Le Deal du moment :
Carte graphique MSI – AMD Radeon RX 6800XT ...
Voir le deal
699 €

Partagez
 

 Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Roi Démon Piccolo
Roi Démon Piccolo
Namek
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 14/03/2020
Nombre de messages : 59
Bon ou mauvais ? : Démoniaque
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Soumasen / Chō Makōhō / Finger Beam
Techniques 3/combat : Renvoi ! / Makosen
Techniques 1/combat : Vague explosive du démon

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Empty
MessageSujet: Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !   Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! ClockDim 16 Jan 2022 - 15:02
Piccolo observait la situation avec attention.
L’importune peu vêtue avait été corrigée en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire ‘ouf’. Il avait vu juste, son comparse faisait montre d’une puissance sans commune mesure… Une puissance bien supérieure à celle qu’il usa pour affronter les superhéros qui les mit en déroute, d’ailleurs, et cela était encore quelque chose de suspect… Décidemment, ce type était compliqué à comprendre. Mais il y avait un temps pour s’inquiéter et un temps pour rire. Et il ricanait bien de la pauvre justicière tombée au combat. Ces larves pleines d’espoir se montraient toutes plus pitoyables les unes que les autres. Ne savaient-elles donc jamais quand il était trop tard ? Quand fallait-il fuir ? Quand fallait-il simplement éviter le combat ? Non, ils se mettaient des œillères et ne voyaient jamais que leurs objectifs. Voilà précisément ce qui rend ces personnes si incompréhensibles au vicieux Namek. Lui qui n’était que pure méchanceté ne pouvait comprendre le principe de courage et n’y voyait qu’une tare irraisonnée.


« Je te l’avais dit, il n’en a fait qu’une bouchée… »

Dit le démon à son vieil ami Makyan.
Black n’était pas le plus avisé des hommes. Il n’était pas le plus plaisant non plus, loin de là. Mais il était une force aux côtés de laquelle il valait mieux se ranger, pour le moment du moins. Mais alors que le sosie de Son Goku, victorieux, allait s’affairer à donner le coup de grâce à son opposante en piteux état, un autre de ces fameux coups du sort vînt à la rescousse du camp du Bien… Encore ! Piccolo avait raison de craindre pour la suite. Même sans le Tout-Puissant, les héros disposaient toujours de ces deux ex machina à outrance. Le destin lui-même refusait toujours au Mal le droit de la sérénité. * On peut même plus s’amuser en paix, de nos jours ! *

En effet, une énergie tout aussi puissante émergea des cieux, et elle appartenait à un petit homme en justaucorps, invectivant l’homme en noir qui repoussa la mise à mort de la jeune effrontée… Un de ses partenaires, peut-être ? Non, si c’était le cas, ils seraient venus ensembles… La plus évidente des raisons seraient que le duel entre Black et la fillette avait tant déchainé de forces que même les gens sur le continent étaient en mesure de les sentir et de venir voir ce qui pouvait bien se tramer. Il fallait dire que Black faisait bien preuve d’une énergie peu commune… Et cela pouvait grandement nuire à la discrétion de leurs plans…

Plus surprenant encore, Black répondait à ce gus comme s’il le connaissait, ce qui était sûrement le cas. Il fit allusion aux Saiyans, le peuple auquel le guerrier à la boucle d’oreille avait affirmer appartenir. Deux membres de la même race ? Cela expliquait sans doute le lien qui semblait exister entre eux… Sans plus attendre, ils commencèrent leur duel sur les chapeaux de roue en faisant parler un mélange de technicité et de puissance, le genre de spectacle qui mettait bien en lumière à quel point ces défenseurs des opprimés pouvaient se montrer effrayants, désormais. Mais un détail attira l’attention du géant vert. Une silhouette descendait du ciel à son tour, se posant sur un toit pour observer la scène. Si les deux seigneurs de guerre n’étaient pas postés en hauteur, peut-être ne l’auraient-ils pas remarqué, d’ailleurs, cette personne n’émettant aucune signature énergétique… Mais impossible qu’elle soit si faiblarde si elle était en mesure d’user du Buku Jutsu…

Il s’agissait d’une jeune femme, d’allure fine et presque frêle.
Sans doute pour cela qu’elle ne se jetait pas dans la mêlée comme celui avec qui elle faisait intrusion sur les terres Makyannes. Elle observa les alentours avant que son regard ne rencontre le balcon des monstres, la poussant à se dissimuler derrière un pan de mur. Un rat de plus venait infester le château, et cette fois-ci, celui semblait un peu plus intelligent… Mais juste un peu, hélas. Si elle s’était vraiment montrée maligne, elle ne se serait tout simplement pas approchée de cette Mer Ecarlate et du mal qu’elle abrite depuis des millénaires. Et peut-être s’en rendait-elle compte lorsqu’elle sentit une goutte tomber sur l’épiderme de son épaule gauche… Elle avait beau se terrer dans les recoins les plus sombres du castel, elle ne pouvait se croire hors de danger…
Car les horreurs grouillaient au sein de cette antre :

Derrière elle !
Un monstre vert au chef serpentin de plus de deux mètres s’était glissé avec la discrétion d’une chouette fondant sur sa proie. Ses deux mains s’illumièrent alors qu’un Kikoha explosa à l’emplacement de la furtive. Sa puissance était faible en comparaison de Black, de ses adversaires ou de son maître, mais c’était amplement suffisant pour faire sauter la cachette improvisée que c’était trouvé la petite sournoise. Une fois la fumée dissipée, celle-ci pu se rendre compte qu’elle était encerclée par un véritable musée des horreurs. Des démons de toutes sortes se révélaient tout autours d’elle, fussent-il des enfants du Daimaô ou des sujets loyaux du Roi de l’Etoile du Diable, tous attirés par l’odeur prononcée de l’intruse.

S’ils ne pouvaient faire barrage au nabot à la coupe ridicule, alors ils se disaient bien qu’ils pourraient s’occuper de celle qui émettait une si minuscule aura… Une main griffue vînt jaillir du sol pour agripper la cheville de la damoiselle, suivit d’un autre guerrier du clan de Piccolo qui tenta de la balancer sur le reste des troupes démoniaques, dont le nombre augmentait seconde après seconde. Comme des hyènes se jetaient sur une proie mourante, tous sortirent leurs crocs pour s’abattre sur la pauvre femme pour faire pleuvoir sur elle coups de griffes, de poings et de pieds dans un vacarme assourdissant de ricanements mauvais.

Evidemment, cette agitation attira l’attention du Daimaô, et sans doute n’échappait-elle pas non plus à celle de Garlic.

