-16%
Le deal à ne pas rater :
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
56.99 € 67.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Dernière chance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7852
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 215 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Dragon de la Création ✞

Dernière chance Empty
MessageSujet: Dernière chance   Dernière chance ClockMer 18 Oct 2023 - 23:32
Enma semblait autant soucieux que le Shan. De par ses paroles, il s'annonçait clairement de son côté. Lui aussi comprenait bien l'enjeu d'une telle nouvelle. Il lui était impossible de rester de marbre face au couronnement du Némésis des Dieux... Un sinistre chapitre s'apprêtait à s'ouvrir sur l'histoire. Seul réconfort que Kaito y trouvait, c'était le fait que sa maîtresse est survécu. Elle n'avait pas perdu la vie, cette fois. Son sacrifice ne s'était pas fait en vain, et il avait gagné suffisamment de temps pour lui offrir un dernier moment de répit. Un unique moment, gachant à jamais le plaisir de son rival d'avoir tout ce qu'il voulait... Mais le danger restait le même. Cette fois, ils n'avaient plus le droit à l'erreur. La Time Patrol était défaite, accusant le coup d'un échec total. Le père d'Hellzetsu se retrouvait la bien attristée face à son sort... Mais il n'en restait pas moins volontaire. Si cela ne tenait qu'à lui, il y retournerait directement. Mais il savait ses chances de l'emporter complètement réduite à néant. Sa connexion avec le flux était très affaiblie, et il n'était pas sûr de pouvoir tirer autant de puissance qu'il pouvait jadis le faire.

"... Je te le promets, Enma. Je vaincrai Demigra, qu'importe le temps que cela me prendra."


Car s'il ne le faisait pas, personne ne le ferait. Il n'avait pas le choix. Et ce n'était pas forcément que pour ça, qu'il devait le faire. Non... Il devait le faire, car son cœur et son âme lui interdisait de faiblir face aux ténèbres. Il avait gagné au moins une chose face à son rival de toujours... Il avait réussi à faire appel à la Flamme de la Création, symbole éternel de la magie la plus étincelante et la plus pure. C'était la seule chose correcte qu'il avait pu en tirer. Encore juvénile, cette dernière n'était qu'une petite parsec d'un pouvoir bien plus grand. Si les anciens étaient capables de l'utiliser aisément, ceux d'aujourd'hui ne le pouvaient pas. En clair, son mystère restait entier. Les Anges d'aujourd'hui avaient perdu leurs véritables puretés, s'interdisant ainsi l'utilisation de ses facultés. Personne ne pourrait l'aider à la maîtriser. Personne ne pourrait l'aider à la contrôler. Personne... Non, pas tout à fait. S'il y avait bien une personne qu'il savait aussi pur que lui , c'était sa seule amie au royaume des morts. Elle abritait en elle l'esprit de la véritable justice. Et ce dernier devait être capable de l'aider à comprendre comment apprivoiser, au moins un peu, la Flamme de la Création.

Si les ténèbres primordiales étaient le symbole le plus pur d'obscurité, alors la Flamme de la Création était son antithèse, son inverse par excellence. Il avait encore le temps de s'y intéresser... Pour se protéger du redoutable nouveau pouvoir de Demigra, il devait absolument parvenir à faire appel à cette lumière salvatrice à moindre mesure, sans risquer de se détruire à son tour. Enfin... Il était enfin au temple de son alliée. Celle-ci était bien présente... Accompagner d'une personne qu'il n'aurait pas pensé voir ici. "Zamasu ?" Le Kaïô-Shin vert était présent. Ce dernier devait être bien heureux de voir l'auréole trônant sur la tête de son ancien ennemi. Pourtant, il devait tout autant se demander qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour en arriver là. "... Bonjour, mon amie." Sa mine attristée n'attirait pas de bons augures, cette fois. Il était bien plus sérieux, et battu, qu'auparavant. Il s'avançait, se rapprochant du duo. Il devait leur annoncer... Il devait expliquer ce qu'il s'était passé. 

"La Cité du Temps est tombée..."

La Divinité vaincue éprouvait bien des choses, actuellement. Et il ne pouvait qu'expliquer grossièrement ce qu'il s'était passé. "Demigra est parvenu à prendre la Crypte... Je n'ai pas été assez fort... J'ai lamentablement échoué." À deux doigts de la victoire, son ennemi avait dévoilé un artefact aux pouvoirs Ô combien supérieurs. Capable de supporter un assaut d'une attaque portant les espoirs de tous, il n'avait rien pu faire par la suite, s'étant simplement mis dans une position de dernier recours. "Claire... Je dois te parler." C'était bien la seule chose qu'il pourrait faire, présentement. Il n'avait aucune autre solution dans l'immédiat. Il devait encore avaler l'amer goût de sa défaite, et la crainte de voir tous ses proches disparaître du jour au lendemain, car le Malin aurait annulé la naissance d'un ou deux gêneurs... Voir même la sienne. Il pouvait craindre de disparaître à tout moment également, si ce dernier le voulait vraiment. Mais c'était bien plus la crainte de perdre ses compagnons, qui l'inquiétait le plus. 
Yashigaki
Yashigaki
Terrien
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 02/12/2020
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Médo Cannon/Assault Foudroyant/Charged Blast
Techniques 3/combat : Surcharge Incomplète/Perturbation de ki
Techniques 1/combat : Signe de l'éveil : Le poing fulgurant

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockDim 22 Oct 2023 - 21:39
C'est bien la première fois que Yashigaki finit un combat si vite. Tandis que son corps subit le contrecoup du Kaïoken, le jeune humain commence à rigoler suite aux paroles de maître Kaio. Le terrien remet correctement ses vêtements quand Kaio lui annonce qu'il les convoquait ailleurs, dans le royaume des morts. Même lui n'arrive pas vraiment à comprendre, mais Kaio explique les détails avant que Yashigaki ne prenne la route du serpent une nouvelle fois. "Toujours aussi ennuyant de prendre la route...Enn... oui."

Yashigaki profite de la route du serpent pour pouvoir communiquer un peu plus avec Zed, l'élémentaire. "Bon écoute, comme la route est encore très long, je vais t'apprendre les bases ! " Dit l'humain avec enthousiasme, il pointe son doigt sur lui, avant de le pointer sur Zed qui s'est matérialisé juste à côté de lui.

"Je suis Yashigaki, toi tu es Zed. Compris ? On va essayer."


L' humain pointe son doigt sur son torse et regarde l'élémentaire. "Je suis Yashigaki. " Il pointe son doigt sur Zed. "Sui....Yashi... ga non, non, non ! Tu es Zed, Yashigaki c'est moi ! Toi, c'est Zed. Essaie encore une fois." Il pointe à nouveau son doigt sur son torse. "Je suis yashigaki...Yashi... gaki". C'est bien plus difficile, on dirait. L'humain perd patience, mais garde son calme. Ce n'est pas tous les jours qu'on enseigne la langue à un esprit. Après une bonne heure sur la route, l'ennui de la route se fait ressentir par Yashigaki et Zed. Mais heureusement pour eux, cela va cesser. Alors que l'élémentaire fixe Yashigaki entrain de réfléchir à quelque chose. Le patrouilleur s'arrête pendant un moment et regarde Zed, suivi d'un ricanement silencieux.


"On va faire une course !" Le béhémoth fixe d'un regard curieux l'humain qui commence à expliquer les règles du jeu, même si le Béhémoth ne comprend rien. "C'est très simple ! On se met tous les deux ici. Quand le départ sonne, c'est le premier arrivé chez Enma qui gagne ! T'as compris ? Je  vais prendre ça pour un peut-être, on verra bien !" L'humain ainsi que le Béhémoth se positionne tous les deux sur l'endroit indiqué par ce dernier. Les jambes pliées, l'humain crie dans un moment de silence avant de commencer à courir tout droit. Tandis que Zed reste immobile en regardant Yashigaki partir au loin.

"Qu'est-ce que ? Et il faut courir !"

Le terrien fait marche arrière pour revenir à côté de Zed qui le regarde, avec ses grands yeux bleus. "Je vois que tu n’as pas compris...hmm...J'ai une idée ! Suis-moi." L'humain recule d'un pas que le Béhémoth recule lui aussi d'un pas. "Ah ah, j'ai trouvé un moi !"

Yashigaki, avec le béhémoth, retourne sur la ligne de départ définie par sa chaussure qui l'a laissée sur place.

"On va pimenter un peu la chose !"


Le terrien fait appel ce sa concentration, maîtriser son esprit, ressentir la nature pour ensuite la libérer. "Kaïoken !" Entrent pour la troisième fois dans l'état de Kaïoken, les étapes deviennent de plus en plus naturelles. En position de départ, Yashigaki jette un œil sur Zed qui reste toujours debout, immobile à côté de moi. "Tu me suis, hein ? " Le béhémoth regarde Yashigaki en répétant ses paroles. "Me... suis ? "  Un flash dans l'esprit de Yashigaki, percute le Béhémoth qui se retrouve face à un souvenir de Yashigaki. Celui-ci est accompagné de sa sœur adoptive, entrain de faire la course. Les images défilent devant les yeux du Béhémoth qui ne dit pas un mot. De retour dans le royaume des morts, alors que Yashigaki est toujours en position de départ, le regard posé sur le Béhémoth.


Ce dernier se met lui aussi dans la même position que Yashigaki, des éclairs naissant de son corps. Un visage inhabituel se dessine sur le visage de Yashigaki. Il fixe droit devant lui, le regard pleinement concentré sur la route.

"A vos marques, prêts...GOO !!"

