Partagez
 

 [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6436
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation;Souffle du Dragon;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Griffes du Dragon.; Barrière de Ki.
Techniques 1/combat : Dragon Flash.

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) ClockSam 23 Mar 2019 - 2:56
Il marchait. Le bruit de ses pas raisonnaient à travers le couloir. Il était seul, cela faisait déjà quelques minutes qu'il n'avait plus rencontré un garde. Ceux-ci se massaient à l'entrée du château pour empêcher les Saiyens de rentrer en cas de pépin. Tentra ne dégageait pas d'énergie, on ne pouvait le repérer. Il marchait, seul au milieu d'un endroit qu'il ne connaissait pas. À vrai dire, il ne savait pas trop où il se dirigeait. Il ne faisait qu'avancer. Avant de s'enfoncer à l'intérieur, il avait entendu Pythar parler de négociations. Négocier, comment négocier avec le Diable ? Dans toutes les cultures de l'univers, le démon est un être vil, dangereux, ne pensant qu'à lui-même et prêt à vous trahir dès la première occasion. Alors, pourquoi le Dyarque voulait-il négocier avec le Diable? Éviter plus de morts ? C'était impossible. Laissez SK au pouvoir, lui permettre d'utiliser la Terre pour de futures conquêtes, c'était condamner les Terriens à la mort.

Il marchait, regardant autour de lui. Contemplant les différentes œuvres d'art qui venaient embellir le couloir. Les humains avaient un talent fou pour exprimer leurs sentiments à travers l'art. Talent que ne possédait pas les Saiyens. Tentra avait beau avoir vécu toute sa vie sur la planète Bleue, il restait un Guerrier de l'Espace. Son art ? Le combat, la guerre. Un Saiyen ne peut s'exprimer que dans l'adversité. Bien sûr,et grâce au Serein, il cherchait la paix. Mais la mort de Charlo et le meurtre de sa petite amie lui avait fait comprendre une chose. Il est impossible d'obtenir la paix sans la guerre. Négocier, trouver un terrain d'entente, cela ne faisait que repousser l'échéance. Tentra était pour une autre politique. En effet, deux meutes de loups ne pouvaient se partager le même territoire. L'une devait l'emporter sur l'autre. Après tout, le bien et le mal, ce sont deux meutes de loups qui s'entre-déchirent pour un un bout de terrain.

Il marchait. Il passait devant plusieurs portes qui menaient surement à de magnifiques salles. Il n'avait aucune envie d'y entrer. Il pouvait sentir les énergies des BF, ils n'étaient pas si loin. Tentra n'était pas encore assez fort pour tous les abattre seul mais il le savait, un jour, il en saurait capable. Négocier, quelle ineptie. On ne peut pas négocier avec le mal, du moins si l'on veut représenter le bien. Le disciple du Serein s'était investi d'une mission, rassembler tous ceux qui voulaient se battre pour le bien et bouter le mal hors de l'univers. Bien évidemment, tout n'est pas blanc ou noir. Mais il croyait en la bonté des êtres vivants. Les êtres du mal, eux, n'étaient que des paria de la nature. Il est vital de les empêcher de croitre. Tentra voulait créer une coalition, capable de mettre fin à la domination du mal et cela commençait par la libération de la Terre. SK et tous ses laquais devaient partir, retourner sur Dark. La planète qui défie les lois de la nature, le seul endroit où le mal ne qu'être que le roi.

Il s'arrêta. Une porte lui barrait la route. Il posa sa main sur la poignée et entra dans un petit salon de thé. Les meubles étaient d'un style ancien, reflet d'une époque révolue. Il caressa l'un des fauteuils, sa texture était douce au toucher. Il arborait de magnifiques motifs floraux, la personne qui travailla sur ce siège y a surement passé des jours entiers. Tentra admirait l’œuvre, un travail tel, jamais il ne pourrait accomplir une telle prouesse. La seule chose qu'il pouvait tenter d'accomplir, c'était de ramener de l'ordre dans l'univers. Utiliser sa puissance pour le bien, pour défendre les autres. Mais, il ne pouvait défendre tout le monde. Certains devaient mourir pour sauver leurs pairs. C'est pourquoi le disciple du Serein se devait de récupérer toutes les Dragon Balls, vaincre le mal une bonne fois pour toute et ramener à la vie tous ceux qui ont subi la guerre, qui ont donné leurs vies pour sauver celle des autres. Les innocents ne sont pas de simples victimes. Ce sont des héros.

Il prit place sur l'un des fauteuils et regarda le plafond, orné de peintures soulignées par de multiples dorures. Il sentait quelqu'un arriver, il l'attendait. Un membre des BF surement. Il restait calme, sûr de sa force. Il savait qu'il triompherait en cas de combat. Il sentait l'énergie se rapprocher. Il entendit la porte s'ouvrir. Il sourit et prit la parole :

"Alors, voici un membre des Black Feathers. Hum, me voilà tombé dans la gueule du loup on dirait. Mais est-ce que j'y suis tombé ou me suis-je simplement engouffré dans celle-ci ? Seul l'avenir nous le dira..."

Les négociations venaient surement de démarrer, même s'il n'approuvait pas les idées de Pythar, il se devait de les respecter. Il espérait à ne pas devoir lever la main, au risque de faire échouer les discussions. Non, il était simplement là pour discuter, lui aussi.


Dernière édition par Tentra le Ven 5 Avr 2019 - 21:13, édité 2 fois
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 248
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: Re: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) ClockSam 23 Mar 2019 - 14:39
Les narines sur-développées de la louve ne la trompait jamais. Même si cette chose ou cet être n’avait aucune aura perceptible, il ne pouvait pas passer inaperçus pour l’alpha. Cette dernière venait tout juste de quitter la pièce de réunion où se trouvait encore quelques membres, entre autre Jack ainsi que Renko. Naturellement, elle les avaient averti de sa destination et leur avait demandé de rester en retrait. Leurs émetteurs leurs permettaient de se contacter de toute façon. Et, de manière générale, ils ne seraient pas bien loin les uns des autres.

Cette odeur particulière aux phéromones semblables à celle des saiyans lui indiquait qu’il s’agissait donc très probablement de l’un d’entre eux. Pas étonnant, sans ça, que ça en soit un. Ils étaient aux portes du Château. L’un d’eux avaient pu vouloir s’aventurer pour visiter librement comme s’il était chez lui… C’était une manière quelque peu rustre qui ne plaisait pas vraiment à la louve, elle qui avait reçus une éducation stricte. Même en temps de guerre, ça ne serait pas son genre de s’installer avant que les jeux ne soient faits.

Peut-être qu’elle se trompait. Après tout, en suivant les mouvements que dégageait cette forte odeur inhabituelle, elle sentit que cet être touchait le mobilier sans l’abîmer. Cherchait-il à évaluer le coût de ces biens ? Cherchait-il un repos avant le possible affrontement ? Difficile à dire. Mais pour s’aventurer ici, il fallait du cran. Cet être ne dégageait aucune aura… ce fait ne présage rien de bon. C’était très rare de pouvoir faire ça, sauf chez les démons qui avaient une capacité à la masquer. Il fallait donc que Narumi reste vigilante.

Puisqu’il ne serait pas de bon ton d’avoir l’air agressif au vue des négociations qui se déroulaient non loin, la louve conserva sa forme humaine. Celle-ci entra dans la pièce où se trouvait l’individu dont l’énergie était impossible à détecter.

Sans surprise, la louve découvrit un saiyen assis dans l’un des fauteuils du château.

Bonjour. “ Dit-elle simplement en entrant, inclinant légèrement son buste pour le saluer, alors que le saiyen ne perdit pas de temps pour prendre la parole.

Vu l’expression qu’il avait utilisé - “la gueule du loup” - il n’ignorait pas qui était Narumi. Ce qui était plutôt logique au vue de sa réputation sur Terre depuis qu’elle avait les commandes de l’armée. Ce qu’il ajouta derrière, cette phrase énigmatique, ne mit pas très à l’aise la louve, dont le regard déjà assombri par la méfiance se renforça… mais il fallait penser aux négociations et aux ordres de SK avant tout. Aucun grabuge. Narumi ne serait pas la première à ouvrir quelconque hostilités physiques.

...Tu me connais déjà probablement par les médias. Mais, moi, je ne sais pas qui tu es. Alors laisses-moi te saluer comme il se doit, même si visiblement nous n’avons pas le même sens de la politesse…” accusait-elle tout de même, quant au fait qu’il ne l’avait pas salué à son entrée, mais avait préféré directement parler d’autre chose. “ Je suis Narumi, fille d’Oméga. Et tu es… ?

La louve referma la porte derrière eux, en douceur. Puis elle se dirigea vers la grande table où le service à thé impeccable reposait. Sa main droite se posa sur le marbre de la table, suivant le mouvement de son corps qui en faisait le tour. Ses yeux quittèrent l’inconnu pour admirer les formes parfaites taillées dans le marbre de ce mobilier d’une grande qualité… Mais en réalité, ses oreilles écoutaient les battements cardiaques de ce saiyen. Aucun stress...

Tu dois être quelqu’un d’orgueilleux pour venir ici, seul, sans ne serait-ce qu’avoir quelques craintes. Je suppose que tu dois être un grand guerrier… ou un idiot qui surestime ses capacités. “ Elle leva ses yeux et son visage fermé vers lui, arrêtant de tourner autours de la table. “ Je ne crois pas avoir rencontré quelqu’un capable de cacher son aura comme un démon sans en être un. Cela peut être une preuve de ta force tout comme une tentative d’intimidation… Mais tu n’as pas l’air hostile, malgré le fait que tu sembles manquer cruellement de bonnes manières. Ce n’est pas très poli de s’inviter dans une demeure sans y être invité… Enfin. Maintenant tu es mon invité, comme ça le problème est réglé. Je ne voudrais pas paraître désagréable, je crois que nos dirigeants sont en pleine négociations… et il serait de mauvais ton que de faire rater une possible entente.

La louve tira un fauteuil pour s’y asseoir, juste en face de celui où Tentra était assis. Cette dernière s’installa confortablement, croisant ses jambes ainsi que ses bras sous sa poitrine. Cette dernière leva la tête pour regarder le grand lustre qui surplombait leurs têtes. Les cheveux rouges du guerrier l'intéressait. Elle n’avait jamais vu un saiyen avec une telle couleur de cheveux. Mais cette dernière retint ses questions à ce sujet pour l’heure.

Tant que nos chefs discutent, nous pouvons également discuter. Cela m’étonnerait que tu te sois aventurer ici pour parler mobilier… Mais si tel est le cas, ça détendra l’atmosphère. Je t’avoue ne pas me sentir très à l’aise en face de de quelqu’un d’aussi serein alors qu’une guerre pourrait éclater…

Malgré elle, la mère des enfants de SK était en pleine dépression depuis quelques temps. Il était assez difficile de pouvoir entièrement cacher sa souffrance, mais l'alpha était capable de mettre ses affaires personnelles de côté pour son travail. Cette dernière posa finalement son regard sur l’intrus. Malgré son air méfiant et ses quelques remarques sur son manque de politesse, Narumi n’avait rien d’hostile pour l’instant.
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6436
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation;Souffle du Dragon;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Griffes du Dragon.; Barrière de Ki.
Techniques 1/combat : Dragon Flash.

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: Re: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) ClockVen 5 Avr 2019 - 22:25
Spoiler:
 




Tentra, la main posée sur le menton, observait l'arrivante. Il la connaissait, il avait déjà vu son visage apparaitre sur les écrans Terrien. Elle était la cheffe des armées et une figure importante de la propagande des Black Feathers. Au moins, le disciple du Serein ne faisait pas face à un simple sous-fifre, la discussion promettait d'être intéressante. Elle était méfiante, cela se voyait dans son regard.

*Très bien... Au moins elle n'est pas folle au point de faire un geste brusque.*


Elle prit alors la parole, accusant Tentra d'un profond manque de politesse. Le Saiyen ne releva pas la pique, il n'avait pas pour habitude d'avoir le ton mielleux ou de traiter ses ennemis avec politesse. Après tout, ils étaient au bord d'une guerre, pas au milieu d'une partie de cartes.

"Je me prénomme Tentra, fils d'un illustre inconnu." Répondit-il, arborant une attitude calme et nonchalante.

Narumi referma la porte et s'approcha d'un pas léger de la table de salon. Elle était plutôt jolie, arborant une intrigante chevelure violette, aux cheveux resplendissant de beauté. de quoi faire pâlir de jalousie l'épaisse crinière de Tentra. Ses traits étaient assez fins, notamment ses lèvres finement dessinées et d'un rose magnifique. Enfin, ses yeux, d'un violet clair, étaient hypnotisant à tel qu'un point qu'il était difficile de se détacher de son regard.

