-31%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 15,6 » FHD
899 € 1299 €
Voir le deal

Partagez
 

 Gathering Storm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockMer 21 Avr 2021 - 16:37
La bonne entente était la spécialité de l’hôte de la Firefly Funhouse. Après tout, comment ne pas être charmé par un homme aussi charismatique et accueillant ? En étant une abomination, vu la chose. Oui, la confrontation était autant entre les deux que contre le faire-valoir d’Auros.  Sauf que le premier était plutôt un duel d’ego. Même une âme aussi charitable que celui de Bray Wyatt  pouvait être blessé au niveau même de la fondation même de la personnalité selon les experts en psychologie. Il aimerait qu’une seule chose, ça serait été de le raser de ce plan de l’existence, mais avant cela, une autre énergumène était dans le chemin. Plus dangereuse, plus menaçante, plus affligeante : l'incarnation même de la Chance. Elle avait un rapport plutôt mixte avec le présentateur pour enfant. D’un côté, ceci avait causé la mort du mangeur de mondes, de l’autre, elle était la cause même de son existence et celle de LUI. 
 
L’armure du lieutenant venait enfin de briser pour de bon, mais cela ne semblait pas le déranger le moins du monde. Faut dire que son accoutrement était tout sauf important contrairement au pauvre pull iconique du maître de la Firefly Funhouse. Mais ce dernier venait de sortir encore de nul part des objets emblématique du jeu de chance : des dés Il venait d’en lancer trois, mais dans un moment de stratégie digne des grands généraux, Bray Wyatt fit carboniser l’un des trois avant même qu’il ne puisse toucher le sol. Il n’avait malheureusement pas eu le temps de tous les transformer en cendres. Au moins, la protection de ki de Razael ne sera pas aussi puissante qu’il l’aurait aimé. Du moins, c’était le plan de l’ami de tous SAUF du papillon de nuit. Parlant de cela, l'imbécile précédemment doré décida d’attiser les feux de la guerre entre les deux en le transposant devant Marcos Smith : celui qui avait empêché Garou d’avoir son instant de rédemption, celui qui était aussi vulgaire que moche, celui qui se pensait bon alors qu’il était dans le mercenariat et avait clairement un goût pour la bagarre insensé. Bon, sur le dernier point, ça serait hypocrite de l’engueuler dessus car c’était le cas également du présentateur télé… à la simple exception qu’il faisait un meilleur travail pour le dissimuler. Le lieutenant proposa à Bray de se battre contre Marcos pour avoir un contre un digne des plus grands. C’est vrai que les matchs handicaps manquaient de gloire, mais…
 
C’est avec un argument aussi peu convaincant que tu espères me faire changer d’objectif ? Tu appelles cela de la manipulation, sous-fifre ? Même ce loser était meilleur que toi. Oh, tu sais quoi ? Permets moi de te le montrer.”



 
Directement, les lumières de ce monde disparurent… enfin, pas toutes. Des lucioles semblaient être sorties de nul part. L’ambiance était lourde, mais surprenamment, le ki démoniaque s’était estompé pour quelque chose de plus humain, mais à la fois, plus… déroutante. Elle semblait être marquée par quelque chose de plus sombre encore. Une nouvelle source de lumière fit son apparition, une lanterne qui dévoilait à peine la face humaine qui la tenait. L’individu s’arrêta net avant de souffler dessus pour la faire disparaître.
 
Tasting freedom while he dares:
 
 
Et ainsi apparu le mangeur de mondes  qui était de retour et cette fois, sur le champ de bataille.. Aucun rire, aucune remarque enfantine ou désobligeante sortait de ce colosse. Il se tenait droit devant le lieutenant, le fusillant du regard avant de poser la lanterne au sol.
 
“Ainsi, il me libère pour que je fasse le sale travail. Comprenez bien ceci, Lieutenant Razael, que vous vous battez pour une cause perdue d’avance. La chance est telle un enfant : aussi cruelle que capricieuse . Je n’ai aucun désir de vous tuer, retourner de là où vous venez pour profiter de votre vie de débauche avant que celui que la faucheuse craigne tant vienne prendre ma place.
 
Le message était passé, mais bien qu’il désirait que cette confrontation se finisse ici et maintenant par la fuite du fou sur l'échiquier d’Auros, il savait que cela ne servirait à rien. Il était comme l’âme perdue que son autre personnalité haïssait tant, un pur guerrier en soif d'adrénaline. l’Homme aux mille visages se mit à charger directement le soit-disant chanceux pour lui donner un puissant coup de poing, certainement amorti par l’armure de Ki, avant de redonner un second coup du tranchant de la main au niveau de la gorge de Razael avant de le prendre pour un suplex avant de le relâcher en mis chemin  dans les airs pour l’envoyer au sol sans que le mangeur de mondes l’accompagne dans sa chute. Pour enchaîner sur cela, il fonça vers lui pour lui donner un Senton, utilisant tout le poids de son corps contre la cage thoracique du lieutenant. Il se releva rapidement et commençant à se relevant dans la foulée son adversaire par les cheveux pour le mettre en position pour un [Fiendish Uranage] pour le planter à nouveau à terre. Les coups étaient plus rapides, plus précis et plus vicieux qu’avant. Il ne s’agissait plus de l’ami de tous, mais du véritable Bray Wyatt?
 
“Fuis tant que la chance te le permette. Elle ne durera pas longtemps.”
 
Dit-il sur un ton inquisiteur avant de disparaître à nouveau dans l’obscurité pour réapparaître à côté de Marcos Smith. Sans aucun contact physique ou d’un simple échange de regard, il lui dit d’une voix charismatique, mais sombre :
 
“Je n’ai aucune affiliation avec toi, mais peu importe ce que la parasite a pu te dire, nous devons rester alliés le temps de la bataille. J’espère que tu peux comprendre que vos animosités ne sont pas les miennes.”
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 60

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockDim 25 Avr 2021 - 15:28
Percussion en deux-deux dans la tête, là. Migraine de merde. Tête de merde...

Sang et feu, feu et sang, quelque chose quelque chose, rime en [ant]. Il s’était pris une mandale et se tenait la tête. L’un de ses yeux se remettait tranquillement dans son orbite. Essayons de réfléchir, hein ? Voyons voir, le coup des prises n’a pas fonctionné. Un enchaînement mal foutu à cent pourcent. L’avait dû frapper dans des plastron et pas dans les bon centres de gravité. Même à travers une armure ça passe, normalement. C’était pas une protection complète. Le poids serait passé à travers ou un truc du genre. Une armure c’était même un désavantage dans ce genre de cascade. Ça ajoute de la masse dans le point de chute. Quelque chose du genre. Sur sa liste de choses à faire : s’excuser auprès de Ciara pour lui avoir dit qu’il s’en battait les couilles des armures médiévales. Au final, écouter aurait pu lui filer un avantage.

Qu’est-ce qu’ils sont en train de parler, les attardés, là ?

Quelque chose du genre “dis à ton pote de la fermer”. “Casse-lui la gueule et après on se bat”. Le rigolo à l’oeil noir avait des fringues de palefrenier. Le genre de trucs spécifiquement faits pour que tu puisses accrocher une armure plus facilement, sans que ça frotte trop à la peau pour te démanger ainsi que pour… d’autres trucs que seuls des nerds dyslexiques sans tête savent. Le Mothman descendit sa main lentement, caressant mollement son visage et libérant ses yeux pour faire face à la scène. Ces trous du cul étaient réellement en train de discuter sur s’ils voulaient lui casser la gueule ? Vraiment ? Vraiment ?! Il se redressa de tout son long, immense gaillard de deux mètres cinquantes qu’il était. Grandes ailes, grands bras, quelques flammèches décorant des parties de son corps comme des ribambelles sur les phares des voitures. Quelques médailles de sang coulant sur les fringues dégueulasses couvrant son torse. Un tissu violet trop sombre pour apparaître dans la fumée et l’obscurité qui l’accompagnait en permanence. Il pourrait les prendre tous les deux.

Par pitié, faites pas de moi le bad guy juste parce que je gueule… Pas encore...

Peut-être que cette tentative d'intimidation digne d’animaux effrayant leurs prédateurs avait marché. Ou peut-être que manipuler un cinglé avec un argument aussi pathétique que “hey tu veux un vrai 1v1 ?” était une idée de merde. Marcos en avait vu des personnages qui réfléchissaient comme des dessins animés, mais jamais d’aussi cons pour chercher le vrai combat honorable en 1v1 contre une personne qui était tout simplement meilleure. Ecoutez les conseils d’un type qui se faisait embaucher spécifiquement parce qu’il faisait deux mètres et qu’il avait bonne carrure : dans une baston, les faibles savent quand il y a l’avantage du nombre. C’est comme ça qu’ils survivent, en utilisant un minimum de neurones. L’honneur n’existe que chez ceux qui ont le confort de le développer.

”Hein ?”

Les yeux rouges dans l’obscurité ne sauraient décrire ce qui s’y passa. Il y eut une énorme poussée de poils sur le visage de Bray, ça c’était sûr. Son pantalon de velours changea en un instant pour devenir une horreur grunge. D’où sortait-il cette lanterne ?

”Zarb...”

