Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

Partagez
 

 Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Krillin
Krillin
Terrien
Masculin Age : 38
Date d'inscription : 26/12/2022
Nombre de messages : 68
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 1400.

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha | Kienzan | Zanzōken | Taiyōken
Techniques 3/combat : Kakusandan | Double Tsuibikidan
Techniques 1/combat : Senzu Bean !

Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku] Empty
MessageSujet: Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku]   Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku] ClockDim 14 Avr 2024 - 4:12

« J'aimerais bien t'y voir, toi ! Ce n'est pas toi qui croyais pouvoir partir à la retraite ! » répliqua-t-il lorsque Piccolo lui reprocha de ne pas vouloir se mesurer à lui. 

Certes, même retiré des champs de bataille, il restait l'un des humains les plus forts que cette planète ait compté, mais même ça n'était pas suffisant pour avoir une chance face au Namek. Leur écart de puissance était sans commune mesure avec celui de leur première rencontre, d'autant que le fils du roi-démon, lui, n'avait jamais cessé de s'entraîner.
Bien sûr, si l'ancien moine refusait d'affronter tous ceux qu'il savait plus forts que lui par précaution, ça n'allait pas lui laisser beaucoup de partenaires d'entraînement potentiels, mais tous n'étaient pas aussi... Intenses que l'homme vert. S'il s'était assez battu avec Goku pour savoir qu'il arrivait à celui-ci de s'emporter également, les chances qu'il l'envoie finir la journée dans un lit d'hôpital semblaient moindres en comparaison.
Il serait tout de même fâcheux d'avoir réchappé presque indemne à une quasi-fin du monde supplémentaire pour ensuite se faire estropier par un allié de confiance !

« Ah, te voilà ! J'avais peur que tu te retrouves privé de sortie... » Ce qui pouvait sembler ridicule à son âge, surtout en tant qu'homme de la maison, mais Chichi était assez redoutable pour que ce ne soit pas si invraisemblable. Au fond, est-ce que ce n'était pas elle la plus forte du monde, si elle réussissait à le faire plier de la sorte ? « Content que tu puisses te joindre à nous ! »

Outre l'enthousiasme du premier concerné, les autres semblaient également d'avis qu'il fallait déterminer avec plus de précision à quel point il était diminué. Yamcha étant hors de l'équation - devait-il s'estimer heureux ? -, cela ne leur laissait guère le choix : c'était contre son vieux condisciple que Goku testerait ses nouvelles limites. Ce qui impliquait d'au moins réussir à le mettre en difficulté ; c'était déjà un défi en soi.

« Je me disais justement la même chose. Allez, viens ! On va voir si la vie de fermier ne t'a pas trop ramolli... » le railla-t-il amicalement, comme si sa propre vie n'avait pas eu tout le loisir d'émousser ses talents.

Certes, les événements de la journée l'avaient forcé à se reprendre en main rapidement, à redécouvrir ce dont il était vraiment capable une fois au pied du mur, mais même le meilleur des instincts de survie ne suffirait pas à compenser à lui seul des années d'oisiveté. Seul l'effort en serait capable - et il fallait bien commencer quelque part.
Ainsi ouvrit-il la marche, se dirigeant vers un espace dégagé à proximité, où ils ne risqueraient d'endommager ni les cultures, ni - Dendé les en préserve ! - la demeure familiale ; il était à peu près sûr que nuire à l'un ou à l'autre les mettrait immédiatement en danger de mort.

« C'est vrai que ça fait longtemps ! Au moins depuis Cell... »

Oui, lorsqu'il leur avait rendu visite lors de la « semaine de repos » précédant le Cell Game ; ce devait être la dernière fois. Après ça, et bien... Goku était malencontreusement décédé, et ce qu'il s'était passé lors de sa visite sur Terre sept ans après ne leur avait pas vraiment laissé le temps de se taper dessus entre eux. Déjà à l'époque, Krillin était largement dépassé, ayant même fait l'impasse sur un tour dans la Salle de l'Esprit et du Temps ; à quoi cela aurait-il servi ? Et avec qui aurait-il pu s'y rendre ?
Si ce n'était pas la seule raison pour laquelle il avait renoncé aux arts martiaux - la vie de couple, puis de famille étant à prendre en compte -, cela en faisait assurément partie : se sentir distancé à ce point, se savoir inutile n'avait rien d'agréable. Mais maintenant... Et bien, il fallait croire qu'il était peut-être allé un peu vite en besogne. Que le monde avait peut-être encore un tout petit peu besoin de lui, ne fut-ce qu'à titre temporaire - que le temps que leur héros inconnu redevienne celui qu'il était censé être.

