-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

Partagez
 

 [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Subaru Natsuki
Subaru Natsuki
Terrien
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2023
Nombre de messages : 103
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Sponsorisé par Capsule Corp - Ki du Mage Noir - Appel du Vide - Morsure de l’éclipse
Techniques 3/combat : Motivation abondante - Singularité de la Haine
Techniques 1/combat : L’Amour ne meurt jamais

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockMar 29 Aoû 2023 - 1:03
« Tu dis que c’est facile d’abandonner… ? »

« Abandonner ne te ressemble pas, Subaru. »






« Euh… »

*Coumch.*

« … Ces nouilles ont meilleur goût et texture une fois… »

*CRRROUUUMCH.*


La Taotie semble, manifestement, désappointée et affamée de silence, en témoignent ses aigles fantomatiques voulant patiemment prendre le relais.

« La Bête est acculée… et pourtant… elle continue de montrer les crocs. Gentillesse, ou intérêt ? »

La pertinence de cette question se confirme lorsque ses esprits quittent les lieux pour lui trouver de quoi se nourrir.

« On ne se bat pas le ventre vide, à moins d’être sûr de pouvoir se repaître de sa proie. »


Mais l’intérêt semble prendre le pas sur la gentillesse, d’après la réponse de la Taotie et sa misanthropie manifeste. En même temps, difficile de justifier l’esclavagisme systématique des humains de son Monde sans un minimum de ressentiment. Cependant, le fait qu’elle remplisse un rôle prépondérant dans les Enfers implique bien plus qu’une bête recherche de vengeance sadique, mais quoi ? Peut-être aurai-je l’occasion de le découvrir au fur et à mesure de nos prochains échanges, si j’en crois son intérêt à garder contact.


En tout cas, c’est certain, nous sommes bel et bien sur la Terre de Dragon Ball, reste à savoir quand précisément dans son histoire. Les premières invasions extraterrestres débutent dans DBZ… Mais, attendez, Yuuma a parlé de bombes. Pourquoi parler de bombes alors que les envahisseurs avaient tous la maîtrise du Ki ? Seul le Ruban Rouge utilisait la technologie pour raser des villes, et c’est une organisation terrienne en plus… C’est alors que ma réflexion est happée par la réaction inquiétée de Mami face à cette découverte.


Mon regard se tourne vers la magical girl qui, peu à peu, enchaîne les red flags* des moments dramatiques de sa franchise d’origine : Long soupir, affirmation froide de ses valeurs, ordres envers son entourage proche pour leur donner quelque chose à – ne pas – faire pendant qu’elle s’occupe de la source d’un problème à gérer, qu’elle fixe en même temps. Et pour finir, ses foutus remerciements vides de conviction.


« J’ai visiblement été trop gentil. »

« Vous ne l’avez donc pas écoutée… Puella Magi Tomoe… Comment comptez-vous aussi montrer que vous êtes digne de confiance si vous balayez la trêve comme si c’était rien ?! Vous n’avez aucun droit pour lui imposer ça… et encore moins le droit de réduire à néant le sacrifice des autres ! »


Je n’ai rien sous la main, alors je me contente d’avoir les deux bras pris dans les rubans que j’ai volontairement enroulés, moi-même interposé entre Yuuma et Mami, la rage déformant mon visage :


« Vous croyez que ça pousse dans les arbres, ce genre de bouffe ?! Que je peux larguer ça gratuitement, alors que c’est probablement une des seules preuves que j’aie d’une vie dont je n’ai plus aucun souvenir ?! TU CROIS TOUJOURS QUE ÇA M’AMUSE APRÈS CE QU’ELLE VIENT DE LARGUER SUR SON HISTOIRE ?! »


Ma voix tressaille sur cette dernière phrase, alors que je renifle pour la ponctuer. Sans me retourner, occupé par Mami, je répond alors au conseil avisé de Yuuma :


« Je n’ai pas besoin qu’on me rappelle que je suis seul. J’ai toujours su dès mon enfance que j’étais imparfait, et c’est justement pour cette raison que je m’entoure de gens de confiance. Si je vous connais, tous les deux, c’est uniquement parce que j’ai lu l’histoire de votre passé dans mon Monde… tout comme j’ai peut-être lu l’histoire de celui-ci. Quant à la mienne… Vous, Matriarche Yuuma Toutetsu, venez d’en goûter une partie. Une partie d’une vie d’imperfections, d’échecs, de souffrances, de leçons parsemées de réjouissances – partagées avec ces gens qui m’étaient chers –, qui n’existe plus que dans votre estomac et votre tête. »


Un nouveau reniflement se fait entendre, une larme perle le coin d’un œil humide, mais mon visage ne tressaille pas malgré l’arrière-goût désagréable. Au contraire, les crocs de ma Bête intérieure sont toutes dehors, menaçantes :


« Vous, au moins, vous avez encore le droit de regretter votre passé ou d'en être fière. J’ai eu un aperçu de ce qu’il se trouve derrière vous, vous avez eu un aperçu de ce qu’il se trouve derrière moi. Donc si vous souhaitez me garder à l’œil… sachez que ce sera réciproque. »

*Red flag:
Yuuma Toutetsu
Yuuma Toutetsu
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 28/06/2023
Nombre de messages : 167
Bon ou mauvais ? : Avare
Zénies : 2400

Techniques
Techniques illimitées : Avarice /// Distillation /// Eagle spirits
Techniques 3/combat : Blood of Gaea /// Liquids that Changes the Ways of the World
Techniques 1/combat : Greed Monster Whose Stomach is Void

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockMer 30 Aoû 2023 - 18:54
La Puella Magi à utiliser le prétexte de l’offrande du “moins que rien” pour poser des questions. La vermine se cache derrière cette protectrice ne pouvant pas s'empêcher de vouloir jouer les bras de la justice. Chacun ici utilisait l’autre dans ses propres intérêts. Peut-être aurait-il mieux fallu pour cette andouille de spécifier que son offrande l'avantage lui et lui seul… Ou plutôt la Taotie avait-elle commise une erreur en n’insistant pas pour que la dénommée Mami suive l’exemple si elle désirait tant avoir des réponses… Mais la querelle qui se déroulait sous ses yeux ne l’impactait nullement. La stupidité humaine était une fois de plus à l'œuvre détruisant et ravageant ce qu’elle pouvait sur son passage. La trêve n’était plus, les masques étaient tombés et les imbéciles donnaient ainsi raison à la créature affamée. Il ne faut accorder aucune valeur à la parole des hommes.

La crise émotionnelle de Subaru n'inquiétait pas plus que ça la Taotie. Il a beau dire qu’il ne veut pas qu’on lui rappelle ô combien il est seul et minable, ce n’était pas ça qui empêcherait Yuuma d'appeler un chat : un chat… Ce n’était pas comme si elle allait changer sa façon de communiquer juste pour faire plaisir aux frêles émotions d’un petit humain. Mais, forcé de constaté que tout ce petit blabla avait eu le mérite de lui donner un certain coup dans le derche. Le minable a enfin cessé de se tourner les pouces. Il montre les crocs et parle à voix haute quand bien même on se serait bien passer des larmes qui humidifient son visage. Et le mieux dans cette situation, c’était qu’il lui tournait le dos et faisait un magnifique épouvantail pour distraire la magicienne. Ou plutôt “pantin” au vu des rubans jaunes qui s’étaient enroulés autour de ses bras. C’était un imbécile, le monstre n’avait pas envie de réfléchir plus que cela aux intentions étrange et obscures de celui-ci.

Ce qui importait à Yuuma, c’était la provocation de la dénommer Mami Tomoe. Des paroles que la Matriarche Animale ne pouvait clairement pas laisser couler, accompagnée d’un acte tout aussi révoltant.



蒸留「強引で未熟な蒸留装置」

La créature maléfique jeta un regard à la vaste terre désolée qui se déployait à perte de vue. Un endroit désertique, où le temps semblait s'être arrêté. C’était l’heure de répliquer semble-t-il. La Taotie leva lentement son bras vers le ciel, sa main crispée révélant des ongles similaires à des griffes acérées. Un épais brouillard que les rayons lunaires peinaient à percer s'était mystérieusement levé et avait commencé à envelopper les acteurs de la tragique bataille qui risquait d’éclater. Seules deux billes rouges et menaçantes se distinguaient clairement dans cette brume surnaturelle qui semblait être inlassablement attirée vers la gueule grimaçante de colère du monstre qui riait ouvertement aux visages des mortels.

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 0isa

-Bah ! Puisqu’elle à dit “s’il vous plaît…  Kah-hah-hah !

À suivre la logique pathétique des hommes, la bête n’aurait aucunement le droit de se trouver où que ce soit sur cette terre. Après tout, les humains sont des parasites s’étant étalés sur l’entièreté de la surface de celle-ci. Quelle forêt, grotte, plaine ou montagne était à l’abri de l’intrusion humaine ? Ceux qui s'aventurent la nuit sur ce vaste terrain vague et hostile y allaient à leurs risques et périls. Pourquoi avoir de la pitié pour ces imbéciles ? La loi du plus fort et la sélection naturelle, telles sont les règles de la nature primaire et cruelle. L’homme chasse, traque, pêche et puise les ressources de la faune et de la flore… il serait tout naturel… de leur rendre un traitement tout à fait similaire… Sa misérable morale… contre les lois naturelles remontant à des temps immémoriaux.

-Et par “personne” vous voulez bien évidemment dire “être humain” ? Hmm ? Keh-heh-heh… Quelle FARCE !!! D’la vermine en terrine voilà très exactement ce que vous êtes ! Et cette arrogance… de croire que votre morale devrait surpasser les lois de la nature fera un parfait accompagnement à ce couvert !

Le vent semble siffler, comme s'il se faufilait rapidement entre les fourches de l'ustensile du monstre. À moins que c’était l’air et la brume qui se faisait violemment griffer par des tournoiements répétés de ce dit ustensile. Quelque chose se tramait dans la brume et la menace ne faisait que grandir. S'il existait une dernière chance pour fuir, c’était ici et maintenant, non pas que la Taotie avait besoin de le rappeler… À vrai dire, elle espérait encore plus d’arrogance de la part de la Puella Magi, cela donnerait plus de consistance et de saveur à ce repas grotesque au clair de lune.  

C'était la fierté, le désir et la méchanceté qui animait la monstruosité. Et c’était une magie mystérieuse qui semblait animer l’air ambiant et les objets inanimés. On pouvait vaguement deviner à travers la brume que diverses ferrailles et ordures étaient arrachée au sol stérile de cet endroit. Le tout lévitait et semblait se déplacer en soulevant et remuant le brouillard qui se déformait en vagues brumeuses aux allures de mâchoires menaçantes.

