-33%
Le deal à ne pas rater :
Pokémon Diamant Etincelant ou Perle Scintillante + Pin’s + Guide ...
29.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Boneco vs Yukko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arbitre
Arbitre
PNJ
Masculin Date d'inscription : 13/02/2007
Nombre de messages : 209
Bon ou mauvais ? : Neutral évidemment ! Un arbitre se doit d'être neutre, allons !

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockMer 9 Nov 2022 - 1:01
Le premier tour venait de prendre fin et avait déjà amené son lot de surprises et de combats spectaculaires. Yukko sortait justement de combat extraordinaire contre Zannin alors que Boneco sortait d’un combat… bien loin d’être ordinaire contre l’excentrique Tobi. L’arbitre se prépara à rentrer sur scène, ravi de voir que les spectateurs étaient au rendez-vous. Il monta sur le tatami, tapota brièvement sur le micro pour le tester et prit la parole.
 
« Bienvenu à tous pour cette nouvelle rencontre ! Un combat qui s’annonce passionnant, entre deux brillants pratiquants des arts martiaux ! »
 
La foule se mit à hurler, faisant monter la pression sur la confrontation à venir.
 
« Merci d’accueillir, Yukko et Boneco ! Espérons que leurs talents illumineront le stade ! »
 
Le public scanda le nom des deux combattants. Tout était réuni pour un beau combat, il ne manquait plus que les deux concernés.
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 902
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Clonage | Mouvements Instinctifs | Full Counter
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané | Fission Spirituelle
Techniques 1/combat : One Inch Punch

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockLun 14 Nov 2022 - 15:44
Bien qu'encore secoué par le combat précédent et mon adversaire original, j'étais davantage galvanisé par le match qui avait opposé deux des combattants que j'estimai le plus. Je n'aurai pas pu espérer plus bel affrontement que celui performé par Zannin et Yukko, ces deux remarquables martialistes que j'avais eu moi-même la chance de confronter dans l'au-delà. Le résultat de leur face à face n'avait à mes yeux pas grande importance, à compté du moment où ils nous avaient offert pareille rixe. Et j'étais quoi qu'il en soit le plus heureux des combattants, de m'assurer un duel par la suite entre l'un de ces deux guerriers.

Parcourant la distance qui me séparait des tribunes au ring sous les applaudissements du public, je ne pouvais m'empêcher d'afficher un sourire ravi par la perspective du combat à venir. J'avais eu la chance d'assister à la progression fulgurante de mes deux camarades, et ne pas savoir si mes propres progrès allait être suffisant pour leur faire honneur me procurait un mélange d'anxiété et d'excitation sans commune mesure. Aussi, arrivé à la place où l'on m'attendait, au centre du ring, j'accueillais mon adversaire d'un geste de la main.

"Yukko, félicitations pour ta victoire, je sais à quel point ton adversaire était redoutable. Tu t'en es remarquablement tiré. Je n'en attendais pas moins de toi cependant, et j'espère pouvoir t'offrir un second combat au moins aussi exigeant."

Sur ces mots, j'ajustai ma queue de singe de sorte à ce qu'elle fasse office d'une ceinture plus convaincante, avant de corriger ma posture pour attendre le signal de l'arbitre.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8702
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3810

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockDim 20 Nov 2022 - 20:54


Fin prête à poursuivre la compétition, Yukko répondit à l’appel du préposé. Émergeant de la claustration de sa loge individuelle, la jeune femme s’avançait jusqu’au ring où elle eût été conviée. La moiteur de sa peau, mise davantage en évidence par l’éclat des nombreux projecteurs qui ceinturaient l’amphithéâtre, trahissait la rigueur de sa préparation. Les acclamations du public accompagnaient chacun de ses pas, un engouement légitime qui n’était autre que le fruit de sa précédente - et remarquable - prestation. Toutefois, s’agissait de popularité, son concurrent du jour n’était pas en reste, et ce serait mentir que de prétendre que la garçonne elle-même n’éprouvait pas un respect certain à son égard. En fait, si Yukko parvenait tant bien que mal à faire abstraction du trac que l’immensité de la foule faisait naturellement peser sur son esprit immature, elle avait beaucoup plus de mal à lutter contre l’excitation que lui procurait la promesse du duel à venir. Et pour cause : son adversaire n’était nul autre que Boneco, son rival le plus averti ! La dernière fois qu’ils s’étaient vus - pour ainsi dire, le Saiyan étant fusionné à l’époque -, l’irruption d’Auros avait causé la fin prématurée de ce qui s’annonçait comme un combat dantesque. Cette fois-ci, Yukko était prête à mener cet affrontement jusqu’à son terme.

Pénétrant au sein de l’arène, la jouvencelle pût enfin repaître ses mirettes de la vue de son antagoniste favori, une scène qui aurait été propice à l’esquisse d’un sourire sur sa mine autrement sibérienne n’eût-elle été gâchée par une réalisation aussi soudaine que poignante. Non, ses yeux ne lui jouaient pas des tours, quand bien même elle aurait préféré que ce soit le cas : Boneco était bel et bien manchot du bras gauche. Pour certains, cela n’avait rien de nouveau mais Yukko n’avait jusqu’alors jamais eu le déplaisir de voir son camarade dans cet état. Le regard de la fillette s’assombrit plus que de raison, privant l’infirme de la moindre réaction vis-à-vis des congratulations que ce dernier avait émis à son attention.

« Ton bras… Qu’est-ce qui s’est passé ? »

Une aigreur grandissante brûlait en son sein. Elle avait le sentiment qu’on lui avait dérobé ce combat tant attendu avant même qu’il ne puisse commencer. Aussi talentueux soit son rival, un tel handicap était sûr d’impacter négativement ses prouesses martiales et, par conséquent, de rendre ce nouvel affrontement moins vivifiant qu’il ne l’aurait pu l’être autrement. Mais au-delà de ce constat égoïste, et bien qu’elle soit incapable de l’admettre - sans doute car elle-même ne pouvait s’expliquer pareille émotivité -, la gamine était réellement attristée de savoir Boneco dans un tel état. Lui plus que quiconque ne méritait pas de porter ce fardeau.

Demeurant assujettie à l’étiquette de la Voie en dépit de tout, Yukko, qui ne comptait laisser sa déception se mettre en travers de ses préceptes, mis un point d’honneur à saluer son adversaire comme il se devait, inclinant le buste d’un coup sec après avoir rangé ses bras dans le prolongement de son corps. Elle laissa ensuite glisser la semelle de ses sneakers jusqu’à l’amorce d’un début de génuflexion, adoptant une posture légèrement plus haute qu’à l’accoutumée et favorisant la mobilité. Hissée à hauteur du menton et gardée entrouverte, sa main droite était armée et prête à jaillir tandis que la gauche, décontractée elle aussi, gîtait moins haut et plus loin. Toute fanatique de la frappe pure et dure qu’elle était, Yukko avait néanmoins bien l’intention de mettre en œuvre ce qu’elle avait appris de son précédent combat. Elle n’attendait plus que le feu vert.
Arbitre
Arbitre
PNJ
Masculin Date d'inscription : 13/02/2007
Nombre de messages : 209
Bon ou mauvais ? : Neutral évidemment ! Un arbitre se doit d'être neutre, allons !

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockDim 20 Nov 2022 - 21:43

Le soleil couchant illuminait la face des deux combattants, deux spécialistes des arts martiaux dont la réputation, certes anecdotique, restait mémorable. Car à défaut de posséder une force extraordinaire ou des pouvoirs magiques, Yukko comme Boneco étaient reconnus pour leurs grandes habilités dans la lutte sportive. Cet état de fait provoquait un certain bouleversement dans la composition des tribunes. Les spectateurs n'étaient pas les habituels amateurs de colisées et touristes en tout genre. Ici, les tickets avaient majoritairement étés vendus à des férus du domaine : D'autres spécialistes, des initiés, des reclus, des anciens. Une grande partie des observateurs était eux même des professionnels ayant, à un moment ou à un autre, au grès des situations, eu vent des exploits de l'un ou de l'autre.

En conséquence, les acclamations et le boucan laissèrent place à une contemplation respectueuse, un inédit du genre. Était-ce car le public était conscient des implications profondes de la dédication de sa vie aux arts martiaux ? Était-ce en raison de la découverte, pour eux aussi, de la blessure de Boneco ? L’échange des héros fut accompagné d’un silence solennel. Si certains pouvaient s’alarmer de voir un match en apparence si déséquilibré par le handicap du premier participant, tous restèrent calmes. Car la décision de Yukko fut la bonne : Respecter le souhait de son adversaire de combattre. Si Boneco s’était présenté à elle, c’est qu’il était prêt à lutter pour le titre. Et même si elle était destinée à facilement remporter ce duel, elle devait, par sens de l’honneur, offrir une bataille pleine et rigoureuse à ce guerrier qu’elle appréciait tant.

