-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

Partagez
 

 [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suì-Fēng
Suì-Fēng
Terrien
Féminin Age : 224
Date d'inscription : 16/03/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Agilité féline | Frappes chirurgicales | Aucune échappatoire | Bao he zhulin !
Techniques 3/combat : Incarnation de Lei Gong, le Dieu-Tonnerre | Force de Sun Wukong
Techniques 1/combat : Festivités du Royaume de Shu

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockMer 5 Avr 2023 - 10:34
Ses doigts tapotent successivement les uns après les autres sur la table en bois de chêne. Soi Fon est du genre patiente, pour autant son mental envahissant ne cesse de la faire cogiter. Le Royaume de Shu, paisible en apparence, est pourtant en proie à des soucis internes qui ne peuvent que l'inquiéter. C'est sa terre natale, et elle y tient.

"Pourquoi engager des étrangers ?" Interroge-t-elle sans regarder son interlocuteur dans les yeux. "Nous avons suffisamment de bons éléments  dans notre propre comté."

Son regard zigzague sur les étalages de la rue commerçante et ses mille et une senteur. On y retrouve majoritairement des brochettes de divers animaux marins, des takoyaki, des sucreries à base de fraise et des boissons gazéifiés aux goûts improbables.

"C'est justement parce qu'ils ont un regard extérieur qu'ils vont peut-être pouvoir mettre le doigt sur des éléments qui nous échappent." Lui indique l'émissaire à qui la combattante s'était tantôt adressée. "Ils devraient arriver d'une minute à l'autre, ils sont accompagné d'un guide qui va les mener jusqu'ici. Nous ferons de cordiales présentations, nous communiquerons les objectifs de votre mission et vous pourrez commencer à enquêter."

Un soupire. La guerrière a quelques lacunes à travailler en groupe. Elle se sent plus à l'aise et efficace quand ses agissements se font en solo. Il faut pourtant savoir s'adapter, c'est l'une des qualités principales à développer pour quelqu'un de sa qualité.

Ses longs doigts entourent son minuscule verre de saké que Soi Fon descend d'une traite, comme le veut la tradition. Trois autres récipients contenant ce délicieux alcool de riz sont disposés sur la table, à l'intention des deux autres enquêteurs et du guide qui les aura traîner dans les rues commerçantes du Royaume de Shu.

"Je suis habituée aux traditions étrangère pour avoir travaillé à la Capitale, après tout. Je comprends pourquoi vous m'avez contacté moi spécifiquement : les coutumes de mes "camarades" ne devraient pas me heurter autant que nos congénères qui ont fait toute leur vie au Royaume."

L'homme dépêché par la gouvernance de Shu acquiesce. Ses pupilles tremblent légèrement, laissant transparaître son anxiété derrière un visage qui se veut le plus neutre et paisible possible. Tel est l'éducation qui est inculquée à ceux du Royaume de Shu : être toujours maître de soi pour demeurer clairvoyant.
Kyurô
Kyurô
Saiyan
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 979
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2540

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Super Shirohaka / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : Second sign of Ragnarök : Chaos Asura

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockVen 7 Avr 2023 - 15:58
Une nouvelle fois le jour se levait sur la belle planète bleu dénommé Terre, et en ce nouveau jour, moi et mes compagnons de fortunes nous étions entrain d'errer depuis quelques jours sans réel but hors d'être bon avec notre prochain. Après avoir aider quelques personnes sur notre chemin, nous avions fait la connaissance d'un homme assez peu sûr de lui et peu bavard. Sans trop savoir grand chose, suite à une petite discussion assez express avec celui-ci, nous nous retrouvions à le suivre jusqu'à un endroit qui m'étais jusqu'à maintenant inconnu... Le Royaume de Shu.

"J'ai aucune idée de comment on s'est laissé embarquer dans un tel endroit, mais c'est pas si mal !"

Tout en suivant notre "guide", nous pouvions observer de nombreuses choses dans les rues ! Visuellement, auditivement et olfactivement parlant, tout était très différent de Satan City ! Je m'explique, les architectures étaient bien plus belles que les cités urbaines, il n'y à pas de pollution sonore causé par les voitures et ces rues sentaient la nourriture exotique !

"Wow ! Kazoo, regarde ! Y'a des boissons bizarres ! Kaiyen, regarde ! Y'a plein de nourritures que j'ai jamais vu ! Tout à l'air super bon ici !"

L'eau à la bouche et l'estomac gargouillant, j'essayais de me retenir de faire un ravage dans les rues en m'empiffrant... je devais me tenir, mes compères aussi pensent sûrement pareil ! Enfin bref, après un moment à marcher dans ce coin réculé du monde, nous arrivions alors enfin face à visiblement un haut placé de ce Royaume au vue de son apparence. Il était accompagné d'une femme aux cheveux noirs assez séduisante, mais ça c'est probablement juste mes goûts qui parlent encore une fois, elle était par ailleurs habillé dans un style assez similaire au haut placé. Prenant alors place face au duo en étant accompagné de mon camarade Namek et de mon camarade Saiyan, j'hésitais un peu à lancer le dialogue avant de me lancer.

"Bonjour, j'imagine que c'est vous qui nous avez appelé ? Ce guide que vous avez envoyé était assez peu bavard, on l'a suivi car on veut aider mais on ne sait rien de la raison de pourquoi vous avez besoin d'aide. Pourquoi est-ce que vous nous avez convoqué ici ?"

Clair, net et précis. Je rentrais directement dans le vif du sujet, j'ai envie de savoir pourquoi on nous à dit de venir ici pour aider ce Royaume !
Kaiyen
Kaiyen
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 30/07/2021
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Final strike | Fierté saiyan | Combo météore | Évasion
Techniques 3/combat : Inner blaze | Lotus planétaire
Techniques 1/combat : Astre divin

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockVen 7 Avr 2023 - 16:32
Voilà donc plusieurs jours que le saiyan initialement égaré se retrouvé “malgré lui” accompagné d’un autre saiyan et d’un “namekien” s’il a bien entendu, ce qui est un nom plus respectueux que “peau verte”, je pense que je ne me met personne à dos si je dit ça. Kaiyen a donc suivi le groupe en se disant qu’il pourrait s’entraîner avec eux de temps en temps et prendre en expérience, mais le temps ne presse pas et de toute manière Kaiyen n’est pas pressé.

De fil en aiguille, le groupe est donc redirigé vers le lieu où nous sommes actuellement, un lieu qui s’apparente à un royaume comme ce qu’a connu Kaiyen à son époque, mais avec plus de budget. C’est vrai, ici il y a des grands bâtiments au lieu de 4 maisons qui se battent en duel pour exister, ici tout est fait de manière moderne, un truc que Kaiyen compte analyser et donner comme informations à ses camarades du passé s’il trouve un moyen de rentrer chez lui un jour. Kyurô l’interpelle sur la nourriture qu’il y a, c’est vrai que ça donne envie de voir de la viande, des fruits et des légumes comme ça, mais Kaiyen n’est pas un sauvage malgré ses origines, il sait se retenir.

  • Ça donne envie.


Au bout d’un moment, le trajet se finit, il fallait bien que ça arrive à un moment. Kaiyen reste en retrait par rapport à Kyurô et à Kazoo, il n’aime pas spécialement prendre la parole. Il va néanmoins tendre l’oreille, rester attentif et surtout se faire petit afin qu’on lui adresse le moins possible la parole. Lui, il est là parce qu’il y a une demande, donc il veut accomplir la mission et s’en aller pour en faire une autre. C’est un saiyan simple et basique comme il aime se décrire.
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 93
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Zanzōken - Makankōsappō - Saisoku Tôshinken
Techniques 3/combat : Gen'ei Yuteki - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Toshin Kokuretsuzan

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockMer 12 Avr 2023 - 22:25
“Hephephep! Les yeux sur la route!” Apostrophant ce glouton de Kyûro une énième fois, Kazoo commençait à se demander si cette ville n’aurait pas à la longue raison des fonds du groupe. On ne pouvait guère plus compter sur Kaiyen pour rattraper le coup, sa façade composée dissimulant une absence d’intérêt pour le concept d‘économies. C’était qu’il fallait voir un Saiyan à l'œuvre, avec ou sans baston préalable, pour y croire! Si ce n’était pas déjà le cas, le royaume de Shu allait bientôt en faire l’expérience, et regretter d’en avoir convié une paire sur son territoire.



Le petit Namek n’aurait jamais accepté une requête aussi farfelue, c’est bien pour cela que leur guide avait adressé à un certain benêt ses promesses d’aventure... Sans jamais leur lâcher la moindre bribe d’information en retour! Ainsi s’étaient-ils retrouvés conduits à l’aveuglette depuis les confins du pays jusqu’au cœur de sa capitale où ils pourraient enfin rencontrer leur commanditaire.

Le groupe pénétra dans un genre d’auberge, chic et spacieuse, mais dénuées d’occupants à l’exception de deux personnages installés à l’étage. Tous volets fermés dans une confortable pénombre ponctuée de bougies, le vacarme enjoué du marché voisin s’en trouvait suffisamment étouffé pour rendre intelligible des murmures à cette table. Le compte des verres disposés sur cette dernière ne correspondait cependant pas au nombre de convives!

Et ben vous en aurez 3 pour le prix de 2. Constata intérieurement le bonhomme vert en s’installant sur un coussin en retrait. Le guide s’empressa néanmoins de lui amener une coupe pour honorer leur devoir d’hospitalité. Eeeeeh, bonjour l’odeur! J’espère qu’ils vont pas le prendre mal si j’y touche pas… Surtout la garde du corps. Le roi devait être sacrément compétent pour avoir attiré à son service pareil spécimen: une femme au physique faussement gracile, tel le fourreau raffiné d’une épée prête à fondre sur l’impudent.