Un murmure vint brièvement rompre l’absence d'échange qui s'était mis en place. Des paroles malveillantes et pleines de malice. Les dernières paroles avant l’ouverture du banquet.

-Il n’y a plus de trêve pour vous Puella Maggi Mee…

À ses derniers mots, plusieurs projectiles divers et variés fendirent la brume et les airs, poussés et portées par une force télépathique. Des débris métalliques, la roue de tantôt, des rétroviseurs arrachés et de vieux fusils abandonnés, c’était comme s'il s'était mis à pleuvoir en direction de la demoiselle à la chevelure dorée. Le fracas des débris s’écrasant au sol créant une cacophonie assourdissante qui contrastait grandement avec le murmure de tantôt.

Nulle beauté ou splendeur transparaissait, seul le chaos et le désordre le plus total semblait s’attaquer à l'insolente. Le garçon pleurnichard et insouciant en tant que spectateur d’une performance qui déciderait de la vie ou de la mort de sa protectrice.

Danse soleil, danse à travers la pluie tranchante. Que la flamme de ton arrogance fasse fondre les projectiles, ou que ces derniers t’écrase et étouffe la flamme de ton impudence.
Mami Tomoe
Mami Tomoe
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 26/06/2023
Nombre de messages : 23
Bon ou mauvais ? : (Bon - Loyal) "Sauver tout le monde, pour la Justice !"
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tocca ❀ Incantatio ❀ Cura ❀ Regale
Techniques 3/combat : Regale Vastilla ❀ Tiro Ricercare
Techniques 1/combat : Tiro Finale

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockVen 1 Sep 2023 - 19:59


Une voix, une voix forte qui résonne tel un cri strident dans ses oreilles.

Surprise. Ses yeux s'écarquillent face au désarroi du garçon, désormais attaché par ses rubans d'or, normalement dirigés vers la bête cornue. Souhaite-t-il... Protéger cette créature clairement malintentionnée ? Définitivement dangereuse pour l'humanité ? Est-il idiot ?! Naïf ?! Les pupilles de la Puella Magi rétrécissent subitement face à cette révélation, alors que les mots du Natsuki se changent en poignards qui massacrent son cœur. Que raconte-t-il enfin ?! Aucun droit de lui "infliger" cela ?! Elle est une Justicière, elle cherche à faire les bonnes choses, elle cherche à aider tout le monde; elle fait ce qui DOIT être fait ! Et que dit-il encore; qu'est-ce que c'est que ces histoires de sacrifice à la fin ?! Veut-il... Parler de l'offrande ? La nourriture qu'il a donné à cet estomac sur pattes ?

Natsuki, je-

Sa voix tremblante est nettement coupée par une rage soudaine chez l'adolescent. Son faciès déformé par la colère perturbe davantage la collégienne qui ne sait pas ce qu'elle doit comprendre dans cette situation... Elle est simplement... Dévastée par la situation. Non, je... Je n'ai jamais voulu..., chuchote-t-elle en essayant vainement de répondre à son protégé, décidément sourd à cet instant précis. 

Ce n'est pas ce qu'elle voulait.

Ce n'était pas censé se passer ainsi. Ce n'était pas lui qui devait finir attaché. Elle n'a jamais souhaité qu'il perde cette nourriture qui lui semble si chère... Elle n'a jamais voulu se présenter comme quelqu'un d'indigne de confiance, elle n'a jamais...
Elle doit faire des sacrifices. Elle ne peut pas plaire à tout le monde, et elle le sait. Peu de gens la comprennent, de toutes manières. Elle a toujours été seule dans sa vision de la morale; seule Sayaka lui semblait si proche, si prometteuse. 

Elle sait qu'elle fait les bons choix, alors pourquoi tremble-t-elle face aux larmes du garçon ? Pourquoi semble-t-elle... Regretter ?
Finalement, elle décide de se taire, fixant le grand brun avec empathie, jugeant qu'elle doit le laisser s'exprimer. Il a l'air d'avoir besoin de cracher quelque chose, de se libérer d'un grand poids, et la magical girl n'avait pas tort. Rapidement, il parle de sa solitude, de son imperfection. Il avoue cependant une autre chose, un détail important, qui perd davantage la blondinette. Comment ça, il a "lu l'histoire de leur passé" dans son monde ? Son histoire... Est connue dans un autre univers que le sien ? Son cerveau chauffe, plus elle essaye de comprendre, et plus tout semble lointain, plus flou. Ce supposé portail, cette lumière aveuglante, cet endroit, cette situation, ces deux personnes; si ce n'est pas un rêve, qu'est-ce que tout cela peut être ? Même les labyrinthes de sorcières paraissaient plus sensés !

Mais la justicière n'a même pas le temps de réfléchir plus que cela, car rapidement une brume nait depuis les ombres de ces lieux délabrés. La jeune mousquetaire se réveille enfin de sa confusion, alors qu'elle aperçoit deux rubis briller dans la brouillard. L'adrénaline grimpe d'un coup, et d'un geste vif, Mami tire Subaru vers elle.

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Mami-tomoe
NATSUKI !

Le corps du garçon vole aussitôt près d'elle. L'atterrissage se montre doux grâce au contrôle du tissu magique. Il n'y a pas le temps aux querelles, plus le temps à la confusion... La menace qui se montrait bien sage jusqu'ici montre enfin ses crocs. La voix de cette dernière, toujours insupportable par son ton narquois, se montre plus forte, signe d'une agression proche. Et bon Dieu ce rire... Ce rire et ces paroles tournant toujours autour de la nourriture...! Cette haine envers l'humanité... Mami s'y attendait, mais elle voulait croire en une chance, en une potentielle diplomatie, mais comment faire confiance à une TAOTIE ?!


Le vent hurle, et tous les déchets environnants se mettent à mystérieusement flotter. L'apparence monstrueuse du spectacle que leur offraient brume et objets ne laissait aucune place au doute : une attaque est proche. L'idée de fuir ne vient même pas à l'esprit de la fille aux cheveux d'or... Elle est le Soleil de Mitakihara, et il est en son devoir de se battre contre le mal !

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 156633
J'aurais dû me douter que la conversation était impossible... Avec une bête.

Le visage de la Tomoe se montre froid, sérieux, presque dédaigneux. Si la Grande Dévoreuse qu'était Yuuma Toutetsu rêvait d'arrogance de la part de l'adversité, alors la voilà servie.

Je pense qu'il n'y avait jamais eu de trêve, mademoiselle Toutetsu., peste-t-elle presque, un feu d'or éclatant dans ses iris. Fixant l'endroit où se trouve probablement la biquette, le dégoût n'est plus occulté.

Aux yeux de la vétérane, la victoire est évidente, elle est certaine de ses capacités; bien qu'elle se méfie des pouvoirs potentiels de l'immondice aux cheveux d'argent. Cependant, celle-ci n'est pas encore une "vermine" à ses yeux, comme toutes les sorcières qu'elle a pu exterminer jusqu'ici... Pas encore du moins. Les paroles de Subaru se répètent dans ses pensées, et Mami ne peut pas s'empêcher d'imaginer devoir retenir ses coups.

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Mami_s_curtsey
Merci de m'accorder cette danse. Cependant, ne m'en voulez pas, mais je n'ai aucune envie de me salir, et nous n'avons pas de temps à perdre.

Une révérence élégante, digne d'elle. Même en combat, Mami reste une demoiselle, sa féminité demeure importante. Alors, relevant légèrement sa jupe tandis qu'une pluie de projectiles se dirige à vitesse fulgurante vers elle, des fusils en tombent, des mousquets précisément, ses armes fétiches. Un sourire se dessine légèrement sur ses lèvres.


Ne vous en faîtes pas, je serai plus douce que la vampire., rit-t-elle presque, ses yeux se plissant alors qu'elle attrape fermement ses armes. L'orgueil grandit dans ses entrailles, montant jusqu'à sa tête en faisant briller ses yeux jaunes d'excitation.

Bientôt, le chaos ténébreux se déchire et se plie face à la beauté des explosions extraordinaires de la Puella Magi. Les tirs sont précis, et c'est avec un regard de défi qu'elle s'avance dans l'antre entropique de la Taotie. S'enfonçant dans le brouillard en esquivant parfois et en tirant d'autres fois, elle danse. Elle danse entre les débris métalliques et les fusils abandonnés. Elle danse. Elle danse dans cette pluie tranchante, ses armes disparaissant et apparaissant à sa guise. Elle doit briller, être à la fois efficace et belle, même dans la confusion, même dans la panique, même quand tout semble ne pas suivre ses plans...
Alors elle danse, accompagnée d'un orchestre d'explosions.

Subaru Natsuki doit croire en elle.

Jolie télékinésie ! Je m'amuse bien. Mais... Mademoiselle Toutetsu, sachez que je n'aime pas danser sans voir le visage de ma partenaire.

S'approchant de plus en plus de l'endroit où cette dernière lui semble être, c'est d'une main qu'elle agite un ruban autour d'elle, en faisant monter puis disparaître le brouillard qui la gêne.

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 B964a80891a61a5e4d1361cdccf6e76d
Ne jouez pas les timides, et montrez-moi votre si beau sourire.

Les lames et ces centaines d'autres déchets de guerre tourbillonnent avec les rubans, se jetant plus loin sur le sol infertile de cet endroit perdu et maudit. Cela fait, c'est avec un sourire différent cette fois, plus fier, plus sarcastique, qu'elle utilise le même ruban de tout à l'heure pour fouetter l'air en direction de la femme-bélier.

Laissez-vous faire chère Dame, et peut-être que je vous offrirai un délicieux gâteau qui saura combler votre estomac vorace.

Le tissu se sépare en plusieurs autres, tentant d'attraper, une nouvelle fois, les membres de la créature pour la restreindre. Tout ce que la magical girl souhaite, c'est que cette dernière soit sage, et tout se passera bien, probablement.
Subaru Natsuki
Subaru Natsuki
Terrien
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2023
Nombre de messages : 103
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Sponsorisé par Capsule Corp - Ki du Mage Noir - Appel du Vide - Morsure de l’éclipse
Techniques 3/combat : Motivation abondante - Singularité de la Haine
Techniques 1/combat : L’Amour ne meurt jamais

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockDim 17 Sep 2023 - 3:36
Bien sûr que Mami ne voulait pas faire de mal, je l’ai vu dans son regard et sur ses lèvres, mais au bout d’un moment il faut comprendre les autres et ne pas se contenter d’écouter en gardant ses arrières pensées fixes. Dès le début, Mami n’a rien compris quand ça ne résonnait pas avec son sens de la justice et ses propres intérêts. Dès le début, je lui ai montré que Yuuma pouvait ne pas représenter un danger, pour peu qu’on fasse l’effort de la comprendre et négocier en conséquence. Dès le début, la présence de Mami à mes côtés et le potentiel effroyable de Yuuma servaient à maintenir un statu quo propice à l’échange, mais visiblement ses valeurs priment sur celles des autres.

