Le Deal du moment : -24%
Purificateur d’air & Ventilateur Dyson TP02 ...
Voir le deal
399 €

Partagez
 

 Gathering Storm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Gathering Storm   Gathering Storm ClockJeu 18 Mar 2021 - 9:44




*La douce luminosité d'un soleil levé de bonne matinée. Voici ce que baigne le Château du Roi en ce nouveau jour. L'armée du tyran inter-universelle est comme toujours au taquet pour la défense du bâtiment de potentiels nuisibles. La gloire de leur maître doit être conservée à tout prix, même s'il s'agit de leurs propres vies. N'est-ce pas un fait qui vous paraîtrait triste ? Addict à l'obéissance à une divinité capricieuse et sans réel contrôle de soi ? Qui pourrait détruire tout ce que vous auriez pu faire jusqu'à présent en un instant. Dans un sens, on pouvait vraiment avoir pitié d'une telle vie. Une vie d'obéissance... une vie sans passion... être qu'un écrou dans une immense machine qui pourrait te remplacer au dernier moment ? Serais-je un peu trop philosophique ? Ben, voyez-vous, c'est ainsi qu'aurait pensé le mangeur de monde si je n'avais pas eu l'occasion de laisser ses voix construire la Firefly Funhouse. Donc, à vous, l'Homme aux mille visages et à Légion, le roi Carmin, je vous dédie les prochaines minutes qui vont suivre. *
 
Sur ces pensées étrangement mélancoliques pour l'ami de tous, les générateurs du château commencèrent à perdre progressivement en pouvoir comme par magie. Petit à petit, seule la douce lueur orangée du soleil allait illuminer l'intérieur du bâtiment. Quand l'énergie fut entièrement drainée malgré les efforts des techniciens dans la salle des machines, toute l'infrastructure se trouva tombée dans l'obscurité. Les rayons de l'astre solaire ne pouvaient plus les atteindre à présent. Les soldats usaient de leurs armes et de leurs kis comme moyen pour s'éclairer. Tel un laboratoire enseveli sous la terre, ils étaient maintenant en proie à un monstre... mais pas le Fiend en personne. Non, celui d'un être au mental brisé par une marque sans possibilité de guérison. Davantage par choix que par inconvénient, à vrai dire. Des bruits sourds se faisaient entendre au niveau de la porte principale. Alors que les gardes se divisèrent pour envoyer une partie pour inspecter le problème de luminosité, l'autre se dirigea à toute allure vers les bruits fracassants qui signalèrent une intrusion agressive dans le palais.
 
Aussitôt qu'ils arrivèrent sur la scène de crime, la lumière revint soudainement. Plusieurs cadavres s'offraient à eux. Certains le crâne éclaté par ce qui semblait être un objet lourd avec beaucoup de puissance, d'autres le torrasque brisé. Alors que certains essayaient de trouver des survivants parmi leurs camarades déchus, d'autres commencèrent à former des groupes de recherche du responsable de la scène de crime. Des discussions radio pouvaient se faire entendre entre la sécurité et la salle de surveillance, rien n'avait réussi à être repéré à l'instant. Avant que le reste de la garde entende un autre fracas provenant du dispositif de l'être qui était aux caméras. Les pas de course se mirent à raisonner aussitôt dans les couloirs pour se rendre au lieu où leur collège venait de se faire assassiner, projeter contre les écrans avec force avec une blessure létale au niveau de la boîte crânienne. Sur le mur était marqué en flammes l'infâme phrase :
 
 Gathering Storm LET_ME_IN
 
Aussitôt, la pièce entière prit feu avec une partie de la garde à l'intérieur tentant de fuir les flammes. Les plus proches de la porte s'en sortirent avec quelques brûlures, mais le reste venait d'obtenir un ticket sans retour vers les abysses. Bray Wyatt ne s'était pas encore dévoilé pour le moment, mais comme un cruel jeu de cache-cache, il tourmentait la sécurité avec leurs morts et leurs blessés.
 
Voilà ce que c’est d’être un monstre, Garou. N’est-ce pas cela amusant ?
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 137
Bon ou mauvais ? : Introspectif
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Surhomme | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockLun 22 Mar 2021 - 0:56
Ma mâchoire failli se décrocher sous l'importance de mon bâillement. Une larme perla sur le coin de mon oeil, que j'essuyais d'un doigt las, papillonnant des yeux dans le même temps. Ca faisait une bonne trotte entre les vieilles ruines et le splendide bâtiment, heureusement que ces bons messieurs aient acceptés de me transporter dans leur véhicule, ça m'a permis de taper un petit somme. C'était marrant, leur premier réflexe en me reconnaissant avait été de se plier à ma volonté, sans même que j'ai à donner le moindre ordre. Il avait fallu attendre que je ferme l'oeil pour qu'ils tentent quoi que ce soit, mais mes instincts étaient encore suffisamment aiguisés pour me permettre de réagir à un danger imminent. Nous en étions resté à une bagnole bousillée et décorée des traces de leurs faces, que j'avais joyeusement enfoncé contre la carrosserie. Au moins, ils m'avaient rapprochés suffisamment.

"Oh, il a déjà commencé le con."

De là où je me tenais, je pouvais voir les flammes s'élever de la pièce qui semblait être l'entrée, là où tout un tas de soldats et gardiens rugissaient des avertissements comme des ordres dans tous les sens. Voyons, voyons, qu'est-ce qu'il restait à dégommer ? D'un pas nonchalant, je déambulait dans l'enceinte du château, le jardin, où gisaient dans tous les coins les carcasses sans vies de nombreux de ces pauvres types.

"P'tain, il n'y va vraiment pas de main morte."

Mes premiers pas au travers des flammes, me permirent de rencontrer une première résistance. De nombreuses armes furent braqués dans ma direction, quelques-uns s'écrièrent avoir trouvé la cible. La cible ?

"Euh, y'a erreur les gars, c'est pas moi qu-..."

L'ordre de faire feu fut donné, déclenchant aussitôt mes réflexes et m'obligeant à me tortiller dans tous les sens pour esquiver les projectiles. Tout aussi agilement, je me frayais un passage entre les flammes et les soldats, portant un coup parfaitement placé à chacun d'entre eux pour les mettre hors d'état de nuire rapidement. Ma main redressa l'arme du dernier d'entre eux, déviant son tir au plafond, qui vint ébranler une charpente déjà carbonisé. Je levais la tête pour percevoir l'immense poutre qui s'abattait à notre emplacement. Une grimace précéda un pas en arrière, tandis que mon pieds vint s'abattre sur le visage du fusilier de sorte à le repousser tout comme je m'en servais de tremplin. L'énorme morceau de bois s'écrasa sans faire de victime, j'effectuais une roulade acrobatique et poussais sur mes bras pour atterrir un peu plus loin. Me redressant doucement, je soufflais en tirant sur le col de mon t-shirt, la chaleur commençait à devenir bien lourde. Je marquais un petit temps de pause, le temps de compter les hommes à terre, avant de soupirer bruyamment. Qu'est-ce qu'il fallait pas faire quand on était du côté des gentils.

De longues minutes furent perdues durant lesquelles je m'efforçais de ramasser les soldats blessés, effectuant deux à trois allers-retours avec une garnison complète sur mes épaules, formant un tas de corps gémissant mais désormais hors de danger dans la cour qui précédait le château. Me frottant les mains pour en retirer la crasse, je jetais un oeil au charnier qui s'étendait de plus en plus sur le bâtiment. Ce genre de résultat était bien souvent signe du passage de Bray Wyatt, et si il respectait totalement son plan en allumant un énorme braséro à la place du lieu symbolique du pouvoir d'Auros, ses méthodes n'étaient plus tout à fait en accord avec les miennes. M'enfin, je savais qu'il ne servait à rien d'essayer de le raisonner, de toutes manières il ne me devait plus rien et moi non plus.

"Si c'est pas cette enflure de chasseur de héros... Y'avait bien qu'un connard comme toi pour oser t'en prendre à la demeure de sa majesté pendant son absence."

Un colosse tout en armure se tenait de l'autre côté, en plein milieu du jardin, et me toisait de là où il était. Je pris un instant pour l'inspecter de haut en bas, un sourire en coin naissant sur mon visage alors que je me rendais compte du gros morceau qui venait de se présenter.

"Tu voudrais pas prévenir ton boss que je l'attends pour recevoir ma fessée ? J'aurais deux mots à lui dire."

Il ricana.

"Oooh mais pas besoin, je me ferais un plaisir de lui offrir ton cadavre sur un plateau d'argent, tu vas me valoir une promotion p'tit père."

Bah voyons, ça craignait si le premier péquenot venu se pensait capable de me foutre une raclée. Entre lui et Marcos, j'commençais à en avoir ma claque qu'on me prenne à la légère. J'ai une putain de prime sur la gueule bordel. Lui adressant un large sourire en réponse, j'effectuais quelques pas dans sa direction en me craquant les doigts, avant de m'arrêter à bonne distance. Je haussais les épaules, déclenchant sa première charge. Tel un boeuf en colère, l'énorme exo-squelette fut propulsé par une sorte de réacteur à toute allure, rasant le sol sous ses pieds tandis qu'il brandissait une tout aussi grande matraque. A l'instant où il tenta de l'abattre sur moi, j'effectuais une Analyse rapide et me glissais au plus proche de son torse pour lui asséner une série de coups visant à tester la résistance de son armure. C'était visiblement pas de la camelote, l'acier s'enfonçant tout juste. Ma contre attaque se révélant donc insuffisante, je me retrouvais emporté par sa charge, et nous fusions alors tous deux en direction du tas de gus' que je m'étais efforcé à agglutiner.

"Ah putain non !"

Déployant une force digne du Surhomme que j'étais, j'enfonçais mes pieds dans le sol et poussait avec mes mains contre son thorax blindé. Après un ralentissement brutal, nous finissions par totalement nous arrêter à quelques centimètres de l'agglomération de soldats. Encore un gros malin qui faisait gaffe à rien si ce n'était abattre sa cible. Prenant le bonhomme plus au sérieux après avoir découvert ce dont il était capable, je me hissais rapidement jusqu'à son visage en escaladant son armure, lui attrapais fermement le haut du casque, puis basculait en arrière pour lui porter un double drop kick dans le menton. Comme prévu, mon adversaire s'écrasa de tout son poids en arrière, telle une tortue sur sa carapace.

"Ca y est tu m'as chauffé, j'penserais à bien signaler à Auros à quel point j't'ai latté les couilles."


Dernière édition par Garou le Lun 22 Mar 2021 - 15:14, édité 1 fois
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 59

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockLun 22 Mar 2021 - 13:59
VVVV !
VVVV !

VVVV !
VVVV !

VVVV !
VVV - BEEP !

"... Hey."

"Hey. Je viens de me réveiller. J’ai vu le buzz et… les messages."

"Ouais."

"T’as capturé Garou puis tu l’as laissé partir."

"Ouais."

"Tu sais que t’es toujours au taquet pour t’expliquer donc, euh… Qu’est-ce qui va pas ?"

"Oh, euh, si, ça va, je… je cherchais juste à trouver les mots - j’ai beaucoup à raconter."

"Mmh-mmh ?"

"Je l’ai dégommé. Puis on a parlé. Il m’a raconté ses problèmes avec Auros et puis il y a Bray Wyatt qui est venu et on a parlé et on -"

"Marcos ?"

"...on s’est dit qu’on allait faire équipe et - et qu’on allait lui casser la gueule à plusieurs et -"

"Marcos ?"

"...qu’on allait attaquer le château pour le faire venir - quoi ?"

"Ta voix tremble."

"Non, non, elle tremble pas, ça doit - ça doit être la connection du portable qui déconne - il y a de la pluie encore et..."

"Tu veux en parler ?"

"...Non… non..."

"Tu es sûr de ça ?"

"Ouais, ouais… bon… C’est juste… J’ai… Je… Pfffffff… J’ai eu une crise de panique à nouveau..."

"Aïe ! Ah merde..."

"J’ai… bon, c’est pratiquement passé, maintenant. J’ai bu de l’eau et tout et tout… C’est juste que j’ai appris ce qui se passait sur Végéta et j’ai vu le discours en direct et tout et tout."

"Ouais ?"

"Et… bon, ben j’ai surréagi. J’ai imaginé que c’était mes… mes pouvoirs de chance et le fait que je blaguais souvent sur un génocide pour les contrôler et, bon, j’ai surrenchéri, tout ça, tout ça, tu connais..."

"Ouais… Écoute -"

"Non, non, non, j’ai pas envie de -"

"Écoute. J’ai rien à faire cet aprèm. Je pourrais passer pour qu’on joue à un truc ensemble."

"J’veux pas te faire chier à chaque fois que j’me me prends la tête tout seul..."

"Hey. C’est ta première depuis, quoi, quatre mois ? T’es dans une bonne remontée. Comme j’t’ai dis, j’ai rien cet aprem, tu me feras pas chier."

"Mmmh..."

"Après ton attaque sur le château, bien sûr."

"Ouais. Ouais."

"Ça va aller ?"

"Ça va aller. Merci pour tout… À plus tard."

"À plus."

