Partagez
 

 Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
C-17
C-17
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2019
Nombre de messages : 23

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockMer 11 Sep 2019 - 19:46

Se levant d'un pied ferme, C-17 partit faire un tour d'horizon comme à son habitude une fois le matin avec le soleil en train de se lever et de voir la faune et la flore de la nuit s'endormir et celle du jour se réveiller. Il s'occupa de plusieurs animaux en les nourrissants, car certaines espèces en réinsertion sur l'île ont encore du mal à l'adaptation, il prit énormément de temps aussi à vérifier si certains individus sont toujours présents sur l'île. Par la suite, il retourna à sa maison en arrivant proche de la falaise quand ses petits-enfants arrivèrent ensemble pour lui sauter dessus. Ils s'assirent tous ensemble sur l'herbe, regardant l'horizon de la falaise, C-17 scruta les horizons avec ses enfants à côté de lui, sa fille se nommant Tara, regarda son père et dit : "Papa, est-ce vrai que tu étais un grand guerrier avant ? Maman nous a raconté ton histoire la nuit derrière que tu as combattu dans le temps des gens très très costaud ?" Avec un doigt dans la bouche, les yeux émerveillés envers son père. Il rigola en disant : "Tu sais, Papa se bat pour la justice, pas pour faire du mal aux gens ; le mal, c'est pas bien, il faut toujours se battre pour la Justice Tara et vous aussi mes enfants, il faudra le faire à notre place un jour." Kiara arriva vers eux en disant : "A table vous tous! Il est l'heure de manger, venez-ici mes loulous." Ils mangèrent de bon petits plats prépare par Kiara étant aussi une grande amatrice culinaire, de la salade avec une vinaigrette moutarde relevé légèrerment pour les enfants, des tomates, des pommes de terre, et un fromage légèrement crémeux pour faire une sauce parfaite qui ravit les papilles de tout le monde à table.


C-17 dit :"Bon, je pense que je vais aller faire un tour pour observer si rien ne passe dans la forêt et sûrement après partir à mon entraînement quotidien", ils nettoyèrent tous, les petits rangèrent la table et les adultes firent la vaisselle tranquillement comme dans un quotidien classique et rituel pour les protagonistes. Les enfants sautèrent sur leur père en disant : "Papa, avant de partir, joue au moins un peut avec nous !" "Allez Papa, dit oui !" "Papaaaaaaaaaaaaaaaa, s'il te plaît !". Soupirant, il regarda les enfants en disant : "bon allez, mais pas longtemps, Papa a un travail et il faut qu'il y aille" ; il créa une boule d'énergie englobant les enfants dedans et jeta celle-ci en l'air comme un ballon de volet. Les enfants éclatèrent de joie dans cette boule. Profitant de ce moment en famille, C-17 fit redescendre les enfants en disant : "Allez, c'est fini, retournez voir votre mère et travaillez vos cours ; il faut avoir de bonne note pour pouvoir faire le métier que l'on souhaite ! Et si vous voulez faire comme Papa, il faut travailler." Les enfants repartirent joyeux vers leur mère, C-17 fit signe est fila en direction du ciel pour scruter l'horizon et voir si rien ne c'était produit pendant son absence sur l'île.


Voyant que rien ne c'était produit, celui-ci descendit et se posa sur un arbre regardant une tribut de raton laveur en train de faire des trous pour agrandir leur terrier. Un oiseau se posa sur son épaule tout en faisant des chants mélodieux pour attirer et séduire le sexe opposé. L'oiseau repartit de son épaule quand celui-ci se leva, il repartit en direction du Nord de l'île ou le minotaure se situe généralement. Il le trouva proche d'une rivière en train de boire tranquillement et de faire sa vie. C-17 fit une pause en prenant un fruit dans les arbres le regardant et sifflant pour l'appeler. Le minotaure leva la tête d'une manière nonchalante et fixa notre Ranger en bavant. Celui-ci se dit : "Je pense que tout est correct, rien de dangereux pour le moment. Je vais pouvoir aller m'entraîner sous la cascade". Il partit en direction de cette fabuleuse source d'eau pas loin du minotaure ; arrivant sur place, il vit deux chevaux en train de courir et de se faire chasser par un petit dinosaure. Se téléportant devant lui il le souleva en le jetant dans l'eau, il courut dans tous les sens et repartie, ayant eu peur de se noyer. 


C-17 s'approcha de la cascade tout en utilisant la lévitation dans les airs ; retirant son brassard et son maillot de ranger, il se plaça en dessous de cette trombe d'eau dans les airs. Méditant et canalisant son énergie en son centre ou le réacteur est toujours placé. Il en accumula énormément rapidement, si bien qu'une Aura commença à se former autour de lui. Sous les trombes d'eau bruyantes et écrasantes, celui-ci concentra toujours de plus en plus son énergie en son centre. Son aura blanche apparue fortement autour de lui, celui-ci ouvrant les yeux devenues blancs suite à son afflux d'énergie fit un hurlement et la dégageant par ses mains, il réussit à bloquer les trombes d'eau et maintenir le tout en lévitation, ce qu'il fit avec succès pendant un court instant. Il recommença plusieurs fois tout en améliorant sa capacité de concentration, n'étant pas puissant en force, mais puissant dans son potentiel énergétique pouvant toujours l'améliorer. Celui-ci le sait, il n'a pas le droit de se reposer ayant un pressentiment que dans le futur, la terre aura besoin de l'aide du Ranger. Celui-ci rassembla son énergie une nouvelle fois dans les mains et en poussant un cri, il réussit à créer une nouvelle fois une barrière murale face à lui au lieu d'une barrière ovale autour de lui. Fier de cette technique amélioré, il dit en continuant son entraînement : "Je peux créer d'autres barrières que des ovales, mais des barrières verticales c'est encore mieux et encore je suis certains que je peux réaliser d'autres nouvelles techniques!" Il réalisa par la suite des mouvements de combat sous l'eau vers le haut, à contre-sens pour subir une résistance dans les mouvements réalisés. Il accéléra au fur et à mesure les mouvements contre l'eau pour essayer une nouvelle fois de stopper l'eau non plus par son énergie, mais par ses poings, il négligea aucun aspect de son entraînement.


C-17 regardant l'horizon se dit : "Je n'ai pas le droit à l'erreur, je suis certain que Son Goku et la Z-team est devenue encore plus puissante à l'heure actuelle ! Déjà mon dernier combat avec Piccolo s'est soldé par un match nul, je me suis fait par la suite absorber par Cell facilement, alors il faut que ma force et mon énergie monte encore! Plus haut que son paroxysme ! Il le faut et je suis C-17, je ne suis pas n'importe qui !" Se concentrant en tendant les bras et les mains, il hurla si fortement en continue que son Ki en fit trembler l'île, cessant le mouvement des nuages bloquant également l'écoulement d'eau d'une manière directe encore une fois et commença à s'écarter de lui comme sous une forme de cercle ; la falaise craqua en deux parties. C-17 brilla d'une intensité si forte, que l'île rayonna d'une lumière blanche et lumineuse, s'exprimant en même temps : "Je le dois, pour ma famille, je sens qu'un jour, ils auront besoin de moi". Il descendit relâchant son énergie au fur et à mesure par ses mains qui sous la chaleur et l'eau provoqua une ébullition reprenant son écoulement d'origine, écrasant de nouveau les épaules de notre Ranger. Se posant sur un rocher sous les trombes d'eau, il médita en refermant les yeux et il sentit une présence le regarder. Ne sachant pas si cette présence est positive ou négative, C-17 concentra son attention d'écouter les battements de coeurs de cette mystérieuse personne ; il y avait des battements de coeurs rapide, il attendit en méditant de nouveau pendant quelques instants quand il entendit une branche craquer, en ouvrant les yeux, il vit une silhouette l'observer à travers les branchages, il dit : "Qui est là ? Sortez et montrez vous, je suis le garde forestier C-17." Se questionnant par la même occasion pourquoi une personne regardait C-17 pendant son entraînement. Voyant que la personne ne sortit pas de ce buisson, mais resta caché à la demande de ce dernier, il dit : "Ceci est mon dernier avertissement, sortez de votre cachette ; si vous êtes pacifiste, vous n'avez rien à craindre de moi." Celui-ci, attendant une réponse de cet individus, vit le Minotaure s'approchant de celui-ci et souffla dans son dos. C-17 répliqua : "Si vous ne vous dépêchez pas à me répondre, je pense que vous allez avoir très vite de gros ennuies et je ne pourrais pas intervenir ne faisant pas de mal aux animaux dont celui qui se trouve derrière vous."
Chirai
Chirai
Autres Races
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 08/02/2019
Nombre de messages : 84
Bon ou mauvais ? : Neutre

Techniques
Techniques illimitées : Energy Shot (arme)
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockMer 11 Sep 2019 - 22:28
Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback 190911090437941140

