Partagez | 
 

 Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1420

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

MessageSujet: Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]   Dim 6 Jan 2019 - 11:34
Le plumeau des sables, une espèce majestueuse d’oiseau aisément reconnaissable à sa crinière de feu et son long plumage aux reflet doré. Ce volatile qui parcourt les dunes à rase-motte, se nourrit des petits insectes qui osent pointer le bout de leur carapace ou bien des fruits charnus que proposent les cactus. Cette espèce a toujours sut survivre convenablement dans la faune très hostile d’Héra, mais ne céda jamais aux changements. Pour les autochtones, cet animal est devenu un symbole de bonne fortune, de prospérité et d’espoir.
 
Oh, voilà un magnifique représentant de cette noble créature. Elle a repéré une petite oasis où elle pourra assouvir sa soif et faire des réserves dans son second estomac. Elle se pose avec élégance sur le peu de verdure et débuta à se sustenter. Pour les amoureux de la nature, c’est le moment idéal pour immortaliser la scène avec une peinture sur toile par exemple. Mais ce n’est pas la passion de la beauté qui vint mais une seringue hypodermique ! Le projectile se logea dans la nuque de la bête qui s’effondra, inconsciente, dans le petit lac. Une main gantée, qui n’est pas originaire de la planète, choppa le volatile comme une vulgaire volaille avant de la placer dans un caisson réfrigéré. A l’intérieur, dans le coma, le symbole mourut sans avoir put savoir ce qui s’est passé et ce qui lui va lui arriver.
 
Le cadavre glacé resta dans son conteneur durant quelques heures. Durant cette période elle a été transportée par convois, puis déposée dans une réserve pour finalement être libéré de sa geôle dans ce qui semble être un laboratoire particulièrement austère. De nouveau, un gant d’acier se saisit de la créature, mais cette poigne-ci ! Cette poigne turquoise, qui reflète une lumière sanguine, est avare et impatiente de ce corps autrefois si charismatique. L’entité ferreuse caressa avec respect le plumage du plumeau des sables avant de la déplumer méthodiquement. La moitié du travail est effectuée, dévoilant la peau ocre du défunt oiseau. Le légiste retourna son sujet pour entreprendre la seconde moitié et fit une effroyable surprise. Ce regard … la bête … ces yeux … ils …
 
"BON SANG ! Ce spécimen à un œil crevé ! Quel gâchis de ressources ! Je vais devoir faire comprendre à mon fournisseur de faire correctement son travail."
 
Rellum voulut, bien entendu, prendre une fiole d’acide et la jeter contre un mur, mais à nouveau ce serait du gaspillage pour une réaction purement infantile. A la place il grommela intérieurement en se disant que son apprenti n’hésiterait pas à le narguer sur sa frustration. Le cyborg se calma et continua avec assiduité son œuvre. Désormais son cobaye est nu comme un ver, ses plumes serviront une fois broyée de dissolvants. Mais ce qui l’intéresse réellement se trouve au chef. Les … le globe oculaire du volatile et ce qui attire sa curiosité. En effet, après avoir un peu étudier les plumeaux des sables, le docteur s’est rendu conte que leur survit et leur longévité vient, non pas de leur capacité d’adaptation, mais de leur vue perçante et surdéveloppée. Capable de voir avec une précision variable jusqu’au kilomètre, des nerfs thermiques, des fibres magnétiques. Un œil pareil mêlée à un scooter traditionnel de l’armée du seigneur Freezer serait un atout indéniable pour les guerres à venir. Mais comment bidouiller ce joyau aux teintes de rubis ? Seul un esprit vivace et un cerveau de pointe sont capables de manier un tel instrument. C’est sur ce casse-tête que la fameuse disciple en fer blanc sur sexualisé, Occalte, fit irruption.
 
"Coucou, c’est moi !"
 
"J’ai remarqué."
 
"T’as aussi remarqué qu’un visiteur s’approche à grande vitesse du laboratoire ? Et que c’est un démon du froid ?"
 
"Tu ne pouvais pas commencer par-là ?"
 
L’automate ne s’attendais clairement pas à l’arrivée d’un visiteur d’une telle ampleur politique. Malgré son excitation, il fit preuve de raison de plaça avec délicatesse son précieux ingrédient oculaire dans une petite boîte en verre avant de bousculer son apprenti et se ruer vers la massive porte d’entrée. Sur le chemin, il nota que dans la précipitation il avait omis de demander de quel Cold il s’agissait. Est-ce l’empereur tantôt de marbre tantôt d’or qui fait honneur de sa maligne présence ? Est-ce son frère à l’esprit aiguisé et diaboliquement futé ? Ou bien le géniteur qui a refait récemment surface pour guider avec ruse ses progénitures ? Dans les trois cas, ce sont des figures qu’il faut respecter et surtout ne pas contrarier. S’ils sont l’avenir de l’univers et savent faire preuve de bonté avec les sujets exemplaires, ils savent aussi punir les effrontés et les rebuts de la société.
 