Cependant, Tentra n'était pas là pour l'admirer, il était là pour la renvoyer, elle et son alliance, à l'autre bout de la galaxie. Si il devait de la tuer pour le faire, il n'hésiterait pas une seule seconde. La louve admirait la table, passant sa main sur le marbre parfaitement taillé. Elle semblait avoir quitté Tentra des yeux mais le disciple du Serein savait qu'elle restait sur ses gardes. Elle reprit la parole, admirant encore la finesse du mobilier.  Nouvelle pique, elle se stoppa dans sa contemplation, levant son visage complètement fermé vers le Saiyen.

"Je dirai que je suis un mélange des deux : un grand guerrier idiot qui surestime ses capacités. Mais, surement pas les tiennes, à moins que tu ne caches très bien ton jeu..." Dit-il tout en sondant l'énergie de Narumi.

Il la regarda dans les yeux, plongeant son regard écarlate dans le sien. Les Yeux du Super Saiyen Divin semblaient, tout comme ceux de la louve, venir d'un autre monde. Un monde inaccessible, celui des Dieux. Elle continua à parler, pointant du doigt l'absence d'aura chez Tentra, caractéristique unique que possédaient tout les détenteurs de transformations divines. Elle s'attaqua à nouveau au manque de "bonne manière" de la part du Saiyen qui s'était invité dans la château sans y avoir été convié.

"Hmm... En soi on ne vous a pas invité sur Terre non plus." Répondit du tac au tac le Saiyen, arborant cette fois-ci, un sourire suffisant. "Merci de m'inviter dans votre demeure, du moins celle que vous avez emprunté ces dernières années." Il marqua une pause, changeant d'assise. Il posa ses coudes sur ses cuisses, les mains croisées. En abordant cette position, il se positionnait comme le meneur de la conversation, celui qui posait les questions, comme dans un entretien.

"En effet, nos leaders négocient et il serait malvenu de notre part de détruire leurs efforts. Même si je n'ai aucun espoir dans un potentiel accord. Le corbeau rechigne à  relâcher son bien. Sauf quelqu'un d'assez rusé lui propose quelque chose de meilleur."
Narumi tira un fauteuil et vint prendre place en face de Tentra. S'installant confortablement, croisant ses jambes et les bras sous sa poitrine, elle se mit à admirer le lustre avant de reprendre à nouveau la parole. elle admettait être désarçonné face au calme qui émanait du disciple du Serein. Une réaction tout à fait compréhensible pour tout personne raisonnée. Depuis, sa guérison, Tentra n'était plus quelqu'un de tout à fait normal. La magie du Serein lui donnait un aspect détaché, hors de son temps et de son univers.

"Nous pouvons effectivement discuter, cela fera passer le temps." Il marque une pause. "Et puis, cela nous permettra de faire connaissance avant que nous nous sautions à la gorge, toi et moi." Il ne croyait absolument pas à la paix entre les Black feathers, les deux camps négociaient à couteaux tirés. Il savait que Sk ne laisserait pas la Terre lui glisser entre les doigts, pas sans combattre.

"Ton chef ne laissera jamais la Terre tranquille. Son égo le perdra et, peut-être qu'au fond de toi, tu le sais aussi." Dit-il sur un ton froid. Il devait laisser ses mots glisser entre les défenses de la Louve et la frapper en plein cœur. Peut-être étai-il possible de la raisonner. "C'est un démon" Reprit-il "Toutes les cultures terriennes dépeignent les démons comme des êtres vils et dangereux. Personne ne vous suit, ils ont peur. Ils font semblant de vous sourire pour ne pas pleurer." Il décroisa ses mains, posa ses bras sur les accoudoirs et étendit sa jambe droite, qui vint se placer sous la table. "J'ai vécu toute ma vie sur cette planète, j'y suis attaché. Et je sais voir quand les Terriens apprécient un dirigeant et quand ils cachent leur sentiments de peur de se faire enfermer."


"Mais... Dis-moi, il semblerait que tu aies un peu de jugeote. De tout les Blacks Feathers, tu sembles être la plus appréciée, pourquoi as-tu rejoint une telle alliance? Tu ne sembles pas aussi mauvaise que ton chef ou que ce bouffon de Kefka. Alors, que cherches-tu dans cette alliance? Le pouvoir, la richesse, la justice?" Il plongea son regard dans celui de Narumi, arborant toujours un air calme, irréel. "L'amour?" Il ne connaissait pas la Louve plus que ça mais elle était la seule femme du groupe. Sk était un homme charismatique au physique attrayant. Il était tout à fait possible qu'elle se soit entichée de lui.

"Si tu veux savoir pourquoi je combats auprès de Gohan et de Pythar, c'est assez simple : Pour me racheter et pour répandre la paix dans l'Univers, par tout les moyens possible. Quitte à devoir tuer chaque taré que l'univers abrite de mes mains..."


Il détourna le regard, et regarda par la fenêtre, ayant une vue sur les jardins. Grimpant le long d'un arbre, cherchant surement à regagner sa demeure, un écureuil vint croiser son regard, comme si les deux êtres étaient entrés en connexion l'un l'autre. Une vie si insignifiante au regard des hommes et pourtant, sa propre existence se jouait, elle aussi, dans ses négociations.
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 248
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: Re: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) ClockMer 10 Avr 2019 - 20:05
Le répondant dont faisait preuve cet étrange saiyan à l’aspect divin n’amusait pas Narumi, là où d’autres prendraient un malin plaisir à rétorquer avec sarcasme. S’il s’invitait comme un prince ici, c’est qu’il devait en avoir les moyens. Ou être stupide, encore une fois… Que penser de cet homme ? Son odorat trouvait son odeur masculine boisée attirante… Alors que ses instincts l’alertaient d’un grand danger. Penser une seule seconde que ce type pourrait faire du mal à Seishiro… non, pire, ses enfants… les amis qu’elle s’était fait sur Terre… Cela serra le coeur de la louve. Narumi était une mère avant tout, mais aussi une femme faite d’équilibre et de bonté… bien avant qu’elle ne tombe entre les griffes de la plume noire de Dark.

Ses premières remarques ne la déconcertait pas. Des personnes qui veulent se la jouer intimidation, il y en a. Malgré son assurance bien trop prononcée, le dénommé Tentra ne restait visiblement… qu’un homme. Qu’importe son allure, s’il égalait les Dieux, il aurait pu déjà tout terminé d’un claquement de doigt, en toute logique… à moins qu’il ne soit du genre sadique… cette pensée fit tressaillir les membres de l’alpha quelques instants. Son visage fermé contenait aussi bien qu’elle le pouvait ses émotions.

Je ne considère pas ce château comme ma maison. ” Répondit-elle du tac-au-tac, ne sachant pas tellement prendre les choses au second degré ni ne pas être sérieuse avec un inconnu. “ Je ne suis qu’un pion… je ne possède rien, mis à part la reconnaissance de mon chef.

Ces paroles pouvaient sonner comme triste. Pourtant, aucune émotion ne s’affichait sur son visage stoïque. Narumi était tellement vide depuis plusieurs mois déjà… Elle ne savait même plus sourire ou arrêter d’être aussi froide.

Elle n'émit aucun commentaire quant au fait que Tentra ne croyait pas en un potentiel aboutissement pacifique des négociations. Pour dire vrai, Narumi n’y croyait pas non plus. SK était l’homme qu’elle aimait depuis fort longtemps maintenant; mais elle ne savait que trop bien l’étendue de sa cupidité, son adresse et sa sournoiserie. S’il établissait un marché avec les saiyans, cela serait probablement pour mieux les écarter définitivement de son chemin plus tard.

...hm. ” La louve, le regard perdu dans le néant, écoutait d’une oreille attentive les paroles de son invité. Avant de lui sauter à la gorge…Si tu cherchais un adversaire plein de fougue et de rage… Tu m’envoies navrée, je suis fatiguée… Je ne suis plus la jeune louve que j’étais…Je n’ai aucune envie de me battre, en réalité. Je n’éprouve aucune haine pour ton peuple, et je suis susceptible de comprendre vos revendications… Mais je me dois d’être fidèle à mon poste.

Il y a quelques années en arrière, la louve enragée lui aurait probablement craché dessus, ses ongles profondément enfoncé dans la table, tremblante d’excitation à l’idée de lui arracher les tripes. Mais cette ardeur n’était plus la sienne…

Quoi que tu penses, depuis toutes ces années où SK m’a donné la direction des armées; je me suis fait de plus en plus d’amis… les Terriens sont mes amis et je veux leur bien. Je les protégerais au péril de ma vie. ” Ses yeux se levèrent à nouveau pour épouser ceux de Tentra avec sincérité.

Il décrivait SK et les démons comme des êtres purement mauvais… l’air méfiant de Narumi se renforça. Comment pouvait-on être assez crédule pour croire ces inepties ? “Démon”, “ange” ou même le reste des autres races… Qu’est ce que tout cela voulait dire, au final ? Ce que ce type raconte n’est qu’un tas de préjugés… des hypothèses graveleuses qui ont justement conduit à de la haine gratuite et injustifiée dans beaucoup de cas.

Les démons…les anges… une race ne définit aucunement le comportement d’un individu. Tu dis avoir vécu toute ta vie sur la Terre - ce qui nous fait au moins un point en commun - et tu prétends connaître ce que la majorité des terriens portent dans leurs coeurs comme ressentis… Je te trouve très... présomptueux. Je partage la vie d’une grande partie des terriens au quotidien. Ils n’ont aucunement peur de moi… sinon, mes sens le sentirait, et j’aurais déjà fait en sorte de les rassurer.

La louve gardait son calme malgré le manque de discernement de Tentra quant aux préjugés stupide sur l’appartenance à telle ou telle race. De toute manière… elle était lassée de ces histoires puériles. Autant les préjugés que la guerre en elle-même.

Ce saiyan à la fois agressif et passif semblait chercher à faire dire quelque chose à la louve… Il énumérait des raison possible de son affiliation aux BF, toutes erronées, jusqu’à ce qu’il questionne l’amour. Celle-ci fronça légèrement les sourcils, trahissant possiblement un “secret” que Tentra avait déjà deviné. L’alpha renforça sa posture fermée, jambes croisées, bras croisés sous sa poitrine, et un visage tantôt insensible tantôt méfiant.

Avant qu’elle ne lui réponde, il eut au moins la politesse de décliner le pourquoi du comment de ses propres choix. Cette dernière trouvait ses actions plutôt louable… reste à prendre conscience du fait que la définition de ce qu’est “un taré” change souvent en fonction du point de vue de chacun.

Il y a des temps immémoriaux, mon but était de faire en sorte que mon peuple soit libéré de sa condition d’esclave. Comme tu peux le voir, nos efforts ont payé et nous sommes libres. Par la suite, notre but était de vivre en paix avec la nature et les terriens… ce qui n’a pas toujours été une réussite. Nous vivions reclu dans la forêt pour ne pas effrayer la plupart des terriens qui considéraient notre race comme… “des démons”, alors que nous sommes né tout comme eux sur cette planète. ” L’absurdité de la xénophobie, c’était ce sur quoi la louve voulait mettre l’accent ici. “ Jadis, les terriens organisaient des chassent aux loups pour traquer notre progéniture et les plus faibles des nôtres. Plutôt que de répondre par la violence, conscient que cela n’engendrerait que plus de haine, nous nous sommes retirés pour vivre dans les montagnes rocheuses. “ Les loup-garou étaient connu pour avoir le sang chaud… et pourtant, ils avaient privilégié un espoir de paix plutôt que la guerre. “ Je te parle de tout ceci il y a des décennies… Afin de nous intégrer, nous venions sous forme humaine proposer notre aide ou nos services aux humains pour reconstruire leurs maisons suite à des conflits autres qu’ils ont vécu, ou même dans la vie quotidienne en générale. Nous avons mis à profit nos talents par rapport à l’apprentissage de métiers qui se perdent, comme la ferronnerie, l’ébénisterie, le tannage de cuir… en l’apprenant à des terriens. Petit à petit, notre tactique a fonctionné et nous nous sommes intégré. Nous sommes maintenant en paix avec eux, et même si certains se méfient toujours de nous, la plupart ne nous voient plus comme des vulgaires “démons”... mais bien comme leurs pairs, leurs égaux.

Alors qu’elle venait de raconter grosso modo l’histoire de son peuple à Tentra; les muscles de la louve s’étaient détendu petit à petit, comme si la méfiance s’était également amoindrie.

Tu dois comprendre que j’ai rejoint cette alliance parce que je crois en le fait que SK veut apporter le bien par delà ses ambitions personnelles. En prenant la terre, il a montré qu’il ne voulait pas de mal aux terriens. Depuis qu’il m’a donné les commandes des armées, je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour améliorer la qualité de vie de mon peuple.  Il ne m’a jamais ordonné de faire quoi que ce soit de malsain à leur encontre. De toute façon, je ne l’aurais jamais accepté… peu importe l’estime que j’ai de lui. J’ai vieilli, j’ai changé, je suis probablement devenue amer malgré moi…même si quelque part, je reste cette femme dévouée qu’il a rencontré il y a si longtemps… déjà…. ” Ses bras se décoincèrent lentement de leur position fermée. Ses mains coudes se possèrement mollement sur les accoudoirs de son siège alors que son regard restait lointain. “ Je ne sais pas si tu comprends… Mais je suis mue par mon devoir avant tout… même si j’ai failli l'oublier par amour.

