Partagez
 

 Sortir de l'ombre [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yiraeiphae
Yiraeiphae
Autre / Ne pas divulguer Age : 20
Date d'inscription : 13/08/2020
Nombre de messages : 11
Bon ou mauvais ? : Neutre

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockDim 30 Aoû 2020 - 13:04
Le Saiyan avait été éjecté par une frappe de la part du monstre. Heureusement, ce dernier n'eut pas le temps de ralentir dans sa chute en longueur et se fracasse contre chacune des barrières disposées sur sa trajectoire derrière lui. Mes barrières sont brisée, créant des centaines d'éclats d'énergie que je contrôle pour blesser notre adversaire. C'est avec surprise que je me rends compte que c'est un peu plus efficace que prévu, moi qui m'attendait à voir mes lames de ki se briser contre son corps sans effet. Peut-être notre chance est-elle plus grande que prévu ?

Non, la vie n'est jamais aussi clémente.

Lorsqu'il se relève, ses plaies se referment en un clin d’œil comme si je l'avais moi-même soigné. C'est un problème. Le monstre prend un instant pour s'adresser à Jojiba.

"Qu'est-ce que c'est que cette manie de me comparer à ce dégénéré. Lui et moi n'avons rien en commun, je suis tout autre chose, quelque chose de plus grand. Si tu penses pouvoir prendre ta revanche sur Demigra en m'abattant saches que tu fais une grosse erreur Jojiba. Après t'avoir fais prendre conscience de ta connerie, j'irais moi-même en finir avec cette enflure pour que vous compreniez enfin ce qu'est un véritable Monstre !"

Ont-ils une dent contre le même ennemi ? Ceci ne pourrait-il pas représenter une chance pour eux deux de s'allier ? Si Garou était quelqu'un de raisonnable, une telle idée m'aurait parue plausible. De ce qu'il raconte, il semble être le genre de personne à vouloir prouver sa puissance au monde entier pour une raison ou une autre. La sienne est de montrer ce qu'est une véritable monstre.

Il se met à soulever un énorme morceau de terrain pour l'envoyer à Jojiba au loin. Puis...

"Toi tu me gènes, t'as eu ta chance."

Une vitesse simplement hallucinante. Connaissant ma propre technique, je sais qu'il n'utilise pas la téléportation, le déplacement instantané, et je n'ai qu'à peine le temps de concentrer mon regard sur son corps. Je l’aperçois passer au dessus de moi sans pouvoir le suivre, puis c'était comme si on m'avait placé dans une cloche gigantesque et qu'on l'avait faite sonner en frappant très fort sur ma nuque. Tout devient trouble, le voile noir des étoiles, je sens mon corps mettre un genou au sol grâce à ma capacité à rester concentrée même inconsciente, mais je n'ai plus aucun contrôle pour un moment.

Je déteste cette sensation. Pouvoir continuer de penser tandis que mon corps est hors-combat. C'est comme si je me trouvais dans une prison. Je dois remercier ma chance car j'aurais bien pu ne jamais me relever d'une attaque si violente sur une zone de mon corps aussi vulnérable. J'aurais pu me retrouver prisonnière de mon propre corps pour l'éternité.

Le temps que je revienne complètement à moi-même, je réfléchis. Ce monstre est très fort. Sa force physique ne peut être définie que du mot "supérieur", tout comme sa vitesse. Le fait qu'il se régénère est impressionnant. Va-t-il se régénérer à l'infini comme certaines créatures ? Je n'en ai aucune idée, mais je crois bien que non. J'ai l'impression qu'il est possible de l'épuiser mais y arriveront-nous ? A nous deux, avec ce Saiyan, je n'en suis pas sûre. Cela relève presque du miracle.

"YIRAE' !!"

Un appel à l'aide ? Pas vraiment, mais c'est tout de même un cri qui m'aide à revenir à moi-même pour de bon. Désormais de nouveau apte à contrôler mon corps, je me met à ressentir la vive douleur infligée par le coup du monstre sur ma nuque. Je n'y fais pas plus attention, j'ai connu plus douloureux à ce jour. Je me tourne vers Jojiba, étant celui qui a fait appel à moi. Il tient immobilisé le monstre grâce à un lasso d'énergie. Je vois, j'ai très peu de temps. C'est suffisant pour rendre à Garou la monnaie de sa pièce.

Je fonce jusqu'à me retrouver derrière le monstre monstre aussi vite que possible. Je concentre mon énergie autour de mon corps pour créer une Barrière Suicide après l'avoir attrapé dans mes bras avec une force qui pourrait peut-être le surprendre. Jojiba va devoir relâcher son lasso si il ne veut pas être entraîné dans ma prochaine course à la mort. Une fois ma barrière complètement créée autour de moi et de Garou, je nous téléporte haut dans les cieux.

*POP* . . . *POP*

"Garou, vous êtes encore loin de devenir un véritable monstre."



De là, nous pouvions observer toute la destruction causée par Garou et son ami de tout à l'heure. Observe ce paysage, Garou. Observe ce paysage, graves-le dans ta mémoire car tu rêveras de tout tes méfaits lorsque je t'aurais mis hors d'état de nuire.

Je fonce en direction du sol en m'aidant de la gravité pour gagner en vitesse. Il peut tenter de se débattre, je ne le laisserais pas tomber. Dans notre chute, je lui adresse d'autres paroles.

"Vous n'êtes qu'une bête sauvage, rien de plus."

Mon objectif est de nous faire nous écraser au sol. Je concentre toute la force que j'ai pour m'assurer qu'il ne s'échappe jamais de mon étreinte. Quand nous atteindrons le sol, ma Barrière Suicide placée autour de nous nous fera exploser. Elle ne nous désintégrera pas, mais j'ose espérer qu'elle puisse blesser efficacement Garou. Ce n'est pas grave si je suis moi aussi blessée par ma propre attaque. Contrairement à lui, je ne suis pas seule dans ce combat. J'ai quelqu'un en qui je sens que je peux placer toute ma confiance.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 100
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockLun 31 Aoû 2020 - 19:10
Un craquement terrible, résultant du choc entre nos deux crânes, précéda la bourrasque titanesque née de l'impact. Un face à face comme celui-ci m'avait manqué, Jojiba s'était définitivement jeté à corps perdu dans la bataille, et je pouvais percevoir dans ses pupilles la flamme ardente qui traduisait sa combativité. Aussi vive pouvait-être la douleur qui parcourait désormais chacun de mes os, je n'en pris pas compte et me contenter d'afficher un sourire malsain au colosse, tandis que lui me répondait. Un bras de fer à l'échelle de nos corps entiers s'était enclenché depuis le clash, chacun lutant contre l'écrasante pression engendré par l'autre afin de prendre l'ascendant. Je cru percevoir une sorte de crépitement naître à la surface de sa peau, de ses muscles, tandis que ses veines gonflaient sous l'effort. Mes doigts furent soudainement pris en tenaille, ce en dépit de leur surface acérée, m'arrachant une grimace alors que je voyais le danger arriver. Faute de pouvoir m'extirper de cet étau, mes gesticulations ne parvenant à venir à bout de sa poigne, je fus contraint d'encaisser de plein fouet la déferlant énergétique qu'il libéra.

Propulsé à toute vitesse, je m'écrasais et roulais sur le sol ravagé avant de rencontrer une surface plus solide dans laquelle je m'enfonçai. Grognant en me relevant, j'eu à peine le temps de relever la tête qu'un cercle de lumière vint s'enlacer autour de mes bras et m'immobiliser à nouveau. Il ne comptait pas me faire de cadeau, et ne m'accordait pas la moindre seconde de répit. Jojiba méritait son statut de défenseur de la Terre, comme il méritait d'emporter la victoire... Toutefois, c'était sans compter l'atrocité de la réalité, et ma détermination monstrueusement supérieure à la sienne. Il ne manqua pas d'appeler à l'aide sa petite camarade, dommage qu'elle soit mise hors d'ét-... Contre toute attente, ce n'était pas le cas. Celle qu'il avait appelé "Yirae" avait réchappé à mon assaut, et se portait même surprenamment bien. Si elle était leur alliée, c'était une chose à laquelle j'aurais dû m'attendre... Une erreur que je n'allais plus reproduire. En l'espace d'un instant, elle m'attrapa, généra un champ de force autour de nous, puis nous apparûmes au beau milieu du vide céleste.





Mon regard se posa longuement sur la pleine lune, qui offrait à la scène une lumière pâle digne d'un combat à mort comme celui-ci. Nous entamions une chute à pleine vitesse, durant laquelle la petite kamikaze s'en donnait à coeur joie pour tenter de me décrédibiliser. Pas un véritable monstre, hein ? Rien de plus qu'une bête sauvage ? Pauvre petite plante, tu vas finir par le voir, toi aussi, à quel point je suis monstrueux. Et tu vas me craindre, me supplier.

"Ok, là tu me chauffes."

Déployant une fois de plus une Puissance monstrueuse, je brisais d'un coup sec le lasso d'énergie qui entravait mes bras, avant de les plier et distordre mes omoplates de façon à atteindre la chevelure de la garce qui restait cramponnée à mon dos. La barrière maintenu en place, et le sol s'approchant dangereusement, j'eu tout juste le temps de la retourner totalement de façon à lui faire manger le bitume en première. Toutefois, au moment où nous entrâmes en contact avec celui-ci, la barrière se disloqua et de ce phénomène naquit une puissante explosion. Encore un foutu de ces tours, ils commençaient à me gaver foutrement avec ça. Quand la poussière se dissipa, ma silhouette déformée fut la première chose qui se distingua. Ma carcasse robuste comprenait des traces noircies de brûlures, desquelles s'échappaient des filets de fumée. Expirant soudainement, cette même fumée se fraya un chemin entre mes crocs pour se disperser dans l'air. Sous mes pieds, ma main fermement posée sur son crâne enfoncé dans le sol, la fameuse Yirae se tenait étendue là. J'avais délibérément encaissé l'explosion, peut-être par orgueil, de manière à l'empêcher de m'échapper. Certaines des plaies qu'elle avait ouverte plus tôt s'étaient ré-ouvertes, les brûlures empêchant mes tissus de se refermer à nouveau. De la même façon, alors que je m'apprêtais à relever la tête, des sortes de miettes osseuses se détachèrent de mon front. Etait-ce réel ? Mon armure inébranlable s'effritait ? J'avais grandement négligé la violence de mon face à face avec Jojiba... Et parmi ces débris osseux, je distinguais un fin filament argenté, semblable en tout point à l'un de mes cheveux.

C'en était trop, mon sang ne fit qu'un tour, mon enthousiasme habituel soudainement balayé par une humeur bien plus agacée. Je me redressais, soulevant la femme dont je serrais toujours aussi fort le crâne à bout de bras, la présentant à un Jojiba qui se tenait à quelques mètres de là.

"Des héros mon cul, vous n'êtes qu'une bande d'imbéciles incapables de voir plus loin que le bout de leur nez !"

Lâchant soudainement ma proie, je la projetais dans la direction de mon ancien allié de fortune en utilisant mon Poing élancé.

"Attrapes-donc ta chère princesse, preux chevalier !"