Il lui semblait avoir mis sa colère sur pause. Il était si intéressé par ce qui se passait que sa respiration lourde et l’adrénaline projetée dans ses tympans n’étaient à présent devenu qu’un pauvre bruit de fond. Steve de Blue’s clues venait d’être remplacé par un hippie. Ce dernier déposa sa lanterne avant de se plaindre d’un autre. Plusieurs personnalités, aucune unité. D’ailleurs, le nom de l’androgyne était Razael. Dans tout ce brouhaha, il n’avait pas eu l’occasion de l’entendre. Bray poilu lui faisait un discours sur la chance, puis lui proposait de fuir. Il appuya ses propos par un enchaînement assez incroyable. Il l’avait juggle comme dans un putain de jeu de combat avant de le catapulter vers le sol et de l’y enfoncer. La classe. Et ensuite, il était à côté du Mothman, admettant qu’il n’y avait pas de soucis entre eux.

”J’imagine que t’es l’humain qui s’est fait possédé. Tu, euh… T’as essayé, genre, du Prozac ? Tu pourrais maintenir le contrôle. Ou au moins l’empêcher de t’insulter. ‘Fin, si tu veux, hein.”

Peut-être que laisser les rênes à une personnalité qui te hait ça permet de se reposer, qui sait ?

”J’crois que j’comprends sa gimmick, maintenant.”

Il avait commencé à se mouvoir vers l’avant. Marcos aimait penser qu’il était à son plus dangereux quand il se mettait à réfléchir. Pas qu’il se trouvait si intelligent que ça, mais il était capable de plus qu’il en avait l’air. Ou au moins, il se disait ça. Razael avait utilisé des pièces, puis des cartes, puis des dés. Il utilisait la chance. Pas le destin, non. Il sortait des trucs de casino pour l’aider. Du château, une explosion se fit entendre. Un gaz qui s’est échappé au bout d’un moment, en contact avec les flammes. Un toit qui s'est percé. Il leva les bras face à Razael qui était en train de se relever. Mains vers l’avant, il fit des pistolets avec ses doigts. Un trucage allait se déclencher.

”Boom.”

CRASH !!

Le chanceux neuneu venait de s’être fait écraser par un projectile venait du château. De l’espace loisir au dernier étage, une machine à sous avait fait un atterrissage en plein sur son adversaire. Singulier comme coïncidence ! Mais ça ne s’arrêta pas là ! Elle s’était activée toute seule, les symboles tournant au rythme d’une musique à rentrer dans la tête. D’une main, il la poussa sur le côté, avant d’attraper sa proie en dessous. Sept, Sept, Sept. Cela faisait cent soixante pièces qui allaient sortir, hein ? Mais le truc, c’est que la machine à la peinture carbonisée sortait d’un incendie ! Et les pièces à l’intérieur aussi ! La grosse poigne hideuse du Mothman écrasa le visage au sourire gênant contre l’embout dont sortait le cuivre fondu, collant et brûlant.

DING DING DING DING DING DING DING DING DING !!

Oui ! Ah, il refusait de souffrir, hein ? Tu peux résister à Newton, peut-être, fils de pute, mais Farenheit sera ta perte. D’un coup de poing derrière la nuque, il l’enfonça encore plus dans la grosse boîte de rouille et de flammes. Crac ! Les morceaux de métal s’envolèrent autour de son avant bras. Son cœur était revenu en avant-plan. Sa rage avait repris le volant. Il fit un pas en arrière avant d’attrapper - Razael, c’est ça ? Avant d’attrapper Razael par la cheville pour le sortir du four qui pouvait outrepasser toute résistance, avant de l’y projeter de toute ses forces, matraquant la machine avec le corps de son adversaire. Les rouages partirent dans tous les sens. Les couleurs réchauffées se mélangèrent entre elles. Tellement d’adrénaline que tout passait au ralenti ! Mais c’était pas fini ! Lachant la jambe, son coude s’arqua vers le haut, le ressort qui préparait son piston. Clac ! Boum ! Son poing fut tiré en plein dans le centre de gravité de son adversaire, afin de s’assurer bien de la propagation de tout le choc.

”BLAM !!”

C’en était fini de la pauvre machine à sous. Il ne restait que de la féraille chauffée entourant un adversaire qui se faisait avoir par le thermique si ce n’était le cinétique.

”WOOOOOOOOUH !!”

Marcos leva son poing dans les airs tout en se redressant, faisant un petit tour avant de se remettre face à leur proie commune. Il n’y avait pas que du sang qui dégoulinait. Les pièces fondues avaient tâchées sa main. C'était la classe ! Poing américain conçu en direct ! Ça faisait un mal de chien aussi ! Raaah ! Il allait pas sentir ses doigts pour le reste de l’après-midi ! De sa main qui n’était pas tâchée de cuivre brûlant, il attrapa une feuille qui s’était envolée après l’explosion du salon de loisir, démontrant un personnage coloré. Le papier fut balancé sur Razael suivi de quelques mots doux.

”ALLEZ SALE CLOWN PRENDS TON PERMIS ET RENTRE CHEZ TOI !!”

SUCE MA BITE LAS VEGAS !
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockMer 28 Avr 2021 - 13:58

"Aucune manipulation, je te dis que la vérité mon gars ! Mais bon... C'est toi qui vois, hein !"

Dommage pour lui, il avait refusé son offre. Pire encore, le voilà reparti pour une démonstration de puissance, arborant cette fois un tout nouveau trait ! Il pensait réellement faire peur au grand lieutenant car sa force avait un peu changé ? Bon... De toute façon, il était loin d'avoir réellement tout donné, lui aussi. Souriant de toutes ses dents, il observait son bon ami/ennemi reprendre la charge, une nouvelle voix dans sa bouche. Ce n'était pas qu'un changement digne d'une transformation, il semblait avoir échangé sa place avec quelqu'un d'autre... Cette seconde aura qu'il avait senti, peut-être ? Signe que ce mec n'était pas seul dans sa tête, en tout cas. "La faucheuse ? Avec notre puissance, elle-même n'oserait pas se frotter à nous ! Tu sais, on détruit aussi vite qu'on respire... Kehehehe !" Lui aussi avait donné sa réponse. La fuite n'était pas une option, et elle n'était clairement pas la sienne. En tout cas, il en avait encore plus dans les couilles, maintenant. Il était chauffé à bloc pour continuer cette lutte, et bien finir par évincer les deux parasites qui avaient défié l'Empire Elysea.

Cette fois, il lui montrerait toute la suprématie d'un Lieutenant. Il avait suffisamment laissé ce clown et son chien de cirque faire mu-muse en le trimballant à droite et à gauche, et il en avait quelque peu marre... Et comme réponse à ce premier coup de poing, lui aussi en donnait un ! Poing contre poing, le duo qui venait de se charger mutuellement n'allait pas en rester là. Car voilà que le Wyatt voulait frapper sa gorge ! Il était donc accueilli par son torse, bombé, pour recevoir le coup. Son armure de KI avait encaissé le plus gros, et il n'avait pas encore terminé de son côté. Du moins, en pensant qu'il donnerait un autre coup... Au lieu de ça, il se faisait attraper, et envoyé tête la première dans le sol. Réagissant tout aussi vite, il sortait de ce dernier dans un mouvement éclair, foudroyant le gros gars avec ses pouvoirs de KI. Cette foudre devrait au moins le parasiter un peu, histoire de le ralentir... Car à son tour, après avoir confronté sa foudre et le "Fiendish Uranage", il éclatait un kiai de sa main gauche contre le cœur du démon. Peut-être que celui-ci n'avait pas de cœur, mais le but premier était surtout de le dégager de son chemin...

"Eh bien ?! Où est ta hargne ?!"

Il pouvait avoir retrouvé son compagnon pendant ce temps, l'un comme l'autre, ils allaient y passer aujourd'hui-même. Franchement, le CRASH était loin d'être silencieux... N'est pas un Lieutenant du plus puissant Empire qui veut. Et ses réflexes, il en avait. Se reculant rapidement en laissant cette machine à sous faire son "777", il attrapait sa vieille pièce que Bray avait dégommé entre-temps. Elle était en bien mauvais état... Mais cela ne changeait rien à son utilité, aussi infime soit-elle. En réalité, elle finirait comme ça dans tous les cas. Après-tout... Sa carte maîtresse allait doucement, mais sûrement, commencer à sortir de sa tanière. Jusque-là, il avait pris de pleins fouets les nombreuses attaques ennemies. Ils s'étaient dépensé, vidant leurs réserves dans des festivités hallucinantes. Et Razael, en dehors d'avoir épuisé son endurance physique, avait bien gardé ses réserves les plus colossales en lui. En clair, il était loin de s'avouer vaincu. Et avec un duel qui durait depuis un bon petit moment maintenant, comment se sentaient les deux zigotos en face de lui ? L'un avait dû laisser sa place à son autre conscience, et le second gueuler, s'étouffer, racler, et continuer d'enchaîner sans prendre un petit temps pour lui.

"Tas perdu de ta vitesse, sac à puce."