« Et après elle va penser que personne ne peut la comprendre. »


Le personnage de Mami Tomoe, pour moi, est autant une source de frustration que d’adoration. D’un côté, elle veut bien faire et aider tout le monde, mais d’un autre elle peut passer à côté de détails tellement critiques qu’elle devient malgré elle la source même des pires conflits de la franchise. Le soucis, c’est qu’au lieu de bien faire, elle fait au mieux… de son point de vue, et pense le faire pour le bien de l’humanité.

« Pas étonnant, venant d’une personne qui peut justifier le meurtre de ses meilleures amies. »

Mes poings se serrent à cette pensée alors que je me fais happer dans la brume.

« Quel genre d’auteur sadique prend plaisir à entraîner une enfant aussi friable dans des histoires aussi atroces ? »


Évidemment, ce qui doit arriver arrivant, les lois opportunistes de la nature déclarant la guerre à « l’humanisme », je me libère du ruban gauche et attache l’autre d’un nœud simple à mon poignet droit. Malgré l’absence de vision puis le bazar de projectiles qui fusent de toutes parts, je ne semble pas inquiet le moins du monde, prêtant à peine attention aux insultes de la Taotie visant la Puella-Magi qui répond de son passif-agressif habituel. En effet, je n’ai pas l’intention d’assister à une discussion à sens unique.




« Tu pues la Sorcière ! »



« Pourquoi, de tous les restes poignants de ma mémoire, c’est cette phrase de cette personne qui me revient… ? »


Cependant, je ne peux pas non plus me contenter de bouder Mami, ni laisser filer Yuuma tranquillement, et encore moins laisser le Soleil de Mitakihara penser qu’elle est totalement dans le faux – car j’en connais une qui serait capable d’en profiter –. Ainsi, du haut de ma prestation complètement surjouée, les deux en auront brièvement pour leur grade avant mon retrait, tel un pauvre bambin sauvé par une magical girl* à peine plus âgée que lui :


« Heureusement que vous êtes là, Puella-Magi Tomoe, je vais enfin pouvoir me cacher momentanément en lieu sûr ! La Taotie Toutetsu – qui n’est certainement pas une sorcière – comptait se jouer de moi voire m’asservir pour son compte, si je n’avais rien à lui offrir en l’approchant, qu’est-ce qu’elle fait peur ! Ou bien c’était pas ça ? Pourquoi elle fait comme les mamies fâchées qui voient les jeunes partout pareil ? J’y comprends rien, peut-être qu’en fait elle m’aime pas parce que j’pue et qu’elle ose pas m’dire, mais j’espère que vous arriverez à vous faire comprendre toutes les deux ! »


Je pense qu’il semble évident de mentionner que ma présence s’évanouit aussi rapidement du duo que ma voix enfantine à la fin de ma réplique cynique. Mais alors, qu’en est-il de ce fameux lien jaune censé me relier à Mami Tomoe ? Vais-je réussir à m’éclipser ? La Taotie aura-t-elle été suffisamment occupée par la contre-offensive de la Puella-Magi ? La suite, au prochain épisode.

*Magical girl:
Yuuma Toutetsu
Yuuma Toutetsu
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 28/06/2023
Nombre de messages : 167
Bon ou mauvais ? : Avare
Zénies : 2400

Techniques
Techniques illimitées : Avarice /// Distillation /// Eagle spirits
Techniques 3/combat : Blood of Gaea /// Liquids that Changes the Ways of the World
Techniques 1/combat : Greed Monster Whose Stomach is Void

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockDim 17 Sep 2023 - 22:39
Plus possible de reculer, les hostilités étaient officiellement lancées. Néanmoins, la faim de Yuuma poussait celle-ci à ne pas dépenser inutilement de l’énergie plus que de raison. Elle était avare de ses propres ressources… La Taotie avait la vision obstruée par le voile de sa propre arrogance, ne percevant que ce qui allait dans son sens sans daigner penser au mal qu’elle infligeait de par sa vision bestiale du monde. Il allait falloir la jouer fine pour se sortir de cette situation. Une finesse non-innée à la bête, mais qui parvenait à se manifester lors des moments les plus opportuns.

La magical girl aux cheveux d'or fouette l’air de son ruban, écartant la brume et l’atmosphère pesante qui s’installait. Son arrogance brillait tel un soleil, celle-ci était persuadée de l’emportée. Un jugement hâtif qui pourrait bien lui causer sa perte, d’autant qu’elle ignorait qu’elle était les capacités de son adversaire. Les rubans dorés du soleil de Mitakihara se sont jetés sur la monstruosité gloutonne et avare. La calamité a alors sourit à son adversaire en réponse aux provocations de cette dernière. Bête. Qu’est-ce qu’il y avait de mal à cela ? C’était bel et bien ce qu’elle était après tout, c’était ce qu’était chaque animal, mais aux yeux des hommes le terme était réduit à l’injure à l’idiotie. La Taotie se savait sous-estimée et c’était tout à son avantage.

剛欲「この世に存在してはならない暴食」

Les liens magiques fusèrent sur le monstre qui fit virevolter son arme de sorte à intercepter les liens avant qu’ils n'atteignent ses membres, elle portait par ailleurs une attention toute particulière à défendre ses chevilles, quitte à un peu trop délaisser le haut de son corps. Mais qu’importe… ce qui était trop proche de sa bouche finirait dévoré… et c’est ce qu’elle fit. Alors que son ustensile semblait entravé parmi les rubans, la Taotie tira avec force celle-ci en direction de son visage, faisant tournoyer la cuillère-fourchette pour enrouler les rubans comme on enroulait de vulgaires spaghettis. Ainsi, la bête aspirait et avalait les entraves magiques de la Puella Magi, passant suite à cela sa langue sur ses crocs et ses lèvres comme pour ne manquer aucun résidu de l'offensive que son adversaire lui avait envoyer.


-Alors comme ça on ne veut pas se salir ? Ton arrogance est loin d’être une blague… Keh-heh-heh… mais tes p’tits spaghettis sont bien loin de suivre la cadence ! Il faut dire que l’image des nouilles te va comme un gant ! gloussait la gloutonne qui s’en était tirée bien plus aisément que ce que Mami aurait potentiellement pu espérer.

Une grande inspiration, un air satisfait au visage. Curieusement, la Taotie arborait une gestuelle qui semblait curieusement plus… maniérée. Elle passa une de ses mains griffues dans ses boucles argent et réarrangea une mèche de son épaisse chevelure derrière ses oreilles. Était-elle en train d’imiter de façon ridicule la magical girl ? Non… ce n’était pas de l'imitation. La personnalité du monstre semblait légèrement se distordre en fonction de son repas. Elle se tenait plus droite, avec assurance et orgueil. Néanmoins, malgré ses petites manières et boniments, elle restait toujours un monstre affamé et cela se ressentait rien que par la vision de ses doigts fins et griffus qui glissait sur ses lèvres gourmandes. Ses petits rubans… étaient tout sauf anodins, n’est-ce pas ?

Les liens que Mami avait avec le monde, les liens qu’elle avait avec les autres, tout se mélange et s’emmêle et la gloutonne se retrouve soudainement en proie à des pensées qui ne sont pas de l’ordre du présent ou de la situation actuelle. Attacher… enchaîner… Quelle merveilleuse idée de saisir ses rêves et ses désirs dans un piège de toiles et de ruban afin qu’ils ne puissent pas vous échapper ! Désirs, objets, personnes rien n’échappent aux attaches du monde des vivants. Accrocher, piéger dans des filets, une toile, des rubans… un labyrinthe. La blonde collectionne l’amitié et l’appréciation de ceux qui l'entourent tout comme le monstre ne se souciait que de la crainte qu’elle inspirait et des biens matériels que cela lui apportait.

-Bienveillance,charité… un bien joli masque pour qui en réalité… collectionne et recherche désespérément l’approbation des autres… Tu rayonne seulement quand la misère frappe ceux que tu viens si généreusement secourir. Mais sans ça tu n'est qu'une illustre inconnue, sans famille, sans amourette, sans amies, sans attaches. Keh-heh-heh… On s’accroche toutes les deux à un monde qui ne veut plus de nous.

La Puella Magi n’est rien sans les autres. Sans situation catastrophique et opportunité pour se présenter sous le titre de l'héroïne du jour, elle n’était rien ni personne. Tous ces rubans servaient bien à compenser quelque chose.~

L’impitoyable gloutonne n’avait pas encore répliqué, mais cela ne saurait tarder. Tout ceci n'allait pas l'empêcher de voir en Mami un bon et délicieux repas. Une proie facile et absurdement imprudente... Ses petits rubans jaunes trahissaient que celle-ci se retenait, c’était décevant... C’était… offensant même. Que croyait-elle faire avec son stupide ruban qu’elle agitait comme un fouet ? Faire un numéro de cirque ?! Être mangée, sacrifiée, tondue… la Taotie en avait vu de toutes les couleurs, mais jamais elle n’avait eu souvenir d’avoir été prise pour un animal de cirque. Son seul réconfort résidait dans le fait que l’autre idiot, quand bien même il ne pouvait s’empêcher de baragouiner des conneries semblait enfin décider à prendre la poudre d’escampette. Et grand bien cela fasse aux narines du monstre qui ne pouvait décidément pas supporter son odeur.

-Bien bien bien… L’une est incapable de vivre sans se mettre aux services d’un autre, et l’un est condamné à survivre aux crochets d’un tier ! Gah-hah-ha !!!! Au moins, l’un de vous deux a compris qu’il était grand temps de fuir ! Hélas, ça serait dommage qu’il se prenne le “bec” avec mes… associés… Keh-heh-heh…

Tel était le dilemme que le monstre exposait en plein visage de son adversaire : Mami Tomoe pourrait difficilement affronter le monstre et protéger Subaru à la fois. Le ton de la menace était clairement posé. La monstruosité, quand bien même elle n’attaquait toujours pas, cherchait clairement à avoir l’ascendant sur ceux qui lui faisait face, qu’importe la méthode. Le doute. La peur. La surprise et les choix cornéliens, tous les moyens étaient bons aux yeux de la matriarche animale pour pouvoir tirer son épingle du jeu.