« Je te préviens, ne t'attends pas à des miracles ! Ça fait à peu près depuis tout ce temps que je ne me suis pas battu sérieusement. » lança-t-il, les poings sur les hanches. « Il ne faut pas trop m'en demander ! »

Oh, il y avait bien eu quelques combats d'entraînement - notamment avec celle qui était depuis devenue sa femme -, mais l'on ne pouvait pas dire qu'il ait fait de réels progrès. Il y avait même plus de chances qu'il ait régressé ne serait-ce qu'un tant soit peu, mais il doutait que Goku s'en aperçoive ; après tout, cela faisait si longtemps qu'il l'avait surpassé, lui et les autres... ! L'ère où ils étaient au coude à coude était si loin maintenant qu'il en venait parfois à douter qu'elle ait existé.

« Bon ! Ici, ça devrait aller. » déclara-t-il après s'être éloigné de quelques centaines de mètres. Pourvu qu'ils restent raisonnables, ce devrait être suffisant pour éviter tout dommage collatéral. « Et maintenant... »

Pivotant pour faire face à son meilleur ami, il ajusta rapidement sa posture pour se mettre en garde - mais pas n'importe quelle garde : celle de l'École de la Tortue, celle-là même avec laquelle ils avaient fait leurs armes ensemble il y a tant d'années.
Bien que déjà pratiquants des sports de combat l'un et l'autre lorsqu'ils avaient débuté leur formation, ils avaient dû tout réapprendre - et Goku tenait de toute façon déjà ses propres rudiments de son grand-père, lui-même élève en son temps. Par conséquent, les fondements de leurs styles de combat respectifs ne pouvaient qu'étaient rigoureusement identiques, et ce qu'importe les autres précepteurs qu'ils avaient pu avoir depuis - le Saiyan plus que lui.
Bien qu'il ne s'agisse que d'un duel amical, Krillin put sentir une certaine solennité s'emparer de lui, alors même qu'une bouffée de nostalgie allait chercher dans sa mémoire le souvenir de leurs combats passés. De tous les coups échangés, les parades et les contres, les râles et les rires. La réminiscence de la demi-finale du vingt-deuxième Tenkaichi Budōkai était particulièrement vive ; tout était plus simple, alors...

« Ça rappelle des souvenirs... » confia-t-il avec le sourire, malgré son air sérieux. « Allez, viens te battre ! »

Malgré cet appel aux armes, c'est lui qui, le premier, se lança dans la mêlée, armant son bras pour faire mine de vouloir abattre la tranche de sa main - seulement pour disparaître à mi-chemin, ne laissant qu'un reflet de lui dans son sillage. Ce faisant, il se déplaça à toute vitesse à la hauteur de Goku, ayant bondi assez haut pour tenter cette fois de lui abattre son pied sur l'épaule gauche.
C'était cependant une feinte supplémentaire ; un deuxième leurre laissé derrière lui, et sans doute bien vite dissipé, il alla cette fois se placer sur le flanc droit de son ami, recroquevillé pour mieux viser sa cuisse d'un sournois uppercut, espérant qu'il n'aurait pas le temps de se retourner pour offrir une défense satisfaisante. Pour lui compliquer la tâche, il enchaîna sans plus attendre sur un coup de pied circulaire au ras du sol, tentant de mettre à mal son équilibre.
Comptant bien le voir tomber, il se porta à nouveau au-dessus de lui d'un bond, pour cette fois lui abattre son coude en y mettant tout son poids, aussi dérisoire qu'il puisse paraître.

