Partagez
 

 Sortir de l'ombre [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 107
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Neck Snap / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockMer 30 Sep 2020 - 17:01

Le destin était de loin le meilleur narrateur que ce monde pouvait avoir. Cruel, mais à la fois accueillant et bienfaisant, malgré cette petite part d'ombre qui le suivait à chacun de ses pas. Dans un sens, ceux qui se laissaient guider par lui ne pouvaient qu'attendre qu'il jette une pièce en l'air pour décider le bonheur ou le malheur. Ce cycle devait être brisé d'une manière ou une autre. Le début et la fin devaient changer... du moins, c'était l'ancien Bray Wyatt, le mangeur de mondes, qui avaient ces convictions. Vaincre les dieux et détruire la machine divine pour faire table rase et donner à ces congénères une galaxie sans souffrance et sans injustice. Il avait comme règle de ne pas verser le sang des mortels pour arriver à son objectif. Le meurtre accidentel de Claire avait marqué son esprit à jamais : une tristesse et un échec cuisant pour ses morales. Puis arriva Motta qui le tua directement malgré le manque d'hostilités envers le veuf.

L'esprit de l'Homme aux mille visages était partagé entre son désir de vaincre les dieux pour une utopie tout en se vengeant du saiyan alors qu'un autre côté, de changer le monde par ses moyens, le charisme, la peur et la persuasion. Un esprit brisé en deux. Des voix qui étaient en opposition et en accord. Puis, il arriva : le roi des damnés, Légion. Il lui avait offert la paix intérieure. Bray Wyatt devint ainsi trois entités : l'ancien patriarche, le présentateur de la Firefly Funhouse et le Fiend. Tous les trois associés dans un même corps. Lequel dirigeait le groupe ? Pouvaient-ils s'entendre ? Je pense avoir donné suffisamment de détails.

Revenons à l'important : le combat contre Jojiba et l'Homme dans les bois. Il jouait clairement avec sa proie, il aurait pu le mettre dans des situations bien plus risqués qu'une simple pression sur le cou pour envoyer son image de supériorité face à l'amateur qui se trouvait face à lui. L'ennemi s'agrippa sur sa jambe et cria comme un forcené. Une puissante explosion d'énergie se produisit. Avec une telle puissance qui avait le mérite de faire reculer le monstre en marquant son passage sur le sol de quelques centimêtres et de vaporiser sa veste pour laisser place à un débardeur et un corps humain en dessous... un corps humain saignant et tatoué. Néanmoins, le béhémoth n'allait pas loin, Jojiba faisait de son mieux pour l'ancrer lors de sa technique. Le monstre tomba à terre dans la même occasion.

Dès que la détonation digne de Seishiro Kasaï prit fin, le servant de Claire le lâcha et se releva. Le regard infernal du monstre perça celui du guerrier doré avant que ce dernier se décide à attaquer de toutes ses forces. Des coups dévastateurs qui avaient clairement l'envie du sang du béhémoth. Il voulait en finir. Comme si cela allait changer quoi que soit. Après cinq attaques, le Fiend décida de mettre fin à l'assaut. Il prit une main du fermier, il commença à la tordre à nouveau avant de se relever et enfoncer sa main dans la gorge de l'élu. Ceci avait échoué, mais le blond n'avait pas d'autre choix que de reculer pour ne pas finir mort.

Le monstre sortit alors de sa tombe et face à face avec sa cible. Le fun aurait certainement duré plus longtemps si ce n'était pas quelque chose qu'il remarqua... le ki de Garou était à son plus bas. Il ne pouvait pas le laisser ainsi, mais il ne pouvait pas laisser cette abomination doré parmi les vivants. IL s'en moquait de la survie de son ancien partenaire, son jugement ne pouvait pas être retardé par un chien galeux.

Le Fiend se lança directement sur Jojiba et lui donna un poing dans la face aussi puissant que la mercenaire Soya avait pu survivre. Il valait mieux que cette perte d'oxygène, il allait survivre à l'attaque. Il continua son offensive, variant son offensive entre ses poings, ses genoux et sa propre tête. À un moment précis, il l'attrapa par le bras et mis son invité d'honneur en position pour Sister Abigail. Même pas un baiser sur le front comme la tradition le voulait, il envoya directement le crâne du singe contre le sol. Pas encore assez pour l'envoyer chez Enma. Il l'attrapa les cheveux pour lever le corps du pauvre élu du destin. Pour un dernier à face à face, pour que son regard plonge dans le sien. Ce que la justicière avait appelé "Ifrit"était en train de maudire l'existence même de ce barbare.

De la main droite, il tenait cette poupée de chiffon et de la gauche s'agrippa sur la queue de singe du guerrier qui s'était desserré. Il était maintenant en contrôle total de la situation. Pour commencer la punition, il lâcha la crinière de Jojiba avant de se servir de sa queue pour l'envoyer de dans tout les sens comme l'enragé l'avait fait au début de la confrontation. Une fois qu'il était dos au sol, il serra davantage sa queue et commença à se mettre en genou tout en montrant clairement sa main se dirigeant droit dans sa gorge pendant une seconde. La prochaine, le supplice commença. Les doigts se glissèrent dans sa trachée pour que plus rien puisse passer. Et avec sa queue dans son autre main, ceci pourrait bien signer la fin du héros malchanceux et une victoire pour la Firefly Funhouse !
Scalieco
Scalieco
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 10/04/2020
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Arrogant
Zénies : 2730

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Blitz | Union Scindée
Techniques 3/combat : Nova Strike | Full Counter
Techniques 1/combat : Exploding Finishing Blow

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockDim 4 Oct 2020 - 0:28


Une énergie était sur le point de s'éteindre, deux autres venaient de baisser significativement après une activité très intense, tandis que celle du Super Saiyan fluctuait dangereusement. Leur affrontement semblait continuer, mais pour combien de temps encore ? L'aura chaotique de celui qui servait d'adversaire à mon semblable était insondable, et je parvenais difficilement à juger de son état. Une chose était certaine cependant, il était encore en activité, et mettait à mal le guerrier au pouvoir doré. Cette histoire ne me plaisait définitivement pas, et je m'empressais d'accélérer la cadence après avoir serré le poing de crispation. Setsuka et moi déchirions ainsi les cieux terrestres à toute allure, cette dernière m'ayant clairement fait comprendre qu'il n'était pas question de la mettre à l'écart lors des prochains affrontement. Elle suivait le rythme, c'était déjà un bon point. Cependant je n'avais plus le temps de m'assurer qu'elle me suive. J'utilise le Super Saiyan pour passer les limites de ma vitesse actuelle, pour arriver au secours de ces gens en ville. Je suis très vite entré en ville, et je peux déjà confirmer ma cible.


"Assis mon gros !!"


Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Page_110


Effectuant une roulade à travers les airs, me tournant en me recroquevillant de manière à présenter mes pieds au concerné, je déployais un [ DROPKICK ] tonitruant qui s'écrasa lourdement sur le crâne de colosse au marcel. Invisible pour l'oeil du commun des mortels, un arrêt sur image de l'impact aurait permis aux plus observateur de distinguer un phénomène s'apparentant à une distorsion de l'espace, traduisant la violence de l'assaut. Mais le temps continuant de s'écouler normalement, ce fut une onde de choc titanesque que chacun pu ressentir. Rebondissant après mon coup entrée effectuée, je me dressais aux côtés du Saiyan, le toisant un instant avec intérêt.