C’est l’instant crucial. Celui où son regard s’emplit de mélancolie et de souffrance. Le moment parfait pour attaquer Narumi si cela était dans les intentions de Tentra, depuis le début. Ses yeux fixaient le vide, à nouveau. Un vide qui n’en était pas un, puisqu’elle ressassait un passé dans lequel ses yeux ne voyaient que par les rêves de Seishiro…

Tentra… Toi qui veut que l’on se saute toutes griffes dehors l’un sur l’autre… Je dois te confier quelque chose: je ne sais pas si j’en suis capable. “ Le regard brisé de la louve se leva à nouveau pour rencontrer celui du saiyan. Quelque chose de doux était enfouis au fond de ses yeux malgré ce mixte étrange de tristesse et de méfiance qui les englobaient. “ Mon odorat… ton odeur est… familière… Comme si nous avions été élevé tout deux dans la même grande famille, comme si tu étais l’un des miens… Mon instinct me dit des choses contradictoires: à la fois de te fuir, et à la fois de protéger ta vie...  “

En effet, cet homme qui dégageait cette odeur si singulière avait attiré forcément Narumi. D’une part car il n’a aucune aura, mais aussi… parce qu’il sent comme sa propre famille, comme son peuple, comme s’il était lui-même un loup.
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6436
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation;Souffle du Dragon;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Griffes du Dragon.; Barrière de Ki.
Techniques 1/combat : Dragon Flash.

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: Re: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) ClockMar 16 Avr 2019 - 1:05
Tentra restait sur ses gardes, son interlocutrice pouvait l'attaquer à tout moment! Il répondait avec insolence, n'hésitant pas à envoyer quelques piques à Narumi. Après tout, elle était l'ennemie, membre d'une organisation dangereuse et au but nébuleux. La seule chose que savait le Saiyen à propos des BF, c'est qu'ils semblaient vouloir s'approprier une grande part de la galaxie. SK voulait simplement étendre son pouvoir, il pouvait le voir quand il commençait à s'exprimer. Le disciple du Serein ne faisait pas confiance à un tel être et jamais il ne pourrait le lui accorder. Voir que certaines personnes pouvait le suivre, cela le sidérait. Devant lui se tenait la louve, cheffe des armées. Parfaitement calme, elle semblait pouvoir contenir ses émotions, mais pour combien de temps? Il se regardait, assis dans leur fauteuil respectif, attendant les nouvelles, attendant les ordres.

Narumi répondit directement à la première invective de Tentra, rétorquant qu'elle ne possédait rien, qu'elle n'était qu'un pion, cherchant un peu de reconnaissance de la part de ton chef.

"Si ton chef ne te donne rien mis à part un peu de reconnaissance, si dans ta relation avec lui, tu ne sens que comme un pion... C'est que ton chef n'en est pas un : c'est un maitre." Répondit le Saiyen, toujours sur un ton calme.

Le pouvoir du Serein lui permettait de rester Stoïque dans toutes les situations, ce qui pouvait être désarçonnant pour ceux qui le côtoyait et ça l'était encore plus pour ceux qui le rencontrait pour la première fois.

Narumi écoutait attentivement, surement en train de réfléchir aux paroles du Z-Warrior. Cependant, son regard se perdait dans le néant, elle semblait fatiguée, comme lassée de tout ces jeux de guerres. En son for intérieur, Tentra était las lui aussi mais, suite à la mort de Charlo, il avait compris que le chapitre final de la guerre contre le mal venait de commence et il se devait d'y participer. Pour lui, pour ses amis, pour l'univers. La louve confirma les pensées du Saiyen, elle ne voulait plus se battre et n'éprouvait pas de haine pour les Guerriers de l'espace, ni ne reniait leurs revendications. Elle restait seulement à son poste.

"Je suis moi aussi fidèle mon poste, je suis là pour libérer la Terre. Cette guerre marquera le commencement d'une plus grande, celle de la guerre pour libérer l'univers des griffes du mal. J'aimerai tant retourner auprès de la nature que je chérie tant mais cela est impossible. Pas tant que des tyrans et criminels comme MV ou SK s'attaquent aux pauvres gens." Il ferma les yeux et poussa un soupir, sous son calme apparent, il bouillonnait. Il voulait libérer l'univers mais aussi se venger, se venger de la mort de son ami, de celui qui a toujours cru en lui. Il voulait venger Charlo.

"Si tu as des amis sur Terre, si tu veux leur bien et que tu souhaites les protéger, alors pourquoi suivre SK et Kefka? Des hommes qui ont envahi cette planète, massacrés leurs défenseurs et terrorisés une partie de la population? Crois-tu que les actes de terreur ignobles de Kefka sont déjà oubliés? Les Terriens vivent dans la peur, ils n'en parlent pas car ils sont gouvernés par des surhommes, des êtres aux pouvoirs tellement incroyables qu'ils paraissent inatteignables! Si toi, tu n'étais pas dotée de telles capacités, pourrais-tu résister et protester contre un homme capable de se déplacer à la vitesse du son, possédant une force et des pouvoirs surhumains?" Il marqua une pause, il affichait maintenant un ton dur, cinglant. Il voulait imposer sa vision, il voyait que la Louve n'était plus sûre d'elle, qu'elle pouvait être ramenée du bon côté. "Personnellement, je serais incapable de me soulever contre pareil être si je n'en avais pas les moyens."

C'était sa vision des choses et elle lui paraissait vraie. Tentra était aujourd'hui l'un des êtres les plus puissants de l'univers, que pouvait faire les humains face à lui, lui qui était capable de les faire passer de vie à trépas en un claquement de doigts? Ils se taisaient, préférant sauver leur peau et celle de leur famille plutôt que de se battre pour un idéal. Pour qu'ils se battent, ils leur fallait un leader, un porte-étendard, un symbole. La Z-team devait être ce symbole.

Narumi se renferma dans sa méfiance quand elle entendit ce que pensait Tentra de SK, répliquant d'un air froid, visiblement quelque peu en colère. Elle gardait son calme mais ses paroles, la manière dont elle les avait exprimées, cela cachait un fond de colère.

"Nous n'avons pas vécu dans les mêmes conditions. Si je suis capable de discerner les un et les autres comme des démons, c'est parce-que j'en étais moi-même un auparavant." Il marqua une pause, difficile était pour lui de parler de son ancienne appartenance à l'Alliance Maléfique. "Tu penses que la race ne fait pas tout? Regarde les Saiyens. Nous sommes un peuple de guerriers, nous vivons pour le combat. Certains arrivent à surmonter leur pulsions meurtrières et se constituent une morale, mais ils peuvent toujours retomber dans la haine. D'autres embrassent complètement leur soif de sang et deviennent des meurtriers." Il plongea son regard dans celui de Narumi, sûr de ce qu'il avançait. "Certes, nos choix et notre vie peut nous faire changer mais nous naissons tous avec des caractéristiques innées. Les Saiyens sont des guerriers nés qui peuvent tomber soit dans l'honneur combattant, soit dans le meurtre en série. Les Démons, eux, soit doivent composer avec leur partie sombre, soit sont de dangereux manipulateurs. Et au vu de la manière dont se comporte SK, je ne lui fais pas confiance. Il a quelque chose en lui de... Malsain, il ne me parait pas honnête et me semble correspondre parfaitement à un démon : un être vil et fourbe."

Il soupira, reprit un peu sa respiration pour recommencer son monologue, il se mit à sourire, regardant Narumi. "Si les autres n'ont pas peur de toi, c'est parce-que tu es profondément gentille. Je le pense sincèrement. Et je ne comprends pas pourquoi tu t'attaches tant à des êtres qui ont fait tant de mal. Et je sais de quoi je parle..."

Après cette longue tirade, il laissa Narumi s'exprimer. Après tout, ils étaient là pour faire connaissance, en attendant les ordres. Tentra essaya ensuite de deviner les objectifs de Narumi tout en faisant part des siens. Au moment où il énonça l'amour, les yeux de la louve se froncèrent quelque peu. Il semblerait que le disciple du Serein avait mouche. Il était curieux d'entendre les prochaines explications de l'Alpha. Elle expliqua alors l'histoire de son peuple, comment il fut rejeté par les autres populations terriennes. Tentra écoutait attentivement, touché par cette histoire tragique qu'était celle des loups-garous. Il comprit alors le message qu'elle essayait de faire passer, elle tentait de faire un parallèle entre la lente et difficile intégration de son peuple et la potentialité qu'SK et les BF puissent finir par être aimé et non craint par les Terriens. Il sentit qu'elle s'était détendue, il décida de ne pas répondre directement, préférant laisser son interlocutrice gagner en confiance.

Elle expliqua alors ses motivations, pourquoi avait-elle rejoint les Black Feathers. Elle semblait véritablement croire en la bonté de SK, en sa capacité à protéger les Terriens. Mais alors, pourquoi envahir si l'on a une volonté de protéger? Envahir sous prétexte que l'on veut protéger est un mensonge, ce que l'on veut vraiment est le pouvoir. Le disciple du Serein eu sa réponse, même si Narumi suivait son devoir, elle l'avait peut-être oublié, oublié car elle éprouvait de l'amour pour la plume noire.

Son regard était mélancolique, souffrant. Tentra la regardait, calme. Elle regardait dans le vide, plongée dans sa mélancolie. Petit à petit, son regard passa du stoïque au compréhensif. Il ferma les yeux, pencha la tête et poussa un léger soupir. Le Z-Warrior se taisait, laissant la Louve se remettre de ses émotions. Elle termina de vider son sac en expliquant qu'elle ne se sentait pas capable d'affronter le disciple du Serein. Le regard brisé de la louve rencontra à nouveau celui de Tentra. Percevant, une once de douceur, il comprit instinctivement pourquoi elle était déchirée à l'idée de l'affronter, ils avaient, malgré eux, un lien fort qui les unissaient. Elle confirma son sentiment en faisant part de ce qu'elle pouvait sentir de la part de son corps, comme s'il faisait partie de la même famille. L'Ex-Maléfique, ferma les yeux. Il les garda clos quelques secondes. Il les rouvrit, arborant un air nostalgique.

"Je suis né sur Vegeta, mon père m'a sauvé de justesse de la destruction de la planète en m'envoyant sur Terre. Je ne me souviens pas de l’atterrissage ni des premières années de ma vie mais j'ai parfois des flash... Je ne sais pas trop, ma mémoire n'est plus si bonne depuis que le Serein m'a sauvé du mal." Il baissa la tête, passa sa main dans ses cheveux, fouillant dans ses souvenirs. "Tout ce dont je me rappelle c'est qu'une louve m'a sauvé de la mort et m'a accueillie dans sa meute. J'y ai vécu quelques années jusqu'à ce que mon caractère de Saiyen me force à les quitter pour leur propre bien... J'ai retrouvé ma capsule et, grâce à elle et à la bienveillance de mon père." Il leva la tête, s'interrogeant. "Ou peut-être de ma mère, je ne sais pas. Bref, j'ai pu apprendre les rudiments du langage et mes origines. De là j'ai petit à petit appris grâce à mes légers contacts avec les humains. Puis, j'ai quitté ma forêt pour plonger dans l'univers. Et c'est là que mon voyage a commencé, et il fut sanglant... Très sanglant."

Il se tut, et regarda par la fenêtre, le soleil se couchait. L'écureuil avait rejoint son trou et les oiseaux commencèrent à se taire, l'un après l'autre.

"Si mon odeur est si particulière pour toi, c'est peut-être parce-qu'il existe encore une trace de ma première famille, celle des loups. Une trace sauvage qui m'a surement marqué, au vu de ma proximité avec la nature aujourd'hui."

Il se leva alors, et s'approcha de la fenêtre, admirant le jardin. Il tournait le dos à Narumi, il savait qu'elle ne tenterait aucune attaque, autant paralysée par son étrange apparence mais aussi par l'odeur qu'il portait.

"Si tu crois en SK, je peux comprendre ton envie de le défendre. Mais, explique-moi ceci. Sil il a une volonté réelle de protéger les terriens, pourquoi envahir la Terre, provoquer une guerre et intégrer la planète à son Empire? Ce ne semble pas être le mobile d'un défenseur, mais plutôt celle d'un ambitieux conquérant."

Il se retourna alors, les yeux posés sur Narumi, arborant un air déterminé.

"Si tu veux défendre la Terre, tu peux nous comprendre. Je ne peux t'empêcher d'aimer SK mais tu dois nous faire ton devoir. Nous ne sommes pas là pour soumettre la Terre aux Sayens, je peux m'en porter garant. Nous voulons libérer cette planète, laisser les terriens choisir leur chef. Une première depuis longtemps."

Il s'approcha alors lentement de Narumi, essayant de lui montrer qu'il ne lui voulait pas de mal.

