain d'entente. Il le faut. 


Alors le voilà, l’hélicoptère traversant les cieux contenant la plus grande autorité terrienne, fonçant comme une balle tout droit vers sa cible. Majestueux tel un faucon sombre dans les airs. Pourtant Draven, lui, commence à ressentir les émotions d’avant-match: le stress, la conviction, la détermination, la foi et surtout la peur. Il n’y a aucun courage sans peur. C’est ce qu’il se répétera jusqu’à son point d’arrivée. Il n’est plus qu’à une dizaine de minutes de vol. Sera-t-il enfin accompagné? 

S'approchant du Palais il put enfin constater une nouvelle destruction de l'infrastructure. Une épaisse fumée s'élevant dans le ciel ainsi que des gravas dispersés un peu partout. Que s'est-il passé ici pendant son absence? Est-elle la raison de cette destruction? Serait-ce par la faute du dirigeant? Auros est-il ici? Aurait-il déjà abandonné l'idée d'épargner la Terre? 

"Ici Draven, il y a-t-il quelqu'un? Répondez. Je suis de retour au Palais, qui que ce soit... répondez."


L'hélicoptère est immobile au milieu du ciel. Attendant pendant plusieurs longues minutes, répétant son message en quête d'une réponse...
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 138

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockLun 29 Juin 2020 - 19:57
« Bon, il est est grand temps de rentrer à l'ambassade. »

Contemplant les dégâts depuis le ciel, Auros était revenu indemne du précédent affrontement. Il n'aura pas fallut plus d'une quinzaine de minutes pour que la distraction du Beau Jack ne prenne fin. Annihilés, lui comme tous les membres de son armée se sont avérés incapables de lutter face à cet être resplendissant de par sa divinité. Si aujourd'hui, le grand Empire d'Elysea avait fait preuve de son invulnérabilité une nouvelle fois, la minuscule flammèche animée par les espoirs de l'univers ne s'éteignait toujours pas... pourquoi ? En dépit des risques, en dépit des conséquences, en dépit de la vie et même de l'existence, fallait-il que tout cela recommence ? Un éternel cycle de guerre allait prendre fin par la force d'une seule main et pourtant de nouvelles légions se dressaient pour mettre feu à l’étendard du peuple céleste. A quoi tout cela rimait-il ? Les mortels, étaient-ils attachés à leurs anciennes libertés au point même de perdre la raison ? Si tel était le cas, alors ni l'ordre, ni la sécurité ne pouvait êtres assurés pour ces êtres trop fragiles pour résister à leurs propres vices

« Nous y voilà... et ce château est de nouveau en ruines. »

Oui, le petit jeu opposant Scalieco à Auros n'a pas été sans conséquences, pas sans victime... mais la présence des hommes qui ont organisé ce discours était plus que nécessaire. En soit, leur sacrifice n'avait pas été inutile. Pouvons-nous seulement en dire autant de ceux qui marchaient jusqu'au ruine de l'ancien palais ? Étaient-ils seulement conscients de ce qu’ils faisaient ? Ce qui en ce jour était avéré, c'est que ce coup d'Etat avait tout pour déplaire aux populations d'un Univers tout entier, contrait de se soumettre à une nouvelle autorité. Ceci étant dit, qu'est-ce qui poussait tout ses gens à résister, qu'est-ce qui vous poussait à la défier ? Rien... cela n'avait rien de rationnel. Les seuls êtres qui se tenaient encore en travers du chemin du divin étaient soit trop aveugles, soit trop imbus de leur propre personne pour voir en face les véritables enjeux, menaçant ainsi la survie de nombreuses formes de vie.

« Misha, tu sais ce qu'il te reste à faire. J'en veux un plus résistant que le précédent. »

Effectivement, les matériaux dont les terriens disposaient ne pouvaient guère résister à la violence des combats impliquant des guerriers capables d'atomiser des planètes à tour de bras. Par conséquent, il fallait employer les grands moyens et faire usage d'une matière que nul ne saurait détruire aisément, même un dieu. A ce propos justement, ne valait-il mieux pas faire usage du Katchin ? L'idée semblait intéressante. Avec ça, aucun fauteur de trouble ne pourrait faire écrouler la toiture du bâtiment avec aisance et les quelques dissidents qui oseraient s'introduire dans l'enceinte du nouveau château seraient d'avantage contraints de faire attention à leur environnement. Enfin, toutes ses possivilités étaient maintenant dans les mains de l'Ange. Elle qui se plaignait de l'apparence de l'ancien château, il était temps pour elle de faire preuve de créativité, n'est-ce pas ?

« Quand ce sera fait, nous réglerons plusieurs affaires. »

Oh oui... entre la déclaration fortement déplaisante du Roi Broly, les informations transmises par le Docteur Rellum au sujet de la Time Patrol, la mise en place des lois élyséennes sur les territoires qui se sont soumis à la supervision de l'Empire et ce groupe de visiteurs inattendus, les jours qui suivront ne seront pas de tout repos pour le dieu qui régnait en maître sur une vaste étendue de galaxies. Peut-être lui faudrait-il supprimer quelques mondes pour montrer l'exemple à moins que ces démonstrations ne soient pas nécessaires ? Quoi qu'il en soit, l’arrivée des quelques individus à bord de la machine volante allaient rapidement répondre à la question. Serein, le dieu de la destruction laissa son serviteur réparer les dégâts de la bataille et ainsi reconstruire un château tout neuf alors qu'il joignait ses mains dans le dos tout en se dirigeant vers l’hélicoptère qui survolait la zone. En l'espace d'un instant, le grand destructeur se retrouvait devant le cockpit de l'engin transport aérien, balayant de ses yeux inquisiteurs ceux qui se trouvaient à l’intérieur de celui-ci.

« J’espère que vous avez de bonnes raisons d'être ici. »

Évidemment qu'elles avaient intérêt d'être bonnes, et leurs intentions d'avantage puisque l'enfer en est pavé. Cela dit, ce tyran restait malgré tout un homme clément. De ce fait, il voulait avant tout savoir qui venait jusqu'à lui et pourquoi afin de prendre les meilleures décisions. Draven, était-il venu en quête de paix... ou alors cherchait-il à déclencher une nouvelle guerre, comme ceux qui l'ont précédé jusqu'à maintenant ? Voila un élément clef qui nous sera bientôt révélé.
En dépit de ce qu'il est, le dominateur saurait peut-être prêt à tendre l'oreille... si tant est que ce mystérieux étranger pense pareil.
Misha
Misha
Féminin Age : 241
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockMar 30 Juin 2020 - 11:15
Le duo était de retour de sa bataille aux frontières de la capitale. Le seigneur Auros avait écrasé sans difficulté la flotte de combat du Beau Jack puis mis fin à cette insurrection grotesque qui ne manquait pas d’amuser l’ange aux cheveux d’ivoire. Combien de temps encore des acteurs isolés viendront se mesurer au puissant destructeur ? N’y avait-il aucune forme d’organisation pour, à l’aide d’un groupe uni, vaincre le tyran ? Eh bien non, et encore une fois la présence de plusieurs présences guerrières vinrent confirmer cette idée. Heureusement la distance laissait au moins le temps à Misha de réparer le palais pour donner suite à l’instruction d’Auros. Un château plus résistant ? Il allait falloir construire une véritable forteresse de Katchin, littéralement ! La représentante des cieux fit donc étalage encore une fois de ses grands pouvoirs, atomisant les débris en un instant pour faire table rase.

« A vos ordres ! »

La magicienne fit ensuite apparaitre un authentique château dont l’apparence était la même que le précédent à la différence près que celui-ci était constitué de Katchin. Cela signifiait qu’il n’était maintenant plus possible de le détruire ! La construction divine se termina en un instant. Etant donné la couleur de ce matériaux précieux, le palais terrien ne changeait pas vraiment de son ancien visuel et donnait donc l’impression de n’avoir jamais été blessé par les multiples assauts du jour. Le besogne étant faite, les réflexions du dieu de la destruction se tournèrent vers la brute épaisse qu’était Broly. Le nouveau Roi des saiyans, imbus par son titre et son sang, provoquait ouvertement le seigneur Elyséen et une bataille à venir était très probable. Cependant, la force latente du fils de Paragus pouvait être un véritable problème, même à l’échelle d’Auros. Peut-être qu’il serait à un instant nécessaire que Misha elle-même intervienne si la situation venait à être trop tendue. Mais il valait mieux que ce ne soit pas le cas.

Les pensées que la déesse fut de toute manière dérangée par l’arrivée des fameux individus qu’elle avait détecté. Il semblait y avoir des guerriers de l’espace mais aussi un terrien qui n’était autre que le président Draven, un grand leader terrien. Ce groupe n’intéressait clairement pas l’assistante d’Auros, ils n’avaient aucun moyen de négocier quoi que ce soit et une puissance absolument dérisoire. Cette discussion ou ce combat risquait donc de tourner rapidement au ridicule, mais autant sauvegarder les apparences.

« Bien le bonjour à vous ! »


Déclarait avec une grande sympathie la jeune servante en agitant son bras droit pour saluer le groupe. Misha se présentait vraiment comme le plus doux des anges.
Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 112
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockMar 30 Juin 2020 - 22:25
Non non non! Ce n'est pas du tout ce qui devait se passer!! La situation échappait complètement au fermier. Son mentor le lui avait dit "trouve des alliés puissants pour vaincre Auros". Et voilà que Draven fonçait tête baissée vers l'ennemi. Qu'est-ce qu'il comptait faire au juste? Défier le dieu de la destruction à un jeu de cartes?! Le roi de la Terre n'avait rien d'un combattant, son ki était beaucoup trop faible pour se mesurer à des guerriers aguerris, surtout du niveau d'Auros. Riju n'avait pas attendu la moindre seconde et était parti à sa poursuite elle aussi. Ils étaient donc maintenant tous les deux en grand danger. Jojiba ne pouvait pas risquer de les perdre si tôt, il avait besoin d'eux! Et quand bien même, il ne pouvait pas les laisser gâcher leur vie sur un simple coup de tête. Dans un éclat d'énergie projetant du sable autour de lui, le saiyan avait quitté l'île et s'était envolé à pleine vitesse pour rattraper le véhicule et la jeune femme beaucoup trop confiante.

-Oh Claire... Comment démêler cette situation... Soupira-t-il en traversant les cieux. 

Le danger était grand. Très grand. Peut-être bien plus grand que ne le pensait le petit groupe. Le message d'Auros avait beaucoup trop de similitudes avec un autre malfaiteur que Jojiba ne connaissait que trop bien.

