Partagez
 

 Entre deux époques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 814
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Entre deux époques Empty
MessageSujet: Entre deux époques   Entre deux époques ClockDim 7 Juil 2019 - 21:07
Un grain de sable est tombé, une année s'est écoulée. Dans cette immensité, les lignes temporelles continuent inlassablement leur progression. Paradoxalement, cette même progression entravait un malheureux voyageur. Coincée entre les époques, une personne que l'on pensait disparue se retrouvait bloquée dans les rouages, incapable d'avancer d'avantage. Que s'était-il passé ? Quand est-ce que cela est arrivé ? Nul ne le sait et le temps lui-même ne pourrait expliquer cette anomalie.

Tic, Tac, Tic, Tac...




L'horloge s'est brisée, pourtant l’aiguille continue de tourner. Ceci n'est pas un paradoxe mais le reflet de la réalité. Alors qu'elle empruntait la machine temporelle, Celerya ne vit jamais le lieu de sa prochaine mission. Au lieu de cela, d'immenses étendus de sable gris s'offraient à elle. Plongée dans un monde ou le jour et la nuit devenaient éternels, elle ne percevait plus l'aube et le crépuscule comme un instant mais comme un lieu. Là ou se trouvait la patrouilleuse, tout était éternellement bloqué. Les océans sans vagues, les forêts sans bruits, les cieux inanimés, un jour sans fin... voilà tout ce qu'avait à offrir ce monde dans lequel cette voyageuse est tombée.

«  Hé, depuis combien de temps est-ce que je marche ? »

N'ayant que sa propre personne pour seule interlocuteur, elle avançait dans ce désert aussi vide et calme que le reste de ce monde sans couleur. Luttant contre la fatigue, l'oublie et la folie, elle caressait l'espoir de retrouver ses nuances, ses bruits et ses sensations disparues depuis longtemps dans cette poubelle perdue entre les univers et les âges. La machine étant défaillante et à cours de carburant, elle ne pouvait plus qu'attendre que l'un de ses confrères finissent par la retrouver... mais la patience d'un saiyan est limitée et la colère l'emportait un peu plus chaque jour dans cet enfer qui s’avérait être bien pire que celui qu'elle a connu jadis.

« Va savoir. Combien de temps est-ce que ce calvaire va encore durer ? »




« J'aimerais que le temps reprenne son cours, maintenant. »

Spoiler:
 

Aussitôt dit, aussitôt fait, enfin... non, pas exactement. La seule différence notable, c'est que l'on pouvait se douter que quelque chose vivait dans ce lieu éteint. Des murmures qui jusque là restaient discrets à en être inaudibles, se sont fait de plus en plus bruyants et ce jusqu'à ce que la guerrière saiyanne finisse pas se rendre compte qu'on l'observait. En levant la tête, elle aperçue alors ce qui s'apparentait à un œil, ou plutôt un gigantesque globe oculaire flottant dans les airs. Ignorant depuis combien de temps celui-ci était là, la malheureuse comprit tout de suite qu'il ne pouvait s'agir d'autre chose que d'un danger, d'une menace à éliminer... et elle eut bien raison. Cette chose, quoi qu'elle puisse être fixait sans relâche la seule personne encore vivante sur son territoire. Cette pupille brillante dont le coloris rappelait fortement l'améthyste croisait alors le regard de la survivante, déclenchant ainsi une série d’événements qui ne pourront pas être altérés. Réactive, la saiyanne lança un simple kikoha sur cette monstruosité volante mais hélas, celui-ci passa à travers elle, comme s'il ne s'agissait que d'un mirage. La réaction de la chose fut toute aussi étrange ; elle s'abbatit sur son agresseur puis disparue soudainement au moment de l'impacte.

« Mais... »

Nullement blessée et encore moins touchée par la chose, Celerya n'avait pas encore remarqué que ses propres pupilles avaient changées. Sans s'en rendre compte, elle venait tout juste de fusionner avec l'entité qui depuis le début cherchait à piéger quelqu'un dans cette anomalie temporelle. Cet événement ne fut pas sans conséquence puisque celui-ci réveilla d'autres monstres qui jusqu'alors étaient endormis. Émergeant du sable, ces bizarreries avaient l'apparence d'hommes et de femmes aux membres atrophiés. Leurs corps étaient noirs, carbonisés et démunis d'yeux. Malgré tout, ils voyaient très bien ; leurs visages étaient tournés vers cette proie qui devenait alors leur centre d'attention. Certains s'en approchait en marchant lentement, d'autres rampaient vers elles tandis que les plus chanceux ayant eut le droit à une constitution plus correcte courraient follement vers elle, la mâchoire grande ouverte.

