Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

Partagez
 

 Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] ClockMer 7 Déc 2022 - 15:57





“J’AI UN PLAN” 

Défonçant une nouvelle fois les portes de mon bureau où s'empilent paperasses, château de cartes, gobelets vides et portraits de tous les employés du gouvernement -dont un barré d’une croix rouge-, j’ai des idées plein la tête. 

“Stephen, Charles, quel jour sommes-nous? Quelle heure est-il? Non taisez vous, je ne veux pas le savoir, messieurs, j’ai un plan! Faites apprêtez un véhicule de transport secret, je sors immédiatement.” clamais-je fièrement à ces pauvres bougres.

Je prends la direction des aéroports en croisant toutes ces personnes presque choquées de me revoir marcher tranquillement dans ma nouvelle tenue. J’ai fait quelques rapports à l'intendant Maelyanos pour notifier de mon travail et de mon déplacement à Scalio ainsi qu’à Mme Karuzaki et s’ils désirent un entretien futur pour en parler plus précisément.

J’ai également demandé à ce que l’on apporte un “menu tacos présidentiel” à bord du transport. 

C’est donc ainsi que j’ai commencé mon enquête pour rencontrer mon personnel et mettre au point mon nouveau plan. 

Je me perds dans mes pensées lors du vol.

“Camille, une scientifique étrange travaillant avec certains de nos plus grands esprits sur des projets altérant la réalité. Cela me semble tout-à-fait intéressant à écouter. Je lui parlerai de mes objectifs également, et de la manière dont nous pourrions collaborer. J’ai lu quelques informations au sujet de cette base que Scalio a fait construire récemment et la visiter me met de bonne humeur.”

J’arrive enfin à destination après quelques heures, le papier d’aluminium de mon menu encore à la main, mes sourcils se lèvent derrière ma paire de lunettes de soleil massive.

Un garde à l’entrée m’accueille.

“Monsieur le Président, si vous voulez bien me suivre, nous allons vous conduire à Mme Iregalin, nous l’avons prévenu de votre venue.”

Je m’engouffre alors dans cette structure dissimulant encore beaucoup de secrets avec ma prestance redorée dans cet uniforme.


Dernière édition par Draven le Jeu 8 Déc 2022 - 13:35, édité 1 fois
Camille Iregalin
Camille Iregalin
Terrien
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 14/03/2021
Nombre de messages : 65
Bon ou mauvais ? : Très très bon

Techniques
Techniques illimitées : Antidoctorat / Médicarchéologie / Somnabulatéralisme / Oculi Prohibere
Techniques 3/combat : Fil Violet / Omnichirurgie
Techniques 1/combat : Illitéralement Moi

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] ClockJeu 8 Déc 2022 - 12:33
Le bureau avait le goût d’acajou. Les chercheurs avaient l’odeur de chair à canon. Le surmenage avait le même rythme que celui du poulet frit. Camille avait ignoré les oubliables conséquences du surplus de caféine et du manque de sommeil sur son corps, à nouveau. Ses bras tremblants vrombissaient comme les ondes d’une contrebasse. Ses oreilles hargneusaient des plaintes et des dequémandes, des suppléments-supplications-supplices sifflotés comme une torture chinoise. Et ce fut pour cela qu’elle mourut, l’espace de deux-trois heures, bouche contre le bureau. Une corde tirée dans le lethe, une corde morphéenne annonçant l’arrivée d’un commanditaire. Freezer était vivant, il était caché quelque part. Des démons et des anges s’étranglaient à tour de rôle comme s’ils jouaient aux pendaisons musicales. Le président se rapprochait de sa position.

Elle ne sut pas si elle fit ça dans son rêve ou son laboratoire, si les deux se délimitaient. Chaque cicatrice était un passage vers le passé, chaque douleur était une blessure qui rappelait une erreur, chaque faute était une arme pour résoudre une nouvelle situation, chaque souvenir était une cicatrice plus ou moins bien rattachée, plus ou moins bien cautérisée. Les cartouches-larmes du fusil des lamentations se devait d’être de bonne qualité. Celui qui taillait ses fléchettes dans le confort ne saurait les faire percer l’acier. Alors, elle se remémora un temps avant de s’être surmenée. Un temps où sa chair mortelle n’était pas encore desséchée et prête à mourir. Elle se rappela que c’était il y a une seconde de cela. Elle venait de se réveiller d’une bonne nuit de sommeil. Donc, elle était tout à faite consciente et reposée. Comme elle l’avait toujours été. Elle avait toujours pris soin d’elle. Son coeur battait avec amour et patience dans ses oreilles. Sa peau veillait à être épidermique et non liquide. Une porte s’ouvrit -