Plus tôt, sur l'île de Riju, lorsque le message était passé sur la télévision, le saiyan était livide. Les "terroristes" qui avaient pris d'assaut l'univers Elyséen... Il les connaissait. Sur les 3 personnages dépeints, il en reconnu 2. Il y eu d'abord Garou. Certes, il avait de nouveau ses deux bras, mais plus étonnant encore, il était vivant. Comment était-ce possible? Et que faisait-il? Lors des sanglants "jeux du diable" Jojiba avait bien comprit que le "tueur de héros" n'était pas un cœur tendre, mais il n'en restait pas moins intelligent. Il n'irait pas s'attaquer à un dieu de la destruction, Comment aurait-il pu savoir pour les autres univers de toute façon? Sur cet enregistrement, Garou semblait se battre contre quelqu'un... Non.

Son nom n'avait pas persisté au milieu du flot torrentiel de traumas qui avait balayé l'esprit de Jojiba durant ces sombres événements. Cependant, ce visage.

Jamais il ne pourrait oublier ce visage. Cette expression triste, presque désolée. Ce passage du combat bestial de la survie à une expression si humaine. Cet homme qui affrontait Garou, Jojiba l'avait tué. Il lui avait ouvert le corps avec une lourde épée donnée par des dieux malicieux. Il était devenu un monstre pour abattre celui qui l'attaquait... Tout ça pour découvrir qu'il ne s'agissait que d'une victime de plus sur le palmarès de Demigra.  

Alors pourquoi? Pourquoi ces deux revenants s'étaient mis à ravager le domaine d'un dieu, dans un autre univers qui plus est?! Les questions se bousculaient dans le crâne du saiyan qui s'efforçait d'essayer de trouver du sens dans ce que ses yeux lui montrait. Puis progressivement, tout son devint flou autour de lui. Comme si on lui bouchait les oreilles, comme si on l'immergeait sous l'eau. Son regard se fixait sur le petit écran. Plus précisément sur un visage. Celui de Garou. Ses phalanges se resserrent les unes sur les autres lorsqu'il reconnu ce qu'il ne voulait pas voir.

-Demigra... 

Garou portait les mêmes marques sur le visage que celles du dieu-démon. Ce ne pouvait pas être une simple coïncidence. Non non non non! C'était encore pire qu'il ne le pensait! Auros n'était qu'un pion. Ils étaient tous des pions, des pièces uniformes et malléables à souhait. Tout ceci faisait parti du grand jeu de Demigra. Comme par hasard Auros dénonçait la Time Patrol, exactement l'organisation qu'Enma avait conseillé au fermier. C'était signé. Mais que gagnait donc le Démon à déclencher une guerre inter-univers?

C'était précisément ce moment que Draven et Riju avaient choisis pour partir, obligeant indirectement Jojiba à les suivre. 

Voilà donc pourquoi il était là, filant dans les airs à toute vitesse à la poursuite d'un appareil volant et d'une jeune femme.

C'est une voix étouffée dans le fond de sa poche qui tira le saiyan de sa rêverie, ça venait de son détecteur, apparemment il avait capté un genre de message..?

"-élections il y a peu de cela et me dirige actuellement vers l'envahisseur Auros. Je tiens à vous assurer que je ferai tout pour garantir la sécurité de chacun d'entre vous. Je n'ai jamais cessé de me battre et je n'abandonnerai pas mon poste aujourd'hui. Vous m'avez élu comme représentant, et à ce titre, je représenterai la Terre devant Auros, lui qui aujourd'hui souhaite faire de notre planète une partie intégrante de son empire. Je vais donc entamer des négociations avec lui. Je suis déjà en route à bord d'un hélicoptère et me dirige droit vers le Palais. N'ayez pas peur, restez chez vous, prenez soin des votres. Je ferai tout pour vous rendre votre liberté et votre paix si longtemps absentes. Nous sortirons grandi de cette lutte. Je diffuserai un autre message après les négociations. Au revoir."

Des négociations? Pas bêtes... Maintenant que Jojiba savait que Demigra était de la partie, il se doutait qu'il y avait pas mal de chance pour que le dieu de la destruction ai été dirigé ou manipulé d'une quelconque façon que ça soit jusqu'ici. Au moins cette nouvelle le rassurait sur les idées de Draven, pas d'affrontement direct, le but étant de trouver un point d'entente pour une discussion. Et une escorte ne serait pas de trop en effet, ne serait-ce que pour garantir une fuite, pas question d'affronter Auros de front. Rangeant son détecteur, le saiyan se pressa de rejoindre l'hélicoptère présidentiel.

Quelqu'un d'autre était aussi en chemin. La personne qui rejoignait elle aussi la position de l'hélicoptère était apparemment une femme, dotée d'un musculature à laquelle peu de terriens peuvent prétendre et pour cause.

-Une saiyanne...

 Marmonna Jojiba en la regardant approcher de loin. Cette queue de singe ne mentait pas, il s'agissait bien là d'une représentante de la race que le fermier détestait tant. Ce n'était vraiment pas le moment pour qu'un de ces barbares bagarreurs n'ajoute son grain de sel dans cette folle histoire... Mais la confronter lui ferait perdre beaucoup trop de temps et elle se dirigeait vers le véhicule de Draven, elle avait peut-être capter son message? Peut-être qu'elle venait aider?... Ou saboter? Pas moyen de savoir avant d'y être jusqu'au cou, tant pis, Jojiba allait devoir improviser et jugerait sur le moment si oui ou non il allait devoir intervenir.

 Le petit groupe s'était formé et avançait plus lentement maintenant dans la direction du château. Du moins, jusqu'à ce qu'une silhouette se détache du paysage.

Avec une prestance propre aux personnes de son rang, le dieu de la destruction apparu devant eux. Bras dans le dos, torse bombé, regard droit, sec. Il portait un aplomb et un charisme empirique. Son visage à demi couvert par des plaques métalliques et la lunette qui lui servait d’œil gauche jouaient sur ce côté inhumain. Non pas comme un monstre hideux, loin de là, mais inhumain comme... autre chose. Autre chose qu'humain. Pire qu'humain. 

Alors voilà à quoi ressemblait un dieu? Il était terrifiant de constater à quel point un concept aussi subjectif que la divinité adoptait une forme physique. Un dieu sous cette forme semblait si vulnérable, après tout, si un dieu a un corps, alors peut-on frapper ce dieu? Peut-on le tuer? Surement, mais tous ses instincts, des plus sensibles aux plus animaliers lui hurlait de fuir, de partir, de ne pas rester en la présence de cet homme, tant est si bien qu'il en soit un.

Mais Jojiba s'y était préparé, Claire l'avait bien formé, le mot d'ordre était le contrôle. Contrôler ses instincts et ses émotions, refuser de céder sans non plus réprimer. Gardant son calme, le fermier fixait le dieu. 

« J’espère que vous avez de bonnes raisons d'être ici. »

Ça c'était à Draven de lui confirmer ou non. Jojiba n'avait pas la moindre idée de ce que le roi avait en tête mais il priait pour que l'ancien commentateur ai un plan. 

Une deuxième silhouette se détacha du paysage pour venir flotter aux côtés d'Auros. Une créature humanoïde, à la peau bleue et aux cheveux blancs. Claire avait prévenu son élève, et il savait à quoi s'attendre, ce qui ne faisait qu'aggraver son ressenti de la situation.

J’ai déjà rencontré un Dieu de la Destruction avec lequel je me suis entraînée. Seigneur Beerus, dont j’ai parlé à l’instant. Il était accompagné d’un ange, Whis. Il en va de même pour chaque Dieu de la Destruction. Je ne prétend pas savoir pourquoi l’ange d’Auros ne l’arrête pas, ou quels sont les réels desseins des anges accompagnant les Dieu de la Destruction, mais tu dois savoir que les anges à leur côté sont encore bien plus fort qu’eux… Et pourtant, crois-moi, cet Auros a une puissance aussi effroyable que celle de Seigneur Beerus.

Si cette nouvelle personne s’avérait être le fameux ange d'Auros, alors il allait falloir la surveiller elle aussi.

 « Bien le bonjour à vous ! »

Elle semblait si... détachée des événements, ce sourire, cette attitude enjouée, pourquoi ce comportement? Était-elle seulement consciente de ce qui se passait autour d'elle depuis son arrivé sur cette planète? Ce duo inquiétait vraiment Jojiba, d'autant plus... Qu'il ne parvenait pas à sentir leur Ki. Pas la moindre signature. Quel sentiment terrifiant... Comme un silence assourdissant. Tout ça ne disait rien qui vaille au saiyan. Pourvu que tout se passe bien, il comptait veiller à la sécurité et au bon déroulement des négociations, en espérant que la jeunesse de Riju, ou que la mentalité saiyan de la nouvelle arrivante ne créé pas d'ennui.

*Si j'avais su que je finirais ma journée dans des négociations royalo-divines... Je me serais habillé autrement.* Pensa-t-il pour lui même.
Riju Stormruler
Riju Stormruler
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 05/05/2019
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : Loyal neutre

Techniques
Techniques illimitées : Whirlwinding Thunder/Coup Foudroyant/Electric Shift
Techniques 3/combat : Angry Gods/Enchaînement Foudroyant
Techniques 1/combat : Praise the Sun

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockVen 3 Juil 2020 - 18:47
Une intuition, un regard en arrière, et un air inquiet sur mon visage. Joji' était derrière moi à la poursuite du président terrien, mais... J'admet trembler comme une feuille. Oh, Mère... Sauver le monde, hein ? Peu importe le plan de Draven, ça mal tourner, je le sens, j'ai un très mauvais pré-sentiment... En tournant mon regard une nouvelle fois vers le vaisseau de Draven, j'observe une nouvelle personne qui se joint à nous, une femme.

Riju : Bon sang... Elle aussi veut se faire tuer par Auros ? J'espère pour elle qu'elle est seulement de passage...

...Je peux encore reculer. Je pourrais m'arrêter là, et partir ! Il n'est pas encore trop tard pour prendre le vaisseau de feu mon père caché sur notre île, et filer le plus vite d'ici !

Ulano : *Relève la tête et cesse de pleurer, gamine ! Tu as peur, tu doutes de toi, c'est inadmissible ! Ça te tuera un jour ! Reprends toi et attaque moi !*

Un souvenir lointain...

Tss... Mais que fais-je de mon honneur ? Mère ne pourrait plus se regarder dans la glace à cause de moi. Je me dégoûte... N'ai-je donc rien apprit de mes entraînements avec elle ?! La mort est un risque à prendre, un risque que j'ai été préparée à prendre. C'est pour ce genre d'événement que Mère m'a formée ! Si je laisse Jojiba et Draven seuls, ils risquent de se faire tuer, et ça sera de ma faute ! Ils ont besoin de moi... Et si j'étais véritablement une lâche, je n'aurais même pas pensé à les accompagner ! Je n'atteindrais jamais le niveau de Mère si je fuie constamment ! J'ai osé penser n'avoir aucune considération pour la Terre et ses habitants, j'ai osé penser les laisser à leur sort, j'ai osé penser fuir... Quelle infâme faute ! Peu importe le plan de Draven, si les choses tournent mal...

