Le Deal du moment : -17%
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 ...
Voir le deal
249.99 €

Partagez
 

 Le retour du malin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 185
Bon ou mauvais ? : Bon

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Le retour du malin   Le retour du malin ClockDim 25 Sep 2022 - 12:01
Les prunelles ambrées du maître du mal furent plongées dans une lumière fort peu habituelle pour ce qu’il imaginait être le monde des démons. Ses pieds foulaient un sol meuble et fertile alors que ciel plafonnant son horizon revêtait une couleur marine violacée paisible. Tout autour de lui se dressait une flore éparse mais présente digne de la végétation d’un astre comme la Terre. Pour une planète située aux confins d’une faille temporelle, un tel panorama semblait impossible. Il y avait deux raisons qui faisaient de cet endroit une exception, un trucage. La première était la présence de vents magiques, une conséquence directe à l’utilisation de sortilège destiné à modifier l’aspect des lieux. Secondement, la plupart des mondes bas, ceux dominés par les démons, étaient maudits. L’astre ciblé par le maléfice en question ne pouvait pas s’embellir ou accueillir une vie pérenne. Le diable pouvait donc être sûr que sa libératrice s’était approprié l’endroit et avait sciemment décidé d’en faire la prairie féerique qu’il avait sous les yeux. Towa n’aurait pas été capable de retirer le mauvais sort hantant ces terres avec ses seuls pouvoirs de démon.

Misha fit quelques pas en avant, humant l’air pur des lieux avant de désigner un fort situé à quelques mètres face à eux. Il s’agissait d’un ancien bastion qui fut rénové pour correspondre aux gouts de sa nouvelle propriétaire. L’aspect global du bâtiment avait été conservé mais les couleurs se voulaient plus chaudes par la présence de tuiles rougeâtres.

« Marchons, nous avons effectivement beaucoup de choses à nous dire. »

Elle emboita le pas à son camarade, commençant par l’informer de la finalité bien peu flatteuse de l’opération visant à utiliser Auros pour déstabiliser l’univers 7.

« Comme tu peux le ressentir, je ne suis plus la même. Le vœu des dragon ball maléfique a fonctionné et je suis belle et bien une ange à part entière. »


Elle-même n’y croyait toujours pas, elle se voyait encore comme la simple sorcière qu’elle fut pendant plus de 70 millions d’années. Elle ne pouvait s’empêcher d’afficher un fin sourire satisfait.

« Je suis si puissante ! Et pourtant… »

La mine fut alors refroidie. Si elle se terrait encore dans un monde isolé et perdu, c’était bien parce qu’elle y avait été contrainte.

« Même avec cette force, j’ai été vaincu par Whis. Je ne sais pas me servir correctement de tout ce potentiel. »

Elle ne connaissait pas les arts martiaux et n’avait même pas idée de quelles étaient ses limites. Il était évident qu’elle allait devoir s’entrainer prochainement pour s’approprier toujours un peu plus les capacités d’un séraphin supérieur.

« Il m’a humilié et j’ai dû fuir ici. Auros a été résonné et tout semble être rentré dans l’ordre. Du moins, pas totalement. »


Le duo marchait sur un petit sillon, il y avait une petite faune autour d’eux, intriguée, des papillons, des lapins, des mini-wulhuts et toute sorte de petits mammifères. Elle s’immobilisa sous un arbre aux abords du chemin pour appuyer la gravité de ses paroles.

« Comme tu t’en doutes, j’ai conservé mes avantages divins. Tu es de retour de surcroit. Mais il y a quelque chose d’autre. Je ne sais pas comment cela a été rendu possible, mais un groupe s’est constitué sur Terre. »

Elle observait l’horizon, puis se tourna vers Cabba pour croiser son regard ambré.

« Cette faction se nomme « L’insurrection », ses membres sont certainement le genre de gens que tu adore torturer : Des individus tristes, seuls et rendus fous d’une manière ou d’une autre. »

Elle présenta sa main droite, levant l’index et le majeur pour évoquer deux points.

« Ils ont deux objectifs : Vaincre les anges pour libérer l’univers de leur joug, notre ambition commune ; et te tuer. »

Elle se tut quelques instants, assez de temps pour que Demigra appréhende la situation, réponde et l’interroge s’il en ressentait le besoin.

Après ce temps mort, elle invita son collègue à reprendre la marche, atteignant rapidement les portes du château qui n’étaient pas gardées, le pont levis était remonté.

« Je laisse tout ouvert, personne à part moi ne sais comment rejoindre cette dimension de toute façon. »

Elle pénétra le grand hall, il était un peu en désordre, il y avait des tables en bois agencés de manière chaotiques, certaines étaient combinées pour faire une plateforme géante, d’autres étaient alignées. Sur chacune d’entre elle se trouvait des babioles, des livres, des cartes, des bougies et des commodités terriennes comme une cafetière ou un grille-pain (il y avait aussi du pain du coup). Misha n’avait absolument pas préparé la forteresse au retour de son plus vieil allié, il y avait donc clairement du bordel, chose qui la rendait quelque peu inconfortable, d’autant que Demigra était, dans ses souvenirs, très bien organisé avec le matériel.

« Bon… Heu je rangerais tout à l’heure. »

Elle traversa la salle et accompagna son associé dans un dédale de couloirs et d’escaliers le menant directement au sein d’une bibliothèque. La capacité en bouquins de la pièce devait avoisiner les 20 000 ouvrages, beaucoup, mais pas autant que l’antre à grimoires du palais du malin. La pièce était illuminée par une baie vitrée tamisée, ce qui rendait la lecture possible sans éclairage artificiel. Comme dans tout le château, les murs étaient en pierre taillée blanches apparentes, classieux. Towa avait choisie cette zone du fort car c’était l’une des mieux rangées disposant et qu’elle disposait de sièges confortables. Elle s’assied sur l’un des fauteuils et proposa à feu Cabba de s’assoir à son tour. Ils étaient face à face, quelques rayons de soleil illuminaient leurs visages. Entre eux se trouvait une table basse sur laquelle reposait quelques grands classiques : Le nécronomicon, le nécronomimacron et le tome 1 de berserk.

« On ne l’a pas croisé, mais Mira doit traîner quelque part, il garde cette dimension. Je l’ai reconstruit récemment. »

Débutât-elle en regardant par-dessus son épaule.

« Quoi qu’il en soit, ma situation est compliquée. Je suis traquée en permanence par les séraphins du grand-prêtre. Je ne suis pas en mesure de m’inviter très longtemps dans le monde des mortels, je risque à tout moment d’être interceptée. »

Si elle usait d’une magie trop puissante, elle était immédiatement repérée et arrêtée, elle s’en doutait. Par chance, elle n’avait jamais été confrontée à un ange mercenaire venue la tuer pour ce motif, mais elle le redoutait plus que tout.

« Heureusement, tu n’es pas logé à la même enseigne. D’ailleurs, quelles sont tes premières impressions ? »

Le sorcier antique recevait beaucoup d’informations, fort heureusement, il était mentalement apte à énormément d’efforts.



