-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Éveil dans l'Univers 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zabura
Zabura
Démon
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 27
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Magie Noire / Serviteur / Divination / Soin Noir
Techniques 3/combat : Sauvagerie / Noblesse
Techniques 1/combat : Dévoreur

Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 ClockSam 8 Juin 2024 - 14:18
"Pas grand chose, à vrai dire. Je viens d'un endroit reculer. J'ai été envoyé ici pour progresser... J'ai rencontré Salaga en cours de route, et nous avons décidé de faire un petit bout de chemin ensemble." Rien de plus. En tout cas, il était bon de savoir qu'en tant que régente, Towa ne laissait pas si facilement les siens mettre le désordre au Makaïôshinkaï. La Déesse de l'Enfer était également très accueillante, offrant à ses deux invités un repos réparateur au sein de sa forteresse. Pour Zabura, c'était une belle occasion pour se reposer, mais le travail n'attendait pas. Il préférait retourner à cette forteresse qu'il avait "occupée" grâce à ces troupes. Il y avait fort à parier que Aldrich l'attende en prévision de nouvelles instructions.

"C'est très sympathique, mais je crains de ne devoir refuser dans l'immédiat. Comme vous l'avez dit, cette forteresse attend désormais un Seigneur. J'apprécierai de la visiter en profondeur, et ce, dans l'optique de vous rendre l'appareil quant à votre hospitalité."

Il voulait en effet, un jour, remercier cette dame infernale comme il se doit. En l'attente de cet événement, il devait déjà connaître un peu plus en profondeur cette bâtisse qu'il avait prise d'assaut. Les rebelles restants devaient être soumis, dorénavant. Le confort allait attendre un peu. "Mademoiselle Towa, votre aide m'aura été très précieuse. Comptez sur moi à l'avenir, si jamais le besoin s'en fait sentir : vous savez où me trouver. Je tenais à être présent auprès de Salaga pour son réveil. C'est chose faite." Il s'approchait du démon alité. "Nous nous reverrons, mon cher Salaga. N'hésite pas à me rendre visite. J'ai beaucoup de choses à rebâtir là-bas." Ainsi, après quelques brèves paroles, le démon s'éclipsa.

(Désolé pour l'attente, je préfère quitter le sujet que de vous bloquez. Merci encore pour le rp !)
Salaga
Salaga
Démon
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 21

Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 ClockLun 10 Juin 2024 - 11:33
Tout s’enchaînait si vite. En toute franchise, pas vraiment, l’on pourrait même qualifier que les discussions entre les trois membres avait un rythme plutôt normal, mais diablement trop rapide pour le jeune Salaga. De toute manière quand il s’agissait de discussions, le pauvre bougre était totalement en reste, en deçà de ce genre de situation. Il n'avait vraiment aucun code dans cette pratique, se contentant, du moins s'efforçant d’agir au mieux pour rentrer dans le “pli”. La régente des lieux, qui était également pour Salaga la salvatrice à leur précédente peine offrit donc l’hospitalité, grosso modo. Mais résumé l’ensemble à si peu serait réducteur et peu élégant. Celle dont le nom semblait être Towa avait répondu à la question principale de notre démon renfermé, à savoir qui était ce seigneur vampire. Hélas, sa réponse ne lui permit pas d’apprendre les conclusions éventuelles qu’il recherchait. Après tout, ce qui l’importunait était lié à sa vision étrange dans laquelle son nom et celui d’Assabian avait été évoqué pour la naissance d’un enfant. Quelque part, cela l’effrayait. Tout au fond de son être, et ne montrant aucun changement de comportement trahissant cette inquiétude, il comprenait que le mystère l’entourant ne semblait pouvoir être résolu que par la force des choses. La seule piste à suivre demeurait alors être ces imprévisibles flashback qu’il subissait, sans pouvoir élucider leur venues, ni même en tirer de saintes analyses. Complexe puzzle que voilà. Soit, quoiqu’il en était, Salaga ne se confierait pas si aisément sur ces rêves étranges, mécanisme naturel de défense probablement, ou bien instinctivement tel une bête sauvage préférant fuir toute aide éventuelle pour ne compter que sur soi.
Reprenant alors la pleine mesure de la proposition, son comparse de ce début de journée laisse poliment entendre qu’il comptait investiguer et occuper le récent bastion obtenu. Salaga était un peu confus. Il avait senti en cette magicienne la même synergie magique qu’il avait senti en Zabura et aurait aimé en apprendre plus des deux. Dans son état, il préférait rester un peu pour remercier encore la sorcière des enfers et peut-être en apprendre davantage à son sujet, d’autant qu’il connaissait désormais la position de Zabura et que rien ne l'empêcherait d’y retourner par la suite. Zabura encouragea par la même occasion à lui rendre visite prochainement avant de le saluer.