Ces imbéciles pourront compter sur moi !

J'observe à nouveau notre invitée surprise, qui semble effectivement déterminée à nous suivre. Elle possède elle aussi une queue de singe... C'est une autre saiyan ? Les saiyans sont connus pour être de puissants guerriers, alors... Elle devrait être un atout pour nous, j'espère, si ses intentions sont bonnes.

Finalement nous ralentissions un peu alors que nous arrivions à proximité d'un château. Ça devait être la résidence du président, une bâtisse à l'apparence... Et bien... Tout sauf à mon goût. Je ne suis pas là pour refaire la décoration, mais... L'envie de devenir la dirigeante des terriens est très prenante soudainement. Ne serait-ce que pour rectifier ce... Cette erreur infâme de style. Mon regard quitta sans mal cet endroit peu attirant pour se focaliser sur une silhouette. Qui est-ce...? Serait-ce...

Je ressens quelque chose d'étrange, indescriptible. Je suis à la fois soulagée, mais aussi perturbée. C'est lui, cet homme qui se dit Dieu de la Destruction ? Une simple silhouette au loin que l'on peut regarder de haut ? Tss, déjà que rien que de me dire qu'un Dieu à une enveloppe charnelle me pose problème, alors là... Je me sens offensée pour mes propres croyances. Je vais peut-être frapper un Dieu de la bouche. Hé-hé... Quelle idée à la fois amusante et affolante ! Malgré le fait qu'il n'ait pas l'apparence imposante d'un Dieu, il garde cependant l'aura d'un véritable empereur, et l'un des plus grand. Quelqu'un de froid, impassible, avec une détermination sans limite. Ce sont là à la fois les qualités des grands héros, mais aussi des pires vilains. Et si ce qu'on dit de lui est vrai, il est très redoutable. Il n'est pas à sous-estimer. Mais je ne le sur-estimerais pas non plus si on en vient aux poings. Il doit bien pouvoir saigner !

Auros : "J’espère que vous avez de bonnes raisons d'être ici."

Tss, on est là pour une visite touristique, tiens !
C'est à Draven de répondre. Tout ça, c'est son idée après tout, mais si ça ne tenait qu'à moi... Je le remercierais pour le coup de main aux terrien, mais je lui dirais ensuite le bouterais d'ici pour avoir osé imposer son empire à notre Terre et la menacer de destruction sans crier gare. Il a dit lors de son discours avoir voulu venger son peuple par un autre massacre... Ça montre bien quel genre de dirigeant est-ce là. Je doute que son gouvernement soit celui dont la Terre a besoin !

Misha : "Bien le bonjour à vous !"

Qui est-ce ? Une nouvelle personne vient d'arriver aux côtés d'Auros. Une femme à la peau bleue et aux cheveux blancs, le genre que je n'avais jamais vu avant... Jojiba n'avait-il pas parlé de quelqu'un qui accompagnait le Dieu de la Destruction en tant que servant, mais qui était en réalité bien plus fort que lui ? Elle ressemblait déjà à quelque chose de plus divin que celui à moitié masqué. Son sourire en disait long : Notre présence ne la dérangeait pas le moins du monde, pour l'instant en tout cas.

Draven, peu importe ton plan, t'as pas intérêt à jouer les imbéciles. Je suis prête à combattre ces zigotos, mais pour notre sécurité à tous j'aimerais éviter l'affrontement ! Ça vaut aussi pour l'inconnue dans notre groupe.
Soya
Soya
Saiyan
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2020
Nombre de messages : 95
Bon ou mauvais ? : Neutre à tendances Bon
Zénies : 660

Techniques
Techniques illimitées : Energy Blade/ Taïoken/ Divine Lasso
Techniques 3/combat : Spirit Sword/ Missile DIE DIE DIE
Techniques 1/combat : Final Flash

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockSam 4 Juil 2020 - 11:30
Après une séparation des plus venimeuses avec l'ancien Roi et ptet moins toxique avec Setsuka...Eh bah j'étais en chemin vers la position actuelle du président Draven. J'étais pas sûre exactement a quel point il était loin par rapport à la capitale Terrienne, trop près il attirerait de l'attention de sa cible de négociations avant même que je sois arrivée, trop loin et il perdrait du temps. Sur le chemin, je pouvais voir une île....Il y a des hommes en noir que je reconnais! Je vais poursuivre mon chemin mais je vais les contacter quand même!

-"Ici Soya à Mitchell, qu'est-ce que vous branlez sur une île paumée au lieu d'escorter le Président?

-Ici Mitchell, ça fait plaisir de t'entendre Soya! Pour nous, c'était les ordres du Président, limite il a rompu nos contrats pour "sauver".

-Huh huh, et dites moi, vous allez rentrer comment comme il a prit l'hélico?

-Euuh...

-Hmm hmm, c'est bien ce que je pensais, à plus tard et faites gaffe à vous. Terminé.

-Bien reçu, toi aussi. Oh! J'ai failli oublier, on a rencontré des gens sur cette île, ils sont partis rejoindre le Président! Ils sont balèzes, je crois que ce sont des Saiyans aussi! Terminé."

Aie Aie Aie Draven, je sais que t'étais pressé pour du renfort, mais avoir pleins de Saiyans avec toi te feras passer pour un gros loubard plus qu'autre chose! Mais c'est bien, parce que maintenant qu'il le dit, je peux maintenant ressentir plusieurs Ki rassemblés en un point au milieu de nulle part. Ça doit forcément être eux, et j'ai maintenant une meilleure vision de la distance que j'ai encore à parcourir avant d'arriver....J'en ai pour plus très longtemps!

"Ça y'est je les vois!"


Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Soya_c13

Je fais un signe de salutations à Draven, je suis passée devant histoire qu'il me voit bien comme c'est lui qui est aux commandes! Maintenant il est temps d'entrer. 
Quand je suis entrée dans l'hélico, j'ai simplement hochée de la tête pour saluer les passagers, y en a un qui me regarde un peu de travers aussi, ce qui m'énerve un peu. Je me faufile pour m'installer du côté passager, j'enfile un casque:

"Je prends les commandes, faut qu'on discute un peu!"

Je mets en motion mes paroles, je presse quelques boutons et j'ai activé les commandes de l'hélico du côté co-pilote.

"J'ai plusieurs choses à dire, de un: Qui sont les Saiyans? De deux: Je pense qu'on aura pas beaucoup de temps pour discuter des négociations avant que ce Auros nous choppe alors voici mes deux pièces: 

Insistez sur votre projet de complexe sportif, euh celui qui pourrait concurrencer Dösatz! Avec ce projet, vous espérez "ficher" les potentiels fauteurs de troubles qui viendrait pour se taper ou du moins qui essayeraient de flex leurs capacités, comme moi ou n'importe quel Saiyan ou Démon du Froid! C'est ptet pas cool, mais si ce type est fixé sur le contrôle de ses sujets, ça pourrait être une idée qui lui plairait!
Enfin, si les négociations ne tournent pas en notre faveur, c'est pas grave! Pas la peine de prendre des mesures drastiques, je pense que la Terre en a déjà fait les frais y a quelques mois et qu'elle n'a pas besoin de se faire baiser la gueule une nouvelle fois! 

Maintenant, faut juste espérer qu'il soit de base prêt à écouter!"



J'avais pris le temps de l'écouter, mais j'étais prise de sueurs froides d'un seul coup. C'est...comme quand Pythar s'est transformé en Super-Saiyan Bleu....mais pire. Je sens une énorme pression, mais je tiens le coup. Je dois tenir le coup. C'était un homme vêtu bizarrement, mais ce qui était très distinctif chez lui était le masque qui recouvrait la moitié de son visage. Il avait une prestance, un charisme visuel. Faut pas le faire chier, il a même le regard de quelqu'un d'agacé actuellement. Prouvé par les mots qui sortent en suite de sa bouche...

"J’espère que vous avez de bonnes raisons d'être ici."

Je regarde le Président et je lui chuchote:

"Il a l'air agacé, ne le contrariez surtout pas! Je vais poser l'hélico, je vais lui faire signe de nous suivre."

Aussi tôt dit, aussitôt fait! On avait prévu de négocier au palais après tout, et avec le boucan que fait l'hélico, ce serait préférable de parler dans des conditions plus confortables. Je m'empresse de faire signe à l'Empereur qu'on va descendre en faisant un signal pointant vers le bas. 

"Bien le bonjour à vous !"

Eh tu tombes bien toi aussi, suivez nous simplement putain. 

En moins de temps que nécessaire, j'ai habilement posé l'UH-60 sur terre ferme, un peu loin de la ville au final, mais peut-être qu'il valait mieux qu'il en soit ainsi. Je tapote l'épaule du Président en lui disant:

"C'est à vous d'entrer sur scène maintenant, bonne chance!"
Parce qu'on va en avoir besoin.
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockLun 6 Juil 2020 - 15:24



Alors c’était lui. Le Grand Auros. Empereur galactique. Il était impressionnant. Confiant. Effrayant sous certains angles.


Je ne pouvais me focaliser sur autre chose que moi-même. Draven. Président des Terriens. J’étais stressé. Déterminé. Imposant dans quelques gestes.


L’escorte que j’avais demandé est enfin arrivée et je ne suis pas peu fier de voir ces gens autour de moi. Ils resteront dans ma mémoire jusqu’à ce que la mort m’en prive. Ils s’étaient présenté brièvement mais je n’y portais pas plus d’attention. Je pris évidemment soin de les remercier chacun leur tour de leur venue alors que nous arrivions. Nous restions encore immobile dans ce ciel azure, petit point flottant dans un tourbillon de questions. Soya avait d’ailleurs repris les commandes mais je ne pouvais lâcher du regard Auros. Je le fixais dans le blanc des yeux, cependant ce n’était pas un défi, un jugement ou quelconque attaque. Ce sentiment était très complexe, mélangeant respect, peur et confiance. Je le regardais d’un regard pur, le plus pur qu’il m’était possible de donner. Peut-être qu’inconsciemment je cherchais l’homme derrière ses yeux.


Je fus brusquement interrompu car l’hélicoptère se posa. Je sentais la pression des autres sur mes épaules. Ce poids si lourd mais en même temps si léger car le soutien de leur présence était une force. Je vis Auros se poser sur le sol accompagné de cette femme. C’est le grand moment.


Je pris soin de retirer mon casque et de le déposer à sa place. Je détache ma ceinture et éteins avec ma copilote l’engin en respectant chaque mesure. Je me lève enfin du siège couinant. Je ne dis mot. Je pose une simple main sur l’épaule de Soya avant de m’avancer vers l’arrière du véhicule. Je croise le regard des deux autres passagers. Riju et Jojiba, merci à vous d’être venus. Je ne vous décroche qu’un rictus agréable mais sachez que je n’en pense pas moins, toutefois comprenez que je dois rester concentrer.


