-33%
Le deal à ne pas rater :
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur rapide
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Éveil dans l'Univers 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zabura
Zabura
Démon
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 27
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Magie Noire / Serviteur / Divination / Soin Noir
Techniques 3/combat : Sauvagerie / Noblesse
Techniques 1/combat : Dévoreur

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockSam 18 Nov 2023 - 9:57
Aldrich et lui étaient désormais liés... Cela devait réjouir son serviteur, car il avait pu obtenir de précieux pouvoirs très utiles en cas de besoin, n'est-ce pas ? C'était une belle récompense pour toutes ces années de service, en quelque sorte. Et les voilà fin prêts pour la chasse ! Son arc accroché à son dos avec son carquois, le démon n'attendait plus que ses deux compagnons pour se glisser dans la peau d'un véritable chasseur. Un sport des plus plaisants l'attendait... Et il avait hâte de s'y mettre. Aldrich l'avait rapidement suivi. Pour ce qui est de Salaga, il... Tiens, il semblait n'avoir aucune expérience de la monter en selle d'un destrier. Faisant signe à ses deux alliés de le suivre, il ouvrait la voie tout en se mettant à son tour en route. Ralentissant légèrement pour se mettre au niveau de son sauveur, il allait se permettre à son tour de l'aider à se sentir plus à l'aise sur sa monture. Ce serait dommage qu'au moment de l'action, il ne chute de sa bête d'ombre.

"Laissez-moi vous expliquer comment vous devez faire."

Eh oui, le Seigneur démoniaque l'avait grillé. Forcément, il n'était pas très discret... "Suivez le mouvement de la selle quand votre monture avance. Laissez-la vous guider, et gardez vos pieds dans les repose-pieds prévus à cet effet. Ne vous braquez pas. Car sinon, vous allez tomber... C'est votre serviteur qui va vous conduire. Vous n'êtes que le passager. Il sait ce qu'il a à faire." Ce n'était pas forcément vrai pour toutes les montures. Cependant, et dans le cas de la création de Mechikabura, il ne faisait appel qu'à ses serviteurs d'ombres. Du coup, il n'avait que des esclaves bien dociles et qui obéissaient aveuglèment à toutes ses demandes. Après un temps à traverser le désert qui composait majoritairement le Makaioshinkai, le groupe arrivait enfin à une forêt d'épines géantes sortant du sol, en hauteur d'une montagne. Un bon reste des habitants de l'Enfer ayant pris goût à ce genre d'éléments... Loufoque, lors de la conception de cet endroit. Il devait avouer que c'était plus ou moins élégants visuellement, mais clairement inapte à la création d'une véritable forêt. Enfin... Il n'était pas encore un Dieu pour avoir le droit de dire de telles choses.

"... Je sens plusieurs présences."

Observant rapidement les alentours, il avait en effet eu raison ! Au loin, en contre-bas de cette montagne forêt, plusieurs démons du même acabit que ceux qu'ils avaient déjà affrontés venaient de faire leur apparition. Ce troupeau semblait prendre une direction très hasardeuse pour ceux ne connaissant pas le coin. "... Je ne les ai jamais vu aussi ordonnés." L'avantage du terrain faisait qu'ils étaient très peu visibles, leur offrant la possibilité de rester cacher dans cet horrible endroit. C'était bien la première fois qu'il voyait un troupeau de ces monstres aussi bien coller. "Je suis bien tenté de les suivre. Peut-être qu'un tout nouveau Overlord a fait son apparition en ces terres désolés..." Si un nouveau Seigneur démoniaque a fait son apparition quelque part, alors il va forcément vouloir faire comme tout bon démon de son acabit, et chercher à créer une armée personnelle. Pour beaucoup de démons inférieurs, c'était une occasion en or de gagner en force, et de se voir attribuer un nom. 

"Que fait-on ? On les suit ?"

Il ne savait pas trop où tout ceci le mènerait, mais il se disait que peut-être, il y gagnerait des choses intéressantes... Les démons appréciaient toujours une bonne petite lutte de pouvoir. En se concentrant un peu, il pouvait d'ailleurs voir à l'horizon de grands murs érigés. Murs vers lesquels semblaient se diriger la cohorte de démons qui faisait face. Il était peut-être bien plus proche de la vérité qu'il ne le pensait... Mais en son âme et conscience, avait-il seulement la force d'affronter un Overlord avec son niveau actuel ? Cette simple idée d'un conflit perdu d'avance ne pouvait que lui arracher un sinistre sourire, lui rappelant les guerres qu'il avait mené au Sombre Royaume.
Salaga
Salaga
Démon
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 25

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockMar 21 Nov 2023 - 18:37
D’un maître artisan à un simple apprenti existe une brèche, que dis-je une brèche, un gouffre représentant le niveau séparant les deux stades. Qu’il était bien présomptueux pour Salaga de penser un seul instant que son inélégance puisse réellement être ignorée, ou pire, inaperçue. Déjà bien maladroit dans l’exercice, le morceau de métal modelé et étiré par Aldrich puis tendu en sa direction ne venait que rajouter un fardeau dans sa prise de position sur la forme équestre et brumeuse. Savait-il même se servir de cette étrange arme ?  La forme courbe ne semblait pas être destinée à une grande solidité si elle venait à être utilisée comme un arme contondante. A l’inverse, son estoc était dangereux pour… Pour personne en réalité. D’un coup d'œil habile, Salaga s’inspira de celui qui était un peu son modèle depuis quelques minutes à vrai dire, et utilisa tout comme lui la corde de l’arc pour mettre en bandoulière celui-ci à l’arrière de son dos. Ceci faisait énormément rire Adan qui semblait dessiner le commencement d’un fou rire, s’égosillant et laissant des “kykyky” s’échapper d'entre ses courtes dents pointues. Si déjà notre démon à la peau pâle se pavanait de ridicule en montant à sa monture, il cacherait cette fois-ci son incompréhension de l’arme.


Les secondes s'amassent les unes aux autres, si bien qu’il aurait pu croire que cet instant durait de longues minutes qu’avant de s’élancer, Zabura lui glissa quelques astuces d’initiés. A l’aide de démonstration, puisqu’étant lui-même sur une monture similaire, il dictait la bonne marche à suivre, prenant soin de désigner à chaque précision ce dont il évoquer, en bougeant les membres de son corps pour indiquer l’endroit. La selle, les étriers… Il apprenait à tenir convenablement et s’élança à son tour, prenant soin de suivre le mouvement comme lui avait suggéré le démon le ressemblant. Ce ne fut pas un désastre, mais dans sa chute, il eut du mal à masquer son lamentable adresse, au moins, il était au sol et la suite du terrain lui permettait progressivement de prendre ses marques. Ce ne fut pas désagréable finalement, et après l’espace d’un court instant de galop le visage inquiet de Salaga revint à l’identique, et aussi subtil que cela pouvait paraître, on pouvait même se demander si il n’appréciait pas l’activité, son faciès semblant comme dessiner un sourire imperceptible.


« Merci pour vos conseils. » s’échappa de la bouche du démon capé en direction de celui qu’il avait aidé tantôt. Adan lui-même se figea suite à ça, lui qui arbore tout le temps un sourire mesquin afficha une mine déconfite, comme s' il venait de voir un fantôme. Qu’avait-donc dit Salaga de si spécial pour avoir pareille réaction ?
Le leadership de la troupe n'était que dicté par indubitablement celui dont aldrich appelé Seigneur Zabura, il ouvrait la voix, et par derrière nous le suivions, enfin à proprement parlé, cette forme d’ombre équestre semblait agir par son propre libre arbitre, au plus grand plaisir que notre démon éprouvait à tenir ses fesses ancré dessus.
La troupe se stoppa, selon les mots et l’expression qui en résultait sur le visage de Zabura, le groupuscule de démons repérés par les chasseurs agissait d’une manière anodine, laissant comme supposition qu’il était comme dictés, ou plus proprement parler commander par quelque chose de plus gros.


« Kyeee… Tout celà ne me dit rien qu’y aille… » L’apparente chauve-souris arrogante et imprégné de vie venait de laisser place à une attitude bien moins démonstrative de confiance.
« S’il y a bien un Overlord la dessous, on risque d’être les prochains sur sa liste… Kyeeee. » Les gémissements de la petite créature avaient changé de tonalité et de son, relevant facilement son angoisse et son effroi. Adan n'était pas particulièrement malin quand il s’agissait de bluffer son monde, quand bien même il aimait le penser.
« C’est un risque pour vous tous ? » interrogea Salaga à la petite bête volante sur son épaule
« Kyeeee… J’en ai bien peur oui…»
« Alors, je m’en charge. » Bien sûr, il pouvait jouer la personne sinistre et froide, mais derrière son regard vide, Salaga tenait énormément au petit groupe de démons avec qui il vivait, un peu comme un orphelin s’attacherait aux personnes le recueillant et si cela était une menace, il s’en chargerait.

« Suivons-les oui. » fit-il confinement en direction de Zabura. Bien sûr s’il en avait le contrôle total il se serait élancé à leur suite, mais demeurant sur l’entité répondant aux ordres de son maître, et également dans l'expectative de savoir si ses deux nouveaux compagnons d’armes considérait les risques, il attendit simplement de voir leurs réponses et d’agir en conséquence
Salaga
Salaga
Démon
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 25

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockLun 5 Fév 2024 - 5:06
Était-ce le sort de cette fameuse menace qui avait rendu inopérants ses deux partenaires de cavales ? Salaga n’en savait rien. A vrai dire, il ne savait pas grand chose pour être tout à fait exact. En revanche, si il y existait une chose sur laquelle reposait ses décisions, cela ne pouvait être autre chose que son instinct. Préférant alors quitter sa monture d’ombre et de noirceur, pour se rendre mobile. Adan quant à lui manquait indéniablement de masquer son effarement vis à vis de cette situation alambiquée. Devait-il suivre celui en qui sa confiance résidait ou bien rester en retrait et en sécurité sur l’épaule de Zabura. Bien sûr, notre jeune démon au semblant amnésique ne comprenait pas sa situation et alors qu’il décollait du sol grâce à sa maîtrise de la danse de l’air - prêt à s’élancer à l’assaut d’un ennemi tout désigné - il fit un signe à Adan de le rejoindre. Ce geste anodin ne suffit pas à effacer l’incertitude de la chauve-souris, mais permis pour elle de trancher et choisir sa voix, venant alors habilement se percher sur une des épines de la spallière couvrant l’épaule de Salaga.
« Kyee… Si le pouvoir de cet Overlord est si puiss…»
« Ne t’en fais pas, je m’en charge. » se répétant et coupant très rapidement Salaga avant de s’élancer dans les airs, préférant jouer de prudence et de discrétion dans sa filature du groupe.


Fendant l’air du ciel du Makaioshinkai qui - contrairement à ce que la cohérence pouvait en dire - n’était guère plus respirable qu’à la surface, la cohorte de démons prenait pour route la muraille de pierre sombre aperçu d’un vif coup d’oeil lorsqu’il avait quitté ses deux alter égo. Sa présence - pour l’instant du moins - ne semblait guère avoir été source de repérage, ainsi depuis sa position, il assistait à la scène se jouant sous ses pieds. Les démons avaient la chance contrairement à d’autres espèces de pouvoir étendre leur faculté d’observation, cela demandait une concentration plus poussée mais dans sa situation cela ne représentait pas le moindre obstacle. En contrebas, la cohorte venait de se stopper à l’entrée de ce qui représentait probablement les portes du domaine maintenant bien visible de notre protagoniste. L’épaisse muraille donnait accès à une cour centrale, entourée de ce qui semblait être plusieurs bastions, tous reliés à une sorte de caserne militaire. Au centre, un château d’allure gothique. La cohorte laissa deux démons s'avancer en amont du groupe, mais visuellement et sans le moindre indice sonore, la situation ne lui présentait aucune information nécessaire sur la raison de son intérêt ici. D’autant qu’un démon, sorti tout droit d’une des terrasses du château, présentait la même aisance de déplacement dans les airs que Salaga. Il s’approcha alors, au grand dam de Adan qui se mordillait ses lèvres pour restreindre ses gémissements, mais surtout sa frousse. A portée de pouvoir enfin entendre les premiers mots de la conversation, il distingua rapidement de quel utilisateur elle provenait et prenant la phrase au milieu de ce qui s'apparentait à une discussion.


« ..sente aujourd’hui devant vous pour prendre ce qui lui revient de dro…  » 


Cette phrase ne trouvera jamais de résolution, la sphère qui servait de tête à l’orateur venait d’imploser, laissant le sang et le contenu encore un peu descriptible de ce qui pouvait en rester, tomber sur le sol. 


