Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Partagez
 

 Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 ClockMar 29 Aoû 2023 - 10:02
Ayo n’avait rien eu à ajouter à la pseudo-attaque de Babel. En vérité, il n’y avait rien de plus à dire sur ce qu’il avait fait – tout n’avait été que présentation du niveau de puissance actuel du jeune homme. Un niveau de puissance qui se démarquait de la moyenne, malgré toute pensée que ce dernier puisse avoir. Peut-être n’était-il pas très confiant en lui ? Peut-être était-il trop confiant en lui ? Cela pouvait être le cas quant à ses plans dramatiquement moralement gris et sa verve camouflant héro et fripon sous un même linceul. Mais passons donc les moult théories qui rebondissaient dans son esprit comme boules de billard. Approchons-nous à la place de son coup de fil ciblant le premier ministre lui-même, que les lecteurs les plus habiles reconnaîtront par son style d’écriture différent. Un dialogue honteusement copié depuis un DM discord et d’autant plus ridiculement posé dans un code couleur qui n’est probablement pas le bon.

«Babel? Tu tombes bien on a un problè- ...huh hun... huh hun.. oh! Une nouvelle recrue hein? j'aime bien, j'aime bien mais écoute d'abord: On a le Roi Cold et sa clique dans le bureau du Président, j'ai besoin que t'ailles faire une missions toute simple, qui est de retrouver Freezer sur cette putain de planète!
On a de potentiels accords économiques à la clé et on peut pas rater une opportunité de bien se faire valoir à l'échelle Galactique, alors tâche de le retrouver le plus vite possible.

Quant à ta recrue, là, envoie-le dans le château dans l'aprem, dis lui juste que je garantirai pas de l'interviewer dès qu'il est là, compris? Ok je dois y aller, bonne chance!»


”À plus, chef !"

Babel n’eut rien à dire pendant un petit moment. Surprise. Quelle surprise ! Jamais il ne pourrait être frustré d’être ciblé par une surprise. Oui, il savait que des rencontres se faisaient déjà. L’empereur du froid et le leader de la Terre pouvaient dialoguer ensemble, probablement, sans que les yeux de l’Archidémon ne sortent de leurs orbites par pure surprise. Mais c’était la possibilité que Freezer soit encore vivant qui lui parut assez univoquement surprenant. N’était-ce pas une belle fin qu’il avait reçu ? N’était-ce pas une mort suffisante ? N’avait-il pas fait souffrir suffisamment de monde ? Après tout, n’y avait-il pas eu des tas et des tas de cadavres pour se débarrasser de lui ? Monstrueux était le fils du Roi Cold. Devait-il vraiment revenir ? Babel s’était pourtant assuré de ne pas être dans une franchise qui, en manque d’antagonistes, se devait de faire revenir les anciens. Chaque arc, chaque opus se devait d’avoir son rapporteur de changement personnel, sans quoi l’on finissait par tomber dans le commercial.

Mais ça, Mars n’en avait finalement pas grand chose à faire. Freezer était un petit bonhomme avec une bonne tête et un rire rigolo. C’était pas plus mal de le revoir à l’écran. Il allait s'enorgueillir de sa résurrection, se faire prendre par surprise par son arrogance et mourir comme un clown à nouveau, comme il l’avait fait tant de fois. Babel comprenait les cycles. Il était après tout incapable de mourir lui-même. Quand bien même il avait le tact de revenir sous différentes personnalités, avec différents visages, avec différents personnages, Babel restait lui-même. Pas qu’il n’ait pas tenté de forcer une fin à son éternité, mais ce n’était pas dans ses plans.

Non, il avait de la peine pour Jojiba, qui avait vu tout le monde mourir, s’écraser, qui n’était habité que par ses cauchemars en toute circonstance. Il avait de la peine pour la Terre, qui n’avait pas encore eu le temps de rayonner avant de devoir pactiser avec les Colds à nouveau. Il avait de la peine pour Scalio, qui malgré ses paroles pleine de hâte avait lui aussi beaucoup souffert dans tous ces évènements. Le monde n’avait pas encore eu le temps de souffler, et l’émissaire du troisième acte se demandait pourquoi l’on revenait immédiatement à la mort de l’égo de l’univers avant même d’être revenu à une situation initiale. Enfin, un minimum de rythme, cher ordre, nous devrions peut-être laisser ces pauvres bêtes respirer ! Démantelant son talkie-walkie comiquement large, Babel n’avait sur son visage qu’un petit et faible rictus, qui s'agrandit quand il se rappela la présence d’Ayo sur ces terres. Il se retourna dramatiquement vers lui, sa cape faisant un mouvement ô si circulaire qu’elle aurait presque pu trancher la gorge d’un agenouillé devant lui.

”Bien entendu que je suis sérieux ! Et lui aussi l’est !... Néanmoins, son agenda le force à ne pas pouvoir te recevoir immédiatement dans son bureau. Il est occupé dans un rendez-vous interplanétaire, pour le moment. L’une des alliances dont je te parlais… Il m’a dit de t’envoyer vers le château de la Terre cet après-midi, mais… comme je l’ai dit, tu n’es pas forcément garanti de pouvoir le rejoindre. Ainsi, nous pourrions peut-être passer quelques dizaines de minutes à t’entraîner. Qu’en dirais-tu ?”