Je m’appuie à une accroche de la cabine et me voici devant cette porte. La porte qui me sépare d’un destin encore incertain, rempli de questions et d’émotions. Je souffle un coup, expulsant tout l’air de mes poumons. La barre froide que je tiens est glaçante et me rappelle pourquoi je suis ici. Je saisis donc la poignée et ouvre le côté du véhicule. Le sol semble si haut. Une seule marche et pourtant je semble surplomber l’Everest. Je dois avoir confiance, tout comme j’ai fais confiance aux gens que j’ai croisé dans ma vie. Je dois avoir confiance en Auros tout comme le palmier se confit au vent.


Un pied après l’autre j’atterris sur le sol titubant quelques secondes. Je vois sa silhouette. Elle me paraît presque impatiente. Me voilà donc de nouveau face au monde avec comme seule défense, ce que j’ai à offrir. J’entame des pas droits, m’avançant vers l’Empereur. Dans ces quelques secondes qui me séparaient de lui, c’est comme si j’avais pu vivre une vie entière. De ma mémoire jaillissaient de grands philosophes, de grands discours, de grands débats. Je revois également de grandes scènes de cinéma ou de théâtre. Je vois aussi mes jours passés, où j’attisais les foules pour des combats. Mais tout cela me ramènera toujours à un seul point, le contentement des gens. Je suis ici pour eux et non pour moi-même.


A peine deux mètres aux côtés d’Auros, je ressens comme une aura pesante. Me tenant droit, le regard fixé vers lui, je finis par pouvoir lui parler.


"Auros, je me présente devant vous sans armes, sans piège et sans hostilité. Ces gens sont une escorte, rien de plus. Je suis Draven, représentant de cette planète. Je suis ici pour vous. Et premièrement pour vous remercier. Vous remercier pour les reconstructions que vous avez entrepris aux quatre coin du monde. Les peuples que je défends avaient besoin de cela et je pense pouvoir parler en leur nom si je vous dis encore une fois, merci.
Je tiens également à vous dire que mon initiative de venir jusqu’ici n’est pas pour mentir ou vous manipuler. Je suis ici à cause d’une seule chose. Le cœur des Hommes. En son sein naît l’amour, la liberté et la paix. C’est ce pourquoi je suis venu. J’espère pouvoir m’entretenir avec vous au sujet des Hommes pour ne plus profiter de la cuirasse du silence, dans le plus grand des respect."


Mon discours bien que succinct mettait en avant mes idées et mes désirs. Je portais sur lui ce regard toujours aussi pur où l’on pouvait presque distinguer mon âme. Je ne venais pas pour signer quelques papiers et décider d’un avenir convenable. Je venais vers lui pour parler d’homme à homme. Sans barrières.


C’est ce pourquoi je lui tendais ma main. C’est un signe de respect que je mets en avant. Une poignée de main peut signifier beaucoup de choses pour ceux qui savent l’apprécier et l’utiliser. J’ose croire qu’il en est de même pour Auros.
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 138

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockJeu 9 Juil 2020 - 16:34
Pour la première fois depuis qu'il son arrivée sur Terre, le Dieu-Empereur du treizième univers pouvait finalement entrevoir une possibilité qu'il avait cesser d’espérer : une conversation sans hostilité. De toute évidence, l'arrivée d'une telle entité n'a pas été sans conséquence pour la galaxie du nord et nombreux ont été les inconscients à s'être précipités dans le seul but de le faire tomber. Malheureusement, il fallait bien se rendre à l'évidence : malgré les apparences, Auros n'était pas un Homme et sa force écrasante a maintes fois été démontrée au cours des précédents affrontements. En d'autres termes, s'il était impossible de bouter ce monstre indestructible en dehors de cette dimension alors la meilleure solution a être viable restait celle de la diplomatie. Le « Grand Destructeur » était certes un tyran qui assurait son autorité par une poigne de fer mais malgré son statut divin, il n'en demeurait pas moins un être vivant encore pourvus de sentiments.

« ... »

Le monarque répondit au signe du pilote par un simple hochement de tête, signifiant par ce geste qu'il laisserait l'engin se poser sans la moindre agressivité. Pour ce qui s'ensuivrait, là en revanche, tout allait dépendre des motivations et des paroles des individus qui foulaient ce nouveau sol, celui-là même qui venait d'être reconstruit sous leurs yeux. Posé à seulement trois mètres du véhicule, le dirigeant de haute stature gardait silencieusement les mains dans le dos en attendant patiemment que les curieux visiteurs ressortent tour à tour de l'engin volant. De ses yeux inquisiteurs, il balaya une dernière fois ces gens là du regard puis laissa l'un d'entre-eux s'avancer et se présenter. Tel un prédateur, l'empereur pouvait sentir sa peur. La pression qu'il exerçait sur lui par sa seule présence était telle que l'on aurait pu comparer cette scène à celle d'un lion qui arrive au beau milieu d'une cours de récréation.

*Le voilà enfin, l'intrépide leader des terriens.*

Si l'exemple précédent vous a fait sourire, il n'en demeurait pas moins avéré car il fallait beaucoup de courage pour protéger les plus faibles d'un monstre capable de vous dévorer selon son humeur. Et s'il il s'agissait de vous, cette fois ? Non pas de vos protagonistes mais de ceux qui tiraient les ficelles jusqu'à maintenant. En auriez-vous été capable ? Seriez-vous prêt à aller au devant du danger, quitte à plonger dans les bras de la faucheuse pour offrir votre protection à ceux qui vous ont donné leur confiance ? Il se pourrait qu'un jour, vous ayez à fournir une réponse à cette question. Enfin, nous avions un visage et un nom désormais. Le dirigeant absent est revenu parmi les siens, apportant avec lui une lueur d'espoir pour tout ceux qui redoutait le son du gong de la destruction. D'une voix rugueuse, il répondit aux présentations par une invitation.

« Il faut beaucoup de courage pour poser les pieds ici, encore plus pour se tenir devant moi. »

Comme il l'avait affirmé, le président est venu sans armes et sans mauvaises intentions. Ceci étant dit, en était-il de même pour tous les membres de cette « escorte » un pu particulière ? A vrai dire, aucun d'entre-eux ne ressemblaient aux hommes en noir typiques des films, au contraire. En réalité, chacun d'eux venait d'une parcelle différente de la galaxie et cela se remarquait rapidement par leurs traits ou leurs accoutrements, chose qui nous amène justement aux questions suivantes : seront-ils d'accord avec les décisions que prendront le président ? Les suivront-elles ? Et oui, si cet homme tenir vraiment à parler au nom de tous les terriens (voire plus encore), il allait forcément devoir en tenir compte puisque ce qui est acceptable pour lui ne le sera pas forcément pour autrui. Enfin, si le représentant officiel des terriens tenait à parler au nom de toutes ses personnes, la moindre des choses était de lui offrir toute l'attention qu'il méritait. Après cela, les choses concrètes commenceront.

« Hmm... »

Le dictateur réduisit la distance qui le séparait de son interlocuteur en s'avançant puis saisit la main qui lui fut tendue en retour. Peut-être que pour certains, cela ne signifiait rien d'autres que de la politesse mais en réalité, c'était bien plus que ça. Pour la première fois depuis qu'il a débarqué, nous avons enfin pu assister à une chose qui s'est vraiment fait attendre : le premier contact physique non violent entre un originaire du septième univers et de l'envahisseur. C'était un premier pas, une première bataille remportée dans une route vers la paix et la liberté. Seulement, ces deux choses-là, étaient elles réellement compatibles ? Draven en semblait si convaincu dans son discours que son interlocuteur n'eut la capacité de cacher un semblant grimace qui demeura inaperçu sous son masque.

« Nous parlerons à l'intérieur. »

Ce n'était pas le genre de discussion que l'on pouvait tenir n'importe ou et n'importe-quand. Il était tout aussi important de choisir le lieu et le moment. Pour cela, le divin ouvrit la marche et convia ses invités à l'intérieur du tout nouveau palais. A l'intérieur de ses murs en katchin, il sera bien plus aisé d'avoir une discussion sérieuse et sans interruption. En ce qui concerne les éventuels malfaiteurs qui souhaiteraient s'immiscer au mauvais moment, ceux-là allait d'abord devoir faire face aux troupes élyséennes qui gardaient ce château comme s'il s'agissait d'une véritable forteresse. Autrement dit, personne ne sera en mesure d'approcher des lieux sans se faire remarquer. Au bout de trois minutes, nos protagonistes arrivèrent enfin dans une très grande pièce réaménagée. Comme il l'avait annoncé dans son discours, l'empereur étranger voulait faire de ce château une ambassade temporaire. Par conséquent, des changements ont déjà eut lieu et une grande table des négociations a été installée justement pour cette éventualité. Elle était ovale, grande et noire, un peu basique comme ce que l'on pourrait trouver dans un bureau d'entreprise mais cela faisait parfaitement l'affaire. D'un simple geste de main, Auros invita tout le monde à s'asseoir puis s'installa à son tour tandis que le bruit d'un claquement de porte un peu soudain marqua le début des négociations.

« Il y a une question qui me taraude depuis que je vous ai vu... et par vous, j'entends tout le monde ici. »

Il posa son regard sur chacune des personnes assises autour de cette table. Peut-être que ça n'en avait pas l'air mais ce qui était un détail au yeux de certains était une évidence pour d'autre.

« Jusqu'à présent, je crois constater que certains d'entre-vous répriment leur agressivité. Aussi je ne le dirais qu'une seule fois, que ceux qui ne se sentent pas en mesure de garder leur calme au cours des négociations sortent immédiatement. Pour les autres, soyez les bienvenus. »

Il allait droit au but. En procédant de cette façon, le fils de feu Jarvis se donnait à l'avance la garantie de ne pas être coupé en plein débat par des individus incapables de garder leur sang-froid ou au moins d'avoir prévenu les potentiels concernés s'ils venaient à faire quelque chose de déplacé. L'orateur patienta encore quelque secondes, permettant ainsi au plus hésitants de choisir s'ils quitteraient la pièce ou non puis scruta le visage du dirigeant terrien avant de s'adresser à ce dernier.

« Puisque c'est vous qui venez à moi, c'est sans doute parce que vous avez quelque chose à demander, Draven. »

D'un geste de main à son attention, l'aigle impérial donna la parole à son interlocuteur.