-Alors ? Qui est véritablement la plus sale de nous deux ? On est si désespérée par l’idée de se retrouver toute seule qu’on préfère s’attacher à ma compagnie ? Keh-heh-heh… Peut-être que si je te mangeais, je pourrais avoir encore plus d’emprise sur le monde physique grâce à tes si délicieux et appétissant rubans… et toi… et bien tu serais à jamais en ma compagnie dans mon ventre.~ 🍴

N’est-ce pas extrêmement généreux de sa part ? Voici le présent qu’offre la Taotie au monstre qui se cache derrière un cadavre en guise de marionnette : la seule et unique attache capable de résister aux affres du temps sur ce monde : la haine.  Un lien toujours plus enviable que l’horrible sentence qu’est l’oubli.

-Tu aurais mieux fait de fuir avec ton protégé. Tes petits amuses bouches mon mise en appétit… et maintenant c’est l’heure de… te laisser faire ? Keh-heh-heh…

Les ombres de cette nuit lugubre se tordaient et déformaient pour devenir de longs serpentins ébène aux reflets rouge sang. Tels des serpents, ils se mouvaient à toute vitesse en direction du soleil qu’ils cherchaient à étouffer.

Toute lumière génère de l’ombre…

La puella magi était contrainte de faire face à ses propres méthodes. L’abominable matriarche animale souriant à pleines dents derrière ses rubans à la teinte pétrole, ses yeux trahissant toujours sa faim dévorante.

Avarice ‘Regale’

Gluttonous appetite:
Mami Tomoe
Mami Tomoe
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 26/06/2023
Nombre de messages : 23
Bon ou mauvais ? : (Bon - Loyal) "Sauver tout le monde, pour la Justice !"
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tocca ❀ Incantatio ❀ Cura ❀ Regale
Techniques 3/combat : Regale Vastilla ❀ Tiro Ricercare
Techniques 1/combat : Tiro Finale

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockJeu 5 Oct 2023 - 0:14

Il semblerait que la langue de la Puella Magi se soit un peu trop libérée... Juger quelqu'un sur son espèce, sur le fait qu'elle soit une supposée "bête"... La blonde aurait pu avoir quelques regrets, si elle n'était pas aussi concentrée à l'idée de capturer la femme-cornue. Un sourire esquissé sur ses jeunes lèvres, Mami se laisse progressivement envahir par l'orgueil, alors qu'elle "joue" presque avec son "adversaire" (si on peut l'appeler ainsi). Habilement, elle arrive à faire disparaître le brouillard artificiel, lançant de nouveau ses rubans sur la Taotie pour l'attraper, en espérant de tout son cœur qu'elle se laissera faire cette fois; bien qu'elle doute fortement de ce résultat. 

Et elle a raison; car rapidement, la soi-disant matriarche agite sa cuillère-fourchette dans l'air avec une violence époustouflante, provoquant curieusement un souffle similaire à celui d'un hélicoptère. Il est étonnant de penser qu'un corps si fragile et petit soit doté d'une si grande force ! Mais ce n'est pas cela qui attire particulièrement l'attention de la mousquetaire, non... Non, c'est quelque chose de bien plus terrifiant, de bien plus dégoûtant (sans surprise)...

Qu-

Le visage de la Tomoe se déforme l'espace de quelques secondes. Ses rubans... Elle... Elle est sincèrement en train de les manger ? Un frisson parcourt l'échine de la blondinette, comme si une partie d'elle venait de lui être volée... Mais elle doit reprendre son sang froid. C'est pourquoi, elle déglutit, sa fierté ne tardant pas à reprendre sa place avec un petit rictus.

De l'arrogance ou bien de l'assurance ? Là est la question. C'est avec plaisir que je vous montrerai que ce n'est point simplement de "l'orgueil"... Et qu'il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre.

Quand soudain, un cri, une voix plus masculine. Subaru Natsuki, le garçon qu'elle protège, court plus loin pour pouvoir se cacher. "Bonne idée, pour une fois !", pense la magical girl, alors qu'elle décide de rendre invisibles les rubans qui sont les seuls liens qu'elle a avec cet idiot. Il n'avait pas besoin d'hurler aussi fort cela dit... A moins que ce soit une fourberie ? Un plan dissimulé ? Il a dit que la Taotie n'est certainement pas une sorcière... Souligne-t-il le fait qu'il ne veuille pas la voir mourir en rappelant cette information à la jeune tireuse ? Pff... Quel manque de subtilité !

"Fuyez le plus loin possible, Natsuki !"

Cependant, sous ses yeux d'or se dévoilent d'autres choses plus perturbantes et importantes. La femme-chèvre semble avoir des manières... Très similaires à celles de la manieuse d'armes à feu. Cette différence notable n'échappe pas à cette dernière qui hausse d'un sourcil, se demandant quel autre mauvais coup elle prépare...  Pourquoi prendre un tel comportement tout-à-coup ? Est-ce de la moquerie, ou autre chose de bien plus dérangeant encore ?

Le Regale a été une nouvelle fois contré. Mami, sur ses gardes, observe la créature aux prunelles de sang, alors que celle-ci se met à nouveau à parler, sa voix rauque se voulant méprisante mais rieuse. A la fois grasse et grâcieuse, également.
...Chaque mot transperce son âme, comme des flèches de feu animant son cœur pourtant si bien protégé jusqu'ici. Jamais quelqu'un ne lui a parlé ainsi, pas même Kyoko en furie ! Que sait-elle d'elle pour dire tout ça ? Comment ose-t-elle lui parler ainsi ? De l'arrogance, et maintenant de l'exploitation d'autrui ?! Un masque ?!
...
En réalité, elle n'a pas tort. C'est peut-être même bien pour ça que c'est si blessant. Si révoltant.
Oui, il est vrai, elle n'est rien sans les autres.
Oui, il est vrai, elle se sent heureuse à sauver des vies, à libérer autrui de ses malheurs.
Oui, il est vrai, elle apprécie être validée, être reconnue, être une sauveuse.

Le corps de Mami tremble légèrement, se rappelant que c'est celui d'une collégienne égoïste. Ses yeux d'or brillent violemment : de la tristesse mélangée à de la rage, un court instant de combat, de révolte... Avant de laisser place à de la culpabilité et du regret. Abandon face à la dure réalité.
Sa tête se penche légèrement en avant, sa frange occultant ses yeux un moment.
Mais le visage de l'adolescent fuyard lui revient.
Non... Non, elle n'a pas le temps de repenser à ça, elle est en plein combat ! Elle ne doit pas se laisser aller, elle n'est pas toute seule ! Ses nerfs à chaud, elle serre les dents quand elle entend cette histoire de "becs"... Sous-entend-t-elle que ces spectres d'aigles de tout à l'heure...?!

GH-...?!

Tournant brusquement la tête en arrière, Mami se questionne vivement au sujet du Natsuki. Doit-elle le suivre, l'aider ? Ou doit-elle rester en face de la femme-bête ? Est-ce une ruse ?! Elle doit agir vite !
Les yeux clos une seconde ou deux, elle revient vers la fameuse Yuuma Toutetsu, une légère panique se dévoilant sur son faciès. Elle ne peut pas l'attaquer... Et de toute manière, le veut-elle toujours ? Elle se rappelle de ces mots... "On s'accroche toutes les deux à un monde qui ne veut pas de nous". Ces paroles sont empoisonnées, mais elles apportent quelque chose de crucial : "nous". Elle a dit "nous"... Ainsi donc, s'inclut-elle curieusement à ce sujet...

Mais avant même qu'elle puisse dire quoi que ce soit... C'est une fleur noire qui bourgeonne devant elle, éclatant comme un jet de pétrole, en une multitudes de rubans sortant de la gueule de la Grande Dévoreuse. Des rubans qui naissent comme des pétales avant de se changer en mains griffues de tissu. Est-ce... Est-ce réellement ce qu'elle croit ? La Puella Magi n'arrive pas à y croire, paralysée par la situation. Et bientôt... Ses membres se paralysent, eux aussi, prisonniers de rubans, de sa propre magie !

C-Comment...?! Comment est-ce possible...? Mes... Mes propres pouvoirs...

Quelle ironie. Le berger qui passait son temps à attacher la chèvre, finit lui-même attaché. La honte la frappe comme le marteau de Thor... C'est donc comme ça que se sentaient ses ennemis, entre ses mains ? Le tissu semble comme l'épuiser à cause de l'anti-magie qu'il provoque... Elle doit s'échapper ! Mais avant...

Nous... Vous avez dit "nous", n'est-ce pas mademoiselle Toutetsu ? Vous pensez que le monde ne veut point de vous, vous aussi ?, commence-t-elle d'un ton sérieux, peu importe si la position dans laquelle elle est peut sembler humiliante. Pourquoi vouloir mes pouvoirs ? Pourquoi vouloir me manger, m'imiter ? Vous souhaitez avoir plus d'emprise sur le monde physique, ce monde qui vous rejette... Pourquoi ? Ne pensez-vous pas que cela n'a guère d'intérêt ?

La jeune fille finit par contracter des muscles, tirant sur les rubans du mieux qu'elle peut, sans avoir l'ambition de les briser. Non, elle fait mieux que ça, elle tourbillonne sur elle-même, s'agitant joliment avec la même souplesse qu'une contorsionniste, avant de danser autour d'elle telle une véritable danseuse étoile. Les rubans finissent par se détacher, se dispersant dans les airs avant de disparaître. A la fin de son tourbillon, un mousquet tombe sur sa main, et elle le pointe face à la Taotie, pleine de détermination.

Vous me voyez... Vous me voyez comme pitoyable, dépendante des autres, mais mademoiselle Toutetsu, on essaie, toutes les deux, de s'accrocher à ce monde. De là où je viens, on mange autant que vous par manque, par tristesse, par frustration, et non pas par besoin. Vous mangez tant, et pourtant vous avez le corps mince, comme si tout cela ne servait à rien., prononce-t-elle sans peur, fixant sans détourner le regard ne serait-ce qu'une seconde. Au lieu de nous battre ainsi, pourquoi ne chercherons-nous pas à s'allier ? Je vois bien que vous n'essayez pas de vous battre. Vous ne faîtes que vous défendre, m'éloigner, me pousser à partir avec Natsuki... Vous retournez même mes propres pouvoirs contre moi. Alors arrêtons tout ça, et discutons toutes les deux. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que ce monde nous accepte tout de même ! Je connais ma magie mieux que personne, alors me manger serait probablement du gâchis. Vous êtes apparemment une matriarche, vous devez savoir mieux que moi à quel point l'entraide peut servir.