« Ce.. Oui. Je passerai. Merci Zabura. » acquiesca naturellement à celui qu’il pouvait maintenant considéré comme un proche, ayant sans faire exprès, presque maladroitement, révélé que la bâtisse l’intriguait grandement et qu’il souhaitait y repasser.
« Kya ! Tu as sûrement besoin de reprendre des forces. Je vais suivre Zabura si ça ne te dérange pas Salaga, comme ça je rentrerai informer les autres de toutes nos péripéties kyky ! Je reviens dès demain ! Kyky. »

La petite chauve-souris quitta alors le genou de Salaga pour rejoindre l’épaule de Zabura, qui saurait au vu de son talent, la défendre contre toute menace potentielle, quand bien même l’overlord avait été vaincu et que la menace pesant sur leur groupuscule avait désormais été écarté. Le voilà.. seul… laissé à lui-même. Il observa alors la magicienne ajuster son équipement, si celle-ci ne se retournait pas vers lui, alors qu’il irait sûrement faire un tour avant de rejoindre l’heure du fameux banquet dont celle-ci parlait.


Dernière édition par Salaga le Mer 19 Juin 2024 - 18:10, édité 1 fois
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 188
Bon ou mauvais ? : Bon

Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 ClockLun 10 Juin 2024 - 22:03
Zabura fut évasif lorsqu’il évoqua les raisons de sa présence en de si basses contrées. Que ce soit par l’affection du mensonge promulguée par son maître ou par la relativement faible confiance qu’il prêtait à Towa, il demeura bref. La magicienne n’allait pas pour autant lui en tenir rigueur, elle ne cherchait pas à s’aliéner de nouvelles rencontres, d’autant que le sorcier disposait d’un grand potentiel et d’ennemis vraisemblablement similaires aux siens. Puis, il s’agissait d’un pantin de Mechikabura, il valait mieux rester courtois. Elle hocha donc la tête, mesurant son approbation dans le silence. De toute manière, elle n’aurait pas eu l’occasion d’être d’avantage curieuse : il était sur le départ. Zabura avoua convoiter la forteresse voisine, naguère siège de l’infâme Assabian. C’était compréhensible, la plupart des démons foulant ces terres maudites désiraient un royaume, un château ou quoi que ce soit pouvant appuyer une légitimité à régner. Les traditions démones jouaient beaucoup dans cet engrenage guerrier : la valeur et la qualité d’un individu se mesurait souvent à sa puissance magique… ou à défaut, la qualité de ses acquissions.

« Je comprends, qui ne profiterait pas de l’occasion ? »

Elle adressa un sourire combattif ; elle ne comptait pas lui voler son bien, mais gentiment lui rappeler qu’il ne risquait pas de vivre tranquille très longtemps. Il n’existait que quelques centaines de bastions pour des milliards de créatures démoniaques, il risquait d’être confronté à des prétendants dans les prochains jours.  Mais peut être qu’en plus d’être un fantastique guerrier, Zabura était également un éminent gestionnaire, un empereur né au charisme irrésistible ? Misha n’avait pas eu l’opportunité de le voir commander, et du peu qu’elle en avait vu, il s’était montré très sobre, loin de l’éloquence d’un prince.

