Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

Partagez
 

 La traversée du désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Empereur Akeros
Empereur Akeros
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 19/07/2017
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Sōkidan - Zanzōken
Techniques 3/combat : Chō Kamehameha - Shunkan Idō
Techniques 1/combat : Genkidama

La traversée du désert Empty
MessageSujet: La traversée du désert   La traversée du désert ClockMer 2 Jan 2019 - 0:56
Akeros était un être bon, noble et gracieux, mais si une chose dorait plus son blason encore que les autres, c’était bien sa détermination sans faille : La grandeur de son cœur et la force de ses convictions faisait de lui un homme de fer redoutable, jamais il n’abandonnait ses plans fantastiques. Et c’est ainsi que le Seigneur de tout poursuivait ses recherches effrénées d’Orrive, le fameux super saiyan de la légende qui avait fui avec une poignée de loup fous traitres, quelle hérésie, dire qu’il pouvait pouvoir s’émanciper des sages discours du puissant maître volant. C’est ainsi que chaque mètre carré de la forêt fut alors épié, analysé et traité en labo, les loups fous ayant construits, en plus du centre spatial, un laboratoire avancé depuis lequel ils analysent le sol afin d’y trouver des traces du lâche saiyan.

C’est donc des colonnes d’adeptes de Romulus à lunettes et pour certain, en blouse, qui se massaient dans devant des machines, des expériences et des rapports ordonnés des éventuelles coordonnées d’Orrive, un effort colossal et même ridicule pour chercher un adversaire un petit bois local. Mais les terribles nouvelles tombèrent bien vite, malgré la nouvelle réjouissante des astronautes, la trace du chien fou semblait floutée par ses déplacements, en d’autres termes : Il était encore introuvable, ayant peut-être même eu le temps de quitter la forêt pour en rejoindre une autre. C’était le pire des scénarios, certains experts chez les loups fous appelaient à la construction d’hélicoptère, mais le sage Akeros voyait plus grand pour réussir son œuvre, rassemblant ses fidèles sur une petite place de leur village improvisé pour parler de sa sainte voix roque et suave.

« Mais chers esclaves, ce satané traitre semble aussi insolant que bon pour se cacher, mais j’ai un nouveau plan pour le retrouver. »

Certains loups fous roulaient des yeux pendant qu’une fusée de leur conception décollait en fond, provoquant un grand vacarme.

« Comme vous le savez, je suis votre Dieu ! Si je ne sais pas deviner la position d’Orrive, c’est que vous n’avez pas assez la foi ! Nous allons donc gravir une montagne aride et y construire un temple en mon nom ! »


Aussitôt dit, aussitôt fait, un cortège de nombreux loups fous fut préparé pour une excursion montagnarde, chose bien supérieure à la plage, ceci dit en passant. Tout était prêt, des chevaux transportaient la nourriture et plusieurs camions ces mêmes chevaux entreposés dans les remorques, idem pour les pierres de construction ou les outillages. La route fut donc lancée, les serviteurs suivis du maître quittèrent en partie le camp dans un beau 50-50, laissant les scientifiques et les ingénieurs spatiaux continuer les projets de manière autonome le temps du voyage.  C’est donc plusieurs heures de route, et même deux jours qui séparèrent les loups fous d’un des pics des déserts du sud, la traversée était difficile, pas de clim dans les camions, et des routes inexistantes obligeant les conducteurs à rouler sur le sable lui-même. Heureusement, il n’y avait pas que des camions transporteurs de chevaux transporteurs de ressources, il y avait aussi des soldats et guerriers qui eux possédaient des véhicules tout terrain faisant pâlir de jalousie les meilleurs engins de mad max.

Spoiler:
 

Mais vous vous doutez bien que l’ascension des monts fut difficile avec des voitures, causant de nombreuses chutes mortelles de brave loups fous, ces courageux mais idiots casse-cou furent pleurer les nuits suivantes, morts en héros. En effet, les membres du clans étaient très liés et considéraient les leurs comme des frères importants, une fraternité singulière de la liaison qu’avaient les loups fous aux loups normaux, le sentiment de meute.
Spoiler:
 

Mais finalement, après ces deux jours de souffrance, le groupe arriva enfin au niveau du pic, trouvant alors un magnifique plateau ou le temple pourra rayonner dans les vallées escarpées des terres désolées. Les camions furent donc vidés de leurs chevaux, les chevaux furent ensuite menés au chantier et leurs sacs utilisés. En quelques heures les fondateurs étaient là, le matériel était rudimentaire dans les débuts, mais la tractopelle des loups fut du rapidement mis en marche, suivi du bulldozer et de la bétonnière. Rapidement, le bâtiment prit forme, obtenant une forme unique, du jamais vu, ni dans la réalité, ni au cinéma SF.

Spoiler:
 
Le fuhrer était fier de sa création, bien qu’il n’ait rien fait d’autre que de regarder les loups fous au travail.

« HAHA ! Voilà ! Je peux être fier de moi ! Grace à ce temple, vous pourrez prier plus fort en mon nom, et aussi accueillir plus de fidèles ! »

Au final, les adeptes de Romulus furent heureux, ils avaient réussi ce qu’Akeros avait entreprit de faire, leur donnant un nouveau toit sous lequel ils pourraient se reposer, ils manifestèrent ainsi leur joie apparente.