Elle ne veut pas avoir à tirer sur elle.
Yuuma Toutetsu
Yuuma Toutetsu
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 28/06/2023
Nombre de messages : 167
Bon ou mauvais ? : Avare
Zénies : 2400

Techniques
Techniques illimitées : Avarice /// Distillation /// Eagle spirits
Techniques 3/combat : Blood of Gaea /// Liquids that Changes the Ways of the World
Techniques 1/combat : Greed Monster Whose Stomach is Void

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockSam 7 Oct 2023 - 21:59
Lentement, elle marche, avance, s’approche de sa proie. Son sourire s'élargit, car elle voit bien dans les yeux de la blonde que ses paroles ont visée juste. Le monstre avait propagé son venin au travers d’affreuses paroles et gagnait du terrain. La magical girl était tiraillée entre rester ou bien fuir. Elle avait peur qu’il arrive malheur à son protégé, pourtant… mieux valait pour elle de se soucier de ce qui lui arriverait si jamais elle continuait à détourner le regard ! Arrogante et pleine d’assurance, Toutetsu progressait dangereusement en direction de la Tomoe prise au piège par sa propre magie. La Taotie profitait largement de la confusion qui s’emparait de sa victime : La peur, le déni, la culpabilité… un dangereux mélange qui desservait clairement à Mami.

Et pourtant, elle a écouté.
Et pourtant, elle s'est libérée.
Et pourtant, elle ne reste pas effrayée.
Et pourtant, elle lui tient tête et refuse de tirer.

-Va vraiment falloir que tu te décides entre ranger ou tirer avec ton arme. Grommèle la Taotie qui s'était si bien rapprochée que le canon du mousquet en embrassait presque son front. Attention, si tu presses la détente… tu risques de te salir~ ajoute t-elle, un rictus moqueur sur le visage.

Le monstre fait quelque pas en arrière. Elle se retire ?! La bête fait même l’affront de tourner le dos à Tomoe, comme si celle-ci n’était pas une menace. Pourquoi le serait-elle après tout ? Elle ne semblait pas décidée à presser la détente sur elle… Ainsi, l’occasion n’était-elle pas parfaite ? C’était une ouverture ! Ou pas… l’éclat de la lune se reflète sur cet immense ustensile qu’elle tient en main. Elle le tenait en main face à elle et on pouvait voir à travers lui le reflet de son visage.

La monstruosité était bien loin d’avoir baissé sa garde… non… elle feignait, l’immondice faisait mine d’être une proie facile. Celle-ci grimaçait, la bouche ouverte en grand tandis qu’elle faisait glisser sa langue sur ses crocs avant de vérifier qu’il n’y avait aucun reste de son précédent repas coincé entre ses derniers. Son regard écarlate quant à lui observait avec attention le reflet de ce qui pouvait bien se passer dans son dos. À l’instant ou la magical girl le remarqua, ses yeux rouges semblaient sourire à travers la forme ovale de l’ustensile.  

-Grr… j’ai dit “nous” oui… J’ai peut-être bien… dit cela… Elle grogne, marquant une pause alors qu’elle jetait un regard foudroyant par-dessus son épaule en direction de la blonde. Les personnes censées, en situation de danger ont plus tendance à s’attarder sur leur petite personne, pas à se soucier des autres. Mais pour mon cas, je ne le “pense” pas, c’est un fait ! Ni plus ni moins.  crache l’insatiable gloutonne pour répondre au sujet du monde qui les rejetaient.

Si le monde voulait d’elle, alors le monde ne l’aurait pas oublié. Figure présente durant des périodes entières de l’histoire, son symbole s'était perdu à travers les âges. Son histoire, sa fonction, son but. Tout ce que l’humanité avait imaginé… perdu… oublier… si bien qu’ils eussent oublié l’existence de son être tout entier. Mais un beau jour… ils se sont rappelés, ils s'en sont remémoré et ont convenu à une effroyable conclusion : Cette bête inconnue, appartenant au passé, était très probablement un monstre. Le morveux s'était plaint de ne pas avoir de souvenirs de son passé, de regrets à pleurer, mais la monstruosité n’avait que peut de souvenir. Il y avait des jours où elle ne savait même pas ce qu’elle était vraiment, ce qu’elle devait faire… seule une chose revenait : Elle était toujours affamée, toujours. Comme si son existence n’était qu’une éternelle chasse infructueuse, une sécheresse et famine permanente la suivant partout où elle allait. Une malédiction lui collant à la peau sans qu’elle ne puisse s'en défaire. Une malédiction pour elle, pour l’humanité et pour ce monde. Pourquoi toujours revenir ? Toujours recommencer ? Pourquoi ne jamais s'arrêter ? Probablement, pour les mêmes raisons que la vie, n’était qu’un cycle sans fin d’éternel recommencement.

-Plus quelque chose m’échappe, plus je le désire. On n'appellerait pas ça un “souhait” sinon… Ces désirs sont miens… ils sont à moi… et à moi seule ! Tous ceux qui ont péri… désirent ardemment revivre, et certains parfois… le désir si fort qu’il reste enchaîné à ce plan, refusant de passer au suivant. Keh-heh-he…  

Le royaume animal était rempli d’esprits humains qui ne souhaitaient que s'échapper de leur condition. Renaître… vivre… Ainsi, le monstre qui durant des années les avait dévorés se mit à succomber à ce même désir. Revenir dans le monde de la surface, parmi les vivants… découvrir tous les autres désirs qui accompagnent ces derniers. Car le désir… était la preuve numéro un qu’on est vivant…Le désir est ce qui pousse l’impossible à devenir possible. Le désir pousse au progrès, à l’évolution… à la décadence. Est-ce bien ? Est-ce mauvais ? Difficile à savoir… quoi qu’il en soit le désir est et existe. Et sans lui… le monde ne serait probablement pas du tout le même.

Mami Tomoe était une proie… comme qui dirait beaucoup trop intelligente pour son propre bien. En fait, on pouvait même dire qu’il était difficile de savoir si elle en était vraiment une ou non. Quel rôle lui sied le mieux ? Elle ne tirait pas, ce n’était pas un prédateur... Mais elle ne fuyait pas non plus, ce n’était donc pas une proie. Et là voilà maintenant qui se permettait de lui faire des leçons de leadership à la Taotie ! Le regard de Yuuma se noyait dans la colère, celle-ci savait parfaitement ce qu’elle faisait et… -ouai nan pas tout le temps, mais quand même, elle avait le facteur de l’âge et de l’expérience avec elle !- de quel droit cette gamine se permettait de lui dire ce qu’elle devrait faire ?!!!

Néanmoins… il est vrai que la bête gagnerait à se faire des alliés avant de se risquer à accumuler des ennemis. Surtout si ses alliés lui permettaient d’avoir une meilleure marge de manœuvre dans le monde physique. La mangée, c’était tentant, mais… Elle s'était libérée tellement facilement de ses propres rubans que ceux-ci semblaient soudainement devenus, totalement in-intéressants aux yeux du monstre. Il fallait encore que sa magie mûrisse, qu’elle gagne de l’expérience pour que la dévorer soit intéressant. Finalement… la prendre pour allié, pendant un moment, ça serait le moyen idéal de l’avoir à l'œil et pouvoir la croquer dès qu’elle deviendrait un repas digne de ce nom. Hoooo oui…. ce plan était géniaaaaaaaal~ Et si jamais ce jour n’arrive jamais et bien… la Taotie comptait bien lui trouver d’autres utilités. Ramenée des vivants dans le camp des bêtes avait été fort utile pour faire face à une certaine divinité. Alors rallier cette petite peste à sa cause, ça pourrait potentiellement servir sur le long terme. Un large sourire se dessinait sur le faciès de la Taotie alors qu’il était clair qu’elle semblait mijoter quelque chose.

-Mais bien suuuurrrr…. en voilà une idée… exceptionnelle… Ho Tomoe à défaut de remplir mon estomac vous… Remplissez mon cœur de joie !~ commençait-elle, se mettant à voler dans les airs, semblant flotter comme un spectre. La bête affamée virevoltait çà et là, mouvant ses bras et ses jambes en une gestuelle maniérée et ridiculement délicate. Elle essayait d’avoir l’air… sympathique ? Sûrement ? Mais l'on pouvait clairement douter de l'existence de ce soi-disant cœur qu’elle mentionnait. Le monstre faisait encore mine d’être émotionnelle, tout comme les excuses au tout début de leur rencontre. C’était une très mauvaise comédienne et ce n’était pas étonnant venant de la part d’une bête. Il y a toujours de la place supplémentaire dans… l’Alliance Gouyoku. Et ce… même pour les êtres de chair et de sang comme vous~ Keh-heh-heh… Votre condition d’être physique et vivant… trouvera très certainement… une utilité… à ses derniers mots, les silhouettes fantomatiques des aigles se dessinaient dans le ciel. Ils revenaient, à vue d'œil, ils semblaient ne rien avoir dans leurs serres et pourtant, l’insatiable gloutonne était ravie de les voir revenir avec ce repas si difficilement perceptible : Désirs.

Il n’y avait rien ni personne, pourtant l’air semblait porter avec lui les râles et les murmures de ceux qui ont péri dans les environs. L’agonie de ceux qui ont un désir si fort qu’il les empêche de passer dans l’autre-monde. La complainte des morts se faisait de plus en plus forte alors que les aigles revenaient se percher tour à tour sur les débris environnant. Des silhouettes pâles et translucides semblaient apparaître puis disparaître. Perceptible pour qui à un œil expérimenté ou est lui-même un esprit, invisible pour ceux qui sont bels et bien vivants et n’ont jamais fréquenté la mort.

Vivre… Conquérir… Dominer… Détruire… Vengeance… Immortel… Invincible… Imbattable… Inoubliable… Riche… Célèbre… Parfait… Libre…
Couronné de gloire et de succès…

Les désirs égoïstes se mélangent et s'emmêlent. Tel est le râle des défunts, la chaîne qui les emprisonne sur ce plan puis en un instant… les bruits cessent, les silhouettes se dissipent et disparaissent. Le tout en un simple mouvement… une bouche qui s’ouvre en grand et qui se referme en un claquement de dents. Sont-ils libérés et ont-ils rejoint Enma dans l’autre monde pour être jugé, où sont-ils désormais piégés dans le ventre du monstre ? Personne ne le savait, mais maintenant… leurs désirs égoïstes étaient dorénavant les siens.
 