« Allez vous-en ! »

La rage de la guerrière refaisait surface. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas eut affaire à un adversaire, aussi faible puisse t-il être. Le sérum noir y était aussi pour quelque chose ; sa combativité venait tout juste de renaître à l'approche du moindre ennemi. Bien entendu, il aura suffit d'une vague de kikoha pour annihiler tous les monstres présents dans la zone mais il aurait été bien trop facile d'en finir ainsi. Au fur qu'elle abattait ses cibles, d'autres égermaient du sol. Cela semblait sans fin et plutôt que de continuer à les combattre au sol, la guerrière décida de s'envoler à une dizaine de mètres au dessus du sol afin d'en cibler le plus possible. S'ensuit alors un échange d'attaques de kikohas et de vagues déferlantes entre ses zombies carbonisés et l'étrangère qui gardait l'avantage de la hauteur et de la puissance. Malgré-tout, elle allait perdre si ce combat ne prenait pas fin mais la horde qu'elle avait pour adversaire semblait éternelle car pour chaque ennemi tué, deux autres apparaissaient encore et encore... n'y avait-il donc pas d'issue possible ?
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 803
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Final Spirit Cannon | Transposition
Techniques 3/combat : Full Counter | Spirit Arm
Techniques 1/combat : Final Explosion

Entre deux époques Empty
MessageSujet: Re: Entre deux époques   Entre deux époques ClockVen 12 Juil 2019 - 13:20
Je n'avais jamais vu Kaito Shan dans un état pareil. Le combat qu'il avait livré devait avoir été d'une intensité sans précédent. Heureusement, Renko n'était pas aussi distant avec son père qu'il ne l'était avec nous, et sans trop tarder s'empressa de faire don de l'un de ses médicaments au Kaio Shin. Pour le deuxième fois alors, je fus témoin d'une véritable renaissance. Le corps meurtri du dieu se retrouva tel qu'il était avant l'affrontement, tandis que toute sa puissance se faisait de nouveau ressentir. Il fallait que je me renseigne sur cette ressource... Mais ce genre de questions pouvaient attendre. Une fois debout, Kaito Shan sembla s'assurer que tout le monde était là, avant que son attention, puis la mienne également, furent attirés par une déferlante d'énergie. Je me retournais, et constatais avec un certains dégoût l'origine de cette nouvelle menace. Amaryllis était déchaîné, prête à tuer. Cette vision chassa immédiatement le peu de confiance que j'étais parvenu à placer en elle, je me mettais en garde, bien qu'à bout de forces.

"Il ne pouvait en être autrement, une pourriture reste une pourriture. Il est temps d'ouvrir les yeux, Kaito, et d'en finir avec cette chose."

Ce dernier s'élança alors à toute vitesse, encaissant chacun des coups portés presque aléatoirement par la fleur enragée. Puis, déployant son énergie divine à travers de grandes ailes immaculées, il isola ce carnage en leur sain. Je restais muet, fortement déçu par l'action du divin, bien qu'au fond j'en espérais pas moins de sa part. Finalement, la folle sembla s'être calmé, reposant entre les bras de Kaito. Un portail s'ouvrit, il était temps de rentrer. Je soupirais longuement, soulagé que ce carnage soit enfin terminé. Apparemment, malgré le grabuge, la mission avait été un succès, Drichi et ses sbires n'avaient pas déréglé l'histoire. Nous fûmes accueillis par Chronoa, accompagné de toute l'équipe médical de Coton-City. Certains d'entre eux s'agglomérèrent autour de moi, tentant de m'emporter avec les trois autres à la salle de soin, pour panser mes blessures. Je grimaçais, puis alors qu'il tiraient sur mon bras je les balayais d'un geste brusque pour qu'il me laisse tranquille.
Ce fut efficace, puisqu'ils ne s'attardèrent pas plus et filèrent s'occuper de nos camarades. Finalement, Kaito nous téléporta au plus proche de nos appartements, avant de nous laisser. Nous nous quittions sans un mot. Je passai la nuit dans un caisson de soin, cauchemardant sur ce second Kaito à la force démesuré. J'apprenais le lendemain qu'il n'avait pas été défait, qu'au contraire il nous avait épargné. Mon poing se serrait. La prochaine fois, je serais assez fort pour le réduire en cendre.