Suivant celle-ci de prêt à travers un bond fulgurant, j'étendais mon pieds en direction du visage du colosse au moment même où son alliée l'atteignait. L'instant d'après, je regroupais tout mon corps en boule en tournant sur moi même afin de donner une certain inertie à mes deux poings. Au moment d'atterrir, la tête à l'envers, je frappais le sol de toutes mes forces dans un axe bien précis. De cette manière, je décrochais un bloc de béton agissant tel un mortier à l'emplacement de mes adversaires. Terminant ma rotation en posant mes pieds à terre, je me retournais pour prendre conscience de l'état de ces derniers. Mon visage comme mes mains étaient crispés, une colère dont je parvenais difficilement à comprendre l'origine s'était manifesté peu à peu au fil du combat. Comment se faisait-il que ces deux-là parvenaient à me tenir tête, à me faire du mal ? C'était une folie, n'avais-je pas atteint le terme de mon évolution ? Etait-ce tout ce que j'avais à donner ? Certainement pas... C'était hors de question.
Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 91
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockSam 12 Sep 2020 - 3:15
La nouvelle alliée du saiyan n'avait pas traîné, la voilà qui se retrouvait directement derrière Garou. Jojiba put desserrer ses doigts à la chair déchirée par sa précédente stratégie pour charger des boules d'énergies qu'il était sur le point de faire pleuvoir sur son adversaire paralysé. Mais en un clin d’œil, sans même qu'il ne comprenne comment. Garou et Yirae' avaient disparus, ils ne s'étaient pas simplement envolés ou déplacés, ils avaient littéralement disparu. Quelques secondes de calme vinrent perturber l'esprit enflammé du fermier alors que ses yeux cherchaient partout autour de lui. Un pic d'énergie attira son attention vers le ciel. Lorsqu'il leva les yeux, il avait l'impression qu'une étoile filante était tombée du ciel. Perçant les nuages, Yirae' et Garou se dirigeaient vers le sol à la vitesse d'un météore. Un instant, dans le trou qu'ils avaient percé dans les nuages, Jojiba l'aperçu : la lune. C'était la pleine lune ce soir. Un étrange sentiment l'envahi alors que tout son corps fut prit d'un frisson. C'était comme si elle l'appelait, comme si il était obligé de regarder contre son gré.

Mais non! D'un mouvement sec du menton, il se déroba à l'appel du gorille. Tout se passerait bien tant qu'il ne regardait pas trop intensément l'astre lunaire. Certes l'Oozaru pourrait lui apporter un net avantage, mais à quel prix? Sacrifier de l'agilité et de la vitesse pour de la force? Il était déjà en retard sur l'adresse, pas question de donner de plus grandes chances à Garou d'esquiver, qui plus est, cette ville avait déjà vu assez de destruction comme ça, une transformation géante serait trop risquée, il pourrait involontairement tuer des civils encore coincés ici, ou même perdre le contrôle et s'en prendre à sa partenaire de combat.

Non, pas d'Oozaru cette fois-ci, il allait devoir compter sur ses propres moyens et sur ceux de Yirae'. En parlant d'elle, voilà qu'elle s'était écrasée avec leur adversaire. L'impact fut d'une rare violence et l'onde de choc força le fermier à se protéger avec ses avant-bras. Du nuage de poussière qui en résulta, il cru apercevoir une silhouette, c'était Garou! Sans attendre, Jojiba commença immédiatement à concentrer de l'énergie dans ses paumes. Mais il dû se raviser bien assez vite lorsque que son ennemi lui tendit la femme meurtrie à bout de bras en guise de trophée.

"Des héros mon cul, vous n'êtes qu'une bande d'imbéciles incapables de voir plus loin que le bout de leur nez !"

D'un mouvement aussi violent que sec, il propulsa sa victime avec une brutalité terrifiante dans la direction du saiyan.

"Attrapes-donc ta chère princesse, preux chevalier !"

Ironiquement, c'est exactement de cette façon que Jojiba rattrapa Yirae', il n'avait d'autres choix que de la réceptionner, et c'est cet acte de compassion qui le condamna. Il s'était focalisé sur son alliée, il avait négligé son adversaire, et il allait en payer le prix fort.

Garou avait profité de sa diversion pour se jeter sur le saiyan, une jambe devant. Son pied s'enfonça dans le visage du pauvre fermier qui ne s'était absolument pas préparé à un tel assaut. Dans un bruit de craquement sec, tout son crâne fut secoué par le choc. Le coup avait fait d'énorme dégâts, Jojiba fut propulsé plusieurs mètres en arrière, ses pupilles absentes témoignant de son inconscience. Son corps ensanglanté fila à travers les airs avant de racler le bitume fracturé sur plusieurs rebonds tout aussi brutaux les uns que les autres.

Il ne commença à reprendre conscience que sur le sol où il avait traîné, son débardeur avait été déchiré au même titre que sa chair. Tout était flou autour de lui. Il identifia avec difficulté Yirae' à côté de lui. Devina du peu qu'il voyait qu'elle était dans un état aussi mauvais que le sien. Par chance il parvenait encore à bouger. Voilà qui allait s’avérer utile car le ciel déjà noir venait de s’assombrir encore plus. Un énorme bloc de béton était en train de tomber sur le duo. Ils étaient beaucoup trop affaibli pour pouvoir éviter le projectile. Dans un réflexe désespéré, le corps de Jojiba se mit à agir de lui même, se plaçant au dessus de Yirae' dans la seconde qui les séparaient de l'inévitable, présentant son dos a la masse qui était sur le point de les écraser.

Etait-ce sa nature bonne qui agissait malgré lui ou la partie de Claire qui était en lui? Peut-être un peu des deux, mais cela reflétait la philosophie que son mentor avait cherché à inculquer à Jojiba : protéger autrui, quel-qu’en soit le prix.

Hélas, cela allait-il changé grand chose? Le bloc s’abattit sur eux avec une violence qui souleva toute la poussière autour de l'impact. Puis ce fut le silence. Plus rien. Garou avait gagné.

 Les héros étaient tombés,
 le monstre avait vaincu.


.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.



*crrrrkkkrrrk*


.
.
.
.
.
.
.
.


Le bloc meurtrier venait-il de bouger? 


.
.
.
.
.


Oui, il tremblait, l'immense morceau de béton tremblait, pire encore, voilà qu'il commençait à lentement s'élever du sol.

Non. Ce n'était pas terminé. Tant que les ténèbres régneront la flamme de l'espoir brillera. Tant que l'étau du mal se resserrera les forces du bien tiendront. Même dans un univers noyé dans l'ombre, un soleil brille et sa lumière percera le linceul ténébreux.

Dans un grognement de pure détermination, Jojiba se relevait, portant au dessus de sa tête l'immense morceau de béton qui laissait tomber des petits débris à la façon d'un liquide qui coulait sur sa surface. Des lambeaux de son débardeur tenaient faiblement sur le saiyan, son corps était dans un état pitoyable, il était couvert de sang, mais pourtant, malgré sa peau déchirée, brûlée et meurtrie, ses muscles étaient tendus, ses appuis solides et son regard déterminé.

Ses yeux se fixèrent sur ceux de Garou comme pour le défier, pour lui prouver que malgré tous ses efforts les héros perduraient. 


Spoiler:
 


Dans un ultime effort, le fermier jeta son fardeau sur le côté, reprenant alors une respiration haletante. Essoufflé, il essuya le sang qui coulait de son nez si douloureux. 

-... Pas plus loin que le bout de mon nez...? Commença-t-il entre deux inspirations.

Dans un effort visible il bomba le torse et vint frapper sur sa poitrine de la main droite, aussi insignifiant soit-il, le choc lui fit tout de même mal.

-Je suis capable de voir plus loin que ça... Car là, juste en face de moi... 

Il s'interrompit pour cracher un mollard de sang sur le sol. Était-ce un acte nécessaire ou simplement une provocation? Un peu des deux.


-Je vois juste un démon de plus à abattre.

Qui parlait? Le fermier? Le champion de la dame de lumière? Le saiyan? 

C'était Jojiba qui s'exprimait. Un Jojiba qui avait comprit pourquoi toutes ces épreuves l'avaient amené ici. Cet univers regorge de démons, des démons comme Demigra, mais aussi des démons comme Garou. Et tous, tous autant qu'ils étaient devaient disparaître. Ils pensaient pouvoir détruire et tuer impunément? Non ça n'arriverait plus. Car le châtiment était enfin apparu, la justice allait être appliquée, les coupables seraient punis. Ce châtiment portait un nom. Ce nom?

Jojiba.

Dans un hurlement bestial, le saiyan décolla du sol, porté par sa rage, il se rua au corps à corps avec Garou. Son poing se gorgea d'une énergie nouvelle, une énergie non pas simplement de Ki, mais, tout comme lorsqu'il avait affronté l'image de Demigra dans le domaine de Claire, de la force de sa colère, de son dégoût face à l'injustice. Alors même que la distance s'était réduite à quelques centimètres, Jojiba envoya son poing chargé droit dans le visage de son ennemi démoniaque, lui infligeant une [plantation faciale] aussi fulgurante que brutale. Ses dents étaient serrées comme des crocs, son regard bouillonnait.

 Garou avait-il pensé connaître son adversaire pendant leur échange? Avait-il jugé Jojiba trop vite? C'était un tout autre ennemi qu'il affrontait à présent, il n'était plus question d'un combat lyrique entre le bien et le mal, maintenant c'était un duel pour la survie. Jojiba était l'épée de Damoclès qui flottait au dessus de la tête de chaque être maléfique, et il comptait bien s'abattre sur le cou de Garou. La vraie question résidait encore dans la suite de ce combat infernal : 



Le monstre avait-il enfin trouvé son prédateur?
Yiraeiphae
Yiraeiphae
Autre / Ne pas divulguer Age : 20
Date d'inscription : 13/08/2020
Nombre de messages : 11
Bon ou mauvais ? : Neutre

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockDim 13 Sep 2020 - 17:03
Douleur. Tant de souffrances. Je m'y attendais. Pourquoi est-ce plus que prévu ? Je ne sens pas mon corps. Comme si il avait fondu. Comme si il n'en restait plus que les maux.

Mes yeux. Je vois. Où suis-je ? Je regarde partout où mon regard peut se diriger. Je tente de tourner ma tête. Je n'y arrive pas. Je sens quelque chose. Quelque chose dessus qui me force le visage contre le sol. Garou. Il resserre sa poigne sur mon crâne et me soulève comme une poupée de chiffon. L'ai-je blessé ? Je ne sais pas. Je n'arrive pas à savoir. Je n'arrive pas à réfléchir. J'ai mal.

J'entends des bruits sourds. Que ce passe-t-il ? Garou est-il en train de me frapper ? Non, il parle. Il me frappe ? Impossible à dire. Mes sens me reviennent peu un peu au même rythme que la douleur qui s'intensifie. Je ressens de nouveau mon corps. Je grimace de douleur. J'ai mal.

"Des héros mon cul, vous n'êtes qu'une bande d'imbéciles incapables de voir plus loin que le bout de leur nez !"

Personne ne voit très loin. Personne n'a besoin de voir très loin. Il faut voir où l'on en a besoin. Je vois ce dont j'ai besoin. De soins.

Une douleur intense dans mon dos. J'ai été frappée, envoyée à travers les airs. Tant d'air autour de moi. Je ne peux pas le respirer, l'attaque a coupé ma respiration.

"Attrapes-donc ta chère princesse, preux chevalier !"

Tout devient trouble encore une fois. Tout disparaît, même la douleur. Mon corps est une nouvelle fois déconnecté, mais ma conscience continue de perdurer.

...

Mon corps me revient. La douleur aussi. Je suis par terre. Immobilisée par toute mes souffrances. Je ne vois rien. Je sens mon corps. Je suis encore vivante. Pour combien de temps ?

La lumière revient très lentement. Comme si on retirait une couverture de mon corps, sauf qu'il s'agit d'un gigantesque morceau de pierre soulevé par le saiyan. Mon regard se tourne vers lui. Il me fait dos. Je sais qu'il est blessé, je le vois. Il parvient à jeter le rocher à côté de nous.

"... Pas plus loin que le bout de mon nez...? Je suis capable de voir plus loin que ça... Car là, juste en face de moi... Je vois juste un démon de plus à abattre."

Oui. Il voit là où il faut. Jojiba sait. Il retourne au combat, fort.

