Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

Partagez
 

 Vegeta VS Yukko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arbitre
Arbitre
PNJ
Masculin Date d'inscription : 13/02/2007
Nombre de messages : 218
Bon ou mauvais ? : Neutral évidemment ! Un arbitre se doit d'être neutre, allons !

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockLun 18 Sep 2023 - 22:12
Beaucoup de monde s’était déplacé pour être témoin du grand événement de l’année : la finale du Tenkachi Budokai de Dosatz. Un grand tournoi opposant les plus grands martialistes de l’univers ! Cette année, Yukko allait s’opposer à Vegeta dans un duel qui offrira au gagnant richesses et gloire. Le retrait du Baron Mars Babel avait permis à l'héritier du trône d'atteindre le combat tant attendu, un beau coup du sort qui risquait de provoquer l'un des combats les plus incroyables de tous les temps. L’arène était illuminée par les rayons du soleil se couchant lentement tandis qu’une foule excitée n’attendait plus que l’avènement de cette longue compétition.

« Mesdames et Messieurs, la finale tant attendue va enfin commencer. Merci d’applaudir nos finalistes : Vegeta et Yukko ! »

Une série d’applaudissements accompagna les paroles de l’arbitre tandis que les concurrents furent inviter à se rendre sur le terrain.



Dernière édition par Arbitre le Ven 13 Oct 2023 - 14:59, édité 1 fois
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockSam 28 Oct 2023 - 17:12

« Qu'est-ce que vous me voulez ? Fichez-moi la paix ! »

Frustré par le combat ridicule - si l'on pouvait appeler ça un combat - qui l'avait opposé à ce « Mars Babel », Vegeta avait jeté l'éponge, guère intéressé à l'idée de connaître l'issue d'un tournoi qui autorisait de tels énergumènes parmi ses participants. Un combat était une chose sérieuse, et il n'avait aucun respect pour ceux qui le tournaient en dérision. Même si le tournoi de la Terre comportait lui aussi de risibles restrictions, en plus d'accueillir des compétiteurs d'une faiblesse extrême, au moins mettait-il en avant les valeurs inhérentes à la pratique martiale - étonnamment proche de sa propre définition de la chose.
Toujours était-il donc qu'il avait quitté l'arène sans se retourner, laissant aux organisateurs le soin de cautionner cette mascarade ; lui ne s'y risquerait plus. Restait à savoir où était passée Oishi pour qu'ils puissent reprendre leur route : elle aussi devait en avoir terminé.
C'était alors qu'il se lançait à sa recherche - en tentant tant bien que mal de s'y retrouver dans le dédale des couloirs - qu'il avait été approché par quelqu'un ressemblant trait pour trait à l'arbitre de ses matchs successifs. Si celui-ci n'était pas venu de la direction opposée à celle dont il venait et n'avait pas porté par une tenue différente - indiquant un rôle de technicien plus que de présentateur, a priori -, sans doute l'aurait-il pris pour la même personne. Était-ce une race d'humanoïde partageant tous la même apparence ?
Essoufflé, l'homme à lunettes - plus il y regardait et plus son apparence était étonnamment proche de celle d'un humain - dut prendre quelques secondes pour se reprendre avant d'être capable de parler, juste au moment où le prince allait le contourner et reprendre sa route sans plus s'en préoccuper.

« M-Monsieur Vegeta ! Attendez, s'il vous plait ! Ne partez pas déjà !... »
« Je n'ai plus rien à faire ici. Continuez votre tournoi grotesque si vous voulez, mais ce sera sans moi. »
« Nous... Nous sommes désolés que vous ayez été contrarié par votre dernière rencontre, balbutia le pauvre homme, conscient de marcher sur des œufs. Mais, euh, et bien, à vrai dire... »
« Vous m'avez fait perdre assez de temps comme ça. Hors de mon chemin. Maintenant ! » rétorqua durement le prince, qui n'était clairement pas d'humeur à discuter - moins encore qu'à l'accoutumée.
« É... Écoutez-moi jusqu'au bout, s'il vous plait ! » implora le pauvre employé, levant les mains devant lui en signe d'apaisement - ou peut-être pour se protéger si un coup devait prendre la direction de son visage ; un risque qui, après tout, ne faisait que s'accroître. « En fait... Il se trouve que nous n'arrivons plus à trouver votre précédent adversaire. Il s'est volatilisé dans un nuage de fumée après que vous ayez quitté l'arène, et nous n'avons plus de nouvelles de sa part. » Il réajusta ses lunettes, l'air un peu penaud. « Or, il se trouve que la finale va bientôt devoir commencer. Il serait tout de même dommage que le vainqueur soit décidé par un forfait, vous ne croyez pas ?...»

Le silence s'installa dans la conversation. L'enthousiasme - forcé - dont faisait preuve l'employé, et sur lequel il comptait pour convaincre le demi-finaliste de revenir dans la compétition, ne semblait hélas pas avoir beaucoup d'effet.

« Et en quoi est-ce mon problème ? »
« Et bien, vous savez... La gloire du vainqueur, le prestige de la compétition, tout ça... »
« Je m'en moque. Débrouillez-vous sans moi ! »
« Bon, d'accord. Je ne voulais pas en arriver là, mais... Si vous acceptez de revenir, nous vous offrirons un accès à vie à notre buffet à volonté. Qu'en pensez-vous ? »

L'estomac du prince émit un gargouillement : il n'avait, après tout, pas mangé depuis le début du championnat.

« ... »
« ... »


* * *

« ...Merci d’applaudir nos finalistes : Vegeta et Yukko ! »

Vegeta se hissa sur le ring, réajustant ses gants. En plus du marché conclu - peut-être y aurait-il à deux fois s'il n'avait pas été guidé par la faim, mais c'était chose faite -, il était parvenu à négocier qu'on lui répare sa tenue : si l'on voulait qu'il apparaisse dans cette fameuse finale, la moindre des choses était de s'assurer qu'il le fasse sous son meilleur jour.
L'on ne pouvait pas dire qu'il soit particulièrement enthousiaste à l'idée de revenir dans la course au titre après sa dernière expérience, mais la raison-même de sa réintégration était que son dernier adversaire - le supposé vainqueur de leur affrontement - était introuvable. L'on pouvait espérer que cette « Yukko » - dont il ne savait rien, si ce n'est qu'elle avait également réussi à se qualifier jusqu'ici ; il n'avait pas pris la peine de se renseigner - serait une combattante un peu plus digne que ce prestidigitateur de pacotille.
En dépit du repêchage dont il avait fait l'objet, tout portait à croire qu'il était le premier arrivé. Où était donc passée l'autre finaliste ? Il ne manquerait plus que de la voir disparaître à son tour, après qu'ils aient fait des pieds et des mains pour le convaincre de venir se tenir devant elle. Ce ne serait que le dernier rebondissement pitoyable qui achèverait de le désintéresser de cet événement qui, jusque là, n'avait été pour lui qu'une immense déception.
Quoi qu'il advienne, ce ne serait sans doute pas elle qui le ferait changer d'avis...

« Finissons-en. Où est mon adversaire ? »
Yukko
Yukko
Demi-Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8711
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3810

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockMer 1 Nov 2023 - 19:09


Répondant à la convocation de l’arbitre, Yukko émergea des ténèbres de sa loge. Compte tenu du dénouement on ne pouvait plus décevant de la précédente rencontre, un combat tué dans l'œuf qui l’avait laissé sur sa faim, la métisse plaçait beaucoup d’espoir dans cette finale. Que l’on ne s’y méprenne pas : la garçonne avait jusque-là eu la chance de pouvoir croiser le fer avec deux athlètes de haut vol. La non-existence du duel avec Rellum était bien la seule ombre au tableau, et avait au moins le mérite de lui avoir épargné un nouveau bain dans l’une de ces cuves de soin qu’elle avait en horreur. Autant dire que malgré cette déconvenue, l’adolescente demeurait satisfaite de son parcours qu’elle comptait clore en beauté à l’occasion de cette finale.