"Si tu veux défendre la Terre, suis notre projet, fais en sorte que les BF quittent la planète et ne reviennent jamais avec des velléités conquérantes. Convaincs SK de partir dans l'honneur sans bain de sang. S'il t'aime vraiment, il te suivra."

Il tendit sa main à la louve, comme un signe d'union entre eux, un signe de paix.

"Si tu veux défendre la Terre, peut-être que tu nous seras utile. Tu es intelligente et tu es la seule BF que le peuple apprécie, tu seras une conseillère d'exception pour le prochain dirigeant. Et peut-être que" Il marqua une pause avant de reprendre "Peut-être que les Terriens te voudront pour dirigeant , s'ils t'apprécient autant." Il lui sourit.

"S'il te plait, pense au bien de la Terre, pense à ce que tu ressens pour eux." Il sourit tendrement, laissant comprendre à Narumi que c'était vraiment qu'il préférait. "Mais..." Il reprit un air plus grave "Nous ne croyons pas en la bonté de Sk. Nous ne lui laisserons pas la Terre ni à lui ni à un laquais des BF. Si tu choisis de rester avec lui, peut-être serait-je contraint de te combattre et en discutant avec toi... Je me suis rendu compte que c'est une option que je ne pourrais supporter. Cependant, je ne fais que suivre mon devoir."

Au même moment, Tentra pouvait sentir l'énergie de Pythar se déplacer partout dans le château. Il évacuait les civils.

"Tu l'as senti comme moi. Il y a du mouvement dans la salle des négociations. On ne se dirige pas vers la paix." Il gardait la main tendue et commença à un sourire, un sourire bienfaisant. "Fais-moi confiance, je compte sur toi pour arrêter cette guerre."

Il comptait sur elle, il espérait qu'elle accepte. Peut-être qu'ainsi, Narumi lui apprendrait une leçon sur la vie, que les "démons" peuvent aussi devenir des anges.
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 248
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: Re: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) ClockMer 17 Avr 2019 - 11:39

La tension était palpable. Narumi déglutissait difficilement bien qu’elle montrait une image forte de sa propre personne afin de ne pas perdre la face. Son instinct bestial lui torturait le corps, lui indiquant de s’enfuir loin de cet énergumène sans aucune aura, et son instinct basé sur l’analyse et la compréhension d’autrui lui indiquait qu’il était un membre de la famille. Déconcertant… c’était le bon mot, bien qu’il ne fut pas assez fort pour décrire le cocktail d’émotions qui lui touillait le ventre.

Ses yeux comme “sans vie” avaient du mal à se concentrer sur son interlocuteur à l’étrange crinière rosacée. Narumi se sentait tellement vide depuis plusieurs mois, déprimée, qu’il lui était difficile de ne pas se laisser entraîner par ses pensées négatives. Bien sûr, le reste du temps, elle faisait de son mieux pour paraître “normale” et positive. La louve ne souhaitait pas devenir une charge pour elle-même, et encore moins pour ses proches et ses collègues de travail. C’était une forte tête et une femme réfléchie.

...Un maître à qui je ne pourrais jamais faire de mal… ” chuchotait-elle à voix basse lorsque Tentra répondit à sa première affirmation.

Le saiyen réussi à tirer un sourire mélancolique à la -plus toute jeune- alpha, dont les yeux tout d’abord surpris, puis tendre, se posèrent sur lui lorsqu’il parlait de retourner auprès de la nature qu’il aimait lui aussi au point où cette dernière était une partie intégrante de lui. Bien sûr, chacun d’eux étaient cantonné à leurs postes, et pouvoir à nouveau ne faire qu’un avec la divine nature -l’une des divinités vénérée par les loup-garou, en plus de la lune- ne leur était pas possible vu l’état actuel des choses. Mais, le simple fait qu’il évoque cela lui fit remonter de lointains souvenirs: les fêtes de printemps et de pleine lune que son peuple fête. Là où ils entrent en communion avec les incarnations de la nature et de la lune, ainsi que ceux de leurs ancêtres… et cela la fit penser à sa mère… puis à son père.

Ses yeux se tournèrent à nouveau dans le vide, elle eut un moment d’absence. Se questionnait-elle par rapport à ce qu’elle était devenue ? Si ses parents en était fier ? Impossible de le savoir, la jeune femme ne les avaient pas revu en forme d’esprit pour la conseiller depuis… hmm…. Narumi travaillait tellement depuis son poste de chef des armées qu’elle n’avait pas participer aux fêtes estivales depuis… depuis…. quand déjà ?

Les prochaines questions du saiyen la tira de sa rêvasserie. Il soulevait des interrogations intéressantes. Les traits faciaux de l’alpha semblaient se renfrogner, une méfiance qui avait du mal à se dissiper. Mais il n’avait pas tort: dans ce monde fortement inégalitaire, ceux qui n’ont aucune aptitude hors du commun sont malheureusement impuissant. Sauf s’ils ont “la chance” de crouler sous l’argent et de s’acheter des dispositifs pour rivaliser avec les êtres dotés de capacité destructrices.

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Sbcx

Kefka “ Ses muscles se contractèrent rien que d’imaginer le visage de ce bouffon charismatique. Rien que d’avouer qu’il l’était lui retournait l’estomac. “ Saches que lui et moi nous ne pouvons pas nous sentir. C’est le membre que je hais le plus… à mes yeux, il ne fait que se cacher dans l’ombre de SK pour mieux lui voler sa place à l’avenir. Le pire est le fait qu’il ne considère pas la vie de ses pairs…  Il semble dénué de bons sentiments. Si je le pouvais, je l’étranglerais de mes propres mains pour lui faire payer ses actes envers les terriens. Mais je garde mes rancœurs pour moi. C’est à SK de le juger. Et puis nous sommes une alliance après tout, nous devrions être…. “ Un pic douloureux la toucha en pleine poitrine. Ce qu’elle allait dire ne s’appliquait pas pour eux, même si elle voulait y croire. “ ... une famille… ” Expirait-elle avec souffrance. Un silence de plusieurs secondes s’installa, alors que l’alpha passa l’une de ses mains sur son visage chagriné comme pour chasser le mal de sa tête. “ J’ai suivi SK parce qu’il voulait rendre les choses meilleures. Il a prit la Terre aux mains du dernier Roi qui restait passif ces dernières années. Le peuple n’en était pas satisfait. Nous leur avons apporté plus. J’ai passé ces dernières années à consacrer tout mon temps aux terriens pour qu’ils soient plus… heureux, satisfait, qu’ils se sentent en sécurité, écouté et épanouis. Comme je te l’ai dis, SK ne m’a jamais ordonné de faire quoi que ce soit contre le peuple. Il m’encourage même à continuer à les chérir comme ma propre famille. Et pour te répondre: si je n’avais aucun pouvoir, je ferais en sorte de réunir mes semblables. Créer un groupe unis. Puis je réunirais des fonds pour aller demander de l’aide à d’autres peuples, ou à des mercenaires… je tenterais de me battre jusqu’au bout, même si c’est vain. Tout ceci paraît bien utopiste, je sais bien… “ Elle ricana doucement, consciente que c’était plus facile à dire qu’à faire, mais…” Je servirais d’exemple s’il le faut… Dans un passé lointain, j’ai déjà servi d’exemple pour ma cause.

En effet, Narumi avait déjà été largement punie lorsqu’elle fut esclave pour son esprit de rébellion. C’était une très vieille histoire, et il était inutile de s’étendre plus sur le sujet… du moins, pour l’heure.

Le saiyan se mit à parler à nouveau de sa perception des races, notamment démons et saiyans. Il disait avoir été un démon auparavant, et Narumi comprit évidemment le sens figuré évident à cette phrase. Cette dernière se disait qu’il n’avait pas totalement tort dans sa manière de voir les choses. Il énonçait des points clés inhérent à chaque race. Même si tout ceci n’était qu’un ramassis de généralités, la louve comprenait bien le message.

Un autre pic vint transpercer son coeur lorsqu’il parla de sa manière de voir Seishiro. Son mécanisme de défense naturel la fit grogner, et en un clin d’oeil Narumi venait de prendre son apparence bestiale, ce qui l’obligea à se lever de la chaise, bien trop large sous sa forme de loup-garou pour s’asseoir sur du mobilier aussi raffiné. Le loup-garou respirait fort. La louve tentait de contenir sa colère, son sang-chaud caractéristique. Elle évitait le regard du saiyen.

Le mastodonte de plus de deux mètres en lequel elle venait de se changer s’asseya au sol, à côté de la chaise, tentant de contenir ses pulsions meurtrières… parce qu’elles n’étaient pas si justifiées que cela. C’était surtout une habitude que de défendre SK de la sorte. La louve se sentait mal de base, mais là c’était la cerise sur le gâteau. Entendre quelqu’un parler comme ça de SK la touchait énormément, et en même temps… il y avait quelque chose qui sonnait… vrai. Son visage s’abaissa vers le sol et sa posture semblait plus voûtée, témoignant de sa fragilité, malgré son apparence monstrueuse.

Il ne comprenait pas pourquoi elle se laissait tenir en laisse de la sorte malgré sa gentillesse innée. Oui, cette bienveillance était l’un des traits ineffaçable de sa personnalité. Malgré son sang chaud et son côté têtue, Narumi n’était qu’une grosse bestiole pleine d’affection, prête à mourir pour ses pairs. Avoir un rôle de bourreau n’était pas fait pour quelqu’un de son étoffe.

... L’amour est une drogue. L’amour permet de tout pardonner… Et s’en détacher, c’est accepter de perdre une partie de soi… ” Fut les seuls murmures qu’eut le guerrier en gage de réponse.

La louve retenait son souffle. Et en même temps, ses larmes. Que quelqu’un… non, une personne qui sente comme l’un des siens… non, l’un des siens, la mette en porte-à-faux de la sorte, après toutes ces années de service auprès de Seishiro… après tout ce qu’ils avaient vécu, après toute cette dévotion qu’elle avait mise à son service sans jamais questionner ses ordres… après… après qu’elle ait accouché d’une portée de leurs petits…

La main gauche de l’alpha serrait l’une des poches de la veste qu’elle portait. à l’intérieur, une photo de ses enfants. Une progéniture dont SK ne voulait pas, des petits que Narumi avait élevé seule… Enfin, non. Sa famille, son peuple était là pour elle. Les loup-garou marchent comme une grande famille, chacun épaule son voisin… Ils avaient tout fait pour que ses enfants grandissent sans manquer de rien malgré l’absence et l’indifférence de leur géniteur.

Le silence commençait à la peser, mais sa gorge était coincée et il lui était impossible de piper mot. Fort heureusement, le saiyen engagea la suite de leur discussion.

Il se confia sur son passé. Un vécu lourd et à la fois sous les bonnes étoiles puisqu’une louve l’eut recueilli et élevé aux prémices de sa vie. Cette révélation fit relever la tête de Narumi qui, les yeux légèrement plissé et bordé de larmes, focalisa toute son attention sur l’intrus. Ses sens sur-développés lui révélaient qu’il ne mentait pas. Son rythme cardiaque était… serein, comme l’énergie étrange qui ne cessait de se dégager de cet homme.

Intéressée par ces révélations, l’apha semblait touchée par son histoire. Personne ne connaît une vie facile et heureuse tout du long, certes. Mais c’était là le récit de quelqu’un de son peuple. Il avait été élevé par les loups, il ne faisait donc plus aucun doute qu’il était un membre à part entière de la grande famille que forment les loups et les loups-garou, peu importe sa race de naissance.

Un frisson désagréable lui provoqua des sueurs froides lorsque ce dernier insista sur le mot sanglant. Non seulement, Narumi se disait qu’elle avait été chanceuse de ne pas être sur la route de ce type à cette époque, mais en plus, ce mot lui rappelait… un acte ignoble qu’elle avait commis pour Seishiro… Son regard se figea dans ceux de Tentra, l’air apeuré clairement visible pour une fois. Mais cette faiblesse ne dura que quelques secondes, et le fait qu’il émettait la possibilité que des membres de la meute avec qui il vécut jadis soient toujours en vie changea les idées sombres de l’alpha.

L’homme lui faisait dos. Les yeux de la louve, captivés par sa longue chevelure à la couleur éclatante, admirait la vue de tranquillité que ce cadre lui offrait. Ce saiyan musculeux devant la grande fenêtre donnant sur le jardin, zen et illuminé là, dehors… anesthésiait son esprit d’une manière doucereuse inexplicable.

Quelque chose d’étrange les liaient depuis le début de cette conversation. Difficile d’expliquer ou de mettre le doigt dessus. C’était bien entendu provoqué par le fait qu’il était issu de la grande famille dont elle faisait partie, mais il y avait aussi… autre chose. Comme si cet homme au passé tumultueux comprenait ce qu’elle ressentait sans la juger.