Jojiba, tu bénéficies de toute mon aide. Même si mon corps est meurtris, je suis prête à en faire usage tel un bouclier pour toi. Cependant, je suis encore incapable de bouger. J'ai besoin d'un instant. Je saurais me rendre utile en attendant. J'arrive à déplacer douloureusement l'un de mes bras. Je le dirige vers Garou. Ce monstre a besoin d'un filet dans lequel se faire pacifier. Mon Entrave Télékinétique sera ce filet. Si je ne peux encore faire usage de ma force physique, je ferais usage de mon énergie psychique pour immobiliser Garou. Vu mon état, ça ne durera que peu de temps, mais vu l'ardeur avec laquelle se bat le saiyan, la moindre seconde pourrait lui donner un avantage conséquent.

L'organe au centre de ma poitrine se met à briller d'une lumière rouge, plus faible que d'habitude à cause de mon état. Je dirige toute ma concentration sur Garou. Peut-être se concentrera-t-il de nouveau sur moi à cause de cela, ce n'est pas grave. Ce qui compte, c'est que le bon guerrier mette toute les chances de son côté pour le vaincre. Je prie pour ta réussite.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 100
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockDim 13 Sep 2020 - 18:58
L'immense bloc de béton s'écrasa à l'emplacement de mes proies, s'encastrant solidement dans le sol et réduisant les deux héros à l'état de poussière. Du moins, c'est ce qu'il semblait. Bien conscient d'à quel genre d'adversaire j'avais à faire, je plissais simplement les yeux, grimaçant d'exécration en fixant intensément le tombeau que je venais de dresser.

"Evidemment."

Je serrais les poings tandis que la structure de pierre se mettait à trembler, à se surélever. Sous la structure gigantesque se tenait un Jojiba au corps aussi meurtri que congestionné, dont le regard vengeur plongea une énième fois dans le miens en signe de défi. Il ne me craignait toujours pas, au contraire, sa détermination semblait croître à chaque coup porté. Cet imbécile avait volontairement encaissé des dommages qu'il aurait pu éviter, se comportant comme le justicier qu'il était et faisant don de son propre corps pour protéger sa comparse. Il savait que j'avais conscience de cette faiblesse, mais s'acharnait pourtant à se sacrifier pour autrui, dépensant ses précieuses forces dans l'initiative. Croyait-il pouvoir me vaincre dans des conditions pareilles, estimait-il qu'il n'était pas nécessaire de s'économiser pour me faire face ? A ce rythme pourtant, il allait finir six pieds sous terre prématurément, alors pourquoi cet air confiant ?! Je n'en pouvais plus, il allait regretter amèrement son acharnement.

Achevant sa démonstration de force en laissant s'écraser l'énorme amas de roche à ses côtés, Jojiba enchaîna sur une étrange parade vouée à faire montre de sa détermination, celle-là même qui me sortait déjà par les yeux depuis le début de ce combat. Sa dernière déblatération eu l'effet d'un crachat au visage, m'affublant une fois encore de cette étiquette de démon, que je n'avais cesse de m'efforcer d'arracher. Mon sang ne fit qu'un tour, mes muscles se crispant tandis que mon expression faciale se mua en une représentation pur et simple d'une folie hargneuse.

"Alors approches, enfoiré de héros aux intentions justes et nobles, viens que je puisse enfin réduire en cendre ta putain de bienséance ! Vous me donnez tous envie de gerber, à croire tout savoir sur tout, à s'auto-proclamer sauveur du monde ou que sais-je, alors que vous n'êtes pas même capable de vous sauver vous-même !"

Il décolla, fusant à toute vitesse dans ma direction, dressant son poing dans son élan.

"Viendra un jour où vous vous rendrez compte de ce qu'est vraiment le mal, vous trouverez une raison valable de vous battre, plutôt que de gaspiller votre temps à vous la jouer et vous occupez de faux problèmes pour vous sentir utile ! APPROCHES ET VIENS T'ÉCRASER SUR MA MONSTRUOSITÉ !"

Préparant une riposte qui se voulait mortel, je me rendais soudainement compte qu'il m'était impossible de me mouvoir. Surpris par un tel phénomène, je scrutais avec un affolement naissant les alentours afin de trouver l'origine de cette entrave. Rien, aucun lien, pourquoi ne pouvais-je pas bouger ? Redressant mon regard, je sentais un étrange sentiment se manifester à mesure que l'enragé guerrier s'approchait. Au dernier moment, je distinguais au loin la chétive petite être qui tendait son bras vers moi, comprenant trop tard que Jojiba n'était pas seul dans son assaut. Dans un instant qui paru durer une éternité, j'eu le temps de toiser le poing de guerrier tandis qu'il s'approchait dangereusement de mon visage. Dans le même temps, un terrible frisson parcouru mon corps monstrueux, un sentiment dont je m'étais pourtant débarrassé en abandonnant mon enveloppe humaine... Réveillée par la colère du justicier, une peur viscérale qui, par sa simple existence me fit perdre tout crédit, s'emparait de mon être.

Un craquement sourd, le poing vengeur de Jojiba s'écrasa en plein visage. Mon dos tordu par son mouvement, c'est l'ensemble de mon corps qui ne tarda pas à accompagner celui-ci avant que mon crâne ne s'encastre brutalement dans le sol. A l'impact, une onde de choc cataclysmique ravagea jusqu'aux profondeurs de la terre, tandis que je m'enfonçais tête la première dans le béton affreusement secoué. Après tout ce qu'il avait encaissé, d'où pouvait-il tirer une telle force ? La douleur était vive, bien que supportable, mais ce n'était pas elle qui me faisait le plus de mal. Non, j'avais terriblement honte de ce que cette attaque avait engendrée. Impossible de m'en dissuader, et j'aurais pourtant préféré, mais il n'y avait pas d'erreur. J'avais eu peur, moi, LE Monstre, j'avais eu peur. Quelques longues passèrent durant lesquelles je restais immobile, comme mort, ainsi encastré dans le sol. Le temps de me rendre compte de cette terrible réalité.




Trop, trop, c'en était trop. Une ultime fois, je laissais exploser une puissance monstrueuse qui vint repousser les débris dans lesquels je reposais. Attrapant fermement le poignet de Jojiba, et me relevant doucement, la première chose que mes malheureux adversaires purent distinguer sur mon visage fut un rictus monstrueux couplé à des larmes ensanglantés, qui coulaient sur mes joues. L'une de mes cornes, par ailleurs, avait durement encaissé le choc, et tenait difficilement sur mon crâne. Je n'avais plus besoin de parler, de m'adresser à eux pour les raisonner, leur faire prendre conscience de leur bêtise. C'était inutile, puisque le sort était scellé. Un monstre n'avait pas à faire preuve de patience face à ses proies, il se contentait de les attraper pour leur tordre le cou. Et je tenais l'une d'elles. Grognant au visage du barbu, j'attrapais son autre bras pour l'empêcher de bloquer ma prochaine offensive. Balançant ma jambe en arrière, j'enfonçais mon genou brutalement dans son abdomen de manière à le propulser dans les airs. Inspirant fortement, je bondissais à sa poursuite pour le rattraper et lui saisir la chevelure. D'un geste ample, j'effectuais une rotation complète en le tirant par la crinière avant de l'envoyer valser à toute vitesse en contre-bas, à la rencontre du sol dont les nombreux débris formaient autant de pieux acérés. Retombant en piquet, je ne lui laissais pas le moindre répit et ne me gardait pas d'atterrir pieds joins sur sa solide carcasse, l'enfonçant à son tour profondément dans la terre meurtrie. Loin d'en avoir fini avec lui, je l'extirpais de là en le tirant à nouveau par la tignasse, le tirant sur le chemin qui me menait à l'extrémité du cratère formé par l'impact. Arrivé à destination, je soulevais l'épais et grand bonhomme dont les pieds traînais toujours au sol, le fixant intensément d'un regard hargneux. J'eu envie de lui dire à quel point je le haïssais, lui et tout ce qu'il représentait, mais avait finalement compris que c'était bien là le comportement d'un homme. Il était grand pour le monstre de tordre le cou à sa proie.

Relâchant les mèches que j'avais entremêlées entre mes doigts, je l'empêchais de s'écraser au sol en libérant mon poing destructeur fluctuant, et le martelant sans discontinuer. Rugissant dans l'entreprise, je pouvais sentir avec une certaine satisfaction chacun de mes coups s'enfoncer contre son corps pourtant si robuste, qui n'allait pas tarder à être réduit en miette. Finalement, un dernier coup de poing s'abattit contre son plexus, l'envoyant valser dans un choc monstrueux au beau milieu du cratère. C'en était fini. Soufflant longuement, je pu enfin reprendre mon souffle, le regard fixé sur le corps colossale du guerrier qui venait de s'écraser en contre-bas... Fini, pas tout à fait. Je détournais le regard, afin de retrouver ma seconde proie. En un bond, je rejoignis l'emplacement de la jeune pousse et atterrissait à ses côtés.

"Finalement, tu auras été la dernière. Tu peux en être fière."

A son tour alors, je l'attrapais par la tignasse et la soulevait afin que son regard soit à hauteur du miens.

"Emportes-donc ce souvenir avec toi."

Doucement, je relevais la main et attrapais cette corne fissurée qui menaçait de tomber, cette petite victoire que je pouvais leur accorder. D'un geste brusque, je la décrochais en déclenchant un grognement douloureux, avant de plonger mon regard sanguin dans les prunelles de la fragile créature. Sans la quitter du regard, j'enfonçais d'un seul coup ce débris de mon propre corps dans son ventre, avant de la relâcher pour la laisser tomber à mes pieds. Relevant les yeux, je contemplais un ciel dont les étoiles brillaient d'un rouge carmin, teintées par le sang qui s'écoulait de mes yeux. Mon râle, mêlant un gémissement et un rugissement, résonnait sur le champ désolé.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 103
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Neck Snap / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockDim 13 Sep 2020 - 21:51
Une démonstration de force digne des plus grands. Garou était sur la bonne voie pour devenir une véritable menace dans ce bas-monde. Tenir tête à un mastodonte comme ce saiyan n'était pas une chose aisée. Enfin... pour quelqu'un de son niveau. Néanmoins, il manquait le jury pour lui donner son diplôme en créature inhumaine. La nuit noire commençait à laisser place à un rouge écarlate bien familier au monstre à devenir. Il était de retour après le massacre habituel.
 
 
Les chants des enfants résonnaient à travers le champ de bataille qui annonçaient l'arrivée du pire des cauchemars. Il s'avançait de façon menaçant dans les ruines d'une ville qui venait tout juste d'être restauré par la machine divine. Il pouvait voir la confrontation depuis le bout d'une route en tube que Satan-City possédait tant. Un vrai duel d'anthologie où non seulement le corps était brisé, mais que les convictions s'entre-choquer. L'un voulait être vu comme l'entité de la plus monstrueuse de cet univers alors que l'autre s'était donné la mission d'exterminer les démons. Le fait que le poulain de Claire affronté le sien était une dose supplémentaire de divertissement. Les deux n'avaient pas dépassés les attentes de Bray Wyatt en dehors de la brutalité de la confrontation... aucun des deux avaient réussi à terminer le combat dans l'entre-temps où le Fiend avait décimé la garde royale.
 
La lumière disparue soudainement, tel était la signature du monstre démoniaque et il se déplaça devant Jojiba. Qu'il soit dans le sol enfoncé dans un cratère ou encore debout, il lui attrapa la gorge pour le relever avant de le faire reculer de quelques mètres. Le spectacle allait véritablement démarré en trois actes.

 
Un blackout de deux secondes avant que le corps de Soya n'apparaisse à quelques mètres du fermier. Un second blackout montra l'un des premiers échecs de l'élu : la statue de Zelen avec le Fiend juste à côté. L’œuvre d'art parti en éclats après un coup de poing dessus. De la roche s'envolait de partout, mais dans le lot se trouvait des jets de sang. Elle était encore vivante malgré sa punition divine... jusqu'à aujourd'hui.
 