*Par la division zéro, avons-nous du vin ?*
 
Le colosse arriva finalement à l’entrée de son établissement. Il enclencha l’ouverture automatique des portes, qui laissa entrer la lumière vive de l’extérieur. Dans cette orgie lumineuse, une ombre surgit. Oui, c’est sans nul doute un démon du froid à en juger la morphologie. Mais, étrangement, ce n’est pas un Cold. Ces extensions osseuses respectent la généalogie de celle d’une autre famille. Malheureusement la base de données n’est pas très avare des récits des clans rivaux à ceux du seigneur Freezer. Quoi qu’il en soit, l’inconnue fait partie de la race la plus prestigieuse de l’univers, de ce fait mérite la ferveur du cyborg qui s’incline poliment.
 
"Mes hommages, je suis le docteur Rellum, responsable du pôle technologie et de recherche de l’empire Cold. Que nous vaux l’immense honneur de votre venue messire … ?"
Tundra
Tundra
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 28/03/2018
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : rayon de la mort/ Téléportation/ Frappe psychique
Techniques 3/combat : boule de la mort/ Rayon Occulaire
Techniques 1/combat : supernova

MessageSujet: Re: Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]   Dim 6 Jan 2019 - 14:56


Un tapis ocre infini s’offrait au regard unique d’un démon du froid. Ce dernier filait à vive allure dans l’air chaud du désert de la planète Héra, vers une destination indiquée par son détecteur. Ralentissant l’allure, car sa venue n’était pas attendue, le démon du froid en profita pour admirer le paysage désertique.

L’étendue sablonneuse avait une couleur magnifique, jouant avec les teintes dorées selon la direction du soleil ardent au-dessus de lui. Les dunes se dressaient fièrement alors qu’elles disparaîtraient dans les jours à venir pour grandir ailleurs, le désert n’avait jamais le même visage et bien qu’il soit magnifique, il était aussi cruel et fourbe que le nouveau dirigeant en place.

Les rayons solaires tapaient la peau violacée du démon qui avait de temps en temps une légère grimace de douleur. Tundra n’aimait pas les environnements chauds, sa place était dans un cadre tempéré voir glacé. Les températures trop hautes le rendaient de mauvaise humeur et faisaient remonter de désagréables souvenirs. Heureusement, le désert semblait clément et mit sur son chemin une oasis, petit bout de paradis dans un enfer de poussière et de sable.

Ni une ni deux, le démon perdit de l’altitude avant de poser un pied à terre et d’observer le petit lopin de verdure. Des plantes et arbres en faibles quantités, mais assez pour donner un charme à cet espace hors du temps, mais la chose la plus importante se trouvait au centre de cet anneau verdâtre, de l’eau. En assez grande quantité pour se baigner, chose que fit Tundra avec un râle de bien-être quand sa peau entra en contact avec le liquide rafraîchissant. Plongé jusqu’à la limite de ses clavicules, le démon se mit à réfléchir. Il avait dans l’idée de voir un certain scientifique qui avait élu domicile dans une partie du désert, plus simplement dans un ancien temple. Il avait eu des échos sur ledit homme de science, enfin disons plutôt robot de science, qui selon les dires serait à même de réaliser son projet.

Une fois bien rafraîchi, il reprit sa route, il ne pouvait se permettre de perdre plus de temps, accélérant sa cadence de vol. C’est au bout de quelques heures qu’il put enfin apercevoir un morceau d'architecture, mais ce dernier était bien loin de ce qu’il avait imaginait. De l’ancien temple, il n’en restait que la forme des bâtiments, les murs avaient été recouverts par d’épaisses plaques de métal donnant un aspect intimidant et dominateur à l'édifice. La splendeur du temple ne se résumait plus qu’à un tas de pierres entassées dans un coin décharge, vestige d’un passé maintenant révolu.

Suivant le chemin devant lui, Tundra finit devant une imposante porte faite du même acier froid et sans vie que le reste du bâtiment. Son attente ne fut pas de longue durée, heureusement, car il commençait de nouveau à subir les assauts de l’astre solaire qui semblait ne pas vouloir le laisser tranquille. Les lourdes portes s’ouvrirent alors sur un être robotique assez singulier. De haute stature, son corps massif était recouvert d’un métal vert turquoise sombre et de parties couleur aubergine plus souples. Le plus étonnant était ses jambes arquées comme celle d’un animal, sûrement pour assurer un minimum de vitesse à l’être robotique, qui s’inclina poliment devant lui.