”Je sais.”

répondit-elle à la porte ouverte, qui décida de se refermer, n’ayant aucun besoin de lui parler de l’arrivée de Draven. Tâtonnant, aveugle, comme d’habitude, elle se rapprocha du meuble qui entreposait ses vêtements. Sa chambre était son laboratoire, et son armoire était une boîte en carton dans laquelle elle avait mitraillé ses affaires tout azimut. Elle reconnut au toucher le violet de sa blouse et le blanc de sa chemise. Elle enleva la blouse et la chemise qu’elle avait portée auparavant, salies par le sang, la sueur et les cauchemars. Elle se rappela qu’elle venait de sortir de la douche, et donc qu’elle était propre et savonnée. Ce fut propre et savonnée qu’elle mit la veste et la blouse et également un nouveau pantalon et de nouvelles chaussettes - mais elle garda ses habituels et stérilisés crocs. Armée de sa canne blanche, elle supposa qu’être propre dans des vêtements propres furent suffisementationné pour accueillir la plus marionnette de tous les présidents.

Elle se déplaça, les couloirs la conduisant exactement là où il serait préférable qu’elle soit conduite : à savoir, dans les lieux les moins arcaniques, technologiques, biologiques et mathématiques de cette île-solée. En soit, Camille préférait avoir le président sain d’esprit avant de lui montrer les crimes de guerre des autres. Elle savait que la position où elle attendrait donc le président ne serait qu’un hall d’accueil avec des couloirs si barbants qu’il n’y aurait pas à les décrire, du moins, en dehors de leurs gris d’acier. Il faisait froid dehors, et chaud à l’intérieur, et elle savait déjà que l’haleine du président était mexicaine. Quand on le mena à elle, elle harnacha son visage, créa le sourire accueillant et professionel qu’on lui demandait tant, et fit courber un instant son visage en guise de salut, sachant pertinemment que les satellites oculaires autour de sa couronne suivraient son mouvement.

”Bienvenue, monsieur le président. Ravie de faire votre connaissance. Qu’est-ce qui donc vous amène en ce lieu ?”
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] ClockMar 13 Déc 2022 - 15:06





Le froid de l’extérieur est vite balayé par le chauffage intérieur des locaux. Je suis toujours accompagné par quelques gardes qui, maintenant que j’y prête attention, n’ont pas la même allure que ceux du château. Ils semblent droits dans leur bottes, certains de ce qu’ils font et une ambiance mystérieuse plane dans l’air. L’on m'emmène jusqu’à une sorte de hall d’accueil, présentant brièvement les différentes parties des zones de recherche j’imagine. Ici m’attend une femme, assurément Mme Iregalin. Elle marche avec une canne, et porte une fascinante sorte de couronne au niveau de ses yeux, représentant justement plusieurs yeux violacés. Sans difficulté je comprends qu’elle doit être aveugle mais je ne me permettrai pas d’en parler si peu subtilement de prime abord. 


”Bienvenue, monsieur le président. Ravie de faire votre connaissance. Qu’est-ce qui donc vous amène en ce lieu ?”


“Bonjour Mme Iregalin, je vous en prie appelez-moi Draven, cela facilitera notre communication et nos échanges futurs. Je suis ici pour parler de choses importantes. J’ai des projets pour le peuple terrien. J’ai déjà brièvement visité les rapports du Premier Ministre Scalio à votre sujet et vos études m’intéressent. Je peux y voir du potentiel. Je vous invite donc à me parler de vos recherches dans un cadre plus propice, comme votre bureau par exemple ou votre laboratoire. J’ai besoin de réponses claires et précises car vous pourriez devenir un atout majeur dans la quête de liberté de la Terre.”


Cela est quelque peu strict et ne permet presque aucune réponse négative, mais il est nécessaire de poser les points sur les i. Je suis le chef de ces hommes et femmes, alors si je ne prends pas les rennes de temps en temps je pourrais perdre en crédibilité. Il faut que j’assume ma place de pouvoir et que je me fasse respecter des autres. 


“Messieurs, vous pouvez disposer, la compagnie de Mme Iregalin me sera amplement suffisante pour la visite du site. Reprenez vos postes.” dis-je aux gardes encore sur le qui-vive.