"Mais... J'te connais toi."


Ce type aussi avait participé à ce maudit jeu dans lequel j'avais rencontré Garou, son physique aurait dû me mettre la puce à l'oreille concernant notre lien d'ethnie. C'est en balayant le reste du champ de bataille que je l'aperçu. Le Garou en question était lui aussi bien présent, et dans un état vraiment déplorable. Il était celui dont l'aura se faisait la plus faible, et la mort le guettait assurément. Qu'est-ce qui avait bien pu se passer ici ? Haussant les épaules, je revenais à ce qui m'intéressait réellement, ce géant ténébreux qui n'allait certainement pas laisser passer mon intervention aussi facilement.

"Gaffe Setsuka, ce type est pas net... Restes sur tes gardes."


C'était à ma camarade qui venait juste d'arriver. La connaissant....elle ne va pas aimer du tout la scène funeste en face d'elle. Je mettrais ma main à couper qu'il est à blâmer pour la mort de ces femmes par terre. Garou aura beau essayer, il ne ferait pas de mal à une mouche, qu'importe son état. Nan, le personnage que j'ai envoyé dans l'immeuble en face de moi doit être fort. Mais il est temps de lui montrer que si il veut se taper des gens, qu'il s'en prenne à plus grand que lui.


Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Page_210
Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 93
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockMer 7 Oct 2020 - 4:13
La fureur de l'attaque était inédite, la rage et la peine du super-saiyan s'exprimaient au travers de chaque coup. Ses poings n'étaient que les messagers de sa fureur, les héraults de son chagrin. Face à cette injustice, à ce drame, il n'était qu'un animal. Mais hélas, là où certain croirait voir la victoire solennelle du héros doré face à l'avatar des ténèbres, il n'en était rien. Ce dernier ne faisait que jouer avec son ennemi. Après tout, qui pouvait réellement y croire? Ce monstre était venu à bout de Claire, comment Jojiba ne pouvait qu'espérer avoir une chance? Même découvrir qu'il était un guerrier mythologique légendaire n'était pas suffisant. Son désir de vengeance aurait pu lui faire frapper son adversaire pendant des heures durant, mais cinq coups seraient tout ce que Jojiba se verrait accorder, simplement cinq coups touchants leurs cibles, Iffrit ne lui en autoriserait pas un de plus. 

Comme un mur indestructible bloquant un train lancé à toute vitesse, la main de Wyatt bloqua le poing du super saiyan, empêchant celui-ci de continuer son enchainement, pire, des doigts meurtriers se dirigeaient d'une vitesse menaçante vers la gorge de Jojiba. Dans un réflexe de survie, il n'eut d'autre choix que de reculer brutalement, mais ce faisant, sa garde venait de s'ouvrir et ainsi de le condamner.


Avec la puissance d'un météore, le poing de son adversaire s'écrasa sur le visage du super-saiyan, la brutalité nette du choc le sonna complétement, perdant brièvement conscience de la notion d'espace et même de temps. Revenir à lui n'était peut-être pas la meilleure idée qui était venu à Jojiba, les coups pleuvaient sur lui, chacun d'eux endommageant encore plus un corps déjà meurtri, épuisé. La douleur était insoutenable, la fatigue insupportable. Il ne pouvait pas répliquer, ses membres ne lui répondaient plus. Il ne pouvait que subir.

Puis il y eu ce dernier coup, cet ultime coup. le crâne du saiyan plongea dans le sol, se fissurant probablement autant que la terre qui avait elle aussi subit le choc. Tout était flou autour de lui, son aura vibrait péniblement, la couleur luisante or avait céder sa place à un jaune faible, presque terne. Il voulait se relever, il voulait se battre, mais rien, son corps refusait d'obéir. 

Son supplice n'était pas terminé, un terrifiant frisson parcouru tout son corps alors qu'une douleur agonisante le frappa. Cependant il ne s'agissait pas là d'une douleur extérieure comme toutes celles qu'il ressentait quelques secondes auparavant, non c'était une douleur intérieure, concentrée dans sa queue. Le monstre venait de saisir le point faible commun des saiyans, et comme si ça ne suffisait pas, s'en servait pour frapper Jojiba sur le sol à de multiples reprises.

Une fois que le monstre avait fini de jouer avec sa proie, il le laissait un instant au sol, la vision de l'envoyé de Claire lui revint et il put constater que Wyatt était au dessus de lui, le dominant complétement. D'une geste malsain, l'agent des ténèbres entama sa technique de suffocation et le super-saiyan pouvait sentir sa gorge lentement s'écraser sous la pression des doigts du colosse malfaisant.

Alors c'était fini? Il avait vraiment échoué cette fois? Quelle honte, quelle faiblesse. Même un super-saiyan, aussi maudite cette race soit-elle, ne pouvait venir à bout du démon qu'était Wyatt, il représentait une aussi grande menace que Demigra, mais celui-ci n'était pas un comploteur, non, c'était une brute, une brute beaucoup trop puissante, une entité de pure chaos destiné à plonger le monde dans les ténèbres à la seule force de sa poigne de fer. Etrangement, une réflexion vint à Jojiba alors que sa vision retournait dans le flou. Malgré tout ce qu'il avait vu et vécu, une pensée résonna dans son crâne : il n'y a pas de dieux. Aucun dieux ne permettrait à des horreurs comme Wyatt d'exister, aucun dieu ne laisserait des vies innocentes comme celle de Riju de mourir aussi sauvagement. Non, il n'y avait aucun dieu, et ceux qui se pavanaient en se targuant de ce titre n'étaient rien d'autres que d'immondes despotes se croyant au dessus des "mortels". Ces lâches qui se croyaient assez importants pour ignorer les drames perpétrés ici-bas et commettre d'autres ignominies au nom d'une quelconque supériorité.

Soudainement, l'air revint dans les poumons du super-saiyan. Dans une brutalité sans nom, Wyatt avait été projeté au loin. Quelqu'un était venu sauver Jojiba, mais qui?

Comme pour donner raison à ce dernier, il n'avait pas été secouru par un dieu, mais par un homme. Ses yeux tentant de faire le point sur la silhouette qui se tenait au dessus de lui, celle-ci brillait d'une aura dorée... Il avait une queue de singe... Un... Saiyan...? Non...

Le super-saiyan.

Mais dans ce cas... Il y en avait un autre? Le super-saiyan n'était-il pas sensé apparaître une fois tous les 1000 ans? Qui était ce mystérieux personnage? Jojiba ne l'avait jamais vu auparavant... Quoique... 

"Mais... J'te connais toi."

Ce visage ne lui était pas inconnu, et pourtant si. Quelque chose remontait dans sa mémoire, il n'avait jamais connu cet homme, mais c'est comme si une partie de lui lui était familière. Finalement, dans un dernier effort, allongé sur le sol, le corps meurtri et l'esprit las, Jojiba murmura.

-Scaaaa-...-lioooooo...