« Oui ! Merci à vous grand et seul maître des loups fous : Akeros le magnifique. »

Une fête eu alors lieu au niveau du temple pendant la nuit, au programme : Des buffets de viande, des jeux, de l’alcool, des guirlandes lumineuses partout ainsi que des chants patriotes, une ambiance bien singulière qui se remarquait aisément dans le calme du désert…
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 82
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockMar 15 Jan 2019 - 0:04
Il s’était écoulé déjà quelques temps depuis son miraculeux retour. Suffisamment de temps pour que le guerrier de caste inférieur puisse comprendre les différents changements de l’armée Saiyenne, finit les castes, finit cette séparation entre chaque guerrier. Bah, c’était peut-être une bonne chose, son propre fils n’avait paru au départ être qu’un échec complet avec son niveau de puissance de 2 ! 2 ! C’était une puissance absolument ridicule même pour un bébé Saiyen. Au point que le Père de Kakarrot fit à peine attention à l’existence de son fils, refusant de célébrer sa naissance.
Pourtant les visions qu’il avait vues lui avait mis le doute. Et les informations qu’il reçut par le Docteur ne firent que confirmé le doute.

Son fils avait atteint un potentiel si monstrueux qu’il lui avait permis de se mesurer au monstre qu’était l’Empereur du Mal Freezer. Un bâtard ingrat qui repayait ses soldats ayant commis multiples génocides par la destruction de leur planète et de leur espèce ! Au final la seule chose que les Saiyans avait gagné avait été de pouvoir se battre et de tuer, deux choses qu’ils appréciaient et étaient doué pour.
Mais les temps avaient changé. Il ne sentait plus ce même état d’esprit chez les soldats qu’il avait pu voir. Ils n’étaient plus des agresseurs, mais des protecteurs ! Là, il ne savait pas trop quoi en pensé, une bonne partie des soldats qu’il avait vue étaient… Passable tout au plus, et il était certain de pouvoir en mettre au tapis une bonne petite partie.
On lui avait proposé de réintégrer l’armée, de par son expérience passé au combat. Certains officiers curieux étaient venus le questionner vis-à-vis de ces dire. Comme quoi il avait « soi-disant » attaqué le Seigneur Freezer lors de la destruction de la planète. Il n’y avait eu aucun témoin, et rien ne leurs permettaient de prouver qu’il disait la vérité. Après tout, il n’était qu’à l’époque un guerrier de caste inférieur. Et bien que sa présence dans les archives prouve qu’il est bien rentré sur Vegeta grièvement blessé, rien ne prouvait qu’il avait véritablement tenté l’exploit qu’il avait raconté au docteur. De même que ses visions furent mises en doute.

Une parole de travers de la part d’un des officiers qui fit parler les poings et il s’était retrouvé avec deux officiers pitoyablement blessé au sol qui durent reconnaître que la colère du Guerrier de caste inférieur semblait à prouver ses dires.Préférant éviter de remplir trop de paperasse, les officiers avaient laissé la porte ouverte pour son entrer éventuel dans l’armée et passer outre son agression.

Lui de son côté, n’avait eu qu’une idée en tête, trouver son fils et voir les résultats des années passé.
Pour cela il avait pris une capsule et s’était dirigé vers la Terre, et en arrivant là-bas tenta de localiser le Saiyan qui d’après les dire devait avoir un niveau de puissance hors du commun mais ses efforts furent en vain au départ. Il décida donc de commencer à explorer la planète et voir ce que cette planète avait à offrir. Il continuerait ses recherches dans le même temps.

Il avait constaté que cette planète était gorgée de vie, des zones humides, tempérer, gelé. C’était une perle rare comparé à tous les autres mondes qu’il avait eu l’occasion de visiter -et de massacrer les habitants-. Les Saiyans ayant une faible puissance tout petit sont envoyé dans des mondes sélectionnés pour de futur conquête. Avec pour objectif pour le petit de devenir suffisamment fort pour massacrer les habitants et une fois que les adultes arrivaient. Ils constataient la réussite ou l’échec de l’envoyé. Il n’avait eu à faire ce boulot de récupération qu’une fois ou deux de son côté, une fois où la mission fut un échec de la part du petit, une fois où ce fut une réussite.
Mais ici, par rapport aux standards de son époque, cela avait été un échec complet. Mais… Les objectifs et les évènements avait fait que l’échec de Kakarrot avait visiblement donné naissance à un guerrier suffisamment puissant pour combattre Freezer. Et ce simple petit fait remplissait Bardock de fierté envers sa progéniture, et d’être son géniteur.

Pendant qu’il explorait, il remarqua que la nuit tomba. Et soudainement la température dans le désert où il se situait diminua subitement, non pas qu’il était en quelconque danger. Mais une pause n’était pas une mauvaise idée dans ce genre de situation. Remarquant au loin une leur dans le désert, il décida d’y de s’y rendre et détecta d’une pression sur son détecteur de la présence de plusieurs individus à l’intérieur d’un… Château ? Un château au sommet d'un pic montagneux.
Le bâtiment était… Particulier, très différent de tout ce qu’il avait pu voir jusqu’à présent dans les villes Terriennes. Ce lieu dégageait un quelque chose qu’il n’aurait pas pu décrire correctement tant cela était… Extravagant. Ce château faisait comme une tâche par rapport à tout ce qu’il avait vue auparavant. Pffeu, il avait quand même vue pire en termes d’architecture. Il espérait simplement que les occupants soient assez généreux pour lui laisser passer la nuit. Sinon, il se forcerait simplement à l’intérieur. Il avait bien observé les environs et c’était le seul lieu à des kilomètres à la ronde où il pourrait se reposer de manière potentiellement efficace.Se posant devant l’édifice et ce qu’il avait identifié être comme étant la porte -une porte ridiculement grande et large au passage- il donna trois grand coup sur la porte.
Louve Folle
Louve Folle
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 25/07/2018
Nombre de messages : 51
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockJeu 17 Jan 2019 - 1:42

Un soupir. La vie était dure quand l'ennui la rattrapait pour faire d'elle un Rat mort. Les dernières révélations qui s'étaient imposées à elle l'avaient sorties de ses gonds: Borrive était une poule mouillée, un nul, et les loups fous tournaient en rond. Jamais il ne tuerait Orrive. Jamais il ne le retrouverait. A travers les bois, face à l'immensité de ces vallées aussi sèches qu'arides, Louve Folle avait chassé le gibier sans relâche. Courir à travers la forêt était un tel défouloir qu'elle en avait oublié ses soucis, allant des crétineries des Loups Fous aux efforts qu'avaient exigé la construction du dernier temple du Papillon. Entre ses mains, un baluchon marron continuait à osciller de gauche à droite au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de leur demeure, le mouvement du sac rythmant ses pas...