D’habitude, c’était lui qui saluait ainsi de par son simple rang de soldat. Être reçu de la sorte lui laissa une étrange sensation pas désagréable dans l’estomac. Il entreprit quand même de rendre son salut au robot avant de se présenter également.

- C’est un plaisir de vous rencontrer enfin, Docteur Rellum. Je suis Tundra, soldat dans la grande armée de notre empereur et maître Freezer. Si je suis ici, c’est qu’on m’a dit que vous seriez à même de réaliser un projet qui me tient particulièrement à cœur.

Il braqua son regard sur le robot, les deux êtres partageaient ainsi une unique vision, l’un par sa lentille rougeoyante et l’autre par son seul œil encore valide, l’autre n’étant plus qu’un fantôme laiteux d’où on pouvait encore apercevoir le spectre d’un iris glacial.

- Mais peut-être pourrions nous en discuter à l’intérieur, car je dois vous avouer que ce soleil commence à être trop chaud pour moi.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1420

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

MessageSujet: Re: Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]   Lun 7 Jan 2019 - 16:02
Tundra ! C’est ainsi que se nomme fièrement le présent démon du froid. Etrangement, ce nom résonna et fit turbiner les cartes mémoires de l’androïde. Oui, ce nom lui dit vaguement quelque chose. Un être aux cornes élégantes et entremêlées dans une danse glaciale, des gemmes évoquant un ciel sans impureté, une peau violacée et luisante laissant trahir la présence de muscles solides … et surtout un regard. De droite d’une grisâtre évoquant la mort et une honte passée, de gauche de rubis haïssant la première et prête à chercher vengeance. Oui, un membre de l’espèce la plus prestigieuse qui puisse exister dont la famille, consciente de son statut, a décidé de prêter allégeance à la crème de la crème ; le roi Cold. Il y a bien quelques dossiers sur ce clan frigo-démoniaque, mais ils furent il y a longtemps clos car aucuns survivants n’étaient annoncés à la suite d’une répugnante attaque sayan. Encore et toujours eux ! En fouillant toujours à vitesse lumière, il trouva un fichier très récent qui proclame la remise en fonction du fameux Tundra, mais cette fois-ci travaillant au nom du seigneur Freezer.
 
Rellum ne sut cacher son agréable surprise que de rencontrer un miraculé d’une telle qualité, que sa lentille lâcha une brève oscillation chaleureuse. Par ailleurs l’invité affirma qu’il est venu par curiosité des travaux qui sont menée dans le vaste complexe techno-biologique. Quelle aubaine ! Les circuits du robot frétillent d’excitations. Pouvoir faire l’étalage de ses œuvres envers l’un des futurs sauveurs de l’univers ? C’est presque trop beau pour être vrai. L’alien aux teintes de lavandes et d’azur tira prestement l’automate de ses rêveries en accentuant l’effronterie que celui-ci ose faire en le laissant cuire au soleil tonitruant. Néanmoins de manière plus poli et humble qu’un de ses congénères. Aussitôt, le colosse d’acier recula d’un pas en se rendant compte de son insolence puis se rattrapa verbalement.
 
"Mes excuse messire Tundra. Entrez donc et allons plus amplement converser de vos projets dans mon bureau. Mais que je suis étourdi, vous souhaitez bien entendu constater par vous-même l’avancement des tâches que m’a assigné le seigneur Freezer. Je vous en prie, suivez-moi."
 
*Occalte, ouvre une bouteille du millésime « puit-de-vie » et laisse-le aéré dans une cruche en cristal volcanique et lustre le gobelet de platine pourpre.*
 
*Ca marche, j’apporte un coca-coola au cas où !*
 
Ce message privé de maître à élève est certes fait dans l’urgence, mais un rafraîchissement sera sans doute le bienvenu. Bien que le vin soit le péché mignon des démons du froid, beaucoup font l’éloge du soda au raisin à l’effigie du seigneur Cooler. Mais ceci ne sera que la cerise du gâteau que conte présenter Rellum. Ce dernier, marchant de manière sereine mais militaire, passa à côté d’une salle dîtes « de conversion », dont des vitres translucides séparent les deux marcheurs du spectacle génétique qui s’y produit. Le docteur ne tarda pas à donner l’explication de ce qui s’y trame.
 
"C’est dans cette section que les prisonniers de guerres, les rebuts de la société et les mécréants contestataires sont amenés. Afin de leur donne utilité dans le régime de notre bienveillant empereur, nous leur apportons quelques modifications. Nous utilisons un bio-composant fait-maison ainsi que des os fossilisés locaux pour les rendre bien plus performant qu’un héra de constitution basique. Bien que leur psyché ne soit pas altérée, nous avons assujetti leur corps pour qu’ils obéissent aux autorités supérieures. C’est de cette manière que j’ai put répondre à la demande : Inciter la population à l’obéissance et l’ouverture d’esprit de la nécessité de l’occupation de notre ordre. Les sujets trop ignares ou récalcitrantes sont punis et guider en mes créations : les vulcans. Nous avons un spécimen gigantesque qui en mélange plusieurs centaines. Ses patrouilles sont incroyablement efficaces en termes de dissuasion de vaine révolte."
 
