-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La cité de Yunnan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suì-Fēng
Suì-Fēng
Terrien
Féminin Age : 224
Date d'inscription : 16/03/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Agilité féline | Frappes chirurgicales | Aucune échappatoire | Bao he zhulin !
Techniques 3/combat : Incarnation de Lei Gong, le Dieu-Tonnerre | Force de Sun Wukong
Techniques 1/combat : Festivités du Royaume de Shu

La cité de Yunnan  Empty
MessageSujet: La cité de Yunnan    La cité de Yunnan  ClockVen 7 Juin 2024 - 20:14
La planète Terre, bien que paisible en apparence, cachait en son sein des forces obscures et des complots menaçant l'équilibre fragile de ce monde. Les Z Fighters avaient autrefois été les gardiens de cette paix, mais avec les années, de nouvelles menaces avaient émergé, et il était temps que plus de monde mette la main à la pâte.

L’ancienne membre des Forces Spéciales d’Espionnage, parcourait les ruelles de la grande ville de Yunnan sous le couvert de la nuit. Cette métropole se trouve au sud-ouest du Royaume de Shu.

Sa silhouette élancée et musclée se déplaçait avec une grâce féline, ses cheveux noirs coupés en carré court scintillant sous la lumière des réverbères. Depuis sa démission, elle avait pris l’habitude de patrouiller les rues, aidant les sans-abris et les démunis tout en restant à l’affût des moindres troubles.

Ce soir-là, quelque chose d'étrange flottait dans l'air. Les rues étaient trop calmes, presque désertes, une tension palpable dans l'atmosphère. La combattante ressentait un frisson le long de sa colonne vertébrale, un instinct aiguisé par des années d'entraînement et de missions périlleuses.

Elle s'arrêta soudainement, ses prunelles d'ébène scrutant les ombres. Elle avait entendu un son, imperceptible pour une oreille non entraînée. Sans un bruit, elle grimpa sur un toit voisin, ses mouvements fluides et silencieux. De là-haut, elle pouvait observer une ruelle en contrebas où un groupe d'hommes en costumes noirs semblait se livrer à une transaction clandestine.


« Des trafiquants ? » murmura-t-elle pour elle-même. Mais quelque chose clochait. Ces hommes étaient trop bien organisés, trop bien équipés. Ils ne ressemblaient pas aux criminels habituels qu'elle avait l'habitude de croiser.


Soudain, une lumière vive jaillit de l'autre côté de la ruelle. La guerrière plissa les yeux, tentant de discerner ce qui se passait. Un homme en manteau long, le visage dissimulé sous une capuche, s'avançait vers le groupe. Il tenait une petite sphère lumineuse, ses mouvements empreints d'une assurance inquiétante.


« Je vous préviens » dit l'homme d'une voix grave et posée « ce que vous vous apprêtez à acheter est bien plus dangereux que vous ne le pensez. »


Le leader du groupe, un homme à la carrure imposante, éclata de rire. « Nous savons ce que nous faisons, vieil homme. Donne-nous ce que nous voulons, et tu recevras ta récompense. »


La shuienne fronça les sourcils. Il était temps d'intervenir. Elle sauta du toit, atterrissant silencieusement derrière le groupe. Sa présence n'était pas encore remarquée. Elle s'avança discrètement, ses mouvements parfaitement synchronisés avec l'ombre des bâtiments.


« Arrêtez tout de suite. » dit-elle d'une voix ferme, surprenant tout le monde.


Les hommes se retournèrent, surpris de voir une jeune femme seule défier leur groupe armé. Le leader haussa un sourcil, amusé. « Et qui es-tu pour nous donner des ordres, gamine ? »


La concernée ne répondit pas. Au lieu de cela, elle adopta une posture de combat, prête à se défendre. Les hommes rirent, mais leur amusement fut de courte durée. En un éclair, Sui-Feng se précipita sur eux, ses mouvements rapides et précis. Un coup de pied dans les côtes, un coup de poing à la gorge, et deux hommes tombèrent, incapables de continuer le combat.

