Le Deal du moment : -52%
Nike Vista Lite SE – chaussure pour femme
Voir le deal
58 €

Partagez
 

 Projet ß

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 30

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Projet ß Empty
MessageSujet: Projet ß   Projet ß ClockMer 17 Mar 2021 - 10:43
 
Projet "ß" « Scarlet Scarf »


Objectif :




Reprendre les travaux des Dr. Gero & Dr. Flappe sur le projet "Androïde", plus particulièrement sur le projet "Cell" en matière d'altération génétique sur organisme immature. 



Matériel & Méthode :




Cinquante-trois femmes enceintes en provenance de milieux fortement défavorisés ont été recrutées. Cinq ans sont alloués à l'équipe du Pr. Céladon afin d'arriver à rendre utiles au moins 1/4 du matériel fourni. Les altérations du génome se feront dès le stade 2 de l'embryon, à l'aide de facteurs mutagènes traumatisant fortement la gestation du sujet, l'orientant ainsi vers une croissance voulue. Le Ruban Rouge fournira locaux et matériels nécessaires au maintient de l'intégrité des sujets. Le financement du projet se fera annuellement à hauteur de 500 000 Z, versés sur un compte courant à Papaya Island. Le financement pourra être revu à la baisse ou à la hausse selon besoins.  



Résultats attendus :




Fournir in fine au commanditaire une vingtaine de soldats génétiquement augmentés.




Personnel :


Gén. Copper (commanditaire)
Pr. Céladon (directeur de projet)
M.A. Grey (chirurgien)
M.S.A. Krasnoï (aide-soignant)


Sujets :


Mark 1 : « Moloch »
Mark 2 : « Invictus »
Mark λ : « Cicada »
Mark δ : « Banshee »
Mark 5 :  « Icarus »
Mark 6 : « Gamma »
Mark 7 : « Lamia »
Mark 8 : « Golem »
Mark 9 : « Byron » (non-confirmé, mettre entre parenthèses)
Mark X : « Ozymandias »
Mark 11 : « Disco »
Mark 12 : « Incubus »
Mark 13 : « Sneaky »
Mark 14 :   « Beer »
Mark 15 :  « Quasar»
Mark 16 : « Nightclub »
Mark 17 : « Paozu »
Mark 18 : « Casanova »
Mark 19 : « Ultra »
Mark 20 : « Janus »
Mark 21 : « Midas »








Dernière édition par PNJ Gerv le Lun 22 Mar 2021 - 23:47, édité 5 fois
En ligne
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 30

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Projet ß Empty
MessageSujet: Re: Projet ß   Projet ß ClockMer 17 Mar 2021 - 19:28
Mark 16 : "Nightclub"




Projet ß Fushia 


Informations générales : 


Incubateur : K. Tsubaki
Génération : 2
Nom : Fushia
Grade : Adjudant
Sexe : Masculin
Âge : 5 ans 
Durée de vie : 7 ans estimés
Groupe sanguin : AB+μ
Valeur : ~4 000 000 Z
Statut : Décédé


Mutation :  "Catastrophe Ultraviolette"

-L'élaboration du Mark 16 à été l'une des plus rudes que nous ayons eu à faire. Les agents mutagènes ont orientés très tôt l'embryon vers une altération de la solution hémoglobinique, celle-ci se chargeant naturellement d'une nouvelle forme de cellule en silicium, les "cristallocytes" ayant des propriétés pareilles à celles d'un prisme. Chaque cristallocyte agissant comme un miroir réfléchissant, toute la période de grossesse à été un challenge en soit pour stabiliser sa température interne, son corps tendant toujours vers plus d'échauffement. Au court de dix-sept interventions in-utero, nous sommes parvenus à stabiliser le potentiel hydrogénique du sang et renforcé les parois veineuses et capillaires. De la sorte, les cristallocytes n'étaient plus amenés à se dissoudre dans le sang après quelques heures de service. Le facteur de régénération cellulaire aurait été compromis dans le cas contraire. Le renforcement de la paroi des veines était évidemment nécessaire pour qu'elles puisse endurer le changement de taux d'acidité du liquide sanguin. Après ces modifications, à M-1 de la gésine, nous avons pu correctement appréhender le fonctionnement de la mutation. Les cristallocytes réfléchissent l'énergie thermique produite par le fonctionnement des organes majeurs. Les globules miroirs s'échangent entre eux cette accumulation perpétuelle d'énergie cinétique d'agitation. Le corps étant un circuit fermé, le Mark 16 était voué à mourir de combustion spontanée si nous ne dissipions pas la chaleur à l'aide de recours extérieurs, comme la prise de bains glacés à l'incubateur ou l'utilisation de dialyse réfrigérante. Ces mesures ont compromis le système immunitaire du sujet, mais elles l'ont gardé en vie jusqu'à mise au monde.