*La vinasse est servie !*
 
"Mission accomplie, le laboratoire a diversifiée les natures de ses recherches que je vais vous montrer de ce pas depuis mon super-ordinateur."
 
Rellum pivota sur ses sabots et guida avec ferveur son invité vers son sanctum personnel. Quelques mètres furent traversés et le duo franchit des portes coulissantes obliques pour arriver dans une pièce spacieuse qui ressemble davantage à un laboratoire de savant fou qu’un bureau de ministre. Des armoires contenant des flacons aux couleurs et étiquettes interdites, une table d’autopsie ornée de multiples bras mécanique tenant scalpels et bistouris, des écrans holographiques omniprésents qui affichent procédées chimiques, résultats d’analyses et conclusions peu éthiques. Le cyborg nota avec soulagement l’absence de sa pupille qui transpire trop l’effronterie, ainsi que la présence du divin nectar dans une magnifique verroterie qui n’attend que les lèvres désirables du démon du froid. Ah, la boisson gazeuse est aussi là.
 
"Une collation à hauteur de votre prestance vous ferait-elle plaisir ?"
 
L’automate d’acier pointa aimablement les rafraichissements en attendant la certaine affirmation de l’alien cornu. Derrière l’alcool et le sucre, dans le champ de vision de l’être glacial, lévite un orbe à la pupille carmine entre six murs de verres. Est-ce un hasard si le globe semble observer le nouvel arrivant ?
Tundra
Tundra
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 28/03/2018
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : rayon de la mort/ Téléportation/ Frappe psychique
Techniques 3/combat : boule de la mort/ Rayon Occulaire
Techniques 1/combat : supernova

MessageSujet: Re: Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]   Lun 7 Jan 2019 - 20:47
Contrairement à son aspect métallique et froid, le Docteur Rellum avait eu bien plus de respect envers le démon du froid que bon nombre d’autres individus rencontrés dans sa vie. Respect qui faisait un peu de bien à son ego. S’excusant de le faire patienter sous le soleil, le scientifique l’invita à l’intérieur tout en montrant un certain enthousiasme à vouloir présenter au démon les avancées scientifiques demandées par l’empereur.

Une fois au frais, le duo suivit un couloir avant de s'arrêter devant une vitre qui les séparaient d’une salle de test. Attaché à une table, un Héra subissait injections et implantations d’une étrange pierre noire. Rellum eut vite fait de lui expliquer à quoi servait l’expérience.

- Je vois … mais même si la psyché reste intacte, le corps ne va-t-il pas finir par s’habituer à sa nouvelle condition et faire que l’Héra reprenne le contrôle total?

La question était posée par pure curiosité mais avait au moins eu le mérite d’être posée. Alors qu’il attendait la réponse du robot, l’Héra subit finalement ladite transformation, passant d’une peau bleutée à un ocre traversé par de nombreuses veines de lave et décoré de plaques osseuses d’onyx. Une transformation faite dans la douleur et les cris, heureusement atténués par les vitres protectrices. Le scientifique lui proposa par la suite de voir les autres recherches qu’il faisait.

- J’ai hâte de voir l’étendue de ces dites recherches. Mon père aurait était heureux de voir cela. Il avait un certain intérêt pour la recherche lui aussi. Mais il n'était pas aussi avancé que vous, Docteur.

Il emboîta le pas du maître des lieux, laissant son œil valide glisser sur les murs et les autres salles où devaient se passer d’autres tests sur la pauvre population native de la planète. Rapidement, ils arrivèrent devant une large porte qui s’ouvrit devant le docteur. Pénétrant la pièce aux airs de laboratoire personnel, le démon du froid se laissa aller à observer une des armoires remplies de flacons, essayant de trouver leur utilité via leurs étiquettes.

- C’est une sacrée collection que vous avez là. Vous les avez toutes mises au point ? Oh bien sûr, cela va de soi, excusez ma question idiote.

Il quitta les armoires pour cette fois observer la table, laissant un ses doigts suivre la ligne d’un des scalpels sans pour autant se risquer à une coupure. Si son père avait était présent, il aurait déjà assaillit le pauvre robot de multiples questions toutes plus compliquées les unes que les autres. En tout cas, la table avait déjà servi un certain nombre de fois au vu des légères traces qui décoraient les instruments et la plateforme.

