-31%
Le deal à ne pas rater :
Jabra Elite 65t à 59€ + 4,98€ de livraison
59 € 85 €
Voir le deal

Partagez
 

 Réaction à l'annonce des élections [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meruem
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 443
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

Réaction à l'annonce des élections [SOLO] Empty
MessageSujet: Réaction à l'annonce des élections [SOLO]   Réaction à l'annonce des élections [SOLO] ClockSam 8 Fév 2020 - 19:56
Nous avons passé ces dernières semaines à aider la population terrienne, depuis notre arrivée sur Terre en compagnie de Gin. Le premier jour, nous avions rencontré Karifu, une amie de Gin, et avons connu de multiples péripéties. Nous avons notamment dû faire face à un début d'infection transformant les gens en mort-vivants, ainsi qu'à la xénophobie de ceux que nous voulions protéger. Karifu et Gin sont partis de leur côté pour rétablir les grands axes routiers pour faciliter les transports de marchandises, de vivres et de soins. Nous avons préféré nous séparer afin d'aider sur un autre front. Nous nous sommes d'abord débarrassé de la horde de zombies qui menaçait l'hôpital où nous avions commencé à soigner quelques rescapés des explosions. Nous avons ensuite surveillé l'intérieur de l'hôpital avec nos photons, pour vérifier que les survivants s'en sortaient face aux patients infectés. Mais comme nous nous y attendions, la situation a rapidement dégénéré, et les survivants ont rapidement dû faire face à la voracité de ceux qui se sont transformés en zombie à l'intérieur du bâtiment. Nous n'avons eu d'autres choix que d'intervenir, malgré le fait que notre présence n'était pas appréciée. Nous nous sommes téléportés à l'intérieur de l'hôpital, et avons achevé tous les mort-vivants, détruisant les parasites qui s'étaient logés dans leurs cerveaux, un à un. Nous nous sommes également occupés de ceux qui n'étaient pas encore transformés, mais qui étaient déjà infectés par les parasites et donc condamnés, car ils allaient finir eux aussi par se transformer et devenir un danger pour les survivants. Ce n'était pas par gaieté de cœur que nous l'avons fait. Ces gens infectés n'étaient que des victimes, ils ne méritaient pas de mourir. Toutefois, dés lors qu'ils étaient condamnés à devenir un zombie, leur sacrifice était nécessaire pour l'intérêt général, pour garantir la survie des autres. Il fallait que quelqu'un se salisse les mains, et afin de préserver l'innocence des terriens, nous avons choisi d'être cette personne. Nos mains sont déjà sales depuis le jour de notre naissance. Parfois, il est nécessaire de faire des choix difficiles pour le plus grand bien. Nous avons enduré la haine et le rejet des survivants. Nous avons disparu dés que nous étions assuré de leur sécurité, dés que le travail fut fini. Nous n'attendions rien d'eux, pas même de la gratitude. Nous avons simplement fait ce que nous savons être juste, les protéger, garantir leur survie, quoiqu'ils en pensent.

Avons-nous pour autant fait le bien ? Avons-nous agi de façon morale ? Nous n'en sommes pas certain. Nous avons décidé de les aider, contre leur volonté. Nous ne nous sommes pas plié à leurs exigences, nous ne nous sommes pas soumis à leur rejet. Au lieu de cela, nous avons imposé notre aide, parce que nous estimions que c'était la meilleure chose pour eux. En somme, nous avons agi en monarque, faisant ce que nous voulions sans écouter l'avis de la majorité. Et nous l'avons fait uniquement parce que nous en avions le pouvoir. Alors certes, nous avons sauvé des dizaines de vies, en agissant plutôt qu'en les laissant se débrouiller. Si nous les avions écouté, si nous les avions laissé tranquille, ils auraient tous été mordus par les zombies et se seraient transformés à leur tour. Soit nous respections le principe de démocratie et restions en retrait, les laissant se débrouiller, parce que c'était la volonté de la majorité des gens de l'hôpital, ce qui les aurait conduit à une mort certaine. Soit nous décidions d'agir sans tenir compte de leurs avis, afin de leur sauver la vie, assumant alors que notre décision était la meilleure, que nous détenions la vérité absolue et que notre opinion prévalait sur les leurs. Quel choix était le bon ? Nous n'en savons rien. Cette situation est pourtant un mélange de deux dilemmes simples. Le premier dilemme étant de choisir entre les laisser mourir ou les sauver. Dans ce cas, la question ne se pose pas, il n'y a pas matière à hésiter. Le deuxième dilemme est de choisir entre laisser la majorité des décider de leur avenir commun, ou imposer notre vision en agissant comme un monarque. Une fois encore, la solution ici est évidente : nous pensons qu'il vaut mieux laisser les gens s'exprimer à la majorité plutôt que de laisser un seul individu imposer sa vision et ses règles.
Et pourtant, le mélange de ces deux problèmes simples en fait un problème compliqué, car dans cette situation, chaque choix possède un avantage et un inconvénient. Imposer notre vision et leur sauver la vie, ou bien laisser la majorité s'exprimer et les laisser mourir. Aucun choix ne nous paraît définitivement bon, mais nous avons dû trancher, et nous avons fait le choix de sauver des vies, même si pour cela nous devons être méprisé davantage, même si cela est en désaccord total avec notre refus de devenir roi.