L’arbitre s’avança vers le duo concurrent, non sans une émotion certaine.

« J’ai l’honneur de superviser un duel de légende, dans le prolongement du combat exceptionnel qui a opposé Zannin à notre championne ici présente ! »

Oui, le précédent duel de la jouvencelle avait été marqué par une intensité tout simplement unique en son genre. La dernière fois que l’arbitre avait été autant pris, c’était lors de la confrontation entre Son Goku et Piccolo lors du 23ème Tenkachi Budokai. Naturellement, il prit ses distances pour pouvoir annoncer le début des hostilités.

« Que le combat commence ! »



Dans les tribunes, la figure d'un parfait inconnu épiait d'une perception d'aigle les prodigues rivaux.

Boneco vs Yukko D7cd3b10150a4258241e1905e55c56fe

« Lequel d'entre eux sera digne d'apprendre les secrets du Hokuto Shinken ? »

Boneco vs Yukko CImjmJlWIAAwH1p


Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 902
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Clonage | Mouvements Instinctifs | Full Counter
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané | Fission Spirituelle
Techniques 1/combat : One Inch Punch

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockDim 27 Nov 2022 - 1:23
[HRP: la plupart des coups soulignés sont issus de la capoeira, si jamais leur exécution t'intrigue n'hésite pas à vérifier. Boneco vs Yukko 1f64f ]

Je fronçai les sourcils, le regard que m'offrit Yukko était loin de celui auquel je m'attendais. A en juger par sa seule réaction, mon handicap apparent semblait lui être plus désagréable à elle qu'à moi. Loin de m'irriter, ce constat me fit plutôt me sentir désolé, fautif de la déception de cette guerrière d'exception alors que je me languissais de me mesurer à elle une nouvelle fois. C'était tout vu, plus qu'à quiconque, je me devais de lui prouver ma valeur. A côté du colosse Zannin, la menace que j'inspirai était sans doute moins convaincante. En outre, c'était une ficelle sur laquelle j'avais pris l'habitude de tirer, et ma première carte à jouer allait être l'effet de surprise.

"J'ai comme l'impression qu'une démonstration s'impose."

Yukko n'était pas la dernière des ahuries, elle n'était assurément pas du genre à baisser sa garde, même face à un "infirme". Mais ses émotions laissaient clairement transparaître un état d'esprit différent de celui dont elle avait su faire montre lors de sa rencontre avec Scalieco... Il était peut-être bon de lui rappeler de quel combattant était issu ledit guerrier.

Tout comme elle s'était installé de son côté du terrain, j'avais moi-même dressé une garde volontairement ouverte, mon bras unique armé à auteur de taille, prêt à frapper. Pour seule garde, mon épaule gauche accueillait mon menton, le buste de trois-quarts tandis que mes jambes m'offraient un appui solide. Mes instincts guerriers étaient en ébullition, la réaction pourtant naturelle de Yukko avait su éveiller une motivation comme rarement manifestée pour un combat. Qu'il s'agisse d'empathie ou de simple déception, le résultat était là: j'étais gonflé à bloc. Et les yeux des plus ouverts d'esprits comme des plus férus martialistes purent vaguement distinguer un bras imaginaire là où il n'était plus.

A l'instant où l'hajime fut prononcé, je disparu.

M'élançant à pleine vitesse, telle que la plupart des spectateurs ne purent distinguer mon déplacement, je réapparu dans le dos de mon adversaire. Bondissant, je décrochai une sorte de "superman-punch" ciblant sa mâchoire. Loin de m'en contenter, je rebondis pour lui fouetter à nouveau le menton de mon pied droit. Quelques jeux de jambes me permirent de me replacer pour décrocher un crochet du gauche... Du gauche, oui ! Le geste fut exécuté avec une telle assurance et une telle maîtrise qu'une fois encore, on pu presque distinguer mon poing manquant frapper la frimousse de la garçonne. Il n'en fut en réalité rien, mais la feinte extravagante fut aussitôt mise à profit par un balayage de jambe visant à déséquilibrer mon adversaire. Une dernière rotation me permit d'envoyer un Pisao (Side-kick) droit, voué à creuser une nouvelle distance.

"Allons, ne me regarde pas avec ces yeux là tu veux. Tu sais tout comme moi qu'un combattant digne de ce nom est capable de s'adapter à toutes les situations. Cela fait longtemps que ce bras m'a été arraché, tout juste après notre première rencontre à vrai dire, tu imagines bien que j'ai travaillé à combler ce manque depuis. Quoi qu'il en soit, j'aurai plaisir à t'en faire la démonstration."

La première étape de ladite démonstration allait être d'ordre technique. Yukko venait d'affronter un colosse tout fait de muscle, à la puissance brute purement écrasante. Si sa technique n'était pas en reste, c'était bien sur ce point, de mon côté, que j'avais la capacité de surprendre. Mon corps et mes techniques n'avaient jamais été aussi mis à rude épreuve que depuis l'ablation de mon membre, aussi avais-je eu tout le loisir de découvrir les formidables capacités d'adaptation dont était doué le corps Saiyan. Mes capacités comme mon style actuelle découlaient d'un important brassage d'expériences et d'entraînements, faisant de moi un combattant bien différent de celui qu'avait pu affronter la jeune martialiste chez ce bon vieux Maître Kaio.





La situation mise au clair, je m'élançai à nouveau, bien préparé à offrir à Yukko un aperçu de mon nouvel art martial. Un bras manquant me retirait certes un certain nombre de possibilité lorsqu'il était question d'un affrontement au poing, mais c'était sans compter les deux jambes qu'il me restait. Mettant à profit une agilité nouvelle, je glissai au contact de la combattante pour porter une série de coups de pieds aussi rapides que précis. Une première Meia Lua de Compasso vint à la rencontre de son flanc, de laquelle je récupérai un élan opposé, nécessaire à l'amorce d'un second Chapeu de Couro à destination cette fois de sa jugulaire. De sorte à continuer sur ma lancée, je pris appui sur ma main et entrepris une rotation qui transforma mes jambes en véritable hélice horizontale. Pour finir, je me propulsais afin de lui porter un puissant Vôo Do Morcego (Drop-kick) au plexus. Une pirouette rapide précéda mon atterrissage, garde levée, prêt à accueillir la moindre réaction le sourire aux lèvres.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8702
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3810

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockSam 10 Déc 2022 - 2:53


Ce n’était pas ce qui était prévu. C’était du vol, elle s’était faite voler. Ce combat tant attendu, contre son rival le plus prometteur, on avait osé le lui promettre et le lui dérober d’un seul tenant. Elle ne savait même pas qui pointer du doigt pour cette injure, si fautif il y avait, et cela attisait sa colère encore davantage. Plutôt que de cracher sa bile, elle ne pouvait que maudire les cieux de lui avoir ôté l’une des rares choses qui la faisaient encore vibrer. Tout guerrier d’exception que Boneco s’était prouvé être, la gamine le voyait fatalement condamné à n’être qu’une version plus médiocre de lui-même, de ce qu’il aurait pû être. Conséquemment ce combat - dont Yukko, dédaigneuse plus que de raison, ne doutait que peu de l’issue -, ne pourra jamais la satisfaire complètement.

Ceci dit, la jeune femme ne comptait en aucun cas prendre son adversaire à la légère. Elle devinait que celui-ci avait pleinement foi en ses capacités, pour avoir eu l’audace de se présenter sur le ring en dépit de son handicap. Il allait sans dire qu’elle ne pensait pas légitime la confiance dont faisait preuve son concurrent, aussi sentit-elle naître en son sein une furieuse envie de le remettre à sa place et de biffer la passion presque palpable de son visage balafré. La seule démonstration qui s’imposait était celle de la supériorité de Yukko sur son rival, et cette dernière ne comptait aucunement l’en priver. La garde levée, elle toisait le guerrier de l’espace avec toute la sévérité dont était capable son regard aussi froid qu’immature, épiant sa posture avec l’intention d’y déceler son plan de match.