« Oui bien évidemment, de droit plaît-il ? Mais enfin terminez vos phrases. » sur un ton très aristocrate, l’homme semblable à un seigneur vampire de par son accoutrement et qui à moins de toute controverse semblait être le suzerain du domaine ne manquait pas de rhétorique. Force est de constater que cette intervention - pour le moins sanguine et qui laissait supposer que ce châtelain en soit l’origine - laissa un sentiment d’effroi au reste de l’armée, qui privée de leur leader, rompre le rang pendant que d’autres, notamment ceux de l’avant garde plié le genou. Salaga lui même eu un froid dans le dos suite à cela, cet homme présentait une vrai menace, et alors que perlait une gouttelettes sur l’une de ses tempes, le regard rouge sang  de ce seigneur venait de se tourner droit en sa direction, tout en gardant un air anormalement futile et enjoué.

« Et.. vous êtes ? »
Zabura
Zabura
Démon
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 27
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Magie Noire / Serviteur / Divination / Soin Noir
Techniques 3/combat : Sauvagerie / Noblesse
Techniques 1/combat : Dévoreur

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockLun 4 Mar 2024 - 13:57
"Un invité de marque."

S'avançant vers l'Overlord, il dépassait Salaga avec un léger sourire, accompagner d'Aldrich. Son serviteur restait en retrait, alors qu'une armée d'ombres, semblable à des golems de sang, lui faisait une haie d'honneur. Ce Seigneur vampire devait avoir compris qu'il s'agissait-là d'une personne prestigieuse, pour posséder une telle garde rapprochée. Le regard de Zabura se portait sur Salaga, intimant ce dernier de le rejoindre à ses côtés. "Vous semblez bien entourer, également." Naturellement, la garde ce suceur de sang se faisait hostile à une telle cohorte de combattants. Ils préparaient leurs armes, semblant vouloir en découdre avec cet envahisseur inconnu. "Je me nomme Zabura, Prince d'un Royaume éloigné. Vous devez être le Seigneur de ces terres..." "Il est de coutume de vous annoncez avant de faire irruption dans un fort comme vous l'avez fait." "Certains de mes collaborateurs sont encore en pleine formation... Et ont encore besoin d'éducation." Finissait-il sa phrase, fermant les yeux un court instant.

"Je désire tout de même savoir qui est l'individu vous accompagnant. Il est le premier que j'ai vu."

"Vas-y, Salaga. Je te laisse te présenter."

Restant sur le côté, le Prince gardait les bras croisés, attendant de voir la façon dont allait s'annoncer le démon. Ce dernier avait déjà montré à plusieurs reprises qu'il avait du cran, et il désirait également voir comment il allait marquer les esprits des personnes ci-présentes. Pour le fils de Mechikabura, il allait s'en dire que si ce vampire tentait quoi que ce soit, les hostilités seraient immédiatement ouvertes. Il n'était pas du genre violent, mais il n'appréciait pas que l'on s'en prenne impunément aux siens... Car désormais, ce jeune démon faisait partie de son entourage. Pour Aldrich, eh bien... Il était resté en retrait, ne faisant que ce qu'il savait si bien faire. Attendre les ordres de son maître.
Salaga
Salaga
Démon
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 25

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockMar 5 Mar 2024 - 2:28
Oui, c’était d’un naturel très maniéré que celui qui s’apparentait très fortement au seigneur de cette bâtisse venait d’adresser. Si en effet l’instabilité s’installait progressivement dans l’esprit de notre démon nébuleux, sa nature pouvant être définie par le terme “livide”, lui laissait encore le luxe de ne pas tromper la confiance qu’Adan pouvait avoir en lui. Quoi qu’il en était, au vue de la présente démonstration de force ou de violence, ou bien des deux à la fois, cet individu coiffé en épi n’était clairement pas a ignoré et sa couverture démasquée voilà que le petit binôme se trouvait dans une fâcheuse posture. Pourtant se tenant toujours stoïque face à leur tentative de mascarade avortée, Salaga n’en demeurait pas moins confiant, comme toujours, animé par une assurance ne sachant être réellement élucidé. Cette même confiance qui, à l'instar de celle dont semblait disposé son opposant actuel, allait toutefois ne point défaillir, si ce n’est même être revigoré par l’arrivée de celui qui avait finalement emboîté le pas derrière lui, et dont la présentation de sa personne n’est plus utile désormais. 


Zabura, se tenait à son tour au pied des remparts, marchant d’un pas assuré, se détournant habilement du corps décapité de la précédente victime jonchant le sol et prenant le choix de rétorqué presque immédiatement après l’interrogation de l’homicide pour permettre d’être pris immédiatement pour cible. L’effet escompté fut une réussite formelle, d’autant que le démon lui aussi aux cheveux argentés avait choisi d’y mettre la manière à son tour. Salaga se questionna brièvement sur l’attitude qu’avait choisi son compagnon pour venir se présenter, puisqu’il fallait toutefois noter que le pauvre corps sans tête étalant continuellement son sang sur la terre n’avait guère obtenu un bon accueil en arrivant et présentant un semblant d’armée. Tout ceci ne le rassurait nullement et cette réflexion prenait forme d’excuse pour expliquer le fait que Salaga n’avait guère compris l’invitation de Zabura à le rejoindre. En réalité, c’est simplement qu’il n’avait guère compris le “message” derrière le vif regard porté à son attention. Revenons au fait, après une joute verbale prononcée, le ton verbal dudit seigneur de ces lieux avait pris un ton plus strict, presque imperceptible en comparaison avec la manière dont il s’était adressé quelques secondes auparavant à Salaga. 


« Non non non non non… » rétorqua ainsi le très distingué et apparent contradicteur.
« Vous ne m’avez sûrement pas bien saisi “Prince d’un royaume lointain”, vous n’êtes guère invité à prendre le dernier mot sur la conversation. » échappèrent ses lèvres dans ce qui était désormais plus un doute, un ton clairement néfaste et arrogant.
Levant l’un de ses doigts sans aucun autre mouvement superflu de l’entièreté de son bras, des lianes épineuses aux couleurs écarlates jaillirent du sol et vinrent ligoter d’une soudaine étreinte l’ensemble de l’armée de Zabura, lui-même compris.
« Vous marchez sur mes Terres, avec vos pathétiques pantins d’ombre afin de tenter idiotement d'instaurer votre autorité et une forme d’intimidation sur moi… Sais-tu qui je suis ? » le ton prenant une ampleur plus dure ne relevait pourtant aucune forme de colère ou d’agacement, ne présageait rien de bon car attestait du sang-froid et du contrôle total de l’adversaire irréversiblement désigné. Car oui, Salaga avait - depuis l’avant dernière tirade - commandé à Adan de quitter son épaule suite aux signes d’hostilités de la part du vampire pour entamer une descente en piqué en sa direction, matérialisant une épée spectrale chargée en énergie afin de porter un coup net. L’attention de son ennemi obscurci par Zabura lui permettait de trancher le vif du jet, du moins en apparence, puisque convaincu de lui, il n’eut le temps de comprendre ce qu’il lui arrivait que son souffle fut immédiatement coupé. En l’espace d’une fraction de secondes imperceptible, celui se revendiquant comme le suzerain de ses Terres, avait dessiné une extension de son bras  et s’était une main d’un rouge vif qui serrait le cou de Salaga qui avait même perdu sa concentration et avait dématérialisé son arme, tel une souris prise par sa proie.
« Je suis Assabian l’éternel. Vous n’avez aucune idée du pouvoir à ma disposition… En revanche, j’ai hâte de vous torturer afin de comprendre pourquoi ma magie du sang n’a guère d’effet sur vous. Qui êtes-vous réellement ? » En parfaite maîtrise de la situation, et devant une force qui vraisemblablement les dépasser, la voix du démon - qui n’avait cependant pas cessé de marquer un ton de noblesse - semblait redevenir enjouée, comme lorsqu’il priva l’ancien prétendant de l’ensemble de son haut du cou. 

La situation s’annonçait bien plus délicate qu’il avait songé l’espérer…
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 192
Bon ou mauvais ? : Bon

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockMar 5 Mar 2024 - 19:37
Le laboratoire de Towa était constellé de documents, d’ordinateurs et de bureaux surchargés, comme autant de projets et de tentatives infructueuses. Ces tas et amas étaient autant de rappel que son objectif suprême n’allait pas s’accomplir tout seul, que le Grand-Prêtre n’allait pas rendre son tablier par bonté. Elle devait poursuivre ses recherches, localiser et détruire la source du pouvoir des anges. Malheureusement, elle n’était pas retournée au sein de son complexe pour reprendre son travail, elle s’y était d’avantage dirigée par conformisme, poussant mollement la porte d’entrée dudit laboratoire pour s’écraser sur l’un des bureaux. Les récents événements auraient dû la couvrir de joie, cependant, l’activisme néfaste de son père ruinait toute la félicité de la victoire. Elle boudait en somme, visiblement touchée par le conflit permanent qui l’ébranlait dans ses relations familiales. Drôle de retournement de situation, d’autant qu’elle entretenait des relations exécrables avec Lucifer et Evie depuis plusieurs millions d’années. Sa nature d’ange la rendait-elle plus sensible et empathique qu’elle ne le fut autrefois ? Ou bien était-ce parce qu’elle s’était éloignée de Demigra et son aura macabre ?

Une main sur la joue, elle contempla vaguement ses notes, sans les lire, scrutant juste ce qui était posé face à elle. Elle méditait et n’avait pas trouvé de meilleur endroit qu’ici pour le faire. Elle poussa un soupire, toute seule, puis médita les conseils du diable : Réfléchir et agir comme l’adversaire… Mais aussi poursuivre la gestion des Enfers malgré la précarité légendaire de sa situation. C’est vrai qu’elle n’avait pas mis les pieds au sein de son royaume depuis belle lurette, et bien que les nouvelles de ses victoires dussent réveiller les passions et raffermir certaines loyautés, les opportunistes demeuraient voraces. D’ailleurs, elle avait eu écho d’une liste de traitres à sa cause, des démons supérieurs convoitant sa couronne et ses privilèges. Il était de rigueur de faire un petit nettoyage au sein du Makaioshinkai et Mira y serait certainement disposé. Néanmoins… Le rôle d’un régent était de se faire bien voir, elle ne pouvait pas se montrer absente en permanence, quand bien même ce fusse pour la bonne cause.

La reine était donc tiraillée entre le devoir de son titre et l’évidente nécessité de demeurer cachée. Et quand bien même la vie de campagnol ne la gênait pas outre mesure, les conséquences d’une gouvernance infernale contre ses intérêts était d’une importance tout autre. Elle soupira une seconde fois, toujours seule dans son laboratoire ; la disparition de Mithra n’avait pas arrangé son manque de contact « humain ». Elle se redressa mollement, elle était contrainte à l’action, aussi sporadique soit-elle.

Elle quitta la salle des machines et traversa le hall de sa vaste demeure à la recherche d’un peu de lumière. Elle était sur le point de partir, bien consciente des quelques figures dont elle allait devoir se débarrasser. Cependant, elle allait devoir agir sans son potentiel angélique, ou du moins qu’avec une fraction infime, ridicule de celui-ci. Elle allait devoir également jouer de quelques artifices, son aura et son apparence, notamment avec ses oreilles, ne lui donnaient pas l’air d’une démone. Ainsi, elle fit usage d’une petite magie d’apparat pour reprendre en partie l’apparence qu’elle eut autrefois. Ce n’était pas vraiment pour flatter ses comparses, plus pour éviter qu’un délateur n’aille vendre sa position aux agents du Grand-Prêtre. Quant à sa tenue, bien qu’affriolante, elle ne convenait pas à un combat qu’elle allait devoir mener d’elle-même. Et fit donc usage d’un second tour de passe-passe pour surmonter sa tenue d’une armure en mythril, une protection superficielle mais tout de même appropriée. Elle réajusta les plaques d’armure peu confortables qu’elle portait si rarement, moulinant son bras droit pour pleinement appréhender sa liberté de mouvement.

Puis sans un mot, elle disparut, téléportée au sein des plaines désolées du makaioshinkai. C’est là-bas qu’elle allait se charger de sa première cible : Assabian.

Dès qu’elle foula ces terres maudites, Towa fut enivrée d’une nostalgie macabre. Le ki maléfique enivrant ces monts dévastés était sans pareille, elle ressentait sans mal la présence du traitre, elle n’allait pas mettre longtemps à le retrouver. Elle parcourra à pied les quelques centaines de mètres qui la séparait d’une grande forêt de cornes, lesquelles s’entremêlaient comme autant d’arbres aux racines noueuses. Cet immense dédale labyrinthique d’artefacts rocheux chaotique serpentait vaguement vers un axe principal visible depuis l’horizon sanguine de ce monde fou : un fort. Ambitieuse comme Adolf, la sorcière s’avança sans crainte, découvrant une scène qui ne l’avait pas attendue.