Même s'il avait pu éviter le plus "gros" des dégâts du Mothman, ce dernier aussi avait encore des choses en réserve. Il venait de frapper de son poing son centre de gravité après l'avoir rejoint. D'ailleurs, il avait explosé la machine à sous qui était proche d'eux, pour le coup... Une page entière à prendre tarif, il était temps de leur rendre la monnaie qu'ils avaient laissée. "Bon, je vous ai laissé vous amusez. Maintenant, c'est à mon tour." Comme magiquement, le terrain autour d'eux venait de gagner une énorme pression. Une gravité extrême c'était abattu sur les malheureux ayant croisé son chemin. Et sa pièce, si délabré, venait de se matérialiser devant lui. Une lueur noire venait de l'entourer alors que son oeil regagnait sa teinte... La pièce venait de gagner une lueur bleutée, entourée d'une sombre aura. "Dark Coin." Elle tournait... De plus en plus vite, avant de se loger dans sa bouche, comme dévoré par le Lieutenant.
Gathering Storm - Page 2 Unknown
"On en est là par votre faute. Tss... Je déteste avoir recours à ça. C'est pas de chance, vraiment... Pour vous." Car d'un coup, son corps venait de gagner une puissance écrasante. Durant le combat, il avait perdu une bonne longueur de sa tignasse, et son armure avait lâcher. Cependant, sa véritable puissance venait de se réveiller... La Nightmarization... L'effervescence de la puissance la plus sombre vivant en lui. Sa plus forte influence. Son bras droit se faisait recouvrir de ténèbre, alors que son œil droit subissait le même courroux. Ses jambes en devenaient plus sombres également, et six cartes magiques venaient de se former dans son dos, recouvert de cette sinistre aura.
Gathering Storm - Page 2 F2d44a0f1df545526433c6980d72dadc
"Je vais vous défoncer."

Disait-il simplement avant de disparaître dans un flash sombre. Face à Wyatt, il frappait ce dernier d'un coup écrasant au niveau du thorax, arrachant à même le sol sous ses pieds. Suite à cela, il envoyait son pied droit dans la figure du Mothman, si tenté que ce soit sa tronche. Et les deux gaillards repoussaient étaient poursuivis par les six cartes maudites, les tailladant de toutes parts. Il continuait d'augmenter sa puissance, avant d'à son tour rejoindre l'insecte. "Comment tu fais déjà ?! Ah oui ! WOUUUUUUUUUUH !" Et ses poings en marteau venaient de s'abattre sur sa cible en hauteur, de sorte à l'écraser au sol, pour l'empaler sur un magnifique rocher qui trônait là, bien pointu ! Un beau débris qui aurait la chance de perforer un être vulgaire dans sa forme hideuse la plus pure ! Et pour le dévoreur de monde, ce dernier venait d'être "attiré" magiquement jusqu'à lui. Peut-être y verrait-il une approche audacieuse, et donc une chance de le frapper dans sa venue ! Mais il ne rencontrerait qu'un mur invisible, nez le premier. Invisible, solide, et résistant. Une cage de KI, le privant d'air petit à petit pour le faire crevé d'une des pires façons qui soit...

"Eh bien, je-"

Avait-il tout juste le temps de prononcer avant qu'un tir de mortier ne s'acharne sur le château. Une redoutable explosion venait de s'enchaîner... Elle venait du ciel ! "C'est quoi ce bordel ?!" La flotte Élyséenne du Lieutenant Razael faisait feu sur le château ! Portant son bras droit à sa bouche, communication instaurer, il se mettait à parler. "Vous foutez quoi bande de connards ?!" "Ordre direct des supérieurs." "Hein ?! Qu'est-ce que ses enculés veulent faire ?!" "Ce sont les ordres... Vous feriez mieux de revenir avant d'être détruit avec le château, Lieutenant." "J'en ai bientôt fini ici. Je remonterais plus tard." Coupant la communication, il regardait ses deux adversaires. "Le temps presse. La provocation de ton pote insecte semble avoir mis de mauvais poil les dirigeants. Ils veulent raser tout le château, du moment que ça vous butes ! Tss... Comme si j'allais me faire piquer mes jouets ! Approchez ! Et essayait d'éviter ses tirs à la con !"
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockMer 28 Avr 2021 - 19:14
Le lieutenant était arrogant et bien trop confiant de ses propres compétences sur le champ de bataille. Il avait montré auparavant qu’il méritait de l’être en résistant à la forme la plus faible du trio de personnalité qu’était devenu Bray Wyatt.  Se penser au-delà de la mort en personne à ce stade était idiot. Uniquement l'amalgamation de tout le mal résidant dans le mangeur de mondes pouvait se permettre un tel titre, ainsi que son créateur.

“J’ai déjà confronté la faucheuse. Elle m’a maudit de la monstruosité que je suis devenu et je doute qu’elle soit aussi clémente avec toi. Ne me prends pas pour un destructeur comme celui dont tu es le laquais, chien !”

L’échange de coups s’était passé avec une certaine égalité entre les deux combattants, ils s'infligèrent autant de dégâts que l’un de l’autre. La foudre qui traversa son corps d’humain ne fut pas agréable, loin de là , mais il refusa de s’arrêter en pleine manœuvre pour autant, malgré la douleur. Pareil pour pour la kiai l’avait bien repoussé pour interrompre l’Uranage, mais uniquement une percée au niveau du débardeur de l’Homme aux mille visages avec une marque rougeâtre dessus. Le colosse se tenait néanmoins encore debout sans signe d’affaiblissement majeur, bien qu’il avait la main sur le cœur et un regard digne des plus grands tueurs de ce monde.

Quant à la remarque idiote de Marcos Smith, Bray Wyatt n’avait rien à dire dessus. Il n’était pas nécessaire d'envenimer les choses, surtout qu’il ne semblait pas comprendre ce qui se passait véritablement. Comment un simple mortel pourrait-il le savoir sans en être la cible de la malédiction de Legion?


“Tu es irrécupérable, Razael. Je te promets de te laisser la vie sauve, mais je m’assurerais que tu sois hors d’état de nuire, tout comme je le ferais avec Auros !”


Avant qu’il ne puisse intervenir dans l’action , Mothman se jeta dans la mêlée pour avoir son moment de gloire malgré une fatigue qui commençait à se présenter. Toujours aussi bruyant et bombastique sans aucune finesse, à se demander comment il n’était pas devenu populaire dans des tournois avec sa manière de se battre. Néanmoins, c’était loin d’être suffisant pour mettre fin à la confrontation. Le mangeur de monde fut forcé de se plier sur ses genoux avec la force gravitationnelle devenant soudainement plus forte. Il garda un regard sur le taré qui avala la pièce carbonisée comme un simple amuse-gueule pour montrer sa véritable force. L’aura ténébreuse était aussi pesante que la gravité et dans sa similitude, un mauvais rappel pour le berger de ce qu’il était devenu véritablement. Aussitôt que le moment lui permit, les alentours entiers du château furent plongés dans l’obscurité la plus totale.

Dès qu’elle revint parmi eux, le chanceux et le meneur se changèrent tous deux un puissant coup dans le thorax, suffisamment pour faire décoller légèrement le mastodonte et de lui faire cracher du sang à l’impact. Trois cartes se mirent à foncer directement vers lui, le coupant au bout des bras, du torse et des jambes. Des blessures pour le moment superficielles, mais véritablement douloureuses. Il avait vécu pire de la main de Claire, ceci était certain. Néanmoins, le leader de la Wyatt Family se mit à se ruer pour bousculer brutalement son adversaire pour le bien-être de son allié par proxy et éviter l’empalement. Avant qu’il ne puisse enchaîner sur une autre attaque pour lui faire ravaler toute sa vantardise dans les dents, le mangeur de monde fut enfermé dans une chambre de ki dont il ne pouvait pas s’en sortir… mais dont une autre entité pouvait facilement briser.

L’intérieur de la cage devient de plus en plus rouge avant qu’un tir de mortier la touche directement, le recouvrant entièrement de fumée et d’autres débris du genre. Une course de la montre venait d’être lancée… pour le lieutenant Razael.




Le château, son jardin, les alentours étaient plongés dans une lumière entièrement rouge tel le sang qui allait bientôt être versé. La fumée se dissipa pour laisser enfin place au Fiend. Le temps de contrôle de la personnalité la plus bienveillante de Bray Wyatt venait de faire place pour la plus chaotique et dangereuse et son aura était remplie de noirceur et d'éléments démoniaques. Les portes des enfers venaient de sortir grande ouverte pour Razael et le démon allait le traîner de force à l’intérieur.

Avant même que le Lieutenant puisse finir son avertissement concernant les mortiers qui commençaient à pleuvoir sur l’ancien palais de Draven, le monstre l’attrapa par la gorge et le souleva pour l’enfoncer directement dans la machine à sous enflammée qui s’était écrasée sur lui auparavant avant de faire monter la température du fer à des niveaux incommensurable pour le corps d’un simple terrien, mais il affrontait un lieutenant de la glorieuse armée d’Auros, cela n’allait pas suffire. Il le retira des cendres pour le jeter tel le misérable idiot qu’il était sur le côté avant de lui donner coups de poings après coups de poings dans la face à chaque fois qu’il essayerait de se relever, chacun plus puissant et sauvage que le dernier. Mais la pièce final de cette rencontre quand il le pencha vers l’arrière pour lui donner un [Sister Abigail] dans les flammes avant de l’empoigner au niveau de la gorge et y pénétrer sa main à l'intérieur avec la [Mandible Claw], le privant à son tour de tout l’oxygène nécessaire pour survivre. Il ne restait plus à voir s’il allait tout donner pour survivre ou s’il allait périr avant même le bombardement d’une merveille de la planète Terre soit entièrement détruite.
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 60

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockDim 2 Mai 2021 - 15:20
Arrêtez de parler comme des animés, putain...