-Alors Tomoe... Comment compte tu contraindre ce monde à t'accepter ? s'exclame la Taotie avec mordant, ses dents claquant entre elles à chaque occasion qu'elles avaient à se rencontrer lors de la formulation de sa phrase. Les aigles tournèrent à l'unisson leur tête en direction de la magical girl, leurs becs pointés vers elle. Ils sont tous là... tous sans exceptions, révélant ainsi qu'aucun d'eux n'avait croisé la route de Subaru, ils ne l'avaient pas vu ou alors pas calculer, trop occupé à livrée à leur maîtresse les désirs et spectres errants aux alentours.
Mami Tomoe
Mami Tomoe
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 26/06/2023
Nombre de messages : 23
Bon ou mauvais ? : (Bon - Loyal) "Sauver tout le monde, pour la Justice !"
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tocca ❀ Incantatio ❀ Cura ❀ Regale
Techniques 3/combat : Regale Vastilla ❀ Tiro Ricercare
Techniques 1/combat : Tiro Finale

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockJeu 12 Oct 2023 - 15:10

Décidément, la Taotie aime bien provoquer la Tomoe.

Elle se dandine comme une proie insolente devant son chasseur. Elle sourit, la tête collée contre son arme, sachant pertinemment que ce n'est pas dans l'intention de la blonde. Cette dernière ne détourne pas le regard; fièrement, elle maintient son menton haut : elle veut se faire comprendre. Elle veut que son sérieux soit reconnu, que le tir peut arriver n'importe quand... Le désir devoir d'imposer une supériorité est grand. Quelque part, elle aimerait devrait avoir un contrôle émotionnel de la situation. Instaurer un sentiment particulier. Une menace.

Alors, quand la femme-bélier lui parle de "risquer de se salir", les iris ocres de l'adolescente se mettent à briller. Briller d'une lueur d'audacité. Ce ne serait pas la première fois que Mami presse sur la détente, et ça ne sera probablement pas la dernière. Ses vêtements ont souvent été sali par la chair des sorcières, et leurs cris ont, à plusieurs reprises, failli la rendre sourde. Des milliers qu'elle a tuées, et elle ne s'arrêtera pas avant de toutes les avoir anéanties. Le mal doit être exterminé, et elle en sera le bourreau. C'est sa destinée... Depuis son souhait.

Voilà que la bête s'éloigne, osant lui tourner le dos. Mais la façon dont elle tient sa cuillère-fourchette rend l'intention très claire : Yuuma l'observe depuis le reflet, comme un chevalier se rirait d'un pitoyable adversaire, avec sa grande épée. Le visage que la créature gloutonne peut voir... Est froid, presque dédaigneux face à une telle humiliation.

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 08a454cd2f92b3c1eeeb5a30836bfd9fead13647
Vous en avez du cran, mademoiselle Toutetsu...

Chuchote-t-elle tout bas, presque pour elle-même.
"Je ne le pense pas, c'est un fait !", quel toupet.
La magical girl ne peut pas s'empêcher de grogner face à ça. Un premier écart émotionnel. C'est un grognement léger, bas, sorti sans qu'elle ait pu le retenir. C'est si... Osé. La Taotie ne sait rien d'elle, de son histoire, de ce qui l'a menée à là ! Elle ne sait pas à quel point elle a souffert pour atteindre son niveau actuel ! Tous les obstacles et toutes les horreurs qu'elle a pu surmon-

Non.

La collégienne ferme les yeux, quelques secondes, pour retrouver un calme professionnel. Ce comportement est normal. Elle n'a pas à espérer de l'empathie, de la compréhension de la part de cette cornue. Il est normal que celle-ci ne comprenne pas, voire s'abaisse à de la provocation. Il est dans le devoir de la Puella Magi de se tenir droite, posée, réfléchie. Finalement, elle ne sait point ce que la Taotie a vécu, également. C'est visiblement un sujet sensible pour cette dernière, en remarquant à quel point elle marmonne, à quel point son sombre sourire a du mal à tenir en place. Tout est normal, prévisible, logique (émotionnellement parlant du moins).

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 3d7f3bb03bfcaf8d725ab1846e47fc1cc5615fe2
Il est vrai...

Bien sûr qu'elle le sait. Elle est (presque) directement concernée. Elle connaît la valeur de la vie, ce désir (ce souhait) intense d'y rester attaché. Son vœu, ce profond rêve égoïste... Lui a donné tous les pouvoirs qu'elle possède actuellement. Ce désir... La hante.
Mais, une question subsiste. Pourquoi la Toutetsu se juge-t-elle rejetée du monde ? Est-ce parce qu'elle est une bête ? Parce qu'elle doit certainement être détestée de tous, pour ses vices ? Que c'est pitoyable, attristant. Le cœur de la magical girl veut en savoir plus. Elle veut connaître davantage cette immondice qui semble pourtant bien lui ressembler sur certains détails; ne serait-ce que pour leur attachement commun envers ce monde. Cette... Obsession de vouloir y rester actif.

...Peut-être a-t-elle envie de la sauver, elle aussi. Sauver quelque chose qui semble pourtant destiné à être blâmé, rejeté, abandonné. Noyé dans le mal.

Mais il y'a une conscience chez cette femme-bélier. Une conscience, des sentiments, des idéaux, une capacité de réflexion ! Et rien que pour ça, rien que pour toutes ces choses, Mami doit persister. Poursuivre le dialogue, essayer de la comprendre. Ne pas perdre espoir. Qu'elle le veuille ou non, elle doit voir la vérité : cette bête n'est pas si différente des humains.

Face à la proposition d'alliance, c'est un nouveau sourire vicieux qui s'esquisse sur les lèvres animales de l'avare. Mami ne doit pas perdre son sang froid, malgré cette aura malveillante qui se dégage de celle qui se tient devant elle. Elle ne doit pas regretter sa décision, son plan. C'est... Le mieux à faire.
Mais dieu, cette imitation ridicule et moqueuse, cette voix répugnante et sans élégance... Qu'il est dur de ne pas grimacer face à ce spectacle macabre. Une torture visuelle. Et puis, pourquoi se met-elle à voler tout à coup ? Cette manière si grotesque de se tenir dans les airs... Mami doit se forcer de ne faire aucune remarque.

Puis un nom. Le nom de son clan probablement, en tant que matriarche. En parlant de cela, ses aigles tombent à pic, ils reviennent sans apporter le Natsuki, confirmant le fait qu'ils n'étaient visiblement pas partis le chercher. Si c'était le cas, ils l'auraient trouvé avec facilité, après tout ce sont des animaux avec une vue perçante, il est donc difficile d'imaginer cet idiot passer sous le radar. Un soupir s'échappe des lèvres de la blonde, alors qu'elle relève son mousquet, le reposant sur son épaule, plus détendue.

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Mrpmmm10
L'alliance Gouyoku, hm ?

Ce qui se produit ensuite n'étonne pas la jeune mousquetaire. En effet, le vent souffle, froid et cruel, faisant même frissonner le Soleil de Mitakihara. C'est comme si, l'espace d'un instant, des ombres vivantes s'étaient dessinées autour d'elles. Comme des résidus du passé, des fantômes hantant cet endroit depuis peut-être des siècles. Et c'est d'un coup de croc dans le vide que la bête leur offre le salut. Déchirés par ses dents sales et malfaisantes, les esprits disparaissent dans les ombres, aussi rapidement qu'ils sont venus.

Une demande. Peut-être celle qui décidera si elle peut entrer dans l'alliance ou non. La voix de la Taotie résonne dans cet endroit délabré, tandis que tous ses sbires toisent la Tomoe, curieux de sa réponse.

Faire en sorte de leur faire comprendre qu'ils ont besoin de moi., commence-t-elle, d'un ton grave. Elle n'aime pas ce qu'elle prononce, mais elle doit le faire. Me rendre indispensable, devenir l'héroïne qu'ils ont toujours voulu voir. Qu'ils attendaient depuis toujours.

Egoïste. Egoïste. Egoïste.
Arrogante. Arrogante. Arrogante.

Sans les autres..., commence-t-elle en tremblant légèrement, ses moments passés avec Sayaka, son sourire et celui de Madoka... De... Kyoko... Elle serre les dents. Je dois... Je suis la seule qui puisse les sauver. Leur seul espoir.

Mami avale nerveusement sa salive. Ces pensées sont bien réelles. Est-ce mal de penser ainsi ? Est-ce la vérité ? Ce n'est que son devoir après tout. Elle est une Puella Magi, c'est son rôle.

Sachez que si je vous rejoins, mademoiselle Toutetsu, j'aimerais garder ma liberté, mon libre-arbitre. Vous ne deviendrez pas ma "matriarche" mais simplement une alliée., tient-elle à préciser, ses yeux se plissant avec sérieux. Elle ne travaille que pour une seule personne : elle-même. Et vous, comment souhaitez-vous "contraindre" ce monde à vous accepter ? En le menaçant de le dévorer, comme vous avez tant aimé le faire avec moi ? Excusez-moi, mais je ne pense point que ce soit une méthode efficace.

Sarcasme. Sans sourire néanmoins.

Et surtout... Qu'avez-vous vu pour juger être rejetée du monde ? Que vous a-t-il fait ? Qu'avez-vous fait ?

Une petite pause, marqué par un léger rictus.

Pardonnez-moi pour toutes ces questions probablement très sensibles... Mais maintenant que nous sommes alliées, j'imagine que nous devons apprendre à nous connaître, à nous faire confiance.


Subaru Natsuki
Subaru Natsuki
Terrien
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2023
Nombre de messages : 103
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Sponsorisé par Capsule Corp - Ki du Mage Noir - Appel du Vide - Morsure de l’éclipse
Techniques 3/combat : Motivation abondante - Singularité de la Haine
Techniques 1/combat : L’Amour ne meurt jamais

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockSam 4 Nov 2023 - 5:20
« Dis-moi, pourquoi fais-tu semblant d’avoir l’esprit brisé ? »



« Merde. »

Un coup de poing au sol, à l’abri des regards. Mes larmes éphémères m’échappent.




« Vous ne savez rien de Subaru ! »



« Merde. Merde. Merde… »

Trois coups supplémentaires, à l’abri de leurs jugements. Ma lucidité implacable m’anéantit.