Chez le petit combattant qui s’identifiait maintenant plus comme bouclier, cette impression ne manqua pas de susciter une certaine crainte. On dirait une espionne, ou une assassin… Hors, c’était typiquement là les pions de sombres jeux de pouvoir auxquels il ne souhaitait surtout pas être mêlé.



Kazoo avait pris l’habitude de laisser Kyûro parler quitte à devoir rattraper ses écarts, car toute tentative de lui faire tenir sa langue était de toute façon vouée à l’échec. Le Saiyan se forçait toujours à aller de l’avant. Cela se traduisait entre autres par cette manie de noyer ses interlocuteurs sous des caisses d’enthousiasme et d’honnêteté, en espérant plutôt naïvement qu’on le lui rende.
PNJ Claire
PNJ
Autre / Ne pas divulguer Age : 28
Date d'inscription : 04/09/2020
Nombre de messages : 66

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockJeu 13 Avr 2023 - 23:26

Lorsque leurs invités arrivèrent enfin, l’intendant autant que l’ancienne maître-espionne de l’armée terrienne se levèrent de leurs sièges. Ils s’inclinèrent légèrement, levèrent leurs deux bras devant leur buste : le gauche avait le poing fermé, et le droit vint englober celui-ci. C’était la manière traditionnelle de saluer respectueusement les autres en ces contrées.

L’intendant Wang vous prie d’accepter ses sincères hommages.” Prononce alors l’homme en se redressant, imitée par sa congénère qui arbore toutefois une mine plus sombre.

Le vieillard leur fait signe de s’installer d’un geste révérencieux.

Nous sommes honorés que vous nous prêtiez main forte. Veuillez accepter notre humble hospitalité.

Ce dernier se retourne alors vers la gérante de l’établissement et lui intime quelques ordres dans une langue ancienne et propre à la culture du Royaume de Shu - probablement inconnue pour les nouveaux venus.

Lorsque Hellzetsu mentionne le fait que le guide n’était pas très bavard, cela fait sourire l’intendant.

Il est de coutume par chez nous de s’approprier l’intention de ses interlocuteurs seulement si cela est nécessaire.” éclaircit-il.

Quelques secondes plus tard, des plateaux avec divers rafraîchissements et des mets raffinés sont amenés par des serviteurs. S’ils ne touchent pas à leur verre de saké, ce n’est pas vraiment grave car ils ne sont pas originaires du Royaume. Les domestiques s’inclinent pour repartir et, tout en restant dans cette position, font plusieurs pas en arrière avant de se retourner. Encore une manière bien à eux de témoigner leur respect.

Un dossier méticuleusement relié où sont consignées toutes les informations actuelles sur l’objet de leur mission est passé de main à main aux trois compères. À l'intérieur réside surtout des photographies des meurtres. On distingue de profondes entailles sur chacun d’eux, semblables à ceux qu’une bête serait aisément en mesure de commettre.

Ces personnes proviennent de classes sociales et de milieux variés. Elles ne se connaissent pas, et n’habitent pas les mêmes quartiers. Comme vous le constaterez, les profondes… incisions sur leurs corps laisse à penser qu’il s’agit d’une bête sauvage - et ce n’est pas ce qui manque par chez nous.

Se trouve répertorié à la fin de la chemise cartonnée des renseignements sur les espèces animales ou humanoïdes sévissant sur leur continent. Grossièrement, on y trouve : dragons, oni, mogwai, jiangshi, zhong kui, diao si gui, loup-garou… et autres joyeusetés dont la liste serait bien trop longue à dresser.

Puisqu’il n’existe pas de facteur commun reliant les victimes, nous ne trouvons pas la motivation derrière ces meurtres. Notons que nous avons purifié chacun des lieux à l’encens sacré, qui nous permet de révéler des traces éventuelles d’ectoplasme, sans succès. Il ne s’agit donc pas de ce que vous appelleriez “fantôme”, mais bien d’autres esprits peuvent sévir sans laisser d’indices sur leur passage.

Le vieil homme lève son index pour annoncer un “mais”.

Il n’y a qu’une seule chose qui peut vous aiguiller : les assassinats sont tous situés autour du même périmètre : le quartier de Yùwàng.” Ce dernier lance un regard entendu à Soi Fon. “Votre accompagnatrice vous donnera de plus amples informations à ce sujet en chemin.

Ce dernier leur parle sans les regarder très longtemps dans les yeux, ce qui est malpoli dans leur culture. Celui-ci se permet toutefois d’échanger un regard avec chacun des guerriers.

Si votre mission vous paraît claire, je vais me permettre de prendre congé.
Suì-Fēng
Suì-Fēng
Terrien
Féminin Age : 224
Date d'inscription : 16/03/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Agilité féline | Frappes chirurgicales | Aucune échappatoire | Bao he zhulin !
Techniques 3/combat : Incarnation de Lei Gong, le Dieu-Tonnerre | Force de Sun Wukong
Techniques 1/combat : Festivités du Royaume de Shu

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockJeu 13 Avr 2023 - 23:27
L’arrivée de ses trois futurs “coéquipiers” est évidemment peu déférente. Ce n’est de toute façon pas comme si Soi Fon s’était imaginée qu’ils connaissaient ne serait-ce que la base de la culture shuienne. C’est donc avec une neutralité certaine qu’elle exécute la révérence basique en ces lieux pour saluer les personnes de marque.

Soi Fon vous prie d’accepter ses sincères hommages.” Prononce-t-elle de manière réglementaire à l’instar de l’intendant.

Reprenant place sur son confortable siège, cette dernière inspecte d’une œillade analytique les trois arrivants. Deux singes de l’espace et un namek - au moins l’un d’eux avait des origines estimables.

Pendant que son congénère exécute sa tirade explicative, l’espionne observe scrupuleusement chacune des mouvances des traits des visages de leurs invités, à chaque étape des renseignements concernant leur enquête à venir. Leur moindre gestuelle est observée. Ce qu’ils mangent ainsi que ce qu’ils boivent, et comment ils le font. Que cherche-t-elle à y voir en les scrutant ainsi ?... Qui sait ce à quoi pense un agent de sa qualité en agissant de la sorte.

Quand Wang termine son discours et qu’il éclaircit éventuellement les interrogations de ses convives, la jeune femme prend la parole.

Je souhaite que chacun de vous se présente en exposant ses compétences et ses pouvoirs - ou tout ce qui pourra nous être utile pour notre enquête.” Cette dernière parle d’un ton neutre, légèrement hautain. “Puisque je vous soumets cette demande, je me dois d’y répondre la première.” Concède-t-elle d’un ton solennel. “Je suis une experte en pistage, en filature et en piratage. Mes aptitudes résident dans ma maîtrise des arts martiaux, ma capacité à générer et moduler l’énergie électrique et ma capacité à contorsionner mon corps pour me faufiler ou esquiver. Je n’ai besoin que de deux heures de sommeil par jour pour être en forme, et je suis capable de conscientiser mon environnement pendant mes phases de repos.

C’est sans une pointe de fierté insolente que la shuienne expose ses aptitudes. Si celle-ci n’attend pas de ces individus qu’ils connaissent et exécutent les coutumes du Royaume de Shu, c’est avec une attention critique et toute particulière que Soi Fon va juger les retours de ses futurs compagnons.
Kyurô
Kyurô
Saiyan
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 979
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2540

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Super Shirohaka / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : Second sign of Ragnarök : Chaos Asura

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockMar 25 Avr 2023 - 17:06
Assied alors en tailleur face au vieillard qui nous avais convié, j'entendais ce que celui-ci avait à dire sur la situation. Après quelques minutes à l'écouter et regarder ce que le dossier avait à proposer... donc éclaircir une série de meurtre sera notre mission, je vois... ce sera une première pour moi. J'ai jamais vraiment utiliser mon cerveau dans ma vie... mais c'est peut-être l'occasion d'avoir à utiliser autre chose que mes muscles.

Enfin... la situation à l'air un peu complexe. Une bête à tuer plusieurs personnes dans un quartier bien spécifique et en plus, il y à plein de créatures qu'on pourrait suspecter. Il va donc falloir faire une très grosse enquête. Je pense que la première chose à faire serais de fouiller les moindre recoin des zones où les attaque ont eu lieu.
Après un instant à avoir réfléchis à tout ça, je me mis à boire cul sec le verre de saké avant de me lever puis de me pencher en avant pour montrer une certaine politesse.

"Merci d'avoir fait appel à nous, même si c'est pas notre domaine d'expertise, on va aider le plus possible !"

Et ainsi, juste après m'être exprimé, je continuais pour répondre à la demande de Soi Fon sur ce que l'ont sait faire, etc... en gros, faire une petite présentation afin de savoir notre degré d'utilité j'imagine.

"Moi c'est Kyurô. Je suis un saiyan ayant accès au niveau du Super Saiyan 3. Je possède une bonne capacité d'observation et de déduction que je peux renforcer avec une de mes techniques qui me permet d'accélérer la vitesse à laquelle je bouge, réfléchis etc... pendant un instant. Je n'ai jamais utilisé cette technique hors combat, mais dans le cadre de l'enquête ça sera très utile je pense ! J'ai une assez grande maitrise du ki et j'ai la possibilité d'utiliser d'autres ki assez... spéciaux avec une de mes technique, mais c'est très énergivore... j'ai aussi aucune attache comme une petite amie, des gens très important ou quoi que ce sois de ce style pour l'instant en dehors de mes compagnons ! Et c'est à peu près tout ce qui me vient à l'esprit !"