Face à elle se dessinait les contours d’une confrontation remarquable : deux assaillants et leur armée patinaient face à une fortification prête, commandée par un seigneur de sang. Elle guetta un instant la tournure des événements, remarquant aisément que le maître des lieux prenait l’avantage, notamment lorsqu’il vint saisir l’un des deux makaioshins à l’aide d’une excroissance d’hémoglobine grossière. Elle ne portait aucun intérêt aux batailles intestines qui minaient le monde des démons, elle se permit donc de s’afficher pleinement, s’avançant aux remparts en interpelant avec fermeté l’hôte malveillant.


« Assabian ! Lâche-le donc et mesure toi à moi ! »

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 6Towa


Déclarât-elle subitement d’un pas assuré, débordante de confiance.

Les paroles de la magicienne furent suivies d’actes salvateurs pour le jeune Salaga, elle matérialisa dans le creux de sa main droite d’une lance d’énergie dorée dont l’intensité énergétique et l’instabilité l’apparentait à un éclair tiré par Zeus lui-même ! Le tonnerre explosa la distance entre elle et lui en à peine un quart de seconde, percutant le maître du fort avec une grande violence, assez pour que l’inertie de l’arme le projette en arrière, le faisant naturellement lâcher prise. Le duo en chasse pouvait donc souffler : l’heure du cadet n’était pas encore venue.

« Garrhhhh ! »

Il n’avait pas eu le temps de répondre, il venait d’être emporté dans un mouvement ascensionnel sur quelques cent mètres avant que la lance n’explose dans les airs, provoquant un bourdonnement électrique dantesque. Toujours immobilisée dans sa posture de lancée, comme si elle s’était gelée le temps d’observer les résultats de son attaque, Towa vint élargir son sourire, satisfaite de l’efficacité de son premier coup au but. Ce n’était pas suffisant pour vaincre un seigneur supérieur, mais cela restait une belle démonstration de ce que pouvait donner une infime partie de son pouvoir. Grisée par sa propre performance, elle reprit cependant ses esprits pour consulter les deux inconnus qu’elle venait d’aider, plus par commodité que par amitié spontanée.

« Vous allez-bien ? »

Une question qui n’attendait pas forcément de réponse, car le magicien de sang était encore bien là, jaillissant du nuage provoqué par la détonation dans les airs. Il demeurait dans le ciel, toisant avec une certaine surprise, aussi beaucoup de haine, cette invitée « encore moins désirable » que les autres.

« Towa… On dirait que les anges ne savent pas faire leur travail, penses-tu qu’ils ne descendront pas ici-bas pour t’atteindre ? »

Braillât-il l’air vaillant, la noblesse dans sa voix partiellement dissipée par la rage qui l’habitait. Frustré, il perdait de ses manières, comme si l’état de sa tenue, maintenant déplorable, affectait directement sa courtoisie. En tout cas et comme le craignait la reine, beaucoup étaient informés de la traque dont elle était victime ; un énième clou se plantant contre un cercueil qui ne lui sied guère. Mais tout ceci n’était pas bien important, il suffisait de vaporiser les témoins gênants, cela faisait d’une pierre deux coups. Elle balaya ses cheveux, révélant un regard carnassier plein de combattivité.

« Je ne leur donnerais pas ce temps, je vais me débarrasser de toi, ici et maintenant. »

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 TowaFace

Le concerné n’en croyait pas un mot, lâchant un long rire narquois d’une suffisance éclatante.

« Hahahaha ! Parce que tu penses que je ne me suis pas préparé ? Cela fait de longues années que je m’entraine, je suis bien plus puissant que tout ce que tu peux imaginer ! »

Il ricana quelques instants puis s’immobilisa, comme un soudain retour à la normale, il avait repris ses esprits.

« Regardez bien, pécores ! »

Il contracta alors les muscles que dissimulaient, partiellement désormais, sa tunique de soie raffinée. Cet effort s’accompagna de brusques secousses, le sol réagissait à l’appel macabre de ce seigneur ignoble. Un ki malveillant parsemée d’éclairs rougeâtres enveloppa Assabian dont la puissance monta en flèche, dépassant à quelques secondes le niveau plus super saiyan 2. Sous la pression d’une telle puissance, les rochers alentours commencèrent à léviter tandis que des fissures vinrent ébranler le champ désolé. Les murailles de son propre château perdaient de leur consistance à mesure que le maître des lieux gagnait en puissance. Bientôt, il fut nimbé d’un tel tumulte d’énergie qu’il devint indiscernable de son aura sanguine, cela n’augurait naturellement rien de bon.

D’un coup plus alerte, Misha fit deux pas en arrière, guettant la menace montante avec une attention toute particulière : il n’avait pas menti, il semblait d’un coup bien plus fort qu’autrefois. Alors, d’un geste salvateur, elle balaya un peu d’énergie en direction des deux inconnus qui la précédait. Il s’agissait d’une bénédiction qui les enveloppa d’un champ protecteur verdoyant. Cette barrière était capable de repousser plusieurs techniques « banales », mais certainement rien de plus.

« Faites attention ! Il est dangereux ! »

Alertât-elle alors qu’Assabian n’avait même pas encore fini de concentrer son ki. Le combat s’annonçait plus difficile que prévu et Towa n’allait certainement pas refuser l’aide de guerriers opportunistes. Elle espérait qu’en retour, ces derniers auraient la décence de faire face à la menace à ses côtés, une victoire contre ce diable serait profitable à eux tous. Mais les réflexions relatives aux alignements ne purent être longues : le mauvais avait terminé la canalisation de son immense pouvoir, dissipant son aura pour révéler sa véritable nature. Sous le poids de sa propre puissance, l’élégant Assabian était devenue une créature assoiffée de sang. Ses muscles gonflés venaient de réduire en charpie ses habits tandis que ses pupilles étaient injectées de sang. Les canines saillantes, la peau glacée et son aura carmine ne laissaient aucun doute quant au type de démons auquel il appartenait. Il était factuellement du même genre que Lucifer : un vampire supérieur. Il s’agissait d’un genre d’adversaire presque immortel qui promettait d’avoir une endurance à toute épreuve.
Enivré par son propre pouvoir, le diable éclata de rire, il était euphorique !

« Je suis encore plus fort que ce que j’imaginais ! Je vais terrasser et faire de vous mes esclaves ! »

S’écriât-il en se jetant vers Zabura en premier, lui qui était le plus raisonnable était, selon Assabian, certainement aussi le plus faible. En s’approchant du chef de l’armée des ombres, le vampire se flouta jusqu’à disparaitre totalement, son ki aussi était insensible ! Il demeura ainsi caché pendant environ 2 secondes avant de réapparaitre au-dessus de sa cible pour lui enfoncer un kikoha carmin contre le sommet du crâne ! La détonation fut modeste, assez pour que le contact ne soit pas coupé et que le démon enchaine. Ainsi, il percuta le visage de son adversaire d’un coup de coude en plein menton, suivit de plusieurs crochets contre l’abdomen. Il repoussa finalement sa victime en saisissant son crâne pour l’encastrer contre son genou droit, laissant alors ce dernier retomber en arrière. La violence de son style de combat contrastait beaucoup avec la verve dont il faisait preuve jusqu’alors.

La nature supérieure et les sens affutés d’Assabian lui permettait d’anticiper les coups et contrecoups possibles. En conséquence, il parvint à prévoir que Salaga allait intervenir pour tenter de soutenir son ami, les deux étant proches l’un de l’autre. Alors, il fit volteface vers le concerné, paré à bloquer toute offensive avec une défense implacable. Dès qu’il en eut l’occasion, le maître des lieux vint prendre l’un des bras de Salaga, que ce soit en se jetant sur lui à toute allure, ou bien en neutralisant l’une de ses offensives. Le force du coup était-elle que le champ de force généré par la reine des Enfers fut immédiatement brisé !

Bien décidé à jouer avec sa nourriture, le mauvais vint appliquer une immense pression sur sa prise, assez pour menacer de briser les os du malheureux pris au piège.

« Tu as-tu cran, petit ! Tu ne sembles pas savoir que j’ai plus de dix millions d’années ! »

Le jeune Makaioshin pouvait-il en dire autant ?

Il tenta alors de fracturer le bras de Salaga, mais il fut alors interrompu par une vague déferlante tirée à la hâte par Towa. Ce rayon violacé le projeta en arrière, le faisant lâcher prise tout en le repoussant sur quelques mètres.

Profitant de cette brève accalmie, la magicienne se hâta de prévenir ces alliés quant à la menace que pouvait représenter un vampire supérieur.

« Faites attention ! S’il vous mord, il vous transformera et vous deviendrez son esclave ! »

Le concerné, se releva rapidement, frustré qu’on ait révélé l’une de ces plus puissantes capacités.

« Ah… Parce que tu penses que leur dire ça va les empêcher d’être mordus ? Je vais me faire une joie de te prouver le contraire ! »

Il poussa de nouveau un rire gras, puis s’envola à toute allure, enveloppé de son aura carmine. Posté au cœur des nuages, il concentra davantage de pouvoir, provoquant un véritable orage rougeâtre au-dessus du champ de bataille. Il tendit ses mains vers les terres désolées et tira alors une pluie de kikohas ravageurs. Cette averse mortelle n’épargna rien, pas même sa propre demeure qui vint être vaporisée par cette technique délétère. Chacun des trois protagonistes du trouver sa propre issue. Towa quant à elle fut en mesure de se protéger au sein d’un bouclier plus puissant dont elle connaissait bien le secret.

Lorsque l’attaque prit fin, Assabian se rua vers Salaga pour l’éjecter de sa position, quelle qu’elle soit, l’un grand coup de pied sauté. Ecartant cette menace, il se rua vers Zabura mais fut immobilisé quelques secondes par Misha qui fit usage d’un sort de Psychokinésie.

« Attaquez-le ! »

Une occasion en or de placer quelques coups. Malheureusement, se fut très court, à peine trois secondes de répit quand que le vampire ne s’en libère. « Futile ! » Il reprit le contrôle de son corps et… se dupliqua ! A la manière de Tienshinhan ou Cell, Assabian venait de se diviser en trois copies conformes, chaque Makaioshin disposait de son adversaire, désormais.

---------------------


Zabura fut la victime d’un nouvel enchainement au corps à corps. Son adversaire invoqua une lame de ki sanguine affutée dont il fit immédiatement usage. Enchainant plusieurs tailles, estocs et tranches, le mauvais dévoilait de bonne capacité à la lame. Le bienfaiteur d’Aldrich était-il en mesure de faire jeu égal contre un pareil tyran ? Après avoir tailladé son concurrent, le vampire cracha sur Zabura une gerbe de sang bouillante ! Une brûlure extrêmement douloureuse destinée à ouvrir sa garde. Car Assabian n’avait pas terminé, ce dernier glissa en arrière pour tirer une série d’authentiques rayons de la mort sur son ennemi. Le balayage était précis et visait des points vitaux, imposant au concerné une grande mobilité pour s’en tirer.

---------------------
Towa eut aussi à faire avec une image du terrible démon, ce dernier avait allongé ses ongles pour devenir une véritable furie. Consciente qu’elle devait éviter le contact, la magicienne prit la voie des airs pour distancer son rival tout en projetant des kiais répulsifs. Malheureusement, le maître des lieux était avisé et fit usage de sa sorcellerie pour se transformer en fumée très véloce et l’atteindre malgré tout. Réapparaissant, il griffa profondément le visage de la reine des Enfers, perçant la peau de cette dernière à vif et à sang. Il ne s’agissait pas d’une égratignure, Towa poussa un cri de douleur cristallin résonnant dans le champ de bataille. Et leva d’instinct ses bras qui étaient couverts d’avant-bras blindés, une défense très efficace contre des lames de fortunes. Assabian s’essaya tout de même à l’exercice, tailladant à volonté l’armure là ou il le pouvait, provoquant ici et là de petites failles.

Afin de se défaire de ce corps à corps suicidaire, Misha annula sa danse de l’air, retombant alors naturellement vers le sol. Ce petit effet de surprise fut suffisant pour qu’elle invoque une longue épée d’argent qu’elle vint brandir vers son adversaire.
---------------------
Salaga fut confronté à une version terrifiante d’Assabian, ce dernier disposait d’un bras gigantesque, largement amélioré par la magie du sang. Le vampire ouvra le corps à corps en abattant son énorme poing contre le jeune homme dans l’espoir de l’écraser et d’en finir en un seul coup. Si cela ne fonctionnait pas, il redoubla d’efforts en balayant le sol de gauche à droite, puis de droite à gauche dans l’espoir de toucher son rival. Car bien qu’il fût disgracieux, cette version de « l’overlord » n’était pas plus lente que les autres, sa puissance était encore à des lieux de celle de Salaga ! Suite à ce premier assaut, le mauvais concentra sa puissance et planta son pied dans le sol, créant magiquement à partir de son membre une grande flaque de sang qui se rua vers sa cible pour l’immobiliser.