« Allez-y, nous vous écoutons. »

Le sort de la Terre allait se jouer sur la table des négociations. Draven, tout repose sur toi désormais.
Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 112
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockVen 10 Juil 2020 - 23:37
Le regard et l'attitude que leur avait offert Draven ne mentaient pas, il était terrifié lui aussi. Mais comment ne pas l'être? Face à un être aussi puissant que le dieu de la destruction, il est plus simple de se jeter à corps perdu dans une mêlée futile que lancer des négociations. Dans le cœur du combat, même face à un adversaire infiniment plus puissant que soi, une seule vie est mise en danger, la votre. Or, la bataille dans laquelle le président était sur le point de s'engager mettait en danger non pas seulement sa vie mais celle de tous ces compatriotes. Un seul mot de travers était une peine de mort pour les milliards d'habitants de la planète bleue. Mais ça, le président ne le savait que trop bien, ça aussi Jojiba l'avait lu sur son compagnon d'infortune. Ses yeux lui avaient peut-être partagé ses peurs, mais son sourire, lui, avait transmit ses convictions.

 Le petit groupe était aligné devant le tyran divin alors que le président de la Terre s'avança la main tendue. Il y eu un instant de doute dans l'esprit de Jojiba, un questionnement. Que faire si Auros se montrait hostile? Jamais lui et ses compagnons ne pourraient venir à bout d'une créature aussi puissante que l'empereur Elyséen. Heureusement, le fermier n'aurait pas à chercher une réponse à cette question, l'envahisseur s'était montré diplomate et avait partagé avec Draven une très symbolique poignée de main. 

« Nous parlerons à l'intérieur. »

Le dieu était donc bel et bien ouvert aux négociations. Le président terrestre allait-il se montrer à la hauteur de la chance qui lui était donnée? Il le fallait, sinon ce conflit ne pourrait se finir que dans le sang... Ou pire. Durant de longues minutes, la délégation traversa le château restauré. Jojiba regardait, intrigué, la dernière fois qu'il était venu ici, la structure était en ruine, la voir debout lui faisait vraiment bizarre. Mais il gardait toute son attention sur Auros, restant craintif face à la menace dormante. Il s'autorisait parfois quelques regards sur ses compagnons. Draven était digne, confiant, du moins d'apparence, mais c'était le principal, son ki était à peine détectable par le fermier, sa faiblesse était évidente, mais n'était-ce pas là sa plus grande force justement? S'imposer par les mots et les actes, malgré son absence flagrante de puissance. Se faire respecter pour ses convictions plutôt que pour sa force. Il faisait un bon leader, le saiyan espérait simplement qu'il le reste assez longtemps pour changer les choses.

Riju... Était-ce bien nécessaire de la mêler à tout ça? Ce n'était qu'une enfant aux yeux de l'agriculteur, il ressentait en elle un grand potentiel, certes, mais avait-elle réellement conscience du danger auquel ils allaient faire face? Jojiba ne se le pardonnerait pas si il lui arrivait quoique ce soit. Lui aussi sa mère l'attendait loin d'ici, il ne pouvait pas s'imaginer ramener la dépouille de Riju sur son île et devoir présenter ses excuses à la mère de ce courageux petit bout de femme. Mais la jeune guerrière n'était pas stupide, ça se voyait, elle avait peur, comme tout le monde ici, c'est cette peur qui allait la maintenir en vie, du moins, le barbu l'espérait.

Puis il y avait cette étrange femme qui les avait rejoint à la dernière minute. Une saiyanne, c'est elle qui troublait le plus Jojiba. Ses intentions lui étaient inconnues, elle était calme, avait l'air de savoir ce qu'elle faisait. Mais c'était une saiyanne, et le fermier savait très bien qu'on ne pouvait pas faire confiance à cette sale race. Amener une barbare guerrière assoiffée de sang dans un échange diplomatique? C'était du suicide. Il ne tolérerait pas un seul geste de travers. Si il le fallait, Jojiba était prêt à s'attaquer à son alliée au moindre geste agressif, il ne pouvait pas la laisser gâcher tout ce que Draven mettait en jeu.

Ils arrivèrent finalement dans une pièce où siégeait une grande table noire, à la façon d'un hôte cordial, il invita tout le monde à s'asseoir. Était-ce un piège mesquin? Cherchait-il à les capturer? A les tuer? Non, évidemment que non. Si telles avaient été ses intentions, le groupe ne serait à l'heure actuelle qu'un nuage de poussière flottant aux 4 vents. Non, c'était une vraie discussion qu'il recherchait. C'est lorsque la porte se referma que les joutes étaient lancées.

« Il y a une question qui me taraude depuis que je vous ai vu... et par vous, j'entends tout le monde ici. »

Jojiba trouvait déjà bizarre qu'on accorde à l'escorte une place à la table des négociants, mais en plus de ça le dieu s'adressait directement à eux? Voilà qui n'engageait rien de bon, mais pas de panique, il suffisait simplement de laisser Draven faire, de soutenir ses idées et d'appuyer son point de vue. Enfin, ça, c'était si on leur demandait encore leur avis, sinon, Jojiba comptait bien rester silencieux et donner toute la parole au président.

« Jusqu'à présent, je crois constater que certains d'entre-vous répriment leur agressivité. Aussi je ne le dirais qu'une seule fois, que ceux qui ne se sentent pas en mesure de garder leur calme au cours des négociations sortent immédiatement. Pour les autres, soyez les bienvenus. »

"Répriment leur agressivité"? Que voulait-il dire? De qui voulait-il parler? Se pourrait-il qu'il parle... du fermier? Certes, la mission que Claire avait donné à ce dernier était d'arrêter Auros, et bien qu'il s'imaginait devoir affronter le despote dans un combat brutal et sanglant, si il pouvait régler la situation par une simple discussion, ça lui allait bien aussi. Ou bien peut-être parlait-il... De la saiyanne? Jouait-elle l'innocente? Voulait-elle simplement se frotter au dieu de la destruction? Elle ne comptait pas ruiner les négociations? Du coin de l'oeil, il la surveillait, prêt à réagir au moindre faux-pas. Ou bien Auros parlait-il justement de l'appréhension que ressentait Jojiba au sujet de la guerrière à la queue de singe? Si c'était le cas, l'empereur n'aurait pas à s'en faire. Le fermier comptait bien rester très calme et faire tout son possible pour que les discussions se passent bien. En vérité, il avait même pensé à un argument à présenter lui-même si Draven ne trouvait pas de terrain d'entente avec Auros. Mais il valait mieux garder cet As dans sa manche plutôt que de le brûler dès le début de la partie.

« Puisque c'est vous qui venez à moi, c'est sans doute parce que vous avez quelque chose à demander, Draven. »

D'un geste qu'on attendait certainement pas venant d'une personne avec une réputation si belliqueuse, le dieu de la destruction invita le président terrestre à s'exprimer.

« Allez-y, nous vous écoutons. »

Les yeux de Jojiba se tournèrent à nouveau vers Draven. De ce qu'il était sur le point de dire allait dépendre le destin de la Terre toute entière. Cet homme assis à en face de lui, à peine plus puissant qu'un enfant saiyan et pourtant capable de faire porter sa voix et ses idées à travers le cosmos, était sur le point d'écrire l'histoire. 
Riju Stormruler
Riju Stormruler
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 05/05/2019
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : Loyal neutre

Techniques
Techniques illimitées : Whirlwinding Thunder/Coup Foudroyant/Electric Shift
Techniques 3/combat : Angry Gods/Enchaînement Foudroyant
Techniques 1/combat : Praise the Sun

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockDim 12 Juil 2020 - 16:16
Et bien... Dois-je vraiment être étonnée que tout se passe bien jusqu'à présent ? Une poignée de main accomplie, deux dirigeants prêts à discuter... Bien que je sache parfaitement que rien n'est joué pour l'instant, je dois admettre que je pensais que nous n'irions jamais aussi loin ! Si j'avais su, je me serais habillée autrement pour l'occasion, je sors trop bien du décor...! C'est Auros lui-même qui nous invite à discuter à l'intérieur. Un piège ? J'aurais bien dit oui si il ne s'agissait pas d'un Dieu de la Destruction probablement capable de nous atomiser. Si il nous voulait mort, il nous aurait exécuté depuis longtemps déjà, j'en suis certaine... Ou n'en est-il simplement pas capable ? Va-t-il vraiment coopérer si facilement ? C'est trop beau. Beaucoup trop beau.

Nous traversons désormais le château nouvellement reconstruit. Ugh... Aussi moche dedans que dehors... La marche est relativement courte, trois minutes au plus long. Notre petite scène.. Elle sort quand même de l'ordinaire. Un président qui va tenter de négocier avec un soi-disant Dieu, accompagné d'un fermier, d'une fille des îles, et d'une saiyanne mystérieuse. Voilà une histoire qui va être rigolote à écrire si nous survivrons ! On compte tous sur Draven. Je n'imagine pas le poids qu'il doit ressentir en cet instant... Pourrais-je le supporter à sa place ? Je ne sais pas. Je n'arrive même pas à m'imaginer à sa place dans un contexte pareil. Tout ceci est si... Irréel ! J'espère encore qu'il ne s'agit que d'un mauvais rêve ennuyant.

Quant à Joji', et ben dites donc... Quelle étrange vie il doit mener ! Un simple fermier qui se retrouve embarquer dans toute une histoire qui le mène à se dresser face à un Dieu ! Difficile de dire ce qu'il doit ressentir à cet instant. Peut-être pareil que moi ? Incertain, inquiet, écrasé par la pression, peut-être même un peu effrayé ? Nous sommes un peu pareils, lui et moi. Lui aussi ne vient pas d'ici, et lui aussi à une mère dont il doit prendre soin. Je me serais bien vomie dessus à me dire que j'étais pas si différente qu'un simple fermier mais... Jojiba n'est pas qu'un simple fermier, il est bien plus que ça, je peux le sentir. De plus, il a l'air de quelqu'un qui sait se contrôler, déjà bien plus que moi. Sans doutes la sagesse de l'âge... Mais j'espère qu'il ne fera rien de stupide pour autant. Après tout, sa mission d'origine était de se dresser contre Auros, alors... On verra bien, j'imagine.

Quant à cette saiyanne... Je ne peux rien dire de concret sur elle. Je crois juste qu'elle est de notre côté, Draven doit la connaître. Je prierais aussi pour qu'elle ne fasse rien de stupide non plus !

Nous arrivions enfin dans une grande pièce, qui pour moi et ma petite taille n'était pas juste grande, mais gigantesque, tout comme la table noire à laquelle nous allions nous asseoir. Nous, oui. Étrange, non ? Je sais que j'ai pas l'air de n'importe qui, mais tout de même. Je me demande bien pourquoi nous avons le droit de nous asseoir nous aussi... Ce n'est pas comme si j'oserais ouvrir ma bouche pour dire quoi que ce soit ! Oui, c'est étonnant de ma part, mais... Il y a beaucoup trop de choses en jeu, je ne peux pas me permettre de tous nous condamner en utilisant de mauvais mots. C'est bien trop risqué.

Et... Bon sang. Le siège est trop petit ! Il n'y a que ma tête qui dépasse de la table ! C'est ridicule ! Je me force à m'asseoir sur mes propres jambes pour gagner un peu plus de hauteur. Position inconfortable, mais plus que nécessaire. Si seulement je pouvais faire le souhait de gagner rien que 5 centimètres de plus, là, maintenant, tout de suite...