Une fois avoir expliqué mes capacités, je me tournais vers mes compères pour voir ce qu'ils ont à dire et après ça, je viendrais regarder Soi Fon droit dans les yeux en attendant qu'elle nous guide vers les lieux des crimes.
Kaiyen
Kaiyen
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 30/07/2021
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Final strike | Fierté saiyan | Combo météore | Évasion
Techniques 3/combat : Inner blaze | Lotus planétaire
Techniques 1/combat : Astre divin

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockMar 25 Avr 2023 - 18:31
Kaiyen se fait poli et discret lorsqu’il est invité à s’installer, après tout c’est comme ça qu’il évite de créer des problèmes. Une fois assis, sa bouche se verrouille en position fermée, et ses oreilles se verrouillent en position ouverte. De ce qu’il entend, et comprend, c’est que lui et son groupe devront enquêter et trouver quelque chose ou quelqu’un qui crée du chaos à son échelle. C’est en effet un problème, surtout s’il est introuvable pour le moment. Devoir recruter des gens pour résoudre ce mystère au lieu de simplement mettre la police, ou leur équivalent ici sur l’affaire, c’est qu’ils doivent être au pied du mur. Bon, si c’est pour aider, sauver ou se faire un peu d’argent il est partant.


Après avoir laissé l’intendant parler, c’est au tour d’une femme d’âge … Il n'est pas bon pour de l’analyse physique, Kaiyen n’a que 4 classes : Bébé, enfant, jeune, vieux. La femme en face fait jeune, donc elle est soit forte et en pleine fleure de l’âge, soit inexpérimentée, mais il préfère se tourner sur la première option car il ne faut jamais sous-estimer quelqu’un. Il enregistre qu’il va devoir se présenter, et il l’écoute parler tout en réfléchissant à ce qu’il va dire. D’accord, donc celle-ci c’est typiquement l’allié qu’il faut dans cette quête, car plus elle énumère ses compétences plus Kaiyen se rend compte qu’il ne risque pas d’être utile à grand chose, car malgré le fait qu’il réfléchisse il se rend compte qu’il n’a rien de spécial pour les aider. C’est encore pire quand il entend Kyurô parler. D’ailleurs, “Super Saiyan 3”, c’est un grade à la patrouille du temps ? Kaiyen n’en a jamais entendu parler et puis les grades c’est pas quelque chose qu’il court après donc il préfère laisser ça de côté. Bon, Hellzetsu a fini, c’est maintenant au tour de Kaiyen, qui est assis à côté de l’autre saiyan. Il soupire un coup, et il se lance d'un air un peu hésitant sur ce qu’il va dire.


  • Bon … heum, moi je m'appelle Kaiyen, je suis un saiyan aussi. Au niveau des compétences qui peuvent permettre de résoudre l’enquête j’ai … hmmm … rien. Et … hmmm … C’est tout.



Il ne va pas mentir sur ses capacités, mais mis à part dire qu’il sait réfléchir, ce qui n’est pas un atout pour lui c’est un minimum syndical, il n’a rien à dire sur lui. De toute manière, il n’aime pas se décrire par des mots, il préfère se décrire via des actions.
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 93
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Zanzōken - Makankōsappō - Saisoku Tôshinken
Techniques 3/combat : Gen'ei Yuteki - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Toshin Kokuretsuzan

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockSam 29 Avr 2023 - 15:05
Le jeune Namek n’avait pu s’empêcher de dévisager Kyûro à partir du moment où ce dernier avait choisi petite amie comme exemple premier, envers et contre toute autre relation qu’on aurait normalement attendu, à commencer par le sang. Il étudia scrupuleusement le reste de l’intervention en espérant presque y déceler une forme d’hypnose, ou n’importe quel autre stratagème pouvant expliquer ce singulier dérapage du Saiyan intrépide. Mais rien à faire! Alors toi, je sais pas si c’est juste ton subconscient qui parle, mais t’es pas du tout subtile…

Entre deux étalages de ses prouesses martiales, ce grand bavard avait au moins eu le mérite de recontextualiser une de ses facultés pour seoir au travail d’enquête. C’est devant l’habituel mais ô-combien malvenu manque de tact dont Kaiyen fit à son tour preuve que le bonhomme vert fini médusé. Plusieurs secondes s’écoulèrent le temps qu’il puisse se recomposer, et surtout rebondir, car le sujet l’intéressait:
“Bon et bien, toi qui cherches à t’améliorer pour remplir tes fameuses missions-” Dont j’connais toujours pas la nature d’ailleurs, mais passons… “-on est en plein dedans.”



“Je tiens à préciser que ce n’est pas leur domaine d’expertise. De mon côté, j’ai déjà dû m’occuper de cas similaires lorsque le roi démon Piccolo sévissait. Cela faisait un bail depuis sa dernière rencontre avec un de ses cousins irrémédiablement viciés. Ils étaient nés le coeur noir de sauvagerie, et doté d’une forme d’attachement instinctif à leur fratrie suffisamment laxe pour qu’ils n’hésitent pas un instant à fuir en voyant l’un des leurs tomber sous les coups d’un exterminateur.

Fuir très loin, s’il le fallait.

Si c’est une de ses... abominations, je pourrais l’affirmer très vite.

“Mon nom, c’est Kazoo, et je viens de la nouvelle Namek.” Après cette succincte présentation, l’extraterrestre en bomber jacket enchaîna sur son propre monologue:
“Je sais faire un peu de tout, mais ma spécialité c’est la défense. Quand j’y met les moyens, c’est très difficile de m’atteindre moi, ou ce que je décide de protéger. D’indiqué pour le job, j’ai une technique qui me permet d’attraper et maîtriser un belligérant, jusqu’à plusieurs dizaines de mètres. Je dirais aussi qu’avec une exception notable, et j’espère sincèrement qu’on en arrivera pas à là, je provoque très peu de dégâts collatéraux.” Justement pour des cas comme ça, où il faut opérer au milieu de civils.

Le bonhomme hésita un instant à révéler dans ces circonstances une de ses meilleures cartes. Les mauvaises langues ne se délieraient certes plus aussi facilement une fois prévenues, mais plutôt ça que de nouvelles victimes. Il fallait prendre cet atout en compte dans la stratégie du groupe:
“Pour finir, j’entends très bien. Mieux que n’importe quel terrien.”

Mais vous pouvez vous gratter pour que j'vous en révèle la faiblesse!
Suì-Fēng
Suì-Fēng
Terrien
Féminin Age : 224
Date d'inscription : 16/03/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Agilité féline | Frappes chirurgicales | Aucune échappatoire | Bao he zhulin !
Techniques 3/combat : Incarnation de Lei Gong, le Dieu-Tonnerre | Force de Sun Wukong
Techniques 1/combat : Festivités du Royaume de Shu

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockMer 10 Mai 2023 - 16:50
Il existe de nombreuses manières et coutumes au Royaume de Shu que doivent respecter à la lettre leurs citoyens afin d’être considérés comme des personnes respectables. En outre, voici quelques bonnes manières observables : Se présenter et  s’incliner respectueusement lorsque l’on rencontre quelqu’un de nouveau, parler sans jamais hausser le ton  - de la façon la plus neutre possible afin d’écarter tout jugements potentiels visant autrui, ne pas dévoiler sa dentition lorsque l’on rit pour les femmes (il convient alors de mettre sa main devant sa bouche), porter des habits traditionnels autant que possible (appelé “hanfu”) ainsi que s’apprêter chaque jour afin d’être respectueux envers soi comme les autres, ne jamais sortir d’une pièce en tournant le dos aux personnes que l’on quitte et s’incliner tout en reculant pendant au moins trois pas vers l’arrière (ne pas le faire signifie que l’on n’est pas une personne de confiance)... et tant d’autres règles à observer pour leur population.

On ne tient pas rigueur aux étrangers qui ne connaissent pas les mœurs du Royaume de Shu. Est apprécié bien entendu qu’un dissemblable en voyage en connaisse quelques-unes car il s’est renseigné au préalable, ou qu’il s’y essaie.  

Les deux shuiens furent d’abord impressionnés d’ouïr la puissance de ce jeune homme. Un saiyan capable de devenir un Super Saiyan est un fait rare paraît-il. Alors faire croître une telle transformation est remarquable. Il n’y eut que lors de l’invasion des saiyans sous le règne de SK, jadis, que Soi Fon avait vu certains d’entre eux - des “élus” certainement - se changer en Super Saiyan et plus encore. C’était exceptionnel que de croiser un individu de leur race en capacité de transcender ses limites de la sorte, et Soi Fon n’aurait jamais cru pouvoir travailler avec l’un d’eux.

Il existe bien des sujets qui ne sont pas poli à aborder avec des inconnus, et pas seulement au Royaume de Shu. Vous comprendrez alors que les yeux de l’intendant Wang comme ceux de Soi Fon se soient arrondis comme des billes en écoutant le premier du trio exposer avec tant d’insouciance et si peu de déférence sa situation amoureuse pour le moins inexistante.

L’espionne pince alors, entre son pouce et son index, son os nasal d’un air exaspéré. Certes, ce jeune malotru maîtrise le Super Saiyan 3, mais certainement pas rhétorique !

L’intendant Wang se racle la gorge après avoir échangé quelques discrets (enfin, autant que faire se peut) regards avec sa semblable. La courtoisie veut que, lorsque quelqu’un divulgue quelque chose de personnel, on lui rende la pareille afin d’être son égal.