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Uohr

« Huhuhuh… Voilà le hors d'œuvre. On va pouvoir s'amuser nous aussi. »

Fit le démon avant de prendre son envol pour quitter le balcon et rejoindre l’agitation depuis le ciel.
Et force était de constater qu’en bas, malgré l’écrasant surnombre de ses laquais, la balafrée s’en sortait relativement bien. Un rictus se dessina sur le visage du diabolique Namek alors qu’il ordonna à ses sbires et ceux de son co-disciple de faire place. Il se posa donc devant l’ennemis avec un air suffisant.

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! 89ca

« Il semblerait que nous ayons un petit problème de dératisation… »

Fit le monstre alors qu’il claqua ainsi des doigts pour envoyer depuis son index un Finger Beam qui fusa aux pieds de l’inconnue au foulard damé. Le tir était esquivable, bien sûr, mais il n’était pas seul. Dans un jeu malsain, Piccolo envoya de nombreux autres rayons depuis son doigt, chacun visant les pieds de la femme, passant du droit au gauche dans une cadence aléatoire. Plus qu’une attaque, c’était davantage un coup de pression, le même genre que le faisaient les cow-boys tirant aux pieds des gens qu’ils souhaitaient humilier pour les faire danser à leur bon vouloir. Pousser ses adversaires dans les confins de la terreur pour voir leurs grimaces était l’un de ses péchés mignons, après tout. Mais les meilleurs choses avaient une fin. Alors que l’importune esquivait un nouveau Finger Beam, ce fut un Chô Makoho qui fut lancé, bien plus puissant que ces rafales digitales. Le but était clairement de supprimer la fille tout en prenant son pied, et si la déferlante n’avait pas raison d’elle, au moins allait-elle lui faire prendre conscience de la punition sévère qui l’attendait pour son irruptionn, et qu’elle n’oublierait pas de sitôt, ici ou dans l'Au-delà.

Bienvenue dans la Mer Ecarlate.
Bienvenue au Castel Garlic.
Là où les viciés prospéraient.
Et où les saints ne revenaient pas.
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 108
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 860 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Empty
MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !   Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! ClockDim 16 Jan 2022 - 17:49
La brèche… Le coup parfait… Elle attendait le moment idéal pour y foncer pour secourir Caulifla et la remettre dans le jeu pour se débarrasser de ce saiyan aux habits sombres. Cela n'allait pas tarder, elle avait foi en Vegeta pour lui offrir cette opportunité. Malheureusement pour la tricheuse espiègle, elle avait eu beau réduire son niveau de puissance, cela n'allait pas la rendre invisible pour autant. Elle fut tellement focalisée sur une potentielle ouverture dans la confrontation entre le souverain et le poseur qu'elle ne fit pas attention à la présence qui s'était approché d'elle. Lorsqu'elle sentit une goutte tombait sur son épaule gauche, elle se retourna lentement pour faire face à une abomination d'une taille conséquente. Sa mâchoire immense et ses yeux globuleux suffirent à faire frémir de peur la malchanceuse. Elle n'eut que le temps de se mettre en position défensive avant de se rendre compte qu'elle n'allait pas se faire mordre, mais allait la faire sauter d'un Kikoha. La cachette de la menteuse explosa et elle fut propulsée à défaut d'être véritablement blessée.

Elle atterrit sur un autre toit, cette fois certaine que sa couverture était maintenant fichue. Elle avait encore de la fumée autour d'elle. Elle s'attendait déjà au pire : elle était expérimentée dans les situations de combat et ce genre de coup en traître voulait certainement dire encore plus de raclures à dégommer. Bien sûr, cela s'avéra être vrai. Aussitôt que l'émanation de poussière se dissipa, elle se vit entourée d'un comité d'accueil particulièrement musclée. Toute cette armée composée d'êtres biscornus et hideux autour d'elle confirma l'échec de la stratégie mise en place par le prince : une bonne première impression en tant que sujet du futur roi. Une griffe surgit du sol pour essayer d'immobiliser la jambe gauche. Vif que l'éclair, elle eut le réflexe de faire un petit bond pour empaler la main avec ses bottes armées. Celle-ci lâcha aussitôt, mais Oishi ne put rien faire de mieux que faire ses bras comme protection du coup d'un autre soldat maudit.

Elle était maintenant dans la masse des habitants du château maléfique. Ils se mirent tous à l’assaut de la cheffe d’escouade, leur surnombre était leur avantage principal. La solution d’Oishi dans cette situation plus que précaire ? L’improvisation et se baser sur ce qu’elle avait apporté son succès jusqu’à présent : sa vitesse. Elle se concentra sur le bruit de l’air balayé par les attaques pour savoir d’où provenaient les offensives et les esquiver de peu. La mêlée était telle que ces idiots se frappèrent entre eux à chaque attaque manquée. Ils s’offraient des opportunités non négligeables pour la combattant pour donner des coups de pied perforant à son tour. Bien sûr, quelques griffures et poing dans la face passèrent, mais elles étaient superficielles. Au bout d’un moment, la saiyan n’eut plus l’envie de danser avec ses mochetés et s’envola rapidement pour bombarder les serviteurs du Mal avec un [Gekiretsu Madan] pour nettoyer la zone… mais pour combien de temps ?

La femme au foulard se repositionna au sol, en position de combat tout en faisant signe au reste de s’approcher pour qu’ils puissent recevoir leur correction à leur tour. Les créatures se mirent à se mettre en position et étaient prêtes à continuer la confrontation. Mais une voix remplie de mauvaises intentions se fit entendre, ordonnant à ses sous-fifres de laisser place à sa monstruosité. Ce qui l'attendait fut un Namek, à la grande surprise d’Oishi. Ils étaient réputés pour être d’excellents combattants, mais également des pacifistes qui se lançaient dans le feu de l’action qu’en dernier recours. Les paroles de son nouvel adversaire rendirent la chose encore plus étrange pour la guerrière.

“Je n’attendais pas à voir un N…”

Avant qu’elle ne puisse finir sa phrase, la garce sauta sur place pour esquiver un laser provenant des doigts de son nouveau challenger. Elle sauta en arrière pour l’esquiver avant qu'une deuxième l’a mette à commencer cette danse. Aussitôt, Oishi voyait ce que l’homme vert tentait de faire : jouer d’elle par pur sadisme. La partie amusante de ce genre d’archétype était qu’il était facilement berné par ses duperies. Elle allait jouer de son [Bluff] pour exagérer ses mouvements, les rendant le plus absurdes possible en se mettant sur le bout des doigts de pied ou des talons pour paraître en difficulté face au barrage de laser. Elle gardait un œil pour le moindre mouvement qui changeait de l’habitude. Aussitôt qu’il ouvrit sa bouche, elle savait à quoi s‘attendre : ce n’était loin d’être le premier à utiliser ce genre de technique. Elle laissa une [Image rémanente] derrière elle pour tromper l'extraterrestre alors qu’elle apparût aussi rapidement qu’un éclair dans le dos de son adversaire lui faire goûter le bout de sa botte sur la tempe droite.