Ce nom avait été énoncé dans un dernier soupir alors que l'envoyé de Claire sombrait lentement dans l'inconscience. Son aura s'évapora et ses cheveux cessèrent de flotter au gré de son énergie. Ils reprirent même leur teinte noire, de même pour ses yeux qui perdirent leur éclat azur. Son cœur battait encore, il respirait toujours, difficilement, certes, mais toujours. Totalement inconscient, il n'était plus en état de se battre. Il s'était vaillamment défendu, mais il s'agissait là d'un affrontement d'un tout autre niveau. Le fermier n'était pas un guerrier de cette trempe... Pas encore. 

Tout reposait maintenant sur ce mystérieux demi-inconnu. Puisse-t-il achever ce que Jojiba avait si laborieusement commencé.
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 79
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockDim 11 Oct 2020 - 13:22


Sortir de l'ombre



La boule au ventre, elle l’a régulièrement ces derniers temps. Décidément, le reste du monde semble figé dans des conflits incessants ! Ce qui n’est pas pour plaire à Setsuka, qui vie sur une planète épargnée depuis des années par les guerres. Il y a quelques personnes belliqueuses parfois, mais l’effort commun des races conscientes de Görana remet vite à leur place les individus qui souhaitent le mal.


En survolant les alentours de la Terre aux côtés de son partenaire, cette dernière se plonge dans quelques-uns de ses souvenirs récents. Elle se revoit aux portes du château parmi ses nombreux confrères. Sa rencontre avec plusieurs d’entre eux. Le grand loup-garou qui avait commandé à la nature de cette planète. La perte de son ami toujours disparu, Sharotto, puis sa rencontre avec Nayria, la femme de son copain. D’ailleurs, l’autochtone espère que cette dernière qui est enceinte n’a rien de grave. Puisque la dernière fois que les deux s’étaient vues, la courageuse femme à la chevelure de feu était partie à la poursuite d’informations sur son mari.


Tous ces souvenirs pas si lointain la submerge, et Setsuka sent que son corps se contracte de plus en plus à mesure qu’ils approchent de la zone où se trouve le Super Saiyan et l’aura d’autres protagonistes. Que des énergies très singulières sont réunies à cet endroit précis. Elles ont chacune leur petit quelque chose qui les distinguent des autres. Ceci dit, aucune signature énergétique présente ici n’est familière à la göranienne. 


Soudainement, Scalieco se change en Super Saiyan et augmente d’un coup la cadence. Sa compagne continue de le suivre de loin. Il s’attaque directement à quelqu’un que l’étrangère n’a même pas le temps de bien observer malgré sa vue digne d’un faucon. Au loin, elle distingue d’autres silhouettes, au moins quatre. 


Le charnier dans lequel ils viennent de débarquer imprègne ses narines. Setsuka fronce les sourcils, son teint commence à prendre une couleur livide. Ses yeux oscillent, paniqués, à travers les décombres, comme pour trouver d’éventuels survivants. Il n’y a que des morceaux de corps et des cadavres. Des relents gastriques commencent à l’accabler. 


*Comment font-ils tous pour se battre dans un tel charnier ? Et cette odeur…*


Ce n’est pas la première fois que Setsuka se retrouve au milieu d’une boucherie. Pour autant, quand on est profondément humain comme elle, cela ne cesse probablement jamais de vous affecter. Il faudrait avoir développé une barrière, une sérénité incroyable pour pouvoir ne pas être déranger par cette scène atroce, la vue et les odeurs qui en font partie. 


Des petites larmes accumulées aux coins de ses yeux attestent de la difficulté qu’elle a à rester ici. Ce sont les senteurs puissantes de mort et de décomposition mélangé à ces visions cauchemardesques qui provoquent cela. L’autochtone ne sait même plus où regarder, il n’y a que des corps inertes devant elle. Cette dernière utilise sa connexion avec la Terre pour ensevelir les cadavres sous le terrain, pour leur donner une sorte de repos, de sépulture. Son visage est un condensé de dégoût et de tristesse, mais la göranienne fait de son mieux pour garder consistance et faire en sorte que ces pauvres inconnus puissent reposer en paix. Pour que leurs corps ne soient pas davantage dégradés. 


!!!!!!?


Ses yeux cernés par la terreur s’écarquillèrent lorsqu’elle croit reconnaître un visage familier.


Setsuka atterrit à toute allure auprès du corps en question. Lorsqu’elle se penche sur celui-ci, il n’y a plus de doutes possibles. Elle pose l’une de ses mains contre sa bouche. Heurtée, la göranienne sent son estomac se tordre d’autant plus fort dans tous les sens.


C’est Soya.


D’un coup, elle se détourne du cadavre de son amie. L’autochtone ferme les yeux, sourcils froncés, tentant de contenir les vives émotions de détresse qui la gagne.


Même si elle se force à se dire que ce n’est pas le moment de se lamenter, que Soya la trouverait ridicule de se comporter de la sorte certainement, ce n’est pourtant pas si facile de se raisonner dans un instant aussi critique. 


La saiyan tombe à genoux à côté de son homologue. Elle tente de contrôler sa respiration devenue saccadée. Il lui faudrait un sac hermétique car Setsuka fait de l’hyperventilation, mais elle-même l’ignore. Il faut endurer, encore et encore dans ce reste du monde où la vie ne tient qu’au bon vouloir des bourreaux.


La Göranienne se fait violence pour regarder Soya. Il faut affronter les choses en face. 


Quelques secondes après, elle se détourne à nouveau de son amie pour dégobiller par terre. Mais son estomac est vide, il n’y a plus rien à faire sortir. En ces temps troublés, combien de fois avait-elle rendue son lest de la sorte ? De trop nombreuses fois. 


Prendre de grandes inspirations est l’un de ses seuls recours pour garder un semblant de santé mental, mais cela remplit ses poumons de cette odeur infâme qui plane dans l’atmosphère. 


Les mains tremblantes, Setsuka n’ose pas toucher la dépouille de son amie. Elle effleure à peine une partie de ses cheveux, puis commande à la terre d’avaler le cadavre de Soya. 


L’étrangère n’arrive même pas à piper mot. Elle regarde les restes de la saiyenne s’enfoncer sous terre d’un air presque vide. Cependant, vide, Setsuka ne l’est pas. C’est son esprit qui tente de l’aider à faire la part des choses pour qu’elle se relève et vienne en aide aux survivants potentiels. 


Non loin du corps de Soya, la göranienne donne également une sépulture au corps d’une jeune fille au teint hâlé et aux cheveux flamboyants. 


C’est là qu’en relevant son visage vers les alentours, ses yeux se posent sur cet homme aux cheveux blancs. Instinctivement, elle irait bien l’aider, mais….


*C’est cette personne… !! Celui qui se battait contre Scalio dans l’univers d’Auros !*


L’autochtone prend une nouvelle grande inspiration - toussant à maintes reprises à cause de l’horrible odeur putride qui s'immisce dans tout son être. Elle ne peut pas porter secours à cet homme. Si Scalio l’a combattu, il avait de bonnes raisons de le faire. Setsuka fait confiance à ses amis. Il y a deux personnes non loin de Garou qui semblent épuisées elles aussi, mais la guerrière ignore de quel côté ils sont. L’un semble être le populaire Prince Vegeta dont on lui a tant parlé sur la planète associée à son nom, un être très important pour les siens de ce qu’elle a comprit. Pour autant elle ignore ce qu’il fait ici et qui il est réellement. L’autre être ressemble à une sorte de plante animée aux courbes humanoïdes. 