Et son adversaire semblait tout indiqué pour mettre cette ultime étape de la compétition sur les bons rails, s’agissant ni plus ni moins que de l’héritier du trône de la planète des guerriers de l’espace. Voilà bien une découverte qui ne risquait pas de laisser la jeunette indifférente ; avoir affaire à une si grosse pointure aurait de quoi tracasser tout jeune pousse - puisque c’est bien ainsi que se situait Yukko par rapport à ce personnage. Ce n’est pas pour autant qu’elle comptait se laisser impressionner ; qu’elle soit parvenue à se qualifier jusqu’ici n’était pas le fruit du hasard, après tout.
Aussi parvint-elle à chasser son stress d’un bon bol d’air avant de pénétrer sur le ring, faisant montre d’une mine déterminée au mépris du cœur martelant sa poitrine. Quels que soient les faits d’armes - et méfaits - du prince, les deux concurrents étaient ici dans une compétition d’arts martiaux, un terrain où la gamine se savait ne pas être en reste.

Une fois arrivée au centre du ring, cette dernière joignit ses talons et, les bras rangés dans le prolongement de son corps, inclina le buste avec assiduité. S’agissant d’une rencontre entre deux pratiquants, il lui était prescrit de gratifier son homologue du salut traditionnel des arts de sa contrée lointaine.

« Osu ! »

Un geste pieux témoignant de son profond respect envers les disciplines de combat - et en contraste frappant avec l’immaturité de son comportement de voyou roulant les R. C’était bien là l’un des rares domaines où la fillette mettait, ne serait-ce qu'occasionnellement, un point d’honneur à se plier à une forme d’étiquette.
À l’issue de sa révérence, Yukko déraidit ses membres avant de dessiner sa posture de combat. Son poing droit vint border son menton qu’il couvrait jalousement, tandis que l’autre s’installa près de ses côtes. Sublimant son expression sérieuse, ses pupilles d’émeraude pétillaient furtivement, trahissant son excitation. Elle était fin prête, et n’attendait plus que le coup d’envoi.
Arbitre
Arbitre
PNJ
Masculin Date d'inscription : 13/02/2007
Nombre de messages : 218
Bon ou mauvais ? : Neutral évidemment ! Un arbitre se doit d'être neutre, allons !

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockSam 11 Nov 2023 - 22:07
Les concurrents étaient en piste pour se lancer dans la grande compétition. La foule n'attendait que le lancement de ce duel tant attendu pour désigner le plus grand guerrier de l'univers. Comme souvent aux prémisses d'un affrontement exceptionnel, Yukko salua son adversaire avec la plus grande rigueur. Ceci fait, les hostiles pouvaient débuter, l'arbitre lança le match et ne manqua pas de le faire entendre.

"Que le combat commence !"

Les finalistes étaient désormais libres de régler leurs comptes, que le meilleur gagne !
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockMer 22 Nov 2023 - 13:20

« Encore une Saiyan ? On ne trouve que ça ici, ma parole... »

C'était le quatrième combat qu'il disputait dans ce tournoi, et le troisième où il rencontrait un représentant de son espèce - quand bien même les deux premiers étaient de provenance douteuse. Quoi qu'il en soit pour celle-ci, ça commençait effectivement à faire beaucoup.
Certes, c'était d'une certaine manière le propre de leur culture de se répandre partout sans raison ni mesure - d'assaillir et de conquérir -, mais de là à rencontrer sur cette planète pourtant cosmopolite plus de ses congénères que de toute autre race extraterrestre...  Même s'il était évidemment fort possible qu'il s'agisse de bâtards et autres hybrides plus ou moins respectables plus que de ressortissant de sang pur.
Cela voulait cependant dire que parmi les qualifiés, la plupart à avoir su s'imposer avaient du sang de Saiyan dans les veines, à quelque degré que ce fut : sans doute aurait-il dû en être fier. Et peut-être l'aurait-il été, s'il avait eu une idée un peu plus précise de qui étaient les Saiyans d'aujourd'hui - avait su exactement combien ils étaient différents de ceux qu'il gardait dans ses souvenirs. À défaut d'être fixé, c'était surtout pour lui un moyen de savoir combien ils avaient progressé ; quelle partie de sa puissance pourtant atténuée il devrait déployer pour les mettre au pas si les choses devaient dégénérer.

Néanmoins, cette fois, son opposante - qui qu'elle puisse être ; son nom ne lui disait absolument rien - semblait vouloir faire les choses dans les formes ; à ce stade, c'était plus qu'il ne croyait pouvoir en demander. Pas de blabla, pas de provocations : concentrée et déterminée, elle se contenta de se mettre en garde avec toute la rigueur propre à un combattant véritable.
Voilà qui changeait agréablement des bouffons en tout genre qu'il avait dû subir pour en arriver là. Si c'était un bon début, avoir la bonne attitude ne faisait cependant pas tout : encore fallait-il qu'elle ait les épaules pour mener ce combat dignement. Si les manches précédentes avaient appris quelque chose au prince, c'était bien qu'arriver loin dans cette compétition n'était en rien la preuve d'un quelconque niveau de compétence. Mais oui, peut-être lui restait-il encore un espoir d'avoir droit à au moins un duel satisfaisant. Peut-être.
Évidemment, il serait tragique que cette enfant - au jugé, elle devait être un peu plus jeune que Son Gohan - se montre plus performante que des hommes entraînés, et pourtant c'était une réalité à laquelle il pensait devoir se préparer. Qu'il en venait même à souhaiter, tant tout le reste de cet événement n'avait été qu'un canular à ses yeux. Qu'au moins elle le divertisse ; ce sera déjà plus que ce que les autres avaient réussi à faire. Qu'elle se batte comme on était censé se battre ; tel était son vœu.

« Enfin un adversaire qui prend le combat au sérieux... Tant mieux ! Je suis fatigué de me battre contre des incapables ! » fit-il en adoptant sa propre posture guerrière. « Prépare-toi ! »

Sitôt le coup d'envoi donné, il se jeta sur elle sans perdre une seconde, n'entendant pas lui faire le moindre cadeau en raison de son jeune âge. Si elle y voyait un inconvénient, elle n'aurait qu'à se plaindre auprès des organisateurs pour ne pas l'avoir placée dans une division appropriée.
Fonçant à toute allure, il fit disparaître la distance les séparant dans le temps d'un battement de cils ; optant pour un coup de pied en guise d'entrée en matière, il projeta sa jambe vers son épaule du côté où sa pose la laissait à découvert. Se doutant qu'elle saurait au moins parer cela, il enchaîna immédiatement, lui envoyant le talon opposé dans le creux de l'estomac en profitant d'être capable de se maintenir dans les airs.
Ces deux frappes portées, le prince poussa un cri de guerre qui produisit autour de lui une violente onde de choc, sur laquelle il misait pour déstabiliser et faire reculer la demoiselle - pour finir de briser sa garde, qu'il supposait déjà mise à mal par cet assaut frontal.
Cela fait, il se laissa tomber au sol et usa de sa détente pour fondre à nouveau sur elle, tentant de lui encastrer ses poings dans les côtes de chaque côté de la cage thoracique. Enfin, il feignit de lui envoyer ses phalanges au visage d'un crochet du droit pour se rétracter au dernier moment, lui adressant plutôt un coude vicieux en travers de la mâchoire. En lui imposant d'entrée de jeu un rythme soutenu et des attaques variées, il pourrait se faire une idée plus précise de son niveau avant de passer aux choses sérieuses... Si toutefois elle tenait bon assez longtemps.