Intendant Wang : “Eh bien voilà un jeune homme tout à fait exubérant.” Dit-il pour tenter de détendre l’atmosphère, accompagné d’un petit rire - et notamment afin de calmer Soi Fon et sa veine frontale apparente qui laissait présager son énervement et son embarras. “La politesse nous oblige à partager avec vous des informations intimes de la même valeur, afin d’être sur un pied d’égalité avec vous. Votre humble serviteur est donc marié à Dame Wu-Ling depuis ses vingt-cinq ans comme le veut la tradition chez nous. J’ai trois enfants et sept petits-enfants à ce jour.


Le vieillard lance un regard insistant à la ninja. Celle-ci se masse l'arête nasale quelques secondes, les yeux fermés et les sourcils froncés. Mais quel insolent petit idiot ! Impossible de manquer à la bienséance imposée par le fait d’être née sur les terres de Shu - il lui fallait alors répondre à son tour à son grand dam.

Comme l’a précisé l’intendant Wang, la tradition est d’être marié à ses vingt-cinq ans. J’ai donc épousé l’un des prétendants proposé par mes parents il y a de cela trois ans.” Son regard noir s’était plongé dans celui de Kyurô. L’intendant Wang se racla une nouvelle fois la gorge afin d’indiquer à sa congénère son impolitesse, et Soi Fon détourna enfin les yeux.

Elle n’avait aucune envie de révéler l’identité de son époux ni même d’aller plus loin dans ce type de discussion absolument gênante et hors de propos, aussi la jeune femme ne donna pas de plus amples informations à ce sujet. Par contre, l’envie de mettre une gifle à ce gamin ne lui manquait pas, et Soi Fon comptait bien lui faire payer cette humiliation une fois entre quatre yeux.

La présentation courte et concise de Kaiyen sembla de nouveau perturber nos deux shuiens. Le représentant d'État baissa les yeux vers la table sans trouver quoi dire. De son côté, l’espionne croisa ses bras en lançant un regard dubitatif à ce Kaiyen. Il devait être bête à manger du foin. C’était la seule explication valable pour qu’il “se vende” en disant n’avoir aucune compétence.

Le seul de ce petit groupe à être estimable était bel et bien ce namek pour l’heure, tel que l’avait prédit l’ancienne militaire. L’intendant Wang sembla reprendre des couleurs en entendant ce jeune homme à la peau verte s’exprimer.


Si ton audition est aussi bonne que tu le prétends, tu pourras faire tes preuves ce soir. Nous nous rendrons à la Célébration des Dragons, qui sont nos protecteurs depuis toujours. Il s’agit d’une fête nationale fêtée dans toutes les rues du Royaume. Déguisements, défilés, lanternes, feux d’artifices, pétards et offrandes seront de mise pour leur rendre hommage.” Celle-ci se lève de son siège. “Nos domestiques vous préparerons des kimonos à votre taille et nous nous mêlerons à la foule. C’est une opportunité en or pour notre tueur de faire d’autres victimes, nul doute qu’il sévira donc encore une fois l’évènement commencé.


L’intendant Wang se lève à son tour.


Intendant Wang : “Je vous prie d’accepter mes sincères remerciements pour votre aide. Je vais à présent disposer, avec votre permission.


Celui-ci s’incline alors en reculant de quelques pas avant de se retourner et de partir.

La troupe est enfin seule. Cela sonne le glas de la remise de “pendule à l’heure” qui s’impose pour Kyurô. L’ancienne résidente temporaire de Satan-City s’avance vers lui tout en le fixant dans les yeux. Une fois face au saiyan, elle avance tout doucement sa main vers son visage. D’après ses traits faciaux stoïques, Soi Fon n’a pas l’air d’être menaçante.

Du moins, jusqu’à ce que ses doigts attrapent l’oreille du jeune homme avec une maîtrise toute particulière : Soi Fon sait où appuyer avec la pulpe de ses doigts pour comprimer le conduit externe de son organe - de telle manière que cela l’oblige certainement à se pencher vers celle-ci douloureusement.


Ouvre grand tes écoutilles espèce de rustre ! On ne parle de sa vie intime qu’à des personnes avec qui l’on possède de profondes affinités !” Celle-ci tord un peu plus son appareil auditif sans ménagement. “Je me suis sentie offensée que tu précises être célibataire puisque cela m’était clairement destiné ! Pense déjà à développer ton éloquence et ta dignité pour devenir un homme respectable avant de te croire en mesure de partager le cœur de quelqu’un !


Celle-ci relâche enfin sa prise. L’air irrité sur son visage demeure encore quelques secondes, le temps qu’elle frotte ses mains l’une contre l’autre pour signifier : “voilà une bonne chose de faite !”.


Suite à cette mise au point, l’espionne prend la tête du peloton en indiquant seulement un “Suivez-moi.”.


Les quatre protagonistes sortent de l’auberge. En silence probablement - mis à part si on lui pose des questions ou que l’on engage la discussion - la ninja les guide à travers différentes rues, pour la grande majorité marchandes.

Il y a de nombreuses étales de nourritures de toutes sortes : brochettes de poisson (et notamment de poulpe, très appréciées en ces contrées), barquette de canard laqué, boeuf aux oignons, poulet caramélisé accompagné par diverses variantes de nouilles ou de riz, une ribambelles de desserts à base de haricots rouges, haricots mungo et de riz sucré surprenants, des couturiers présentant leurs dernières créations de gofuku (kimonos), des créateurs de guzheng (cithare) faisant tester aux musiciens leur artisanat… il y a milles saveurs, milles choses à admirer pour être dépaysé et s’émerveiller en ce lieu.

Ils débouchent sur une grande place élevée sur pilotis. En effet, ce quartier est entièrement construit au-dessus d’une sorte de fleuve qui serpente tout du long de cet endroit singulier. Des truites de toutes les couleurs et des carpes koï semblent majoritairement peupler la vie aquatique de ce long ruisseau décoré de nombreux nénuphars.

Les bâtisses de cette portion de la ville sont constituées d’un bois acajou (aussi nommé Hong mu) raffiné, et les toits sont décorés de cet art en hauts-reliefs fait de céramique et en couleurs, appelé tsien-nien. Normalement réservés aux temples, ces toitures extraordinaires dépeignent des figures humaines et animales multiples. On y observe en particulier des tigres, des panthères, des primates, des singes, des grands singes, des éléphants ainsi que des dragons orientaux - toutes ces bestioles étant principalement vénérées, bien que la bienséance shuienne impose le respect du règne animal dans sa globalité.


Nous sommes au quartier des affaires. C’est ici que le dernier meutre à eu lieu. C’est l’un des endroits les plus surveillés de notre capitale, étant donné son importance. Il y a probablement des domestiques ou des gardes d’une personne éminente qui a vu ou sait quelque chose.” Ses yeux se plissent quelques instants pour observer la foule en mouvement. “L’intendant Wang a choisi des étrangers comme vous pour plusieurs raisons : vous n’avez pas à suivre nos nombreuses coutumes, vous attirer l’attention de nos citoyens qui ne sont pas habitués à voir des allochtones, et donc ce dernier point vous octroie un net avantage : ils seront plus enclin à vous parler, à passer du temps avec vous, à boire un verre ou que sais-je encore. Ils raffolent de la nouveauté et des personnes venues d’horizon lointain. Notre peuple n’est pas connu pour être très ouvert vers l’extérieur rien qu’au sein de sa propre planète, alors vous imaginez bien qu’il y a très peu de shuiens qui voyagent dans l’espace.


Les trois compères sont en mesure de vivre des expériences uniques et enrichissantes dans le Royaume rien que part leur provenance. Ils sont un peu comme des invités de marque à qui l’on n’impose rien, qui inspire la curiosité et la sympathie naturellement, peu importe leur personnalité. Les shuiens vont chercher à les connaître eux et leurs anecdotes, à attendre qu’ils se donnent en spectacle pour leur bon plaisir (à savoir qu’au regard de leur notion de ce qu’est le respect, cela peut vite être le cas) et à leur offrir l’hospitalité facilement.


Il serait de bon ton de se séparer. Votre inadaptation sociale pourrait nous servir, nos citoyens adorent les bêtes curieuses. ” Dit-elle en regardant de haut en bas Kyurô comme Kaiyen “Nous nous retrouvons ici dans une heure au plus tard, tâchez de glaner la moindre information qui pourrait nous faire avancer. Aucun détail n’est à prendre à la légère.


Aussitôt dit, aussitôt disparue. La martialiste et sa remarquable agilité la dirigent d’ores et déjà vers son enquête !



(HRP : N’hésitez pas à créer des PNJs et à ajouter votre grain de sel à l’intrigue selon vos idées ! Si vous manquez d’imagination, je me chargerai de donner du grain à moudre à nos personnages à mon prochain tour !).
Kyurô
Kyurô
Saiyan
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 979
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2540

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Super Shirohaka / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : Second sign of Ragnarök : Chaos Asura

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockJeu 8 Juin 2023 - 16:15
Alors que les présentations furent faites sous mes yeux, j'admirais donc nos interlocuteurs être exaspérer par rapport à moi... qu'est-ce que j'avais dit de mal ? Je ne sais pas, peut-être ais-je dit quelque chose qu'il ne fallait pas dire car c'est mal vu chez eux ?

Juste après ça, ils se mirent à divulger des infos sur leur vie amoureuse... pourquoi ils faisaient ça ? Oh... mais attend, c'est vrai que j'ai dit un truc similaire... donc si j'expose quelque chose sur moi, ils doivent eux aussi exposer ça ? Ooooh... je savais pas, mais du coup c'est utile pour plus tard !
Puis soudain, Soi Fon me pris l'oreille de manière forte, me poussant alors à me pencher sur le côté à cause de la douleur. Soi Fon me fit alors la leçon sur ce que je venais de dire et à quel point c'était malpolie puis elle relâcha la prise.