-Nous avions donc dans les mains un sujet avec un corps accumulant constamment de la chaleur. L'accouchement nous permis d'observer que la rétine du sujet était composée d'une couche de 12 nanomètres de silice. Nous avons pris le parti d'exploiter ce caractère pour créer une porte de sortie à toute la chaleur que le sujet pouvait produire. J+10 après gésine, nous pratiquions une opération lourde des globes oculaires. La première consistant en l'ajout de deux spaths d'Islande de 0,71 millimètres à la sortie de l'artère ophtalmique. Autour desquels nous incorporions des cellules musculaires, reliées directement au nerf optique via l'artère centrale de la rétine. Notre objectif étant de permettre à l'individu de relâcher la chaleur via un système similaire à un laser ionique, mais que cela soit activable à volonté de l'hôte. Afin d'éviter tout risque d'accident, nous avons engourdis les muscles néoconjonctifs des spaths pendant leur croissance, nous avons dû par ailleurs procéder à plusieurs myo-réductions, les muscles ne grandissant pas comme ils étaient supposés. Afin d'orienter correctement le corps dans la direction que nous souhaitions lui faire prendre, l'aide-soignante Krasnoï fut chargée de pratiquer tout les trois jours des injections d'un sérum contenant les propres cristallocytes du sujet à l'intérieur de la rétine.


-Une fois que le Dr. Céladon à jugé que les opérations préparatoires furent satisfaisantes, nous avons suivit la procédure de croissance accélérée habituelle ; en six semaines le Mark 16 atteignait son stade adulte. Un mètre soixante-cinq pour cinquante-sept kilos, jeunesse cellulaire avoisinant celle d'un homme lambda de vingt-cinq ans. Après quoi les tests relatifs à sa mutation furent pratiqués. Tous concluants. Les cristaux de calcites taillés par le M.A. Grey avaient pour but de faire rayonner l'énergie thermique évacuée sous forme de lumière par les cristallocytes dans une longueur d'onde à rayonnement directement ionisants dits "μ". Cette variété de rayons, découverte par le Dr. Céladon permettait aux rayons de cristalliser la matière organique en la restructurant par radiations ionisées directes. Le sobriquet de "Nightclub" fut attribué au Mark 16, qui subit d'ailleurs une mutation secondaire non-problématique des pigments de l'iris à force d'utiliser ses lasers. Ses iris adoptèrent d'ailleurs la couleur des laser, c'est à dire magenta-fushia. Une opération des pupilles pour les rendre plus résistantes à l'échaudement fut nécessaire, et l'altération du modèle seize était aboutie. Le Mark-16 fut homologué viable et on lui confia des immunosuppresseurs à prendre tous les jours pour limiter la surproduction de cristallocytes.




Formation :  Aucune, le sujet n'est pas physiquement disposé au combat.


Dernière édition par PNJ Gerv le Lun 29 Mar 2021 - 13:58, édité 4 fois
En ligne
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 30

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Projet ß Empty
MessageSujet: Re: Projet ß   Projet ß ClockMer 17 Mar 2021 - 20:34
Mark 18 : "Casanova"





Projet ß Unknown



Informations générales :


Incubateur : S. Anastópoulos
Génération : 2
Nom : Mavros
Grade : Caporal
Sexe : Masculin
Âge : 4 ans 
Durée de vie : ~30 ans estimés
Groupe sanguin : A-
Valeur : 200 000 Z
Statut : Compromis


Mutation :  "Hyper-attractivité clinique"


-Pour le Mark 18, le Dr. Céladon à décidé pour la première fois depuis "Moloch" de ne pas suivre la voie choisie par l'embryon mais de l'imposer en sélectionnant des mutagènes précis. Il se trouve que jusqu'à présent, le projet ß n'avait pas fourni de sujet seyant aux tâches d'espionnage. Le Dr. Céladon orienta alors l'équipe sur l'étude des Hydrochoerus hydrochaeris, ou grands Capybaras, l'espèce étant connue pour sa capacité à sympathiser avec n'importe quelle autre espèce animale. Après plusieurs semaines d'études et de vivisections, nous sommes parvenus à isoler l'allèle responsable de cette faculté de sociabilisation inter-espèce. Au vingt-deuxième stade de Carnegie, lors de la finalisation de l'organogénèse, nous traumatisions l'embryon à l'aide des perturbateurs habituels excepté le soluté cyanhydrique, puis incorporions le mutagène. 