« Allez gamine, défends-toi ! Montre-moi ce que tu as dans le ventre ! »

Techniques utilisées:
Yukko
Yukko
Demi-Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8711
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3810

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockSam 25 Nov 2023 - 20:29


Ce qu’elle pouvait avoir horreur d’être assimilée aux Saiyans. Avec ce peuple arriéré, elle ne partageait guère plus qu’une goutte de sang. Même son penchant pour la violence - qu’elle ne pouvait ni n’oserait nier - tenait davantage d’une volonté de parfaire son savoir-faire en matière de disciplines de combat, ou d’un honnête amour de la compétition, que d’un désir primaire d'asseoir sa supériorité comme c’était souvent le cas chez les guerriers de l’espace.
Mais elle ne lui en tint pas rigueur, trop impatiente de se ruer dans les hostilités pour se risquer à en retarder l’ouverture avec de quelconques jérémiades. C’était par le biais son poing, assurément meilleur orateur qu’elle-même, que la demoiselle comptait lui montrer à quel point elle différait de ses lointains congénères - quelle était la Voie qu’elle avait choisi d’arpenter. Qui sait, peut-être pourrait-elle ainsi satisfaire le prince là où ses précédents adversaires semblaient l’avoir laissé sur sa faim.
La réponse se profilerait vraisemblablement sans tarder.

À peine le coup d’envoi eut retenti que Vegeta se précipitait déjà en sa direction ; elle n’en attendait pas moins, ni n’entreprit la moindre mesure pour tenter de l’en n’empêcher - et ce n’était pas seulement parce que la prestesse de son assaillant ne lui en laissait que difficilement l’opportunité. Si le combat au corps-à-corps était bien le domaine où elle pensait se démarquer, il lui semblerait malavisé de s’opposer aux efforts de son concurrent pour clôre la distance.
Voyant venir la ruade de ce dernier, elle s’inclina de manière à s’y dérober complètement, laissant ainsi ce premier coup de pied brasser l’air avant d’opposer au second un robuste rempart au moyen de son avant-bras. Mais alors qu’elle crut reconnaître dans l’infime temps mort qui s’ensuivit une ouverture propice à l’amorce d’une contre-attaque, la fillette fut soudainement soufflée par une bourrasque d’énergie impromptue. Prise de court, elle ne put y réagir de quelque manière que ce soit et dû se résoudre à encaisser le choc - comme le suivant, au niveau des côtes - tout en œuvrant à conserver un équilibre devenu précaire.
Mais venu le second coup de poing du prince, la gamine se rebiffa dans l’instant ; déterminée à lui rendre la monnaie de sa pièce, elle lui décocha un fulgurant crochet ciblant le menton alors même qu’un pivot du reste de son corps épargnait son thorax d’un énième impact. Et si la feinte de l’héritier du trône parvint effectivement à duper la jeunette, il en fallait plus pour la convaincre d’interrompre ce début de contre-offensive. Tant pis s’il fallait que ce coude s’en vienne la heurter - à tout le moins pouvait-elle le dérouter d’un vif haussement de l’épaule, quoique non sans douleur - si ça lui permettait de répliquer aussitôt.

Profitant de cette leur proximité immédiate, la métisse entrelaça son bras avec celui de son opposant afin d’entraver suffisamment ses déplacements - et l’empêcher de l’éloigner, pour peu que lui vienne l’idée de recourir à une nouvelle vague explosive - pour le rendre vulnérable à la balayette qui s’ensuivit, alors qu’elle lui fauchait les jambes d’une irrésistible rotation du talon. Aspirant ainsi à entraîner la chute de son adversaire, Yukko vint parachever sa manœuvre en éperonnant son plexus solaire à l’aide d’un coup de poing avant qu’un second vienne conduire ses phalanges au plus profond de son abdomen.
Non contente de cette démonstration d’agressivité, et parce qu’elle se doutait qu’il en faudrait plus pour triompher d'un tel baroudeur, la galopine poursuivit son offensive sans discontinuer. D’un bond, elle franchit toute distance la séparant de son émule - si seulement celui-ci eu jugé bon d’essayer de s’éloigner - pour se précipiter au contact. De vraisemblablement nulle part jaillirent non pas un mais bien deux uppercuts portés au foie, ouvrant la voie à une troisième frappe ciblant cette fois-ci la carotide avec le tranchant de la main.
Talonnant le prince de près, la lycéenne se déhancha subitement pour amorcer une giration de laquelle naquit un coup de pied retourné parti lui fouetter la joue. Preste, le soubresaut qui suivit lui permit de changer d’appui de manière à jeter son autre jambe en direction du guerrier de l’espace, mais pas avant qu’un dernier - subtil - ajustement de sa posture ne transforme ce qui s’apparentait jusqu’alors à un low-kick en un coup descendant s’abattant à l’arrière de son crâne.

Marquant ensuite une pause qui la voyait regagner sa pose de combat, la garçonne épiait son concurrent avec attention, certaine qu’il ne laisserait pas pareille agression impunie bien longtemps. Et sans doute était-ce là la preuve du tant soi peu d’appréhension décidément tenace qu’elle continuait de ressentir à l’égard de Vegeta, là où elle ne se serait probablement pas accordé un tel répit eut son adversaire été qui-que-ce-soit d’autre.
Que nul ne se fasse de fausses idées, toutefois. Yukko n’avait pas renoncé à l’agressivité qui caractérisait sa manière de combattre, tout au plus attendait-elle de déceler la bonne occasion pour la laisser éclater.
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockMar 12 Déc 2023 - 10:35

Non contente de prendre le combat au sérieux, son adversaire se montra taiseuse, concentrée sur ce qu'elle faisait. Tant mieux ! Lui-même n'était d'ordinaire pas contre quelques railleries, secondant la lutte physique d'une joute verbale, mais après pas moins de trois combats contre des saltimbanques qui les avaient passés à jacasser, le silence de cette Yukko était une bénédiction.
Certes, il aurait préféré qu'elle ait dépassé l'âge des devoirs et des dictées, mais on ne pouvait pas tout avoir, et en l'occurrence, c'était un moindre mal. D'autant que sa jeunesse ne l'empêchait apparemment pas d'avoir quelques notions d'arts martiaux, assez pour se hisser en finale de ce tournoi ; assez pour lui tenir tête.
Malgré toute l'aversion qu'il avait développé pour cette piètre compétition - puissent-ils mieux filtrer leurs inscriptions à l'avenir -, force lui était d'admettre que tout n'y était peut-être pas à jeter alors que cette Yukko se montrait capable non seulement de suivre ses attaques, mais également d'y répondre. Sans railleries, sans esbroufe : juste une pure et simple efficacité.
Le prince appréciait cela à sa juste valeur, et n'était pas sans espérer que sa propre progéniture puisse un jour démontrer pareil dévouement dans l'art du combat plutôt que dans ses habituelles simagrées.

Sur ses gardes malgré son avantage physique apparent - il avait beau être petit, elle l'était plus encore, et leur musculature n'était pas comparable -, il recula tête d'extrême justesse alors que le poing de la très jeune fille manquait de lui cueillir le menton, pour ne finalement y laisser qu'une égratignure.
Ce n'était peut-être rien en terme de lésion, pas même un premier sang, mais cela faisait office d'avertissement ; eut-il réagi une fraction de seconde plus tard, sans doute l'aurait-elle touché à la mâchoire, avec toutes les conséquences que cela pouvait avoir. Elle savait très bien ce qu'elle faisait.
Il n'eut en revanche pas autant de chance quand elle voulut lui saisir le bras, pas plus que quand il sentit ses jambes se dérober sous lui sous l'effet d'un coup de pied particulièrement vif ; fort heureusement lui restait-il - à défaut d'équilibre - encore une main disponible pour défendre son torse des deux frappes qui suivirent, sa paume constituant un rempart suffisant pour lui éviter d'en avoir le souffle coupé.