BEEP !

_________________________________________________________________

Cric !

”Gaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!”

Ca, c’est le bruit qui sort de la gorge d’un soldat peut-être un peu trop loyal à son chèque de fin de semaine quand son annulaire droit vient d’être tordu vers l’arrière. Ce n’était pas le premier de ses doigts à souffrir, non, c’était le troisième. Il patrouillait tout seul le toit du château, les autres sbires probablement occupés à célébrer un discours banal d’un tyran comme les autres. Ses yeux écarquillés, rendus larmoyant par la douleur, reflétaient le rouge qui éclairait l’entièreté de son visage terrifié. Son pif qui dégoulinait de sanglots était à quelques centimètres des poils du visage de la créature qui l’avait capturé. L’horreur n’avait pas particulièrement apprécié la réponse à sa question précédemment posée. Afin de gagner des résultats, il entreprit d’infliger des dégâts respectables et réparables aux extrémités de son prisonnier. Et maintenant, sa voix rétablie après les derniers évènements se manifesta en une poignée de paroles.

"Maintenant écoute. Il te reste encore sept doigts, je peux les disloquer. Après avoir fait ça, je les arracherais. Après ça, ce sera les orteils, les oreilles puis tous les petits bouts qui dépassent. Ou alors tu me files une radio et tu me laisses parler sur la ligne de tes potes."

C’était pas vraiment nécessaire de noter ce que ce troufion avait à dire. Pour le coup, sa bouche pâteuse et sa gorge nouée par la douleur rendaient ses discours inaudibles. Il décrocha un bracelet qui devait faire office de talkie-walkie mais avancé. De la technologie alien. Larguant Johnny Seven-Fingers sur le sol après avoir tapoté sur la montre, il se racla la gorge avant d’aborder tous ceux à l’écoute avec sa voix la plus grave.

"Salut à tous ceux qui m’écoutent, messieurs et, euh, mesdames - j’espère qu’il y a la parité dans la hiérarchie d’Auros. Oui ! Bon ! J’espère que vous êtes tous en train d’écouter ce que j’ai à dire car je me répéterais pas… Je suis le fantôme de… Robespierre... et cette nuit - cette matinée vous serez visités par trois spectres de révolutions passées. Vous êtes maintenant confrontés à un choix : fuir et conserver vos vies ou rester et affronter vos destinées. Ces créatures n’ont pas de scrupules et seront prêtes à vous massacrer. Peut-être que certaines vous épargnerons mais vous ne serez jamais sûr de si vous ferez face à la bonne. Pensez à votre loyauté, puis à vos familles. Pensez aux parents que vous allez laisser derrière vous. Pensez à vos femmes - à - à vos partenaires, à vos enfants, à vos projets pour plus tard. Est-ce qu’Auros vaut la mort dans d’atroces souffrances ? Nous nous dédouanons de tous les meurtres de fous incapables de fuir cette bataille perdue. Donc, vous savez, fuyez tant qu’il en est encore temps et tout et tout."

D’un petit spasme des doigts il anéantit la radio dans sa main. Il entendait déjà vociférer des réponses de loyalistes et s’était résolu à ne pas tenter de justifier ses paroles et de débattre pendant une heure. S’il avait gardé le bidule intact, rien n’aurait pu l’empêcher de se lancer dans un débat avec des gens qui ne pourraient pas comprendre ou qui justifieraient leur technologie supérieure. Dans le brouillard de la matinée les deux phares rouges virent s’échapper quelques sbires. Peut-être que d’autres étaient partis dans une autre direction. Il aura fait passer le message. Ceux qui restaient avaient fait leur choix. Il avait fait tout ce qu’il pouvait pour empêcher ces braves abrutis de se faire annihiler par le nec plus ultra de l’humanité. Tony Runny-Nose avait décidé de glisser le long d’une échelle de secours pour se tirer comme les autres. Il faisait la bonne décision.

Il avait dit “nuit” alors qu’on entrait dans la matinée mais quel con !

Il n’y avait pas vraiment de signal d’entrée en jeu. Rien qui disait “okay les gars c’est le moment on y va on va leur péter la gueule”. Il était simplement resté assis sur le toit avec son portable à la main en train de regarder des vidéos sur tout et sur rien, du rire jetable et absurde pour combler le silence. C’était quelque chose à faire régulièrement, ça, sans quoi on finissait par laisser les pensées retourner vers ce qui n’allait pas et on finissait par devoir couper court à tous les plans de la journée pour juste se faire une après-midi de repos. Il préférait regarder des compilations d’images loufoques avec des effets sonores ridicules plutôt que de laisser court à tout ce qui pouvait traîner dans sa tête à lui. Il resta accroupi ainsi, emmitouflé dans ses propres ailes jusqu’à ce que le brouillard autour de lui se mit à devenir plus sombre et moins… respirable.

C’est de la fumée, ça, non ?

Ah, ça devait être ça le signal. Il remit son portable à l’intérieur de sa veste et reprit sa mallette dans sa main gauche. Il n’allait pas encore commencer à monter ses battes, non. Il fallait attendre qu’il y ait une contre-attaque, qu’il y ait des big boss pour se ramener et se faire laminer. Là, il sortirait ses armes. Là ce serait un danger digne de sortir sa signature. Il se leva et s’approcha de l’une des limites du doigt, se plaçant sur la petite marche situé à la fin. Il se mit à inspirer, puis à expirer, avant de cogner son poignet contre son front. Choc au niveau de la peau enfouie sous les plumes et les poils. Un autre coup. Ouh ! Okay, on commençait à avoir là. Encore un autre ! Bim ! Okay, okay, ça vient, ça vient, ça monte, là ! Paf ! Paf ! Paf ! Ouais ! Ouaaaaaaais !!

"RAAAAAAAAAAAAAAAAH !!"

Adrénaline ! Ouais ! Il fit un pas vers l’avant et s’écroula dans le vide avant de se retourner en l’espace d’une demi-seconde. Sa main libre se posa contre le mur avant de laisser ses griffes ralentir sa chute, sa taillade du béton accompagnée d’un bruit odieux. Ses pieds se posèrent de même contre la surface parallèle et ce fut son poing qui termina le contact avec ce petit bout de château. Il était très conscient du fait que son trou soit positionné à côté de l’échelle de secours précédemment nommée. Si quelqu’un voulait, vous savez, fuir… ou en tout cas éviter de mourir étouffé par la fumée… bah il pourrait prendre cette sortie. Marcos se doutait qu’il y avait une raison pour laquelle on disait de ne jamais ouvrir les fenêtres durant un incendie. Mais sa fenêtre à lui était littéralement une porte vers la liberté pour les chanceux qui se rendraient compte qu’il fallait peut-être, possiblement, hypothétiquement ne pas se battre contre Bray, Garou et le Mothman en même temps. L’immense et dégueulasse créature accompagnée par la toxicité de l’incendie entra par sa propre brèche, bloquant l’entrée de la lumière un instant tandis qu’il prenait sa place. L’alarme retentissait. Ses battements de cœur aussi.

Des types en armures ridicules venaient de prendre place dans le couloir. Ils essayèrent de mitrailler le monstre comme s’il était une minorité américaine... ce qu’il était, techniquement. La gargantuesque masse de plume et de membrane chargea vers le groupe. Chaque tir touchait juste. Ils étaient entraînés. Il n’en avait rien à foutre. Il n’y avait aucun projectile pour s’enfouir en lui, juste des lasers qui brûlaient. Une source de douleur. Une source d’adrénaline ! Son cœur faisait de la batterie et son sang jouait de la guitare électrique. C’était l’environnement qu’il aimait. Son environnement le plus chill. Il arrivait enfin au corps-à-corps. L’un de ses adversaires fut giflé à travers le mur. Un autre se prit un direct lui éclatant son casque. Un troisième se fit attraper par son pied et jeté vers le quatrième, l’impact provoquant des fentes dans le sol qui les accueillit tous les deux. Le cinquième se fit projeter vers l’arrière. Le sixième se fit disloquer un bras, puis l’autre. Le septième…

Et ainsi de suite. Le sang qui coulait ne sortait jamais d’une artère. Les os étaient toujours réparables. La force et la résistance incroyable de ces surhommes n’avait d’égal que la clémence de leur monstrueux adversaire. Dans le noir de la fumée et celui de son crin il n’y avait qu’une seule autre couleur visible : le rouge. Cela faisait un joli contraste, une figure énorme dans l’obscurité décorée de lignes carmines scintillantes. C’était ce que voyaient les envahisseurs extradimensionnels qui occupaient la terre et son château avant de se prendre la raclée de leur vie. Coup de poing, coup de pied, coup de coude, coup de genou, coup de tête, coup d’aile, coup de mallette, gorge attrapée, arme brisée, bras disloqué, architecture réarrangée, frappe, frappe, frappe, frappe, frappe !

D’une salle à l’autre. Comme s’il y avait un combo, comme s’il y avait un multiplicateur de score, il entrait dans une salle d’un coup d’épaule et démontait ses occupants. Ils ne pouvaient pas l’arrêter. Ils ne savaient pas comment l’arrêter. Et pourtant il était leur seule chance de survie. Chaque étage s’accompagnait d’une nouvelle brèche, d’une nouvelle sortie de secours, d’une nouvelle expression de sa clémence. Prenez vos membres démantelés, prenez vos fiertés désassemblées, prenez vos sanglots et ce qui reste de votre dignité et partez ! Sortez si vous le pouvez avant que les autres ne vous atteignent. Il n’était que vos deux premiers strikes avant la fin. Il n’était que les deux mandales qui précédaient la rupture aortique.

Tinnitus dans les oreilles. Battement dans les tempes. Brûlures sur le corps. Il regardait ce civil sans armure. Un petit type qui n’était là que pour gérer la paperasse. Deux lumières rouges qui accompagnaient celle de l’alarme se posèrent devant son visage.

"J’ai besoin de faire passer un message. J’imagine qu’il y a de quoi parler ? Un message d’alerte ? Je veux juste dire un truc à Auros."

Il fut offert un chemin. Au rez-de-chaussée. Mais attention à l’incendie, hein ? Comme s’il en avait quelque chose à faire. Il fit un dernier trou dans le mur, que ce pauvre type et les sbires qui restent puissent se frayer un chemin vers la vie. Il y en avait probablement beaucoup d’autres qui allaient se faire démonter par ses nouveaux potes. Il faisait de son mieux pour que beaucoup de parents puissent fêter le prochain noël avec leurs chiards.

À travers le feu et les flammes une forme noire se dessina dans le rez-de-chaussée. Elle était faite de plumes et de regrets. Des gros regrets vis-à-vis du chemin emprunté : Marcos Smith était très inflammable et pas un grand fan de la carbonisation qu’il venait de se prendre. Ses pieds évitaient de marcher sur les cadavres qui longeaient le sol de peur d’écraser un survivant qui faisait simplement le mort. Il empoigna une porte, puis une autre, puis une autre, jusqu’à ce que finalement il enfonce des murs. Il crut voir la forme d’un de ses compagnons de route, un instant, mais boosté à la douleur carbonisé qui parcourait chacun de ses nerfs, il n’en eut rien à faire. Bientôt, il finit par trouver une entrée réservée au personnel. Evidemment, le panneau devant la porte ne l’arrêta pas.

Il annihila la ferraille de sécurité ainsi que les quelques gardes qu’il y avait derrière, les entassant dans un coin en espérant que la fumée ne les suivrait pas. Il y avait une porte de secours non loin d’ici de toute façon. Personne n’avait songé à utiliser un extincteur durant une heure d’assaut, c’est incroyable. Il prit une carte sur un gugus terrifié avant de passer gentiment par une autre porte, puis par une autre, jusqu’à ce qu’enfin il arrive face à ce qui semblait être une salle de communication. Le lieu le plus important de la planète Terre avait de quoi communiquer au reste du monde les intentions de chaque personne au pouvoir ou bien de n’importe quel con qui était arrivé jusque là. Sa respiration saccadée commença à ralentir tandis que ses centaines de petites blessures se mirent à piquer toutes en même temps. Il était limite aussi rouge que noir maintenant. Grande inspiration. Okay, temps de parler.

____________________________________

Marcos fait passer un message à l’entièreté de la Terre, avec la qualité sonore d’un message d’alerte et non d’un discours. Comme pour celui d’Auros, vous pouvez l’entendre depuis n’importe où tant que vous avez une radio, une télévision ou n’importe quel objet connecté avec un support audio.

"Bienvenuuuue à la révo - qu’est-ce que…"

Un souffle comparable à un rire étouffé se fait entendre.

"Vous, euh, vous savez que je peux parler pendant dix minutes, là ? Dix minutes non-interrompues, c’est, c’est, euh, wow..."

Il y eut un rire jaune sur cette dernière syllabe, comme si vingt-ans d’anxieté sociale venaient de reprendre le dessus après une exposition à l’ouïe du reste du monde.

"Wow, euh, mmh… Bon. Salut tout le monde, ici Marcos Smith, certains me connaissent en tant que… chasseur de primes et, euh, pour tous ceux qui me connaissent pour une autre raison et qui auraient aimé ne pas - ne pas entendre ce nom à nouveau durant leur vie, ben allez vous faire enculer."

