Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur d’élite EV05 Forces Temporelles
Voir le deal

Partagez
 

 To Dream In Black and White [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Démon
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 341
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockJeu 16 Mar 2023 - 11:51
Son regard est vide, et pourtant l’abysse s’y reflète. La Cheffe de l’armée ne le lâche pas des yeux, celui qu’elle considère comme un précieux ami. Il jette la pierre luminescente qui le protège, empoigne son arme par le canon et tend la crosse à la louve. Auguste demande que Narumi lui donne la mort.

Un mouvement de recul. Son visage se crispe, ses traits faciaux se tordent en un rictus de profonde incompréhension, mêlée à une sorte de terreur. Qu’est-ce qu’il vient de dire ? Est-ce que j’ai des hallucinations ? Est-ce que j’ai imaginé cette scène à cause de toute cette tension qui me gagne ? Est-ce que…

Non, il poursuit. Ses paroles sont des poignards enfoncés dans le buste de la Bête, qui serre les poings. Sa dernière phrase achève ce cirque horrifiant. Narumi tourne la tête sur le côté et ferme les yeux, les paupières tremblantes. Un geste hautement improbable de la part de celle qui ne détourne jamais le regard - et pourtant…

Auguste… toi et moi, je pensais…” Mais elle ne termina jamais sa phrase.

Le début d’un bourdonnement dans ses oreilles, comme si un essaim de frelon s’y était logé. Une douleur lancinante et précise, située entre ses sourcils, débute et irradie dans son front entier.  Elle se sent molle, comme si ses muscles avaient subitement fondu, et ses jambes se mettent à grelotter. Est-ce qu’elle va s'effondrer aussi bien psychologiquement que physiquement ?

Corporellement présente - mais l’esprit dans un autre plan de la réalité - il n’y avait qu’un épais brouillard, à ses yeux, aux alentours, et des silhouettes qui se mouvaient ici et là. L'acouphène obstruait totalement son ouïe. Aussi il n’y eut que des notes suspendues, des mots que le Loup Ancestral entendit sans entendre.

Et puis, son menton se fit saisir. Le contact envoya une vague de chaleur dans tout son être. Pourtant, impossible de distinguer clairement Akaza - bien qu’il ne fasse aucun doute qu’il s’agisse de lui. Un court instant, elle perçut son regard, celui d’un prédateur bouffie par son arrogance et elle s’y reconnut. Il n’y eut nul approbation à son questionnement cependant, car même si le loup-garou distinguait ses lèvres bouger, le son ne pouvait pas percer le sifflement continue dans sa tête.

Tu es moi, je suis toi…” murmurait une voix au centre de son système nerveux, brouillée par tout ce raffut dans son crâne. “Tu ne peux y échapper.

Un ange passe sous ses yeux dirait-on, ses contours sont d’un blanc immaculé. Les engins électroniques succombent à son passage. La barrière qui leur assurait une certaine intimité n’était plus. Encore des mots emportés par le vent, bien que Narumi tente de se concentrer pour les entendre.

Ensuite, une explosion qui ne fait aucun bruit. Les décombres semblent s’envoler au ralenti. Les yeux de la louve s’ouvrent en grand : mais comment en sont-ils tous arrivés là ?

Une bourrasque emporte Ekko et l’Être Parfait à travers la cloison éclatée.

Un réflexe lui fait approcher sa montre connectée de sa bouche, et ses doigts tapotent quelques instants le mécanisme. Instinctivement elle donne des ordres dans toute l’enceinte militaire sans même être capable de saisir ses propres phrases.

Defcon 2. Aile ouest et stade.

Aussitôt, l’enceinte militaire réagit. Des barrières défensives internes sont érigées, à savoir de multiples couches de protection magiques d’une part, et divers attirails de sécurité interne pour renforcer les fondations du lieu.

Les Maréchaux - Balalaïka et Alex - interviennent sur place. Ils n’interrogent pas, ils agissent. La grande blonde pose une main sur le sol.

Dimension altérée.

Aussitôt, le sol à l’endroit où se trouve Ekko et Akaza, ainsi que celui où se trouvent Narumi et Auguste se nappe d’une couche sombre. Ils sont transportés dans une autre dimension de la réalité, un monde-fantôme totalement semblable à l’original, mais où il n’y a plus qu’eux quatre.

Dans leur plan de réalité habituel, Alex Louis Armstrong pose à son tour une main sur l’épaule de sa coéquipière cyborg.

Toucher étincelant !” Prononce t-il à son tour.

Cette technique fait qu’il transmet son énergie propre à sa congénère en continue, lui permettant de ne pas s’épuiser avant un moment relativement long - ce qui assure la bonne tenue de ce monde parallèle dans lequel les quatre individus sont maintenus.

Narumi se tient la tête à deux mains. Rien ne s’arrange dans son crâne. La douleur ronge son visage entier à présent, comme un masque de souffrance. Le bourdonnement va la rendre dingue… Son corps se tord dans des positions qui ne sont pas sans rappeler les créatures abominables de la dimension de Silent Hill.

Comme pour exorciser son mal, elle hurle à plein poumons :

JE NE SUIS PAS COMME TOI !

Le Loup Ancestral rit à gorge déployée au fond de son âme. Le rire se fait de plus en plus fort, de plus en plus… réel ?

Une ombre se matérialise, dont les flux noirâtres partent du corps de la louve, une troisième “personne”. Il s’agit d’un reflet ténébreux de la forme de loup-garou de Narumi. Seules ses pupilles jaunes vives ressortent de son aspect noir comme la nuit.

Encore étourdie par cet événement incongru, un genou à terre, la Cheffe des armées constate que ses tourments physiques commencent à se dissiper, mais…
PNJ Claire
PNJ
Autre / Ne pas divulguer Age : 28
Date d'inscription : 04/09/2020
Nombre de messages : 66

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockJeu 16 Mar 2023 - 11:52

Hmmm. Alors comme ça, tu me renies.

L’Ombre avait un regard fulminant, celui d’une Bête enragée. Il est plus difficile de percevoir les émotions clairement sur le visage d’un loup-garou, pourtant un sourire sarcastique dévoile ses dents tranchantes comme un rasoir.

Je vais accomplir son souhait, celui que tu n’es pas capable de faire.” L’individu napé de noir tend un index accusateur vers son hôte de base. “Tu te laisses ensorcelé par tes émotions. Tu reproduis inlassablement le même cycle d’erreurs, comme avec SK.

Les yeux de l’impitoyable Loup Implacable se plantent dans ceux d’Auguste.
Comme tu l’as demandé, voici ta fin.

La Bête lui voue un sourire agressif, assoiffé de sa souffrance. Elle lève la tête et pousse un hurlement caractéristique de sa race censé appeler ses congénères.

Une quinzaine de loup-garous dont seuls les contours sont visibles, tels des fantômes, apparaissent. Ils se ruent au galop sur Williams dans le but de le déchiqueter.

La Bête bondit sur l’angle d’un mur, n’ayant aucun mal à se suspendre de la sorte - afin de trouver une ouverture propice à sa prochaine offensive. Quand le moment est venu, la gueule immense de la monstruosité s’ouvre pour libérer un impressionnant rayon d’énergie rouge en direction de son ennemi.
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 281
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 694

Techniques
Techniques illimitées : Across The Universe / Star Dust / Don't Bring Me Down ! / Space Oddity / Absolute Begineers
Techniques 3/combat : We Could Be Heroes / Never Let Me Down
Techniques 1/combat : The Loneliest Guy

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockJeu 16 Mar 2023 - 14:12
Toi et moi ? Cette phrase n’eut le temps de finir que Williams releva son regard vers Narumi dans un bref moment d’espoir. Avait-elle changé d’avis de tourner ce duel en un match à mort qui aurait été à sens unique ? Williams n’aurait jamais voulu pousser le conflit au point de tuer sa seule et dernière confidente. Malheureusement, ce court moment fut interrompu par Akaza, qui ne trouva comme meilleur divertissement de tourmenter davantage l’esprit qui avait perdu le cap avec des mots plus tranchants que ses crocs. Ou était ce véritablement le cas ? Là où le cannibale essaya de détruire définitivement le caporal, autre chose s’éveilla en lui. Ne pas sortir de son rôle ? Voilà qui était amusant de la part de l’expérience ratée dont le terrien connaissait bien son passé.

Il n’avait plus de larmes à pleurer, seulement du sang à verser. Il avait beau avoir l'ascendant physique, Williams ne désirait qu’une seule chose à cet instant précis : envoyer cette insulte à la nature dans le néant, peu importe le nombre de fois nécessaire pour qu’il y reste définitivement. Il était la source de la discorde qui fallait supprimer pour le bien de tous, y compris Narumi. Quant à la créature le relâcha, l’homme à l'émeraude retomba sur ses genoux directement avec ses deux poings fermés, envahi par un surplus d'adrénaline que son corps n’était pas habitué à expérimenter. Il tremblait plus de peur ou de tristesse, mais d’une envie bouillonnante de faire parler la justice. SA JUSTICE. En même temps, les souvenirs de son autre l’envahit, mais c’était différent. Il ne jouait pas avec des forces ou un pouvoir dont il ne comprenait pas l’impact que ça aurait sur le monde, il savait clairement à quel jeu il participait à présent ! Séchant ses larmes, son regard était planté dans le dos de son ennemi juré alors qu’il essaya de mettre davantage l’Alpha de son côté. Sa main sur son menton comme si elle n’était qu’un objet.. Williams se releva avant de délivrer au satanée hypocrite un propre goût de sa médecine.

"Ne pas sortir de mon rôle ? Lâche ? Cela explique ton raisonnement pour être devenu le monstre que tu es à présent !"