-Durant le développement fœtal, nous avons hypertrophié les glandes exocrines à l'aide de plusieurs infiltrations de cortisol in-utero. Au court de nos recherches, nous nous sommes rendus compte que la sympathie du rongeur hystricognathe lui venait de la synthèse d'une ectomone dite majeure. Un composé sémiochimique similaire aux phéromones mais tourné vers la communication interspécifique, autrement dit, une substance affriolante pour n'importe quelle espèce. Ce composé, désigné pour l'occasion sous le nom vernaculaire de "pax philtrum" (philtre de paix) vient exciter l'organe voméronasal et, contrairement aux phéromones ne provoque pas d'appétence sexuelle mais un sentiment de confiance et de sympathie chimique. La seule autre modification que nous dûmes pratiquer fut une modification du point d'excrétion de l'ectomone. En effet, le Capybara relâche le pax philtrum dans l'air via sa colonne vertébrale, raison pour laquelle la plupart des "amis" d'autres espèces qu'il se crée cherchent à se poser sur son dos. Mais chez l'homme, le point naturel d'excrétion des hormones est le canal excréteur. Pour des raisons évidentes de praticité, le M.A. Grey fut chargé de la réduction puis de la transplantation de la glande exocrine dans les sclérotiques du Mark-17, J+28 après gésine.


-La raison invoquée par le Dr. Céladon fut celle du comportement naturel de socialisation humain, renseignant que  
93% de la communication entre humains était non-verbale et que 55% de celle-ci se faisait via les yeux. Dès lors, le Mark-18 eut les sclérotiques retirées en la faveur de la glande endocrine devenue membrane. Lors des phases de tests, le Mark-18 fit montre d'une aptitude confirmée à sympathiser avec 100% des sujets employés pour l'occasion, quels que soient les conditions de rencontre. Par ailleurs, les ectomones montrent leur efficience également dans les relations inter-espèces, comme attendu. De facto, tous les animaux affamés ou enragés confrontés à Mavros finirent tous par être soudainement apaisés lorsqu'arrivés à une certaine proximité. Par ailleurs, le pax philtrum semble également pouvoir faire office de phéromone sexuée ordinaire, la capacité du sujet à séduire des individus du sexe opposés lui ayant valu son surnom de "Casanova".     




Formation :  Lutte hellénique, base en systema. Aptitude au déminage et formation d'enquêteur de police fournie par le simulateur GR-0.


Dernière édition par PNJ Gerv le Mar 23 Mar 2021 - 0:33, édité 2 fois
En ligne
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 30

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Projet ß Empty
MessageSujet: Re: Projet ß   Projet ß ClockMer 17 Mar 2021 - 22:46
Mark 21 : "Midas"






Projet ß Unknown




Informations générales :




Incubateur : UTR-1*
Génération : 3
Nom : Azul
Grade : Caporal
Sexe : Masculin
Âge : 18 mois 
Durée de vie : 10 à 20 ans
Groupe sanguin : Hμ
Valeur : 13 000 000 Z
Statut : Vivant 




Mutation :  "Ossature évolutive"




-La naissance du sujet 21 est dès le départ une prouesse scientifique qui à demandé plusieurs mois, sinon d'années de préparations. Avec le départ du Dr. Céladon, le Dr. Grey décida de remanier le projet ß. Après plus d'une douzaine de sujets concluants, nous en étions venus à assimiler les clés du processus de mutation avec bien plus d'aisance que lors du projet Mark-1. Conscients de la difficulté de prédiction qu'un embryon inédit nous imposait, le Dr. Grey suggéra l'utilisation d'embryons dont l'évolution nous serait prévisible à chaque étape de croissance du sujet. Aussi la génèse du Mark-21 trouve racine dans le passé même du Ruban Rouge, puisque le bagage génétique utilisé était celui de Blue, illustre Général de notre armée. Le corps médical de l'époque avait eut la présence d'esprit de sauvegarder dans une banque au pôle nord son patrimoine génétique. Afin de pouvoir intervenir autant que nous le voulions sur le sujet, la décision d'employer un incubateur synthétique fut adoptée. .Le noyau cellulaire somatique du Général fut fusionné avec l'uns des ovocytes énucléés produits en masse par la machine, s'inspirant du génome de l'incubateur J. Cortázar. Trente-et-un essais furent nécessaires afin d'obtenir un clone viable.