« Bien ! Je vais te pulvériser ! »

Il tenta d’abattre son poing une seconde fois, ce n’était absolument pas garanti de fonctionner dans la mesure ou Salaga pouvait s’être libéré de son entrave in-extremis.

« Je vois que tu es solide, gamin ! »

Le tyran esquissa un sourire carnassier alors que son bras droit reprenait une dimension normale.

« C’est bien… J’ai besoin de serviteurs endurant comme toi ! »

Il libéra alors une fraction considérable de son énergie et se téléporta face à l’allié de Zabura pour porter un redoutable direct dans l’abdomen. S’ensuivit un kiai qui projeta le pauvre Salaga contre un rocher un peu plus loin. Epais, le roc parvint à encaisser le coup, laissant le cadet s’enfoncer dans la formation minérale. Profitant de cette ouverture exceptionnelle, Assabian se jeta alors vers sa victime, tout crocs dehors, paré à mordre sa cible sans défense. Quant aux deux autres images de sa personnes, elles disparurent à cet instant pour qu’il soit de nouveau complet.

Alerte, Towa veilla au grain et s’interposa, abandonnant son clone pour aider en urgence son partenaire d’infortune.

« Non ! »

S’écriât-elle en catastrophe en s’interposant en exécutant une taille preste, assez pour découper une grande partie du visage de son adversaire. En subissant un pareil coup, le seigneur de sang fut coupé net en pleine course, gémissant alors de douleur en titubant en arrière les mains sur le visage.

« Graaaahhhh ! Idiote ! »

Il retira ses mains, dévoilant l’ampleur des dégâts : Il avait les deux yeux crevés et toute la partie inférieure de son faciès était mise à nu. Cependant et en à peine quelques instants, sa tête se reconstitua intégralement.

« Je ne plaisantais pas quand j’affirmais être éternel ! »

Galvanisé, il se jeta vers Towa pour tenter de l’avoir elle, plus que lui. Sur ses gardes, la magicienne déploya un second bouclier et brandit son épée en avant, une garde offensive en pointe. Mais toute ces considérations étaient bien veines face à un concurrent immortel. Le démon s’embrocha volontiers dans l’épée et pulvérisa le bouclier matérialisé à la hâte par un coup du plat de la main. La voie ouverte, il parvint à agripper le cou de la reine des enfers pour la mordre ! Dès qu’il eut fini son affaire, l’odieux tyran se retira du contact, jouissant littéralement de son exploit.

« Hahaha ! J’ai réussi ! La reine des enfers est maintenant ma soumise ! »

Towa tomba immédiatement sur les genoux, comme abattue d’un coup et dans le silence. Elle posa mollement sa main droite contre sa blessure sanguillonnante, elle venait d’être mordue, cela ne faisait aucun doute.
Le vampire supérieur pointa alors du doigt Zabura, lui l’impétueux qui avait osé se présenter à ses remparts, accompagné de sa pitoyable armée.

« Je te conseille de te rendre immédiatement, prince de pacotille ! Je suis invincible et la reine est de mon côté maintenant ! »

Il se frotta le menton, l’air un instant contemplatif.

« Mhhh… Je pourrais faire de vous mes pions, vous aussi ! Suppliez moi, et j’accepterais peut-être de faire de vous mes lieutenants ! »

Il s’avança de quelques pas, attendant visiblement une réponse. Pendant ce court laps de temps, le corps de Towa sembla se redresser, ramassant machinalement l’épée qu’elle avait abandonné quelques instants plus tôt. Elle se plaça alors aux côtés d’Assabian, les yeux de Misha brillaient d’une teinte rougeâtre tandis que ses canines s’étaient effectivement allongées. La marque de sa morsure hantait toujours son cou : deux points à peine cicatrisés. Le vampire supérieur jubilait, échangeant un regard complice avec sa nouvelle prise, elle qui fit de même. Il se tourna alors de nouveau vers Salaga et Zabura.

« Faites vite, je ne suis pas quelqu’un de patient. »

« Moi non plus. »

Subitement, Towa le taillada comme Trunks le fit pour Freezer, enchainant des frappes supersoniques qui scindèrent le malheureux vampire en autant de morceaux. Cherchant à pulvériser sans trace l’horrible démon, elle ajoute à sa combinaison une prompte vague déferlante qui enveloppa ce qu’il restait du tyran dans un tumulte d’énergie.

Quelle surprise ! Finalement, elle n’était pas réellement tombée sous l’emprise du seigneur de sang. Alors… Comment pouvait-elle y avoir résisté ? Elle était pourtant bien devenue un vampire à l’instant ! C’est les mêmes questions qui ébranlèrent les divers morceaux d’Assabian, lesquels se reconstituèrent en catastrophe. La régénération était bien complète, mais plus lente, signe que le concerné n’était pas totalement éternel, sa capacité de soin reposait sur ses réserves d’énergie. Dès qu’il fut de retour, il fulmina comme un demeuré.

« COMMENT ??! TU ES SOUS MON EMPRISE ! TU M’APPARTIENS ! »

Hurlât-il, un peu comme Hadès comme le Disney « Hercule » en faisant éclater son énergie carmine tout autour de lui.

Elle écarta les bras, l’air faussement désolé.

« Non, je ne crois pas. Tu m’as mordue mais tu ne m’as pas changée. »

Elle croisa les bras, fière.

« Mes parents sont tous les deux des vampires, je n’ai rien à craindre de toi. »

Dévoilât-elle tout en dissipant les traits vampiriques dont elle avait hérité. Sans être atteinte de la malédiction du vampirisme, elle avait dans ses gênes leurs capacités. Par exemple, elle pouvait se transformer en chauve-souris. Evidement, Assabian était abasourdi ; elle cachait simplement ces traits de sa personne depuis tout ce temps ?!

« Mais… **soupire bruyamment** ROH J’EN AI MARRE DE VOUS !! »

Il enrageait encore plus, libérant toute son énergie, nul doute qu’il allait poursuivre le combat jusqu’à ce qu’il soit entièrement détruit. Son corps était parsemé d'éclairs rougeâtres inquiétants, il était à son maximum et ne jouait clairement pas la carte de la retenue. L'instabilité de son ki était-elle que son corps semblait s'effriter et se reconstruire en permanence dans une symbiose macabre. Quant à Towa, elle recula de plusieurs pas, toujours équipée de son arme, elle misait sur l'aide de ses alliés pour être protégée des attaques mortelles d'Assabian. Si tel était le cas, elle pourrait les soutenir et tenter de briser la garde du vampire supérieur, afin, on l'espérait, d'en finir une fois pour toute.




Dernière édition par Misha le Dim 24 Mar 2024 - 20:12, édité 1 fois
Zabura
Zabura
Démon
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 27
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Magie Noire / Serviteur / Divination / Soin Noir
Techniques 3/combat : Sauvagerie / Noblesse
Techniques 1/combat : Dévoreur

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockSam 16 Mar 2024 - 2:24
Sacré accueil qu'avait réservé le sinistre Seigneur de ces terres aux deux démons. Zabura avait néanmoins réussi son coup en se faisant prendre lui en grippe, au lieu de Salaga. C'était le but premier. Il avait en premier voulu atténuer les hostilités, mais chez les démons, seule la force brute pouvait se montrer respectable. Qu'elle soit en termes de force personnelle, ou matérielle. Par chance pour lui... La création de Mechikabura regroupait ses deux acquis. Il était maître d'un véritable florilège de sortilèges noirs, s'accaparant sans mal les lieux par son imposant bataillon. Néanmoins, le vampire n'était pas si faible... Et lui, en revanche, ne semblait guère avare en démonstration de ces capacités. D'un geste, il faisait enraciner ces indésirables invités. À croire qu'ils n'étaient pas les bienvenus... Le seul à en être épargné, c'était le jeune démon accompagner de sa bestiole. M'enfin... C'était une tentative bien vaine d'impressionner le guerroyeur. Il avait vu bien plus déconcertant, de là où il vient...

"... Navrant."

Ainsi s'était-il préparé à se libérer, juste avant de voir l'élan de courage (ou de folie ?) qui avait épris son compagnon de route. Dans un geste vif, il avait désiré trancher son adversaire sans la moindre compassion. Malheureusement, cet acte n'avait pas eu l'effet escompté, étant donné que le suceur de sang se retrouvait toujours complet. Pire que ça, comme pour opprimer une futile résistance, il avait attrapé l'allié du Prince à la gorge comme une vulgaire brebis... Cette fois, il allait intervenir. Mais... Encore une fois, quelque chose venait troubler ce charmant moment. *La sorcière ?...* Towa venait de faire irruption en ces lieux. D'où la connaissait-il ? Allons, il ne pouvait pas venir du Sombre Royaume sans connaître, au moins de noms, les figures marquantes du règne démoniaque. Naturellement, Demigra était compris dans le lot. Seulement... Il n'avait pas non plus connaissance de tous les détails les entourant. Il venait de loin, et il avait encore énormément de choses à voir par-ci et là.

C'était au tour de la sœur de Dabra de faire l'étalage de ces capacités. Pour libérer Salaga, elle avait utilisé une puissante magie foudroyante, matérialisant ce qui s'apparentait à un éclair. Une fois lancer, le but premier de faire reculer le Seigneur de ces terres avait été atteint, au grand plaisir de sa proie étrangler. Pendant ce temps, Zabura restait passif, observant la scène sans véritablement bouger. Il n'y avait, semblait-il, aucune raison de s'inquiéter... Donc autant rester simple observateur pour le moment. "Oui, je vous remercie." Tien, il était libéré ? Le sort du vampire se serait donc dissipé ? Enfin... Son cas n'était pas réglé pour autant. Écoutant brièvement la joute verbale des deux opposants, quelque chose venait lui titiller les oreilles. La reine des Enfers serait traquée par les Anges ? En y repensant, Mechikabura lui avait dit quelque chose de similaire... Ah, si seulement il n'avait pas passé autant de temps sur le champ de bataille. Il aurait pu se tenir mieux informer de la situation générale de cette chronologie !

"... Oh !..."

Sa réaction s'accompagnait d'un sourire carnassier, dont lui-même s'étonnait l'apparition. L'envie le guettait... Cette force... S'il le dévorait, nul doute que Zabura parviendrait à récupérer une partie de sa puissance dantant. Mais c'était impossible pour lui à cet instant. Il ne pouvait compter que sur la fille de Lucifer pour s'occuper du cas d'Assabian... Néanmoins, s'il pouvait lui dévorer ne serait-ce qu'un peu d'énergie, il pourrait s'en retrouver booster pour un moment. Enfin... Ce n'était pas le moment de rêvasser. Car il était pris pour cible. D'un geste de la main gauche, il arrêtait son serviteur. "Aldrich ?" "Oui, Mon Seigneur ?" "Je m'en occupe... Ma rapière." Sans un mot, le démon s'exécutait, offrant l'arme convoité par le noble démon. Deux secondes avaient suffi pour qu'il s'équipe... L'énergie venait d'en haut ! D'un mouvement de recul, soutenu par sa divination, il évitait de justesse l'attaque explosant le sol. Prenant de suite une position d'escrime, encaissant sans broncher le coup de coude.

Après tout, ce dernier était amorti par le mouvement en arrière qu'il avait effectué. La suite... Eh bien, là où il esquivait les coups et s'en prenait, il en donnait également, piquant de la pointe de son épée, avec volonté, les partis sensibles d'un corps fait de chair et de sang. Tendons, muscles, et autres, il restait très en deçà de ces capacités habituelles... Et il le voyait, car le vampire supérieur esquivait sans mal ses assauts. La seule chose qui lui permettait de tenir bon, c'était sans nul doute son expérience de combattant... Mais là où il excellait, c'était dans le commandement de son armée d'ombre. Car il sacrifiait sans crainte l'un de ces serviteurs obscur, qui venait de se faire écraser le nez dans le genou de cet adversaire surpuissant. L'esclave d'ombre avait juste traversé son maître pour prendre sa place, redevenant tangible l'instant d'après. Zabura profitait de suite de cette stratégie pour embrocher son soldat dans le sol, avec pour désir d'atteindre le cœur d'Assabian.

"Malheur. Recule, Salaga !"