Le coup d’envoi fut donné, et aussitôt Boneco se mit en mouvement. La rapidité de son déplacement avait de quoi imposer le respect, et même Yukko devait reconnaître les progrès de son concurrent à cet égard. Toutefois, si la vivacité du manchot le rendait pratiquement imperceptible aux yeux de la majorité du public, il n’en fut rien pour la demoiselle qui le suivit du regard tout au long de son déplacement. Aussi le Saiyan ne parvint à se glisser dans le dos de Yukko, celle-ci ayant prestement pivoté pour l’accueillir en face-à-face. Inclinant son torse sur le côté, la martialiste se déroba à la frappe de son adversaire tout en expédiant simultanément son propre poing à la rencontre des côtes de son agresseur. Haussant la garde, elle se protégea de la ruade parti fouetter son menton et répondit immédiatement au crochet du gauche de son adversaire avec sa propre contre-attaque… avant de se rendre compte de la supercherie ! Boneco n’avait aucun poing gauche avec lequel la frapper ! Mais l’adolescente - par réflexe, sans doute - avait réagi à l’amorce de son opposant comme si de rien était.

Laissée vulnérable par ce mécompte, Yukko vit ses jambes fauchées par un balayage et ne put qu'encaisser le coup de pied qui lui fut destiné. Ainsi projetée sur une poignée sur une petite dizaine de mètres, elle regagna rapidement le contrôle de sa trajectoire à l’issue d’une brève galipette et se posa juste à temps pour entendre la tirade de son émule. La jeunotte ne prenait typiquement pas très bien ce genre de sermon, et cette fois-ci ne fut pas différente. Aussi habile fut-elle, le succès de l’offensive de Boneco relevait davantage de la chance qu’autre chose.

« Tsk ! »

Agacée mais silencieuse, la fillette laissa son rival l’approcher une nouvelle fois. Loin de rechigner aux échanges à bout portant, Yukko se réjouissait des efforts du balafré pour réduire la distance. Toute adepte du combat rapprochée qu’elle était, cela lui facilitait beaucoup le travail. Ambitieux, Boneco s’essaya à un enchaînement de ruades qui aurait autrement été sans grand danger pour la lycéenne - voire une porte ouverte à l’amorce d’une contre-offensive - si ce n’était pas pour la variété des angles des coups qui le composaient. En l’état, Yukko se devait de rester précautionneuse pour voir venir et se défendre des frappes auxquelles elle ne pouvait simplement se soustraire. La stratégie de son adversaire lui semblait claire : celui-ci espérait combler son handicap en tenant la métisse en respect à l’aide de ses coups de pied. Sans doute mettrait-il aussi l’accent sur la mobilité pour se dérober aux assauts de la gamine plutôt que de se risquer à les parer, une tâche trop périlleuse lorsque l’on ne pouvait compter que sur un seul bras.

De ce fait, la tactique de Yukko était toute trouvée, et celle-ci fit vite de la mettre en application ; dès lors que Boneco eût porté son dernier coup, elle bondit droit vers lui avec toute la rapidité que pouvait lui octroyer ses gambettes athlétiques, laissant les pieds joints de son opposant se noyer dans une image rémanente tandis qu’elle s’en allait le cueillir à peine atterri. Faisant fi de tout artifice car ayant pleinement confiance en la brutale accélération dont elle était capable - s’agissant de la pierre angulaire de tout fanatique du combat rapproché qui se respecte -, l’adolescente vint directement au contact de Boneco qu’elle bouscula à coup d’épaule. Sa hanche pivota aussitôt pour accompagner un premier puis un second crochet ciblant le foie, le but desquels étant d’ouvrir la voie à un départ du coude parti percuter la mâchoire du manchot.

Puisqu’il fallait nécessairement plus d’espace pour lancer un coup de pied qu’un coup de poing, la problématique qui se posait ici à la jouvencelle était la même que lors de son précédent combat face à Zannin, quoique à moindre échelle. Là encore, elle devait talonner son adversaire autant que possible pour l’empêcher d’entreprendre ses assauts acrobatiques, chose que son jeu de jambes rendait à priori possible. Compactes, ses propres frappes s’inséraient quant à elles sans souci dans cet espace exigu. Redoublant d’adresse, Yukko décocha un nouvel assommoir qui parut rater le visage du guerrier de l’espace, un coup raté volontairement puisque le but de la garçonne était en réalité d’entrelacer son bras avec celui de Boneco. Ainsi coincé, le balafré risquait d’avoir bien du mal à échapper au fauchage de jambe qu’elle lui destinait, une manœuvre qui, si elle venait à réussir, les entraînerait tout les deux jusqu’au sol. Surmontant son concurrent à l’issue de cette cabriole, la fillette fit s’abattre une averse de coups de poings en direction de son visage, chacun d’entre eux creusant davantage le damier de l’aire de combat dans un vacarme assourdissant.

Contrairement à son combat contre le colosse de jade, Yukko ne comptait ici pas prendre le moindre risque. Elle y allait à fond dès le départ, et si cette avalanche de bastonnades avait la moindre chance de lui apporter la victoire, alors elle continuerait, quitte à se massacrer les phalanges.
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 902
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Clonage | Mouvements Instinctifs | Full Counter
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané | Fission Spirituelle
Techniques 1/combat : One Inch Punch

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockMar 13 Déc 2022 - 22:21
Mes pieds, plutôt que de m'offrir l'appui auquel je m'étais attendu, passèrent à travers l'image rémanente manifestée par le déplacement rapide de la combattante. Bien que surpris par cette soudaine accélération, après un échange de coups impactant, je parvins tout de même à effectuer un atterrissage en bon et du forme. Hélas, mes réflexes restaient insuffisant face à la célérité de la blondinette, puisque l'apercevant sur mon flanc je ne pu que dresser ma garde pour encaisser sa charge. Reprenant malgré tout rapidement mon équilibre, j'anticipai l'assaut suivant et interceptai le coup qu'elle destinait à mon tronc. C'était sans compter son intransigeance, qui se manifesta par un second crochet là où je n'avais pas de second bras pour garder. Trop vif pour qu'un levé de genou soit envisageable, je ne pu qu'encaisser l'attaque de plein fouet, celle-ci secouant mes organes en m'arrachant une grimace ainsi qu'un souffle coupé. Explosive, Yukko su profiter de l'ouverture pour cueillir ma mâchoire à découvert.

Son adresse était sans pareille, l'efficacité de ses gestes et ses timings n'avaient rien à voir avec la puissance brute des nombreux adversaires auxquels j'avais pu me mesurer jusqu'alors... Desquels j'avais par ailleurs hérité d'une résistance bien suffisante à ce qu'elle m'avait imposé jusqu'ici. La tête valdinguant en arrière, le regard embrumé durant un instant infime bien que déjà trop long, je revins rapidement à moi pour faire face à la suite de son enchaînement. Ledit enchaînement me rasa le nez au même moment, son bras plongeant pour enlacer le miens dans une prise qui n'augurait rien de bon. Comme Scalio avant elle, Yukko semblait vouloir profiter pleinement de la "supériorité numérique" de ses membres dans un combat de grappling. Aussi je ne me fatiguai pas à lutter contre sa projection pour au contraire l'accompagner au sol, bien conscient de ce qui m'attendait. Cette stratégie avait fait ses preuves, c'était par ailleurs ce pourquoi j'étais préparé désormais.

Alors qu'un déluge de ses poings vint marteler mon visage en démolissant l'arène sur son sillage, j'usai des mouvements instinctifs pour onduler mon cou prodigieusement, de telle sorte que ses poings, aussi rapident fusaient-ils, ne causent pas plus que quelques éraflures sur mes joues et oreilles. Alors, guettant le moindre ralentissement, j'interceptai soudainement l'un de ses poings de ma paume de main, tandis que ma queue de singe s'enroulait autour de son autre poignet. Maintenant tant bien que mal mon étreinte sur ses puissants membres, je plongeai mon regard dans le sien pour lui offrir un sourire défiant.

"Heh, tu oubliais mon attribut Saiyan ? Sache également que mes progrès ne se résument pas à mes compétences martiales, tu m'en vois désolé."