Auros : "Il y a une question qui me taraude depuis que je vous ai vu... et par vous, j'entends tout le monde ici."

Et voilà qu'un Dieu de la Destruction nous adresse la parole. Plus ça va, plus rien ne semble vraiment vrai. Et puis quoi ? Le Soleil va descendre de son trône céleste pour m'offrir un bouquet de fleures ?

Auros : "Jusqu'à présent, je crois constater que certains d'entre-vous répriment leur agressivité. Aussi je ne le dirais qu'une seule fois, que ceux qui ne se sentent pas en mesure de garder leur calme au cours des négociations sortent immédiatement. Pour les autres, soyez les bienvenus."

Des gens qui semblent réprimer leur agressivité, ici ? Que veut-il dire...? Jojiba ? Non, il n'a pas l'air de réprimer quoi que ce soit d'agressif, je crois... La Saiyanne peut-être ? Peut-être pas, elle ne serait pas venue si elle était incapable de se tenir, je pense. Moi ? Moi... Ne me dites pas qu'il lit dans mes pensées, qu'il sait que j'ai des gros doutes sur la véracité de son titre de Dieu et sur sa puissance, et qu'il considère ça comme des pensées probablement agressives ? Non, bien sûr que non. Je ne m'imagine pas pour l'instant en train d'essayer de le griller sur place à grand coups de foudre non plus ! Il doit parler de quelqu'un d'autre, et je n'arrive simplement pas à deviner qui. Ça ne peut qu'être ça.

Auros invite par la suite Draven à s'exprimer, car effectivement, il n'est pas ici pour admirer le paysage. Qui voudrait admirer ce palais de toute façon ?

Auros : "Allez-y, nous vous écoutons."

Bon, Draven... Ce n'est pas le moment de faire une crise cardiaque. Vous avez toute les cartes du jeu et... Vous devez prendre toute la mise d'Auros en lui faisant un échec et mat, et n'oubliez pas de crier U-...

Bref ! Faites pas n'importe quoi !
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockVen 17 Juil 2020 - 13:56





« Puisque c'est vous qui venez à moi, c'est sans doute parce que vous avez quelque chose à demander, Draven. Allez-y, nous vous écoutons. »


Ça y est, c'était enfin à moi de m'exprimer pour le bien des Terriens et peut-être plus. Mais que dire? Que dire face à ce Dieu si fermé de visage. Son masque n'arrangeait pas les choses qui plus est. Malgré tout, je devais le faire, maintenant ou jamais. Sa main tendue vers moi me donnant la parole est le seul échappatoire désormais. 

Je glisse ma main à l'intérieur de ma veste avant d'en sortir un petit objet brillant. Il s'agit évidemment de mon micro favori. Je le dépose sur la table pour qu'Auros puisse l'analyser s'il le souhaite.

"Permettez-moi d'utiliser ce petit accessoire, c'est avec lui que je travaille et je pense qu'une discussion telle que la nôtre le mérite. C'est un micro tout ce qu'il y a de plus banal, il enregistrera cette conversation afin de la retransmettre plus tard pour que le monde sache ce qu'il se passe quand il ne peut pas voir."

Je me rassois tremblotant sur mon siège avant de me racler la gorge. Je repense à mes décisions, mon introduction de la liberté, enchaînant sur le bonheur du peuple et concluant par un Empire trop strict. Une bouffée d'air et me voilà prêt. Tout cela juste avant que je me lève pour prendre la parole. Qu'est-ce que je fais? Pourquoi me suis-je levé? Aurais-je dû me lever pour parler à Auros? Est-ce réellement nécessaire puisque nous sommes déjà à sa table? Mon regard se perd dans le vide noir de la table. Je sens mes jambes molles, mes bras flasques et ma tête en train de tourner. Comme un vertige devant le pas que je dois franchir. Cela semble si impossible, si loin. Je croise alors, au milieu d'une brume épaisse et sournoise les yeux de Riju puis Soya et Jojiba. Ils sont comme une lanterne dans ce labyrinthe de fumée noire. 

"Oh excusez-moi, simple habitude de politique. Reprenons si vous le voulez bien..."

J'ajoute un léger rictus à mes lèvres pour tenter de me ressaisir et de ne faire paraître ma faiblesse. Me voilà enfin rassis et reconcentré, malheureusement aucun moyen de me souvenir de mon plan d'attaque. Comment devrais-je lui parler? Par quoi commencer? Les questions se suivent, fulgurantes. Je n'ai plus qu'une solution, j'espérais ne pas en avoir besoin, du moins, pas aussi tôt. Je parlerai à cet Empereur, moins avec ma tête qu'avec mon cœur. 

"Auros, Empereur d'Elysea. Je tenterai de vous parler durant cette conversation avec pureté, respect et compréhension. Tout d'abord j'aimerais vous décrire brièvement la façon dont les peuples de la Terre m'ont élu pour que je sois à cette place aujourd'hui. Je leur ai promis des choses, comme tous les hommes politiques. Je leur ai promis de ramener la paix sur leur planète, que les guerres cessent, qu'il n'y ait plus de massacre, plus de morts inutiles. Je leur ai promis également un pouvoir politique fort pour qu'ils aient toujours leur mot à dire dans n'importe quelle décision de l'état. Avant que vous arriviez, nous étions mes hommes et moi, d'ailleurs en train de préparer un référendum important au sujet de la reconstruction de nos bâtiments."

Je fis une courte pause le temps de reprendre mon souffle et que tout le monde puisse suivre sans problèmes. Le Dieu semble à l'écoute, cela me soulage car il porte une oreille attentive à mes mots mais c'est également pour cela que je ne dois commettre aucune erreur. 

"Pourquoi vous parlais-je de cela? Pour vous exprimer mon ressenti au sujet des Hommes. A mon sens, ils ont besoin de vivre paisiblement sans qu'une nouvelle catastrophe menace leur habitat si cher. Je pense qu'il en est de même pour vous, j'ose croire que les peuples que vous dirigez ne vivent pas en guerre constante. C'est probablement ici que nous chercherons à nous entendre. Mais qui suis-je pour supposer vos pensées? 

J'accompagne mes paroles de gestes succincts aucunement comparable à quelconque forme de détournement d'attention. Je les veux brefs mais emplis de sens. De plus, je ne perds pas une seule seconde mon interlocuteur du regard. Je soutiens cet intense contact comme si je tentais encore et toujours de me rapprocher de lui. Le combat est rude surtout du fait de cette aura oppressante qui l'accompagne même dans cette salle. Cependant, croire que cela suffira à me faire faillir, c'est mal connaître la force de ma volonté.

"Ensuite, vous vous souvenez sûrement du fait que je défends la liberté des Hommes. Evidemment toute liberté a sa limite. Personnellement je vois cela comme une chance à offrir aux peuples pour qu'ils s'expriment de la plus simple et rapide des façons, le vote. En parlant de vote et de liberté d'expression, j'invite également tous ceux présents autour de cette table à prendre la parole si quelque chose ne leur semble pas correct, ou simplement s'ils désirent ajouter quelques éléments."

J'en avais donc fini pour l'instant avec Auros, je lui ai démontré mes projets, mes concepts, mes souhaits envers les Hommes et j'en ai profité pour que chacun ait son mot à dire. 

"Toutefois, je n'ai encore aucune idée de vos projets pour la Terre et ses habitants? La réponse à nos questions est peut-être beaucoup plus simple que ce que nous pourrions imaginer. Auros, c'est avec joie et intérêt que je vous laisse la parole."

C'est un poids en moins sur mes épaules. Ce premier tour de table, ou plutôt cette première prise de parole concrète est une épreuve dure. J'espère avoir fais les bons choix et que les gens autour de cette table me comprennent.
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 138

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockMar 21 Juil 2020 - 11:14
Aucun d'entre eux n'a quitté la salle. Que personne ne leur fasse regretter ce choix.

« Oh ? »

Bien qu'inattendue, voila une idée qui n'était pas saugrenue. L'utilisation d'un micro au cours de ces négociations allait permettre à Draven de retransmettre les informations sur ce qu'il se passait ici à travers le monde entier... ou-bien manipuler les foules selon les dires et les « petits ajustements » qui seront potentiellement rajoutés par la suite de la conversation. Plus sérieusement, Auros n'en avait que faire. Si notre chers président de la Terre souhaitait faire savoir à tout le monde ce qu'il se passait ici alors ce droit lui appartenait. Quand à ce qu'il fera des informations collectées au cours de cet entretien, le divin ne lui avait donné aucune indication, bien au contraire puisque sa réponse ne fut rien de plus qu'un simple hochement de tête. Après-tout, cela n'avait rien d'étonnant. Une discussion entre deux dirigeants aussi différents et parfaitement inconnus l'un de l'autre, ça méritait que l'on s'y intéresse un minimum... à moins d'habiter tout au fond d'une caverne.

« Hmm... »

Pour l'instant, le dieu-empereur restait à l'écoute mais sa patience diminuait à vue d’œil. Jusqu'à maintenant, son interlocuteur lui a fait part de sa sensiblerie en mettant en avant ce qu'il appelait « le cœur des Hommes », de son ressenti à leur égard ou encore de la paix. Ne pouvait-il donc pas aller à l'essentiel ? Certes, il était évident qu'en procédant ainsi, nos protagonistes ne profiteraient pas pleinement de leurs talents d'orateurs, néanmoins nous découvrirons plus vite les enjeux qui seront placés sur la table des négociations. Toujours attentifs aux mots qui sortaient de la bouche du représentant des terriens, le fils de feu Jarvis n'avait pas sourcillé jusqu'à ce qu'une poignée de mots ne finissent par piquer sa curiosité. Cela dit, Draven avait tout à fait raison en demandant si la réponses à toutes ses questions était bien plus simple qu'il ne se l'imaginait car en réalité, il avait vu juste.

« Il semblerait que certains éléments de mon discours soient restés flous jusqu'à maintenant. Laissez-moi éclairer vos lanternes. »

Le regard inquisiteur de ce tyran se déposait sur son interlocuteur. Enfin il allait obtenir des réponses à toutes ses questions.

« En ce qui concerne la direction de votre planète et vos possessions en tant que dirigeant, rien n'a changé. Ce château et vos territoires vous appartiennent toujours. Cependant... »

Il montait d'un ton tout en accentuant bien chaque syllabes du dernier mot pour appuyer sur l'importance de ses propos. C'est donc avec rigueur et fermeté que le cyborg imposant listait les indiscutables règles de son empire.