Quoi qu’il en soit, ce dernier remercia son hôtesse, lui indiquant qu’il lui demeurait redevable. Excellent, Towa n’en attendait pas autant et ne comptait pas oublier cette marque de reconnaissance. Puis s’il devenait seigneur comme il le désirait, Zabura soutiendrait sans doute la position de la maison Lucifer : celle qui régnait sur les Enfers depuis des millénaires. Ce fut un jour très pro-actif, rentable et bénéfique à sa couronne !

« Je t’en prie. Je préfère te savoir là-bas plutôt que l’infâme Assabian. »

Annonça-t-elle, pleine d’une sympathie que l’on n’aurait pas prêté à un souverain démoniaque. Il fallait dire que contraire à son frère Dabra, elle s’était toujours montrée plus courtoise, son éducation féminine y jouant pour beaucoup.

En parallèle, le très discret Salaga salua son camarade, ne manquant pas d’accepter l’invitation qui lui fut faite. Le jeune homme semblait absent depuis son réveil, absorbé par l’on ne sait quoi. Bien qu’il se tînt droit, son regard se perdait dans la ligne d’horizon ; sans doute était-ce sa première visite dans une telle bâtisse ? Ou bien était-il encore décontenancé par les récents événements ? Il fallait espérer qu’il n’ait pas trop durement été affecté par son combat contre son agresseur vampire. En tout cas, son petit compagnon Adan n’était pas victime du même sort, confiant vouloir suivre Zabura pour être au fait de ses aventures. Visiblement, l’allégeance du petit monstre ailé pouvait varier, bien qu’il s’agisse certainement plus d’une volonté de gambader que de « fuir » son maître. Towa ne pouvait pas dissimuler un petit sourire amusé, il s’agissait d’une créature amusante et pleine d’énergie. Peut être qu’elle devait s’en trouver une, Mira n’étant pas plus causant que Salaga.

Le sorcier aux ordres de Mechikabura et le modeste familier furent raccompagnés par les gardes vers l’entrée, laissant la reine et le jeune homme seuls.

Elle fit quelques mouvements d’épaule, gênée par l’épaisse armure qu’elle portait. Son équipement la faisait étouffer, lui rappelant pourquoi elle ne portait habituellement pas de cuirasse. Elle chercha le regard du très absent vagabond.

« Tes blessures ne te font pas trop mal ? »

Demanda-t-elle, cherchant à savoir quel pourrait être la source du mal-être du démon sans prendre trop de risques. C’était aussi une entrée en matière pour aborder une discussion plus profonde, sans pour autant aller bien loin.

« Tu t’es superbement bien battu tout à l’heure. Tu maîtrise une forme de magie particulière ? Je sais qu’il y a une école de chevalier de la mort pas très loin d’ici. »

Commença-t-elle en détachant les attaches de sa robe d’acier, celle-ci retenue aux hanches par plusieurs accroches en cuir noir discrètes. Quant à la mention scolaire, elle était le fruit d’une réflexion rapide de la séraphine. Salaga était relativement bien habillé et disposait de grands pouvoirs. Il était peut-être un prodigue de cette école ? Il était dit que le chef de cette université, Lord Arthas, n’appréciait que les génies et les démons ambitieux. Ceci dit, Misha ne parvenait pas à déceler en quoi son visiteur était « ambitieux », pour le moment… Il semblait plus être une sorte de bête curieuse aux grands pouvoirs. Il suffisait de se remémorer les paroles d’Adan : Salaga avait été retrouvé sorti d’un immense sommeil, portant une étrange épée l’ayant plongé dans un profond coma. Cette même épée qu’il semblait porter à la hanche.

Towa se mis spontanément à genoux pour scruter le pommeau dans son fourreau de plus près.

« C’est une jolie épée. Je ne t’ai pas vu te battre avec, elle à pourtant l’air de bonne qualité. »

Elle n’avait pas besoin de voir le tranchant pour savoir qu’elle ne venait pas d’une vieille forge démoniaque. Elle était composée de métal précieux et semblait ancienne. Bien sûr, elle n’osait pas venir le lui la dérober, ni même y toucher. Malgré tout, elle se montrait curieuse, profitant des informations du petit diablotin pour assouvir sa quête de connaissances.