Krillin n'était pas idiot : il avait eu des années - et même des décennies - pour prendre conscience du fait que sa petite taille lui octroyait moins de portée que n'en avaient la plupart de ses adversaires ; en contrepartie, il était sensiblement plus léger, mobile et rapide, et avait donc tout intérêt à en jouer autant que faire se peut s'il voulait prendre un quelconque avantage.
À condition qu'on le laisse faire - ce qui n'était pas dans les habitudes de son meilleur ami.
Son Goku
Son Goku
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2023
Nombre de messages : 15
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku] Empty
MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku]   Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku] ClockVen 26 Avr 2024 - 12:42
« Privé de sortie ? Tu sais Krilin, avec Chichi on est à l'abri de rien ! »

Une vérité annoncée sur une pointe d'humour qui le fit rire sur le coup bien que cela ne soit pas si drôle que ça en réalité. S'il venait à tarder, là par contre il y a fort à parier qu'il serait réellement séquestré par sa dulcinée, cette dernière ne l'autorisant à prendre l'air uniquement pour s'occuper de la plantation. Cette simple pensée transforma peu à peu son rire en grimace, mieux valait ne pas y repenser tout de suite : cela pourrait le gêner pendant l’entraînement. Enfin, a n'avait pas l'air d'être tant l'autorité de sa conjointe qui inquiétait le groupe mais plutôt sa révélation sur sa perte de puissance. Ce n'était plus un secret : ses amis ne pourront plus autant compter sur lui qu'ils l'auront fait par le passé. En un sens, c'était sa façon à lui de passer le flambeau, du moins le temps de recouvrer ses forces.

« Depuis Cell, hein... ? C'est fou ce que le temps passe vite. Je m'en souviens comme si c'était hier ! »

En effet, le martialiste se souvenait de ses plus grands combats avec une précision inégalable. Enthousiaste - sans doute plus que son premier rival - il le suivit de près jusqu'à cet espace dégagé dans lequel ils s'assuraient de pouvoir s'y donner à cœur joie sans avoir à craindre de dévaster quoi que ce soit. A ce propos justement, Krilin ne manqua pas de prévenir le saiyan qu'il ne devait pas s'attendre à quelque chose de mirobolant au cours de ce combat amical, sa vie de couple l'ayant détourné de ses entraînements au cours de ces dernières années.

« Ne t'inquiète pas pour ça, Krilin. Si on s’entraîne, c'est justement pour repousser nos limites alors donne tout ce que tu as et moi j'en ferais autant ! »

Sa voix portait toujours la même fougue qu'il avait dans sa jeunesse. Si une chose est sûre, c'est qu'il ne changera jamais sur ce point là. Dès lors que le mari de C-18 annonça le lieu du combat, son ami confirma par un « T'es sûr ? » avant de se poser au sol pour effectuer quelques mouvements d'échauffement basiques. Voir son rival d'antan adopter ainsi le style de la tortue le rendait nostalgique. Un sourire illumina le visage de guerrier qui imita ce mouvement similaire à celui que son grand-père lui avait enseigné très tôt, au cours de ses jeunes années.

« Héhé. Ce sera comme au bon vieux temps ! »

Les adversaires se fixèrent un cours instant chacun évaluant les potentielles ouvertures dans la garde de l'autre, tout n'était pas seulement question de posture mais aussi de concentration et de réactivité.    Le plus petit d'entre eux ouvrit le bal en commençant par une feinte ! Goku, de son coté s'était lancé vers lui pour venir directement au contact, ce rapide coup de poing qu'il envoya dans le vide le fit réagir promptement s'il avait affaire à une image rémanente alors il valait mieux prendre de la distance pour ne pas être en désavantage. Il effectua donc un rapide bon en arrière mais pas de chance pour lui, cette action ne lui permit rien d'autre que d'esquiver un deuxième coup de bluff ! Au final, Krilin se sera montré plus malin et par une agilité sans égale, marquera le premier coup donné par un uppercut bien placé.

« Qu... ?! »

Et il ne comptait pas s'en arrêter là. Surpris mais certainement pas sonné pour autant, Goku put réagir par un agile bond arrière qui fut suivi d'un second, le tout accompagné d'un salto pour reprendre un peu de distance et charger son opposant pendant que celui-ci se remettait sur ses deux jambes. Il n'y avait pas à dire, le mari de C-18 avait toujours été très agile et il savait en jouer pour se donner un avantage. Son ancien rival le savait parfaitement et en réponse à cela, la force brute ne suffirait pas à donner le change : l'un allait devoir se monter plus ingénieux que l'autre au cours de ce duel, il s'agissait simplement de voir et saisir les opportunités dès lors qu'elles se présentaient. Sans un mot, le saiyan repartit à la charge, fonçant droit sur son opposant en volant à ras du sol. Ce dernier aura pu remarquer que celui-ci – au cours son envol - aura joint son index et son majeur contre son front, signe qu'il pouvait à tout moment se servir de sa technique déplacement instantané.