"C'était pas mon intention d'offenser, je suis désolé, j'ai tendance à agir avant de réfléchir !"

Ainsi se termina la conversation tandis qu'elle nous amenait vers le quartier des affaires en même temps que l'on observait les rues. Wow, il y avait des tonnes de nouveaux trucs qu'on vois pas souvent ! J'aime bien ce genre d'ambiance, peut-être que je devrais vivre ici à l'avenir ? Ce serais peut-être pas mal ! Enfin bref, quelques minutes passèrent et elle nous lâcha tout les trois pour qu'on explore.

"Euh... hmm... Kazoo, tu va vers l'Est... Kaiyen, tu prend l'Ouest... et moi je prend le Nord ! Chacun explore sa direction... Kaiyen, réfléchis pas et dit tout ce qui se passe dans ta tête aux habitants ! T'a bien vu, si tu révèle quelque chose, on dirait qu'ils sont obligé de révéler la même chose ou un truc similaire ! Comme moi en parlant de ma situation amoureuse, ou en parlant de nos capacités ! Sur ce, séparation !"

Et ainsi je partais en direction du nord du quartier, il n'y avait rien de remarquable à signaler. J'ai juste révéler mon nom, mon âge, ma race, mes occupations dans la vie (sans parler de la patrouille du temps) à tout les gens que je croisais pour qu'ils en fassent de même... donc j'ai une longue liste d'identités sur les gens habitant au nord du quartier ! Maintenant, je n'ai rien trouvé d'autre que ça... donc je ne sais pas trop quoi faire, est-ce que je devrais attendre que le temps passe et revenir au point de rendez-vous ?

Après une longue hésitation, je continuais mon exploration en posant pas mal de questions à tout le monde ! Tout en leur demandant ce qu'ils savaient faire ! Peut-être que quelqu'un serais assez bête pour révéler qu'il à tuer quelqu'un et donc faire arrêter un criminel ?  
Kaiyen
Kaiyen
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 30/07/2021
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Final strike | Fierté saiyan | Combo météore | Évasion
Techniques 3/combat : Inner blaze | Lotus planétaire
Techniques 1/combat : Astre divin

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockVen 9 Juin 2023 - 23:23
Passons sur les événements précédents, ça se passe de commentaire. Pendant que la guide les emmène dehors, Kaiyen regarde autour de lui. Il observe comment les gens sont, se comportent, et aussi à quoi ressemble l’environnement dans lequel il doit évoluer pour cette quête qui risque de s’avérer compliqué au vue de la minutie qu’il faut avoir pour repérer l’individu et au mieux le neutraliser, au pire le neutraliser mais dans un autre sens du terme. Kyurô propose des directions dans lesquelles chercher, c’est bien de prendre des initiatives, au moins là on ne fouillera pas au même endroit. Il doit donc partir à l’Ouest, il attend que Kyurô s’en aille vers ce que lui appel le nord et dans ce cas Kaiyen n’a qu’à faire un 90° à gauche pour trouver l’Ouest et une fois fait, il part tranquillement dans cette direction, histoire de se faire passer pour un touriste des plus classique. Le but n’est pas d’attirer l’attention après tout malgré son apparence il sait qu’on va l’interpeller car la curiosité des gens est quelque chose à ne pas sous-estimer.


Après simplement 3 minutes de balade, un groupe d'enfants qui jouaient dans la rue remarquent alors le saiyan avec son armure de combat, et la curiosité les emportent. S’approchant alors du saiyan le groupe d’enfant remarque la drôle de chevelure de celui-ci, car en effet les cheveux de Kaiyen partent sur un côté sans pour autant pointer vers le sol, et les enfants ça ils ne comprennent pas comment ça se fait. Innocemment, l’un d’eux parle :


  • Monsieur, pourquoi vos cheveux sont sur le côté ? Ils devraient tomber en bas pourtant.



Face à ça Kaiyen va répondre, évidemment qu’il ne va pas ignorer ces pauvres enfants en pleine découverte de la vie. Il va essayer de les faire réfléchir, même si ça ne sert à rien ça l’amuse à rendre les gens confus.


  • Est-ce que vous croyez en la gravité ?



Sans trop réfléchir, à raison au vu de l’âge du jeune garçon, celui-ci va répondre avec un mélange de coutume et du fameux “je raconte ma vie car elle est trop bien”, ce discours interminable que les enfants ont quand ils sont titillé sur un sujet.


  • Moi je crois en mon papa, il est super fort avec des bras énorme plus que toi et aussi il est super intelligent c’est lui qui a rénover ma maison et il est aussi super gentil parce qu’il m’apporte tout le temps des cadeaux et- …



Il continue encore et encore à raconter sa vie. Une vrai torture, mais pour ne pas passer pour quelque de mal poli il va simplement endurer et ça s’éternise, bon sang que ça va durer longtemps. Il attend, encore et encore, sauf que sa patience commence à être épuisée.


  • Par pitié que quelqu’un ou quelque chose le fasse taire !
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 93
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Zanzōken - Makankōsappō - Saisoku Tôshinken
Techniques 3/combat : Gen'ei Yuteki - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Toshin Kokuretsuzan

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockLun 12 Juin 2023 - 21:17
On pourrait d’abord demander ce qu’il y a dans ces directions.
Au cas où t’aurais pas compris, ces gens tiennent quand même à leur vie privée.
Y a rien qui les empêche de mentir, encore plus s’ils ont un truc à se reprocher.

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Kazoo_notworthit

Bah, après tout, c’est ton oreille!

Kazoo avait jeté un rapide coup d'œil par-dessus l’épaule pour s’assurer que les autres avaient vaqué de leurs côtés cardinaux, avant de s'éclipser ni vu ni connu pour poursuivre l’enquête à sa façon. Il avait pour l’instant 2 hypothèses sérieuses, qui pouvaient par ailleurs coexister. Primo, c’est un civil qui se transforme par intermittence. Ça expliquerait les victimes au hasard, le fait de rester cantonné à un quartier, et pourquoi il arrive à disparaître si facilement. Secundo, il y a un témoin, mais s’il ne dit rien aux autorités, c’est qu’il ne leur fait pas confiance, voire qu’elles sont impliquées… Et vas-y que Kyurô va pas pouvoir se retenir de balancer pour qui il “bosse”!

Le jeune Namek avait déjà fait son choix parmi les approches qu’il pouvait et préférait couvrir. Il s’était donc empressé de parcourir les ruelles, d’abord à l'affût de clameurs enfantines, puis faute d'échos satisfaisants, obligé de se rabattre sur un groupe d’humains âgés croisé au détour d’un carrefour. Tous se tenaient autour de tables carrées sur lesquelles était disposée quantité de pions affichant une déroutante multitude de symboles. Tu m’étonnes qu’ils ont l’air concentrés! La présence d’un visiteur aussi peu commun fit se lever les têtes là où ne se jouaient pas des sommes de véritable argent, et on l’invita à prendre un thé à l’odeur aguicheuse. Bah, va pour 5 minutes.

Il en fallut 15 (essayez un peu d’empêcher une grand-mère de vous resservir sans l’offenser) pour que le bonhomme vert apprenne finalement, entre deux faits divers oubliables, l’existence d’un endroit au sein même de Yùwàng où ces bavards retrouvaient souvent leurs petits-enfants. D’après les indications qu’on lui avait donné, et basé sur la position du soleil, ça se trouvait à l’Ouest. Tiens, c’est là qu’est parti Kaiyen.



Kazoo se doutait que si l’un d’entre eux avait été témoin de choses terribles, il l’avait sûrement gardé pour lui, de peur qu’on le prenne pour un menteur, un fou, ou quelconque amalgame déplaisant. Mais le poids d’un tel secret est lourd à porter, tellement qu’il peut pousser à s’éloigner de ses semblables, et rejeter la compassion d’une main tendue. C’est pourquoi il y avait peu de chance qu’il se trouvât ici, crapahutant avec les autres enfants, autour des jardins verdoyants enfin en vue. Cette marée de marmots porterait pourtant le message du Namek, une bouteille dans des courants qui parviendrait immanquablement jusqu’à son infortuné destinataire, même sur un îlot de solitude.

Ah, bah le voilà! Il n’y avait pas besoin de jumelles pour repérer l’imposante figure aux prises avec un minuscule moulin à paroles. La pokerface du Saiyan peinait à encaisser les assauts verbaux, mais son allié tardait à venir à son secours, trop occupé qu’il était à savourer le comique montant d’effort déployé par Kaiyen pour conserver sa mine d’ordinaire si désabusée. Kazoo n’était cependant pas un bourreau, tout au plus un plaisantin, aussi finit-il par voler figurativement à son secours après avoir étudié le sujet du monologue:
“Je suis désolé petit, mais on a pas le temps. On est en mission.” Le garçonnet fut stoppé net dans son élan, bouche bée, dans une brève accalmie qui se mua d’un coup en pic de contrariété:
“Vous êtes tous nuls! Mon papa aussi il faisait des missions, mais il veut pas me dire quoi parce que je suis trop petit qu’i-dit!”
-Bon, euh…” Le bonhomme vert se sentait presque mal à l’aise face au tour de psychologie infantile qu’il s’apprêtait à effectuer. “Je peux te le dire, mais faut le répéter à personne! Vu?”