La faucheuse ! Ma faucheuse ? Ta chauffeuse ! De quoi parlent-ils, bordel de MERDE ?! On est à un niveau de vengeance à réchauffer dans le micro-onde du mal, là ! C’était le plus gros des dégâts qu’il avait ressenti à présent : une migraine atroce. Il avait dû se tromper de club. Elle était loin l’époque où ça se traitait juste de pédé et d’handicappé. Peut-être que le collège c’était pas si mal que ça. Les gosses regardaient juste le dernier cartoon pseudo-philosophique au lieu de tenter de le vivre durant leurs affrontements. C’est une baston, merde ! Qu’on s’amuse un peu au lieu de parler de qui a sodomisé le plus la mort dans votre spitroast de merde. Ah, putain, mal de tête odieux...

”Yo, espèce d’attardé, est-ce que tu viens vraiment de, euh, de bouffer du cuir fondant, là ?”

Rah, ça retombe. Merde, merde, merde, merde, MERDE ! Est-ce que la fatigue était vraiment en train de le rattraper, là ? Non, non, non non non nooooooon. Il écrasa ses paumes contre ses yeux avant d’empoigner son crin dans ses doigts. Pas maintenant, quoi… La colère s’estompait petit à petit. Les flammes sur ses ailes avaient disparues. Il restait que du sang sur le grand con de noir emmitoufflé. Il n’entendait pas ses battements de cœur. Juste sa respiration. Ce combat durait-il trop longtemps ? Allez, il avait plus d’endurance, que ça quand même ! Un éclair noir étincella négativement devant lui. Une apparition de l’adversaire qui venait de devenir encore plus visuellement dégueulasse. Marcos pencha sa tête vers l’avant. Un mouvement de coup qui n’avait qu’une seul but : lui permettre de se prendre l’attaque avec le plus de fouet possible.

Les neurotransmetteurs s’affolèrent pour ramener l’information au cerveau : il venait de se prendre un énorme coup de pied dans la gueule, assez pour réveiller Cthulhu de son sommeil de mort. Et… non, pas assez. Pas assez. C’était toujours pas assez, putain ! C’était peut-être une réaction aux coups de carte foireux qu’il se prenait. Son exosquelette était fait pour résister aux lames. C’est pas parce que les lames sont noires et suivie de fumée noire que ça coupe de l’acier. Au final, c’était plus les cartes elles-même qui s’endommageaient en s’émoussant comme ça. Ou peut-être que non. C’était pas lui qui s’y connaissait en lames. Il finit par se prendre un autre coup sur le front puis un autre sur le flanc. Bray venait de le bousculer assez sauvagement. Ce n’était pas un coup, juste une grosse poussée brusque comme dans un mosh pit. Un autre coup dans le visage qui n’amenait à rien. Peut-être qu’il avait fini par avoir une hémorragie cérébrale et que plus rien pouvait être ressenti par ses neurones ? Une seconde, les hémorragies cérébrales c’est méga létal et méga facile à chopper. C’était probablement pas ça. Il s’écrasa contre un mur du château. Noir.

Okay. C’est bon. C’est fini. Si je suis pas mort, je suis au moins par terre. C’est bon.

Il rouvrit les yeux.

Pitié, que je puisse pas me relever...

Ses bras empoignèrent le sol et se tendirent. Ses genoux se redressèrent avant de se crisper. Il sentait son bassin se relever.

Alleeeez… Donne moi une faiblesse. Montre-moi que j’ai une chance de crever, corps de merde.

Non. Non, c’était fini. Il était debout. Il pouvait toujours se battre. Un peu recourbé. Un peu fatigué. Toujours apte. Pas d’élysée. Pas de valhalla. Pas de paradis glorieux. Pas de bonheur. Merde ! PUTAIN DE BORDEL DE MERDE ! Le monde était vu au ralenti. La chorégraphie de Bray et d’Azrael était accompagnée de mirages mimant leurs dernières actions. Le sang était toujours dans sa bouche. Ses dents se tordaient pour se mettre à nouveau dans le bon sens. On en était là, hein ? À sa gauche, les deux abrutis qui se mettaient des torgnoles. À sa droite, ses battes encore encastrées dans le sol. Autour de la colline royale du château de Versailles se trouvait des civils. Ils avaient été relativement épargnés, jusque-là. C’est pour eux qu’on se battait. Et vous savez quoi, il y avait un truc d’honorable dans le fait que Razael ait pas décidé de faire feu sur eux. Un murmure s’échappa de sa gorge inondée par le sang et la salive.

”Heureux que ces Elyséens aient des standards, au moins... Aucun dégât collatéral….”

BOUM !!

”IL A FALLU QUE J’OUVRE MA GUEULE !!”

Aïe, un craquement de voix. M. Smith venait de trahir ses émotions en gueulant. Un mortier dans le château. Un autre dans la foule. Ces trous du cul. Ces immenses fils de pute. Il n’allait pas les tuer. Mais il allait les annihiler. Rage, libérée. Colère, accélérée. MARCOS EST DE NOUVEAU MEGA PUTAIN DE VENERE. Ses yeux rouges s’élargirent à nouveau. Il voyait l’ombre du vaisseau, dans le ciel. Ouais, un gros paquebot céleste, hein ? Dans la stratosphère, hein ? NON LOIN DE LA MER, HEIN ?!!


Le château commença à trembler. Il bascula un instant avant de soudainement s’élever. Une seconde, s’élever ? Oui, il s’élevait ! Il se faisait transporter ! Au sommet de la colline, sous les fondations de l’illustre et merveilleux symbole de la pitoyable monarchie terrienne se trouvait le Mothman, quatre bras déployés, portant l’entièreté du château du bout de ses poignets.

”DEVINETTE : QU’EST-CE QU’ON OBTIENT QUAND ON SE CROISE UN COLOSSE EMPATHIQUE CAPABLE DE SOULEVER L’EVERESTE ET UN EMPIRE QUI MASSACRE DES CIVILS POUR FAIRE UNE EXEMPLE ?!! RÉPONSE : UN CH TEAU DANS LA GUEULE !!

RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!


Ses ailes se déployèrent. Ses genoux se plièrent ! Il s’élança dans les airs. Comme dans Megamind, hein ?! Par la force de ses quatre bras de Goliath, par la puissance de Zeus, Odin et Gilgamesh, par la rage illimitée de son esprit malade et brisé !

DIEU EST MON TÉMOIN, IL VIENT DE JETER LE CHÂTEAU VERS LA FLOTTE DE RAZAEL !!

N’est-ce pas techniquement quelque chose de plus dangereux ? N’ayez crainte : Le Trucage du Mothman est perpétuellement actif. Les débris ne touchèrent aucun spectateur paniqué. Qu’en était-il de la flotte adversaire ? L’énorme chef d’oeuvre d’architecture malmené durant la dernière heure se détacha. Sir Isaac Newton ne pouvait rien y faire : les piliers ne touchèrent personne dans les ailes. Les murs s’écrasèrent contre des réacteurs enflammés. Le toît fracassa une salle des machines en épartagnant les techniciens. Les mesures de sécurité furent respectées. Tout le monde avait miraculeusement évacué les vaisseaux qui allaient finir par s'affaisser dans l’océan sans même laisser l’essence se propager dans la mer - merci les réformes pour du carburant écologique et renouvelables. Voilà la vraie maîtrise de la chance improbable ! Voilà le contrôle de la destinée ! C’est comme ça qu’on pousse la causalité dans la direction qu’on veut, ma gueule !

”YESSSSEEEUH !!”

Atterrissant accroupi sur sa colline, il se releva immédiatement tout en tendant ses poings vers le ciel avant de recroqueviller les coudes. Il avait complètement oublié la douleur qui l’empêchait d’agir. Il avait zappé sa fatigue. Il vivait dans le moment. Et le moment, c’est qu’il venait de neutraliser le vrai danger. Le danger pour ceux qui ne pouvaient pas y résister. Une putain d’action héroïque ! Sans déconner ! Il était ivre d’adrénaline positive et altruiste !

”Ah ha haaaa ! Aaaaah...”

Cela fait tellement du bien de faire le bien, en vrai.

Il se retourna et… réalisa qu’il avait ignoré les deux zigotos un instant. L’herbe était très rouge. En fait, tout était rouge. Rouge et sombre. Bray avait encore changé d’attirail. Il étouffait de façon assez dégueulasse le Razael, en mettant sa main sale à l’intérieur de sa bouche. Comme si ça allait le finir. Marcos se remémora le choc qu’il avait fait à ses deux battes avant de les planter dans le sol : Il les avait chargé en énergie cinétique. Elles avaient continué à accumuler du potentiel depuis maintenant cinq minutes, déjà. Ses pieds accélèrent. Il descendit la colline rapidement, avant de courir. Sur le chemin, ses Battes Watergate MK ULTRA. Il les attrapa et les sortit de terre. Deux mains par batte. La force colossale de deux bras par instrument de combat. La charge cinétique. Quel poids allait s’abattre sur le pauvre Razael ? Combien de Newtons est-ce que ça faisait, ça ? La réponse était claire : assez :

Il terminait sa course derrière l’étranglé. Voici ce qui se passa : par la force de ses bras ayant soulevé un château à eux tous seuls, il abattit ses battes excessivement rapide vers les tempes de l’excessivement résistant. Il était bon pour perdre connaissance ou du moins l’équilibre : l’onde de choc lui anéantirait les tympans par simple vibration sur sa peau de diamant. Admettons que cet abruti ait des yeux dans l’arrière du crâne : Si Razael esquivait en bondissant, les battes finiraient par lui anéantir les épaules ou bien le bassin. Si Razael esquivait vers le bas, les battes se joindraient pour s’abattre sur le haut de son crâne, lui offrant une bosse sur la tête et des canaris tournant autour. Mais doux Jésus, s’il parait de ses bras ? Ses bras prendraient cher, et il n’aurait plus rien pour l’empêcher de sortir de l’étreinte de Bray (qui, espérait-il, était non-létale comme il l’avait promis).