Il s’épousseta le manteau avant de remettre sa casquette en place.

”Ce après quoi mes responsabilités m’appelleront de même, et nous pourrions ainsi nous quitter après t’avoir guidé un peu plus dans ton ascension vers la puissance que tu désires. Qu’en dis-tu ?”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 ClockMar 5 Sep 2023 - 21:06
 



Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”



Ayo écoutait attentivement, et il n’était pas difficile de voir que les noms évoqués étaient nouveaux pour lui. Freezer, Roi Cold… ces noms semblaient venir d’un univers totalement différent, mais le sérieux de la situation était palpable. Son manque de connaissance ne faisait qu’accentuer son désir de comprendre les enjeux.

Ayo observa Babel éteindre son talkie-walkie de façon théâtrale, un sourire ambigu toujours accroché à son visage. L’archidémon semble être un livre dont les pages sont toutes écrites en langues différentes, difficile à déchiffrer, et chaque geste est un indice caché dans un rébus.

Babel : “Bien entendu que je suis sérieux ! Et lui aussi l’est !... Néanmoins, son agenda le force à ne pas pouvoir te recevoir immédiatement dans son bureau. Il est occupé dans un rendez-vous interplanétaire, pour le moment. L’une des alliances dont je te parlais… Il m’a dit de t’envoyer vers le château de la Terre cet après-midi, mais… comme je l’ai dit, tu n’es pas forcément garanti de pouvoir le rejoindre. Ainsi, nous pourrions peut-être passer quelques dizaines de minutes à t’entraîner. Qu’en dirais-tu ?”

Ayo : “Je ne connais pas ces noms, Freezer et Roi Cold, mais je sens que leur présence dans cette affaire n’est pas anodine. S’il faut que je m’entraîne pour y faire face, alors entraînons-nous. Qu’avez-vous en tête ?”

Babel remet sa casquette en place, donnant à ses prochains mots un poids supplémentaire.

Babel : “Ce après quoi mes responsabilités m’appelleront de même, et nous pourrions ainsi nous quitter après t’avoir guidé un peu plus dans ton ascension vers la puissance que tu désires. Qu’en dis-tu ?”

Ayo : “Je suis là pour apprendre, pour me renforcer. Je suis toujours partant pour de l’entraînement !”

Ayo commençait à ressentir un changement dans l'atmosphère environnante, comme si le terrain même sur lequel ils se tenaient se mettait à vibrer à une fréquence inquiétante. Il comprenait que l'entraînement avait déjà commencé. Chaque fibre de son être lui disait de rester sur ses gardes.

Le jeune terrien affichait un sourire éclairé par sa détermination et un frisson d'excitation. L'occasion de s'entraîner avec un archi-démon n'était pas quotidienne, après tout. Dans sa quête pour rencontrer le "Dieu des arts martiaux," qui aurait imaginé qu'il croiserait la route d'un personnage immortel aussi excentrique que Babel ?

Prenant une profonde inspiration, Ayo canalisait son énergie, les yeux fixés sur le démon. Si c'était une opportunité d'apprentissage que cet étrange individu lui offrait, alors il était résolu à en tirer le maximum.

© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 ClockVen 15 Sep 2023 - 12:41
Le talkie-walkie de Babel n’isolait pas forcément très bien la sonorité de ses interlocuteurs. Ce n’était pas grave. Il n’avait pas besoin d’apporter par lui-même le lore dans les écoutilles de son interlocuteur. Tout venait directement à Ayo qui n’avait aucun effort à faire. Les informations et les noms étaient directement transmis par le premier ministre. Il ne s’attendait pas à ce que le jeune homme puisse écouter, mais là venait l’astuce : Babel adorait être surpris. Il ne serait pas l’incarnation desdites surprises s’il n’était pas ouvert à l’idée de recevoir dans ses mains des colis imprévus. Malheureusement, Ayo ne connaissait ni Cold ni Freezer. Ainsi les indignations ne fuseraient pas dans ses oreilles, on ne le pointera pas du doigt en maugréant “comment oses-tu ?!” Non. Il n’y aurait qu’une discussion paisible, civile, sans conflit, son personnage se faisant patriarche du jeune survivant qui s’était retrouvé face à lui.

”Le Roi Cold est, comme son nom l’indique, le monarque principal d’une faction interplanétaire que nous appelons ‘Empire Cold’. Et Freezer est son fils décédé. Nul doute que son père est imprégné d’un profond déni, s’arnachant à suivre n’importe quelle signature énergétique, et que mon cher patron tente d’en profiter pour obtenir un bon deal… Mais, cela me sert de bon exemple pour te prouver les manoeuvres mises en place par l’Insurrection.”