Hera: maison des mission
Chirai s'était habillé en quatrième vitesse, pouvait en témoigner sa tignasse blanche indisciplinée et pleine d'épis dû à une nuit très peu reposante passée sur un matelas plus que médiocre. Et pendant qu'elle finissait de mettre ses bottes et ses gants dans la maison des missions, son supérieur, un être à la peau verts d'eaux et aux cheveux couleurs émeraude ne cessait de changer d'humeur à chacune de ses répliques. Tantôt mielleux, tantot effroyablement désagréable."Ok félicitation pour ta promotion au rang de Sergente ma petite Chirai... MAIS C'EST PAS UNE RAISON POUR TE PREPARER A LA DERNIERE MINUTE! Ça fait deux semaines que Dodoria est parti en mission et qu'il t'a confié à moi. Et moi... JE VEUX QUE TU FASSE CETTE FOUTUE MISSION ! Tu m’entends Chirai ?"Le colosse en armure blanche tambourinait son long doigt parfait sur un écran de mission. La Sergente plissa les yeux, préparant une salve matinale plus piquante que jamais. Certes l'individus était plus grand qu'elle de quelques têtes, mais leurs rangs étaient aujourd'hui bien plus proches que jamais, et Chirai n'était pas du genre à se faire rabâcher les oreilles au petit matin, sans même avoir eut le temps de prendre un petit déjeuner. Elle retira son scooter de son nez, saisit l'armure flexible du guerrier et lui répondit de la même manière.
-Ouiiiii ! OUI ! OUI ! Zarbon je t’entends je suis pas sourde juste pas encore réveillée bordel ! Je vais la faire cette FOUTUE MISSION !! Mais pour ça mon grand faudrait que tu m'assigne un vaisseau ! JE TE RAPPEL QUE LE DERNIER ÉTÉ SUR LE CHEMIN DE MON CHER BROLY... QUAND NOTRE BIEN DÉTESTÉ COLD A VOULUT VOIR SA FORCE !! Du coup il l'a défoncé et tout mon équipage avec! Depuis plus personne veux monter avec moi. Donc... il me faut un vaisseau, de petite taille... SANS EQUIPAGE !Dans la salle des personnes décidèrent de tourner les talons en entendant le raffut des deux extraterrestres verdâtres, certains scientifiques qui prenaient des mesures, s'interrompirent pour suivre la joute verbale. Zarbon, surprit qu'on lui réponde aussi violemment se calma. Il pianota sur un des écrans adjacents. "Bien... BIEN ! Tu veux un vaisseau... EN VOILA UN. Maintenant vas me chercher cette corne de minotaure avant que je ne perde patience et que j'informe NOTRE chef suprême que tu l'a involontairement insulté. "Chirai prit un air outré, déplaçant ses mains sur ses anches. Techniquement, elle ne l'avait pas déclaré involontairement, chacun de ses mots étaient sortis de sa bouche avec une méticuleuse précision.-Quoi ? Non mais c'est pour quoi faire ? Je vais te trouver une vache ça fera le même effet...Zarbon leva les yeux au ciel l'air indigné de l'ignorance de sa collègue puis il poursuivit en lui posant une main très efféminée sur l'épaule."Chirai, Chirai, Chirai... ce n'est pas n'importe quelle corne, elle m'est vital... TU COMPRENDS ?! C'est très rare... broyée et mélangées à d'autres ingrédients, synthétisée en quantité industrielle elle me servira de cosmétique pour entretenir ma forme olympique, ma jeunesse éternelle, mon beau visage, mes cheveux d'angelot et mes MAGNIFIQUES fes... "  La Sergente lui plaqua les deux mains sur la bouche, elle refusait d'avoir cette image de Zarbon imprimée sur la rétine rien qu'en l'ayant évoqué oralement, non elle refusait une chose pareil, connaissant sa 2e forme, elle en eut un haut le cœur.-Grrra je te déteste...Le concerné esquissa un sourire de satisfaction carnassier tout en enlevant les mains gantés de son visage. "Moui... je sais. Allez maintenant file à travers les étoiles! Et si tu reviens les mains vides... tu devra servir les repas à la cantine... et me vernir les orteils." Chirai déglutis, elle se raidit, valida la prise de mission sur l'écran de sélection et s'éloigna à toute jambes vers la base de lancement. La cantine ? Jamais... les orteils de Zarbon ? Jamais de la vie !

La Terre: forêt inconnue

Une seule personne avait acceptée d'accompagner Chirai dans sa mission, du moins de jouer le rôle de co-pilote, son ami Remo. Certes il se faisait vieux, mais il aimait bien voyager avec la jeune effrontée. Il la conduisit donc au plus proche de ce que les senseurs du vaisseau avaient captés: une zone de forêt plus ou moins dégagée. Il déposa la Sergente dans un coin couvert et s'éloigna avec les vaisseau, histoire de venir la récupérer plus tard. Chirai replaça le scooter à la lunette verte sur son oreille et scruta les environs. La technologie du vaisseau avait vu juste, le monstre qu'elle cherchait se trouvait dans les parages. Elle marcha deux bons kilomètres avant de tomber sur un bras de rivière. Sur la rive, elle découvrit des traces fraiches de sabot d'un important gabarit à en juger par l'empreinte qu'ils laissèrent dans la bouillasse. Elle écarquilla les yeux. Il y avait aussi des traces de pas plus familières, du moins il s'agissait d'après son outil de travail, de traces de pieds humanoïdes. Très rapidement les traces menèrent à un autre bosquet remplit de buissons. Elle tenta de les traverser, trébucha, déchira ses gants dans des sortes de grosses ronces, et se retrouva coincée au bout de quelques mètres. Impossible de bouger, mais une personne non loin lui parlait. Et cette personne fut très rapidement détectée par son scooter. L'appareil s'excita, la puissance de l'individus était très élevée... même trop élevée pour que Chirai ne tente quoi que ce soit. Derrière cette personne se trouvait aussi une forme de vie, plus imposante, moins civilisée. Dans un ultime effort, et en s'arrachant la peau des coudes dans les feuillages, la Sergente avança de manière à ce que son visage puisse au moins voir la personne qui venait de parler. Elle lâcha un juron, se mordit la lèvre à cause de la douleur et resta immobile comme si toutes les connexion à son cerveau s'étaient momentanément suspendues. A plusieurs mètres devant elle se trouvait un jeune homme d'une beauté si parfaite qu'elle lui parut effroyablement synthétique. Des cheveux courts et noirs, taillés à la perfection dans un carré qu'elle n'aurait jamais cru voir un jour, et bien mieux entretenus et soignés qu'elle même. L'eau d'une cascade ruisselait le long de son torse nue fin et légèrement musclé. Elle n'écoutait même pas ce qu'il disait car sa conscience reprit le dessus subitement. Qu'est-ce qu'il fou là sous une cascade ce type ? En plus elle doit pas être super chaude l'eau, j'ai pas vu de volcan dans le coin, il va s'enrhumer comme pas possible s'il continu... se dit-elle presque imperturbable. Son scooter émit un grincement que seul elle perçut, des symboles défilèrent sur la lunette.

-Oh... un cyborg, je me disais bien que t'avais l'air trop parfait pour être juste un humain. Hey !! Non non non !! Euh attends je suis coincée me tire pas dessus garde Fort'Estier. 

Chirai n'avait pas la moindre idée de ce que pouvait être un garde "forestier", mais s'il s'agissait d'un cyborg, il ne pouvait être que plus puissant qu'elle. D'un coup sec elle saisit le petit gadget qu'elle avait mis au point le temps de son voyage depuis Hera. Il s'agissait d'une vibro lame, un manche en acier inoxydable bardée de boutons plus ou moins souples. Elle appuya sur l'un deux et une lame laser oblongue de 30cm sortit du manche. L’électricité crépita comme un mini éclair très solide, et à chaque entaille, il vrombissait de plus belle. Elle l'avait fabriquée avec une précision chirurgical, de manière à pouvoir couper la corne du minotaure sans le blesser et d'un coup bref. Hors elle n'avait pas remarqué que la créature se trouvait être derrière son interlocuteur. Elle se débattit avec les racines, branchages et ronces grimpantes avant de remballer son instrument de destruction et de reprendre son souffle à genoux dans la poussière.  

-Et non, je ne suis suis pas ce "Pacifiste" dont tu parle, moi c'est Chirai... Et je suis en mission de la plus haute importance. Tu vas peut-être pouvoir m'aider. Et mettre un haut aussi parce que... ok je vis dans un milieux très machiste, militaire et c'est pas ça qui me choque la nudité tout ça tout ça... mais c'est pas évident de rester concentrée sur un visage inconnu... surtout avec quelqu'un qui à des yeux blancs luminescents.

Etait-elle vraiment la mieux placée pour parler de couleurs d'yeux étrange ? Non, mais elle ne pouvait pas lui en dire plus sur ses origines et sa mission. Avec un peu de chance, le Terrien ne comprendrait pas que de cette mission dépends en partie son avenir hiérarchique au sein de l'armée de Freezer.

-Allons droit au but. T'aurais pas vu un minotaure ? Je veux pas le tuer hein, no soucis, mais j'aurais besoin de lui causer...