"Je parie mes deux rations restantes qu'Aky va tirer une sale gueule à mon retour, vu que j'ai pas fini le temple avec eux..."

Un corbeau sur une branche acquiesça vivement de la tête, comme pourvu d'une conscience certaine quand Louve Folle parlait. Mais que voulez-vous, il y avait parfois un soupçon d'érotisme dans la damnation! L'empereur Akeros avait toujours eu de belles ailes. C'était ce qui l'avait mené à la repentance. Oh, sans oublier l'odieuse petite chanson de la Vieille Peau qui avait bien failli la rendre folle! Oui, plus folle qu'elle ne l'était déjà! Mais les ailes d'Akeros...Ah, qu'elles étaient belles, ainsi recouvertes d'écailles immaculées! Un jour, Louve Folle les arracherait de son dos pour prouver l'attachement qu'elle lui vouait. Comme...Comme un frère, en fait. Un frère qui se tenait à moins de distance à chaque fois qu'elle entamait un nouveau pas. Bientôt, le Temple fut visible, tout comme sa surprise s'esquissa sur son minois poupin lorsqu'elle vit un "non-Loup Fou" toquer à la Porte. Discrètement, cette dernière se faufila derrière l'homme et, quand elle fut assez proche de lui, souffla distinctement dans son oreille.

"Mais que vois-je...Un bel homme parmi nous en temps de grande fête !"

Lentement, elle fit rouler son cerceau tranchant, le posa sur le sol afin de mieux se pencher et jauger l'étranger. Drôle de cheveux, drôle de yeux...Un vague air d'Orrive sans être lui. Par curiosité, Louve Folle prit sans aucune pudeur le visage de l'homme pour mieux l'inspecter avec une rapidité sans pareille. Pas Orrive. Inspirée, sa main fouilla dans son baluchon et en extirpa deux morceaux encore chaud.

"T'es veux? J'ai cuisiné moi-même. Gibier fumé au feu par mes propres soins, je pensais pas que ça tomberait à pic!"

Un pour elle, un pour lui. Déjà, ses dents entamèrent sa part, gourmande en tout point. Derrière la porte, un remue-ménage se fit entendre et Louve Folle devina sans mal que le pauvre hère avait déjà signaler sa présence.

"Serre les fesses, respire pas trop fort. L'Empereur Akeros c'est un sacré personnage, puis les mâles par ici sont un peu crétins quand ils ne sont pas scientifiques. ..Mais bon, deux ou trois coups de massue et il n'y a plus personne. Je t'accompagne jusqu'à lui, si tu veux bien."

La gymnaste étira ses deux bras, comme prête à faire face à un combat sans fin. Il fallait tout faire et tout corriger quand elle n'était pas là. Bredouillant quelques menaces aux gardes qui se tenaient non loin du couloir à travers la porte, Lou leur somma de ne pas oser s'attaquer à elle. Des ordres simples, difficilement exécutables pour tous, suivi de "éteignez cette putain de boule de disco que je vois à travers la fenêtre, bande de faux jetons!".

"Oh, mais j'espère que tu n'es pas crétin, au moins?", fit-elle avec un air profondément candide.

Son apparente absence de méchanceté ponctuait son propos comme une véritable question. Aucun parjure, loin d'elle d'insulter un homme qu'elle ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve! De toute évidence, Louve Folle le ferait bien assez tôt. D'ailleurs, cette dernière ne se laissa pas impressionner par l'un de ses compères qui venait de se jeter depuis la muraille pour attaquer le brun. Avec agilité, elle prit appui sur son cerceau, entama une figure digne d'une gymnaste en basculant vers l'arrière, puis en passa l'intégralité de son corps dans le trou du cercle argenté. L'impulsion et la prise de rapidité fut telle qu'elle s'élança finalement dans les airs pour assommer d'un seul coup de poing  leur assaillant. Bien vite, elle regagna la terre ferme et reprit une posture décontractée sans perdre son sourire plein d'une joie inconnue.

"Au fait, je m'appelle Louve Folle, mais tu peux m'appeler Lou!"