« Comme tous les autres mondes placés sous ma juridiction, le votre devra payer un lourd tribut pour les dégâts causés par les habitants de votre univers dans le mien. Ensuite, vos lois devront être conformes aux nôtres. Cela implique donc la peine de mort pour les criminels, les délinquants récidivistes et les dissidents. Ensuite, vous devrez mettre en place une surveillance constante des lieux urbains par vos forces de l'ordre et laisser les troupes élyséennes en faire de même. Autre chose aussi, nous avons mis en place un contrôle permanent de chaque individu sur les réseaux. Quand aux querelles intestines, les guerres civiles ou tout autre conflits en lien avec la direction d'un gouvernement, je me réserve le droit de supprimer les mondes dont les dirigeants sont incapables de gérer les débordements. »

Dites, vous connaissez « l'Union Universelle » ? Ceux qui auront compris d’où venait cette petite référence pourraient très vite se rendre compte de l'apparence qu'était en train de prendre le nouvel avenir qui était en train de se construire. Comme vous le savez déjà, la paix à un prix... mais celle-ci coûtait vraiment très chers car il vous fallait vous arracher vos libertés en échange de cette pseudo-tranquillité.

« Ordre. Discipline. Sécurité. Voici les trois piliers qui ont soutenus cet empire que les moins avisés ont juré de détruire. Depuis que vous êtes ici, vous me parler de liberté mais pourtant vous le savez : elle est une invitation au chaos. Pouvez-vous seulement me dire combien de carnages ont eut lieu en son nom au cours de votre histoire ? N'auriez-vous pas vous-même songé à organiser une rébellion, un massacre ou appelez-ça-comme-vous-voulez au nom de cette même liberté si vous pensiez avoir l'ombre d'une chance face à moi ? »

Sa voix rugueuse se fit aussi menaçante que son regard. Aucun mensonge ne saurait lui échapper cette fois.

« Répondez franchement, maître de la Terre. Auriez-vous eut l'audace de recourir à la violence si votre force de frappe pouvait égaler la mienne ? Pouvez-vous en dire de même pour les personnes présentes à votre table ? La réponse devrait être évidente s'ils partagent vraiment vos convictions.»

Seraient-ils tous capables de répondre d'une seule voix ? Il y avait de quoi douter, n'est-ce pas ? Les mortels se débarrassaient de tout ce qu'ils n'étaient pas en mesure de comprendre du temps qu'ils considéraient l'inconnu comme une menace potentielle. C'était dans leur nature, « Tuer avant d'être tué(e). » était le credo de ceux qui cherchaient à survivre dans cet univers  regorgeant de créatures aussi dangereuses que puissantes. Plus drôle encore, le semblant de justice qui était en train de s'installer pourrait très vite s'évaporer pour laisser sa place une nouvelle fois à la loi du plus fort si personne n'arrive à instaurer un peu d'ordre dans toute cette anarchie mais... cette responsabilité, ne revient-elle pas à ce chers Draven ? Oui, après-tout, qui d'autre que l'élu des terriens serait le plus à même de faire comprendre à ses semblables l'importance d'enjeux tel que la paix et la survie de leur planète bleue ? Ceci étant dit, il était peut-être temps d'en revenir au sujet initial. Tant attendues et pourtant redoutées, il était grand temps d'en venir aux négociations.

« Jusqu'à maintenant, je constate que vous ne nous avez toujours pas fait part vos revendications... »

« Messire ! »

« Quoi ? Ça ne peut pas attendre ? »

« C'est prêt messire, on vous emprunte juste l'ancien modèle pour les ajustements. »

Sans frapper, un serviteur élyséen vêtu à la façon d'un majordome venait tout juste de surgir dans la pièce. Aussi étrange que cela puisse paraître, celui-ci semblait doté d'une taille avoisinant les 2,10 mètres et d'une musculature au moins trois fois plus volumineuse que celle de son maître. Autant vous dire qu'il semblait à l'étroit dans ses vêtements. Ce dernier venait tout juste de glisser un papier sur la table, un message informatif destiné à l'empereur, chose qui fit apparaître un petit rictus sur le visage de ce dernier. Celui-ci fit une lecture rapide du document tout en maintenant son attention sur ses invités puis il décrocha sa cape semi-épaule avant de déclipser son bras mécanique qu'il laissa à la disposition du serviteur. Ce dernier s'éclipsa discrètement avec la prothèse, laissant ainsi nos protagonistes reprendre là ou ils se sont arrêtés.

« Navré pour cette petite interruption. Revenons-en à nos affaires : que voulez-vous exactement ? »

Incroyable, même après s'être débarrassé d'un membre, l'empereur semblait toujours aussi serein devant ses invités. Si certains auraient pu entrevoir une opportunité de l'attaquer alors qu'il lui manquait un membre, les plus sages pourraient affirmé à son comportement qu'il ne craignait absolument rien à l'heure actuelle. Sans prêter d'avantage attention à l'entrée inopinée du majordome, le divin replaça sa cape de façon à couvrir son épaule.

*Allez, montre moi le visage qui se cache derrière cette image.*
Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 112
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockMar 21 Juil 2020 - 17:40
Un micro? Directement, Jojiba senti une perle de sueur longer son échine. Auros ne prendrait-il pas ça pour de la provocation? Ce genre d'entretien n'était pas supposé être privé? Draven semblait savoir ce qu'il faisait, et Auros lui, n'avait visiblement pas été vexé. Bon, c'était ça de fait, à toi de jouer président terrien!

Les paroles de l'élu débordaient de sincérité, cet homme n'était pas qu'un énième politique attiré par le jeu du pouvoir. C'était un leader passionné. Il ne cherchait pas à obtenir une paix officielle, il voulait LA paix, la vraie, celle qui rime avec liberté, justice et honneur. Après tout, c'est lui qui s'était rendu de lui même à la table d'un dieu pour défendre les intérêts de son peuple, quelle preuve vous faut-il de plus? 

Mais avant d'aller plus loin, Draven prit la sage décision d'écouter ce que l'envahisseur avait à dire, bel stratégie, il avait énoncé la sincérité de son point de vue, mais n'avait encore rien avancé, laissant le terrain libre à la divinité.

« Il semblerait que certains éléments de mon discours soient restés flous jusqu'à maintenant. Laissez-moi éclairer vos lanternes. »

Oui Auros, toi qui t'es imposé à la Terre, dévoile tes réelles intentions. Les coudes sur la table, mains serrées juste sous son nez, Jojiba écoutait attentivement les paroles du dieu de la destruction. Si il était ici, c'est parce qu'il avait pour mission d'arrêter ce nouvel ennemi, mais il préférait savoir à quoi il allait se frotter avant de se jeter dans la mêlée.

Au début, Auros n'énonça que du bon, la Terre gardait ses dirigeants, son territoire... Mais...

Il y eut d'abord l'annonce d'un "lourd tribut" à payer. La Terre n'était pas responsable! C'était Demigra le coupable! Ni la Terre ni aucun autre monde ne devrait être tenu coupable du désastre qui avait été retransmit à toute la planète! Mais s'insurger de la sorte n'apporterait rien, Jojiba n'avait pas la moindre preuve à avancer, du moins pour le moment.

Puis le dieu annonça également que les lois allaient changer, que les criminels seraient exécutés, que les villes seraient sous la garde constante de soldats et de militaires. Que le peuple tout entier serait sous surveillance accrue et que la planète avait au dessus d'elle une épée de Damoclès, si Draven ne dirigeait pas comme l'entendait Auros, alors c'était la Terre qui disparaîtrait. Le saiyan fronça âprement les sourcils. A quoi bon laisser les dirigeants légitimes si c'est pour en fait des épouvantails?

 Si Jojiba avait le moindre doute sur la condition du dieu de la destruction, maintenant il le savait, cet "homme" était fou. Un abject despote fanatique qui ne considérait la vie qu'avec le plus grand dédain. Cela ne faisait que confirmer au fermier l'image qu'il avait des divins. Les dieux sont des être terrifiants, non pas par leur pouvoir, mais par leur manque d'humanité. Si Auros comptait ficher tous ceux qui comptait s'opposer à lui sur cette planète, alors il pouvait déjà mettre Jojiba sur la liste car jamais il ne laisserait le peuple de la Terre subir lui aussi les caprices morbides d'un divin, le saiyan en avait fait les frais, et il ne trouverait pas le repos tant que des dieux profiteraient de leur statut pour faire souffrir les mortels.

Le discours du cyborg s'écrasait contre un mur de brique dans les oreilles du fermier. La liberté était un appel au chaos? Facile à dire quand on est à la tête d'un empire qui exécute les "dissidents" mais qui voue un culte de la personnalité pour son dirigeant. Auros n'avait pas le droit de parler de liberté. Par réflexe nerveux, la queue de singe de Jojiba fouettait l'air à côté de sa chaise, de la même façon quelqu'un peut frétiller la jambe sous la pression.

 Son regard en laissait dire plus qu'il ne voulait avouer, ce fut peut-être une des raisons pour lesquelles Auros ramena une fois de plus l'escorte dans la discussion. Mais non. Le saiyan ne dirait rien. Il avait très envie de faire descendre le dieu de ses grands chevaux, mais pas maintenant. Il restait silencieux, conscient que le moindre écart de sa part réduirait en miettes les efforts de Draven.

 recourir à la violence si leur force de frappe pouvait égaler la sienne ? Mais que s'imaginait-il? Que les terriens se laisseraient gentiment faire? La réponse était évidente pour le fermier!... Ou alors ses instincts saiyans troublaient encore sa réflexion... Quoiqu'il en soit, il était fermement opposé au point de vue d'Auros.
 
Quelqu'un perturba soudainement les négociations? Un colosse, plus grand et massif que Jojiba, habillé comme un domestique. Il apporta un document à son maître, rien de rassurant. Mais étrangement, il reparti avec le bras mécanique du dieu, parlant de "nouveau modèle", toujours plus inquiétant. Auros était bien confiant de se montrer ainsi vulnérable, seul, face à 4 "opposants" et un bras en moins.

 Si Jojiba n'avait pas été entraîné par Claire, il aurait sans le moindre doute sauté par dessus la table pour s'attaquer au dieu de la destruction. Mais son passage dans l'autre-monde lui avait enseigné la patience et la sagesse. Il se doutait bien qu'avec une telle confiance, il ne fait pas l'ombre d'un doute qu'il se ferait écraser. 

C'était maintenant à Draven d'avancer des exigences, mais comment allait-il rebondir face aux horreurs citées par le divin? Surtout maintenant qu'il avait la confirmation que son interlocuteur n'avait rien d'humain. Comme tous les dieux, il méritait une bonne leçon...