Elle se redressa sur ses jambes en se frictionnant les coudes, son regard améthyste quelque peu fuyant.
En ligne
C-17
C-17
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2019
Nombre de messages : 23

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockJeu 12 Sep 2019 - 13:29


"-Oh... Un cyborg, je me disais bien que t'avais l'air trop parfait pour être juste un humain. Hey !! Non non non !! Euh attends-je suis coincée me tire pas dessus garde Fort'Estier." Cet individu était une femme à priori bloquée dans le buisson par les branchages et les ronces grimpantes le long des arbres. C-17 la fixa sans rien dire toujours avec les yeux blancs de son Ki suite à son entraînement intense. Il la vit sortir une vibrolame sûrement construite par ses soins ce qui rendait l'objet encore plus dangereux étant construit d'une manière instable au regard de C-17. Elle donna des coups dans les branchages et la végétation pour pouvoir se sortir de tout son emprisonnement fictif par la nature. Le minotaure toujours dubitatif et anxieux quant à la présence de celle-ci ne fit rien pour le moment soufflant toujours dans son dos. Remballant sa lame, elle reprit son souffle en disant : "Et non, je ne suis suis pas ce "Pacifiste" dont tu parle, moi c'est Chirai... Et je suis en mission de la plus haute importance. Tu vas peut-être pouvoir m'aider. Et mettre un haut aussi parce que... ok je vis dans un milieux très machiste, militaire et c'est pas ça qui me choque la nudité tout ça tout ça... mais c'est pas évident de rester concentrée sur un visage inconnu... surtout avec quelqu'un qui à des yeux blancs luminescents." Il la regarda toujours avec ses yeux blancs dubitatif de sa présence ici dans la forêt ne connaissant pas son objectif sur cette île, il pensa *Je suis sûr qu'elle est ici pour le minotaure, je le sens même si pour le moment il n'y a rien d'officiel dans ce qu'elle vient de dire*. Elle rajouta : "-Allons droit au but. T'aurais pas vu un minotaure ? Je veux pas le tuer hein, no soucis, mais j'aurais besoin de lui causer...". C-17 la vit se redresser et commença à augmenter sa chaleur corporelle pour sécher plus rapidement ce qui fonctionna, l'eau bouillonnant et s'évaporant au fur et à mesure devenant sec rapidement. Il se concentra également pour que la couleur de ses yeux devenues blancs suite à l'augmentation de son énergie redevient bleue en assimilant le restant présent en lui. Ne disant rien sur la mission de cette Chirai même si pour lui, elle était approximativement inoffensive ne possédant pas un grand ki ni une grande force au vu des performances utilisés pour sortir des ronces et du buisson, celle-ci n'était pas grande, de corpulence moyenne avec un physique commun aux Terriennes ; de peau verte avec une tenue de soldat violette et un plastron blanc ce qui par ailleurs, correspond à la couleur de ses yeux, les cheveux blancs et indisciplinés prouvent que celle-ci n'est absolument pas une Terrienne. Celui-ci s'avança vers le minotaure, posa sa main la tête de ce bestial et en émettant des fréquences électromagnétiques au niveau de son cerveau dit : "Pars, tu peux y aller, tout va bien, je suis là." Plusieurs fois, il dit cette phrase pour que le minotaure, une fois calmé, reparte à ses occupations. Tournant le dos à C-17, celui-ci reparti une nouvelle fois nonchalant et émettant un petit gaz par la même occasion, C-17 se retourna et alla à côté de la cascade récupérer ses affaires, remettre son maillot et son brassard de Ranger.



Regardant Chirai, il dit : "Tu sais, tu recherches le minotaure, mais puis-je te poser une question? Tu souhaites lui retirer sa corne et si moi je te prenais un bras, qu'est-ce que tu en penserais? Est-ce que ça te plairait? Je ne pense pas ... Même si pour moi tu es un soldat et que tu ne fais pas ça par plaisir, mais parce que l'on te l'a demandé. Je protège les animaux et malheureusement, je ne pourrais pas te laisser faire, même si j'apprécie ton honnêteté ; pour ça que je n'interviens pas pour l'instant physiquement". C-17 passa sa main dans les cheveux en soupirant et rajouta : "Par contre, je peux juste voir pour te donner une autre corne et faire croire que c'est celle du minotaure dans ce cas." Elle répondit négativement à la proposition du Garde forestier en prétextant que son chef risque sûrement de la tuer si elle revient avec une fausse corne ou les mains vides. C-17 pensa quelques secondes même si pour lui, il est impensable d'enlever une corne du minotaure. Intrigué, voyant la bonne volonté de Chirai, celui-ci répondit : "Malheureusement, je ne peux vraiment pas, désolé mais, tu devras dans ce cas présent faire sans corne." C-17 vit dans les buissons une créature étrange les regarder, il s'agenouilla dans la poussière et invita à faire pareil pour Chirai. Elle fit donc de même et celui-ci se positionnant comme pour attaquer, les bras en avant prêt à bondir sur la chose les observant. Celui-ci dit : "Je suis C-17, le garde forestier de ces lieux, sortez de votre cachette avant que je n'intervienne contre-vous", Chirai fit approximativement le même discours que C-17 envers l'inconnu pour le copier et montrer son importance dans la discussion, il la fixa en disant : "Si je te gêne, il faut le dire surtout ! Le brassard est réservé aux élues pour ce travail, recommence et je te montrerais la force du vrai Ranger." Elle rigola mais ne répondit pas à la phrase du Ranger. Un grand oiseau sortit de ce buisson en faisant des hurlements et en détruisant le bosquet, celui-ci ressemblait à un dodo, une petite tête avec un long bec, un corps de poulet avec un pelage plus lisse avec une queue multicolore. C-17 et Chirai tombèrent à la renverse en voyant ça. Le volatile hurla dans tous les sens, de nature folle et bête, aussi bien sûr lui que Chirai, il partit dans un arbre chercher un fruit que les oiseaux raffolent, le cassant en deux et le donnant à manger à ce volatile, celui-ci se calma et repartit ensuite calmement, mais toujours d'une manière bizarre et étonnante. Après que le volatile fut reparti, C-17 montra à Chirai qu'il faut protéger la nature et la préserver pour tout ce qu'elle représente au lieu de satisfaire l'avidité de certains.  Reprenant leur sujet concernant la corne du minotaure, ils ne trouvèrent pas de terrain d'entente ni de compromis comme le souhaite Chirai.



Ils montèrent en pression réciproquement, car aucune partie ne veut céder à l'autre, l'une pour sa mission et sa possible survie vis-à-vis de sa direction et de ses chefs et l'autre protégeant les animaux dans le but que cet acte, justement, ne se commettent jamais. C-17 eu une idée intelligente en disant : "Et si justement, tu dis que le minotaure est mort et que tu as eu les informations d'une personne sur place, est-ce que ça pourrait fonctionner pour d'un côté toi, te dédouaner et d'un autre, le laisser tranquille ?" Elle refusa une nouvelle fois prétextant que si son chef apprend que la créature est encore vivante, qu'elle risque de passer un mauvais moment. C-17 dit alors : "Je veux bien t'aider mais je ne peux pas faire de miracle, par ailleurs, tu n'as aucune chance le trouver sur l'île ne sachant pas comment il est, donc je n'ai aucune crainte à avoir si je ne t'aide pas à le trouver." C-17 s'assit proche de la rivière en tournant le dos à Chirai ajoutant : "Tu peux repartir dans ce cas, je ne peux rien faire pour toi". Chirai rouspéta en faisant des gestes dans touts les sens contre le Cyborg, C-17 prit de l'eau dans ses mains pour humidifier son visage et voyant que le soleil brillait très fort à cet instant de la journée déduit que c'était sûrement le midi ressentant une légère petite faim par la même occasion. Il proposa donc à Chirai de manger avec lui et sa petite tribut, car il était en retard de ce fait pour le déjeuner et ne pouvant pas les prévenir, en pensant : *Mieux vaut l'avoir pour le moment à l'oeil qu'elle ne fasse pas de bêtise seule dans la nature, dans le doute, avec sa vibrolame, ce sera moins dangereux de l'avoir à table que dehors.*
Chirai
Chirai
Autres Races
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 08/02/2019
Nombre de messages : 84
Bon ou mauvais ? : Neutre

Techniques
Techniques illimitées : Energy Shot (arme)
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockVen 13 Sep 2019 - 14:55
L’individus bien plus calme que ce qu’elle n’aurait pu imaginer se rhabilla et enfila un drôle de brassard à son bras sur lequel figurait la mention “ranger”. Après une brève analyse à l’aide de sa lentille verte, la Sergente comprit qu’il s’agissait d’un genre de justicier. Elle croisa donc les bras pour le reste de la conversation, l’air plus méfiante que jamais. Le dernier “justicier” à qui elle avait eut affaire l’avait précipité dans les bras du pire être que les univers divers et variés n’aient portés, l’indestructible Freezer. Non, après réflexion elle ne s’était jamais vraiment jetée dans ses bras puisqu’elle ne l’avait encore jamais rencontré en personne, il s’agissait là d’une expression. Elle avait juste trouvé refuge dans son armée pour ne pas finir ses jours en prison… mais à choisir… après le recule de quelques années d’expérience, peut-être aurait-elle dû docilement se faire arrêter… Elle secoua la tête pour reprendre ses esprits. A plusieurs reprises le cyborg tenta de lui faire abandonner son objectif, mais elle fit non de la tête, non du doigt, non du regard, non de vive voix. Et lorsqu’il lui ordonna de mettre un genoux à terre elle refusa catégoriquement. Déjà qu’elle ne le faisait pas avec ses supérieurs (ce qui lui avait autrefois valu de bonnes paires de claques de la part de son premier mentor Dodoria…). Elle mit la main sur son blaster, prête à tirer sur la chose qui sortirait des buissons. Quelle ne fut pas surprise de voir un étrange oiseau dodu, avec des ailes complètement atrophiées, le rendant incapable de voler. La Sergente éclata d’un rire cristallin en voilà l’espèce de poulet au bec redoutable. Entre deux fous-rires elle aperçut le cyborg lui donner des fruits, puis l’animal s’éloigna tout content. Reprenant son sérieux, elle lança un regard noir à son interlocuteur afin de lui répondre.

-Alors là hors de question. De toutes manières il n’a pas à savoir que la créature est vivante, cet espèce de… non je vais pas le dire il peut m'entendre… il faut qu’il reste vivant pour faire des petits tu vois, il doit pas être mort, et puis quand bien même je lui raconterais un bobard aussi énorme il enverrai un autre pécore sur place et là ça ne sera pas une partie de plaisir. Ni pour toi, et pour moi ce sera séance de torture H24 ! T’es un cyborg, tu devrais savoir qu’il existe des… êtres, des peuples tout aussi doués voir plus évolués en technologies que cette précieuse planète ?  