Dernière chance Db1wnmo-ba4cf209-3b6d-4c68-a34d-eba216b64461.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7InBhdGgiOiJcL2ZcL2NiMWVhZWUyLWRjZjItNGNhYS04ZDE4LTI2MjE3NjJmOTU4MlwvZGIxd25tby1iYTRjZjIwOS0zYjZkLTRjNjgtYTM0ZC1lYmEyMTZiNjQ0NjEucG5nIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmZpbGUuZG93bmxvYWQiXX0
La pression dégagée par l'impulsion des deux êtres après le top départ fait froid dans le dos. Le kaïoken permet à Yashigaki de dépasser sa pointe de vitesse maximale, tandis que Zed reste égal à Yashigaki en termes de vitesse. Les deux foncent sur la route du serpent jusqu'à qu'Enma interpelle Yashigaki par la pensée, lui expliquant la même chose que Kaio

"Attendez ! Il faut que je..."

Alors que la course n'est même pas finie, Yashigaki se retrouve téléporté dans un endroit encore inconnu pour lui, en pleine course, il fonce jusqu'à percuter sur le dos un homme au vêtement similaire à une personne. "Et mais c'est Kaito !" Il pointe du doigt l'apprenti de Chronoa, mais pose son regard sur la femme juste à côté de lui. Son regard alternant entre lui et la jeune femme. Après quelques secondes, il fixe Kaito, maintenant redressé et commence à lui donner des coups de coude sympathiques.

"Je ne savais pas que tu aimais les filles mortes Kai kai. Vous ne devez pas vous voir souvent, hein ?"
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 162

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockVen 3 Nov 2023 - 14:30


Zamasu et Claire revenaient tout juste du temple de Zunoh, leur petite incursion fut prompte et énigmatique, mais néanmoins importante. Ils n’avaient pas eu le temps d’échanger suite à cet événement, Kaito venait de faire son apparition, suivit du jeune Yashigaki. Le visage du shinjin se fronça immédiatement, il n’appréciait pas être dérangé et encore moins par cet imbécile heureux. Il prit les devants, laissant Claire profiter des quelques instants que de répit qu’il saura lui dénicher, si jamais elle en avait besoin.

« Kaito ? Qu’est-ce que tu fabriques ici, tu n’as pas une cité magique à surveiller ? »

Lui intimât-il sans détour, voyant l’arrivée de ce vieil ennemi comme l’oiseau d’augure de bien mauvaises nouvelles. Et si en temps normal, il était simplement paranoïaque, cette fois-ci il avait malheureusement raison. Il le lisait aisément sur le regard de son interlocuteur : Kaito était triste et abattu, comme si une partie de lui l’avait quitté. C’était inquiétant, il n’arborait jamais ce genre d’attitude, il était toujours insouciant et léger.  C’est ainsi que la mine du dieu renégat s’affaissa un peu, comme si le père de Hellzetsu lui avait indirectement transmis un message.

Ce qu’il ne tarda pas à faire entendre de vive voix : la cité du temps était tombée. Une évidente surprise marqua le visage du Shinjin, c’était là un drame terrible. Et tombée aux mains de qui ? De Demigra ? Celui qu’ils avaient pourtant déjà vaincus par le passé ?! C’était tout bonnement impensable !

« Quoi ? Demigra ? Mais nous l’avons désintégré ! »

Et pourtant, il sentait bien que son alter-égo ne mentait pas : il était bien mort, l’auréole qui trônait au-dessus de sa chevelure hirsute en était la meilleure preuve. Une vive frustration monta au nez du Kaioshin, il en voulait à Kaito, mais aussi à lui-même de ne pas avoir été en mesure de prédire le retour de ce monstre. Que faire ? Avec la crypte, Demigra devait être devenu un être tout puissant ! Et Zamasu n’était plus l’être fusionné redoutable qu’il fut autrefois… Les cartes n’avaient pas été redistribuées convenablement. Il baissa la tête, zieutant le sol sans le voir, plongé au ses pensées. Qu’était le prochain mouvement de l’adversaire ? Nul doute que le diable allait prendre le temps de savourer sa victoire. Il allait certainement chercher à remplacer Chronoa, non sans se permettre quelques passe-droits pour arranger les démons. Allait-il directement prendre en chasse les time patroler restants ? Pas si ces derniers retournaient dans leurs temporalités d’origine, normalement. La grande question était de savoir à quel point Demigra allait s’en tenir à son nouveau rôle.

« Il ne nous reste plus qu’a espérer qu’il ne se jette pas sur nous à la première occasion. »

Marmonnait Zamasu en relevant lentement son regard vers Claire. C’était à elle que Kaito semblait vouloir parler pour organiser un semble de plan « d’urgence ». C’était bon de voir que malgré la gravité de la situation, il restait droit dans ses bottes, toujours porté par ses objectifs. Il fallait au moins ça pour supporter la compagnie enfantine qu’il semblait toujours apprécier d’avoir à portée de main. Ce jeune Yashigaki ne manquait pas de panache, malgré tout, la situation ne s’y prêtait pas et il ne reçut qu’un regard mauvais de la part du Kaioshin.

« On se passera de ta légèreté. »

Il concentra de nouveau son attention sur Kaito, la situation était exceptionnellement grave il et allait falloir faire quelques concessions d’urgence.

« Je vais nous faire du thé. »

Après quelques instants d’absence, le Shinjin réapparu avec un service complet, similaire à celui qu’il possédait dans son Kaioshinkai d’origine. Seront servis ceux qui veulent bien l’être.




Dernière édition par Chronoa le Sam 4 Nov 2023 - 8:23, édité 1 fois
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7852
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 215 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Dragon de la Création ✞

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockVen 3 Nov 2023 - 23:32
Claire ne devait pas s'attendre à la visite de son associé... Il fallait dire que généralement, ils convenaient toujours d'un prochain rendez-vous ensemble, et il n'était pas prévu dans l'immédiat. La situation exigeait bien un compromis, cette fois. La gravité des derniers événements parlait pour eux-mêmes. Kaito ne pourrait pas retrouver de tranquillité du moment que Demigra était au pouvoir. Le Shan n'appréciait vraiment pas cette idée... Les craintes s'immisçaient en lui comme du poison. Il doutait de chaque seconde, à se demander si l'histoire n'avait pas déjà été modifié par-ci par-là. Il creusait au plus profond de sa mémoire saturée, cherchant désespérément ce qui était faux, et ce qui était vrai. Si seulement il avait la possibilité de voir ce que son rival faisait... Il serait au moins plus à l'aise. Son regard absolu lui avait été ôté. Jamais il n'avait eu l'air aussi abattu... Même lorsqu'Auros l'avait privé de sa maîtresse. Il ne pouvait plus se permettre le moindre répit, désormais. Un long combat allait devoir avoir lieu... Et la Time Patrol avait désespérément besoin d'alliés. 

"Ma maîtresse a dû trouver une solution pour cacher les survivants..."

Il devait être le seul qui n'avait pas été au courant qu'elle était revenue à la vie. Zamasu le savait-il, lui ? Qu'importe, ce n'était pas le sujet principal. Le guerrier vaincu venait d'ailleurs de se faire rentrer dedans. Yashigaki était arrivé. Le jeune homme avait eu le courage d'affronter le Malin... Il avait perdu en héros, se dressant face aux plus puissants ténèbres. "Yashigaki..." Apposant sa main droite sur la tête du garçon, le Dieu du Temps l'observait d'un regard bien plus attristé que jamais. "Tu as été courageux en affrontant Demigra... Je voudrais te parler un peu plus tard. Assieds-toi et attends, s'il te plaît." Une graine de héros se trouvait devant lui. Il ne pouvait la laisser pourrir. C'était son devoir que de l'aider à devenir quelqu'un. S'installant à table suite à la proposition de Zamasu de servir le thé, il semblait perdu dans ses pensées. "Claire, Zamasu, nous devrons redoubler de prudence... Les pouvoirs de Demigra n'ont pas juste doublé car il a pris la Crypte du Temps..." Mais que pouvait-il y avoir de plus grave que ça ? Après tout, il était probablement devenu une entité supérieure, désormais. Au fond de lui, le fils de Nasu priait pour que le Flux ne se connecte pas pleinement à son nouveau Gardien... Et qu'il se garde quelques réserves.

"Il a également trouvé le moyen de faire appel aux ténèbres primordiales... La magie ancestrale des ombres lui est désormais accessible..."

Le Shinjin à la peau verte devait bien saisir l'ampleur d'une telle magie. Un tel pouvoir dépassait la simple utilisation de sombres incantations. C'était bien le plus haut niveau d'obscurité qui puisse exister. La seule chose dont il pouvait se réjouir, c'est que sa puissance ne soit pas encore au point de crée l'une de ses étranges pierres que Towa avait fait apparaître lors de sa confrontation avec les héros de l'Univers, au KaïôShinKaï. Un bien mauvais souvenir, également... Le déchu s'en trouvait perdu. Bien sûr, son plan restait le même. Il devait trouver des alliés pour affronter les Time Breaker et sauver le temps. Naturellement, il pensait à des héros comme Gokû et Vegeta, ou encore Beelax, un très vieil ami à lui. Il pensait également à des ennemis de Demigra... Apparemment, la Terre en regorge ! Il y avait l'embarras du choix !... Devait-il aussi se tourner vers Scalio... Non. Le pauvre bougre s'était perdu sur un chemin bien trop dangereux pour espérer pouvoir trouver en lui un potentiel allié. L'époque où Scalieco existait remonte à bien loin... Boneco avait disparu, et il était impossible de le trouver. Il aurait certainement pu autant aidé, que ramener son ami sur le droit chemin. Enfin... Inutile d'y penser.

"Claire, pourrais-tu nous prêter main-forte pour vaincre Demigra ?"

Cette demande était sincère. Le guerrier du temps savait pertinemment que sans son appuis, la victoire lui serait inaccessible. Il avait besoin d'elle et de sa force... C'était une Championne, elle aussi.
Kyurô
Kyurô
Saiyan
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 979
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2540

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Super Shirohaka / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : Second sign of Ragnarök : Chaos Asura

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockMer 8 Nov 2023 - 17:04
Toujours surpris de la situation unique dans laquelle je me trouvais, j'étais entrain d'observer mon corps en tentant de comprendre mon nouveau pouvoir en écoutant ce que disait mon ancêtre. Apparemment, j'ai beau être devenu un élu, c'est différent et similaire à Renko... la différence entre le mérite et les pouvoirs de naissances... je vois. Je suis la première personne qui se retrouve dans cette situation et ça ne se refera plus... je suis un cas unique, une nouvelle anomalie héhé. J'aime bien ce titre d'anomalie si ça me permet de recevoir autant d'aide !