Alors que je prononçais ces mots, une étrange anomalie visuelle sembla faire tressauter ma silhouette. Si il en résultait un soudain déclin dans l'intensité de ma saisie, le clonage m'offrit le second bras qui manquait tant à ma comparse... Et plus encore que le bras. Ma copie, surgissant dans le dos de la guerrière à la couette, effectua un puissant balayage de la jambe afin de la chasser de sa position. En profitant pour me libérer en une roulade arrière, je bondis aussi sec pour mener un assaut simultané aux côtés de mon clone. Cherchant à profiter le plus possible de l'effet de surprise, tout en sachant pertinemment que Yukko se rendrait bien vite compte du défaut d'un tel pouvoir, je m'en remettais à la combinaison de mes nouvelles aptitudes martiales et spirituelles. Dans une démonstration de coups de pieds survoltés, exaltée par une pratique imprévisible que m'offrait cet assaut en duo, je profitai d'un impact pour effectuer une fission spirituelle qui précéda la fin de mon enchaînement. Survolant la mêlé suite à ma dernière attaque, je croisais son regard cyan dans un instant qui paru hors du temps, avant que la frénésie du combat ne me rappelle à elle. Un déplacement instantané me permis de parfaire mon timing ainsi que mon angle, puisque je me retrouvais soudainement à glisser entre ses jambes afin d'effectuer un Tesoura déséquilibrant. Mon double plongea quant à lui au-dessus de moi à travers une cabriole, cherchant à effectuer une réception brutale en écrasant ses talons sur le minois de la blonde. Ainsi, à mon tour, je marquais le sol de l'arène d'un impact ravageur.

Bien conscient que tout ceci m'exposait dangereusement, je révoquais mon clone afin de recouvrer la totalité de mes forces, m'extirpant du point d'impact pour continuer l'affrontement sur un terrain plus stable. Cette deuxième partie de la démonstration n'avait sans doute pas beaucoup plu à l'amatrice du poing qu'était Yukko, mais restait à mon sens bien nécessaire afin que chacun comprenne à quel point le résultat de ce combat ne tenait pas qu'à un bras.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8702
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3810

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockSam 24 Déc 2022 - 20:42


Il était fait comme un rat. Étendu par terre comme il l’était, le manchot n’avait que peu de chances de parvenir à se soustraire au pilonnage que lui réservait sa vicieuse concurrente - ni de s’en protéger, la faute au membre qui lui faisait défaut. La combattante de sang mêlé jouissait dès lors d’un avantage positionnel prodigieux, et l’idée qu’une telle prouesse ait été rendue possible - si seulement en partie - par la collaboration de sa cible ne lui était à aucun moment venu à l’esprit. Seul lui importait de capitaliser sur cette opportunité en or pour mettre toutes les chances de son côté. Elle n’était pas assez naïve pour penser la victoire acquise, ni que Boneco soit incapable de se tirer de ce mauvais pas, mais il était au fond d’elle une pointe d’espoir que ce soit effectivement le cas. Aussi, sans discontinuer, elle abattit ses poings en direction du visage du guerrier de l’espace. Sans doute eût-elle été aveuglée par la frénésie du moment, car ce ne fut qu’à l’issue de cette première salve que Yukko se rendit compte de l’échec de cet assaut qu’elle avait pourtant œuvré à rendre infaillible.

Alors que la surface de combat avait été battue et gravée de maints sillons, le visage de Boneco demeurait largement indemne. Celui de la fillette fut, quant à lui, marqué d’une expression de vive surprise qu’elle eut aussitôt chassé. Comment avait-il fait pour échapper à un tel déversement de violence, à cette distance et avec une marge de manœuvre aussi restreinte ? Elle n’en avait pas la moindre idée - encore que cet exploit lui rappelait les arcanes dont était capable Zannin -, ni n’était assez curieuse pour vouloir chercher à le découvrir. Plutôt que de poursuivre son offensive infructueuse, elle allait resserrer son étau sur son rival en essayant de lui plaquer la tête contre le sol, histoire de s'assurer qu’elle n’aille nulle part. Mais Boneco, non content d’avoir échappé à son sort, se permettait même de mettre un frein aux ambitions de l’adolescente. Quel culot ! Voilà qu’il retenait le poing de cette dernière avec son unique bras. Enfin, aussi pénible était son entêtement, il n’était pas si surprenant. Ce qui l’était davantage était la queue de singe qui s’était enroulée autour du second bras de la garçonne, entravant de fait ses mouvements !

Merde, elle avait complètement oublié ce détail de l’anatomie Saiyan - ou plutôt, l’utilité qu’il pouvait avoir pour quiconque daignait prendre le temps de l’entraîner. Et il était normal que Boneco soit de ces gens-là. Que ses progrès aillent au-delà du seul approfondissement de son savoir martial était tout à son honneur. Et puis, honnêtement -

« Encore heureux…! »

Nonobstant son regard polaire, la face de la jeunette se muait brièvement en un mince sourire répondant à celui de son rival. Et alors que la silhouette de ce dernier frémissait curieusement, Yukko se sentit prendre l’avantage face à la résistance faiblissante qui lui fut opposée. Un avantage qu’elle n’eut le temps de fructifier, hélas, puisqu’une ruade littéralement sortie de nulle part vint la chasser de sa position dominatrice. Secouée, elle serrait les dents pour taire la douleur au mieux et interrompit son envol involontaire à l’issue d’une brève pirouette. Sitôt eût-elle atterrit que l’origine de ce coup inopiné lui apparut, demeurant toutefois fort surprenante. Face à elle s’élançaient non pas un, mais bien deux Boneco ! Ses yeux ne la trompaient pas - quand bien même cela n’aurait pas été impossible, surtout après tous les coups à la tête qu’elle avait essuyé lors de son précédent duel - et les auras qu’elle ressentait confirmaient d’autant plus qu’il ne s’agissait pas que d’un simple mirage. La technique dont faisait présentement usage le guerrier de l’espace était en effet moult fois plus avancée que son propre Zanzōken, et une compensation adéquate à son handicap.

Ainsi forcée sur la défensive, Yukko multipliait les parades et esquives pour faire face à ce surnombre soudain. Mais aussi défavorable puisse lui paraître la situation au premier abord, la jouvencelle ne s’inquiétait nullement. Elle n’était pas sans connaître le principal défaut de la technique de son adversaire, grâce auquel elle demeurait assez vivace pour lui opposer une garde efficace, et se gaudait de ne jamais avoir ressenti le besoin de recourir à ce genre d’artifices. Ô loin d’elle résidait l’idée de pratiquer pareille arcane, plutôt que de compter sur la maestria de son éducation martiale. À l’entendre, les quelques rares techniques qu’elle mêlait à son propre style de combat étaient déjà de trop. Pouvoir triompher de n’importe quel conflit par la seule application des humbles arts terriens était le rêve qu’elle œuvrait à rendre réalité, et celui qui la séparait de la plupart de ses congénères. Mais rêve pour l’instant il demeurait, et face au pur volume d’attaques qu’elle essuyait, il était sûr que certaines d’entre elles finiraient par passer, surtout lorsqu’elles étaient portées avec l’adresse dont était capable Boneco. Ainsi, un coup de pied parmi tant d’autres parvint à se frayer un chemin au travers la solide défense de la métisse pour aller lui fouetter la joue.

Heureusement, et comme prévu, l’impact de cette frappe était limité par la nature de la technique du manchot, laquelle répartissait équitablement l’énergie de l’hôte entre chaque corps - et rendait donc chacun d’entre eux plus faible. Sachant, de surcroît, que la force vitale de Yukko était d’ores et déjà supérieure à celle de son rival, il était aisé de justifier la légèreté du choc. Mais aussi léger fût-il, cet impact engendra néanmoins une étrange commotion chez la jeune lutteuse, laquelle avait l’impression de sentir une partie de ses forces la quitter, une portion de son Ki lui échapper. Cette sensation, dont elle ne pouvait expliquer l’origine mais qu’elle se doutait - et, quelque part, espérait - liée à Boneco, ne faisait que la conforter dans sa volonté d’y aller à fond dès le début de la rencontre. Elle devait le submerger tant qu’elle en avait encore les moyens, et ne pas prendre le risque de reproduire la même erreur que lors de son dernier combat.

Mais d’abord, elle devait survivre à l’assaut de son adversaire qui s’était accaparé l’initiative. Celui-ci quitta la mêlée pour essayer de passer par-dessus. Avertie, Yukko se rendit compte de cette tentative mais avant de pouvoir y réagir d’une quelconque manière, elle se sentit comme entraînée de force vers le sol. Percutant le damier dans un prodigieux chahut, la fillette eut le souffle coupé, la douleur lui épiant le bras ayant supporté la pleine force de sa culbute. Était-ce l'œuvre d’un troisième clone ? Non, Boneco s’était simplement déplacé entre ses jambes pour ensuite les faire basculer. Qu’il soit capable d’une telle vivacité était tout bonnement inconcevable, aussi était-ce plus probable qu’il ait fait usage d’une technique de téléportation. Il était certainement suffisamment doué pour maîtriser un tel art ; après tout, cela ne pouvait pas être plus difficile que de créer des clones de soi-même. Quoi qu’il en soit, il était clair que le manchot avait très largement étoffé son arsenal depuis leur dernière rencontre, alors que Yukko n’avait fait que renforcer ses acquis. Et si elle continuait à croire en la valeur de son travail, force était de constater que les efforts de son rival portaient ici leurs fruits.

