Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

Partagez
 

 Ma sorcière bien-aimée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mithra
Mithra
Demi-Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 27/05/2020
Nombre de messages : 75
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 150

Techniques
Techniques illimitées : Lame de Ki // Charge - Aura explosive // Orbe de Corruption
Techniques 3/combat : Chaînes infernales // Récupération Démoniaque
Techniques 1/combat : Incarnation de la Corruption

Ma sorcière bien-aimée - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ma sorcière bien-aimée   Ma sorcière bien-aimée - Page 2 ClockJeu 19 Mai 2022 - 19:36
L'air que prend ma Maîtresse annonce en partie la tournure de ses prochaines paroles. Lorsque la barrière entre le cliché et la réalité se fait maigre, c'est qu'il faut avancer à pas prudents, choisir les justes mots, chercher à bien se faire comprendre. Ma Maîtresse n'aura pas besoin de se montrer catégorique avec moi. Elle sait mieux que personne que je comprendrais et écouterais ses conseils sans en négliger la considération.

La "manifestation d’un malin", un "dieu-démon", en bref, un être qui a tenté de prendre le contrôle de mon corps. Elle en fait la description du diable, si facilement comparable et si facilement reconnaissable soit-il. Il ne faut pas se laisser avoir par leur promesse, quelle qu'elle soit.

Misha : "Ce que tu as oublié de ton affrontement contre Mira était dû à ce sort que tu as récité lorsque tu été étranglée. Il s’agissait d’un appel aux forces occultes, une demande à être contrôlée."

Les souvenirs de mon "rêve" s'éclaircissent légèrement. Cette histoire de trône... C'était une sorte de métaphore pour m'indiquer qu'avec ce sort, je laisse la place à quiconque veut s'en emparer, à quiconque veut me contrôler. Je grimace, dégoûtée. Voilà qui m'apprendra à lancer des sorts au hasard...!

Misha : "Une entité a ensuite prit le possession de ton corps. J’ai dû intervenir pour t’en libérer."

L'entité a aussi fait mention de ça. Je baisse les yeux et fronce les sourcils, renforçant ma grimace. Quelle honte...! Au moins aurai-je dû me montrer capable de ne serait-ce que tenter de repousser le moindre envahisseur dans mon âme, mais il fallait que ma conscience me fasse faux bond à ce moment précis...! Tout ceci est de la faute de cet imbécile de cyborg, si ce chien savait se contrôler, je ne me serais jamais attirée ces ennuis !

Après un instant de silence et de frustration, ma Maîtresse reprend toute mon attention.

Misha : "Le trône auquel il fait référence, c’est ton cœur : la source de ta volonté, de ta détermination. "

... Une minute, il y a vraiment quelque chose de concret avec cette histoire de trône ? Voilà qui me fais arquer un sourcil. Je tourne mon regard vers ma Maîtresse et la contemple l'espace d'un instant. Je suis la mieux placée pour comprendre qu'un entraînement peut facilement se montrer rude et complexe, mais je ne m'attendais pas à ce que le monde de la magie s'attaque à moi sur de si nombreux fronts... Il ne s'agira pas de simplement travailler ma puissance magique, mais aussi de fonder mes propres défenses, on dirait.

Quelle ironie. À l'époque, malgré la puissance de mon ki, mon corps ne tenait jamais le coup. Maintenant, face aux énergies magiques... C'est mon esprit montre ses faiblesses.

Suis-je condamnée à l'imperfection ?

Misha : "Je dois travailler au sein de mon laboratoire. Cela te laisse un peu de temps libre pour t’exercer sans subir de pression."

Mithra : "Entendu."

Je ne rechigne pas devant plus d'entraînement si tôt après mon réveil. Après tout, c'est tout ce que j'ai toujours connu.

Prenant une grande inspiration afin de partiellement me débarrasser de mes mauvais états d'esprit, je commence à quitter mon lit tandis que ma Maîtresse s'apprête à quitter la pièce. Elle se retourne à mi-chemin, et m'indique avec gentillesse le moment de notre prochaine entrevue: la fin de journée.

Misha : "On se retrouve en fin de journée. Je compte sur toi pour apprendre !"

Parfois, il est bon de se rendre compte que de simples encouragements peuvent changer la donne. Je lui rends son sourire en hochant la tête dans sa direction.

Mithra : "Je ne vous décevrais pas !" En tout cas, pas cette fois-ci.