Puis elle se tut un long moment attendant sa réaction. D’accord, il ne savait pas d’où elle venait, ni qui étaient ses chefs, un bon point pour la suite. Il ne savait donc pas que la lunette, le scooter qu’elle portait au visage était un de ses outils de travail, et que toutes les informations sur la créature figuraient dans son ordre de mission, soit, Chirai n’aurait pas à se justifier et n'aborderai même pas le sujet. Elle le gratifia d’un sourire malicieux et n’ajouta rien à ce propos. Puis elle s’énerva lorsqu’il lui ordonna de repartir. Elle mit les poings sur les hanches et le dévisagea.

-Non mais t’es sérieux là ? Tu comprends ce que je te dis mon coco?! Je veux juste récupérer un morceau de sa corne, pas le tuer, pas la corne en entier, si ça se trouve je pourrais même lui en fabriquer une de remplacement d’ici un an ou deux. Hey tu m’écoute ?! Si je part tout de suite, ils enverront quelqu’un d’autre à ma place pour terminer le SALE BOULOT ! Et si ils envoient quelqu’un d’autre, ce sera mon supérieur hiérarchique et crois moi LUI tu veux pas le voir. parce que si tu le fout en rogne il fera venir le big boss… et quand le big boss se déplace… C’EST LA PLANÈTE ENTIÈRE QUI TRÉPASSE !! Ok t’es puissant, mais ton niveau est tout juste bon pour tenir tête à mon tuteur, sans vouloir t’offenser bien sur. Je ne veux pas que la Terre soit détruite à cause d’une mission aussi stupide. Et je ne veux pas nons plus passer le reste de mon existence à faire ces choses là...

Conclut-elle en dirigeant ses pensée vers le harem d’Hera. Aucun mot assez fort ne lui vint à l’esprit afin de décrire plus précisément le fond de sa pensée. Chirai frissonna rien que d’y penser. Hors de question de finir ses jours là-dedans, elle avait déjà bien assez de problèmes avec les autres soldats un peu trop intrusifs et alcoolisés, ce n’était pas pour finir ses jours dans cet horrible bâtisse sombre d’où s’échappaient cries et soupirs mêlant plaisirs interdits et tortures infinies... car elle le savait, ça lui pendait au nez. Ceci expliquait sans doute la raison du fait que très peu de femme se trouvaient monter en grade sur Hera… Sur ces cogitations elle continuait de rouspéter en suivant le Cyborg, lâchant tantôt un juron, tantôt un grognement d’insatisfaction. Scrutant de temps à autres le radar intégré à sa lunette, Chirai s'assurait que sa cible ne s’éloignait pas trop. Il marchait à quelques kilomètres d’eux, sans doute à la recherche de nourriture, ou restant sur ses gardes vu les cercles concentriques qu’il semblait faire.

Ils marchèrent un long moment sur les sentiers forestiers. Chirai finit par bouder derrière le Terrien, refusant catégoriquement de reprendre la parole. Vexée et frustrée qu’il ne veuille pas y mettre un peu plus du siens. Elle se promit de s’éclipser à un moment où un autre. Ils arrivèrent aux abords d’un jardin au milieux duquel se trouvait une grande dressée. Le bois délicatement taillé et assemblé donnait un côté rustique à l’objet. Quelqu’un y avait mis une longue nappe rouge faite d’un tissus de moindre qualité, et sur celle-ci reposait tout un tas d’assiettes en porcelaine et de couverts divers. Un pichet en verre rempli d’eau trônait au centre de la table. Chirai porta la main à son oreillette, appuya sur un bouton presque invisible et commença son analyse des lieux. Pas de poulies, pas de piège à ours dissimulé dans l’herbe haute… ni poison dans la carafe, seulement de l’eau tout ce qu’il y avait de plus naturel. Presque déçu que tout paraisse si idyllique, Chirai suivit son hôte sans ajouter mot. A part peut-être…

-J’espère que je ne serais pas malade… j’ai jamais mangé de nourriture terrienne. Et puis en ce moment je vie plutôt sur les rations, c’est pas mal, mais c’est bien souvent déshydraté et pas super goutu. Ca ne vaut pas la cuisine épicée de Dosätz ! Enfin… ça doit pas te parler si t’a vécu que sur la Terre.
En ligne
C-17
C-17
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2019
Nombre de messages : 23

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockMar 17 Sep 2019 - 16:09



Toujours aussi méfiante envers C-17, Chirai n'avait pas vraiment l'air d'avoir un fond mauvais, l'observant fortement, celui-ci arrivait à ressentir ses battements de coeur ; son attitude enfantine réconfortait également C-17. Il s'assit en la regardant parler avec un regard noir et persuasif, expliquant que les technologies terrestres sont très faibles comparées à ce que l'on trouve dans tout l'Univers. En la regardant, il répondit : "Peut-être, mais mon potentiel énergétique est infinie. Même si je suis d'accord avec toi que le Dr. Gero, mon créateur en tant que Cyborg a été très limité en son temps. Par contre, il m'a au moins conçu avec un potentiel en constante évolution, n'étant pas limité à un chiffre dans ma progression. Donc oui, peut-être qu'une autre personne viendra à ta place, mais je serais me défendre ne t'inquiète pas, tu ne connais pas mon potentiel, à priori. Allez, partons maintenant".

C-17 se leva et commença à marcher en direction de sa maison par les chemins forestiers. Celle-ci s'énervant protesta contre l'injonction de C-17 de partir de cet endroit en disant que si celui-ci ne fournit pas ce que le chef souhaite, les supérieurs hiérarchiques à celle-ci viendront au tour de rôle jusqu'à leur Big Boss, qui selon elle, risque de détruire fortement la planète s'il n'obtient pas ce qu'il souhaite ; tentant de marchander la corne en proposant de lui en remettre une par la suite pour remplacer l'original, C-17 vit l'humanité dans sa parole en disant qu'elle ne souhaite pas que la Terre soit détruire pour une mission si banale et stupide qu'une simple corne. Pour notre Cyborg, il ne s'agissait pas d'une simple corne, mais, d'un élément constituant une créature mythique et unique en son genre même si effectivement sans corne, le Minotaure a la possibilité de survivre. Suivant toujours C-17 en s'énervant derrière lui celui-ci repensa à son époque avec C-16 et sa sœurette C-18, quand ils voyageaient tous ensemble et que C-18 était de nature à vouloir profiter de vêtements, bijoux et que C-17 lui, au contraire, de voiture rappelant leurs petites embrouilles qu'un frère et une sœur peuvent avoir. C-17 pensa à ce moment, marchant à travers la forêt interminable *Parfois, les petites disputes avec C-18 me manquent, ça fait très longtemps que je ne l'ai pas aperçue quand même depuis Cell, ça doit bien faire au moins 10 ans ! Je me demande si elle est toujours comme avant, cette Chirai et notre légère prise de tête me rappelle de bon moment avec C-18 quand même dans le temps quand on détruisait des voitures, des maisons ... Le bon vieux temps quoi*.

C-17 toujours aussi froid mentalement avec cette extra-terrestre, ressentit qu'elle jouait beaucoup avec son objet à son oreille tout en scrutant les horizons. Il comprit rapidement que celle-ci analysait la forêt sûrement à la recherche de la bête légendaire, ne parlant pas et refusant pratiquement le contact avec le Cyborg. Il pensa une nouvelle fois *Effectivement, elle fait la tête comme C-18 pouvait me la faire autrefois, heureusement que Kiara n'est pas comme ça d'un côté, ça aurait été invivable quotidiennement, surtout pour nos enfants!* Arrivant aux abords de son jardin, la table fut déjà dressée avec la longue nappe rouge que C-17 avait acheté au marché la semaine précédente à la demande de sa femme, C-17 la vit encore trifouiller à son oreillette regardant tout ce qu'il se trouvait autour d'elle, allant de l'herbe à la minuscule fourmis à l'eau dans la carafe jusqu'à la maison entière. Déçue, celle-ci s'exprima : "J’espère que je ne serais pas malade… j’ai jamais mangé de nourriture terrienne. Et puis en ce moment je vie plutôt sur les rations, c’est pas mal, mais c’est bien souvent déshydraté et pas super goutu. Ca ne vaut pas la cuisine épicée de Dosätz ! Enfin… ça doit pas te parler si t’a vécu que sur la Terre. "

C-17 répondit :" Effectivement, je ne connais pas, mais la nourriture ici est meilleure que dans l'Univers sûrement, je t'invite à y goûter et à faire ta propre idée sur la question". Soudain, un son retentit de plusieurs bouches :" Papaaaaaaaaaa". C-17 se retournant vit ses enfants courir et venir lui, le prenant par les jambes pour lui faire un câlin, il répondit : " Dit donc, vous avez oubliés ce qu'on doit dire quand on ne connaît pas une personne ? Il faut déjà dire bonjour, ensuite se présenter et être sages ! Attention, sinon vous aurez sûrement une punition", les enfants tristes, sachant qu'ils n'ont pas respecté les règles de la maison, s'excusèrent auprès de Chirai en disant chacun bonjour et se présentèrent. Après cela, les enfants partirent en direction de la table et s'assirent sachant que C-17 une fois énervé ne rigole pas et deviens très sérieux dans les punitions ; Kiara arriva quelques instants plus tard et vit C-17 au loin en disant : "Coucou mon coeur, c'est bien toi que j'ai entendu râler contre les enfants ? Ils ne sont pas tenables aujourd'hui et j'ai pas eu le temps de faire mes expériences pour les ptéranodons! Je dois le faire aujourd'hui sinon je ne pourrais pas soigner les autres à temps !" Elle vit par la suite Chirai, méfiante, suspicieuse et sans voix depuis un moment regardant la petite famille en train de s'exprimer chacun leur tour. C-17 présenta Chirai comme une intéressée de la nature particulièrement du Minotaure sans préciser le fait de sa venue. Kiara répondit en regardant ses enfants d'un air insatisfaite de leurs comportements : "Bienvenue sur Terre alors ; C-17 vous a invité à manger alors, j'espère que la nourriture vous plaira ! Faites pas attention à nos enfants, aujourd'hui, ils sont ... comment dire ... énervés!" Kiara repartit s'asseoir en demandant à ce que les enfants préparent également l'assiette pour Chirai, ajoutant des pommes de terre, de la salade, des carottes et d'autres légumes différents venant du jardin de notre protagoniste.