Enfilant mon gilet, complètement réparé par les experts de la ville du temps, je rejoignais finalement le banquet matinal qui devenait habituel, après avoir déposé le plastron de mon défunt père à cette même équipe. Il me servira à nouveau, un jour ou l'autre. Kaito et Renko m'avaient rejoins, le premier prenant à partit le deuxième afin de discuter d'affaires qui ne regardaient certainement pas un mortel, j'imagine. J'eus le temps de repenser à tout celui passé en ces lieux, repensant aux événements qui m'avaient amené ici. Après tout, le destin se moquait bien de moi. Qu'est-ce que pouvait bien faire ici un simple Saiyan aux convictions bien loin d'êtres nobles... Méritais-je seulement le titre de "patrouilleur" que l'on m'avait affublé sans que je n'en fasse la demande ? Tout cela restait une grande question à laquelle je trouverais certainement une réponse, mais pour l'heure je devais me concentrer sur ce pourquoi j'étais ici, sur la parole que j'avais donné à celui qui me tirait vers le haut. Nous eûmes à peine le temps de finir notre repas, que le devoir nous appelait. Le divin protecteur du temps nous attrapa par les épaules, puis l'instant d'après nous rejoignîmes notre commanditaire. Il était question d'une certaine Celerya, une patrouilleuse, qui venait d'être retrouvé prisonnière de l'espace temps lui même. Je déglutis, apprenant tout juste qu'il était possible de rester bloquer de la sorte, puis fus surpris d'entendre Kaito suggérer ma personne pour s'occuper d'une telle mission. Je me retins de protester, repensant une fois encore à ce que tout cela signifiait, puis acquiesçait d'un hochement de tête lorsqu'il me demanda ce que j'en pensais.

La confiance de Chronoa et les instructions donnés, je me rendis au lieu indiqué afin d'y retrouver la machine temporelle qu'il m'avait été donné d'emprunter. J'inspirais longuement, c'était repartis. Les coordonnés de mon saut temporelle étaient déjà entrées dans la machine, il ne me restait qu'à actionner le bouton de départ... Le voyage temporel était enclenché. J'avais déjà voyagé de la sorte à travers une machine bien moins élaboré, et espérais ne pas avoir à subir les mêmes problèmes cette fois-ci. Ce fut à la fois long et rapide, puisque après quelques turbulence j'arrivais à destination, comme l'annonçait la machine dont le sas s'ouvrit. Je m'extirpais de là, peu confiant, pour faire face à une étendue désertique qui n'avait que peu de logique dans sa conception. J'étais bien là dans un lieu hors du temps, il me fallait faire vite pour retrouver cette Celerya, où j'allais y rester moi aussi. J'eus d'abord le loisir d'arpenter ce qui s'apparentait eux ciel de cet endroit sans nulle dimension réelle, avant qu'un frisson ne parcourt mon corps. Une bourrasque énergétique s'était manifesté non loin de là... Un combat avait lieu. Sans plus attendre, je fusais en direction de ma cible. Après quelques minutes, je parvins à détacher une silhouette de ce fond incolore, une femme déchaînait sa puissance à l'encontre d'un tas de créatures rachitiques. Ils avaient l'air terriblement faibles... Qu'est-ce qui pouvait justifier un tel gâchis d'énergie ? Arrivant à sa portée, j'envoyais un Final Spirit Cannon à la rencontre d'un attroupement de créature, ces dernière disparaissant immédiatement après l'impact.

"Celerya ?! Je suis envoyé par Chronoa pour te récupérer, il faut qu'on se tire de là rapidement, ne t'attarde pas sur ces trucs et suis moi !"

J'espérais qu'elle m'entende à travers le brouhaha ambiant... Qui sait seulement si elle avait toute sa tête, après le temps passé dans cette dimension cauchemardesque. Je devais rester sur mes gardes, une présence étrange et dérangeante rodait dans les alentours.
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 814
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Entre deux époques Empty
MessageSujet: Re: Entre deux époques   Entre deux époques ClockVen 12 Juil 2019 - 19:52
Un de perdu, dix de retrouvé.

Ce proverbe bien connu des mortels prenait tout son sens dans cette dimension qui avait clairement tout a envier à ses voisines. Cette fameuse attaque nommée « Final Spirit Cannon » était sans aucun doute une technique de combat redoutable contre ce genre d'ennemis aussi impuissants que nombreux. Malgré tout, la règle de ce monde ne changeait pas. Tout devait disparaître. Bien qu'il ne s'en soit pas rendu compte immédiatement, Boneco venait de commettre la même erreur que sa congénère emprisonnée ici même. Pour chaque ennemi terrassé, deux autres émergeaient du sable gris. Ce combat était sans fin. Les ennemis avaient beau être ridiculement fragiles, leur nombre ne cessait de croître tandis que la fatigue naturelle des êtres vivants jouait en la faveur de ses abominations. Ainsi, ses pauvres êtres décharnés se rassemblaient jusqu'à former une véritable horde. Était-ce donc sans fin ? Était-il réellement possible d'aller à l'encontre de l'infini ?