Après ce premier jour qui nous a coûté un bras, au sens littéral puisque nous avons été contraint de nous l'arracher après une morsure pour éviter la propagation de l'infection jusqu'à notre cerveau, nous avons continué d'aider la population terrienne dans d'autres villes. Nous nous sommes téléportés de ville en ville, de centre de soins en centre de soins, pour apporter nos compétences de guérisseur. Parfois, nous avons également mis hors d'état de nuire certains groupes de brigands. Les semaines se sont écoulés. Petit-à-petit, la Terre se reconstruit dans la paix. C'est alors que l'annonce d'une élection pour élire un nouveau dirigeant parvint jusqu'à nos oreilles. C'est donc fait. Nous en avions discuté avec Gin et Karifu. La Saiyanne voulait alors organiser des élections pour élire un nouveau roi. Nous nous sommes toujours demandé en quoi un roi était nécessaire. Finalement, cela va être fait. Les terriens, tout du moins une partie d'entre eux, probablement les plus hautes instances qui ont survécu aux bombes, ont décidé d'élire un dirigeant. Qu'il soit roi ou président ne change rien, après tout ce n'est qu'un titre. Ce qui compte, c'est que les terriens ont l'intention de confier leur pouvoir de décision, dans absolument tous les domaines, à une seule personne. Et cela ne nous enchante guère.

Nous espérions mieux. Il faut dire que nous avons été légèrement pris de court, trop occupés à soigner les blessés et aider la population. Nous n'avons finalement pas pu jouer de rôle dans la création d'un nouveau gouvernement, la confection d'une nouvelle société. Et pourtant, il y a tant de choses que nous aimerions changé sur Terre. Nous aimerions tant que les humains ne répètent pas les erreurs du passé.

Ce que nous espérions, c'était que les terriens ne décident pas d'élire une seule personne, de confier leur pouvoir à un seul individu. Ni même à un groupe d'individus, en réalité. Nous refusons la monarchie et l'oligarchie. Selon nous, le pouvoir ne doit pas être accaparé par un groupe minoritaire d'individus, mais partagé entre tous les individus, et ce de façon égalitaire. Nous pensons que chaque terrien doit pouvoir s'exprimer sur les décisions qui vont impacter sa vie, et non laisser d'autres personnes décider à leur place. Laisser le pouvoir entre les mains d'une poignée d'individus est très dangereux, notamment parce qu'ils auront tôt fait de s'octroyer des privilèges que plus personne ne pourra contester, mais aussi parce qu'ils ne sont pas à la place des gens pour qui ils prendront des décisions, ils ne connaîtront rien des vies des gens qu'ils impacteront.
Bien entendu, il n'est pas réalisable de laisser tous les terriens s'exprimer sur absolument toutes les décisions à l'échelle mondiale. C'est pourquoi le maximum de règles doit se faire à l'échelle locale, dans des petites communautés où tout le monde pourra s'exprimer dans des assemblées libres à tous. Pour les décisions impactant plusieurs communautés, elles doivent être votées par des assemblées regroupant un grand nombre de représentants de ces communautés. Ces représentants peuvent être choisis par un système d'élection local, par tirage au sort, ou bien via un concours évaluant les capacités des gens à prendre de bonnes décisions dans le domaine concerné. Et l'on remonte ainsi, en fonction de l'échelle concernée pour la décision.

Nous voyons d'autres problèmes avec le système des élections proposé par les terriens. Le fait d'élire un seul individu, mais surtout basé sur un programme. Il est idéaliste de penser que tous les terriens seront d'accord sur tous les points de l'un des programmes proposés. La plupart seront d'accord avec différents points de différents programmes. Et pourtant, ils ne devront en choisir qu'un, même si tous les programmes possèdent des points avec lesquels ils sont en désaccord. En outre, ils ne devront voter que pour une seule personne, sans possibilité de classer les différents candidats par ordre de préférence. Ce qui signifie que s'il y a plusieurs candidats avec des programmes similaires sur de nombreux points, et donc s'adressant au même ensemble de la population, ils auront moins de chances d'être élus que les candidats ayant des programmes très différents de tous les autres, parce que les gens seront obligés de trancher entre ces différents programmes qui les attirent, pour n'en choisir qu'un, mettant alors les autres programmes attirants au même niveau que ceux qu'ils voudraient refuser à tout prix.

Rien de tout cela ne nous enchante. Nous avons alors songé à faire un discours médiatique pour prévenir les terriens des dangers d'un tel processus électoral, et leur proposer nos solutions alternatives visant à instaurer une véritable démocratie directe et à refuser l'oligarchie ou la monarchie. Sans pour autant leur imposer notre vision des choses, nous voulions simplement les guider, les éduquer, leur montrer qu'il existe une alternative et que l'élection telle que présentée n'est en rien une démocratie. Toutefois, une autre information nous a incité à ne pas réagir.

Nous avons appris via les communications internes des Ganshous, que Fugma allait se présenter aux élections, en proposant un gouvernement formé de Gin et de Darkus, un autre Ganshou que nous n'avons jamais rencontré. Cela nous a grandement surpris. Lors de notre entretien sur Magma, il disait pourtant ne rien vouloir imposer, il disait qu'il pensait que les terriens étaient aptes à se gouverner eux-mêmes, en toute autonomie. Qu'a t-il en tête ? Nous avons hâte de pouvoir discuter de tout cela avec lui de vive voix, lorsqu'il sera disponible.

