Le Deal du moment : -36%
Pack de 3 couteaux Tefal Ingenio Ice force
Voir le deal
29.99 €

Partagez
 

 La Belle et la Bête [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 673
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2330

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken /Griffes et crocs acérés / ???
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

La Belle et la Bête [solo] Empty
MessageSujet: La Belle et la Bête [solo]   La Belle et la Bête [solo] ClockDim 8 Jan 2017 - 19:48
Il était une fois un jeune prince orphelin, égoïste et capricieux, qui vivait dans un château somptueux dont il avait hérité à la mort de ses parents. Ce prince régnait en maître sur cette magnifique demeure qui accueillait des dizaines de résidents : des valets, des bonnes, des cuisiniers, des serveurs, des jardiniers...
Un beau jour, alors qu'une violente tempête s'abattait au dehors, une vieille dame toqua à la porte du château, réclamant le refuge pour la nuit. Mais le jeune prince refusa catégoriquement de lui fournir l'hospitalité, et décida de la laisser dehors, dans le froid et sous la pluie battante, sans le moindre remord. Ce qu'il ignorait, c'était que la vieille dame était en réalité une sorcière très puissante. Pour se venger, elle lança un enchantement au prince et à la globalité du château : le prince fut transformé en une bête hideuse et puissante, et tous ses occupants furent changés en objets. Elle laissa néanmoins une chance au prince de se repentir : s'il parvenait à aimer, et à se faire aimer en retour, avant son 21éme anniversaire, alors l'enchantement serait annulé et lui ainsi que tous les résidents du château redeviendraient humains.

Bien des années plus tard, la Bête fit la rencontre de la Belle, qui osa s'aventurer dans son château. Partie à la recherche de son père que la Bête avait enfermé dans son cachot, la jeune demoiselle fit le choix d'échanger sa place avec celle de son père afin de libérer ce dernier. Consciente de l'opportunité que représentait la Belle de faire cesser cet enchantement, la Bête accepta sans rechigner. Les jours passèrent, et un fort sentiment d'attachement commença à naître entre ces deux êtres pourtant si différents, malgré des débuts très difficiles.

Vous connaissez déjà la fin de ce conte. La Belle et la Bête finiront par s'avouer leur amour mutuel et l'enchantement sera annulé, la Bête parviendra ainsi à redevenir le beau prince charmant qu'elle devait être. Ce n'est pas cette histoire que nous allons raconter ici. Celle que nous allons conter prend place quelques jours avant que ces deux êtres ne s'avouent leur amour.

Ce jour-là, le Grand Méchant Loup passait dans les parages du château, en quête permanente de bonne nourriture. Ce n'était pas la première fois qu'il passait par-là, mais les rumeurs d'une Bête résidant dans ce sombre château l'avait poussé à ne jamais s'y attarder. Seulement, la nourriture se faisait de plus en plus rare en cet hiver, et son odorat affûté l'avait attiré jusqu'aux abords du château une fois de plus.
Revêtant son apparence humaine, il pénétra discrètement dans l'enceinte du château, et progressa à pas feutrés dans le jardin. Là, à quelques dizaines de mètres de lui, il remarqua une jeune et jolie demoiselle assise sur un banc, la tête plongée dans un bouquin. Il se lécha les babines tout en s'approchant d'elle, silencieusement, et l'accosta sous de faux airs sympathiques et emplis d'une politesse hypocrite.

"Bien le bonjour, gente dame."

La jeune femme leva la tête de son livre, pour regarder l'homme qui se dressait devant elle. L'étonnement se lit sur son visage.

"Bonjour, qui êtes-vous ? Je ne vous ai jamais vu auparavant. Vous savez, je ne veux pas vous offenser mais vous êtes sur une propriété privée ici, et je doute que mon ami vous accueillera chaleureusement, s'il vous voit."

"Oh, n'ayez crainte, je n'ai guère l'intention de rester longtemps. Excusez-moi de vous importuner, mais je suis un voyageur égaré, je me suis perdu dans cette immense forêt qui encercle cette magnifique demeure, et je voulais savoir si cela vous dérangerait de me guider jusqu'au village le plus proche ?"