« Qu'est-ce qu-... »

L'attaque du saiyan n'était pas passée inaperçue, loin de là. Alors que la guerrière se pensait encore plongée dans une hallucination, elle entendit véritablement une voix l'appeler par son nom. Aucun doute là dessus, elle n'était pas la seule créature « normale » dans ce monde fou et sans logique. A l'entente des paroles de celui qui se présentait comme un patrouilleur, son regard changeait du tout au tout. Ses yeux vides de volonté semblaient enfin renaître sous un jour nouveau. Peut-être n'allait-elle pas se faire engloutir finalement ? Est-ce que son exil venait de trouver sa fin ? Écarquillant les yeux, son regard se tournait immédiatement vers ce héros qui cherchait à faire entendre sa voix en plein milieu de ce brouhaha. Bien qu'elle ne parvenait pas très bien à l'entendre à cause des bruits de ses monstruosités, sa réaction fut directe.

« Ne reste pas au sol ! C'est de là qu'ils viennent !»

Trop tard. Boneco pouvait déjà apercevoir une frêle main aussi noire que la cendre en train de tenter de s'agripper à sa jambe. Alors que la chair carbonisée de ses choses hideuses ressortaient de ce gigantesque désert, les râles de ces drôles de zombies résonnaient dans le néant. Peu importe qui étaient les ignobles individus qui ont créer cet endroit, ils devaient bien se rire de ses pauvres voyageurs qui leur servait de divertissement. Telle une fourmilière émergeant du fin fond d'un bac à sable, l'invasion transformait ce monde vide en un cauchemar sans fin. Tout comme son collègue patrouilleur, Celerya avait la ferme intention de sortir d'ici et c'est bien ce qu'elle fit en suivant immédiatement l'autre patrouilleur qui semblait bien connaître sa nouvelle destination.

« Pas de temps à perdre, guide moi vers ta machine temporelle et sortons d'ici ! »

Partir d'ici au plus vite... mais en voilà une bonne idée ! Plus sérieusement, il n'y avait rien d'autre à faire ici que de combattre jusqu'à l'épuisement et même les plus gros farmers tels que Kaito Shan en auraient très vite eut assez de cette redondance qui ne prenait jamais fin. Boneco, quand à lui, pouvait bien s'estimer heureux de ne pas être tombé sur une autre folle (bien que cela reste encore a vérifier concernant l'individue). Son bon état de santé mentale tenait sûrement du miracle mais quoi qu'il en soit, nous aurons tout le temps de vérifier cela à Coton-City et non pas dans cet enfer ou résonne les hurlements des maudits.
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 803
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Final Spirit Cannon | Transposition
Techniques 3/combat : Full Counter | Spirit Arm
Techniques 1/combat : Final Explosion

Entre deux époques Empty
MessageSujet: Re: Entre deux époques   Entre deux époques ClockSam 13 Juil 2019 - 13:20
Son avertissement arriva à mes oreilles à l'instant où je sentais la poigne qui m'agrippait la cheville. Sans même le réaliser, j'avais atterri non loin de l'attroupement cauchemardesque, juste en dessous de la Saiyan. Car oui, au vu de son accoutrement et de sa queue indissociable de notre espèce, la jeune femme que j'étais venu libérer n'était autre que l'une de mes congénères. Raison de plus pour mener ma mission à bien. Grimaçant à la vue de la tête hideuse qui poussait sous mes pieds, je tendais une main rapide en face de son visage, avant de le réduire en cendre à travers une simple boule d'énergie. Je décollais, échappant de justesse à de nombreuses autres mains. Je ne le compris que trop tard, mais ces créatures, à mesure que nous les détruisions, ne faisaient que doubler en nombre. C'était une bataille sans fin contre des ennemis aussi immortels qu'ennuyeux.

"C'est par là, ne traînes pas !"

Sans plus attendre, je repartais à toute allure en arrière, par là où j'étais arrivé. Nous survolions ce monde désolé pendant un long moment... Bien trop long d'ailleurs. J'étais pourtant certains d'être venu par là...

"Attends, on devrait déjà y être... Pourtant je suis sûr que c'était dans cette direction."