Ceci dit, mon petit bonheur fut de courte durée lorsque grand-mère m'expliqua pourquoi ils ne pourraient pas être ramener... mais je pourrais les revoir... au temple Shan pour papy, et à une zone spécifique du monde des dieux pour mamie. Je reviendrais les voir... et un jour toute la famille sera réunis.

Maintenant que tout avait été dit, le néant revenait peu à peu tandis que je faisait mes aux revoir à mes grands-parents. Les larmes commencèrent à couler sur mes joues tandis que je les voyait peu à peu partir... les prenant alors tout les deux dans mes bras pour un dernier câlin je leur disait à plus tard.

"Je vous promet, un jour je réunirais tout le monde au moins une fois ! La famille sera au complet pour au moins une journée, je vous le promet !"

Et alors... le néant revint, mais je n'avais maintenant plus peur de celui-ci, la situation m'avait rassurer sur le néant, car maintenant je savais que si je revenais ici un jour... je pourrais potentiellement leur reparler. Mais ce n'est pas tout, alors que j'errais en réfléchissant à la suite, la voix d'Enma m'apparu et me transporta vers mon père... lui aussi est mort ?! Oh merde, ça sent vraiment pas bon...

-

Soudain dans un flash lumineux, je me retrouvais dans un endroit que je ne connaissait pas... ceci dit j'y reconnaissait quelques têtes me permettant de ne pas être totalement perdu... Yashigaki, Zamasu et mon père... et puis il y avait une 4ème personne que je ne connaissais pas. Toussant légèrement pour signaler ma présence, je souriais à tout le monde avec ceci-dit un peu de honte dû à ma situation.

"Salut Yashi, Zamasu et papa... euh... héhé je suis mort encore une fois... mais euh... cette fois-ci, j'y ais gagner quelque chose en mourrant. Pour résumer : j'ai combattu Braveta qui à basculer de l'autre côté parce qu'on l'a abandonné, Bill le manipule et... dans le néant j'ai rencontrer papy Nasu et mamie Lyla."

Juste après ça, je courrais vers mon père pour lui faire un câlin assez rapide avant de reculer. Je voulais lui montrer mon pouvoir nouvellement acquis, même si je ne savais pas l'utiliser... je me mis alors à suivre ce que Nasu avait dit... je dois faire comme d'habitude. Prenant alors une grande inspiration et fermer les yeux, je concentrais ma volonté pour l'activer... et cette fois-ci contrairement à avant, je me sentais bien plus puissant. Mon aura se vivifia tandis que les flammes dans mes yeux apparaissaient. Je sentais bien que ce n'étais pas uniquement ma volonté... c'était aussi celle des anciens Shan. C'est donc ça que ressent Renko quand il active la Volonté Ultime ? Wow... je comprends un peu mieux d'où viens son égo. L'effet de ce pouvoir est assez unique, la sensation est plaisante et chaleureuse. On sent vraiment que la famille est derrière moi et me prête main forte. Mais assez bavarder, mon père l'avait sûrement compris mais je me devais de le dire à haute voix pour confirmer.

"Surprise papa, je suis devenu comme un Renko. Je suis désormais un élu de la volonté. Au néant, j'ai parler avec papy et mamie, et les anciens du clan m'ont donner leur aide à l'unanimité. Héhé, je confirme mon status d'anomalie papa !"

J'étais assez fier de moi, j'avais reçu l'aide de toute la famille en cadeau et en quelque sorte, en lui disant ça, j'espère qu'il me dise qu'il était fier de moi. C'est normal qu'un fils cherche à être approuver et que son père sois fier de lui.
Après tout ça, je désactivais mon pouvoir avant de mettre mes mains sur mes hanches en contemplant ce qui était autour de nous tous.

"Sinon... pourquoi on est tous là ?"
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 22927
Bon ou mauvais ? : Do you have the valor necessary to purge this realm of evil ?
Zénies : 3610

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockJeu 9 Nov 2023 - 9:47
Zamasu et l’incarnation de la Justice (dit comme cela c’est cocasse, admettons-le) revenaient d’une petite escapade au Temple de Zuno. Grâce aux capacités d’intimidation inattendue de son partenaire, ils avaient brièvement réussi à faire parler leur interlocuteur. Sachant que ce dernier était d’avance horrifié à l’idée de rencontrer une nouvelle fois le kaïoshin, preuve que ce dernier l’avait donc déjà tourmenté par le passé.

Son comportement leur avait permis de poser une unique question au maître des lieux. La guerrière n’avait pas hésité une seule seconde, le visage ferme et déterminé.


Qu’est-ce que le Grand Prêtre convoite ?


Une si courte et simple réponse lui avait été donnée. La terreur lisible sur les traits du visage de Zuno à cet instant lui avait retourné l’estomac.


...Le coeur !


Et aussitôt, actionnant un mécanisme dissimulé, Zuno disparut d’un claquement de doigts en emportant son temple avec lui. Les deux compères s’étaient retrouvés dans l’espace, maintenu en vie via la magie de Zamasu.

Quel était l’essence de cette fichue réponse si vague, en définitive ? Seule la méditation, du temps et des recherches rondement menées pourraient éventuellement la guider. Mais personne ne savait rien, où que ce soit - Claire avait inlassablement parcouru l’univers et pourtant personne ne pouvait ou ne voulait parler. Zuno seul lui avait donné un indice.








De retour à son sanctuaire, une énergie familière l’y attendait. Il s’agissait de Kaito, qui à en juger par l’auréole flottant au-dessus de son crâne, avait récemment périt. La jeune femme lui offrit un premier sourire, léger et réconfortant, en le saluant d’un geste respectueux.

Tourmentée cependant par les récents évènements - fallait-il dire que, sans relâche, Claire avait voyagé à la recherche de réponse concernant le Grand Prêtre jusqu’à maintenant - la combattante s’assied sur l’une des chaises en pierre de son jardin. Il lui fallait reprendre contenance et ses esprits.
D’autant plus avec les nouvelles affreuses apportées par son ami.

Pour l’heure, elle ne donna qu’une caresse réconfortante sur le bras du Dieu du Temps en guise de réponse. Tout cela faisait beaucoup d’un coup, et elle était… tellement fatiguée… Et il n’y avait aucune “bonne” chose à dire dans ce contexte.


Nous rentrons dans une ère sombre… mais tant que l’espoir subsiste, tant qu’il y a des cœurs purs pour lutter, alors rien n’est perdu à jamais.


Finit-elle par exprimer. Par la suite, elle répondit d’un hochement de tête positif à Kaito lorsqu’il lui indiqua avoir besoin de lui parler. C’était plus que normal au regard de la situation.


Soudainement, une nouvelle tête est magiquement téléportée en ce lieu. Visiblement en pleine course au moment de la téléportation, il se heurte contre Kaito et le reconnaît quasi immédiatement. C’est visiblement l’un de ses disciples si l’on se base sur l’âge peu avancé de cet adolescent.
Sa remarque suivante, déplacée certes, tira tout de même un petit rire cristallin à la claymore. Les enfants sont souvent turbulents et ne retiennent pas leur langue comme les adultes, après tout.


J’imagine que tu dois en connaître un rayon à propos “des filles”, jeune homme.” se moque-t-elle gentiment. “Soit le bienvenu dans mon sanctuaire, je me nomme Claire.


Fidèle à lui-même, les réponses de Zamasu apportent une certaine froideur à la situation. Mais il est du genre à réfléchir à tête reposée visiblement - aussi apporte t-il du thé. Une excellente idée pour prendre un véritable moment pour souffler un peu. La jeune femme sert ceux qui en veulent aussitôt le service disponible avant de se servir en dernière. Quelques gorgées réconfortantes pour retirer le brouillard dans sa tête, voilà qui est mieux !


L’état psychologique catastrophique de Kaito était tout à fait normal et compréhensible. La guerrière était suffisamment âgée et sage pour dissimuler son désarroi et garder une apparence calme, mais dans son cœur une tempête se déchaînait.


Que la lumière nous garde… Cette situation n’est probablement pas à l’avantage du Grand Prêtre. J’ose espérer qu’il fera quelque chose. Zuno a dit… qu’il convoite le cœur.” Dit-elle à l’intention de Kaito pour l’en informer. “Est-ce que cela te fait penser à quelque chose d’utile ? J’ai beau retourner cette réponse dans tous les sens, je ne trouve rien de pertinent - si ce n’est davantage de questions.” La combattante boit de nouveau quelques gorgées de son thé, avant de répondre sans hésitation aucune : “Si Zenoh me le permet, je descendrais à nouveau dans le monde des mortels au moment opportun pour vous prêter main forte.


L’illustre claymore n’était pas en mesure de décider, mais sa volonté la guidait à vouloir les aider tout naturellement.


Enfin, un autre individu apparut soudainement au sanctuaire. Il ne s’agissait de nul autre que lui… Hellzetsu !
Celui qui avait osé prononcer ces paroles :


"Je ne peux peut-être pas sauver le monde entier comme je le voudrais, mais je vais sauver ce qui est près de moi, quitte à faire des sacrifices. Que je doive trahir la patrouille, une connaissance, un accord ou quoi que ce soit. Si je peux sauver ne serait-ce qu'un de mes proches, je brûlerais le monde entier sans hésiter.