La voix du docteur le sortit de ses pensées, lui proposant un rafraîchissement sous la forme de bouteilles d’alcool et de soda. Autant le sucré lui plaisait, autant il ne pouvait dire non à un verre de vin, surtout celui-ci au vu de la forme très reconnaissable de son contenant.

- Et bien avec grand plaisir, voilà un long moment que je n'avais pas vu une bouteille de Puit-de-vie. Un millésime qui plus est, cette cuvée est devenue une rareté très prisée.

S’approchant pour se servir ou récupérer le verre que lui aurait peut-être servi le robot, l’être du froid aperçut, flottant tranquillement dans son bocal, un œil d’un rouge rubis. Ce dernier semblait le fixer intensément.

- Excusez moi Docteur, mais d’où provient cet orbite? Je n’en ai encore jamais vu de pareil, enfin, pas de cette couleur en tout cas.

Il prit une gorgée de son vin qu’il savoura longuement, écoutant les explications du Docteur sur cet œil si hypnotisant.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1420

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

MessageSujet: Re: Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]   Mer 9 Jan 2019 - 16:21
Visiblement, le hall en l’honneur de la science et de la génétique plaît grandement au démon du froid. Ce dernier, attisé par la curiosité, voulut savoir si la création de vulcans n’était pas sans failles, si ceux-ci ne sont pas capables de reprendre plein contrôle de leur corps et ainsi semer le désordre. Une question légitime, à n’en point douter. En vérité, Rellum est même heureux qu’il la lui pose car cela signifie que son œuvre intéresse ses supérieurs. En prime cela montre bien l’une des qualités de l’espèce alien ; l’envie de tout savoir et donc contrôler. Comme beaucoup le disent ; il vaut mieux poser une question sotte que d’attendre et faire une bête erreur.
 
"Il n’y a nulle crainte à avoir sur ce détail-ci car la métamorphe est permanente. Pour être plus précis les pics d’os noirs développent des racines qui s’insinuent dans les veines, la moelle épinière ainsi que la cervelle. Ensuite, elles sectionnent puis tissent de nouveau nerfs via un procédé électro-génétique ce qui les rends indélogeables. Bien entendu des rebelles ont bien tentés d’en ramener un à l’état d’origine, ils n’ont fait qu’abattre leur ancien camarade. Par pure précaution, car la prudence est une vertu, j’ai ajouté un ordre d’autodestruction en cas de capture."
 
Pour donner suite à ce résumé, Tundra flatta un peu l’androïde qui inclina légèrement de chef, joyeux. S’en suivit le somptueux spectacle où le prisonnier héra passa de trouble-fête à un soldat loyal dans la chaire. La salamandre de l’espace fit alors une déclaration qui perturba quelque peu le robot. Celui-ci mentionna son défunt géniteur dans un mélange de fierté et d’amertume. Bien que Rellum ne fit aucune remarque à ce sujet, il n’en reste pas moins pensif en faisant le parallèle avec lui-même, avec son propre père spirituel. Un être promis à un futur glorieux qui fut arraché par une sombre personne vêtue d’orange. L’image d’une sphère d’un blanc éclatant, chargée orgueilleusement de la puissance de la Terre, qui heurte l’âme du brillant scientifique en armure exosquelette résonne encore dans la carte mémoire du fils électronique.
 
Il n’y a jamais une frame sans que l’automate ne s’empêche à repenser du pourquoi est-ce qu’il doit son existence. Cette hantise lui fit presque oublier son invité de marque qu’il mena, dubitatif, jusqu’à son espace privé de travail. Les lieux, riches en vérité et transpirant la technologie, ne manquèrent par d’arracher une nouvelle flatterie qui vint encore grossir d’honneur le cœur mécanique de l’hôte. Et c’est presque en guise de récompense que le nectar fruité fut servi au soldat d’élite. C’est sans surprise que ce dernier devina, via ses talents raciaux d’œnologue, sans erreur faites la parfaite origine de son rafraîchissement.
 
Pour l’instant, la visite est un réel succès ! Rellum continua sur sa lancée en pianotant son super-ordinateur afin de lister ses trouvailles ainsi que les différents travaux qu’il mène actuellement. Peut-être que son nouveau liquide de refroidissement pour vaisseaux spatiaux pourrait intéresser ? Mais c’est contre toute attente que Tundra porte son attention sur l’œil flottant dans le cube de verre non loin. Un borgne qui lorgne un globe oculaire expérimentale … une circonstance qui relève presque du deux ex machina.
 
"Il s’agit d’un œil sans défaut d’un plumeau des sables, une espèce majestueuse d’oiseau reconnut pour son élégance et sa longévité. Ces qualités, ils le doivent à leur vue perçante, capable de compter les nervures d’une feuille de laurier à plus d’un kilomètre. Des batônnets thermiques capables de sentir toutes variation de chaleur. Des nerfs polarisés pouvant capter les ondes électromagnétiques. Un petit bijou de la nature que même ma vaste connaissance biotechnologie peine à surpasser."
 