-La volonté du Dr. Grey était de suivre la coutume onomastique qui s'était pérennisée dans l'ensemble du projet en s'inspirant de la légende du Roi Midas pour définir la mutation du Mark-21. Nous sommes très vite arrivés à la conclusion que pour ce faire, nous devrions utiliser un métaux plus facilement assimilable par le métabolisme humain. Le Zinc fut adopté. Lors de la sixième semaine de croissance fœtal, nous injections d'infimes dose de Zinc dans les cellules de Leydig, sachant que lorsqu'elles auraient épanché la testostérone à travers le sang, les mutagènes s'occuperaient de faire assimiler l'élément aux glandes endocrines. Tel que nous le concevions alors, c'était la première étape vers un toucher métallisant. Nos prévisions furent toutefois balayées par les mutagènes, qui rongeaient le métabolisme du sujet dans son ensemble. De ce problème découla deux déconvenues que nous n'aurions pu en aucun cas prévoir. La première fut que le Zinc avait parasité la phase d'ostéogénèse, de ce fait le squelette entier du sujet était fait de métal. La deuxième, plus problématique encore, demeure encore inexplicable à ce jour. Un processus inconnu eu lieu au court de la huitième semaine, et entraîna la transmutation  du Zinc en Gallium. Phénomène normalement impossible, puisque la transmutation ne pouvait être que régressive, par le biais d'une chaîne de désintégration. Aussi formidable qu'était cette découverte, nous dûmes l'ignorer pour nous concentrer sur sa conséquence : le gallium demeurait un élément hautement toxique et pire encore, qui se liquéfiait à 30° C. 




-La survie du trente-et-unième clone nous parut primordiale, étant le premier à avoir dépassé les quatre semaines après fécondation. Nous abandonnions dès lors le projet initial pour suivre là où nous mènerait le hasard, pour peu que le Mark-21 survivait. Il nous fallait à la fois abaisser la température interne du sujet sous le seul de fusion de l'élément 31 et altérer son métabolisme de sorte à ce que le gallium ne se comporte plus comme un poison sous-cutané. La solution nous apparu alors très rapidement : il fallait empêcheur la diffusion thermique. La question s'étant déjà posée pendant l'élaboration du Mark-18, nous avancions en terrain connu. Nous servant de l'agressivité des mutagènes sur le sujet, nous en rajoutions via une dizaine d'injections régulières. Nous souhaitions, avec le peu de temps qu'il nous restait avant l'empoisonnement au métal préparer chaque organe du corps du nourrisson à un changement de bord majeur. En effet, après la treizième injection nous procédions à une dialyse à sens unique, remplaçant le sang par de l'acide fluorhydrique. Notre pari fonctionna, et tous les organes s'adaptèrent à l'altération brutale. Nous avions frôlé la catastrophe de peu.




-Le Mark-21 était le détenteur d'un organisme nouveau, chacune de ses cellules se régénérant par l'apport d'hydrogène et son sang froid isolant la chaleur en circuit fermé d'acide moléculaire. Vingt-cinq opérations furent déployées pour permettre la survie ex-machina du "Midas", notamment l'ajout d'une prothèse infime à l'entrée de la trachée permettant l'électrolyse de l'eau bue, afin de pourvoir son corps en hydrogène substantiel. Douze semaines plus tard et le processus de croissance accélérée subit, nous avions stabilisé le clone du Général Blue au stade d'un enfant de douze ans. Les phases de test démontrèrent que notre échec n'était pas entier. Certes, il n'était aucunement capable de changer la matière touchée en métal mais son sang acide, son métabolisme très lent à l'épreuve des maladies et des poisons du fait de sa solution sanguine demeuraient des prouesses satisfaisantes. Par ailleurs, durant les sessions de conditionnement martial, "Azul" fit montre d'une utilisation particulière de son squelette aisément liquéfiable. Exposé à de la chaleur extérieure, comme celle d'une main d'un adversaire le saisissant, il pouvait s'affranchir des limites d'un squelette normal en faisant fondre des parties locales afin de se mouvoir dans propre peau.  