Et pour le dernier acte, le Fiend était en haut de la montagne de débris que Garou avait aménagé comme son trône. Il tenait une vieille connaissance de Jojiba par la gorge : une certaine Riju Stormruler. Son rire pouvait s'entendre sur toute la ville et des applaudissements parcourait les rues décimés. Quel show magnifique, mais ce n'était pas encore le Main Event. Il jeta le cadavre de la furieuse au pieds du valeureux fermier.
 
Le message était clair, il voulait être l’attention de Jojiba et le provoquer ouvertement avec ses pires cauchemars devenus réalité. Garou risquait d’être maintenant un parasite face à ce qu’il allait se passer, mais le Monsieur Loyal infernal s’en moquait à ce point. Il voulait une vengeance.. même si ce n’était pas contre elle directement !
Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 91
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockMar 15 Sep 2020 - 23:32
Le coup était passé! Dans une rare violence, le crâne de Garou s'était enfoncé dans le sol. Voilà le traitement qui était réservé aux êtres maléfiques tels que lui. Aveuglé par sa furie vengeresse, Jojiba n'avait pas remarqué l'aide précieuse de son allié, celle qui pourtant lui avait sauver la mise sur ce coup. Cependant, Yirae' n'était pas la seule chose qui échappa à l'attention de Jojiba. Dans un éclat d'énergie, le bitume s'envola, pire, de la terre semblait surgir le diable lui-même. Une corne quasiment fendue, le visage en sang, il était malgré tout l'incarnation même du mal. Son regard baignait dans l’hémoglobine et en redemandait, ses crocs ne semblaient que chercher un tendre morceau de chair à déchirer, toute son âme criait au meurtre.

C'est sans doute ce moment de choc qui condamna le saiyan. Dans un mouvement aussi vif que mortel, Jojiba se retrouvait coincé. Quand avait-il saisit son poignet? Sa vitesse était démentielle! Pas le temps de traîner, le fermier lança son autre poing pour se dégager de cette prise, mais une fois de plus Garou le dominait. Son autre main fut prisonnière également du monstre, Jojiba pouvait déjà sentir sa chair se déchirer sous la pression exercée par les mains tranchantes de son adversaire.

Partant comme une balle, le genoux de Garou se planta dans le ventre du barbu. L'impact résonna en lui comme une onde de choc et lui coupa le souffle, l'obligeant également à cracher une gerbe de sang. Il serait aisé de croire que son surplus de graisse puisse protéger cette zone, et c'était vrai, pour ce qui était des chutes d'objets, des coups donnés à faible puissance, mais pas pour le missile qui venait de perturber la tranquillité relative de ses organes.

A toute vitesse, le fermier retrouva le ciel, cherchant désespérément à débloquer son système respiratoire, il tentait de prendre de grandes inspirations, sans succès. Au moins Garou n'était plus en ligne de vue, c'était déjà ça.

*Il faut que j'en termine avec lui au plus vite!* se répétait Jojiba, bien que manquant d'air, il commença à concentrer de l'énergie dans ses paumes, il ne voulait pas en arriver là mais...

Avant même qu'il n'agisse, il fut violemment tiré en arrière, Garou! Le démon s'était dissimulé derrière lui et l'avait saisit par les cheveux! Complètement à sa merci, le saiyan n'eut d'autre choix que d'être projeté au sol, lancé par son adversaire dans une pirouette à la fois gracieuse mais si sauvage.

Le choc avec la terre ferme fut rude, mais pas autant que celui qu'il précédait. Comme une comète, Garou s'était abattu sur Jojiba, les deux pieds en avant. Bien que musclé, son dos avait subit de lourds dégâts et ce coup risquait de lui laisser une belle cicatrice. L'espace d'un instant, le fermier perdit connaissance, comme s'extirpant de son corps pour ne pas subir plus longtemps la douleur qu'il venait de recevoir. D'un œil extérieur, il serait facile de penser que c'était terminé maintenant, mais Garou ne l'entendait pas de cette oreille, le monstre glissait derrière lui le corps inerte du saiyan, traîné par les cheveux. Il voulait vraiment l'achever devant une audience visiblement, le tuer au fond de ce cratère ne semblait pas intéresser le démon.

Bien qu'inconscient, Jojiba n'en avait pas terminé non plus, ses poings étaient serrés, très serrés, et une étrange lueur bleutée grandissait entre ses doigts. L'énergie qu'il avait préparé plus tôt ne s'était pas évaporée, loin de là. Était-ce là la détermination qui avait convaincu Claire de faire du fermier son apprenti? Lorsque Jojiba commençait à rouvrir les yeux, il crut d'abord faire un cauchemar. Garou était là, face à lui, comme un loup prêt à dévorer un lapin. Son crâne lui faisait mal, il était tenu par les cheveux.

Alors c'était terminé? De nouveau il connaîtrait la morsure glaciale de la mort? Est-ce que ce serait pareil que la dernière fois? Se retrouvera-t-il devant le roi Enma? Peut-être que non, peut-être qu'avoir échoué lui garantissait un traitement spécial, peut-être serait-il condamné à une éternité de néant. Après tout, n'était-ce pas préférable plutôt que de revenir vers Claire vaincu? Avec de la chance, Yirae' pourrait profiter de l'opportunité de cette exécution pour porter le coup final à Garou, si elle était consciente en tout cas... Mais il ne fallait pas oublier Draven, Riju et cette saiyanne! C'est bête, il n'aura jamais connu son nom, mais malgré ses origines barbares, elle avait su diriger sa force vers une cause juste. Qui sait... Le plus grand regret de Jojiba restera de ne jamais avoir pu dire adieu à sa pauvre mère. Celle-ci ne savait même pas ce qu'était devenu son fils, ils ne s'étaient vus pour la dernière fois que lorsque le fermier avait ramené la jeune Riju sur Terre... Dommage... Elle devrait entretenir la ferme seule à présent, elle allait lui manquer.

...

Mes paroles semblent étranges mais tu comprendras bientôt. Je ne veux pas m’avancer davantage, mais je crois d’ores et déjà que j’ai trouvé ce que je cherchais pour l’avenir de cet univers.”

... Pourquoi? Pourquoi les souvenirs de Claire lui revenait maintenant?

La Justice, c’est aux personnes au coeur pur qu’il revient de la donner. Tout le monde peut se tromper, même les plus purs d’entre-nous. Mais il y a moins de chance pour que ça finisse en un bain de sang pervers et dégénéré si l’avatar de la Justice s’empare de l’esprit d’une personne qui n’a pas de noirs desseins. Tu es capable d’être l’un de ses avatars. Je n’ai pas encore sondé ton esprit dans ses plus sombres recoins, et pourtant je suis persuadée que tu seras digne d’incarner l’esprit de la Justice. Celle qui se veut à la fois punitive et bienveillante.

Claire... Pourquoi qu'avait-elle vu en Jojiba...?

Dans les moments les plus sombres, je serais avec toi. Sondes ton coeur et tu m’y trouveras. Je te donnerais l’énergie et la détermination dont tu auras besoin. Remémores-toi les moments heureux que tu as vécu auprès de ta mère. Et cet ensemble te galvanisera. Le pouvoir de l’amour et celui de l’amitié sincère, qui ne font qu’un dans l’esprit, est le plus puissant de l’univers, crois-moi.



Elle le lui avait dit. Elle lui avait dit que dans les moments les plus sombres elle serait là. Sonder son cœur, se remémorer les bons moments... Les moments passés auprès de sa mère. Son rire, il n'allait plus jamais l'entendre?... Non... Non! Pas question! Dès qu'il en aurait terminé avec ces êtres monstrueux et cet Auros, Jojiba retournerait sur Geneas et serrerait sa mère dans ses bras. Pas question qu'elle enterre son fils aujourd'hui. D'autant plus que Garou était un criminel reconnu, il le disait lui même : un véritable monstre! Combien de vie innocente avait-il ôté? Non, ça devait se terminer maintenant! L'envoyé de Claire ne permettrait plus qu'une seule mère ne voit son enfant mourir à cause de démons comme Garou!

Les bras de Jojiba basculèrent en arrière, ses paumes ouvertes dévoilant le torrent d'énergie qui s'y accumulait depuis maintenant un long moment. Comme deux petits cyclones, le Ki bleuté s'engouffrait au cœur des mains du saiyan et lorsque celui-ci rouvrit les yeux, une dernière phrase de sa mentor résonna dans son esprit : 

Je souhaite faire de toi mon champion, Jojiba. Tu seras la main de la justice de l’univers 7.

-Fiiiiiiieeeeeld... Murmura-t-il doucement.

Les poings de Garou se rapprochaient dangereusement, ses mouvements limpides comme l'eau allaient sans aucun doute être mortels pour le saiyan, mais celui-ci n'avait pas dit son dernier mot.

-EEEEERAAAAAASEEEER!! 

Le poing de Garou se rua sur le fermier, prêt à mettre un terme à sa vie, tandis qu'entre les mains de ce dernier, une quantité phénoménale d'énergie explosa, se propulsa, jusqu'à rencontrer les phalanges du démon. La puissance des deux assauts produisit un grand flash blanc. L'impact était plus grand que tout ce que ce combat avait déjà pu offrir.

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Dragonball%2BZ%2B-%2BMovie%2B-%2B10%2B-%2BBroly%2BSecond%2BComing%2B%255BBD%255D%255B1080p%255D%255BAAC%255D.mp4_snapshot_00.23_%255B2016.04.15_21.03.55%255D

 Le [field-eraser] était la technique la plus puissante de Jojiba, or, elle représentait un immense rayon d'énergie pure, Garou quant à lui, a déchaîné un enchaînement sur son ennemi. Evidemment, la majorité de ses coups percutèrent le rayon, le "détruisant" d'ailleurs petit à petit, mais certains des coups passèrent malgré tout, sans compter qu'il partait déjà avec un avantage, il avait lui même placé le saiyan dans la position qui l'avantageait. C'est donc de cette façon qu'un coup, certes amoindrit, percuta Jojiba pendant ce flash lumineux et le projeta plusieurs mètres en arrière. Aveuglé et souffrant, le fermier était déstabilisé. Avait-il vaincu Garou? Peu de chance... Ce monstre était plus résistant qu'une racine centenaire. 

Lorsque la poussière se dissipa, Jojiba se tenait la poitrine, il avait mal, il était fatigué, il saignait beaucoup et son débardeur en lambeaux tenait à peine sur son épaule. Où était-il...? Où était Garou? Un coup d’œil sur le champ de bataille indiqua rapidement la présence de son ennemi au fermier.

Il tenait Yirae' par les cheveux, et avec ce qui semblait être une de ses cornes, il l'empala violemment, comme il l'aurait fait avec un couteau.

-NOOOOON!! Cria le saiyan en tendant le bras. Il ne connaissait pas cette étrangère, mais elle l'avait rejoint et aidé dans ce combat, elle était elle aussi là pour repousser les ténèbres, mais hélas, elle en payait le prix. 

Cependant, avant même que Jojiba ne puisse intervenir, tout devint noir autour d'eux, tout devint noir... d'une façon beaucoup trop familière...



-Pas lui... Grommela le fermier, serrant les dents et se préparant à un assaut surprise.

Mais toute la préparation du monde n'aurait pu le protéger de "lui". Une pression intense se resserra sur la gorge du saiyan, et il fut jeté en arrière. Dans la seconde durant laquelle s'était déroulé cet assaut, Jojiba l'avait vu. Il avait vu "son" visage effroyable. Bray Wyatt? Non... Il n'était plus le même, il était quelqu'un d'autre... Quelque chose d'autre.

-... Ifrit...? Avait-il murmurer de terreur en cherchant à se libérer.

D'abord Garou, ensuite lui, voilà ce que faisait les ténèbres à ses adorateurs? Voilà la transformation qui attendait ceux qui plongeaient leur cœur dans l’abîme noire du mal? 