Posant de nouveau les yeux sur la scientifique face à moi, j’observe avec attention les phénomènes étranges qui apparaissent sur son visage. Tout d’abord ces yeux surprenants. L'avidité avec laquelle je suis venu ici pour trouver des réponses ne fait que croître au plus je les observe. Secondement cette joue, nacrée comme une tasse de porcelaine mais légèrement fendue laissant apparaître un léger fumet violet. Toutes ces choses que je ne comprends pas encore font battre en moi une curiosité intense. Que se passe-t-il réellement dans ces lieux? Pourrais-je voir plus loin que les projets que j’ai déjà en tête? 

Les différents couloirs que nous arpentons me laissent un sentiment amère au fond de la gorge. J'apprécie bien plus les quelques fantaisies du château. Je n'ose penser à l'état d'esprit dans lequel ces gens travaillent. Des subventions pourraient ma foi, améliorer leur qualité de vie ainsi que leur travail, finalement les deux camps y gagnent.

Plus tard, j’aurais pris la parole. 

“Ne vous embêtez pas à me parler de choses futiles. Mon temps est précieux tout autant que le votre, je ne veux pas que cet entretien soit interminable. Je veux savoir ce que vous pourrez faire pour le gouvernement. Soyez claire et concise. Ne me cachez rien.”
Camille Iregalin
Camille Iregalin
Terrien
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 14/03/2021
Nombre de messages : 65
Bon ou mauvais ? : Très très bon

Techniques
Techniques illimitées : Antidoctorat / Médicarchéologie / Somnabulatéralisme / Oculi Prohibere
Techniques 3/combat : Fil Violet / Omnichirurgie
Techniques 1/combat : Illitéralement Moi

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] ClockMar 20 Déc 2022 - 16:12
Draven préférait s’appeler Draven. C’était une marque d’homme d’action. La marque de quelqu’un qui se donnait l’air d’être un homme d’action. L’odeur de renfermé suivait Draven comme la pisse de chat sur la botte d’un prince. Il sortait d’une torpeur administrative infusée d'agrafes et de camomille. Camille n’avait pas de télévision. Les boîtes à image n’avaient aucun intérêt pour celle qui ne pouvait ni ne voulait apperceregarder les sons et vidéos. Il avait été réveillé. Il ne s’en rendait pas compte, mais il avait été réveillé. Une étreinte l’avait empêché d’agir jusqu’à présent. Elle ne savait pas ce que c’était. Elle n’en avait pas vraiment à chaut à froid. Leur communication était rendue facilifiée par le changement de patronyme. Camille préférait se faire appeler Madame Iregalin. Elle avait obtenu une fonction officielle pour sa science que l’administration avait jusqu’à présent raillé. Elle était docteure, à présent. Docteure ! Elle en était plutôt satisfaite.

Il voulait un laboratoire ou un bureau ou un cadre propice, une quinzaine de mètres carrés où s’envoyer des quinzaines de paragraphes à support oral. Le laboratoire de Camille n’était pas propice, et le bureau non plus. Elle n’avait rien rangé. Aveugle comme elle l’était, elle profitappréciait la possibilité d’ignorer là où ses affaires se trouver et simplement tatonner et les reprendre. Donner à la réalité un témoin conduirait le chaos ordonné de la couche de son cortex à devoir devenir banal et désorganisé. Son sourire restait clouté sur son visage avec des visses de pommette et de muscles étirés. Il était plus facile de sourire quand on appréciait ce que l’on entendait. Elle était plutôt heureuse du soudain intérêt qu’on lui portrait. La reconnaissance si souvent ignorée de ses recherches était maintenant exponentielle. Chaque semaine, l’échelle de conséquences sur chacun de ses actes était multipliée.

Il n’aimait ni être accompagné par des gardes, ni le gris du laboratoire. Camille savait qu’elle était entourée de gris et de blanc et de quelques machineries. Elle savait où se trouvaient les machines à café et celles qui vendaient des boissons. Sans géographie pour se retrouver, c’était les habitudes qui lui permettaient de retrouver ses sources toxinfectes de caféine. Elle connaissait la position de l’une d’entre elles, tristement publique, mais fort heureusement, tout le monde serait en train de parloguer autrepart. Elle en était assurée. Sa canne traînant contre le sol annonçait par la surface qu’elle frottait que ce n’était plus du carrelage qui accueillait les crocs et les souliers mais la moquette d’une salle de pause, à l’odeur de sandwichs réchauffés au micro-onde et hanté par les échos de l’humour tué à coup de mauvaise blagues par des intellos socialement inaptes.