Le leader, plus prudent, dégaina une arme. Mais avant qu'il ne puisse tirer, quelqu’un venait d’intervenir à son tour.
Kaiyen
Kaiyen
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 30/07/2021
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Final strike | Fierté saiyan | Combo météore | Évasion
Techniques 3/combat : Inner blaze | Lotus planétaire
Techniques 1/combat : Astre divin

La cité de Yunnan  Empty
MessageSujet: Re: La cité de Yunnan    La cité de Yunnan  ClockSam 8 Juin 2024 - 14:46
Se baladant de villes en villes à la recherche d’une solution à son problème, Kaiyen préfère travailler ses soucis avec des solutions plutôt que tout miser sur un entraînement intensif qui de toute manière ne va mener nul part. Son cerveau, développé pour un saiyan, passe son temps à essayer de trouver des solutions par rapport à ce qu’il s’est passé à Coton City. Une solution revient dans son esprit : Rassembler des personnes. L’union fait la force comme on dit, mais cette solution possède deux problèmes. Premièrement, il faut les attirer ces gens. Quel argument peut mettre en avant Kaiyen ? Le seul qui est vraiment convainquant c’est que si rien n’est fait, nous aurons un dieu tyrannique capable de réécrire l’histoire à sa volonté. Si les gens ne sont pas convaincus par ceci, c’est foutu. Le deuxième souci, c’est que Kaiyen ne veut pas non plus envoyer au casse-pipe des gens qui n’ont finalement pas le niveau. Mais est-ce que ces sacrifices valent le coup d’empêcher une personne de retourner tout ce qui a été, est et sera ? Peut-être, se dit-il.

Son voyage de réflexion le ramène dans un lieu dont l’architecture lui rappelle quelque chose, mais dur de mettre le doigt sur le nom de l’endroit qu’il a cotoyé, la dernière fois qu’il a vu cet idiot de Kyurô avant qu’il se fasse zigouiller par ceux qui l’ont ensuite attaqué, et aussi la dernière fois qu’il a vu ce namékien … cette humaine, et ce truc qui leur servait d’ennemi, plutôt balèze il faut l’avouer. Kaiyen se balade de toit en toit, constatant des rues plutôt froides et vides, ce qui change de l’ambiance de la dernière fois. Par ailleurs, comment est-ce que ça s’est terminé ? Est-ce que l’ennemi a été vaincu malgré l'absence des deux saiyans ? Cette question n’a pas d’importance en soi mais Kaiyen est curieux, mais bon il le saura tôt ou tard et il a plus important à faire. Complètement revitalisé depuis la dernière fois, Kaiyen se balade avec grande agilité sans même utiliser la danse de l’air, se concentrant sur ses 5 sens pour capter la moindre information qui peut aisément se ressentir tant l’ambiance est calme durant cette soirée.

C’est alors qu’il entend des voix, lointaines et indéchiffrables mais il les entend. Ceci suffit à piquer la curiosité du saiyan qui va aller voir. Le temps qu’il arrive, il voit une courageuse humaine commencer à se battre, enchaîner des mouvements martiaux qui font bonne impression pour ce saiyan qui n’aime pas les styles de combat sauvage et irréfléchi, bien qu’il admette que l’avantage de l’imprévisibilité est intéressant et nécessaire dans des situations de survie. Néanmoins il est certain qu’une compétence aussi impressionnante suscite de la peur chez l’adversaire, une peur qui se traduit par sortir une arme. Déjà qu’il y avait un désavantage en terme de nombre, maintenant du matériel est impliqué ? C’est scandaleux pour Kaiyen, assez scandaleux pour le faire agir. Celui-ci décide de sauter de son toit pour atterrir directement sur l’arme de l’individu avec son pied droit. L’homme s’écrase au sol et crie de douleur, se prendre sur sa main un individu de plus de 70kg ça pique, c’est le cas de le dire. Kaiyen se permettra ensuite d’utiliser son autre pied pour donner un petit coup à l’homme, de quoi le mettre KO. Ce n’est qu’après que Kaiyen se décale et, lorsqu’il voit la jeune femme, il la reconnait sans le moindre doute.

  • Tiens ? À défaut de savoir si votre histoire avec ce dangereux martialiste est réglée, vous êtes vivante. Bonne nouvelle, l’on peut dire.


Dit-on en gardant une pose neutre, les bras le long du corps, sans défense apparente. Pourquoi se mettre sur la défensive ? Il n’entend pas d’autre ennemis, il n’y a que lui, elle, et la ville pour le moment.
Suì-Fēng
Suì-Fēng
Terrien
Féminin Age : 224
Date d'inscription : 16/03/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Agilité féline | Frappes chirurgicales | Aucune échappatoire | Bao he zhulin !
Techniques 3/combat : Incarnation de Lei Gong, le Dieu-Tonnerre | Force de Sun Wukong
Techniques 1/combat : Festivités du Royaume de Shu

La cité de Yunnan  Empty
MessageSujet: Re: La cité de Yunnan    La cité de Yunnan  ClockLun 10 Juin 2024 - 23:35
Il ne restait que le type à l’arme et celui à la sphère. La combattante comptait bien tirer des informations à celui qui détenait cet énigmatique artefact.