Ils sont toujours là… ta meute. Notre famille. Vivant, ou non, je peux les trouver pour toi... Les loups ne meurent jamais vraiment. Lorsque nous “mourrons”, nos esprits peuvent toujours être invoqués par nos semblables lors de certaines célébrations. Nous faisons cela pour discuter avec les anciens de nos problèmes et écouter leurs sages paroles pour nous guider, mais aussi pour honorer leurs mémoires… et leur faire rencontrer leurs descendants. Nous avons ce lien spirituel unique et très fort entre nous tous que même la mort ne peut pas briser. Tu es l’un des nôtres, peu importe ton origine de naissance. Alors si un jour tu es seul ou perdu, tu sais que ton peuple t’accueillera. “ Répondit-elle avec sincérité, comme pour rassurer le saiyen mais également s’apaiser soi.

Dans ce moment de vulnérabilité que venait de créer Tentra, les défenses naturelles de la louve semblait être pratiquement mise en échec par ce dernier. Mais… il recommença à parler de Seishiro en remettant en question ses actes. La louve commença à se crisper de nouveau.

Son invité se retourna vers elle et lui proposa de les rejoindre. Alors, le regard de la bête, à la fois hostile et en retrait, croisa le sien. Il lui tendit la main sans crainte, malgré son apparence et l’atmosphère tendue. La bête ne baissa pas pavillon. Ses pupilles rétrécies, signifiant qu’elle était prête à lui bondir dessus à tout moment, ne quittait pas Tentra du regard, à l’affût de ses moindres faits et gestes. La méfiance semblait avoir reprit le dessus à ce moment même. Il lui servait des paroles mielleuses qui renforçait le scepticisme de la louve.

La gueule un poil ouverte, assez pour dévoiler ses crocs acérés, l’énorme bête grognait. Un sorte de ronronnement menaçant destiné à Tentra malgré le fait qu’il tentait de montrer sa bonne foi. Narumi ne perdait pas la face. Être dirigeante de la Terre ne l'appâtait nullement, au contraire. Cela ne fit qu’allourdir son regard plein de soupçons envers l’homme à la magnifique chevelure colorée.

Le saiyen rappelait la bête à la raison, lui disant de penser à ceux qu’elle voulait protéger tout en dénigrant son chef d’alliance. L’intrus affirma à son tour qu’il ne prendrait pas plaisir à se lancer dans un combat qui les opposerait, mais qu’à l’instar de Narumi, il suivrait le devoir qui lui incombait si tel était le cas.

Le monstre ne tourna pas la tête, mais ses yeux regardèrent en direction du mur, là où l’aura d’un des dirigeants saiyen déambulait. Il avait raison, alors… pour la paix, ce n’était pas très bien engagé…Non… les civils, ses amis, son peuple…Le chef saiyen semblait évacuer le château de ces gens-là… est-ce que les saiyens comptaient réellement ne faire aucune victime ou était-ce seulement pour bien paraître devant les médias…. ?

Le souffle lourd du loup-garou faisait trembler ses babines à chaque expiration. Ses yeux de prédateur fixaient maintenant la main tendue en sa direction. Et si l’histoire de Tyr se répétait ? Le loup géant qui demande, en gage de bonne foi, que le Dieu Tyr place sa main dans sa gueule. Si Tyr est sincère, le loup ne lui arrachera pas le bras. Si Tyr et ses pairs mentent, alors le bras de Tyr lui sera arraché…

Lui… c’est un membre de son peuple. Il doit être préservé, protégé. Son instinct lui dit de faire barrière de sa propre vie pour… cet homme mystique… ? Mais qu’est-ce qui se passe dans cette tornade de sentiments entremêlés… ? !.... Et Seishiro… son amour, le père de ses enfants, celui qui l’avait…guidé… ?... manipulé… ?

Lentement, très lentement, le loup-garou assis se redressait sur ses pattes arrières. La bestiole se mit, un genou à terre, le torse bombé et tendu, ses pattes pleines de griffes sur ses cuisses. Sa gueule se rapprochait à mesure qu’elle se repositionnait, en douceur, de la main du saiyen. Une pression des plus étouffantes s’était créé entre-eux. La bête n’avait même pas daigné répondre encore à son interlocuteur, trop occupé à dévisager Tentra pour le jauger.

Le temps semblait s’écouler au ralenti. La bête féroce s’approchait toujours un peu plus de la main tendue vers elle, ses grognements n’ayant pas cessé. Son regard analysait son invité avec grand soin. Le loup-garou était sur le qui-vive, prêt à arracher au moins le bras de Tentra au vue de leur proximité de plus en plus rapprochée, s’il tentait de l’agresser.

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) U2z2

Visiblement, Narumi cherchait effectivement à savoir s’il était bel et bien sincère ou s’il tentait de l’amadouer. Malgré ses sens développés à souhait, certaines personnes étaient tellement bonne pour manipuler les autres qu’elles sont capable de contrôler leur rythme cardiaque ou les tressaillements de leurs muscles quand elles mentent…

C’est alors que le front du loup-garou entra en contacte avec la main tendue. Tentra ne s’attendait certainement pas à ça, mais à une bonne poignée de main, de base. Mais ce lien était bien plus fort qu’une poignée de main, c’était un signe de respect propre à leur race. Si un loup-garou vient vers vous et pose son front comme votre main, c’est qu’il vous fait entièrement confiance. Un lien de famille se crée alors entre vous, que vous soyez un loup-garou ou non. Le loup-garou vous sera alors toujours fidèle, tant que vous serez aussi sincère, protecteur et aimant que lui.

La fourrure frontale de la bête se frotta en douceur contre la main tendue. Le monstre ferma les yeux, et ses muscles se décontractèrent, comme si un contrat venait d’être signé entre les deux parti. Un contrat qui lui assurait qu’il était digne de confiance. à ce moment là, toute l’hostilité que dégageait Narumi s’évapora. La bête tendit sa joue, la collant contre la paume de main du saiyen. La chaleur sincère qui s’en dégageait sembla émouvoir la bête, qui malgré cette apparence peu engageante, avait les yeux noyés dans du liquide lacrymal.

Lorsque le monstre rouvrit les yeux, ses pupilles étaient maintenant dilatées. Phénomène qui se déroule lorsqu’on se sent bien ou en confiance avec autrui lorsqu’on est un animal.

Peu à peu, sa forme bestiale laissa place à nouveau à sa forme humaine. La main de Tentra sentait maintenant le contacte d’une peau humaine, et non plus de la fourrure de la bête. La main droite de Narumi se posa par dessus celle du membre de sa grande famille, du tout que formait les loup-garou. Lentement, la jeune femme se redressa, ne lâchant pas la main qu’il avait osé lui tendre et qu’à présent, elle tenait dans la sienne avec beaucoup d’attention et de tendresse.

Narumi s’était redressée de tout son long devant lui. Ils étaient maintenant à peine à quelques centimètres d’écart l’un de l’autre. Sa respiration était redevenue normale, sereine, comme lui. Son visage faisait face aux pectoraux de Tentra, qui faisait deux bonnes têtes de plus que l’alpha au vue du mètre 85 du saiyen. Celle-ci releva son visage alors vers lui afin de rencontrer à nouveau ses yeux. Chaleureuse, toute trace de sa méfiance semblait réellement s’être dissipée. Le moment qu’ils venaient de vivre était extrêmement fort. Une symbolique importante et sacrée pour son peuple.

Il y a encore un an… j’aurais tenté de t’ôter la vie pour Seishiro. Mais… je ne suis plus le toutou aimant et obéissant que je fus jadis, quand je croyais encore qu’il… ” Le mot clé ne pouvait pas sortir de sa gorge malgré ses efforts. Mais cette fois, son regard, malgré la tristesse qui planait à l’intérieur, ne se détourna pas des yeux du saiyen. “ ... Et je te le dis aujourd’hui: dans un avenir proche, il me tuera pour ce que je viens de faire, Tentra. Mais... je n’ai pas peur… Et ce sera mérité. “ Cela faisait des mois que l’étincelle de vie dans ses yeux s’étaient envolés… et maintenant, elle commençait à naître à nouveau au fond de son regard, à mesure qu’elle parlait à cet homme inconnu qui était pourtant de sa famille. “ Je veux laver mon âme de ce que j’ai fait en son nom… j’ai…été jusqu’à dénicher et …. tuer ces pauvres femmes qui… portaient ses enfants et voulaient lui faire un procès, salir son nom…mon amour pour lui m’a transformé en ce monstre nourrit par la noirceur en chacun, cette même partie sombre dont tu parlais tout à l’heure… Mais je ne remettrais pas la faute sur lui: il n’est pas responsable de mes sentiments… moi non plus, au final… l’amour ne se choisit pas…Mais par delà tout ce que j’ai pu faire pour sa cause, c’est ce geste inhumain qui me dévore le plus. Je ne sais pas comment je peux me laver d’une telle horreur, mais j’ai la sincère volonté de le faire.  “

Malgré la peine, la déchirure évidente bouleversant son être entier, Narumi se mit à sourire avec toute la douceur du monde… Une telle bienveillance émanait d’elle que c’en était puissamment poignant. D’ailleurs, la louve ne lâchait toujours pas la main du serein. En faite, elle déposa sa seconde main dans l’autre main libre de Tentra, lui tenant donc les deux mains affectueusement.

Je suis désolée de ne pas être la réponse à la paix… Même si SK met tout le monde à contribution dans son alliance, c’est un homme puissant, très malin et fier. Ma présence dans les négociations ne ferait que précipiter la guerre... Si je me présente à Seishiro en étant dans votre camp, il va paraître anéantis et va me faire me sentir coupable à un point… Je ne sais pas si j’arriverais à ne pas perdre la face… j’aurais peur qu’il éveil mes instincts primaires et que je me transforme en ce monstre protecteur, sa bête à lui, celle qui le défend et qui prend le contrôle sur ma conscience... Il a un pouvoir de contrôle sur moi… très difficile à comprendre pour les autres, mais qui subsiste à cause de mes propres sentiments. “  Cette dernière faisait une tête peinée, mais pour autant elle semblait faire confiance à Tentra à présent. De ce fait, elle se sentait rassurée malgré son désarroi. “ Je voulais te dire: je ne crois pas que je ferais une bonne dirigeante de la Terre. “ Elle se mit à rougir, visiblement inconfortable à l’idée qu’on puisse vouloir l’élire. “ ... alors si la population veut de moi… Maintenant que nous sommes liés... et si les choses vont dans mon sens à ce niveau, j’aimerais que tu m’éclaires de ta bonté pour m’aider dans cette tâche… Enfin !! Rien n’est fait bien sûr !... “ Ses joues se mirent à virer au rouge vif. Une chose rare pour Narumi que de rougir. ça se voyait qu’elle se sentait gênée autant par cette insinuation d’être dirigeante de la Terre que par ses joues rosies. “ ... Tu m’as compris, c’est l’important… “ Finit-elle par lâchée, détournant le regard pour relâcher la pression quelques instants. “ Je ne sais pas comment ça va se dérouler… Mais je vais tout faire pour protéger mon peuple. Et par “mon peuple” j’entends évidemment l’ensemble des terriens. Je ne crois pas qu’il soit judicieux que je me batte si la guerre se déclare, justement pour montrer que mon allégeance va au peuple et non à l’alliance à présent... Je pense qu’il est plus sage de ma part d’assumer ma position en retournant à mon poste de chef des armées… Pour protéger et aider la population.

L’alpha était terrifiée au fond, cela se ressentait. Mais la présence rassurante de ce loup-saiyen, ce membre de sa fratrie, le lien le plus probant, important pour les siens, la faisait tenir sur ses jambes tremblantes. Elle avait enfin osé… s’affirmer et libérer ce qu’elle avait sur le coeur… même si…Seishiro était l’homme qu’elle aimait, et qu’au fond, cela resterait quelque part… même si ses enfants étaient nés de leur union… ce n’était pas les siens, mais seulement ceux d’une mère qui a accouchée dans une profonde douleur, cachant sa grossesse à celui qu’elle aime par peur de sa réaction… personne ne devrait vivre ce qu’elle avait vécu… la solitude et l’indifférence d’un conjoint qui n’a d’yeux que pour vos compétences à le servir.

... Merci Tentra. “ Murmurait-elle à demie-voix.

L’alpha relâcha enfin les mains du saiyen qu’elle tenait soigneusement dans les siennes jusqu’ici. à la place… la louve l’enlaça. à ce moment précis, elle se laissa enfin aller à pleurer. Pleurer pour tout ce qu’elle avait enduré par amour, toutes les choses immondes qu’elle avait commis en ce même nom, mais aussi pour ce qui l’attendait et qui ne serait pas des moindres: le désarroi de Seishiro, sa haine, et la mort inévitable qu’il lui donnerait en guise de réponse à sa trahison. Les larmes d’une jeune femme pleine d’amour. Les larmes d’une mère solitaire. Les larmes d’une âme blessée et usée par ses propres sentiments. Ce n’était pas la faute de Seishiro s’il avait une telle emprise sur elle. Ce n’était pas sa faute si elle l’aimait non plus… Mais tout ceci ne pouvait pas durer plus longtemps. Tentra avait été l’élément déclencheur de tout ce qu’elle retenait dans son coeur depuis longtemps. Elle s’était forcée à ignorer que son âme se sentait au plus mal à cause de ses agissements, par amour une fois encore. La plus puissante de toutes les armes…

Ses mains s'accrochaient avec ardeur dans le dos de celui qui était, il y a peu, un opposant, un inconnu… Et son front se déposa contre le torse de ce même homme dont l’âme, l’esprit et le coeur appartenaient à la Nature, tout comme elle.
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6436
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation;Souffle du Dragon;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Griffes du Dragon.; Barrière de Ki.
Techniques 1/combat : Dragon Flash.