Salaga
Salaga
Démon
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 21

Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 ClockMer 19 Juin 2024 - 18:08
Le voilà seul. Abandonné à l’une de ses hantises. Le mot était peut être un peu fort il faut le reconnaître, Salaga n’avait à proprement parler aucune torpeur à devoir rentrer dans une discussion intime, il n’en n'avait juste aucune habileté. Il n'avait pas cette faculté comme pouvait l’avoir Zabura à jouer des mots afin de produire un jargon convenable qui s'accommoderait sciemment à hauteur de l’enjeu. Pire encore, et même s’il en comprenait la nécessité, Adan s’en était rentré prévenir le petit groupe pour le bien de leur communauté. L’attachement unique que pouvait avoir Salaga envers ce petit groupe n'avait pas vraiment de cohérence hormis qu’elle fut sa base, son accrochement suite à son réveil. Il les regarda s’éloigner une dernière fois avant de se retrouver seul avec la maîtresse des lieux, qui ne perdit pas vraiment le temps de son côté pour commencer ses nouvelles questions. Son armure semblait réellement l’étouffer, ce n’étais pas la première fois que Salaga remarquait son agacement à venir rehausser ou soulager certaines partie de son armure, elle ne devait pas avoir l’habitude d’en porter, Salaga se remémorait alors les premiers temps avec son épaulette, lui aussi avait eu du mal à prendre la mesure, mais il s’en était finalement accommodé.

« Je… Oui, je n’ai aucune douleur. » répliqua alors à voix à moitié étouffé Salaga, très mal à l’aise dans l’exercice, encore plus maintenant qu’il avait perdu son porte parole favori. Adan avait certes bien des défauts, mais c’est en son absence que le démon à la peau bleuté trouvait à quel point son importance était capitale pour lui. Quand bien même il le remarquait lui-même, nul doute que la sorcière des enfers remarquait cette gêne, si le mot était encore suffisant pour décrire cette piètre éloquence.
« Ma magie. Je ne sais pas. J’ai agit instinctivement. » décidément la pauvre Towa n'avait pas tiré le gros lot. Quelle diablerie était-ce de faire la discussion avec Salaga, mais il faut bien comprendre que cela n'était pas volontaire pour un sous. La magicienne qui avait alors sûrement profiter de la réponse pour retirer ses plaques s’en retrouvait distancé par la pauvreté et la promptitude des mots évoqués. De son côté, Salaga s'était remis debout, quittant le pucier médical dans lequel il avait été mis durant sa mystérieuse convalescence. Il se sentait anormalement en forme malgré l'événement l’ayant traversé de part en part, agitant ses articulations pour vérifier ses dires un peu plus tôt. Tout allait pour le mieux… mieux. Oui le mot était rigoureusement choisi, Salaga n’avait jamais été aussi bien en forme qu’en cet instant, il ne comprenait pas la raison, était-ce lié à ce rêve étrange et sa confrontation avec Assabian, qu’importe en l’instant, car la douce magicienne, l’ayant pris en charge, venait de se courber à mi hauteur juste devant lui, laissant à peine le temps à Salaga d’être surpris de voir le visage de sa sauveuse à proximité de son sabre. Une scène pour le moins… cocasse, la chose semblait l’intéressait avec méticulosité au vu de l'intérêt naissant exprimé par la lueur de ses yeux se perdant sur son manche. 
« C’est… Je…  » balbutia Salaga péniblement, pas vraiment préparé à cette proximité soudaine. Il en perdit ses mots, comme si cela n’était pas récurrent. Il commença alors à décrocher la hanse de celle-ci afin de l’avoir à pleine main avant de la tendre vers Towa.
« Je.. Elle est inutilisable. Impossible de la sortir de son fourreau. » Par ce geste, Salaga comptait sur la magicienne pour peut-être permettre de trouver une solution vis-à-vis de ce problème. L’épée semblait maudite et qu’importe la force employé par Salaga il n'avait jamais réussi à la dégainer. Ce mystère allait-il enfin prendre fin ?
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 188
Bon ou mauvais ? : Bon

Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 ClockJeu 20 Juin 2024 - 10:56
Une fois de plus, Misha s’heurta à un véritable mur d’apathie. Salaga se s’encombrait pas de formes et de manières, il allait à l’essentiel, comptant ses mots comme des pierres précieuses. Dommage, la sorcière aurait apprécié trouver un partenaire de débat, un dialogueur invétéré apte à remplacer Mira dans les discussions mondaines du soir… Mais il faudra faire autrement. De son propre aveu, le démon se portait comme un charme, il n’avait pas réellement souffert de son combat contre Assabian et prétendait avoir vaincu ce dernier en utilisant un sort par instinct.

« J’aimerais avoir les mêmes réflexes ! »

Plaisanta immédiatement la séraphine en laissant échapper un petit rire doux. Salaga ne se rendait certainement pas compte de la portée de ses paroles : il avait désintégré un seigneur infernal presque immortel en à peine dix secondes. Cette insouciance n’avait rien de naturel ; si on la combinait avec son étrange apparition et ses grands pouvoirs, tout portait à croire qu’il n’était pas un guerrier comme les autres. Mais elle se gardait bien de la mentionner, il ne semblait lui-même pas en prendre conscience et cette situation pouvait tourner à son avantage. Avec Mira qui surveillait son château-refuge, elle manquait de main d’œuvre serviable, surtout « fiable » à vrai dire.

Elle se lança ensuite dans l’inspection de l’attirail de Salaga. L’épée à sa ceinture de était apparemment inutilisable : il serait impossible de la sortir de son fourreau. Sans doute une lame maudite, d’autant qu’une aura étrange semblait s’en dégager. Cela ne faisait que renforcer la curiosité de la reine des enfers qui vint effleurer l’équipement du bout des doigts. Elle y allait avec précaution, elle ne voulait pas découvrir à ses dépends qu’il s’agissait d’un engin explosif ou brûlant comme de la lave. Aucun doute qu’elle s’en tira indemne, comprenant ainsi que le mal qui rongeait ce sabre était plus profond, sans en comprendre la véritable substance.

Elle se redressa alors, plutôt brusquement, le bruissement de son armure résonnant dans la pièce. Le mystère de cette épée la motivait à faire un petit tour au laboratoire ; elle n’appréciait pas qu’un artefact lui résiste.
Excitée par le défi à venir, elle adressa un large sourire à son invité, aussi énergétique que combattif.

« Tu pourrais me la prêter ? Je suis certaine de pouvoir cerner son fonctionnement. »

D’autant qu’elle savait pertinemment qu’il avait été découvert en compagnie de cette arme, ce qui signifiait qu’elle était une partie intégrante de son mystère. Était-il une création scientifique révolutionnaire oubliée ? Ou bien un prince surpuissant dormant depuis des millénaires ? Toute une histoire semblait à découvrir !
Salaga se montra collaboratif, tendant le fourreau vers la sorcière, excellent. Elle récupéra le fameux trésor qu’elle observa un instant de plus.

« Je n’aurais pas le temps de regarder cela aujourd’hui… J’ai quelques obligations dont il faudra que je te parle ce soir. »

Une opportunité professionnelle immanquable à n’en pas douter ! Mais il n’était pas encore l’heure des entretiens d’embauche, plutôt celle du bain. Conservant la lame avec elle, elle indiqua un couloir, celui qui menait aux sources thermales.

« Il faut que je prenne un bain et que je me change. Comme je l’ai dit tout à l’heure, tu es libre de faire ce que bon te semble jusqu’au diner. »

En tout cas pour elle, son destin était scellé, elle se dirigea vers le passage qu’elle avait indiquée, accédant à un escalier menant à une sorte de caverne. Le passage rocheux était illuminé par des torches murales magiques prodiguant un feu éternel, aussi appelées « Torches RPG ». Au bout de ce tunnel tamisé se trouvait une sorte de très petit lac souterrain, une source chaude embrumée par de la vapeur.