Au moins il l'avait relâché, et sa propulsion n'était pas trop violente non plus, le fermier put se remettre sur pied, cependant, ça n'annonçait rien de bon, cherchant à se repérer dans le noir complet, il commença à avancer au hasard. Soudain la lumière réapparut, mais il aurait été préférable qu'elle ne revienne pas. Juste en face de lui, un corps. Le cadavre de la saiyanne qui les avait accompagné. Sa nuque tordue dans un sens inhumain, ses yeux vides de vie contemplant le néant.

-Merde! Cria Jojiba, son estomac était retourné, il avait envie de vomir. Était-ce lui qui se retenait où les blessures que Garou lui avait infligé qui l'empêchait de régurgiter? Ce n'était pas juste, elle n'aurait pas dû mourir comme ça. Saiyanne ou pas, elle ne méritait pas une fin comme celle-ci. Son sacrifice ne devait pas-

De nouveau, le noir.

Le fermier se tournait et se retournait, prêt à encaisser un nouvelle assaut, mais il n'en fut rien. Qu'importe sa garde, la prochaine attaque de la créature allait faire mouche.

La lumière revint, de nouveau porteuse d'un sombre message. Une statue. Pas une simple statue, cette statue. Cette statue au visage féminin défiguré par l'horreur, la terreur, la peur. Cette statue qui avait marqué l'esprit du saiyan à tout jamais, cette statue qui avait hanté ses cauchemars et nourrit ses remords. Il resta figé. Comme ce monstre pouvait-il savoir que...

-Zelen...

Ce ne pouvait être réel. Elle ne pouvait pas être là, elle devait être à Chuteliere IX. Zelen était la première personne que Jojiba avait vu mourir devant ses yeux. Dans un moment qui avait marqué son âme au fer rouge, il avait vu la pauvre femme se faire lentement changer en pierre. Le pire dans tout ça, c'est qu'il ne savait même pas si était morte sur le coup, ou si elle avait eut le temps de lentement s'étouffer dans la prison qu'était devenu son corps. Mais comme si ce souvenir ne suffisait pas, "il" était là. Juste à côté de la statue horrifique. "Il" se tenait juste à côté d'elle, son visage de démon fixant le saiyan. Puis son poing s'arma et...

-NON! NE FAIS PAS Ç-

Dans un éclat de pierre et de sang, la statue vola en éclats. L'hémoglobine ne manqua pas de légèrement asperger le fermier. Lequel fut paralysé par le choc un instant, avant de lentement regarder ses mains. Ses mains sur lesquelles se trouvait maintenant le sang de Zelen. Il avait son sang sur les mains, elle lui faisait confiance, mais il n'avait pas su la protéger. Les doigts de Jojiba se serrèrent brutalement. Non! Claire lui avait apprit à vaincre ce sentiment! Ce n'était pas de sa faute! Le vrai coupable c'était Demigra! Et il répondrait de ses crimes dès que le saiyan en aurait fini avec Garou et Wyatt!



Hélas, c'était sans compter sur le dernier acte de la représentation funeste de celui qu'il ne fallait pas éveillé.

Après un nouvel instant passé dans le noir, la lumière nocturne refit son apparition. Dévoilant le monstre qu'était devenu Wyatt, surplombant l'arène depuis le trône de débris, "il" était là. Provoquant Jojiba qui se tenait quant à lui plus bas, toisant lui aussi son adversaire, déterminé à en finir. Mais sa détermination risquait de prendre un sacré coup. Car à la façon d'un trophée, le démoniaque leva le corps inerte d'une jeune femme. Une jeune femme que Jojiba ne connaissait que trop bien.

-Non...

Le rire abominable de l'assassin résonnait dans la ville et dans l'esprit de tous ceux capables de l'entendre.

-... Pas elle... Murmurait le saiyan, la gorge nouée.

Comme on se débarrasse d'un chiffon, Wyatt jeta Riju aux pieds du fermier. Son corps bien trop jeune pour connaître la mort affichant la terrible vérité.

-Non... non... S'il te plaît...

Tombant à genoux, Jojiba semblait doucement s'éteindre. Comme si toute son attitude guerrière s'était envolée. Comme si il en avait eut assez. De lourds sanglots commencèrent à couler le long de ses joues maculées de sang alors que, tendrement, il glissa une main sous les épaules de la jeune guerrière puis une autre lui entourant le dos. Il y eut d'abord un regard, un regard rendu flou par les larmes, par la fatigue, mais plus que tout un regard désespéré, désemparé. Un regard qui réclamait quelque chose. N'importe quoi. Une réaction, un mouvement, un mot. Juste une preuve que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve. Depuis le début de toutes ses mésaventures, Riju était le seule point d'attache que Jojiba avait de son ancienne vie. Il aurait voulu la connaître plus longtemps, elle méritait de vivre plus longtemps. Elle avait accepté de partir avec eux dans cette quête absurde de négociation divine et de chasse au monstre. Il aurait dû l'empêcher de les suivre. Comment allait-il annoncer la terrible nouvelle à la mère de Riju, elle qui les attendait sur son île? Elle était tellement confiante, mais comment lui annoncer qu'à cause du saiyan et de ses objectifs, sa fille... était morte? 

-Réponds moi... Reviens... La mort n'était pas inconnu au fermier, mais rien ne lui garantissait que l'âme de Riju aurait le même parcours que lui. Il avait été miraculeusement ramené car il avait une mission, mais Riju...? Se balançant d'avant et arrière en serrant le corps de la jeune femme contre son cœur, Jojiba pleurait. N'avait-il pas assez souffert? Devait-il encore voir ceux qui l'entouraient mourir à cause de lui? Il n'avait jamais voulu de tout ça. Il n'avait jamais demandé à devenir un envoyé de la lumière, à déjouer des plans divins et à poursuivre un dieu-démon. Tout ce qu'il voulait s'était cultiver ses légumes, vivre paisiblement et entretenir sa ferme avec sa mère sous le soleil chaud de Geneas. Mais aujourd'hui, on venait de lui arracher le dernier rayon de soleil qu'il lui restait : Riju.

Pour une étrange raison, le sol se mit à trembler. Ce n'était pas seulement quelques secousses, c'était un véritable séisme. Un grondement sourd résonnait dans l'air tandis que Jojiba poussait des râles de souffrance de plus en plus forts. La terre elle-même semblait rugir de colère face à cette injustice. Le sol en personne s'indignait de ce destin funeste. Certains diront qu'en ce jour, des montagnes ont pleuré des ruisseaux en cascades pour accompagner les sanglots du saiyan. Partout autour de l'arène improvisée, des dolines se formaient de part et d'autres, dans le même temps, la terre se déformait, faisant apparaître des morceaux de terrains surélevés par-ci par-là. Larges de plusieurs mètres, les déformations sortaient en relief comme des boules au milieu du bitume distordu, déchiré. C'était comme si quelque chose cherchait à s'extirper du sol. Au milieu des fissures, des éclats de lumière dorés apparaissaient en flash. Les petites pierres et autres débris légers se mirent à flotter au dessus du sol, quelque chose était en train de se passer. Les râles de Jojiba avaient changés, il ne s'agissait plus là de pleurs de douleur mais de colère, de rage. Ses dents étaient serrées, ses muscles crispés, des veines apparaissaient sur son corps, ses grognements ne faisaient que s'intensifier. 

-Tu...

Quelque chose d'anormal se passait. Visiblement, le sadisme de Wyatt avait fait tomber toutes les barrières mentales de Jojiba. Même sa haine du peuple saiyan ne pouvait plus l'empêcher d'embrasser sa vraie nature.

-Tu vas...

Sa longue chevelure flottait péniblement, comme portée par un surplus d'énergie qui s'échappait du corps du fermier torturé. Par moment ils changeaient même de couleur, passant brièvement du noir à un blond doré. Ses yeux également, la pupille noir significative des guerriers de l'espace se drapait d'un voile azur, synchronisé par les changements de couleur de ses cheveux.

-TU VAS ME LE PAYER!!! Cria-t-il finalement penchant la tête en arrière, sa phrase fut suivit d'un rugissement de haine, de colère, de souffrance, de regret. Un cri déchirant qui résonnait aussi fort que celui d'un oozaru, un cri qui libéra l'énergie enfouie en lui qui ne désirait que s'extirper.

Son corps tout entier disparu dans la lumière alors que les excroissances du sol explosèrent en même temps que son énergie, faisant jaillir de véritables colonnes d'énergie dorée.

Finalement, les séismes avaient prit fin. La lumière s'était dissipé. Et au milieu de la poussière, il n'y avait qu'un bruit, celui de pas. Des pas lourds, des pas qui était accompagné d'une lueur, une puissante lueur d'or et qui éclairait la fumée, dévoilant une silhouette vengeresse. Finalement, passant l'écran de poussière, il était là.


Spoiler:
 

Ses larmes flottaient faiblement dès qu'elles quittaient ses joues. Ses cheveux et ses yeux avaient adoptés de nouvelles couleurs, significatives de légende. Son aura dorée éclairait la nuit, comme un flambeau dans les ténèbres. Mais il n'était plus temps d'allumer un flambeau pour chasser les ombres et guider les justes. Non. Il était temps de brûler les monstres, il était temps de faire comprendre à ceux qui se croyaient au dessus de toutes règles qu'il y avait une loi qu'il ne pouvait fuir. La loi de la vengeance, la loi qui applique une réaction pour chaque action, la loi qui punie. Cette loi ce soir, elle porterait un nom, un nom connu par les hautes entités de cet univers et de bien d'autres, cette loi c'était :



Le super-saiyan.



Wyatt était un monstre, un démon, une engeance des ténèbres, ce qu'il avait fait aujourd'hui était impardonnable. Claire avait souhaité pouvoir tourner le potentiel de cet homme vers la lumière, mais celui-ci lui avait prouvé que c'était impossible, or, Jojiba n'était pas Claire. Il ne se demandait pas si un être aussi abjecte pouvait servir la justice, non, il savait que son âme aussi noire que l'abysse était irrécupérable, il n'avait qu'un objectif : le tuer. Lui faire payer. 

Dans un hurlement de rage, Jojiba se jeta vers celui qui était devenu sa cible principale, il ne s'intéressait plus à Garou, celui qu'il voulait, c'était Wyatt. De la même façon qu'il s'était jeté sur Garou le point en avant, il avait foncé sur le meurtrier au visage distordu, mais cette fois, pas de coup, pas de plantation faciale, non, il ne s'arrêta même pas, à la place, il lui saisit le crâne pour le projeter au sol, et tandis qu'il volait au dessus de la terre, le super-saiyan faisait traîner la tête de son ennemi dans les débris et le bitume, mais il ne comptait pas s'arrêter là. Enchaînant coups sur coups avec une force et une vitesse nouvelle, il lâcha le crâne du tueur et lui saisit la cheville, comme une poupée de chiffon, il lui faisait frapper le sol, encore, encore et encore.

-RENDS!

encore.

-LA!

encore.

-MOOOIII!!

Puis dans un mouvement brutal il le jeta au dessus de lui. Laissant la gravité faire son travail, il chargea une énorme quantité d'énergie dans son poing avant que son adversaire ne retombe vers lui. Avec une puissance et une force colosse encore jamais vu chez le fermier, il planta son poing dans la joue de Wyatt, de la même façon qu'il aurait effectué une [plantation faciale] mais cette fois-ci vers le haut.

-CRÈVE ESPÈCE DE MONSTRE!!
Yiraeiphae
Yiraeiphae
Autre / Ne pas divulguer Age : 20
Date d'inscription : 13/08/2020
Nombre de messages : 11
Bon ou mauvais ? : Neutre

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockMer 16 Sep 2020 - 21:12


"Finalement, tu auras été la dernière. Tu peux en être fière."