Le soir où a lieu la présentation des différents candidats aux élections est arrivé. Ce soir, Fugma va présenter son programme, sans nous avoir consulté préalablement. Il semble avoir pris un certain nombre de décisions seul, dans son coin, ou peut-être aussi avec Gin et Darkus avec lesquels il compte régner. Nous n'avons pas apprécié être tenu à l'écart, car l'avenir de la Terre nous importe énormément, et parce que nous avions de nombreuses idées pour tenter d'améliorer les choses. Nous imaginons qu'il ne nous fait pas encore suffisamment confiance parce que nous sommes nouveau dans l'alliance, et nous pouvons le comprendre. Toutefois, nous aurions aimé que de telles décisions soient discutées avec tous les membres. Nous sommes quelque peu déçu de constater qu'il est capable de décider de ces choses là tout seul, sans consulter les membres de son alliance. Certes, il est le créateur de l'alliance. Il est le chef. C'est peut-être cela qui pose problème, justement. Est-ce par orgueil que nous refusons l'idée d'avoir un chef ? Est-ce parce que nous étions nous-même destiné à régner ? Non, c'est différent. Nous avons refusé de régner. Nous ne voulons pas de chef, mais nous ne voulons pas non plus diriger. Nous pensons que les dirigeants ne sont pas nécessaires. Ils sont un frein à l'égalité entre les individus. Ce que nous voulons, c'est que chacun puisse s'épanouir, afin de développer son plein potentiel dans ses domaines de prédilection. Comme Komugi au Gun-gi. Pour que les gens puissent s'épanouir, ils doivent être tous égaux, c'est la base. Si quelqu'un donne des ordres, alors il est au-dessus des autres, et il n'y a plus d'égalité.

Ce soir-là, nous nous sommes assis au comptoir d'un bar appelé la Renaissance, en plein cœur de Satan City. C'est le plus grand bar depuis la destruction de la ville, selon nos informations il a été en grande partie financé par la générale Narumi, l'ancienne membre des Black Feathers qui a trahi ces derniers pendant la guerre. Sirotant un diabolo-menthe, nous regardons un écran de télévision accroché au mur avec assiduité. L'émission va commencer, nous allons bientôt découvrir les différents candidats et leurs programmes.
Meruem
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 443
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

Réaction à l'annonce des élections [SOLO] Empty
MessageSujet: Re: Réaction à l'annonce des élections [SOLO]   Réaction à l'annonce des élections [SOLO] ClockDim 1 Mar 2020 - 11:55
Nos quatre doigts s'enroulent autour du verre glacé au contenu d'un vert non naturel à travers lequel des bulles se déploient et s'élèvent vers la surface. Des gouttelettes de condensation glissent le long du verre sur la partie extérieure, humidifiant le bout de nos doigts. Nous contemplons ce liquide stagnant, cette boisson industrielle, d'un air pensif. Ils appellent cela un diabolo-menthe. Il s'agit d'un mélange de limonade - une boisson gazeuse constituée d'eau, de jus de citron et de sucre - et de sirop de menthe, fait à partir de menthe infusée et de sucre. Cela fait beaucoup de sucre, mais notre corps devrait le supporter plutôt bien et l'éliminer rapidement.

Pourquoi avons-nous choisi cette boisson ? Elle n'a rien de naturel. Jusque là, nous n'avons toujours bu que de l'eau. Il s'agit de la seule boisson vraiment naturelle, pour tout animal. La liste des boissons proposées dans ce bar est très longue. Il y a des softs, des sodas, des cocktails sans alcool, des cocktails avec alcool, de nombreux alcools à des degrés et goûts divers... Parmi toute cette liste de saveurs inconnues, nous avons opté pour le diabolo-menthe. Mais pourquoi ? Est-ce le nom, "diabolo", qui a attiré notre attention ? Pourquoi ont-ils décidé de nommer cette boisson ainsi ? Cela fait penser au Diable. Ces mots partagent une racine commune, c'est évident. En grec, "diabolos" signifie "jeté à travers". Comme le Diable jeté à travers l'Enfer. Comme le sirop de menthe jeté à travers la limonade. Peut-on pour autant qualifier cette boisson, la boisson du diable ? Il est vrai qu'il s'agit d'une boisson industrielle, elle n'a rien de naturel, et elle est mauvaise pour la santé des êtres humains qui aiment pourtant en boire, surtout les enfants. Il existe beaucoup d'aliments que les humains aiment mais qui sont dangereux pour eux. Ces aliments sont créés par de grosses industries qui ont pour but premier de faire du profit, et qui ne se soucient pas de la santé des gens. Leur objectif est de créer un produit avec un moindre coût, un produit qui, de préférence, va créer une sorte d'addiction afin de susciter davantage le besoin et donc grossir la demande, et de le vendre avec la plus grande marge tolérable afin de maximiser les bénéfices, et ainsi d'augmenter au maximum le profit. Peu importe les ingrédients utilisés, qu'ils soient susceptibles de provoquer un cancer ou non, peu importe la quantité de sucre ajoutée, peu importe les conditions de travail des ouvriers qui produisent ces produits nocifs, tant que le coût de fabrication est moindre et qu'ils peuvent vendre le produit à prix d'or. S'enrichir sur la santé des gens, sur la santé des travailleurs eux-mêmes qui sont exploités. Et ce genre d'industries, qui produisent à grande échelle, dans des quantités bien trop grandes pour que tout soit écoulé, sont à l'origine même du gaspillage, mais aussi d'une grande partie de la pollution. En surproduisant, en créant bien plus que nécessaire - tout en laissant une partie de la population mourir parce qu'ils n'ont tout simplement pas les moyens de s'offrir ces produits - énormément de ressources sont gaspillées, des ressources parfois limitées sur la planète. En outre, tout cela engendre une production de gaz à effet de serre bien plus élevée qu'il le faudrait, causant le réchauffement climatique qui est responsable de la disparition de tant d'espèces. Il n'y a pas de doutes, il s'agit bien de la boisson du Diable.