“J’apprécie la danse, mais je préfère la bagarre !”

Aussitôt dit, elle se lança à l’assaut pour tenter de planter son adversaire avec un coup de botte dans le torse, puis de se servir de cet appui pour sauter et lui donner un autre coup de pied dans le visage en faisant un backflip. Une fois que ses pieds touchèrent le sol, elle balaya le sol d'un coup de pied circulaire pour faire tomber le Namek avant de sauter à cloche-pied sur le ventre de ce dernier. Elle n’aimait pas le meurtre, mais elle se sentait justifier de faire preuve d’autant de violence à un monstre qui admirait l’une des siennes se faire martyriser par un traitre.

“Et pour expédier cela !”

Ses bras se mirent à bouger à une cadence folle pour mitrailler sa cible de kikohas à bout portant, le deuxième [Gekiretsu Madan] depuis son arrivée à la mer écarlate. Elle comptait bien finir ce duel rapidement pour porter assistance au véritable roi des saiyans et à l’émissaire du félin. Cette farce qui la détournait de son objectif premier n'allait pas les bloquer davantage.
Garlic
Garlic
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/11/2021
Nombre de messages : 25
Bon ou mauvais ? : C'est compliqué
Zénies : 1000 Ƶ

Techniques
Techniques illimitées : Chô Makōhō | Omoi Soumasen | Akashingō
Techniques 3/combat : Devious Beam | Probatio Diabolica
Techniques 1/combat : Morning Star

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Empty
MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !   Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! ClockMar 18 Jan 2022 - 10:38
L’enfer.
 
L’enfer.
 
L’enfer.
 
Un mot employé de façon bien navrante pour une conversation entre satanées sommités. Bien entendu, pas la moindre once d’ironie ne pouvait être perçue aux commissures de Garlic. A mesure que son ami de longue date abandonnait son masque de confiance pour révéler les stigmates laissées par les humains, il sentait ses yeux s’ouvrir. Piccolo n’était pas son glorieux sauveur pour lequel il serait contraint d’être maladivement redevable pour le restant de ses jours. Il était comme lui, un illustre rendez-vous manqué avec le Destin. Laissé pour compte par une race grossière, mue au gré d’inconstances émotionnelles.
 
« C’est lui qui a proposé une alliance. Et puisque nous avons besoin d’alliés, tu es le premier à m’être venu en tête. Je pense honnêtement que t’avoir à nos côtés est une opportunité plus que juteuse pour notre entreprise… Black est un concentré démesuré de puissance brute. A cela, je mets à contribution ma jugeote et mes troupes fidèles. Mais de nous trois, tu es sûrement celui qui a le plus de ressources. »
 
Même Black lui semblait tout à coup bien moins insupportable. Assez étonnamment, la tentative de flagornerie s’était révélée inutile. Le roitelet venait de prendre une sacrée douche froide. Des humains mettant en déroute les instances du mal ? Le Roi-Démon tué par de pauvres combattants, sans armes de surcroît ? Rien n’aurait pu davantage inquiéter le Makyan. Celui-ci écoutait sans renchérir, trop concentré sur sa propre régulation sanguine ; son énervement était tel que les veines de son front menaçaient de céder à tout moment. Énervé ? Pas seulement. Une idée avait germée, enterrée au fond de son cortex cingulaire. Quelque chose que son esprit embrumé par trois siècles de routine carcérale ré-apprenait à éprouver. Piccolo, et ce malgré tout ce qui le rendait insupportable, pouvait comprendre. Liés dans la marginalité, leur collaboration apparaissait comme une véritable évidence. Et Garlic se félicitait d’avoir feint l’entente jusque-là. Avant qu’il ne puisse tordre sa langue de façon à ce qu’elle traduise le cours de ses pensées de manière distinguée, Piccolo avait calée une torgnole mémorable à Wasabi, lequel en avait pourtant vu bien d’autres.
 
“ Je vois que tu t’es accoutumé au style architectural local mon cher ! Prends garde toutefois, on n’aime pas trop l’appropriation culturelle par chez nous hinhin ! ”
  

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Unknown
 
Il suffit d’une jérémiade pour qu’au cœur du mur circulaire se creuse un balcon à encorbellement imposant, donnant vue sur le bas atrium, où se tenait leur comparse en noir. Ce dernier faisait face à trois individus partageant eux aussi une carnation fort peu heureuse. Fort heureusement à contrario les vils Mazokus n’avaient pas attendu d’ordres pour faire ce qu’ils savaient faire de mieux : isoler plus fort qu’eux pour vaincre par le nombre. Apparemment le général Céladon avait décidé de jouer avec cette proie en particulier. Garlic, assurément tenté par la rixe inégale, se retourna vers la “force brute” du groupe. De fait, il paraissait largement assumer sa joute inéquitable à lui. 
 
“...”





 
Puis il se retourna vers son libérateur, qui avait déjà décollé du renfoncement à l’air libre qu’il avait modélisé pour commencer les hostilités. Le Monarque prit une longue inspiration, pendant laquelle il marqua quelques pauses, savourant les nuances dont l’air se nimbait. A cet instant là, pour la première fois depuis leur improbable virée chaotique, ils étaient liés. 
 
Spoiler:


Le Vandale lugubre, cognat de tous les Massacres à venir.
Le Père solitaire, grand limier de l’Humanité.
Le Roi oublié, héraut du vrai peuple Terrien.  
 
 
Ces trois-là étaient comme des furoncles purulents attachés à la croûte encore bien portante de la planète bleue. L’oxygène l’avait compris, se chargeant d’une forte odeur de Javel, comme par temps de tempête. En ce jour le mal avait retrouvé ses Empereurs, et ces derniers avaient de nouveaux habits à inaugurer.


 
“ Digère bien ton présent, vilain ! C’est l’heure de sonner les cors, on part à la chasse aux nuisibles ! Laisse moi deux secondes, ces fadais s’en sont pris à plusieurs contre notre ami en commun et je ne saurais tolérer pareille mesquinerie ! ”



 
Dit le Makyan à son vieux camarade jubilant. Il claqua des doigts sèchement et Wasabi se hâta, dolent.
 
Gniiih Seeeeeigneur ? 
 
Les forces du bien viennent à la porte du mal incarné et ne la jouent pas à la régulière ? Je suis un homme en colère Wa-sa-bi !”