Wow, Marcos, t’es tellement un génie !
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockMar 4 Mai 2021 - 2:00
Wow, l'un comme l'autre, ils en avaient dans le futal ! Parfait, c'était un bon moment à passer ! Si seulement ces ahuris n'avaient pas lancer un bombardement orbital, ce serait même encore mieux ! Mais bon, en dehors du haut conseil, il n'avait pas grand-chose à dire... Alors, autant en finir rapidement avec ces deux gars. Une fois morts, Razael pourrait passer à autre-chose, et tenté de nouveau de reprendre le trône qui lui revenait de droit ! Après-tout, en tant que rival d'Auros, il devait absolument gagner ce combat ! C'était même pas possible de faire autrement, en vérité... Observant bien la chose, il ne pouvait y avoir qu'un seul vainqueur. Parmi eux trois, deux d'entre eux étaient en équipe. Bien, c'était juste un insecte avec un gueux... Que pouvaient-ils réellement faire ? Ils comptaient vaincre l'Empire entier à eux seuls ? C'en était tellement ridicule... Eh bah, ils avaient déjà pas de chance de tomber sur lui ! Sa victoire était complètement assurée ! Pourquoi continuaient-ils de résister ? Ils avaient pas encore compris qu'ils allaient perdre ?

Ce n'était déjà pas trop mal... Pousser le grand lieutenant à utiliser la Nightmarization, c'était un très bon pour eux. Seulement, ils étaient loin de l'avoir forcé à donner tout ce qu'il avait. Si déjà comme ça il avait l'ascendant sur eux, alors heureusement qu'il n'utilisait pas toute sa force... Ce se serait fini bien trop vite. Et là, une nouveauté. Bray venait encore une fois de changer. Un nouveau gars venait de faire son apparition. Un mec caché, qu'il n'avait pas ressenti. Pas mal... Il y avait donc plus de monde dans cette personne que sur le terrain ? Décidément, il méritait une place dans un asile, celui-là ! Mais pas le moment de rire ! Les attaques de ce catcheur devenaient réellement plus fortes ! Enfoncer dans l'ancienne machine à sous de Marcos, très chaude d'ailleurs au point de le brûler correctement, il se faisait rejeté sur le côté avant de se prendre plusieurs poings dans la gueule. Bien sûr, il en redonnait à son tour, tonnant entre les deux un véritable boucan du diable, laissant éclater des deux côtés de belles ondes de choc !

Ouep, quand il s'en prenait une, il en redonnait une dans la seconde même. Mais ce n'était pas lui qui gagnait ce duel de force, surtout avec sa prochaine attaque, dévastatrice pour son corps ! Incroyable... Stupéfiant !... Il ne s'attendait pas à un tel résultat ! Et d'ailleurs, cette reprise à la gorge avant de se voir enfoncer les doigts dans la bouche ne lui plaisait pas. Comme un malade, il mordait ce dernier, à s'en arracher les dents ! Mais au moins, il lui briserait les os ! Car sa mâchoire... Elle aussi était assez violente. Et quitte à s'en péter les dents, il forçait de nouveau sa tête en arrière, appuyant sur les nerfs même de la main de ce colosse. Enfin... Il était sauvé, et malmener à la fois, par ce foutu insecte. un sacré coup dans la gueule, qui venait de l'arracher de sa position. Même Bray n'aurait pas pu tenir Razael suffisamment fort de cette façon... Et lui, il était dans un état pitoyable. Du lieutenant explosé plus loin, il ne restait qu'un amas de chair informe. Mais comment une telle chose pouvait s'être produite, alors qu'il n'avait pas frappé à ce point ?...
Thème:
 
Car le pire venait encore à arrivée, surtout avec le corps de ce monstre qui se relevait, suivant un schéma de reconstitution chaotique...:
 
De cette chaire qui se relevait, s'étant volontairement fait exploser, comme un véritable sac de frappe, il commençait lentement à récupérer son corps. Une masse visible, sombre, à la puissance dévastatrice, même pour l'environnement. Une terre qui ne supportait pas le contrecoup, arrachant des mottes de terre, et des rochers enfouis, tout autour de lui. Un puissant beuglement surgissant du plus profond de son âme, alors même que le temps semblait passer au ralenti, et que son KI violet accompagner de ses pièces, se désintégraient lentement pour le laisser correctement apparaître. Il était de retour, plus puissant que jamais, portant de nouveau son armure de lieutenant. Mais de l'or, celle-ci avait laissé place à un noir sombre, provenant du plus loin des abysses, du plus noir des onyx, et de la plus magique des puissances. Razael s'élevait, tandis qu'autour de lui, le monde se désagrégeait. Il était lui aussi un destructeur... Mais pas comme Auros, non. Un destructeur de chance. Celui qui vole celle des autres. Celui qui porte le malheur. Et son arme, à sa main droite, laissant son affreux regard dorée en sa chevelure blanche donnait un parfait mélange de couleur. D'un sourire, il commençait à parler. Une voix faible, et casser.
Razael 100%:
 
"Là, je suis en colère."

De sa main gauche lever, une puissante concentration d'énergie se faisait. Une accumulation annihilant tout ce qui se trouvait aux alentours. Un cadeau d'Auros, fait à tous ses lieutenants. Un cadeau qui ne laissait strictement rien après son passage. "Destruction." Sauf qu'au lieu de ça, le Hakai se laissait submerger, entourant les poings, et la lame de Razael. Une alliance parfaite, entre le destructeur et la destruction. D'un mouvement de jambe gauche, il disparaissait... Avant de se retrouver face au Fiend. D'un coup de lame horizontale, large et rapide, il comptait le décapiter. Dans cette manœuvre, il visait également Marcos à ses côtés. Ou du moins, ses battes... Le moindre contact avec l'épée du grand Razael, et ces armes finiraient dans l'oubli. La vague d'énergie qui se dégageait de cette simple attaque pouvait donner des sueurs froides, dévastant absolument tout ce qui se trouvait autour du trio. La terre en avait tremblé, suffisamment pour déstabiliser les mouvements futurs des deux adversaires du gradé.

Et maintenant, le souffle de la dévastation. Explosant son aura autour de lui, l'explosion d'énergie devait être suffisante pour déchirer par le KI, la peau du Fiend, et annihiler toutes les plumes de l'insecte rouge et noir. Avant cela, il attrapait son cher "dévoreur de monde" par le col, lui éclatant à la même seconde un coup de genou gauche dans le ventre, en plein sur son armure en pique à ce niveau, histoire de le transpercer. D'ailleurs, de cette même jambière s'accompagnait un laser violet... Reculant rapidement, il gardait sa lame gauche lever. Et là, un laser horizontal se lançait, balayant toute la zone autour de lui. Un cercle parfait. "Crevez." Avant d'abattre cette main levée, écrasant les deux opposants dans une gravité qui venait étrangement de grimper d'un coup. Une telle gravité, capable de transformer en crêpe le premier être humain lambda qui mettrait son pied dedans. Une zone de défense suprême, et très dangereuse pour les organes internes des deux opposants. Ils allaient être mis à rude épreuve... C'était la dernière danse.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockMar 4 Mai 2021 - 12:03
Pour un être présumé terrien, la disparition soudaine du château de la planète bleue en aurait choqué plus d’un. Mais pour le Fiend, toute sa concentration était sur le lieutenant du dieu corrompu, et non sur le monstre instable émotionnellement qui lui servait d’allié ou sur un monument qui sera reconstruit dans un avenir proche. Il l’avait entièrement sous son contrôle en puisant petit à petit son précieux oxygène pour mettre fin à la vie de cet être aussi arrogant qu’il était puissant. Mais il semblait toucher à ses limites, vu que l’Homme venu des Bois avait eu l’avantage de la force brute durant les précédents barrages de coups de poings qu’ils avaient enchaînés tout à l’heure. La puissance seule du titan allait le massacrer, mais il fallut que le parasite vienne lui voler la gloire en attaquant sa proie directement et le sorte par inadvertance de la prise de soumission du Démon. Le désagrément fut exprimé par un regard embrasé de haine et un grognement envers l’insecte : celui que Claire surnommait “Ifrit” était peu amusé malgré les dégâts incontestables que l’erreur de la nature avait pu infliger sur Razael.

Néanmoins, ceci n’était que le début de la fin. La carcasse se mit à se reformer sous les yeux des deux ennemis. Toute l’énergie négative du chanceux fut témoignée d’un coup ! La Terre trembla devant cette puissance nouvellement éveillée alors que le sol lui-même commençait à se craqueler. Surprenant et spectaculaire ? Certainement ! Intimidant pour la part la plus sombre du nouveau visage de la peur ? Il y avait peu de chance que le mastodonte maudit de la main de Légion ait peur de ce genre de choses. À vrai dire, son langage corporel révélait plutôt de l’excitation devant la transformation du pion d’Auros. Il fit quelques cercles avec sa nuque pour l’échauffer tout en craquant ses doigts, avant de réaliser que celle de droite avait souffert des morsures désespérées du militaire. Sacrée dentition, pour réussir à endommager l'exécuteur du Roi Carmin de la sorte!