Tout en vantant les mérites du volatile, le cyborg quitta son poste et agrippa la prison translucide contenant l’orbite. Il l’amena vers l’être violacé afin d’étancher sa soif de curiosité tout en sachant pertinemment l’origine d’un subite engouement. Rellum le fixa d’œil rouge à œil gris.
 
"Je devine que trop bien votre soudain intérêt envers ce trésor, messire Tundra. Je suppute aussi votre question et je vais immédiatement y répondre. Oui, je projette bien de greffer cette matière de qualité à quelqu’un pouvant en tirer parti. Mais …"
 
Le regard passa d’œil rouge à œil rouge.
 
"Cette pépite naturelle, malgré mes compétences, nécessite une volonté plus inflexible que de l’acier trempée. Contrôler ce bijou demande une adaptation qui défie les capacités neuronales d’un sujet lambda. Une fois reliée au cerveau, si l’hôte ne parviens pas à dompter ce cadeau il y aura rejet. Inutile de préciser les conséquences morbides. J’ai déjà perdu trois âmes prometteuses et je ne souhaite vous ajouter à ma liste d’échec déjà trop longue. Néanmoins …"
 
La lentille, crépitante d’énergie, projeta une vive lumière rougeoyante sur les deux yeux du démon du froid.
 
"Vous, mon seigneur, êtes d’un autre niveau. Si vous partager ma ferveur envers la domination galactique du seigneur Freezer ainsi que ma hargne sans bornes à éradiquer les espèces obsolètes tels que les saiyans parricides … alors je vous aiderais. Sinon, je crains fort de devoir refuser la séance. Mais si tel est le cas, alors allongez-vous sur ma table de chirurgie."
 
En règle générale, le docteur évite de hausser le ton et de paraître ne serait-ce qu’un tant soit peu médisant envers la race des Colds qui sont dans le droit chemin. Mais cela est nécessaire, il serait absolument inacceptable que Rellum soit l’auteur du décès d’une personne aussi glorieuse. Pousser Tundra à bout et tester sa résolution est un cap à franchir.
 
"Un détail, je dois prohiber l’utilisation d’anesthésie."
Tundra
Tundra
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 28/03/2018
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : rayon de la mort/ Téléportation/ Frappe psychique
Techniques 3/combat : boule de la mort/ Rayon Occulaire
Techniques 1/combat : supernova

MessageSujet: Re: Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]   Jeu 10 Jan 2019 - 20:29
La visite du laboratoire du robot avait su attiser la curiosité du démon du froid. Le docteur eut très vite fait de répondre à sa question, lui affirmant que la transformation était irréversible tout en lui expliquant la fonction des étranges os noirs.

- Très intéressant… Est-ce que vous avez déjà tenté des tests sur autre chose que les autochtones ?

Encore une question qui paraissait sotte, mais pas pour le jeune démon qui avait envie d’étancher sa soif de savoir. Le docteur avait un don pour rendre ses explications simples sans pour autant laisser de côté les termes techniques et scientifiques. Le duo reprit sa route juste après la démonstration de métamorphose de l’Héra en un soldat obéissant et totalement soumis.

Le voyage se fit dans le calme complet, Rellum semblant perdu dans ses souvenirs cybernétiques et Tundra en admiration pour les différents tests, recherches et autres inventions que renfermaient les salles du long couloir qu’ils empruntaient.
Ce fut le bruit de l’ouverture d’une porte qui ramena l’alien sur terre. Entrant dans ce qui semblait être l’antre d’un savant fou plus qu’un bureau, le jeune démon eut le droit à une coupe d’un excellent vin avant de tomber sur un étonnant objet.

Ce globe oculaire flottant dans sa cage de verre et de liquide semblait le regarder intensément, comme s'il le jugeait aussi bien physiquement que mentalement. Demandant la provenance d’un tel œil, Tundra but une gorgée de son vin, coupant le lien visuel avec l’œil.

Le Docteur se fit un plaisir d’éclairer la lanterne du démon du froid, lui expliquant sa provenance mais aussi les incroyables capacités de cet œil, avant de le lui ramener afin qu’il puisse mieux l’observer. La situation avait de quoi être risible dans un sens, car la venue de Tundra était justement en rapport avec les yeux, ou tout du moins le sien qui n’était maintenant plus qu’un vestige à la fois mort mais aussi vivant.

Rellum avait très vite fait le lien et se permit de répondre à la question qui était au bout des lèvres de l’alien. Oui, il était question de greffer cette petite merveille, mais sur un être méritant et possédant une volonté de fer.