 









 
Le Castel entier eut un relent d’horreur. L’instant d’après, les pierres dansaient dans un torrent aérien rugissant, les cinq donjons s’affaissèrent pour fermer le poing de la main du diable. Tuiles, dalles et joints virevoltaient au tempo des longs hurlements du bâtisseur. Chaque mur, chaque escalier, chaque balustrade qui avait un jour fait la fierté du domaine Garlic s’était évaporé pour laisser place à un dôme noir qui s’empressait d’oublier la lumière inquiétante du ciel. L’horrible vacarme s’interrompit, cédant place à un silence d’autant plus pesant. Dans la pénombre absolue, les invités pouvaient certainement distinguer des souffles, des plaintes en provenance de la paroi qui les encerclaient. 
 
En effet, chaque mètre de la muraille était décoré d’une cavité à demi-close abritant un des otages humains capturés préalablement par ce sadique de Piccolo. Un véritable bouclier humain entourait les prétendus martialistes et les trois Rois, et tenter de le rompre ne laisserait pas le karma de leur âme en bon état. Mais ce n’était pas tout ! Autour de Black et ses adversaires, des colonnades irrégulières avaient jailli du sol, et l’une d’entre elles abritait cet usurpateur de Dendé. Les autres contenaient tantôt un humain, tantôt un Makyan dragué de force dans le chaos architectural. Naturellement, il y avait longtemps que Garlic n’avait pas autant utilisé son [Probatio Diabolica] sur autant de mortels et il n’était pas sûr de pouvoir compter sur son haleine mystique davantage pour l’heure.
 
Peu importait, les captifs avaient eu des dizaines de minutes pour mûrir tendrement, Dendé saurait probablement se montrer intéressant à un moment improbable et délicieux. 
 


“ Salutations chers hôtes ! Comme je doute que vous soyez capables de le sentir, je vous informe que l’usurpateur connu sous le titre de Tout-Puissant est parmi vous ! Ce triste sir est coupable de crimes envers l’humanité toute entière et doit comparaître devant les plus grandes instances ! Sachez donc que votre tentative d’entrave à la Justice sera sanctionnée très justement !”





Tonnait le Makyan, les babines dégoulinantes de salive. Il ne pouvait s'empêcher de saliver à l'approche d'un vrai combat après autant de temps perdu à ruminer. Sans plus attendre, le Roitelet jaillit sur la proie de Piccolo. Accoutrée comme une gueuse, elle se déhanchait bizarrement, laissant tantôt une épaule se contorsionner dangereusement, tantôt une image résiduelle de sa personne, figée sur une moue peu flatteuse , traîner derrière elle. C'était probablement à ça que faisait référence Piccolo lorsqu'il avait fait référence des prouesses nouvellement acquises par les martialistes. Préférant imposer sa supériorité dès le début, il se contenta de contrer à la place de son allié la vaine débauche de kikohas produite par l'humaine, et ce à l'aide d'un [Chô Makoho] qu'il rota avec appétit.




“ Attention où est-ce que tu vises l'humain ! Tes petits copains comptent sur toi ! ”





Et puisqu'il était de coutume par chez lui de ne pas répondre sans proposer de la substance en retour, Garlic décida d'enquiller sur la phase de cuisson. Sans même trop regarder où il visait, il fit vomir un atroce rayon rouge de sa main droite. Le [Devious Beam] allait-il atteindre sa cible, force était de constater que le Roi-Démon s'en fichait.  Il était venu se dégourdir les jambes, s'amuser avec Piccolo, comme au bon vieux temps.




La dernière fois que des mortels s'étaient dressés face aux Makyans, "Il" s'était arrêté à dix plaies. Jusqu'à combien ces intrus de pacotilles allaient-ils tenir ?
Roi Démon Piccolo
Roi Démon Piccolo
Namek
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 14/03/2020
Nombre de messages : 59
Bon ou mauvais ? : Démoniaque
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Soumasen / Chō Makōhō / Finger Beam
Techniques 3/combat : Renvoi ! / Makosen
Techniques 1/combat : Vague explosive du démon

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Empty
MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !   Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! ClockJeu 20 Jan 2022 - 1:22
Les monstres s’amusaient comme des petits fous.
Certains tombaient, mais d’autres venaient grossir plus encore les rangs, telle une marée de chair, de griffes et de crocs qui pointaient vicieusement en direction du cafard arrivé par effraction. Les héros de la justice n’étaient pas les bienvenues en ces lieux obscurs que le commun des mortels fuyait depuis l’aube de leur civilisation. Ceux qui marcheraient sur ces terres devaient payer un lourd tribut, et il se payait en gallons de sang ! Les terriens étaient censés le savoir ! Les mythes et légendes sur les endroits maudits du monde qui étaient contés aux enfants turbulents pour les effrayer se comptaient par centaines ! Et nombre d’entre eux étaient consacrés à la Mer Ecarlate, le fléau des navigateurs. Les héros ne pouvaient s’en prendre qu’à eux-mêmes pour avoir brisé ces tabous !

Chacune des bêtes aux prises avec l’effrontée était remontées à bloc !
Les uns étaient mus par la rage au cœur de leur père et aux nombreux et récents échecs du clan, tandis que les autres déversaient leur haine pour les siècles qu’ils avaient passés prisonniers du Cristal Noir aux côtés de leur souverain. Et pourtant, la femme s’en sortait bien… Bien trop au goût du Roi Démon, qui décidait d’entrer dans la danse lorsqu’elle vaporisa la zone à l’aide d’une volée de Kikohas. Voilà qui était on ne pouvait plus malpoli, mais au-delà de cela, il fallait bien noter que des démons de valeur tombaient au champ d’honneur. Et si ce n’était pas si grave que cela pour les engeances du Daimaô, chaque Makyan terrassé était un pas de plus vers l’extinction pour ce peuple en danger. S’il était dénué d’empathie, Piccolo savait bien qu’il était regrettable de perdre des troupes difficilement renouvelables comme les fils de l’Etoile Makyo.