C-17 regarda Chirai et dit : "Voici la petite famille au complet, après nous irons nourrir et donner un élément au Ptéranodons ; par ailleurs, nous pourrons reprendre la discussion du Minotaure sur le chemin. Si ça ne te gênes pas bien sûr ." Il invita donc Chirai à s'asseoir pour venir profiter des multiples plats préparés avec amour par sa femme. Il demanda à ses enfants ce qu'ils avaient fait par ailleurs ce matin, ceux-ci expliquèrent qu'ils sont partis nourrir les oiseaux dans la volière, les serpents, les poissons et les putois proches de leur terrier et Tara, comme à son habitude pas débrouillarde et malchanceuse, se prit une giclée de leurs jets avec une odeur particulièrement pestilentielle, celle-ci se tourna vers ses frères et passa la langue en les regardant d'énervement. Les parents calmèrent le jeu entre les enfants, la punition : Pas de goûter l'après-midi . C-17 regardant Chirai en disant : "C'est toujours comme ça ici dans notre petite famille, mais au moins, je peux te garantir que je ne m'ennuie absolument pas et qu'il y a toujours des choses qui se produisent avec nos enfants." Kiara acquiesça de la tête en rajoutant : "C'est vrai qu'ici, c'est notre bonheur et notre paradis ensemble. Tout ça en plus pour le minotaure, c'est vraiment une créature unique en son genre cette bête quand même ! Sachant qu'en l'étudiant, j'ai appris que ses cornes font partie de lui et que si tu lui coupes similairement à nous, c'est comme si on nous couper le bras ... Dans la théorie". C-17 rétorqua à Chirai : "Kiara peut confirmer ... Combien sont les personnes qui tentent avec des machines, des moyens militaires ou un nombres d'hommes conséquent de voler le minotaure de l'île qui restent sans succès, quand je te dis que je sais me défendre et que le minotaure restera le minotaure, tant que je serais sur l'île, à ce poste vivant, personne n'y touchera." Kiara acquiesça ; une fois le repas terminé, elle demanda aux enfants d'aller faire une sieste. Ils partirent tous en disant au revoir à Chirai et partirent en direction de la maison, Kiara fit un bisou sur la tête de C-17 en disant : "Ne tardez pas dans ce cas, si Chirai le souhaite, elle peut te suivre pour aller mettre l'ingrédient test pour les volatiles, au moins comme ça, tu lui fais un tour de l'île par la même occasion." C-17 regarda Chirai et dit : " On y va ?"
Chirai
Chirai
Autres Races
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 08/02/2019
Nombre de messages : 84
Bon ou mauvais ? : Neutre

Techniques
Techniques illimitées : Energy Shot (arme)
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockMer 18 Sep 2019 - 10:22
Chirai tressaillit lorsque des enfants se mirent à courir partout dans le jardin et à se jeter sur celui qui semblait être leur géniteur. Pendant une fraction de secondes le cerveau de la Sergente fut pris d’un violent questionnement. Soit ils avaient étés conçus de toute pièces dans un laboratoire et resteraient comme ça toute leur vie, soit les cyborgs n’étaient pas vraiment des robots, ils pouvaient donc posséder des organes et tout le tralala pour faire ce genre de choses ! Mais ça elle ne le saurais jamais puisque demander une chose pareil à un moment pareil aurait sans aucun doute transformé l’atmosphère familiale en un moment vraiment très gênant. Elle nota dans un coin de sa tête de faire des recherches plus tard sur le sujet… Sur ses gardes, elle ne sut trop comment réagir lorsque les enfants la saluèrent comme leurs parents leurs avaient demandés. Chirai se mit alors à sourire nerveusement et le adressa un “Salut” tout aussi enfantin. Ce monde devait être sacrément paisible pour pouvoir y élever des enfants, se dit-elle. Comparé à sa situation, le fait de former ne serait-ce qu’un couple lui était complètement impossible. Il n’y avait que l’armée, les missions, la rudesse de la vie… heureusement il y avait aussi les amis. Comment aurait-elle tenu jusque là sans Remo et Broly? Remo était vieux mais il réfléchissait beaucoup plus qu’elle, ce qui lui donnait un air de vieux sage dont on ne peut se passer dans les situations délicates qui demandent un peu de réflexion, et non de foncer tête baissée. Quant à Broly… ces derniers mois il lui manquait plus qu’elle n’essayait de se l’avouer. Le Saiyan à la force brut élevé à l’écart du monde par un père tyrannique qui se permit même de l’enchainer Chirai l’aimait beaucoup, elle adorait lui faire découvrir plein de choses car il s’émerveillait de tout à la manière d’un enfant aux yeux remplis de paillettes. Où était-il passé aujourd’hui ? Elle avait perdu sa trace depuis qu’il avait quitté Héra, et comme il ne portait aucun moyen de communication (car ne sachant pas s’en servir) la distance avait finit par les séparer.

Sur Héra il intervenait régulièrement lorsqu’il y avait altercation entre les autres membres de l’armée et la demoiselle instable, mais depuis qu’il était partit, Chirai avait essuyé quelques passages à tabac… Pensant à son ami, et voyant le bonheur de cette famille, Chirai eut un pincement au cœur. Le bonheur existe, mais pas pour elle. Lorsque la femme appela C-17 son “coeur”, la Sergente plissa les yeux. Alors c’est comme ça qu’on s’appel quand on vit à deux ? On se donne des petits surnoms à fendre l’âme ? Soudain elle se souvint d’une chose… Quand elle s’adressait à son ami Saiyan, elle aussi le gratifiait d’un genre d’adjectif du même acabit. “Mon grand”... elle l’appelait toujours comme ça, et c’était devenu un réflexe. Certes ça ne valait un “mon cœur” mais le concerné ne s’en était jamais plaint et personne d’autre qu’elle ne l’appelait de la sorte, alors est-ce que inconsciemment, ça voulait dire quelque-chose ? Non, absolument rien, d’autant plus que la notion de couple et de relation ne faisait aucunement partie des connaissances du colosse à la tignasse noir indomptée. La femme du cyborg lui souhaita la bienvenu sur la planète la plus paisible qu’elle n’ait jamais foulé, mais Chirai ne répondit pas. Elle aurait voulut la remercier de sa gentillesse et de l’avoir invité à leur table, mais au fond, la Sergente aurait aimé visiter cette planète dans d’autres conditions. Son accueil n’était aucunement mérité et sa simple présence à cette table mettait en danger la famille du cyborg. Dissimulant sa tristesse derrière un appétit féroce, Chirai savoura chacune de ses bouchées, restant silencieuse jusqu’à la fin du repas.

-Ouais mais j’ai envie de dire… le pauvre minotaure. Regardez vous. Vous vivez en plein bonheur, vous avez formé une famille dans un monde paisible, dites-vous que pour moi c’est impossible, et lui… et ben il est tout seul. Vous avez jamais pensé à lui trouver un copain ou une copine ? Ok y’a plein de bêtes dans la forêt, mais vous vous êtes des humanoïdes, il en a peut-être pas grand chose à faire des humanoïdes. Et puis vous imaginez s’il fait des petits ? Ils pourront vivre heureux et se comprendre entre eux. Et pourquoi pas construire un village où les touristes des autres univers viendront les voir !  Enfin bref… je sais pas si vous êtes des scientifiques ou quoi mais je pense que ça peut être jouable. Croyez moi la solitude c’est pas cool.

Conclut-elle en se levant de table et en suivant le cyborg après l’avoir vu se faire embrasser le front par sa femme. Au bout de quelques mètres, alors qu’elle consultait les informations concernant ce que pouvait bien être un ptéranodon sur son scooter, Chirai poussa un petit cri en voyant la tête de son supérieur hiérarchique apparaître dans sa lunette verte. La caméra dézooma, montrant la quasi intégralité du commando Ginyu très peu vêtue, se prélassant sur ce qui semblait être une plage déserte de sable noir."Coucou ma petite chérie !" fit la voix mielleuse dans son oreillette. Chirai poussa un second crie, ponctué d’un juron bien salé.

-Je t'interdis de m’appeler comme ça !! Mais qu’est-ce que vous foutez tous sans vos armures là ?!