Le jeune Namek s’était accroupi pour murmurer à l’oreille du gamin, feignant une confidence:
“Lui et moi, on voyage pour botter le cul des monstres. Mais genre, des vrais monstres, hein! On pense qu’il y en a un par ici, alors on le cherche.” Il avait bien pris soin de ne pas mentionner leur affiliation, au cas où. “On reste encore quelque jours, mais si on ne le trouve pas on va devoir partir.” C’était là un ultimatum nécessaire pour forcer une réaction. Si témoin il y avait, il ne fallait surtout pas qu’il tarde, mais aussi qu’il puisse les trouver. “En tout cas on sera là ce soir au festival.”

La passoire balaya les alentours du regard pour vérifier l’exclusivité de ce ragot, et remarqua la troupe de petits curieux qui s’était maladroitement agglutinée autour comme le pire ramassi d’espions que cette ville ait connu. Il s’adressa alors au Namek dans un air de reproche:
“Monsieur. Il faut parler moins fort, je suis sûr qu’il y en a d’autres qui ont entendu!”
-...Oups.”
Suì-Fēng
Suì-Fēng
Terrien
Féminin Age : 224
Date d'inscription : 16/03/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Agilité féline | Frappes chirurgicales | Aucune échappatoire | Bao he zhulin !
Techniques 3/combat : Incarnation de Lei Gong, le Dieu-Tonnerre | Force de Sun Wukong
Techniques 1/combat : Festivités du Royaume de Shu

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockJeu 22 Juin 2023 - 13:39
Soi Fon se dirigea vers le quartier des affaires, un lieu grouillant d'activités où les secrets se murmuraient entre les ombres des ruelles. Vêtue d'une tenue sombre et munie de ses armes dissimulées, elle se fondit habilement parmi les commerçants et les passants pressés.

La shuienne commença à interroger discrètement les personnes qu'elle jugeait susceptibles d'avoir des informations pertinentes sur les meurtres. Elle approcha les propriétaires des boutiques, les informateurs locaux et les tavernes bondées de voyageurs. Elle écoutait attentivement les conversations et observait les gestes subtils qui pourraient la conduire à la vérité.

Les rumeurs se propagent comme des flammes dans un champ sec, mais Soi Fon était persévérante et patiente. La terrienne savait qu'elle devait démêler les mensonges des faits pour découvrir la véritable identité du tueur en série.

Certains semblent en savoir plus qu'ils ne veulent l'admettre, tandis que d'autres sont effrayés par la simple mention des meurtres. L’espionne se servait de ses compétences d'observation et de sa capacité à lire entre les lignes pour distinguer les informations fiables des fausses pistes.


*Je suis blasée… Le Royaume de Shu, ses règles et ses coutumes mettent vraiment des bâtons dans les roues aux enquêteurs. C’est plus facile à Satan-City d’enlever quelqu’un et de lui flanquer la trouille de sa vie pour lui faire cracher le morceau - c’est l’une des seules choses que je regrette de la capitale.* pestait intérieurement la bourrique.


Ses yeux virevoltent d’un bâtiment à l’autre. La magnificence de l’architecture shuienne n’a nulle concurrence à ses yeux. Même en ayant voyagé sur les planètes les plus populaires de ce monde, rien n’équivaut à la beauté de son pays.

C’est en se laissant deux petites minutes pour flâner qu’elle tombe nez-à-nez avec une salon de thé extrêmement réputé nommé “La Camélia”.


*Ah! Mais oui! Yulia ne saurait ne pas venir en aide à ceux dans le besoin! Surtout qu’il est question d’une histoire de meurtre. Enfin, espérons que la technique du tueur a à voir avec son cercle de connaissances en matière d’arts martiaux, sinon ma visite ne sera qu’une perte de temps.*


La petite ninja pousse la porte d’entrée d’un pas sûr. Dans ce lieu se trouvent de multiples tables de jeux traditionnels, tels que le xiangqi (échecs), le mah-jong et le weiqi (jeu de go). Il s’avère qu’ici, il n’y a pratiquement que des femmes qui jouent. Et à ceci une bonne raison : Yulia, irradiante de gentillesse, de bienveillance, de bonté et de beauté n’est autre que l’étoile de la mère compatissante du légendaire art martial du Hokuto.

Cette femme est protégée par les plus valeureux guerriers du Hokuto encore vivant, notamment par un dénommé Ken qui surveille les moindres faits et gestes des personnes qui entrent ici. Il ne tolère certainement pas les écarts de conduite, et le moindre homme qui aurait un geste déplacé envers une femme se retrouverait avec, au mieux, les deux bras cassés.

Bref, l’un des rares lieux des plus rassurants pour les individus de sexe féminin. D’ailleurs, Yulia tient plusieurs lieux similaires à travers le Royaume de Shu, chacun avec une cheffe à son effigie, accompagnée d’un valeureux combattant du Hokuto ou, plus rarement, du Nanto.


Salut Ken. Yulia est là ? Je veux faire une partie de weiqi et discuter affaire avec elle. En privé, c’est important.


Comme à son habitude, ce gros balourd de Ken ne fait que hocher la tête avant de se diriger vers la personne susmentionnée.


*Ce type me rassure autant qu’il me fait froid dans le dos. Il ne parle pratiquement jamais… Mais son regard n’a rien de terrifiant quand il le pose sur une femme, cela dit.*


La magnifique et ensorcelante Yulia, dont la silhouette commençait à se détacher dans la foule, accueillit Soi Fon d’un de ses sourires brillant de sympathie.


Yulia : “Soit la bienvenue Soi Fon. Cela fait des années que tu n’étais pas revenue au Royaume. Viens !” Dit-elle gaiement en tendant sa main pour attraper la sienne, mêlant ses doigts aux siens sous le regard paternel de Ken.


Installée dans une salle à part, les deux femmes s'assoient confortablement l’une en face de l’autre dans des sièges de bonne manufacture.

“J’ai quitté l’armée terrienne pour motif personnel il y a quelques mois. De toute façon, le reste de notre planète est polluée par des barbares, à se demander s’ils sont vraiment humains.” Celle-ci croise les bras d’un air sévère. “Enfin bref, je suis sur une enquête pour le Royaume. Tu as dû entendre les rumeurs concernant les meurtres, le fait que les victimes n’ont pas de lien entre elles, ce genre de choses.” Soi Fon sort de son sac-cabat le dossier remis par l’intendant Wei et laisse Yulia y jeter un œil. “Tu conviendras que ce style de blessure ressemble à s’y méprendre à celles que les bêtes sauvages sont susceptibles de laisser aux gêneurs… Toutefois, les forces spéciales de Shu ont évidemment balayé cette piste. Pas de trace de fourrure, pas de bout d’ongles cassé dans la chair, pas le moindre ADN. C’est curieux au regard de la brutalité des attaques, n’est-ce pas ? Et qu’on ne vienne pas me dire qu’il s’agit d’un être éthéré, tous les rites de détection d’entités ont été exécutés par les forces spéciales de Shu et ça n’a rien donné.

La souffrance se lit comme dans un livre ouvert sur le visage de Yulia alors que ses yeux inspectent les corps meurtris des victimes. Cette femme semble porter toute la misère du monde sur ses épaules. C’est une éponge aux malheurs des autres, de tous les êtres de cette terre. Pourtant…

Après avoir tout regardé avec minutie, sans se plaindre de l’horreur des photographies, Yulia relève le nez et un nouveau sourire doux habille ses lèvres. Sa force d’esprit est remarquable.


Yulia : “Faisons une partie de weiqi, Soi Fon. Ensuite, je te dirais ce que je sais.


*Comme si je n’avais que ça à faire… raaah, je sais qu’elle en a besoin pour se changer les idées. Malgré son sourire, je sens bien que voir tout ça l’a énormément affecté. Mieux vaut la caresser dans le sens du poil, même si je ne la vois pas se braquer.*


Tu veux m’humilier, c’est ça ?” Un sourire narquois se dessine sur son visage. “Tu es une joueuse experte, et moi une joueuse occasionnelle. Je ne trouve donc pas d’autres raisons à ta demande.


Un petit rire adorable secoue le buste de Yulia avant qu’elle ne réponde.


Yulia : “On apprend toujours des autres, Soi Fon. Tout simplement car ils évoluent et perçoivent les choses sous un angle que nous sommes nous-mêmes incapable de considérer. J’espère tirer de nouvelles stratégies pour mon jeu de part notre échange.


*Sacrée Yulia… Je comprends pourquoi protéger cette fille est si important. On ne croise que très peu de personnes qui restent purs malgré les souffrances endurées dans une vie.*


Soi Fon opine du chef, et les deux joueuses mettent ce qu’il faut en place pour débuter leur partie.

Les yeux fixés sur le plateau de jeu, les deux femmes plongèrent dans l'univers complexe du weiqi. Leurs esprits s'ouvrirent à la stratégie, à la prévision et à l'anticipation des mouvements adverses. Chacune posait les pierres avec une précision chirurgicale, cherchant à obtenir un avantage subtil sur l'autre.

Les premiers échanges furent prudents et calculés. L’étoile la plus étincelante du Hokuto, en tant que championne reconnue, chercha à imposer son style de jeu en construisant une base solide au centre du plateau. Elle plaça ses pierres avec confiance et sérénité, créant des structures défensives bien pensées.

L’espionne, de son côté, opta pour une approche plus agressive. Elle plaça ses pierres aux endroits stratégiques, cherchant à perturber les plans de son hôtei et à ouvrir de nouvelles possibilités pour des attaques futures.