Pour cette session d'exercice, je compte rester dans ma chambre. Cette pièce m'offre tout le confort et toute l'intimité dont j'ai besoin. Si je requiers un peu plus d'obscurité pour les arts occultes, je n'ai qu'à fermer les rideaux. Tout ce qu'il manque, c'est une petite réorganisation des meubles pour faire un peu de place. Écarter la table basse, décaler la commode, éloigner l'armoire, tirer le lit vers le mur, et... Déposer quelques coussins au centre de la pièce, histoire de pouvoir m'asseoir plus longtemps sans m'infliger de crampe au derrière.

*Plus tard, après une bruyante réorganisation des meubles de la chambre de Mithra et l'étude de quelques nouveaux sorts de peu d'intérêts...*


Mithra : "Toxiiiine... Chooooc... Fissiooooon... Ravaaaaage... Cécitééééé..."

Je ne sais pas depuis combien de temps je cherche des sorts utiles ou/et intéressants dans ce livre. Il y a des sorts efficaces selon la situation, certes, mais... Ce n'est pas ce que je cherche ! Leur maîtrise se ferait presque en un claquement de doigt ! Et pour la plupart... Il y a juste mieux à la page suivante ! J'ai l'impression d'être sur le point de fermer les yeux, non pas pour profiter de la moindre minute de sommeil supplémentaire, mais pour imaginer un sort qui se voudra plus efficace et plus divertissant que... Que "Sommeil2" ! Qui chiffre ses sorts au lieu de leur donner un nouveau nom ?!

Je comptais redoubler d'efforts pour rattraper le temps perdu... Mais je ne peux pas juste lire plus vite, si ?!

Mithra : "Pfff... Saignéééée... Paradoooooxe... Portaiiiiiil... Révéla-... Oh~?"

Mes yeux se rouvre, brillant de l'éclat d'un intérêt soudain pour un paragraphe particulier du livre de sorts. "Révélation", ou "Révélation locale" pour la version longue. Son utilisation semble demander du temps, c'est parfaitement inutile au combat, cependant... Les prochaines épreuves qui m'attendent ne me demanderont pas forcément de montrer les crocs, mais de faire fonctionner ma matière grise. Si lors d'une enquête, par exemple, la recherche de Cabba, je dois examiner un lieu... Héhé, ce sort, c'est presque de la triche si j'en crois sa description !

Me levant enfin de mes coussins, je m'en vais fermer les rideaux avant de sortir et d'allumer quelques bougies autour de moi. Il est dit que ça aide, alors... Autant en profiter. Retournant au centre de la pièce, je préfère me mettre à genoux plutôt que de simplement m'asseoir afin d'adopter une position qui se veut propice à la concentration.

Une fois prête, je récite la formule et ferme les yeux.
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 186
Bon ou mauvais ? : Bon

Ma sorcière bien-aimée - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ma sorcière bien-aimée   Ma sorcière bien-aimée - Page 2 ClockVen 20 Mai 2022 - 15:09
Et alors que l’apprentie magicienne se concentrait sur l’élaboration de sa formule, une étrange sensation de fraicheur se fit sentir. Ce courant d’air ne provenait pas des fenêtres soigneusement couvertes, ni mêmes d’une porte encore ouverte, il provenait de partout et nulle part à la fois. Le cercle de bougies fut presque aussitôt balayé par cette simple brise glaciale, comme si la révélation qui devait s’en suivre ne pouvait qu’être malheureuse. Une épaisse brume enveloppa les extrémités de la pièce, effaçant rapidement tout repère visuel. Mithra était seule et ne voyait pas à plus de trois mètres, au-delà de cette limite se posait un mur de brouillard marin impassable.

Quelques secondes s’écoulèrent, toujours dans un froid polaire accentué par un silence relativement pesant.


Puis la brumasse prit lentement forme, créant de nouveaux murs, quelques meubles : Un couloir qu’elle reconnaissait comme celui menant à la salle principale. Cette même salle principale était le hall depuis lequel elle avait bu du thé en compagnie du défunt Mira. Cette reproduction était légèrement floue quoique très proche de la réalité, disposant d’une colométrie satisfaisante et d’un grand niveau de détails. La semi-démone pouvait reconnaître les quelques ornements, bibelots et meubles de cette allée qu’elle a déjà tant traversée. Ce monde dessiné devant elle semblait si réel… Mais dès lorsqu’elle l’approchait trop, elle se sentait immobilisée, comme éternellement maintenue à un mètre de distance de ces matérialisations prophétiques.