Forcé sur la défensive, le prince tenta bien de se dégager en se propulsant en arrière sitôt sa liberté retrouvée, mais se retrouva bientôt à devoir dévier d'autres attaques à destination de son ventre, la première étant forcée de le manquer et la seconde lui râpant les côtes - ce qui n'avait rien d'agréable, mais valait toujours mieux que d'exposer ses organes internes.
Malheureusement pour elle, lorsqu'elle tenta d'atteindre son cou, c'est finalement son front qu'elle rencontra du fait d'un subtil changement de position, le contact autrement plus dur de celui-ci n'ayant sans doute rien d'agréable pour ses métacarpes.
Sa jambe eut à subir toute la violence de celle de l'adolescente, mais c'était cette fois volontaire : en l'offrant pour cible, il eut ainsi tout le loisir de saisir la seconde avant qu'elle ne lui arrive dans la nuque de ses deux mains pour jeter sa propriétaire sur le sol, y mettant assez de force pour briser quelques dalles dans le processus si elle n'arrivait pas à s'échapper.
Sans lui laisser le temps de se remettre de cette riposte et de la surprise qui devait l'accompagner, il projeta son pied en direction de son sternum pour tenter de la clouer au sol, sans grand espoir d'y arriver - mais le but était avant tout de l'inciter à fuir par les côtés, de brider ses mouvements pour l'obliger à aller où il le voulait.
En l'occurrence, là où il pourrait se jeter sur elle pour lui asséner une abrupte descente du coude en pleine cage thoracique, ou du moins s'y essayer, avant qu'elle ait pu rétablir une posture plus adaptée à la défense.

Alors, abattant sèchement les deux mains sur la surface du ring - lequel frémissait déjà sous la violence de leurs charges successives -, Vegeta se projeta vigoureusement pour se remettre d'aplomb, et en profita pour décocher immédiatement un coup de pied rotatif au niveau du bassin à son opposante.

Une diversion, certes, mais qui ne manquerait pas d'être douloureuse si elle devait atteindre son but.
Car sa véritable intention n'était autre que de saisir l'adolescente par les cheveux - par cette couette qu'elle avait eu le malheur de laisser en évidence - pour lui abattre le poing opposé en plein visage, de face, sans pitié, puis la gratifier d'un genou dans l'estomac, si rien ne venait l'en empêcher.
Plutôt que de poursuivre son enchaînement, lorsqu'elle fit ne serait-ce que mine de reculer, il desserra soudainement le poing - et projette vers elle une rafale de tirs d'énergie à bout portant, n'ayant jamais promis de s'en tenir aux seuls échanges au corps-à-corps.
Plutôt que de réellement lui nuire, cela avait toutefois davantage pour but de soulever un nuage de fumée - de cacher sa venue avant qu'il lui fasse tomber un coup de poing marteau sur ce qu'il estima être sa tête dans ce manque de visibilité, et des deux mains qui plus est.

techniques utilisées:
Yukko
Yukko
Demi-Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8711
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3810

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockDim 24 Déc 2023 - 4:41


À peine s’eut présentée l’occasion que la garçonne ébaucha une contre-offensive des plus adroites. Assez, elle l’espérait, pour que le prince comprenne la menace qu’elle représente. Sans savoir si oui ou non il la prenait au sérieux - elle était en droit d’en douter, illustre inconnue qu’elle devait être à ses yeux -, elle entendait mettre aussitôt les choses au clair. Elle n’aurait après tout que peu de satisfaction à tirer d’un duel face à quelqu’un qui n’y met pas du sien, et ce, quelle qu’en soit l’issue.
Restait encore à savoir si l’application de ses talents au regard du noble art, aussi prodigieux furent-ils nonobstant son jeune âge, suffiraient pour triompher d’un lutteur aussi aguerri que Vegeta. Ce qui lui faisait défaut en matière d’éducation formelle aux arts martiaux - s’agissant des disciplines Terriennes, tout du moins -, le guerrier de l’espace le compensait et plus encore par l’expérience qu’il devait avoir durement acquis au fil de plusieurs décennies de conquêtes.
La preuve en était que, même acculé par l’agression de sa concurrente, ce dernier parvenait à se mouvoir juste assez pour limiter les dommages des coups auxquels il ne pouvait simplement se dérober. Si habile fut-il que Yukko en venait presque à subir le contrecoup de ses propres attaques, alors que son poing s’abattait loin de la zone vulnérable qu’elle crut cibler. Heureusement, le rembourrage de ses gants d’arts martiaux mixtes amortit le choc de cet impact inopportun - son rôle premier étant justement de protéger les mains de celui qui les porte contre ce genre de déconvenues, indispensable lorsque ledit porteur passait autrement tant de temps à se fracasser les mains que son écriture en devenait difficilement lisible.

Aussi ennuyeux puisse être ce méfait, il le demeurait donc beaucoup moins que la mise en échec de la suite de l'enchaînement de la demoiselle qui failli à récidiver le succès de sa première ruade. Avant qu’elle ne puisse atteindre sa cible, sa seconde jambe fut réceptionnée et saisie par le prince. Une situation pour le moins fâcheuse, certes, mais qui n’avait rien de fatalement dramatique - et que Yukko se serait même tentée de tourner à son avantage, n’eût été pour la rapidité - et la violence - avec laquelle son adversaire se hâta de la jeter au sol.
Étouffant un hoquet de douleur - la violence de l’impact rendu évidente par le réseau de fissures sillonnant le pavement de l’aire de combat -, la lycéenne prit immédiatement appui sur ses bras pour rouler sur le côté et ainsi éviter la première frappe que lui destinait son opposant, avant qu’une nouvelle pirouette - vers l’arrière, cette fois-ci - lui permette de se soustraire in-extremis à la seconde. Non sans urgence, Yukko se relevait tout juste à temps pour réagir à l’attaque qui suivit alors que déjà la jambe de l’héritier du trône menaçait son bassin.
Si ce n’était rien qu’un avant-bras hissé en guise de protection ne puisse défaire, la fillette aurait dû se douter qu’un assaut aussi rudimentaire que celui-ci, lorsqu’il ne se contentait pas d’inaugurer un enchaînement plus complexe, devait cacher quelque chose de plus insidieux.

Pour cause, là où elle s’attendait à devoir dévier un coup de poing on-ne-pouvait plus normal - et contre-attaquer aussitôt -, la métisse fut surprise de découvrir la véritable intention de son adversaire alors que la couette qui frangeait sa bouille immature se vit empoignée par ce dernier. La tension sur son cuir chevelu lui évoqua tant de douleur que de colère - sa bile manquant littéralement de suinter d’entre ses dents serrées -, comme si elle ne s’attendait pas à ce que Vegeta exploite ce qui s’apparentait pourtant à un point faible évident. Il fallait dire que peu auparavant s’étaient essayé à tirer de la sorte avantage de l’excentricité de sa coiffure - trop peu pour qu’elle ne prenne l’habitude de s’y prémunir, la faute à la pléthore de règles qui encadrent d’ordinaire la majorité des rencontres sportives où elle s’était faite les mains, mais qui faisaient défaut à la présente compétition.
Mais si d’aucuns la verraient dès lors en mauvaise posture, il en était autrement pour Yukko qui constatait le bon côté de sa position pourtant d’apparence délétère. En grosse cogneuse qu’elle était - et donc amatrice des échanges à bout portant -, voir son concurrent consacrer ses propres efforts au maintien de cette forte proximité entre eux deux n’était pas pour lui déplaire, quand bien même était-ce au prix de l’endolorissement de son épiderme.
Aussi, et plutôt que de s’épuiser à l’élaboration d’une quelconque esquive - une besogne qu’elle jugeait vouée à l’échec alors à quoi bon - ou de dédier ses deux mains libres à la protection de son faciès, elle préféra tirer profit de l’instant d’une manière qu’elle estimait davantage productive.