Dés lors, pourquoi avoir choisi cette boisson ? Avons-nous pactisé avec le Diable ? Acheter ce genre de produits, les consommer, c'est cautionner ce système. Cautionner la surproduction, la surconsommation, le gaspillage, la pollution, l'exploitation des travailleurs. Cautionner la volonté de certains de faire toujours plus de profit au détriment de la majorité des gens, au détriment de leur bonheur, de leur santé, de leur épanouissement. Nous ne cautionnons pas cela. Nous ne cautionnons pas l'exploitation des gens, nous ne cautionnons pas le fait de les empoisonner non plus. Nous ne cautionnons pas le fait d'en laisser mourir une partie parce qu'ils n'ont pas eu les moyens d'accéder aux produits de première nécessité, parce qu'ils sont nés sur la mauvaise partie du globe, ou parce qu'ils ont été abandonnés ou n'ont tout simplement pas eu de chance. Nous ne cautionnons pas ces inégalités entre les individus, inégalités qui n'ont rien de naturel mais qui sont uniquement engendrées par un système économique qui favorise ceux qui sont déjà, de base, les plus fortunés, ceux que l'on pourrait qualifier de classe dominante. Nous ne cautionnons pas une société qui pollue en toute impunité, qui détruit la planète, qui détruit des espèces et qui menace l'humanité toute entière, uniquement pour enrichir ceux qui possèdent déjà tout. Nous ne cautionnons pas le diabolo-menthe.

Et pourtant, il s'agit bien de la boisson que nous avons choisie, alors que nous aurions pu tout simplement boire de l'eau. Est-ce notre curiosité qui nous a poussé à choisir cette boisson ? Est-ce sa couleur verte, comme celle de la majeure partie de notre corps, qui nous a attiré ? Ou avons-nous simplement oublié de réfléchir à la façon dont cette boisson a été produite avant de la commander ? Avons-nous seulement fait ce choix ? Après tout, avons-nous le choix, ou simplement l'illusion du choix ? Sommes-nous doté de libre-arbitre ? Si nous partons du principe que tout, dans l'univers, est défini par des lois physiques basées sur des règles mathématiques, que tout n'est qu'une suite logique de causes et de conséquences, un enchaînement de réactions chimiques entre les atomes qui composent l'univers, enchaînement qui pourrait être prévisible dans la mesure où nous connaîtrions l'intégralité des règles qui dictent le comportement de l'univers et des données qui le composent et que nous aurions la capacité intellectuelle de tout calculer, si nous partons du principe que l'univers est totalement déterministe... alors il paraît évident que nous ne faisons aucun choix par nous-même. Nous ne faisons que suivre les ficelles qui nous tirent. Car, après tout, nous n'avons aucun contrôle sur les réactions chimiques, sur les connexions qui se font dans notre cerveau. Lorsque nous prenons une décision, ce n'est que la suite d'un processus chimique, des atomes qui se lient les uns aux autres ou se délient, des réactions totalement incontrôlées mais tout de même prévisibles par des formules mathématiques, par l'application des règles de la physique, qui auraient pu être déterminées à l'avance si nous avions eu, alors, tous les éléments nécessaires pour calculer le résultat. Ainsi, la décision que nous croyons prendre, nous ne la prenons pas, elle pouvait simplement être calculée depuis le tout début. Mais peut-être y a t-il, parfois, à une échelle quantique, un petit facteur aléatoire, qui empêche de tout déterminer à l'avance. Toutefois, nous n'avons aucun contrôle non plus sur cette partie aléatoire, cela ne change donc pas le résultat : nous ne prenons aucune véritable décision, nous ne faisons que suivre un chemin déjà tracé. Nous n'avons donc pas choisi de commander un diabolo-menthe.