Puis arriva enfin la forme finale de son adversaire : il avait réussi à faire naître une armure obscure de nulle part, tout comme le Monsieur Loyal de la Firefly Funhouse le faisait avec ses changements de vêtements et de visages brusques. Malgré cela, il semblait fatigué de toute cette confrontation ! Sa voix faible et cassée le démontrait bien. Il avait beau avoir atteint son summum, son épuisement allait provoquer sa chute. Alors qu’il disait que seul Auros l’avait vu sous cette forme avant d’affirmer sa colère, la réaction du monstre humanoïde fut simple.


Gathering Storm - Page 2 YOWEE_WOWEE


L’énergie de Razael ne faisait que grimper et dès qu’il osa annoncer le nom de toute cette puissance avant de disparaître, le clown savait déjà quoi faire ! À force d’utiliser la même tactique en boucle, il y aura un moment où il allait devenir prévisible. Dès la seconde qu’il réapparut, le Fiend était déjà en place pour le prendre pour [Sister Abigail]. Il avait réussi à le faire pencher pour lui assigner le coup de grâce: mais à cause de la vague d’énergie produite en même temps et du tremblement de terre l’accompagnant, il n’eut que le choix de le relâcher. Au moins, il avait envoyé la fin de l’attaque initiale dans l’espace. Malgré qu’elle ait échappé au désastre, même la créature démoniaque se fit surprendre par Razael quand ce dernier démontra sa force en réussissant à le soulever par le col et lui donner un terrifiant coup perforant au niveau dans le ventre… exactement là où le mangeur de mondes s’était pris la lance énergétique de Claire durant leur affrontement. Le monstre regarda droit dans les yeux le faire-valoir d’Auros, avec des pupilles dignes des flammes venues du plus profond des enfers démontrant l’envie de meurtre de l’anomalie. Il était loin d’avoir fini, bien qu’il lâcha un grognement de douleur. Puis le lieutenant fit exploser son aura avec Bray Wyatt en première loge pour se prendre toute l’attaque. À ce point, n’importe quel être vivant serait certainement mort, mais ce qu’il venait de faire était tout simplement de faire fondre la chair du monstre et de le provoquer davantage…


DO NOT PROVOKE HIM:
 




Alors que le chanceux créait son cercle gravitationnel tout en reculant, le monstre se mit à courir avec sa plaie béante directement sur son ennemi pour le prendre par la gorge et le projeter contre un débris du château qui était encore sur le terrain. Il l'accompagna durant le trajet en le soulevant et en plaçant à nouveau la [Mandicle Claw], cette fois de la main gauche. Quand il arriva contre le morceau du château, tout en gardant la prise de soumission, il fracassa la tête de Razael en la cognant en boucle contre le bout de ciment divin alors que ses doigts étaient toujours enfoncés dans la glotte de sa victime. Le premier coup fut vraiment brutal, mais les trois autres devinrent de plus en plus faible, la blessure qu’il avait subi plus tôt semblait avoir eu son effet. Dans un élan d'adrénaline, la mocheté donna un cinquième coup des plus puissants, qui brisa le débris en son centre tout en gardant ses doigts dans la gorge du malchanceux qui avait croisé sa route. Il refusait de le laisser partir tant qu’il restait un brin de vie dans cet imbécile qui avait échappé au karma depuis trop longtemps, même si le sang de l’Homme venu des Bois coulait de plus en plus abondamment sur l’armure sombre de sa cible.
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 60

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockDim 9 Mai 2021 - 17:04
Est-ce qu’il est …? Non, c’est une vieille feinte foireuse. Ils la font tous.

Il y avait assez de force pour en faire un tas de chair. S’il y en avait eu assez, il n’aurait juste plus eu de tête. Le reste de son corps aurait été resté intact. Les yeux rouges et ronds de Marcos s’étaient élargi à la vue du “cadavre” avant de plisser à nouveau après avoir compris la supercherie. La créature de fumée et de sang se tenait à droite de son partenaire d’infortune moins grand mais plus large. Il était toujours revigoré par son lancer de château. L’arrêt du bombardement sur les civils. Ses quatre bras étaient toujours sortis, deux d’entre eux tenant leurs battes, les deux autres simplement le long de son corps, caché jusqu’aux mains par son costume ridicule. Se reflétaient dans les deux phares qui lui servaient d’yeux les mouvements infâmes de son adversaire qui se régénérait comme un guignol. Son cadavre en reconstruction dansait comme les mascottes gonflées d’air des stations service. Et petit à petit, les mouvements se firent moins ample. Le tas de viande devenait un vrai petit garçon, emmitouflé dans une nouvelle armure de noir et de plus de noir. Et il était en colère. Une colère que seul Auros lui aurait offert.

”On a méga peur.”

Non seulement cela voulait dire que Marcos et Bray pourraient probablement enculer Auros à deux s’ils secouaient tranquillement un type qui aurait rivalisé avec lui, mais le nouveau chevalier noir n’avait que très rarement sorti cette armure qui faisait voleter la poussière et les cailloux. Ses cheveux n’avaient plus de teint. Bray, lui, était devenu un monstre avec un masque extrêmement dégueulasse. Et lui, lui avait juste sorti ses bras de derrière son dos. Il pouvait rivaliser avec les gros poissons s’il mettait du sien. Ah, merde, cela lui donnait enfin un minimum de bonne humeur ! Quoi que… s’il était trop fort, il aurait du mal à perdre. Il ne fallait pas oublier le résultat final de toute cette quête…

”Oh merde -”

De son épée magique foireuse et violette, le trou du cul en armure noire venait de faire un énorme balayage. Marcos cogna ses battes pour les électriser une dernière fois. C’était la toute dernière utilisation de ses battes pour le moment. Il fallait les laisser se recharger après. La lame s’entrechoqua avec les deux bâtons électrique, dégageant l’aura violette par la puissance des électrons et des lois de la physique. Qu’importe ce qu’était cette énergie pourpre dégueulasse, il semblait que l’électricité remportait encore le duel au niveau des atomes et des… des, euh, autres trucs. Il y eut néanmoins un impact, probablement le choc entre le violet et le jaune. C’était des couleurs qui ne s’aimaient pas trop, pensait-il. Et ensuite vint la cascade.

”Qu -”

FRRRRRRRRRRRRROUUUUUUTTTTTTTTTTCHHHHHHHHH

Du violet. Du violet partout. C’est comme une noyade. Mais dans du feu.

”RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!”

Il s’était fait catapulté en arrière. Il était à nouveau dans l’incendie. Il avait lâché ses battes quelque part. Tout était titillé. Tout brûlait. Ce n’était pas revigorant. Cela ne l’aidait pas à se réveiller. Pas d’adrénaline. Cela faisait juste très très mal.

”GAH ! MERDE ! MERDE ! MEEEEERDE !!”

C’était comme se faire piquer par des centaines de frelon en même temps. Son corps était en train de rouler sur l’herbe afin de se défaire des flammes. Il voyait rouge, et bleu, et la couleur au milieu. Ses bras se secouaient pour calmer les flammes. Pour les enlever de son corps. L’abominable Mothman de flammes, ça sonnait plutôt bien. De la joie et des brûlures, partout sur le corps.

Ça ne s’en va pas.

Il n’était pas juste en train de cuire, comme auparavant. C’était la peau en dessous qui était en train d’être carbonisée. Peut-être que c’était pour ça que ça brûlait.

Allez, cette fois-ci c’est la bonne.

La douleur s’intensifiait. Son corps lâcha les endorphines. On sentait un départ.

Allez. C’est parti. Un combat incroyable contre un dictateur et un sauvetage des autres. Qu’importe le paradis, j’y aurais une place.

Douleur.

Douleur.

Douleur.

Douleur.

Moins de douleur.

C’est pas vrai...

Il se tourna avant de placer ses bras contre le sol. D’un coup, il poussa. Ses jambes tremblaient, mais elles fonctionnaient. Son dos pouvait toujours se rendre droit. Il était fait de flammes, mais elles piquaient moins. Il pouvait marcher. Il avait mal au ventre, aux poumons. À travers les lumières incroyables qui se cassaient la figure devant ses yeux, il voyait quelque chose. Deux formes qui s’agitaient. Il sentit une pression sur ses épaules. Il retourna à genou.

Allez. Alleeeeeeeeeez...

Ses bras se posèrent contre le sol alors qu’il sentit quelque chose remontait. Sa bouche s’ouvrit par réflexe alors que d’autres flammes violettes sortirent de son corps pour se vautrer sur l’herbe. Son dos s’arqua vers l’arrière alors qu’il rejetta tout dans le ciel afin d’éviter de brûler le jardin. Un geyser de flamme qui s’éteignit rapidement. Ses mains rencontrèrent à nouveau le sol tandis qu’il haleta un instant.

Où est Garou ?

Il s’était juste pris un coup dans la gueule avant d’être expulsé. Quelque chose l’occupait. Quelque chose l'occupait loin d’ici. L’est pas du genre à fuir. Il devait y avoir quelque chose pour le distraire. Ou bien il s’était fait chopper par des gardes. Faudrait aller le chercher, vite.

”Nnngh...”

Il se releva à nouveau. Les flammes disparaissaient, petit à petit, tandis que ses plumes évoluaient à vue d’oeil pour ne plus brûler face à ce genre d’énergie. Une main tenait sa tête tandis qu'il s’approchait des deux formes. Bray, carbonisé avec une rupture béante dans le ventre et sa victime qui se faisait fracasser les os par une combinaison de ruine de béton et de poing monstrueux dans la gueule. Titubant vers l’affrontement, Marcos reconnaissait très bien la scène : celle de deux chiens qui préféraient crever l’un contre l’autre au lieu de partir lécher leurs plaies. Et le voilà, le troisième cabot qui aurait l’air cramé s’il n’était pas noir de base. Marcos songea à la position de sa mallette : il l’avait laissé sur le toit du château. Il se mit alors à tendre le bras.