L’aura imperceptible de Claire - à part pour les dieux et détenteurs du KI Divin - habituellement totalement maîtrisée et apaisée, se mit à vrombir. Zamasu et Kaito étaient donc les seuls en mesure de le remarquer. Les poils de ses bras se mirent à se hérisser à mesure que cet odieux individu ouvrait la bouche pour parler.
Le fait qu’il les ai tous salués sauf elle n’était qu’une énième preuve de son irrespect et de son immaturité. Mais ce n’était rien à côté du discours digne d’un être des plus malfaisants qu’il avait tenu avant sa mort.
Lentement, le corps de la guerrière se mit en mouvement. Son apparence d’une quiétude sans limite était plus que trompeuse en cet instant. La jeune femme s’était levée pour se diriger sans un mot vers le nouvel arrivant.

Hellzetsu pouvait ressentir une atmosphère écrasante, de plus en plus étouffante à mesure que la Justice incarnée s’approchait de lui. Dans ses yeux brûle la détermination terrifiante et pure qui incombe à son rôle. Il ne peut pas ressentir son KI, et pourtant il n’est pas difficile de remarquer que même la nature semble se recroqueviller face à elle.

Avant que le revers de sa main ne s’abatte sur la joue gauche d’Hellzetsu dans un fracas sans nom. Ce simple coup marquait la différence de puissance écrasante et évidente entre eux deux, de quoi lui remettre les idées en place. Le sol et l’air autour des deux individus s'étaient craquelés et fendus douloureusement sous cet acte plein de ressentiment. Le pauvre saiyan avait certainement été envoyé balader sur plusieurs kilomètres, en plus d’être salement amoché par un geste pourtant d’une grande simplicité.



Je vois… Enma a jugé bon de t’amener ici, toi qui te crois pur mais qui couve en son sein des désirs similaires aux plus sombres cœurs de notre univers.” Sa voix était froide, douce et cinglante à la fois. S’en était même pire que quelqu’un qui haussait le ton. “Tu ne mérites pas moins qu’une bonne correction pour ton comportement puéril et égoïste et tu en es parfaitement conscient, réfléchis.” Ordonne-t-elle en faisant appel à sa capacité d’auto-analyse pour comprendre qu’il agit de la mauvaise manière. “Sacrifier le monde pour sauver quelqu’un à qui tu tiens n’est rien d’autre que le raisonnement d’un être impur et maléfique. Pourtant je sens qu’il y a de l’espoir pour toi, tu peux choisir de changer.” La main droite de la claymore se pose sur la garde de son épée. “La Justice ne saurait être bafouée par quelqu’un comme toi. Repends-toi ou subis mon éternel courroux.
Yashigaki
Yashigaki
Terrien
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 02/12/2020
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Médo Cannon/Assault Foudroyant/Charged Blast
Techniques 3/combat : Surcharge Incomplète/Perturbation de ki
Techniques 1/combat : Signe de l'éveil : Le poing fulgurant

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockJeu 9 Nov 2023 - 18:43
N'ayant pas eu le temps d'admirer l'endroit juste après avoir percuté Kaito. Il explore l'endroit comme un enfant qu'on amène au parc d'attraction. L'endroit est sublime et semble être plus calme que le royaume des morts. Yashigaki ne le remarque pas tout de suite, mais la présence d'une nouvelle personne fait son apparence. Un homme grand, de couleur verte avec une coupe pointue. "Il est diffère des deux autres, lui.. "

S'approche de lui, il tousse avant de vouloir prendre la parole, mais l'homme tourne le dos à l'humain, disparaît et réapparaît si vite que Yashigaki n'y voit rien. Devant lui, un service complet avec plusieurs thé sur le plateau. Le terrien aurait aimé boire, mais il n'aime pas vraiment le thé. "Ah, du thé... j'ai toujours détesté le thé...thé. " Zed semble réagir aux odeurs qu'émane le thé. Mais malheureusement, c'est juste un esprit dans le corps d'un humain.

"Oh euh désoler Kaito de t'avoir percuté tout à l'heure, j'étais en train de faire la course avec mon... ami"

Maintenant qu'un lien entre les deux a été conclu lors de son apprentissage pour le kaïoken, le terrien considère le Béhémoth plus comme un monstre, mais comme un véritable ami qui traverseront beaucoup de choses ensemble. Sous les louanges que lui dis Kaito, Yashigaki ne peut être que fier de lui, malgré sa tentative ratée de vaincre Demigra, son courage et sa détermination lui a permis de se faire remarquer parmi les nouvelles recrues. Le disciple de Chronoa laisse le terrien seul en retrait pendant que lui, par discuter plus sérieusement de la situation avec Zamasu et Claire, qui lance une petite moquerie sympathique avant de rejoindre les deux kaioshin


"Bon, on doit trouver quelque chose pour s'occuper.."


L'ennui commence à prendre le dessus pour Yashigaki et Zed. C'est alors que quelques mots s'échappent de la discussion pour atterrir dans l'oreille de Yashigaki, que Zed refais surface sous sa forme humanoïde, assis juste à côté de Yashigaki. L'humain ne le remarque pas encore, mais l'apparence de Zed change lentement, pour ressembler un peu plus à Yashigaki.

"Et si on fait un bras de fer !" Zed essaie de chercher la réponse dans les mouvements de main de Yashigaki mais n'y parvient pas. "Bras..de fer..", "Oui, tu vas voir, c'est marrant ! Tu poses ton coude au sol, on s'attrape la main. Puis au top départ, on doit faire toucher la main de l'autre au sol !"

"On s'attrape... la main...top... départ..."

Le flash lumineux qui avait fait apparition dans l'esprit de Yashigaki refait surface une nouvelle fois. Devant lui, Zed admire un souvenir de Yashigaki, plus jeune, jouant au bras de fer avec sa soeur. Les images défilent, les unes après les autres. Zed vient d'acquérir une nouvelle capacité sans le faire exprès. Être capable de voir les souvenirs de Yashigaki pour mieux comprendre ses paroles. Revenu à la réalité, Zed fait entrer Yashigaki dans la dimension miroir, l'espace réservé pour l'élémentaire et son porteur. Les deux coudes au sol, il s'attrape la main, un regard intense entre les deux.

"Attention...COMBATTEZ !"
Dernière chance 1552080784_00032

Sur l'hurlement de l'humain, les deux commencent la bataille. Pour ses premières secondes le combat est plutôt équilibré, Zed et yashigaki semble être doté delà même force. Mais pourtant, le Béhémoth prend l'avantage, un sourire apparaît sur son sombre visage. Tandis que l'humain, décidant d'y mettre un peu plus de force, son aura se décuple autour de lui et retrouve l'avantage. "Tu caches toute cette force..en toi ? ! " Il est vrai que l'humain était fasciné par la force Que dégageait Zed. Une si grande force pour un simple esprit, cela ne fait qu'augmenter la joie de Yashigaki qui décide de passer aux choses sérieuses. *L'esprit vide, ressent la nature autour de toi...Kaïoken ! Dans un bras de fer serré entre les deux amis, le terrien gagne un énorme avantage en usant du kaïoken. Maintenant dans cet état qui le rend plus fort, il est à deux doigts de sortir vainqueur du bras de fer. Sauf que, quelque chose d'étrange se passe avec le Béhémoth, des taches bleues fluorescentes grandissent sur sa peau. Des éclairs jaillis de son corps, percute le décor du sanctuaire de Claire.


 "Qu'est-ce qu.. !?"

Le Béhémoth renverse la situation un seul mouvement, la main de Yashigaki à quelque centimètre de toucher le sol du sanctuaire. Les deux amis augmentent leur puissance jusqu'à leurs limites, l'avantage tourne toujours pour le Béhémoth mais Yashigaki commence à regagner du terrain petit à petit. Son bras commence à trembler, mais il continue de se battre pour remporter la victoire. Tandis que Zed fixe Yashigaki; un grand sourire sur son visage. Le Béhémoth disparaît comme un éclair, ce qui fait revenir Yashigaki dans la réalité. Éclatant à pleine puissance sa main sur le sol, il engendre un petit cratère avec lui suivis d'un nuage de poussières. Le corps redressé, il pointe son bras droit au ciel, toujours sous forme de Kaïoken.

"J'ai gagné ! Et t'as perdu AH AH ! C'est qui, le meilleur mainte...Ah, j'ai mal !"

La douleur du Kaïoken fais effet au même moment que la transformation se désactive, tombant sur le sol du sanctuaire, il ne peut qu'attendre que la douleur parte, tranquillement.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7852
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 215 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Dragon de la Création ✞

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockSam 11 Nov 2023 - 3:26
Le vaincu pouvait au moins s'avérer chanceux d'une chose. Il possédait, contrairement au Malin, des alliés sur lesquels il pouvait compter. Naturellement, Claire en faisait partie. Cette combattante d'élite avait, par le passé, démontré à de nombreuses reprises son courage et sa droiture en affrontant de grands noms comme par exemple, SK, ou encore... Broly. Il fallait dire qu'elle était une guerrière légendaire, et l'avoir dans son équipe ne pouvait qu'assurer au Shan d'obtenir cette victoire inespérée qu'il désirait tant. Si cette dernière pouvait l'épauler durant son match retour contre le Diable d'ébène, alors peut-être aurait-il une chance de l'emporter, même si ces pouvoirs avaient diminué. Car oui, même s'il possédait encore des pouvoirs temporels, il sentait bien que quelque chose avait changé. Il craignait de ne devoir le découvrir sur le tas... Ainsi, se disait-il qu'une fois isolé, il vérifierai lui-même l'apogée actuelle de ses propres capacités. Enfin... Qu'importe s'il était devenu plus faible, car son cœur, lui, restait aussi farouche qu'avant. 