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: Re: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) ClockJeu 18 Avr 2019 - 2:36
Le château du roi bouillonnait de tension. Dans une pièce se déroulait des négociations qui, en fonction du dénouement de celles-ci, bouleverserait à jamais le destin de tous les guerriers présent sur la planète. Cependant, avant même que les tractations soit terminées, deux personnes étaient sur le point de lier leurs destins et de créer des liens forts, des liens de haine, de souffrance ou des liens d'amitiés et de bonheur. Narumi et Tentra ne semblaientt avoir aucune envie de se battre, ils se sentaient, malgré qu'ils étaient pour chacun d'illustres inconnus au début de cette conversation, proche l'un de l'autre, comme uni d'un lien profond, rappelant celui de la famille.

Le disciple du Serein était d'un calme olympien, le pouvoir de son nouveau mentor, le Serein, résonnait en lui. Depuis sa guérison, Tentra était un nouvel homme, à l'allure quasi mystique. Il suffit de rajouter à cela son aura divine uniquement perceptible par les êtres la possédant aussi et il paraissait comme un Dieu descendant sur Terre. Il était conscient de l'aura qu'il dégageait et il essayait d'en profiter un maximum, autant en combat que pendant les discussions endiablées. Il était évident pour le Saiyen que si sa forme permet d'imposer le respect et d'ainsi éviter les combats, alors il valait mieux l'utiliser.

C'est grâce à cette aspect quasi divin que Tentra arrivait aisément à amorcer un questionnement dans le cœur de Narumi. Il essayait, par ses mots, de convaincre la Louve à rejoindre le côté du bien, à éviter le bain de sang. S'il était possible d'éviter la guerre, alors il incombait la tache à Tentra de l'éviter, et il y arriverait coûte que coûte.

Un sourire mélancolique s'étira sur les lèvres de Narumi, ses yeux qui passèrent de la tristesse à la tendresse vinrent se poser sur le Saiyen. Il comprit rapidement que, tout comme lui, elle était attachée à la nature. Gaïa, cette protectrice qui, intrinsèquement, liait tous les êtres vivants entre eux. Depuis l'aube de sa vie, Tentra possédait un lien fort avec Mère Nature. Élevé par des loups, puis ayant vécu la majeure partie de sa vie dans la forêt, c'est seulement grâce à la thérapie du Serein qu'il renoua ses liens avec celle qui l'avait nourrie et protégé pendant tant d'années. Aujourd'hui, il aspirait à la paix pour se retirer, seul et profiter de la beauté luxuriante de la planète Terre. Cependant, qui veut la paix prépare la guerre. S'il voulait la paix, il se devait de se battre pour renvoyer tout les êtres du mal et tout ceux qui menaçaient les plus démunis là d'où ils venaient : de l'Enfer. SK était la première étape, MV serait la seconde. Il devait se montrer ferme, quitte à devoir employer des méthodes que certains jugeraient impitoyables.

Cette fois-ci, avant de directement passer à la manière forte, il essayait de négocier, de discuter, de faire connaissance. Peut-être arriverait-il à amener la paix par la parole.

Le regard vide qu'arborait Narumi depuis quelques secondes se changea dur, en colère au moment où Tentra aborda un des points les plus difficiles de son discours : les exactions des BF et en particulier celle de Kefka. Elle déclara qu'elle ne pouvait supporter le bouffon, qu'il n'était que fourberie et qu'il n'attendait qu'une seule chose : prendre la place du Corbeau. Le "Roi" de la Terre était dénué de bon sentiments. Selon le Saiyen, il était un des membres des BF à qui l'on ne pouvait laisser la vie sauve, il était nécessaire de le tuer, pour le bien public. La louve expliqua néanmoins que c'était à SK de rendre justice, mais pourquoi le ferait-il? Le Bouffon savait tenir son trône et était puissant, surement une pièce maitresse du jeu du leader des Plumes Noires.

La voix de Narumi se cassa sous la souffrance qu'elle dit que son alliance devait se comporter comme une famille, peut-être avait-elle compris que ce n'était pas le cas. Tentra laissa le silence s'installait, il valait mieux laisser l'alpha parler pour qu'elle puisse réaliser d'elle même qu'elle se trouvait dans le mauvais camp. Elle devait faire ce travail personnel seule, le disciple du Serein n'était là que pour l'accompagner dans la démarche. La louve passa sa main su son visage, surement pour se remettre de ses émotions avant de reprendre sa confession.

Elle expliqua à nouveau ses raisons de rejoindre SK, comme quoi il voulait rentre la vie des terriens meilleure surtout depuis que le Roi Darkus était au abonné absents. Narumi travailla alors avec tout son cœur pour plaire aux Terriens, que le Corbeau ne lui avait jamais demandé de lui faire du mal. Cela, le Saiyen ne le niait pas, mais pouvait-on pardonner les actions passées lors de la conquête de la Terre avec de la simple gestion civile? Non, c'était impossible pour Tentra et peut-être que pour la Louve aussi c'était impensable.

C'est alors qu'elle lui répondit sur la question de la protection des "sans-pouvoirs", répondant que si elle se trouvait dans le même cas, elle trouverait tout de même un moyen de combattre, de rassembler des fonds, créer un groupe uni. Le Z-Warrior sourit à cette idée utopiste mais néanmoins courageuse.

"Utopiste, c'est le mot. Par contre, je salue ton courage et l'abnégation dont tu sembles faire preuve. Mais, combien en ce monde pense comme toi, combien de personnes pourraient-elles prendre, tout comme toi, le risque de tout perdre pour combattre de tels surhommes? Bien peu, j'en ai peur... Et c'est pour cela que nous sommes là, nous défenseurs des opprimés. Que ce soit pour nous racheter, par gentillesse ou pour suivre nos idéaux, nous sommes là et nous continuerons à nous battre." Répondit-il, toujours avec grand calme.

Ce discours était évidemment tout aussi utopiste que celui de Narumi et Tentra le savait parfaitement. Au final, cette discussion était-celle de deux utopistes prisonniers de leur réalité. La guerre avait, parfois, le pouvoir de rassembler des êtres qui n’auraient jamais pu se rencontrer dans un autre contexte.

La suite du discours de Tentra sur les races fit réagir Narumi. Assurant fermement ses positions, Tentra répondit du tac au tac, expliquant plus précisément pourquoi il pensait ainsi. Les gens pouvaient changer, mais ils ne pouvaient échapper à ce qu'ils étaient vraiment, à leur essence même. Les humains restaient des humains, les Saiyens des Saiyens et les Démons des Démons. Chaque être vivant était unique en son genre, mais il avait toujours une base commune avec son prochain et c'est cette base, qui parfois, n'était pas aussi solide que d'autres. Cette partie du discours du Saiyen ne semblait que peut importer la louve, c'est seulement les phrases qui suivirent qui créèrent la plus grosse tension depuis le début de la conversation. Le Z-Warrior commit un faux-pas en s'attaquant à nouveau à la personne de SK. La louve se transforma alors en immense loup-Garou, forcée de se lever de son siège au risque de le briser, le mastodonte, qui dépassait maintenant Tentra de plusieurs têtes, évitait son regard. Narumi finalement prit place à même le sol, essayant surement d'enfouir ses pulsions bestiales au plus profond d'elle.

*Est-ce un automatisme chez elle? Se transforme t-elle chaque fois que l'on menace SK? Son amour pour lui est donc si profond?* Pensa le disciple du Serein, maintenant à nouveau méfiant.

Que ne fut pas sa surprise de voir la louve se recroqueviller sur elle-même, baissant la tête. Il semblerait, que malgré sa transformation, les paroles de Tentra semblait encore faire mouche. Puissante dans son physique, fragile dans son esprit. Voilà ce qu'elle était en ce moment. Voyant une telle masse se mettre au sol, se vouter ainsi, alors que cette forme devrait représenter la fierté de son peuple, le Z-Warrior éprouvait de la compassion. L'alpha était brisée, elle n'était plus qu'une coquille vide.

Alors elle parla. L'amour était une drogue, un sentiment qui prenait aux tripes et dont on ne pouvait se détacher. Narumi en était intoxiquée. Le disciple du Serein ne pouvait comprendre un tel sentiment, il n'avait jamais connu l'amour, seulement des amitiés. Ayant vécu majoritairement seul, il n'eut le temps de se trouver une compagne et les aventures de ces sept dernières années ne lui donnèrent guère d'occasions non plus. Sans pouvoir retrouver une telle situation dans sa vie, le Saiyen restait compatissant.

"Je ne connais pas ce sentiment qu'est l'amour. Je ne peux que, dans tout mon inexpérience, t'apporter mon soutien dans cette épreuve difficile." Il lui adressa alors un regard compatissant, accompagné d'un sourire qui transpirait la bienveillance. Il ne pouvait faire plus et c'était déjà bien, une telle démonstration pouvait ramener le sourire à quelqu'un.

Tentra comprit que le silence la pesait, il décida donc d'embrayer sur son passé, d'où venait cette étrange odeur qu'elle sentait et pourquoi elle se sentait si proche de lui. En ressassant son passé, le Saiyen comprit qu'il lui manquait beaucoup d'éléments depuis sa guérison et qu'il était temps qu'il se mette en quête de ses souvenirs perdus. Il lui ramena aussi beaucoup de souffrance, toutes ces années passées dans la violence et la haine, quel monstre était-il à l'époque? Heureusement pour lui, il était devenu quelqu'un de meilleur et ce grâce à son mentor. Il lui incombait désormais une tâche, se racheter et devenir un héros pour enfin devenir un être complet et ainsi terminer sa guérison. Il lui paraissait alors évident que d'aider Narumi était une étape importante de son voyage. Il devait se concentrer sur l'instant présent et ne plus raviver les braises du passé.

Quand Tentra termina son histoire, la louve vint figer un regard apeuré dans le sien, seulement un court instant. Il comprit alors que ses derniers mots étaient lourds de sens, que ceux-ci laissaient entendre tout et n'importe quoi. Narumi avait peut-être raison de s'inquiéter, la magie du Serein n'était pas infaillible, il était possible que Tentra fasse une rechute.

Concluant son histoire par la possibilité que son passage chez les loups soit resté dans son odeur, le Z-Warrior rejoignit la fenêtre pour mieux y admirer le paysage et le soleil couchant. Il savait pertinemment bien qu'il se mettait dans une situation dangereuse, l'alpha pouvait attaquer à tout moment, profitant d'une ouverture. Tentra ne s'en inquiétait, il avait une confiance totale en ses pouvoirs et savait qu'il pourrait réagir rapidement face à une attaque.

Narumi prit alors la parole, expliquant que la meute qui avait accueilli le Saiyen il y a maintenant 23 ans était toujours là, vivant ou non. Elle expliqua qu'il était possible pour elle de les retrouver, que les loups ne mouraient pas vraiment mais revenaient sous forme d'esprits invocables par des rituels ancestraux. Elle expliqua qu'il était l'un des leurs, qu'il était un loup, toujours le bienvenu dans cette grande famille.

La louve ne pouvait peut-être pas le voir mais Tentra souriait, c'était la première émotion qu'il ne contrôlait pas vraiment. Il était heureux à l'idée d'avoir une famille, même si elle n'était pas comme lui. Ses géniteurs étaient morts, il avait vécu seul tout le long de sa vie. La simple idée qu'il pouvait retrouver une nouvelle famille le remplissait de joie.

"Je suis heureux que tu me fasses part de ça. Cela veut dire que... Quelque part au-dehors, j'ai une famille qui peut m'épauler et m'accueillir. Je n'ai jamais eu cela, jamais..." Il marqua une pause, regardant plusieurs oiseaux s'installer sur une branche d'arbre pour la nuit. Un si simple spectacle le fascinait. "Bien sûr, j'ai des amis. Mais, tu en conviendras" Il se retourna alors, souriant. "Ce n'est pas vraiment la même chose, non?"

Après cette confession, il regarda à nouveau l'horizon et reprit sa tirade sur un ton beaucoup plus grave, parlant à nouveau à SK et de ses actions, notamment vis à vis de sa vision sur la protection des terriens. Il ne vit pas Narumi se crisper et se retourna à nouveau, amorçant alors la fin de son discours, là où tout se jouerai.