Au fur et à mesure que la partie progresse, les échanges deviennent plus intenses. Les territoires s'étendaient et se rétrécissaient, des pierres étaient capturées et des formations complexes émergeaient sur le plateau. Soi Fon déploie une série de mouvements audacieux, jouant avec une précision et une clairvoyance remarquables - pour une joueuse occasionnelle tout du moins.

Yulia, impressionnée par l'agilité stratégique de son adversaire, redoubla d'efforts pour contrer ses avancées. Elle réorganisa ses forces et engagea des contre-attaques habiles, cherchant à reprendre le contrôle de la partie.

Le jeu atteignit son point culminant lorsque Soi Fon réussit à former une séquence de coups subtile et dévastatrice. Elle piégea une partie des pierres de l’étoile de la compassion, créant une ouverture dans sa défense. Yulia reconnut l’ingéniosité du plan de sa partenaire de jeu : elle avait élaboré un plan astucieux pour prendre l'avantage.

Malgré les efforts acharnés de Yulia pour se défendre, Soi Fon maintient sa pression implacable. Elle élargit son influence sur le plateau et accumule des avantages positionnels. Finalement, la championne en titre du Royaume de Shu se rend compte qu'elle ne pouvait plus inverser la situation.

Le moment crucial arriva lorsque l’ancienne militaire plaça une pierre finale, scellant sa victoire. Les deux joueuses fixèrent le plateau, réalisant l'ampleur de la stratégie déployée et l'intensité de la partie.


*Cette peste m’a laissé gagner, j’en suis sûre… satanée Yulia.* rageait intérieurement la ninja.



La maîtresse de cette discipline, respectant les traditions du jeu de weiqi, s'inclina avec élégance devant Soi Fon.



Yulia : “(sourit) Tu as gagné, Soi Fon. Ta maîtrise du jeu de weiqi est vraiment exceptionnelle. Je n'ai jamais été confrontée à une telle stratégie et une telle précision.



Ton jeu était un défi stimulant.” Lui répond l’espionne en posant ses coudes sur les accoudoirs de son siège, enfin un peu de repos après cette partie endiablée.



Yulia : “Je vais partager avec toi une information qui pourrait t'être utile. Mais sache que ce que je vais te révéler est dangereux. Le tueur utilise une branche spéciale de l'arcane du Nanto Seiken. Il a développé une technique meurtrière qui lacère d'abord les muscles les plus utiles de sa cible, affaiblissant ainsi sa capacité à se défendre, puis il lacère ses organes pour assurer une mort certaine. C'est une méthode impitoyable et cruelle.


Ces chiens sans laisse du Nanto… toujours trop ambitieux, de véritables tigres indomptables…” Marmonne la ninja d’un air pensif. “Ils ne sont pas des dizaines à connaître l’enseignement du Nanto Seiken, voilà qui réduit grandement la liste des suspects. Toutefois, certains ne sont pas officiellement recensés, tout comme pour l’école du Hokuto… Ils vivent en ermite loin de nos villes et se gardent bien d’être trop voyant. Après tout, c’est un avantage de passer sous les radars comme on dit. Quoi qu’il en soit, je te remercie Yulia.


Les deux jeunes femmes se relevèrent. Avant de se diriger vers la porte, Yulia dépose une main chaleureuse sur l’avant-bras de Soi Fon.


Yulia : “Pourquoi ne demandes-tu pas à ton fiancé de t’aider ? Après tout, c’est un spécialiste du Nanto.


Le visage de l’espionne s’empourpra aussi vite que l’idée avait été lancée.

A-ah n-non ! J-je peux me passer de lui ! De toute façon, il a déjà son travail, alors qu’il me laisse le mien !


La réaction de la shuienne donne un sourire adorable à Yulia qui relâche sa prise.


Yulia : “Je peux demander à Ken si tu préfères.”


N-N-non ! J’ai une équipe ! Et puis je suis rodée sur leurs techniques ancestrales à ces fichus descendants de l’art martial le plus dangereux du monde, et encore heureux ! Il faut les contrôler ces types-là, parce que libre dans la nature, ils pourraient détruire n’importe qui ou n’importe quoi !


Un petit rire cristallin résonne dans la pièce avant que Soi Fon n’en sorte (avec une moue à moitié boudeuse et à moitié énervée) fasse un salut réglementaire à Yulia puis à Ken, et ne sorte d’ici.

Une fois dehors, la combattante zieute l’heure sur un gong géant qui fait office de pendule.


*Parfait, il est l’heure de retrouver les zouaves et le namek.*


Les attendant patiemment (non, c’était tout l’inverse !) Au point de rendez-vous, la cheffe attitrée faisait un remue-méninge interne pour comprendre quel imbécile de l’école du Nanto pouvait nuire à leur société - et surtout pour quelle fichue raison.

Lorsqu’ils débarquèrent, l’espionne les mena dans une ruelle à part et commença à voix basse :


Une source sûre, après inspection des photos des meurtres, m’a affirmé que ceux-ci… sont commis par l’un des manieurs du Nanto Seiken.” La guerrière avait une sombre mine, et ce n’était pas pour rien. “Ce sont les êtres les plus redoutables que je connaisse avec les manieurs du Hokuto Shinken…capables de littéralement détruire de l’extérieur leurs adversaires avec un coup bien placé. Difficile de se le représenter quand on ne l’a jamais vu, mais croyez-moi vous préférez rester dans l’ignorance.” Celle-ci soupire d’un air inquiet. “Les martialistes du Hokuto comme du Nanto sont des dieux parmis les hommes, et je crains… que nous devrions tous dès à présent nous préparer à l’éventualité de mourir quand on rencontrera l'auteur de ces atrocités.”  


Cette dernière échange des regards avec ses compatriotes. Une ex-maîtresse espionne des renseignements terriens qui vous lâche ça… oui, on peut dire qu’il y a de quoi tourner de l'œil !


C’est ma patrie, de ce fait je ne peux pas me retirer de l’affaire, quitte à y laisser la vie. Mais de votre côté, vous ne devez rien au Royaume de Shu. Vous êtes libre de partir.” Son ton ne laisse place à aucune plaisanterie. “Sinon” ajoute-t-elle en pointant du doigt une porte dérobée ressemblant à s’y méprendre à juste… un morceau de mur si on ne l’analyse pas en détail, “Vous serez reçu par des hommes qui vous aideront à enfiler votre yukata avant les festivités et après une bonne douche. On se retrouve dans cette même ruelle quand vous êtes tous prêts, si vous êtes toujours partant.”







Peu importe leur choix, Soi Fon se prépare de son côté.





À l’heure du début de la fête, la ninja rejoint ses compagnons à l’endroit indiqué.


*Au moins maintenant ils sont présentables.* se dit-elle en regardant de haut en bas les deux saiyan, épargnant le namek d’office de sa réflexion mentale (étant considéré d’une race respectable).



Baladez-vous, admirez les festivités, mangez à votre faim, draguez avec parcimonie…” Dit-elle en levant un sourcil suspicieux en direction de Kyûro” Et surtout garder l’oeil ouvert pour trouver tout individu suspect.”


La combattante ouvre la marche pour rejoindre la rue principale. Et c’est ici que débute l’explosion de saveurs, de beauté et de grandeur.



La fête des lanternes est une célébration vibrante et colorée qui incarne l'esprit et la beauté de la culture shuienne. Au cœur de cette fête, les rues se transforment en un spectacle féerique, rempli de lumières étincelantes, de danses gracieuses, de parfums envoûtants et de festins abondants.


Femme : “Oh, Soi Fon ! Tiens, prend ce plateau de bouchées vapeurs pour tes amis et toi ! Comme ça me fait plaisir que tu sois revenue au pays !



Spoiler:



Cette personne fourre dans les bras de la pauvre ninja agressée une planche de bois pleine à craquer de nourriture. Celle-ci remercie plusieurs fois en s’inclinant sa bienfaitrice, avant de refourguer le plateau à Kaiyen.

Les maisons sont nettoyées minutieusement pour chasser les mauvaises énergies et faire place à la bonne fortune. Les familles se rassemblent pour préparer des mets délicieux, symboles de prospérité et de chance pour l'année à venir.

Les rues sont animées par des défilés spectaculaires. Les dragons dansent avec grâce, leurs corps ondulant au rythme des tambours et des cymbales. Les lions dansent également, bondissant d'un mouvement agile et symbolisant la bonne chance et la protection. Les acrobates et les jongleurs émerveillent les foules avec leurs performances audacieuses et leurs prouesses artistiques.


Si on se sépare, on ne se retrouvera jamais dans cette marée humaine.” Réfléchit à voix haute la jeune femme. “Peut-être qu’en passant par les toits…hmmm…



Les lanternes brillent dans la nuit, illuminant les rues de couleurs chatoyantes. Des lanternes traditionnelles en forme de lotus, de poissons et de dragons sont suspendues partout, créant une ambiance magique et féérique. Les rues se remplissent d'une myriade de sons, des pétards explosent, les feux d'artifice illuminent le ciel nocturne.

Les tables sont remplies de plats succulents et symboliques, tels que les raviolis aux crevettes, symbole de richesse et de bonheur familial, et le poisson cuit entier, représentant l'abondance et la prospérité. Les enfants se réjouissent des sucreries et des friandises spéciales, qui leur apportent douceur et bonheur tout au long de l'année.


Homme : “Soyez les bienvenus au Royaume de Shu, étrangez ! Voici des nougats au sésame, régalez-vous !


Un autre citoyen leur tendit une barquette de délicieux nougats au sésame et à la cacahuète à Kazoo, le regardant avec de grands yeux brillants de gaieté.