Il descendit donc parmi ses sujets pour prendre les choses en main !
Alors même qu’elle commençait sa phrase, l’impudente fut soumise au jeu cruel du Namek, tirant rayons sur rayons, et cela avait le mérite de la faire paniquer, au vu des complications qu’elle avait pour éviter de se faire carboniser les pieds ! Ca sentait déjà le roussi pour elle, et pourtant le Sire ne faisait que commencer. Au final, c’était bel et bien une faible qui ne valait pas grand-chose, une fouineuse planquée comme il y en avait tant d’autres. Elle avait peut-être la force de s’opposer au menu fretin, mais elle n’avait pas ce qu’il fallait pour se confronter au cran au-dessus ! Heh, qu’à cela ne tienne, alors… Ils s’en débarrasseront d’autant plus vite ! Pendant qu’ils s’amusaient avec elle, Black avait fort à faire de son côté, alors mieux valait lui filer un coup de main au plus vite… La déferlante énergétique fusa alors pour en finir définitivement avec elle, la rejoignant dans une détona-

Zanzoken !
Le Chô Makoho passa totalement au travers de la cible, et cela ne voulait dire qu’une seule chose ! La roublarde l’avait trompé un tour vieux comme le monde, un tour qu’il ne connaissait même que trop bien ! Personne devant lui, sa contre-attaque ne pouvait donc venir que de son angle mort ! Levant ses bras en rentrant sa nuque, le Namek tenta de se protéger du mieux qu’il put lorsqu’il sentit un coup puissant lui meurtrir l’avant-bras droit ! Le choc traversa tout son corps, le faisant grimacer à l’impact. Ca venait de derrière ! Un high kick en traître qui en disait long sur son niveau. Il avait fait fausse route depuis le début, cette pimbêche n’était pas la faiblarde qu’elle semblait être ! Pas avec une telle force de frappe ! Elle n’avait fait que masquer son aura et jouer la comédie jusque-là ! La moutarde commençait encore une fois à lui monter au nez, et il était facile de l’y pousser ces derniers temps. Il se retourna alors, dents serrés pour faire face à la mesquine qui prenait visiblement à la rigolade cette rencontre !

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f747766596259314b6b4c4d3369513d3d2d3737323637333534302e313638316536643533663862303963323239303638323839303630332e676966

« La bagarre tu dis ? Il y a erreur, c’est à une mise à mort que tu participes, et tu joues le rôle de la condamnée !!! »


Fit-il en entamant sa charge, rejoignant la demoiselle qui fit de même. Le bras gauche du démon vint bloquer le premier coup de pied adverse, débutant l’échange de coups et comptant bien sur son physique plus qu’avantageux pour lui donner l’ascendant en termes de puissance comme de portée. Mais ce qu’elle n’avait pas dans les bras était compensé par une agilité qui rappelait au Namek ses déboires face à ce nain de jardin de Son Goku. Plus ces cafards étaient petits, plus ils étaient agiles et durs à attraper ! Elle fit un saut de cabri pour tenter un nouveau coup de pied à la tête, que le démon dévia d’un large mouvement de bras. Mais à peine ce bras vert était-il tendu que la morveuse était déjà au ras du sol pour lui faucher la jambe ! Perdant son équilibre, Piccolo tomba à la renverse !

« Sale garce ! »

Pesta-t-il avant qu’elle ne lui écrase le torse de ses deux pieds joints !
Misérable peste ! Les deux belligérants chargèrent alors leurs énergies dans leurs paumes, l’une pour mitrailler son adversaire au sol, l’autre pour se protéger de l’attaque. Mais rien n’était si simple au pays où rien n’a de sens ! Les Kikohas qu’elle envoya se heurtèrent à un nouveau faisceau de Ki, produisant une explosion à l’impact, entre le Roi Démon et son ennemie ! De la fumée qui en résulta, le colossal monarque s’en dégagea, jaillissant du nuage de poussière visiblement sur les dents. L’intervention venait de son comparse, Garlic ! Il le rejoignit alors, se postant à sa droite pour souffler un coup et faire le point. Déjà, il faisait bien plus sombre, et pour cause, le château se repliait sur lui-même par ordre de son maître, et de nombreuses faibles signatures énergétiques pouvait être ressenties entre ces murs... Sacré Garlic. Il comptait donc mettre les humains directement en avant ? Il était un peu tôt pour mettre des otages sur la table, mais après tout, pourquoi pas !


« On a une récalcitrante, on dirait ! »

Souffla Piccolo à son camarade avant de plisser les yeux.
Peut-être qu’à deux, il n’avait pas besoin de se donner à son maximum contre cette fille, mais son côté retors était dangereux, et de toute façon, il allait sans doute y avoir recours s’il devait encore se farcir les autres nuisibles qui importunaient le sosie de Son Goku. Pas le choix, même si ça faisait un peu de mal à son égo, autant ne pas prendre de gant avec cette péronnelle et l’envoyer rejoindre Enma au plus vite ! Le criminel de guerre fléchit alors ses genoux, contractant ses muscles qui enflèrent alors que nombre de veines se formaient sur son crâne lisse. Se parant ainsi de son aura de foudre, le diabolique titan poussa un hurlement en montrant ses crocs effilés, faisant par la même occasion parler la pleine puissance de son Ki ! Ca y était… Le Roi se battrait désormais de toutes ses forces !

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Nuaf

« Je vais te crever, moi, vermine ! »

Grogna le monstre qui tapa du pied contre le sol, le brisant à l’impact !
Ils étaient sur un toit, après tout ! Profitant que le Makyan à ses côtés l’occupe avec sa technique diablement retorde, il rejoignit ainsi par le chemin le plus court le dernier étage du bâtiment sur lequel ils se trouvaient, un couloir. Elle voulait jouer à la maligne, alors elle allait être surprise, car c’était le plus vicieux des Nameks qu’elle s’était mise à dos ! Il étendit alors ses deux bras avant de les allonger, les usant comme deux tentacules qu’il projeta en hauteur pour surgir du toit, de part et d’autre de la position de la jeune femme au vu de sa signature de Ki, tels deux serpents charmés sortaient du panier d’un fakir ! Ses doigts scintillaient alors que dix faisceaux d’énergie continus furent lâchés sur la position de la justicière avant que ne se rétracte les bras sur elle, l’étreignant et l’entraînant à l’étage où l’attendait le Daimaô qui plaqua son corps contre le sien, plongeant son regard dans le sien alors qu’il la compressait pour la broyer dans un bear hug cruel pour jouer de sa large carrure.

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Ffar

« Ne t’en fait pas, ta souffrance prendra bientôt fin ! »

C’est alors qu’il lâcha un Soumasen dans les yeux de son ennemie du jour !
Que ces deux rayons lui crament le ciboulot ou lui crèvent simplement les orbites, ça n’avait pas d’importance ! Comme il l’avait dit, il ne comptait plus s’amuser avec l’intruse. Il était une ordure qui s’amusait à dominer autrui. Pas un amateur de challenge comme pouvait l’être Black. Lui montrer de la résistance comme elle le fit ne lui donnait aucunement envie de continuer ce combat, au contraire, elle lui donnait plus envie de la terminer sur le champ qu’autre chose ! Il était Piccolo Daimaô, celui que craignait, et que devrait toujours craindre les mortels ! Son ombre instillait la terreur dans le cœur des Hommes, une terreur qu’ils avaient fini par oublier, ces sots ! Ils s’en rappelleraient ! Tous autant qu’ils étaient !