Demigra
Demigra
Maître du Jeu
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 447
Bon ou mauvais ? : Purement Mauvais
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Re: Le retour du malin   Le retour du malin ClockDim 2 Oct 2022 - 21:26
Un territoire différent, une atmosphère différente... que s'est-il bien passé pendant cette longue absence ? Cet endroit ne ressemblait aucunement au territoire du diable. En ce lieu si paisible, l'herbe poussait encore et le paysage était voilé d'un ciel violacé qui donnait un certain charme à cet endroit. Il n'aura pas fallut plus d'un regard pour comprendre que cette dimension n'avait que peu de choses à voir avec celle qu'ils avaient connue précédemment, pourvue de son sol rêche et d'un ciel menaçant. Ceci étant dit, ce n'était pas un mal pour autant : plus nos antagonistes resteront éloignés du sceau de l'originel, mieux se portera l'avenir. Pour en revenir au choix du « décor », cela ne semblait nullement anodin au yeux du magicien. La personnalité de Towa se reflétait a travers cet endroit et cela ne lui avait pas échappé. Elle avait changé mais à quel point ? Elle restait une alliée, mais jusqu'à quand ? Voila une question à laquelle il faudrait apporter une réponse avant qu'elle ne se change en problème.

« Quelle vue... ce n'est pas le Makaioshinkai ? Si ? » demanda t-il calmement.

La question fut accompagnée d'un haussement de sourcil. Les mains jointes dans le dos, il balaya les lieux du regard dans l'attente d'une réponse. Si notre ange était réellement capable de briser le maléfice de ses lieux alors pourquoi l'avait modifié à ce point ? Ça ne pouvait être une question de nécessité mais seulement de confort. La propriétaire confirma en partie sa pensée lorsqu'elle affirma ne plus être la même. En effet, elle est passée de démone à ange et sa puissance s'en est incroyablement décuplée. Ceci étant dit, quel a été le coût de cette force nouvellement acquise ? Misha n'a jamais été aussi puissante que maintenant et pourtant, elle se confrontait encore à l'échec. Auros, l'Univers 13, la domination du septième univers... c'était son plan. Elle l'avait calculé minutieusement alors comment se faisait-il qu'elle pouvait encore perdre, même avec les alliés les plus puissants ?

« Donc si je comprends bien, Whis est intervenu et Auros a échappé à ton contrôle. »

Suite à ce constat, il leva légèrement la tête pour croiser son regard, le fait qu'il soit plus petit que cette dernière à présent l'amusait quelque peu bien que cela ne rendait pas sa dernière affirmation plus joyeuse.

« Cet ange n'aurait pas agit de son propre chef, à moins que Beerus ne le lui ait ordonné. Se pourrait-il que vous l'ayez épargné ? Oh mais qu'est-ce que je dis ? Bien sûr que non. »

Il fallait bien s'en douter : cette conquête n'aurait jamais été possible si le frère de Champa avait été tué. A ce moment là, Demigra ne cherchait pas vraiment à qui imputer la faute mais à en savoir davantage. Au cours de sa longue absence, il n'a pu assister au déroulement de ce plan autrement qu'en visualisant les souvenirs de Cabba et de Jojiba et bien que cette méthode soit efficace, elle restait insuffisante. Il devait connaître l'histoire dans son intégralité afin de ne pas reproduire l'erreur de son alliée.Vint ensuite cette histoire avec l'Insurrection, ce à quoi le diable répondit par un hochement de tête. Le sourire en coin, il savait pertinemment de quoi il s'agissait : une union folle ou un rassemblement de personnes au temps de vie limité qui cherchent à s'en prendre à des êtres éternels. Le Malin n'était rien de plus qu'un premier objectif pour eux puisque la vérité était ailleurs : l'annihilation des dieux.

« Et bien... c'est encore mieux que je l'avais espéré. »

Oh que oui. Provoquer les dieux en impliquer les mortels dans des jeux mortels et sordides dont la fin était souvent tragique n'était pour lui rien de plus qu'une distraction destinée à déstabiliser la Time Patrol avant qu'il ne lance son assaut sur leur Quartier Général. A aucun moment le sorcier n'aurait imaginer que du plan de la diablesse résulterait d'une alliance entière visant à exterminer leurs ennemis. Tout ce qu'il restait à faire, c'était de désigner une cible à ces enragés pour qu'ils s'en débarrassent. Un vrai cadeau du tomber du ciel !

« Chaque problème est source d'opportunités, celui-ci n'est rien de plus qu'une autre. A nous de trouver comment l'exploiter. » ajouta t-il.

Voila qui le ressemblait bien. Reprenant sa marche en compagnie de la dame aux cheveux blancs, il traversa le pont-levis à ses cotés sans prendre la peine de commenter sa décision de laisser les lieux ouverts : il la savait suffisamment maligne pour prioriser la sécurité quand la situation l'exigeait, voilà quelque chose qu'elle faisait sûrement mieux que lui. Tandis qu'ils arrivèrent dans le grand hall, le diable ne put s'empêcher d'afficher une micro expression de dégoût sur son visage. Devant lui s'affichait un certain désordre que lui-même ne se permettait pas d'habitude. Évidemment, son hôte était mal à l'aise à l'idée de présenter les lieux ainsi mais cela n'était vraiment pas important compte tenu de la situation. Ce n'était pas comme s'il allait lui en tenir rigueur alors qu'elle venait tout juste de le ramener à la vie.

« Concernant ces mortels, nous n'aurons qu'à nous en débarrasser quand ils ne nous seront plus d'aucune utilités... si les autres dieux ne sont chargent pas avant nous, bien sûr. »

Ce manipulateur allait forcément vouloir tirer avantage de la situation mais pas au point de la laisser se retourner contre lui. En sachant cela, on pouvait bien se douter qu'il allait prendre des mesures afin de ne plus avoir à se retrouver dans une situation similaire à celle dans laquelle il s'est retrouvé au cours de son affrontement contre Kaito et Zamasu dans la crypte du temps. En suivant la sorcière dans son antre, il atteignit l'immense bibliothèque du château. Ici, tout était bien ordonné et ce lieu paisible était propice à la lecture bien que ces deux là ne pouvaient se permettre de gaspiller leur précieux temps à parler bouquin. S'asseyant à son tour, le « jeune » homme s'installa en face de son interlocutrice, non sans jeter un coup d'œil aux couvertures des ouvrages disposés devant eux.

« Donc tu l'as réparé... fort bien. Il ne peut que nous être utile. »

Il parlait de Mira, évidemment. Ayant de nombreuses fois servi la cause de Time Breaker par le passé, cet androïde ne pouvait que fournir de précieux résultats pour la suite de leurs projets. Cela dit, ce dernier ne risquait pas de servir à autre chose que chien de garde à l'heure actuelle. Si ce que disait Towa était bien vrai, son fidèle serviteur n'aurait aucune chance, il valait peut-être mieux envisager d'autres possibilités plutôt que de les frapper directement... à moins que ça ne soit déjà le cas ?

« Mon petit doigt me dit que nous connaîtront bientôt le point faible des séraphins. Ce n'est rien de plus qu'une question de temps. »

Le diable au corps de guerrier avait bien une idée derrière la tête mais elle requerrait un peu de patience, chose qu'il n'avait pas en ce moment. Il fallait bien avouer qu'il en était à court après tout tout ce temps. Il était grand temps pour ce démon d'agir, même s'il ne savait pas encore comment s'y prendre. Bras croisés, il baissa légèrement la tête, plongé dans sa réflexion. Tant de possibilités face aux plus grands des dangers... même si Misha affirmait le contraire, il n'était pas impossible que les toutous à la solde du Grand Prêtre ne finissent pas trouver cet endroit et ça en serait fini. En ce qui concernaient ses impressions, le saiyan releva la tête lorsqu’il fit interrogé à ce sujet.