Il savait ce qu’il sous-entendait et il espérait que le monstre soit suffisamment déstabilisé par ceci pour le forcer dans une confrontation. Comment un tel poltron oserait montrer un début de ténacité après l’avoir démoli ainsi ? La pierre aux pouvoirs phénoménaux n’était pas encore revenue entre ses mains, mais il pouvait sentir dans sa tête qu’elle ne le laisserait pas tomber dans cette confrontation. Il avait ce sentiment que leurs deux volontés étaient en accord sur la marche à suivre. Néanmoins, le regard vacant de la louve attira l’attention du terrien. Elle n’était pas dans son état normal… Pourquoi s’en était il rendu compte que maintenant ? Peut-être était ce la violence des mots dits précédemment, peut-être était ce la fragilité d’esprit d’un homme qui avait trop subi en si peu de temps… Certainement les deux, à vrai dire. Sa concentration était sur elle pendant deux secondes avant qu’il entende Akaza se plaindre d'être pris en otage et de ne plus vouloir vivre dans cette société. Vivre était déjà un luxe qu’on ne pouvait pas lui autoriser.

Le terrien commença à se rétablir, son système nerveux s’habitua enfin à ce surplus d'adrénaline. Il allait commencer sa marche vers le cannibale pour l’attaquer pour de bon. Il avait été entraîné par Narumi, il pouvait tenir tête à cette monstruosité, mais Ekko se mit à travers son chemin, le repoussant brusquement sur deux mètres. Ce fut sec, mais cela ramena rapidement Williams à ses connaissances sur ses pouvoirs et en voyant la main ensanglantée de la petite prodige, il avait une idée globale de ce qui allait se passer. Autant elle avait probablement plus de chance de le vaincre que lui, ce n’était qu’une gamine !

"Ekko ! NON !"


Trop tard, l’instant suivant, Akaza n’était plus avec eux. La seule trace de sa présence était un boucan qui força à l’humain de s'agrippait les oreilles et un tour immense dans le bâtiment militaire. Le temps qui relève son regard vers l’origine du son, la fillette ne fit qu’un signe de la main et il pouvait entendre le bruit de son outil de fonction et de son émeraude tombait à ses pieds. Concentre toi sur ton combat… Avait-il lieu d’être ? Il devrait plutôt l’assister à descendre Akaza !

Alors que la gamine disparut pour suivre sa proie, il ne restait plus que lui et Narumi. Alors qu’il se pencha pour récupérer en priorité le minerai vert, alors que son amie demanda de lancer les protocoles de DEFCON 2. Il savait ce que cela voulait dire. Il commençait la signification. Soit elle perdait le contrôle… Soit elle voulait être seule face à lui. Alors que les maréchaux arrivèrent en courant vers eux, Williams ne voulait que s’excuser auprès d’eux, mais il décida de ramasser son pistolet pour la suite des choses à venir ! Il ne fit que les regarder d’un regard désolé avant qu’il soit envoyé dans la Dimension Altérée avec Narumi.

Maintenant confronté à elle et à elle seule, il s’approcha d’elle alors qu’elle était en train de se mouvoir de manière étrange tout en se tenant la tête. Il dirigea sa main vers elle sans dire un mot avant qu’elle ne hurle de tout son être. Là, le dernier élément venait de rentrer en jeu. Le terrien fit un bond en arrière alors qu’une ombre se forma d’elle avec uniquement ses yeux dorés déclina son identité. Le Loup Ancestral dont elle parlait tant avec Wolfgang… venait donc de se projeter en dehors d’elle ?

Le loup-garou pouvait parler de lui-même, Narumi venait de le renier. Comment était ce possible ? Leur lien était il aussi fort pour se débarrasser d’une entité comme celle-ci ? Dans tous les cas, la créature sombre compara Williams à SK. Autre chose qu’il ne s’attendait pas… Était ce possible que… ?! Il n’eut le temps de se poser la question que le regard affamé du monstre se dirigea vers lui en proclamant qu’il allait lui offrir ce qu’il avait souhaité.

Aussitôt, la pierre activa [Don’t Bring Me Down] pour défendre son utilisateur de l’attaque des canidés fantômes sur lui, mais le bouclier était mis à dure épreuve. Sortant son pistolet, il se prépara à tirer sur les loups, mais quelque chose brisa la défense… Un rayon rouge parvint à traverser la muraille verte et transperça Williams au niveau de l’omoplate gauche !

La douleur était intense et insoutenable. Il cria de souffrance alors que les loups semblaient pouvoir enfin atteindre leur cible.

Était-ce la fin ? Véritablement ?










Hors de question ! Une lumière bleue azure se mit à exploser au niveau du caporal assiégé, balayant tous les fantômes en dehors de ce plan de l'existence. La source de cette lumière était l’émeraude, maintenant devenue un saphir resplendissant. Monsieur Auguste se releva avant que le trou béant au niveau de son épaule disparaisse comme si rien n’était. Ce nouveau pouvoir était [Never Let Me Down]. Un sort de soin puissant dont seul le minerai avait le secret. Soudainement, d'immenses ailes se mirent à se créer dans les dos du porteur, aussi grande que lui, formait de ki et magie. Il avait l’air angélique sous cette forme… Maintenant qu’il avait décidé de prendre action contre les maux de ce monde pour de bon, cela lui correspondait bien. Il regarda dans l’abysse aux yeux dorés.  


"Tu es donc le fameux Loup Ancestral ? Je me demande si t’exorciser lui permettra de vivre en paix… Je pense qu’elle mérite du repos de tes manigances !"


Williams ne savait pas comment vaincre une telle force de la nature. Mais le paranormal pouvait se frotter contre le paranormal, n’était-ce pas ? Ses ailes, son saphir, ses pouvoirs… Peut-être pouvait il donner le calme que l’Alpha recherchait tant dans son esprit. Prenant son pistolet de ses deux mains et le imbibant de la magie de la pierre, il tira trois coups de [Across The Universe]  dans la direction de la monstruosité ombreuse tout se mettant à courir dans le stade pour ne pas rester une cible facile face à une autre offensive énergétique de la créature. Une question vint à l’esprit du terrien alors : était il tangible ? Pouvait-il utiliser son entraînement contre lui ou était ce le saphir sa seule chance à une fin plus ou moins heureuse ? Lui et l’artefact se préparèrent à utiliser [Don’t Bring Me Down] à nouveau dès lors l’abomination ancestrale décidera de faire sa prochaine attaque. Peut-être dévoilera-t-il davantage d'informations sur ces propriétés et sur comment le vaincre ?

PNJ Claire
PNJ
Autre / Ne pas divulguer Age : 28
Date d'inscription : 04/09/2020
Nombre de messages : 66

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockVen 17 Mar 2023 - 9:07
Narumi s'effondra au sol, inconsciente. Comme dans un sommeil profond... ou un coma.

Le rayon avait fait son office : une épaule transpercée, un sourire malsain sur les babines du Loup Ancestral.

Toutefois, ce "terrien" (en était-il vraiment un, après ce qu'on allait voir ?) dévoila un potentiel caché complètement inattendu. La Bête restait terrée sur son coin en hauteur, rétrécissant ses pupilles pour analyser de manière plus précise la métamorphose de son adversaire.

"Je suis l'esprit inaltéré et indompté de la nature sauvage, je suis le Chasseur Ultime. Je suis éternel. Narumi est mon réceptacle, mon avatar. Son destin est intimement mêlé au miens. Comprends-tu que je ne suis pas un diable qui la possède ? Tu ne peux "m'exorciser", terrien... ou ange... ?" Le Chasseur Ultime ne démontrait jamais aucune peur, seulement une soif de destruction peu commune. "Peu importe ce que tu es, j'exterminerais quiconque entravera l'avènement de la Chasse Sauvage." Son ton cinglant et son regard sévère détonait complètement avec l'apparence nouvelle d'Auguste.

Mais qu'est-ce qu'un simple individu comme lui pouvait bien connaître de la Chasse Sauvage et de ses objectifs ? Le Loup Ancestral l'instruirait de ses connaissances - en attendant, il fit un bond prodigieux depuis l'angle du mur pour sauter directement sur sa cible. Les trois balles d'Auguste touchèrent le pelage de l'Esprit de la Nature, mais ses balles ne firent que ricocher sur son épaisse fourrure.

"Il va falloir faire mieux que ça !" Grommelait-il, visiblement vexé que le terrien ne le prenne pas comme une menace sérieuse.

Un bouclier l'empêcha d'écraser l'homme aux ailes d'ange de tout son poids. La Bête grogna de sa voix gutturale, dans l'impossibilité de passer. Alors ses griffes se mirent à étinceler, et le monstre planta ses ongles crochu dans la protection érigée par Williams. Comme s'il s'agissait d'une porte, il utilisa sa force prodigieuse pour ouvrir en deux l'égide énergétique avec une brutalité seyant parfaitement à sa race.

Il hurla à plein poumons à la face d'Auguste, et ce geste n'avait rien d'anodin. Non seulement cela servait à intimider son opposant, mais en plus la salive projetée sur celui-là même était corrosive. Le Chasseur Ultime fonça comme un rugbyman sur le terrien pour l'encastrer dans un mur derrière-eux, et de là il commença à le frapper et à le griffer en plein visage, prêt à lui détruire totalement la face.

"Quand Narumi m'acceptera pleinement, nous détruirons ces abominations qui entravent la Nature et que vous appelez "villes" !" Vociférait-il, la rage se lisant dans son regard.
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 281
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 694

Techniques
Techniques illimitées : Across The Universe / Star Dust / Don't Bring Me Down ! / Space Oddity / Absolute Begineers
Techniques 3/combat : We Could Be Heroes / Never Let Me Down
Techniques 1/combat : The Loneliest Guy

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockVen 17 Mar 2023 - 12:58
La Bête était féroce, autant était certain. Elle se présentait comme l’esprit de la nature sauvage, une que les civilisations intelligentes avaient tendance à détruire pour leurs propres bénéfices. Williams savait parfaitement qu’il ne s’agissait pas d'un démon ou d'autres diables. Le terme d’exorciser lui paraissait néanmoins juste. C’était l’incarnation d’un extrême qu’il devait détruire pour le bien-être de Narumi et de la planète entière. La Chasse Sauvage ? Oui, Williams pouvait se rappeler de ce terme. Des propres mots de la louve, c’était une hérésie qui n’avait plus lieu d’être. Les peuples de la Terre étaient en harmonie malgré quelques mauvaises graines et l’industrie était devenue bien plus consciente de l’environnement depuis des années. Ce que le Loup Ancestral voulait n’était qu’un bain de sang. Un que le caporal honorifique allait tout mettre en œuvre pour stopper.