Je ne comprends pas. Comment est-ce possible ? Cette tenacité anormale, cette force monstrueuse... Jojiba n'est pas de taille. Je ne suis d'aucune utilité. Je suis inutile. Inutile. Peut-être ai-je même dérangé le guerrier Saiyan plus qu'autre chose. Jojiba... Pardonne-moi.

J'ai échoué.

Garou m'attrape par les cheveux, il me soulève avec facilité dans les airs. Je pouvais plonger mon regard dans le sien. Je suis triste. Si seulement j'avais la force de l'aider. De le sauver des ténèbres qui le rongent. Je suis certaine que derrière cette enveloppe monstrueuse se cache un homme bon. Je suis navrée, jamais je n'aurais l'occasion de rencontrer cet homme que Jojiba devait avoir lui-même connu.

"Emportes-donc ce souvenir avec toi."

Garou attrape doucement sa corne brisée. Quelques secondes après, ce même morceau vient s'enfoncer dans mon corps. D'un coup, il déchire ma chair et fait couler mon sang. Est-ce la douleur qui m'est infligée qui réveille entièrement mon corps l'espace d'un instant ? Ou est-ce la voix du guerrier Saiyan ? Mes yeux s'écarquillent, ma bouche s'ouvre en grand sans trouver la force de pousser le moindre cri, mes bras se contractent mais ne parviennent pas à attraper celui du monstre pour l'empêcher de m'achever ainsi. Une fois la corne bien logée dans mon ventre, il relâche mes cheveux et me laisse tomber par terre. Mon corps n'a plus l'énergie de tenir debout. Mon corps frappe le sol.

. . .

Alors, ça y est.
Ma longue existence arrive enfin à ses derniers instants.
Aurais-je bien vécu ? Aurais-je bien servi ?
Tout ce que je donnerais pour que quelqu'un vienne me rassurer.
Que quelqu'un vienne me dire que je n'ai pas été si inutile que ça.

. . .

La lumière disparaît. Ma conscience subsiste. Est-ce donc ça, la mort ? Le néant absolu de tout mes cauchemars... Les ténèbres dans lesquelles je vais me noyer pendant l'éternité...

Non ?

Non.

La lumière revient. Rouge. Mon corps... Je le ressens toujours. Comme la douleur dans mon ventre. Je suis encore vivante. Que se passe-t-il ? Je parviens à me mouvoir contre le sol pour me retourner dans la direction de Jojiba. Faiblement, lentement, mais sûrement. Devant lui se trouve un corps qui n'était pas là il y a un instant. Celui de la Saiyanne en tenue de combat. Non... Ce démon... Aurait-il vaincu ?

La lumière repart.

Puis elle revient.

Une statue de pierre. Une monstruosité innommable à ses côtés. Il détruit la statue d'un seul coup.
Le coup a été porté à la statue, pourtant, les dégâts, c'est Jojiba qui vient de les subir. Un choc. Un trauma. Son cœur saigne. Cette statue lui était chère. Aussi chère qu'une amie ? Aussi chère qu'une amie.

La lumière repart.

Puis elle revient.

La monstruosité n'est plus au même endroit. Elle se retrouve à l'ancienne place de Garou, en haut de sa montagne de gravats. Il tient quelque chose entre ses mains. Un autre corps. Cette petite silhouette et ces cheveux, ils ne peuvent appartenir à personne d'autre. Il s'agit de la jeune demie-Saiyanne. Il s'agit de son cadavre. Comme un jouet usé, elle est jetée aux pieds d'un Jojiba désormais brisé. Je le sais. Je le sens. Je le vois.

Le Saiyan prend la petite dans ses bras. Il pleure. Il refuse d'y croire. Le sol tremble. Le monde... Cette planète... Elle pleure avec lui ?

L'énergie de Jojiba grimpe en flèche à une vitesse incroyable. Elle est dense, presque omniprésente, elle danse tout autour de nous.

Ces colonnes d'or, cette lumière, cette chaleur, ces frissons... Serait-ce... L'incarnation même de l'espoir ? C'est...

...Magnifique...

C'est la plus belle chose que j'ai vu de toute ma longue existence. Je suis heureuse. Je suis si heureuse. Tout ce que j'ai vécu pour en arriver là... Tout ce que j'ai vécu pour me trouver à cet endroit exact, pour ce moment parfait. Jamais je n'ai été si heureuse de toute ma vie.

Dans une charge vengeresse et enragée, Jojiba se rue sur le démon qui l'avait privé de la vie de ses êtres aimés. Chacune de ses attaques crie quelque chose, chacune de ses attaques me montre quelque chose. Je ne vois pas une bête sauvage qui attaque après avoir perdu la raison. Je vois... Un Homme qui se bat avec le poids des vies de tout ceux qu'il aime et qu'il souhaite protéger. Un poids qui pèse sur ses poings, sur ses épaules, sur tout son corps. Jojiba est... Un guerrier du bien. Son corps est comme la lumière qui se bat éternellement contre les ténèbres, son aura est comme un véritable feu purificateur. Il est tout ce que j'ai toujours rêvé d'être. Un véritable protecteur.

Je suis une imbécile. J'implore le pardon de l'univers tout entier. J'ai fait l'erreur d'abandonner, de perdre espoir. Jamais je n'aurais du. Comment puis-je me considérer comme une protectrice si à abandonner comme ça...

Je pose mes mains contre le sol, je commence à me relever. Mon corps tremble à cause de l'effort. Mes jambes peinent à me redresser correctement, et mes bras arrivent difficilement à soulever le haut de mon corps. Je n'ai plus beaucoup d'énergie, et mon corps est à deux doigts de lâcher. Ce n'est pas encore finit. Jojiba est partit pour s'occuper du démon. Il reste encore un monstre. GAROU



"Comment puis-je me considérer comme une protectrice..."

Réussissant à me relever entièrement malgré toute la douleur qui tente de me garder clouée au sol, mon aura commence à réapparaître autour de moi. Elle est faible.
...Non...
Ce n'est pas tout ce que j'ai... Ce ne serait jamais suffisant pour espérer vaincre Garou. Je dois donner tout ce que j'ai... TOUT CE QUE J'AI... Même si je dois aller jusqu'à piocher dans mon énergie vitale !

"... SI JE SUIS INCAPABLE DE PROTÉGER QUI QUE CE SOIT ?!"

Mon aura grandit, mon corps se contracte, ma douleur devient plus intense. Je ne dois pas flancher. Je ne peux pas tomber. Ma volonté de vaincre... ELLE EST BIEN PLUS GRANDE QUE CA !!!

"HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA...!"

[~0:32]

Mon énergie se met enfin à exploser, peut-être bien avec assez de force pour que le souffle fasse reculer Garou d'un pas ou deux. Je fais se rejoindre mes deux mains devant moi, les plaquant paume contre paume. L'organe rouge au milieu de ma poitrine se met à briller d'une lumière aussi intense que celle produite par mon aura. Je concentre toute mon énergie au centre de mes mains, ce jusqu'à ce qu'une petite sphère noire les force à s'ouvrir un peu plus à chaque seconde qui passe. Des éclairs d'énergie se produisent de la concentration de ki entre mes mains de manière régulière.

"HAAAAAAAAAAAAAAAA..."
[~0:55]
"HYAH !"

Une fois la petite sphère complète, je l'envois haut dans les cieux. Là haut, elle prendra quelques instants à grandir encore et encore jusqu'à atteindre une taille plus que considérable. Observe bien, Garou, l'évolution de ta future prison : La première étape à ta destruction !

Je me met ensuite à charger mon énergie aussi fort que possible, je concentre tout ce que j'ai dans mon corps. Toute la suite de mon plan repose sur mon endurance physique. Ça va faire mal... Je suis sur le point de souffrir comme je n'ai jamais souffert. Mais... Je suis prête à tout donner. Je suis prête à tout donner pour te vaincre !

[~1:17]

Dans ce futur trou noir de ki repose tout mes espoirs de vaincre ! Je me rue sur le monstre de tout mon corps. Je tente de le frapper plusieurs fois avec mes poings et mes jambes. J'envoie toute l'énergie restante dans mon corps dans mon assaut contre lui. J'ai l'air pathétique. Je sais parfaitement que ça ne sera pas efficace. Il est bien plus fort que moi, et j'ai encore sa corne planté dans mon ventre. Qu'importe. Je serre les dents, je crache du sang dans mon propre assaut, que ce soit à cause des efforts que je fournis ou des coups que Garou me renvoi. Je tiendrais bon. Je tiendrais bon ! Je ne peux pas échouer... Je ne DOIS PAS échouer !

"GAROUUUUUU...!"

J'attrape la corne plantée dans mon ventre et je la sors d'un coup sec pour la serrer dans mon poing, et tenter de frapper Garou en plein visage avec, ce qui devrait la briser à l'impact, et je continue mon faible assaut contre le plus grand des monstres.

[Stop de la musique à 1:41. Je garde la suite pour mon prochain post, le grand final !!]
Végéta
Végéta
Saiyan
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/01/2019
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garric // Super Vague Explosive // Energy Blade
Techniques 3/combat : Big Bang Attack // Gekiretsu Madan
Techniques 1/combat : Final Flash

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockVen 18 Sep 2020 - 20:00
Poussant un long grognement, je reprends mes esprits peu à peu, tout mon corps semblant endolori sur l'instant...
Ce foutu baraqué... il a surgi de nulle part pour m'assommer, alors que j'étais en train d'en découdre avec l'autre type, l'ébouriffé qui n'arrêtait pas de se relever à chaque mise à terre. C'est vraiment un cas ce mec, on dirait Boo, qui passait son temps à absorber les gens pour se renforcer et se relever...

Cependant, tout le raffut autour de moi me fait bien vite sortir de ma torpeur... alors que c'est encore plus le bordel qu'avant?!?
C'est qui ces nouvelles têtes, qui sont toutes deux aux prises avec les deux assaillants? Et... surtout, c'est qui ce saiyan qui combat l'armoire à glace? Il se passe quoi ici?!?

Détectant le Ki féroce du guerrier doré, je me doute qu'il saurait se débrouiller tout seul... en revanche, cette femme-alien... elle se frotte à ce mec qui est devenu... un démon? Difficile à dire et difficile surtout de savoir comment il a bien pu se transformer suite à notre combat.
Enfin bref! Je ne suis pas d'humeur à interroger un mec sur sa transformation en monstre; j'ai plus envie de lui botter les fesses jusqu'à la mort!

Je prends de l'élan, canalisant mon Ki dans mes jambes, pour fondre le plus rapidement possible vers le monstre cornu, plaçant mes mains sur sa hanche gauche:

- FOUS LE CAMP D'ICI!

Tout en lui parlant, je tire un rayon d'énergie doré pour le repousser au loin, avant de générer et de l'énergie dans mes paumes de main et lancer un féroce barrage de boules d'énergie explosives sur lui, pour d'avantage l'envoyer bouler.

- BORDEL! On va en terminer avec cette manie qu'ont tous les enfoirés de cet univers à utiliser la Terre comme leur bac à sable personnel!