Trop tard. Sa divination active, il avait vu son rival du jour partir combattre son allié. Naturellement, il avait donc éviter le coup que le Prince allait lui mettre. "Tiens bon !" Ce satané Overlord semblait bien décider de briser le bras de sa cible... C'était pour cette raison qu'il avait envoyé l'un de ces sbires ayant la forme d'une chauve-souris se coller à son jeune camarade. Celle-ci portait la magie noire de son maître... Et elle pouvait donc également servir à appliquer un soin constant à sa cible. C'était plus pour offrir une résistance quelque peu supérieure à l'habitant du Makaïôshinkai, qu'une tentative pour le libérer. Dans l'actuel, il était trop faible pour ça... Et plutôt que de tenter l'impossible, autant faire ce qu'il lui était possible. Après l'aide de Towa, et l'apport d'information qu'elle venait d'offrir, la créature de la nuit semblait enclin a imposer une nouvelle fois sa puissance sur les pauvres guerriers en contrebas. "Aldrich, sort de cet endroit." D'un mouvement de tête, le garde du corps du démon s'exécutait. Et Zabura, lui... Il en profitait pour faire ce qui était juste la chose la plus intelligente à faire.

Il s'était mis derrière l'alliée de Demigra en quatrième vitesse, profitant ainsi de son bouclier, et lui permettant ainsi de protéger une plus large zone comme le ferait un soutien. Il apportait une génération constante de boucliers obscure par sa magie, évitant d'être touché par le souffle des explosions alentours. C'est ensuite que vint le moment attendu ! Le Seigneur vampirique venait de se faire paralyser juste en face de lui ! Cette action lui offrait la possibilité de rétorquer d'un coup de rapière en plein dans l'épaule droite. Son épée avait percé... Mais serait-ce suffisant pour l'handicaper pour le reste du combat ? En-tout-cas, il reculait rapidement, reprenant sa garde d'escrime en voyant le vampire se séparer en trois copie de lui-même... Une telle technique était une aubaine. Car celle-ci scinder généralement toujours la force de son utilisateur par le nombre de copie crée. Le voyant également s'équiper d'une épée, un léger sourire s'imposait sur le visage du natif du Sombre Royaume. Il était bien plus doué à l'épée qu'aux arts martiaux... Le voilà sur un terrain qui l'avantage.

Et c'était le cas ! Certes, son ennemi était un bon duelliste, mais Zabura était un fin bretteur, doté du savoir et de l'entraînement de nombreuses années avec un génie certain en la matière. Œil pour œil, dent pour dent. Cette fois, il semblait réellement avoir l'avantage durant cette mêlée. Enfin... Jusqu'au crachat. Sa divination lui permit de l'éviter de justesse, lui permettant également de se placer correctement, face-à-face, pour tenir bon contre les rayons de la mort de l'entité sanguinaire. Il ne pouvait que se protéger partiellement avec sa magie noire, créant nombre de boucliers... Malheureusement, ce n'était pas suffisant, et il se faisait taillader à plusieurs endroits. "Pfeuh..." Ce fut à ce moment qu'il avait profité du contact. "... Sauvagerie." Sa force augmentait d'un cran, alors qu'il se mettait à se battre comme une bête acharnée, frappant de tout son soûl l'épée de son opposant. En vérité, il se rapprochait pour lui attraper le crâne de sa main libre, laissant ses serviteurs l'aider à forcer pour le mettre au sol.

Observant rapidement, il... Il avait disparu ? Les copies n'étaient plus là ! Non... Le véritable était bien là, tout croc sortis, planter dans le cou de la belle souveraine. Il fanfaronnait maintenant, affirmant la soumission de cette dernière... Zabura se joignait à la gauche de Salaga, partageant avec lui les bienfaits d'un soin salvateur grâce à sa ténébreuse magie. "Reste sur tes gardes..." Sans peur, il gardait son calme, accompagner de son armée. Une dizaine d'arbalétriers se positionnaient en arrière, tandis qu'à l'avant, un mur de lance se former. Le Prince des ténèbres ne comptait pas se rendre. Et... "Quelle bonne surprise !" Voilà que la sorcière venait taillader l'adversaire, si fier de sa victoire prochaine ! Il était en morceaux, et semblait bien incapable de se régénérer aussi vite qu'auparavant ! Oh, qu'il était en colère... Oh oui, il était enragé ! Et le voilà de nouveau tout pimpant, libérant son énergie au summum, créant l'exploit d'impressionner le Prince. Cette fois, il salivait... Sa mauvaise habitude était revenue.

"J'attendais ça avec impatience... Merci, vampire !"

Il s'avançait rapidement à son tour, gorge déployer, hurlant à son tour pour libérer autour de lui une aura noire des plus néfastes, en même temps qu'il attrapait les bras de la créature. Son corps était devenu un véritable syphon d'énergie. Celle-ci n'était pas naturelle, non... "Je vais totalement te dévorer, Assabian !" Il se délectait de cette puissance... Il allait pomper... Pomper encore et encore... Jusqu'à la dernière goutte de KI de cette augmentation soudaine d'énergie ! "Nourris-moi !" Peut-être était-ce le bon moment pour ces deux alliés d'en finir avec cet Overlord, maintenant que Zabura avait accaparer son attention ?...
Salaga
Salaga
Démon
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 25

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockSam 30 Mar 2024 - 2:30
Il fallait bien ça. Une intervention salvatrice, presque miraculeuse, peut même divine, pour écrire encore la suite de l’histoire se déroulant ici.La scène à laquelle les héros de l’oeuvre se confrontait ici même n’aurait pris que tournure de drame et de sang si le facteur, de ce qu’il semblait être le hasard ou bien du destin, d’intervention n’avait guère pointer le bout de ses narines. En voilà ainsi bien des manières impolies pour dresser le portrait de la dite intervention qui, signalons-le, présentait une allure des plus nobles et disparate compte tenu du chapitre. Néanmoins ce qui captiva en premier temps Salaga, fut l’impact qui frappa son tout désigné adversaire. Le souffle de force ne fit pas que valdinguer son adversaire puisque l’écho provoqué de ce choc frontal repoussa notamment la gorge de l’étreinte du bras sanguinolent du vampire, mais aussi la carcasse entière de notre jeune démon, qui eut bien du mal à se ressaisir pour éviter de s’écraser trop maladroitement au sol. L’un de ses genoux posé au sol, il haleta difficilement, puis se racla la gorge à maintes reprises, profitant du calme avant la tempête, pour reprendre une respiration conventionnelle.


Pendant ce temps, Zabura venait de rejoindre l’escouade de fortune créée autour de l’ennemi de jure du scénario. La trachée encore très âpre suite à l'oppression de son cou, c’est tout naturellement et bénéfiquement que son compagnon prit part à la réponse. Encore une fois, de par sa nature re-définissant le mot timidité, cela lui apportait plus que satisfaction que de laisser tout ceci se dérouler ainsi, d’autant que l’entreprise du dialogue ainsi présent ne lui laissait comprendre que tout au mieux l’étroite relation qu’avait le seigneur vampire avec celle faisant figure de guerrière sacré. Terreur… lui qui ne comprenait déjà pas spontanément les bases des altercations sociales, se perdait simplement dans sa tentative de compréhension des enjeux pourtant réels et intelligibles qui se prononçait en ses lieux. 
Ceux en quoi il considérait raison n'était autre que sa grâce instinctive.. ses sentiments profonds.. et en ce moment factuel ils lui hurlaient la même prévention que ce que l’intervenante personne, s'accommodant physiquement parlant au trio nouvellement établi, venait de déclarer.
« Salagaaaa !! » hurla une petite voix au loin qui s’intensifiait au fil de la distance qui se réduisait entre le groupe et celle-ci 
« Il.. ça craint ! On est pas tombé sur un petit poisson là !! » il s’agissait en effet de la petit chauve-souris qui avait assisté depuis le ciel à toute la scène
« Adan, rentre à la base. »
« M.. mais attends tu comp.. »
« Rentre ! » gronda de manière autoritaire le démon aux cheveux argentés, qui agissant ainsi, laissa sans voix la plus bavarde des petites créatures simplement abasourdi par ce qui pouvait presque s’apparenter comme étant le premier sentiment  de son protégé. Non sans un air d’inquiétude et d’effroi, celle-ci ravala sa salive et s’envola à l’opposition de leur adversaire, jusqu’à disparaître complètement.



Ceci étant géré, la concentration pouvait être reporté sur l’essentiel. L'impressionnante aura mélangeant divers tons de couleurs tout aussi inquiétantes les unes plus que les autres ne matérialisaient pas à elles seules l’unique objet de la crainte dont le for intérieur de Salaga souhaitait réprimander actuellement. L’air ambiant, en plus de s’élever de quelques degrés, répandait une sensation malsaine, lourde et poignante et cela n’était guère que le début des hostilités. L’expression “poignante” ne fut pas anodinement choisi par ailleurs, puisqu’une fois la transformation rageuse terminée, Assabian s’était mis en mouvement, voulant faire du seigneur d’Aldrich sa première cible. 
Habillement et dans un style très noble, la posture de combat employée par l’allié de Salaga lui permit gracieusement de pouvoir, à défaut de se montrer dangereux, se défaire de l’assaut en exécutant esquive et détournement d’attaque à l’aide de sa fine lame. Une occasion nouvellement formée pour laisser à Salaga le luxe de prendre sa revanche et de porter assistance à celui en proie au jugement du vampire. Occasion pensait-il, mais une fois n'est pas coutume, le jeune démon allait se rendre compte de la stupidité de son œuvre face au belligérant s’imposant comme une menace qui ne semblait ne pas pouvoir être endiguer. Cette fois-ci, c’est son avant-bras qui venait à être saisi par Assabian, pressant cette fois çi avec une étreinte bien plus sévère que celle exécutée il y a quelques minutes sur sa gorge. Le visage de Salaga se tordait de douleur, bien qu’il tentait de n'y montrer aucun signe de faiblesse. Le seigneur démon vampire, aussi puissant qu’il était, transmettait suite à ce contact un sentiment extrêmement inaccoutumé. L’effroi et la crainte seraient de cette action les plus explicites et probantes description à faire, pourtant la truculence que donnait cette personne à Salaga ne saurait être expliquée.
Passons ce détail plus qu’alambiqué, le statut du combat avait évolué. Premièrement, la mystérieuse femme salavatrice recidivait à nouveau quelques secondes précedemment, Zabura quant à lui apporté son soutien à la blessure contracté par le démon capé. Il en avait conscience, en l’état actuel des choses, il était un poids. Tout ce qu’il avait essayé d’apporter s’était soldé par un échec et, qui pie est, par une mise en défaut de ses compagnons de fortune qui sacrifiaient de leurs ressources pour venir à son aide. Et sous ce ciel pourpre, duquel Assabian faisait pleuvoir désolation, c’est encore une fois le bouclier de l’intervenante, assisté par le soutien de son compagnon de première rencontre qui lui permit de s’en sortir indemne. Les limites de combativité et l’inexpérience du démon sautait aux yeux et n’échappait surement pas aux deux autres participants de son camp, ainsi le premier “bon” mouvement qu’il exécuta fut de bondir en hâte sur le côté, afin d’éviter le coup que le farouche adversaire lui avait réservé. La résultante de ce premier comportement encourageant pour l’équipe, lui autorisé alors de suivre la directive d’attaque recommandé par la belle guerrière, et en parfaite adéquation et analyse du schéma, il matérialisa à nouveau une lame énergétique qu’il vint embrocher par le flan libre, l’autre étant déjà cerné par la lame de Zabura.
Futile intérêt à ces agissements, puisque le corps embroché des deux parts se scinda, laissant constater que les coups d’estocs combinés n'avaient guère fait mouche. Désormais, il y avait trois corps de l’Overlord, le premier, celui du centre se rua sauvagement entre Zabura et Salaga, mais sans vraiment prendre le temps de la mesure de son objectif, les deux autres prirent respectivement pour adversaire chacun des deux membres restants. Plus le droit de se tromper, le soutien des ses alliées lui était retiré. Immédiatement et pour pallier à l’écart colossal de niveau, Salaga s’entoura de son “Manteau de la Nuit”, une utilisation tirée de sa magie noire et à la fois de son énergie spirituelle, afin de renforcer sa défense. Ajustant très maladroitement sa technique, au vu du rythme imposé par son bourreau, et à la localisation de renfort exacte à l'endroit des impacts qu’il se devait d’encaisser. Il essayait de trouver un angle, une ouverture, ne serait-ce qu’un petit éclat de possibilité pouvant être emprunté… en vain. 
Assabian restait énormément puissant même sous cette forme, et la magie de sang qu’il utilisait dans son bras droit empêchait le mashinjin de pouvoir amorcer un début de réflexion stratégique. Tandis qu’il s’y employait, il sentit sa jambe gauche comme paralysé subitement. Malheur… en voulant trop élucider l’énigme lui permettant une attaque il s’offrait presque de lui-même à Assabian, qui galvanisé par la situation, écrasa d’un coup encore plus armé son poing géant sur le démon. La densité du bras complètement difforme du vampire recouvrait largement plus que la superficie du corps du démon, et l’impact quant à lui, meurtri encore plus le pauvre sol funeste du Makaioshinkai. Le visage stimulé d’extase par sa propre complaisance certainement, le lord impie ricanait subtilement, intensifiant son aura carmine autour de son bras pour y augmenter la pression, mais alors qu’il jouissait impunément de sa réussite, une portail, à peine plus grand que la taille de son créateur fit irruption à tout au plus une quinzaine de mètres en retrait du maléfique dont la saveur et l’égo venait d’en pâtir, découvrant un Salaga en chair et en os et visiblement sans soucis physique.