Son regard se faisant chafouin, la Fille-Louve ouvrit la porte d'une main experte, sensuelle et franchit finalement le pas de la demeure, toute chatte. Puis, sur une dernière acrobatie, Lou l'invita à en faire de même: A faire fi des hurlements de dauphin, de loups et de papillons qui résonnaient dans la demeure. Bardock entrerait dans un garde-fou et l’Émeraude n'était pas certaine qu'il en ressorte avec toute sa tête...
Empereur Akeros
Empereur Akeros
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 19/07/2017
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Sōkidan - Zanzōken
Techniques 3/combat : Chō Kamehameha - Shunkan Idō
Techniques 1/combat : Genkidama

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockJeu 17 Jan 2019 - 14:25


La fête était folle au temple du divin Akeros, autant dire que l’adjectif était bien trouvé, les invités qui n’étaient autres que les loups dingues eux-mêmes se donnaient à cœur joie de faire savoir leur bonheur, mais aussi de respecter leurs traditions et réputations. Ainsi au menu : des danses antiques, des champs rassemblant des cris de divers animaux tels que la louvre, le dodo ou encore le fameux yéti. Mais il n’y avait pas que des discussions salaces autour du feu, les guerriers sauvages appréciaient aussi quelques-uns des mets, de la viande, les origines étaient floues, mais globalement, il y avait du porc, de l’élan, de la tortue et bien évidement de l’humain. Le seigneur de tout homme était quant à lui posé sur son trône, une grande structure constituée d’or, d’argent et de pierres locales, évidement, le siège était adapté à la démesure de son propriétaire, 4 mètres de haut pour 2 de large, autant dire que son apparence d’insecte ne le rendait guère impressionnant. Mais sans parler de l’impression ridicule qu’il donnait, Akeros se mêlait aux festivités, une chope de bière dans sa petite main droite, il buvait à sa propre santé devant ses hordes d’adorateurs.

« HAHAHA ! La vie n’est pas belle dans mon royaume ?! »

Demandait avec toute la réthorie du monde le souverain du palais, écoutant attentivement la réponse en cœur de ses fidèles.

« Oh oui Maître vénérable ! Vous êtes le légitime chef des loups fous contrairement à Orrive ! »


La fête continua quand un imprévu vint troubler les réjouissances, un éclaireur loup fou qui était encore en poste avait remarqué l’arrivé d’un guerrier en armure, certainement un saiyan. Le porteur de nouvelles s’agenouilla devant son Dieu, portant son regard au sol en déclarant la fameuse nouvelle.

« Parfait et merveilleux seigneur Akeros, nous avons repérer un homme qui se dirige vers cette demeure, il sera là dans quelques minutes. »


Jetant sa choppe au sol, l’être supérieur s’indigna qu’on vienne le déranger pendant sa fête.

« QUUUUUUUUUUUUOOOOOOOOOOIIIIIII ? »


Le serviteur, de peur de son imposant chef justifia alors la passivité de l’individu en donnant quelques détails.

« Votre majestueuseté, cet homme semble pacifique, il cherche certainement quelque chose par ici. »

Akeros se gratta alors le menton, peut être qu’il y avait moyen d’enrôler ce guerrier, mais qui était-il ?

« Ce fameux guerrier, quelqu’un le connait ? »


L’éclaireur donna sa suggestion.

« De ce que j’ai vu, il ressemble au fameux Son Goku, mais avec des traits quelque peu vieillis, c’est peut-être son frère, voir son père ! »


Le seigneur de la vie et de la mort eu alors un rire fort et court de sa voix roque, parfait, si cet inconnu était un proche du héros légendaire, il était certainement un combattant puissant qu’il est nécessaire de recruter. Se levant de son trône, l’être volant descendit de ce dernier, fixant l’éclaireur en face à face, Akeros ne mesurant que 80cm de haut.

« Je vais donc utiliser les nouveaux pouvoirs que me fournissent ce temple pour duper ce saiyan, ce sera facile. »

Le maître des lieux hurla alors à ses serviteurs, inquisiteur qu’il était.

« Vous avez intérêt à vous tenir un carreau, si on vous demande qui je suis, je serais Son Goku, le pillard de légende ! »


Ricanant, le Tyran fut alors enveloppé d’une puissante lumière, celle-ci repoussant les inconscients les plus proches, agitant le feu et causant la stupeur générale chez les loups fous. Avec la construction de ce fameux temple, le leader légitime avait obtenu de nouveaux pouvoirs divins, lui qui se nourrissait de l’adoration des loups fous pour devenir plus puissant. Ainsi, Akeros avait développé un pouvoir sans pareille lui permettant de changer radicalement d’apparence… enfin il pouvait se libérer de l’image de papillon qu’on lui avait infligé il y a de ça 3 ans. Cependant, sa force n’allait pas être illimité, de plus, il n’avait pas encore les moyens de sauver sa chère, dommage, il lui fallait une force plus grande encore, ça viendra.

Lorsque le flot lumineux disparu, les habitants du palais découvrirent alors le visage du guerrier ayant grandi sur Terre, le fameux Son Goku.

Spoiler:
 

D’une voix plus douce, mais néanmoins différente de celle du réel super saiyan de légende (Orrive), Akeros se réjouissant de la performance de ses pouvoirs, il ne lui restait plus qu’a amené ce frère ou père de le rejoindre.

« AHAHA ! Il ne va rien voir venir ! Maintenant, continuez la fête ! »


Hurla le guerrier de l’espace d’un mouvement bref du bras droit, non malheureux de retrouver un physique décent, sa malédiction se brisant lentement… Quelques minutes passèrent alors, Son Akeros était de retour sur son trône quand la porte fut poussée, le laissant apercevoir la Louve Folle qui avait menée l’inconnu jusqu’ici, il ressemblait effectivement beaucoup à Son Goku. La salle dans laquelle se trouvait Bardock était assez grande, de la taille d’un grand hall, des tables étaient situées sur ses deux côtés, elle-même remplies de nourriture diverse. Plusieurs piliers maintenaient le très haut plafond décoré de peintures d’un papillon tenant une épée d’une main et la tête d’Orrive dans l’autre. Globalement, la salle était brune, il n’y avait aucun effort sur la couleur, le sol était un carrelage blanc, et évidement, tout ce fameux hall était rempli de loups fous faisaient n’importe quoi. Cependant, l’arrivée du père de Raditz mis un peu plus de calme dans la salle, l’empereur Goku se leva alors en observant ce qui était théoriquement un de ses proches familiaux.