”Voici un lieu où nous pourrons discuter. Votre visite surprise ne m’a paas laissé le temps d’organiser les espaces où je travaille habituellement. C’est préférable de dialoguer ici.”

Préférable pour l’esprit de Draven et préférable pour le corps de Draven et préférable pour l’éthique de Draven. Tout ce qui avait été fait à Shadow Moses n’était pas favorable à beaucoup de droits de la réalité. Le droit de la gravité à attirer les choses, le droit de la lumière à éclairer, le droit du temps à passer, tous avaient été au moins une fois baffoués. Camille s’avança vers la machine à café, ses mains dressées au cas où un obstacle déciderait de nuire à ses déplacements, tâtonnant dans le vide jusqu’à ce qu’elle se rapproche enfin du mécanisme et des boutons qu’elle avait mémorisé. Elle y plaçota un gobelet et entendit le fluide tomber dedans. Draven prit la parole. Leurs temps étaient précieux. Si précieux que Draven demandelait les informations qu’elle avait déjà fourni à Scalio, marionette qu’il était. Qu’est-ce que Camille pouvait faire pour le gouvernement.

”Tout ce que vous voulez.”

Elle rapprocha le creu de sa main de l’embout de la machine pour sentir la vapeur chaude du café et réchauffer sa main. Elle ne portatait pas ses gants stérilisés et habituels. Elle n’avait pas besoin de protéger ses mains du café. Elle n’avait pas besoin de protéger Draven de la vérité.

”L’Arcanalogie, comme je l’ai raconté au premier ministre, se base sur la manipulation de la magie, qui est elle-même la manipulation de la réalité. L’intention d’imposer au monde qui nous entoure la possibilité de créer une véritable combustion de l’air sans carburant, matérialisée sous forme de sphère et capable de voyager sous cette forme sur une moyenne ou longue distance avant de devenir une explosion digne d’un obus, sans causer shrapnels. Une boule de feu tout ce qu’il y a de plus simple et inapte à fonctionner selon les règles de la physique. C’est ce que j’étudie. Comment nous sommes parvenus à ignorer toutes les lois de notre monde afin de faire une boule de feu.”

Elle prit le gobelet et deux sachets de sucre à côté, avant d’arracher leurs embouts et de faire tomber la poudre blanche dans le liquide orange et noir, des couleurs qu’on lui a décrit et qu’elle ne saurait véritaridiques. Elle voyait du vide, différentes nuances de vides dans les yeux qui lui virevoltaient autour, suffisamment de rien pour rester aveugle mais en apprendre tellement.

”Comment est-ce que les immortels ignorent le vieillissement et le remplacement de leurs cellules et la dégénérescence de leur ADN ? Est-ce qu’ils produisent des cellules souches jeunes ou bien conservent-ils les mêmes ? Comment fonctionne la téléportation ? Les téléportés sont-ils les mêmes qu’avant ou bien des clones parfaits qui continuent l’histoire de leur version anéantie ? Des questions d’éthique, de morale, d’existentialisme, que mon objectif est d’effacer. Nous attrapons le réel par la gorge et nous le refaçonnons à notre guise.”

Elle but un peu de café.

”Lentement mais inévitablement, je vous procurerais ce qu’il vous faut, Draven. Sachez cependant que je me base sur des sciences parfois inhumaines écrites par des ostracisés, des gourous et des anthropophages. Quoi que vous me demandiez, je ne saurais vous dire si cela pourra être obtenu sans quelques sacrifices.”
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] ClockJeu 29 Déc 2022 - 18:36





Mme Iregalin m’a donc emmené dans une sorte de salle de pause sous l’excuse de ne pas avoir pu préparer correctement son lieu de travail. Soit, c’est austère et peu commode. Cette salle tapissée de gris et de blanc cassé ne paie pas de mine. Tandis que j’étudiais l’environnement presque délavé, elle s’arrêta devant… cette chose.

“Prenez une pause avec Caf & Co!”


L’angoisse ne m'enveloppe pourtant pas. J’ai déjà surmonté ces machines et ce n’est pas ici que je chuterai. Je prends un café simple, court, sans sucre. Je porte donc mon attention sur la scientifique pour ne plus avoir à supporter la vue de cette engin et ne peux m’empêcher de remarquer le sourire scabreux sur son visage. Comme pincé sous deux épingles, ses joues et ses lèvres ne sont certainement pas un signe de joie ou de contentement. 

“Vous savez madame, vous forcez à faire belle présentation devant moi ne vous fera rien gagner et je dois avouer que cela ne me plaît guère de déceler la fausseté de votre expression. Soyez vous-même, comme je le suis avec vous.”