Les corps mutilés des victimes le leur rappelleraient !
Leur rappeler pourquoi on ne jouait pas au plus malin avec les Démons !
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 108
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 860 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Empty
MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !   Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! ClockJeu 20 Jan 2022 - 14:09
”Je doute que du menu fretin comme toi puisse exécuter qui que ce soit !”

Enrager son adversaire pour le rendre plus agressif et pour qu’il commette plus d’erreurs par la suite était un classique dans l’art de la compétition.  Cependant, il s’agissait également d'une arme à double tranchant. Un être en colère pouvait réaliser bien des choses, des actes surhumains même, mais il serait trop concentré à les réaliser que d’y réfléchir stratégiquement. Oishi le savait bien, étant victime et provocatrice dans bien nombre de confrontations durant son existence. Elle avait décidé de jouer cette carte dans tous les cas. Les sadiques pouvaient être des êtres méticuleux et dangereux si laisser à leurs machinations. Les énerver au point où leurs plans et leurs amusements prenaient un pas en arrière était généralement la chose à faire pour avoir l’ascendant psychologique durant un duel.

Du moins, c’était ce que la mercenaire avait prévu. Après un échange de coups bien sportifs avec le Namek, elle voulait déjà en finir pour reprendre des affaires qu’elle jugeait bien plus importantes. Au point d’en oublier qu’ils étaient deux sur ce fameux balcon avant que la monstruosité baveuse lui détruise son perchoir. Alors qu’elle était en train de submerger son adversaire d’une pluie de kikoha la cible sur laquelle elle se tenait debout, une autre vague déferlante se dirigea droit sur elle. Instinctivement, elle arrêta son avalanche d’énergie et sauta par-dessus le torrent adverse. Une fois de retour sur le toit, elle n’eut pas le temps de réagir au laser jaune qui la toucha dans le bras, mais… rien ne semblait se passer. Une amatrice aurait certainement pris cela comme une preuve de la faiblesse de son adversaire, mais la cheffe d’escouade savait mieux que ça. C’était un mauvais présage pour la suite. Si ce dernier l’avait empoisonné ou sapé ses forces, elle allait doyer.

“Humain ? Je suis une saiyan et je compte vous l’inculquer à vous deux !’

Être confondue avec l’un des habitants de la Terre était une injure à son honneur en tant que membre de son espèce. Ils avaient beau être similaires en physique, Oishi ne supportait pas que cette erreur soit faite, surtout avec sa queue autour de sa taille. Néanmoins, elle réalisa tout de suite la précarité du combat. C’était maintenant un match handicap face à un Namek et une créature dont elle n’arrivait pas à identifier correctement. Le simple fait qu’elle soit face à un originaire de la planète verte qui avait oublié leur pacifisme n’était pas idéal de base. Alors que ce dernier avait un joker sous la forme d’un allié dont la stratège ne pouvait pas estimer son potentiel était pire. Elle ne devait pas se dégonfler pour autant.



L’adversaire vert se releva et se mit à plier ses genoux et se mit dans une pose très reconnaissable : il allait déchainer son énergie à son plein potentiel. Elle s’apprêtait à faire de même, pour avoir une chance équitable face à l’alien arrogant, mais il tapa d’un coup sec sur le toit pour ouvrir une faille sous ses pieds pour rejoindre un couloir lugubre seulement illuminé par la coucher de soleil. Elle n’attendait pas à ce tournure et décida de le rejoindre immédiatement pour ne pas le perdre de vue. Cette fois, elle allait décupler toute sa force pour être à jeu égale avec la vermine qui n'était qu’un dos d’âne sur son chemin vers Broly.

Malheureusement, une douleur intense se mit à se manifester dans le corps de la menteuse. Comme si un feu de forêt incontrôlable venait de s’allumer et parcourir chaque organe à l’intérieur de sa peau. Une telle douleur la fit hurler, la distraction parfaite pour son adversaire. Les bras élastiques de l’être démoniaque se mirent à l’assaut pour la saucissonner comme une dératée. Elle était trop en peine pour réagir convenablement à l’offensive, elle n’arriva même pas à sauter pour les esquiver. Elle fut ramenée directement au Namek qui décida de la rapprocher d’elle pour un câlin trop brutal pour les organes encore enflammés de la roturière. C’en était trop !

La situation semblait d’espérer pour la saiyan. Néanmoins, elle remarqua que la main droite était collée contre la hanche de son adversaire. Le regard de son ennemi se mit à luire avant qu’il ne dise une dernière sottise avant de l’envoyer dans l’autre monde. Enfin, c’était certainement ça si le visage grimaçant de la guerrière ne changea pas par un sourire provocateur, malgré la douleur. On peut dire qu’elle avait un poil exagérée ? Potentiellement, mais c’était un [Oversell] . Elle envoya une immense vague déferlante de la paume qui était en contact avec le corps de son adversaire pour le forcer à ce qu’elle la libère dans la souffrance. Le laser de ses yeux touchèrent le haut des cheveux de la rebelle néanmoins. Bien trop proche pour que cela soit ignoré. Dès que ses pieds touchèrent le bord du toit, elle ne put s'empêcher de rajouter une dose de provocation envers le méchant du jour entre deux lourdes respirations.

“Tu causes trop !”

Elle s’envola dans les airs en se serrant les dents et s’entoura d’une boule de ki, tout comme elle avait maintenant l’habitude de faire. Elle se lança directement vers son adversaire principale avant de disparaître sous ses yeux. C’était un [NO-va Strike] après tout, mais sous quel angle elle allait réapparaître ? Dans tous les cas, ça ne serait pas contre le Namek. Il ne fallait pas laisser l’ancien monstre sans amusement. Elle réapparut au-dessus de celui qui lui avait fait souffrir le plus avec son poison. Toujours avec sa charge en cours, elle enfonça la petite créature à travers le toit, de retour dans le couloir. Elle s’acharna sur lui en lui donnant plusieurs coups de bottes armés sur son corps frêle, le tout avant une oreille bien attentive s’il pouvait entendre le complice intervenir. Elle finit la brutalisation du vieillard en lui donnant un coup de pied dans le ventre pour l’envoyer en hauteur avant d’utiliser une autre [Image rémanente] pour sortir du couloir et retourner sur le toit.  D’ici, elle aurait de meilleures chances que dans les méandres du castel.

“Dites moi ce que vous avez fait du palais et je me monterais courtoise.”

Une énième provocation, cette fois plus destinée à en savoir plus que d’avoir un avantage sur eux. Il ne fallait pas oublier la raison de la venue des deux saiyans à la Mer Écarlate.