Setsuka a grand mal à suivre tous les évènements, elle ressent l’énergie du Super Saiyen que son ami Scalieco et elle-même avaient pisté pour venir jusqu’ici se détériorer. Apparemment son partenaire le connaît. Les yeux embués par ses larmes, la göranienne ne détaille pas vraiment le physique de cet autre homme pour l’instant. 


Scalieco la met d’ailleurs en garde. Le protagoniste qu’il a directement attaqué en arrivant et qu’elle n’a pas pu bien analyser jusqu’ici est sa cible principale. La saiyan, à bonne distance de son ami, acquiesce de la tête. Tout son corps tremble, mais Setsuka fait de son mieux pour contenir ses spasmes. 


C’est alors qu’elle croise enfin le regard du colosse aux longs cheveux d’ébène.


Elle fait un pas en arrière de manière incontrôlé. Son visage, las et décomposé par la noirceur de toute cette scène se fait envahir d’une expression plus stupéfaite que jamais.


Impossible… !


Setsuka cligne des yeux plusieurs fois. La jeune femme ne peut pas croire ce qu’elle voit. 

Bien des histoire se racontent sur les êtres supérieurs, des divinités, des légendes. Notamment sur Görana, où le panthéons de protagonistes représentés comme des dieux est nombreux. 


Mais cet homme-là… ce regard que l’on ne peut jamais effacer de sa mémoire… Setsuka ne s’en souvient que trop bien. Elle avait rêvé de lui, ou plutôt fait des cauchemars le concernant à plusieurs reprises. Cet homme annihilerait des mondes entiers ! 


C’est… Ifrit ! Celui qui mettra fin à notre ère !


En prononçant le nom de cette entité célèbre dans plusieurs folklore, et notamment celui de Görana, sa voix s’étrangle de panique.


La göranienne recule encore de quelques pas, sa poitrine se soulevant frénétiquement au rythme de la terreur qui lui paralyse les membres.


La décharge d’énergie impressionnante qui se manifeste autours de Scalieco la tire de son état ankylosé quelques secondes plus tard en la faisant sursauter. Ce dernier se concentre totalement sur Ifrit, prêt à en découdre avec lui. 


*Ifrit... je suis partagée. Il me terrifie et pourtant j’ai envie de me battre !  mais je dois faire attention et être raisonnable... Un jour je serai assez puissante pour retenir des êtres comme lui !


La saiyan serre les poings. Elle s’inspire de la force et de l’assurance de Scalieco pour retrouver un semblant de sang froid. Tout ça, ça fait énormément d’un coup. 


Finalement, la Göranienne reporte son attention sur l’autre Super Saiyan de tout à l’heure, qui s’est écroulé au sol. L’étrangère utilise ses images rémanentes pour rapidement venir jusqu’à lui, puis elle le soulève et le transporte à l’écart de l’affrontement de titan qui va se dérouler entre Ifrit et Scalieco. 


En le déposant sur des gravats plus loin, l’étrangère se penche pour apprécier sa respiration. Il est toujours en vie, c’est déjà ça. La jeune femme se redresse et son regard s’arrête quelques instants sur le visage meurtri de son homologue saiyan.


Je m’appelle Setsuka. Je ne sais pas si dans ton état d’inconscience actuelle tu peux tout de même m’entendre, mais je vais faire en sorte de stabiliser ton état !


Les compétences hors-norme de survie de la chasseresse lui sert encore plus en dehors de Görana que sur cette même planète ! Tout du moins pour la partie soins de la longue palette des aptitudes en survie.


Agile comme un renard, la petite saiyan disparaissait à la vitesse de l’éclair puis revenait tout aussi vite avec de nombreux matériaux pour préparer les soins propices.


Les secondes s’écoulent rapidement, mais les gestes confiants de la trappeuse l’amènent avec tout autant de vélocité à réussir à maintenir Jojiba en vie. Celle-ci aseptise et traite une par une les blessures avec une précision chirurgicale. Ses yeux, rougis par des larmes régulière qui viennent lui piquer les yeux avant de s’écraser au sol, ne perdent pourtant pas de leur concentration. Son estomac est un véritable champ de bataille interne, toujours il le demeure. Mais, de toute évidence, Setsuka n’a plus rien à vomir. 


C’est avec l’agilité d’un félin et ses doigts experts que Jojiba est mis hors de danger. Cette dernière prend une nouvelle grande bouffée d’air à la fin de sa besogne, passant le dos de sa main contre son front en sueur à cause du stresse. Setsuka se rend compte que son corps s’est accoutumé à l’arôme immonde de ce terrain maudit. 


*Tient, il a un ventre volumineux mais musclé comme celui de papa, c’est marrant !*


Se rendait-elle compte en un petit sourire. Jusqu’ici son esprit était trop en alerte pour l’observer pertinemment et remarquer ce fait. Un peu de légèreté permet de ne pas perdre définitivement les pédales. 


Le père de la petite saiyan est un chimpanzé intelligent de la planète Görana se prénommant César. Il va de soi que ce n’est pas son père biologique, mais il représente bien plus que tout père de sang à ses yeux. Penser quelques instants à son père lui redonne espoir et courage, et la Göranienne tapote gentiment le bidon de Jojiba avant de se relever et de s’éloigner de lui. 


Celle-ci se place sur un débris en hauteur, aux aguets. Prête à venir en aide à d’autres survivants éventuels ou à Scalieco le cas échéant, bien qu’a la vue d’Ifrit ses membres tressailirent de nouveau… Comment combattre une telle monstruosité ?






Yiraeiphae
Yiraeiphae
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 20
Date d'inscription : 13/08/2020
Nombre de messages : 13
Bon ou mauvais ? : Neutre

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockVen 16 Oct 2020 - 21:33
La respiration difficile, le corps qui cède à la douleur, le sentiment d'accomplissement. C'était fait. Nous avions vaincu Garou.

Tombant sur mes genoux ensanglantés, je le regarde tomber des cieux au même moment que mon attaque ultime se dissipe dans l'air. Il est vaincu... Mais pas mort. Pas encore. Je suis capable de sentir son énergie. Elle faiblit. Il est mourant. Il va mourir. A moins que ? Il se relève. Encore une fois. Est-il indestructible ? Immortel dans un sens ? Non. Il va bel et bien mourir. Je suis encore en état de me servir de mes capacités de guérison, bien que mon état déplorable donne l'impression que moi aussi je suis aux portes de la mort. Je peux le sauver. Devrais-je ? Est-ce mon souhait ? Est-ce le sien ? Qui a le droit de choisir ? Seul le concerné devrait faire ce choix.

Garou est un guerrier valeureux qui s'est battu jusqu'au bout. Il mérite ce choix. Il mérite sa chance. Je le sens. Je le sais.

Je commence à traîner ma carcasse. Je rampe tant bien que mal. Je m'accroche aux roches qui jonchent le sol d'une main et je me tire en avant, tenant mes plaies avec mon autre main. C'est douloureux. J'aimerais m'arrêter et user de mon pouvoir pour me guérir d'abord, mais son état réclame plus mon attention que le miens.