Souffle d’encouragement personnel.

"Pour ceux qui, euh, qui ne font pas partie de ces personnes là, moi et des potes on organise une attaque contre Auros, afin de simplement dire qu’on commence à en avoir ras-le-cul des dieux en général, en fait."

Claquement de langue.

"En fait, même pas juste les dieux, on en a tout simplement marre de se faire éclater par une autre civilisation dirigée par un énième connard avec, euh, un complexe de Dieu. Et avant que ça commence à geindre, c’est pas un message pro-humain, anti-extraterrestres, gneugneugneu. On veut juste pouvoir se diriger tout seul sans se faire conquérir ou corrompre toutes les deux décennies. Depuis le putain de, de Roi Piccolo, on se fait éclater pour que des tyrans à deux balles puissent enfin bander devant leur miroir en espérant que papa soit fier d’eux."

Inspiration.

"On avait un bon délire, un monde uni, une grosse démocratie de merde avec un roi élu et tout et tout puis t’as Darkus qu’a tout ruiné. Puis ensuite ce fut les gros BF, là, qui firent le plus magnifique de tous les cadeaux de départ. Puis maintenant c’est Auros qui utilise ses pouvoirs magiques pour tout réparer et soudainement se dire que tout le monde veut lui sucer la queue. On en veut juste plus, d’eux ! On veut plus se faire jeter partout pour que les autres aient l’air fort. On veut juste vivre tranquille."

Le micro se fait prendre comme si quelqu’un changeait de position dans une salle.

"On avait un président élu, on se serrait les coudes pour rebâtir, on avait dégagé ces connards de Ganshous qui voulaient nous remettre un roi dont personne ne voulait et se faire envoyer dans une alliance de planète dont tout le monde se branle. C’était comme un putain de rêve, les mecs. Enfin les gens de ma génération allaient connaître un système autre que la monarchie. Puis t’as l’autre connard qui se ramène et tente de se faire du bien en utilisant ses grands pouvoirs qu’il a eu on sait pas d’où et vu qu’il a la magie la plus forte, il estime qu’il peut gouverner l’univers. Il dit que c’est la faute à nos dieux. Okay. Il dit qu’il déclare la guerre à l’AM. Okay. Qu’il fasse ça directement et qu’il nous laisse tranquille. Qu’il nous débarasse d’une autre alliance qui fout la misère depuis une décennie sans jamais avoir été arrêtée, qu’il les massacre eux et qu’il laisse Kanasa aux Kanasiens."

Il commença à parler plus rapidement.

"Je viens donc ici pour faire une annonce : Auros est un sale fils de pute. Qu’il laisse la Terre être gouvernée par les terriens, qu’il aille gérer le reste de la galaxie car notre planète n’as plus besoin de lui. Auros, ta tyrannie est minable, elle aussi nulle que la monarchie de Darkus mais en encore plus nulle. Tu veux te prouver vraiment comme un sauveur et pas comme un opportuniste qui ramasse les miettes ? Va tuer les BFs. Va tuer les AMs. Va tuer l’empire Cold. Débarrasse-nous de tous ces psychopathes sanguinaires qui massacrent et qui pillent et qui violent et qui font un enfer de toutes nos vies. Ou ramène toi aussi qu’on te casse la gueule. Parce qu’on est Terrien, nous. Et on aime pas qu’on nous dise qu’est-ce qu’il faut faire. "

Fin du message.

____________________________________

"Putain j’ai foiré mon discours..."


Dernière édition par Marcos Smith le Mar 23 Mar 2021 - 23:45, édité 1 fois
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockMar 23 Mar 2021 - 2:44

Dans son propre croiseur personnel, Razael menait une vraie vie de luxe ! Autant son propre quartier était fait d'or et de putes, autant il profitait d'un moment de paix. Après-tout, lui qui aimait la vie décontractée, il l'avait bien mérité en gravissant les échelons ! Un lieutenant pur et dur de l'armée Élyséenne ! Déjà que de base, il aurait pu être Empereur s'il voulait... Mais cela ne l'intéressait pas trop. Trop de travail ! Trop de responsabilités ! Autant laisser ça à Auros, son rival de toujours ! L'un contre l'autre, ils menaient sans arrêt des batailles au sommet ! (C'est faux.) Et toujours, le Dieu de la destruction se faisait sauver par un appel venu d'ailleurs... Comme si la chance frappait toujours ce bougre, histoire de protéger son titre. (Ou de protéger Razael, car fallait le dire, ce gars était une certaine représentation de la CHANCE.) En clair, il préférait mener une vie peinarde dans son croiseur de guerre, avec les esclaves qu'il avait récupérés ici et là. Cela dit, il restait tout de même un puissant lieutenant. (Et ça, c'était vrai.)

"Lieutenant ! Lieutenant ! Nous avons un appel de la Terre !"

Sa porte était enfoncée. Un de ses sous-fifres dont on oubliera l'existence d'ici peu venait de faire son apparition, signalant un problème provenant de la planète bleue. Qui pourrait être bien assez fou pour chercher des noises à l'Empire d'Elysea ? Crachant son thé, le guerrier en or se levait de son lit, abandonnant les dames qu'il venait de ramener. Dommage, le bon temps allait attendre, il fallait travailler ! Au moins, un peu, quoi. "Putain, c'est qui le connard qui vient nous faire chier ?" "Le château de la Terre est attaqué par des inconnus ! Nous avons juste reçu... Ce message insultant envers le seigneur Auros." "Fais-moi écouter ça." Et voilà que le message plein d'amour et de haine de Marcos résonnait dans ses oreilles... Quelle enflure... Il était vraiment sérieux dans ses propos ? "Mais quel con ! Ya que moi qui est le droit de parler comme ça à Auros ! Va me préparer mon chasseur !" "D'accord !" Il était temps de se préparer à la correction... Avec un peu d'attente.

"C'est prêt, lieutenant Razael !"

Son holocom avait signalé son départ. Rejoignant rapidement son vaisseau, il prenait avec lui une petite escouade de soldats, histoire de rapidement terminer cette situation affligeante. Après-tout, si l'Empire ne faisait pas régner l'ordre, il allait y avoir des émeutes ! Ah... Faire des heures sup', c'était vraiment pas de chance... Enfin, il était tranquille sur ce point, car avant de devoir s'y coller lui-même... Il allait envoyer ses braves gaillards à l'assaut. Ils faisaient tout le temps du bon travail ! D'une façon, il avait de la chance d'avoir des soldats aussi utiles ! Enfin sur Terre, le groupe se détachait en plusieurs unités. La mission était simple : Faire sortir les crétins ayant attaqué le château. Cela ne devrait pas prendre trop de temps... Car les voilà déjà parti au combat. "Faites-moi un rapport toutes les cinq minutes. C'est bien compris ?" Plusieurs messages venaient à son holocom, donnant une réponse positive à son ordre. Personne ne pouvait le faire chier impunément... Personne.

Et... Plus rien. Cinq minutes plus tard, c'était le calme plat du côté de ces troupes. Il n'avait aucune réponse. Rien... "Putain... Bon, je vais m'en charger moi-même vue que ces abrutis ne sont pas capables de bien travailler." Craquant ses doigts, il pénétrait à son tour dans l'enceinte du château. Et la première énergie qu'il ressentait... Elle était vraiment pas mal ! Il ne lui fallait donc pas longtemps pour user d'une téléportation, arrivant légèrement plus loin de sa première cible. Un homme aux cheveux blancs, ayant éclaté un garde en grosse armure. Il semblait seul, et occuper. Autant le prendre par surprise... Pas besoin d'honneur, tant que la victoire comptait ! Et c'était dans un magnifique premier mouvement de vitesse, épée en main, énergie l'entourant, qu'il fendait l'air pour déchirer en deux le dos de Garou ! Pas besoin de perdre du temps, car sa mort elle, elle ne l'attendrait qu'un bref instant ! *Crétin ! Tu vas crever !* Quelle belle pensée, toujours sans parler ! Et quelle aubaine... Qu'il soit retourné !
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockMar 23 Mar 2021 - 5:26
Alors que l’ennemi au service du divin venait de faire son apparition sur la scène, l’arme à la main, prêt à pourfendre le terroriste tant recherché pour ses crimes contre son empire, la lumière ne fut plus. L’obscurité envahissait la Terre tel un voile présageant le pire, mais pourtant, ceci allait annoncer un véritable âge de prospérité pour la planète une fois cette confrontation allait prendre fin. Quand le soleil reprit ses droits sur ce monde, un bruit métallique pouvait se faire entendre à travers la cour du château du roi. L’épée venait de faire impact avec une autre arme… un marteau au proportions exagérées, au couleur tout droit sortie d’un cirque avec le visage même du démon dessus… Bray Wyatt venait de faire son entrée en scène en sauvant la vie de son allié. 
 
Garou, tu devrais être plus prudent, je ne peux pas te sauver à chaque fois !”
 
Aussitôt, le béhémoth fit pression sur son arme pour repousser l’individu à l’armure dorée. L’ami de tous ne semblait être amusé par la tentative lâche de sa cible de vouloir se débarrasser du repenti, mais également que ce n’était Auros qui s’était présenté devant lui. La personne devant lui ne l'intéressait pas. Ceci n’allait pas rendre honneur à Légion. Ceci allait être un autre combat ennuyeux et sans but. Au moins, avec le paysan et ses amis, ils y avaient quelque chose en eux, mais en cette être armuré ? Il n'y voyait rien.
 
Alors, Auros préfère envoyer un troufion à la place d’essayer de cueillir le terroriste qu’il recherchait tant ? C’est décevant, moi qui espérait le voir en personne… et LUI aussi voulait tant le rencontrer.”
 
Il poussa un soupir, puis il commença à rire hystériquement avant de planter son arme par terre tout en gardant une main sur la poignée pour une possible contre-attaque lâche de la part de sa future victime.
 
Après, je ne devrais pas être choqué, il a préféré envoyer un président m’affronter à la place de le faire lui-même.”

Tu sais quoi ? C’est ton jour de chance, IL peut attendre, je veux jouer un peu !”
 
Chance, n’est-ce-pas le mot du jour, mec ?”
 
Un petit lapin en peluche avec un fouloir venait de faire son apparition derrière le lâche, il se tenait sur l’une de ses épaulières. Il venait d'apparaître en un claquement d'œil à la surprise générale… et à l’agacement déguisé avec un sourire de la part du présentateur de la Firefly Funhouse. 
 
Ce n’est pas le moment, Rambling Rabbit”
 
Oh, désolé, mec. D’ailleurs, ton armure est cool. Bye !”
 
Si l’arrogant n’avait pas attraper le lapin avant, ce dernier se faufila derrière lui avec un bruit de sifflet en coordination pour disparaître entièrement de ce coin de l’existence. Ou il se fera tuer pour la énième fois, c’est également une possibilité. Dans tous les cas, des rires d’enfants pouvaient s’entendre à travers la cour du château. Ce dernier fut néanmoins interrompu par un rire gras et peu élégant du type que Garou venait de vaincre de façon non-létal. 
 
“Héhéhé, vous avez aucune chance, même Auros n’a jamais réussi à tuer le Lieutenant Razael. La fin est proche, terroriste.”
 
Merci pour ces informations brûlantes, soldat. Rompez !”
 


 
Dès que Bray Wyatt avait fini de prononcer ces mots, le soldat qui avait affronté Garou venait de prendre combustion avec des cris de douleur sans pareil. Ceci était simplement pour le spectacle aux yeux de l’animateur pour enfants, quoi de plus beau qu’un feu de joie pour égayer la matinée ? Que ce soit la nuit, mais hélas, le temps ne faisait pas partie des capacités de l’esprit torturé. 
 
Alors, Auros t’a jamais vaincu ? Oh, je pense qu’IL rentrerait dans le club également, à la seule exception qu’il s’en serait débarrassé, contrairement à toi !”
 
Dis moi, tu es devenu son serviteur par choix ou par nécessité ?”
 
Il enleva son marteau du sol en gloussant, paré pour le combat. Le bout de l’arme contondante prit soudainement feu et Bray Wyatt se lança sur son adversaire en tentant de lui donner un immense coup vertical pour tenter d’aplatir rapidement avec Razael. Une énorme colonne de feu sortit du sol pour amplifier les dégâts potentielles. Un Black Out suivi rapidement l’attaque, l’ami de tous s’était téléporté derrière Razael sans arme et fit un tour complet sur lui-même pour lui donner une Discus Clothesline à l’arrière de la tête pour l'assommer davantage, voir même le projeter à même le sol.  Le reste était pour Garou, il faut bien qu’il s’améliore un peu, le bougre.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 137
Bon ou mauvais ? : Introspectif
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Surhomme | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockMar 23 Mar 2021 - 21:00
Je grimpais sur le ventre métallique de cet imbécile dont la protection était devenu la prison. Un poing sur la hanche, je pliais l'une de mes jambes pour me reposer sur l'autre dans une position las. Mon regard ocre se posa sur la mine déformé par la rage de mon adversaire, qui s'intensifia lorsque je lui adressai un sourire plein de dédain. Le grabuge causé par mes deux compères s'était bien installé, mais commençait tout de même à se calmer. J'avais pu apercevoir Marcos transpercer les murs et pénétrer dans le bâtiment comme de rien n'était, et si je n'avais pour le moment aucune nouvelle de Bray, sa présence était indéniable. Un bruit de moteur commençant à chauffer attira à nouveau mon attention envers mon pote en armure. Il souhaitait certainement utilisé son réacteur dorsal pour se repositionner, mais je n'allais pas lui laisser cette chance.