Un mensonge éhonté qui n'avait pour objectif que d'attirer cette jolie proie en dehors de l'enceinte du château. En effet, il préférait la dévorer au calme, quelque part dans la forêt en toute discrétion. S'il la dévorait ici, dans le jardin qui bordait le château, il risquait d'être vu, et il craignait ces rumeurs à propos d'une Bête vivant ici. En outre, elle avait parlé d'un ami, peut-être s'agissait-il du gardien du château. Il préférait, tant que possible, éviter le danger.

"Je suis désolée, mais j'ai pour obligation de rester dans ce château ou son enceinte. Néanmoins, je peux vous indiquer le chemin si vous le souhaitez."

Le Grand Méchant Loup sourit. Il lui suffisait de l'attirer devant la grille qui donnait sur l'enceinte, puis il n'aurait ensuite qu'à la capturer de force et l'éloigner de là le plus rapidement possible. Un jeu d'enfants.

"Mais bien entendu, ce serait avec grand plaisir ! Pourriez-vous me raccompagner jusqu'à la sortie de ce jardin ? Je crains de me perdre et de faire la rencontre de votre ami peu accueillant."

"Très bien, hâtons-nous avant qu'il ne vous aperçoive !"

La Belle se leva de son banc, et entama la marche en direction du grand portail métallique, se faufilant discrètement à travers le jardin pour guider l'étranger égaré jusqu'à la sortie. Mais alors qu'ils atteignirent le portail, une immense et sombre silhouette se dressa devant eux, leur bloquant le chemin.
Le Grand Méchant Loup leva son visage humain vers cette créature gigantesque, et resta bouche-bée quelques instants en la détaillant. C'était une Bête immense qui devait mesurer près de trois mètres de haut, entièrement recouverte de longs poils marrons. Une crinière de lion encadrait son monstrueux visage dont le front était orné de deux cornes de taureau. Son regard était haineux et sa gueule béante laissait découvrir de très menaçants crocs acérés.


*Gloups...*

Sa voix sombre, grave et gutturale s'extirpa du fond de sa gorge comme un grognement de rage :

"Vous comptiez vous échapper ?!" demanda t-il à l'intention de la Belle.

La jeune fille répondit d'une voix un peu tremblante :


"N-non... Ce n'est pas ce que vous croyez, cet homme s'est égaré et je ne faisais que le conduire hors de l'enceinte du château."

Le Loup sourit niaisement, et s'approcha de la bête. Sur un ton mielleux, il affirma :

"Écoute, mon grand, il n'y a nulle raison de se fâcher. Je n'ai nullement l'intention de vous importuner, tous les deux, j'étais de toutes façons sur le départ. Alors, puis-je te demander de me laisser passer, s'il te plait ?"

"NUL N'A LE DROIT DE PÉNÉTRER L'ENCEINTE DU CHÂTEAU SANS MON AUTORISATION !!!" beugla t-il d'une voix enragée.

Aussitôt, son puissant poing percuta le torse du corps humain du Grand Méchant Loup, le projetant à toute vitesse vingt mètres plus loin. Après un vol plané, son corps s'effondra au sol, le percutant violemment et faisant plusieurs rouler-boulets avant de s'arrêter. Il se releva péniblement, mais la Bête ne le laissa pas souffler et bondit aussitôt vers lui pour le plaquer dos contre le sol, avant d'agripper férocement sa gorge dans sa main droite.
La Belle accourut vers eux, effrayée et supportant mal la violence.


"Laissez-le partir, je vous en prie ! C'est un malentendu, il était perdu !"

"TU NE ME LA PRENDRAS PAS !!! ELLE EST A MOI !!!"

Le Loup ne pouvait même pas répondre, compressé à la gorge, il ne parvenait plus à respirer et ne pouvait dire mot pour se défendre. Il était complétement pris au piège par la force bestiale du maître des lieux et sentait la mort approcher à grands pas.
Mais fort heureusement, la Belle vint à son secours. Elle s'agrippa au bras de la Bête et tira de toutes ses forces, espérant lui faire lâcher prise, en vain. La seule réaction du monstre fut de l'envoyer valser d'un puissant coup de pattes. Dans sa rage, il avait perdu tout contrôle. La Belle s'effondra sur le sol, inconsciente. Se rendant compte soudainement de ce qu'il venait de faire, la Bête écarquilla des yeux, relâcha le Loup et se précipita vers elle. Il s'accroupit à côté d'elle et lui caressa le visage et les cheveux, tentant de lui faire retrouver connaissance.