Elle en oublia la présence du Cyborg. Une autre personne sembla saisir le scooter de Zarbon et pointa son visage rouge. "Hey mais ce serait pas la petit Chirai ? Alors ça y est t’es Sergente tu va enfin devenir un peu plus forte ? Tu sais toujours pas voler ?! Ooooh quel dommage."Le visage de la Sergente se durcit.-Jeice espèce de vermine… t’es aussi grand que moi je te signale! Et puis ça me servirait à rien de v...mais avant qu’elle n’ait terminé sa phrase, le scooter retourna dans les mains de son propriétaire qui se recoiffa, se gratta la gorge et haussa le ton. "BON CA SUFFIT LES POLITESSES RENDS MOI CA!" Chirai grimaça tant la voix de Zarbon était monté dans les aiguës. "On est de passage dans l'émisphère Sud de la planète. Et je me demandais où ça en était l’avancée de cette mission ?" Les yeux de Chirai se tournèrent vers le garde forestier dont elle avait jusque là oublié la présence. Elle lui sourit nerveusement et ralentit le pas, histoire qu’il n'entende pas la suite de la conversation.-Euh… ça avance. Laisse moi encore quelques heures tu sais c’est pas facile il se cache bien... "Pourquoi tu sourit nerveusement comme ça ? Tu as quelque-chose à te reprocher ? JE LE VOIS QUE T’ES PAS A L’AISE ! Tu l’as pas encore trouvé c’est ça ?"-Non… mais oui, si euh je l’ai croisé mais Remo lui à fait peur avec le vaisseau, il à l’air de pas aimer les gros bruits. DONC ARRÊTE DE CRIER COMME UN GROS IDIOT ! Se mit-elle à hurler d’énervement avant de reprendre à voix basse, une fois de plus coupée par Zarbon."Tu as 2h pour me trouver ma corne. A chaque heure dépassée Jeice enverra trois Kikoha vers ta position. Si sa te touche pas tant mieux, mais attends toi à voir la forêt où tu te trouve brûler de mille feu ! Ahaha… ce coup-ci t’aura personne pour te sauver les miches."
La conversation s’arrêta là. A la fois furibonde et nerveuse, Chirai se remit à presser le pas, persuadée que le cyborg n’avaient sans doute pas loupé une miette de son rapport improvisé. Elle se mit à marcher à sa hauteur et manqua de lui rentrer dedans lorsqu’il s’arrêta subitement.

-Bon ils sont où tes volatiles ? Est-ce qu’ils ont des cornes et qu’ils font MEUH ?! Non pas que ça m’arrangerait mais bon...
En ligne
C-17
C-17
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2019
Nombre de messages : 23

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockLun 23 Sep 2019 - 22:18
Thème musical:
 
"-Ouais mais j’ai envie de dire… le pauvre minotaure. Regardez vous. Vous vivez en plein bonheur, vous avez formé une famille dans un monde paisible, dites-vous que pour moi c’est impossible, et lui… et ben il est tout seul. Vous avez jamais pensé à lui trouver un copain ou une copine ? Ok y’a plein de bêtes dans la forêt, mais vous vous êtes des humanoïdes, il en a peut-être pas grand chose à faire des humanoïdes. Et puis vous imaginez s’il fait des petits ? Ils pourront vivre heureux et se comprendre entre eux. Et pourquoi pas construire un village où les touristes des autres univers viendront les voir !  Enfin bref… je sais pas si vous êtes des scientifiques ou quoi mais je pense que ça peut être jouable. Croyez moi la solitude c’est pas cool." Après ses paroles dites précédemment, C-17 prit les cachets pour les ptéranodons et ils partirent en direction des abris pour les volatiles. C-17 aperçue l'oreillette de Chirai s'activer avec une personne au bout du fil pour le moins très ... Atypique. Ils parlèrent aussi avec une troisième personne ; elle était toujours en train de s'énerver pour rien, C-17 pensa à cette instant *C'est pas possible, en dirait qu'elle a une énergie sans limite à l'intérieur d'elle toujours en train de s'énerver ... Est-ce que c'est l'armée qui provoque ce genre de comportement ? Bonne question.* Par contre, un mot n'échappa pas à notre garde forestier, ce mot : "Mission". Il ne dit rien laissant finir l'énergie Chirai toujours dans ses impulsions d'énervements. Ne faisant pas attention à C-17, celle-ci faillit lui rentrer dedans à la fin de sa discussion très houleuse. Pensive, elle s'arrêta et dit à C-17 : " -Bon ils sont où tes volatiles ? Est-ce qu’ils ont des cornes et qu’ils font MEUH ?! Non pas que ça m’arrangerait, mais bon...".


C-17 ne voulant pas la contraindre pour le moment à révéler son plan, continua de marcher en direction de l'abri des volatiles et dit à Chirai : " Pas de panique, je te sens très tendu, ça va aller, il ne faut pas avoir peur, tu sais". Sur leur route, des lapins en train de courir dans tous les sens comme si les animaux jouaient ensemble au touche-touche. Il rajouta : "Regarde autour de toi la nature, celle-ci apaise et calme les tensions, regarde les oiseaux en train de siffler, les lapins en train de jouer, les écureuils en train de faire leurs stocks pour l'hiver, les cerfs et biches au loin en train de brouter l'herbe tranquillement ; ici, il n'y a pas de stress, par contre, tu peux trouver des solutions facilement à l'inverse ..." C-17 vit un loup à la patte blessée et fragilisée, celui-ci récupéra de l'eau du source proche de leur endroit en la récupérant dans une gourde, sortie un bandage également de son jean et nettoyant la plaie du loup, lui fit un bandage avec deux morceaux de bois. Sûrement que le loup c'était blessé en train de courir sûrement dans un buisson avec les ronces très acérées. Les héros, reprenant le chemin boisé avec de la végétation dense et très haute, des séquoia géant datant de très longtemps ornés leur chemin avec des bananiers et des palmiers en tous genres. Arrivant sur une plaine, ils virent ensemble l'établie construit par C-17 pour cette espèce aussi bien à l'aise au sol qu'en hauteur pour d'autres. Arrivant au niveau des gamelles de croquettes spécifiques pour les volatiles, celui-ci cassa les différents comprimés pour les répandre sur la nourriture. Plusieurs ptéranodons reconnurent notre héros aux yeux clairs et transparent et planèrent pour se poser à côté pour avoir leurs caresses et ainsi dirent bonjour à C-17. Voyant Chirai, ceux-ci hurlèrent quelques instants pour en premier lieu, sans l'attaquer, mais montrer que ce territoire est à eux. Il dit à Chirai : "Ne t'inquiète pas, ils ne sont pas méchants, juste méfiants, si l'envie te dit, tu peux en toucher un, ils sont facilement dociles quand ils connaissent la personne, étant présents, tu peux les approcher sans craintes."


C-17 se retourna par la suite et proposa à Chirai de se poser sur un banc en bois, proche de leur enclos pour parler de cette fameuse mission qui tracasse d'un côté Chirai. S'asseyant, C-17 dit : "Bon, si tu m'en disais plus ... Ta mission, c'est récupérer une corne du Minotaure pour cette soit disant vertu qu'elle apporte ? N'est-ce pas ?" Il rajouta : "Je peux voir avec Kiara, s'il existe de faire une fausse corne selon un procédé chimique si je ne me trompe pas, le problème, c'est que ça dure au minimum 3 heures selon les composantes chimiques introduites. On ne peut pas être sur du temps de création par contre, c'est que de la théorie. A toi de me dire si ça peux fonctionner ou pas ? Après, si tu as besoin d'aides, je te l'ai dit, laisse moi gérer s'il y a un combat et fait semblant que je t'ai battu ... Tu es très loin de connaître ma force actuelle, étant un cyborg, je peux moduler cette force énergétique et sans me venter, j'ai plutôt un bon niveau quand même!


Thème musical:
 
Entendant un bruit au loin, C-17 vit des ptéranodons se faire capturer sous ses yeux par plusieurs filets lancés à pleine vitesse par de multiples hélicoptères. Les Ptéranodons dans les airs partirent en fuite, ils furent pris de peur et de panique, ceux sur terre, hurlèrent en direction du ciel. C-17 fit un geste d'attente à Chirai, se levant, il partit dans les airs d'un bond précis et radical, avec de l'énervement à revendre et coupa nettement les différents filets retenant les différents volatiles. Celui-ci, se jeta à grande vitesse sur le sol pour les libérer à la vitesse de l'éclair ; retournant sa tête vers le ciel, il vit plusieurs missiles partir dans leur direction. Créant un gigantesque mur au-dessus des ptéranodons, évitant qu'ils ne soient blessés par des retombées partie en direction du ciel et se mettant face à eux ; repartant dans le ciel, il créa plusieurs vagues d'airs par des mouvements pour les faire reculer au fur et à mesure, en finissant par prendre un par un, les multiples hélicoptères par leur nez et les propulsant horizontalement en dehors de l'île sans pour pouvoir détruire leurs systèmes d'armements. A une certaine distance proche des côtes, celui-ci en balançant des kikoha dans la mer proche d'eux, cria en concentrant son énergie intensément en lui, s'entourant d'une aura blanchâtre  : "Partez maintenant, vous savez qui je suis et je vous ai déjà rencontré dans le passé, ceci est mon dernier avertissement ! Aaaaaaaaaaaaah

Les braconniers sortirent plusieurs canons installés sur les côtés des appareils en rétorquant : "On savait que tu allais intervenir ! Tu es le fameux garde forestier qui laisse ses adversaires partirent, tout comme pour nous aussi, donc ça discute et on a réfléchi à une solution pour te tuer et on a cette solution maintenant !" Ils chargèrent leurs armes en appuyant sur plusieurs boutons, les différentes armes se chargeant, firent du bruit comme un appareil en train de s'activer au fur et à mesure. Un gros claquement provint de plusieurs armes et un des braconniers dit alors à notre héros : "Cette fois, c'est la fin pour toi ! Tirez !" C-17 ne bougea pas d'un poil en restant fixé sur eux. Ils tirèrent tous ensemble en direction de C-17. Plusieurs faisceaux électriques mélangés avec des lasers frappèrent C-17 de chaque côté de lui ; plusieurs explosions retentirent et un bruit fracassant transperça le ciel. Ne bougeant en aucune façon, les multiples tirs contre C-17 déchirèrent son maillot de ranger en partit le réduisant en lambeau. 