Formation :   Hoʻoneʻe, art martial insulaire concentré sur la dislocation stratégie et maîtrisé des os pour frapper dans des angles improbables. Notions avancées en Karaté. 
En ligne
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 30

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Projet ß Empty
MessageSujet: Re: Projet ß   Projet ß ClockJeu 18 Mar 2021 - 13:04
Mark 1 : "Moloch"





Projet ß Unknown





Informations générales 



Incubateur : I. Adler
Génération : 1
Nom : Weiss
Grade : /
Sexe : Masculin
Âge : 11 ans 
Durée de vie : Indéterminée
Groupe sanguin : O-
Valeur : 720 000 Z
Statut : Compromis



Mutation :  "Coma"






-L'avènement du Mark-1 à été une suite de complications, le sujet était le premier à montrer des signes de résilience à nos essais perturbateurs. Nous avancions en terre inconnue et chaque décision prise constituait un vide médical. A M-3 avant gésine, le Dr. Céladon à lancé les interventions subsidiaires. Plusieurs injections de phosphore et d'oméga 3 ont été pratiquées dans le corps calleux. Notre volonté était de créer un être spirituellement optimal afin de favoriser une sensibilité à l'énergie spirituelle. Un fois la commissure des quatre lobes stimulée, l'inoculation du liquide spino-rachidien d'un échantillon Namek, le mutagène choisi, fut réalisée par l'aide-soignante Krasnoï. Tout au long de la démarche, les marqueurs cérébraux étaient soigneusement surveillés ; les fréquences au-dessus de 35 Hertz notamment, l'apparition d'ondes Gamma signifiant que le sujet commençait à répondre au traitement. 


-A J-20 avant gésine, le rythme cérébral du Mark-1 s'emballait et l'oscillation neurale tendait largement vers les ondes gamma, des pronostics plus que satisfaisant donc. A J-4 avant gésine cependant, l'incubateur montrait des signes de prééclampsie. Trois infiltrations de magnésium en 10cc furent administrés mais ne furent pas suffisantes pour améliorer le pronostic vital du sujet. Une mise à bas précoce chirurgicalement assistée faite par le M.A. Grey permis de sauver le sujet mais l'incubateur n'y survivait pas. J+3 après gésine, tous les pronostics vitaux du Mark-1 étaient dans le vert, mais il ne parvenait pas à s'éveiller, quels que soient les moyens employés. J+4 après gésine, au regard des ondes Thêta en hausse permanente, il apparut comme évident que le sujet était plongé dans un coma de stade 3.


-Le Mark-1 subit néanmoins l'étape suivante prévue pour un sujet viable et fut vieilli artificiellement. Le traitement fut mal reçu par le métabolisme du sujet. 2 semaines d'exposition à la cuve de vieillissement suffirent à mettre en échec la régénération cellulaire et changer son corps en celui d'un individu de 80 ans aux cellules hautement sénescentes. "Moloch", nommé ainsi par le Dr. Céladon au vu de ses espérances concernant l'activité cérébrale du sujet, fut alité et placé sous sonde dans la section "soins intensifs" du laboratoire.


-Des études approfondies démontrèrent que le liquide céphalo-rachidien du sujet avait muté vers un sérum aux propriétés léthargiques inédites. Une production de fléchettes hypodermiques fut lancée, pourvoyant ainsi l'armée de munitions provoquant en un temps record l'état de santé de "Moloch". Un bilan régulier l'activité cérébrale tend à laisser penser qu'il se passe des choses inédites dans l'encéphale du Mark-1, que nous ne sommes pas encore en mesure d'appréhender pour le moment. Le Dr. Céladon assura que le réveil de Moloch devait rester une priorité absolue, la probabilité qu'il fasse montre d'un pouvoir remarquable étant élevée. Aujourd'hui encore, toutes les tentatives de réveil du sujet ont échouées. 




Formation :   Aucune, le sujet n'a pas pu en recevoir. 
En ligne
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 30

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Projet ß Empty
MessageSujet: Re: Projet ß   Projet ß ClockMar 23 Mar 2021 - 1:23
Mark 8 : "Golem"












Projet ß Unknown








Informations générales : 




Incubateur : H. Grey
Génération : 1
Nom : Grau
Grade : Capitaine
Sexe : Masculin
Âge : 7¹/² ans 
Durée de vie : 20 ans estimés
Groupe sanguin : B+
Valeur : ~650 000 Z
Statut :Vivant




Mutation :  " Cuir Agglomérant "




-La confection du Mark 8 supplanta le Mark 7 de quatorze jours. Au même titre que son prédécesseur, le sujet fut une réussite totale et sans accrocs. A M-4 avant gésine, nous pûmes observer le bon fonctionnement des mutagènes, la hausse des lymphocytes indiquant un carcinome généralisé mais inoffensif. Le fait que l'incubateur fasse partie du personnel ne posa aucun problème, le Dr. Grey ayant veillée elle-même au bon déroulement de la procédure métastatique.  Le Dr. Grey proposa au regard de la direction que prenait le métabolisme du sujet d'opter pour la corolaire de la mutation de la peau : remanier la production de kératinocytes tant que nous le pouvions afin de définir la composition de l'épiderme.