« V… vis… »

« Je… t’aime… »



« MERDE… ! MERDE… ! MERDE ! »


Un coup de tête, à l’abri du présent. Mon lourd passé me manque atrocement, pourtant son poids m’écrase à chaque instant, chaque occasion ; il me ramène à ma vanité, l’absence de mes convictions, sans cesse tournées vers les autres qui finissent tous par disparaître. Que ce soit de ma vue… ou de ma mémoire. Je l’ai bien compris, ma présence était justement la source de tous leurs malheurs, et j’arrivais parfois à garder la face en rachetant mes fautes. « Racheter » hein… Je suis lamentable, et pourtant on s’est sacrifié pour moi, bien plus de fois que de raison, moi la sous-merde que l’univers a décidé de viser à tout prix.

« Faible. »

Et encore, même si Mami a les épaules pour affronter ce qui la menace par ricochet, même si j’ai appris à vivre avec mes faiblesses et compter sur les autres, que penser de mes disparitions successives ? Ne souffrent-ils pas de mon absence en ce moment-même ? Je suis certain, jamais ils ne pourront m’oublier, mais ils vont devoir vivre sans moi, sans savoir où je suis passé. Mais… Peut-être que tout n’est pas perdu. Si le pneu de Capsule Corp veut bien dire que je suis sur la Terre de Dragon Ball, alors les boules du dragon aussi devraient exister, n’est-ce pas ? Il n’y a plus qu’à les trouver et…

« Faible. »

Je serre le poing, grinçant des dents. Je refusais tantôt d’y croire, mais cet univers aussi a décidé de me mettre à l’épreuve, à nouveau seul. Seul, vraiment ? Me revient alors la douce sensation du ruban invisible de Mami, ce tissu duquel l’enfant se raccroche à la vie comme à moi, l’allié de pacotille…

« Faible ? »


Le lien réapparaît au poignet sous mes yeux à mesure que je remets en question ce constat plus que douteux, une aura violette l'englobant peu à peu. Si j’étais vraiment insignifiant, je n’aurais jamais connu la confiance qu’on a pu me porter jusque-là. Mes parents, mes amis, mon amour de cet autre monde… tous ont cru en moi et continueraient si j’étais encore là. En réponse, je sens comme une main enlaçant ma poitrine, de l’intérieur. Ce n’est pas douloureux, la sensation est même étrange, sans m’être étrangère pour autant. C’est comme si je retrouvais quelque chose de cher et dont j’avais oublié l’existence. Une force attendrissante me faisant cette fois pleurer de véritables sanglots, tandis que je m’adosse au mur porteur d’une petite maisonnée en ruines.

Là, assise face à moi, l’esprit d’une enfant attend quelque chose au bord de la route. Elle est muette, mais ses yeux mélancoliques, quoique déterminés, racontent le reste. Et lorsque l’aigle vient la récupérer, cet évènement ne semble pas la perturber le moins du monde, avant de disparaître de mon champ de vision. Il ne faut pas une seconde de plus pour que, larmoyant toujours, j’aperçois le lien maintenant noirci qui m’unit à la Puella-Magi, remontant pas à pas le chemin que j’ai pris pour reprendre mes esprits.

« Peut-être que je ne suis pas si seul, finalement. »


Laissant mes larmes couler, transit par cette sensation de réconfort, une petite impulsion du bassin suffit à me relever pour de bon.
Yuuma Toutetsu
Yuuma Toutetsu
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 28/06/2023
Nombre de messages : 167
Bon ou mauvais ? : Avare
Zénies : 2400

Techniques
Techniques illimitées : Avarice /// Distillation /// Eagle spirits
Techniques 3/combat : Blood of Gaea /// Liquids that Changes the Ways of the World
Techniques 1/combat : Greed Monster Whose Stomach is Void

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockSam 4 Nov 2023 - 23:32
-Keh-heh-heh… cette idée n’est pas si terrible… Si je dévorais le monde, je pourrais enfin mettre un terme à cette longue chasse infructueuse. répondit-elle en ricanant. Mettre une fin à la faim… en voilà une idée brillante. Qu’importait si cela était du sarcasme ou non, il fallait croire que cette méthode barbare et brute de décoffrage ne semblait pas troubler la bête affamée. Qu’est-ce qu’un Taotie après tout ? Une bête menaçante, affamée, gloutonne, avide et dévoreuse d’hommes… C’est ce que la plupart des mortels s’accordent à dire depuis déjà plusieurs siècles.

-L’histoire est écrite par les vainqueurs et les conquérants. La vérité est quant à elle dévorée par les épidémies et le flux du temps. fut sa seule réponse face à l'interrogation de la blonde. L’esprit bête ne donna point plus de détail, c’était très flou et très vague et ne faisait sens que dans sa tête. Ce n’était que vieille histoire après tout, trop vieille pour qu'une morveuse de son acabit puisse comprendre, du moins c’était ce que le monstre croyait. Les mains de Yuuma se crispent, agacée par l’insistance de la Tomoe qui l’accusait presque d’être responsable de sa propre condition.

Nostalgie des temps anciens, de l’époque où la dynastie Shang était à son apogée. Un regret désuet et délavé dont les souvenirs étaient à moitié effacés. Ce qui a été brisé ne pourra jamais être réformé. Les aigles damnés, esprits humains réincarnés pour leurs actes immoraux, servent désormais le monstre qu’ils ont engendré. Un monstre qui jadis était une bête vénérée… Cette période si lointaine… l’âge de bronze… c’était bien avant qu’elle ne s’appelle Toutetsu, n’est-ce pas ? Bien avant qu’on ne l'appelle “glouton”... c’était bien avant cette… FAIM dévorante.

-Je n’ai pas besoin… de votre empathie. Ni même de vos accusations. Le jour ou vous n’arriverez plus à faire la distinction entre ce que vous vous êtes juré de combattre et vous même… nous pourrons approfondir cette conversation. ajoutait la matriarche qui ne riait plus. Il semblait évident que cette dernière n'aimait guère parler de sa personne, quand bien même ses compagnons d’infortune, les aigles, semblaient y accorder bien trop d’importance.

Elle devait jadis protéger et octroyer bien-être et fortune à qui la vénérait. Vaguement, elle se souvenait avoir potentiellement fait tomber la pluie afin de faire naître des terres plus vertes et fertiles. Mais guerres et sécheresse se sont abattu sur ce qui devait être un eden… est-ce un rêve ou un fond de sa mémoire ? Vérité ou Illusion ? Elle était en colère, elle ne faisait pas confiance aux êtres humains et les désappréciait particulièrement… Néanmoins, il lui était difficile de réellement se remémorer pourquoi. Tout ce qui lui venait n’était qu’une sensation étrange de ne plus être la même entité qu’avant.

-Pour la confiance… faudra vous contenter d’la direction et du temps qui vous est accordé en dehors de mon ventre. Après tout vous l’avez dit vous-même, vous souhaitez être libre dans vos choix et de vos actes, pourquoi diable retarder votre envol pour de vieilles histoires à la véracité douteuse ? Keh-heh-heh… À ses derniers mots, Toutetsu se remit à rire, comme si cela suffisait à balayer tout propos et questionnement qui concernait sa personne.

Il ne s’agissait plus de rire du malheur des autres, mais également du sien. Cela explique sûrement pourquoi son rire était aussi diablement efficace pour communiquer l’horreur et la terreur. Ce n’était pas de la joie qui transparaissait dans celui-ci, mais bel et bien de la douleur. Et la souffrance, elle, était gravée en permanence sur son visage au travers d’un sourire.

-Grrr… vraiment vous êtes digne de prétendre au titre de “championne de l’avarice”. Me demander le bras en exigeant que je parle de ma personne me contraindrait presque à vous céder ma main en acceptant de vous “accompagner”... Tsk ! Saloperie ! C’était une technique pour avoir précisément ce qu’on voulait aussi vieille que le monde. Évidemment que la monstruosité souhaitant tout posséder en reconnaissait les premiers signes. A moins que la Taotie se mit à parler de cela pour ramener le sujet sur quelque chose de plus tolérable et supportable ? C’était clair en tout cas, parler d’elle, c’était trop lui demander. Si bien qu’on pouvait facilement imaginer que n’importe quelle autre situation lui serait plus préférable. Après une grande inspiration suivit par une expression de dégoût sur le visage elle reprit.

-Voici donc ce que je vais faire. JE vais -ho combien m’en déplaise- t'accompagner toi et toi seule jusqu’en ville. Et attention pas d’rubans !!!! … Hmmppfff… l’air par ici empeste encore de son odeur insupportable… Cependant !!!! … Sitôt qu’on sera arrivé et qu’on aura changer d’air vous vous occuperez de vos affaires et moi des miennes. Est-ce que cela vous semble… équitable et digne de confiance ?

L’offre était généreuse et alléchante. C’était même très exactement ce que voulait la Tomoe de tantôt n’est-ce pas ? Elle voulait ne pas laisser la bête ici et avoir l’opportunité de la garder à l'œil pendant un certain temps. La bête avide ici faisait clairement un effort pour essayer d’arrondir les angles et de tirer le plus profitable pour elle et la puella maggi mais… c’était sans compter le fait que dans toute cette magnifique équation, un élément était absent. Une personne que la monstruosité ne calculait absolument pas : Subaru Natsuki… aussi agréable qu’un chewing-gum qui reste coller à votre chaussure. Il y avait fort à parier que tout ce beau petit plan serait difficilement compatible avec sa présence. Elle l’avait écarté de l’équation, et ce, alors même que la puanteur de celui-ci agressait encore ses narines… Quelque chose ne tournait pas rond, la bête ne pouvait pas avoir la mémoire aussi courte. Si ? Peut-être qu'elle croyait sincèrement que ce dernier était déjà parti suffisamment loin pour ne plus être une gêne... Le sourire de la Taotie s'élargit tandis qu'elle attend la réponse de la puella maggi face à sa proposition.
Mami Tomoe
Mami Tomoe
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 26/06/2023
Nombre de messages : 23
Bon ou mauvais ? : (Bon - Loyal) "Sauver tout le monde, pour la Justice !"
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tocca ❀ Incantatio ❀ Cura ❀ Regale
Techniques 3/combat : Regale Vastilla ❀ Tiro Ricercare
Techniques 1/combat : Tiro Finale

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockDim 26 Nov 2023 - 21:06

C'est idiot, n'est-ce pas ? 

Une jeune héroïne, symbole d'éthique, s'allie à une bête se nourrissant des émotions négatives voire tabous des êtres aux alentours... Ridicule, comme une mauvaise blague. Ou un début de série comique, absurde, et bas de gamme. Tout ça n'est pas censé arriver, pourtant, les étoiles se sont alignées, forgeant le destin de ces deux individus si différents. Presque opposés. 
Mami incarne l'élégance, la délicatesse, les bonnes manières. Yuuma, quant à elle, est la parfaite représentation de la grossièreté, de la décadence et la brutalité. "Les opposés s'attirent" n'a jamais été plus vrai que présentement. 