Mais alors qu'il arrivait à son niveau, Goku repositionna cette main qu'il resserra brièvement pour tenter l'une de ses combinaisons les plus classiques : le « pierre papier ciseau ». Ce fut bref mais ce qui fut tenté en l'espace d'un instant était composé d'un coup rapide au niveau du plexus suivi de la sournoise touche des yeux des deux doigts pour terminer d'un coup du plat de la main pour faire chuter la cible en arrière. Que cet enchaînement soit une réussite ou non, le martialiste effectua un mouvement rapide pour réapparaître rapidement derrière son adversaire (que ce dernier soit en train de voltiger ou non) pour tenter d'en rajouter une couche un enchaîne de coup de poings et enfin terminer le tout par un lourd coup de genou, suivi du pied pour l'envoyer de l'autre coté du décor.

« Tu sais quoi ? Je crois bien que ça fait longtemps qu'un combat comme celui-là ne m'avait pas autant donné de motivation ! »

Et comment, quand on le connaît ça n'a rien de surprenant. Si il n'attendait qu'une chose, c'est son ami d'enfance vienne lui rendre les coups. Sautillant sur le sol avec enthousiasme, il se tenait là, les bras au niveau du visage pour préparer sa garde dans l'attente de la prochaine contre-attaque. Qu'est-ce que Krillin allait bien lui préparer cette fois-ci ?
Krillin
Krillin
Terrien
Masculin Age : 38
Date d'inscription : 26/12/2022
Nombre de messages : 68
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 1400.

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha | Kienzan | Zanzōken | Taiyōken
Techniques 3/combat : Kakusandan | Double Tsuibikidan
Techniques 1/combat : Senzu Bean !

Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku] Empty
MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku]   Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku] ClockMer 15 Mai 2024 - 18:56

« Comme si c'était hier », tu parles ! songea Krillin en son for intérieur. Son Goku semblait parfois oublier qu'il était parti pendant sept ans. Sept longues années où le monde avait continué sans lui - avant qu'il revienne tel qu'il était au moment de sa mort. Bien des choses avaient changé - et pourtant, à son contact, c'était comme si tout était redevenu exactement comme avant. C'était là ce qui faisait de lui un être unique, à n'en pas douter.

Ça faisait longtemps - mais Krillin n'avait rien oublié. Même si cela faisait des années qu'il ne l'avait plus vu à l'œuvre - en-dehors du peu qu'il avait pu percevoir de son combat avec Buu -, il s'était maintes fois battu avec son meilleur ami, que ce soit à ses côtés ou contre lui. Probablement était-il celui qui le connaissait le mieux au sein de leur petite équipe. Et c'était une connaissance qu'il entendait bien mettre à profit pour lui prouver qu'il ne fallait pas le sous-estimer, en effet. Il faudrait au moins ça !

Et cela parut jouer en sa faveur, puisque son entrée en matière porta ses fruits. Ce n'était peut-être pas grand chose, mais réussir à porter le premier coup contre lui était déjà un exploit dont il ne se serait pas cru capable il n'y a pas si longtemps encore ! Bien sûr, il en faudrait bien davantage pour décontenancer son adversaire, il n'était pas sans le savoir. Pour preuve, celui-ci entreprit immédiatement de lui rendre la monnaie de sa pièce, fonçant vers lui tout en faisant mine de se préparer à exécuter un déplacement instantané... Pour finalement ne rien en faire, préférant passer à l'attaque !

« Quoi ?! » hoqueta un Krillin pris au dépourvu, qui improvisa une défense dans l'urgence.

Heureusement, il connaissait assez ce fameux enchaînement - quand bien même Goku n'avait plus dû s'en servir depuis l'enfance - pour le reconnaître dès la première attaque, et ainsi pouvoir opposer des contres appropriés à chacun de ses coups.
Incapable de riposter, il se retrouva débordé lorsque son vis-à-vis passa dans son dos pour poursuivre son offensive, sans pouvoir rien faire d'autre que d'encaisser la fin de celle-ci et être projeté sur plusieurs mètres. Lancé à pleine vitesse en direction d'un impressionnant rocher, il se reprit à temps pour pivoter de manière à ce que ses pieds l'atteignent en premier afin de se propulser vigoureusement dans l'autre sens.