-Il fallut deux mois au carcinome pour déstabiliser la structure cytoplasmique, allouant de ce fait les infiltrations de PPD-T à même les cellules. 72 heures plus tard, la réplication plasmidaire permit d'assurer la stabilité du nouveau composé épidermique. Le Pr. Céladon suggéra une nouvelle injection de perturbateur, jugeant que le cancer invitait à aller plus loin. Et de fait, le Mark 8 s'annonçait comme le détenteur d'une peau en kevlar malléable inentamable, il fut donc nommé Golem, en clin d'œil à la confession de l'incubateur ainsi que pour ses propriétés.


-L'accouchement dura 18 heures, durant lesquelles nous pûmes observer de visu l'état du sujet. La carnation était grise et plus molle qu'à l'accoutumée. Il fut ordonné à l'aide-soignante Krasnoï de pratiquer une biopsie tissulaire lors de la mise à bas. En vain. Toute tentative de pénétration épidermique se soldait en la fracture de la pince à prélèvement. En effet, l'organe cutané du spécimen à évolué vers un matériau non-newtonien inédit, nommé PPDT-V pour polyphénylènetéréphtalamide vibratoire. L'hyperderme fut considéré comme constitué d'un cuir déformable capable d'absorber l'énergie mécanique et de la restituer directement en énergie potentielle après un léger délai.




-Les tests d'éprouvement soulignèrent une imperméabilité à toutes les offenses mécaniques, mais l'hyperderme se révéla fortement sensible aux fortes températures, les cellules se déliant les unes des autres comme si elles se repoussaient. Toutes les étapes auxiliaires menées, le nouveau-né "Grau" suivit une conditionnement au cours duquel on lui fit adapter un style de combat dans l'application de la troisième loi de Newton. Ergo, la physiologie de Golem le plaçait en candidat désigné pour agir comme "bouclier humain" au sein de son escouade. 








Formation :  Gymnastique, close-combat. Diplôme de gestion logistique des armées. 
En ligne
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 30

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Projet ß Empty
MessageSujet: Re: Projet ß   Projet ß ClockLun 29 Mar 2021 - 15:55
Mark 19 : "Ultra"





Projet ß Unknown




Informations générales : 





Incubateur : K. Gogol
Génération : 2
Nom : Szary
Grade : Shade-Б
Sexe : Féminin
Âge : 3 ans
Durée de vie :  Inestimable
Groupe sanguin : A-
Valeur : ~9 700 000 Z
Statut :Vivant









Mutation :  " Hégémonie Matérielle"






-Il faut comprendre que le cas du Mark-19 relève de l'aberration médicale et de la remise en question des lois les plus fondamentales de la physique baryonique. Comment les perturbateurs employés une cinquantaine de fois auparavant aient pu mener à un tel résultat est une question encore insoluble. La cœur du problème étant que pour la première fois nous n'avons eu à intervenir à aucun moment pour ré-orienter la voie adoptée par les mutagènes. En cela le Mark-19 représente le miracle scientifique qu'attendait le Pr. Céladon lors de la genèse du Projet  ß . Dès la première inoculation des mutagènes a, b et c, le développement du pancréas à partir de l'endoderme de l'embryon incluait la formation d'un troisième bourgeon pancréatique. Il n'y eut aucune différenciation endocrine/exocrine lors de la formation des îlots de Langerhans, et alors que nous observions la numération du sujet avec énormément d'inquiétude un tout nouveau type de cellule pancréatique fit son apparition : la cellule gamma.


-Ce tissu, en plus de remplir le rôle tenu par les cellules alpha et delta, était à l'origine d'une enzyme que nous avions du mal à appréhender. De fait, la protéine en question était libérée lors de réflexes involontaires du sujet et venait dérégler localement l'unité structurelle de certains paquets de cellules, influent sur leur chaleur ou autre. Lorsque nous comprîmes plus tard les propriétés désoxyribonucléases formidables de cet agent, nous le qualifions alors d' « enzyme protée » ; cette enzyme sera donc désignée de la sorte tout au long du compte-rendu. Tout au long du deuxième trimestre avant gésine, le Mark-19 subissait des « incidents de disparition totale fortuits ». A toute heure de la journée, selon l'humeur de l'incubateur, le fœtus venait à disparaître de tous les radars, ne laissant aux échographies pour seule traces de sa fuite inexplicable un liquide épais relié au cordon ombilical dans le complexe utérin. Mais le sujet finissait invariablement par revenir quelques minutes après en faisant disparaître entièrement le liquide inconnu. La piètre qualité visuelle octroyée par nos échographes ne nous permettant pas d'appréhender ce qu'il se passait, ce n'est qu'à M-2 que nous comprenions la nature de l'altérité du Mark-19.


