Partagez
 

 Fiche de Haazel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 39331
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Fiche de Haazel Empty
MessageSujet: Fiche de Haazel   Fiche de Haazel ClockLun 13 Mai 2024 - 11:05
Voilà ta fiche.


Fiche de Haazel Motta_12
Spoiler:

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Past:


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Haazel
Haazel
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 16/08/2022
Nombre de messages : 9
Bon ou mauvais ? : Chaotique bon

Fiche de Haazel Empty
MessageSujet: Re: Fiche de Haazel   Fiche de Haazel ClockVen 17 Mai 2024 - 15:05

Haazel


Fiche de Haazel Avared10

26 ans
Haazel
///
Masculin
Terrien
Bon


Haazel est un Terrien de taille relativement moyenne, au physique fort dû à toute une vie rude d’entraînement. Sous des sourcils quelques peu broussailleux, ses yeux d’un noir de jais sont perçants et pétillent de malice. Il possède des traits fin et un nez pointu, bien que cassé moult fois lors de ses nombreuse missions. Haazel dispose de cheveux mi-long brun dont une partie est blanchie par une brûlure qui date de son enfance. Sur son front, une cicatrice qui date de l’époque où il partait régulièrement en mission, dont l’origine est désormais oubliée. Ayant vécu toute sa vie dans l’empire Cold, Haazel est habitué aux habits plus pratique qu’esthétique, cependant son regain d’intérêts pour sa filiation Terrienne le pousse à adopter un style Terrien.



Ayant passé ses premières années en tant qu’exécutant pour un gradé de l’empire Cold, la personnalité de Haazel a tardé à s’affirmer. Il garde de cette période une faculté à garder son sang froid et à s’adapter à des situations inconfortable voire carrément à son désavantage. Par la suite, en rencontrant son père adoptif, Haazel s’éveilla au savoir avec une curiosité et un sérieux qui lui fit conserver un intérêt particulier pour les choses de l’esprit, notamment pour la philosophie, ce qui ne manque pas de teinter d’une saveur particulière ses réflexions et ses prises de paroles. Si le Terrien n’est pas du genre à broyer du noir, l’instabilité de sa vie et le peu de relations saine qu’il y a entretenu le rend très méfiant vis-à-vis des autres individus. S’il conserve un esprit de tueur lors d’un combat, il développe depuis son exil un sens de la justice aux antipodes des valeurs de l’empire cold. Cela créé beaucoup de questionnements et d’hésitations chez lui et rend son éthique personnelle quelque peu instable. Haazel éprouve un certains plaisir à la découverte et à voir ses stratégies aboutir. En effet, s’il dispose d’une grande disposition au combat, il comprit bien vite que ses gènes Terrien rendait le développement de sa puissance brute complexe, si bien qu’il adopte un style de combat propice aux stratagème. Cette tendance impacte également sa vie sociale, puisqu’il utilise parfois des méthodes détourner pour faire passer un message, plutôt que de faire parler ses sentiments, la faute à des années de servitude.


Terre, 1004, du côté des montagnes du nord


« Jamais vu des lavettes pire que les terriens. »


L’alien à la peau bleu tenait d’une main le bras appartenant à un corps Terrien inanimé. Il jeta le cadavre à quelques mètres et essuya sa main ensanglanté sur son armure intacte. Un autre soldat émergea derrière lui, la peau bleu comme le premier, mais plus grand avec des traits plus rude et un œil droit laiteux et mort.
« Et ici, c’étaient des combattants. Le plus fort étaient à 300 unités, des minables. »
Ils s’avancèrent dans le charnier, fouillant à droite et à gauche, cherchant un maigre butin à emporter avant de retourner au cœurs de l’empire Cold. Le borgne malgré son handicap, avait gardé des sens aiguisés et extirpa une boite rectangulaire d’un coffre du fond de la bâtisse.

« Ah, voilà ! Des capsules, ça se vend bien dans l’empire ! »

La suite des évènements consista à subtiliser autant de capsules que possible. Lorsque la besogne fut finie, les deux soldats se dirigèrent en dehors et marchèrent d’un pas confiant vers leur deux vaisseaux individuels. Le petit fît la conversation.