Mettant les bras en arrièrent, il transmit une énorme masse d'énergie dans ses mains et avant de l'envoyer dit : "A mon tour maintenant, vous avez joué, vous avez perdu." Les balançant pour crée une onde électro-magnétique face à lui, il détruisit les armes de ses appareils volants et perturba le système électrique des hélicoptères. Créant une masse d'énergie pour les figer en l'air, Il regarda Chirai en disant : "Je reviens, je vais les déposer sur une île plus loin. Les braconniers n'ont rien à faire sur cette île."
Revenant par la suite à ses côtés, il dit : "J'ai besoin de personne pour me défendre, certes, ce sont des petits braconniers avec un arsenal limité, mais en termes d'entraînement et de développement d'énergie, ça me fait surtout grandir ! Et toi, qu'en penses-tu de cette démonstration de ma force ? Sachant que je n'ai pas mis toute l'énergie disponible que j'ai sous la main."
Chirai
Chirai
Autres Races
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 08/02/2019
Nombre de messages : 84
Bon ou mauvais ? : Neutre

Techniques
Techniques illimitées : Energy Shot (arme)
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockLun 21 Oct 2019 - 22:18
-Pas...de panique… tu dis... PAS DE PANIQUE !! Tendue… moi ? NON ! Tout va bien je suis pas tendue ! Juste un peu méfiante… Non non, ça va, je suis souple comme mon armure....

Déclara-t-elle du tac-au-tac à son interlocuteur en tirant nerveusement sur le bas de son plastron à hauteur des hanches comme pour appuyer ses dires. Ou plutôt son mensonge, car oui elle était paniquée mais ça n’avait rien à voir avec la nature et ses environs, elle paniquait pour la menace qui planait au dessus de sa tête et de celle complètement inconsciente de ce danger imminent. Se laissant guider par la voix rassurante de monsieur parfait, Chirai tentait de retrouver son calme. Elle se mit même à traiter ces fameux lapins d’abrutis duveteux à sauter partout comme des dératés sans véritable raison, puis elle tourna le regard une fois qu’elle comprit pourquoi ils couraient comme ça… le plus gros venait de grimper sur le dos du plus petit dans une étreinte “romantique”. Tentant de regarder ces biches au loin dont parlait le cyborg, même si elle ne savait pertinemment pas à quoi elles pouvaient bien s’apparenter. A la place elle vit une drôle de vache marron, sans pie mais possédant néanmoins d’étranges cornes pareilles à des branches d’arbres. Lui ou elle, devait clairement en chier pour se déplacer sous les feuillages, se mit à penser son esprit tordu. La pression redescendue, Chirai se rendit compte qu’ils étaient déjà dans l’enclos, et que C-17 ajoutait une drôle de substance dans d’énormes gamelles. Elle sursauta violemment lorsque les monstres aux ailes diaphanes se mirent à hurler.  

-Bah vas-y dit que ma tête te reviens pas non plus ! Parce que tu crois que la tienne me revient ?

Dit-elle à l’attention du ptéranodon le plus proche d’elle. Il la regarda d’un oeil rond. La jugea pendant quelques minutes. Lui répondit d’un gloussement de langue entendu. Lui pinça amicalement la fesse gauche en guise de salutation distinguée. Observa l’être gesticuler, râler de plus belle en se frottant la partie touchée puis lui rendre la pareille. Le ptéranodon satisfait de cet échange leva la tête dans une sorte de rire, déploya ses ailes comme pour s’étirer puis vint lover sa tête contre celle de l’extraterrestre aux cheveux comme des nuages. Chirai lui tapota doucement (sans être pour autant rassurée de la marche à suivre) le haut du crâne, puis l’oiseau d’un autre temps s’éloigna gaiement.

-Sans crainte sans crainte… il a failli repartir avec un bout de fesse verte l’autre obsédé là. Le vilain, il a réussi à me faire un trou...

Dit-elle le sourire aux lèvres, tout de même amusée par cet échange avec la créature du ciel. S’il était encore plus gros, se surprit-elle à penser, il ferait une formidable monture volante, bien plus amusante qu’un banal vaisseau à intelligence artificielle limitée ! Lui au moins il la jugeait sans lui faire de commentaires désagréables. Un temps s’écoula alors qu’elle se retrouva sur un banc en bois, à regarder monsieur le cyborg parfait lui demander de s’expliquer sur sa mission. Elle se perdit dans le bleu de ses yeux synthétiques si troublants, n’écoutant qu’a moitié son plan de fausse poudre ou de fausse corne pleines de vertues comme la vraie. Elle se raidit lorsqu’il parla de mimer sa défaite.
-Ah non non non, n’y compte même pas. Je fais pas semblant de me battre j’ai une réputation à tenir moi mon gars. Oui oui t’es fort wahou comme plein de gens que je connais d’accords ouais. Oui j’imagine pas, oui mon outil de travail peut pas tout voir ouais ouais on me le dit souvent.

Dit-elle distraitement sur la défensive, fuyant son interlocuteur du regard, les sens aux aguets. Mais comment avait-elle finit ici à discuter en pleine forêt sur un banc avec un parfait inconnu ?! Pense à ton Saiyan préféré… il ferait quoi lui dans cette situation ? Ah ! Il poserait sans doute plein de questions ! Elle allait ouvrir la bouche, mais des cris monstrueux la coupèrent dans son élan. Plus loin des braconniers faisaient tranquilement leur marché, capturant tout ce qui s’envolait à l’aide d’énormes filets. Chirai saisit son blaster, oubliant la conversation, le cyborg et lâcha un juron bien salé. Mais juste le temps de se mettre en position de tir, et le cyborg avait déjà décollé comme une torpille téléguidée. Il massacra les engins volants, les envoyant valser comme de vulgaires feuilles et tirant des kikoha comme un possédé. Chirai abaissa son arme, l'entendant hurler un peu plus loin. Les braconniers semblèrent répondre, mais avec le vacarme ambiant et les cries de monsieur cheveux parfait, Chirai ne comprit pas un traître mot de la conversation. Bien contente qu’elle ne soit pas prise pour cible, la Sergente resta spectatrice. Le tee-shirt du cyborg se retrouva laminé par les tirs mais sa peau n’eut absolument rien.

-Oh la vache! Ca c’est de la bonne résistance physique ! Mais c’est pas vraie, même sa peau elle est parfaite après un truc pareil non mais j'hallucine… pense à ton Saiyan préféré… pense à ton saiyan préféré....

Tenta-t-elle de se convaincre sans pour autant réussir à décrocher ses yeux de la silhouette. Elle reprit son sérieux lorsque l’écran de sa lunette se mit à grésiller nerveusement suite à la décharge invisible du cyborg. Avec quelques coups dessus, l’appareil retrouva ses fonction. Lorsque C-17 revint, elle prit grand soin de regarder le ciel d’un air ahuri, essayant de répondre tant bien que mal.

-Oui rien à redire, t’es plutôt pas mal… en combat, je veux dire *kuff, kuff*. Je vois pas en quoi ça te fait grandir, à moins que tu ne fasse une allusion, mais je comprends quand même pas. Non non ne m’explique pas je ne veux pas savoir. Oui OK, t’a pas mis toute l’énergie d’accord… QUOI ?! Tu veux dire que t’a une sacré paire de… batteries ! Oui je veux dire pour un cyborg t’es plein de ressources. On dirait que t’es aussi fort que certains Saiyan, et je sais de quoi je parle j’en ai croisé plein tout au long de ma carrière, mais y’en a un que tu pourra jamais battre. Enfin, t’a pas de raison de l’affronter il est loyal bon avec le plus gros coeur de tous les univers réunis… Bref. t’es fort comme un Saiyan, mais t’en es pas un… la Terre cache de sacrés phénomènes on dirait.  

Puis elle porta son attention sur le cyborg. Ses yeux améthystes ne s’atardèrent pas longtemps sur son visage, ils descendirent sur les bouts de peau apparents entres les lambeaux de tissus. Son oeil critique et expert jugea que malgré cette peau parfaite, cette carrure fine et légèrement musclé ne lui plaisait pas tant que ça. Rassurée, elle retira sa lunette et appuya sur un bouton. Un énorme vaisseau de forme ronde s’approcha dans un vrombissement reconnaissable entre mille. Chirai fondit sur C-17, le poussa dans un buisson.

-A terre !

Elle aussi plongea dans le buisson. Le vaisseau passa au dessus de leurs têtes, effectua un vol stationnaire puis s’éloigna lentement, comme s’il cherchait encore ce pour quoi il était venu. Chirai se mit à chuchoter, à quelques centimètres de son interlocuteur.

-Bon allons voir ta femme tout de suite, on a plus de temps à perdre. Je me fiche d’avoir une corne tant que j’ai la substance qui la compose, et si elle peut en fabriquer je suis preneuse.  

Conclut-elle d’un ton catégorique, le regard perçant avant d’ajouter en tirant quelque-chose de sa sacoche.

-Mais avant… jette moi ces lambeaux du danger pour ma santé mental et enfile ça.  