« Mes premières impressions sur quoi ? Sur ton petit coin personnel ? Il est disons... atypique.» dit-il.

Il lâcha un petit rire puis reprit son sérieux avant de reprendre.

« Je plaisante. La situation ne joue pas vraiment en ta faveur, Towa. J'irais jusqu'à dire que c'est pour cela que tu m'as ramené à toi. »

Il ne se fatigua même pas à poser la question. Tout deux savaient qu'il y avait une partie de vérité dans ses propos, il n'y avait nul besoin d'en rajouter pour se justifier.

« S'ils te causent autant de torts, peut-être devrions nous envisager de riposter avec d'autres méthodes. »

Ils ne pouvaient pas les affronter directement, une telle prise de risque signifierait leur arrêt de morts à tous les deux et les missions suicides n'étaient pas vraiment leur spécialité. Cependant, il existait encore d'autres solutions. Le tout était de savoir lesquels et commet les employer correctement.

« Ou sinon dans l’extrême, il nous reste le sceau de l'originel. »

Forcément, nous en revenions encore à ce monstre. Celui là même qui terrorisait aussi bien ceux qui osaient ne serait-ce que prononcer son nom. Était-il vraiment sage de penser être à même le contrôler ? Ou de le libérer ?

« Je sais déjà ce que tu en penses... » continua t-il en se levant.

S'éloignant de son siège, il tendit la main vers le vide tandis qu'un petit portail temporel s'ouvrait. Plongeant sa main dans ce dernier, il y récupéra son sceptre et s'en servit aussitôt pour former une image devant lui, démontrant ce qui était en train de se dérouler au moment même ou ils étaient en train de discuter. On pouvait alors y voir un petit être au caractère enfantin, confortablement installé sur son trône. Oui, l'image montrait bel et bien Zen'ô.

« ...et si cela ne te convient pas, il ne nous reste plus qu'à cibler sa majesté. »

Hein ?

Il la regarda avec cet air dément, le même qu'il affichait avant de mettre à exécution son dernier plan. Cela allait sans dire, même dans le corps d'un mortel, il était resté le même. Prêt à mettre une nouvelle fois sa vie ou son existence en jeu, le diable n'en démordrait pas jusqu'à ce qu'il finisse par obtenir Était-ce bien raisonnable de faire revenir un serpent avec une pareille ambition ? Et combien de temps cela prendrait ? Tout ceci n'avait aucune importance du temps qu'ils finiraient par y arriver.

« Ne fait pas semblant d'être surprise, n'est-ce pas pour cela que m'as parlé de cette Insurrection ? »

Il savait. Depuis le début il savait !Même si ce n'est pas forcément vrai, rien ne semblait pouvoir lui échapper. Le tout était de savoir jusqu’où ce fou était-il prêt à aller pour réaliser l'irréalisable. S'en prendre directement au Créateur réglerait tous leur problèmes d'une manière ou d'une autre. Si personne ne s'y était essayé jusqu'à maintenant, c'était tout simplement parce que c'était impossible. Et pourtant...

« … ne va pas dire que ce n'est pas à notre portée. Ça sonnerait faux à tes oreilles. »
… il se pourrait qu’il ait raison.
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 185
Bon ou mauvais ? : Bon

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Re: Le retour du malin   Le retour du malin ClockMar 4 Oct 2022 - 19:50
Le diable était plongé dans un océan de paradis qui tranchait radicalement avec les sombres terres qu’il gouvernait autrefois. Ce climat terrien au ciel violacé était le fruit d’une grande manipulation magique, il le devenait aisément et si ce n’était pas le cas, le hochement de tête approbateur de la séraphine vint finir de l’en convaincre. Sur le chemin du fort fut évoqué les événements récents, surtout l’attaque de l’univers 13 à l’encontre du 7ème. Demigra puisait allégrement dans les souvenirs de son hôte, c’était évident, mais malheureusement pour lui, Cabba ne fut pas aux premières loges des plus éminentes batailles. La sorcière lui apporta les éléments manquants.

« Beerus n’était pas mort, simplement plongé en stase par son ange. Il se faisait petit en attendant son rétablissement. »

La maîtresse des lieux l’annonçait avec une certaine amertume. Elle aurait remporté la victoire si le frère de Champa avait simplement rendu l’âme. Il sembla que ce vieux matou hargneux fut plus accroché à la vie qu’il ne le laissa paraitre. Towa allait prendre en compte ce facteur à l’avenir, la résilience des dieux de la destruction ne devait pas être alignée à leurs allures pantouflardes. Néanmoins cela allait encore compliquer ses plans à l’avenir, lui donnant clairement envie de bouder, justement, elle soupira bruyamment pour communiquer son ennui.

Le sujet s’orienta autour de l’organisation de Scalio, cette troupe anti-dieu profitable à la lutte des time breakers. Le malin était enjoué d’une telle nouvelle, ambitieux d’en prendre indirectement le contrôle. Misha n’était pas une aussi bonne manipulatrice que son homologue saiyan, elle lui laissait s’occuper de telles manigances. En soit, elle était surtout une bonne magicienne, une scientifique et une fan d’animés.  

« Je te reconnais bien, tu ne laisses rien au hasard, même si tu sais que c’est peine perdue. »

Quant au sort desdits malheureux, elle n’en avait pas grand-chose à faire. Si une dizaine de personnes supplémentaires devaient périr pour la sauvegarde de l’univers, soit. Elle était certaine que Scalio pensait la même chose qu’elle, il avait l’air d’un grand pragmatique.

Ils arrivèrent rapidement au sein de la grande bibliothèque, laquelle semblait plaire au guerrier de l’espace maudit. La séraphine avait bien fait de l’emmener ici, elle n’allait pas encore passer pour une idiote incapable de ranger son bastion. La réparation de Mira fut rapidement abordée, un agent pratique dans la mesure ou Towa ne pouvait pas vraiment s’exposer longtemps au monde des mortels. Cette déclaration rendit le diable pensif, assez pour qu’il évoque ce qu’il espérait être la découverte prochaine du point faible des anges. Oui, le fameux talon d’Achille qu’elle-même voulait tant localiser. Cette histoire de « trouver comment tuer les dieux » ne datait pas de la mort de Demigra, depuis des milliers d’années le duo maléfique cherchait une porte de sortie à cette interminable conflit. Après d’incroyablement longues recherches, ils furent en mesure de savoir que le grand-prêtre et ses enfants tiraient une grande partie de leur énergie au sein d’une source externe. Impossible cependant de savoir ou se situait cette fontaine de jouvence.

Misha pensait pourtant qu’en étant une ange, elle pourrait ressentir la présence de cette réserve magique, mais ce ne fut pas le cas.

Quoi qu’il en soit, Nosferatu ne croyait pas si bien dire puisque qu’elle avait poursuivi les recherches avec brio. Elle était assez fière de l’annoncer, bien qu’en fait c’était surtout grâce à ses nouvelles capacités qu’elle fut en mesure d’avancer aussi vite.

« Tu seras content d’apprendre que je n’ai pas lâchée l’affaire sur ce sujet. J’ai bien progressé ! »

Elle affichait un petit sourire narquois.