"Belle... Je suis désolé..." affirma t-il sur un ton beaucoup plus doux.

Pendant ce temps, dans son dos, le Loup parvint à reprendre sa respiration tout en se massant la gorge douloureuse, toussotant à plusieurs reprises. Alors que la Bête s'occupait de la Belle sans accorder d'attention à l'intrus, ce dernier se métamorphosa pour retrouver son apparence d'origine, prenant la forme d'un immense loup noir de près de trois mètres de haut, des coussinets jusqu'à la pointe des oreilles. Il poussa un hurlement lunaire avant de grogner de façon menaçante à l'encontre de la Bête. Cette dernière se redressa et se tourna vers le loup, lui lançant un regard étonné.


"Toi ! Tu es ce Grand Méchant Loup dont j'ai entendu parler dans mon enfance !"

Son expression de stupeur s'estompa pour laisser place à une expression de colère lorsqu'il comprit la véritable raison de la venue du Loup ici.

"Tu n'es pas venu pour libérer Belle... Tu es venu pour LA DÉVORER !!! TU VOULAIS LUI FAIRE DU MAL !!!" hurla t-il, enragé.

"En effet, et j'avais l'intention de t'épargner ce spectacle. Mais après réflexion, je crois bien que j'aurais suffisamment d'appétit pour vous deux !"

Aussitôt, le Grand Méchant Loup bondit sur la Bête, beaucoup plus rapide et puissant qu'avant, il la déséquilibra et la fit chuter en arrière. Aussitôt, le prince hideux posa ses mains de chaque côté de la puissante mâchoire de la bête sauvage pour la maintenir et l'empêcher de refermer ses crocs sur lui. Il contre-attaqua ensuite d'un coup de genou dans le ventre du Loup, arrachant un petit gémissement canin de ce dernier à cause de la douleur, puis la Bête parvint à le balancer à quelques mètres sur le côté avant de se relever.
Le monstre bipède se précipita vers un arbre qui décorait l'allée principale du jardin, et l'arracha au moment où le Loup bondit à nouveau sur lui. La Bête frappa violemment le corps du Loup avec le tronc d'arbre qu'il tenait fermement dans les mains, projetant ce dernier sur le côté. Le corps du Loup effectua plusieurs roulades sur le sol avant de se redresser. Aussitôt, le prince bestial envoya son tronc d'arbre en direction de l'animal quadrupède, mais ce dernier parvint à le balancer sur le côté d'un coup de pattes. Toutefois, la Bête ne s'était pas arrêtée là : juste après avoir lancé l'arbre, elle s'était élancée sur le Loup et, profitant de la diversion créée par la projection de l'arbre, lui asséna un puissant coup de griffes sur le côté de son corps. Il enchaîna d'un puissant coup de poing sous la mâchoire du loup, puis envoya un nouveau poing fulgurant vers sa truffe. Mais le Loup ouvrit sa mâchoire juste à temps et la referma sur le poing de la Bête, plantant ses crocs tranchants profondément dans sa chair. La Bête donna un nouveau coup de griffes avec son autre patte, sur le visage du Loup cette fois, contraignant ce dernier à ouvrir sa mâchoire pour pousser un gémissement plaintif, et permettant ainsi à la Bête de libérer sa main ensanglantée de la mâchoire du prédateur. Il effectua ensuite un bond en arrière pour s'éloigner du Loup qui essaya aussitôt de le mordre à nouveau.