Le regard d’Akeros ainsi que son mental déformait clairement les traits de Son Goku, lui donnant, tout comme avec Black, un air plus hautain et froid, ce seigneur des abîmes fixait donc l’invité de Vegeta avait une indifférence marquée au fer.

« Qui es-tu donc, étranger ? Tu me ressembles beaucoup. »

Faisant quelques pas en avant, levé de son siège, le combattant en gi orange poursuivis, un air toujours aussi impitoyable.

« Je suis le seigneur Akeros, on m’appelle aussi Son Goku parfois. Quant à toi, qui est-tu ? »

Pendant ce temps, de manière discrète, un loup fou trainera un instant lou en privée pour lui expliquer le plan : Recruter Bardock en l’embrouillant, et au passage si possible, le rendre assez confus pour qu’il serve sans réfléchir, ou devienne juste fou.

Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 82
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockJeu 17 Jan 2019 - 16:12

« Mais que vois-je… Un bel homme parmi nous en temps de grande fête ! »

Le Saiyan se retourna aussitôt, une boule d’énergie apparaissant juste devant le visage de l’inconnue qui venait de commettre l’erreur de se faufiler derrière lui, Bardock cependant ne tira pas. Jaugeant son potentiel adversaire qui tenait un bien étrange cerceau dans sa main… Et qui semblait ne pas être inquiète du tout. Ne disant rien, il la laissa l’examiner. Il lui semblait évident que cette femme n’avait pas toute sa tête, et peut-être qu’elle était son ticket d’entrée, même s’il commençait déjà regrette sa décision de s’être arrêter en ce lieu particulier.
Soudain, elle sortit un morceau de viande qu’elle lui tendit.


« T’es veux ? J’ai cuisiné moi-même. Gibier fumé au feu par mes propres soins, je pensais pas que ça tomberait à pic ! »

Sa boule d’énergie se dissipa, et il prit le morceau de viande. Il avait faim et il pouvait sentir que cette viande ne présentait pas de danger et il croqua allègrement. Il pouvait également entendre de l’autre côté de la porte un capharnaüm, visiblement cela s’était activé à l’intérieur du bâtiment.


« Serre les fesses, respire pas trop fort. L’Empereur Akeros c’est un sacré personnage, puis les mâles par ici sont un peu crétins quand ils ne sont pas scientifiques. Mais bon, deux ou trois coups de massue et il n’y a plus personne. Je t’accompagne jusqu’à lui, si tu veux bien. »

Empereur ? Akeros ? Ce nom ne lui disait absolument rien. Regardant la femme, se proposant de l’accompagner il n’eut pas à réfléchir bien longtemps. Il ignorait à quoi s’attendre et peut-être que ce curieux personnage pourrait lui permettre de passer la nuit sans avoir à forcer son passage à l’intérieur. Sinon, et bien il se débarrasserait d’elle. Mais sans la tuer, il ne voyait pas pour l’instant ce qu’il aurait à y gagner de tout de suite attaquer.


« Très bien. » Se contenta t-il de répondre.
Puis, elle posa une question.


« Oh, mais j’espère que tu n’es pas crétin, au moins ? »

La question le fit tiquer, mais il comprit vite par le ton et son regard qu’elle posait cette question avec une innocence aussi naïve qu’un nouveau-né. Mais la question le fit réfléchir quoi qu’il en soit. Il avait foncé sur les forces de Freezer sans réfléchir, et il avait pu voir le fossé immense qui le séparait du Démon du Froid. A la réflexion, cela avait été un acte irréfléchi. Presque stupide et au final complètement vain qui n’avait pas fait la moindre différence. Un acte…. Crétin. Réfléchissant à cela tandis qu’ils marchaient, il en oublia de répondre à la question de la jeune femme. C’est à peine s’il avait remarqué qu’un Loup-Fou avait sauté à l’attaque, son regard s’était bien levé et sa main tendue vers l’attaquant, boule d’énergie préparé pour l’accueillir. Mais il remarqua la certaine agilité de la jeune femme qui utilisa son cerceau comme un moyen de se projeter sur le Loup et l’assommer d’un seul coup de poing.
Elle n’était pas Saiyenne, mais elle avait quelques bases de combat. La regardant reprendre la marche.


« Au fait, je m’appelle Louve Folle, mais tu peux m’appeler Lou ! »

Louve Fo… Quoi ? C’était son nom ? Ce bâtiment commençait à ressembler de plus en plus à un asile. Ces endroits où l’on enfermait ceux qui avaient perdu la raison. Il avait vue quelques bâtiments qui avait cette fonction sur certaines des planètes qu’il avait conquises, bien entendu tous les occupants avaient été massacré sans aucune pitié.
Face à la présentation fait par… Lou. Le Saiyan décida de répondre de son côté, autant au moins donner son nom à celle qui l’avait accompagné jusque-là.