L’adolescente gisait dès lors au sol, et le talon de son concurrent, qui fusait en direction de sa jolie - mais trop rarement souriante - frimousse, espérait s’assurer qu’elle y reste. C’était mal la connaître. D’une rapide giration de ses deux jambes, elle s’octroyait l’élan nécessaire à son échappée et s’élançait vers l’arrière dans une vive gambade en s’aidant ultimement de ses deux bras comme appui. De la nébuleuse de poussière née de l’assaut de Boneco émergea sans crier gare un éclat de lumière céruléen, une vague déferlante déboulant sur les chapeaux de roue dans sa direction. La super guerrière n’avait que peu foi en la capacité de ce Kamehameha à atteindre sa cible, mais ne comptait de toute façon pas sur cette éventualité - aussi désirable puisse-t-elle être. Ce faisceau avait davantage pour but de masquer son propre déplacement, que ce soit par sa radiance éblouissante, par la densité du nuage de fumée qui naîtrait probablement de sa détonation ou par l’intensité de l’énergie qui s’en dégageait. Escortant - mais pas de trop près - sa déferlante azurée, la lycéenne à la couette franchissait la maigre distance qui la séparait de son opposant à toute berzingue, sa trajectoire électrisante mue d’un élan délirant que l’atmosphère essayait désespérément de freiner - en vain.

Jaillissant sur le profil du natif de Vegeta, Yukko lui décocha un crochet dans la nuque dont la célérité n’avait guère à envier au déplacement qui l’eût précédé. Amorçant une contre-rotation, elle laissa son genou fuser après coup pour perforer les côtes du manchot. Une vive gesticulade talonna sa frappe, le bras gauche de la lutteuse balayant celui de Boneco afin de mettre à mal toute tentative de riposte de sa part, et ce alors qu’elle prenait appui d’un pied sur son torse pour permettre au second de monter cueillir son menton. S’élevant au-dessus de son émule à l’issue de sa manœuvre, Yukko ne comptait pas laisser l’écart se creuser pour autant, ni le temps à celui-ci d’échafauder la moindre parade. D’un seul geste qui ne s’apparentait à guère plus qu’une secousse du poignet, elle engendra une onde de choc irrésistible par le biais de son Sōryūdan. Mais celle-ci ne visait pas Boneco, étonnement. Au contraire, elle avait été dirigée totalement à l’opposée, en direction du ciel. Et par le principe d’action-réaction, cette projection d’énergie phénoménale gratifia la garçonne, alors en plein envol, d’une accélération aussi soudaine que fulgurante vers le sol - où se trouvait encore son rival. Une accélération qui ne prit fin que lorsqu’elle abattit son coude au beau milieu du visage de ce dernier, avec tout le remue-ménage qu’un tel impact pouvait provoquer sur l’armature pâlissante de l’arène.
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 902
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Clonage | Mouvements Instinctifs | Full Counter
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané | Fission Spirituelle
Techniques 1/combat : One Inch Punch

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockSam 31 Déc 2022 - 0:48
Qu'elle échappe à l'aboutissement de mon enchaînement n'était pas bien surprenant, les réflexes comme l'agilité de Yukko lui offraient d'incroyables opportunités d'esquives, mais je ne pu retenir une grimace contrariée en réalisant mon échec. Le rayon d'énergie qui transperça la poussière m'appela bien vite à la contre-offensive, que j'exécutai d'un full counter voué à condamné tout assaut poursuivant. C'était sans dire que le centre de l'arène venait d'être réduit en miette, et tandis qu'une pluie de gravats s'abattait sur le reste du stade je tentai de distinguer mon adversaire. Surgissant à une allure hallucinante sur mon flanc, j'eu tout juste le temps de dresser ma garde pour encaisser le coup qu'elle destinait à ma nuque. La douleur était vive et son accompagnement n'allait pas tarder à m'être présenté. Serrant les dents, j'interceptai avec tout autant de maladresse sa seconde frappe, visant ma cage thoracique: je levai ma jambe dans l'espoir de la bloquer, en vain, puisque qu'elle me prenait dors et déjà de vitesse par son initiative. Il fallut l'effort conjugué de mon poing et mon genou, s'abattant respectivement sur sa cuisse et son tibia, afin d'opposer un étau capable de freiner son assaut. Celui-ci heurta malgré tout suffisamment violemment mon tronc pour m'arracher un râle. Je profitai toutefois de l'occasion pour lui infliger une seconde fission spirituelle, qui ne suffit pas pour autant à l'arrêter dans son élan. Réagissant au quart de tour, j'ambitionnai une riposte du poing qui fut déviée par une parade de la demoiselle. Un battement de cil précéda alors son ascension jusqu'à mon menton, de laquelle résulta un nouveau basculement de tête en arrière. Le choc me fit claquer des dents, et mon second battement de cil me permis de discerner la silhouette de la combattante me surplomber. C'était mauvais, mes sens s'affolaient, j'étais en train de me laisser engloutir par sa riposte explosive... Je devais me dégager !

Une détonation survint lorsque sa frappe, portée à vide, brisa le mur du son. Et voilà qu'elle fusait à nouveau, plus vivace que jamais, armant un coup que je savais décisif. La fenêtre d'action était trop serré pour que je puisse tenter une téléportation, un clonage, ou quelconque magie... Seuls les mouvements instinctifs me permirent de m'en tirer: mon affaissement accompagna subtilement sa chute, tandis que j'amorçai une rotation de tout le corps. Son coude s'écrasa ainsi sur ma joue, qui lui permis tant bien que mal de glisser tout son long, jusqu'aux extrémités de mes lèvres. L'action apparu au public bien plus sobrement, bien que mon geste puisse paraître d'une prodigieuse improbabilité. Glissant comme une savonnette d'une part sur le sol, et visuellement sur l'attaque même de mon adversaire, cette dernière s'abattit brutalement sur le sol tandis que je me retrouvai à vriller à mi-hauteur. Ma réception fut tout aussi chaotique que mon esquive, rebondissant une première fois sur mon épaule avant d'atterrir plus convenablement, un genou à terre, titubant.

Je relevai la tête pour inspecter la zone d'impact, scrutant l'état de mon adversaire en essuyant le sang qui dégoulinait de mes lèvres déchirées. Une attaque aussi périlleuse pour sa cible s'avérait heureusement compliqué à transformer pour son instigateur, aussi j'étais à peu prêt sûr de pouvoir profiter de cet instant pour reprendre mes marques. Ce que je retenais de cet échange était on ne peut plus clair: Yukko avait bien compris les armes dont je disposai et qui pouvaient mettre à mal ses chances de l'emporter. Aussi cette soudaine explosivité témoignait de son envie pressante de me mettre hors d'état de nuire... Chose dont ses capacités martiales exceptionnelles étaient bien capable. En l'état, ce génie du combat me surclassait très clairement sur le plan physique, de par sa force comme sa célérité. Mes mouvements instinctifs eux-mêmes n'étaient pas suffisant, et leur qualité défensive ne valait pas l'offensive de la guerrière à la couette. Aussi, pour pouvoir me reposer sur mes atouts, il allait falloir mitiger cet écart de niveau. C'était justement la dernière étape de ma démonstration. Je me redressai, bombant le torse, prêt à tout donner.

"Voici la dernière chose que je souhaitai te montrer, Yukko, la quintessence de ma progression."




Alors, dans un rugissement sourd qui invoqua la fureur des éléments sur le stade, mon aura de guerrier doré explosa tandis que ma chevelure elle aussi d'or faite commença à s'allonger. Eveillé un tel pouvoir n'était toujours pas chose aisé, mais le spectacle que l'effort faisait naître semblait au moins ravir les spectateurs. Finalement, dans un craquement tonitruant, je stabilisai ma forme ultime dont les arcs électriques venaient sillonner mes alentours. Silencieux, je toisai la super saiyan d'un air bien plus grave, renforcé par l'expression bestiale dont me dotait ce visage aux arcades prononcées. Depuis que j'étais revenu à la vie, l'utilisation du Super Saiyan 3 me coûtait chèrement en énergie, et je savais ce soudain pic de puissance tout sauf impérissable. Peut-être était-elle consciente de ce défaut, après tout il en fallait certainement plus pour impressionner cette combattante expérimentée, mais cela importait peu. Ce qui l'était davantage, c'était notre stratégie désormais commune: en finir au plus vite.