-Le 28 Mars 101X, à 23:07, après des bouffées de chaleur observées chez l'incubateur, les alarmes incendie du laboratoire sonnèrent tandis qu'un gaz visible non-identifié s'échappait de l'orifice sexuel de l'incubateur. À 23:14, nous ne retrouvions avec un sujet prématuré de deux mois sur le carrelage du laboratoire, sous le déluge des extincteurs automatiques, séparé de trois mètres de son cordon ombilical. Nous nous pressions de le soumettre à l'incubateur artificiel UTR-1, tandis que nous perdions le K. Gogol. C'est en observant sa numération sanguine que la nature de l'enzyme protée nous apparut : sous un changement de l'activité du lobe temporal, comme par exemple la captation de sons extra-utérins, le pancréas du sujet déployait des batteries d'enzymes protée. Dès lors elles venaient perturber l'état des cellules, leur faisant éprouver à toutes au même moment une modification thermique, entraînant un changement d'état moléculaire. Le Mark-19 était capable de faire transiter l'état de chacune des molécules de son corps vers l'état solide ou gazeux. Et ce, sans perte d'information subséquentes.


-Lorsqu'il fut jugé optimal, le sujet fut sorti de UTR-1, mais ne fut toutefois pas soumis à la procédure de croissance accélérée, car chaque transition d'état impliquait une consommation importante du potentiel régénérant cellulaire. Pour faire simple, un sujet normal voit la plupart de ses cellules se régénérer tous les sept ans, jusqu'à ce que le processus se corrompes et que les cellules vieillissent. Sur le Mark-19, cette renaissance septennale s'opérait à chaque condensation ou solidification. Pour cette raison, le sujet arborait déjà le physique d'une femme adulte de dix-neuf ans lorsqu'elle eut finit les deux semaines de tests.


-Durant les phases de tests d'ailleurs, nous observions comme nous nous y attendions à une perte de conscience lors d'une transition totale du sujet. Sa capacité à faire transiter localement l'état de ses molécules nous permis néanmoins de concevoir le potentiel de cette altérité. Puisque chaque transition, dépendant de l’enthalpie demandée provoquait de grandes douleurs au Mark-19, il fut décidé qu'un shunt permanent serait placé au niveau de son thalamus, libérant à chaque transition 2 cc d'analgésiques opiacés. Cette solution risquait évidemment de faire tendre le sujet vers la toxicomanie abusive, mais nous n'avions pas d'autres solutions. La douleur de la décomposition cellulaire estimée à 10 sur l'échelle EVA était un handicap rendant le Mark-19 récalcitrant à l’utilisation de sa mutation. Pour palier à l'incapacité de son pancréas à synthétiser de l'insuline, le sujet devra toujours être muni d'un stylo d'insuline et recourir annuellement à une chirurgie reconstructrice du péritoine, mené à être endommagé par les injections répétées.


-La mutation du Mark-19 lui permettait d'adopter forme liquide ou gazeuse, en fonction de sa volonté. Mais le Pr. Céladon estima au court de recherches sur l'enzyme protée qu'il lui serait sans aucun doute possible d'atteindre d'autres états. Il lui attribua le nom de « Ultra », décrétant qu'il avait créé l'arme ultime qui avait été commandée par le Ruban Rouge, son magnum opus. Une fois toutes les procédures parachevées, le Pr. Céladon présenta sa démission et le relais fut transmit au Dr. Grey.










Formation :   Samoz application militaire et Aïkijutsu. Formation en renseignements fournie par le simulateur GR-0. Brevet de tir de précision. A la tête de la section contre-espionnage du RR « Shades ».
En ligne
PNJ Gerv
PNJ Gerv
PNJ
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/01/2021
Nombre de messages : 30

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Projet ß Empty
MessageSujet: Re: Projet ß   Projet ß ClockJeu 8 Avr 2021 - 0:10
Manuel d'utilisation du Projet ß



Puce de survie :

Dans chaque sujet est placé dès que possible un traqueur désigné sous l'appellation « puce de survie ». Injectés dans la nuque, ces dispositifs permettent de garder à tout moment la trace d'un mutant quelle que soit sa position dans le monde. Afin de pouvoir faciliter le rapport Supérieur-Sujet, la puce est également pourvue de micro-outils intervenants sur le rachis cervical. De ce fait, certains codes prononcés à l'oral auront une incidence directe sur le comportement de la puce et donc du sujet. Les sujets ont connaissance de la puce et de leur localisation permanent. Ils n'ont évidemment pas connaissance de l'impact psychosomatique qu'elle à sur eux.