« J’ai étudié la fibre temporelle ancienne, je vais beaucoup plus vite qu’avant. En sondant une certaine portion, j’ai remarqué des altérités gravitationnelles. Ces genres d’événements sont souvent liés à des trop-pleins de puissance qui modifient les lois de la physique. Je te passe les détails, mais je sais presque situer la dimension en question, elle se cache entre l’an -400 et +720 dans l’univers 1 entre les alternatifs 3000 et 45 000. »

C’était un avancement incroyable, mais il ne fallait pas s’emballer. De simples calculs indiquaient qu’en partant avec ces seules informations à la recherche de cette source, il faudrait environ 20 millions d’années de travail sans pause. Il suffisait de prendre les 42 000 univers alternatifs, les multiplier par le nombre d’années du champ et le diviser par 180, le nombre de jours qu’il faudrait pour sonder la totalité d’une temporalité.

Towa reçue ensuite les impressions de son camarade, au-delà du commentaire sur la décoration, il semblait lucide quant à la situation de son alliée. Effectivement, la succube n’était pas en position de force. Elle était ironiquement l’une des entités les plus redoutables de l’existence en général mais n’avait aucune marge de manœuvre. Inutile de préciser qu’une telle situation provoquait en elle une frustration absolument inouïe qu’elle devait évacuer d’une manière ou d’une autre.

« Tu ne me le fais pas dire… »

Concédât-elle en s’enfonçant dans son siège, croisant les bras sous sa poitrine. Elle zieutait le sol, cherchant en tout instant une solution miracle pour échapper au pire.

« Tu as de grandes ambitions, un homme comme toi peut renverser la table. »

Elle redressa lentement le regard, croisant celui de son invité.

« Il faut que quelqu’une redistribue les cartes. »

Il semblait bien le comprendre, évoquant alors la possibilité de riposter à l’aide de méthodes plus extrêmes. Il avança l’idée de libérer l’originel, les ultimes ténèbres. Evidement, ça a toujours été son plan. Demigra convoitait le pouvoir « du plus obscur », il pensait pouvoir le contrôler et en faire sa bête. Mais comment dominer un océan de haine ? Ce n’était même pas un être sentient.

« Mais tu-… »

Elle fut interrompue par le diable, il semblait déjà avoir conscience de l’avis de sa bienfaitrice. Il se leva donc, saisissant son sceptre par le biais d’un portail magique qu’il invoqua. Le panoramique était réellement étrange : Cabba tenait l’arme favorite de son pire ennemi. S’il était là, Scalio aurait explosé au moins quatre fois, littéralement. Equipé de cet artefact aussi maudit que son propriétaire, le sorcier matérialisa une vue, une observation qui ne laissait pas de place au doute.

« Zenoh ? »

Il disait vouloir cibler le dieu de tout ? Il pensait pouvoir le vaincre ?! Non, c’était tout bonnement impossible !

« Tu plaisantes ? Ne me dis pas que tu cherches à t’en débarrasser, il est indestructible ! »

Non, ça ne pouvait pas être ça, il devait vouloir autre chose. Désirait-il le corrompre avec sa magie ? Jamais ça ne marcherait ! L’ange attendait des réponses à ce sujet, ça ne pouvait pas attendre. Demigra lui expliqua fatalement que le plan était de l’amadouer, pas de l’assassiner. Elle en fut quelque peut rassurée, quoi que pas vraiment. Une telle entreprise semblait impossible sous la garde d’el padré.

« Le contrôler ? Tu as pourtant idée de l’emprise infâme qu’exerce le grand prêtre sur ce nabot. Je ne pense pas que tu sois la première personne dans l’univers à vouloir faire ça. »

Néanmoins, il était peut-être possible d’entreprendre quelque chose… Mais qui sait combien de d’années cela allait prendre ? Un siècle, dix ? cent ? mille ? Et il ne fallait pas se faire soi-même tuer entre temps.

« Imagine le temps que cela va nous prendre, d’autant qu’au moindre échec, nous serons exposés. »

Elle se frotta le menton.

« Malgré tout, peut être que nous pourrions planifier ça si nous n’avons rien de mieux. Après tout, nous avons l’éternité devant nous. »

Quelques instants plus tard, elle eut un éclair de lucidité, elle n’avait pas pensé à discuter d’un sujet ô combien important avec son partenaire.

« Oh, je n’ai pas pensé à te le dire. »

Elle semblait dérangée, elle se frottait le cou.

« Bon, viens avec moi, il faut que je te les montre. »

Elle fit signe à son allié de la suivre, elle s’élança dans quelques couloirs sans en dire plus aux premiers abords. Elle parcourait une allée, un escalier, un second, un troisième, une cave, re-escalier, encore et encore ! Puis finalement, ils furent confrontés à une grande porte en bois d’environ trois mètres de haut pour quatre de large. Ils se trouvaient clairement dans un sous-sol lugubre digne des plus vils cachots, qu’est-ce que cette entrée dissimulait ?

On pouvait entendre du raffut de l’autre côté, comme si des centaines d’Allemands occupaient une taverne.
« Je… Ils sont là depuis environ six mois. Je ne sais pas trop quoi en faire… C’est un cadeau de majin Kaito. »
Elle poussa les portes verrouillées magiquement.


Le démon découvrit alors une immense armée de ses moins illustres congénères. Cette horde sans fin devait compter une centaine de milliers d’individus, tous occupés d’une certaine manière. Certains gardaient le camp, tant bien que mal en raison du boucan constant, d’autres tiraient au flanc pendant qu’une partie était carrément rebelle. C’était un chaos total qui méritait de l’ordre. Fort heureusement, ils étaient contenus dans une salle colossale étendue sur plusieurs kilomètres. Quand Misha fut découverte, les monstres se mirent vaguement en alerte des quelques centaines d’entre eux se manifestèrent en vitesse pour se mettre au garde à vous.

Le retour du malin Original

Plusieurs cors retentirent, les mêmes que dans le seigneur des anneaux.



Towa n’était pas une cheffe de guerre, elle n’était même pas une cheffe tout court. S’occuper d’une telle légion ne l’amusait pas. Fort heureusement, elle était convaincue que son coéquipier leur trouverait une utilité.
« Ils sont chiants, ils puent, ils font plein de bruit, j’en ai marre. S’il te plait, dégage-les, fais un truc. »

Elle fit volteface en invita son protégé à faire de même, refermant la porte au passage.

« Depuis ton décès, le monde démoniaque se livre une immense guerre. En gros, Kaito Shan, Drallos et Shroom se sont rebellés. Je crois avoir compris qu’il y avait un conflit sur l’héritage, le conseil a désigné Drichi, mais lui aussi est mort. Mechikabura a établi une régence temporaire qui a mené à cette guerre. Vu que tu es de retour, tu peux tous les remettre à leur place, maintenant. »

Voilà une première direction, si le malin ne savait pas quoi faire, il pouvait commencer par reprendre la main sur son domaine. Le makaioshinkai et ses terres désolées étaient plus dangereuses que jamais, un peu de stabilité serait profitable à l’organisation des troupes.

Misha prit le chemin inverse, se dirigeant progressivement vers la surface. Elle poursuivit sur la route.

« Il y a autre chose. Pour venir te chercher, j’ai créé une distraction en affectant deux lignes temporelles. »


Deux missions actuellement prises en charge par la time patrol, le diable pouvait s’en douter.