La scène fut finalisée quand deux protagonistes apparurent, l’un face à l’autre. Le premier était le plus nettement reconnaissable pour Mithra, il s’agissait de sa maîtresse, Misha. La séraphine portait sa tenue habituelle, fixant son interlocuteur avec une certaine animosité, il n’y avait aucun son. Le second personnage se dévoila alors : un saiyan de taille modeste et à la chevelure ébouriffée, celui que Mithra était chargé de retrouver : Cabba. Le combattant solidaire affichait une mine bien différente de celle qu’on lui prêtait habituellement, il semblait hautain, imbu de confiance. L’air mauvais de son visage laissait entendre qu’il maîtrisait le débat, chose étonnante quand on connait la verve de la reine des enfers.

Il répondit quelque chose en réponse aux silencieuses remarques de Towa, une risposte qui semblait percutante, assez pour qu’elle fasse un pas en arrière, dérangée et frustrée. Puis, elle tenta une contre-réponse, balbutiant, en difficulté, perturbée. La maîtresse de maison perdait rapidement ses moyens, comme si elle était témoin d’une révélation fatale qu’elle se trouvait forcée d’accepter. Elle paniquait, couvrant son visage de ses mains moites.

Puis, le guerrier de l’espace énuméra quelques phrases sur un ton calme, maîtrisé.

Misha découvrit son visage, éberluée, rougissante.

Elle semblait décontenancée, presque envoutée, les jambes flageolantes.

Elle fit deux pas maladroits vers Cabba à la manière d’un insecte attiré par une source lumineuse. Cet effort la fit tomber à genoux, vaincue sans avoir combattu. Puis, ses mains foulèrent le sol à leur tour, la vaillante résistance venait de se soumettre, comme par magie.

Des paroles raisonnèrent alors, perturbées par un flot de larmes.

« Que serais-je sans toi ? »

L’originaire de Salada esquissa lors un sourire narquois déformant le caractère pourtant calme qu’on lui connaissait.

Ma sorcière bien-aimée - Page 2 Main-qimg-b5de687c1bbdc14d4d82c6b703801039-pjlq

Elle était devenue son esclave.

Puis à la surprise générale, le dominateur reporta son attention vers l’observatrice insidieuse dissimulée dans la trame nuageuse. Par l’on ne sait quel miracle, il semblait capable de la ressentir, dévisageant immédiatement cette dernière, les yeux dans les yeux. Comment était-ce possible ? Cabba n’était clairement pas supposé avoir de tels pouvoirs ! Il s’avança lentement vers la limite entre l’illusion et la réalité de Mithra, animé par le même sourire sadique. Il tendit la main droite contre la vitre les séparant, puis appliqua une pression qui sembla fissurer la brume, comme s’il cherchait à lier les deux dimensions en brisant la fibre temporelle.

Sans aucune maîtrise de l’application concrète et précise de ce sort, la jeune sorcière n’avait aucune chance de pouvoir l’annuler, elle était condamnée.




















































Mais…









Ma sorcière bien-aimée - Page 2 Main-qimg-05ed0b4a5cfc77091905b94dace54e2c-lq

La lumière était revenue, les quelques rideaux avaient été bousculés, ramenant une douce brise qui s’empressa de faire disparaitre ce lien fragile au sein du flux du temps. Cette version toute-puissante de Cabba se dissipa dans la foulée, la main frôlant le visage de la malheureuse.









Quatre heures plus tard…

L’heure de la réunion avait sonnée, Mithra était attendue au sein du hall principal pour discuter de sa journée et établir les prochaines opérations. Sur le chemin menant à cette grande salle, elle traversa le fameux couloir qu’elle avait vu lors de l’utilisation de son sort de révélation locale. Towa était assise, elle avait préparé deux thés blancs, elle se souvenait des préférences gustatives de son élève favori. Elle salua d’un hochement de tête amical sa seconde, l’invitant à s’assoir dans la plus grande sympathie.

« Alors, comment était cette journée ? »

Interrogeât-elle avait un grand sourire aux lèvres. Elle retira l’infusion des deux tasses et en tendit une à la l’apprentie démone.  
 
Ma sorcière bien-aimée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chasse à la Sorcière
» Le mal ou le bien ?
» Bien ou pas bien
» Un départ bien comique
» Un futur bien trouble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Makaioshinkai-