Elle lui fourra un haut à manches longues de couloir noir et fait dans un textile ultra résistant, soyeux et collant à le peau à la manière d’un lycra. Il s’agissait d’un haut d’uniforme classique masculin de l’armée d’où elle venait. Les fibres du tissus s’adaptaient parfaitement à la morphologie du porteur, quelle que soit sa corpulence et possédaient une sorte d’auto régulation thermique, l’empêchant d’avoir trop chaud ou trop froid. Certes ce dernier paramètre n'intéressait guère un cyborg.  

-Et ne me demande pas d’où ça vient, met le et tirons nous d’ici en vitesse.  
En ligne
C-17
C-17
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2019
Nombre de messages : 23

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback ClockMer 6 Nov 2019 - 8:41
Thème musical 1:
 
C-17 regarda de nouveau les ptéranodons en s'assurant qu'ils n'avaient subi aucune blessure potentiels ou dommages suites aux multiples chocs violents de cet affrontement qui opposa les bandits à notre Ranger. Un conflit habituel faisant généralement des retombées sur la nature environnante. L'un deux, a eu son aile blessée par le filet des braconniers, Chirai s'adressa à C-17 pendant que celui-ci banda l’aile du volatile légèrement abîmée. Le ptéranodon parti se reposer dans la grande volière de l'autre côté du champ. Selon lui, les autres animaux n'avaient pas subi de dommages avec sa vision plus puissante qu'un simple humain. Chirai dit alors à C-17 : "-Oui rien à redire, t’es plutôt pas mal… en combat, je veux dire *kuff, kuff*. Je vois pas en quoi ça te fait grandir, à moins que tu ne fasse une allusion, mais je comprends quand même pas. Non non ne m’explique pas je ne veux pas savoir. Oui OK, t’a pas mis toute l’énergie d’accord… QUOI ?! Tu veux dire que t’a une sacré paire de… batteries ! Oui je veux dire pour un cyborg t’es plein de ressources. On dirait que t’es aussi fort que certains Saiyan, et je sais de quoi je parle j’en ai croisé plein tout au long de ma carrière, mais y’en a un que tu pourra jamais battre. Enfin, t’a pas de raison de l’affronter il est loyal bon avec le plus gros coeur de tous les univers réunis… Bref. t’es fort comme un Saiyan, mais t’en es pas un… la Terre cache de sacrés phénomènes on dirait." 

Il répondit favorablement à son explication, en lui expliquant le fait qu'un simple super saiyan était bien plus faible que lui, ou alors, qu'il avait un niveau de puissance entre un super saiyan de niveau 1 *Sūpā Saiyajin* et de niveau 2 *Sūpā Saiyajin dai ni dankai* ; avec son énergie infinie faisant de lui un adversaire à ne pas sous-estimer. Regardant Chirai, il lui dit : "Tu sais, la puissance que je viens de t'énumérer, ça fait bien longtemps que j'ai dépassé ce stade, c'est pratiquement obsolète pour moi ce niveau. Maintenant j'ai bien plus de puissance que ça, contrairement aux saiyan, je suis un humain artificiel et j'ai donc une prédisposition à évoluer mon potentiel par un entraînement mentale et énergétique qui se caractérise ensuite dans mon énergie physique. Très compliqué à comprendre."  Il relata également ses différents combats entre la Z-team et lui montrant que à priori il y avait un dénommé freezer dont la Z-team a battu, montrant l'écart de puissance entre lui et son armée, sachant que C-17 ne connait, ni la fatigue, ni la perte d'énergie.

Thème musical 2:
 

Chirai bouscula C-17 en le projetant dans un buisson pas loin de lui après avoir touché son appareil sur le coin de sa tête en disant : "A Terre!". Elle le rejoigna et expliqua qu'il n'avait pas une minute à perdre et que la forêt est en danger sous une menace très puissante et voulant qu'un seul but : "La corne du Minotaure". C-17 se mit à réfléchir si elle avait eu le temps de synthétiser l'ADN du minotaure ou de trouver un simili pour pouvoir soit avoir le composé de celle-ci soit en refaire une avec un appareil bien spécifique utilisé pour les ammonites ; elle rajouta :" -Bon allons voir ta femme tout de suite, on a plus de temps à perdre. Je me fiche d’avoir une corne tant que j’ai la substance qui la compose, et si elle peut en fabriquer je suis preneuse. Mais avant… jette moi ces lambeaux du danger pour ma santé mental et enfile ça". C-17 se retrouva avec un uniforme collant et plus résistant que les simples habits de notre protagoniste. Il se trouva ridicule dans cet accoutrement, en prétextant à Chirai que l'uniforme qu'il porte ne le représente pas et que lui est la mode, c'est toute une histoire de famille ayant eu un petit flash-back avec C-18 lors de ses escapades quand celui-ci était encore mauvais.


C-17 bloqua Chirai en disant : "Attends, Attends, Attends ; déjà, qu'est-ce que c'est que cette chose qui gravite autour de notre tête et fait un bruit infernal quitte à perturber les animaux environnants et qui est le plus fort de ton armée la actuellement ? Sache que mon niveau actuel est bien plus puissant que les supers saiyans que j'ai affrontés. Beaucoup, beaucoup plus qu'avant. Je m’entraîne tous les jours dans la méditation, le contrôle de mon énergie et également physique du mieux que je peux. Je ne suis pas sûr qu'elle a fini le travail sur un produit de synthèse ou de création d'une corne synthétique, attends, je vais la contacter." Il sortit son bras en appuyant sur un bouton à sa montre et dit : "Chérie, urgemment, est-ce que tu as fini de synthétiser la corne ou non? Si tu me dis oui, on vient directement, car ... hum ... je pourrais détruire les personnes qui en veulent après le minotaure dont Chirai je pense a été envoyée mais voilà, j'ai pas envie d'en arriver à cet extrême si on a la possibilité de réaliser ça amicalement." Elle lui expliqua que la corne est en composition pour le moment, que le produit de synthèse concorde avec la corne du minotaure après avoir vérifiée ses éléments chimiques scrupuleusement, selon elle, il reste encore une bonne trentaine de minute avant d'avoir quelque chose de concret et utilisable. C-17 se posa par terre en méditant essayant de chercher une solution le plus rapidement possible avant que la situation ne dégénère entre lui et ses potentiels assaillants n'incluant pas Chirai dans le lot.


Thème musical 3:
 

C-17 se retournant vers Chirai, il dit : "Qu'est-ce qu'on fait ? Est-ce que je suis obligé de détruire votre vaisseau ou pas ? Pour moi, ce n'est pas une menace, mais pour l'île, oui. Elle n'a malheureusement pas fini la synthèse, est-ce que tu crois que tu peux faire quelque chose avec ton appareil pour justement repousser l'échéance de ses supérieurs ?" A ce moment bien précis, avec le soleil caché par ce vaisseau vrombissant et stagnant au-dessus de l'île, perturbant les animaux qui partaient dans tout les sens, Le minotaure arriva tranquillement, broutant de l'herbe dans la bouche en sortant d'un buisson pas loin d'eux. Des cerfs s'agitaient dans tous les sens ; les écureuils se dépêchèrent de rentrer dans leurs tanières ; les poissons sautèrent d'une manière anormale dans la rivière pas loin d'eux; les feuilles volaient dans tous les sens ; il ressentit la sensation que l'île était comme paralysée à la suite de cet événement, même les ptéranodons hurlèrent vers C-17 en lui faisant comprendre qu'il devait agir pour le bien de l'île. Et le minotaure, lui tranquillement, ne craignant personne au vue de son gabarit très imposant, continua de marcher vers nos protagonistes en aucune manière ceux-ci. C-17 se jeta vers le bestial, le souleva par son ventre et balança d'une forte force le minotaure pour qu'il retombe dans les buissons. Regardant vers le ciel à ce moment, il se dit : "Merde, je ne sais pas si j'ai été repéré ou non mais je ne vais pas prendre de risque inutile. Vite, il n'y a plus une seconde à perdre. Je vais disparaître dans les bois en repartant comme une flèche et je vais repasser par là pour rejoindre Chrai." Au moment où il termina sa phrase, celui-ci fit un clin d’œil à Chirai, en partant comme un fou dans tous les sens dans les grandes forêts de séquoia pour peut-être échapper aux envahisseurs ou du moins essayer de retourner par la suite dans le buisson ou se trouve Chirai. Revenant derrière elle à sa plus grande surprise, une main au sol et son avant-bras sur la jambe pour pouvoir récupérer de l'effort qu'il a fait en utilisant une vitesse dont il n'avait jamais eu besoin de pousser, il souffla toujours la tête vers le bas, il s'énerva et cogna le sol avec son poing en ne trouvant pas de solution pour sortir de ce merdier sans nom ; il regarda Chirai en lui proposant de se retrancher à sa maison et de prendre le simple composé pour l'instant en cours de création et de voir si ça fonctionne ou pas avec la demande transmise mettant en avant que si jamais il souhaite plus, il faudra sûrement qu'il fasse son rôle de ranger envers ses supérieurs pour leur faire comprendre que les animaux ont le droit de vivre tout comme les humains et que ce n'est en aucun cas des objets dont il est possible de les mutiler pour une simple chose.
Contenu sponsorisé

Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Empty
MessageSujet: Re: Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback   Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback Clock
 
Nom de la mission : "Hogo" [PV / Chirai] / Flashback
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration
» Rapport de Mission
» Mission: Les documents secrets du bourgmestre [Privé ---> Lucy]
» [Mission Rang D] Retour à l'école [Feat. Bud Walker]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-