Les enveloppes rouges, remplies d'argent porte-bonheur, sont offertes aux enfants et aux personnes âgées, symbolisant les vœux de prospérité. C'est un moment de réjouissance, de partage et de croyances profondes, où l'espoir et l'optimisme fleurissent, ouvrant la voie à de nouveaux départs et à de nouvelles opportunités.

Au cœur de cette fête, il y a l'amour, la convivialité et le respect des ancêtres. C'est un rappel de l'importance des liens familiaux, de l'héritage culturel et du pouvoir de la tradition pour relier les générations. C'est un moment où l'ancien et le nouveau se rejoignent dans une harmonie enchantée, offrant un spectacle inoubliable pour les yeux et l'âme.




Tout d’un coup, une explosion retentit, laissant de hauts nuages poussiéreux se soulever et hanter le ciel. Personne n’y fait attention dans cette ribambelle de sons environnant. Mais une autre s’ensuivit, et encore une autre, à deux endroits différents de la première ! Les habitants, pris de panique, se mirent à se bousculer et à créer une véritable cohue.  






(HRP : je vous laisse la place pour échafauder ce que vous souhaitez si vous avez de l’inspiration ! Le RP étant un travail collaboratif, je compte sur vos imaginations. : p
Sinon, pas de panique, j’ai de la suite dans les idées pour reprendre l’intrigue à mon prochain poste.^^)
Kyurô
Kyurô
Saiyan
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 979
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2540

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Super Shirohaka / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : Second sign of Ragnarök : Chaos Asura

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky ClockJeu 10 Aoû 2023 - 19:03
Dans cette allée assez vide, où je m'étais dirigé dans le nord, j'avais fait la connaissances de jeunes enfants et de vieillards plutôt sympathiques puisqu'ils m'avaient offert des friandises, mais rien d'autre d'intéressant au delà de ça... enfin, si, mais j'ai pas vraiment écouté ce que tout le monde me racontait, étant donné à quel point j'étais une bête de foire avec ma queue et mon look atypique, il y avait plusieurs personnes venu taper la discute en même temps. J'ai pu écouter 2-3 mois à chaque fois mais bon, c'était suffisant pour comprendre que y'avait pas mal de pratiquant d'art martiaux dans la région.
C'était la seule "grosse info" que j'avais pu récolter. Pour l'enquête c'était pas utile, mais pour mon objectif personnel c'était une bonne idée de s'y intéresser. Combattre des pratiquant puissant et apprendre leurs arts me serais très utile dans ma quête de renforcement sans passer par mon sang saiyan.

Bon, c'était pas utile en dehors de ça... bon, il est peut-être l'heure d'aller au point de rendez-vous... c'était par où déjà... ?

Après quelques minutes de recherche à pieds, j'ai réussi à retrouver mon chemin pour au final voir que Soi Fon, Kazoo et Kaiyen m'attendaient... oups, je suis à la bourre ! J'arrive donc en courant vers eux et nous nous dirigeons par la suite dans une ruelle pour avoir les infos ! Apparemment ce serais des manieurs d'un truc appelé le Nanto Seiken... mais elle parle de Hokuto Shinken aussi... j'avoue que je sais pas trop si elle nous parle de pratiquant d'art martiaux puissant ou d'une arme ou d'une race ou d'un clan, j'ai rien compris ! Je sais juste qu'il faut qu'on fasse très attention à eux, et qu'ils sont considérer comme des "dieux parmis les hommes", en entendant ça je me mis à légèrement pouffer de rire. Des pratiquants d'art martiaux considéré comme des dieux ? L'échelle de puissance terrienne est assez basse donc peut-être qu'ils sont plus forts que les humains normaux... ou alors c'est des gars vraiment très puissants dont j'ai jamais entendu parler. Dans les deux cas, il suffit juste de les incapacités et de leur tirer les vers du nez non ?

"Des dieux hein ? J'imagine qu'on va voir si c'est vraiment des dieux ce soir. Ceci dit, je devrais pas trop galérer face à eux, j'ai déjà de l'expérience dans le domaine." Disait-je avec confiance.

Après avoir montré ma confiance en mes capacités, je me suis directement eclipsé pour aller prendre une bonne douche sous laquelle j'ai été très pensif. Je me posais pas mal de question sur ces pratiquants, étaient-ils si fort ? Est-ce que c'est vraiment des dieux ? Seront-ils du même niveau qu'un Zamasu, un Auros ou mon père ? Je doute qu'ils soient du même niveau, mais dans l'éventualité où ce serais le cas, j'ai toujours plus d'un tour dans mon sac pour nous sauver la mise. Espérons simplement que ce qui arrivera ce soir ne m'oblige pas à faire appel à toute ma puissance. Enfin, je devrais pas me torturer l'esprit, le mieux pour savoir c'est de s'y rendre. Alors, je m'en allais de la douche pour me faire habiller pour le festival. Pour moi, un sympathique Yukata noir m'avait été donné, je trouvais celui-ci très cool ! Je me demande s'ils m'autoriserons à l'emmener avec moi plus tard ?

Le Yukata:

Quelques minutes plus tard, nous nous retrouvions tous à l'endroit indiqué. Là bas, Soi Fon nous conseilla pour profiter du festival tout en enquêtant. Je pris tout au pied de la lettre ! SURTOUT LE "MANGEZ A VOTRE FAIM" ! Je vais sûrement ruiner pas mal de stand à moi tout seul ! Mais à peine venait-on de commencer à bouger que Soi Fon reçu en cadeau de la nourriture qu'elle refourga directement à Kaiyen. Regardant avec insistance celui-ci, je dirigeais par la suite mon regard vers les fins mets qui avait été offert.

"On partage ?" Lui lançais-je avant de prendre à moi tout seul environ un tier de la planche de bouché vapeurs quand j'entrais par force dans ma bouche d'un coup, me donnant alors l'apparence d'un hamster entrain de faire des stocks de nourriture. Et ainsi, en quelques secondes la nourriture fut complètement avalé et je regardais les stands autour de nous en passant ma langue sur mes lèvres l'air affamé. Je sentais pas mal de viandes cuites différentes autour de nous, ça allait des "Takoyaki" à des sortes de poulets frit qui faisaient crier famine à mon estomac ! Tellement de nourriture à manger ! MIAM ! Bien sûr, tout en avançant avec les autres dans le festival, je passais sur chaque stand pour manger ce que je pouvais pour remplir mon estomac sans fond. Le tout en étant probablement suivi par Kaiyen qui aura peut-être le même appétit que moi ! Après tout on est deux saiyan !

Et ainsi, je profitais du festival un maximum avec tout ce qui était offert ! Que ce sois gustativement parlant ou visuellement ! L'ambiance est incroyable, tout comme la nourriture, les feux d'artifice, etc... je reviendrais sûrement plus tard dans les années qui suivrons !

OST:

Mais alors que je m'amusait comme un petit fou lors de la mission, je fut frappé d'un violent retour à la réalité. Les ennuis venaient d'arrivé, à plusieurs... Dès la première explosion, personne n'avait réagit mais j'avais senti un ki puissant apparaitre... puis deux... puis trois... peut-être des amas de plusieurs ki à trois endroits ? Ou des individus très d'un niveau très élevé... une chose est sûr : C'est qu'ils sont fort... TRÈS fort... même moi j'ai du soucis à me faire. Le premier ki qui est apparu à l'air d'être aux alentours de mon niveau Super Saiyan, mais si on couple ça à un niveau en art martial très élevé comme l'avait dit Soi Fon, ça pourrais donner quelque chose de très mauvais pour moi, et de meurtrier pour les autres du groupe d'enquête qui n'ont pas le même niveau que moi. Je vais donc m'occuper du premier individu étant donné qu'il est le plus puissant. Les deux autres ki que j'ai senti sont probablement autour du niveau de Kazoo et Kaiyen combiné... ils devraient pouvoir s'en sortir à deux... mais j'ai peur de ce qui pourrait arriver ! En voilà une situation stressante ! Une goutte de sueur se mit alors à apparaitre sur mon front... j'ai peur de ce qui pourrais arriver. J'ai peur que ça donne la même chose qu'avec Mithra, Zirah, etc... c'est à dire la mort de mes alliées à cause de mon retard ou de me manque de réaction. Il va falloir être rapide et chirurgicale.  

"Kaiyen, Kazoo, Soi Fon, je vous laisse aller aux deux dernières explosions, elles ont à leur épicentre deux énergies à peu près à votre niveau. La première explosion est à un niveau trop élevé pour vous, je m'en occupe ! Allez-y ! Surtout, ne mourrez pas ! Je viendrais vous aider quand j'en aurais fini !"

Suite à ça, je m'envolais pour me diriger à toute berzingue au lieu de l'explosion où j'y retrouvais un individu caché par toute la poussière provoquer par son "arrivé". Me posant alors au sol, j'arborais un regard menaçant et surtout concentré sur sa position. C'est un individu dangereux, je ne dois pas le quitter du regard, ni perdre la trace de son ki. Je dois sois l'éliminer, sois le mettre hors d'état de nuire, je verrais comment je m'en sort fasse à lui. Mais je ne dois sous aucun prétexte baisser ma garde face à lui.  
"T'est qui toi ? Et c'est quoi tes objectifs ?"

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Goku-Angry-Face-Stare-from-Dragon-Ball-Z
Contenu sponsorisé

[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Empty
MessageSujet: Re: [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky   [Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky Clock
 
[Royaume de Shu] Fist of the Blue Sky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Sombre Royaume 7 [PV]
» Le Sombre Royaume 8 [PV]
» La fille du Royaume de Shu
» Le Sombre Royaume ?! [PV]
» Le royaume des morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-