"T'y penseras à deux fois avant de t'enfermer dans une carcasse pareille gros malin."

Lui lançais-je, moqueur, avant de dresser mes deux mains à hauteur d'épaule, tendre les doigts pour former deux véritables lames de chair et d'os, et d'enchaînement frénétiquement son plastron de coups perforant. Si sa plaque était indéniablement résistante, ma vitesse d'exécution et la hargne de mes attaques parvinrent finalement à la percer pour révéler les câbles permettant l'approvisionnement énergétique de sa tenue. Un large sourire fendant mon visage, j'abattais mes griffes dans l'amas de de noeuds et en arrachait le contenu d'un seul geste. Le résultat ne se fit pas attendre, et son réacteur cessa de fonctionner, tout comme les moteurs qui lui permettaient de se mouvoir. Son armure était véritablement devenu sa prison.

"P'tain quelle blague, tu m'as beaucoup déçu tu s-..."

Un crissement strident résonna dans l'enceinte du palais, les haut-parleurs se mettaient à diffuser une transmission absolument irritante. Y'avait bien que Marcos pour tenter un truc aussi maladroit. Sautant du torse du gros tas gémissant pour atteindre le sol, j'effectuais quelques pas en effectuant de larges mouvements d'épaules, écoutant le sourire au lèvre la plaidoirie de notre bon ami le papillon. Il y mettait du sien le bougre, et franchement c'était pas si mal. Les deux poings sur les hanches, j'inspectais le bâtiment ravagé par les flammes et l'absurde brutalité de l'insecte colossale, penchant la tête en réfléchissant si je devais ou non essayer de tirer de là les quelques malheureux qui pouvaient être sauvé. C'est ce que ferait une bonne personne. C'est ce que ferait un héros. Je grimaçais, me poser ce genre de questions n'était pas agréable, peut-être qu'il fallait simplement agir sans trop se poser de questions. Peut-être que pour être un gentil, fallait devenir un crétin. Non, ça c'était plus ou moins ce que faisait Marcos, et le pauvre bougre me faisait plus de peine qu'autre chose.

Soudain, une lourde sensation vint engourdir mes membres. Mon instinct de survie s'était totalement affolé, j'avais baissé ma garde, quelque chose était sur le point de me buter ! Me retournant aussi vite que mes muscles et mes tendons ne le pouvaient, je percevais du coin de l'oeil la lame étincelante qui s'abattait sur moi. Merde, merde, merde, aucune issue. Les ténèbres s'installèrent, un court instant, mais suffisamment long pour que je puisse me demander si j'étais bien mort. La lumière revint pourtant, gage de la grande dédication de mon ancien compère à mon égard, dont le dos me faisait désormais face. Il était apparu pour arrêter l'attaque, me sauvant cette vie qu'il m'avait accordé. Je déglutis lourdement, si il n'avait pas été là j'aurais... Bordel, c'était qui ce type ?

"Hah... Celui-là c'est pas un rigolo... Mais il m'a eu par surprise, j'le laisserais pas se tirer de là sans lui avoir foutu sa raclé."

Après un premier échange entre Bray, son lapin, et ce nouvel ennemi à la tronche désobligeante, c'était la voix de mon précédent et dernier adversaire qui s'élevait depuis là où il gisait. Il semblait confiant dans la force de son lieutenant, et si ce qu'il disait était vrai concernant ce Razael, alors lui botter les fesses allait s'avérer un bon exercice avant de rouler sur Auros. Cette idée en tête, je commençais à ricaner en m'étirant de toute ma hauteur, bien qu'une goutte de sueur anxieuse s'écoula depuis ma tempe. Alors, juste après de faux remerciements, Bray utilisa ses pouvoirs infernaux pour brûler vif celui que j'avais volontairement épargné. Je serrais le poing, jetant d'abord un regard réprobateur au monstre qui m'accompagnait, mais me décidais toutefois à retenir mes mots. La bête qu'était Bray Wyatt n'était pas dressable aisément, nous allions avant tout nous occuper de ce premier véritable obstacle.

C'est Bray qui mena la charge, abattant son arme alliée à ses pouvoirs incandescent pour malmener notre adversaire. Sans attendre, je me décidais à suivre ses mouvements pour ne laisser aucune occasion à ce Razael, et lorsque la dernière frappe du colosse fut lancée, je glissais à même le sol pour porter un coup de pied visant à envoyer valser ma cible dans les airs. Me tordant agilement pour reprendre mes appuies, j'enchaînais tout bonnement en martelant le lieutenant d'une série de coups de poings portés chacun au dessus de ma tête afin de le garder en l'air. Mon dernier punch emmagasina un peu plus d'élan, tandis que j'utilisais une Puissance monstrueuse qui vint gonfler les veines autour de mon bras.

"Ca, c'est pour avoir bien failli me buter, enculé !"

Un uppercut d'une violence inouïe s'enfonça dans l'armure doré, celle qui protégeait son abdomen, et déclencha une puissante bourrasque synonyme de l'impact. Le cogner lui, c'était presque cogner Auros, et ça faisait un bien fou.
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 59

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockMar 23 Mar 2021 - 23:36
... J’aurais dû utiliser “colonialisme”. Ou “impérialisme”. C’est clairement des mots qui auraient marché. C’est ça ce qu’ils font, tous ces types. Ils augmentent leur empire selon leur vision du monde. Ils imposent leurs idéologies de force. On était à ça des églises improvisées et de la variole. Donnez à un de ces geignards bien-pensants d’internet des pouvoirs divins et ce serait exactement le même résultat qu’on aurait ! Mais qu’est-ce que je dis, mais qu’est-ce que je dis. Je vaux pas mieux qu’eux. Mais si, un peu, quand même. Putain, je suis un adulte, pas un gosse qui connaît rien à la vie et qui s’exprime comme s’il avait connu tout ça ! Mais c’est pitoyable, ce que je viens de faire, quand même. Je prouve juste que j’ai pas évolué, quoi. Cette putain de forme est censée me donner de quoi faire changer les choses mais j’arrive même pas à me changer moi - Il faut que je pense à autre. Autre chose...

”Merde.”

Ouaip. Il venait de passer cinq minutes parmi les braises de sa propre vivification. Parler en public n’avait jamais été aussi dur que durant la dernière dizaine de minutes. Avec cent cinquantes brûlures sur toutes les parties du corps, les phalanges piquantes à cause de tous le béton et l’acier qui avait été démonté sur le chemin et le tinnitus assourdissant causé par la radio basse qualité et les hurlements résonnants dans les couloirs, c’était d’avoir beuglé qui venait de le fatiguer autant. L’énergie été à dix pourcent, là. Son corps était en veille. Son cerveau avait décortiqué chaque phrase provenant de son dernier discours, chaque argument, passé et repassé dans sa tête et démantelé comme un ordinateur qui ne marchait pas. Bon, ça c’est s’il s’en souvenait. Il n’était même pas sûr de si certaines de ces phrases qui toquaient dans les coins de son crâne avaient été gueulées dans le micro ou non. Ses jambes étaient écartées, ses mains étaient avachies entre ses cuisses et sa tête bancale profitait du vent qui lui venait dessus tandis qu’il tournait sur le fauteuil pivotant qui supportait l’entièreté de sa carrure. Cela devait être adapté à des conquérants de deux mètres cinquante.

”Putaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaain...”

Tout était descendu après son tête à tête avec l’entièreté de la planète. Tout sauf la honte. Est-ce qu’une honte pouvait monter ? Dans tous les cas, c’était le cas de son derrière. Avec la force supérieure qui lui permettait de soulever des gratte-ciel, il se releva piteusement de son siège comme s’il venait de sortir d’un marathon et qu’il devait maintenant quitter le banc pour rentrer chez lui. Un râle inhumain accompagna le trainement de ses pieds vers la porte, puis leur tour en arrière quand il se rendit compte qu’il avait laissé sa malette derrière lui. À nouveau devant les multiples écrans de l’ordinateur de communication, il se retrouva face-à-face avec un lui-même transparent reflété par la vitre éteinte de l’un d'entre eux. Le sang sur sa gueule, un oeil plus clos que l’autre, le visage sans vraie forme pour qu’on puisse pas distinguer ce qu’il pensait vraiment. Il avait l’impression d’avoir fait cent cinquante pas en arrière. Une crise et c’était bon. C’était fini. Dégringolade. Retour à la case départ. Mais hey, c’était pas comme si tout son progrès provenait d’une solution miracle inattendue et d’un vœu de mort ridicule. Il avait vraiment l’air d’une pleureuse basique d’une série B, comme ça.

Qu’est-ce que je fais de ma vie, putain ?

Il y eut ce moment de silence tandis qu’il baissait la tête. L'anxiété et l’incertitude. Cette espèce de honte qu’il y avait après un grand discours. Est-ce que les gens ont aimé ? Est-ce qu’ils ont trouvé ça nul ? Ces écrans étaient aussi malaisants qu’une salle pleine et silencieuse. Ses yeux se plissèrent tandis que son cœur sembla se pincer. Ses sourcils se froncèrent davantage. Le sentiment qui ramène des mémoires, des mémoires qui ramènent de la frustration. Le ressenti de ses brûlures s'atténua. La fatigue dans ses jambes disparut. Il s’énervait tout seul. Battement dans les tempes. Silence qui diminue. Adrénaline de retour. Il leva son poing et frappa dans l’une des machines devant lui.

”Re les gars !”

La porte qui liait le couloir plus que chaud avec l’escalier vers les communications venait de s’ouvrir dans un grand fracas alors que la star du show refaisait irruption sur scène. À gauche… des morts. Pas une bonne vision. À droite ? Ah, voilà des gens qu’il connaissait ! Garou et Bray, en train de tabasser quelqu’un. Près d’eux, les reste d’un type carbonisé. Pas une bonne mort, ça. La forme noire tachée de rouge et enveloppée de fumée se rapprocha du corps dont s'échappaient les derniers couinements d’oxygène avant la combustion.

”Hé, euh, les gars, c’est pas vraiment à moi de juger vos méthodes mais est-ce que vous pouvez éviter les morts lentes et pleines de souffrances quand je suis pas loin ? C’est que, euh, que ça me fait pas me sentir bien, vous comprenez ?”

Il n’était pas sûr qu’ils puissent l’entendre malgré le feu. Le combo qu’ils faisaient à Rouquin Mac Armuredorée était assez incroyable, en vrai. Pas mal de travail d’équipe. Il y avait vraiment une histoire en commun. Bray était d’ailleurs là en chair et en os, adorable comme jamais. Il était probablement la raison pour laquelle certains ne retrouveraient jamais leurs familles dans ce château. Les yeux rouges écarquillés de Marcos regardaient l’enchaînement se faire jusqu’à ce que Garou face un superbe uppercut pour catapulter son adversaire en arrière. D’un réflexe de baseball, il attrapa la poupée de chiffon de la main gauche avant de la descendre au niveau de ses yeux.

”Oh merde, on tabasse une meuf !”

Évidemment, il savait que la demoiselle allait probablement se défendre, ce qui fit faire à notre gigantesque féministe un coup de genou certifié parité vers le pif de son adversaire avant de la jeter au loin. Posant sa mallette afin de libérer sa main droite, il imita de ses doigts le cadre d’une caméra. Elle avait des iris minuscules, probablement une mutation. Cela lui rappelait les tentatives de faire des fous dans les dessins animés. C’était un peu malaisant quand vu en vrai, en vrai. Tellement d’espace blanc inutilisé. Cela signifiait qu’elle avait un champ de vision réduit, au moins. Enfin, normalement ? Il lui gueula pour briser la glace plus délicatement que son cartilage nasale.

”Jolie armure ! Tu connais pas le nombre de meufs qui se battent en bikini de nos jours ! Pas que je me battrais pas torse nu si j’étais un putain de mannequin mais, euh, tu vois ce que je veux dire !”

Il tourna sa tête vers Garou.

”D’ailleurs, j’imagine que vu la couche d’or sur ses fringues ça doit être la chef de l’établissement ou une connerie du genre ?”

De nouveau, les yeux rouges allèrent en direction de la commandante ou générale, ou capitaine… officière ? Officière, allez.