Je rampe. Encore. Et encore. Et encore.

Au loin, j'entends encore des bruits de combat, je sens de nouvelles énergies, la bataille fait toujours rage.

Mais je rampe. Je n'ai plus l'énergie d'aider de si grands guerrier au combat, alors je rampe pour mon tout dernier acte de sympathie pour marquer le début de ce jour nouveau.

Après quelques instants d'escalade horizontale je parviens finalement jusqu'au corps de Garou. Il n'a pas bougé. Il se tient debout comme un vivant sur le point de partir vers la lumière de l'au-delà pour un voyage sans retour possible. Accepte-t-il son sort ?

Non sans souffrances, je force mon corps à se relever devant lui. Mon corps est plié par la peine que provoque ma blessure au ventre mais je tiens le coup ne serait-ce que pour invoquer ces quelques mots.

"Toi qui t'es battu avec tant d'acharnement, j'éprouve un grand respect à ton égard."

Mes mots sont difficiles, mon souffle lourd, mais je parviens à les prononcer assez bien pour me faire comprendre même par un homme sur son lit de mort.

"Tu as su me remémorer ce pourquoi nous vivons. Je souhaitais t'en remercier ainsi."

Je tends ma main vers lui, paume vers le ciel dégageant une énergie verte aux rayons de lumière apaisantes rien qu'au regard.

"Ton énergie faiblit. La mort te cherche. Je peux le sentir. Je peux t'aider. Je souhaite t'offrir ce choix, non pas te l'imposer. Si tu souhaite enfin te reposer, alors je ne peux que promettre d'emporter ton souvenir jusqu'à la fin des temps."

Désormais, ce choix lui appartient.

... Du moins...

J'aurais tant espéré.
Végéta
Végéta
Saiyan
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/01/2019
Nombre de messages : 35
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garric // Super Vague Explosive // Energy Blade
Techniques 3/combat : Big Bang Attack // Gekiretsu Madan
Techniques 1/combat : Final Flash

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockSam 17 Oct 2020 - 1:11
Après avoir tout ravagé en face de moi avec le Final Flash, je souffle longuement et rageusement, vexé de sentir ma propre douleur transpercer mon corps épuisé par l'effort. J'ignore si c'est ma perte d'énergie mystérieuse qui me fait autant souffrir de l'intérieur, avec des techniques que j'arrivais auparavant à mieux encaisser... Mais en même temps, ce serait étrange que mes techniques aient moins diminuées que moi en terme de puissance...

Tremblant de frustration, j'observe soudainement le terrain en face de moi, abasourdi par ce que je vois: ce type est encore debout?!? Il est pire qu'un cafard, c'est pas possible!
Après... son énergie est tellement basse... il ne devrait même plus pouvoir bouger avec tout ce qu'il s'est bouffé...

Je fais sortir mes Energy Blade de mes avant-bras, m'approchant de lui d'un pas rapide, pour chercher à le décapiter. On verra s'il peut conserver de la vivacité sans tête!

En marche vers l'ébouriffé, je tique sur la femme extraterrestre qui rampe vers lui... Elle cherche à faire quoi là?

- Hoy, tu fiches quoi? Tu tiens même plus debout, t'acharnes pas comme ça ou tu pourrais y laisser tes entrailles sur la route!

Je dis ça, mais en vrai, je traîne aussi pas mal la patte, tout mon corps hurlant de douleur et de souffrance.
Je bloque sur les mots de la femme verte, arrivée juste avant moi, écarquillant les yeux; elle est sérieuse là?!?

Je me place dans le dos du guerrier, levant mon bras gauche, prêt à le décapiter d'un revers du bras et de lame énergétique.

Je sursaute, en sentant d'autres énergies débouler dans la zone, agressant l'armoire à glace plus loin... Ce sont... des Saiyans? Un homme et une femme... et... attendez un peu... Les boucles d'oreilles vertes que porte le mec...

- Des potalas? Une fusion?

Repensant avec un certain dégoût à la fusion que j'avais dû faire avec Carot, face à Boo, je secoue la tête en grognant longuement.
C'est quoi cette foire aux guerriers sortis de nulle part qu'on se coltine aujourd'hui?

J'essaie de me recentrer sur les propos de la femme menaçant de soigner le guerrier "au sol"... et je réfléchis un temps, mon regard dérivant sur la ville environnante... En vrai... j'ignore quel était l'objectif de ce type, en débarquant ici... Il aurait pu d'avantage ravager la ville, s'il l'avait voulu... Et les propos de l'armoire à glace, qui était plus observateur qu'autre chose...

- Ce type... il voulait "éveiller" son pouvoir?

Au final, le gros type qui se bat contre les autres Saiyans, il avait interféré qu'aux moments les plus critiques pour l'ébouriffé, causant la grogne et la colère de ce dernier... Je ne sais pas s'il a un semblant d'honneur à vouloir m'affronter seul ou si c'est un excès de fierté? Une volonté de se dépasser?

Je grommelle, baissant mes lames énergétiques... pour finalement les faire disparaître.
Eveiller son potentiel enfoui envers et contre tout, je connais que trop bien ça, pour avoir dépassé plus d'une fois les limites... allant jusqu'à risquer la disparition de mon âme dans les Enfers, après que Babidi m'aie possédé...

- Gamin, j'ignore ce qui t'a poussé à venir sur Terre, mais franchement, crever après un tel combat... ce serait du pur gâchis...
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 102
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockSam 17 Oct 2020 - 12:29
Comme c'était... Calme. Je ne m'en étais pas rendu compte jusqu'alors, peut-être par habitude, mais les tambours de guerre qui résonnaient depuis bien trop longtemps dans mon être avaient cessés de battre. Cette soif sans fin de triomphe, de faire mes preuves, elle aussi avait disparu. Tous ces sentiments brûlant également avaient été balayés, ceux qui s'étaient engouffrés dans les plaies ouvertes par mes adversaires démoniaques, déformés. En conséquences, un vide glaciale avait pris la place de ce bouillon d'émotions et de convictions, un profond gouffre qui contre toute attente m'apportait enfin une paix certaine. Plus rien ne pesait sur mes épaules, et pour la toute première fois alors, je ne ressentais aucun besoin particuliers... Et pouvait profiter de cet instant éternel à réchauffer ce gouffre à la lueur du soleil.

Les fracas alentours continuaient pourtant, mais je n'y prêtais plus attention, mon combat était terminé. Le reste ne me regardait plus. Ma respiration était lente, pénible même, mais je m'en contentais. Chaque inspiration m'offrait quelques secondes de plus à profiter de cette accalmie. Soudain, une voix familière s'éleva face à moi, au même instant où une partie du soleil cessa de réchauffer le bas de mon corps. Mes orbites brûlées ne me permettaient plus de distinguer quoi que ce soit, mais je reconnu rapidement celle qui m'adressait la parole. Ses mots vengeurs avaient été remplacés par d'autres rédempteurs, et je pouvais sentir sa main s'approcher, cette dernière émettant une douce chaleur, plus douce encore que celle apporté par l'astre qui dominait le ciel. J'étais bien incapable de faire le moindre geste, les muscles et les os de mon corps m'avaient figé dans cette ultime posture. Un léger sourire, fendu d'un ricanement faiblard, précéda ma réponse que je bafouillai douloureusement.