« Il s’y es passé quelque chose d’incroyable : l’un des patrollers s’est rebellé et a rejoint d’un vilain. »

Elle tentait de se remémorer son nom, c’était un saiyan du genre méchant, arrogant, sans peur… Elle se frottait le menton.

« Heu… Il s’appelle Or… Taque ! Oui c’est ça ! »

Elle était contente de s’en souvenir, frappant ses mains sur le coup.

« Ce taque a rejoint un Thalès qui a vaincu Son Goku. Ces deux là pourraient faire de bons time breakers. Je ne peux pas aller les voir, mais toi, tu as le champ libre. »

Elle zieuta son camarade de haut en bas.

« Par contre, il faudrait que tu changes de tenue… »

Oui, l’habit saladien ne correspondait pas vraiment au style du malin.





Demigra
Demigra
Maître du Jeu
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 447
Bon ou mauvais ? : Purement Mauvais
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Re: Le retour du malin   Le retour du malin ClockDim 9 Oct 2022 - 19:44
Donc, Beerus aurait échappé à la mort ? Quelle tristesse. Sa seule existence était un véritable obstacle aux objectifs des habitants de l'enfer. Après tout, des projets de grande envergure telle que la domination des mondes inférieurs par les démons ne pouvaient se faire en la présence d'un dieu de la destruction, à moins bien sûr que ce dernier ne soit dans le même camp. Malheureusement et ce n'est pas faute d'avoir essayé, des êtres aussi puissants ne sont pas toujours très enclin à la manipulation mentale, même pour les experts en la matière. Soit, si l'occasion de pourfendre le matou divin fut loupé, il n'y aurait qu'à en attendre une autre. Demigra répondit donc aux explications de sa congénère par un simple hochement de tête. Elle avait certes échoué mais il gardait à l'esprit qu'elle était la seule à avoir mené ce plan. Ayant tenté d'en profiter pour malheureusement finir de l'autre coté, ce dernier n'allait nullement commenter cet état de fait.

« Nous finirons pas trouver une autre occasion de nous débarrasser de ce gêneur, j'en suis convaincu. »

Oh que oui, il l'était et la solution était déjà toute trouvée. Tôt ou tard, certaines personnes malintentionnées iront rendre visite à Shin : des personnes qui exècrent les dieux comme personne. Tout ce qu'il leur fallait était un brin de motivation et ça, le diable savait comment leur en donner. Cela allait sans dire, le « rouquin » démoniaque avait quelques idées derrière la tête et il n'avait plus qu'à trouver le bon moment pour mettre ses plans à exécution. Towa, quand à elle, le reconnaissait bien pour son coté malicieux et planificateur. A force d'utiliser son environnement et son entourage comme des avantages , le sorcier s'était forgé une solide réputation dans le monde des démons et cette dernière ne s'est pas ternie depuis sa dernière disparition. Échangeant à propos de la fibre temporelle à leur arrivée dans la bibliothèque, la succube ne se priva pas de faire remarquer ses progrès en illustrant ses propos par des explications détaillées, ce à quoi son interlocuteur se contenta d'acquiescer encore une fois.

« Je vois que tu n'as pas chômé. Temps de progrès en si peu de temps... dis moi, combien de temps me suis-je absenté, réellement ? »

Il était clair que son passage de Towa à « Misha », avait eut bien plus de conséquences que l'on pouvait l'imaginer. Non seulement cette démone avait gagnait en puissance mais elle avait aussi pu profiter de ses nouvelles compétences pour accroître ses connaissances. Nous en venions ensuite à leur discussion sur un sujet quelque peu délicat : le démon originel et sa majesté Zen-Oh. Ces deux êtres qu'ils savaient tout-puissant était des outils de premier choix aux yeux du Malin mais rien ne garantissait qu'un seul de ses deux là soit à leur portée. La réaction de Towa ne se fut pas attendre. Stupéfaite, elle ne s'attendait clairement pas à une telle proposition. Toutefois, il se pourrait que les propos du dieu-démon aient mal été interprétés.

« M'en débarrasser ? » demanda t-il en riant doucement.

« Non... du moins pas comme tu l'entends : nous avons peut-être moyen de le contrôler. »

Une tentative aussi directe relèverait du suicide. Cependant, il était encore possible d'anticiper ses prochains mouvements de ce gamin aux pouvoirs dépassant ceux des divins afin de l'amener à faire ce que eux, voudraient qu'il fasse. Laissant l'imagine du Créateur disparaître, le diable renvoya son sceptre dans le gouffre duquel il est sorti. L'idée semblait folle, oui. Elle le semblait tout simplement parce qu'elle l'était. La dangerosité, les chances de réussite et le temps que demanderait ne serait-ce que de planifier un tel plan prendrait des lustres. Imaginez donc faire tout ça pour que cela se termine en une mort sans retour . Ce ne serait pas très glorieux, n'est-ce pas ? En dépit de cela et bien qu'il ait gardé le silence quand à la forte désapprobation de son alliée, le magicien semblait persuadé qu'ils viendraient tôt ou tard à employer une solution aussi extrême.

« Tôt ou tard, il finira par se lasser de son autorité. » lâcha-il, pour lui même.

Mais de qui parlait-il ? Pensant à voix haute, le sorcier semblait entrevoir quelque chose dans l'avenir mais il n'en était pas suffisamment confiant quand à son dernier prognostique pour en parler directement. La tête baissée, plongé dans ses pensées. Le mage s'éparpillait intérieurement afin de visualiser de nombreux scénarios parmi les plus probables... jusqu'à ce que son hôte ne le ramène au présent avec une certaine chose qu'elle aurait omis de lui dire.

« De quoi s'agit-il ? »

Il la suivit sans vraiment savoir de quoi elle s'agissait. De toute évidence, elle ne tenait pas à en parler avant qu'il ne voit par lui même de quoi il s'agit et pour une surprise, c'en était vraiment une. Après avoir traversés de nombreux couloirs du château, voilà qu'ils arrivèrent dans un sous-sol peu éclairé, éloigné de toutes les autres pièces. Après avoir fait ce chemin jusqu'à une grande prote, tout deux purent entendre un brouhaha depuis l'autre coté. Ce n'est que lorsque la dame aux cheveux blancs ouvrit cette dernière que le rouquin n'ait réalisé l'importance de ce qu'elle voulait lui montrer.

« Une armée ?! Vraiment ?! » demanda t-il, stupéfait.

Lui même en restait bouche bée. Comment était-ce seulement possibles ? Qui étaient tout ces gus qui attendaient depuis si longtemps leur prochaine confrontation ? Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils étaient déjà tous parés au combat et prêts à en découdre. Quelque soit la cible qui leur serait donné, ceux là iraient bien l’assiéger sans poser de question, surtout s'il s'agit bien d'un cadeau de ce chers « Majin » Kaito. Affichant son agacement par un langage bien familier, l'ange démoniaque n'attendait qu'une seule chose de la part de son invité : qu'il se débarrasse d'eux de n'importe quelle façon.

« Bon et bien ne faisons pas de gâchis. Voyons voir... » répondit-il.