« Bardock. »

Simplement son nom, rien de plus, rien de moins. Il n’avait pas cependant envie de faire la conversation, ses sens étaient en alerte et il se tenait prêt désormais à faire face à de possibles hostilités.
Louve Folle ouvrit la porte, et le Saiyan put alors découvrir ce qui devait être une salle de festin. Des tables de chaque côté de la pièce remplie de nourriture, et... Des loups complètement schtarbé qui faisait absolument n’importe quoi, se battaient, manger dansait sur les tables, où se cognait la tête contre des murs.
Ce fut à ce moment que Bardock se dit alors un peu choqué par un niveau si… Irréaliste de stupidité réuni au même endroit qu'il n'aurait pas dû venir ici.
Puis, il remarqua le trône et la personne siégeant sur ce trône. Cela devait être ce Akeros… Sauf que…


« Qui es-tu donc, étranger ? Tu me ressembles beaucoup. »

Ce visage, c’était son propre visage. Et par extension celui que son propre fils possédait ! Kakarrot ?! Ici ? Au milieu de ce cirque ? Que… Comment ? Pourquoi ? Le guerrier de l’espace n’en revenait pas, il avait l’impression de se voir dans un miroir et pourtant…


« Je suis le seigneur Akeros, on m’appelle aussi Son Goku parfois. Quant à toi, qui es-tu ? »

Son Goku… C’était apparemment le nom de terrien que son fils avait adopté d’après les explications qu’on lui avait fourni sur Vegeta. Cela collait, mais c’était bien la seule chose qui collait ! Ses visions lui avaient donné des images d’un Kakarrot… Différent !
Se reconcentrant et retrouvant ses esprits face à cela. Le Saiyan croisa les bras, incertains de ce qu’il se passait. Il avait du mal à croire qu’il s’agissait bien de son fils, non pas qu’il se doutait d’un stratagème quelconque, mais cela semblait être trop beau pour être vrai. Même si, son cerveau lui disait que quelque chose clochait.
Finalement, il répondit.


« Bardock, je suis ton père. Kakarrot. Qu’est-ce que tu fais ici ? »

Il ne savait pas quoi dire d’autre sur l’instant, tout cela était trop… Surréaliste.
Louve Folle
Louve Folle
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 25/07/2018
Nombre de messages : 51
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockLun 28 Jan 2019 - 17:46

Quand elle déambulait dans les couloirs du Palais, la Louve Folle ne craignait rien. Elle enfilait les pas avec un cœur léger, suffisamment pour continuer à mâchouiller son morceau de viande séchée sans se soucier d'avoir du gras sur les doigts. Par curiosité, Lou passa un coup d’œil par dessus son épaule et vit son cher compagnon du moment la suivre. Mais Lou devait bien l'avouer: l'homme avait une certaine prestance qui ne le rendait pas invisible. Akeros serait certainement comblé d'avoir face à lui un tel hôte. En bonne et due réceptionniste, la fille-louve fit la conversation malgré le laconisme évident du Saiyan...

"Si t'as tout mangé, c'est que t'as aimé! J'aime les invités qui ne reculent devant rien!"
Posant ses mots, cette dernière ne se défit pas d'un fil de son regard mutin, prête à donner sa recette. Avec l'étincelle qui pétillait dans le creux de ses yeux, on eut dit une petite fée des eaux. "C'est un mélange de cerf, de sanglier et de chair humaine. Ah, tu ne pouvais pas espérer mieux niveau apport...Un corps sain dans un esprit sain! Ou c'est ptet l'inverse? Ah, je ne sais plus!"

Tout en lui rendant un sourire à pleines dents, cette dernière stoppa sa marche et passa une main sur la surface plane et lisse d'une dernière grande porte.

"Et nous voici!"


Le battant coulissa et un environnement de folie s'offrit à leurs yeux. Des tables étaient disposées de part et d'autres, révélant des intentions nocturnes et une fête qui battait son plein. Ou peut-être était-ce les Loups Fous eux-mêmes qui faisaient régner une telle cacophonie en se tabassant à poings fermés? Sûrement un peu des deux. En se concentrant, Bardock aurait pu constater cette fois-ci que la Louve Folle ne gardait plus son calme. Ses sourcils se froncèrent et son regard se posa sur un duo de loups qui s'apprêtaient à entamer un combat de tektonik de mille ans avec elle et le Saiyan. Ceux-là se posèrent en face du duo et initièrent des mouvements de shampoings, de brosse à dents, et d'escaliers à monter. Agacée, la Fille Louve prit son cerceau et assoma en deux mouvements les malheureux qui n'eurent pas le temps de dire "ouf" pour se retrouver au sol. Sévère désormais, la femme de ces lieux était cette fois-ci si effrayante que les tables cessèrent leur raffut.

"Sérieusement, j'ai bon espoir qu'on ne m'emmerdera pas trop désormais..." N'ayant pas même relevé le regard, elle enjamba le corps des deux gus et s'inclina poliment face à l'Empereur, tout en se tenant au bras de l'homme en armure, prête à lui tirer la joue également. "Seigneur Akeros, j'ai trouvé un spécimen très très rare devant nos portes: un non-Loup Fou...Et de type mâle! Enfin je crois, je n'ai pas vérifié... Mais je suis trop contente! Regarde-moi ça! Ces joues, ces yeux, cette balafre et tout! Je ne sais pas pour toi, mais moi je l'aime déjà! On peut le garder pour cette nuit?"

L'excitation trahissait tant et si bien les voeux de la Verte que cette dernière accorda cette fois-ci plus d'attention au Papillon. Néanmoins, ce fut avec surprise qu'elle constata un changement de forme, une sorte de duplication entre ce "Bras d'Oc" et Akeros. Muette, Louve se tourna vers son invité, puis vers le seigneur des lieux, puis de nouveau vers le premier concerné pour contempler encore une fois l'ancien insecte. Un silence pesant envahit la salle. Pas une expression ne trahissait l'état d'esprit de Lou, comme vide de tout sentiment et de toute intelligence. Puis ses lèvres commencèrent à trembler, ses yeux s'humidifièrent et, trente secondes après le début des analyses, elle ouvrit la bouche silencieusement, sans aucun son, lorsqu'enfin, la Verte pleura soudainement à chaudes larmes.