"Vous autres héros ne pouvez vous en empêcher, hein ? Je suis votre ennemi... Pourquoi tant de considération ?"

Retentis alors, derrière-moi, la voix du prince guerrier. Lui aussi s'y mettait ? Pourquoi s'acharnaient-ils à sauver la vie d'autrui, leur état n'était pas plus à envier que le miens... Etait-ce la force de leurs convictions ?Même face à celui qui était prêt à leur arracher la vie, ils ne pouvaient s'empêcher de rester fidèle à leurs principe. Même face à une loque comme moi, ils se refusaient à finir le travail. Ils avaient gagné sur toute la ligne.

"Peut-être, un jour, pourrais-je goûter à ce sentiment moi aussi..."

Lançais-je dans un dernier râle, hésitant, avant de grogner en commençant à lever le bras doucement. Qui espérais-je tromper, je souhaitais vivre. Ce gouffre créé dans mon être n'attendait que d'être rempli, et je comptais bien le contenter. Accepter ce présent était synonyme de tout abandonner, mais j'y étais préparé. Seulement, ce choix n'était pas tout à fait miens.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 107
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Neck Snap / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockSam 17 Oct 2020 - 13:48
 
Tellement proche d'envoyer le poulain de sa seconde pire ennemie dans le royaume des morts était un délice pour le Fiend. Le voir se débattre vainement, mais sans aucun moyen de s'en sortir. La victoire pour l'Homme dans les bois était imminente. Peut être même que le mangeur de monde aurait toléré ces pertes de vies intelligentes pour démontrer l'incompétence du nouveau président.

Mais une histoire durant laquelle le méchant gagne ainsi était rare. Il y avait toujours un deus ex machina qui empêcherait le moment de gloire d'un être plongé dans les ténèbres. En ce jour, il s'agissait d'un être qui pouvait rivaliser la puissance du monstre. Son entrée en scène fut pour des moins spectaculaire : un immense dropkick qui avait la force de mettre fin au [MANDIIBLE CLAW] et à redonner de l'air frais pour la victime du diable en personne. Propulsé tel une roquette, le Fiend venait de s'encastrer contre un immeuble et la fumée empêchant de voir son physique entier. Seulement son regard embrassé envers les deux nouveaux venus : un autre élu des dieux à la vue des potaras et une saiyenne de tous les jours, certainement aussi faible que la mercenaire de Draven.

La poussière venait de se dégager pour laisser place à la monstruosité d'être pleinement vu par la partenaire de l'envoyé des dieux. Ifrit, en voilà un surnom que le Fiend n'avait pas entendu depuis un moment. IL avait également souffert des deux affrontements, le sang coulant de ses bras découverts le montrer bien. Pourtant, IL agissait comme si rien n'était. Draven et ce nouveau venu que Jojiba avait dévoilé son identité avait réussi à l'affaiblir. Une fuite était probablement nécessaire pour l'instant. IL pouvait affronter le forcené qui venait d'entrer en scène, mais il savait mieux que sous-estimer la puissance du soutien qu'il pourrait avoir durant l'affrontement pourrait lui porter préjudice. [BLACK OUT]

Peut-être était-ce fini pour l’instant ou le monstre allait-il reprendre son assaut et continuer à se battre pour mettre fin à l’ère actuel ?
 
 
La lumière revint parmi les vivants avec l’aube qui rendait le ciel orange et signalait aux travailleurs au smic de se mettre au travail. Bray Wyatt était maintenant à la place du démon autant craint. Son pull rouge caché les effusions du sang possible sur le corps du présentateur préféré des enfants et des adultes. Il réajusta le col de son haut avec un sourire toujours aussi enfantin et malicieux.
 
Ifrit ? Non, non, c’est une autre entité complètement différente. Ce que tu as eu l’honneur de voir est le Fiend, pauvre naïve créature !”
 

Peut-être qu’il amènera une fin à notre ère, mais il a un autre objectif pour l’instant.”


Tout comme moi, en fait.”
 
Il parlait comme si des morts et des blessures béantes n'avait pas eu lieu, comme s'il était complètement ignorant de la situation dans laquel il se trouvait. Chaque attaques que le dénommé Scalio pouvait tenter serait répondu par un [BLACK OUT] et seulement déplacer l'animateur dans une nouvelle position dans les ruines de Satan-City. Il continuait à jouer malgré la douleur physique et émotionnelle de tous les participants à cette bataille royale. Peu importe si le fusionné ou un autre combattant essaya de l'attaquer, un [BLACK OUT] se fit pour voir le sex symbol devant le bâtiment qui n'allait pas tenir encore longtemps après que le choc de recevoir un monstre comme le Fiend qui s'était encastré contre. Il avait maintenant une liste sur laquelle on pouvait voir écrit à l'arrière "The List Of Bray Wyatt" entre ses mains et une écharpe bidon sur son cou.
 
Félicitations à Scalio, Setsuka et surtout toi, mon cher Jojiba… YOU JUST MADE THE LIST !”
 
Des rires et un tonnerre d'applaudissement se firent entendre à travers les ruines de la capitale, mais aucun public en dehors des mourants et des parasites pouvaient être vu. Ils étaient hystériques pour le maniaque tant sympathique, mais inexistant.
 
Je ne crains néanmoins que je n’ai plus le temps à passer avec vous… c’était amusant, quand même.”
 
Mais LUI à une dernière chose à faire avant de vous laisser la vie sauve.”
 
[BLACK OUT]
 
 
Pour une dernière fois, le soleil avait été bloqué. Plus aucune luminosité semblait se tenir en dehors du chevalier d'or. Dès que la lumière revint, le Fiend était derrière Vegeta qu'il assomma d'un puissant coup de coude sur le haut du crâne avant de le prendre et le jeter sur le côté. L'esprit protecteur semblait commencer à soigner Garou. Logiquement, il laisserait ceci se produire, mais le chaos ne s'était jamais bien marié avec le chaos. Il donna un énorme coup de pied dans les côtes de la gardienne pour la propulser suffisamment loin pour qu'il ne soit d'aucune aide pour l'allié monstrueux du démon. Les deux compères étaient maintenant face à face. Tout ce qu'ils ont vécus ensemble, la conclusion sensée aurait été de le faire disparaître avec lui. Il posa sa main sur son épaule une seconde avant de le retourner brutalement pour lui faire un [NECK SNAP], de quoi en finir avec le monstre cornu. Après une scène aussi choquante, un dernier [BLACK OUT] eu lieu. Seul le cadavre de Garou était encore là alors que Le Fiend, Bray Wyatt, avait disparu laissant derrière lui le corps inerte de son soit-disant ami.
Scalieco
Scalieco
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 10/04/2020
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Arrogant
Zénies : 2730

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Blitz | Union Scindée
Techniques 3/combat : Nova Strike | Full Counter
Techniques 1/combat : Exploding Finishing Blow

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockHier à 0:50
"Qui il est m'importe peu, occupes-toi de sauver ceux qui peuvent encore l'être, j'en fais mon affaire."