Nous posons nos lèvres de part et d'autre de la paille de ce diabolo-menthe que nous avons commandé mais que nous n'avons pas choisi, et commençons à aspirer le liquide vert jusqu'à ce qu'il emplisse notre bouche et coule sur notre langue. C'est... bon, et un peu piquant. Nous savons que c'est mauvais, qu'il s'agit de poison pour les humains quand c'est consommé à forte dose. Que c'est addictif, comme une drogue. Mais les industries savent enrober le poison en jouant sur nos sensations pour que nous trouvions cela appréciable et en redemandions.
Nous n'avons pas à culpabiliser pour ce choix. Beaucoup de grosses industries ont fait faillite après les explosions ayant ravagé la Terre, par manque de personnel mais surtout par manque d'acheteurs. Certaines d'entre elles ont directement été endommagées par les explosions. Ce que propose ce bar, ce sont essentiellement des stocks qui ont été créés avant l'explosion. Maintenant qu'ils ont été produits, autant les écouler au lieu de les gaspiller, bien que l'idéal serait de les proposer gratuitement à tous ceux qui en ont besoin.

Ce que la Terre a subi, ces bombes qui ont ravagé la société terrienne... C'est affreux, mais c'est également l'occasion d'un nouveau départ pour les terriens. L'occasion de sortir de ce système économique qui enrichit une minorité au détriment de la majorité et qui détruit la planète à petits feux. Voyons si les candidats à l'élection vont savoir profiter de cette atrocité pour partir sur de bonnes bases et ne plus répéter les erreurs d'autrefois.
Meruem
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 443
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

Réaction à l'annonce des élections [SOLO] Empty
MessageSujet: Re: Réaction à l'annonce des élections [SOLO]   Réaction à l'annonce des élections [SOLO] ClockDim 8 Mar 2020 - 13:00
Nos yeux mauves se posent sur l'écran de télévision. Le premier candidat à l'élection s'avance. On le présente comme Monsieur Draven. Il ne semble avoir aucun parcours politique. Cela ne nous dérange aucunement. De base, nous sommes contre le principe d'élire une seule personne au pouvoir. Nous sommes même contre le fait de laisser un gouvernement - formé d'une minorité d'individus, bien souvent déjà privilégiés et issus d'une certaine élite - décider pour la majorité du peuple sans les consulter. Car, dans la plupart des cas, cela conduit les gens occupant des postes de pouvoir, et décidant des lois, à s'octroyer des privilèges, ou à en donner à ceux qui ont contribué à leur mise en place. Et bien souvent, ceux qui manigancent pour mettre au pouvoir leurs pions, ce sont des personnes privilégiées, influentes, fortunées, dont le but est de conserver leurs propres intérêts. Or, nous pensons que le bien commun est plus important que le bien de certains individus minoritaires, voilà pourquoi nous croyons en la véritable démocratie. Non pas celle qui consiste à élire un chef comme certaines personnes de pouvoir aiment à le penser et à le rappeler, mais celle qui consiste à laisser le peuple, dans son intégralité, à s'exprimer, et pas uniquement durant une élection, mais pour la plupart des lois importantes qui les impacteront. De fait, qu'un candidat soit un homme de pouvoir expérimenté en politique, ou un individu issu du peuple et n'ayant jamais occupé de poste à responsabilité, cela nous indiffère. Ce qui compte, c'est que cet individu ne soit pas seul décideur de l'avenir de l'humanité toute entière, qu'il ne soit pas un monarque absolu. Écoutons donc ce qu'il a à dire.

La première partie de son discours est très intéressante. Draven prône la tolérance, l'acceptation, l'entraide, quelque soit nos appartenances à un groupe ethnique, religieux ou autre. Nous sommes en total accord avec cela. Il est de bon ton de le rappeler, surtout après la vague de xénophobie ayant frappé la société terrienne suite à l'attaque des Saiyans, notamment à cause de discours haineux de politiciens extrémistes tels que Kennedy. Xénophobie dont Karifu, Gin et nous-même avons d'ailleurs été victimes lorsque nous essayions d'aider les terriens. C'est pour contrebalancer les discours haineux et extrémistes qu'il est important de parler de tolérance et d'acceptation des autres.

Il considère que les terriens doivent donc travailler ensemble, main dans la main, malgré leurs différences culturelles ou leurs modes de vie variés, afin de reconstruire la Terre. Il pense que la Terre n'a nul besoin d'une aide extérieure. Là encore, nous sommes d'accord. La Terre dispose de toutes les ressources dont l'Humanité a besoin. Il n'y a nul besoin de l'aide d'autres planètes. Ils l'ont d'ailleurs déjà prouvé au cours de ces derniers mois. Ils ont su s'organiser sans gouvernement, en s'entraidant. Chacun travaille à hauteur de ses capacités, chacun contribue à reconstruire, à soigner les plaies. Les gens ne cherchent plus à maximiser un profit ou à inciter à une consommation inutile, parce qu'ils doivent d'abord reconstruire leurs maisons, se nourrir, soigner les blessés, prendre soin de ceux qui sont dans le besoin. Et c'est là que l'on voit la plus belle facette de l'Humanité.  Lorsque les gens souffrent, ils s'entraident, et s'organisent d'eux-mêmes, sans qu'il n'y ait besoin d'un quelconque chef. Cette crise qui a frappé la Terre a permit l'essor d'une société bien plus sociale qu'auparavant. Les blessés sont soignés gratuitement. Il y a des campements qui proposent de loger et de nourrir les réfugiés gratuitement. Tout simplement parce que les gens ont déjà trop souffert, et qu'il faut éviter de nouvelles victimes. Il serait contre-productif de laisser mourir de faim ou de maladie ceux qui n'ont plus les moyens de s'offrir ces services de première nécessité. Les gens que l'on nourrit et que l'on soigne gratuitement, ils peuvent, en retour, aider les autres, aider à reconstruire. Ce sont des échanges de services qui profitent à tout le monde, tout le monde y met du sien, tout le monde s'entraide, il n'y a nul besoin de chercher à s'enrichir là-dessus en profitant de la misère des autres.