"BOUUUUUUUUAAAAHAHAHAAAAAAAAAAAAAA!!!!"

Tout cela n'était qu'injustice! C'était impossible! Ses rêves venaient de s'envoler! Que sa peine fut lourde, de constater que l'empereur avait perdu ses si belles ailes et que jamais plus elle ne pourrait espérer les lui arracher! Elle chuta au sol, laissa son cerceau de fer rouler quelques mètres plus loin avant de s'échouer en un claquement sonore. Ses mains quant à elles trouvèrent refuge près de ses yeux, de quoi essuyer les larmes qui coulaient désormais à flots. Amadoués, quelques hommes encapuchonnés par une tête de loup se dirigèrent vers leur grande sœur afin que cette dernière reprenne pieds et cesse de balbutier quelques mots avalés, ou incohérents.  Soulevée par l'un de ses compères, elle trouva refuge sur un banc à part, le temps de reprendre ses esprits entre deux grandes pintes de bières et un câlin Loup Fou...

Sans perdre une miette de ce qui se passerait ici-même, bien entendu!
Empereur Akeros
Empereur Akeros
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 19/07/2017
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Sōkidan - Zanzōken
Techniques 3/combat : Chō Kamehameha - Shunkan Idō
Techniques 1/combat : Genkidama

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockMar 29 Jan 2019 - 16:50

Les festivitées étaient interrompues par l’arrivée des deux autres protagonistes, louve folle et le fameux Bardock, un guerrier de l’espace qui serait un proche de Son Goku. Dès le premier coup d’œil, le sauveur de la Terre remarqua la ressemblance frappante entre ce dernier et le père de Gohan, il n’y avait aucun doute, ils étaient de la même famille. Faisant mine de rien, le Seigneur Akeros écoutait le rapport de la chasseresse qui disait que ce combattant n’était pas un loup fou, il serait un homme venu d’ailleurs. Mais alors qu’il voulait interpeler ce fameux inconnu, la louve folle se mit à pleurer de tout son cœur, sans raison apparante, le faux Son Goku ne comprenait pas, comment était-ce possible qu’elle fonde en larmes ainsi ? Fixant cette dernière d’un air impitoyable, il n’appréciait pas trop qu’on lui casse les oreilles.



« Roh ! Louve-folle calme toi ! »

Ordonna t’il alors que quelques loups-fous emportèrent Lou pour la réconforter, laissant Bardock et son fils seuls, la première question tomba alors, le saiyan révêla être le père de Son Goku, voilà des précisions bienvenues. Cet homme était donc le père du super saiyan de la légende, parfait, mais le nom de Kakrotto était nouveau, Akeros ne savait pas ce qu’il signifiait.



« Kakarotto ? Je m’appelle Son Goku, ou Akeros. »

Jetant de brefs regards à droite, puis à gauche, l’homme en gi orange poursuivis.



« Je suis le chef ici ! C’est mon groupe, et ceci est ma résidence, mais je n’arrive pas à croire que tu soit mon père, tu me ressemble, mais qui ne me dit pas que tu utilise une magie pour me tromper ? »

Demanda d’un air parfaitement sérieux le maître de la meute, retournant le plateau de jeu de manière aussi subite qu’ingénieuse. Observant de haut en bas son interlocuteur, Goku descendit quelques marches, faisant maintenant face à son « père ».



« Tu portes une drôle de tenue, je jurerais en avoir déjà vu une comme ça par le passé. »

Affirmait l’Empereur en scrutant le plastron de Bardock, sa tenue ressemblant beaucoup à celles que portaient Vegeta et Trunks lors du Cell games : Ils auraient tous les 3 un point commun ? Akeros ne se doutait pas que c’était la race qui les unissait. Fronçant alors son regard, d’un air sérieux, mais sans son sadisme habituel pour rester dans le rôle qu’il jouait, le papillon magique ajouta, curieux de savoir.

« Si tu es mon père, pourquoi ne viens-tu que maintenant ? Et que compte tu faire sur cette planète ? »


Le bruit de fond s'était estompé, les loups fous comprenant l’intérêt marquant de la discussion entre les deux hommes.


 
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 82
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockMar 29 Jan 2019 - 18:59
Prêtant à peine attention à Louve-Folle qui s’était mise à fondre en larme d’un coup, Bardock continuait d’observer son Fils.

« Kakarotto ? Je m’appelle Son Goku, ou Akeros. »

La phrase frappa Bardock me il ne laissa rien en paraître, il devait forcément être au courant de son héritage de Saiyan. Il savait que Radditz avait été parmi les survivants et qu’il avait été sur Terre, suivis ensuite de deux autres survivants. L’ancien Prince Vegeta et Nappa son garde du corps.

« Je suis le chef ici ! C’est mon groupe, et ceci est ma résidence, mais je n’arrive pas à croire que tu sois mon père, tu me ressemble, mais qui ne me dit pas que tu utilise une magie pour me tromper ? »

Sa résidence, son groupe. Ce lieu avait de quoi rendre fou, et l’instinct du Guerrier de l’espace lui disait de détruire cet endroit et de se débarrasser des occupants. Mais… L’accusation qu’il se faisait passer pour Bardock sonna de manière étrange aux oreilles de Bardock. Tout doucement, l’idée que l’inverse était possible commençait à pointer le bout de son nez. Et vue le lieu, le groupe qui l’entourait -sans compter les drôles de peintures montrant une espèce de papillon-. L’hypothèse devint de plus en plus plausible dans la tête du Saiyan.