"La Chasse Sauvage n’a pas lieu d’être ! Le nature et la civilisation terrienne peuvent coexister comme nous l’avons prouvé depuis des années. Je ne vois qu’une excuse pour davantage de sang à être versé."


Le terrien rendu plus puissant par la magie du saphir se mit à viser sa cible à la fourrure aussi sombre que la nuit.


"Et nous en avons déjà suffisamment versé !"


Les trois balles touchèrent la cible, mais cela ne sembla faire aucun effet sur l’abomination. Normalement, ça serait décourageant, mais Williams avait cessé de courir ou d’abandonner lâchement ses confrontations. Dans sa tête se joua à nouveau toutes les conséquences des moments où il réagit à cause de sa peur et de sa lâcheté : Le Casino Royale, la perte de ses proches, la destruction des grandes villes terriennes et la plus récente, laisser une pauvre enfant devoir affronter un monstre équivalent à celui qu’il affrontait en ce moment même. C’était le point de non-retour ! Peu importe le prix à payer de sa personne, il préserverait la Terre de la Chasse Sauvage… et sauverait Narumi du monstre qui sommeillait en elle.

La créature s’écrasa sur le bouclier, incapable de la briser à l’impact du bouclier de tout son poids. Le terrien en profita de la proximité avec le monstre pour tirer à bout portant ses trois balles encore en stock avec la puissance magique de [Across The Universe]. Perçant son propre bouclier pour y arriver, il espérait que l’impact soit plus efficace aussi proche de l’arme. Le temps que les griffes lumineuses se mettent à percer sa défense, il rechargea son arme de fonction avant de se voir face à face avec la gueule de l’esprit vengeur. Sa bave pouvait peut-être être corrosive, mais la transformation angélique de Monsieur Williams créa des minis boucliers pour le défendre de la. Néanmoins, le bruit de son grognement et l'aperçu des belles dents du monstre furent suffisants pour faire reculer contre le mur, le terrien pris de panique.

C’était seulement humain d’être intimidé devant cela, mais l’artefact gardait son esprit en ordre pour combattre. Quand il vit le Loup Ancestral fonçait droit sur lui, Williams eut une idée inhabituelle pour sa manière de se battre. Il allait se prendre le coup, mais il allait s’assurer de le rendre derrière ! Quand le buste de la bête percuta violemment celui du défenseur de la Terre, il  sauta et l’attrapa par le cou et tira avec toute ses forces pour utiliser l’inertie de la charge et envoya le museau en premier contre le sol pour bien lui refaire le nez. Et avant que l’ombre ne puisse contre-attaquer et le charcuter, il se téléporta avec [Space Oddity] dans les airs, au milieu du stade. Ses bras étaient sur son ventre à cause du choc surpuissant qu'il venait de recevoir, malgré la résistance ajoutée par la transformation angélique. Il n’allait pas abandonner pour autant !


"Elle ne t'acceptera jamais pleinement. Elle veut un monde où la nature et notre civilisation soient en harmonie, pas un où uniquement l’un ou l'autre le domine entièrement ! "


À quoi essayer de le raisonner ? C’était un esprit né pour la fonction, jamais il ne changerait d’avis  Auguste avait néanmoins l’impression que c’était une possibilité. Après tout, le vaincre normalement serait une dure affaire, mais le convaincre que sa quête était inutile dans ses temps ne l’était elle pas davantage ? Néanmoins, ce que cette petite interaction lui avait prouvé, c’était qu’il était tangible. Il allait pouvoir se battre véritablement contre lui. Avant de reprendre le combat, son regard sur le corps inconscient de Narumi…


"Entends moi bien quand je te dis ceci. Jusqu’à mon dernier souffle, je ne laisserai pas Narumi devenir la monstre que tu inspires tant à la transformer. Elle mérite bien mieux que ça ! Les terriens méritent mieux que ça ! LA NATURE ELLE-MÊME MÉRITE MIEUX QUE ÇA !"


Il se lança en piqué vers l’ombre avant de lui assigner un coup de genou dans le côté droit du visage et de l’attrapa à nouveau la tête pour la planter à nouveau dans le sol, cette fois sur la tempe. Suivi d’une roulade, il décolla de plus belle avant de reprendre la charge en écrasant le ventre du monstre avec ses pieds en se servant de toute la vitesse qu’il pouvait emmagasiner dans sa descente. Maintenant à nouveau à bout pourtant, il sortit de nouveau son pistolet et visa le crâne du Loup Ancestral. Si les précédents coups n’étaient pas efficaces, peut-être que celle-ci le sera. [We Could Be Heroes][Across The Universe]. Un seul tir, rempli de la toute-puissance du saphir. Cette fois, il allait le sentir passer ! C’était certain ! Dans tous les cas, il se téléporta à nouveau dans les airs avec [Space Oddity], l’arme braquée sur la cible géante et prêt à réagir au moindre mouvement..

PNJ Claire
PNJ
Autre / Ne pas divulguer Age : 28
Date d'inscription : 04/09/2020
Nombre de messages : 66

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockMer 22 Mar 2023 - 17:55
Alors que sa peau anormalement dure comme de l'écorce repoussait ses balles pourtant spéciales, l'homme en face de lui tenait bon. Sa salive fut stoppée par des boucliers "automatiques", mais sa rage affirmée par son cri guttural tira une peur chez le terrien qui fit intérieurement jubiler la Bête.

Bien que l'ayant éclaté contre le mur, le caporal tenu bon et surenchérit avec une prise ingénieuse qui lui avait permis de faire s'écrouler le monstre ! Son museau claqua contre le bitume, et un goût métallique emplit sa bouche. Un rire sadique lui secoua la gorge alors qu'il crachait son propre sang. La monstruosité se remis d'un bond sur ses pattes et fit volte-face, mais son adversaire s'était téléporté en hauteur.

"Père la morale crois pouvoir me faire la leçon alors qu'il a été lâche toute sa sainte vie, incapable de vivre dans l'honneur." Cinglait le loup au regard sombre.

En entendant le reste de son serment, un nouveau rire mauvais le saisi. Il n'eut cependant pas encore l'occasion de lui répondre, car le bougre reprenait les hostilités.

La descente en piquée accompagnée du genou en avant fut accueillit par un puissant coup de patte comme "contre", histoire de lui éclater au mieux la rotule. Seule la force de l'inertie lui permettait de faire bouger cette énorme masse musculeuse qu'était la Bête, et Auguste l'avait bien compris. Alors que sa tempe percuta le sol, créant un bleu-violacé sous sa fourrure, la gueule béante du Loup Ancestral tenta de donner un coup de croc dans l'un des mollets de celui qui enfonça la plante de ses pieds dans son ventre très peu mou du fait de sa musculature perfectionnée. Il cracha une nouvelle salve de sang, endoloris toutefois par cette action inattendue.

D'un bond le monstre se redressa à quatre pattes, les yeux luisants de cette sauvagerie qui lui était propre, alors que le canon de l'arme de son angélique adversaire visait son crâne.

La détonation retentit, et l'élu de Mère Nature attrapa entre ses crocs la balle qui lui était destinée. Cet acte complètement stupéfiant ne s'arrêta pas là, car le Loup Ancestral réduit en cendres le projectile grâce à la pression invraisemblable de sa mâchoire. Cependant, la puissance du tir avait amoché l'intérieur de sa gueule. Par ailleurs, des morceaux de métal s'étaient incrusté dans celle-ci, et le malheureux les arracha à la main un par un accompagné de moults grognement de souffrance.

Se réfugiant une nouvelle fois dans les airs, où la Bête ne pouvait l'atteindre en volant mais seulement avec des bonds véloces à priori, cela tira un sourire mauvais à l'ombre. Il se fichait clairement de Williams sans même faire un commentaire à ce sujet : le fait qu'il se réfugie dans les airs, sa seule option viable par peur, selon le Loup Ancestral tout du moins.

"Je suis d'accord : Mère Nature mérite mieux que ce que mes frères terriens en font." Son visage s'habilla d'un rictus de colère. "J'ai honte que ma race soit née d'une mutation d'un peuple qui détruit sa terre natale par consumérisme." Le loup massa ses joues quelques secondes pour faire sortir un dernier éclat métallique avant de reprendre : "Tu n'as toujours pas compris : je suis Narumi. Je suis un esprit créé par Dame Nature en personne - et il me fallait un réceptacle tangible pour exister dans ce monde. Narumi a été choisie, et nous ne formons qu'un depuis des temps immémoriaux."

Il marqua un léger temps de pause, jetant un coup d'oeil au corps inanimé de son hôte.

"Elle ne m'accepte pas car elle refuse de voir la vérité. Notre peuple est resté pacifique pour ne pas faire perdurer le cycle de la haine, pendant que nos semblables terriens n'ayant pas écopé de la mutation en lycanthrope nous traquait parce que nous étions différents. Ils ont tués et violés nos enfants, nos femmes et nos frères. Ils ont humiliés leur propre sang ! Car nous sommes autant terriens que vous !" Vociférait-il alors que son regard déjà d'une grande noirceur semblait s'enfoncer encore plus dans les ténèbres. "Nous coexisterons en paix seulement quand les non-loup-garou cesseront de torturer Mère Nature en déforestant ses membres, en rependant des pesticides comme la peste, et en lui suçant la moelle jusqu'au sang alors qu'elle les accueille en son sein !"