Alors, disparaissant dans une accélération prodigieuse, dont l'énergie dégagée souleva le terrain en un milliers d'éclats, je m'élançai droit au but. Ecrasant mon poing sur le plexus de mon opposant dans un choc aussi ravageur que l'était mon départ, je comptai bien cette fois-ci sur ma force pur pour prendre l'ascendant. Minimisant ainsi mes gestes, j'infligeai sans perdre de temps un Martelo à sa tempe, avant de reposer brutalement le pied d'attaque en avant de sorte à réduire brusquement la distance. Dans le même temps, je ramenai férocement mon poing rencontrer le beau milieu de son visage, inclinant mon corps et mon coup de sorte à la faire basculer en arrière dans l'offensive, voir de l'envoyer sauvagement à la rencontre du sol. A la manière de la férocité que j'avais opposé à Zannin dans l'au-delà, la troisième forme du super saiyan réveillait mes instincts bestiaux, et mon approche du combat n'avait pour ainsi dire plus rien à voir. Aussi, pour en parachever l'exemple, je saisi le col de Yukko afin de limiter ses mouvements tandis que je lui destinai un violent coup de tête, accompagné d'un autre, puis d'encore un autre.

Ce genre d'assaut n'était pas mon propre, et pourtant. Face à l'adversité parfaite et implacable que représentait Yukko, je me trouvais repoussé dans des retranchements que je ne chérissais pas... Seulement, encore fallait-il que ce soit suffisant.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8702
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3810

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockMer 11 Jan 2023 - 23:43


Bien décidée à mettre un terme à cette rencontre avant que l’opportunité ne lui glisse des mains, Yukko avait orchestré une offensive prodigieuse d’explosivité. Celle-ci aurait dû la rapprocher du précieux sésame - et c’eût été chose faite si Boneco n’était pas parvenu à échapper à son coup final. Hélas, il n’en fut rien. Par deux fois son émule s’était soustrait in-extrémis au point d’orgue de son assaut, et ce d’une manière qui continuait encore à l’éluder. Autant dire que ça commençait à l’emmerder, et elle ne prenait nullement la peine de cacher sa déception, son visage mue par cette frustration grandissante alors qu’elle lorgnait le rescapé du coin de l'œil. Elle ne pensait pourtant pas l’avoir sous-estimé. S’il avait certes manifestement enrichi son savoir martial, la jeunotte gardait l’ascendant grâce à ses capacités physiques, et ce en grande partie grâce à son emploi du Super Saiyan - que Boneco avait jusqu’ici refusé d’employer, d’ailleurs, quand bien même elle l’en devinait sans doute capable.

Aussi était-ce étrange que le manchot paraisse capable d’exploits de célérité que Yukko craignait hors de sa propre portée - sans compter sur l’emploi du déplacement instantané, naturellement. Cela dit, quelle que soit cette étonnante capacité, le bougre ne paraissait l’employer que pour échapper aux situations les plus dangereuses et restait autrement vulnérable à celles qui l’étaient moins - si seulement au premier abord. Il en faisait un usage parcimonieux, vraisemblablement car elle était limitée d’une manière ou d’une autre. Sa technique, aussi salvatrice eût-elle été jusqu’à présent, n’était donc pas infaillible. De ce fait, les chances de Yukko restaient entières, même si la volonté de cette dernière d’en finir rapidement avec un assaut décisif s’en retrouvait mise à mal.

Qu’importe, se rassurait-elle donc. En l’état, sa supériorité physique comme son érudition vis-à-vis du noble art - sinon supérieure alors au moins égale à celle de son adversaire - la donnaient gagnante. Elle n’avait qu’à conserver cette longueur d’avance pour assurer sa place en demi-finale.

Et ça, Boneco l’avait sans doute compris, puisque sa prochaine action visait à remédier autant que possible au désavantage qui pesait sur ses épaules. Ainsi, à l’issue d’un spectacle aussi sensationnel pour le public qu’il n’était préoccupant pour la jouvencelle - et destructeur pour l’arène ! -, le guerrier de l’espace revêtit la forme la plus avancée du Super Saiyan qu’il maîtrisait. Voilà qui ne disait rien qui vaille à Yukko : si elle n’avait à aucun moment douté que son rival puisse atteindre le premier stade de cette métamorphose légendaire, elle était toutefois loin de s’imaginer qu’il soit parvenu à en maîtriser le niveau trois. Et si elle ne put plus tôt s’empêcher de pester au regard du handicap de son concurrent - un gâchis si bien pour lui que pour elle -, force était ici de constater que ce fardeau avait chez ce dernier motivé une progression fulgurante.

Ce combat venait de prendre une toute autre tournure - plus dangereuse, assurément - mais qui n’était pas fondamentalement pour déplaire à la fillette qui, si elle ne pouvait cacher ses sueurs froides, se réjouissait toutefois de pouvoir se mesurer à un guerrier de cette trempe. Affronter ce genre de lutteurs d’exception était, après tout, la principale raison de sa participation au tournoi, ce qui lui importait beaucoup plus que n’importe quel trophée.

Hissant les bras en guise de défense, Yukko se préparait à braver l’offensive de son opposant, la célérité nouvellement acquise par ce dernier ne lui laissant guère d’autre choix. Le choc qui s’ensuivit fut d’une rare force, le poing de Boneco impactant sur les avant-bras de la métisse dans un brouhaha assourdissant. Yukko ne parvint que difficilement à retenir un franc râle, l’ensemble de son corps se voyant ébranlé par l’impact en dépit de ses meilleurs efforts. Si elle n’avait encore pleinement cerné le nouveau niveau de son rival, elle savait au moins désormais que se risquer à encaisser d’autres mandales de ce genre était sûr de l’envoyer au tapis. Malheureusement, savoir ne suffisait pas toujours et, toute avertie qu’elle était, la sportive à la couette n’en était pas moins vulnérable à la ruade qui suivit, laquelle balaya sans peine la maigre égide qu’elle eût érigé jusqu’alors. Face à l’ultime coup de poing que lui destinait son adversaire, elle n’avait alors plus rien à lui opposer.

L’impact de ce coup retentit aux quatre coins de l’arène, recouvrant le hurlement de douleur de la gamine, déjà étouffé par le sang qui remplissait son gosier. Emportée par le geste de Boneco, sa défroque percuta le plancher qui se désagrégea aussitôt. Elle s’était faite prendre de vitesse et en payait sitôt le prix. Ce n’était que par chance qu’elle ne perdit pas connaissance ici-et-là - sinon par pure soif de compétition, se refusant de sombrer avant d’avoir pu tout donner. Hissée par le col de son haut, elle subissait les martèlements répétés de son concurrent qui, paradoxalement, l’aidaient à éviter de sombrer dans l’inconscience. À cet instant précis, elle ressentit une pointe de jalousie à l’égard de Boneco. Non pas par attrait envers le Super Saiyan 3 qu’il maniait - une forme qu’elle savait pleines de défauts -, mais plutôt envers le potentiel semblait-il infini des guerriers de l’espace. Ce même potentiel grâce auquel son émule conduisait ce retournement de situation, et qu’elle s’était vue refusée à cause du sang terrien qui coulait dans ses veines. Difficile, au vu de la précarité de sa présente situation, de ne pas en vouloir à cette fatalité de sa vie.

Elle fit vite chasser ces pensées nocives. Ce malheureux constat n’avait rien de nouveau, et elle l’avait depuis longtemps accepté. C’était pourquoi elle arpentait la Voie avec tant d’assiduité ; car elle savait - espérait - sa seule maîtrise des arts martiaux capable de la hisser jusqu’aux sommets qu’elle lorgnait. Encore fallait-il qu’elle puisse franchir l’obstacle beaucoup plus immédiat que représentait Boneco. Et si elle était ici forcée d’admettre que son goût des sports de combat ne pouvait à lui seul la tirer de ce faux pas - parce qu’il lui restait encore tant à apprendre -, la fillette n’en disposait pas moins de plus d’une manière de remédier à la précarité de sa situation. Motivant les forces nécessaires pour finalement mettre un frein au martèlement qu’elle endurait depuis peu, elle rugit.