La jeunette avait tantôt montré qu’elle n’hésiterait pas à encaisser un coup de plein fouet si cela lui permettait de répliquer dans la foulée, l’important étant de sortir gagnant de l’échange, ce dont elle se pensait ici capable ; sans parvenir à faire de l’ombre à celui de Vegeta, le physique de la gamine demeurait suffisamment solidement bâti pour ne laisser aucun doute vis-à-vis de sa force - force elle-même décuplée par une quantité de Ki qu’il était difficile d’ignorer. Adonc le poing du guerrier de l’espace vint s’écraser contre le visage de Yukko, celui de cette dernière jaillit de concert pour s’abattre sur la figure de son geôlier. Le genou de son opposant vint quant à lui taper dans le tibia de la garçonne - hissé dans la panique -, un accrochage qui ne se fit pas sans misère, mais qu’elle préférait à l’alternative.
À l’issue de quoi, Yukko fut finalement libérée de l’emprise sur sa couette - et ce alors qu'elle commençait tout juste à y prendre ses aises, quel dommage - et il lui appartenait dès lors de réagir au cadeau de départ que son concurrent cru bon de lui adresser. En effet, une véritable averse de vagues déferlantes commença à s’abattre sur elle - l’attaque phare du prince, s’il en était - et ses bras croisés face à son buste ne lui prodiguaient qu’une défense un poil trop approximative à son goût.
Approximative, mais ultimement suffisante puisque les tirs adverses firent vite de perdre en précision, la faute à l’épais rideau de poussière qui drapait désormais une bonne partie de l’arène. Un développement qui ne manquait pas de grandement limiter la visibilité de Yukko qui, si elle pouvait présumer grossièrement la position de son émule en ressentant son énergie vitale, ne pouvait pour autant discerner sa posture et donc l’attaque qu’il préparait. Mais peut-être était-ce là encore une situation qu’elle pouvait tourner à son avantage.

Lorsque les mains jointes de l’héritier du trône vinrent s’abattre sur la tête de la métisse, celles-ci la traversèrent purement et simplement, comme s’il ne s’agissait que d’un mirage - et c’était bien le cas ! D’une image rémanente, pour être plus précis, tout comme la seconde qui parut surgir d’un coin de la nébuleuse poussiéreuse pour porter un coup du tranchant de la main au prince avant de le traverser de part en part. Enfin, la véritable Yukko apparut sur son flanc, ajoutant sa propre feinte à l’équation en substituant une violente ruade portée à la mâchoire au coup de poing qu’elle faisait mine d’armer.
D’un bond, elle poursuivait son rival en se jetant presque à corps perdu - lézardant encore davantage la surface du ring ce faisant - pour tenter de le plaquer à coup d’épaule, ne comptant pas lui laisser le loisir de la semer dans le nuage de fumée les cernant. Elle lui décocha alors non pas un ni deux mais bien trois crochets en pleine cage thoracique, et ce de la même main avant que l’autre ne vienne essayer de lui creuser l’abdomen à l’aide d’un direct. Un assaut qui, elle l’espérait, suffirait à motiver Vegeta à déporter sa garde au niveau de son bas-ventre, et laisser ainsi vulnérable sa tête - et plus précisément ses tempes - à un backfist détonnant.

Pour conclure, la fillette emmancha une rotation qui aboutit à un coup de pied frontal en plein bassin dans le but d’éloigner - un peu mais pas trop - son rival, de quoi lui laisser juste assez d’espace mais surtout de temps pour lui concocter une dernière surprise. Puisqu’alors même qu’elle se trouvait dès lors trop loin pour espérer pouvoir l’atteindre physiquement, Yukko projeta en direction du prince la paume d’un poing à moitié serré. Un geste relativement anodin, mais réalisé avec une prestesse telle - et aidé de juste assez de Ki - qu’il en naquit dans le prolongement du bras de la garçonne une onde de choc toute bonnement irrésistible.
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockDim 14 Jan 2024 - 7:22

L'échange n'en finissait plus de s'intensifier. Si Vegeta n'était évidemment pas à pleine puissance - ni ne pouvait l'être dans ses circonstances -, le fait qu'elle soit capable de rivaliser avec lui en disait déjà long sur ses capacités. Contrairement à ses précédents adversaires, elle n'était pas tant capable de lui tenir tête parce qu'il était affaibli que parce qu'elle en avait les capacités ; au-delà de toute force brute, la précision de ses mouvements était digne d'éloges.
D'une certaine manière, elle était la première à donner du sens à sa démarche ; à le pousser à se dépasser sur le plan technique plutôt que de faire de ce duel un bras de fer maquillé, d'en résumer l'issue à celui qui ferait sauter l'autre en premier. Elle le poussait à déployer peu à peu l'étendue de son art, à chercher les failles dans sa garde, à réviser ses enchaînements - et en plus avait la décence de le faire sans raconter sa vie.
C'était cela qu'il espérait en venant ici ; c'était ce qu'il voulait tirer de ce tournoi. Pourquoi est-ce que les autres combattants n'étaient pas capables de fournir une telle performance ? Il aurait moins eu l'impression de perdre son temps !
Voilà au moins qui commençait à rattraper ces déconvenues, à défaut de les compenser totalement.

Forte d'une grande agilité et d'une vivacité esprit au moins égale devant ses assauts répétés, l'intéressée était parvenue à éviter ou mitiger une bonne partie de ses attaques, ce qui n'était déjà pas négligeable : il ne faisait, après tout, rien pour la ménager. Les coups qui n'étaient pas totalement évités se retrouvaient le plus souvent déviés, parés, contrés, l'incitant à redoubler de hargne et d'ingéniosité s'il voulait finir par infliger de sérieux dégâts - la somme de ses attaques se bornant pour l'heure à quelques éraflures ; trois fois rien pour des êtres comme eux. Un maigre bilan qu'il entendait améliorer dans les minutes à suivre, cela allait sans dire.

De son côté, s'il était arrivé à ne pas être sonné par le coup au visage qu'elle lui avait porté en réponse, veillant à y dérober sa mâchoire, sa pommette n'en avait pas moins été entaillée, répandant sur sa joue un filet pourpre. Une souillure un peu trop évidente qu'il s'empressa d'essuyer du revers de son gant dès qu'il avait pu se le permettre, ne serait-ce que pour ne pas lui faire le plaisir de porter sur son visage ce signe de faiblesse.
Ce ne serait cependant pas la seule lacune qu'il dévoilerait malgré lui, puisqu'il devint bien vite évident qu'il n'avait pas prévu qu'elle lui jette en pâture une image résiduelle - qu'elle ait la lucidité d'en produire après l'enchaînement qu'elle avait eu à gérer. S'il fit bien en sorte de protéger son visage, c'était un réflexe plus qu'un geste calculé, ne lui laissant que peu de mérite - d'autant qu'il s'en tira avec l'avant-bras engourdi sous l'effet du choc, car n'ayant eu que le temps de le mettre en travers de sa trajectoire au lieu d'établir une défense digne de ce nom.
De même, si sa paume - celle de la main encore pleinement mobile - se fit forte d'intercepter les trois coups qui visaient son torse, il ne put rien contre celui dirigé vers son abdomen, qui le plia en deux et lui coupa le souffle un bref instant, lui faisant cracher sa salive dans un cri de douleur qui s'étrangla dans sa gorge. S'il s'était bien rendu compte que la force de l'adolescente dépassait de loin ce que laisser deviner sa carrure, la subir - surtout de plein fouet - était encore autre chose ; il s'en serait bien passé.
Par chance, la résilience avait toujours compté parmi ses plus grands points forts, et lui permit cette fois encore de se reprendre rapidement ; de dévier l'avant-bras de la jeune fille en tentant de la frapper au coude, profitant qu'il soit en extension, avant qu'elle ait pu percuter sa tempe comme elle l'avait espéré. Ainsi, lorsqu'elle entreprit de le repousser d'une frappe du pied, ce fut pour se heurter à une défense solide qui limita son recul, les sensations revenant dans les muscles de sa main brièvement tétanisée.