Quelque chose n'allait pas, ce lieu se jouait de moi, de nous. Celerya semblait disposer de toute sa tête, du moins d'une partie suffisante à ne pas m'attaquer comme une hystérique. Maintenant fallait-il qu'on remette la main sur la machine temporelle. Un grondement, sourd mais définitivement proche, résonna dans la dimension perdue. Des échos de ce râle se répétaient un certain temps, avant de disparaître pour de bon. Cette sensation omniprésente, depuis mon arrivé... Quelque chose nous observait. Les hordes de pseudo-zombies avaient été distancé, mais quelque chose de plus gros rodait dans les parages. Une sensation de lourdeur abominable s'emparait de moi, sans doute ma camarade la ressentait-elle aussi. Bientôt, je me retrouvais cloué au sol, écrasé par une gravité sans pareille mesure. Puis, se détachant du décors comme un homme sortirait de l'ombre, cette créature tentaculaire au corps distordu, duquel on ne décernait pas le haut du bas, faisait son apparition. Des murmures étranges d'abord, puis deux de ses appendices nous prirent chacun pour cible. Je voulais me débattre, m'échapper de là, mais rien n'y faisait. Son membre tentaculaire m'enveloppa, et me transmit ces visions d'horreur qui n'avaient cesse de hanter mon esprit et mes rêves. Je revoyais Végéta en cendre, chacune des images qui rendaient mes nuits atroces se répétaient en boucle. Ce regard écarlate, ce rire sadique, le corps de cette Saiyan auquel on venait d'arracher la vie. Il se nourrissait de nos peurs, de nos regrets, de notre peine. Et à mesure que ces images se répétaient, inlassablement, je lâchais prise. Pouvais-je seulement faire la moindre chose ? J'étais ridicule, insignifiant... J'avais échoué dans ma mission. Qu'en était-il de Celerya ?
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 814
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Entre deux époques Empty
MessageSujet: Re: Entre deux époques   Entre deux époques ClockSam 13 Juil 2019 - 15:04
Ces pauvres bougres au corps brûlé pouvaient être aussi nombreux qu'ils voulaient, leur seule force ne pouvait résider ailleurs que dans leur nombre. Si l'un d'entre eux avait plus au moins réussit à agripper à ce qu'il pensait être sa proie, il pouvait déjà abandonner l'idée de se repaître de la chair d'un mortel car la lumière qui éclairait son visage hideux n'était autre que celle qui allait l'effacer à la seconde suivante. En tout cas, le patrouilleur comprit bien assez vite qu'il n'y avait pas une seconde à perdre. Tout comme il pouvait le confirmer, il n'y perdra pas qu'un bras en restant dans cet enfer trop longtemps alors autant se dépêcher de retrouver la machine à voyager dans le temps. Cela étant dit, ça n'allait pas être chose facile. Avec tous ses monstres réveillés et l'apparition d'une nouvelle créature, ce monde si fade et ennuyant qu'un bocal vide nous offrait encore une nouvelle menace sortie de... non, nous ne voulons pas savoir d’où peux venir une telle chose. Personne ne le veut.

« Bon sang mais tu l'as foutue ou ?! »

Inquiète à l'idée de rester coincée ici plus longtemps, Celerya regardait son « sauveur » avec incompréhension. « Est-ce qu'il sait ce qu'il fait ? » C'était bien la question qu'elle devait se poser à l’instant. Si semer une horde de monstres était une tâche facile, retrouver leur SEUL moyen de sortie s'avérait être une tâche plus ardue. A vrai dire, le moment était mal choisi pour se perdre ou avoir des trous de mémoire mais bon. La guerrière ne pouvait pas lui en vouloir et puis c n'est pas comme si elle était à cinq minutes prêts. Soudainement, le silence qui était enfin revenu s'est de nouveau rompu. Un bruit sourd se fit entendre et nos deux protagonistes comprirent bien vite qu'une immense et menaçante créatures s'approchait d'eux, une fois de plus. La patrouilleuse se gardait de lâcher une réflexion comme « Au moins, cette journée sera moins ennuyante ». Le moment était très mal choisi pour cela et bien que nos deux héros s'avèrent très puissants, aucun d'entre eux n'avaient connaissance de ce à quoi ils avaient à faire.

« Hé ! tout va bien ?! »

Spoiler:
 

Remarquant l'état de son camarade, elle comprit bien vite qu'il se passait quelque chose d'anormal dans ce monde insensé. La pression forçait nos deux combattants à se poser au sol tandis qu’un autre prédateur venait les guetter. Cette fois-ci, cela n'avait rien d'humain et quelque soit cette abomination, elle ne ressemblait à rien d'autre qu'un gigantesque amas de chair et d'yeux. Les murmures s'approchaient en même temps que la chose se déplaçait et cette dernière ne s'attardait pas sur les détails. En trouvant deux intrus dans son territoire, elle cherchait déjà à satisfaire son appétit insatiable en s'accaparant la viande des deux saiyans pris au piège. Toutefois, elle n'avait peut-être pas choisie les bons encas. Près tout, il était bien connu que les saiyans étaient du genre dur-à-cuir et même crûs il serrait bien difficile de les dévorer, surtout en vie. Ayant maintes fois résister aux effets néfastes du sérum noir par le passé, les illusions embêtantes de cette monstruosité n'étaient plus que des obstacles à éviter pour la saiyanne qui s'efforçait à rester consciente. Un cours instant, elle fit usage de la transformation en super saiyan afin de découper de toute part cette créatures semblable à un kraken en faisant usage de « la trancheuse ». Telle est le nom de cette technique qu'elle utilise pour envelopper sa main d'un ki capable de trancher tout ce qui vient à sa portée.