Lançais-je à une Setsuka apparemment terrifiée par la vision de la créature colossale, que j'avais envoyé valdinguer dans l'un des derniers bâtiments encore dressé. Je savais pouvoir compter sur elle pour s'occuper des blessés, et cet Ifrit ne risquait pas de l'en empêcher tant que je me dresseais entre elle et lui. Comme je pouvais m'y attendre de sa part, l'agile sauvageonne s'empressa de reprendre ses esprits et de partir à la rescousse de notre camarade Saiyan, qui venait de tourner de l'oeil. Il pourrait au moins ne pas se tromper de personne quand il parl- Non. Ce n’est pas juste de penser ça, il peut pas le savoir. Mais j’aimerai qu’on m’appelle “Scalieco” à l’avenir, je ne suis pas Scalio, et je ne suis pas Boneco après tout.

"C’est Scalieco."

De son côté, la créature maudite identifiée par ma compagne achevait sa réapparition. En effet, alors que je croisais son regard, mes sens s'affolèrent comme rarement auparavant. C'était différent d'Auros, quelque chose de plus terrible encore sommeillait au sein de cette carcasse atroce. Je serrais le poing, prêt à accueillir le monstre en bonne et due forme. Pourtant, plutôt de fuser dans ma direction pour réclamer réparation, ce fut de profondes ténèbres qui se manifestèrent soudainement. Surpris, je grimaçais en craignant le pire pour ma bienfaitrice. Je pouvais encore distinguer son énergie toutefois, non loin de celle dors et déjà apaisée de Jojiba. Le noir ne dura pas bien longtemps, et la lumière du jour fini par nous atteindre de nouveau. Prenant un instant pour réhabituer ma rétine à la luminosité, je distinguais rapidement un changement particulier concernant l'être ténébreux. C'était ce même colosse qui se tenait là, droit devant, mais toute cette pression putride ne s'en dégageait plus... Ou du moins avait grandement perdu en intensité. Cette nouvelle incarnation du colosse se montrait déjà plus bavarde, tout comme remarquablement irritant.

"Ifrit, le Fiend, ce que t'es on en a rien à battre mon gros. Prends tes noms et tires-toi si tu veux pas bouffer un autre mur."

Nous adressant à sa manière ses adieux, le colosse fit de plus belle appel à ses ténèbres afin de se fondre dans l'obscurité. Toujours sur mes gardes, sondant les auras de chaque individu présent sur le champ de bataille, je restais à l'affut du moindre signe de mouvement de sa part. Cette dernière chose à faire, qu'était-elle ? Le jour survint à nouveau, et avec lui un bruit sourd.


What ?:
 


Me retournant par réflexe, je perçu trop tard les deux individus autour de Garou qui s'écroulaient sous les coups puissant de la créature. Ecarquillant les yeux, je contemplais impuissant les énorme mains du colosse s'enrouler autour de la nuque de mon ancien ennemi.

"Merd-..."

Une énième extinction des feux accompagna le craquement horrible qui suffit à traduire le destin de Garou. Je n'eu pas même le temps de faire un pas en avant, et lorsque le noir s'éclipsa une dernière fois, le meurtrier avait disparu. Je grimaçais, contemplant de loin le cadavre inerte de l'homme-monstre, sa tête penchant affreusement sur son épaule. Il n'était pas l'un de mes alliés, loin de là, et encore moins quelqu'un que j'étais prêt à sauver. Néanmoins, quelque part au fond de moi, je ne pouvais m'empêcher de regretter son sort. Mais l'heure n'était pas au regret, le dernier ennemi venait de disparaître dans ce dernier coup de théâtre. Malgré tout, son départ venait de retirer un poids certain de mes épaules, et je pouvais dors et déjà m'atteler à récupérer les trop nombreux corps qui gisaient sur le champ de bataille. Le danger éloigné, je délaissais ma forme électrique et m’approchais des concernés.

"Et beh, en voilà un joyeux bordel."

Attrapant le corps frêle de la créature féminine sous le bras, je passais à proximité du corps décharné de Garou en me dirigeant vers le second guerrier à terre. Jetant un oeil à l'état déplorable du fier et présomptueux "monstre", je ne pouvais m'empêcher d'hausser les sourcils tant son sort final était ridiculement éloignée de sa réalité. Soudain, une lueur que je n'avais pas remarqué au préalable s'étendit depuis sa main gauche pour recouvrir tout son corps d'étranges stries rougeoyantes. Suite à ce phénomène, son corps se mit à se fissurer littéralement, avant de tomber en poussière. Impassible, j'esquissais un sourire léger en me rassurant concernant notre prochain règlement de compte. J'achevais donc le chemin qui me menait face au dernier combattant, assommé par la bête avant qu'elle ne disparaisse. Tout comme la fillette au creux de mon bras, lui aussi n'était pas à envier, mais son état semblait toutefois moins critique. L'agrippant à son tour sans plus tarder, je m'envolais pour rejoindre Setsuka et Jojiba.

"Setsuka, elle va avoir besoin de toi au plus vite. Cette plaie dans son ventre risque de lui coûter la vie, tu peux t'en charger ?"

Laissant ainsi la jeune pousse aux mains de cette véritable infirmière, je reportais rapidement mon attention sur le guerrier au justaucorps. L'adossant contre un morceau de bâtiment, je lui tapotais la joue suffisamment fort pour réveiller le plus éreinté des travailleurs de l'univers.

"Hep, debout mon gars.”

Malgré son état, le bonhomme était encore loin de rendre l'âme, et c'est sans grand étonnement que je le regardais se réveiller.

"T'es un costaud toi, pas vrai ? Ecoutes, je vais pas passer par quatre chemins, c'est la guerre. On va s'occuper de tout le monde et se préparer pour la suite des événements, le moindre combattant est un allié de poids. Joins-toi à nous."

Végéta tourna la tête à gauche à droite, grognant de douleur à chaque mouvement, comme si tout son corps le faisait souffrir. Il planta tout de même un regard concentré et attentif dans le miens.

"D'ordinaire, je suis pas fan du travail en équipe, encore moins le combat... mais ce n'est pas comme si j'avais le choix... Mais bon, tant que vous aidez à protéger cette foutue planète, vous pouvez me considérer comme un allié sans soucis."

Esquissant un sourire en coin, je me relevais, mains sur les hanches, mon regard balayant l'horizon.

"Nous reste qu'à trouver un endroit peinard, où cet enfoiré d'Auros et ses sbires nous laisseraient tranquille."

Le guerrier réveillé baissa la tête, semblant réfléchir à mes paroles.

"Hum... Si tu es pressé et si tu cherches un endroit isolé, je pense avoir ce qu'il faut.
Il y a une tour céleste sur Terre, où réside le dieu de la Terre. Sur place, on peut trouver une salle qu'on appelle Salle de l'Esprit et du Temps. Le temps y est distordu et une journée terrestre est équivalente à une année dans cette dimension. Pour y avoir passé deux ans à une époque, je peux garantir son utilité et sa sécurité: j'étais vraiment peinard tout du long de mon entraînement."


Haussant un sourcil intrigué face à cette révélation inespérée, je ployais le genou pour toiser notre nouvel allié à hauteur égale.

"Montres-moi."

Finalement, nous finîmes de nous remettre de nos émotions, sans trop tarder néanmoins. Tandis que je me chargeais de porter le colossale Jojiba, notre informateur à la chevelure hirsute récupéra la jeune créature qui lui avait servi d'alliée durant le précédent affrontement. Ainsi, guidé par l'un des survivants de ce véritable chaos, nous prîmes la direction des airs pour rejoindre le palais d'un énième dieu…

“Attends une seconde. Je dois faire quelque chose très vite.”