À l'onde de choc qu'elle essayait de lui infliger, il opposa la sienne d'un cri farouche, pur concentré d'esprit guerrier, menant les deux à s'annuler à mi-chemin alors qu'il rompait sa posture défensive - fondait sur elle à nouveau pour se saisir de ce poignet qu'elle avait eu le malheur de tendre dans sa direction ; pour tenter d'envoyer le sien à la rencontre de son coude afin de le paralyser momentanément, si elle n'avait pas la sagesse de se dégager. Une manœuvre d'autant plus souhaitable qu'il s'essaya ensuite à agripper son biceps de l'autre main, ce afin de la soulever et de la lancer par-dessus son épaule afin de détruire son équilibre.
Avec un tel niveau, qu'elle ne sache pas voler serait étonnant - mais elle n'en risquerait pas moins de se retrouver la tête en bas ne serait-ce qu'un moment, ce qui n'avait rien de souhaitable dans une pareille situation. D'autant que le prince des Saiyans n'en avait pas encore fini avec elle, s'élançant pour tenter cette fois de lui envoyer son coude dans l'abdomen, pressant de la paume sur ses phalanges pour amplifier son geste, mettant tout son poids - limité, certes, mais entièrement fait de muscles - dans sa charge. Puis, son pied décolla du sol pour, dans une brutale rotation, se diriger vers son flanc - avant de changer sa course sans crier gare pour plutôt chercher son épaule.
La poursuivant quoi qu'il arrive sans même prendre le temps de vérifier l'efficacité de ses attaques - il s'en assurerait lorsqu'il aurait besoin de s'interrompre ; pas avant -, refusant de lui laisser le temps de se rétablir, il gratifia son abdomen d'une nuée de coups fulgurants du poing gauche, misant sur leur surnombre pour qu'elle n'ait pas la possibilité de tous les parer. Sa véritable intention était cependant de lui envoyer le droit au visage en un crochet vicieux, visant l'angle de la mâchoire. À l'affût d'une riposte qu'il savait imminente, il se recula de lui-même et reprit la parole, un sourire moqueur au bord des lèvres :

« Tu ne te débrouilles pas mal, pour une gamine ! C'est ton père qui t'a appris à te battre ? »

Bien sûr, la savoir jeune ne voulait pas dire qu'il la sous-estimait : lui-même était une menace dès l'enfance, et Son Gohan n'était âgé que d'une dizaine d'années quand il avait réglé son compte à Cell. Cela ne l'empêcherait cependant pas de le souligner, ne serait-ce que pour instaurer un dialogue - malgré la pointe de provocation qu'il y mettait ; on ne se refait pas.
Dans son esprit, le père de cette jeune fille était forcément celui à qui elle devait ses gênes Saiyans - et donc le plus susceptible de lui avoir enseigné les rudiments du combat. D'ailleurs, qu'est-ce qui composait l'autre partie de son code génétique ? Malgré son apparence, elle ne pouvait pas être terrienne ; avec un tel niveau d'aptitude - et la puissance qui allait de pair -, il se serait rendu compte de son existence bien avant... N'est-ce pas ?
Techniques utilisées:
Yukko
Yukko
Demi-Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8711
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3810

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockSam 2 Mar 2024 - 17:01

Ancrés fermement au sol, les pieds de la jeunette préservèrent son équilibre du souffle engendré par la rencontre des deux attaques, alors que le prince répondit d’un kiaï à l’onde de choc qu’elle lui avait adressé. Ce fut ainsi non sans un soupçon de frustration qu’elle continuait de constater la coriacité dont pouvait faire preuve son adversaire ; s’agissant de cette projection de force vitale comme de l’enchaînement qu’elle était venue parachever - pour ne rien dire de l’affrontement dans sa totalité -, son concurrent faisait une fois encore montre de la ténacité acquise au long de sa vie de guerroyeur. Quand bien même était-ce justement cette résilience qui donnait de l’intérêt à ce combat, Yukko aurait toutefois préféré voir apparaître de plus évidents signes avant-coureurs du triomphe qu’elle convoitait - une satisfaction dont l’héritier du trône se gardait bien de la gratifier.
Se hâtant de regagner une posture propice à l’échange qu’elle devinait imminent, la gamine vit le guerrier de l’espace franchir la distance les séparant en un clin d'œil - et, une fois n’étant pas coutume, ne fit rien pour l’en empêcher. Aussi vif fut-il pourtant, espérer pouvoir attraper le poignet de la garçonne était un tantinet trop ambitieux ; cette dernière était suffisamment avertie pour ne pas laisser son bras tendu plus longtemps que nécessaire. Il n’y a que dans les vieux films de kung-fu que les pratiquants tiennent la pose, une mise en scène qui n’avait lieu d’être dans un combat réel. Aussi s’était bien écoulée une fraction de seconde depuis que la métisse avait rangé sa main auprès du menton qu’elle abritait, un rien de temps qui faisait toute la différence pour des martialistes de leur niveau.

Décochant un vilain crochet de cette même main pour cueillir son concurrent audacieux dans sa manœuvre, elle ne put cependant empêcher ce dernier de l’envoyer valser à l’issue d’un bref séjour par-dessus son épaule. Elle ne s’en fit pas plus que cela : sa maîtrise de la danse de l’air, un savoir-faire devenu pratiquement universel, fit vite de casser son erre et d’empêcher toute sortie de ring éventuelle. Cela étant, son adversaire n’en profita pas moins de l’instant pour tenter de lui enfoncer son coude dans l’abdomen, un effort loin d’être vain puisqu’il parvint à s’immiscer juste en-dessous de la défense bâclée de la fillette - deux bras hissés dans la hâte ne sachant ce qu’ils étaient censés protéger -, lui ôtant le souffle sans que mot ne puisse s’échapper de sa bouche. Chanceuse fut-elle de se soustraire à la trajectoire du second coup, alors qu’une impulsion d’énergie vitale lui permettait de se remettre à l’endroit au terme d’une prompt pirouette.
Faisant fi du goût ferreux qui lui était dès lors monté à la bouche, la jeunette se rebiffa manifestement alors que son opposant entreprenait une fois encore de l’assiéger. Loin de rechigner à l’idée de participer à ce nouvel échange au corps-à-corps, elle tapa le sol de la pointe du pied pour saillir à corps perdu, s’approchant au plus près du prince jusqu’à lui rentrer dedans épaule la première. En le collant de si près, elle limitait l’extension des bras de Vegeta - et donc l’énergie développée par ses coups -, rendait son bas-ventre moins accessible et se dégotait par la même une place en première loge pour guetter le moment opportun pour répliquer.