La deuxième partie du discours de Draven suscite notre curiosité ainsi qu'une pointe de doute. Il souhaite faire de la Terre un centre de tourisme lié au sport, notamment en mettant l'accent sur de gigantesques tournois d'arts martiaux. Nous ne sommes pas convaincu que spécialiser la Terre dans ce domaine - voire même dans un domaine précis - soit une bonne chose. D'une part, nous ne croyons pas que la Terre ait besoin de dépendre des autres planètes via une attractivité touristique, cela est bien trop dangereux : si, pour une raison quelconque, le tourisme sur Terre ne fonctionne plus, alors l'économie terrienne s'effondrera et l'ensemble de la population terrienne se retrouvera dans la misère. En outre, Dösatz est déjà une planète centrée sur le tourisme et les tournois interplanétaires, depuis des années, et il sera très difficile pour les terriens de rivaliser avec cette planète déjà bien installée et disposant de nombreux moyens. De notre point de vue, la Terre devrait être totalement indépendante, c'est justement une planète très équilibrée, une planète qui a la chance de posséder bon nombre de ressources en tout genre de sorte à ce qu'elle n'ait pas à dépendre des autres. Nous ne sommes donc pas d'accord avec cette vision de Draven.

Enfin, le troisième point du discours de Draven s'articule sur le fait de rendre la souveraineté au peuple. Voilà qui est très intéressant. Bien qu'il se propose candidat, son objectif est de laisser la majorité du peuple décider des principales décisions l'impactant, via de nombreux référendums. Il propose donc un système plus proche de la véritable démocratie. Cette idée nous plait grandement. Mais pour aller jusqu'au bout des choses, nous pensons qu'il faudrait justement laisser la majorité du peuple décider de si oui ou non, ils veulent faire de la Terre une immense attraction touristique sportive. En outre, pour instaurer une vraie démocratie, il ne faut pas se contenter de consulter l'avis du peuple sur des décisions proposées par le gouvernement. Il faut aussi laisser le peuple proposer des choses, par un référendum d'initiative citoyenne, par exemple. N'importe qui pourrait proposer une loi et, si elle est suffisamment suivie, si elle obtient assez de signatures par exemple, il pourrait y avoir un référendum pour  que le peuple entier décide si oui ou non la loi doit être adoptée. Ainsi, il n'y aurait pas que les dirigeants qui pourraient proposer des lois. Finalement, il n'y aurait même pas de dirigeant : l’État ne serait qu'une structure servant à organiser les individus, notamment au niveau des démarches administratives, mais qui ne déciderait de rien.

Le discours de Draven est terminé, c'est désormais au tour de notre chef d'alliance, Fugma.
Meruem
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 443
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

Réaction à l'annonce des élections [SOLO] Empty
MessageSujet: Re: Réaction à l'annonce des élections [SOLO]   Réaction à l'annonce des élections [SOLO] ClockDim 8 Mar 2020 - 15:52
Fugma s'avance donc sur le plateau et prend la parole. Il commence par dire que remettre la société terrienne d'aplomb est trop de responsabilités pour les épaules d'une seule personne, nous sommes plutôt d'accord. Il enchaîne en disant que, pour cette raison, il ne candidate pas seul mais propose une liste de trois personnes.

Cela nous laisse perplexe pour deux raisons. La première, c'est parce que nous pensons qu'il n'y a pas grande différence entre trois personnes ou une seule. Notamment parce que, comme évoqué plus tôt, nous ne pensons pas que l'oligarchie soit la meilleure solution, et que de notre point de vue, le pouvoir de décision doit être partagé équitablement entre tous les individus d'une communauté, en l'occurrence les terriens. La deuxième raison, c'est parce que nous nous interrogeons sur ce point : nous sommes six dans l'alliance, mais Fugma ne propose que trois personnes. Cela signifie-t-il que les trois autres membres n'auront pas leur mot à dire sur la gestion de la planète ? Pourquoi ne pas proposer à toute l'alliance, dans son intégralité, de collaborer à la gestion de cette planète ? Nous gardons ces questions à poser à Fugma pour plus tard, et continuons de suivre son discours.

Il présente donc les trois candidats. Gin et Fugma sont les deux premiers. Nous avons confiance en eux. Fugma nous avait dit sur Magma qu'il souhaitait que les terriens soient maîtres de leur destin, et nous pouvions prouver sa sincérité en lisant ses émotions grâce à notre technique des Photons. Quant à Gin, nous avons aidé les terriens à ses côtés, nous avons vu à quel point il était sage et investi pour améliorer le quotidien des terriens, tout en étant capable d'accepter les opinions des autres et de ne pas imposer les siennes, ce qui est un point essentiel.
Le troisième est Darkus, nous en avons déjà entendu parler par Gin et Karifu. Nous ne le connaissons pas, mais puisqu'il fait partie des Ganshous et que Fugma et Gin ont confiance en lui, alors nous respectons leur décision et estimons que nous pouvons également lui faire confiance.