Après l'avoir repoussé avec le Gekirestu Madan, je canalise du Ki bleuté dans ma paume de main gauche et tire le Big Bang dans la direction du Ki monstrueux, encore dans un nuage de fumée.
Quelques secondes après, je sens un grand pic de douleur dans mon corps, me faisant tousser et crachoter légèrement du sang.
Bordel... J'utilise trop de Ki dans mon état actuel... Ou alors les gestes brusques font se déplacer mes cotes brisées? C'est peut-être un mélange des deux trucs à la fois, qui sait?
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 100
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockVen 18 Sep 2020 - 23:12
Enfoiré de Jojiba, même dans son état il avait été capable de déployer une telle attaque... Si j'avais absorbé une partie importante des dégâts à travers mon propre assaut, mon corps meurtri n'en avait pas totalement réchappé pour autant. Ca et là, rejoignant les plaies ouvertes et carbonisés que m'avait infligée celle qui jonchait le sol à mes pieds, mon corps était parcouru de fissures. Cette enveloppe monstrueuse arrivait contre toute attente à sa limite... J'avais bien fait, alors, d'en finir au plus vite. Ces héros pathétiques étaient ceux qui avaient rejoins les vers, et moi LE Monstre, j'avais vaincu. Leurs idéaux pouvaient être tout aussi noble qu'ils le voulaient, ce simple fait n'était pas suffisant pour leur octroyer une victoire totale... Non, c'était différent aujourd'hui, les bons ne remportaient plus les combats parce qu'ils étaient bons, j'allais instaurer un monde où le mal pouvait lui aussi triompher. Et ce combat aura été la graine de ce nouveau monde.

Soudain, alors que mon regard était toujours figé sur les étoiles, de profondes ténèbres s'abattirent à nouveau sur le champ de bataille. Sans réagir directement, je comprenais rapidement que ce tour de passe passe n'était autre que la signature de mon compagnon de chaos. Un frisson parcouru mon corps, un mauvais pressentiment. Cette fois, ce n'était pas de la peur, mais bien autre chose. Qu'est-ce qu'il faisait là, au juste ? Si ce n'était pas pour fêter ma victoire... Pourquoi faisait-il usage de ses pouvoirs ? Les ténèbres se dissipèrent tout à coup, me permettant de distinguer la silhouette de mon colossal compagnon... Faire montre d'un spectacle macabre à nul autre que Jojiba. A quoi jouait cet enfoiré ? Il voulait me voler ma victoire ?! C'était inadmissible.

"BRAAAAAAAAAY !"

M'écriais-je soudainement, enragé à l'idée que l'on puisse me voler mes proies. Mon hurlement ne sembla pas le déranger le moins du monde, et semblait-il se contenter de m'ignorer tandis qu'il continuait son petit manège avec l'homme que j'avais mis à terre. Une dernière fois, les ténèbres se dissipèrent, laissant un Jojiba en sanglot tenant le corps sans vie de l'une de ses camarades. De son côté, Bray Wyatt restait impassible en contemplant le désespoir de sa victime. Je ne comprenais pas où il voulait en venir, mais une chose était certaine, personne n'avait le droit d'interférer comme ça dans ma chasse. Jojiba était en vie ? Bien, il me revenait de finir le travail. J'effectuais un pas dans la direction du duo, dans le même temps où la terre s'était mise à trembler. Je ne me rendais pas compte à cette distance de ce qui pouvait bien se tramer, mais lorsque je m'écriais une seconde fois, ma complainte fut complètement étouffée par le rugissement vengeur du justicier.

"Qu'est-ce que tu f-..."

Un véritable cataclysme naquit de son désespoir, une tempête qui fini par s'apaiser pour laisser paraître en son point d'origine un Jojiba métamorphosé. De manière semblable à Scalio, sa chevelure s'était teinté d'un doré caractéristique, cette découverte me coupant net dans mon avancé. Qu'est-ce que c'était que ce pouvoir étrange qu'il partageait avec mon vieil ennemi, ces deux-là étaient donc semblable ? Une chose était sûr désormais, Bray avait fait s'éveiller ce nouveau pouvoir... Et le bénéficiaire semblait impatient de l'utiliser à son encontre. Ainsi, mon adversaire plus puissant que jamais s'était trouvé une nouvelle cible, me mettant totalement de côté. Alors quoi, je n'étais pas assez dangereux pour que l'on se préoccupe de moi ? Il fallait buter tes petits copains pour être digne de ta colère, de ta puissance ?! Je tremblais de rage.

"Vous foutez pas... De ma gueule."

Relevant la tête, je m'apprêtais à bondir dans leur direction pour en finir, avant qu'une voix ne s'élève derrière moi. Me retournant instantanément, sur mes gardes, je contemplais effaré la silhouette fébrile de ma dernière victime se redresser. Elle se morfondait, avant d'émettre un rugissement traduisant un effort surhumain, un cri faisant écho à celui du guerrier doré dont la métamorphose semblait avoir rendu la vie à cette pauvre petite plante. Une pauvre petite plante, de laquelle j'étais incapable de m'approcher. Complètement déstabilisé par sa ténacité, je n'arrivais tout bonnement pas à l'approcher pour en finir une bonne fois pour toute. Il était clair qu'elle était à bout de force, alors pourquoi semblait-elle représenter un tel danger ? Durant toute sa petite mise en scène, elle s'était mise à façonner une sorte de sphère au creux de ses mains, celle-là même qu'elle venait d'envoyer valser dans les airs. Suivant celle-ci du regard, je comprenais rapidement qu'il fallait que je me débarrasse de cette chose... Mais seulement devais-je en avoir l'occasion. Un craquement au sol me rappela à l'ordre, me permettant de découvrir mon adversaire poser le pieds juste devant moi.

"Qu'est-ce que... ?"





Elle avait complètement déraillé. Ses coups fébriles s'abattaient un à un sur mon corps, sans pour autant que je ne lui renvoi la pareille. Quelque chose n'allait pas, à quoi rimait tout ce cirque ? Chacun des coups qu'elle portait lui faisait plus de mal à elle qu'à moi, bien qu'à chaque impact un bout de ma carcasse volait en éclat. Je ne souffrais pas, mais mon corps en ruine ne semblait pas même capable de résister à pareils assauts. Continuant d'encaisser sans broncher cette pluie de coups désespérée, je toisais le regard larmoyant et ensanglanté de la jeune femme, percevant dans son regard toute la volonté qui la maintenait en vie, qui la poussait à tenir le coup. Et alors, tandis que je contemplais avec une certaine stupéfaction cette petite silhouette se battre seule pour défendre son idéal, des images me revenaient.


Faire face:
 


Cette petite créature avait elle aussi une cause à défendre, et elle non plus n'avait pas peur d'affronter plus fort qu'elle pour y parvenir. Cette rage folle qui naissait lorsque tout semblait perdu, qui les rendait plus fort alors qu'ils avaient perdu... C'était affolant, déroutant... Monstrueux. Etait-il possible qu'ils soient comme moi, finalement ? Etait-ce ce qu'avait voulu dire Légions, lorsqu'il m'avait alarmé concernant la véritable nature de l'humanité ? Mais dans ce cas, je faisais fausse route depuis le début. Je refusais d'y croire, pourtant à cet instant précis j'étais mis à mal par un cadavre sur patte. Les fissures sur ma carcasse s'étaient démultipliées, des morceaux entiers s'étaient brisés et détachés pour rejoindre le sol. Je grimaçais, manquant de m'effondrer, avant qu'un choc violent ne vienne me remuer la cervelle. L'hystérique avait crié mon nom, s'arrachant d'elle même le poignard osseux qui plongeait dans ses entrailles pour me frapper avec. Ma joue toute entière s'était brisé à l'impact, mais ce ne fut pas le résultat le plus important. Comme une bonne claque à la gueule, ce coup m'avait permis de reprendre mes esprits. Qu'importe si je m'étais trompé, qu'importe si la monstruosité que j'avais poursuivi durant toutes ces années était en réalité enfoui en chacun des hommes. Elle était mon ennemi, et je devais vaincre. Rugissant à mon tour, je me redressais soudainement pour porter un uppercut sec dans la plaie béante qu'elle avait libérée en arrachant la corne. Cette contre-attaque était bien suffisante à l'arrêter dans son enchaînement effréné, mais je n'étais pas hors de danger pour autant.

Tandis que je m'apprêtais à avancer pour en finir, je sentais soudainement une pression sur ma hanche, avant que sa voie ne s'élève. Je tournais la tête rapidement, reconnaissant sans mal l'homme à l'origine de cet attaque surprise.

"Toi ?!"

Un flash lumineux précéda l'explosion généré par le prince guerrier, revenu lui aussi d'entre les morts. Sûrement était-ce là ma punition pour ne pas l'avoir achevé plus tôt. Repoussé sur plusieurs mètres, je me réceptionnais difficilement tandis que mon corps fumant se désagrégeait de plus en plus. Grimaçant, maudissant mon impuissance, je ne pu que dresser mes bras en face de mon visage pour encaisser de plein fouet la pluie de boules de feu dont il me fit cadeau. Je ne bénéficiais d'aucun moment de répit, et tenir un rythme pareil n'était plus possible... J'allais finir par y passer. Réalisant que la mort me guettait, je hurlais à mon tour de rage en balayant les derniers des projectiles, avant de constater avec effroi le dernier d'entre eux percer l'épais nuage de poussière qui m'entourait. Encaissant la boule d'énergie concentrée de plein fouet, je fus emporté dans une terrible explosion. Ce fut un éclat éblouissant, qui fini par disparaître pour me laisser plonger dans de profondes ténèbres. J'étais... A bout de force. Mon corps n'en pouvait plus... Mais je n'avais pas le droit d'abandonner. Non, j'avais bien trop sacrifié pour en arriver là, il était impossible que l'on puisse m'arrêter de cette façon ! Soulevant les roches qui écrasaient mon corps, je m'extirpais de ce tombeau de caillasse pour ensuite percer la fumée et me dévoiler, invaincu.


Still standing:
 

J'avais fait face à la mort une fois déjà, et la rencontrer à nouveau ne faisait pas partie de mes plans. Non, aussi nombreux étaient mes adversaires, aussi tenace pouvaient-ils se montrer, ils allaient comprendre que j'étais bien au dessus. Moi aussi j'ai des idéaux à défendre, moi aussi je risque ma vie pour réaliser mes objectifs, et moi aussi j'ai droit à la victoire ! Qu'ils le veuillent ou non, que ce soit vrai ou non, je continuerais d'agir comme le monstre qui arrachera la victoire à ces misérables héros.




C'était là mon dernier combat. Bray m'avait arraché Jojiba, mais ces deux-là faisaient des proies dignes de ce nom, j'en étais convaincu désormais. J'étais peut-être en piteux état, mais eux aussi étaient au seuil de la mort. Prenant une grande inspiration, je rugissais avant de m'élancer une ultime fois.

"Qu'on en finisse !"

Bondissant dans la direction du nouvel arrivant, je déployais un coup de pied fouetté visant sa nuque. Chaque mouvement été donné pour tuer. Le coup porté, je retrouvais le sol et m'en servait comme appuie pour me projeter à son corps-à-corps, me permettant de lui porter un enchaînement de coups de poings consécutifs redoutablement placés. Ma force de frappe avait considérablement réduite, tout comme mon corps robuste m'avait abandonné, mais ma volonté restait plus forte que jamais. Grognant, je portais un violent coup de tête au prince guerrier pour terminer mon assaut. Prenant une certain distance alors, je le fixais intensément avant de lui transmettre mon message.


Le véritable combat:
 
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 103
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Neck Snap / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockSam 19 Sep 2020 - 9:53
Toute cette frustration ; toute cette détresse ; toute cette tristesse ! Le mélange idéal pour forcer un simple saiyan de craquer et bénéficier d'une puissance astronomique. Tel était la loi du Super Saiyan. Ça ne suffira pas, il était encore loin de la puissance nécessaire pour rivaliser avec celui qui a tué sa maîtresse. C'était un bon début, certes, mais un monstre comme The Fiend n'allait pas se plier aussi facilement à la volonté d'un élu. Il venait de lui offrir un cadeau des plus exquis au prix de la mort de quelques figurants pour rendre la vengeance du mangeur de mondes plus satisfaisante.

Tous les effets théâtrales habituels étaient là : le sol qui tremblait, les cris digne d'un animal qu'on égorgeait, des flashs de lumière qui se battaient en match égal avec la luminosité rouge qui accompagnait le béhémoth partout. Une personne plus pragmatique aurait directement attaquer pour interrompre la transformation ou pour abuser de la longueur des préparatifs pour s'offrir quelques coups ou fuir. The Fiend attendait sagement que le fermier soit apte de le confronter. Sa concentration était complètement sur lui, les plaintes de Garou pouvaient attendre pour l'instant.