Si vous en aviez la possibilité, vous l'auriez fait depuis longtemps., se contente-t-elle de répondre, presque sèchement, sachant pertinemment que la Taotie se payait sa tête. Si elle souhaitait tant que cela de mettre un terme à cette malédiction, à quoi bon perdre son temps en alliance ou à mâchouiller des pneus ? C'est, bien entendu, une vulgaire blague de mauvais goût, sans aucun intérêt (si ce n'est la provocation).

Faire la distinction entre la vérité et les écrits des soi-disant conquérants... Je vois., qu'elle aime jouer les mystérieuses, cette bête à l'estomac insatiable ! Chaque question semble être volontairement répondue à côté, presque comme avec des énigmes. Si Mami n'était pas naturellement quelqu'un de patient, les nerfs auraient sûrement lâché depuis belle lurette ! En tout cas, la manière dont la blanche répond donne un petit indice à la blondinette. Parler de vérité n'est certainement pas anodin, et la séparer des "vainqueurs", de "ceux qui écrivent l'Histoire" encore moins. C'est presque comme si une frustration se dégageait de la créature aux dents de requin. Ou est-ce simplement du mécontentement vis-à-vis du fait que la puella magi pose énormément de questions, avec une vision particulièrement méprisante de la femme-bélier ?

Je ne deviendrai jamais comme mes ennemis, ni même comme vous, soyez-en certaine., des paroles pleines de froideur, et qui pourtant marque une différence entre les ennemis et Yuuma. Elle ne veut pas être comme elle, non, pour rien au monde ! Mais... Est-elle une personne à exterminer pour autant, comme les sorcières ? La Tomoe ne le sait pas encore, alors pour l'instant... Tout demeure flou. Leur relation se doit de rester plus ou moins cordiale, "tolérée", le temps de leur soi-disant alliance. Mami se veut néanmoins très claire, comme elle l'a été envers Homura Akemi, une autre magical girl de son monde... L'existence de la Toutetsu est tolérée, mais ce n'est pas une amie pour autant, et au moindre faux pas, à la moindre excuse... La balle sera tirée, sans aucune hésitation.

En tout cas, il y'a une chose "amusante" à noter. La jeune mousquetaire ne répond pas au sujet de la "confiance" entre les deux, et aux menaces difficilement cachées par la moutonne... Mais, elle en est certaine désormais, Yuuma n'apprécie pas parler d'elle, et prend des grands airs à chaque fois qu'elle essaie de jouer sur les points sensibles d'autrui. Elle est fourbe, mais elle manque un peu de jugeotte, c'est pourquoi Mami a un léger rictus silencieux, l'espace de quelques secondes. Pourquoi retarder son envol, hm ? En soi, c'est une bonne question. Les histoires de la Taotie intriguent étrangement la justicière. Elle a envie... De comprendre émotionnellement cette bête, pour peut-être un jour, lui accorder rédemption.

...OUUUUU peut-être pas.

Evitez d'employer des propos aussi vulgaires. Je tolère déjà votre insoutenable parfum., ordonne-t-elle presque comme une directrice d'école mécontente. Parler de parfum est presque une INSULTE à ce terme, en y pensant !

Ces mots dits avec le plus grand des dédains imaginables, Mami n'a pas pu retenir une grande inspiration et de gros yeux (sortant presque de leurs orbites) à l'entente de l'insulte de la petite peste. "Saloperie" ?! Personne n'a jamais osé l'appeler ainsi auparavant ! Quel culot, quelle audace ! Elle peut s'estimer heureuse que la vétérane soit patiente et sage... Avec un personnage tel que Sayaka, les choses se seraient probablement passées autrement !

Encore plutôt vexée par les propos de la cornue, Mami se montre encore bien silencieuse. La magicienne aux rubans ne réplique pas face au joli surnom de "championne de l'avarice", et au contraire, le prend presque comme un compliment en compensation de l'insulte de tantôt. Quelque part, c'est avec un léger sadisme difficilement assumé qu'elle se délecte de la frustration de la gloutonne. Son malheur la rendrait presque heureuse, est-ce mal de ressentir de telles choses pour une telle bestiole sans vergogne ? En tout cas, si c'est réellement débattable moralement parlant, la Tomoe n'en ressent nulle honte, aucune culpabilité. C'est comme si elle embrassait cette schadenfreude qui envahit ses pensées.

Vient alors le sujet de l'accord. La mangeuse de pneus souhaite visiblement se faire comprendre sur un point : pas de Natsuki à ses côtés. Elle veut bien jouer les guides, mais seulement à Mami, et à Mami seule. En tout cas, parler de mauvaise odeur, de sa part... C'est particulièrement amusant. L'adolescente se montre néanmoins professionnelle, c'est donc avec sérieux qu'elle accepte le "pacte" :

Cela me va. C'est ce que je désirais, alors tout me convient.

Mensonge. Le visage impassible, intérieurement la puella magi rit de la situation. Croit-elle vraiment qu'elle oserait abandonner un pauvre garçon dans un tel endroit ? Quelle naïveté, étonnant de la part d'une bête ! Presque décevant.

Mettons-nous en route. Ce garçon aurait été plus un boulet qu'autre chose., crache-t-elle pour se rendre plus crédible, maîtrisant avec brio l'art de la comédie, depuis sa tendre enfance.

Alors que le duo se met en chemin, la magicienne décide de faire contact télépathique avec le jeune homme, toujours lié à elle avec ce ruban invisible.

Natsuki, m'entendez-vous ? Si vous recevez ce message, ne vous approchez pas trop de moi ni de la Taotie. Nous avons conclu un marché, et mademoiselle Toutetsu ne veut pas de votre présence près d'elle. N'hésitez pas à cacher votre odeur avec la flore environnante. Vous avez toujours le ruban pour vous guider, et par conséquent, je serai toujours à vos côtés, ne vous en faîtes pas. Vous n'êtes pas seul.

Ce plan, elle l'avait en tête depuis un moment déjà. Quelque part, elle sentait que cette situation allait arriver, et, prévenante comme elle est, l'idée du ruban sert plutôt bien.
C'est bizarre, néanmoins. Elle a comme... Une étrange sensation depuis le ruban, comme si quelque chose clochait, mais elle n'arrive pas à mettre de mot dessus. L'important est qu'il soit encore en vie, et surtout, en bonne santé. Son devoir d'héroïne est de protéger les innocents, et pour rien au monde elle serait capable d'abandonner le jeune (et suicidaire) Subaru.

Pour remplir les blancs et éviter tout soupçon, la Tomoe relance la discussion avec la Taotie.

Sachant que vous n'avez pas l'air d'apprécier les questions autour de votre personne; depuis combien de temps êtes-vous ici, dans ce monde ? Cherchez-vous à retourner auprès des vôtres ?
Subaru Natsuki
Subaru Natsuki
Terrien
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2023
Nombre de messages : 103
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Sponsorisé par Capsule Corp - Ki du Mage Noir - Appel du Vide - Morsure de l’éclipse
Techniques 3/combat : Motivation abondante - Singularité de la Haine
Techniques 1/combat : L’Amour ne meurt jamais

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 ClockMer 27 Mar 2024 - 23:54
Une voix lointaine, emplie de neige à la manière d’une radio brouillée, répond au message d’esprit du Soleil :

« Merci… M■r■i bea■ou▄… Ne vous inquiétez ▄a■, ▄■ resterai ▐oin derri■■■ ■■■■. »


Des sentiments forts parcourent le lien télépathique, systématiquement restreints, contrôlés mais prolifiques, changeants voire s’inversant. Ce Maelstrom prend de plus en plus d’ampleur dans sa bouteille de verre, qui vibre sous les vagues qui se cognent aux parois, et dans lequel navigue un minuscule navire qui s’en retrouve ballotté. Chaque fois qu’un déferlement le submerge, celui-ci ressort dans les instants qui suivent, inlassablement, si bien que le bois de son mât n’a pas le temps de sécher.


De leur côté Mort et Destruction ont profané le sol terrien ainsi foulé. Traîné par la ligne de vie jaune, que Corruption persiste d’abîmer, Désespoir ne laisse plus de place au doute : Harmonie n’a jamais fait sens tout seul, mais ensemble aucun sens n’a éternellement fait Discorde ; tout n’est qu’une question de temps, d’espace et de valeurs partagées, interchangeables, sans constance, parce que rien ne peut remettre en question l’espace-temps et son absence de valeurs fixes, insignifiantes, sans substance. Vide.


« Pourquoi ce Monde aurait-il plus de sens que les autres ? »


Le bouchon saute, celui de la bouteille qui verse alors son contenu sans fin dans le vide, tout juste éclairé d’un phare jaune lointain. Le petit navire s’en échappe alors, voguant étrangement sur cette chute d’eau : c’est comme si une force avait décidé de l’y maintenir, perpendiculaire à la gravité entraînant ce courant de travers. Chutant sans fin, sans but, mais demeurant hors de l’eau, le navire exhibe ses couleurs. La noirceur violâtre est le symbole de cette thérapie, la preuve qu’une âme, quelque part, souhaite exister sans savoir intrinsèquement pourquoi.


Son parfum dans le Monde disparaît peu à peu, laissant place à une autre émanation, lumineuse, quoique faible : son noir se noie sous l’océan nocturne, seul son violacé crève tranquillement ce voile obscur. Et si une roue, vestige d’un affrontement passé, a servi de casse-croûte à la Taotie, il ne représente plus rien une fois de l’autre côté du Voile. Au contact de cette aura, il n’est plus question de nourriture d’un être spirituel, ni de fruit d’un génie mondial, mais de simples restes malmenés d’une roue amputée de sa voiture, jonchant un sol chaotique dont de toute façon tout le monde se fiche.


Tout le Monde ? Peut-être pas. Alors à nouveau, la voix se fait entendre, toujours lointaine mais pourtant parfaitement nette, profonde. Son ton est serein, son timbre sobre :

« Mitakihara ne fait pas partie de ce Monde, mais tant que nous garderons ce lien, je serai l’ombre portée de ce qu’il représente pour vous. »
Contenu sponsorisé

[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand   [PV] La Bonne, La Brute et Le Truand - Page 2 Clock
 
[PV] La Bonne, La Brute et Le Truand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Brute...
» La brute fanatique [Terminé]
» La brute et le malin [PV : Frost]
» Une bonne cachette
» Bonne Année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Zones désaffectées-