Codes d'intervention :


Mises en place par le Pr. Céladon, chaque formule à été pensée pour être intuitive et mémorisable par le commanditaire, tout en évitant le risque d'un ordre mal placé par un citoyen.


10-10 : « Je vous prie » +> Code de soumission. Placée à la fin d'un ordre, le sujet éprouvera le besoin d'accomplir la tâche la plus désagréable tandis que son circuit mésocorticolimbique est parasité par des hautes doses de dopamines libérées par action de la puce sur le circuit ascendant de la moelle épinière.


10-20 : « Longue vie au Ruban Rouge ! » +> Code de galvanisation. En vibrant contre le circuit descendant à des fréquences harmoniques, la motricité du sujet se voit améliorée et facilitée. Le sujet en tire d'ailleurs un sentiment d'allégresse inexplicable.


10-30 : « Famille » +> Code de socialisation récurent. Stimulation du circuit ascendant par impulsions électriques régulières et infimes. Par association primaire, l'intervention de la puce sur les neurones sensoriels permet au sujet de lier le concept de famille avec du plaisir.


10-40 : « Obéissez ou souriez » +> Code de neutralisation. Les scalpels tranchent toutes les liaisons spinale en-dessous du rachis, empêchant tout mouvement inférieur au visage d'être effectué. Ainsi, le sujet est préservé tout en étant incapable de représenter le moindre risque envers ses supérieurs. A savoir que toute tentative de retrait non prise en charge par le GR-0 déclencheras le 10-40.



Dossier Kyknos :



Afin de renforcer le sentiment de cohésion et d'appartenance à une famille, les sujets du Projet ß possèdent les attributions nécessaires à la création d'un dossier Kyknos. En situation de mort imminente, un sujet peut en appeler au standard de télécommunications dans le but de signaler son statut et désigner une personne-clé. Le dossier est une manœuvre pré-posthume permettant d'actualiser le statut de ladite personne aux yeux de l'armée du Ruban Rouge, en plus d'être un appel de détresse. Il existe 4 statuts possibles sous-lesquelles la ou les personnes-clés peuvent être désignées :


-Mule : Toute personne faisant preuve d'un intérêt digne d'être protégé par le Ruban Rouge
-Antagoniste : Toute personne ayant compromis le pronostic vital du sujet
-Ennemi-public : Toute personne représentant une menace pour l'ensemble du Ruban Rouge et la Terre
-Excommunié : Tout membre de l'armée du Ruban Rouge ayant commis le parjure


Nb : à savoir que les statuts sont graduels. Si un « Antagoniste » menace le RR entier, il sera qualifié d'« Ennemi-public » seulement. Par ailleurs, un « Excommunié » sera toujours considéré comme une menace supérieure ou égale à l'« Ennemi-public ».


La procédure de création du dossier est la suivante : Le sujet annonce son nom de code ainsi que son statut, fait la demande d'ouverture en renseignant le nom et prénom de la personne-clé, ainsi que sa désignation et l'objectif en découlant. Dès cet instant, le Central envoie un détachement de médecins urgentistes armés, « L'escouade K» au secours du dépositaire. A savoir que tous les autres sujets de l'initiative ß sont également prévenus. Pendant ce temps, des recherches supplémentaires sont menées par le Central pour parachever la complétion du dossier. Une fois sur place, « L'escouade K » à pour rôle principal de sauver le pronostic vital du sujet. En second lieu, leur but est d'arraisonner la ou les personne-clés et de les soumettre aux procédures prévues :


-Mule : +> Protection totale et application du programme de protection des témoins
-Antagoniste : +> Arrestation en vue d'un procès expéditif dans le cas où la cible pourrait rembourser les coûts du sujet, et/ou neutralisation.
-Ennemi-public : +> Dossier factice envoyé aux forces de police régulière, révocation du droit de séjour dans les villes sous la protection du Ruban rouge et ordre de suppression envoyé à l'état-major
-Excommunié : +> Révocation de tous les droits et ordre de suppression envoyé à tous les membres de l'armée


Un dossier Kyknos n'est fermé qu'à la mort de la personne-clé.




Protocole « Fête à la maison » :



Confidentiel, réservé au Général Copper.









Projet ß Red_Ribbon_Army_Logo


Contenu sponsorisé

Projet ß Empty
MessageSujet: Re: Projet ß   Projet ß Clock
 
Projet ß
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-