Il s'approcha alors, la main tendue et continua à parler, énonçant alors toutes les raisons qui devraient pousser la Louve à les rejoindre si elle voulait réellement défendre la Terre et ses habitants. Au fur et à mesure du discours, la bête se renfrognait, commença à découvrir les crocs et à grogner. Tentra ne se laissa nullement intimider, campant ses positions. Il devait se montrer ferme et sur de lui. Narumi ne lui faisait pas encore confiance, un brin de méfiance restait en en elle. Si le disciple du Serein montrait le moindre signe de défaillance, elle prendrait ça pour de l'amadouement mal déguisé. Il fallait se montrer courageux.

La tension était palpable, à mesure que Tentra continuait, la louve se rapprochait, il pouvait sentir son souffle. Heureusement pour lui, Pythar déplaçait les civils au même moment. Narumi pouvait capter ces déplacements, renforçant ainsi le discours sincère du Saiyen : ils n'étaient pas là pour massacrer des civils mais bien pour régler une injustice.

Le regard que jetait l'alpha aurait pu en faire fuir plus d'un, mais Tentra tenait bon, dévisageant la louve d'un air déterminé. Elle se approchait, un genoux en terre, les pattes arrières recourbées, prête à bondir. Le disciple du Serein ne bougeait pas. Elle était maintenant si proche qu'arracher la main du Saiyen ne lui prendrait qu'une fraction de secondes. Tentra devait faire confiance en son discours, il savait que malgré cette démonstration de force, Narumi se posait des questions. Elle posait le pour et le contre. Il ne fallait surtout pas se montrer faible. Ironiquement, on pouvait y voir ici la métaphore du duel entre deux loups. La matriarche, la louve alpha jaugeant du regard et utilisant tout son arsenal intimidant pour rabaisser le jeune loup aux idées nouvelles. Dans la nature, c'était un combat pour asseoir son pouvoir sur la meute. Ici, c'était un duel d'idée, un moment clé dans la vie des deux protagonistes.

Soudain, le contact se fit. Le front du loup-garou vint toucher la main du Saiyen. Même s'il ne montrait pas, un puissant sentiment de soulagement vint envahir Tentra. Il avait réussi le duel, il était maintenant temps de clore la discussion.

Il vivait un instant unique, il le savait. La fourrure du loup vint se frotter doucement contre sa main. Le disciple du Serein y répondit positivement par une légère caresse, c'était un moment incroyable. Narumi, sauvage et pourtant si humaine, lui faisait confiance et le montrait sans problème. Un contrat venait d'être passé, un contrat de confiance. La joue du loup se posa contre la main du Saiyen, il la laissa là, poser, époustouflé par ce qu'il était en train de vivre. Il vit alors des larmes couler des yeux fermés de la bête, elles vinrent couler le long de ses doigts. Il remonta alors l'un de ceux-ci pour venir sécher les larmes de la louve, tout en douceur pour éviter de la blesser. Narumi rouvrit les yeux, ses pupilles étaient dilatées, signe rare montrant la confiance.

Petit à petit, la fourrure se dissipa, laissant place à la peau humaine. La peau de Narumi semblait être faite de satin tant elle était douce. Elle posa alors sa main droite sur celle de Tentra et se redressa, lentement mais surement. Le disciple du Serein pouvait sentir toute sa tendresse à travers cette simple poignée de main, calme, il arborait néanmoins un léger sourire, cela faisait longtemps qu'il n'avait plus rencontré une personne pareille, était-elle un nouveau phare qui pourrait l'éclairer sur le droit chemin?

Leurs corps n'étaient plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, un lien unique était en train de se forger en ce moment même. Ayant retrouvé sa forme humaine, Narumi avait le visage à la hauteur des pectoraux du Saiyen, qui la dépassait d'une bonne vingtaine de centimètres. Elle releva alors le visage pour rencontrer ses yeux. Elle était chaleureuse. Tentra lui sourit avec toute la bienveillance que son être pouvait contenir.

Le Saiyen avait bien compris que le moment qu'il venait de vivre, en plus d'être fort en émotions, était un événement à la portée la plus symbolique pour le peuple de Narumi. Il en était honoré, honoré d'avoir pu participer à pareil événement.

La louve prit la parole, expliquant qu'à une époque pas si lointaine que ça, elle aurait tout simplement tenter de tuer le Saiyen pour le bon plaisir de SK. Cependant, elle expliqua qu'elle n'était plus aussi obéissante, sa voix se crispa quand elle tenta de terminer sa phrase. Tentra en avait de toute façon bien compris la teneur, il serra légèrement plus fort la main de Narumi pour lui faire comprendre qu'il n'y avait pas d'inquiétudes à avoir, que le message était passé. C'est peut-être ce geste qui lui poussa à reprendre malgré la tristesse qui régnait dans ses yeux. Le Saiyen l'écoutait religieusement, elle expliquait que Sk n'hésiterait pas à la tuer pour ce qu'elle venait de faire, disant que cela est mérité.



"Tu as fait ce qui est le mieux pour toi et pour tes idéaux. Ne t'inquiètes pas, il ne pourra pas t'atteindre, nous te protégerons..." Cette phrase avait pour but de la rassurer quelque peu mais si Tentra n'avait aucun problème à penser qu'elle était bien capable de se défendre seule, elle était plus forte qu'elle ne le laissait paraitre.

Elle vida alors son sac, expliquant qu'elle voulait se racheter, que son amour qu'elle éprouvait pour lui l'avait petit à petit transformé en monstre. Alors elle révéla l'acte ignoble qu'elle a dut commettre pour le Corbeau, tuer les femmes qui porter ses enfants. Un acte horrible qui déstabilisa quelque peu le Saiyen. Il était depuis bien longtemps abonné à être témoin de ce genre de démonstrations de violence mais, au fond de lui, il ne pourrait jamais s'y faire. Par ces paroles, Tentra comprit qu'une nouvelle volonté venait de naitre en elle, la volonté de se racheter. Une flamme qui la porterait pour les années, il le savait puisque la même flamme l'habitait.

"Je suis moi-même habité par cette volonté. On ne peut effacer les erreurs du passé, mais on peut en tirer des leçons pour que l'avenir devienne radieux. C'est sur cela que tu dois travailler et..." Il marqua une légère pause, fermant les yeux de sincérité. "Et je serais là pour t'aider s'il le faut."

Narumi se mit à sourire, un sourire extrêmement bienveillant. Elle posa d'ailleurs son autre main dans la libre du disciple du Serein, serrant alors ses deux mains dans les siennes, un véritable instant de communion entre les deux êtres.

Elle continua à s'exprimer, expliquant qu'elle ne pourrait être la réponse à la paix, que Seishiro risquerait de la mettre à mal.



"Ce n'est pas grave, nous trouverons une solution nous-même. Contente-toi de faire ce que tu fais le mieux, protéger les autres." Rassura Tentra.

Elle enchaina alors en disant qu'elle ferait une piètre dirigeante. Elle se mit à alors à rougir, visiblement quelque peu gênée qu'une telle possibilité puisse voir le jour. Ce qui suivit coupa le souffle à Tentra, elle lui proposait, si le peuple l'élisait, de l'aider à exercer le pouvoir. Le Saiyen tombait des nues, il ne s'attendait pas à telle proposition. Lui, l'ancien membre de l'Alliance Maléfique, l'ex-criminel à qui on adressait encore des regards noirs, membre du gouvernement de la Terre? Cela relevait de l'impossible.

"Je..Je.."

Elle le coupa, rougissant d'autant plus fort en expliquant que rien n'était fait. Mise mal à l'aise par la situation , elle mit fin à ses explications. Tentra ne pipa mot, il la laissa parler. Elle était déterminée à protéger son peuple, à protéger la Terre. Elle proposa de ne pas rejoindre la guerre, surement pour éviter une confrontation avec SK, mais de retourner à son poste de commandante des armées et ainsi protéger la population.

"C'est une bonne idée. Tu as le soutien d'une bonne partie de l'armée. Si tu utilises les soldats pour évacuer la population de la ville, les fortes têtes restantes se joindront à toi. Nous ne pouvons nous permettre de faire des victimes. Nous ne sommes pas là pour nous attaquer au terriens, ils n'ont rien fait."

Un silence se posa alors sur ses paroles. Narumi et Tentra restait là, les mains l'une contre l'autre. Il partageait ce moment de tendresse avant le début de la tempête. Après quelques secondes d'un calme plat, Narumi s'exprima à demi-voix, remerciant le Saiyen.

Spoiler:
 

Et là, elle l'enlaça. Elle se laissa alors pleurer. Pour la première fois depuis cet entretien, elle relâcha complètement ses émotions. Tentra n'avait jamais vécu un tel moment. Il avait toujours côtoyé des Saiyens et guerriers en tout genre. Quand l'un d'eux allait mal, on lui faisait une bonne tape dans le dos accompagnée de paroles rassurantes avant de lui proposer un entrainement. Tout se réglait par le combat amical, on se vidait la tête et on tournait la page. Là, c'était une situation nouvelle, il ne savait pas quoi faire. Les mains de la louve vinrent s'accrocher à son dos et son visage se posa sur son torse. Le Z-warrior suivit le mouvement, il passa ses mains autour de la taille de la louve et posa sa tête près de la sienne, sentant ses cheveux lui caresser le visage.

Il ne parlait pas, il n'y avait pas besoin de s'exprimer. Cela faisait longtemps que Tentra n'avait pas eu pareil sentiment, ce mélange de soulagement, de bonheur et de paix. Il était réellement... Serein. Il ferma alors les yeux.

Quand il les rouvrit, il se retrouvait dans un endroit qu'il ne connaissait pas, il regarda autour de lui. Personne, Narumi avait disparu.

"Il y a quelqu'un?" S'écria t-il. Pas de réponse.

Plongé dans le noir, il marcha droit devant lui. Après ce qui paraissait être plusieurs minutes de déambulation, il arriva devant une grande porte, elle était en fer massif, de lourds battants en fonte permettaient de l'ouvrir. De gigantesques chaines la recouvrait, pas moyen de l'ouvrir.

"Bravo, tu as réussi la première étape vers ta guérison complète."

Tentra se retourna, il reconnaissait cette voix posée entre mille. Toujours habillé de sa tunique noire, cachant son visage par une épaisse capuche, le Serein se tenait là, les bras croisés.

"Que voulez-vous dire par là?"

Le serein s'approcha lentement et vint se placer aux côté du Saiyen. Il posa alors sa main sur son épaule et utilisa sa main libre pour pointer du doigt la porte close.

"Tu vois cette porte? C'est là que j'ai enfermé le mal qui t’habite. Ma magie l'empêche de revenir mais cela ne durera pas éternellement." Il marqua une pause et se tourna le Z-Warrior. Même s'il ne pouvait pas le voir, Tentra savait que son mentor plongeait son regard dans le sien.


"Si je t'ai demandé de te racheter, de retrouver les traces de ton passé et d'accepter celui-ci... De devenir un héros, c'est pour que toi, tu puisses un jour ouvrir cette porte et la franchir sereinement pour vaincre une bonne fois pour toute cette maladie qui te ronge."

Le Saiyen pencha la tête, intrigué.

"Cette porte garde donc tout le mal qui est en moi? Comment pourrais-je un jour savoir que je suis prêt à l'affronter une bonne fois pour toute?"

"Je ne serais surement pas là pour te le dire, ce sera à toi de te sentir prêt. Et ce que tu viens de faire pour Narumi, c'est la première étape vers ta guérison : faire don de soi."

Tentra baissa la tête, il comprenait alors tout l'étendue de son geste. Il venait de sauver une âme et ce, par la seule force de sa volonté. Pour une fois dans sa vie, ce ne sont pas ses poings qui avaient parler, mais son cœur. Il releva la tête, affichant un air déterminé.



"J'ai réussi une étape. Mais il m'en reste encore beaucoup. Je dois continuer! Merci de m'avoir montré tout ceci maintenant Maitre, cela veut dire que je suis sur le bonne voie."

Le Serein se recula, il prit une dernière fois la parole avant de se fondre dans les ombres.

"N'oublie pas. Être un héros ne veut pas seulement dire faire parler ses poings mais aussi s'ouvrir aux autres et faire parler son cœur."

Tentra rouvrit les yeux, il était toujours auprès de Narumi, ses pleurs se faisaient moins intense.



"Merci Narumi..." Dit-il en chuchotant.

Malgré elle, la louve lui avait fait comprendre beaucoup de choses. Elle lui avait rappelé son lien à la Nature, lui avait donné une nouvelle famille et maintenant lui avait permis de comprendre une chose : on peut protéger les autres sans faire violence. Tout en enlaçant la louve, il remarqua alors que son émetteur venait de recevoir un message. La guerre venait de commencer. Son visage se crispa, son étreinte se renforça. Le disciple du Serein prit alors le menton de l'Alpha et lui fit relever le visage pour plonger son regard dans le sien. Il posa alors ses deux bras sur ses épaules, il arborait à nouveau son visage calme et serein.



"Nous devons nous mettre en action, les négociations semblent avoir échouées... Je suis désolé..." Il prit une grande inspiration avant de reprendre. "Faisons notre devoir. Rejoins ton armée et évacue les habitants." Il la lâcha et commença à marcher en direction de la porte, laissant exploser son aura de Super Saiyen Divin.