Alors qu’elle eut ainsi enduré le déluge ciblant son abdomen - mais criblant plutôt l’un de ses dorsaux, comparativement moins sensible, grâce à sa petite manœuvre - l’adolescente pivota brusquement lorsque l’occasion se présenta. Si elle n’était pas en position pour simplement se dérober au nouveau crochet menaçant sa mâchoire, ni ne comptait s’y risquer, elle était en revanche parfaitement bien placée pour riposter. Le buste de profil, elle haussa l’épaule qu’elle jeta en pâture pour se couvrir le menton avant de girer de nouveau pour conduire sa propre droite jusqu’au visage de son adversaire.
Serrant les dents dans une tentative de moins en moins fructueuse d’ignorer la douleur, la jeune fille découvrit avec un grain de soulagement que le prince avait battu en retraite. Qu’il s’agisse ou non du fruit de cette dernière attaque - n’ayant encore pu confirmer si son poing avait réellement fait mouche -, elle accueillait cet instant de répit à bras ouverts. Trop fière pour laisser évidents les signes de sa souffrance grandissante - seule la lourdeur de sa respiration trahissait son état -, elle ne pouvait pas moins les nier : son épaule lui brûlait, sans parler de son abdomen, et ce en dépit de ses efforts pour le protéger. Ne disposant pas des facultés d’esquive prodigieuses de ses précédents adversaires - bien qu’elle ne soit pas non plus à plaindre -, il lui arrivait d’être contrainte d’encaisser plus qu’elle ne l’aurait souhaité. Et si elle pouvait trouver consolation, aussi maigre soit-elle, dans la manifeste capacité de son corps à le supporter, force était de reconnaître que cette stratégie lui semblait de moins en moins viable au fur et à mesure que le combat s’inscrivait dans la durée.
Alors qu’elle s’en servait pour se remettre doucement d’aplomb, Vegeta cru bon profiter de cette rare accalmie pour établir le dialogue.

« Mon père… » répéta-t-elle, rompant le silence qu’elle avait entretenu depuis le début de la rencontre.

De toute évidence satisfait de la prestation de sa concurrente, l’héritier du trône s’enquit de la source de son talent. Yukko n’était point assez naïve pour penser pouvoir lui cacher ses origines - il semblait l’avoir deviné avant même que ne soit donné le coup d’envoi -, et il semblait naturel de penser que celui qui lui avait légué le sang des guerriers de l’espace aurait également été celui qui l’aurait initié à l’art de la castagne. Pourtant, si son géniteur était bel et bien responsable de la part extraterrestre de son patrimoine génétique, c’était là le seul héritage qu’elle en avait reçu. Du reste, son père fut largement absent de son éducation, qu’elle soit martiale ou non, et de sa vie en général, préférant très tôt fuir ses responsabilités. À sa seule mère eut incombé la lourde tâche d’élever l’enfant turbulente qu’elle demeurait encore aujourd’hui, ce qui pourrait expliquer certaines de ses déviances les plus extrêmes. Autant dire qu’elle n’avait que peu d’estime pour cet homme, pas loin d’un inconnu à ses yeux.

« Je pense pas qu’il y ait quoi que ce soit de bon à apprendre de lui. »

L’éducation de la sang-mêlé ne fut point l'œuvre d’un seul enseignant. Nombreux furent-ils à se succéder dans sa formation, et ce fut autant de disciplines auxquelles elle eut l’occasion d’être initiée. Assoiffée de savoir - tant qu’il était du genre à lui permettre de mieux imprimer l’empreinte de ses phalanges sur quiconque avait le malheur de répondre à ses provocations -, Yukko laissait derrière elle une foulée de sensei et autres coachs aussi impressionnés par son talent que déçus de son incapacité à saisir la portée spirituelle de leurs arts. Tout au plus pouvaient-ils soulager leur amertume en sachant leur tumultueuse élève personnellement investie de la mission de prouver l’efficacité de leurs arts que d’aucun jugeaient pourtant désuets et faisaient l’erreur de négliger, leur préférant les avalanches de vagues déferlantes et autres stratagèmes favorisant l’abus d’artifices saugrenus.

Jugeant avoir suffisamment récupéré pour reprendre les hostilités, la jeune femme réaffirma sa posture guerrière alors qu’un essaim d’étincelle parcouru sa silhouette. Bien qu’il ne s’agisse pas du spectacle pyrotechnique qui accompagnait traditionnellement le déploiement d’une vaste quantité de Ki, le combattant chevronné qu’était le prince saurait reconnaître que la jouvencelle comptait monter d’un cran. Ils s’étaient bien amusés jusqu’à présent, et si l’occasion de parfaire son art fut bien ce qui avait motivé sa participation au tournoi, Yukko ne comptait pas laisser la victoire lui échapper pour autant, pas après tant de chemin. Son amour du sport et de la compétition devait bien être le seul à pouvoir rivaliser avec l’intérêt autiste qu’elle portait pour les arts martiaux, quand bien même il lui arrivait d’essayer de se convaincre du contraire.

Fondant adonc sur son adversaire à une vitesse supersonique qui ne manqua pas d’ébranler le damier jonchant la surface de l’arène, la métisse vint directement au contact sans s’encombrer de la moindre subtilité. Un jab puis deux surgirent à brûle-pourpoint, espérant prendre l’initiative tout en préparant le terrain pour l’uppercut qui suivit de près, et ce avant que son jeu de jambes frénétique n’amène la garçonne hors de portée de toute riposte directe. Une succession de slaloms se chargea d’assurer la sauvegarde de son minois avant que ne surgisse subitement son genou, motivant un bond vers l’avant lui octroyant l’élan suffisant pour engendrer un coup de pied rotatif parti fouetter le bassin du guerrier de l’espace.
Sans crier gare jaillit alors une puissante onde de choc omnidirectionnelle dont Yukko était l’épicentre, une utilisation du Sōryūdan venue tuer dans l’oeuf toute tentative de la part de son opposant de profiter de bref trou dans son enchaînement en plus, elle l’espérait, de le déstabiliser assez longtemps pour masquer son déplacement. Conduite jusque dans le dos du prince par une courte déflagration de son énergie vitale, la fillette enroula l’un des bras de ce dernier avec le sien tandis que l’autre s’attela à lui marteler les côtes à grands renforts de crochets. À supposer que le rival de Kakarot soit parvenu à se tourner pour lui faire face, l’adolescente abattit son front en plein milieu de son visage pour tenter dans le martyriser le nez avec un coup discutablement légal.
Lâchant prise, la gamine ambitionna de gagner un peu de distance tout en couvrant sa retraite avec quelques jabs pour ensuite - et de manière pratiquement transparente - laisser place à une image rémanente. Elle n’était pas assez naïve pour croire que cela suffirait pour le tromper une seconde fois dans ce match, tout au plus espérait-elle le désarçonner pendant une fraction de seconde ; suffisamment pour qu’elle puisse utiliser le Déplacement Instantané et apparaître au-dessus de lui. Dès lors, elle entreprit de le gratifier d’une descente du coude ciblant le sommet de son crâne, puis s’en prit subséquemment à ses jambes qu’elle faucha d’une traite à l’aide de son pied. Un nouvel uppercut fut alors porté au niveau de l’abdomen puis immédiatement ponctué par un coup de poing descendant visant le menton aspirant à envoyer le souverain au tapis.
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko ClockLun 6 Mai 2024 - 6:45

Vegeta n'était pas près de renoncer. C'était le premier vrai combat qu'il avait le droit de disputer dans cette décevante compétition ; il n'était pas question d'y mettre un terme prématuré ! Encore moins alors qu'il était justement en quête de nouvelles expériences, d'autres moyens de progresser - de repousser ses limites d'une manière qu'il n'avait pas encore essayé. Certes, il n'aurait pas cru que cela l'amènerait à se battre contre une fillette - mais celle-ci avait mérité le droit de ne pas être considérée comme telle, mais comme une guerrière à part entière. Après tout, le fils de Kakarot lui-même était déjà excessivement dangereux du haut de ses quelques années, lors de leurs aventures sur Namek...

S'il eut la vigilance de se décaler pour n'avoir pas à subir son coup d'épaule en plein torse, il ne fut pas aussi chanceux concernant le crochet qu'elle lui expédia au visage, une douleur vive traversant sa pommette éclatée par la violence de l'impact. Si cela restait préférable à être frappé en pleine mâchoire, ce n'était pas pour autant agréable. Les dents serrées, il épongea le sang qui lui maculait le visage du dos de son gant afin de s'assurer qu'il n'arrive pas jusqu'à ses yeux, profitant qu'elle se replie - ait besoin de répit. C'était son cas également, mais il se refusait à le montrer, évidemment.