Il leva alors les bras, et des ronces sortirent comme une éruption volcanique du sol pour poursuivre Auguste afin de le ligoter comme un saucisson et le tirer vers le représentant de la Nature. Le monstre fit un saut prodigieux pour foncer vers l'homme aux ailes immaculées tracté par la plante malicieuse, gueule ouverte et crocs en avant pour venir déchirer sa jugulaire : un comportement bien connu des carnivores.

Le loup essaya de planter ses griffes dans les flancs de son opposant, enfonçant ses pouces sous ses côtes pour le maintenir douloureusement - avant de le projeter contre le sol... à son tour de le manger ! Peut-être.

Pendant ce temps, des hommes-arbres craquelèrent le bitume pour en sortir en s'en extirpant à la force de leurs bras. Ils étaient quatre. Ils levèrent leurs bras en forme, évidemment, de branches à l'unisson, et un essaim de frelon qui ressemblait à un nuage noir se précipita à la poursuite du Caporal, alors que le Loup Ancestral changea de posture pour se mettre à quatre pattes. Ainsi, il exacerbait sa vélocité. Le monstre harcela Williams de plusieurs ruades où il s'efforçait de le griffer au niveau des tibias à chaque passage dans le but d'affaiblir ses ligaments.
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 281
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 694

Techniques
Techniques illimitées : Across The Universe / Star Dust / Don't Bring Me Down ! / Space Oddity / Absolute Begineers
Techniques 3/combat : We Could Be Heroes / Never Let Me Down
Techniques 1/combat : The Loneliest Guy

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockMer 22 Mar 2023 - 22:01
Cette abomination savait où frapper. Non seulement physiquement, mais également psychologiquement. C’était un fait indéniable : Williams Auguste n’a jamais supporté l’horreur qu’il avait croisé dans sa vie. Le cannibalisme semblait être l’exemple le plus pertinent, mais ses réactions face à chacun des immondices qu’il avait eu à traverser en disait long. Tout ça pour jamais réussir à les dominer, destiné à céder à la pression et à craquer.

Ce simple discours était suffisant pour que Williams soit suffisamment troublé pour ne pas faire attention au contre de sa cible. La patte frappa directement le genou du caporal. La douleur fut instantanée, mais le saphir refusait que le terrien soit ralenti. Le bouclier avait épargné l’explosion de la rotule, mais elle était clairement endommagée. Il poussa un hurlement de douleur alors qu’il attrapa la tête et l'envoya au sol. L’humain n’eut le temps de comprendre cette soudaine augmentation d'adrénaline qu’il continua l’offensive. Il utilisa son autre jambe pour donner le coup de pied dans l'abdomen de la Bête, cette dernière fonça la gueule grande ouverte pour le mordre. Le bout de ses crocs rentra dans sa chair. Il pouvait sentir le sang de celui qui l'opposait dans sa gueule se mélangeait au sien. Avant que le combattant de lumière soit protégé par [Don’t Bring Me Down] pour éviter davantage de dégâts. Encore des mauvais souvenirs grimpèrent dans son esprit, celui de son entraînement face à la vraie Narumi. C’était avec colère de se sentir aussi faible qu’il visa la monstruosité, seulement pour constater que la balle fut interceptée par sa mâchoire monstrueuse. Il fut téléporté avant qu’il ne puisse constater la véritable ampleur des dégâts.

Le discours reprit et la monstruosité continua à marquer des points. La Terre était victime de son propre peuple, Williams lui-même avait dit qu’il avait un respect sans fin pour les Nameks pour ne pas avoir été tenté par la cupidité. Il avait également dit qu’il savait que c’était un mal nécessaire pour vivre correctement dans ce monde. Il baissa son regard un moment avant que la Bête ne persiste dans sa bêtise de se dire être Narumi. Cela n’allait que convaincre le sous-fifre de se battre pour elle, la vraie et unique. Elle était au mieux une hôte pour le Loup Ancestral, pas un monstre destiné à détruire tout ce qu’elle s’était battu à reconstruire. Il allait répondre à ses provocations, mais la créature avait d’autres plans.

Le terrien se mit à décoller alors que des ronces se mirent à le poursuivre dans tous les sens. Filant à travers le bâtiment isolé, il allait foncer pour transpercer l’ombre telle une lance avant que la nature n’arrive à s'agripper à ses jambes pour les ficeler, les faisant saigner de plus en plus. Williams se débattit avant de tirer sur les bras végétaux pour se défaire de l'infestation, suffisamment pour basculer son poids pour envoyer ses jambes dans la tête du Chasseur ultime. Peut-être qu'un pied allait lui frapper le nez, mais ce que cela voulait dire, c’était que ses jambes furent tranchées davantage, saignant de plus de plus malgré la protection du saphir. Ce sentiment affreux devenait de plus en plus familier.

Le Loup Ancestral essaya de son mieux d’enfoncer ses griffes dans les flancs du terrien, mais [Don’t Bring Me Down] intervint à nouveau pour limiter les dégâts. Le mieux que l’ombre pouvait faire était de tenir le bouclier et l’envoyer contre le sol où la vélocité brisa l’armure angélique.

C’était peut-être la fin ? Des hommes-arbres avaient apparus et un essaim noir semblait venir directement verrs le caporal alors que la Bête semblait se préparer à foncer sur lui une nouvelle fois.

Cette mauvaise sensation du sang qui coule, ce sentiment de ne pas être suffisamment puissant…

Était-ce tout ce qu’il y avait ?

Un lâche et rien d’autre ?





"Assez !"

Le terrien hurla de toutes ses forces alors que ses ailes grandissaient avant de provoquer d’un simple battement une immense bourrasque qui balaya toute la végétation au sol, les tréants et les nuisibles  Le Loup Ancestral ? Difficile à dire ! Williams attrapa la plus longue ronce qui était encore autour sa jambe avant de disparaître dans une lumière éblouissante. [Space Oddity]. Il réapparut dans le dos de la Bête et lui enfila la liane piquante dans sa gueule avant de décoller suffisamment pour que le barbelé improvisé s’enfonce dans la chair de l’ombre. Ils empoigna de toute sa puissance physique l'arme improvisé, même si les pointes percèrent sa propre peau et le faisait saigner davantage au passage.  

"Tais toi ! Narumi a tout fait pour mettre fin à ce racisme et elle continuera à le faire sans tout raser ! Tu penses que cette peur est réservée uniquement aux membres de ton espèce ? Si tu vois à travers ses yeux comme j’ai pu le voir à travers le saphir, tu devrais savoir que TOUS les terriens s’entretuent pour des raisons à la con ! Humains, Loup-garous, Anthropomorphiques… Contre eux-même ou envers l'un ou l'autre, il y a toujours eu des abominations cultivées par la peur de son prochain ! Même tes animaux sauvages se buttent pour des raisons autres que la survie ou la faim ! Alors fermes ton clapet !"

Dès qu’il sentit son outil de torture se défaire ou que la monstruosité avait réussi à s’en défaire, l’Homme rendu plus puissant par l’artefact  s’envole de plus belle tout en rechargeant son arme de fonction. Il devait réfléchir à un moyen de se défaire de l’abomination. À ce rythme, il n’allait pas le battre par des moyens conventionnels, voire surnaturels. Il réfléchit rapidement avant de continuer avec l’inertie de son vol de prendre l’un des arbres et de l’envoyer de toute ses forces directement dans la direction de son ennemi avant de se mettre à côté de Narumi. Il était à genoux, ses mollets étaient en lambeaux à ce point. Peut-être que la ramener à ses esprit mettrait fin à ce combat et il pourrait réparer ses erreurs, au moins essayer. Il plaça ses deux mains sur ses épaules pour tenter de la réveiller en la secouant vigoureusement.

"Narumi, reviens à toi ! Saphir, par pitié, soigne la !"

Mais rien ne se passa, comme si le minerai aux pouvoirs phénoménaux refusait catégoriquement d’aider l’amie de son porteur. Une seconde se passa avant que les ailes se mettent à battre de nouveau pour que le caporal fasse face à l’adversité, arme à la main avec un regard haineux à lui offrir. Mais était-ce uniquement envers la Bête ? Il planait au-dessus du sol, ses jambes ne pouvant pas supporter son poids, le tout dégoulinant de sang.

Cependant, il n'allait pas lâcher le morceau...
PAS. CETTE. FOIS !




PNJ Claire
PNJ
Autre / Ne pas divulguer Age : 28
Date d'inscription : 04/09/2020
Nombre de messages : 66

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockDim 2 Avr 2023 - 13:12
Leurs précédents échanges avaient affaibli les deux combattants. Mais le Loup Ancestral ne baissait jamais pavillon, même aux portes de la mort il se redressait de tout son long pour prouver son indéniable combativité. Dans ses yeux brillaient le regard d’un monstre qui n’avait que trop souffert et qui n’avait plus peur de mourir.

La bourrasque soulevée par les ailes majestueuses de son adversaire repoussa tréants et invocation d’essaim - et fit reculer de quelques pas l’Esprit créé par Dame Nature pour la représenter. Une vive lumière l'aveugla, et l’instant d’après les ronces arrachait la chair dans sa gueule et aux recoins de ses babines. Un puissant clappement de crocs brisa l’arme alors que son adversaire avait tenté de tirer dessus.

Léchant de sa langue sa fourrure aux endroits où il avait été bien amoché par son adversaire - pendant que celui-ci s'évertue à vouloir contredire la vérité absolue selon l'Élue - ses plaies se refermèrent petit à petit. Un tel agencement de pouvoirs combinés ne devrait être autorisé à aucun être vivant, et pourtant le Loup Ancestral possédait une palette de compétences similaire à celle d’une déité. Après tout, il en était une au yeux de son peuple comme aux yeux des habitants de la nature terrienne.