- Docteur Rellum, que sont pour vous la chance, le destin ou bien le hasard ? Vous avez beau être un être fait de métal et de circuits, vous possédez un esprit se rapprochant bien plus d’un être vivant que mécanique. Est-ce que vous prenez en compte ces trois entités dans vos calculs ou bien êtes-vous toujours sûr du résultat ?

Il posa son verre avant d’attraper la prison de verre, faisant doucement danser l’œil en son sein.

- Mon allégeance est et sera toujours dirigée vers notre empereur ainsi qu’envers tout membre de sa famille, n’en doutez jamais. Pour ce qui est de cette sous-race de saiyan, ces parasites insignifiants … Les tuer un par un jusqu’au dernier est mon rêve le plus cher. Cela fait depuis trop longtemps qu’ils nous barrent la route…

Serrant le cube de verre dans sa montée de colère, il finit quand même par relâcher la pression, ne voulant pas faire perdre une précieuse ressource au Docteur et surtout ce qui pourrait être son futur œil. Le ton qu’avait prit Rellum en parlant à l’alien était amplement justifié, ce dernier avait déjà perdu trois sujets et ne voulait certainement pas en perdre un quatrième. Cependant la détermination et surtout l’envie de vengeance du démon du froid étaient bien supérieures et ce dernier eut vite fait de reposer le cube dans la main du robot avant de se diriger vers la dite table d’opération.

- J’ai confiance en vous, Docteur. Faites ce qu’il faut pour que cette opération soit une réussite. Pour ce qui est de la douleur, je vous rassure… C’est une vieille amie qui ne risque pas de me laisser de sitôt…

Il s’allongea alors sur la table glacée, laissant ainsi tous les pleins pouvoirs au robot qui allait jouer pendant un temps avec son corps.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1420

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

MessageSujet: Re: Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]   Sam 12 Jan 2019 - 15:01
Tandis que le cyborg questionna la détermination de son invité d’un regard brulant, le concerné répondit du tac au tac sans laisser transpirer ne serait-ce une goutte de doute ou bien de peur. Dans un premier temps, la réponse fut des questions, un procédé qui fait beaucoup penser à la manière dont converse les gouverneurs. En même temps, la politique et la race des Cold semblent indissociables. Tundra, avant de céder en premier, testa à son tour Rellum sur sa motivation et surtout sa résolution de mener à bien son projet. Il parvint même à le titiller en évoquant la notion d’aléatoire, et de ce fait gagner la bataille mentale.
 
"La chance ? Ce n’est qu’une statistique qui profite qu’à ceux qui savent en tirer parti. Le hasard ? Un terme inventé par les esprits trop étroit d’esprit ou ne disposant pas suffisamment de donnée pour faire des conclusions logiques. Le destin ? Par la division zéro, voilà bien une aberration montée de toute pièce par des fanatiques de cultes impies, et cela dans le seul but à honteusement laver le cerveau de partisans ignares au possible. Non, messire Tundra, je me fie aux faits, au savoir, à la connaissance. Et bien que les probabilités soient encore des notions que sommes contraints d’user par fautes d’omniscience, jamais je n’autoriserais quiconque dans ces lieux voués à l’éternel amélioration à se soumettre à quelque chose d’aussi ridicule qu’un lancé de dés à l’aveuglette."
 
Sans doute la raison pour laquelle Rellum ne supporte pas de voir des soldats au repos jouer au poker. L’automate, sentant que sa colère commence à grimper à la suite d’une bête évaluation, mis de côté sa frustration afin de ne pas perdre pied. Après ce petit monologue énervé, le démon du froid arracha son futur bien des pattes d’aciers du cyborg. Il le fit osciller entre ses doigts comme hypnotiser.
 
Il n’arrêta sa petite danse manuelle que lorsqu’il avoua ses ambitions. Comme son hôte, il est un loyal serviteur du seigneur Freezer et cela depuis bien plus longtemps que la machine. Il en va de même pour sa haine viscérale envers les félons guerriers de l’espace. Des mots courts, mais imbibés d’une haine infinie. Un mépris dans lequel se retrouva Rellum qui exprima pour la première fois une notion de … compassion. Comme s’il sentait la profonde détresse de son camarade et souhaite tout faire pour alléger ce fardeau. Un fléau qu’il ne souhaiterais pas endurer. C’est comme se regarder dans un miroir qui reflète un futur orienté vers l’échec.
 
Non ! Il est hors de question d’envisager la défaite, surtout pour cet être qui mérite bien plus que la gloire ou la fortune. Avant même que le guerrier d’élite ne s’allonge sur le plateau d’expérimentation, Rellum sortit d’un tiroir scellé par des verrous cryptiques des instruments extrêmement couteux et par conséquent précieux. Des bijoux à la pointe de la technologie. Le colosse de métal se retourna et se dirigea vers son patient tout en récupérant la fameuse cage de verre qu’il posa sur un tabouret lévitant qui sortit par reflexe du laboratoire. Comme si la salle d’opération souhaite s’impliquer également à la tâche.
 