La déprime n'avait pas sa place en ce lieu, et lui ne pouvait se permettre de baisser les bras. Comme l'avait si bien dit la blonde qui le réconfortait, tant que la lumière existe, l'espoir subsiste. Avec ça en tête, il ne pouvait que se pousser lui-même à aller de l'avant... Même si la situation semblait catastrophique. Elle l'était, après tout. En témoigner le silence glacial qu'apportait Zamasu, lui qui avait d'habitude toujours quelque chose à mettre en avant. Un plan, une idée, quoi que ce soit... En l'actuel, lui aussi semblait dépasser. Il fallait réfléchir à une stratégie... Et commencer par reconstituer ses propres forces ne serait pas une mauvaise idée. Il devait pouvoir réunir les guerriers de la Time Patrol s'étant égarés çà et là, reforgeant un minimum ses forces. Ensuite, peut-être devrait-il prendre un temps pour former ses plus agiles collaborateurs... Beaucoup d'entre eux, malheureusement, manquaient d'entraînement. Et pour finir, peut-être ne serait-ce pas une mauvaise idée de permettre à d'autres combattants de la justice de leur prêter main-forte dans la lutte les opposants au Dieu Démon. Non... Il fallait voir autrement. Faire interférer des forces extérieures à la patrouille serait contraire aux règles, et il s'interdisait scrupuleusement de franchir cette limite.

"Alors... C'est ce que tu as appris par rapport à cette cra..."

Parler du Grand Prêtre ne lui évoquait encore que de la colère et du mépris, mais il se retenait personnellement d'énoncer certains mots. "Le cœur... Tss... Peut-être devrait-il en effet en chercher un, comme il semble en être dépourvu." Attablé, il posait sa main droite sur ses yeux, se remémorant douloureusement la disparition de Pythar. Lui savait ce qu'il avait dû subir et ressentir durant sa disparition... Oh oui, il le savait... Cette simple pensée lui remontait un frisson horrible dans le dos. Heureusement savait-il faire preuve de retenue, et ne montrait que la même facette qu'il arborait depuis le début. Celle d'un endeuillé. Soufflant un coup, portant le thé du Dieu vert à sa bouche, il profitait de l'arôme des plantes. C'était bien l'onctuosité naturelle de cette boisson, qui réchauffer actuellement son pauvre cœur meurtri. "Malheureusement, cela ne me dit rien. Le cœur peut signifier énormément de chose, au vu de tout ce qui existe dans l'Univers. C'est peut-être même plus une métaphore qu'autre chose. Le cœur d'un artefact magique, le cœur d'un pouvoir ancestral, ou bien, pourquoi pas le cœur du pouvoir du Seigneur Zen-Oh, si on part du principe qu'il serait encore plus maléfique qu'on ne le pense... À ce stade, nous avons avancé, oui... Mais là, je ne saurai pas définir à quel point..." Ce point mis de côté, il semblerait qu'Hellzetsu se soit enfin décidé à rejoindre la réunion.

"Kyurô..."

Encore une fois, il apprenait beaucoup de choses. Cette fois, c'était son second fils qui revenait avec des surprises. Ainsi, les parents du Dieu déchu lui avaient accordé une petite entrevue, lui octroyant certains privilèges. C'était très bien, mais la mine désintéressée de Kaito ne lui confirmait qu'une chose : ce n'était pas le moment d'en parler. Cependant, il retenait également que son frère avait fait son grand retour dans le camp du mal, participant au massacre de la cité... Il était donc bien un criminel confirmé, maintenant... Cette idée de devoir un jour l'arrêter et l'enfermer ne le refroidissait qu'encore plus, mais il n'avait pas le choix. Aucun crime ne saurait rester impuni. Et qu'importe qu'il ait le même sang que le Dieu du Temps, il ne lui pardonnerait aucun pêcher. D'ailleurs, le fils de Lyla avait eu droit à une accolade. C'était très bienvenu, cette fois... Et il la rendait à son descendant par un enlacement tout aussi fort. Cependant, il avait décidément envie de montrer son nouveau cadeau... Bien... Super... Encore quelque chose qu'il faudrait gérer en temps et en heure. Il était content pour lui, oui, mais la situation ne se prêtait pas à pareil spectacle.

"Eh bien, je suis content pour toi, mon grand. Mais on dev-"

Le Dieu n'avait pas eu le temps de parler, voyant sa camarade gifler son cadet. Son aura divine s'était déployée, et celle-ci semblait clairement éprise d'une volonté non dissimulée de châtier son descendant. Forcément, le mari de Leixy se devait d'intervenir, s'approchant de son alliée en apposant sa main sur celle de la Claymore, lorsqu'elle était prête à dégainer son arme. Il avait entendu tout ce qu'elle venait de dire, son visage se tournant vers le jeune Shinjin. "Attends... Quoi ?..." Il n'avait pas eu connaissance des paroles de son fils, lorsqu'il faisait face à ses deux opposants. L'apprendre de la bouche d'une autre ne lui plaisait pas, mais si Lyla et Nasu étaient intervenus après son passage dans l'autre monde, alors les choses avaient dû être résolus... N'est-ce pas ? "Attends, Claire !... S'il te plaît... Je m'en charge." Sa voix était un mélange d'incompréhension, mais aussi, et surtout de calme avant la tempête. Il s'approchait de son rejeton, le visage ferme, l'aidant à se relever de sa triste position.  "... Nous allons parler, toi et moi. Tu vas d'abord me faire le PLAISIR de saluer convenablement Claire, et de t'excuser pour lui avoir manqué de respect, à elle qui a eu l'amabilité, et la courtoisie, de nous accueillir dans son sanctuaire ! Par la suite, et je te JURE que tu vas le faire, tu vas poser tes fesses sur cette FOUTUE chaise, et ne plus en bouger jusqu'à nouvel ordre !" Il pointait du doigt la dite chaise, proche de Yashigaki qui semblait s'amuser comme un petit fou...

"ME SUIS-JE BIEN FAIT COMPRENDRE ?!"

Il l'observait d'un regard inquisiteur. Mais cette fois, et de ce qu'avait dit son amie, il ne pouvait laisser passer le moindre écart. Sa voix avait probablement porté dans tout le sanctuaire, écrasante, et autoritaire comme jamais. Même son ancien rival vert ne l'avait probablement jamais vu dans un tel état ! Un dernier regard vers Claire lui intimait de lui faire confiance, et de le laisser se charger de son fils. Il ne comptait faire preuve d'aucune pitié. Mais il voulait en savoir déjà plus... Il attrapait Kyurô par le col, avançant avec lui de force, comme s'il tenait un enfant capricieux. "Claire, pourrais-tu me raconter, après, ce qu'il a dit ?" Franchement, il s'attendait au pire au vu de la réaction de l'incarnation de la justice. De toute façon, elle se doutait bien que le guerrier du temps lui vouait une totale confiance. Elle pouvait être honnête. Et il savait qu'elle le serait. "Quel déshonneur... Je suis désolé que vous ayez dû assister à ça... Hellzetsu... Nous t'écoutons." Il le poussait doucement, en avant, face à Claire.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 162

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockSam 11 Nov 2023 - 13:07
La gravité de la situation méritait bien le réconfort d’une boisson chaude. Quelle ironie, après tant de batailles, Zamasu se retrouvait à servir du thé à Kaito. Mais les circonstances exceptionnellement difficiles expliquaient cet élan immensément charitable. Une courte discussion s’enroula autour d’un unique mot « cœur ». Le Grand-Prêtre convoitait un cœur, quoi que ce la puisse vouloir dire. Comme le souligna l’apprenti de Chronoa, le sens de telles paroles pouvait varier en fonction du contexte qui l’enrobait. Néanmoins, ils disposaient au moins d’une direction, d’autant qu’un détail permettait d’avoir une indication supplémentaire.

« Zuno a bien parlé du fait qu’il « convoitait le cœur ». Il parle d’une chose bien particulière et tangible. Peut être un objet ou un endroit, mais certainement pas une notion de philosophie. »

On ne parlait pas d’une notion abstraite, mais de quelque chose qu’il était possible d’imaginer. Du moins, c’est ce que Zamasu imaginait. Mais la conversation fut coupée par l’arrivée soudaine d’Hellzetsu. Le cabot cadet était arrivé, toujours avec sa démarche de gamin star insupportable. Il s’approcha de son père pour l’enlacer et expliquer qu’il était devenu « élu de la volonté ». Pour le moment, il était surtout élu d’Enma vu le nombre de fois qu’il lui avait passé visite.

Mais ce qui fut largement relevé par le Shinjin, c’est la manière magistrale dont il ignora la maîtresse des lieux, il ne prit pas la peine de saluer Claire, même pas de la regarder avec une quelconque bienveillance. Zamasu fronça son regard, il était étonné du manque de discernement de ce dernier.

« La moindre des choses serait de saluer le maître de maison, avant de te pavaner sur tes nouvelles acquisitions. »

Ne se rendait-il pas compte de la gravité de la situation ? Claire tint à le lui rappeler en lui adressant une violente baffe, laquelle était augmentée par son immense puissance divine. C’était une véritable aura de meurtre qui enveloppait la combattante sainte, elle était dans un état que le Kaioshin n’avait jamais observé. Mais à la bonne heure ! Il était temps que les anciens aient le respect qui leur est dû, d’autant que ce dernier semblait déconnecté de la réalité. Un sourire en coin anima ainsi le visage du demi-saiyan lorsqu’il se fit projeter sur plusieurs mètres, s’il ne se défendait pas. Et cette réaction de Claire entraina l’incompréhension naturelle de Kaito, qui se retrouvait confus d’une telle situation. Malgré tout, il prit rapidement le parti de sa partenaire de lutte et vint saisir par le col son protégé pour lui ordonner d’expliquer ses dires. Un règlement de compte familial ? L’heure n’était pas à la division, mais il valait mieux crever l’abcès tout de suite.

En parallèle, plusieurs éclairs vinrent émaner de Yashigaki alors qu’il était assis face à Zamasu, les yeux clos. Qu’est-ce qu’il fabriquait ? Il semblait ailleurs, certainement en pleine méditation de combat… Mais pourquoi faisait-il ça ici et maintenant ? Le Shinjin poussa un long soupire, Kaito s’entourait de compagnons vraiment étranges. Pour éviter que le jeune terrien vienne causer des dommages trop importants au sanctuaire, Zamasu fit usage de sa magie pour envelopper ce dernier dans un champ de force. Isolé du reste du sanctuaire, il put déchainer son énergie sans détruire quoi que ce soit. Après quelques instants, le garçon sembla utiliser le kaioken, toujours assis, ce qui explosa sa chaise et le fit s’écrouler sur le dos. Il y avait de quoi être perplexe.

« Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ? »

S’exclamât-il en direction de Yashigaki en dissipant le bouclier de ki qu’il avait formé autour de ce dernier. Quelques secondes plus tard, Claire et Kaito reprirent leurs chaises, rapidement suivit par Zamasu et, on l’espérait, Hellzetsu. Le « justicier » n’était pas aussi impliqué dans ce genre d’affaires que le disciple de Chronoa, mais il s’agissait au moins d’un spectacle divertissant. Il n’avait pas vraiment eut le loisir de découvrir qui était réellement le fils ainé de Kaito.  
Kyurô
Kyurô
Saiyan
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/11/2017
Nombre de messages : 979
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2540

Techniques
Techniques illimitées : Pure Heartfire / Volonté / Shirohaka
Techniques 3/combat : Super Shirohaka / Accélération neuronale
Techniques 1/combat : Second sign of Ragnarök : Chaos Asura

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockSam 11 Nov 2023 - 20:33
Alors que je croyais que tout allais bien se passer et que mon père serais fier de mes nouveaux pouvoirs, je fus pris par surprise par sa réaction... on dirait qu'il se moquais de ce que je venais d'avoir... je sais pas comment je dois le prendre. À peine ais-je fini de parler et de me montrer tout fier, je sentis une grande pression venir à moi et quelque chose en moi s'activa instantanément. Je sentais l'odeur de la mort arriver à moi, et celle-ci me fit hérissé mes poils et me mettre sur la défensive. Mais ce n'étais pas tout, quelque chose d'autre en moi se mit à se réveiller... la même chose que j'avais ressenti la dernière fois avec Gokû quand on avait été transporté dans cette salle divine bizarre, il m'avait fait absorbé une énergie bizarre avec le genkidama...  

Je vois... je suis en contact avec du ki divin. Est-ce qu'elle est en colère parce que je ne lui ais pas dit bonjour et que je me suis d'abord précipité sur les gens que je connaissais ? Mais à mesure qu'elle s'approchait, je sentais la pression augmenter. Est-ce que c'était une épreuve ? Dans le doute, je me forçais à rester debout en serrant la mâchoire pour ne pas plier. Au point d'user d'un peu de volonté pour rester debout et essayer de supporter la pression. Et puis d'un coup, je reçu un coup d'une puissance sans pareil... 

J'eu l'impression que ma tête allait s'arracher, je volais sur plusieurs kilomètres tandis que je sentais la merde royale dans laquelle je m'étais mise. Je sais pas ce que j'ai fait, mais mon comportement à sûrement pas arrangé les choses... merde. M'écrasant alors ensuite dans le sol après avoir rebondi plusieurs fois, je toussait du sang, mon cou me faisait souffrir et je n'arrivais presque plus à respirer. Je vois, c'est donc pour ça l'odeur de la mort... mais si je meurt à nouveau en étant mort, où est-ce que je vais aller... la peur s'empara alors de moi tandis qu'elle se rapprochais de nouveau avec mon père vers moi. 

Lorsque j'entendis son discours je compris tout de suite, je vois... je sais pas comment elle à entendu ce que j'avais dit, mais je crois qu'elle me fait les mêmes remarque que mes grands-parents. C'est sur ce que j'ai dit quand je combattais Braveta et Bill... elle parle de ce que j'ai dit quand j'étais au bord de la mort. Sans avoir le temps de répondre, je fut relever par mon père qui commença lui aussi à m'engueuler comme il ne l'avait jamais fait auparavant. J'étais complètement terrifier, jamais je ne l'avais vu dans cet état, et avec la dame au Ki divin qui étais prêt à effacer mon existence, j'étais pétrifier et ça se lisait dans mon regard. Cette peur extrême et le fait qu'après cela il m'attrapait par le col pour m'emmener près de la dame, je me mettais inconsciemment à pleurer et mon regard en disait long. En tant normal, je n'aurais pas pleurer et j'aurais vu ça comme un défi, mais depuis ma rencontre avec mes grand parents, disons que la barrage qui retenait toutes mes larmes avait complètement céder.

Je ne disait rien, mais bougeait la tête pour acquiescer tout en pleurant. Une fois devant la fameuse Claire, mes jambes cédèrent sous les émotions, et je laissais mes larmes couler. 

"Pardon... bonjour madame Claire, merci de m'accueillir ici... je suis désolé... pardon, pardon, pardon... pardon à toi aussi papa, je suis désolé, m'abandonne pas..."

Pleurant à chaude larmes pendant quelque instants après avoir dit ces paroles lourdes de sens sur mes peurs. Je relâchais la pression avant de commencer à sécher ce liquide qui coulait le long de mes joues. Je calmais mes émotions, mais mes sanglots persistaient.

"Je suis désolé, je suis perdu avec tout ce que j'ai vécu récemment... alors j'ai dit ça sur le coup sans réfléchir. Papy Nasu et mamie Lyla m'ont aussi fait la leçon dessus... et ils m'ont déjà montrer mon erreur et m'ont donner des responsabilités." Sanglotant en finissant de parler, je pleurer encore un peu avant de reprendre. "Je veux changer, y'a encore quelques années, j'étais prêt à me sacrifier pour les autres... et maintenant je sais plus ce que je dois viser... j'ai plus envie de perdre personne... j'ai perdu trop de gens en me sacrifiant pour le plus grand nombre..."

Pleurant à nouveau, j'avais du mal à me calmer et reniflait du nez à cause de la morve qui coulait. "J'ai perdu presque tout les gens qui m'étaient cher... je veux plus souffrir, je veux de l'aide... s'il vous plait... j'ai toujours essayer de sauver les autres une majeur partie de ma vie, papa pourra le prouver en montrant mon passé... mais j'ai bien compris que je devais aussi être sauvé maintenant avant de sombrer... et que je devais honorer les responsabilités qu'on m'a donné... alors l'option que je choisis c'est celle de me repentir... je sais pas comment, vu que j'ai toujours échoué quand j'essayais de faire le bien... donc je vais avoir besoin de votre aide." Avec ma manière de parler, mon regard et mes pleurs sincères, je pense que tout le monde allait bien comprendre mon état actuel. J'espérais que mon mal être constant que j'avais caché tout ce temps était enfin visible... et qu'on comprendrais que j'ai clairement d'aide. J'ai pas eu d'éducation car mon père n'a pas été là de mes 6 ans jusqu'à maintenant, plus d'un 50ène d'année sans lui, ça se faisait sentir...
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 22927
Bon ou mauvais ? : Do you have the valor necessary to purge this realm of evil ?
Zénies : 3610

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockLun 13 Nov 2023 - 15:08
Kaito ne put émettre que des hypothèses à l’instar de son amie concernant ce qu’est “le coeur”. Cela n’avait l’air que d’une petite avancée, et pourtant c'était un pas de géant au regard du fait que littéralement PERSONNE dans cet univers ne savait quelque chose sur ce vaurien de Grand Prêtre. Zamasu pensait à un objet ou… un endroit. Tout ce vague, ce “brouillard” donnait envie à Claire de poursuivre ses recherches. La réponse de Zuno, aussi concise soit-elle, lui avait redonné de la motivation.

Alors que le jeune homme nommé Yashigaki s’entraîne au bras de fer avec… semble t-il une sorte d’esprit qui lui ressemble, son semblable passe un sale quart d’heure. Par ailleurs, Zamasu a limité les dégâts de cet exercice particulier en l’entourant d’une sphère protectrice - merci à lui !

La main sur la poignée de son arme, le regard déterminé, la claymore ne lâche pas des yeux Hellzetsu. Intervient alors son père, ce qui ne fait pas relâcher d’un pouce pour autant la posture agressive de la combattante qui attend patiemment une réponse.

Lorsque le sermon de Kaito touche à sa fin et qu’il questionne sa partenaire à propos des paroles tenues par son rejeton, celle-ci fait un mouvement de poignet de sa main libre pour appeler à elle la boule de cristale donnée par Zen-Oh en personne.

Dans celle-ci se met à jouer le souvenir de Kyûro tenant alors ce discours mentionné déjà ci-dessus : "Je ne peux peut-être pas sauver le monde entier comme je le voudrais, mais je vais sauver ce qui est près de moi, quitte à faire des sacrifices. Que je doive trahir la patrouille, une connaissance, un accord ou quoi que ce soit. Si je peux sauver ne serait-ce qu'un de mes proches, je brûlerais le monde entier sans hésiter.”
La jeune femme repose la sphère sur le confortable oreillé où elle était déposée à l’origine en la faisant voler magiquement suite à cela.

Les réponses du fils “abandonné” prouvèrent d’autant plus son manque de maturité et sa puérilité. La claymore plissa les yeux d’un air à la fois méfiant et consterné à mesure qu’il ouvrait la bouche pour donner des explications.

Était-il bloqué dans le mental d’un enfant ? Car ses réflexions et sa manière d’expliciter tout ceci laissant supposé que c’est le cas. Ce n'est pas une moquerie, mais bien une pensée qui traverse l’esprit de la guerrière. Il est après tout, tout à fait possible que son esprit veuille rester celui d’un gosse car il a manqué de ses parents. Une sorte d’appel à l’aide en somme.

Au moins, la combattante relâcha son arme après avoir entendu le souhait d’Hellzetsu que de se repentir. Celle-ci croisa les bras d’un air, nonobstant, tout autant peu enclin à le croire sur parole.