”Hey meuf, je peux avoir ton nom ! P’t’être le grade, aussi ? Qu’on sache qui c’est qu’on démonte ? Merci !”
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockJeu 25 Mar 2021 - 0:06
En voilà, des manières... Il venait de se faire interrompre son "assassinat" par un gros tas se prenant pour un maître du marteau ! N'ayant pu achever sa proie aussi vite qu'il le voulait, il restait simplement plus en arrière, observant désormais celui qui lui faisait face, tandis que l'autre humain venait enfin d'intégrer la "conversation". Car oui, c'était plutôt eux qui allaient parler, tandis que Razael, toujours droit, observait ce duo plus ou moins... Hors du commun. Ils pouvaient être fiers de ce qu'ils avaient accompli jusque-là ! Faire chier l'Empire d'Elysea... Il fallait être fou, ou bien juste plus rien en avoir à foutre de la vie. Bien, c'était pas dérangeant, en soi ! Un peu d'exercice de temps en temps, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus mauvais. Et un fin sourire venait de se dessiner sur son visage... Tandis qu'un "lapin" venait d'apparaître sur son épaule. Un coup d’œil rapide, il ne faisait qu'écouter. La chance était le mot du jour ? Bien vu, petit être ! Petit de corps, mais grand d'esprit. Il fallait l'avoué...

Pas besoin de s'en prendre à cette bestiole, elle n'était que passagère. En revanche, elle savait flatter. La seule réponse que le Lieutenant lâcherait était bien un... "Kyehehe !" Suivi d'un simple balancement de ses bras. Il désirait voir ce dont étaient capables les envahisseurs, donc autant leur laisser mener la danse des premiers coups ! Il répliquerait... Après. Et au moins, pas besoin de se faire prier ! Le plus gros du duo venait de commencer à attaquer, balançant son marteau sur lui ! Comme il n'avait pas essayé de résister, il se faisait simplement écraser dans le sol, rendant le prochain coup de Bray caduque. Bah oui, il était déjà au sol, enfoncé bien profond ! Il aurait du mal à frapper sa nuque parmi les décombres... Mais la colonne de feu sortant de sa position, il l'avait quand même senti passer ! C'était chaud, là-dedans ! Sortant un peu de son trou quand le marteleur avait terminé son combo, c'était cette fois au tour du terrien à la coupe étrange de faire son entrée.

Des poings, des assauts, et autres mondanités des arts martiaux. Pas mal... Vraiment pas mal ! Sans parler de ce dernier poing très puissant qui l'avait dégagé dans le décor, lui arrachant un petit galbe de sang ! Ils en avaient dans le slip, eux ! Et là... Il était choppé. Ils n'étaient pas deux ? Non, ils étaient trois ! Un trois contre un ! L'espèce d'insecte prenait le Lieutenant pour une meuf ! Et pourtant, il lui foutait quand même un coup dans le nez ! Rejeter une fois de plus dans le décor, Razael se relevait, craquant son cou de dos, n'écoutant qu'à moitié ce que l'espèce de monstre avait à lui dire. En réalité... Il était plutôt déçu... Pour une troupe d'assaut, elle était constituée de personnes plutôt... Bizarre, mais loin d'être extra-ordinaire. Oh, des coups, il était du genre à en prendre ! Mais ce n'était jamais sans raison... Il y avait toujours un "mais" dans sa façon de procéder... "Putain... J'y crois pas..." Haussant légèrement son niveau en laissant échapper sa magnifique aura doré, il pouvait reprendre.
Gathering Storm 229495
"C'est tout ce dont vous êtes capables ? Et vous osez défier notre Empire ?..."

Il tendait sa main gauche, laissant échapper une pièce qu'il récupérait. "Recto... La chance est avec moi." Avant de disparaître, laissant cette pièce qui retombait au sol, arrivant sur la même facette qu'il avait eue sur sa main. Son épée dorée était de nouveau dans sa main, juste face à ce Bray, dégageant d'un simple coup vertical vers le haut un slash d'énergie provenant directement du sol. Cette attaque si simple était pourtant incroyablement puissante, grâce à son buff de chance accrue obtenue par son précédent pari. Il était chanceux ! Il allait faire fort, cette fois ! Cette attaque avait pour but non pas de couper la "chose" en deux, mais de le projeter dans le plafond ! Oh, loin de lui l'idée de le laisser s'échapper ! Il voulait faire bien mieux, car désormais... Garou était le prochain cibler. Son assaut suivant visait à décapiter le pauvre martialiste ! Du moins, c'était le plan de base... Car il avait changé de cible, mouvement en continu, pour s'attaquer directement à Marcos. Un petit jeu avec le vent plus tard, une compression d'air en même temps, et le voilà non pas décapité, mais expédier contre l'ancienne victime du jeu du Diable !

D'ailleurs, ai-je précisé que l'ancien slash n'avait pas qu'envoyer le fidèle de Légion dans le décor ? Cette énergie accumulée attendait patiemment son heure, celle-ci rejoignant en même temps Garou, que Marcos sous forme de pique. Ils allaient finir empaler l'un avec l'autre... Quelle belle destinée, pour deux camarades ! "Kyehehehe ! Les petits potes, vous allez passer un mauvais moment !"
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockJeu 25 Mar 2021 - 5:17



Oula, attention au langage, nous avons des enfants dans l’audience !”
 
C'était la seule chose qui semblait être importante pour le présentateur pour enfants, pas que la violence soit absurde, sanglante, inhumaine et gratuite, seulement que les mots interdits par la décence ne soient pas prononcés. Malheureusement pour lui, la personne en face de lui était d'un vulgaire indigne d'un lieutenant. Apparemment, ce petit début était tout ce qu'il pensait que le groupe pouvait faire ? Razael ne connaissait vraiment pas la base même de tous les grands combats de ce monde : on commence petit pour que la séance finale soit explosive et sensationnelle ! La petite combinaison de Garou était seulement un avant-goût. Le coup du marteau ? C'était tout simplement pour prendre la température, c'était le pré-show au main event qui attendait la pauvre âme qui refusait de répondre à sa question. Certainement que la dévoiler serait trop dure à accepter ou à prononcer. Il fallait continuer à taper dans cet ego fragile.
 
Oh, n’oublions pas l’éclatement de l’aura, un classique dans la matière des gens qui veulent se faire craindre pour peu. Comment celui qui était surnommé la nouvelle face de la peur pouvait être inquiété par une atmosphère dorée autour d’un larbin ? Néanmoins, ce qui allait suivre était la gimmick derrière le haut-gradé de l’armée d’Auros : la chance. Il sortit une pièce sans prendre un pari et dit qu’il venait de gagner en tombant sur recto ? C’était littéralement créer sa propre chance dans ce cas-ci. L'animateur se mit en position défensive alors que son ennemi se préparât à donner un fouet d’énergie pour le propulser dans les cieux. Envoyé dans les airs, l’attaque laissa des marques qui laissèrent un peu de sang passé à travers les avants-bras du combat et coupa directement les manches du pull rouge si iconique. Il prit un choc contre l’un des murs du château, un choc terrible pour un terrien, mais rien de bien douloureux pour l’esprit brisé. Il se fit soudainement projeter vers Marcos pour qu’ils s’empalent à l’un à l’autre. Oooh, ça aurait été un visuel sympathique pour le lieutenant qui gloussait déjà du mauvais moment qu’il allait avoir.  Malheureusement, c’était sans compter sur les pouvoirs surnaturels de Bray Wyatt ! La lumière disparut et aussitôt qu’elle était réapparue, l’ami de tous était au sol, à une distance assez sauve du lieutenant chanceux.
 
YOWEE WOWEE, ça fait mal ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant souffert d’une attaque ! Hahahaha ! On va bien s'amuser, toi et moi !”
 
Un torrent de flammes apparut au-dessus du chanceux et s’abattit directement sur lui alors que le présentateur de la Firefly Funhouse soufflait en boucle sur ses avant-bras le temps que son adversaire soit distrait par le feu infernal. Il laissa tomber les manches du pull coupés auparavant et se mit à charger sur Razael et bondit de tout son corps sur lui alors que les dernières étincelles venaient de disparaître. L’impact n’allait pas être confortable pour monsieur bonne fortune, se manger un épatant (du moins pour les statistiques de ce monde) 119 kilogrammes dans la face allait laisser des marques. Le présentateur fit une roulade suivant cela pour se remettre directement sur pieds, montrant une surprenante agilité au passage.
 
Tu as peut-être la chance de ton côté, mais IL est le karma qui attend tout ce qu’ils les ont blessés…”

”... et par manque de chance, tu seras bientôt sur son chemin !”
 
Aussitôt, il donna un coup de pied dans la main tenant l’épée dorée de sa cible et commença à enflammer l’armure du malchanceux pour la faire fondre sur lui-même.
 
Garou, je te laisse la s… Garou ?”
 
Il venait à peine de constater l’absence de son ami de toujours sur le champ de bataille tellement la douleur était exaltante de la première attaque. Il poussa un soupir avant de regarder directement son adversaire dans la face, comprenant ce que la chance du sous-fifre venait de faire expulser le second combattant le plus compétent du champ de bataille.
 
Vraiment, tu as viré Garou et pas Marcos ? Le papillon n'avait rien à voir dans cette histoire pour commencer. C’est assez triste, quel manque de story-telling de ta part !” 
 
Déjà qu’on t’affronte à la place d’Auros."
 
Sur ces mots, le marteau de clown réapparu de nul part et il s’en servait du bout de l’arme pour remettre sur pied son adversaire si ce n’était pas le cas de base avant de donner un massif coup de masse horizontale qui avait pour but de le projeter directement contre les murs indestructibles du château enflammé. Il se remit aussitôt à la charge alors que Razael était encore projeté ou sur place pour lui donner un coup au niveau ventre avec l’angle du bout du marteau avant de faire un effet circulaire vertical pour le renvoyer sur le sol, le dos le premier. Oh, et au cas où d’un petit coup de chance de cet inconnu, l’ami de tous les enfants laissa la lumière disparaître pour mettre le mercenaire à sa place en cas d'attaque dès que les ténèbres se retirèrent. À toi de briller ou de te montrer aussi éphémère qu'un papillon de nuit.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 137
Bon ou mauvais ? : Introspectif
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Surhomme | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockJeu 25 Mar 2021 - 14:35
Je soufflais sur mon poing fumant, le regard grave en direction du péquenot tout d'or vêtu. Il avait dû la sentir passer celle-là. A l'issu de notre enchaînement à Bray et moi, Marcos avait fait son arrivée, attrapant notre cible au vol pour lui porter un violent coup dans le museau. Je grimaçais, c'était pas propre, et notre pote l'insecte qui se laissait une fois de plus emporté dans ses déclarations aussi délirantes qu'elles étaient en totale contradiction avec ses actes.

"T'es pas possible toi hein ? Ca se voit que c'est un type connard. Ah au fait chapeau la déclaration, ça craignait un peu mais j'ai connu plus cringe. Et au moins t'as rameuté du beau monde."

Plus loin, les décombres se mouvaient, la silhouette de notre adversaire réapparaissait. Il avait pas l'air content. Une puissante bourrasque naquît depuis sa position, des flammes dorés se mettant à danser autour de lui, un mauvais pressentiment.

"P'tain le voilà énervé..."

Je me mettais en garde, mes deux compères n'avaient pas l'air impressionné par la démonstration du lieutenant, mais moi je ressentais très clairement cette pression écrasante. Décidément, je devenais bien trop précautionneux. Je dégluti, il arrivait. D'une vitesse tout aussi phénoménale que lors de sa tentative d'assassinat, il apparu en une fraction de seconde face à Bray, lui infligeant une attaque énergétique à même d'envoyer le colosse valser à son tour dans le décor. La seconde qui suivit, il fonçait dans ma direction. Serrant les dents, je tentais le tout pour le tout et après une rapide Analyse préparait un contre de sorte à l'accueillir et frapper le premier. Toutefois, au dernier instant, il changea de cible pour s'en prendre à Marcos. Après une attaque astucieuse et presque invisible pour qui n'était pas attentif, il parvint à propulser l'imposante carcasse du papillon dans ma direction. Prenant mes appuies, je me préparais à réceptionner l'énorme colis... Avant qu'un détail ne me saute aux yeux. Une étrange lueur semblait crépité sur le dos de l'insecte, tandis que je sentais moi-même une étrange sensation électrique se propager dans mon corps.

"Qu'est-ce que... ?!"

Des liens énergétiques se dressèrent entre chacun de nous, de véritables pieux, que Bray parvint à dissoudre par ses pouvoirs ténébreux. Toutefois, si cette intervention avait permis d'écarter le danger principal, une étrange réaction en chaîne provoqua une distorsion de l'énergie accumulé et celle-ci fini par provoquer une puissante détonation. Le souffle me propulsa à travers les ténèbres, dans lesquelles je disparu bien vite avant le retour de la lumière, m'écartant malgré moi et dans un cri étouffé hors du lieu de combat.
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 59

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockVen 26 Mar 2021 - 17:19
Bon plan. Il se relève de façon menaçante avec le pif saignant et les cheveux qui volent. La bonne entrée en scène. On le dégomme pour prouver sa supériorité et après il active le mode sérieux. Petite moquerie basique - ouh, ça sent l’égo. Le craquement de cou, classique. Oh oui bébé, fait l’amour à la caméra. Le gros combat qui s’annonce, la hype. Je peux déjà voir le nom du boss...

Gathering Storm C9743e2bc27b1cadd86baf137b6c8acd

”Ah ah ah...”