Tu as raison. La plupart des espèces sont faites pour s’auto-détruire, à ton image.

Ce fut la seule remarque assassine de la part de la Bête. Incisive et cruelle. L’Avatar de Mère Nature avait croisé les bras d’un air stoïque. Un véritable mur avec qui l’on ne pouvait pas discuter, car il ne voulait ou ne pouvait (?) pas déroger aux objectifs insufflés par sa créatrice.

Tendant sa patte en l’air vers le vol d’Icare de Williams, des lianes jaillirent de sa paume. La différence avec les ronces, c’est qu’ils faisaient office de fouet en claquant l’air - ce qui leur octroyait la capacité de faire valdinguer leur cible pour la faire s’écraser au sol, par exemple. Avant que les plantes n’eurent le temps d’atteindre l’escompté victime, un arbre entier fut projeté à pleine vitesse vers le lanceur de sort.

Le Loup Ancestral serra les crocs et s’employa en centralisant sa force à stopper la course folle de ce gros projectile, d’abord avec les lianes qui tentaient de le repousser puis à pleine paume. Il traversa cependant plusieurs murs en tentant cette manœuvre, laissant le temps à Auguste de se rapprocher de Narumi.

Si la Bête s’était soignée, le corps inerte de la Cheffe des armées demeurait blessé par les offensives du Caporal. L’Esprit de la Nature l’avait prévenu : ils étaient intimement liés. A fortiori, le Saphir - malgré sa toute puissance - ne sut pas la guérir - et les secousses subies au niveau de ses épaules ne déclenchent aucune réaction de la part de la louve.

La Bête se met en position bestiale, c'est-à-dire à quatre pattes, le dos courbé et toutes griffes dehors. C’était une position plus véloce et naturelle pour ces immenses bestioles, bien qu’en se positionnant comme les Hommes elles n’étaient pas moins douées pour se battre. Revenant sur le terrain principal du combat, le Loup de la Légende découvrit son adversaire en lévitation, du sang dégoulinant de son corps entier. Cette odeur particulière n’excitait pas particulièrement les loups-garous à contrario des vampires, mais c’était plutôt la perspective de la Traque qui en découlait qui les galvanise.

Sais-tu seulement pourquoi je suis là ?” Interroge le Monstre du Dieu Nature tous crocs dehors. “Parce que tu as annihilé les derniers remparts de pureté dans le cœur de Narumi. Ceux-là même qui lui permettait encore de croire qu’elle pouvait être aimée sincèrement par un ami avec qui elle pourrait surmonter toutes les épreuves.” La Bête rodait autour de sa proie avec assurance de ses pas gracieux, presque félin. “Elle croyait en toi, en la force de votre complicité et de votre fraternité. Et tu as brisé tous ses espoirs. Ma pauvre enfant…” Il déglutit avec difficulté, preuve qu’il n’était pas insensible à cette situation. “Toi qui a été abusée par celui que tu aimais jadis, tu as été désabusée aussi par ton ami le plus cher. Ton destin est d’être le pion des autres, emprisonnée par la force de tes sentiments sincères envers de mauvaises personnes.

La Bête se mit à grogner à la fois de souffrance et de menace envers Auguste en le contournant. Finalement, le colosse à la fourrure soyeuse se positionne près de son hôte et lance un regard à Williams.

Tu veux qu’elle se réveille n’est-ce pas ?” Un sourire mauvais étire ses babines. “Crois-moi, c’est la mauvaise décision. Je suis ici parce que son esprit et son cœur sont en morceaux. Je suis son dernier rempart avant une sorte de… Démence, initiée par toi, cher terrien.” Il posa l’une de ses énormes pattes sur le crâne de la louve - nul doute sur le fait qu’il pourrait le lui écraser vu l’ampleur de son membre. “Bien, je vais te donner ce que tu veux. Bon retour à la réalité, ignare que tu es.

Une vive lumière entoura alors la Bête qui devint effectivement intangible, avant d’être littéralement aspirée dans le corps de son hôte de base. Secouée par des spasmes incontrôlable, le corps de Narumi se mouvait de manière incohérente quelques secondes… et puis… elle ouvrit les yeux.

Des yeux dorés et perçants, figés dans le vide, celui-là même que subissent ceux dont l’espérance avait été piétinée.
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 281
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 694

Techniques
Techniques illimitées : Across The Universe / Star Dust / Don't Bring Me Down ! / Space Oddity / Absolute Begineers
Techniques 3/combat : We Could Be Heroes / Never Let Me Down
Techniques 1/combat : The Loneliest Guy

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockDim 2 Avr 2023 - 21:47
À “son” image ? Comme si Williams cherchait à se dédouaner des accusations qu’il venait de faire à tous les habitants de la Terre et qu’il aurait bien pu faire au reste de l’Univers. Il se savait capable du pire qu’il venait d’énoncer : que ce soit dans la démonstration de sa violence ou dans sa lâcheté. Car il n'était qu'un simple humain parmi tant d'autres, peu importe les pouvoirs que le saphir lui conférait. Un mortel qui n’avait vraisemblablement pas les épaules pour supporter la charge qu’on lui avait confiée… Non, qu’il s’était lui-même confié. Il avait décidé d’incarner une sorte d’Atlas et de porter métaphoriquement tout le poids de sa planète natale sur son dos, tout ça pour que son esprit s’écroule devant la première horreur qu’il avait vécu, lors de sa rencontre avec Akaza. Son regard se perdit une seconde dans le vide, avant de reprendre son assaut en précipitant toujours plus de troncs d’arbres vers l’imposant canidé.

Depuis le début de sa transformation, l’altruiste avait l’envie d’essayer d’en finir directement avec un pouvoir qui, pourtant, l’effrayait véritablement. Son âme s’y refusait, mais une intuition dans un recoin de son esprit lui disait que c’était la seule solution. Il n’avait aucune idée du potentiel que lui conférait sa pierre précieuse, mais il pouvait le sentir affluer dans son corps et il craignait de mettre fin à la vie de sa seule amie s’il venait à le libérer. Une cible idéale pour en tester la portée aurait été Akaza, afin de le mettre hors d’état de nuire une bonne fois pour toutes et ainsi protéger Ekko de sa rencontre imminente avec le cannibale. Si seulement il savait comment déclencher les véritables propriétés salvatrices du saphir…

La bête ancestrale réapparut dans une position bien plus fidèle à ses origines : elle marchait sur ses quatre pattes, tout en surveillant l’humain souffrant qui se tenait à quelques mètres d’elle. Ce dernier savait qu’affronter cette monstruosité revenait à blesser directement l’Alpha qui lui servait de réceptacle, une chose qu’il n’avait réalisé que trop tard. Avec son artefact qui refusait de soigner son amie, il ne pouvait pas prolonger cette confrontation plus longtemps. Quelles options lui restait-il ? Mourir ? Avec l’avenir de Narumi et de la planète en jeu ? Au point où il en était, un simple duel à mort face à la vraie cheffe des armées ne lui semblait pas si mal en fin de compte.

“Tu es là parce que..”

Le caporal honorifique n’eut pas le temps de finir sa phrase que l’abomination lui coupa la parole pour asséner un véritable coup de grâce sur son moral déjà faible. Il allait rétorquer en soutenant que c’était parce qu’elle rejetait cette partie d’ombre en elle, mais le Loup Ancestral affirma que seules les conséquences de ses actions l’avaient amenées à se manifester. Tandis que l’ancien parieur le tenait en joue avec son arme et se déplaçait en cercle dans les airs, la simple crainte de se faire sauter dessus et de déclencher les effets du saphir était tout ce qui l’empêchait de détourner son regard des pupilles vives et dorées de son interlocuteur. C’était lui qui était responsable de l’apparition du Chasseur Ultime en brisant les derniers piliers qui soutenaient l’espoir de l’Alpha. C’était sa lâcheté et l’abandon de ses propres principes qui l’avait abattue ainsi.

Une boule se forma dans sa gorge. Il lui serait tellement plus simple de se persuader que les dires de l’Ombre étaient de simples tentatives de manipulations. Comme Akaza avait fait preuve face à… Non, même le pyromane ne pourrait pas être accusé de l'effondrement psychologique de sa meilleure amie. Il se résigna et prit ces proclamations comme la pure et stricte vérité. Narumi croyait en lui… En leur fraternité… En leur complicité… Si seulement il avait su mieux gérer la pression et se montrer plus rationnel… En entendant la Bête parler au corps inconscient de son incarnation comme une mère parlerait à son enfant, il finit par baisser son arme avant de ravaler sa salive difficilement. Son regard se fit persistant sur le Chasseur Ultime : ce n’était plus par haine, mais par culpabilité. Se voir comparé à une aussi mauvaise personne que SK le fit serrer des dents tout en lâchant un soupir douloureux. Il n’avait jamais cherché à manipuler Narumi. Il n’avait jamais forcé à lui faire faire des choses déplaisantes à son insu… Alors… Pourquoi ? Il n’avait plus de larmes à pleurer, mais quand l’avatar de Dame Nature lui demanda s’il voulait que son amie revienne à elle, il hésita quelques secondes avant de lui répondre.

"Oui…"

Sa voix était nouée, entre le manque de foi en ses propres mots et l’espoir de pouvoir se racheter. L’Ombre affirma que c’était une mauvaise décision : la quintessence toute entière de la louve était brisée et elle était le dernier rempart avant que celle-ci ne plonge dans la démence. Williams détourna son regard un instant avant de reprendre d’un ton incertain :

"J’aimerais lui faire face… Pouvoir lui parler…”

Le terrien n’était pas loin de baisser la tête en prononçant ces quelques paroles, par honte envers lui-même, conscient d’être à l’origine de toute cette situation. Contre toute attente, la Bête décida de répondre favorablement à sa demande possiblement suicidaire : elle retourna se loger à l’intérieur de son hôte avant que le corps de cette dernière ne se mette à convulser brutalement, puis qu’elle ne rouvre les yeux… aussi perçants que les crocs qui avaient percé la chair du militaire.