« Je vois que tu es solide, gamin… C’est bien… J’ai besoin de serviteurs endurants comme toi ! »


A peine ébranlé par cette remarque, un soupçon d'inattention suite à ses mots qui eurent raison de la suite du scénario, où, en un instant proche de la vitesse de la foudre, Salaga se retrouvait encastré dans un des murs du château qui avait résisté à toute la sauvagerie étalé. Le souffle coupé, et une douleur réelle au niveau du plexus était à déplorer. Le regard un peu livide, la seule chose qu’il put se satisfaire de voir fut la mâchoire finement éventrée d’un geste svelte et raffiné et les yeux crevé, de part l’intervention de sa toute désignée ange gardienne. En effet, le malin voulait s’employer à plonger ses canines dans notre ami pour faire de lui sa marionnette, mais veillant depuis de bonnes minutes maintenant, la fière guerrière semblait aimer mettre de l’eau dans le vin de ce cher Assabian. Voyant ensuite arriver Zabura, qui en plus d’utiliser une magie de soin soutenait le pauvre mashinjin afin de sortir de ce piège de roche. La belle aux cheveux elle aussi argentés, avait pris une pose plus détendue, gardant en main sa rapière mais ajustant l’autre sur sa hanche, dissimulant presque un sourire en regardant les deux combattants dont seule la taille et les habits pouvait les distinguer.


« Je ne plaisantais pas.. quand j’affirmais être “éternel” ! » ... que ces mots plantèrent un froid subtil dans le silence presque olympien qui s'accordait suite à la dernière joute physique. En effet, reconstitué de toute sa chair, ne laissant qu’un corps vivace et frais, Assabian venait de prendre de court les protagonistes, et la vive réaction défensive de la démone ne suffit pas à empêcher le bougre à exécuter son plan machiavélique et rendre gorge de son croc… Fichtre ! Posant ses genoux au sol, la nuque pliée laissant sa chevelure tombée sur son visage, le râle de victoire de l’Overlord transcenda la scène. Au même moment, une petite pluie fine manifestait le bout de son nez, a noté que les pluies du Makaioshinkai ne représentaient en rien un plaisir. Si tenté que la pluie n’est pas à proprement parler le concept d'une chose agréable, sur ces terres de désolation, et en plus de la couleur sang, la température de chaque gouttelettes atteignait facilement les trente-cinq degrés de moyenne, provoquant instantanément un climat paraissant encore plus sec et lourd qu’à l’accoutumé. La respiration allait devenir encore plus saccadée et acrimonieuse, privant toute possibilité de pondération. 
Qu’importe la météo en soit, le contexte, et en dépit de la tentative de Zabura de rassurer son partenaire à l’aide de son armée, se voulait plus qu’obscur. Pendant la phase à nouveau jubilatoire du vampire, Salaga profita de l’occasion pour faire usage de l’une de ses autres facettes de magie noire, celle de la guérison des ombres, afin de dissiper et prévenir le dernier coup qu'il avait subit de front. Fallait-il servir allégeance à Assabian pour assurer la survie de son groupe ? Tenter de fuir en espérant que celui-ci ne le retrouve jamais ? Ou bien se tenir et se battre en ayant aucune foi en un succès. Il ne voulait pas laisser Zabura seul, lui qui gardait une attitude noble de quiétude des plus exemplaires même face à la sournoiserie lui faisant face, mais son instinct lui exigeait de prendre la poudre d’escampette.
Alors, quand Assabian eut fini de parler en rappelant alors que la patience n'était pas une de ses vertus, Salaga leva un de ses bras pour matérialiser à nouveau un portail et s'engouffra dedans, disparaissant subitement du champ de vision du combat.


Où était passé notre jeune ami ? Finalement son désir de survie l’avait poussé à rejoindre Adan et rentrer en hâte. Après tout, serait-il blâmable pour avoir choisi cette stratégie vraisemblablement la plus légitime ? Que se passerait-il si ses deux alliés triomphaient et décidaient de le retrouver pour laver un jugement de couard ? Et inversément ? Tant de questions pouvant demeurer sans réponse, une chose est certaine, Salaga avait vraiment disparu et lorsqu’il refit surface… 
Vous souvenez-vous ? De cette anormale et paradoxale sensation qu’il avait eue lorsque le contact physique entre lui et Assabian avait été établi ? Probablement pas, puisque ce minuscule détail dans la narration avait sûrement été submergé par le flot d’informations s’étant déroulé depuis. Salaga n'avait guère déguerpi. Malgré cette sensation d’effroi palpable, son instinct lui avait dicté de se tenir prêt et de guetter l’occasion, le moment subtil pour intervenir. Tapis dans son couloir de noirceur, un nouveau dôme apparu dans le dos de l’imposante masse musculaire que représentait désormais leur adversaire. D’un coup rapide de la paume de sa main, Salaga apposa une sorte de marque magique prenant comme forme celle d’un tatouage violet luminescent sur le dos du lord. Au contact, un éclair limpide frappa l’ensemble de son système nerveux et, au vue de la réaction d’Assabian cela lui fit de même. Prenant un bond de recul, pour laisser son ami profiter de cette faille, le seigneur d’Aldrich adapta son style à celui dont il fallait privé toutes possibilités et saisi celui ci, et dans un simulacre de folie qui était manifestement voulu et contrôlé, Zabura déployait un siphon sombre, donnant l’impression d’aspirer son ennemi. 
De son côté, le démon capé agitait ses bras, ses mains et ses doigts, tout en murmurant des paroles inaudibles et de toute façon incompréhensible, d’une langue probablement oubliée. Semblable à une danse, le dessin joué par Salaga était en réalité un rituel, poussant au paroxysme sa maîtrise de la magie noire, amplifié par une énergie qu’il n’avait jusqu’à lors point fait étalage, ses yeux n’avait plus de pupilles, une teinte limpide et uni en son centre, resplendissante, et dont des émanations semblables à des flammes et des fumées aux reflets d’indigo et de toutes teintes violâtres s'échappait de l'intérieur de son iris complètement fushia.


« TOI ! QUI ES-TU RÉELLEMENT ?!!! » fulmina de toute sa rage Assabian, qui venait ainsi peut-être de comprendre la sensation du mot “peur”. Si sa rage et son arrogance avait pris le dessus sur sa réflexion, pensant que sa régénération suffirait à compenser son auto-destruction, notre groupe, et particulièrement Salaga venait de lui jouer une terrible mascarade puisque l’incantation de notre démon, et le sceau posé sur le porteur était l’image d’une malédiction, réduisant sa capacité de régénération à l’état de vide. Son corps se fissurait alors anormalement vite, sans doute sous l’impulsion dévastatrice de Zabura qui s'agrippait à sa proie tel le chasseur qu’il était. Tel un cadavre décharnée, sa peau se ternissait encore plus que sa couleur naturelle, et les rides provoquées par sa propre destruction affichaient clairement une fin prématurée de “l’éternel”. Désormais on pouvait lire comme de la pitié dans le regard du vampire, en plus d’une réelle sensation d’effroi, et malgré le magistral siphon avalant son énergie, le regard de l’overlord était braqué sur Salaga…

« Ton… nom… Qu.. qui es.. t…» La suffocante voix lâchait ses derniers mots. Toute la force, la prestance, l’impudence, l’assurance avaient disparu. Toute la rage également. La faucheuse venait de retirer les dernières étincelles de vie du corps du vampire qui, dépouillé de la moindre énergie, s’effritait sous la pluie devenue plus battante. Et alors toujours enclin à aspirer son adversaire, un choc retentit subitement, éjectant Zabura au loin de la dépouille vidé et une étrange vague spectrale sortant de la carcasse meutri heurta et s'imprégna dans le corps de Salaga, qui sous l’effet, irradia toute magie, faisant disparaître l’effet violet de sa vision. Debout sur ses jambes, l’aspect du démon vacilla en arrière très lentement, ses muscles encore légèrement vivaces tentèrent de contrebalancer l’effet, mais il se stoppèrent après leur déclenchement, laissant alors cette fois-ci tomber le pauvre démon face avant contre le sol. Son énergie magique, volatilisée… Son corps étendu au sol, gisant, sans vie apparente...
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 192
Bon ou mauvais ? : Bon

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockSam 30 Mar 2024 - 18:31
Si l’intervention de Towa était salvatrice, elle ne retirait rien à la combattivité formidable de ses deux alliés. La fausse retraite de Salaga était en réalité une attaque opportuniste parfaite, un élément décisif de la contre-offensive contre Assabian qui se retrouva paralysé par un sortilège étonnamment puissant. Ce jeune démon encapé semblait être un génie de la magie noire, il était enveloppé d’une aura sombre redoutable et ses iris débordaient d’un potentiel remarquable. Misha le releva immédiatement, elle-même sensible aux arts anciens des dieux oubliés ; ce gamin n’était pas banal. Affublé d’une malédiction qui le dépassait clairement, le vampire Assabian était incapable de bouger ou de se regénérer correctement, il était à la merci de la technique ultime de Zabura qui l’aspirait progressivement. Plutôt que d’être englouti en un seul morceau, le rebelle se décomposait lentement, comme un pain qui s’émietterait sous les assauts d’un enfant gourmand.

Lé déluge de puissance provoqué par la culmination des deux attaques témoignait des capacités inédites de Zabura et Salaga, visiblement des prodigues dans leurs arts respectifs. Et ça, Assabian l’avait appris à ses dépens, subissant un tumulte si redoutable que Towa n’eut même pas besoin d’intervenir. Elle observa en silence, admirative quant aux ressources secrètes dont disposait le cadet du groupe.

Vidé de ses dernières forces, le vampire se désintégra complétement, déclenchant un dernier effet improbable en libérant son énergie, ce qui propulsa le dévoreur sur quelques mètres tout en provoquant l’afflux de tout le ki restant vers Salaga. Cette puissance brute et hostile traversa de part en part le magicien qui ne put y résister, perdant immédiatement connaissance en s’écrasant au sol face contre terre. Il s’agissait d’un événement prompt et cinématique, Towa n’avait pas eut le temps de décrocher le regard de ce moment intense et soudain, elle n’avait jamais rien vu de tel. Il ne s’agissait probablement pas d’une dernière volonté D’assabian, ce dernier étant certainement mort avant cette même détonation d’énergie, il s’agissait d’autre chose. Le regard de la sorcière se fronça, toujours contemplative ; était-il un réceptacle naturel pour la magie noire ? Ou bien la malédiction qu’il avait apposé au seigneur vampire avait provoqué ce déferlement soudain ?

La sorcière rangea son épée, conservant un grand calme malgré l’inconnu qui enveloppait Salaga. Elle pouvait sentir qu’il émettait encore une modeste signature énergétique, il vivait encore, il était simplement inconscient. Néanmoins, son état méritait une analyse approfondie. Elle se tourna vers Zabura pour l’avertir des prochaines étapes qu’elle comptait mettre en œuvre.

« Il faut que je l’examine, je peux nous téléporter en lieu sûr. »

Bien qu’Assabian semblait définitivement vaincu, le trio n’était pas à l’abri que d’autres démons se manifestent pour tenter leur propre coup d’état. De plus, Misha préférait sonder l’état de Salaga dans les meilleures conditions possibles, il y avait peut-être des informations à tirer de cet étrange phénomène. Elle n’était pas une sainte morale, mais elle savait remercier ses alliés, d’autant qu’il représentait l’opportunité d’en apprendre plus sur l’étrange événement dont elle avait été témoin. Alors, et si Zabura ne l’en empêchait pas, elle se placerait aux côtés du jeune homme assoupi, parée à le téléporter au sein d’un fort allié situé à quelques centaines de kilomètres de là. Bien évidemment, la création de Mechikabura était aussi invitée. Lorsqu’ils furent prêts, ils se transposèrent au sein d’une autre forteresse, celle-ci propriété du défunt Dabra. Lorsque le Roi des enfers est mort mangé par Majin Buu, elle a hérité de son titre et de ses nombreux domaines, dont celui-ci. Il s’agissait d’un château de combat doté de hauts remparts et de plusieurs tours sombres, peu élégant mais terriblement bien placé. En effet, ils étaient au sommet d’une grande colline donnant sur les environs.

A l’aide de sa magie télékinésique, la séraphine en armure souleva l’homme comateux et le transporta à l’intérieur du bastion. Les gardes s’écartèrent et saluèrent leur chef, sans doute ne l’avait pourtant-ils jamais vu avant. Mais ce n’était pas rare, les Makaioshins vivaient des millénaires et pouvaient s’absenter d’un château pendant plusieurs centaines d’années.