Marcos avait abandonné l’idée de recevoir le nom de l’officière. Il s’imaginait déjà lui annihiler le visage et lui réarranger les os. Cette pute allait finir par s’enlaidir, un coup dans la gueule à chaque fois. Des bleus à travers le maquillage, une fente dans ses petites lèvres, une brûlure de sa crinière, un nez démonté. De la couverture de Vogue à la bête de foire. Démanteler les visages des beaux et belles gosses n’avait pas de prix. Moins de dents, plus de larmes ! C’était toujours fascinant de les battre à coup d’humilité. Réfléchissant, il tendit l’oreille vers Garou tandis que Bray était toujours dans son délire de téléviseur.

”... quoi ?”

C’est un mec ?

”C’est un type ?! Mais regarde sa gueule ! La petite machoire de suceuse, le mascara dans les yeux fins, les longs cheveux de Raiponce, là, les - le, le pif tout petit limite en le voit plus, ses vieilles euh, fossettes là, tu me dis que c’est un mec ! Putain le manque de chance, quoi - et merci du compliment, je crois ? Je parle pas beaucoup mais je suis pas orateur, j'ai euh, j’ai fait de mon mieux.”

Boum !

Il hausse les épaules par réflexe face à ce soudain bruit derrière lui. Bray était à présent dans le mur, les yeux tournant dans ses orbites comme dans un vieux dessin animé. C’était presque drôle si c’était pas le pote à Garou. Avant que Marcos ne puisse aller le décoller de là, Poil de Carotte dans son armure à deux millions venait d’apparaître devant la créature entourée de fumée. Sa main droite tenait une épée… Une épée ? Comme si ça pouvait le trancher ? Non seulement il n’était pas bien équipé pour l’occasion, mais il rata son coup : la lame passa devant Marcos à quelques décimètres de distance de son thorax caché sous ses ailes pliées.

”Hin hin hin, gros con - Gah !”

Marcos n’y connaissait rien à la physique. Mais donner un coup avec une épée ça poussait pas vraiment le vent dans une direction, si ? Admettons que oui : la surface fine et tranchante ne forcerait pas l’air à le pousser autant, pas vrai ? Parce qu’il venait de se faire catapulter en arrière vers le plus mince de ses potes. Néanmoins, deux-cent kilogrammes ne pouvaient finir bien longtemps dans les airs et le papillon finit par rouler sur quelques mètres avant de se rattraper, griffant le sol de sa main droite tandis que l’autre tenait encore et toujours sa mallette. Il se cogna néanmoins contre Garou, un choc suivi d’un noir soudain. C’était pas l’inconscience, juste quelque chose de semblable à la lumière qui s’éteint. Mais Marcos savait ce qui se passait dans l’obscurité. Les yeux rouges restaient ouverts dans les ténèbres comme des lucioles, voyant tout ce qui se fit dans cette demi-seconde de nuit. Bray s’était déplacé rapidement vers l’autre femboy là tandis qu’une explosion venait de retentir dans son dos. Davantage de brûlures à ajouter sur son manteau de membrane. Un choc électrique qui rebondissait dans l’intégralité de ses nerfs pour venir dans ses mains. Marcos se retourna un instant. Garou était projeté au loin, mais ce n’était pas de quoi le démonter. Il allait revenir. Rapidement, le Mothman ouvrit sa mallette avant de sortir ce qu’il fallait. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, Marcos venait d’assembler ses battes avant de jeter sa valise à présent fermée loin dans le jardin entourant le château.

”Parfait...”

Il n’avait pas lâché l’adrénaline depuis la dernière fois. Il ne pouvait plus faire la différence entre son cœur et son cerveau. Le constant tambourin de ses tempes devenait le rythme du concert dans sa tête. Bray avait carbonisé sa cible avant de se projeter comme un boulet de canon en plein dans sa gueule. Une batte dans chaque main, l’hideuse machination d’un esprit malade commença sa course, emmitouflé dans l’obscurité de l’incendie comme un cadeau emballé dans un cancer du poumon. Sortant du tacle de Bray, Astolfo allait se prendre un coup croisé de deux masses métalliques, chacune touchant un large segment de son crâne allant des oreilles aux dents en passant par la mâchoire, avant de le dégommer vers l’arrière d’un autre coup de genou dans le pif. Avec du tinnitus dans les oreilles et le pif plein de sang, ce bitchboy ne saurait s’y prendre. Son cerveau serait désoxygéné et son sens de l’équilibre annihilé par ses tympans meurtri. Alors que sa victime était propulsée vers l’arrière, il lui sembla voir la scène au ralenti. Ouais… l’introduction avant le gros combat. Il pouvait le voir...

Gathering Storm 1f2dafe941f8025f6b47463c08017391

Bray avait pris le bras de Félix avant de commencer à le lui chauffer avant de remarquer l’absence de Garou sur le terrain. Et ensuite…

Il est sérieux là ?!

”Yo, une seconde, une seconde, là !! Moi ?!”

Il claqua une fois des doigts avant de pointer son propre torse de ses mains.

”Moi, j’ai rien à faire dans l’histoire ?! Est-ce que le - le putain de démon qui s’est dit qu’il allait posséder un babtou avec des dreadlocks va me dire qui mérite de se rebeller ou non contre Auros ?! Tu veux pas t’étouffer un peu plus sur ta propre bite tant que t’y es ?”

Oh, il s’énervait, là. Bray venait de donner un coup pour projeter l’androgyne dans la direction du mur, mais ce fut la batte de Marcos qui intercepta l’armure dorée. La différence de force entre l’élan du premier et la force supérieure du second avait la possibilité d’enfoncer le métal vers le corps de l’adversaire… ce qui risquait de l’étouffer davantage ou tout simplement de maintenir son estomac écrasé et terriblement douloureux. Le rouquin finissait sa course en plein dans le gros marteau de l’impoli gros tas.

”Je te vois pas suffisamment clasher Auros pour qu’il envoie l’un de ses généraux arrêter un coup d’état, hein ?! T’allais faire quoi, un autre sous-entendu menaçant suivi d’un regard en penchant la tête ?! Parce que woooow !! Shining ça fait peur quand le mec il regarde avec le front en avant pendant trentes secondes ! Woooooooooow !! Je suis tellement terrifiant avec ma polaire et mes images gores qui défilent rapidement !!”

À nouveau le noir, qui coïncidait avec une contre attaque de l’autre trap par terre. Marcos pouvait sentir des forces le déplacer contre son gré.

Oh non, fils de pute !

L’une de ses mains cachées sortit de sous son vêtement, sous ses ailes repliées, avant d’attrapper quelque chose et de le jeter dans la direction de leur ennemi commun. Mr Rodgers démoniaque avec un gros marteau, qui avait définitivement BIEN PLUS À FAIRE ICI qu’un terrien qui s’est muté pour affronter les ennemis de la Terre (HEIN ?!) allait se prendre son propre putain de coup qui lui était réservé rien qu’à lui, parce que c’est ça qu’on fait quand on est pas un putain d’hypocrite ! Il avait bien timé son coup. Sa main était de nouveau cachée à la fin de la panne de lumière. Profitant de la distraction de Bray, il sauta au dessus des deux nigauds et attrapa la guerrière - le guerrier adverse avec son pied droit avant d'atterrir vers le sol, encastrant à nouveau le général tête la première dans le sol tout en cognant ses Battes Watergate MK ULTRA, forçant une surcharge énergétique capable de neutraliser toute une mer avant de les plonger à pleine force dans le thorax de la non-demoiselle.

L’or est un métal très, très conducteur.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockSam 27 Mar 2021 - 1:13
Voilà un petit arrière-goût du pouvoir du Lieutenant ! Juste de quoi commencer à s'amuser ! Juste de quoi ouvrir le bal de son côté ! Bien sûr, il pouvait toujours compter sur sa chance pour offrir une réponse correcte à ses envahisseurs, mais tel qu'il le voyait, c'était aussi un bon moment pour se distraire ! Lui qui croyait que ses ennemis seraient encore du menu fretin... Finalement, il avait eu tort. Bien sûr, il les avaient pas jugé hâtivement, mais chauffer l'ambiance, bien différemment de l'autre gros cela dit, c'était aussi pour les forcer à aller plus loin, plus vite ! Oué... Son style de jeu, c'était bien ça. Faire du bluff pour exciter, et ramasser la mise lorsqu'elle est bien chaude ! Fallait jouer sur les mots, leur faire croire qu'ils étaient trop pourris pour lui, et avec ça... Les voir donner le meilleur d'eux-mêmes. Un style de jeu basé sur l'irrespect complet, ainsi que le foutage de gueules. Un style qui lui convenait !

D'ailleurs, il semblerait que l'autre gringalet venait de répondre pour lui à la... Bestiole. Ouep, il était bien un mec. Mais... Il préférait être sous-estimer grandement, pour frapper encore plus grandement ! Pour ce qui était du mec infernal, il en avait toujours dans le caleçon, celui-là. Toujours à vouloir faire mumuse avec son feu. Décidément, il aimait ça, avoir le feu au cul ! Quel allumeur ! Avec un peu de vent, comme à son habitude, il dégageait le brasier autour de lui. Il fallait souffler, un peu ! "Peeeh ! Pecno !" Oh, il allait sentir la suite ! Le voilà propulsé comme un boulet sur lui ! Comment faire pour autant lui donner le goût de son coup, même s'il subissait ? Ouep, c'était trop tard pour esquiver, et trop tôt pour réfléchir. Fallait juste qu'il bouffe lui aussi son coup. Il voulait s'envoyer sur lui ? Pas de soucis ! Voilà que Razael bombait le torse, l'armure en avant ! Ouep, il avait frappé fort, claquant contre lui d'un coup ! Mais au moins, en même temps que d'alléger l'impact avec le mouvement de corps en arrière ainsi qu'en étant projeté, l'autre bourrin devait s'être bien écrasé contre la fortification tailler de son armure !

"Putain, t'y va pas de main-morte, mon gars ! C'est bien !"

Oh, la douleur, il ne pouvait que l'accepter ! Les Lieutenants étaient entraînés jusqu'aux portes de la mort pour encaisser leur rôle. Ils ne devaient jamais parler sous la torture. Jamais parler sous la pression. Ils ne devaient rien posséder qui pourrait leur manquer. Ils étaient entraînés à la torture durant plusieurs mois pour les pousser à tenir un combat ! La fatigue existait bien, mais c'était suffisamment bien dissimuler pour que l'ennemi ne l'aperçoive pas. Un Lieutenant d'Elysea devait mentir sur la façade, et montrer qu'il était inébranlable. En clair, la seule façon de voir qu'il était vaincu, c'était lorsqu'il s'effondrerait sur place sans crier gare. Mais... Razael n'a jamais été pousser jusque-là ! (Tout simplement car il trouve soi le moyen d'être dégagé ailleurs, soi d'être interrompu avant la fin.) La mort ne lui faisait pas peur... Il était bien trop chanceux pour se laisser avoir par ce petit jeu ! En tout cas, le revoilà prêt à accueillir Bray, comme Marcos. L'autre rechercher a été dégagé ailleurs...

"Garou, tu dis ? Ah, c'est le rechercher ! Je l'avais complètement oublié, lui ! Bah, on s'en fout."

Et alors que l'autre gorille s'apprêtait à remettre le couvercle avec un coup de flamme, le gradé venait de se faire dégager par le papillon ! Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, l'insecte avait frappé les côtés de sa tête ! Seulement, avec son coup dans les oreilles, sa tête avec basculer en avant, permettant ainsi d'être frappé en plein dans sa couronne frontale. Ça faisait mal, oué. Mais il était sauvé par l'insecte géant d'une certaine manière. Son nez avait été épargner, mais pas ses oreilles. Pour le coup, il venait de se re-claquer le crâne, de sorte à se remettre lui-même les idées en place. Faisons ça à l'ancienne... Juste le KI autour de lui pour se protéger et sentir ce qui l'entoure ! Non, sérieusement. Il se sentait assez encore assez en forme pour tenir, et ses tympans se remettaient assez rapidement grâce au temps mort du pitch de l'autre truc ailé. D'ailleurs, le mec animateur venait de reprendre les hostilités ! Mais comme lui aussi parler, l'homme de main d'Elysea avait pu se relever peinard ! Du coup, malgré son coup dans son épée, il s'était protégé du marteau avec son avant-bras fortifié !

Réceptionner un coup de marteau n'était pas aisé, mais le choc qui devait être pointer à un endroit fixe était donc amorti grâce à la résonance dans l'ensemble de son brassard. Pas au sol mais bien droit, il s'apprêtait à son tour à frapper, avant d'être encore une fois interrompu ! Et pas par ce gros balourd, mais cette fois par la bestiole rouge qui l'expédiait encore ailleurs ! Dommage pour le fait de vouloir enfoncer son armure, mais celle-ci était faite d'un alliage d'un Empire universel, et en plus une version améliorée qui collait à son grade. En clair, soit elle se briserait directement pour éviter ce genre de chose, soit elle protégerait son porteur jusqu'à sa fin... La fibre unique de l'armure des Lieutenants était faite pour résister à des mondes volcaniques, ou de glaces. C'était bien pour ça qu'il tenait relativement bien la chaleur de Bray... Valait mieux frapper, plutôt que de jouer sur les températures. Un Dieu de la destruction était aux ordres de cet Empire ! Comment un mec lambda manipulant un peu de feu pourrait faire la différence contre une force armée composée d'un Univers entier ? Avec des moyens révolutionnaires qui plus est ?!