Avec un peu de chance...

La valise tomba dans sa main, ses doigts entourant la poignée en plein vol. Comme au baseball. Il l’ouvrit tout en combattant une nouvelle poussée de mal de tête, grinçant sur son cerveau comme un violon dégueulasse. Une bouteille de vodka et une agrafeuse médicale. Ses deux autres bras étaient libre. Il avança jusqu’à Bray avant de le tirer vers l’arrière avec la force qu’il fallait pour le plaquer vers l’arrière. Il ne s’attendait pas à ce que sa propre face s’en tire sans souci, à essayer de calmer un malade comme ça. Il faisait le travail de trois personnes. Quatre bras à la place de six. Let’s go.

”Bray avec le chapeau, faudrait que tu reprennes le contrôle avant que vous creviez tous les trois !”

Il plissa les yeux pour éviter à de potentielles tartes du cinglé de les lui arracher alors qu’il relevait le vêtement du Fiend pour rapidement lui désinfecter la plaie à l’alcool avant de lui rattacher les deux morceaux de ventre qui ne voulaient plus se toucher. Il lâcha la créature avant de s’en prendre davantage.

Musclé, le gars, n’empêche...

Marchant maladroitement vers l’arrière, il termina sa boisson avant d’éclater le verre contre leur ennemi commun. Un crâne normal n’éclaterait pas une bouteille - ce serait plutôt l’inverse, en fait. Mais les bouts qui partirent dans tous les sens témoignaient de la résistance surnaturelle de cet individu.

”On vient juste d'éclater l'équivalent d'Auros à deux.”

Il attrapa leur punching-bag partagé par la tête avant de le regarder droit dans les yeux.

”Ton armada est en train de couler. Mais toi, tu vas partir. En vie.”

De ses deux bras libre, il appuya sauvagement sur les épaules du lieutenant afin de les lui déboiter.

”Alors, petit fils de pute androgyne, tu vas rentrer chez toi dans votre empire de merde. Et tu vas leur parler de nous. Tu vas leur parler des terriens. Tu vas tout leur dire et ne rien oublier. Tu vas tout leur dire sur les terriens qui t’ont cassé la gueule. Tu vas faire passer le message qu’on t’a éclaté à deux.”

Il n’avait besoin que de son énergie pour voler, comme tous les autres. Il n’avait juste aucun moyen de continuer le combat sans ses bras.

”Parle-leur de Bray Wyatt et de Marcos Smith. Et dis-leur que tous les dieux, tous les empereurs, tous les conquérants de l’univers ne valent plus rien. Les terriens n’ont besoin que des terriens. Allez, dégage.”

Il le jeta au loin pour le laisser s’envoler. Ses bras redevinrent balants alors qu’il commençait en marcher en arrière, reprenant ses battes et sa malette. Sa tête se tourna vers Bray d’un air fatigué alors que son regard épuisé se posa sur le monstre.

”Je vais aller chercher Garou, tu viens ?”
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockSam 15 Mai 2021 - 0:15
L'un comme l'autre, ils avaient de l'énergie à revendre. L'un comme l'autre, ils refusaient de baisser les bras devant là toute-puissance du lieutenant. Du courage, ils en avaient... Mais à ce point-là, c'en était déroutant. Bien, au moins, ils seraient dans l'honneur jusqu'à la toute fin. Car oui, le puissant gradé venait de faire mouche sur ce pauvre Bray, se prenant une bonne rasade de douleur dans la gueule. Il était loin d'avoir été éliminer, et ceux malgré l'utilisation du Hakai. Il avait survécu, de peu, usant d'un coup du destin désirant encore le voir vivant. Bien... C'était bien. Mais sur le terrain de la chance, il était le numéro 1. Celui qui possédait de naissance le trèfle à quatre feuilles. Celui étant né parmi un champ de ces trèfles. Une bénédiction même, apportant à lui seul la définition de ce mot si simple, mais pourtant si puissant. Un réel avantage qui ne pouvait pas lui offrir la mort, mais qui lorsque le destin se met en travers de sa route, ne lui offre pas non plus la victoire escompter.

Et... Cet insecte... Il l'avait bien défoncé également. Lui, il devait avoir la gueule bien en sang. Il devait avoir rejoint le feu, prenant un petit bain de soleil à l'heure qu'il est. Mais... Il était bien vivant. Toujours debout, prêt à revenir à la charge. Quelle blague... Ce foutu cafard en avait encore dans les bras pour essayer de revenir au front. Il pouvait encore tenir le combat, malgré son putain d'état ! C'était à peine croyable ! "Très bien... Je vais vous accorder votre vœu. Vous allez crever." Prêt à reprendre le combat à son tour, il voyait le plus humain du duo venir à la charge. L'un comme l'autre, ils s'étaient rejoints brusquement, un bon poing gauche en plein dans la pomme d’Adam de la part du gradé. Son épée, elle, trouvait refuge dans ce qui semblait être ses côtes. Il était immortel ? Avec sa gueule en charpie, il devrait pourtant avoir péri depuis bien longtemps... Pas de panique, le puissant Razael allait corriger cette erreur. Pour le moment, il venait d'être dégagé, suivi par son opposant.

Malgré ses doigts dans la bouche, le fracassement de Bray devenait de plus en plus faible. Il insistait beaucoup, mais ses forces le trahissaient. Il faiblissait à vue d’œil... "Ga gu gant rang gompte non ?" Oui, difficile de parler avec deux gros doigts dégueulasse dans le gosier. "Ge resgire gas." Eh oui... Il ne respirait pas. Tous les gradés d'Auros devaient être en mesure de respirer dans l'espace. C'était le b.a.-ba du recrutement de ses plus hauts fonctionnaires. Comment imposait le respect s'il se présentait dans l'espace, là, avec une vieille combinaison spatiale ? Et sous cette forme... Qui n'était simplement que le résultat de toute sa puissance, il était en mesure de contourner la règle d'un corps basique. Il était... Le Grand Razael. Et alors même qu'il s'apprêtait à rétorquer contre son boucher, c'était au tour de cet enfoiré de Mothman de reprendre du galon. Il avait dégagé son allié, se mettant à le soigner... Sérieusement ? En plein combat ?...

"Putain de crapule..."

Qui avait donné le droit à cet enculé de tourner le regard ?! Son corps reprenait sa forme normale. Razael n'avait plus d'endurance... C'en était... Bouleversant. Et là, malgré ce verre dans la gueule, l'autre zigoto ne pouvait s'empêcher de la ramener une fois de plus. Blablabla... Il y croyait vraiment, hein ? Les terriens n'ont besoin que des terriens ? Et ses épaules déboitées... Putain de bâtard... Même en étant jeté, il réfléchissait encore... Hors de question de rentrer dans un état pareil. Hors de question de porter la honte d'un tel échec sur son monde. S'il ne pouvait pas avoir la Terre, alors personne ne l'aurait. Il allait mettre tout ce qu'il lui restait d'énergie... Son énergie vitale. Usant du vol du dragon non pas sur ses jambes, mais sur ses bras, il pouvait ainsi les déplacés grâce à son KI. Il maintenait fermement son épée, et... Il s'y concentrait complètement, laissant ses deux abrutis parlaient ensemble. Une seconde. Une seule seconde avait permis d'accumuler toute l'énergie qu'il pouvait dans son épée, tandis que son corps se charcutait de partout, et que ses bras devenaient noirs.

"Même si j'y passe..." "Vous allez me suivre."
Gathering Storm - Page 2 Untitled
Toute son énergie explosait. Son épée devenue rouge, implosait. Un slash qui pourrait bien couper le monde en deux, si personne ne l'arrêtait. Razael usait d'absolument tout ce qu'il possédait dans ce combat. Sans limite, hormis sa propre existence. Il n'y avait... Qu'une simple lueur d'existence encore chez lui, l'ayant expédié sans aucune résistance possible bien loin de cette planète. Mais bien plus que de s'intéresser à lui, le duo allait devoir s'y mettre une dernière fois... Une toute dernière fois pour montrer qu'ils ne se laisseraient pas avoir. Et si le Lieutenant pouvait au moins en emportait un dans la tombe, surtout en ayant sacrifié autant, alors ça lui allait parfaitement. Peu importe ce qu'il advenait de lui dans l'espace, le moment présent compterait pour tout le reste. C'était sa dernière action. Sa dernière bataille sur ce monde. Soit cette Terre était détruite, soit... L'un de ses deux gars allait prendre le tarif complet. Et le résultat ne serait pas joli à voir, dans tous les cas... Quel coup du destin pourrait les sauver, cette fois ?