« Qui est-il ? Je suppose que c'est de lui que te vient ton héritage Saiyan. »

Inutile de dire que le Vegeta d'autrefois n'aurait certainement pas accueilli cette perspective avec la même sérénité, la simple idée que des sangs-mêlés Saiyans puissent exister lui étant inconcevable... Jusqu'à découvrir qu'il était - ou plutôt serait - lui-même à l'origine de l'un d'entre eux. Son Gohan avait également contribué à faire naître cette tolérance chez lui, même s'il avait fallu longtemps - des années ! - pour qu'il lui porte un véritable respect.
Que de chemin parcouru ! Hélas pour Yukko, cela voulait malheureusement dire qu'il ne considérait pas les bâtards dans son genre comme inévitablement inférieurs - du moins, plus maintenant -, et n'allait en conséquence pas la sous-estimer parce qu'elle n'était des leurs qu'à moitié.
D'autant qu'elle avait, comme elle l'avait démontré jusqu'alors, de réelles compétences allant bien au-delà de ses seules origines, ou elle ne serait certainement pas arrivée jusqu'à ce stade de la compétition - ni ne lui aurait résisté aussi longtemps. Et qui sait, peut-être connaîtrait-il son géniteur ; la croyance selon laquelle tous les Saiyans avaient péri à part quatre d'entre eux n'était plus vraiment d'actualité, qui plus est après le mystérieux retour de leur planète d'origine. Si aucun de ses congénères d'antan n'aurait été capable de tels tours de force, au moins fallait-il reconnaître à celui-ci qu'il avait su engendrer une puissante héritière.

Ce n'était cependant pas le moment d'y réfléchir. Remise d'aplomb, l'autre finaliste déploya une aura nimbée d'éclairs qui ne pouvait vouloir signifier qu'une chose : qu'elle se décidait à passer aux choses sérieuses. Un sourire en coin décora son visage tuméfié ; malgré sa puissance provisoirement réduite, il fit de son mieux pour faire éclater sa propre énergie, espérant ainsi égaler cette démonstration de puissance - pour ne pas perdre la face ; c'était, comme souvent, une question de fierté.

« Viens ! Je t'attends ! » lança-t-il, moins pour la narguer que pour la signifier qu'il voyait clair dans son jeu et était prêt à la recevoir ; qu'elle n'en sortirait pas indemne si elle essayait de se - et de le - ménager.

Non que l'y encourager soit bien nécessaire, apparemment, au vu de l'entrain avec lequel elle se projeta dans sa direction. S'il fut en mesure d'ériger une défense, levant des bras croisés - paumes ouvertes - pour se protéger, cela ne l'empêcha pas de devoir reculer sous la puissance des coups directs qu'elle essayait de lui asséner. Le coup de pied circulaire qu'il lui décocha en retour ne rencontra que le vide ; prévoyante, elle avait déjà commencé à reculer avant qu'il ne veuille la chasser, ce qui l'exposa encore davantage au coup dirigé vers son bassin. Il tenta bien de la freiner dans son élan à l'aide de son avant-bras, mais ne put que réduire et non stopper entièrement force qu'elle abattit au niveau de sa hanche, dont il put pratiquement entendre l'os se fissurer - le sentir étant pour le moins aisé.

Projeté par la déflagration de ki grâce à laquelle elle venait de se défendre préventivement, le prince n'était pas sans se douter qu'elle allait en profiter pour poursuivre son offensive - et aussi rapide qu'elle soit, elle dégageait encore de l'énergie. Ce pourquoi, lorsqu'elle apparut dans son dos, il était prêt à réagir ; et s'il n'avait certes pas prévu qu'elle lui saisirait le bras et ne put à ce titre rien faire pour se défendre des premiers coups dirigés vers ses côtes, il avait encore une main libre.

« Il n'en est pas question ! » s'exclama-t-il alors - et, de cette fameuse main, visa approximativement derrière lui au risque d'écorcher son propre flanc avant de produire promptement l'orbe destructrice d'un Big Bang Attack. Cette technique n'avait jamais été conçue pour être utilisée au corps à corps - de la même manière que la plupart des effusions d'énergie de son acabit, du moins au sein de son propre arsenal -, mais devrait être plus que suffisante pour la convaincre de lâcher prise - et ce avant qu'elle puisse lui briser le nez comme elle semblait l'avoir prévu, à moins de vouloir l'encaisser de plein fouet.

Sa science du combat, peaufinée au long de mille et une batailles et autres duels sans merci, pouvait prévoir bien des choses - mais pas qu'elle allait se téléporter. Ce n'était pas un simple déplacement rapide ; il était bien placé pour faire la différence, car cette technique de déplacement, il l'avait déjà affrontée et avait longuement cherché comment la contrer. Certes, il savait que Kakarot n'en était pas le créateur, lui-même l'ayant acquise d'une obscure race extraterrestre dont même lui n'avait pas connaissance, mais de là à imaginer la trouver aux mains de cette gamine... !
Pris au dépourvu, il ne put que se laisser frapper en pleine tête, et n'eut pas plus le loisir de protéger ses jambes lorsqu'elle vint les faucher ; fort heureusement, il eut le temps de reprendre ses esprits pour se défendre face aux attaques suivantes, s'immobilisant dans les airs en volant pour stabiliser sa posture et tâchant de saisir simultanément les deux poignets de l'adolescente - pour peu qu'elle ne s'attende pas à une telle réaction - avant qu'elle puisse aller au terme de son enchaînement.
Ce fut cette fois à son tour de lui décocher un coup de tête en pleine mâchoire, comptant sur un probable mouvement de recul pour exposer celui-ci, avant que son talon ne cherche à l'atteindre au milieu du genou ; il était plus que temps de restreindre sa mobilité. Même si elle pouvait se volatiliser à tout moment, cela ne lui serait pas d'une grande utilité si elle ne pouvait pas tenir debout. De la jambe opposée, ce fut cette fois à son tour de chercher à lui emboutir le flanc, alors même qu'il la relâchait - il doutait de toute façon de pouvoir la maintenir plus de quelques secondes sans avoir lui aussi à le regretter.
Déstabilisé par l'intensité de cet échange, il vacilla aussitôt après, mais pas sans d'abord tendre la main dans sa direction - trois doigts en particulier ; ceux-là même dont il avait besoin pour lui décocher le faisceau perforant de son Final Impact, ne visant aucune zone vitale mais s'essayant néanmoins à lui perforer l'épaule, là encore pour la limiter dans ses mouvements. À tout le moins cela devrait-il la dissuader de revenir à la charge trop vite à son goût, ce dernier assaut les ayant, à n'en pas douter, rapproché tous les deux d'une conclusion à ce duel étonnant.

« Qui t'a appris à se battre, dans ce cas ? » s'enquit-il à nouveau, ravalant sa douleur pour se remettre debout - quoique bien moins stable sur ses pieds -, l'intensité soutenue de leur échange ne lui interdisant pas de faire preuve de curiosité... Surtout après ce qu'elle venait juste de lui montrer.

Techniques utilisées:
Contenu sponsorisé

Vegeta VS Yukko Empty
MessageSujet: Re: Vegeta VS Yukko   Vegeta VS Yukko Clock
 
Vegeta VS Yukko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hey ! [PV:Yukko]
» Zannin vs Yukko
» Boneco vs Yukko
» Capsule de Yukko
» Fiche de Yukko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Tournoi des Arts Martiaux de Dösatz :: Combats Tournoi 5 :: Terrain 1-