Si Oishi et Vegeta ne parvenaient pas à accomplir une mission aussi simple, ils auraient peu de chance de vaincre le roi fou qui dirigeait les leurs. Autant s’assurer qu’un tel constat ne s’imprime pas dans leurs esprits.
Garlic
Garlic
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/11/2021
Nombre de messages : 25
Bon ou mauvais ? : C'est compliqué
Zénies : 1000 Ƶ

Techniques
Techniques illimitées : Chô Makōhō | Omoi Soumasen | Akashingō
Techniques 3/combat : Devious Beam | Probatio Diabolica
Techniques 1/combat : Morning Star

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Empty
MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !   Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! ClockJeu 3 Fév 2022 - 12:28
Vue d’ici, Wasabi avait totalement raté sa toiture en poivrière. Du vrai travail de Namek. Le fait que le critique fasse intégralement partie du maillage de tuile expliquait peut-être les manques structurels. Avec plus d’effort qu’il n’en aurait fallu à l’accoutumée, Garlic se dégagea de la charpente avec peine. Celle-ci ne put endurer le départ de son nouveau compagnon et s’effondra de chagrin quelques mètres plus bas. L’atterrissage lui fut cette fois plus clément, mais le laideron qui la toisait depuis les restes du nid qu’il venait de quitter lui avait vraisemblablement fêlé quelques joints. 
 
“Dites moi ce que vous avez fait du palais et je me monterais courtoise.”
 
Avant même que ses pensées ne se tournent vers l’atelier à réponses cinglantes, sa nuque effectua un pivot net vers celui qui avait tenu en échec trois de ces malfrats à lui tout seul. Face contre terre, ses entrailles s’enjoignaient à la poussière. Ses opposants quant à eux semblaient frais comme à l’arrivée, suivis d’une nouvelle arrivante qui s’acharnait contre l’homme à terre. Dans le feu de l’action, Garlic n’avait pas entendu l’étrange révélation que l’un des doublons avait proféré. Néanmoins, le regard du Makyan était tout ce qu’il y avait de plus décontenancé. Car si une seule des offenses du laideron l’avait autant amoché, alors Piccolo n’avait pas menti. Black était une brute de la plus haute importance. Et ce fin colosse était réduit à l’état de tapis sur lequel une maraude s’époussetait volontiers. 



 
On y revient toujours, c’est d’un comique.
 

 
Fut la seule réponse qu’il accorda à Oishi. Désabusé, il contemplait la cage formidable qu’il avait créée. En principe, il n’en aurait pas fallu davantage pour faire jaillir son envie d’en découdre. Hélas, Garlic savait. 
 
A peine réveillé, et ça recommence déjà.
 

 
Apparemment le ton n’était pas au spectacle ni à la révérence, car il adressa un second [Devious Beam] au visage de celle qui l’avait attaqué avec lâcheté, afin de rejoindre le Namek toujours en garde. Le Roi lui saisit nonchalamment l'épaule et continua, la voix presque amusée : 
 
Comment tu l’explique ça, vieille branche ? A chaque fois, à chaque fois, ça finisse toujours ainsi ?
 


Les lèvres dévorées par l'ironie, Garlic continuait à tenir son camarade par l'épaule, sa main disponible faisant office d'œillère à son regard qui ne voulait soutenir plus longtemps la farce qui était apparemment en cours.
 

 
On les aura explorés à force les paramètres, mais rien n’y fait pas vrai ? A croire que le sort penchera toujours en la faveur ! …Va savoir mon pauvre Piccolo !
 


De la cour intérieure, une voix appuyée allègrement du nez tonna :


« Si vous tenez à la vie de ce misérable, je vous conseille de m'écouter. Libérez immédiatement le Dieu de la Terre et les autres prisonniers, et peut-être que j'accepterai de l'épargner. Je vous préviens, c'est une offre temporaire. Je ne suis pas quelqu'un de patient... Et sortez de votre trou, tant qu'à faire. J'aime savoir à qui je parle. »
 
DU SILENCE !
 


L'horreur avait balayée le rire amer. L'horreur, la rage de recevoir un ordre. 
 

 
…Du Silence. Une offre ? De la pitié ?! Que la mâne en putréfaction de mon incapable lignage me vienne en aide si une autre de tes salamalecs sort de ton dentier ! C’est pas un peu fini oui ? Vous pensez que vous valez mieux que nous peut-être ? Personne n’en à rien à faire de vos revendications. Personne n’en à cure de vos idéaux.
 



De peur les ravageurs Makyans s'étaient interrompus. La juste et féroce colère de Garlic constituait le seul paysage sonore de toute l'île enfermée sous une chappe de pierres.
 
A quoi pensez-vous que ça rime ?
 


Aboya-t-il dans le noir.


Oui-da que vous êtes les bien-lunés ! Certes, oui mais donc ? Parce que vous êtes sous la bannière de la franche camaraderie tout vous est permis ? Souiller des pierres millénaires, mémoire de tout un peuple, de vos babouches en élasthanne contrefait ? Ca y est ? Parce qu’en vous adoubant grands redresseurs de tort, de votre propre chef, le droit de piétiner les rêves d’autrui vous incombe ?! Hin !
 


 
Ses mots jaillissaient de sa bouche comme des miasmes qu'il avait trop longtemps gardé enfoui. Et sa main valsante les accompagnant les balayait aussitôt. Le Makyan jetait littéralement sa rancœur insoutenable au visage de ses interlocuteurs.   


Baste.
 
 

 
Coupé de lui-même dans son propre élan lyrique, il s'en retourna vers Piccolo, la main tendue. Ce dernier parut comprendre instantanément et cracha derechef le maigre contenu de ses foies.


Au diable les litanies poignantes.
 


Garlic avait retrouvé un semblant de calme, car ses paroles sonnaient plus apaisées, pareilles à des souffles de délivrance. 
 

 
Le droit de triomphe vous est révoqué aujourd’hui.
 

 
Ses ongles jaunis vinrent se loger au chaud dans la pomme d’un valet ô combien meurtri. Pour une dernière fois, la bouche de Wasabi s’ouvrit pour entamer un cauchemar sonore. Les lois de la physique corporelle eurent cependant pitié de lui. Le tumulte de toutes les souffrances qui ne pouvaient être traduites que par de nouvelles escarres sur le tissu échancré de son âme vint à bout de ses cordes vocales, qui s’écorchèrent dans un silence soudain et retentissant. Les mandibules de ses mâchoires rompirent à leur tour, venant combler le silence par le biais d’une facture audible de très, très loin.
 
C’est nous qui donnons les ordres.
 