La shuienne fixait l’homme en manteau long, prête donc à en apprendre plus sur cette mystérieuse sphère lumineuse, lorsqu'un fracas soudain se fit entendre derrière elle. Elle se retourna vivement, alertée par le bruit de l’impact et les cris de douleur. Un homme gisait au sol, inconscient, et au-dessus de lui se tenait une silhouette familière.

Le saiyan aux cheveux noirs en bataille et à l’allure imposante, venait d’intervenir de manière spectaculaire. Il avait écrasé l'arme de l'ennemi sous son pied, neutralisant l’homme d’un coup précis. Sui Feng le reconnut immédiatement. Elle avait croisé son chemin lors d’une mission précédente, et bien que leurs interactions aient été brèves, elle savait qu’il était un combattant honorable.


*Lui ici ??!* Qu’est-ce que ce singe fichait encore dans les parages alors que, lors de leur dernière rencontre, il s’était fait magiquement enlevé par Kyûro ? Comment était-il apparu sur Terre ? L’avait-il seulement quitté, en fait ? Tant d’interrogations se bousculèrent dans la tête de la jeune femme ! Et une salve de colère remonta dans son gosier, également. Car à cause de ce foutu Kyûro, Kazoo et elle avaient bien failli y passer ! Une grimace indescriptible et mitigée déforma son visage alors qu’elle hocha légèrement la tête en signe de reconnaissance, tout en ayant une sombre expression sur le visage. "Kaiyen. Qu'est-ce qui t’amène ici depuis que l’autre sale chimpanzé qui t’accompagnait vous a téléporté et nous a laissé en plan la dernière fois ?!"


Sui Feng prit une profonde inspiration, mais son corps agit tout seul. Avec une spontanéité et une vélocité digne d’un éclair, cette dernière venait d’attraper Kaiyen par le col.


"Kazoo et moi on a failli crevé parce que vous vous êtes tirés comme des voleurs !" répondit-elle certes avec fureur, mais aussi avec de l’effroi dans le fond des yeux. "Alors c’est quoi la bonne raison qui vous a poussé à nous abandonner ?!


Ressentant immédiatement une vague de chaleur et de puissance parcourir son corps sous le coup de l’énervement, la guerrière ne sentit pas l’homme au long manteau se faufiler dans les ombres pour s’enfuir. Toute son attention était focalisée sur le saiyan qui venait de réapparaître comme miracle sous ses mirettes. Le destin devait bien se rire d’elle.
Kaiyen
Kaiyen
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 30/07/2021
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Final strike | Fierté saiyan | Combo météore | Évasion
Techniques 3/combat : Inner blaze | Lotus planétaire
Techniques 1/combat : Astre divin

La cité de Yunnan  Empty
MessageSujet: Re: La cité de Yunnan    La cité de Yunnan  ClockMar 11 Juin 2024 - 1:20
Des retrouvailles en grande pompe, Sui-Fèng est si contente de revoir le saiyan qu’elle vient au contact pour- ah non ce n’est pas un câlin. C’est … moins amical disons-le, mais compréhensible au vu de la situation de la dernière fois. Kaiyen comprend cette colère, il comprend qu’elle va demander des explications, et il comprend que l’aura ardente de la jeune femme se fasse sentir, une aura si ardente que Kaiyen ne réussira pas à l’empêcher de l’attraper d’ailleurs, il en sera le premier surpris, et heureusement que ce n’était pas une droite car il l’aura certainement senti passer. Bref …

Il laisse la jeune femme parler, et Kaiyen qui a l’habitude d’afficher un air neutre et professionnel semble plus émotif lorsque Sui-Fèng parle. Il va la laisser débiter jusqu’à ce qu’elle lui pose la deuxième question, et là il va afficher un côté plus “humain”, si on peut le dire comme ça. Il va répondre après un très bref silence, qui pourtant semble durer, mais qui va faire ressentir non pas l’aura du saiyan mais plutôt ses émotions.