Pour le retour au marteau de Bray, c'était cette fois avec son épée qu'il répliquait, claquant son bout de lame contre son bord de marteau. Sérieusement... On est dans un monde où les personnages se déplacent à des vitesses super soniques et font exploser des planètes avec une vague d'énergie ! Les cinq minutes de Freezer sur Namek, c'était pas pour rien qu'ils pouvaient parler en même-temps ! Razael était un Lieutenant... Il avait largement la vitesse et la force nécessaire de répliquer, et de résister. Ce personnage faisait partie d'un monde où il s'entraînait souvent avec son Dieu de la destruction, même si sauver par la chance... Il n'était pas à prendre à la légère avec quelques coups. En tout cas et surtout bizarrement, le gaillard au marteau se retrouvait étrangement projeté sur lui, loin de sa position initiale, alors qu'il était face à lui ! Merci de l'avoir envoyé, Marcos ! Du coup, le puissant gradé était de nouveau expédié en avant, se réceptionnant sur ses jambes avec un fin sourire. Ils étaient forts, et c'était plus plaisant que ce à quoi il s'attendait. Attends... Il était au sol ? Et il venait de se prendre une décharge ?! Serrant les dents, cette violence lui donnait davantage un sentiment de danger ! Parfait ! "Déé... Gage !" C'était à son tour de répliquer, explosant de nouveau son énergie autour de lui ! Oh, la violence du KI, c'était également une chaleur torride ! Lui qui avait des plumes, il allait bien le sentir passer ! D'autant qu'il se dégageait de cette foudre qui l'enveloppait, ralentissant certes ses mouvements, mais l'obligeant tout autant à se protéger. Son KI l'enveloppait, et le KI, c'était très chaud... Pas pour rien qu'un rayon de KI avait la possibilité de désintégrer un mec. Et il se relevait, se remettant doucement de ses émotions, reprenant un bon visage heureux !
Gathering Storm 185a21553c13bdc8cd9d58f505b65201
Deux cartes face à lui, celles-ci se retournaient, montrant deux Jokers. Deux Jokers... Sa Chance était vraiment incroyable ! Le voilà encore plus boosté, laissant son œil droit devenir noir ! "Peeeh ! Merci bien, les gars !" Sa force faisait un nouveau bond, propulsé par son jeu vainqueur et si parfait ! Un boost certes éphémère, mais qui le rendait encore plus résistant ! Pas d'augmentation de force, il jouait sur l'endurance. Et le voilà parti, face à ce Marcos. Prêt à lui foutre un poing gauche dans la gueule, il disparaissait pour revenir devant Bray, l'élan toujours en cours ! En vrai, comme il avait déjà fait cette stratégie, c'était là, le moment d'innover... Car il n'avait pas touché l'animateur, loin de là. Il avait juste de nouveau disparu. Et au lieu de frapper Marcos avec un élan de poing qui était envoyé d'une position fixe, il le frappait avec l'élan d'un déplacement rapide, tout ça pour propulser encore plus la violence de son poing grâce au dash ! Ce qui ressemblait à un visage serait écraser, comme si son nez avait trouvé refuge dans sa peau !

"J'ai remarqué que t'adorais les pifs, toi !"

Oh, d'ailleurs, la rotation de son corps n'était pas faite au hasard. Avec l'élan d'une frappe supersonique, non seulement son poing prenait l'ampleur de plusieurs tonnes, et donc expédier un petit 200 kilos de ce genre était très simple, mais également il était envoyé vers l'ancienne position du Lieutenant ! Toujours charger de son énergie, comme l'ancien endroit où Bray s'était fait envoyer, une nouvelle pointe de KI était prête à accueillir le papillon. Nul doute que l'autre fou des flammes allait s'en mêler... C'était pour cela que Razael avait prévu le coup. Pendant qu'il s'amusait avec papillusion, il avait juste avant envelopper le corps du "Terrien" de KI. Ainsi, il exerçait une pression suffisante pour le ralentir en le gardant loin de son jouet... Au lieu de sauver tes potes, va falloir te sauver toi-même ! Car cet endroit si lourd venait d'exploser ! Eh oui, il fallait y faire attention, mais chaque endroit où le gradé allait été parsemé de KI... Chacun de ses passages était marqué de son énergie. Une large zone, comme une réserve énorme. Un recyclage constant, tournant en rond pour ne pas avoir besoin d'être renouvelé. Littéralement un... Putain de champ de mines !

D'ailleurs, pendant que c'était au tour de Marcos de s'amuser avec une pression plus énorme pour le ralentir, Razael était revenu à la charge contre Bray... Lui qui aimait les armes, il allait se faire pourfendre à de nombreuses reprises par des coups horizontaux, grâce à l'épée du Lieutenant ! Et d'ailleurs... Même elle, était chargée en KI ! De quoi lui déchirer la peau et la brûler successivement à chaque coup ! Oh, je vous laisse imaginer ce qu'il se passerait... Si l'un de ses deux gars était marqué par son KI ! "Allez, les gars ! Un peu de nerf ! Montrez-moi comment vous jouez bien sur mon domaine !"
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 141
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Hellfire / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockSam 27 Mar 2021 - 4:03
Bon sang, que le papillon était désireux de se mettre du mauvais côté de l’ami de tous. Vulgarité et attaques ad hominem. L’animateur commençait à clairement en avoir sa claque de cette intrus aussi désirable qu’un moustique. Il ne comprenait rien à la situation dans laquelle il se trouvait, c’était bien plus personnel qu’un simple “On va se rebeller à tout prix contre Auros”, c’était un retour du bâton pour se venger de la deuxième mort de Garou. Qu’allez faire Bray Wyatt face à tant d’imbécilité ? 
 
Surveille ton langage ou je te laisse pour mort avec Razael et ses jeux de chances.”
 
Le ton était plus froid que d’habitude, le plus amical des personnalités commençaient à activement haïr son alliée forcé par son collège qui venait de se faire propulser où on ne sait. Si ce n’était une envie étrange de s’amuser avec le lieutenant, le Fiend aurait déjà sorti pour botter les deux postérieures à la fois des deux êtres arrogants. Peut-être voulait-il attendre le retour de Garou pour lancer les véritables festivités ou était-ce un coup de chance du militaire que le présentateur se sentait de se battre lui-même pour l’une des rares fois ? Dans tous les cas, si les choses continuaient à escalader, il ne resterait plus qu’un seul démon debout avec deux cadavres à ses pieds. D’ailleurs, la tentative de le transposer fut un échec alors qu’il fut catapulté vers le lieutenant… sauf que dans le noir, il était roi. La lumière était réapparue intact un peu plus avec le gant H.U.R.T sur son oreille et un regard de tueur envers les deux compétiteurs. Il n’y avait plus d'alliance maintenant, c’est un Triple Threat avec une menace commune. Adieu l’ami de tous. Il était maintenant décidé à voler la gloire du monstre pathétique devant lui et après, lui faire avaler tout le gazon de la cour du château.
 
Les provocations de Razael tombèrent dans les oreilles d’un sourd, il ne l'intéressait pas suffisamment pour le prendre au sérieux. C’était bien beau être un gradé d’un dieu de la destruction despotique, mais c’était que ça : un badge donné à un serviteur, rien de plus. Sa gimmick de la fausse chance était également peu distrayante. Prétendre d’avoir la chance de son côté en sortant des objets associés aux jeux d’argents de nul part ? On n’était pas loin d’un gros lard qui se ramasse avec un casque de l' armée impériale en termes de marketing. L’oeil noir néanmoins était vraiment un joli détail. Quand il vit foncer vers Marcos, c’était trop direct d’une offensive pour être vrai, il tenta de donner un coup pour anticiper l’action. Bien pensé, mais pas assez pour prévoir le double coup de poker de son adversaire qui se téléporta à nouveau. Un coup dans le vent, ça, c’était embarrassant. Tant que c’était Marcos qui se prenait le coup, il s’en moquait presque d’avoir rater une contre-offensive aussi banale. À vrai dire, il commençait bien à l’apprécier, le petit chanceux au sourire de psychopathe. Il était presque tenté d’observer la confrontation et rester tout simplement passif devant la détresse de l’homme-papillon. Malheureusement, le paranoïaque se mit à entourer le béhémoth de ki alors qu’il venait de croiser les bras pour montrer son envie de rester passif durant le reste de la confrontation. Et puis, Boom ! Une explosion ! Comment un terrien pourrait-il survivre à ça ? Ben, en n’étant pas véritablement un humain, pour commencer. Une implosion aurait été probablement plus efficace, mais l’animateur pour enfants était toujours présent, son pull complétement détruit pour laisser placer à son débardeur noir et à de la pea un poil clasiner par l’attaque. Il cria d’abord de douleur avant d’éclater en un fou rire tout simplement dément. Il semblait prendre autant son pied dans cette confrontation que le lieutenant. Comme le monde est petit
 
Tu sais quoi ? J’allais te laisser de te débarrasser du nuisible en premier pour qu’on est droit à notre revanche personnelle contre ton maître, serviteur Razael. Mais maintenant, tu rejoins ma liste des gens à détruire.”
 
L’iconique vêtement venait de tomber au combat et ceci était une injustice qui devait être payée. Et ça n’allait pas attendre longtemps, heureusement pour lui. Le chanceux se lança directement pour spammer la même attaque en boucle : une, deux, trois… blocage du bras de son adversaire instantanément tout en riant de douleur. 
 
À ton service !”
 
Il donna un coup de genou directement dans le ventre doré de son adversaire pour le faire pencher et de lui donner un Double Axe Handle au niveau de la nuque, mais le rattrapa par la gorge pour le tenir debout. Il le repoussa pour qu’il se mette à rouler sur lui-même et mettre son visage en position idéale pour une Big Boot dans le visage. En gros, c’est un coup de pied extrêmement puissant dans la gueule, de quoi défigurer davantage ce joli minou naturellement hideux. Il commença à le relever tant qu’il était assommé en lui donnant une patate en pleine face avant de le mettre en position pour un [Sister Abigail] rapidement envoyé la tête la première dans le sol avec une force gargantuesque. Sûr, il lui plantait son crâne comme un légume dans l’herbe verdoyante tout en offrant une opportunité. Bray recula un peu en attendant qu’il se relève pour foncer pour lui donner une terrifiante manchette quand il sortit du sol. 
 
La chance, ce n’est pas mon fort, mais ne t’inquiète pas, on ne fait que commencer. Néanmoins...”
 
Attrape !”
 
Il attrapa Razael par le dos et il le jeta directement sur le papillon de nuit avec suffisamment de force pour rendre la réception suffisamment compliquée tout en réussissant à prendre une pièce tomber à la volée. S’il pouvait les humilier au passage de servir de la tête de Monsieur Chance comme arme, c’était un bon deal du genre explosif ! Et pour la monnaie laissée si gentiment pour le trajet ? Oh, la fondre, tout simplement. On brûlait de l’argent avec tout le feu dans le château, autant continuer.
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 59

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockLun 5 Avr 2021 - 16:29
ZAP ! ZAP ! ZAAAAAAAAP !

Dans l'œil du cyclone se trouve un espace de calme. Mais on est carrément pas dans l’oeil du cyclone. En fait, bande d’abrutis, on est en plein dans le cumulonimbus, guitare électrique résonnant dans chaque oreille. L’éclair passait dans le métal lumineux du rouquin à longue crinière afin de l’étaler de brûlure de troisième degré comme un gros tas badigeonnerait une tartine de nutella. Le conducteur de cet orchestre à lourds amplis se prenait l’entièreté de la décharge qu’il était en train d’administrer, mais il en avait absolument rien à battre. Son cœur battait contre ses côtes comme un loup coincé dans une cage, chaque coup résonnant dans sa grosse caisse pour rythmer le marathon à cent kilomètres heures de son sang allant dans chacune de ses extrémités. Le tonnerre lui-même n’était qu’une tapette comparée à la violence du rythme dans son thorax comme si sa pompe allait se déchirer d’un moment à l’autre. Mais non ! Mais non ! Elle tenait ! Le courant prenait des couleurs incroyables alors qu’il parcourait la carcasse dorée et celle de cendres et de plumes ! Un arc-en-ciel dans les ténèbres !! Assez pour annihiler la centrale de Satan-City !

”RAAAAAAAAAAH AH AH AH AH AH AH AAAAAAAAAH !!”

Il venait de comburer. Ultrapédale par terre venait de faire un mouvement de torse. Est-ce que ce couillon était vraiment sûr de son coup ? EST-CE QUE T’ES CON OU QUOI, SALE MERDE ?! T’AS PAS VU QU’IL SORTAIT D’UN INCENDIE ?! Marcos était parti en flamme. Ce qui recouvrait son épiderme avait à présent une couche supplémentaire : des flammes ! Oui ! La masse de ténèbres et de fumée était à présent un incendie ambulant ! Brûlures à l’extérieur ! Électricité à l’intérieur ! Orage et déflagration, douleurs et sensations ! Il vivait pour cette merde !