Par la suite, Fugma affirme que ces trois personnes pourront être aidées par d'autres membres de l'alliance mais également par des terriens, ce qui nous rassure. Il a donc, peut-être, pour objectif de former un gouvernement de plusieurs personnes de différents bords, et peut-être même donner plus de souveraineté aux terriens.

Nous écoutons ensuite les trois étapes de son projet pour sortir la planète de cette crise.

Première étape : stabiliser la Terre en évitant que la confusion s'installe notamment via la création d'organisations malveillantes qui pourraient en profiter pour réduire en esclavage une partie de la population, tout en aidant les terriens à se remettre de leurs blessures. Logique.

Deuxième étape : reconstruire la Terre. Fugma souhaite la reconstruire à l'identique, en utilisant des plans des bâtiments des bases de données de Metamol. Il compte également envoyer des robots pour aider les terriens aux reconstructions.
Nous sommes en désaccord sur un point : pourquoi faudrait-il nécessairement reconstruire les choses à l'identique ? De toute évidence, il y avait bon nombre de choses à améliorer dans la société terrienne, que ce soit au niveau des inégalités, des injustices, des dégâts environnementaux... Nous ne pensons pas qu'il faille reconstruire les choses à l'identique, mais plutôt construire des choses nouvelles, repartir sur de nouvelles bases, refaire les choses mieux que ce qu'elles étaient.

Troisième étape : que la Terre retrouve sa grandeur. Les Ganshous la protégeront, ce qui est un bon point. Car malgré toute l'estime que nous avons pour les terriens, et le fait que nous voulons leur bonheur et leur indépendance, nous savons qu'ils sont, à l'échelle de l'univers, un peuple généralement faible et fragile, et qu'il faut de puissants guerriers tels que nous pour les protéger des menaces extérieures.
Nous tiquons toutefois lorsque Fugma parle de dette. Pourquoi une dette ? Envers qui ? Fugma s'attend-il à ce que les terriens remboursent les Ganshous et Metamol pour l'aide que nous leur aurons apporté ? Nous ne sommes pas d'accord avec cela. Nous estimons que les terriens ont déjà trop souffert, et que l'on ne doit pas les faire payer pour l'aide que nous leur apportons. Nous pensons également que les terriens peuvent se relever sans notre aide, cela prendra simplement plus de temps, mais nous ne sommes pas obligé d'aller dans la précipitation. Nous pouvons simplement bâtir une nouvelle société sur les ruines de la précédente, en améliorant leur mode de vie, sans avoir besoin de reconstruire rapidement tout à l'identique. Surtout si cette reconstruction se fait au détriment des terriens, en les endettant. Nous n'avons rien contre le fait de leur procurer de l'aide et des ressources, mais nous ne pensons pas que c'est une bonne chose de les faire payer pour cela en retour. Nous devrions les aider de façon altruiste sans rien attendre en retour, même si cela nous coûte de l'argent - tant que cela ne se fait pas au détriment des populations de Magma ou de Métamol, bien entendu, car il ne faudrait pas non plus les appauvrir pour enrichir la Terre.
Enfin, Fugma souhaite faire de la Terre une immense usine de construction pour exporter divers produits aux autres planètes. Cela la rendrait, comme pour le projet de Draven, dépendante des autres planètes, ce qui n'est pas une bonne chose de notre point de vue. Nous ne voulons pas que la Terre soit une planète isolée et fermée aux autres planètes, mais nous pensons qu'elle doit pouvoir être capable de survivre, notamment économiquement, sans dépendre des autres planètes.

Fugma conclut en disant qu'ils allaient laisser les terriens s'exprimer, avant de laisser Darkus s'exprimer à ce sujet.

L'ensemble du projet de Fugma nous laisse perplexe. Nous sommes d'accord sur le fait qu'il faut aider les terriens et les protéger. Mais nous ne voulons pas les endetter ni les rendre dépendant d'autres planètes ou organisations. Nous ne pensons pas non plus qu'il faille tout reconstruire à l'identique.
Si l'aide que nous leur apportons doit nous coûter de l'argent, qu'il en soit ainsi, pourquoi faudrait-il nécessairement se faire rembourser, pourquoi serait-il inenvisageable que nous donnions sans rien recevoir en retour ?
Meruem
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 443
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

Réaction à l'annonce des élections [SOLO] Empty
MessageSujet: Re: Réaction à l'annonce des élections [SOLO]   Réaction à l'annonce des élections [SOLO] ClockDim 26 Avr 2020 - 16:07
Alors que Fugma vient d'annoncer que Darkus allait prendre la parole, un autre personnage s'avance sur la scène, passant devant le Saiyan. Il se fait surnommer Maruko Odo. Son comportement lors de son arrivée nous laisse dubitatif. La première partie de son discours consiste à dénigrer Fugma. Nous ressentons une certaine hostilité dans ses paroles. Nous restons sur nos gardes, prêt à intervenir si les choses dégénèrent. Bien que nous ne soyons pas sur les lieux de l'émission, nous pourrions nous y rendre très rapidement si nécessaire. Nous n'avons pas confiance en cet individu qui semble manquer de courtoisie et de politesse.