« Tu porte une drôle de tenue, je jugerais en avoir déjà vu une comme ça par le passé. »

L’hypothèse grandissa encore plus. D’après les rapports, son fils avait élu domicile sur Terre et avait été rejoint par le Prince Végéta qui aux vues de certaines vidéos prisent notamment lors d’une attaque d’une créature nommée Cell. Végéta avait toujours utilisé une armure de combat.


« Si tu es mon père, pourquoi ne viens-tu que maintenant ? Et que compte tu faire sur cette planète ? »

Non, tout sonnait faux. Tout était trop incohérent, qu’il tombe par hasard sur ce lieu, qui par hasard était là où se trouvait son fils. Avec un groupe de Loup complètement frappadingue dans une ambiance qui pouvait repousser un Saiyan, sa visible ignorance sur son héritage et même les vêtements porter habituellement par les Saiyans alors qu’il devrait y être relativement habitué.
Il lui fallait être sûr de la personne qui se trouvait en face de lui. Cependant, il prit un ton plus amicale.

« Cette tenue tu la connais il me semble, Radditz en portait une similaire ainsi que le Prince Vegeta et Nappa. Tout comme tu peux te douter de pourquoi je ne viens que maintenant, quant à cette planète je n’y ai aucun autre business que de voir mon fils. »

Il eut une idée. Il prit alors un petit sourire heureux, comme s’il reconnaissait bel et bien son fils.

« Je suis tellement content de te voir ! J’ai essayé d’empêcher Freezer de détruire notre planète, mais son attaque semble m’avoir projeté en avant dans le temps. Mais bon, Végéta avec Nappa à réussit à le tuer sur Namek donc notre planète a été vengé ! De mon côté je suis réapparu il y à quelques semaines et je voulais simplement te voir. »

Empereur Akeros
Empereur Akeros
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 19/07/2017
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Sōkidan - Zanzōken
Techniques 3/combat : Chō Kamehameha - Shunkan Idō
Techniques 1/combat : Genkidama

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockMer 27 Fév 2019 - 18:38
Son Goku écoutait les histoires de son père, il entendait bien dans le discours un mauvais jeu d'acteur, mais pire que ça, un mensonge dissimulé. En effet, Bardock insinuait que la planète Namek avait été sauvée par des guerriers tels que Nappa ou Vegeta alors que c'était bien faux, longtemps les Nameks renvoyés sur Terre ont vantés les mérites du fameux Son Goku, connu sur Terre comme saiyan de la légende. Mais cela signifiait que le plan ne prenait pas et qu'il valait mieux faire une sortie discrète, mais avant ça, l'imposteur se permit de répondre.

"Je vois, tu sembles avoir perdu la mémoire en réapparaissant... Écoute, je ne t'ai jamais connu et tu n'as jamais été là pour moi."


Le héros de la Terre se retourna alors, fixant l'autre bout de la salle, faisant dos à son paternel.

"Je ne sais pas pourquoi tu viens à ma rencontre aujourd'hui."

Il baissa alors les yeux désolé ; Jamais Goku n'avait été vu avec son père, sans doute ce dernier était absent, ou bien irresponsable, autant jouer là dessus.

"Il faudra que tu fasses tes preuves pour que moi aussi je puisse croire que tu sois mon père."

Déclarait-il finalement, se retournant de nouveau avec un air désolé, passant à coté de Bardock pour quitter le palais sous le regard perdu des loups qui avaient laissés un silence de marbre dans la salle.
Bardock
Bardock
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 25/12/2018
Nombre de messages : 82
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Bouclier Saiyan / Kikoha / Kienzan
Techniques 3/combat : Vague Déferlante / Enchaînement explosif
Techniques 1/combat : Javelo d'énergie

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert ClockVen 1 Mar 2019 - 13:06
« Faire mes preuves ? »
Le Saiyan était désorienté, et ne savait absolument plus quoi faire. Les lieux semblaient aspirer sa matière grise. Et pendant ce temps, son fils quittait les lieux.
Et il sentait qu’il devait faire de même sans quoi il deviendrait dingue. Plutôt dormir dans une caverne, les rochers étaient suffisamment confortables pour dormir dessus de toute manière.
Il se dirigea donc sans dire un mot vers la sortie, dépassant au passage son fils et lâchant ses derniers mots le temps qu’il furent côte à côte.

« Nous autres Saiyans ne nous occupons pas de nos enfants. Notre système était tel que chacun faisait sa tâche et les faibles étaient laissé derrière. Je n’ai rien fait pour toi car cela était dans nos habitudes. Mais je ferais mes preuves. Après tout, tu as bien commencé avec une puissance de 2 dans la cuve. Et pourtant tu es celui qui a vaincu Freezer. Celui que je n’ai même pas pu stopper lors de mon combat avec lui. »

Combat était un bien gros mot, Freezer avait lancé son attaque, et tout était fini. Mais le Saiyan espérait que le Tyran avait été énervé par ce Saiyan qui avait osé lui tenir tête.
Tandis qu’il s’envolait, et se préparer à quitter les lieux. Il se retourna vers son Fils. Toujours un peu incertains.

« Je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé mais… Je suis simplement content de te savoir en vie. Même si tu sembles être bien différent des nôtres désormais. »

Sur ces mots, il quitta le château. S’éloignant le plus rapidement possible de ce lieu qui lui faisait tourner l’esprit.


Quelques heures plus tard, il était dans une petite grotte. Un feu allumé avec du bois récolté sur les rares arbres aux alentours, et un animal en train de rôtir. Il préférait dormir dehors plutôt que de rester dans ce château. Et il avait surtout besoin de réfléchir et d'encaisser cette rencontre.

Contenu sponsorisé

La traversée du désert Empty
MessageSujet: Re: La traversée du désert   La traversée du désert Clock
 
La traversée du désert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-