Il ne savait pas quoi faire, maintenant… Devait-il s’approcher ? Devait-il lui laisser de l’espace, du temps ? Son propre esprit avait été brisé par l’angoisse à l’époque, mais il s’en était sorti de force en se confrontant à la crainte et à la haine… Deux émotions que le terrien ne désirait surtout pas inspirer chez elle. Il déglutit une nouvelle fois en fermant les yeux. Ses prochains mots allaient être difficiles à sortir… Ce n’était facile de devoir se confronter à ses erreurs et à l’impact qu’elles avaient eu sur la personne qui lui importait le plus.  

”Je suis désolé, Narumi, je… J’ai été un lâche. J’ai abandonné les principes sur lesquels on a formé notre confiance parce que… Non, je n’ai pas d’excuses valables pour avoir agi comme je l’ai fait.”

Il décida de s’approcher lentement de Narumi, encore au sol et son regard dans le vide. C’était dangereux, mais il se disait que rester éloigné ne fait qu'agrandir la distance entre lui et elle. Après tout, il pouvait lui faire confiance… C’était bien Narumi, qui se trouvait en face de lui… La vraie… Celle qu’il…

"J’ai jamais voulu te faire du mal. Jamais je n’ai voulu te faire te sentir aussi… aussi désespérée. Tu as toujours été… la personne qui m'a épaulé sans que je ne te rende jamais la pareille. J’en suis navré. Pardonne-moi.”

Williams n'arrivait tout simplement pas à trouver les bons mots pour convaincre Narumi de sa bonne foi. Son moral n’était pas rompu, mais le poids de la culpabilité pesait de plus en plus lourd sur sa conscience. Il se trouvait incapable de dire clairement ce qu’il pensait comme il aurait pu le faire en temps normal. Comment réparer un cœur et un esprit qui s’étaient brisés entre ses mains suite à une ultime trahison de sa part ?
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Démon
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 341
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockLun 10 Avr 2023 - 23:58
Craaaac




Tout son corps, qui se remet lentement en marche, émet des craquements désagréables. Ses yeux exorbités gardent cet aspect inquiétant. Tuméfiées de partout, elle crache quelques dents dans un flot de sang purulent accumulé dans ses muqueuses buccales. Une toux douloureuse s’ensuit, et du revers de sa main elle essuie grossièrement l’hémoglobine sur ses lèvres.


Elle se relève comme un pantin désarticulé - à vrai dire, son bras gauche a l’épaule déboitée. Un rictus de souffrance se fige sur son visage à l’oeil droit au beurre noir et au nez strié de coupures. Narumi se tourne vers un mur, marche avec peine jusqu’à lui, y appuie son bras. Ce goût de sang dans la bouche, cette odeur proche du soufre, ses blessures… tout cela lui remémore les guerres, présentes à tous les âges de l’humanité.


D’une manœuvre précise et d’un doigté expert, la militaire parvient à replacer son épaule. Son cri guttural résonne dans le stade nimbé de noirceur, dans cette dimension parallèle où il ne semble exister aucune forme de vie.



Reprends ton souffle. Inspire…expire. Doucement.









L’avatar du Loup Ancestral se retourne et croise enfin le regard d’Auguste. Ses paroles sont tombées correctement dans ses oreilles, pourtant son regard lugubre, sans âme persiste.

Je comprends.” Dit-elle d’un souffle, en premier lieu. “Mais tu dois comprendre aussi : je suis le Loup Ancestral.” Elle avance lentement vers son ami, chancelante. “Le Loup Ancestral a été créé par notre divinité, Dame Nature. Il a vécu dans bien des corps mortels avant le mien, et dans ma tête réside les souvenirs de ses vies passées dans ces autres corps. Il n’est ni bon, ni mauvais. Il est là pour accomplir la volonté de sa créatrice. Et moi, je suis là pour tenter de tirer le meilleur de lui, pour le bien de mon peuple, de nous tous.

Son débit de parole est incertain, essoufflé et éprouvant à cause de son état physique déplorable.

Comme tu es fort. Je n’en avais jamais douté, mais je suis honorée de pouvoir être la première à constater ta toute-puissance.” Narumi dépose sa main sur l’épaule de son ami cher à son cœur. “Mais j’aimerais que tu me le rendes.

Depuis tout ce temps, son regard inhabité perdurait. Et à cela, il y avait une bonne raison.





RENDS.      MOI.       AUGUSTE.





La main précédemment posée sur son épaule le saisit à la mâchoire avec une puissance et une violence digne de son espèce. Le soulevant de terre, son aura effroyable se déploie brutalement autour de son être.



Je sais que tu n’es pas lui ! Jamais il ne m’aurait trahi de la sorte, c’est mon plus cher ami !” S’écrie-t-elle, les larmes s’accumulant aux coins de ses yeux. “Je ne sais pas qui tu es, ni comment tu es parvenu à t’approprier Auguste, mais je ne te laisserais pas me le prendre !

Sa poigne se resserre, à la limite de lui broyer les maxillaires - mais elle le relâche aussitôt, serrant les poings avec rage.



Tu es un artéfact qui renferme un être de la race des anges, à priori… Comme quoi, ton apparence ne reflète pas tes desseins… Comment as-tu osé posséder le corps de mon ami !” Lui hurle-t-elle à la figure, ses yeux jaunes s’intensifiant. “Je trouverais une solution pour t’exterminer, soit-en bien conscient !” Elle attrape le terrien par les épaules. “Auguste, si tu m’entends, sache que je sais que ce n’est pas toi ! Je vais trouver un moyen de te sauver !



Dans ses yeux brûle une intense rage - mais aussi… les derniers éclats de ce qui lui reste d’espoir. Convaincue que son plus cher ami est possédé par l’émeraude devenue saphir… était-elle seulement consciente au fin fond de son âme qu’elle se voilait la face ?
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 281
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 694

Techniques
Techniques illimitées : Across The Universe / Star Dust / Don't Bring Me Down ! / Space Oddity / Absolute Begineers
Techniques 3/combat : We Could Be Heroes / Never Let Me Down
Techniques 1/combat : The Loneliest Guy

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockMar 11 Avr 2023 - 20:31
Observer les blessures qu’il avait infligé sur Narumi était une véritable torture. S’il avait été plus attentif, elle ne serait pas dans un tel état. La voir se remettre debout aurait été un soulagement si ce n’était pas aussi évident que c’était douloureux pour son amie. Il n’osait pas s’approcher et l’assister par peur de faire un mauvais geste ou mal agir. Alors qu’il planait encore au-dessus du sol avec ses ailes, le saphir décida que c’était le moment idéal pour soigner son porteur. Un [Never Let Me Down] salvateur. Il pouvait enfin poser ses deux pieds au sol sans souffrir et de ne plus avoir cette affreuse sensation qu’était de saigner énormément.Ne plus être en mal physiquement lui permettait de mieux se focaliser sur la tâche, mais il sentait comme s’il ne méritait pas ce soin. La louve aurait dû être guérie de ses plaies, pas lui !

Elle commença à respirer calmement alors que le caporal essayait de son mieux pour articuler ses regrets envers la situation dans laquelle ils se trouvaient. Quand les regards se croisèrent enfin, celui du caporal était rempli de peur et de culpabilité face à celui de la cheffe des armées : toujours aussi perdu et impossible à scruter ses émotions… Alors qu’il s’estimait un expert en la matière. Il était dans la brume la plus totale la concernant…

Ses premières paroles affirmèrent qu’elle comprenait ses actions. Une lueur incertaine d’espoir illumina les yeux vitreux du terrien aux pouvoirs angéliques. Un court souffle de soulagement s’échappa de ses lèvres alors qu’il… reculait de peur. Son amie lui expliqua qu’elle était belle et bien le Loup Ancestral et que c’était son devoir d’en faire le meilleur. Le pauvre Williams ne savait pas s’elle était revenue à elle ou si c’était une sale blague de la part de l’esprit de la nature. Au bout de quelques pas, il s’arrêta tout simplement et il laissa l’hôte s'approcher de lui. Il avait foi en elle, mais pouvait-il vraiment se le permettre ?.

"Je… je comprends… J’aurais jamais dû te forcer la main pour cela, je…"

“Comme tu es fort” ? Normalement, une telle phrase l’aurait fait rougir, mais la suite de ses mots le laissa perplexe alors qu’elle posa sa main sur son épaule. “Toute-puissance” ?

"Narumi ?"



Avant qu’il ne le puisse en dire plus, elle affirma qu’il voulait qu’elle lui rende quelque chose. La réalisation n’eut le temps de se faire qu’elle lui hurla dessus de lui rendre Auguste. La confusion laissa place très rapidement à la douleur. L’Alpha usa de toutes ses forces pour l’agripper par la mâchoire. Incapable de prononcer un seul mot, il essaya de se défaire en attrapant le bras de son amie qui était redevenue hostile en un battement d’œil. Elle déblatéra que ce n’était pas lui… Qu’il ne l’aurait jamais trahi de la sorte dû à leur amitié. S’il pouvait encore pleurer, il aurait accompagné  la louve dans ses larmes, que ce soit de douleur physique ou psychique.

Elle le relâcha enfin et Williams retomba sur ses genoux, la main sur sa mâchoire douloureuse, le tout étant plongé dans des remords, en train de subir ce qu’il pensait être juste punition pour sa trahison. Était-ce la démence que l’esprit de la nature lui avait prévenue ? L’impossibilité d’accepter que son cher ami puisse tomber aussi bas ? Elle continua à lui crier dessus, comme si elle parlait directement au saphir à travers l’humain. La peur qu’il ressentit quand les yeux de l’hôte du Loup Ancestral devint d’un jaune digne d’une pleine lune était incommensurable. Il ferma les siens lorsqu'elle l’attrapa par les épaules avant que la pierre ne le téléporte ailleurs dans un flash de lumière. Il était maintenant à cinq mètres de son amie, tremblant comme une feuille. Il rouvrit ses paupières avant de se relever de manière hasardeuse, mais sa voix l’était encore plus.  