 
De son repaire de soie son autre bras dévoila son affreuse figure. Une griffe abominable fichée dans un bras maigrichon dardait de mépris. Tout à coup, ce membre décharné, presque atrophié se gonfla grotesquement. Ce n'était pas simplement son bras, le corps du royal nabot enflait dangereusement. Allait-il imploser sous la pression de ton son ressentiment ?


Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! (HiFiGIF.cc)_heavens-light-hd-video-background-loop-full
 






















































Sortez de chez Nous.:
Roi Démon Piccolo
Roi Démon Piccolo
Namek
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 14/03/2020
Nombre de messages : 59
Bon ou mauvais ? : Démoniaque
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Soumasen / Chō Makōhō / Finger Beam
Techniques 3/combat : Renvoi ! / Makosen
Techniques 1/combat : Vague explosive du démon

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Empty
MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !   Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! ClockSam 5 Fév 2022 - 20:57
Menu fretin ?!
Cette garce venait de le traiter de menu fretin ?! Elle osait ?! Qu’importe à quel point elle s’en sortait au corps-à-corps, avant le coucher du soleil, elle lui servirait de descente de lit ! Quelle genre de timbrée pouvait croire qu’elle avait la moindre face à un Roi Démon toute seule ? Alors avec DEUX Rois Démons, elle allait connaître l’Enfer avant même de passer par Enma ! Fulminant, le Daimaô mit à l’œuvre son plan pour acculer l’indésirable mais pleine de ressource, cette dernière parvînt à se défaire de la prise du monarque à l’aide d’une détonation d’énergie puissante ! La scélérate n’a même pas hésité à tout faire sauter à bout portant quitte à se faire prendre elle-même dans sa propre attaque ! Perdant prise alors que ses bras reprenaient leur rigidité et leur longueur habituelle, Piccolo fut envoyé paître contre une colonnade, poussant un râle mêlant douleur et rage avant de se redresser en pestant.

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! 3wu7

« M-MISERABLE TRAÎNEE ! JE VAIS TE FAIRE PASSER LE GOÛT DE TE FOUTRE DE NOUS ! »

Hélas, les évènements commençaient à dégénérer.
En effet, du côté de leur camarade d’infortune Black, les justiciers affluaient comme le pus d’une plaie ! Et aussi puissant que le sosie de Son Goku puisse être, il ne pouvait plus tenir la cadence face à tant d’acharnement de la part de l’ennemi. Evidemment, les oreilles fines du Namek purent entendre très distinctement les évènements se déroulant si loin à l’aide de son ouïe hors du commun. Si dans son obsession, Black allait jusqu’à s’auto-proclamer héraut d’une justice divine, Piccolo n’y faisait pas plus attention que cela. Qu’il se prenne pour ce qu’il veuille, ça, il s’en fichait pas mal, tant qu’il leur apportait la victoire ! Et en lieu et place, il se faisait mettre au tapis par les avortons qu’il se coltinait, au point où il se faisait martyriser au sol comme le dernier des insectes !


« Black s’est fait avoir ? C’est une putain de blague ! »

Quelle honte !
Même ici, sur le tertre ancestral du mal absolu, ils se faisaient mettre en déroute par des freluquets ?! C’était trop ! C’était juste trop ! Et pour Garlic, cela semblait être aussi le cas. Dépité, il constata que le cycle se répétait encore pour lui comme pour Piccolo, ce à quoi ce dernier le lui confirma avec une frustration évidente et une haine plus que vive.


« Je te l’avais dit ! Ces salopards se sont multipliés comme des cafards ! Jusqu’ici, ils viennent nous les briser ! »

Mais ce n’était pas le fiel de leurs phrases qui les sortirait de leur pétrin.
Car oui, ils étaient défaits. La perte de Black, c’était leur perte à tous, et maintenant qu’il était à terre et que ses tourmenteurs restaient en pleine possession de leurs moyens, lutter devenait inutile pour la troupe infernale. Ils étaient voués à l’échec… Voués à un retour en Enfer ?! Jamais ! Serrant les dents, Piccolo enrageait de la pitoyable situation quand son comparse lui demanda comment celle-ci était possible. Mais il n’avait pas de réponse à cette question. Que dire ? Que le destin favorisait systématiquement les bons samaritains ? Que Mal n’avait d’autres fins que la ruine ? Que le karma les condamnait à une éternité de déchéance ?



Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! L8vy

« Comment le saurais-je ? Je ne peux que constater… Et ça me révulse, bordel ! »

Cracha-t-il furibond tandis qu’une voix nasillarde retentit. C’était celle du dénommé Végéta, qui avait le toupet d’user de Black comme d’un otage, ce à quoi Garlic le coupa d’un cri pour l’intimer au silence. Evidemment qu’aucune négociation n’était possible avec lui. Aussi bien étoffé que pouvait être son vocabulaire, il était au fond de lui une brute aussi têtue qu’un mulet. Devant son accès de colère, même les troupes démoniaques aux alentours se turent, figées. Seuls les mots du chef Makyan résonnèrent alors qu’il crachait son ressentiment devant les agents de la morale. C’était tout bonnement injuste, oui. Et sa vie était teintée d’injustice, lorsque le Namek y pensait. Il lui avait déjà raconté l’histoire des siens par le passé, et aussi diabolique pouvait être le leader des damnés, il avait autant commis de tort qu’on ne lui en avait rendu, si ce n’est plus encore… Evidemment qu’il était amer. Cette amertume était probablement son moteur le plus puissant, même. Mais ce n’était pas ce qui arrêterait les poings de ces malandrins !

« Pfeuh ! Ce n’est pas par les sentiments qu’on arrivera à quoique ce soit ! »

Fit le démon alors qu’il remarqua que Garlic lui tendait la main. Comprenant aussitôt, le géant vert déploya sa langue, au creux de laquelle une bille se tenait. Posant ses griffes dessus, le Makyan la reprit avant de passer à nouveau son serviteur Wasabi à tabac pour résorber le dôme de pierre qu’il avait formé plus tôt. Et c’était là qu’il décidait de passer à la vitesse supérieure… Si le Namek avait déjà vu son vieil ami revêtir cette apparence par le passé, c’était tout de même un rare spectacle, et force était de constater que c’était toujours aussi impressionnant de voir un tel nabot se changer en ce véritable titan.

Le Kyôdaika…
Contenu sponsorisé

Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Empty
MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !   Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel ! Clock
 
Dans la gueule du loup ! Bienvenue au Castel !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GUERRE] Dans la gueule de la louve (PV : Narumi Karuzaki)
» Bienvenue dans le village des pingouins
» Planification ma gueule.
» a propos des chaines... (coup de gueule)
» Gueule de bois et boules bleue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-