« Crève, espèce de monstre !»

Au grand malheur de ceux qui sont friands d’œuvres très douteuses, il n'aura pas fallut longtemps pour que la brune ne se débarrasse de cette erreur de la nature qui aurait tôt fait de dévorer ses proies. En poussant un hurlement de douleur, les parties découpées de ce monstre s'évaporer dans un écran de fumée noire et ce jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien, pas même le cartilage mais... pouvions-nous vraiment nous en rassurer ? Après-tout, rien n'affirmait que d'autres créatures semblable à celle ci ne rôdait pas dans les parages. L'évidence était bien là : personne ne pouvait survivre face à cette dimension qui décidait délibérément d’anéantir toute forme de vie. Une fois posée au sol, Celerya fit cesser sa transformation en guerrière aux cheveux dorée puis vint s'approcher de l'autre patrouilleur, vérifier ainsi s'il était plus ou moins conscient. Cela fait, elle s'adressa à lui en jetant un œil un peu partout autour d'elle.

« Bon. Alors elle est ou ta machine ? »

Évidemment, elle était pressée de rentrer. Après tout, qui sait combien de temps s'est écoulé dans cette autre réalité depuis qu'elle s'est retrouvée coincée ici ? Un mois ? Quatre ? Un an ? 10 peut-être ? Ceux qui se perdaient dans le désert au sable gris perdaient aussi la notion du temps. Disons simplement qu'ici, il ne s'agissait que du premier pas vers la folie.Fort heureusement, un tel destin pourrait-être évité... à condition que ses deux voyageurs retrouvent cette fameuse machine car elle est leur unique porte de sortie.
Boneco
Boneco
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 803
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Final Spirit Cannon | Transposition
Techniques 3/combat : Full Counter | Spirit Arm
Techniques 1/combat : Final Explosion

Entre deux époques Empty
MessageSujet: Re: Entre deux époques   Entre deux époques ClockLun 15 Juil 2019 - 12:29
J'avais fais face à ces visions un nombre incalculable de fois, ces souvenirs n'étaient pas plus dérangeant que toutes les autres fois... Pourtant, sûrement était-ce dû à l'emprise du monstre sur mon être, mais je me sentais incapable de lutter face au désespoir. Ce dernier, je l'avais pourtant dompté pour éveiller le pouvoir éclatant des Saiyans, lorsqu'il m'engloutissait pour la première fois. Alors qu'est-ce qui m'empêchait, là, maintenant, de faire de même ? La voix de la Saiyan résonna dans ma tête. Je l'entendais, mais elle semblait étouffé, comme si elle provenait de la surface là où j'étais englouti sous les eaux. Si je restais là, cette infâme créature aura tôt fait de me broyer et de me consumer dans ses filaments ténébreux... Ou alors, ses sbires désincarnés s'occuperaient de faire disparaître ma carcasse de ces lieux maudits. J'étais venu sauver une de nos camarades, et voilà que je me retrouvais dans la posture de la personne à sauver. Il était temps d'ouvrir les yeux, de s'extirper de là. Tâchant d'atteindre la surface de ces eaux profondes, dans lesquelles je m'étais perdu, je ressentais déjà l'énergie et la chaleur dégagé par ma camarade. Elle combattait, elle n'avait pas succombé. Rugissant, je parvins finalement à m'éveiller, alors que déjà les tentacules furent tranchées une à une par la Super Saiyan. Profitant de son râle d'agonie, ainsi que d'une pression bien moins importante sur mon propre corps, je revêtais à mon tour la forme doré pour balayer mes entraves via l'énergie dégagé. Reprenant mes repères rapidement, je constatais avec une certaine surprise l'adresse de Celerya, qui tranchait et tranchait sans s'arrêter les appendices de la créature. Cette dernière disparaissait à petit feu, son corps abominable se consumant à chaque fois qu'il était tranché. Sa technique s'avérait redoutable pour lutter face à une telle créature. De mon côté, je ne pu que lui prêter main forte en repoussant les quelques tentacules qui tentaient désespérément de mettre un terme au massacre. Finalement, après un certains moment, la créature fut tout bonnement réduite en cendre, découpé tellement de fois qu'il ne restait plus la moindre particule de chair ou de ce dont son corps pouvait être composé. Essoufflé, je quittais à mon tour l'aura d'or pour féliciter la patrouilleuse.

"Je n'en attendais pas moins d'une Saiyan. Merci pour le coup de main, j'ai été trop distrait."