« La chance d’avoir la Terre au milieu du chemin de retour ! On s’est bien marré. »
« Et on va grossir notre paye. »


Ils ricanèrent fortement, l’écho de leur rire se répercuta jusqu’au loin dans la montagne. Quand sans crier gare…

« TAÏYOKEN ! »


Un violent flash lumineux aveugla les deux aliens, qui portèrent leur bras devant leur yeux dans des hurlements de douleurs. Leur garde alors briser, un petit Terrien surgit d’un buissons et après une courte et intense inspirations, déferla tous les Kikôha que son petit corps pouvait produire. La salve dura une trentaine de secondes, avant que l’épuisement gagne l’assaillant. Tandis que la poussière soulevée par l’attaque s’estompait petit à petit, le garçon ne put que constater avec horreur qu’aucun des deux soldats n’avait subi la moindre égratignures. Les aliens arboraient un même sourire prétentieux devant la déconfiture du petit Terrien. Le scouter du borgne émit le son significatif du scan de puissance.

« 300 unités pendant l’attaque, et 120 maintenant. C’est une capacité intéressante, mais pas assez pour palier à la médiocrité chronique des Terriens. »
« Pas mal pour un gosse, n’empêche. »


Le plus petit s’avança de quelques pas, et saisi le garçon par le haut de son crâne, le soulevant un mètre au-dessus du sol.

« Il pourrait être utile en cas de panne de scouter. Et puis il est assez jeune pour être maitriser, on pourrait le revendre avec les capsules. »

La capacité des Terriens qui consiste à sentir les énergies étaient à cette époque, bien connue de tous. Le borgne, d’un clignement apparu devant l’enfant tétanisé.

« T’as raison. Allez, on l’embarque. »

Haazel se souvint toute sa vie de la vive douleur qui lui brûla le crane à l’endroit où l’alien le tenait jusqu’à l’évanouissement. Comme seul souvenirs de la Terre, il garda à l’endroit de la brulure des cheveux qui repousserons parfaitement blanc.

De 1004 à 1010
Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le garçon n’eut pas une vie absolument terrible. Les soldats qui l’avaient kidnappé et qui avaient massacré sa famille n’avaient pas eu le temps de le persécuter, étant donné qu’il fût vendu dès son arrivé sur les marchés de l’empire. L’acheteur, un gradé de l’empire, assez riche pour s’acheter un esclave mais pas assez prestigieux pour diriger plus qu’une escouade. C’était un individu calculateur appelé Sten, un gaillard à la peau verte et aux cheveux tressé semblable à de la corde. Pendant six années, il se servit des capacités de Haazel pour mener à bien ses missions, la faculté Terrienne étant particulièrement développé chez lui, elle permettait une grande flexibilité tactique lors de la prise de planète contre des peuples de guerrier. Ces six ans s’enchainèrent rapidement, la vie du Terrien ne se résumant qu’à accomplir des missions de plus en plus périlleuse et, en temps de paix relative, à subir des entraînements martiaux pour développer sa force de combat. Si la plupart des peuples de la galaxie considèrent les Terriens comme des êtres faible, Sten perçu rapidement en Haazel un potentiel guerrier évident. Si bien qu’il avait déjà dépassé la puissance moyenne des combattants Terriens ; entre entrainements intense et missions périlleuses, le garçon grandissait dans des mondes toujours différents, aux gravités et aux propriétés naturelles bien différentes de sa Terre natale. Sten le traitait aussi bien qu’on pouvait traiter un esclave, c’est-à-dire en bon subordonné. Haazel était un atout précieux dont Sten ne se débarrasserait pour rien au monde, du moins, jusqu’à ce que la mort vienne le faucher. Il était mort sur le terrain, et la fin de sa vie en entraina une nouvelle pour le garçon. A la mort de Sten et lorsqu’on jugea bon de l’affecter à un nouveau maitre, Haazel avait 12 ans et sa puissance se mesurait à 2000 unités.