J’écoute finalement la brève présentation de ses études et recherches avec tout d’abord doute et questionnements. Plusieurs fois les interrogations faillissent sortir de ma bouche mais je me retiens et la laisse poursuivre. Je n’ai qu’à attendre mon tour. Ou bien devrais-je la couper? Faire preuve d’autorité et passer pour quelqu’un qui n’a que faire de ces paroles ou ne rien dire et être catégorisé comme un homme de pouvoir mou du genou?

Puis vient l’utilisation spécifique du mot sacrifice. Celui-ci ne m’est pas anodin et son sens ne fait que résonner sous mes cheveux brossés. Je prends le temps de boire quelques gorgées de mon breuvage sombre avant de déposer mon verre sur un rebord de table et d’esquisser un rictus éphémère.

“Je ne suis pas certain que vous saisissiez le sens de ma venue. J’ai lu les rapports de votre entretien avec le Premier Ministre mais également les dossiers vous concernant directement. J’ai déjà en tête les projets sur lesquels vous travaillez ainsi que le coût de vos “expérimentations”. Je ne désire pas entendre un exposé d’une adolescente ayant correctement appris son cours et le récitant comme une bonne élève. Je veux des résultats Mme Iregalin. Je veux que vous fassiez avancer l’humanité. Je veux que la Terre ne soit plus soumise aux volontés des autres peuples nous envahissant quand l’envie leur vient. Je n’ai que faire des ressources nécessaires. Je n’ai que faire des “sacrifices” dont vous parlez. Je n’ai que faire que ce travail vous tue à la tâche. Je veux des résultats…”

J’accroche un regard profond à ce bandeau d’yeux violacés. 

“...Je reconnais que vous êtes quelqu’un d’exceptionnel. Vous possédez des qualités dont le gouvernement ne peut aujourd’hui pas se passer et j’en suis le premier fier. Des gens comme vous, il nous en faudrait par pelletés. Malheureusement, les possibilités d’action ne sont qu’assez minces. Alors écoutez-moi, vous avez carte blanche pour vos opérations. Le gouvernement vous fournira les ressources dont vous avez besoin. Je veux des rapports complets rédigés dans les détails, de vos avancements et de vos découvertes, que vous transmettrez au Premier Ministre, à Mme Karuzaki et moi-même sans intermédiaire. Vous aurez accès à des lignes de communication et de transmission sécurisées et personnelles. Considérez vous comme un fer de lance de la recherche de l’évolution du peuple terrien. Toutefois comme je vous l’ai précédemment mentionné, je n’ai pas de temps à perdre. Faites en sorte que le travail soit fait, et rapidement. 

Des questions?”
Camille Iregalin
Camille Iregalin
Terrien
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 14/03/2021
Nombre de messages : 65
Bon ou mauvais ? : Très très bon

Techniques
Techniques illimitées : Antidoctorat / Médicarchéologie / Somnabulatéralisme / Oculi Prohibere
Techniques 3/combat : Fil Violet / Omnichirurgie
Techniques 1/combat : Illitéralement Moi

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] ClockLun 2 Jan 2023 - 19:36
Camille aimait le vide. Cela la faisait se démarquer un peu des autres. Elle n’aimait simplement pas trop les gens. Elle n’aimait pas trop la présence de choses sur son chemin. Elle n’aimait pas les obstacles physiques et sociaux. Elle n’avait pas d’yeux pour contourner ce qui lui barrebloquait la route, et elle avait trop d’ouïe pour accepter qu’on lui parle trop longtemps. Tout ce qui était vide était remplissable. Tout ce qui n’était pas décrit pouvait être décrit comme on le souhaitait. La machine à café pouvait dire n’importe quoi. Elle pouvait avoir n’importe quel accent, n’importe quelle voix, tant qu’on n’écoutait pas sa première phrase. Elle n’était qu’une machine, un bëpenböpen qui produisait de la boisson qui permettait d’oublier que le corps humain avait besoin de Zzz’s pour survivre. Ainsi, elle était déjà plus utile dans cette salle au développement du confort de Camille que monsieur le président.