"Je m'occupe de Kefka."

Sur ses mots, il quitta la salle, laissant Narumi seule. Il lui avait rendu confiance en elle. À elle de se racheter et de se montrer digne des idéaux et de son peuple.

Spoiler:
 

Tentra lui, commençait une nouvelle étape de son long voyage. Il devait gagner cette guerre et s'imposer en tant que rempart du bien, les prochaines heures détermineront si, oui ou non, il en avait les épaules. Il ajusta sa tenue, fit craquer ses doigts et se mit à courir, il était pour lui d'entrer en scène.
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 248
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: Re: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) ClockMar 23 Avr 2019 - 9:40
Leurs échanges avaient été motivé par la sincérité. N’est-ce pas étrange de se livrer ainsi à un inconnu ? Au regard de ceux qui ne vivent pas comme un loup-garou, qui ne sentent pas les choses comme eux, probablement. Narumi elle-même était en plein désarroi, au final. Cet homme était l’un des leurs. Jamais elle n’aurait cru rencontré un jour un homme saiyen faisant partie de la grande famille des loups. C’était pourtant stupide; un tel cas était tout à fait probable mais… là, comme ça, en pleine guerre en plus… à croire que le destin avait un sens de l’humour bien particulier.

Le Serein avait eut une absence, Narumi ne le remarqua pas tout de suite. Ses sens lui indiquèrent que son esprit était volatilisé loin d’ici à un moment. Cette dernière n’avait pas peur, maintenant que le contrat était conclu. Elle ne pouvait pas croire qu’il prévoyait quoi que ce soit de perfide à son encontre. Alors la mère-louve en profita pour calmer ses larmes et pour prendre un grand bol d’air. La suite des événements allait la secouée bien plus qu’elle ne pourrait l’admettre.

Il lui avait prouvé que les saiyens n’étaient pas là pour faire du mal. Elle le sentait grâce à ses sens, et à la relation spirituelle qui s’était créé entre-eux. Il ne mentait pas. Son peuple d’origine cherche à obtenir justice et à laisser les citoyens décidé d’eux-même de leur prochain dirigeant. Ce n’est pas une si mauvaise idée… qu’il en soit ainsi, pensait-elle.

Ses paroles réconfortantes avaient aidé la louve à se remettre de ses émotions. Il l’a remercia à son tour avec une douceur inattendue de la part d’un homme sans aura aucune.

Il déposa ses paumes de main sur les épaules de la louve et la regarda dans les yeux. Cette dernière avait les joues encore un peu rosie à cause des pleurs, mais on voyait toute sa volonté à reprendre un air convenable parce que celle-ci savait pertinemment que dans peu de temps, il lui faudrait montrer une figure forte.

Les négociations ne marchent pas… c’était trop demander que les deux parties puissent s’entendre sans bain de sang… Elle se sent tout d’un coup trop vieille pour toutes ces cochonneries. Ou alors, c’est juste que l’alpha se sent dépassée par la situation actuelle parce qu’elle concerne directement Seishiro. Qu’importe la véritable raison, elle se sent ramollie, vidée de son énergie en entendant ces mots percutants.

Tentra lui demande de faire son devoir et elle acquiesça en guise d’approbation. Une vague d’énergie dont elle ne pouvait sentir l’origine ou l’ampleur sembla se dégager de lui. Il voulait s’occuper de… Kefka ?

Tentra !...” Dit-elle en lui attrapant le poignet avant qu’il ne parte. “ … Ne pars pas trop confiant. Kefka a plus d’un tour dans son sac, il est loin d’être le bouffon qu’il laisse paraître… ! “ Son regard inquiet fut balayé par la détermination du saiyen, largement perceptible autant dans son regard que dans la moindre parcelle de son corps. La louve lui lâcha donc le poignet et le laissa s’éclipser.

Maintenant seule, la guerrière regarda autours d’elle. Touchant de ses mains tremblantes le mobilier comme s’il allait disparaître. Son regard se tourna vers le jardin quelques instants. Sa main droite chercha la photo de ses enfants dans la poche de sa veste. D’ailleurs, elle retira sa veste et la balança sur l’un des divans de la pièce.

Il est temps pour moi de redevenir celle que j’ai toujours été…” murmurait-elle en admirant les visages souriant de sa progéniture sur la photographie d’un air nostalgique.

Elle rangea la photo dans la poche de son pantalon après quelques instants et, à la place, en sortit une erreur. C’était rare qu’elle sorte une cigarette. Piquée -devant lui, donc pas vraiment- à SK il y a fort longtemps, la dernière fois qu’ils se sont vu rien que tous les deux… oui, ça remonte. Celle-ci alluma cet assemblage de cancer et de mort assurée mixé et commença à tirer dessus. Sa main libre s’empara de son émetteur, le caressant entre son pouce et son index comme s’il était une relique. L’alpha resta plusieurs minutes comme ça, à moitié affalé contre un mur, la clope au bec et l’émetteur dans l’autre main à l’observer avec intérêt.

Tout d’un coup, le dispositif se mit à clignoter et bientôt elle entendit le message vocal de Jack, l’une des nouvelles recrues. Visiblement, le peuple saiyen commençait à s’impatienter, là dehors, et il avait besoin de renfort.

L’alpha porta l’émetteur près de ses lèvres.

Je vais bientôt sortir. Ce serait plutôt malin d’arrêter de provoquer la légion de saiyen qui s'agglutine à nos portes. “ fut la seule réponse qu’elle retourna à Jack O’Lantern.

Puis ses doigts broyèrent l’émetteur. Ce dispositif qui l’avait tant lié aux BF...à SK. Si elle le gardait, Seishiro aurait un moyen de contrôle bien trop facile sur elle. Entendre sa voix, sa souffrance ou ses ordres lui ferait probablement perdre la tête et Narumi se sentirait obligée de venir le défendre.

Alors la combattante éteignit sa cigarette et la jeta dans une poubelle. Elle se sentait mal à l’aise d’avoir succombé à une telle drogue, surtout pour l’environnement. Mais son fardeau était bien lourd aujourd’hui...

Nous sommes en direct devant le château de la Terre, la situation ne semble pas s’améliorer et… Ooooh !! Regardez, c’est Narumi qui sort depuis l’intérieur du château !! Madame, madame ! “ Le journaliste accours vers la louve qui descend les marches de la demeure. “ Vous étiez présente lors des négociations ? Est-ce que la guerre est déclarée ? Les saiyens semblent s’impatienter ici, et cet homme de votre alliance, la citrouille il…

Ce n’est plus mon alliance. J’agis seule et j’agis pour et avec le peuple. “ Répondit-elle sans ménagement. Le journaliste semblait déconfit en direct, alors que ses paroles étaient retransmises devant tous les écrans du monde.

Mais vous aviez fait un discours où vous disiez…” tenta de rétorquer le journaliste.

Oui, je pensais que les saiyens venaient prendre la Terre en cachant cela sous de faux bons airs, je l’admet. L’un des saiyens à l’intérieur, l’homme aux cheveux rouges, celui sans aura m’a ouvert les yeux. On peut faire confiance aux saiyens, ils ne feront pas de victimes inutiles. Ils ne viennent que pour libérer notre peuple et nous laisser décider de notre avenir sans que quiconque vienne conquérir le trône. Saisissons la chance qui nous est offerte pour bâtir un avenir où personne ne se sentira confiné dans la peur ou l’indifférence, mes frères et soeurs. “ La louve descendait les marches du château, répondant au journaliste tout en passant à côté de Jack O’Lantern, à qui elle jeta un regard confiant. Vu le bonhomme, nul doute qu’il suivrait Kefka -son amant spirituel apparemment- jusqu’au bout, et elle respectait ce fait. La citrouille devait probablement l'insulté à l’heure actuel, mais l’alpha n’en avait cure.

Cette dernière regardait chaque saiyen qui croisait son regard pendant sa marche, sans hostilité.

Cet homme qui m’a aidé s’appelle Tentra. Il m’a fait comprendre que je n’ai pas de camp. Je suis terrienne comme n’importe lequel d’entre-vous, et je soutiendrais les revendications et l’avis de mon peuple, car c’est la seule chose qui m’importe vraiment. J’ai décidé de prendre position en ne me mêlant pas aux futurs combats qui semblent irrémédiablement se rapprocher...à la place, votre dévouée chef des armées va venir galvaniser ses troupes et appeler des renforts. Je prends position en prenant le parti de notre peuple.

Le journaliste semblait sans mot, en bug même. Ce dernier se mit cependant à sourire, alors que son caméraman faisait des pouces levé en direction de Narumi. La louve se mit alors à rire.

Venez. Je ne sais pas comment vous avez réussi à venir aussi proche du château mais il ne serait pas de bon ton de rester dans les parages. Accrochez vous à moi. “ Dit-elle en faisant signe au journaliste et à son partenaire de s’accrocher à ses bras.

L’alpha décolla d’un bon magistral dans les airs, tout en maintenant les deux civils. Cette dernière atterrit un peu en hauteur, mais plus bas cependant comparé à là où se trouve la château. Narumi se tenait à la lisière de la ville, là où le gros de l’évacuation se déroulait.

Son arrivée provoqua des “ouah, c’est elle, elle est venue pour nous !” et des étonnements dans le bon sens de la part des forces de l’ordre autant que des citoyens. Après tout, la louve s’occupait depuis bien des années maintenant de la ville, et en bien. Sa présence était donc une lueur d’espoir pour les terriens.

Le journaliste et le caméraman la remercièrent et se dirigèrent vers l’un des points d’extraction encadré. Narumi se mit à sourire. Là, devant les siens, elle se sentait à sa place.

Celle-ci donna des ordres clairs à ses soldats présent, tout en leur insufflant une vague de moral positif. Via ses appareils électroniques liés à l’armée, elle contacta les chefs d’escadron dispersés à d’autres endroits de la ville afin de les aider également. Après un moment, celle-ci se dressa de tout son long devant le peuple présent ici, en contrebas du château.

Je vais nous trouver un peu d’aide en plus pour nous mettre tous à l’abris. N’ayez crainte. “ Exprimait-elle sereinement tel le Serein, mais assez fort pour que les gens autours l’entendent. Tout était relayé à la télévision de toute façon, et le moindre fait ou geste de la louve ne passerait pas inaperçu.

Cette dernière ferma les yeux et revêtit sa forme de loup-garou. Le mastodonte qu’elle était à l’heure actuelle était connu de tous depuis des lustres, mais ne cessait d’émerveiller les foules. Le loup géant fut illuminé par une sorte d’énergie verte qui se dégageait de ses bras et de son dos, comme si des fragments de nature elle-même se détachait de lui. 


Spoiler:
 



Soudainement, la bête plaqua ses paumes de mains contre le sol. L’énergie verte commença à se répandre sous les pieds de chacun. Elle s'immisça dans la ville et par delà, sans danger. La faune semblait fleurir à nouveau sous son contact. Toutes les fleurs écrasées, les arbres amochés, les plantes détruites à cause de la pagaille vécurent à nouveau.


La faune et la flore se mit à prendre vie et à dévoiler leurs consciences. Ils s’inclinèrent devant les terriens et devant Narumi avec respect à leur éveil. Puis, chaque élément de cet ensemble grandiose se mit à aider. Les arbres tendaient leurs branches les plus solides pour que les civils puissent s’y accrocher et s’y asseoir. Les fleurs formaient des parterre serré, tel des fourmis, pour transporter les gens à mobilité réduite. Leurs actions semblaient suivre les directives de l’Alpha qui semblait posséder par l’esprit de la nature en personne.

Cet incroyable bal haut en couleur permis à l’armée de souffler un peu. Le loup-garou leva sa gueule vers le ciel et hurla de toute ses forces. Un hurlement puissant et doux à la fois, une mélodie de paix et d’urgence. Peu après son appel, ses confrères loup-garou vivant dans les montagnes rocheuses commençaient à affluer dans la ville pour prêter main forte à la civilisation, proposant leur aide en laissant femmes, enfants et hommes grimper sur leurs dos pour les évacuer plus vite.

La scène inhabituelle et spectaculaire que venait d’offrir Narumi nourrissait la bienveillance et l’espoir chez les civils. Cette dernière tomba un genou à terre suite à toutes ces actions qu’elle venait de commandité, et plusieurs de ses hommes de l’armée, gradé ou non, arrivèrent à son chevet pour la relever.

Mer..ci…” articulait-elle, essoufflée, vidée de son énergie après une dépense aussi vive en force qu’en émotions. L’énorme boule de poil s’assied quelques minutes dans un coin pour se remettre en pattes. Puis, la chef des armées se lance dans le coeur de l’évacuation, tendant sa main à chacun sans distinction, sans jugement aucun, seulement avec compassion et bienveillance.
Contenu sponsorisé

[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Empty
MessageSujet: Re: [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)   [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki) Clock
 
[GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» La guerre a nos frontières
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» [FB] Un invité surprise;
» [Environs de St-Jean-d'Angély] Dans la gueule du loup (Amy/Gabie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Château du roi-