"Je… suis moi, Narumi… Je suis… Williams…"

Visiblement choqué parce qu’il venait de vivre, il plaça ses deux mains sur son visage tout en soufflant de tout son être pour garder le peu de maîtrise de soi qu’il avait encore. Il fit tomber ses bras le long de son corps avant d’essayer de défier du regard la désillusionnée… sans vraiment y arriver.

"Je ne comprends pas pourquoi… Le saphir m’a fait transformé et pourtant il est aussi obstiné à nous voir se battre… mais je suis encore là… Par pitié, entends moi !"

Il essaya de crier, mais sa gorge était trop noué pour y parvenir. Chacunes de ses répliques étaient intercalées de respirations de plus en plus lourdes. Comment régler ce souci ? Comment lui faire comprendre que c’était bien lui ? Peut-être devait-il jouer cartes sur table et déballer tout ? C’était la seule chose qui lui venait à l’esprit. Concentrant sa vision sur la louve, malgré la peur et les regrets, il commença à déballer ses remords.

“Tu sais… Le Loup Ancestral dont tu es l’hôte m’a expliqué comment tu te sentais quand j’ai… agis de manière si détestable. Peut-être que t’expliquer d’où venait cette éruption de panique, de colère injustifiable et de… d’abandon t’aidera à mieux comprendre.”

Il ferma les yeux avant d’y mettre ses mains. Ils lui paraissent si douloureux à ce point. Une énorme fatigue mentale l’accablait, mais il devait persister.

“Je ne me rappelle plus si je t’ai parlé de comment j’ai convaincu Alicia de faire le premier voyage dans le temps qui a causé à Bill Majestas d'apparaître… Le dossier Judas, si tu n'a pas été mis au courant. J’étais dévasté par la destruction de nos villes et la perte de tout mon cercle social. Donc j’ai craqué à ma seule amie à ce moment pour tenter de corriger une chose dont je n’avais pas le contrôle…”

Normalement, ceci était une histoire qu’il n’aurait jamais raconté pour le bien-être d’Alicia Runhour, mais la vérité était qu’il avait déjà fait part des faits au Maréchal Armstrong durant l’une de ses séances après la disparition de l’intemporelle. Autant faire au courant la personne au-dessus de lui.

“Je m’étais promis de plus jamais faire cela. J’ai échoué. Quand je t’ai vu avec Akaza, j’ai perdu pied. J’ai cru revoir nos maisons partir en ruines. Quand tu m’as suggéré que je pourrais mourir de mes fautes, mon monde s’est brisé… Tu es ma seule attache à ce monde, Narumi…”

Il ravala sa salive et trembla davantage, il regarda le saphir un moment tourner autour de lui avant de concentrer son regard à nouveau sur sa supérieure. Non, si ce n’était que ça, il aurait pu se défaire d’elle et réaliser le danger qu’elle représentait. Enfin, il le savait ! Il refusait tout simplement de l'admettre !

“Je… J’ai toujours été ainsi… Je pensais avoir passé le cap de ne plus être cet abruti impulsif grâce à toi, mais ce n’est pas le cas ! Même pour toi, je n’ai pas réussi à changer !  Je suis toujours capable d’une telle traîtrise malgré tout.  Je suis désolé…”

Il espérait de tout son âme que ce scénario qu’il avait pensé il y a une semaine, celui que devoir la vaincre fasse partie de sa destinée de manière immuable, ce soit que cela : une pensée. Que cela ne se concrétise pas par sa faute.

Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Démon
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 341
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockJeu 13 Avr 2023 - 23:15



Un flash de lumière lui retire son emprise sur son estimé ami. Cela provoqua un grognement de frustration. La louve fit volte-face, le regard noir. “Auguste” avait le corps agité de frissons, et cela fit montrer les crocs à la militaire. Son apparence humaine était à peu près intact, sauf au niveau de sa dentition et de ses yeux qui luisaient d’une puissance semblable à son animosité.

Ne te joues pas de moi !” Grondait la bête lorsque son interlocuteur répondait qu’il était bien maître de lui-même.

Ses ongles commencèrent à pousser dangereusement pour prendre l’allure de griffes. Une quinte de toux douloureuse rappelait la cheffe à ses blessures cependant - elle gardait fière allure autant que faire se peut malgré tout.

...Belle excuse de feindre l’ignorance. Tu joues presque aussi bien la comédie que SK.

En prononçant le pseudonyme de cette raclure, la Bête se mordit la lèvre. En entendant ses supplications, se fut à son tour fermer les yeux, le visage contracté. Prenant une profonde inspiration, la guerrière lui répondit sur un ton véhément.

J’ai trouvé un membre de ma famille en Auguste. Il ne m’aurait jamais planté un couteau dans le dos alors qu’il a tant souffert.

La soldate campait sur ses positions avec fermeté. C’était comme s’adresser à un mur. Le parallèle de cette situation avec ce que Narumi avait pu vivre avec son ami Mike King influençait totalement son jugement. Cet ami du temps jadis, “Mike King”, avait été la cible d’une possession, et la louve avait été dupée.

Dupée ? Ne l’avait-elle pas été par tant d’êtres aimés ? Et le schéma se répétait - tout du moins, selon sa pensée - une fois encore.

...

Lorsqu’il révéla des informations gardées sous verrou par le secret médical, cette dernière fronça les sourcils : était-ce là la vérité, ou un énième mensonge pour tenter de se justifier ? La méfiance de la militaire était à son comble.

Ses larmes accumulées finirent enfin par dévaler la pente de ses joues lorsque “Auguste” lui avouait qu’elle était sa seule attache dans cet univers pourri jusqu’à l’os. Son instinct lui criait de sauter à la gorge de ce menteur et de l’étriper. Mais abîmer le corps de son ami de la sorte, c’était le vouer à une mort certaine.

Finalement, de son air sévère, elle rétorqua.

Ton artefact veut que tu te transformes en ce Bill Majestas, ici, dans notre temporalité. Bats-toi Auguste, je crois en toi !

Elle serra le poing si fort que ses propres ongles s’enfoncèrent dans la paume de sa main.

TU MENS !” Finit-elle par hurler alors qu’il disait ne pas avoir changé. “FERMES-LA !” Grondait-elle de surcroît, toutes griffes dehors dans une position hostile. “AUGUSTE A FAIT TANT D’EFFORTS POUR CHANGER ! JE NE TE LAISSERAIS PAS LE DESCENDRE !” L’expression de sa rage lui fit cracher du sang coagulé, laissant un court instant de répit à son interlocuteur. “... Tu ne me feras pas avaler qu’il serait capable de me trahir. Je te l’ai dit: on est une famille. Alors vas te faire foutre !”

Il était extrêmement rare d’entendre une injure de la part de la cheffe des armées. Ce n’était pas dans ses habitudes - mais cette situation la poussait à bout et cela se lisait clairement sur son visage. Cette dernière se racla la gorge afin d’éructer les derniers morceaux de chair obstruant sa gorge avant de reprendre la parole, d’un ton plus calme mais incisif.

Je vais trouver d’où tu viens et qui sont ceux à qui tu tiens.” Menaçait-elle de son regard mauvais. “Si je dois tuer de mes mains tes semblables, foutu ange, crois-moi je n’aurais aucun remords à le faire. Je crois que tu n’as pas bien saisi à qui tu as osé t’en prendre. Auguste a l’odeur des miens, il fait partie de mon clan ! Si je dois mourir en essayant de le sauver de ton influence, je le ferais sans hésiter.

Ses respirations bruyantes faisaient trembler sa gorge et ses membres supérieurs - signe qu’elle peinait à garder le contrôle. D’un instant à l’autre, il serait si aisé de lui bondir dessus et de le déchiqueter, ce fichu être angélique… mais, non, c’était définitivement prohibé de le faire. Faire du mal au corps de son ami ne pouvait pas être une option.

Vas-t-en. Vas chercher un autre hôte ou ce que tu veux, mais tu vas me rendre Auguste.” Ordonnait-elle en regagnant petit à petit la tête froide. “Ne te mêle pas de l’affrontement entre la petite et Akaza - sinon je vais te mettre dans un état tellement pitoyable que tu vas comprendre quelles atrocités je vais faire subir aux tiens si tu ne me rends pas mon ami.

Cette dernière tapota rapidement sur sa montre connectée : un message à ses maréchaux. Quelques instants plus tard, une porte dorée apparut sur un mur aléatoirement. La louve la désigna de son index, intimant à cet imposteur de partir… Mais quel allait être son choix ?
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 281
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 694

Techniques
Techniques illimitées : Across The Universe / Star Dust / Don't Bring Me Down ! / Space Oddity / Absolute Begineers
Techniques 3/combat : We Could Be Heroes / Never Let Me Down
Techniques 1/combat : The Loneliest Guy

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockVen 14 Avr 2023 - 1:12
Cela aurait été tellement plus simple d’en finir maintenant. Cela aurait été tellement plus aisé de ne pas avoir défier le Loup Ancestral et laisser ses plus bas instinct prendre le dessus. Cela aurait été… Moins douloureux à vivre. Elle refusait de comprendre Williams. Elle refusait de comprendre ses traumatismes et ses craintes. Elle refusait tout simplement… de reconnaître ses défauts. Oui, le caporal honorifique avait tout fait pour changer et devenir une meilleure personne. Oui, il s’était donné corps et âme pour devenir un parangon pour la planète Terre. Cependant… Il n’avait jamais véritablement pris le temps de soigner les blessures les plus impactantes dans la vie d’un être vivant : Celles de l’âme. Certains réussissent à passer au-dessus par des simples “C’est ce que c’est” ou avec une résolution tout simplement époustouflante qui méritaient le respect. Monsieur Auguste n’était pas l’une de ses personnes. Sa vie avait été principalement calme avant le Casino Royal. La pire adversité qu’il avait à faire était de perdre une partie de ses gains autour d’une table de poker ou des engueulades qui achevèrent certaines amitiés. Mais rien n’aurait pu le préparer pour ce jour.