« Bien joué ! À mon tour, maintenant ! » s'exclama-t-il, se prenant au jeu.

Ainsi lancé en ligne droite, il semblait ne pouvoir porter qu'un assaut frontal, armant son poing en chemin - puis il s'évapora une nouvelle fois et refit surface dans le dos de son opposant, dans une posture inchangée, afin d'essayer de le frapper à l'arrière du crâne. C'est cette fois à même le corps de Son Goku qu'il chercha un point d'appui pour rester dans les airs sans faire appel à une quelconque technique, tentant d'abattre ses deux pieds dans son dos afin de reprendre de la hauteur.
Partant du principe que son ancien condisciple n'aurait d'autre choix que de se retourner - sans cela, comment s'en prendre à lui ? -, il ne perdit pas de temps et profita d'être placé au-dessus de lui et donc dans l'axe du soleil pour porter les mains à son visage, les doigts écartés dans une pose aisément identifiable - mais trop tard, sans doute, pour s'en protéger.

« Prends ça ! TAIYŌKEN ! »

Avoir laissé pousser ses cheveux diminuait peut-être un tant soit peu l'efficacité de cette technique désormais répandue au sein de leur bande - son crâne lisse donnait autrefois l'impression de faire office d'amplificateur -, mais cela ne voulait pas dire qu'il ne pouvait plus s'en servir ; après tout, Goku lui-même, tout hirsute soit-il, n'avait jamais eu aucun problème pour l'utiliser, pas plus que tous les autres guerriers chevelus qui l'avaient empruntée au fil des ans. Tienshinhan pouvait être fier de la popularité acquise par sa création !

« Et maintenant... » poursuivit-il, toujours en suspension dans les airs. « KIENZAN ! »

La dangerosité du disque tranchant n'était plus à prouver - surtout lancé contre quelqu'un qui ne pouvait pas le voir venir. S'il n'avait aucun moyen de savoir si Goku était effectivement aveuglé - et, si oui, pour combien de temps -, les méthodes grâce auxquelles l'on pouvait se défendre du Taiyōken étaient peu nombreuses et, pour la plupart, requéraient de protéger ses yeux au détriment du reste. Autrement dit, de s'exposer à une attaque partout ailleurs. Faire appel à une telle technique dans le cadre d'un entraînement amical pouvait sembler un peu excessif, mais il était sûr que son vieux camarade saurait y répondre comme il se doit...

...D'autant qu'il n'en était pas la cible directe ! Il n'était bien sûr pas question de mutiler gravement son meilleur ami. Si le projectile parut bien aller dans sa direction dans un premier temps, s'annonçant par un vrombissement, il finit par courber brusquement sa trajectoire pour plutôt sectionner impitoyablement le sol en-dessous de lui, lui coupant littéralement l'herbe sous le pied.

« JE TE TIENS ! » lança triomphalement l'ancien moine avant de se jeter sur sa cible, tentant de lui enfoncer son pied dans l'estomac, s'aidant de la vitesse acquise grâce à sa chute de plusieurs mètres pour donner plus d'impact à son attaque.

Ne voulant pas en rester là, conscient que de telles ouvertures seraient aussi rares que précieuses, il exécuta un saut périlleux arrière en essayant cette fois de lui envoyer son genou droit dans le menton. Retombant enfin au sol, il s'attela à le marteler d'une série de coups de poing extrêmement rapides dans la région du torse tant qu'il le pouvait encore ; mieux valait causer autant de dégâts qu'il le pouvait avant de devoir se désengager !

« Alors, qu'est-ce que tu dis de ça, hein ? » le provoqua-t-il joyeusement ; d'une certaine manière, tout cela le ramenait en enfance...
Contenu sponsorisé

Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku] Empty
MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku]   Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku] Clock
 
Comme au bon vieux temps ! Les rivaux d'autrefois [Goku]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme au bon vieux temps
» Comme au bon vieux temps [Privé]
» Rivaux un jour, rivaux toujours [PV : Xeno Goku]
» La conne frontation dans le temps Porel des Rivaux [+18]
» [PV Teinein] Comme au bon vieux temple.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Mont Paozu-