Du confort, elle en gagnobtint un peu plus. Il lui dit qu’elle pouvait faire retomber le sourire brusquement pour continuer à protéger son rôle d’homme fort. Les agrafes tombèrent. Le visage redevint neutre. La lèvre relevée de Camille présenta à nouveau ses dents dans la grimace la plus naturelle qu’elle exprimait. Elle savait que ce n’était pas forcément agréable à regarder. Elle n’en avait rien à faire. Affaire de rien. Les joues malnourries n’étaient plus tirées par quoi que ce soit. Ses yeux, si la couronne ne les cachait pas entièrement, n’avaient plus de paupières ou de sourcils étirés. L’état naturel de Camille. Fatiguée. Contente d’être fatiguée. Mécontente de ne pas être seule. Elle n’avait aucune remarque à faire en réponse à la demande de Draven. Elle n’attendait que la fin de l’entretien.

Au milieu de nulle part, sur une île qui n’île-uminait aucune vie, Riju et Yiraephae étaient toujours cendre sur forêt brûlée. Dans ce mélange de poussière, l’une d’entre elles remontait jusqu’à Draven. Il avait été présentateur et il était devenu président parce que la Terre avait décidé de mettre ses doigts jusqu’à son larynx afin de vomir l’emprise d’antan une bonne fois pour toutes. Il avait cherché. Il avait assisté. Il était spectateur. Il avait spectaté. C’était son rôle. Prendre les gens et dire aux autres que ces gens allaient faire de leur mieux. Elle pouvait entendre les grincements de sa mâchoire. Son sourire était une raison de l’élire. Son sourire était une raison pour Scalio d’avoir le contrôle de la Terre. Y avait-il quelque chose derrière ce sourire ? De la volonté. Du volontariat. Pas beaucoup de cerveau. Encore moins de liberté. Des chaînes de commandement.

Camille commença à se gratter les dents quand on commença à la réprimander. Elle n’était pas suffisamment concise parce qu’elle jouait avec une matière insuffisamment concise. Il disait avoir lu les rapports - pourquoi voulait-il qu’elle lui dise ce qu’elle pouvait faire ? Il voulait des résultats et s’en fichait des ressources et des sacrifices et des vies humaines et de la vie de Camille elle-même et patati et patata. Camille attendait la proue de l’argument. Il y avait une révélation qui arrivait. Quelque part. À un moment. Elle avait des oreilles qui bourdonnaient et bzzztaient. Des diapason remplaçant ses tympans. Elle n’en était pas fine bouche et préfèrerait pour le coup changer de disque.

Quand il lui dit qu’elle était exceptionnelle, elle laissa un sourire en coin se former l’espace d’un instant, non pas sur sa joue, mais sous sa narine, ne changeant absolument pas son expression de grimace. Elle savait que ses tics de visage lui donnaient un air dégoûté là où elle aurait pu sourire. Son extension faciale était inapte à offrir de quoi bien propager ses émotions en dépit de sa propension à comprendre celles des autres. Elle lui disait ce qu’elle avait déjà entendu, de la part d’une voix un peu plus grave et moins gluante. Elle finissait son gobelet, adossée contre le meuble qui soutenait la machine à café. Elle avait le droit et elle avait le remplissement des coûts et elle avait des dossiers à faire (ou plus qu’avant, peut-être), et elle avait ses propres lignes de communication, et ils n’avaient plus de temps à perdre, et y avait-il des questions ?

Une femme logicopragmatique aurait dit non. Il n’y avait pas plus à ajouter à cette discussion. Tout était paré pour lui offrir ce qu’elle voulait suffisamment. Mais Camille voulait de l’ordre. Elle voulait s’assurer que l’organisation qui lui tendait la main cuisinière pour nourrir son cerveau était organisée comme elle se devait de l’être. Plus rapidement serait-elle sûre de l’aptitude des gouvernementaux de gouvernementer, plus rapidement pourrait-elle être rassurée de ne pas donner des recherches qui seront dépensées dans une guerre civile.

”Karuzaki ne sait pas.”

Elle finissait son café et le jeta vers là où se positionnait habituellement la corbeille. Ce dernier rebondit sur les yeux violets qui l’entouraient, du moins c’est ce qu’elle vibresentit. Le bruit du plastique entrant dans le sac plastique plastiqua fortement dans la salle vide, et Camille secoua légèrement le poing en entendant sa réussite. Son visage revint alors vers là où la voix de Draven s’était manifestée pour la dernière fois.

”Elle ne connaît pas l’existence de l’île, et les différentes sciences qui y sont étudiées.”

Elle mit les mains dans ses poches, la lanière de sa canne l’empêchant de tomber alors qu’elle ne la tenait pas, la faisant simplement tanga-tanga-tanguer sur le côté.

”Le rapport qu’on vous a donné de mon entretiens avec Scalio n’a pas inclus les ressources qu’il m’offrait, et de manière générale, tout ce que vous venez de m’accorder et qu’il m’avait déjà accordé.”