Sur ces mots, je m’enfonçais dans l’un des bâtiments à côté qui avait l’air déserté. J’y trouve une feuille de papier et un crayon que je range dans ma poche. La réalité de l’ancien boulot de Scalio, c’était bien de s’occuper des dégâts causés aux civils...Et il y en a beaucoup dont ont peut voir les corps. Un par un, je les récupérais jusqu’aux derniers, et les posaient respectueusement l’un à côté de l’autre sur le reste de la rue. Je ressors le papier et crayon. J’y inscris dessus:

"Je suis une fois de plus arrivé en retard quand on avait le plus besoin de moi, mais j’ai au moins récupéré tous les corps des victimes de ce conflit. Si tu vois cette lettre, Chef Dumarey, je te demandes pardon.
Ton ami, Scalio."


“On peut y aller maintenant.”
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 79
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 ClockHier à 13:48


Sortir de l'ombre




Le regard perçant de Setsuka balaye sans mal le champ désolé qui lui fait face. Être une chasseuse aguerrie apporte des avantages au delà des compétences liées à la survie. L’on devient plus attentif à son environnement, l’on apprend à développer les sens que l’on délaisse habituellement. 


Cependant, à une telle distance, elle ne peut entendre ce qui se dit entre les trois protagonistes que cette dernière avait remarqué à son arrivée. Il y a du mouvement de leur côté. L’humanoïde ressemblant à une plante animée semble canaliser un pouvoir entre ses mains, les lueurs d’un dernier espoir. Setsuka croit que cet être va l’utiliser pour achever leur ennemi, ce fameux Garou. Mais, à contrario, le schéma semble être tout autre, à la grande surprise de la Göranienne.


Une énergie verte est canalisée, une énergie salvatrice visiblement et… elle est à l’attention du monstre aux cheveux blancs.


Setsuka déglutit difficilement en se demandant ce qui se passait dans la tête de la personne à la peau verte et blanche. De surcroît, le prince Vegeta reste passif. L’autochtone commence à se demander si les deux compères n’ont pas été corrompu par la magie d’Ifrit, ou s’ils ne retournent pas leurs vestes tout bonnement. Une vague de stresse l’emplit : Si Garou est soigné, alors Scalio et elle allaient avoir un gros problème en plus sur les bras ! Et quid de Vegeta et l’être végétal ? Devraient-ils les achever ?


La voix de Bray Wyatt fit sursauter la göranienne en la sortant de ses pensées. Son regard se plisse alors qu’elle découvre un aspect totalement différent chez Ifrit. Qui est cette personne qui semble inconsciente du carnage ? Les extinctions subites de lumières qui suivirent firent monter en flèche l’angoisse de la saiyan. Cette dernière sentit ses jambes se dérober à son contrôle, alors cette dernière s’empressa de s’envoler pour se maintenir dans une forme de stase qui lui évitait de s’écrouler au sol.


Elle crut un instant que son coeur allait sortir de sa poitrine en se rendant compte que son joli petit prénom était maintenant inscrit sur la liste de l’homologue du Fiend ou d’Ifrit, qu’importe le nom auquel il souhaitait répondre, cela ne changeait pas la terreur qu’il inspirait.


Un torrent glacial se déverse dans son corps terrifié. Cette dernière serre les poings et tente de reprendre contenance. Il est trop tard, maintenant. Il faut se rendre à l’évidence. Si Ifrit la veut morte, il l’aura. Son destin était donc tout tracé… c’était ça, son avenir. Être tuée par une entité légendaire. C’était un honneur et à la fois un terrible présage dont l’étrangère se serait bien passé.


Brusquement, la lumière mourut de nouveau. Aussi subitement, elle revint. Vegeta se prit un coup assommant. Un coup dans les côtes pour l’être végétal. Et le clou du spectacle : il brisa la nuque de celui qui semblait pourtant être son allié. Le coeur de Setsuka fit un nouveau bond d’horreur à la vue de cette action brutale. Elle ne saurait dire si le pire était la vision ou l’immonde craquement qui accompagnait ce geste morbide. 


Cette dernière ferme les yeux quelques instants, les larmes au coin des yeux et la tétanie l’ayant privé de pouvoir agir. Elle se détourne des corps pour tenter de respirer. Seulement respirer et se vider la tête, reprendre ses esprits... Impuissante, apeurée, et donc inutile. C’était le lamentable bilan de cette expérience traumatisante. De plus, cette dernière savait que dorénavant, le pire l’attendait. Un jour il viendrait lui briser la nuque, comme à Garou. Heureusement, le Fiend a disparu pour l’instant.


Au bord d’une nouvelle crise d’hyperventilation, le souffle court et la poitrine douloureuse, Setsuka se pose au sol un moment et s'assoit en enfouissant son visage dans ses mains. Elle a besoin de ce moment d’isolement mental pour tenir le coup.


La chasseresse relève la tête seulement en entendant la voix de Scalieco l’interpeller. En voyant les deux protagonistes de tout à l’heure sous ses bras et, au vue de sa demande, la göranienne demande :


Je ne sais pas si c’est très sage de notre part de leur porter secours. Elle a essayé de sauver Garou, et Vegeta ne s’y est pas opposé. Sont-ils toujours des alliés potentiels ou alimentent-ils ce chaos qui nous entoure ?


Cela lui fit bizarre de prononcer le nom du prince des saiyans, bien que Setsuka ne l’avait jamais rencontré - et c’était justement une étrange première rencontre. L’autochtone soupire tout en analysant les blessures sur le corps de l’être à la peau verte et blanche. Elle espère que cette dernière n’essaiera pas de l’étriper pour le compte du Chaos une fois remise sur pieds !


Bonjour, je suis Setsuka. Si tu m’entends, ne t’inquiètes pas, je vais stabiliser ton état.


Dit-elle de sa voix tremblotante malgré elle. 


Avec la même agilité renardesque qu’auparavant, la survivaliste réunit en un temps record les outils qui lui sont nécessaire pour aider l’être végétal. Après une aseptisation soigneuse des plaies, les petits doigts de la saiyan cousent avec une précision sans failles celles-ci. Cela ne doit pas être très agréable, tout comme pour Jojiba, si la plante animée est un minimum consciente - mais il faut ce qu’il faut comme on dit !


Son ouïe capte tout de même la discussion qui se noue, à côté, entre Vegeta et Scalieco. La göranienne comprend que leur prochaine destination est un lieu paisible, loin d’Auros et de ces charniers qui semblent être monnaie courante sur Terre. Cela l’allège d’un lourd poids. Mentalement, il y a un trop-plein dont il faut se débarrasser. 


L’aventurière se redresse après avoir fini de stabiliser l’état de la femme-plante. Celle-ci se fait embarquée par le prince Vegeta, et quant à Jojiba c’est Scalieco qui le porte. Le regard dans le vide et, inhabituellement peu causante, la göranienne suivait les pas de son compagnon Super Saiyan en silence. 







Contenu sponsorisé

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 4 Clock
 
Sortir de l'ombre [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-