Salaga fut déposé dans une pièce médicale au sein de la tour principale, il s’agissait d’un complexe modeste, mais ils n’en demandaient pas plus. Une fois allongé, il fut examiné par la magicienne qui réalisa quelques analyses basiques. Déjà, une détection en profondeur des irrégularités du ki, donnant ainsi sa structure précise. L’énergie donnait des informations aussi fidèles que le sang ou l’ADN. On pouvait en tirer l’alignement psychique, la race, la présence ou non d’une malédiction et l’ancienneté du porteur.

Scientifique assidue, elle était une spécialiste du domaine. Elle avait passé des mois à confectionner des versions « stabilisées » de Mira, son androïde guerrier. C’était un bon exemple car le servant de Towa était un bio-cyborg, ce qui signifiait qu’il n’avait pas de partie mécanique ou robotique. Mira était entièrement biologique, il était donc nécessaire d’être expert dans la manipulation du ki pour concevoir un être parfaitement stable et plein de potentiel. Zabura en savait peut-être quelque chose, lui-même était un guerrier artificiel.

Zabura
Zabura
Démon
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 27
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Magie Noire / Serviteur / Divination / Soin Noir
Techniques 3/combat : Sauvagerie / Noblesse
Techniques 1/combat : Dévoreur

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockMer 3 Avr 2024 - 1:52
Zabura tremblait d'excitation à mesure qu'il volait l'énergie de sa proie. Cette dernière, si impuissante dorénavant, ne servait que de batterie vivante à son opposant. Jadis si puissant, Assabian venait de tomber sur un sacré os qui risquait bien de le détruire à jamais. Bien sûr, le démon n'était pas seul... Si Towa avait préféré rester en retrait, ce n'était pas le cas du jeune prodige à ses côtés, dont les capacités étaient encore tout à démontrer. L'engeance des ténèbres observait là l'utilisation d'un étrange rituel dont il n'avait auparavant jamais été témoin, offrant la possibilité à Salaga de couper court à la capacité régénératrice du vampire. Ce dernier, désormais enclin à mourir, commençait tout doucement à se fissurer... Il était vidé, épuisé, sans énergie et sans défense. Ses troupes ne semblaient pas être des plus fortes, puisqu'aucune d'entre-elles n'était venue donner un coup de main à leur leader, trop occuper à se défendre contre l'armée des ombres du Prince. C'est dans un dernier soupir que l'overlord de cet endroit venait d'exploser, projetant la création de Mechikabura au loin.

"Nous l'avons eu..."

Naturellement, il se relevait en observant autour de lui. Ce serait bien dommage de perdre un tel bastion si durement acquis... Des restes de sa vie de commandant, probablement. "Aldrich !" "Oui, mon Seigneur ?" "Prends le contrôle de ce fort. Utilise mes troupes pour asseoir notre domination, et... Attends mes prochaines instructions." "Bien sûr." Il voyait désormais son valet partir, entourer de son groupe de serviteurs. Il ne reste plus qu'à mater les derniers réfractaires à sa prise de pouvoir... Pendant ce temps, Zabura s'était dirigé vers son jeune allié. La sorcière semblait avoir été plus rapide que lui, étant donné qu'elle venait déjà de le récupérer. "Bien sûr, faites ce que vous avez à faire. Votre réputation vous précède. Vous êtes une véritable savante." Il avait toujours une dette envers son "héros", alors il préférait tout de même que ce dernier soit bien traiter. Il suivait le duo au travers du portail, arrivant dans un autre fort. Voici donc l'une des forteresses de l'ancien Roi Dabra... Il y en avait beaucoup d'autres, mais c'était toujours intéressant de voir le style artistique démoniaque. Une fois son compagnon installé et en sécurité, le combattant prenait place à ses côtés. Il n'allait pas interrompre la nouvelle maîtresse des lieux, bien sûr.

Durant ce temps, il en profitait pour s'inspecter lui-même. De la tête aux pieds, il semblait n'avoir rien d'alarmant. Et plus important... Il avait pu dérober une quantité tout de même colossale d'énergie à ce vampire. Un fin sourire se dessinait sur son visage... Et s'il lui était encore impossible de faire appel à cette source d'énergie dans sa globalité, il allait rapidement faire en sorte d'adapter son corps à cette puissance dormante. Après tout, présentement, son corps était trop faible pour supporter une telle quantité d'énergie. Son "père" c'était assurer de le rendre aussi faible qu'à ses débuts. La seule chose de positif qu'il pouvait en tirer, c'était son expérience de la guerre. Tant pis... Il n'avait pas besoin de plus, et ce pouvoir n'attendait que lui pour être correctement assimilé. Enfin... Pendant cette petite mise au point personnel, la sœur de Dabra avait dû faire ce qu'elle avait à faire, non ? "Comment va-t-il ?" Il se doutait bien qu'elle n'aurait pas les résultats tout de suite, mais au moins, elle devrait être capable de le rassurer sur l'état de santé de son partenaire, non ?
Salaga
Salaga
Démon
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 25

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockJeu 11 Avr 2024 - 6:59
Revenant à lui subitement, comme tiré d’un cauchemar, la peau couleur manganèse pâle luisait par la sueur froide soudainement apparue en surface, la respiration un peu saccadée et le regard figé dans le temps, Salaga était de retour parmi nous.



Environ une heure auparavant…


« Salagaaaaaaaa !!!! » hurla à plein poumon la chétive chauve souris qui dissimulée derrière un roc, avait choisi sciemment d’ignorer le conseil de son complice et venait d’assister au coma du démon aux cheveux argentés. Un sanglot très discernable pointait le bout de ses larmes, tandis que la salvatrice guerrière précisa qu'elle souhaitait l’examiner. Un espoir subtil, pour la petite créature qui complètement démunie laissait le relais à ce qui en tout point demeurait des personnes plus compétentes que lui.
« Ramenez-le, je vous en prie kyyy… »


Il était extrêmement rare de voir pareil comportement, même chez ce petit être du monde démoniaque. Il y tenait à son Salaga mine de rien, pour le voir aussi blafard que cela. Ainsi, voilà qu’Adan se retrouvais lui aussi transposé dans un tout nouveau lieu suite au pouvoir de la sorcière, un nouveau fort sinistre, digne d’un autre monarque des ombres. Adan, simple spectateur, subissait l’évolution de la situation, laissant ainsi la sublime démone opérer sur son ami. Elle semblait concentrée sur la tâche qu'elle s’était elle-même confiée, et le mérite ne pouvait être que se taire et la laisser appliquer sa magie. 
Le temps passait… Les minutes s'allongeaient, et une heure était déjà passée, sans qu’une paupière ne se soit relevée, pour autant, et par manière hasardeuse, des spasmes musculaires laissaient toutefois sous entendre que le concerné n’avait pour l’instant pas passer l’arme à gauche. Le faciès du jeune démon affichait par moment une mine légèrement déconfite
« C’est comme la première fois… » brailla avec flegme Adan et devant la potentielle attitude interrogative de la guérisseuse il reprit
« Le jour où on l’a trouvé, Salaga semblait sortir d’un immense sommeil, il semblait si différent de tout ce qu’on peut voir dans le monde du Makaio que notre groupe s’est pris.. étrangement.. d’affection pour lui kyyy. » oui, même les piètres démons inférieurs comme sa bande, non en général aucune forme d’attachement. Cela n’avait pas été le cas pour Salaga.
« Nous sommes rentrés avec lui kyyy… Des jours ont passé,l’un d’entre nous lui a montré l’épée qu’il porte actuellement à la taille.. C'était la seule chose qui se trouvait avec lui. Et il l’a saisi immédiatement par son manche et il s’est ensuite retrouvé dans le même état qu’en ce moment kyyy… » Un petit silence s’installa suite à ces informations très privées autour de Salaga, puisqu’il semblait qu’Adan était un bavard, un trop grand bavard. Il prenait une inspiration après avoir soupiré longuement, prêt à reprendre peut être de plus belle mais revenant à lui subitement Salaga était de retour parmi nous.


ONZIEME PAGE - Ascendance 


« Salagaaa ! Tu es réveillé Kyaaa !!  » jubila la chauve-souris qui venait se blottir contre son buste, constatant alors que se frotter contre un torse plein de transpiration n’était pas sa plus grande marque d’intelligence.
« Assabian… Salaga… » balbutia à voix basse, mais de manière assez audible le démon qui regardant autour de lui comprenait que des choses s’étaient passées… et depuis combien de temps dormait-il ?
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 192
Bon ou mauvais ? : Bon

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockDim 14 Avr 2024 - 13:41
L’heure n’était plus à l’action, mais à l’observation et la patience. Misha ne faisait pas preuve d’un attentisme malveillant, elle espérait que Salaga revienne rapidement à lui. Car, semble-t-il, elle n’avait rien tirée de son analyse avancée du ki, aucune information particulière malgré ses grandes compétences dans le domaine. Cela avait le mérite de l’interroger, la nature de ce jeune homme semblait indiscernable. Ainsi, lorsque Zabura vint lui demander dans quel état se le cadet se trouvait, elle ne fut pas en mesure d’apporter une réponse claire.

« Il semblait en bonne santé, je ne sais pas pourquoi il ne s’est pas déjà réveillé. »

Il était dans un état similaire à un coma, sans pour autant avoir subi de quelconques commotions. Peut-être était-il accroché à un rêve duquel il ne pouvait s’échapper ? Ou bien avait-il était victime d’un maléfice aussi discret qu’efficace, le plongeant dans un sommeil éternel ? Elle se frotta le menton, consciente qu’elle aurait forcément repérer les effets d’un sortilège, brisant l’éventualité de cette seconde option.
L’heure qui s’en suivie fut relativement calme, Salage n’était toujours pas réveillé et Misha en avait profité pour interroger un peu Zabura. Elle n’avait pas vraiment idée de qui il s’agissait.

« Je sens en toi la marque de Mechikabura… Tu es à son service ? »

Difficile d’imaginer le vieux sorcier avoir un seul et unique héritier, il était plus probable que ce démon soit l’une de ces créations, ou bien un général à son service. En tout cas, ce dernier semblait avoir reçu la bénédiction de son maître, lui prodiguant surement des clefs de compréhension pour les savoirs les plus sombres. Ce n’était pas qu’un cadeau intéressé, il s’agissait aussi une clair signe de respect, il ne restait qu’a savoir comment il avait obtenu une si belle rétribution.

« Qu’est-ce que vous faisiez dans cette région ? »

Les plaines désolées du Makaioshinkai étaient victimes d’affrontement constants entre différents chefs de guerre. Peut être que la volonté de Mechikabura était de soumettre certains des bandits de la région. Cependant, les ordres du vieux magicien étaient souvent plus profonds et calculés, il était un stratège renommé. Peut être cherchait-il à causer le chaos dans cette zone pour détourner les regards, ou bien voulait-il déstabiliser les cartes pour inciter les petits seigneurs à s’aligner à lui.

Mais la discussion fut interrompue lorsque l’étrange chauvesouris accompagnant Salaga se mit à geindre de nouveau. Ce petit démon inférieur semblait très attaché à guerrier comateux, assez pour qu’il se montre nostalgique et concède un peu de contexte. Apparemment, ce ne serait pas la première fois qu’il tombe dans un profond sommeil, il aurait été retrouvé dans un coin perdu du Makaioshinkai et réveillé là-bas. Il aurait ensuite été accepté par un « groupe », sans donner plus de détails sur ce dernier.

« Quel groupe ? »

Le petit monstre volant ajouta ensuite qu’une situation similaire à celle-ci c’était déjà produite lorsqu’il tenta de dégainer son épée.

« Si c’est déjà arrivé, c’est qu’il va s’en sortir cette fois aussi, j’imagine. »

Commentât-elle en observant l’homme assoupi. Elle n’était pas particulièrement attachée à lui, mais elle était tout de même curieuse de creuser un peu à son sujet. Et fort heureusement, il se réveilla peu de temps après, naturellement confus et désorienté. Sentimental, la chauvesouris lui sauta dessus, sincèrement attachée à Salaga.

Les mains sur les hanches de sa lourde armure, Towa toisa avec un certain intérêt le revenant, lui laissant quelques secondes pour reprendre ses esprits avant de l’interroger.

« Ne t’en fais pas, tu es au sein d’une de mes forteresses, en sécurité. Tu as dû dormir une bonne heure. »

Il était important qu’il sache ou il se trouve, étant donné qu’il s’était assoupi aux derniers instants d’un rude combat.


« Tu te sens bien ? Je n’ai pas décelé de graves blessures sur toi, pourtant, tu étais profondément assoupi. »


Sans parler de l’énergie d’Assabian qui s’était engouffré en lui, la source même de ce coma improbable. C’était un élément important à mentionner, peut être qu’il ne s’en rappelait pas lui-même.