Le visage de Camille ne présentait absolument aucune agressivité, et son ton non plus. Elle faisait juste la grimace qu’on lui avait souvent décrite mais dont elle ne pouvait néanmoins pas imaginer la forme. Sa voix était celle d’une jeune française n’ayant pas suffisamment de repos et de luminosité, mais sans plus.

”Je ne cherche pas à insulter votre autorité ou votre position. Je ne cherche pas à bafouer la confiance que vous me portez. Je cherche à m’assurer, au nom de ma loyauté pour l’être humain, que la Terre ne souffre pas de désorganisation. Vous m’avez demandé d’être honnête, donc je le serais quand je vous poserais cette question : est-ce que Scalio est honnête avec vous ? Est-ce que Narumi l’est ? L’êtes-vous avec eux ?”

Ensuite encore, il semblait s’être réveillé d’une torpeur bureaucrate si elle n’était pas d’autre origine.

”À moins que ce soit la raison de votre présence ici, me cuisiner pour savoir ce que Scalio ne vous dit pas ?”
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] ClockJeu 12 Jan 2023 - 11:48





Je prends le temps d’inspirer un bon coup. Je rêve ou c’est un manque de respect? Enfin je crois que si je dis quelque chose, on le fait. Il n’y a pas à tortiller du cul pour chier droit. S’il fallait remettre des choses en question, il fallait s'y prendre lors des élections, ce n’est plus l’heure. Aujourd’hui j’agis et l’on me suit, rien de plus, rien de moins. Alors cette soit disante entrée en matière ne cherchant pas à m’insulter a tout à fait l’effet opposé et l’espace d’un instant je crois que je vais rire. Un fou rire. Une explosion incontrôlable, crachée au visage de cette sotte en costume débraillé, ne tenant même pas debout sans un pitoyable bout de bâton. Et regardez ces yeux, comme ils reflètent sa frustration de ne pouvoir être à ma place. Elle geint dans son petit terrier loin du monde, et envie le faucon venant s’y poser pour lui donner un reste de charogne. Et alors que celui-ci reprend son envol, elle voudrait toucher du bout de son doigt englué de parasites et de souillure, ses plumes rayonnantes. 

Je ris. Je ris à sa face. Et après avoir repris mon souffle. 

“Vous m’amusez, vous les laboratins. Vous êtes des gens amusants. C’est peut-être une des seules choses qui fait que je vous porte un temps soit peu d’estime. Et vous me faites penser à une réplique d’un fameux film que j’ai vu plus jeune. Dans la vie il y existe deux types de personne, ceux qui creusent et ceux qui ont un flingue. Vous vous creusez. Ce qui veut dire que vous restez à votre place. Votre place est ici pour travailler et faire ce qu’on vous dit. Vous n’avez pas à vous questionner au sujet de choses que vous ne pouvez pas comprendre. J’ai daigné prendre le temps de venir vous adresser la parole car Scalio croit en vous et votre projet. Sachez que ce n’est pas encore mon cas, bien que je reconnaisse vos capacités, et votre tâche consiste à me prouver que nous pourrons compter sur vous. Contentez-vous de réussir et tout se passera correctement. Sur ce, je me retire et vous laisse à votre mission. Au revoir, et gloire à l’Insurrection.”, le poing levé et serré, j'accorde un dernier regard à cette femme.

Pendant ce temps, je me rhabille, réhausse ma veste, recadre mon gilet, remet mes gants et prends enfin la direction de la sortie sans attendre la boiteuse. Je pars et retrouve les couloirs gris, les machines à café dispersées, les gardes, le hall, et mon véhicule. C’est avec plaisir et soulagement que je respire un bon bol d’air frais avant d’expirer dans un sourire. 

“Messieurs, il est l’heure, ramenez-moi avec ce tacot au château, j’en ai fini ici.” 
Camille Iregalin
Camille Iregalin
Terrien
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 14/03/2021
Nombre de messages : 65
Bon ou mauvais ? : Très très bon

Techniques
Techniques illimitées : Antidoctorat / Médicarchéologie / Somnabulatéralisme / Oculi Prohibere
Techniques 3/combat : Fil Violet / Omnichirurgie
Techniques 1/combat : Illitéralement Moi

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] ClockJeu 12 Jan 2023 - 14:40
Camille était confusément calme. Elle était calmement confuse. Elle n’avait pas vraiment captécompris. En fait, elle comprenait suffisamment que quelque chose avait énervé Draven suffisammentement pour que ce dernier se mette à rire. C’était un rire jaune de pseudo-supériorité, mais elle ne savait pas exactement pourquoi il fallait qu’il le fallait - qu’il le fasse. N’avait-elle pas suffisamment utilisé beaucoup de tact ? Fallait-il combien de phrases de plus ? Y en avait-il trop ? Son ton aurait-il dû être plus faible ? Plus agenouillé ? Plus plein de pleurs ? Moins neutre ? Plus neutre ? Plus colérique ? Ne savait-elle pas ? Parce qu’elle ne savait pas. Elle savait qu’il se sentait insulté, mais elle ne savait pas par quoi.