Jojiba venait de retrouver la parole progressivement, même si le monstre s’amusait à placer sa main sur son oreille pour lui demander de parler plus fort, alors que les poumons du saiyan devaient déjà être vide d’oxygène avec ses hurlements.

Après une lumière l'englobât entièrement, la futur victime de Bray ressortit comme il l'avait voulu : blond, gonflé et en sueur. Le taré utilisa une Blackout pour descendre du trône volé à Garou pour se mettre en position de combattre, mais aussitôt qu'il était en position, Jojiba l'avait pris par la tête pour causer encore plus de frais pour la mairie de Satan City. Traversant la route à pleine vitesse sous terre, le Fiend n'arrivait pas à le contrer efficacement. Le bourrin s'arrêta pour le prendre par le pied pour l'envoyer de droite à gauche au-dessus de la tête tout en gueulant pour qu'il lui rendre sa dernière touche. Au dernier tour, le Fiend s'accrocha au sol en enfonça ses mains dans le bitume. Dès que le fermier décida de l'envoyer dans les airs, la réalité était qu'il venait de relâcher le monstre. Le Fiend fut propulsé sur le dos contre le sol qui se fissura violemment. Il se releva comme si rien n'était et se mit à charger son adversaire.




Il pouvait ressentir le ki qui se concentrait dans son poing. Le démon attrapa sa main et commença à le forcer dessus pour faire craquer la main. Il n'y a pas que les cous qu'il savait craquer. De son autre main, il attrapa le guerrier par la gorge et le souleva au-dessus du sol pour une bonne seconde avant de tout relâcher. Il était néanmoins encore au corps à corps avec Jojiba. Il tenta de l'envoyer au sol avec un Fiendish Uranage pour ensuite mettre son pied au niveau de sa gorge. Il commença à appliquer une pression suffisante contre la trachée pour que le guerrier se mette à paniquer sur ses chances de survie. Le but du Fiend : humilier et tuer l'élu par asphyxie comme il avait fait avec la pauvre fanatique du soleil. Néanmoins, ce n'était pas le Mandicle Claw. On dirait que pour l'instant, la seule volonté de l'homme dans les bois était de continuer à jouer avec sa proie. Après tout, il voulait que le beefsteak démoralisé retourne auprès de sa maitresse pour qu'elle réalise l'erreur fatale qu'elle avait fait : provoquer le début de la fin pour le mangeur de monde et Le laisser enfin se libérer.
Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 91
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockMer 23 Sep 2020 - 3:04
Le destin était un auteur des plus cruels. Pourquoi Riju était-elle tombée? Pourquoi elle? Elle était si jeune. Personne ne mérite de mourir à cet âge. La saiyanne était morte aussi, son corps laissait supposer que, bien que brutale, sa mort fut rapide... On ne pouvait pas en dire autant de la jeune femme aux cheveux de feu. Et Draven? Qu'était-il advenu de lui? La réponse était pourtant évidente, si la garde du corps était tombé et que Riju y avait laissé la vie... Alors au moins le roi Enma saurait réserver une place au paradis pour cet homme qui avait tout sacrifié pour son peuple. Alors de toute cette équipe qui était parti négocier avec le dieu de la destruction, il ne restait que Jojiba? Pourquoi fallait-il qu'il survive pour endurer tout ça? Pourquoi le destin s'acharnait sur ce pauvre homme qui ne souhaitait rien de plus qu'une vie paisible sur sa planète?

La créature qu'était devenu Wyatt se faisait balader dans tous les sens par le super saiyan, comme si la fatigue du dernier combat avait disparue, celui-ci faisait montre d'une brutalité encore jamais vu. Pourtant, la vérité était tout autre, son corps venait en effet de littéralement se transformer, mais il ne s'était pas ressourcer pour autant. Alors comment faisait-il, lui qui tenait à peine debout quelques minutes plus tôt? La réponse était simple  : son corps souffrait, mais son cœur encore plus. Cela pouvait sembler à la limite du fictif mais pourtant, c'est bien de leurs émotions que les guerriers de l'espace tirent leur force.

Mais c'est peut-être cette inévitable fatigue qui empêcha le combattant doré de propulser son adversaire correctement, ou bien était-ce l'expérience qui faisait la différence dans ce combat? Quoiqu'il en soit, Wyatt ne se retrouva pas envoyé dans les airs, au contraire, il fut jeté au sol. Qu'importe! Le coup de poing chargé d'énergie du saiyan trouverait quand même sa cible! Et pourtant, une fois de plus, Wyatt lui prouva le contraire. Avec une violence sans nom, celui-ci attrapa le poing de Jojiba et dans un mouvement sec mais précis, le fit craquer comme une branche que l'on casse avant de la jeter au feu. Cette action fut suffisante pour faire s'échapper toute l'énergie concentrée entre les doigts du super saiyan vengeur, lui arrachant un cri  mêlant rage et douleur au passage.

Mais ce n'était pas terminé, c'était au tour du servant des ténèbres de jouer maintenant, d'un main à la puissance démesurée, il saisit Jojiba à la gorge et le souleva au dessus du sol, puis... Rien. Une longue seconde passa. Dans un combat de cette envergure une simple seconde était une ressource précieuse qu'il ne fallait surtout pas gâcher. Pourtant, Wyatt planta son regard dans celui du super saiyan, totalement à sa merci, ce dernier était immobilisé, ne pouvait rien faire. Cette seconde résonnait comme un message, comme une façon de dire "JE domine, TU es en pouvoir". Une fois le message passé, l'envoyé de Claire n'eut pas même le temps de comprendre ce qu'il se passait qu'il se retrouva propulsé au sol. La violence du choc résonna le long de dos comme un gong de bronze. Sans qu'il n'ai le temps d'agir, la botte de son ennemi s'enfonçait déjà dans sa gorge.


Alors il en était ainsi? Il avait échoué? Il allait bêtement étouffé, écrasé par ce monstre beaucoup trop puissant pour le super saiyan? Etouffé... Comme Riju... Etait-ce de cette façon qu'il l'avait tué...? Est-ce qu'elle s'était débattu vainement pour remettre de l'air dans ses poumons? Ce salaud... Cette ordure! Il avait osé la faire agoniser comme ça?! Les larges mains du colosse se refermèrent sur le tibia du malfaisant. Ce n'était pas terminé.

La pression qu'il y appliqua ne suffirait pas à briser quoique ce soit à son adversaire, il était bien trop puissant pour ça, de toute façon, cette pression n'était rien face à celle que dégageait son regard, il le planta à son tour dans les yeux de l'horreur ténébreuse. C'était comme si il lui faisait passer un message, comme une façon de dire "JE refuse de tomber, TU vas payer." Ses doigts serrés sur la jambe de son ennemi, le super saiyan le dévisagea avant de pousser un hurlement de colère tandis que de tout son corps, une énorme quantité d'énergie dévastatrice explosa. Prenant la forme d'une sphère autour d'eux, cette technique n'était autre que le [Brutal-Saiyan-Blast]. Mais cette fois-ci était une fois différente des autres, le ki dégagé n'était pas de son bleu ordinaire, mais bien d'une couleur jaune or luisante, sans compter que la sphère semblait plus grosse qu'à l'accoutumé, nourrie par la puissance du super saiyan. 

Sans lâcher la jambe de Wyatt, Jojiba avait illustré la puissance du héros doré qui faisait la légende des guerriers de l'espace. Mais ce n'était pas terminé, Profitant de la destruction du sol qui bloquait son dos, Jojiba relâcha brièvement son ennemi pour se relever et entamer un [Plowing-Combo] d'une rare violence, chaque choc dans le sol laissant un petit cratère d'un bon mètre ou deux. Sa colère bouillonnait dans sa tête, ses jambes, ses bras, son ventre.

 Tout son être enrageait et souffrait. Chaque fois que ses phalanges rencontraient le corps de son adversaire, des images apparaissaient en flash devant les yeux du super saiyan, il revoyait Riju, cette jeune femme pleine de courage, mais aussi de soif d'aventure. Chaque fois que le sourire tantôt moqueur, tantôt audacieux de la jeune femme apparaissait au guerrier d'or, il lui arrachait une larme de plus, un sanglot de plus étouffé par ses dents serrées, serrées par une rage explosant face à l'injustice de ce destin cruel.
Végéta
Végéta
Saiyan
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/01/2019
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garric // Super Vague Explosive // Energy Blade
Techniques 3/combat : Big Bang Attack // Gekiretsu Madan
Techniques 1/combat : Final Flash

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 ClockMer 23 Sep 2020 - 23:21
Il est lourd ce mec... J'ai beau me déchainer sur lui de toutes mes forces, il persiste à rester debout... On dirait Carot qui s'acharnait, lors de notre premier duel, comme un cafard refusant de se faire écraser... enfin je dis ça, mais j'étais aussi assez obstiné pour ma part.
Très clairement, je ne cherchais pas de réponses sur le chaos m'entourant, estimant que ça ne me servait à rien pour l'instant. Dans le doute, je vais partir du postulat que ceux qui cognent ceux que je cogne sont de mon coté et basta!

Concentré pleinement sur mon adversaire, je suis quand l'autre Saiyan à son Ki et clairement, c'est sa première transformation. Cette rage qui se dégage de lui, l'impression qu'il n'est là que pour tuer et encore tuer... C'est clairement une transformation non contrôlée. Est-ce qu'il est un danger pour moi ou la femme verte? Difficile à dire, mais j'imagine que tant qu'il est concentré sur le dénommé Bray, d'après ce qu'avait dit l'autre ébouriffé plus tôt dans le combat, nous devrions être tranquilles.

Je grogne légèrement, en voyant mon adversaire s'approcher, semblant clairement blessé, mais restant toujours debout, ce qui est un défaut en soi.

Il fond soudainement sur moi et j'oppose mon bras, pour contrer son féroce coup de pied, sentant un léger craquement dans mes jointures et mes os, alors que je suis projeté en arrière sous la violence du coup. Erf, c'est pas le moment de lâcher! Même si j'accumule les blessures depuis tout-à-l 'heure, il est hors de question de laisser ce type d'avantage se balader durant ce combat!

J'oppose mes poings et mes Energy Blade sous le furieux assaut du maigrichon... lorsqu'il écrase mon nez d'un violent coup de tête, faisant gicler le sang et me laissant pousser un juron dans mon coin, alors que je suis éjecté en arrière. Mes pieds crissent au sol un moment, avant que je ne m'immobilise, me redressant avec un léger tremblement, frottant mon nez en sang, le remettant en état avec quelques craquements...

Je hausse un sourcil, devant les propos de l'ébouriffé, restant silencieux un temps, avant de ricaner un moment, en réajustant ma posture de combat, ayant remarqué quelque chose d'intriguant:

Les idéaux hein? Amusant comme tirade, mais ça ne va pas avec le fait que tu sois à deux doigts de crever.
Tu veux que je te dise? Au final, le seul idéal qui compte...


Je laisse éclater tout ce qui me reste de puissance, avant d'écarter les bras, condensant mon Ki dans mes paumes de main:

- C'EST CELUI DU DERNIER GUERRIER DEBOUT!

Hurlant tout ce que j'ai, je tire le Final Flash directement sur lui... pour commencer à le pousser vers cet étrange gouffre noir qui grossissait peu à peu derrière lui.
J'ignore ce qu'est cette chose, mais que ce soit un portail ou une attaque alliée, je m'en vais t'expédier ce mec dans ce trou vite fait bien fait, en charpie ou pas!
Contenu sponsorisé

Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sortir de l'ombre [Libre]   Sortir de l'ombre [Libre] - Page 3 Clock
 
Sortir de l'ombre [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-