C’était bien beau de tisser des liens avec certaines personnes de l’armée et d’avoir un psychologue compétent pour l’écouter, mais jamais il avait pris du temps pour se focaliser sur lui-même.  Sur ses erreurs. Sur ses défauts. Il avait réussi à faire le deuil de sa famille et s’était réconcilié avec Alicia à l’époque, mais jamais il s’était confronté à lui-même pour vraiment fixer ses plaies béantes dans son esprit. Oublier les deux plus récentes, ce foutu entraînement où il avait failli perdre la vie et la connaissance des atrocités d’Akaza, seraient également une grossière erreur. Et maintenant, une troisième venait d’éclater dans son cœur. Les mots de Narumi à l’égard de la personne qu’elle voyait en lui l’aurait fait normalement bondir de bonheur, voire même pleurer de joie. Mais dans cette situation, cela ne faisait qu'infecter la blessure. Si elle le voyait comme un membre de son clan… Si sa considération était aussi grande… Pourquoi ? Pourquoi refusait-elle de le comprendre ? Si leurs liens étaient solides qu’une famille… Alors, comment lui faire voir la vérité ?

Il ne réagissait presque plus aux hurlements et aux menaces de mort qui lui étaient adressés sous un autre nom. Il était tremblant, son regard fixé dans le vide sombre derrière la louve. Quand une lumière se fit voir, il releva un peu la tête pour voir l’Alpha lui pointer vers elle. Il avança de quelques pas avant d’être à côté d’elle. Elle pouvait le transformer en lambeaux, le faire souffrir dix mille morts si elle le voulait. Mais…

’Non… Peu importe ce que je ferais, tu ne voudras pas me croire… Il n’y a plus d'excuses qui tiennent… Plus d’explications… Rien ! Au point où tu laisserais Ekko mourir des mains d’Akaza…"

Le terrien s’arrêta nette avant de jeter son arme dans le sens opposé de la porte. Sa respiration commença à s'accélérer soudainement avant qu’il n’attrape la louve par le cou pour… Tenter de la prendre dans ses bras. Sa bouche était au niveau de ses oreilles et il se remit à pleurer à chaudes larmes.

"Je suis désolé… Je t’aime."

Après cela, il lâcha prise. Il recula de quelques pas avant d'agripper le saphir. Il regarda longuement l’artefact de sa vision floue et puis… Il le serra dans ses deux mains avant de le mettre au niveau du cœur. Une lumière de plus en plus intense provenait de la pierre, c’était comme s’il commençait à d'emmagasiner de l’énergie pour….

’Depuis que je me suis transformé, je sentais cette énergie en moi… Celle qui voulait ta fin… Je pense… Que c’est mieux pour toi si je disparaisse avec le saphir.’

Une aura de ki et de magie se forma autour de Williams alors qu’il donna un coup d’aile en arrière pour s’éloigner de celle qu’il aimait. Dans les airs, une explosion blanche pouvait être observée avant que le corps de Williams ne retombe au sol. Il n’avait aucune séquelles… Aucune trace de brûlure… Mais également plus d’ailes et l’artefact était redevenu une émeraude. Était-il mort ? Non…. Il pouvait encore respirer… Que venait-il de se passer ?

Dans l’esprit détruit de Williams, ce pouvoir était forcément dévastateur. Suffisamment pour tuer Narumi. Suffisamment peut-être pour mettre fin à la pierre. Sa volonté dans le désespoir était tellement forte que le minerai n’avait plus d’autre choix que de faire ce que son hôte lui disait. Il s’était envoyé [The Loneliest Guy] sur lui-même. La seule chose qu’il avait réussi à faire était de se mettre lui-même hors d’état de nuire dans un profond sommeil en gaspillant l’énergie du saphir. Au moins, l’un des désirs de Narumi serait tenu dans sa folie. Williams n’interviendra pas dans l’équation dans le combat d’Ekko et d’Akaza… Son cher Akaza.

C’était peut-être la fin de ce chapitre désastreux qui ne lui causa que davantage de séquelles qu’autre chose. Il redevient un humain normal avec une pierre aux pouvoirs indéchiffrables. Néanmoins, l’aura angélique perdurait à travers son corps. C’était une partie de lui dès à présent. Son destin était maintenant entre les griffes de l’Alpha...
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Démon
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 341
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 ClockMer 19 Avr 2023 - 16:57
Son regard dur ne le quittait pas. Déterminée à camper sur ses positions, la militaire ne pouvait qu’espérer que “le véritable Auguste” parvienne à reprendre le dessus, ne serait-ce que pour quelques instants.

Personne ne mourra, les maréchaux Armstrong et Stronoff veillent sur eux.

Son ton était sec. Cet impotent d’ange semblait croire que la cheffe des armées en personne permettrait un meutre dans l’enceinte de la base, après tout. Ce n’était là que la juste réponse qu’il méritait.

L’arme de Williams fut lancée dans un coin du “ring” sous les yeux méfiants de la Bête. Toutefois, sa froideur s’estompa petit à petit alors que son ami l’enlaçait. Ce geste doux pouvait être une nouvelle ruse de la part du possesseur mal intentionné - mais la chaleur réconfortante du contact avec lui la calma quelques instants.

Les larmes du caporal s’écrasèrent contre l’épaule de Narumi alors qu’il lui susurrait à l’oreille des mots qui prouvent qu’ils pouvaient avoir confiance l’un en l’autre. En ses paroles, elle reconnut celui qu’elle priait de revoir être maître de son corps.

Cette dernière caressa les omoplates de son compagnon avec une douceur qui tranchait net avec leurs derniers échanges. Elle voulait le rassurer.

Auguste…!” murmurait-elle, regagnant une salve d’espoir soudaine.

Il recula de quelques pas, rompant leur étreinte. Ses yeux étaient captivés par son artefact, d’où une lumière de plus en plus intense s’en dégageait. Les muscles de la louve se tendirent à nouveau, sur le qui-vive.

Lorsqu’il s’exprima de nouveau, la militaire ne pu s’empêcher de sentir sa gorge se serrer. Elle avait envie de crier. De lui dire qu’il n’avait pas à attenter à sa vie pour annihiler définitivement le saphir. Mais ses lèvres ne voulaient pas se délier : Narumi se retrouvait impuissante face à son choix.

En un battement d’ailes, il rejoignit le ciel.

AUGUSTE !” Hurlait-elle “Tu es plus fort que ce saphir !

La peur la saisit aux tripes alors qu’une explosion d’une blancheur immaculée nimbait son champ de vision. Elle fut contrainte de fermer les yeux, mettant son avant-bras devant ceux-ci par réflexe, le vent dégagé par cette action balayant ses cheveux détachés dans son sillage.

Immédiatement alors que le corps inanimé de son ami tombait des cieux, la vélocité de la militaire lui permit de le rattraper dans ses bras. Il n’était pas blessé à priori, et d’après son ouïe surdéveloppé, son cœur battait à un rythme régulier.

Serrant son camarade contre elle, la cheffe des armées prit une grande inspiration, regardant tout autour d’eux la destruction qu’ils avaient semés. Ce serait certainement le même spectacle du côté des deux autres “personnes en lice”, à n’en pas douter.

Elle traversa finalement la porte mise en évidence dans ce lugubre décor afin de rejoindre leur dimension habituelle.

Balalaïka et Alex ne peinaient pas à tenir leurs positions respectives. La providence les avaient fait rejoindre l’armée terrienne, et la louve - en dehors de leurs évidentes capacités intellectuelles diversifiées - avait tout de suite compris que leurs pouvoirs respectifs étaient fait pour marcher de pair. Cela se prouvait aujourd’hui encore, alors qu’Alex prêtait son énergie en un flux constant à Balalaïka, qui maintenait le plan de la réalité alternatif dans lequel étaient encore enfermés Ekko et Akaza.

La louve regarda quelques secondes le visage endormi de son compagnon. Inquiète, elle l’était. Emue, aussi. Il avait su reprendre le dessus au moins assez longtemps pour, effectivement, mettre hors d’état de nuire l’ange.

Une équipe médicale composée de divers droïdes débarquèrent. Les drones s'occupaient avec minutie des blessures de la cheffe, et des robots derniers cris prirent en charge Auguste.

Faites intervenir l’équipe de scientifiques. Qu’ils étudient son artefact. J’en prends la totale responsabilité.” Ordonnait-elle aux êtres robotiques, qui acquiescèrent avant de se retirer au pas de course avec le caporal.

La louve fit volte-face vers ses maréchaux. Alex lui fit un fabuleux sourire - comme d’habitude, même dans les situations d'urgence - et Balalaïka hocha de la tête d’un air confiant.

J’ai besoin d’une pause, je sors. Je reste joignable.” Indiqua la terrienne avant de passer une main sur son visage pour s'aider à reprendre contenance.

La Bête se dirigea d'un pas maladroit vers un café connu de Satan-City, situé non loin de la base militaire. Son esprit était embrouillé par les récents évènements, et un petit remontant ne serait pas de trop.
Contenu sponsorisé

To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: To Dream In Black and White [PV]   To Dream In Black and White [PV] - Page 2 Clock
 
To Dream In Black and White [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» " I want to fulfill his dream... that is my dream. "
» The place in white
» White Being [Finie]
» The dream Team : Trunks and Holken
» Green and White army

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan City-