Tu n’es encore qu’un enfant dans ta manière de raisonner. Pourtant, tu as l’air d’être un adulte physiquement. Je suppose que ton manque de maturité ne reflète que ta faiblesse quant au fait que tu as manqué d’une présence paternelle. C’est surprenamment pathétique que tu n’aies pas su surmonter ce traumatisme. N’as-tu donc pas exploré l’univers ? Vu ce qu’est la misère à travers la vie dramatique de tous ces gens moins bien lotis que toi ? Cela ne t’a t-il pas fait réaliser que ta propre situation n’est pas si grave, et prendre du recul à propos de ton vécu ? La réponse est non, visiblement.


La froideur dans sa voix ne laissait pas de place au doute : l’esprit de la Justice le juge inapte pour l’heure à être ne serait-ce qu’un disciple du Bien.


Je vais te dire ce que je vois en toi, jeune homme. Un être égocentré qui veut faire le bien pour s’attirer des compliments et l’attention de ses pairs. Mais je ne ressens pas de sincérité dans ta démarche malgré tes pleurs. Tu as besoin d’avoir une franche discussion avec ton père il me semble, et d’autre part de changer profondément ta manière d’être.


Un verdict difficile à entendre, mais Claire, malgré son aura attendrissante habituelle quasi maternelle, ne mâchait jamais ses mots avec ceux qui ne répondaient pas aux exigences de la sainte Justice.


Tu veux de l’aide, mais tu veux surtout que l’on te materne alors que tu n’as plus l’âge de l’être. La seule aide véritable que tu peux obtenir, c’est celle qui viendra de tes efforts pour devenir quelqu’un de meilleur.


Ce furent là les dernières conclusions de la guerrière avant qu’elle ne reparte s’asseoir à sa place autour de la table. Celle-ci détourna donc enfin son oppressant regard d’Hellzetsu, et son aura redevient cette rivière calme et paisible habituelle.
Yashigaki
Yashigaki
Terrien
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 02/12/2020
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Médo Cannon/Assault Foudroyant/Charged Blast
Techniques 3/combat : Surcharge Incomplète/Perturbation de ki
Techniques 1/combat : Signe de l'éveil : Le poing fulgurant

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockLun 13 Nov 2023 - 17:51
[ltr]

Yashigaki n'a pas remarqué, mais Zamasu vient de limiter les dégâts que Yashigaki aurais pu causer par son bras. Allongée depuis un moment, la douleur du contrecoup du kaïoken qui s’évapore. Zed réapparaît sous une forme nuageuse répétant la phrase.. “J’ai gagné... j’ai gagné...” Dit le Béhémoth avec rigolade. L’humain rétorque se désignant vainqueur, mais Zed persiste avec ses phrases. Alors Yashigaki trouve une idée, un deuxième round totalement différent du dernier.  

  
 "Voila l'idée que je te propose ! 15, aller retour d'ici. On part d'ici, on touche la chaise de Kaito et on repart. Le premier à avoir fini les 15 à Gagné ! Tandis quoi ?"  

Le Béhémoth regarde le visage de Yashigaki avant de rentrer dans son esprit pour chercher le bon souvenir, une nouvelle fois un fragment de mémoire où il peut voir un Yashigaki plus jeune avec sa sœur, en train de pratiquer des allé retour. Après les quelques secondes visionnages, Zed reprend sa forme humanoïde aux côtés de l'humain. Les deux sont en place pour commencer la deuxième manche de leur renforcement mutuel entre eux. Leur énergie se dégage de leur corps laissant leurs auras les entourer tous les deux, orange pour Yashigaki, bleu pour Zed. Le top départ lancé. Yashigaki et Zed se donnent à fond dans leur bataille. A vitesse égale, ils ont l'air parfaitement synchros. La même gestuelle de course, la vitesse, même l’expression du visage est similaire. Arrivée aux 5 dernières, la tension augmente de plus en plus, les deux s’entremêlent dans leurs courses en se bousculant mutuellement jusqu’à utiliser leur énergie pour en balancer des sphères afin de déstabiliser l’autre. 
 
La dernière ligne droite, les deux touchent la chaise de Kaito, une accélération s’enchaîne, les deux à haute vitesse  pour finir... finir sur une égalité. Les deux genoux au sol, Yashigaki a le visage dépité, sûr de gagner, Zed l'a encore surpris une nouvelle fois. Mais Yashigaki ne lui a pas encore dit son dernier mot. Une dernière épreuve, celle qui départagera les deux pour de bon. “Je n’ai pas dit mon dernier mot !” Dit-il avec une voix essoufflée... “Une épreuve de force, la dernière des dernières, on va balancer tout ce qu’on a !” Quelque chose qui, pour le coup fait apparaître une bouche sur le visage Zed qui souri. Une des rares occasions où il se montre joyeux. Chacun en face de l’autre, Yashigaki enfile son gant à moitié déchiré par Demigra alors que le Béhémoth, n’attend que le top départ. 
 
“On y va !”  

  
Une question peut se poser, pourquoi tout cela ? Pourquoi Yashigaki  pratique autant de choses avec le Béhémoth. La raison la plus valable est sans doute de renforcer le lien entre eux. Mais pour Yashigaki, il vit ça comme un petit-frère qui joue avec le grand-frère. Ces épreuves ont pour but de faire comprendre au Béhémoth ce que ça fait d’avoir une personne de confiance à ses côtés, une personne qui pourra l’aider dans chaque moment, que ce soit dans les bons, comme dans les mauvais. Mais revenons plutôt au combat entre les deux amis  

  
Des enchaînements similaires, une gestuelle identité et une posture défensive et offensive très ressemblent chacun l’un de l’autre. Pas de doutes, le Béhémoth a copié le style de combat de Yashigaki, mais il le met en pratique si parfaitement qu’on pourra croire que c'est lui l’inventeur de ce style de combat. La vérité derrière, c’est la capacité de Zed à pouvoir visionner des fragments de souvenir de Yashigaki, qui lui a permis de copier si identiquement le style de Yashigaki. Un petit affrontement qui laisse place à pas mal de surprise puisque les deux combattant n’utilise pas de leur énergie cette fois, mais de leur connaissance en art martiaux. Un déluge de contre et de riposte si intensif qui l’en devient fatiguant pour les deux, arrivé à un moment ou les deux finissent par terre, écroulé de fatigue. [/ltr]
Dernière chance 7db47b10303dbfcf6824a0a10e11e13d
[ltr]

 
“J’ai un nouveau truc pour toi... le premier qui touche Kaito......A GAGNER !” 
 

Petit malin le Yashigaki, il prend de l’avance et rampe avec son seul bras vers Kaito, il approche rapidement, prêt à prendre la victoire. Sauf si le Béhémoth l'a touché depuis un bon moment. Un éclair jaillit encore de lui après que Yashigaki les remarquait. J’ai.. Gagné..ah ah” Dit-il avant de disparaître sous la forme de brume. La tête de Yashigaki devant le pied de Kaito, il frappe doucement le sol à répétition puis se retourne sur le dos, contemplant le ciel du sanctuaire pour la première fois. Même si son regard se penche directement vers l’homme en vert, plus en direction de Claire.  

 
“Alors... si Kaito et toi, vous n’êtes pas ensemble. Alors vous devez être avec le bonhomme vert !”[/ltr]
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7852
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 215 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Dragon de la Création ✞

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockMer 15 Nov 2023 - 4:15
"T'abandonner ? Mais enfin, où est-ce que tu vas chercher tout ça ?..."

Assurément, la déception du Dieu du Temps se faisait ressentir. Seulement, les larmes de son fils se faisaient pleines de regrets, et de sincérités. Du moins, c'était comme ça qu'il le percevait... En son for intérieur, il se demandait également pourquoi Kyurô pensait que le guerrier l'abandonnerait. À aucun moment, cela ne lui était venu en tête... Il n'avait en effet pas pu passer beaucoup de temps avec lui, mais il ne comptait pas le laisser, quand même ! Cette idée avait-elle germé comme ça, dans son esprit ? Eh bien, peut-être qu'il allait devoir avoir une bien plus sérieuse discussion avec son fils qu'il ne le pensait... Enfin, fils, n'oublions pas que sur le papier, c'était l'enfant d'un autre Kaito. Lui ne pouvait jouer que le rôle d'un remplaçant, comme il le faisait avec Renko. Devait-il assumer le rôle de père pour tous les enfants des autres versions de lui ? Au final... Cette idée pouvait lui plaire, d'une certaine manière. Il se posait certaines questions, forcément. Mais jamais il n'avait eu en tête de le lâcher. Le fait qu'il ait des pensées aussi sombres démontre à quel point il était perdu.

Tout comme le reste de ses dires, d'ailleurs. Il appelait à l'aide, désirant que quelqu'un lui prenne la main. S'il avait su qu'un tel désespoir rongeait son cadet, il serait venu à sa rencontre bien plus tôt... Le travail de Dieu du Temps était quelque chose qui, ironiquement, lui laissait peu de marge de manœuvre pour ses propres intérêts... Par chance, Poiko l'aidait à y voir plus clair de temps en temps. Mais il devait entièrement remplir son rôle. Demigra devait donc s'emparer de la crypte pour que le Shan puisse enfin dédier un peu de son temps à son jeune enfant... Quoi que, enfant, c'était un bien grand mot. Du point de vue des mortels, il était tout à fait adulte et responsable. Bien sûr, tout dépend de la race. Mais pour quelqu'un comme le père de Renko qui avait arrêté son horloge interne, l'âge n'était plus qu'un vulgaire chiffre dont il ne prenait même pas la peine de compter les nombres passants. Pour lui, l'hybride pouvait bien avoir un millier d'années, il ne resterait qu'un bambin en comparaison de son paternel. C'était décider... Il allait le prendre en charge.

"Tout n'est pas encore perdu, Kyurô. Je vais m'en assurer."