Maintenant qu’elle se savait seule, la démone poussa un grand soupire, détachant le haut de son armure pour libérer sa poitrine. Elle respirait de nouveau, sa nature plantureuse ne la prédestinait pas au combat. Avec quelques secondes, elle détacha ses épaulettes, puis retira le bas de sa tenue. Elle plongea dans le bain, bien partie pour méditer et reprendre ses esprits.

Evidement, son esprit était occupé par ce qui s’annonçait pour la suite, elle était dans une situation cavalière inédite. D’un côté, elle avait provoqué le retour des time breakers et aidé à la conquête de la cité du temps ; de l’autre, elle était alliée à l’insurrection, ennemis jurés de Demigra.  Elle était donc dans deux camps à la fois, mais ce n’était pas qu’une folie tactique. Que ce soit Scalio ou le malin, ils désiraient la chute des anges et du grand prêtre, unique véritable objectif de Towa.

Si elle avait très convenablement servi son premier associé, elle n’avait encore rien fait pour venir en aide au second. C’est pour cela que son prochain objectif était de se rendre sur Terre pour offrir au premier ministre terrien la machine temporelle qui lui avait été promise. Assurément un moyen de semer le chaos et d’occuper les anges du grand prêtre un moment. Car tant qu’elle était poursuivie, elle avait les mains liées, incapable d’agir pleinement sans risquer une intervention immédiate des plus proches collaborateurs de Zenoh. Il fallait espérer qu’elle trouve davantage de moyen de se faire oublier… En attendant, elle s’enfonça dans son bain et amorça une petite sieste.

Si rien ne venait la déranger, elle se reposa environ une heure avant de quitter son bain. Elle abandonna totalement son armure pour préférer une tenue plus traditionnelle, celle qu’elle portait habituellement. Il s’agissait d’une tenue bi-couleur noire et rouge juste-au-corps dévoilant ses épaules et son ventre.

Elle regagna les étages supérieurs, atteignant la salle du buffet. Il s’agissait d’un grand hall, une longue table centrale était garnie de plats divers et variés que l’on trouvait communément en Enfer. Plusieurs gardes surveillaient l’événement, bien qu’il n’y ait que Misha et Salaga d’invités. Un bruit de cloche résonna dans l’esprit du jeune démon, lui indiquant d’ailleurs qu’il était temps de manger, merci au diablotin magicien-culinaire en cuisine. Quand il fut arrivé, le jeune homme fut accueilli par un valet démoniaque à table. Towa s’installa et une petite compagnie d’environ 15 musiciens infernaux se présentèrent au bout de la salle pour jouer une composition orchestrale.


« Ah ! Je suis contente de te voir. Écoute un peu la musique, j’adore ce morceau ! »

Elle était une grande fan de Néon Genesis Evengélion, elle avait passé un long moment à regarder des dessins animés et celui-ci était un grand classique.
Pour ne pas brusquer trop intensément Salaga, elle ne lui posa qu’une petite question, débutant en parallèle le repas.

« Dis-moi… Qu’est-ce que tu comptes faire, maintenant ? Zabura a l’air de poser un pied à terre dans la région voisine. »


L’idée était de savoir s’il compter voyager ou s’installer avec son compagnon d’infortune de la journée. Elle espérait que ce n’était pas le cas et prit ainsi les devants.

« Si tu cherches du travail, sache que je recrute un garde du corps. Je ne sais pas si c’est le genre de métier qui peut t’intéresser. »

Contenu sponsorisé

Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 3 Clock
 
Éveil dans l'Univers 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» L'éveil du mal
» L'éveil de l'épée
» L'Eveil d'un Peuple [PV]
» Entrainement glacial, l'éveil des nuages (PV)
» [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Makaioshinkai-