[Razael est vaincu. Félicitation. Je vous laisse donc voir comment faire pour ce dernier coup ! Je précise qu'aucune mort n'est obligatoire, bien-sûr. Mais Razael à dépenser toute sa personne pour un résultat pareil. Bonne chance, et hâte de vous lire pour ce final !]
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockSam 15 Mai 2021 - 10:10
Par moment, il est préférable de laisser deux animaux se battre jusqu’à la mort. Bien que Razael disait qu’il n’avait pas besoin de respirer, la douleur causée naturellement par une main gantée dans la gorge ne pouvait être ignorée. La majorité des victimes du Fiend avait tendance de s’évanouir dût à la douleur avant de mourir par le manque d’oxygène. Le même effet aurait eu certainement lieu si l’anomalie naturelle n’était pas intervenue pour retirer de force le béhémoth démoniaque pour… le soigner ? Ceci semblait familier, une tentative de sauvetage sur quelqu’un en plein milieu du champ de combat. Sauf que cette fois, ce n’était pas une plante morte et Garou qui jouait les rôles. C’était le Homme venu dans les bois qui se faisait soigner sa plaie béante par Marcos Smith alors que leur adversaire était encore debout. Est-ce que ce crétin comprenait que le Fiend n’allait pas être aussi facilement arrêté par une plaie aussi mineure ? Il avait survécu à une puissance quasi divine à bout portant, il était proche d’un zombie physiquement, mais il était encore totalement opérationnel. Il essaya de le dégager avec force, mais vu le mauvais état de sa peau, il n’y arrivait pas efficacement.

Alors que le grand papillon de nuit se permettait d’agrafer la blessure, le regard embrassé par la haine refusait de se détacher du lieutenant arrogant et soit-distant chanceux. Le monstre avait néanmoins du mal à se relever après avoir été braqué au sol et alors que le terrien anthropomorphique se mit à faire la sérénade à Razael, la lumière disparut pour laisser place au Mangeur de mondes, lui qui avait connu peu de dégâts depuis le début de l’affrontement par son passage anecdotique. L’insecte venait de jeter son ennemi dans les airs pour lui donner une dernière chance à la survie alors qu’il avait tué certaines des milliers de soldats en envoyant le château dans l’armada. Qu’il le veuille ou non, du sang était sur les mains de la créature folklorique et c’était quelque chose que l’Homme aux mille visages savait.




Néanmoins, une nouvelle personnalité ne voulait pas dire que le berger n’avait pas ressenti la douleur de ses ténèbres en personne au niveau du ventre. Il se tenait le bide avec un bras pour s’assurer que rien ne sorte alors que son corps, du moins à ce niveau, était parfaitement intact. Il se releva et alors que son allié de mésaventure lui proposa de l’accompagner sauver Garou, le chef de la Wyatt Family ne dit pas un mot, il gardait son œil sur Razael. Un être avec un ego pire qu’un saiyan n’allait pas finir le combat sur une fuite, mais sur un grand final, même si cela allait lui coûter la vie. Il le savait bien, ce genre d’énergumènes qui polluait le monde moderne, peu importe les univers.

Il avait raison de faire cela, malgré ses bras déboités, il se mit à concentrer une intense énergie dans son épée qui devenait aussi rouge que la lumière qui accompagnait le démon. Il comptait faire une dernière attaque, un baroud d’honneur, dans l’espoir de les apporter avec lui dans la mort. Alors que la loi de la physique le faisait retomber directement sur le plancher des vaches, l’ancien chef de culte était prêt à le réceptionner. Aussitôt que la lame allait toucher le sol, elle fut arrêtée net. Bray Wyatt venait d’attraper la poignée de l’arme de Razael. Il savait qu’il jouait avec le feu, qu’il s’approchait trop proche du soleil, mais il était hors de question que la Terre sacrée par Soeur Abigail finisse couper en deux pour un être dont l'orgueil ne faisait que dépasser sa soit-disante chance. Néanmoins, là où le Fiend aurait pu aisément se débarrasser de la lame surchargée de Ki, ce n’était pas le cas des deux autres personnalités bloquées dans ce corps. À chaque seconde, la lame gagnait du terrain sur lui et la Terre. Dans un dernier espoir, il fit de son mieux pour détourner la direction de la lame qu’elle soit la plus verticale possible pour éviter une destruction planétaire. Seul inconvénient, il allait le prendre de plein fouet s’il faisait ainsi. Bray lâcha un soupir entre ses dents serrées sachant ce qu’il lui attendait. Il força de toutes ses forces pour faire décaler la lame et se le prit en plein le corps alors que la lumière disparaissait avec un hurlement terrifiant et douloureux. Quand la lumière revint parmi le monde, seul le chapeau emblématique du Mangeur de monde était par terre, au milieu de la plomberie du château flamboyant fraîchement envoyé dans l’espace. Était-ce vraiment la fin de Bray Wyatt ?



Je pense que vous connaissez déjà la réponse à cette question parfaitement idiote, mais rappelez vous, mes lucioles ! J'éclaircirai toujours la voie, la seule chose que vous avez à faire est…

Gathering Storm - Page 2 LET_ME_IN
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 60

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 ClockMer 26 Mai 2021 - 0:51
”Qu’est-ce qui s’est passé, bordel de merde ?!”

Tu sais très bien ce qu’il s’est passé, espèce d’abruti. Sale merde. T’as voulu te prendre une attaque mortelle à cent pourcent et le gros copain à Garou s’est sacrifié pour toi. T’as littéralement poussé un type à son sacrifice ultime par tes délires suicidaires.

Non, il n’avait pas fait ce genre de conneries. Mais c’était pas ce que l’incertitude résonnant dans sa tête à cinq cent décibels lui disait. Pour le coup, il était prêt à raisonner aussi, tiens. Il n’avait pas joué sa carte maîtresse à lui. Il s’était mis en place pour contre attaquer la grosse épée de Razael avec sa batte. Et puis Bray avait voulu faire son coup à lui. Son moment de gloire parce qu’il a pas pu jeter un château. Parce qu’il a pas des pouvoirs de manipulation de chance permettant des événements plausibles à zéro virgule zéro zéro zéro un pourcent de se produire. C’est comme la possibilité de se faire noyer par un gorille. Jamais complètement impossible.

Incroyable humour. T’es toujours aussi sûr que ça marche cette merde ? Si ça marche, t’as aucune raison de te dédouaner de l’explosion de Végéta, tu sais ? Ta gueule, te morfonds pas plus. T’as tenté de sauver tout le monde et au final il y a eu deux morts. Deux morts plus ceux que ce cinglé a tué. Au final, est-ce que c’était si mauvais si Bray n’était plus capable de massacrer des types ? Ah ! On essaie de justifier la mort inutile, maintenant ?! Des tarés, ça a besoin de soin, pas de la chaise électrique ! Sale merde. Sale fils de pute, tu te crois tant malin que ça à justifier la mort des autres ! T’es aussi cinglés qu’eux !

Coup de poignet dans la gueule. Ah putain, on se remettait à trop penser. C’était l’adrénaline qui redescendait, ça. Il secoua la tête tout en continuant à haleter. Ouais, il respirait vraiment trop fort et trop vite. Il rythmait son silence avec des battements de coeur. Le peu de bruit qu’il y avait venait de la foule mais il en était trop déconnecté pour savoir ce qu’ils racontaient. Il passa sa main devant son visage avant de regarder dans sa paume. Du sang. De la sueur. Des cendres. Beurk, il avait mauvaise allure. Au moins, il était pas en train de pleurer. Est-ce que ça voulait dire qu’il était trop fatigué pour avoir une crise de panique ?

Est-ce que c’était possible d’être trop fatigué pour avoir une crise de panique ? Est-ce que j’en ai trop fait et maintenant je suis trop déconnecté pour avoir des émotions sur la mort des gens ? Meeeeerde. J’aurais pu l’attrapper et le jeter par terre. J’ai quatre bras pour une raison. Qu’est-ce que j’ai foutu. Tu vois ? T’es toujours empathique, tu rejoues un scénario qui est déjà passé. T’es coupable, ça veut dire que t’es pas un sociopathe. Ou alors est-ce que j’essaie de me dire que j’en suis pas un ?!

Il secoua la tête à nouveau. Il avait phase out alors qu’il était en train de remettre ses battes dans sa malette. Un château dans le ciel, tout le jardin qu’était brûlé, des bruits étouffés dans la foule. Ou alors c’était lui qui les entendait mal ? Il avait tout rangé maintenant. Son téléphone vibrait dans sa poche. Ouais, il avait une coque plastique spécifiquement faite pour rendre son portable fonctionnel malgré tout ce qu’il se prenait dans les combats. Un SMS, suivi d’un lien, qui menait à une vidéo. Un Élyséen qui se filmait sur un ratio de sauvetage en confirmant la survie invraisemblable de tous les sbires dans les gros vaisseaux dans le ciel. Le Mothman se mit à sourire avant de ne plus sourire. Il appuya sur le symbole bleu dans le coin de son application avant de regarder.

Hé, au moins j’ai des followers. Mais ça me critique parce que je m’allie avec Garou. Z’ont raison en même temps. Garou est toujours pas revenu. Peut-être qu’il a fuit. Peut-être qu’il s’est allié avec eux parce t’es une merde. C’est pas la première fois que tu perdrais des potes comme ça. Vous êtes vraiment potes après lui avoir cassé la gueule ? T’es vraiment désespéré à croire que c’est de l’amitié, ça. Est-ce que c’est si horrible que ça de demander à se faire apprécier ?

”Ta gueule. Tagueuletagueule… Merde, Garou, où est Garou ?”

Tout fait mal. Mais pas dans le sens distrayant. Juste mal dans le sens où c’est là et on fait avec. Tu crois vraiment faire avec si tu t’en rends compte la pleureuse ? Garou, faut se concentrer sur Garou.

Ses ailes se plièrent avant de s’étendre vers le ciel pour pousser vers l’air. Un fracas précédant une immense bourrasque annonça son départ de la colline aux spectateurs silencieux. Il lui fallait retrouver Garou.
Contenu sponsorisé

Gathering Storm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm - Page 2 Clock
 
Gathering Storm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Château du roi-