De 1010 à 1019
La mort de Sten ne l’avait pas affectée outre mesure. Aucune complicité n’était née entre eux, hormis une forme de respect mutuel. Haazel était alors un enfant taciturne qui se contentait de suivre les ordres du mieux qu’il pût, si bien qu’il y trouvait une sorte de sérénité. Lorsque son maitre mourut, il sût qu’il allait simplement servir quelqu’un d’autre et cela lui convenait. Son potentiel et sa propension à exécuter les ordres sans sourciller n’avait pas manquer d’attirer l’attention. Il fût aussitôt acquis par un démon du froid nommé Powdus. Ce dernier était un haut dignitaire de l’empire, pleinement jeté dans la lutte pour le pouvoir des hautes sphères. Avec Powdus, la vie de Haazel changea drastiquement. Il apprit à lire, écrire, et à se comporter en société. On lui fit retenir les noms de toutes les planètes de l’empire, et à lire une carte galactique. On lui apprit à se servir d’un vaisseau et des machines de l’empire et surtout, on l’entraina au combat tous les jours de son existence. Dès lors, il était fini pour lui de dormir sur des lits de fortune et de porter de vieilles armures abimées. Powdus lui avait fait confectionner une armure sur mesure, aux couleurs bleu et or, et chaque nuit il dormait dans un lit confortable après un copieux repas. Au bout de cinq ans, Haazel n’était plus le même garçon qui se contentait d’obéir aux ordres. Le savoir avait forgé son caractère et sa répartie, et l’entrainement l’avait rendu sûr de ses capacités. A 21 ans, Haazel frôlait les 18.000 unités de combat et s’il n’était encore qu’un faible combattant face à l’élite de l’armée, tous savaient à quel point il développait sa puissance rapidement et de manière exponentielle. Ce sont pendant ces années qu’il développa une secrète affection pour sa filiation Terrienne. Si les membres de l’empire sous-estimaient les Terriens, cela lui conférait une certaine unicité et pour la première fois de sa vie dan l’empire, il se voyait comme un individu à part entière. Un constat confirmé par Powdus, qui le libéra et l’adopta en tant que fils le jour de ses 15 ans, à la surprise générale. En réalité, au-delà du luxe et de l’apprentissage, la chose qui changea le plus après avoir quitté la tutelle de Sten, était le lien qui l’unissait au démon du froid. Au fil des années, Powdus développa une réelle affection pour Haazel, si bien que l’adoption n’était qu’une manière d’officialiser se rapport qu’ils entretenaient. Le Terrien n’avait aucun souvenir des ses parents, mais dès lors, il vit Powdus comme son propre père.

De 1019 à aujourd’hui
Un soir, Powdus s’était confié sur la raison qui l’avait poussé à racheter Haazel. Celui-ci lui exposa un plan pour prendre le pouvoir de l’empire, et le jeune Terrien en était la pierre angulaire. Les préparatifs de Powdus étaient alors terminés, et l’action décisive consistera en deux points : d’abord trafiquer tous les scouter du palais et de la ville, puis les jours à venir, le temps que d’autres scooter arrive, localiser les cibles prioritaires et les abattre discrètement grâce à la faculté innée de Haazel. Le plan devait débuter dans quelques semaines. Mais la veille du grand jour, alors que le jeune Terrien était seul dans le manoir et qu’il attendait son père adoptif, on défonça la porte et des soldats de l’empire pénétrèrent dans la demeure. Ils jetèrent la tête de Powdus à ses pieds, dévoilant sa traitrise et déclarant Haazel comme complice. Le jeune homme réussis à s’enfuir en emportant quelques soldat avec lui, maudissant celui qui avait donné l’ordre d’abattre son père. Il passa les cinq années suivante dans l’empire en tant que traitre en cavale. Durant ses cinq ans, sa force évolua peu, Haazel était trop occupé à fuir les soldats de l’empire et à survivre pour s’entrainer correctement. Pendant cette période, il vit la misère et la désolation que semait l’empire Cold. Il vécut la misère et les lois autoritaire de l’empire, et peu à peu son désir de vengeance personnelle se mua en quelques chose de plus complexe. Il avait été une des victimes collatérales de l’empire, et s’il avait passé ses dernières années dans le luxe, contrairement à l’immense majorité des esclaves, toute sa vie on l’avait traité comme un outil. Si Powdus l’avait réellement aimé comme un fils, il l’avait aussi, à sa manière, utiliser pour servir ses intérêts personnels. En vingt ans, il avait vu l’empire sous trois couture différentes. Ces cinq dernières années furent comme une conclusion d’une intense réflexion, qui avait débuté le jours où il avait pris son courage à deux mains pour attaquer les deux aliens bleus. L’empire est une plaie qui sème le mal partout où il passe, et en 1024, Haazel prit la décision de retourner où tout ça avait commencé. Sur sa Terre natale.





Hikobarda
Haazel projette des filaments d’énergie par ses dix doigts, qui se durcissent à la manière de pique acérées. Les projections s’élancent dans la direction choisie, elles sont assez lentes et peu puissantes, mais permettent à Haazel de placer des obstacles dans la direction qu’il choisit. Un adversaire n’aura à priori aucun mal à bloquer ou esquiver les attaques, bien qu’il ne puisse pas se permettre de les encaisser sans subir des dégâts. Cela peut permettre d’agir sur le positionnement de la cible, ou de le ralentir.


Kikoha Presa
Des tirs de barrage rapide et nombreux à base de Kikoha. Peu puissant, mais très versatile.