Bien sûr, il ne donnait pas tort au discours de son amie. Cette dernière avait bien raison sur plusieurs points. En comparaison de sa situation, lui qui avait exploré l'Univers, il aurait dû voir que son cas n'était pas aussi désespéré que certaines personnes. Tout comme le reste, d'ailleurs... Le fait qu'il ne voulait faire le bien que pour s'attirer des faveurs n'était pas la façon de faire la plus pure qui soit. Face à deux êtres de lumières comme Kaito et Claire, le pauvre guerrier du temps n'était perçu que comme un opportuniste, et non pas comme un héros . Son désir d'apporter la justice dans le seul but de recevoir des compliments ne pouvait pas être catalogué d'entièrement bon. Certes, la forme était là, mais pour ce qui est du fond... Il fallait tout revoir. Une longue introspection attendrait le Saiyan une fois que le maître de Zannin le prendrait en charge. Et il ne comptait pas ménager ses efforts, surtout après ce qu'il avait observé dans la boule de sa sœur d'arme.

"Bien... Aller, va t'asseoir. On reparlera de tout ça rien que toi et moi, d'accord ?"

Sa voix était un peu plus douce, et la situation semblait s'être calmée. Une chose lui pesait encore un peu, et c'était... "Bon, c'est pas bientôt fini ce vacarme ?!" Il se tournait vers Yashigaki, au sol, le regard bien plus sévère. Apparemment, le jeune héros était intenable. Il enchaînait les courses, les entraînements, et les... Heu... Trucs ? "Si tu veux t'amuser avec ton "ami", fais le dans ton esprit ! Tu crois que Zamasu n'a que ça à faire de t'empêcher de tout détruire sur ton passage ?" Son ton était bien celui d'un adulte qui disputait un enfant. "Tu vas tout de suite présenter tes excuses à Claire et à Zamasu pour ton comportement, et aller t'asseoir ! Et tu vas écouter, car on a des choses importantes à voir !" Il s'en frottait les yeux... Décidément, ses humeurs variaient, aujourd'hui. Tantôt défaitiste, tantôt colérique. Il n'aimait pas ça. Cette situation devenait catastrophique... Devait-il travailler pour une garderie, maintenant ? Il retournait enfin s'asseoir... Heureusement que cette fois, il avait lui aussi surveillé du coin de l'œil le Terrien qui faisait une course "énergétique" ! Il avait pu empêcher les sphères d'éclater partout en usant d'un bouclier qui faisait apparaître aux endroits où ces dernières tombaient. Tout comme pour l'éclair, d'ailleurs.

"Bon... Maintenant que le calme semble être revenu..."

Soufflait-il par dépit. "Nous devons parler du combat à venir. Claire, sache que ton aide peut être apportée. Towa accompagne toujours Demigra. Ce qui fait que tu vas naturellement pouvoir agir grâce à l'ordre que le Grand Prêtre nous avait donné. Cependant..." Il y avait toujours un "mais", n'est-ce pas ? "Nous ne pouvons pas retourner tout de suite à la cité du temps. Nos ennemis sont bien trop nombreux, et bien mieux préparer que nous, actuellement. Ce serait du suicide." Et il disait ça alors qu'il était mort. "Je dois déjà voir ce qu'il en est des miens, et les préparés au combat à venir. Je ne sais pas combien de temps ça me prendra, mais je dois faire en sorte que cette fois, la victoire ne nous échappe pas." Yashigaki et Hellzetsu devaient avoir tout entendu, cette fois. Ils étaient tout aussi impliqué dans ce que disait le Dieu déchu que Claire et Zamasu. 

"Claire, je vais prendre mes guerriers avec moi pour les entraîner, lorsque je reviendrai à la vie. Toi et Zamasu, je ne vous demanderai qu'une chose... Pourrez-vous assurer la défense de Chronoa lorsque je serais occupé ?"

Il comptait tout faire seul ? Eh bien, il n'avait pas vraiment le choix. Là où il emmènerait ses champions, il ne pouvait se permettre d'impliquer énormément de monde. "S'il vous plaît... C'est tout ce que je vous demande." Il avait autant confiance en elle, qu'au Shinjin vert. Mais il avait besoin d'être rassuré sur ce point, au moins.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 84
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 162

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockLun 20 Nov 2023 - 22:15
Zamasu ne fut pas triste de constater avec quelle rigueur Claire vint recadrer Hellzetsu. Le demi-saiyan n’avait pas fait fit de l’égard qu’il portait aux autres et ne s’en rendait compte que maintenant, se confondant en excuses plates pour tenter d’amoindrir sa peine. C’était bien dommage qu’il faille en arriver là pour qu’il prenne conscience de ses erreurs, il n’était bien différent d’un enfant, et Claire eut raison de le lui rappeler au passage.

Pendant ce temps, Yashigaki continua à s’agiter dans tous les sens. Cette fois-ci, le shijin préféré l’ignorer, il n’était pas maître de garderie. Ainsi, le gamin commença à se ruer vers la chaise de Kaito dans un délire psychotique improbable. Il s’amusait comme un jouvenceau alors qu’il venait de mourir de la main de Demigra en se sacrifiant. Zamasu pensait que ce garçon avait évolué, en fait non.

Finalement, Kaito vint réclamer des excuses au nom de Claire, intimant son fils de les présenter sur le champ. Un brin d’autorité bienvenue, mais qui devait avoir été longtemps absent pour que Hellzetsu ait la marge de développer un caractère si horrible. Mais il valait mieux qu’il s’en occupe tard que jamais, puis ils devaient rester unis en ces instants difficiles. Il s’orienta rapidement vers la justicière pour lui demander de l’aide, à elle et Zamasu. Il voulait que la guerrière et le shinjin s’occupent de la protection de Chronoa, une tâche qui ne manquait pas de sens, mais qui ne rentrait pas dans leur giron. Certes, rien n’empêchait le renégat, mais sa partenaire d’enquête restait limitée dans ses mouvements.

« Kaito, tu sais pertinemment que Claire ne peut pas servir de garde du corps. Elle ne peut se rendre chez les mortels que pour traquer les « anges maléfiques », ça ne concerne pas le reste. »

Lui rappelât-il avec son habituel ton fermé. Il ne le disait pas pour le simple plaisir de contredire son interlocuteur, mais bien pour s’assurer qu’il assimile l’idée qu’il ne pourra pas compter sur Claire comme d’une guerrière mobilisable sur Terre, par exemple. De la même manière, il ne semblait pas parfaitement opportun de déplacer Chronoa ici, au sanctuaire. Il était difficile de se rendre dans cette partie spécifique de l’au-delà sans être déjà défunt, autant pour y placer la déesse du temps que pour venir éventuellement là l’y secourir.

« Il va falloir que tu désigne ou forme des combattants dans tes rangs en présence de ta mâitresse. »

Il jeta un bref coup d’oeil aux deux enfants turbulents, normalement maintenant assis.

« Par exemple Son Goku… Ou bien Epina, les deux. »

Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 22927
Bon ou mauvais ? : Do you have the valor necessary to purge this realm of evil ?
Zénies : 3610

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance ClockVen 1 Déc 2023 - 7:56
La Justice avait rendu son verdict concernant le cas de Hellzetsu. Que son propre paternel soit présent était d’ailleurs un avantage : ainsi avait-il la possibilité de s’expliquer avec son rejeton et améliorer les choses. Le fils éploré semblait si perdu qu’il ne sut quoi répondre sur le coup. Claire prit cela comme le fait qu’il était en pleine introspection interne, un processus des plus primordiaux pour avancer.

Cette dernière se détourna donc de lui pour le laisser gamberger dans ses pensées et se poser d’importantes questions qui l'aideront à trouver sa voie.

Quant au jeune garçon, Yashigaki, ce dernier se comportait comme tel. Son manque de maturité flagrant ne pouvait que refléter son apparence pour le coup. Cela n’était pas une critique, mais un simple constat. Et au lieu de courroucer Claire, cela lui donna un léger sourire en coin. L’enfance, sa spontanéité et son innocence.

Avait-elle seulement eut le loisir de connaître ça à un moment donné ? Quand elle regardait loin dans ses souvenirs, sa propre enfance s’était déroulée dans la famine et la misère. Elle n’était pas restée dans une sphère d’immaturité bien longtemps, poussée par le destin pour grandir prématurément en des termes mentaux.

De toute façon, il avait été repris par Zamasu et Kaito, il était donc inutile d’en remettre une couche pour l’heure. Ce n’était là rien de méchant, simplement l’appétence pour le combat et les jeux d’un petit être en pleine croissance après tout.

Assise donc de nouveau à table, celle-ci posa ses mains aux longs doigts fins contre sa tasse. La chaleur qui s’en dégageait était réconfortante. Son compagnon à la peau verte pomme la devança quant à donner une réponse à la demande de son ami Dieu du Temps.


Tu m’envoies désolée, mais comme l’a dit Zamasu je ne suis pas libre de voguer dans le monde des vivants comme bon me semble.” Cette dernière lança un regard peiné à Kaito, déposant l’une de ses mains sur le dos de la sienne pour la tapoter gentiment. “Je vais continuer d’enquêter sur notre ennemi commun quoi qu’il en coûte. C’est la seule manière pour moi de me rendre à minima utile, puisque mes options sont limitées.


Celle-ci retira sa main pour regagner la porcelaine de son délicieux récipient. La jeune femme poursuivit :


Tu demeures le bienvenu ici quand tu en as besoin. Pour trouver le repos et une oreille attentive, je suis toujours disponible.” La claymore lui offrit un sourire sincère avant de lancer un regard à Zamasu. “Cela vous concerne aussi. J’apprécie votre compagnie et débattre avec vous des tenants et aboutissants de la Justice serait tout à fait instructif.


Une amitié inattendue allait peut-être émerger entre eux, un beau jour. En attendant, Kaito avait fort à faire en tant qu’égide de la Time Patrol, mais il n’était pas seul !
Contenu sponsorisé

Dernière chance Empty
MessageSujet: Re: Dernière chance   Dernière chance Clock
 
Dernière chance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kisero, la dernière forme
» dernière poche de résistance.
» Dernière étape (ft Amaterasu)
» La dernière étape de l'entraînement
» Dernière capsule de Leixy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: L'autre monde :: Sanctuaire de Claire-