Les deux monstres se toisèrent ensuite durant quelques secondes, se tournant autour en grognant. Soudain, le Grand Méchant Loup aspira de l'air durant un bref instant, remplissant ses poumons, puis il relâcha tout en soufflant une violente bourrasque qui déracina les arbres sur son passage, utilisant sa technique Wolf Storm, le légendaire souffle qui avait dévasté les maisons de pailles et de bois. Au début, la Bête résista, se protégeant le visage avec ses avant-bras et tentant de s'avancer vers l'animal de la forêt. Mais le souffle était trop puissant, la Bête finit par perdre l'équilibre, et se retrouva emportée par la vague d'air. Aussitôt, le Loup partit à sa poursuite, bondissant vers lui, il ouvrit sa gueule béante et la referma sur le corps de la bête, lui arrachant un morceau conséquent de sa hanche, avant de lui donner un puissant coup de griffes qui le projeta contre le mur du château, qui se fissura suite à l'impact.

La Bête retomba ensuite sur le sol, essoufflée et ensanglantée. Le Loup s'approcha de lui en marchant tranquillement. Le combat avait été difficile, mais il allait enfin pouvoir profiter de son repas grandement mérité. Il se lécha les babines, puis s'arrêta juste à côté du prince qui leva le visage vers lui.


"A table !"
s'exclama le Loup.

Et aussitôt, il ouvrit sa mâchoire en grand et l'approcha rapidement du visage de la Bête.
Mais le monstre bipède n'avait pas encore dit son dernier mot, il n'allait certainement pas se laisser avoir ainsi ! Il se battrait tant qu'il lui resterait un souffle de vie ! Rassemblant toute son énergie, aidé par la colère et l'adrénaline, il parvint, une fois de plus, à bloquer la mâchoire du Loup en attrapant les deux parties de sa mâchoire avec ses mains. La mâchoire se referma à plusieurs reprises, manquant de peu d'arracher les doigts et les mains de la Bête. Puis, le monstre humanoïde rassembla toutes ses forces dans ses bras dans le but de contrer la puissante mâchoire du Loup. Il éloigna ses mains l'une de l'autre, écartant la mâchoire du Loup petit à petit en tirant dessus avec toute sa puissance brutale. Puis, après plusieurs secondes, il écarta ses bras si violemment qu'il parvint à lui briser la mâchoire en la déboitant.
Le Loup poussa de nouveaux gémissements canins aigus, se plaignant de la terrible douleur qu'il ressentait. La Bête prit alors son visage entre ses mains, et cogna violemment le corps du Loup contre la paroi du château qui se trouvait juste à côté d'eux, le fissurant de plus belle. Il joignit ensuite ses deux mains, et donna un puissant coup de haut en bas dans la tête du Loup. Ce dernier s'effondra aussitôt, à moitié sonné. Il n'avait plus d'énergie et par dessus tout, sa mâchoire avait été brisée. Il ne pouvait plus se battre.

La Bête s'éloigna un peu en titubant, épuisée. Elle avait tout de même encore assez d'énergie pour agripper une statue décorative et en arracher un gros morceau en pierre, avant de soulever ce morceau en retournant près du Loup. Il leva alors le morceau de statue au dessus de la tête du Loup, s'apprêtant à l'écraser pour l'achever définitivement, lorsque...


"Non !!!"

La Belle s'était réveillée. Elle accourut vers les deux monstres.

"Épargnez-le, je vous en prie !"

"L'épargner ?! Mais il a voulu vous manger !!!"

"Je sais... Mais ce n'est qu'une bête affamée... Il n'a fait que suivre ses instincts. Il a le droit de vivre, tout comme nous. De plus, je suis sûre qu'il aura compris la leçon et ne reviendra plus jamais rôder par ici... Je vous en prie, vous n'êtes pas comme lui, vous n'êtes pas un monstre... Laissez-lui la vie sauve."

"Grrrr... Raaaah !!!"

La Bête grogna et balança le rocher sur le côté. D'un geste brusque, il brandit son index vers le portail de la cour du château, et s'exclama férocement à l'encontre du Loup :

"Pars, et ne reviens jamais !!! Je ne serai pas aussi clément la prochaine fois !"

Le Loup se releva tant bien que mal, et trottina en direction du portail, la queue entre les jambes, les oreilles en arrière et la tête baissée. Il avait voulu jouer au plus malin mais s'était fait avoir. La Bête était un trop gros morceau pour lui. Plus jamais il n'irait la déranger.
 
La Belle et la Bête [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» L'Orchidée ensanglantée [Hentaï ?] [PV Gakupo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-