Sans le lui dire alors, car le moment ne s'y prêtait pas, je ne pouvais m'empêcher d'espérer une rencontre entre elle et moi. Une fois encore, je découvrais un puissant membre qui composait l'entourage de Kaito Shan... Un autre mur à franchir. Non, l'heure n'était pas aux affrontements amicaux, il nous fallait retrouver cette satané machine. Le monstre vaincu, semblait-il, l'horizon sembla s'éclaircir, ou du moins changer peu à peu, tel un mirage. C'était sans aucun doute son oeuvre, mais il avait trompé notre perception des environs pour nous cacher la machine. Heureusement, la voilà qui se distinguait finalement à travers ce monde grisâtre. Nous avions retrouvé notre porte de sortie.

"La voilà enfin !"

Je bondissais donc en direction de la machine, la rejoignant en un éclair pour m'assurer qu'elle était en état de fonctionner. Visiblement, elle n'avait pas bougé depuis que je l'avais quitté, et ses réserves d'énergie étaient toujours suffisantes à nous ramener à la maison. Nous y étions presque. Je fis signe à Celerya de me rejoindre, lui indiquant par un pouce levé que tout était en ordre. La machine démarra normalement, toutefois, quelque chose n'allait pas. Nous ne décollions pas assez vite, et un saut temporel à cette hauteur pouvait endommager gravement notre vaisseau. Qu'est-ce qui pouvait bien se passer ? Grimaçant, j'ouvrais le sas alors même que la machine se mettait en route, pour constater que de nouvelles tentacules s'étaient épris des pieds de notre navette. Un autre monstre ? Foutue dimension, elle n'en avait visiblement pas fini avec nous. La machine était sur le point d'effectuer le saut, mais la présence du monstre allait le saboter... Il fallait agir vite. Craignant d'endommager la machine en envoyant des kikohas, je me propulsais pour frapper ces entraves ténébreuses. Toutefois, son emprise était bien trop forte, mes coups ne suffisaient pas... Pas même un One Inch Punch ne faisait frémir le puissant appendice. Le moteur de la machine commençait à s'emballer, il ne nous restait plus de temps.

"Bon sang, Celerya, j'ai besoin de toi !"

Seule sa technique tranchante était efficace face à ces choses, il fallait espérer que nous ayons le temps... Je me précipitais dans la machine, tâchant de retarder au maximum le saut temporel, laissant le temps à ma camarade de faire ce dont elle était capable, puis de la laisser me rejoindre. Certaines tentacules tentaient de s'accrocher à nouveau, mais nous avions pris assez de hauteur... Le saut se déclara, l'espace temps se déchira, et nous fûmes emporté en son sein. On s'en était sortit.
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 814
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Entre deux époques Empty
MessageSujet: Re: Entre deux époques   Entre deux époques ClockMer 17 Juil 2019 - 23:19
Peu importe le nombre de cauchemars que peut faire un homme au cours de sa vie. A lui seul, ce monde de solitude et de ténèbres vous offrait le désespoir et l'horreur à profusion. En cet endroit ou résonne le cris des damnés, même le plus courageux et le plus puissant des héros pouvait bien y laisser sa peau... et peut-être même rejoindre les pauvres sous-êtres roussi qui constituaient désormais une horde de revenants mal-formés. Si la technique de découpe que Celerya maîtrisait à la perfection pouvait s'avérer très utile dans ce genre de situations et contre certains ennemis, il ne fallait tout de même pas oublier que sa réserve de ki était grandement affaiblie. Peut-être ne le laissait-elle pas paraître mais une éternité s'était écoulée entre son arrivée ici et sa rencontre avec Boneco. En parlant de lui, d'ailleurs. Il ne l'avait pas remarqué encore mais sa simple présence ici a su réveiller la conscience de ce lieu cauchemardesque. S'il ne l'avait pas encore remarqué, il pouvait tout de même ressentir que le ciel à la fois clair et obscur de ce monde vampirisait très lentement mais progressivement son énergie... car telle était le seul moyen pour subsister de cette anomalie, hors du temps et de la portée des divins.

« Je vais enfin rentrer chez moi... » pensait-elle à voix haute.

Telle une lueur au milieu des ténèbres, elle vit enfin la machine spatio-temporelle de son camarade au loin. Il leur aura fallut bien des efforts pour y parvenir mais tout deux arrivèrent enfin à leur destination... ou presque. Alors que nos deux héros du temps s'appétaient à partir, un autre monstre tentaculaire  refaisait surface ! Comme tous les autres, celui-ci émergeait du sable, apparaissant ainsi juste en dessous de la machine qui commençait tout juste à prendre de l'altitude. Tandis que nos deux protagonistes pensaient enfin êtres tirés d'affaire. Cette chose horrible, bien plus grande que la précédente, s'empara d'elle en enroulant ses horribles membres autour de cet engin pour le broyer sous un effet de torsion assez puissant pour réduire en bouillie tout son contenu. Alertée par son camarade, la saiyanne ne comptait pas rester sans agir et même si ses réserves d'énergies restaient limités dans ce monde qui lui drainait aussi bien sa santé mentale que son énergie... elle possédait suffisamment de réserve pour un dernier combat ; une lutte pour sa propre liberté.