  • Vous avez failli crever ? Très bien. Mais Kyurô est mort … Est-ce que ça te va pour commencer ? Il est mort !


Bien que Kaiyen soit d’accord de dire que ce type était un boulet de A à Z, il restait un allié. Kaiyen est au courant des Dragon Ball pour les ramener à la vie, mais il ne les a pas et il ne sait pas comment les trouver, il a vite abandonné cette idée (et accessoirement il n’est pas au courant que l’on revienne après 7 jours mais shh). Sa voix laisse paraître de la colère, mais aussi de la tristesse, et plus les secondes passent plus la mélancolie s’installe à la place de la colère, colère qui par ailleurs laissera sentir à la martialiste un goût de “super saiyan” dans l’air, si l’on peut dire ça ainsi. Kaiyen va ensuite, d’un mouvement de main, inviter la terrienne à le lâcher.

  • Poses toi, je … je dois te donner le contexte …


Partons du principe qu’elle accepte, Kaiyen continue donc avec un air d’émotions retenu.

  • Moi et lui nous faisons partie d’un groupe qui s’appelle la “patrouille du temps”, et notre boulot c’est de voyager entre les époques pour trouver des anomalies et les corriger avant qu’elles ne changent l’Histoire avec un grand H. Notre boulot n’est pas parfait, la preuve moi-même je me suis retrouvé ici suite à une anomalie qui m’a envoyé des siècles dans le futur, mais on fait de notre mieux pour empêcher que ça arrive. Notre boss s’appelle Chronoa, mais par respect je préfère me référer à elle en tant que “Kaïoshin du temps”. Pour un mortel normal, on peut appeler ça une déesse. C’est la déesse du temps, et retiens pour la suite qu’on possède un lieu qui s’appelle la “crypte du temps” qui consiste en un regroupement de toutes les temporalités qui existent.


C’est à partir d’ici où Kaiyen va laisser s’échapper des émotions négatives au fur et à mesure de son discours.

  • On a été appelé car une faction qui cherche à manipuler le temps pour leur propres intérêt à attaquer notre ville, et c’est dans ces combats-là que Kyurô a été tué et … bah moi j’ai survécu, de peu, merci à la Kaïoshin du temps … Le truc c’est qu’on a été attaqué par Demigra, le “Dieu démon” si tu veux un titre plus parlant et plus évocateur de sa dangerosité. On s’est fait battre, et de très loin car on était pas du tout préparé à cet assaut, moi le premier … j’étais trop faible et je le suis toujours. Mais puisque nous avons perdu, le crypte du temps est à Demigra, et avec sa magie il ne lui faudra plus que quelques temps avant qu’il réécrive l’histoire à sa volonté, ce qui implique, je suppose, des catastrophes que tu peux t'imaginer comme … la suppression de certaines entités divines bien plus puissantes que lui, ou même des mortels capable de le battre … Entre-autre, devenir un Dieu invincible et à la limite de l’omnipotence.

La fin de ses paroles a une odeur de haine et de déception. Si seulement Kaiyen était avec Kyurô, peut-être auraient-ils pu s’en sortir ensemble, ou mourir ensemble ça nous le saurons jamais. Une chose est certaine, Kaiyen est désespéré, et Sui-Fèng n’a pas besoin d’entendre la question pour savoir que Kaiyen a besoin de réunir des alliés pour une contre-attaque.
Suì-Fēng
Suì-Fēng
Terrien
Féminin Age : 224
Date d'inscription : 16/03/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Agilité féline | Frappes chirurgicales | Aucune échappatoire | Bao he zhulin !
Techniques 3/combat : Incarnation de Lei Gong, le Dieu-Tonnerre | Force de Sun Wukong
Techniques 1/combat : Festivités du Royaume de Shu

La cité de Yunnan  Empty
MessageSujet: Re: La cité de Yunnan    La cité de Yunnan  ClockMar 11 Juin 2024 - 19:14
La martialiste sentit une vague de colère monter en elle en voyant Kaiyen. Les souvenirs de leur dernière rencontre, empreints de danger et de confusion, lui revenaient en tête. Sans hésiter, la shuienne s'approcha rapidement de lui, son aura ardente se manifestant clairement. Avant que Kaiyen ne puisse réagir, Sui Feng l'attrapa par le col et le tira vers elle, ses yeux noirs lançant des éclairs. Sa voix était froide, chaque mot chargé de reproches.