Une autre fois Jojiba,
Une autre fois.
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockJeu 30 Juil 2020 - 16:37



Draven était enfin soulagé de son accomplissement mais cela n’aura pas duré. Dès qu’Auros pris la parole, les mots sortant de sa bouche tranchaient chaque fois un peu plus notre orateur. Telle une simple cible, il subissait les assauts de cette lame de haine et de dédain, entaillant toujours un peu plus profondément ses espoirs de paix et de liberté. Pourtant notre terrien ne se fit pas prier pour déjà mettre en place sa nouvelle réponse. Tout au long du discours il enleva sa veste, remonta les manches de sa chemise rouge sang jusqu’à ses coudes, décrocha sa cravate et la rangea minutieusement dans une poche. Voilà le vrai visage de notre dirigeant, un homme fait pour être sur le front, pour entrer dans la mêlée quand cela était réellement nécessaire.


"Pardonnez-moi, je tenais à être plus à l’aise, j’espère que cela ne vous offusque pas."


Désormais la musculature imposante de Draven pouvait flamber sous la lumière du jour. Ce n’est pas un homme de fort caractère qui se dressait devant Auros, c’était un homme qui était prêt à aller bien plus loin que personne d’autre pour sauver sa Terre et ses habitants. Il massait ses mains l’une dans l’autre comme pour s’échauffer, bougeait un omoplate puis l’autre afin de se sentir moins serré dans sa chemise. Le combat commençait entre l’Empereur dans le coin gauche et le Roi dans le coin droit, à domicile.


"Commençons simplement Dieu Auros. Vos accusations lancées envers mon peuple et mes gens ne me plaisent guère. Je reconnais évidemment que vous avez été attaqué, il n’y a là aucun doute, et pour cette attaque qui rassemble, si ma mémoire est bonne, trois personnes, vous iriez jusqu’à annihiler un univers entier ? Je ne conteste aucunement le fait que vous en seriez capable mais restons raisonnable voulez-vous."


Le regard de Draven avait changé, ce n’était plus un petit homme tirant la veste d’un grand monsieur en lui demandant gentiment de discuter avec lui. Maintenant il s’agissait de la vie des Hommes et de leur avenir. C’est pourquoi il ne laissera rien outrepasser les lignes de leurs libertés. Pas même un Dieu.


"Vous me parlez, d’ordre, de discipline, et de sécurité ? Mais je n’ai jamais démenti, nous en avons besoin, dans une moindre mesure. Regardez ces gens."


Draven pointa du doigt chaque membre de l’escorte avec une fierté plus intense que la puissance du soleil.


"Ces gens sont la définition du mot respect. Ils sont ici pour m’accompagner. Sûrement ont-ils des raisons de vous détester car votre discours semble s’échouer en une impasse, et pourtant les voilà. A leur place, soutenant leur dirigeant car ils ont foi. Ils connaissent l’ordre et la discipline, c’est-à-dire ce sans quoi ils ne seraient pas présent autour de cette table. Et grâce à la confiance que je leur donne sans hésiter et qu’ils me rendent avec honneur, la sécurité est garantie. C’est un parti non pas unique car chacun ici pourra penser ce que bon lui semble mais un parti d’échange ou l’intérêt commun du monde est le plus gros centre d’attention."


Cette fois-ci les gestes du représentant des Terriens étaient secs. Des poings fermés et des regards de braise, il fit exactement ce que son cœur lui dictait, sans se soucier de sa propre vie.


"L’invitation au chaos comme vous l’appelez est certes extrêmement alléchante, mais regardez plus loin. Voyez des gens qui savent ce que le chaos représente pour eux et leur compères. Pourquoi franchiraient-ils la ligne dans ce cas ? Les Hommes peuvent se réguler eux-mêmes sans problème de débordement scandaleux. Notre histoire nous fourvoie car notre histoire n’a jamais connu d’homme assez courageux pour tenir ce discours."

Il reprit son souffle pour mieux expulser les émotions qui emplissent son cœur.

"Auros, le fait que ma puissance de frappe soit bien moins impressionnante que vous me donne d’autant plus envie de vous prouver que je ne vous veux aucun mal. Si par un miracle divin il m’était possible de vous écraser à l’intérieur de ma paume, je ne le ferai pas. Je vous aurais invité comme vous l’avez fait. Je vous aurai donné la parole, comme vous l’avez fait. Et je vous aurais écouté, comme vous l’avez fait. J’aurais tenté de me mettre à votre place, ce que j’ai fais, et j’aurais tout fait pour que vous puissiez entrevoir un monde où les peuples comprennent l’ordre mais jouissent de la liberté, où ils comprennent la discipline mais jouissent de la paix et où ils comprennent la sécurité mais jouissent de la confiance.

Alors imaginez maintenant que votre force infinie puisse m’écraser dans votre paume, je vous laisse deviner à quel point ma volonté est grande car celle-ci sera toujours un adversaire de taille.

Vous désirez connaître mes revendications ? Elle sont claires, je désire pour le peuple Terrien le droit de le gouverner comme bon me semble en lui laissant les libertés que je lui ai promis. Toutefois je suis tout à fait d’accord pour vous mettre en lien avec certaines décisions politiques importantes. Vous serez toujours tenu au courant des changements, vous pourrez si vous le désirez laisser des troupes Élyséennes sur Terre, avec un quota respectant nos accords. Vous seriez Empereur là où votre Empire vous attend et je serai Roi là où les gens en ont besoin. En tout cas Auros, Dieu de la Destruction et Empereur d’Elyséa, jamais je ne laisserai mes peuples souffrir pour quelque chose dont il ne savent rien. Que des coupables soient punis, cela se nomme la justice et je comprends parfaitement votre besoin de vengeance car s’il avait été de même avec les miens j’aurais peut-être agis de la même façon. Cependant, répondre à la violence par la violence n’est pas dans mes habitudes et dans celles des Hommes non plus.
Voici donc ce que je viens négocier avec vous, d’Homme à Homme."
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 138

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] ClockMer 5 Aoû 2020 - 19:38
« Faites. »

Dans simple geste de main, Auros laissa son interlocuteur prendre ses aises alors qu'il gardait son attention sur ce dernier. Nous rentrons enfin dans le vif du sujet. Prenant de nouveau parole, Draven formulait ses intentions avec une honnêteté sans faille. Bien entendu, tout deux s'attendaient à ce que tôt, ou tard, il ait un désaccord. Effectivement, les points de vue divergeaient complètement. Entre un homme proche de son peuple, attaché à ses libertés et une entité impassible favorisant ordre et discipline plus que tout autre chose... cela ne pouvait que finir par arriver. Ils devaient s'en douter, toutefois il était important voire crucial d'arriver au cœur du sujet.

« Hmhm. »

Silencieux, l'empereur écouta le dirigeant élyséen sans ne jamais le couper. Comme lui, il parlait de paix, comme lui, il parlait de respect, de sécurité, du bien de son peuple... pourtant leurs motivations et leurs méthodes demeuraient bien différentes. Le représentant de la Terre faisait preuve d'une grande compassion envers les siens et ce contrairement à Auros et son paternel qui supervisaient et régulaient leur propre population comme s'ils étaient eux même les engrenages d'une machine gigantesque. Une machine qui par malheur a été détraquée par les bourgeons de la haine et de la colère, entraînant ainsi une série d’événements qui n'a pu être enrayée.

« Je vois, dans un cas comme celui-là... »

Jusqu'ici, le divin a fait preuve d'une attention irréprochable, il était maintenant temps pour lui de clarifier les choses.

« C'est tout ou rien. »

Tandis qu'il se levait, le tyran utilisa une infime portion de son énergie pour « dessiner » une sorte de cercle énergétique juste en face de lui, afin que tout le monde puisse le voir. Très rapidement, ce même cercle devint une sphère puis enfin la représentation d'une planète, et pas n'importe laquelle : c'était la Terre.

« J'apprécie aussi bien l'honnêteté que les hommes de principes... et vous entrez dans les deux catégories. »

Tout en faisant pivoter ce globe éphémère,  il prit son souffle avant de reprendre parole.

« Quand les élèves sont trop bruyants, le professeur sanctionne la classe. Répétez plusieurs fois cette manœuvre et la classe s'assurera elle-même de faire régner le silence. Tel est le principe de la punition collective. Ici, c'est exactement la même chose. Il y a peu de temps encore, j'ai pris la décision de surseoir votre monde, de lui épargner ce châtiment auquel nombre de miens n'ont pu réchapper. Tout comme les vôtres, les miens n'avaient aucune raison d'endurer de telle souffrances... et pourtant c'est arrivé. »

Plaquant sa seule main sur la table, il arrivait alors à sa première proposition, restait encore à savoir si elle allait oui ou non se conclure par un accord.

« Un marché trouve son intérêt lorsque les deux partis ont quelque chose à y gagner. Très honnêtement, Draven, rien de tout ce que vous possédez pourrait me faire sourciller alors... »

Alors un dieu n'avait rien à envier d'un mortel, cela n'était en rien une offense. Il s'agissait d'un fait. Voyons maintenant ce qui pourrait lui sembler équitable.

« … c'est tout ou rien. Voyez-vous, je suis du genre à penser que les actes ont d'avantage de signification de les paroles. Aussi, je vous offre la chance de me prouver jusqu’où votre détermination et votre sincérité peuvent aller. »

De sa seule main, il montra ses deux doigts puis recentra encore une fois son attention envers son interlocuteur.

« Il m'a été rapporté un peu plus tôt que deux dangereux criminels sont sortis de l'ombre pour sévir dans vos villes. Parmi eux se trouve l'un des assaillants qui a sauvagement attaqué ma capitale. Faites justice, montrez l'exemple et débarrassez-vous en comme bon vous semble. Si vous réussissez alors vous obtiendrez le plein contrôle que vous désirez tant en plus du soutien de mon armée. Échouez et vous devrez dire adieu à vos revendications. »

Il pointa son index contre la représentation énergétique de la Terre, plus précisément à l'emplacement de Satan-City, la ville ciblée par cette attaque terroriste. Alors qu'il appuyant doucement dessus, des cassures se présentèrent sur cet emplacement puis élargissement jusqu'à recouvrir l'entièreté du globe avant que ce dernier ne se brise et disparaisse complètement.

« Agissez avant moi, Draven. Faites justice et protégez votre peuple de ses dissidents avant que ne surgisse mon courroux. »

Il s'installa à nouveau sur sa chaise puis termina sur un ton plus calme en déclarant une dernière fois les enjeux de cette histoire.

« Vous avez toute les cartes en main, désormais. Occupez vous de ces criminels et faites régner l'ordre sur votre monde. Alors seulement, je pourrais quitter cette planète en toute confiance. »

C'était inattendu mais ça en valait la chandelle. Il suffirait aux terriens de vaincre Garou et Bray pour retrouver ses libertés ? Si tel était le cas alors il n'y avait pas à hésiter ! Cela dit... rien n'affirme que ce sera aussi facile que ça peut en avoir l'air. Que décideras-tu, Draven ?
Contenu sponsorisé

Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Empty
MessageSujet: Re: Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]   Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju] Clock
 
Négociations, de roi à empereur [PV: Auros/Jojiba/Soya/Riju]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Château du roi-