« Bon sang, celle là est plus coriace que celle de tout à l'heure... je m'en occupe alors prépare le saut temporel ! »


Sur ses mots, elle sautait hors de la machine, pour attiser l'attention de l'horrible monstre qui ne pouvait être identifié à quoi que ce soit d'autre qu'une erreur de la nature. Ainsi, elle permettait à son congénère de programmer le voyage alors qu'une lumière jaillissait de nouveau de ses deux mains. Cette fois-ci, elle usait de sa son savoir et de son expérience sur pour étendre son ki tranchant sur la longueur de ses deux avant bras. Cela n'était pas très recommandé car un tel usage de cette technique pouvait être à double tranchant mais il fallait bien tenté cela pour trouvé une once d'efficacité face à un monstre aussi énorme que celui-ci. Fort heureusement, les assauts de la guerrière n'étaient pas vains. Les tentacules faiblissaient clairement mais malgré la puissance données à ses attaques, les membres constricteurs de la bestiole encaissaient les attaques répétitives.

« Encore un peu et il va lâchez pri-... Aaah ! »

A peine eut-elle le temps de finir ce qu'elle avait à dire que le monstre avait tout juste changé de cible. Abandonné une proie pour être certaine d'en avoir une autre, la créature tentaculaire attrapa subitement les membres de la jeune femme qui, très lentement, fut dirigée vers une large colonne de dents acérées. Essayant tant bien que mal de se débattre, elle était prise au piège et alors que la mâchoire de cette colossale immondice se refermait sur elle. La saiyanne poussa un hurlement de rage, dévoilant ainsi sa véritable puissance. Ainsi, la guerrière aux cheveux dorés renaquit. Libérant de puissants arcs électriques autour d'elle, elle fit réapparaître ses lames de ki au niveau de ses deux mains et sua de toute la puissance que lui offrait sa transformation en super saiyan 2 pour trancher les membres et le semblant de « tête » du gardien aux milles yeux....cependant, nous entrions à nouveau dans un cercle vicieux. A chaque membre détruit, deux autres revenaient. La créature tentaculaire disposait alors de plus nombreux membres à chaque découpé. Nous arrivions alors à un autre combat qui allait durer en longueur.

« C'est sans fin... je ne peux plus tenir. Il faut partir ! » avouait-elle, visiblement fatiguée.

La transformation en super saiyan de niveau deux allaient bientôt se terminer. Quitte à s'assurer de s'en sortir en vie avec son camarade à bord. Elle prit donc la décision de rassembler ce qui lui restait d'énergie pour déployer l'attaque signature du Prince Vegeta : Le Super Canon Garrick ! Ainsi, elle déployait son aura et fit déferler sa toute puissance sur le monstre qui, dans son ultime essaie de dévorer la brune, se fit carboniser jusqu'à n'en laisser plus rien... ou presque. Tout comme une mauvaise blague qui partait trop loin, les quelques morceaux de chair brûlés se recomposaient et les cellules se régénéraient, permettant donc au monstre de revenir à la charge une fois son rétablissement complété. Ce qui était tout de même bon à savoir là dedans, c'est qu'il allait tout de même lui falloir une bonne quarantaine de se secondes pour revenir à la charge ; chose qui donnait le temps à la saiyanne complètement épuisée et dé-transformée de se jeter dans la machine à voyager dans le temps, conduite par son collègue.

« C'est bon, on se casse d'ici. »
lui soufflait-elle, juste avant de s'affaler derrière le siège du pilote.

Un exil presque sans fin s’apprêtait à se terminer. Celerya était reconnaissante auprès des rares personnes sur lesquelles elle pouvait compter et aujourd'hui, elle comptait une dette supplémentaire envers la Time Patrol et ce mystérieux guerrier qui l'a tiré d'un endroit pire que l'enfer. Si une chose est sure, c'est que ses deux là auront bien des choses à raconter lorsqu'ils seront rentrés chez eux !
Contenu sponsorisé

Entre deux époques Empty
MessageSujet: Re: Entre deux époques   Entre deux époques Clock
 
Entre deux époques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Causette entre deux pages du roman qu'est la vie [PV Hayley York]
» Entre deux contrats ~ Sujets d'un tueur à gage
» Haânkhès Rhadamante - En Orient, tout ne peut être que clair entre deux êtres [Terminé]
» Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Divin [Fe]
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Espace-