« K-Kaioken ! »

Son corps fut sitôt noyé dans le bain de flammes cramoisies caractéristiques de la technique du gardien de la galaxie nord. Elle comptait sur la soudaineté de l’explosion de sa puissance pour prendre son adversaire de court, ce qu’elle fit dans un premier temps en attrapant de ses deux mains l’avant-bras de ce dernier. Boneco avait omis de lui restreindre ses mouvements et elle allait en profiter. Poussant sur ses deux bras, elle bondit pour envoyer son genou fuser vers l’unique humérus encore intact du manchot, et ce avec la ferme intention de le lui déboiter. Profitant de l’impact, elle poussa contre l’abdomen de son rival avec ses deux pieds afin de s’extirper de sa poigne - quitte à se déchirer le t-shirt.

Percutant le sol de la pointe du pied pour aussitôt rebondir en direction du guerrier de l’espace, Yukko s’anima à mi-route d’un moment rotatif afin de lui savater coup sur coup la hanche puis la joue. Enfin, son chausson s’en alla lui fouetter les ligaments du genou dans l’espoir de lui faire perdre l’équilibre, le temps d’emmancher un vif crochet du gauche ciblant la cage thoracique de son concurrent puis un second - du droit - menaçant cette fois-ci son menton. Il était hors de question de laisser à Boneco le moindre répit, la garçonne comptait imposer son rythme et ne pas même laisser la moindre occasion à son adversaire de profiter de la puissance qu’il avait si durement acquise avec sa transformation.  D’une galipette vers l’avant, elle s’effaçait du mieux que possible à une éventuelle contre-attaque tout en laissant son talon s’abattre sur le sommet du crâne de son opposant puis, à l’issue de sa roulade, profita de sa nouvelle position à basse-hauteur pour essayer de lui balayer les jambes de sorte à lui soustraire une seconde fois l’équilibre.

Portée par l’aura de Kaio, elle s’éloignit ensuite subitement d’une bonne douzaine de mètres tout en ramenant ses deux mains au niveau de sa ceinture. Dans le creux de celles-ci parût une sphère d’énergie aux tons azurins et dont l’intensité semblait s’accroître à chaque seconde. La super guerrière concoctait un nouveau Kamehameha, et à en croire l’énergie qu’elle y consacrait, celui-ci n’avait pas pour vocation de servir que de distraction. Non, il ne s’agissait ni-plus ni-moins que d’une authentique tentative de pulvérisation par la lumière, le summum de l’art ultime de l’illustre école de la tortue dont elle demeurait une distante diplômée. Le stade tout entier fut bien assez tôt bariolé de la couleur de l’éclat de lumière qui rugissait entre ses paumes.

« Ka me ha me… »

Avec ce Chō Kamehameha, la lutteuse espérait clairement précipiter la fin de ce duel. Et elle n’était pas assez naïve pour penser que sa précédente offensive avait rendu Boneco complètement incapable d’éviter pareille attaque, ni ne comptait simplement espérer que sa déflagration d’énergie ne fasse mouche par le fruit d’un heureux hasard. Aussi, afin de mettre toutes les chances de son côté, elle se consacra à reproduire l’exploit de Son Goku face à Cell : en usant de la technique la plus redoutable du peuple Yardrat, elle se rendit jusqu’aux côtés du manchot en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire. Grâce à son Shunkan Idō, elle pouvait désormais libérer sa vague déferlante à bout-portant - quitte à rester elle-même prise dans le rayon de l’explosion, le jeu en valait à ce point la chandelle -, ce qu’elle fit en balançant ses deux bras en direction de Boneco tout en hurlant à gorge déployée.

« HAAAAAA !!! »
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 902
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Clonage | Mouvements Instinctifs | Full Counter
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané | Fission Spirituelle
Techniques 1/combat : One Inch Punch

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockMer 25 Jan 2023 - 19:31
La situation semblait s'être totalement renversée, et le rouge sanguinolent qui éclaboussait mes poings comme mon visage ne m'arrêtait en rien, au contraire. Si malmener ainsi ma jadis partenaire d'entraînement aurait pu m'être désagréable, force était de constater que cet excès de violence m'apportait une une certaine jouissance. Dominer l'ennemi était le propre de la vie guerrière qui régissait le quotidien de mes ancêtres, aussi ni mon éducation ni mes principes ne faisaient office en cet instant.

Je pouvais sentir la conscience de Yukko vaciller à chaque impact, et il eu été sage d'en profiter pour la projeter hors du ring... Seulement, il était hors de question d'en finir ainsi. L'un comme l'autre, c'était par le poing que nous souhaitions voir ce combat prendre fin, un défi d'endurance dont seule la ténacité saurait déterminer le vainqueur. Alors, peu importait si je réduisais son visage en bouillie, tant qu'elle restait déterminée à poursuivre l'affrontement.

C'est peu après cette réflexion que je distinguai un mouvement de ses lèvres, qui précéda sa riposte explosive. L'aura de Kaio, que je ne connaissais que trop bien, vint engloutir sa silhouette dans une tempête carmine. Plus qu'une opposition pyrotechnique, cette technique lui octroya un regain de vigueur significatif duquel elle su pleinement tirer parti. Entravant mon geste par une saisie robuste, la guerrière bondi pour me porter un féroce coup de genou au bras. Précise, sa frappe ne suffit toutefois pas à outrepasser la dense musculature que j'avais naturellement développé sur mon membre, d'autant que ma robustesse se retrouvait décuplée par l'énergie du niveau trois. Je n'encaissai pas sans douleur toutefois, et son action suffit à lui permettre de s'extraire.

Animée par une vaillance nouvelle, la martialiste se priva du moindre instant de répit pour ne m'en laisser aucun. La solution de Yukko, que j'avais moi-même explorée par le passé, lui permettait en effet d'augmenter grandement ses qualités offensives. Sa vitesse comme la puissance de ses coups se retrouvaient propulsés à un niveau bien supérieur, et parer ses prochains assauts s'avérait bien plus pénible. Son pied sautant de mes jambes à ma tête, je dû me résoudre à encaisser de plein fouet ses assauts dans l'optique ultra-offensive de porter les miens. L'état d'instabilité psychique dans lequel me plongeait les niveaux supérieurs du super saiyan m'empêchaient purement et simplement d'avoir recours aux mouvements instinctifs, aussi comme convenu sans mot dire je savais qu'il était contre productif de chercher à me cacher derrière une garde: seule notre endurance pur était mise à l'épreuve désormais.

Tandis que ma nuque se contractait de sorte à ne pas se retourner sous l'impact de son coup, la mâchoire serrée, j'envoyai ma jambe droite s'enfoncer dans ses viscères. Sa frappe au genou me priva ensuite d'un appui solide, entraînant un chancèlement dont elle su profiter pour me porter de puissantes frappes au torse et au menton. Misant toujours sur ma robustesse, je recevais ses assauts en résistant le mieux possible, contractant les muscles concernés, tandis que mon regard défiant cherchait le sien. Ecartant les jambes pour reprendre mes appuis et puiser in-extremis une force supplémentaire à partir du sol, je déployai mon poing en direction de sa figure déjà bien amochée. Ca n'empêcha pas son talon d'atteindre ma tête, dont le choc faisant claquer mes dents affaibli de nouveau mes appuis, que la super saiyan s'empressa de balayer avant de prendre ses distances.

Genou à terre, je levai les yeux pour la découvrir préparer une ultime offensive. L'énergie qu'elle commençait à accumuler était déjà suffisante pour raser le stade tout entier... Si celui-ci était sans doute doté d'une protection adéquate, la possibilité que je parvienne à y résister était bien moins engageante. La dizaine de mètre qui nous séparait était cependant relativement ridicule, et j'avais largement les moyens de mettre en déroute sa tentative d'en finir avec cette attaque. Rugissant, je me propulsai en un élan farouche dans sa direction, comblant l'écart en une fraction de seconde. Lorsque ma ruade pris fin, mon coup se noya dans l'espace vide qu'elle remplissait à l'instant même. Les yeux écarquillés de surprise et d'effroi, je l'entendis rugir dans mon dos.

"RAAAAH !"

Grondais-je en résonnance avec son propre cri, tandis que la vague déferlante s'écrasa contre mon épaule. Aussitôt s'enclencha une lutte désespérée contre son faisceau d'énergie, qui déjà avalait le sol de l'arène sur son passage. Les pieds enfoncés dans le sol, je me retrouvais repoussé doucement en épuisant mes réserves d'énergies sur ce bras de fer perdu d'avance. Grimaçant et gémissant, je tentais sans grand résultat d'opposer tour à tour un full counter puis une fission spirituelle sur la surface du Kamehameha. L'énergie dépensée était à peine compensée par celle extraite de son attaque, aussi commençais-je à me faire engloutir. Un débris se déroba sous mon pied, précipitant ma chute dans le rayon d'énergie et la fin du bras du clash. Le rayon d'énergie avala après moi le reste du terrain, pour finalement se dissiper plus haut dans le ciel, s'en allant probablement rencontrer quelconque étoile.