Toutefois, tout n'est pas à jeter dans son discours. Il soulève des points intéressants sur lesquels nous sommes en accord, comme le fait de ne pas devoir endetter les terriens et, au contraire, de les aider sans rien demander en retour. Il semble, pour cela, posséder des moyens hors-normes et pourrait être très utile, s'il est sincère. Nous ne pouvons malheureusement pas vérifier sa sincérité avec nos photons compte tenu du fait que nous le voyons à travers un écran de télévision, il faudrait que nous nous téléportions dans le public pour cela, ce que nous ne faisons pas pour ne pas attirer la panique. En effet, notre technique des photons étant repérable par les manipulateurs de Nen et de Ki, Maruko Odo pourrait le prendre comme une technique offensive. L'idée d'utiliser des robots pour reconstruire la Terre et aider les terriens est alléchante. Nous pensons qu'il serait beaucoup plus efficace que les Ganshous coopèrent avec ce Maruko Odo et même Draven, afin que, tous ensemble, nous œuvrions pour améliorer les choses sur Terre, au lieu de nous lancer dans une compétition pour pouvoir être élu et avoir le pouvoir. Nous ferions tellement plus en combinant nos efforts et nos ressources, au lieu de nous critiquer, de dénigrer les autres pour nous mettre en valeur.

Par la suite, Maruko parle d'abolir l'économie - ce qui entre en contradiction avec son discours précédant portant sur le fait d'enrichir les terriens en les laissant se reposer et panser leurs plaies. Nous ne pensons pas qu'abolir l'économie soit une bonne idée. Sans économie, nous serions obligé de revenir à un mode d'échange basé sur le troc, où l'on peut échanger n'importe quoi contre n'importe quoi sans tenir compte de la valeur. Cela aurait pour effet que des gens en profiteraient en échangeant quelque chose d'inutile contre quelque chose d'utile, en manipulant les autres. L'autre possibilité est qu'il n'y ait aucun échange, que chacun puisse prendre ce qu'il souhaite, mais ce serait alors la loi du plus fort et certaines personnes n'auraient rien du tout. Nous pensons que la monnaie, qui est la base de l'économie, est importante pour attribuer une valeur aux objets et aux services. Toutefois, nous estimons que l'économie, à défaut d'être abolie, doit être régulée, contrôlée, de sorte à éviter les inégalités.

En ce qui concerne les ressources nécessaires, telles que la nourriture, l'accès à l'eau potable, l'accès aux soins, l'accès à un logement salubre et la possibilité de se vêtir, l'accès à l'éducation et à la culture, nous pensons que tout cela devrait être accessible gratuitement - dans la mesure du raisonnable - à tous, afin que personne ne meurt de faim, de maladie ou autre à cause du fait de ne pas avoir les moyens financiers pour s'en sortir. Pour tout ce qui n'est pas nécessaire, comme les divertissements et loisirs, les décorations, les bijoux, les vêtements moins basiques et plus difficiles à produire ou nécessitant des matières plus rares, de même que la nourriture basée sur des ingrédients plus rares et précieux, ou des logements plus spacieux, tout cela doit passer par l'économie. En d'autre terme, n'importe quel terrien devrait pouvoir vivre convenablement sans argent, c'est-à-dire pouvoir manger à sa faim, se soigner, dormir dans un logement au chaud et dans le confort et porter des vêtements basiques, sans dépenser un seul centime. Mais si un terrien veut plus que le nécessaire, tel qu'un logement plus grand, de la meilleure nourriture ou ce genre de choses, alors il devra payer et donc posséder de l'argent.
Pour ce qui est de l'argent, nous considérons que tout travail mérite salaire, mais également que les salaires horaires les plus élevés ne doivent pas dépasser entre 5 et 10 fois le salaire horaire le moins élevé au sein de toute la société. Et que les salaires doivent être définis en fonction de la difficulté et de l'utilité d'un métier pour la société. Tous les services obligatoires tels que les services offerts par les banques et les assurances, doivent être des services publiques, appartenant à l'état. Les travailleurs doivent être propriétaires de leurs moyens de production et doivent donc pouvoir participer à toutes les décisions de la société dans laquelle ils travaillent, y compris les répartitions des salaires. Les services publiques doivent être financés par les cotisations des travailleurs et des entreprises. L’État devrait être en mesure de contrôler tout cela afin d'éviter les abus.

A la fin de son discours, Maruko évoque la possibilité, tout comme Fugma, de faire revenir les terriens à la vie. Nous sommes toujours mitigé sur cette idée. Certes, il est important que les terriens soient heureux et pour cela il faudrait qu'ils puissent revoir leurs proches, mais la surpopulation était un problème sur cette planète, nous pensons que le nombre actuel de terriens, drastiquement diminué, est plus sain pour l'écologie, et qu'il est également bien plus facile ainsi de changer le système vers quelque chose de plus égalitaire et de plus épanouissant pour tout le monde.

Contenu sponsorisé

Réaction à l'annonce des élections [SOLO] Empty
MessageSujet: Re: Réaction à l'annonce des élections [SOLO]   Réaction à l'annonce des élections [SOLO] Clock
 
Réaction à l'annonce des élections [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» [UPTOBOX] Piège de feu [DVDRiP]Action
» [UH] Trafic mortel [DVDRiP]Action
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-