Quelque peu surpris de cette situation pour le moins inhabituelle, voilà que le diable se retrouvait à la tête d'une armée. Bien évidemment, il pourrait les envoyer attaquer le Kaioshinkai et les faire porter une attaque sous un faux drapeau cependant même un malvoyant reconnaîtrait à la tête de 90% d'entre eux que ces créatures hideuses ne peuvent être autre chose que des démons. Le mieux était sans doute de les envoyer au Kaioshinkai tout en prenant bien soin de les tenir éloignés du Sanctuaire Shuryo, ou sinon...

« On ne pourrait pas juste passer voir Lucifer et Evie et les leur confier ? Ils en auraient plus besoin que nous, tu ne trouves pas ? »

Laissant réagir la maîtresse des lieux quand à cette question, il prit un instant de réflexion puis reprit.

« M'oui... tout compte fait je vais les envoyer rénover mon château. »

Suite à cette affirmation, il tapa des mains deux fois, un portail gigantesque s'ouvrit devant ces troupes et le commandant de l'armée (malgré lui) donna ses premières instructions.

« Bien, je suppose que certains d'entre-vous nous ont entendu. Allez donc faire de ce tas de ruines un palais sublime au point d'en faire jalouser les plus grands Overlords ! »

Et ils se mirent en rang, à obéir sans rechigner ou poser la moindre question. Voila au moins quelque chose que l'on ne pouvait pas leur retirer. Une fois que ce régiment de monstre fut enfin parti. Le saiyan maudit relâcha un soupir de soulagement, signe d'appréciation de ce retour au silence. Il écouta sans interrompre la sorcière qui lui expliquait que les raisons de leur présence étaient justifiées par une guerre de succession entre les plus grands démons. Soit, c'était un problème que le concerné pourrait bien régler en bien peu de temps mais l'ennui palpable sur son visage démontrait à quel point il n'avait pas envie de s'en occuper.

« Si je trouve un moment, je ferais ça oui. » souffla t-il.

Suivant l'invitation de la magicienne, le sadalien factice quitta le sous-sol et remonta les escaliers en sa présence. Expliquant qu'elle s'est servie d'une paire de distractions afin de ne pas s'attirer les regards ou les foudres des toutous du Grand Prètre, elle avouait dans ce même temps avoir donné plus de travail à Chronoa et sa patrouille temporelle. Un léger rictus se dessina alors sur le visage de Cabba. Savoir ses ennemis en mauvaises posture l'arrangeait bien, tout comme les efforts fournis jusqu'à présent.

« Tant d'acharnement pour me ramener à tes cotés... d'autres auraient abandonnés depuis longtemps. Tu dois vraiment avoir besoin de moi, Towa. »

Un rire sinistre sorti de sa bouche tandis qu'on lui racontait les détails : un patroller rebelle parmi les agents en charge de corriger l'Histoire ? Voila qui était inattendu en plus d'être une opportunité à ne pas manquer. Sa curiosité aillant été éveillée, il fut séduit par l'idée de se rendre sur les lieux en personne afin de d'ajouter son grain de sel dans cette histoire.

« Tu as raison, je vais aller m'en occuper. Quand à la question vestimentaire... »

Il n'y avait aucun soucis à se faire. Un simple tour de passe-passe magique lui aura suffit pour troquer sa tenue de combat usée pour une version neuve, doublée d'une cape et d'une capuche noire pour couvrir aussi bien son corps qu'une partie de son visage. Esquissant un fin sourire, celui qui pouvait de nouveau nuire à son ennemie d'antan ne pouvait que se réjouir de pouvoir lui causer de nouveaux désagréments.

« Ceci devrait faire l'affaire. En tout cas pour l'instant. »

A moins que Towa n'ait d'autre choses à lui dire, le démon au corps de saiyan montera jusqu'en haut des marches en sa présences puis usera d'un autre de ses portails après que sa partenaire lui ait indiqué les coordonnées de l'univers alternatif dans lequel il allait devoir se rendre.

Quelque soit sa prochaine destination,
la présence de ce démon ne présage jamais rien de bon.
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 185
Bon ou mauvais ? : Bon

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Re: Le retour du malin   Le retour du malin ClockMar 11 Oct 2022 - 17:59
« 2 ans, plus ou moins. »

C’était la période pendant laquelle Demigra ne fut qu’une vibration malfaisante dans l’air. Un battement de cil dans sa longue vie qui ne fut pourtant pas de tout repos pour les habitants de la Terre. Même désintégrée, l’âme du diable dégageait une aura de chaos persistante, une sorte de corruption qui avait suivie chaque traumatisé du dernier jeu. C’était en partie pour cela que la majorité des manifestations sur Malin se firent sur Terre, là où se trouvait la totalité des « rescapés ».

Mais maintenant qu’il était de retour, le sorcier roux ne comptait plus se cantonner à quelques monstruosités locales, non, il désirait bien plus. L’ambition du mauvais s’étendait au-delà même de la frontière d’un univers, loin, au palais de Zenoh. Car il convoitait le contrôle total, la domination de tout ce qui existait par le biais de l’enfant malléable à l’origine de toute chose. Un plan audacieux mais terriblement complexe dans sa mise en œuvre, Misha n’avait pas manquée de le faire savoir. Ce petit point de discorde n’était qu’une goutte dans l’océan, ils changèrent bien vite de sujet, celui de l’armée démoniaque. Dans un premier temps, le magicien maléfique proposa d’en faire cadeau à Lucifer et Evie, une pique que n’appréciait pas beaucoup Misha. Elle fit immédiatement la moue comme une gamine et se mit à rougir en croisant les bras.

« N’importe quoi ! Je ne vais certainement pas faire ça ! »

Pourtant, Demigra avait parfaitement conscience de la relation conflictuelle qu’elle entretenait avec le duo primordial. Il paraissait évident qu’il s’était prêté à une petite boutade à peine déguisée. Fort heureusement, il se ravisa. L’accumulation de milliers de démons fut dirigée vers des travaux domestiques, à savoir la maintenance du sanctuaire Shuryo. La troupe se mit en marche, visiblement, le malin avait quelques prétentions quant à la prestance de ses quartiers.

« Un overlord ? Tu es vieux jeu. »

Le délire d’être un démon surpuissant avec un château s’étendant sur des kilomètres était passé de mode depuis des millions d’années, Demigra était vraiment has been.

Plus tard, Towa évoqua la mise en place du plan qui lui permit de récupérer son allié de toujours.  Une grande préparation avait été requise pour perturber deux timelines en même temps sans alerter les sbires du grand prêtre. Cette considération ne passa pas dans l’oreille d’un sourd, le diable en riait à gorge déployée, mettant en évidence la volonté de la succube à le secourir. Il avait fondamentalement raison, Elle avait besoin de lui, de ses capacités, de son ambition et de sa méthode d’improvisation. Malgré tout, elle ne voulait pas se laisser faire et paraître faible ; un peu de mauvaise foi n’allait pas lui faire de mal.

« Tu devrais plutôt voir ça comme un cadeau. Je te devais bien ça. »

Quoi qu’il en soit, l’évocation de ces missions stimula assez le mauvais pour qu’il veuille y participer. Il comptait se rendre à la rencontre de Thalès et Take afin de les soutenir et de, peut-être, les recruter. Misha hocha la tête, favorable à une accentuation du chaos de cette dimension déjà instable, l’idée d’avoir d’avantage d’agents lui plaisait bien.