Aurre Omoi
Haazel se place comment s’il était sur des starting block et concentre sa force dans ses jambes. Au bout d’une dizaine de seconde, il s’élance faisant fi des attaques adverses, à la manière d’un vol à vitesse rapide, une fine couche d’énergie le protège un peu et le rend plus aérodynamique. Il percute à toute vitesse l’adversaire d’un violent coup d’épaule. Le choc brutal peut sonner l’adversaire, ou à minima le rapproche de sa cible. Bien sûr, cette attaque présente des risques, tant elle peut paraitre suicidaire.


Taiyôken
En plaçant ses mains, paume vers l'extérieur au dessus de son visage, Haazel produit une vive lumière capable d'aveugler les adversaires devant lui.




Ray Shindo
Haazel concentre son énergie dans ses mains, en tendant sa main gauche vers sa cible et en se tenant le poignet avec sa main opposé. En relâchant, il projette une vague d’énergie, à la manière d’une attaque à distance signature puissante à base de KI.


Luragaken
Bien que relativement faible, les Terriens disposent de faculté particulière qui leur permettent de créer des techniques très imaginative, voire dévastatrice. L’une d’elle consiste à charger l’énergie avant de la relacher, une faculté qui permet aux Terriens (et assimilé) de décupler leur énergie l’espace d’un instant. Haazel s’est servi de cette capacité afin de concevoir Luragaken, à la différence prête que l’énergie s’accumule dans son poing droit, non pas pour être projetée, mais directement mise en contact avec la cible. Luragaken est un coup de poing foudroyant absolument destructeur car hyper ciblé et pratiqué à bout portant. Cette technique adopte un point de vue assez radical, puisqu’elle sacrifie à fois la sécurité d’une attaque à longue portée et la permissivité qu’octroie une fenêtre de visée plus large, puisque l’attaque dispose d’un champ d’action relatif au poing de Haazel. En échange, le fait de localiser précisément les dégâts et de réduire au maximum les pertes d’énergie lors de son relâchement, pousse au maximum la logique d’une attaque chargée. Par sa nature, Luragaken prend un certain temps pour se charger, mais le chargement peut être effectué en combattant. Bien sûr, disposant d’une main en moins et d’une charge mentale supplémentaire, les capacités de combat de Haazel ne peuvent que drastiquement diminuer. Cependant, Luragaken ayant vocation à être effectuée au corps à corps, cette faiblesse peut également devenir un avantage contre un ennemi peu prudent.

La durée moyenne de charge du Luragaken est d'une trentaine de seconde. En suite, la technique peut se maintenir 2 minutes, passé ce délais elle passe en surcharge et l'énergie doit être libérée ou utilisée au risque de pomper trop d'énergie à Haazel qui ne pourra plus réutiliser la technique de tout le combat.





Luragaken Karga
Le véritable potentiel du Luragaken se dévoile en réalité en surcharge, où il dispose de deux niveaux. Le premier demande d'être prudent, mais ne présente pas de risque autre que le fait d'utiliser autant d'énergie pour une seule attaque. La surcharge atteint son plein potentiel au bout de 30 secondes, à partir de cet instant, Luragaken devient Luragaken Karga et sa puissance est démultipliée. Le premier niveau du Luragaken Karga peut être maintenu 30 secondes de plus, passé ce délais la technique devient un danger mortel pour Haazel.

En effet, le deuxième niveau du Luragaken Karga ne relève pour l'instant que de la théorie tant la puissance mobilisée est dangereuse pour Haazel. Passé les 30 secondes supplémentaire, Luragaken Karga devient instable et se met à pomper l'énergie du Terrien de manière exponentielle, tout en lui causant des dégâts régulier du bras jusqu'au haut de son corps. Il est vital pour Haazel de lancer l'attaque ou de libérer l'énergie, car s'il attend 30 secondes dans cet état, non seulement l'énergie se libérera d'elle-même dans une violente explosion, mais en plus les dégâts qu'il subirait peuvent tout simplement lui causer la mort. La "partie théorique" dans tout ça, c'est que si l'explosion "automatique" du Luragaken Karga s'effectue au même moment que la technique soit portée sur l'adversaire, les dégâts pourraient être tout aussi puissant sur celui-ci. Ça, cela serait le deuxième niveau du Luragaken Karga, bien trop dangereux pour être expérimenté.






Aucun don


Taiyöken.
Sens aiguisés (capable de sentir et mesurer les énergies, à la manière des Terriens).

 
Fiche de Haazel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de N-17
» Demande de fiche
» Fiche de Chi-Chi
» Fiche de Soi Fon
» Fiche de Hit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Personnages :: Fiche de personnages :: Fiches validées-