Ainsi alla-t-il dans une tangente. Il l’insulta - du moins, elle pensait que c’était une insulte. Puis il disait qu’elle était drôle. Camille l’avait parfois été à son insu. Elle savait qu’elle n’avait pas les plus grandes aptitudes socialo-politiques. Elle savait qu’elle pouvait donc avoir un effet comédicomique face à ceux qui n’étaient pas habitué à faire face à quelqu’un qui réfléchissait plutôt excentriquement. Il sortit une réplique de film, une chose dont elle pouvait bien heureusement ne pas profiter. Des gens creusent et d’autres ont des pistolets ? Elle était menacée de mort ? Ce n’était pas la première fois. Elle devait travailler et hocher de la tête. Ce n’était pas ce qu’elle faisait ? Pas suffisamment, semblatait-il. Scalio croyait en elle, mais pas Draven, et Draven était venu pour le lui dire. Donc sa mission était de réussir pour qu’il croit en elle. Gloire à l’Insurrection.

Il n’avait pas une seule fois tenter de contre-avancer ce qu’elle venait de lui dire. Ses ordres allaient donc encore à l’encontre de ceux de Scalio. En fait, il n’avait pas mentionné comment elle devait s’y prendre face à Narumi qui ne savait pas. Il n’avait pas changé ses ordres une seule fois. Il n’avait pas donné quelconque justification au fait qu’elle ne sache-savait pas. En soi, il n’avait donné aucun ordre suplémentaire que Scalio ne lui avait pas donné. En fait, il était venu pour la menacer et parler fort pour dire ce qu’elle savait déjà, présenter son ignorance sur la situation en cours, et véritablement présenter sa personnalité illogique. Draven semblait être de ces gens à qui l’on présente des données et des statistiques et qui répondait en retour de croire à ses sentiments. Mais comme à chaque fois qu’elle faisait face à quelqu’un qui se mettait illogiquement en colère, Camille se taisait. Cela semblait résoudre les situations. Les gens aimaient tout simplement avoir tort.

Laissant la voix de Draven résonner en arrière-plan, elle se mit à penser. Draven n’était pas devenu président par son charisme et son aptitude à reconnaître ce que les gens pensaient. Il était devenu président parce que si ce n’était pas lui, c’était Fugma et Darkus. Darkus avait disparu quand il ne pouvait plus redevenir roi. Puis Draven avait été maintenant-maintenu vivant-vivu par Scalio pour que Scalio puisse faire rebondir la Terre après la débacle d’Auros. Donc… Draven ne vivait que parce que Scalio avait encore besoin de rester en place. Camille n’avait pas eu d’agressivité à l’égard de Draven. Même si elle le trouvait incompétent, elle ne manquait pas de respect. Elle parlait parce qu’on lui demandait d’être honnête, et puis on ne l’aimait pas quand elle était honnête ? C’était illogique. Le passage de Draven n’avait rien apporté, rien amené, rien informé, rien prouvé, hormis son incompétence. Cette entrevue n’avait eu donc aucune importance hormis de faire comprendre quelque chose :

Camille allait simplement attendre que Scalio le tue.

Revenant dans le monde des vivants en entendant les crissements des bottes de Draven qui le portaient hors du terrain, elle attendit qu’il sorte avant de bailler, se demandant encore si une autre réaction aurait été appropriée. S’il était possible qu’elle avance son point sans l’énerver. Mais au final, cela n’avait aucune importance. Elle retourna dans son bureau pour bosser et dormir. Les deux étaient souvent la même chose, en ce moment.
Contenu sponsorisé

Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]   Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille] Clock
 
Rencontre avec Camille Iregalin [Pv Camille]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Camille Iregalin
» Iregalin - Arcanes et Exorcismes [LIBRE]
» Demande RP de Camille
» Un Cadeau d'Enfer [Camille - C-17]
» Avec qui ... ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-