Kaiyen, surpris par la force de son emprise, ne tenta pas de se libérer. Il se contenta de la regarder, un mélange d'émotions traversant son visage. La combattante pouvait sentir la tension dans l'air, palpable.
La voix du saiyan tremblait de colère et de tristesse, ses émotions éclatant comme un barrage rompu. Sui Feng sentit une montée d'énergie familière, une rage qu'elle connaissait si bien. Il annonça sans détour la mort du fameux Kyûro : s’il ne l’avait pas trouvé contre Yuda, elle l’avait tout de même poursuivie là où il s’en était allé jadis.


Elle desserra légèrement son emprise sous le choc de la nouvelle, mais ne le lâcha pas complètement. "C’est ce qu’on appelle le karma j’imagine." dit-elle, les yeux toujours rivés sur les siens, la voix glaciale.


Relâchant enfin son col, Sui Feng recula d'un pas, les bras croisés. Cette nouvelle ne l'enchantait pas malgré son commentaire déplacé et rageur. Elle ne baissait pas sa garde, mais était disposée à écouter attentivement la suite.

Les explications qui s’ensuivirent étaient dignes d’un film de science-fiction. Au départ, lorsqu’il annonça faire partie d’un groupuscule nommé “la patrouille du temps”, l’espionne cru au pour de bon qu’il avait un grain. Certes, la science permettait de toucher au temps de certaines manières, puisque des scientifiques de renom y étaient déjà parvenus. Mais carrément une escouade qui interviendrait dans les époques…


*Est-ce qu’il est amateur de drogues ? Impossible, il n’en démontre aucun signe, mais… C’est du délire total…* pensait-elle sérieusement en levant un sourcil d’un air peu convaincu.


Ainsi donc leur déesse du Temps se nomme Chronoa et ils se réunissent dans une sorte de QG, “la crypte du temps”, au moins ils font au plus simple. De toute sa vie dans les forces d'espionnage terriennes, la martialiste n’avait jamais entendu la moindre rumeur sur quelque chose du genre. Pourtant, la Terre est une (pour ne pas dire la) planète la plus populaire de l’univers.

Une salve acide remonta la trachée de la terrienne alors que l’ensemble de ses sens mobilisés lui intimait qu’il ne mentait pas. Son esprit refusait d’y croire autant qu’il le pouvait pourtant. C’était déjà en soi un défi infaisable pour la psychée humaine que de comprendre toute l’étendue qu’impliquait une telle vérité. Les yeux de la combattante se perdirent dans le vide alors que des sensations de vertige commençaient à la submerger. La première question qui lui vint fut la suivante :


*Alors je suis probablement déjà… une version altérée de moi-même ?* heureusement pour la guerrière, son dos trouva appui contre un mur de la ruelle, la retenant de s’écrouler lamentablement au sol. *Hahahaha…au moins il doit exister une temporalité où je ne suis pas fiancée à ce fichu Juza…* son esprit divaguait complètement pendant plusieurs longues secondes, alors que ses genoux et ses mains tressautaient chaotiquement.


Sui Feng écoutait en silence le reste, les pièces du puzzle commençant à se mettre en place dans sa tête. Elle comprenait maintenant la gravité de la situation et pourquoi les deux saiyan avaient été obligés de partir. Un enjeu qui mettait l’Humanité en péril était effectivement une putain de bonne raison. Le Dieu Démon Demigra… rien que son titre la fit frémir. De quels alliés horrifiques devait-il disposer ?


C’est. un. enfer.” prononça-t-elle de manière hachurée et désorientée. “Où… où trouver ta déesse du Temps ? Je… je vais vous aider… et… Il faut absolument que vous cherchiez des renforts pour reprendre votre cité avant que… je ne sais pas, citons au hasard l’un des pires scénarios : l'asservissement intergalactique - ne se produise !


Dans une tentative de reprendre contenance, la shuienne passa sa main sur son visage - mais tous deux étaient moites d’une sueur de glace. Cette dernière finit par dégringoler lentement jusqu’à s’asseoir au sol, les genoux contre le buste et les bras mous, ballants le long de son corps.
Contenu sponsorisé

La cité de Yunnan  Empty
MessageSujet: Re: La cité de Yunnan    La cité de Yunnan  Clock
 
La cité de Yunnan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cité de la peur ?
» Cité des divagations
» Ikarion, Cité de la connaissance
» Les premiers pas de Wistan dans une cité.
» Perdu dans la cité [pv stanley]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-