« Je suis contente de te l’entendre dire ! »

S’enthousiasma-t-elle d’un fin sourire quant il annonça vouloir suivre l’idée de sa collègue. Le démon se recouvrit d’une cape qu’il avait invoqué par magie, un long tissu couvrant son corps et son visage. Dissimulé, il évitait de dévoiler l’identité de la personne qu’il possédait.

La séraphine accompagna son camarade à l’extérieur et matérialisa une porte magique menant directement vers la dimension qu’il convoitait.

« Prends ce portail, il te mènera à eux. »


Demigra
Demigra
Maître du Jeu
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 447
Bon ou mauvais ? : Purement Mauvais
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Re: Le retour du malin   Le retour du malin ClockJeu 25 Mai 2023 - 18:10
Contrairement à toute attente, notre ange né des enfers allait bientôt découvrir que son plus vieil allié est revenu seul de son dernier voyage. Décevant, n'est-ce pas ? Elle qui pensait avoir trouvé deux bons atouts risquait de ne pas apprécier la nouvelle mais soit, le voyageur du temps n'est pas revenu complètement bredouille, après tout. Peu après avoir emprunté l'un de ses propres portails, ce diable aux traits d'un jeune homme erra tranquillement dans les longs couloirs du château, découvrant celui-ci pièce par pièce jusqu'à tomber sur cette sorcière à la chevelure immaculée.

« Ah, Towa. » s'annonça t-il.

Secouant doucement la tête après avoir poussée la porte, il l'a laissa réagir à son arrivée avant d'en venir aux explications. Commanditer un projet d'aussi grande envergure que celui d'une invasion aurait bien mérité qu'ils en discutent, qu'ils conviennent de quelque chose avant de s'y lancer mais pourtant et comme à chaque fois, ce ne fut pas le cas. Même face à lui même, cet être qui incarne le mal à son état le plus pur était imprévisible et ses décisions dépassaient parfois toute logique.

« Tes... candidats ont eut quelques accrochages en cours de route. En t'épargnant les détails, je crains qu'ils ne puissent répondre à nos attentes. »

Comme c'est fâcheux, donc ils n'étaient pas à la hauteur ? Qu'importe. Avec une infinité de lignes temporelles à leur disposition, nos deux complices finiront bien par trouver ce qu'ils recherchent avec le temps mais en parlant de temps, justement, nos démons n'en disposeront pas d'autant qu'ils voudront. Afin de frapper un grand coup dans le nid, il allait leur falloir s’organiser rapidement et agir en conséquence afin de bénéficier de l'avantage de la surprise.

« Ceci dit, ce petit allez-retour n'a pas été vain. Grâce à cela, j'ai pu trouver un moyen de débloquer le potentiel latent de ce nouveau corps. »

Le sourire aux lèvres, il leva une main devant son visage et referma son poing tandis qu'une fraction de sa puissance se dévoilait sous la forme d'une aura sombre et violacée. Fier d'avoir enfin regagné ses forces, c'est sans attendre qu'il ajouta ces mots là :

« Nous n'avons donc plus aucune raison d'attendre. J'ai déjà chargé certains de mes plus fidèles serviteurs rassembler une armée. Bientôt, nous marcherons sur la cité du temps. »

Accompagnées d'un rire reflétant aussi bien le sadisme et l'engouement, ces paroles résonnèrent dans la pièce comme l'avènement d'une chose nouvelle, une chose à laquelle elle participerait.

« Il va sans dire que je compte sur ton soutien. Après tout le chemin que nous avons parcouru ensemble, il serait regrettable que tu ne sois pas là pour y assister. Tu comprends ? »

Telles étaient les conséquences de la résurrection du Malin. La mort, tout comme plusieurs millions d'années d'isolement n'auront eut raison de sa détermination, de son ambition. Towa était consciente de cela quand elle l'a ramené à la vie. Quelque puisse être la raison de ce méfait, la conquête de Conton-City était une suite logique à son retour. Il aurait été naïf de penser qu'il se contenterait de saboter quelques temporalité par-ci par-là, ne serait-ce que pour provoquer les patrouilleurs ou son désir personnel. Towa était loin de ses pensées, sans aucun doute. Si elle l'avait fait revenir à ses cotés, c'est parce-qu’elle avait besoin de lui, tout comme lui avait besoin d'elle. Avec leurs pouvoirs combinés ainsi qu'une armée marchant à leurs cotés, qui pourrait encore leur résister ?

« Bien sûr, je compte prendre part aux recrutements. A vrai dire, j'ai déjà quelques idées en tête et je me doute que tu en as quelques unes, toi aussi. Pourquoi, ne pas nous y mettre dès maintenant ? »

Il aurait suffit de croiser son regard pour comprendre que rien ne pourrait entamer sa volonté. Tant qu'il n'aura pas obtenu ce qu'il désirait, la dieu-démon ne cessera sa lutte visant à s'accaparer la crypte du temps. A ses yeux, il était tout naturel que la sœur de Dabra ait un rôle à jouer dans cela. Après ces deux années passées à comploter contre les plus hautes sphères des univers, elle devait sans aucun doute être la plus au courant et donc la plus à même de lui apporter hommes et femmes dignes de se joindre à leur future invasion. Néanmoins et avant de repartir, il voulait l'entendre de sa bouche.

S'y joindrait-elle ?
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 185
Bon ou mauvais ? : Bon

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Re: Le retour du malin   Le retour du malin ClockJeu 25 Mai 2023 - 21:23
Le retour de Demigra revigorait les espoirs de Towa d’enfin mettre la main sur le nid du temps. Elle ne s’y trompait pas, les capacités d’improvisation du malin le rendait aussi dangereux pour elle que les autres. Une lame à double tranchant dont elle avait déjà fait les frais par le passé. Il était bon de rappeler que c’était lui et lui seul qui avait convaincu la belle de rejoindre le camp du mal en se rebellant contre l’ordre divin. Une folle escapade aux côtés de leur maître de l’époque : Mechikabura. Et bien que cette guerre se solda d’une lourde défaite, les belligérants perdants parvinrent à fuir pour la plupart. Quand bien même le diable roux ne faisait pas parti de ces chanceux, il demeura depuis sa prison, un activiste majeur de la cause. Difficile de faire une croix sur une telle aide, surtout lorsque la succube se trouvait acculée par le grand-prêtre et ses sbires. Malgré son incroyable puissance, elle se sentait encore plus vulnérable que lorsqu’elle n’était qu’une simple démone, quelle crasse.

Quand elle se trouva seule, Misha retourna quelques heures dans son laboratoire. Ses travaux étaient divers, mais les plus importants portaient indubitablement sur la localisation du pouvoir des anges. Elle en était certes mais n’en comprenait pas encore les détails : chaque élu du père des séraphin était lié à un fil invisible menant en un point central. C’était une sorte d’alimentation de leurs pouvoirs par “quelque chose” “quelque part”. Malheureusement, elle ne pouvait pas presser ses recherches. Elle devait combiner sa magie et sa technologie, deux de ses spécialités, pour mettre à l’épreuve la moindre fréquence, la moindre vibration, la moindre incohérence du cosmos. Elle trouvait un grand nombre de phénomènes anormaux : tombeaux anciens de races supérieurs, dieux inconnus, trous noirs, mais pas ce fameux fil. Pourtant, elle devait elle-même être liée à cette fameuse source, pourtant, elle ne sentait rien.