Le géant mécanique ausculta dans un premier temps l’œil mort, celui-ci est encore présent dans l’orbite. Il faut donc le retirer sans abimer son orifice, c’est pourquoi le cyborg choisit deux sortes de cuillères afin d’écarter les paupières du sujet. Ensuite il empoigna un scalpel à court faisceau ionique avec tête orientable. Il pourra ainsi sectionner les cordons nerveux ne manière net et propre. Comme dit plus récemment tout cela se fit sans anesthésie, car il ne faut pas que le démon du froid soit affaibli lors de la phase finale du procédé. Mais il existe des moyens simplistes pour atténuer la douleur sans avoir recours à la morphine ; la discussion. Et cela tombe bien puisque l’androïde est diablement intrigué.
 
"La souffrance physique, je sais ce que c’est, je possède moi-même des capteurs sensoriels qui simulent cet effet. Cela peut sembler futile, mais j’estime cela nécessaire, car sans comment puis-je comprendre mon entourage ? Et pourtant j’ai la conviction que trop me juge encore comme un monstre, non pas à cause de mon aspect, mais à cause de mon comportement. Ces imbéciles, ils osent me comparer à un nouveau-né qui ne sait rien de son environnement. Comme eux j’avais un père, le docteur Willow, un brillant scientifique qui allait mener l’espèce terrienne vers des sommets vertigineux. Comme eux j’ai subi en perdant son créateur à cause d’un assassin qui pousse vers la régression. Comme eux j’ai eu des désillusions en constatant que, malgré vos gênes évidemment supérieures, il existe des démons du froid qui ne mérite pas d’exister. Mais pas comme eux, je me suis forgé !"
 
Conclu-t-il en ôtant de manière parfaite le globe grisâtre qu’il jeta aussitôt dans une sorte de broyeur suprathermique, n’en laissant pas même des cendres. Le passé est derrière eux. Mais l’avenir attend. Rellum saisit l’œil du défunt volatile, le libérant de sa geôle translucide, et y appliqua à la base de la liaison nerveuse une sorte de glue légèrement bleutée. Cette substance visqueuse servira de colle et d’élément réparateur pour établir une connexion entre le globe et le système nerveux. L’automate plaça la précieuse sphère dans un bras mécanique. Celui-ci est incroyablement précis car armé de gyromètres high-tech et de réglettes en céramique affinant la précision au femtomètre. L’ustensile descendit lentement pour au final s’engouffrer dans la cavité creuse de Tundra. Cet instant-ci doit être particulièrement douloureux.
 
"Et vous savez quoi ? J’ai pardonné leurs erreurs à cause de leur manque d’éducation. Et j’estime que ce n’est que par le biais de l’autorité nécessaire du seigneur Freezer que je pourrais soigner cette tare d’ignorance. Et moi qui m’implique à la tâche, me voila punit par une rébellion qui a déjà trop coûtée. J’estime avoir fait suffisamment de concessions envers ces pauvres hères. Désormais, pour le bien de la galaxie, ceux qui n’acceptent pas notre domination doivent être anéantit. Il peut s’agir de ces guignols de sayians, de démons de l’autre monde avides de sang futiles ou même de divinités feignantes et orgueilleuses, rien ne saura stopper notre projet. C’est pour cela que vous allez survivre et vaincre la dernière étape de cette opération."
 
Ça y est ! L’œil est parfaitement inséré et les scanners annoncent que le cordon s’est parfaitement soudé, aussitôt la pince se retira laissant le serviteur des Cold de nouveau complet ! Mais hélas, quatre fois maintenant hélas, la partie la plus compliquée est désormais à venir. Si les précédents volontaires pour cette expérimentation n’ont pas survécu, ce n’est pas à cause d’une erreur de calcul, sauf peut être la première fois, mais essentiellement à cause de la folie digne d’un berserker. En effet, une fois la vision établie, les malheureux étaient pris d’hallucinations et commençaient à se comporter violemment tout en s’époumonant à imiter le râle de colère d’un plumeau des sables. Comme si l’essence de la nature elle-même tentait de prendre la vengeance envers ses bourreaux. Bien entendu, Rellum dût exécuter les misérables ses propres mains.
 
Tout dépendra désormais de la volonté du démon du froid. S’il parvient à dompter son tout nouveau globe oculaire, il en ressortira plus performant qu’autrefois. Mais dans le cas contraire …
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]   
 
Regard cramoisi, haine infinie [PV:Tundra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» humiliation et Haine [PV]
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE
» Regard Hanté - Mâle - Sang - Guerrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-