« Quand vous avez vaincu ce vampire, il s’est décomposé et son énergie est entrée en toi, c’est à ce moment que tu t’es endormi. C’est curieux… »

C’était autant une information qu’une question ouverte. Difficile de comprendre quel facteur avait attiré autant de ki vers le pauvre Salaga. Peut-être que Zabura avait une hypothèse sur le sujet ? Il existait probablement plusieurs cas expliquant un tel phénomène, néanmoins, trouver le bon n’était pas chose aisée. Mais au-delà de ces sérieuses considérations, Misha se permit d’une réflexion plus légère.

« Oh, et pendant que tu dormais, ton ami s’inquiétait beaucoup pour toi. »

Avouât-elle d’un ton enjoué, esquissant un petit sourire radieux. Certainement de quoi mettre mal à l’aise Adan, mais au fond, cela témoignait aussi de sa fidélité.


Zabura
Zabura
Démon
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 27
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Magie Noire / Serviteur / Divination / Soin Noir
Techniques 3/combat : Sauvagerie / Noblesse
Techniques 1/combat : Dévoreur

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockVen 3 Mai 2024 - 22:51
"Je ne sais pas... Attendons, nous verrons bien le temps qu'il met à se réveiller."

Bien sûr que Towa était maligne. En attendant que le pâle endormi ne sorte de son coma, cette dernière en avait profité pour poser quelques questions (bien placées) envers l'éminent général à ses côtés. "C'est un peu plus compliqué que cela. Mais on peut en effet dire que, d'une certaine manière, je suis bien à son service." Elle qui était déjà entrée en contact avec les habitants du Sombre Royaume, il ne serait pas surprenant qu'elle comprenne auquel Mechikabura le démon appartenait. Bon... De toute manière, l'heure n'était plus aux questions. Il semblerait que notre cher Salaga sorte enfin de son sommeil. Il n'avait pas manqué de noter l'intérêt que portait d'ailleurs cette chauve-souris à son ami. Ce genre de chose existait donc bien ici-bas ? C'était... Surprenant. Bien que pas impossible. En tout cas, il retrouverait beaucoup de monde à ses côtés, lors de son réveil.

Pour le coup, il n'avait pas vraiment grand-chose à dire. Towa avait posé la plupart des questions tout en émettant certains faits. Il est vrai que le pauvre garçon s'était endormi après l'explosion du vampire, de quoi marquer un fait intéressant. Possédait-il des capacités de glouton, tout comme lui ? Pouvait-il dévorer l'énergie de ses adversaires comme il le faisait ? Ce n'était qu'une hypothèse, et il manquait encore bien trop de détails pour que le Seigneur n'ose en faire part. Il préférait des faits concrets, plutôt que des affirmations sans fondement. Il n'y avait actuellement qu'une chose à faire : et c'était d'attendre que le pauvre bougre ne partage son ressenti avec la communauté l'entourant. Il y avait également son groupe qui devait s'inquiéter pour lui... De quoi presser certaines autres personnes plus loin de là. "Redresses-toi doucement, Salaga. Reprends tes esprits, et réponds à dame Towa." Bien sûr, il l'aidait dans la démarche.

Ils ne pouvaient se tourner que vers la sœur de Dabra, actuellement. C'était la seule personne capable de déceler ce qui n'allait pas chez le jeune démon, et la seule capable d'émettre un avis plus avisé. En tant que scientifique, elle pouvait forcément voir des choses que les autres n'auraient pas pensé à vérifier en temps normal. Il fallait la laisser faire... C'était bien tout ce qu'il y avait à faire, actuellement. Pourquoi pas attendre, désormais ?
Salaga
Salaga
Démon
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 01/10/2023
Nombre de messages : 25

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockSam 11 Mai 2024 - 5:49
Il n’eut que peu de temps d’émerger, non en fait il n’eut juste pas le temps de sortir de sa transe rocambolesque que la créature rouge vint se blottir contre lui, l’espace très court d’une poignée de secondes, avant de réaliser que cette démonstration bien trop excessive d’émotion ne collait pas à l’image qu’elle aimait se donner d’elle. Celle-ci s'écarta alors presque instantanément de son torse, à moitié gêné, réalisant alors l’étendu de son précédent mouvement et faisant fit d’ignorance. Fort bien pour elle, du moins dans une grande première partie, la charmante femme dont Salaga ignorait toujours le nom, pris le relais pour sonder et informer le démon qui de par son oscillement de tête frénétique faisait tour pour faire facilement comprendre qu’il ne comprennait pas le lieu dans lequel il se trouvait.  Pour cause, on ne peut guère dire de notre jeune ami qu’il est un exemple de comportement social de norme apparente, alors si en plus de ça, il se retrouve allongé sur ce qui s’apparente plus à une tableau d’opération qu’un lit, il est de surcroît compréhensible de comprendre son effarement immédiat.
Qu’importe, puisqu’après cette première phrase, Salaga prit la mesure assez intuitivement qu’il sortait d’un rêve qui lui paraissait pourtant si réel…
Suite à cette première partie de péripétie, la sorcière ayant sauvé probablement la vie de Salaga enchaîna par des phrases ayant la tournure de curiosité. Tout d’abord, concernant son état qui pour elle ne coïncidait pas avec le fait qu’il soit tombé inconscient, eu pour réponse de Salaga une analyse rapide de son corps par tâtonnement afin de se rendre compte par lui même, qu’en effet il ne souffrait d’aucune diminution physique ou de plaies visuellement physique. Par la suite, elle rappela à son bon souvenir les derniers instants de la créature vampirique avant qu’il ne passe l’arme à gauche. Naturellement, il ne l'avait pas oublié, encore moins suite à son rêve où son nom lui était apparu de la bouche de personnages dont il ignorait tout. Décidément, encore des énigmes à dénouer pour ce pauvre Salaga qui n’en finissait pas avec ses songes inexplicables l’entourant.
« Kyah ! Si vous pensez que vous vous tenez en face d’un loquace, vous vous trompez en beauté ! » soigna ainsi Adan pour sa nouvelle intervention dont il ignorait encore l’erreur fatale qu’il avait commise.
« Oh, et pendant que tu dormais, ton ami s’inquiétait beaucoup pour toi. » souligna alors de manière très enjouée la dame encore en tenue de combat qui devait bien avoir cerner le type de personnage qu’était cette petite chauve-souris.
« Kyaaaah ! C’est faux, n’en crois pas un mot Salaga !  » pesta alors celle-ci vraisemblablement pleines de hontes, ne manquant pas, par effarement, de bégayer sur la suite de sa phrase de défi incompréhensible envers la magicienne, trahissant alors sa possible défense. Bien entendu, la belle guerrière ayant rapidement compris que la s’amusait de ce malaise par un petit rire moqueur qui agaçait probablement encore plus Adan.
Zabura, attentif au soin et au chevet de Salaga intervient également à son tour, invitant alors à répondre aux interrogations à moitié masqué de celle sur qui il pouvait enfin poser un nom : Towa. Par le biais du court vécu, il avait pu entreprendre le début d’une relation de confiance envers celui le ressemblant immensément, sans pour autant pouvoir encore le considérer comme son “entourage”. Rien de surprenant pour autant, on ne change pas en une après-midi aussi aisément. Voulant garder pour le moment ces étranges rêves pour lui, il pouvait cela étant répondre en toute sincérité.
« J’ignore moi même pourquoi… » avoua-t-il alors, laissant hélas la curiosité de son ange gardien sur sa faim.
« Merci… » dirigea Salaga en jetant ses yeux dans ceux de la sorcière qui tout comme lui avait des iris pourpres, adressant alors directement la cible des remerciements. Il ne savait que trop bien que l’écart de niveau avec ce Assabian n’aurait pu être comblé sans ses multiples interventions, et sans Zabura non plus d’ailleurs qui avait pris un pari risqué en se jetant sur le chasseur devenu proie. 

« Vous savez qui il était ? » bien entendu cette question avait pour objectif discret d’obtenir plus d’informations à son propos, afin de peut être pouvoir les compléter à son rêve irrésolu.
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 192
Bon ou mauvais ? : Bon

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 ClockMar 14 Mai 2024 - 15:32
Zabura s’était montré évasif quant à son affiliation à Mechikabura, certainement conscient du caractère secret que le vieux sorcier aimait cultiver tout autour de lui. En bon tyran, le père spirituel de Demigra appréciait isoler et handicaper ses propres alliés afin de conserver une autorité totale sur ses pairs. Et pour les quelques élus informés de la véritable teneur de ses plans, ils étaient souvent charmés ou marqués afin de ne rien révéler. Rien n’affirmait qu’il était la cible d’un tel maléfice, mais il était probable qu’il refusait de répondre par une contrainte plus que par sa mauvaise humeur. Mais la relative gêne que provoquait son incapacité à répondre s’oublia vite : Salaga était réveillé.

Towa se contenta de le rassurer, il était jeune et désorienté, il ne fallait pas l’affoler en l’enfouissant sous une montagne de questions. Mais au-delà de quelques paroles réconfortantes, la magicienne ne parvint pas à tirer la moindre information complémentaire. Le démon assoupi ne semblait pas comprendre ce qu’il se tramait, ni même contre qui il s’était battu. A défaut d’obtenir des réponses, Misha pu prendre le temps d’éclaircir la situation de l’ignoble vampire qu’il venait de vaincre. Elle fit quelques pas pour s’adosser à un mur proche, bras croisés sous sa poitrine.

« J’étais venue dans la région pour traquer ce monstre que nous avons affronté, Assabian. Il était un seigneur local des enfers qui venait de se rebeller. Ce n’était pas très malin de sa part. »

En réalité, il avait été un fantastique combattant, mais une échelle sans commune mesure séparait la puissance de la séraphine à celle d’un démon supérieur. Et même ceci mis de côté, l’arrogance sans borne dont il avait fait preuve lui fut fatale.

« C’est typique, ils s’imaginent invincibles et veulent immédiatement conquérir tout l’Enfer. »

Quand on y réfléchissait bien, c’est Zabura et Salaga qui vinrent achever ce vampire pitoyable, finalement, elle n’avait pas été le point d’orgue du combat. Il était bon de féliciter les performances remarquables de ces voyageurs improbables.

« Honnêtement, vous feriez de bien meilleurs seigneurs que lui. Et… une place vient de se libérer. »

Elle leva brusquement les mains, émettant un rire cristallin plein d’entrain.

« Je dis ça comme ça ! »

Elle fit quelques pas en avant, se décrochant du mur pour scruter un vitrail donnant sur les plaines désolées. Elle se baladait souvent quand elle parlait, un mécanisme naturel traduisant son énergie débordante. Suite à ça, elle se tourna vers les deux gaillards, plus particulièrement Zabura.

« Et vous, qu’est-ce que vous faisiez dans la région ? Vous êtes amis ? »

Au sein du monde infernal, il était souvent d’avantage probable d’observer les relations maître-esclave, mais Misha n’avait pas remarqué ce genre de lien, les deux magiciens semblaient relativement égaux. Evidement, le serviteur de Mechikabura était le plus causant, mais la capacité de présentation ne garantissait pas un rang plus noble.

Elle attendit une réponse, elle voulait comprendre ce qui avait pu les pousser à s’opposer à un seigneur vampire. Suite à cela, elle leur proposa une hospitalité bienvenue.

« Après un tel combat, vous devriez prendre le temps de vous reposer, je vous offre le gite pour la nuit. Bien que ce soit une forteresse militaire, vous apprécierez un certain confort. »

L’intérêt était double : les remercier et en apprendre plus sur eux, si possible. Dans le cadre de sa lutte contre les anges, mais également son soutien à Demigra, elle était sans cesse à la recherche de nouveaux alliés. Le potentiel de Zabura, et peut être plus encore celui de Salaga, pouvaient faire d’eux des combattants redoutables, elle avait été aux premières loges pour y assister.

« Il y a des sources thermales au sous-sol, et un banquet au coucher du soleil. »

Précisa-t-elle, comme pour appuyer ses précédents dires. Elle réajusta le haut de son armure, il fallait dire que le lourd métal d’un plastron en argent l’étouffait. C’est bien elle qui risquait de passer au bain en premier. Si elle n’était pas retenue, c’est là-bas qu’elle se rendrait ensuite pour se détendre en attendant le repas des « chefs démoniaques ».

Contenu sponsorisé

Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Éveil dans l'Univers 7   Éveil dans l'Univers 7 - Page 2 Clock
 
Éveil dans l'Univers 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'éveil du mal
» L'Eveil d'un Peuple [PV]
» L'éveil de l'épée
» [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]
» Entrainement glacial, l'éveil des nuages (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Makaioshinkai-