Towa était attablé à une paillasse bardée d’équipements de mesure, l’air penaude. Bien qu’elle n’ait travaillée que deux heures, l’ampleur de la tâche était-elle qu’elle pensa devoir s’y éterniser des siècles. Il y avait des milliards de possibilités, chaque vérification lui prenait une bonne dizaine de minutes, il lui faudrait des millénaires pour parvenir à ses fins. Elle s’affala sur la table, écrasant sa poitrine contre son clavier avant que sa tête ne suive. Elle soupira un grand coup, elle devait relativiser, tout allait s’arranger.

Consciente qu’elle n’allait pas avancer d’avantage, elle se redressa mollement pour quitter son sanctuaire et atteindre le couloir. Elle avait ressenti le retour de son collègue et se rendit rapidement compte qu’il était seul. Il n’avait pas été en mesure de convaincre Thalès et Orrive, semblait-il. Le monstre au corps d’adolescent s’en excusa immédiatement, mitigeant l’échec en précisant qu’il avait profité de son voyage pour retrouver la pleine maîtrise de ses capacités. C’est vrai, même reconstruit, Demigra demeurait en phase de récupération, la fission de son âme avait causé quelques pertes pures et simples de sa personne, une infime poussière qui le ralentissait naguère dans l’utilisation de sa pleine puissance. Towa s’en trouva ravie, elle préférait savoir son principal allié en pleine possession de ses moyens, les deux saiyans faisaient pâle figure en comparaison. L’un dans l’autre, la mission n’était effectivement pas une déception totale.
Elle lui adressa un sourire sincère digne de la complicité qu’elle imaginait avoir avec ce dernier.

« Je ne comptais pas sur eux pour être autre chose que de la chair à canon. Tu peux les laisser à leur sort. Montre-moi plutôt l’étendue de tes pouvoirs. »

Il le fit derechef, dévoilant dans la paume de sa main une fraction de son énergie sombre. En effet, il avait encore progressé, atteignant des sommets presque deux fois supérieurs à ce qu’imaginait la séraphine. C’était incroyable ! Elle ne put dissimuler sa surprise, il dépassait facilement la force de Vegeta en super saiyan blue !

« Wow ! Ton potentiel n’a pas de limite, on dirait ! »

Concédât-elle, toujours éberluée par cette démonstration.

Il monta d’un cran, annonçant qu’il avait chargé ses plus fidèles serviteurs de rassembler une puissante armée pour prendre le contrôle de Coton-City. Il devait bien s’agir de la dixième tentative du diable roux, un palmarès de défaite qui rendait la sorcière méfiante.

Spoiler:

« Mais… Pour prendre la ville, il nous faudrait une immense armée… »

Elle se frotta soudain le menton, elle se rendait brutalement compte qu’elle avait justement une immense armée, celle qu’elle avait montrée à Demigra quelques heures auparavant. Il s’agissait d’un cadeau de Majin Kaito. Cela rendait le plan du malin tout à fait acceptable, d’autant que la magicienne avait eu vent de la retraite du protégé de Chronoa. Elle releva soudainement le menton en direction de son associé.

« Oui… On pourrait associer tes forces à l’armée que j’ai en réserve… »

Elle retrouva le sourire, arborant une grimace gamine de satisfaction à la manière d’une fillette ayant reçue une bonne note en primaire.

« D’ailleurs, j’ai entendu dire que Kaito était en retraite spirituelle depuis plusieurs mois. Il ne sera pas là pour la défense de la ville ! »

Se réjouie alors la divine en levant l’index.

« Je serais de la partie. Tu comprends bien que je ne pourrais pas utiliser tous mes pouvoirs. Mais j’ai l’impression que ça ne sera pas nécessaire. »

Déclarât-elle avec énergie, croisant les bras, l’air satisfaite et maline.

Finalement, cette proposition d’assaut semblait plus raisonnable que jamais, surtout en prenant en compte les nombreux facteurs qui jouaient en la faveur des time breaker. C’était l’occasion de porter un coup fort et décisif. Mais pour maintenir un contrôle sur la cité sacrée, il était important de recruter quelques agents d’élite capables de recevoir des responsabilités. Demigra était de cet avis, semblait-il, et proposa de faire quelques sélections supplémentaires. Towa était consciente des qualités d’analyse de son partenaire de méfaits, elle était certaine qu’il trouverait des alliés idéaux. Elle aussi avait quelques idées en tête.

« Avec plaisir ! J’ai déjà deux noms en tête. Nous lancerons l’assaut dès que nous aurons nos champions ! Retrouvons-nous ici dans une heure. »

Quoi que cela veuille dire, ils étaient intemporels.


Demigra
Demigra
Maître du Jeu
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 447
Bon ou mauvais ? : Purement Mauvais
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Re: Le retour du malin   Le retour du malin ClockJeu 1 Juin 2023 - 21:01
« Kaito ». Le sourire du démon s'élargit sur le visage du garçon à l'entente de son nom. En retraite spirituelle donc ? Oooooh, mais bien sûr que si il sera là. Que ce soit à l'autre bout de l'univers ou ou dans une époque éloignée, il ne pourra y échapper. Même s'il refuse de le voir, son ennemi juré le forcera à regarder brûler tout ce qui lui est cher. Il le forcera à regarder le chaos dévastant sa cité pendant que le sang de sa maîtresse se déverse sur le sol. Après avoir attendu pendant si longtemps, cette invasion se devait d'être mémorable et c'est en partie la raison pour laquelle il tenait à ce que sa complice soit présente pour y assister. Sa présence en combat ne lui semblait nullement nécessaire à lui non plus, disons plutôt qu'il s'agissait d'un « bonus » à ses yeux. Parce que l'avenir lui paraissait aussi clair que ses souvenirs, il savait que son moment était enfin venu. Tout ce qu'il attendait de cette sorcière, c'est qu'elle soit là pour admirer cet affreux spectacle et... peut-être ajouter sa touche personnelle à tout ceci.

« Ce ne sera peut-être pas nécessaire en effet. Cela dit, il serait dommage que tu ne viennes pas t'en délecter à mes cotés. »

« Sadisme », le sens de ce mot est bien vague mais bientôt il sera la définition d'un plaisir partagé. Quand les larmes et le sang coulerons à flots parmi les flammes, quand les cris et les pleurs résonneront au delà de toutes dimensions, quand l'apprenti favori sera consumé jusque dans l'âme... alors seulement nous pourrons parler de victoire. Du monde façonné par la déesse du temps, il ne restera bientôt plus rien.

« Il me tarde d'y être. A très bientôt, Towa. »

Ces paroles sonnaient comme les prémices d'une ère qui s'achève. Dans moins de temps que nous ne pouvons l'imaginer, un monde nouveau sera construit sur les ruines de celui qui fut jadis sa prison. La simple vision de cet avenir fut une telle source de motivation que le diable lui-même ne put contenir son excitation. Depuis combien de temps es yeux ne se sont pas illuminés autant ? Cette tentative était la bonne, ça devait être la bonne. En mettant tout en œuvre, il restait certain que rien ne pourrait l'empêcher d’atteindre cet objectif auquel il ne s'est jamais détourné. D'un pas assuré, il emprunta un portail qu'il venait tout juste d'invoquer et se dirigea vers son prochain contact.
Contenu sponsorisé

Le retour du malin Empty
MessageSujet: Re: Le retour du malin   Le retour du malin Clock
 
Le retour du malin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Makaioshinkai-