La tempête passée, un silence pesant s'était installé sur ce qu'il restait du stade... La surface de combat déchiqueté se distinguait tout de même encore par sa surélévation par rapport à celle de hors-jeu. Au centre de celle-ci se tenait la martialiste à l'aura cramoisie, seule et donc victorieuse... Du moins semblait-il. Car je refis bel et bien mon apparition, au travers d'un déplacement instantané qui m'avait permis de m'extraire trop tardivement de la tempête d'énergie qui m'avait emportée. A bout de forces, la peau marquée de brûlure et la tenue en lambeau, j'avais également retrouvé la chevelure ébène de ma forme naturelle. Respirant péniblement, je m'efforçai de me redresser afin de continuer ce combat que je n'étais pas prêt à abandonner, malgré les apparences. Les mots étaient inutiles, Yukko savait de quoi il en retournait, je dressai mon poing en avant tout en grommelant à mon tour cette formule mythique, dont nous partagions l'héritage.

"KAIOKEN...!"

Les veines soudainement gonflées par l'afflux sanguin, je puisais mes forces disparues dans des réserves plus instables mais pas moins redoutables. Tout comme Yukko, j'allais tout mettre en oeuvre pour chercher cet instant, cette ouverture, qui menait à la victoire. Cet assaut allait être le dernier, à n'en point douter... Pour espérer combler l'écart de niveau qui nous séparait à nouveau, j'allais devoir pousser la technique du dieu de la galaxie du nord au-delà des limites raisonnables... Un risque que nous savions tous deux synonyme d'imprévisible résultats. Dans ma situation, me raccrocher à l'imprévisible était bien suffisant.

La tempête d'énergie rougeâtre me poursuivit dans mon élan, alors que je me précipitai au contact de mon adversaire. Glissant maladroitement sur le terrain cabossé, j'entrepris un double coup de pied rotatif en partant du sol, s'écrasant lourdement mais précisément sur le flanc de la combattante. Profitant de l'élan engendré, j'abattis mon poing à hauteur de visage, me laissant ensuite entraîner pour poser la main à terre et m'étirer de tout mon long en destinant mon talon gauche à sa gorge. Le coup porté, je regroupai mes membres pour ensuite glisser entre ses jambes en prenant soin d'agripper ses mollets sur mon passage dans une tentative de déséquilibre. C'est en voulant me redresser pour poursuivre mon assaut qu'une première contracture massive vint interrompre mon action. Grognant, je réagi aussitôt par un clonage multiple, envoyant trois des mes copies, chacune enveloppées de l'aura de kaio, à l'assaut. Les coups fusèrent ainsi de toutes parts, déclenchant une tempête de coups tandis que chacun communiquait parfaitement avec les suivants. De mon côté, au début à l'écart, je rassemblai mes forces en guettant le moment opportun. Un premier clone frappa Yukko à la mâchoire à partir de son angle mort, disparaissant après coup. Mes forces ainsi grandissantes furent accompagnés d'un contre-coup terrible mais attendu, caractérisé par la destruction des tissus engendré par le Kaioken. J'approchai. Une deuxième copie, écrasant sa tête contre celle de la garçonne, se dissipa à son tour. Du sang s'écoula abondamment de mon nez, mais je continuai à approcher. Le dernier clône, enfin, passa dans son dos pour étrangler la guerrière et la maintenir en place. Je lui faisais face.

"Ma dernière cartouche..."

Murmurais-je péniblement tandis que je posais deux de mes doigts au milieu de sa poitrine. Conjurant ma dernière copie, je récupérai la totalité de mes forces mais également un torrent de souffrance, à laquelle j'avais surestimé ma résilience. Ma main, prête à porter le coup fatal, se crispa. Une gerbe de sang jailli d'entre mes dents, tandis que mes yeux révulsés trahirent ma perte de conscience. Dans une ultime éruption, mon aura rougeoyante s'estompa à son tour, et mon corps endolori s'écroula dans les bras de la victorieuse martialiste.
Arbitre
Arbitre
PNJ
Masculin Date d'inscription : 13/02/2007
Nombre de messages : 209
Bon ou mauvais ? : Neutral évidemment ! Un arbitre se doit d'être neutre, allons !

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko ClockJeu 26 Jan 2023 - 17:27

Lorsque le rayon magique percuta Boneco, le stade entier retint son souffle, chaque spectateur pouvait ressentir l’imminente défaite du saiyan, l’aboutissement d’un combat incroyable. Emporté par la vague déferlante, le martialiste disparu dans les airs, probablement hors ring, certainement inconscient. Lorsque la lumière infinie se dissipa, il ne sembla rien rester du prodigue de la capoeira. Un instant de vide qui laissa planer le doute quant à la fin des hostilités.

L’arbitre réajusta ses lunettes, cherchant la moindre trace du jeune homme en vain.

Et soudain, il réapparu, une téléportation salutaire qui lui avait permis d’éviter l’élimination la plus catégorique possible. Mais à quel prix ? Le malheureux avait été carbonisé sur un flanc tout entier, sa tenue n’était plus qu’une vague guenille. Un triste spectacle qui pourrait inspirer la pitié s’il ne s’accompagnait pas d’un regard de braise, ampli d’une détermination inégalable. Le public était aussi confus que l’administrateur du match ; certains s’échangeaient des regards circonspects dans une atmosphère propice aux chuchotements chaotiques.

Puis le bienfaiteur local éclata, libérant toute l’énergie qui lui restait dans un marasme de ki sanguin. Un torrent de puissance instable aussi dangereux pour lui que son adversaire. Combien de temps pouvait-il soutenir l’aura de Kaio ? A quel multiplicateur se trouvait-il ? Lui-même ne le savait pas. Tout ce qui semblait l’intéresser, c’était de respecter sa rivale en offrant tout ce que son corps pouvait tenir, jusqu’aux plus lointaines limites. Et dans un dernier assaut, aussi prompt que violent, il parvint à atteindre la jouvencelle et à la placer dans une posture incroyablement délicate. L’usage de ses clones combiné au Kaioken lui donnait un élan improbable. Finalement, il sembla avoir retourné la situation à son avantage ! La tension au sein du stade ne pouvait pas être plus grande.

Beaucoup de spectateurs s’étaient levés de leurs sièges, incapables de rester immobiles dans l’attendre de l’ultime dénouement. Ils étaient tous là à observer : Toki, Shin, Armstrong, Orrive, Son Gohan, le fantôme de Pythar et tant d’autres ! Un seul restait assis, contemplant avec attention chaque fraction du match.

Spoiler:

Puis vint l’acte final : Porté au-delà de ses limites, le corps de Boneco céda, laissant ce dernier plonger dans l’inconscience au dernier moment, à l’instant crucial.

La tension ambiante ne se tua pas pour autant. Peut être qu’il allait se relever ? Était-ce un énième clone ? Ce jeune prodigue avait été si étonnant que l’imaginer perdre restait un exercice complexe. Mais d’un autre côté se tenait une concurrente qui avait déjà un nom dans le milieu des championnats d’art martiaux. Yukko n’était plus une inconnue et confirmait ses talents légendaires. Jamais une gamine de 16 ans n’avait atteint un tel niveau, jamais aussi jeune.

L’arbitre monta sur le ring, les jambes flageolantes. Il était atteint d’une grande émotion, il s’agissait d’un des plus beaux combats qui lui ait été donné de voir. Il s’approcha à quelques mètres de l’inconscient, prenant soin de rester à une certaine distance pour observer son état sans déranger. Quand il fut sur qu’il était K.O, il leva son micro pour annoncer le compte, la voix tremblante.

« Le… Le match est terminé ! Yukko a remporté le combat ! »

C’est à cet instant que la foule fut assurée de l’identité du vainqueur. La terrienne venait de vaincre deux titans : Zannin puis Boneco. Une série de victoires qui la rapprochait de la finale tant attendue contre le prince Vegeta.

Contenu sponsorisé

Boneco vs Yukko Empty
MessageSujet: Re: Boneco vs Yukko   Boneco vs Yukko Clock
 
Boneco vs Yukko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boneco !
» Galerie de Boneco. Oui.
» Fiche de Boneco
» Tobi vs Boneco
» Je ne suis pas ton ennemi ! [PV : Boneco]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Tournoi des Arts Martiaux de Dösatz :: Combats Tournoi 5 :: Terrain 1-