”HEIN ?!”

EXPLOSION ?!

Yup ! Ça venait d’exploser ! Il venait d’être catapulté en arrière sur quelques mètres, roulant avant de se rétablir. Peut-être qu’il s’était pris des cailloux sur le trajet, mais il ne pouvait pas s’en rendre compte : son système nerveux était entièrement consacré à lui rappeler qu’il était entouré de flammes et d’éclairs. Cela faisait putain de mal ! Mais bas les putains de couilles ! Il était déjà prêt à s’y relancer. L’ennemi venait de jeter ses cartes avant de changer la couleur d’un oeil. Ses lèvres avaient bougé, mais il n’eut aucun son à entendre. Il ne respectait pas cette ordure ! Il n’écouterait pas cette ordure ! Ouais ! Bim ! Il chargeait à nouveau vers sa proie, batte dans chaque main. Bray était en train de dire des conneries en ayant l’air faible, comme d’habitude. Mais l’autre, l’armure dorée, là, il allait s’en prendre plein la gueule ! Il lui arrivait déjà dessus !

BAM !

Owchie.

Alors ça ! Ça, c’était une attaque ! Comme le bus qui percuta mamie, au ralenti. Slow-mo ! Un met goûteux dégusté lentement. Il aurait tellement aimé se détacher de son propre corps pour voir la gueule qu’il tirait alors qu’il se faisait cogner entre les yeux et la bouche. Quelle attaque légendaire, putain ! Il l’avait presque ressenti ! Il venait d’être décollé de ses pattes pour entamer une course vers le décor, avant d’être soudainement arrêté. Ca brillait tout autour de lui. Et puis ensuite, une autre explosion. Plus gros, plus fou. Un laser qui sortait de terre. Une éruption énergétique bleue et jaune et rouge et éclatante de fou ! Maintenant on jouait dans la cour des grands ! On dirait que le bitchboy venait enfin de passer son brevet !

”NNNNNRAAAAH !!”

Des restes du geyser d’or fondu et de flammes bleues ressortait la figure du Roi de la Californie ! Enfin il venait de se redresser et ses gigantesques ailes se déployaient pour laisser paraître ses immenses deux mètres cinquante dans toute leur ignoble splendeur ! Les flammes le rendaient orange ! Les balles le rendaient rouge ! La fumée le rendait gris ! Il hurlait, bras crispés, battes dans les mains, tête vers le ciel. Il brûlait avec la haine d’un suprémaciste blanc couplé à celle d’une féministe à qui on disait de retourner à la cuisine.

LE VÉSUVE EST MA PUTE, LE KRAKATOA EST MON JARDIN !!

”RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!”

Il venait s’arquer légèrement vers l’avant. Son visage était tourné vers le reste des combattants. Mais ce qui était surprenant, c’était que l’on voyait enfin sa gueule : une bouche ouverte, illuminée par les flammes qui en sortaient. Avait-il absorbé les flammes qui l’entouraient ? Était-ce un Amorti aux conséquences inattendues ? Qu’importe, le feu disparut rapidement, et bientôt on ne put plus voir sa salive ignoble liant ses incisives ensembles, ses dents aux allures de bec qui pouvaient anéantir une gorge un claquement. Un projectile arrivait vers lui à pleine vitesse alors qu’il frappa ses battes l’une contre l’autre avant de les planter dans le sol. Le rouquin venait vers lui tête la première ! Trop vite ?! Ah ! Comme si l’objectif était de le rattraper !

BAM !

”NGH !”

Il venait de donner un coup de tête dans le crâne qui lui arrivait à toute vitesse ! Aucune vergogne ! C’était l’emplacement où il s’était pris un méga coup de poing ! Voilà comment on faisait mal à la tête du Mothman, fils de pute ! Par la douleur il venait de se revigorer lui-même ! L’une de ses mains libres attrapa l’armure par l’épaule pour le redresser. Le rouge de ses yeux se fit réfléchir par un autre rouge. Un joyau, un petit diadème de princesse sur le front de son ennemi. D’un spasme de son bras libre, il l’arrache de son front.

”JOLI PLUG ANAL ENCULÉ !!”

Chacun de ses hurlements dépassait la centaine de décibels ! Avec la force de Thor plantant ses clous par Mjollnir, il enfonça l’une des pointes de la tiare dans l’épaule de la pédale. C’était peut-être assez pointu pour percer une artère et le faire se vider de son sang. Peut-être que ça allait juste faire toc sur l’armure. Qu’importe ! Il détestait ce bijou ! Il détestait ce type ! Il détestait le connard obèse qui faisait le malin en arrière-plan ! Il leva le type par son thorax avant d’attraper son bassin par sa main libre. Ses pieds poussèrent légèrement contre le sol pour le faire sauter sur cinq mètres. Il fit tomber les vertèbres de son adversaire contre son dos, pour lui bloquer les bras. La nuque du rouquin était sous son poignet gauche tandis que celui de droite tenait fermement une de ses cuisses.

”ET DE UN !!”

CRAC !

Il bondit alors, atteignant dix mètres de hauteur avant d’atterrir, amenant cette fois-ci sa proie, bassin en avant, vers son genou. Le poids de toute une chute concentré en un seul point : celui qui permettait à un être vivant de bouger ses jambes et sa bite !

”ET DE DEUX !!”

CRAC !

Un détail se refléta dans ses phares rouges. La grosse bestiole venait de voir un trèfle à quatre feuilles dans sa vision. Ça voulait dire qu’il gagnait, ça ! Ça voulait clairement dire qu’il était en train d’annihiler Astolfo ! Ouais ! Ses cuisses se contractèrent un instant avant de se déplier pour la dernière fois. Vingt mètres ! Il fendait l’air avec sa proie dans les mains, tête vers le ciel, avant de changer de position en plein air. Ses ailes se déplièrent tandis qu’il fit un salto pour finalement pousser de toute leur force contre le vent pour le catapulter vers le sol. Ses deux mains se placèrent contre le torse de son adversaire, plaçant tout, toute l’énergie cinétique accumulée par la manœuvre contre son plexus solaire. Il allait le mettre hors d’état de nuire.

”ET DE TROIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!”

BOUM !

Du nuage de poussière s’échappa une forme noire, de flamme et de sang, qui alla atterrir non loin de là. Elle respirait fort et gras, haletant après cette prestation. Ce n’était pas terminé. Non, ça ne pouvait pas être terminé maintenant. Il attendait le contre-coup. Il attendait que quelque chose se passe. Où était Garou ?! Est-ce que Garou allait bien ? Est-ce que des civils allaient bien ? Okay, restons concentrés. Fallait être prêt à contre-attaquer. Fallait être prêt à recevoir. Il avait un plan de secours, ouais, il avait prévu un truc. Un lieutenant, ça se faisait pas démolir en quelques prises. Il avait l’armure fondue, des brûlures sur la peau, des crevasses dans les os, et ce que lui faisait Bray avant qu’il n’envoie leur proie commune sur Marcos. Ils étaient clairement en train de gagner.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm ClockMer 21 Avr 2021 - 14:45
Ces deux gars étaient des durs à cuire ! Des combattants qui en avaient dans le slip ! C'était une bonne chose... Une très bonne chose. Il fallait donc les récompensait comme il se devait, en leur montrant qu'ils n'étaient rien face à la puissance de l'Empire d'Elyséa... Le sourire aux lèvres comme d'habitude, il observait cette fois ses deux ennemis. La discorde semblait régner entre-eux ! Qu'est-ce que c'était que cette équipe ?! Enfin bon, au final, ça l'arrangeait. Il pourrait même probablement tiré profit de cette situation... Un vrai coup de chance, quand on y pense ! Le destin était décidément trop bon avec lui ! Razael était l'être le plus chanceux des 13 Univers ! Grâce à ce moment anti-allié, il avait pu claquer quelques coups bien placer, histoire de leur rappeler l'enjeu qui les attendaient... Rester sur vos gardes, quand même ! Ils étaient dans une bataille ! Enfin bon... Il n'était pas leur père. Ils devaient crever, l'un comme l'autre... Mais... Ils pouvaient aussi se prosterner, et rejoindre les rangs.

"C'est bien dommage d'en arriver là. Vous auriez fait de bons atouts pour notre Empire !"

En effet, c'était dommage... Ils avaient de bons atouts. Enfin bon... Le combat reprenait de plus beau, commençant à se divertir ! Ils aimaient réellement jouer avec lui, toujours à vouloir l'attraper par la nuque, le dos ou ailleurs ! C'en était presque déroutant... Mais les nombreux coups que lui portait Bray Wyatt lui faisaient comprendre une chose. Ce mec avait un sacré grain, lui aussi. Amusant... C'était plutôt sympa de s'amuser dans un combat, non ? En tout cas, les coups qu'il se prenait faisaient mal ! Mais normal... C'était de la violence, après-tout. De toute façon, il n'allait pas en mourir pour si peu ! C'était encore trop tôt ! Et malgré que sa tête soit enfoncée dans le sol, et qu'au moment de sortir il venait de se reprendre un coup, tout en étant jeté sur le papillon, la chance ne l'avait pas abandonné pour autant ! Oh non ! Enfin... Sauf que les coups eux, ils étaient bien là. Crâne contre crâne, l'insecte et lui venaient de se rentrer dedans ! Il ne pouvait même pas s'empêcher de lâcher un rire, tandis que l'autre beugler comme un fou !

"Tu vas te péter la voix à force de gueuler !"

Avec son augmentation de puissance, il s'apprêtait à recevoir son ami insectoïde ! De nouveau à pleine vitesse, les deux venaient de se rentrer dedans une nouvelle fois ! Comme si une n'était pas assez... Et le voilà, à son tour, prenant Razael entre ses pattes ! Décidément, ils aimaient lui mettre la main dessus ! Le voilà qu'il commençait à vouloir lui briser les os... Dans trois coups successifs, plus fort l'un que l'autre, il se faisait craquer ! L'armure encaissait le plus gros des dégâts, et lui-même avait une assez grande force physique pour s'en sortir, et il allait bien le montrer ! Car repousser, il se relevait avant de s'y mettre à son tour ! Souriant de toutes ses dents alors que son armure était enfin partie, il affichait sa tenue simple, sous l'armure, avec un sourire de psychopathe comme il en avait l'habitude. Oué, il prenait tarif... Oué, il encaissait réellement... Mais c'était son rôle d'encaisser les frappes. Il était un guerrier de première ligne, toujours à devoir faire face à toutes les attaques ennemies.

En clair, sa force se trouvait non pas dans sa puissance, mais dans sa résistance. Et elle se faisait entamer petit à petit... Certains étaient plus puissants dans le corps-à-corps, d'autres étaient plus puissants dans les coups qu'ils recevaient ! Et pas de chance pour eux, Razael se battait souvent avec Auros... Ce qui lui avait permis d'acquérir une endurance extrême. Cette fois, il sortait trois dés. Même sans armure, il restait très solide... Voir même bien plus solide qu'avec une armure. Son diadème s'était d'ailleurs à peine enfoncé dans l'épaule, lui ayant juste provoqué une égratignure avec un très léger saignement. L'armure avait déjà encaissé le plus gros, mais son propre corps avait rejeté la frappe. Pas besoin d'être un guerrier de l'espace pour repousser des balles... Lui, il était bien plus solide qu'un vulgaire Saiyan. "Ok ok, on va s'y remettre maintenant que vous vous êtes bien amusés... D'ailleurs..."
Gathering Storm Untitled
"Vous avez enfin détruit mon armure !"

Les trois dès affichaient un triple six une fois au sol ! D'un coup, son corps venait de se faire entourer une couche de KI dorée. Une véritable armure d'énergie, concentration de tout son savoir faire. Son œil noir lui permettait la plus belle des choses : Voir le KI des vivants. L'énergie qui en ressortait. Chose intéressante, celle du Bray semblait être démoniaque... Deux entités, deux KI, étaient dans ce corps. Intéressant... "Par qui vais-je commencer... Oh, je sais !" Il disparaissait envoyant son poing gauche dans la gueule du Mothman. Du moins, c'était ce qu'il voulait faire, mais à la place il l'avait juste transposé avec un léger recul vers Bray ! Comme ça, ils étaient l'un contre l'autre, comme les deux bons alliés qu'ils étaient ! "Hey l'humain ! Ou ce qui s'en rapproche ! Ton "pote" adore gueuler ! Je suis sûr que tu as envie de le dérouiller toi aussi ! Histoire qu'il la ferme un peu !" Ils en étaient là... Au point où la tension était assez élevée comme ça pour peut-être encore plus retournait la situation.

"Je peux attendre que tu lui règles son compte ! Ou bien, on peut s'y mettre toi et moi ! Ensuite, on s'amusera ensemble ! Personne ne le saura. Tu sais, je suis très chanceux... Je peux cacher beaucoup de choses !"
Contenu sponsorisé

Gathering Storm Empty
MessageSujet: Re: Gathering Storm   Gathering Storm Clock
 
Gathering Storm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Château du roi-