Il acquiesça vis-à-vis de l’entraînement. Parfait !! Parfait… Ehm, qu’est-ce que Babel pourrait lui enseigner, déjà ? Dans son oeil de jade se réfléchissait soudainement le fourreau de l’épée d’Ayo. Ah, quelle idée de génie. Il rangea son appareil dans la poche arrière de son pantalon, avant de jeter son manteau cape au loin, pour au final fracasser le talon de sa botte sur le sable, dégageant le sable d’une dune au loin, révélant une poignée de Sycophantes, des démons mineurs, comiquement barraqués, au visage indistinct. Ils n’avaient pour face qu’un signe japonais et deux cornes, et leur corps noirs et nus ne disposait d’aucun détail qui puisse choquer les plus jeunes. Entre autres, quelques bodybuilders sans personnalité, se tenant droit, fixement, comme des piquets. Babel sortit alors de son fourreau l’un de ses katanas, avant de prendre le poignet à deux mains, l’une de ses paumes sur le pommeau, pliant les coudes comme les genoux et posant lentement mais sûrement la pointe de sa lame contre l’un de ses biceps.

”Prend ton épée, Ayo, et copie ma position. Voici ce qu’on appelle la Garde Schlussel.”

Garde Schlussel:

”Elle n’est pas adaptée à mon Katana mais l’est bien plus pour une épée traditionnelle comme la tienne. Elle sert particulièrement à rester sur des appuis mobiles tout en te préparant à toute offensive.”

L’un des Sycophantes s’approcha alors de Babel, avant de prendre une position de combat typique d’un artiste martial. Celle adoptée par le jeune enfant Son Goku durant des tournois martiaux d’antan, des tournois s’étant déroulés il y a bien longtemps, bien avant qu’Ayo naisse, bien avant que Babel n’apparaisse dans la tête de son auteur. Babel s’avança soudainement en poussant la pointe de son épée vers l’avant, entraînant une parade du mannequin d’entraînement en face de lui qui dévia la lame à l’aide de son avant bras – mais ! utilisant son élan, Babel fit un tour de poignet pour faire tourner l’épée vers le bas puis de nouveau vers le haut, économisant ses forces et la résistance de sa jointure tout en ramenant la lame vers la tête de son adversaire, lui encore distrait par sa parade, pour au final le décapiter. Le démon sans visage ne tomba pas, et laissa simplement sa tête rouler vers le sol avant de la reprendre et de la revisser sur son cou.

”As-tu bien observé ? Je me suis entièrement focalisé sur mon élan. Manier une épée, comme pour toute autre arme de corps-à-corps, a pour but d’appuyer sur l’avantage qu’elle te prodigue, et ce, en permanence. Néanmoins, qu’importe la force que tu possède, si tu la charge d’énergie, elle prendra en masse, en poids, et il te sera difficile de la garder entre tes mains, en particulier quand tu attaques quelqu’un. Ainsi, tu dois en permanence réfléchir à ton prochain mouvement. Il te faut une porte de sortie pour réutiliser tout élan afin de repartir à l’offensive ou bien de revenir dans une position défensive qui te convient.”

Le Sycophante fit alors quelques pas en arrière pour prendre de la distance avec son apparition, les mains noires de l'homonculus se chargeant en luminosité alors qu’il préparait une attaque énergétique. Babel, lui, prit son épée dans une seule main, avant de plier les jambes à nouveau, se recroquevillant vers l’arrière alors qu’une de ses mains se posa sur sa cuisse et l’autre, tenant le manche de son arme, pointa la lame vers l’arrière.

”Voici une garde bien plus défensive. La Garde à queue longue.”

Garde à queue longue:

Le Sycophante tira alors soudainement un Kikoha sur le Baron, qui leva immédiatement son arme avant de tourner le poignet, frappant dans la boule d’énergie pour la dévier et l’envoyer dans le décor, giflant avec le côté plat du fer le projectile. Immédiatement, il changea de garde, reprenant le style Schlussel avant de charger vers le Sycophante pour l’empaler de son épée. Laissant cette dernière dans le torse du démon, il se retourna vers le jeune homme.

”L’avantage de celle-ci est la possibilité de la copier alors que ton épée est encore dans son fourreau, tant que ton fourreau est au niveau de ta ceinture. Elle est parfaite pour dévier les projectiles, mais également les attaques en pointe. Un coup de poing direct, un coup de lance, tu n’as qu’à lever ton épée, dévier l’attaque et tu te trouves avec ton épée levée face à leur garde brisée.”

Il sortit alors son épée de l’homonculus avant de la ranger dans son fourreau. Le démon sans visage ni personnalité s’approcha alors de Ayo, avant de se mettre en garde. Il n’allait pas l’attaquer avant que le jeune homme soit prêt.

”Allez. Voilà ton exercice : essaie de reproduire ce que tu viens de voir. Une position offensive et une défensive. Cet homoncule ne fera rien tant que tu ne lui auras pas donné le signal. J’ai confiance en toi !”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 ClockMar 19 Sep 2023 - 16:46
 



Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”



En entendant le nom du Roi Cold et de l’Empire Cold, un frisson le parcourut. Bien qu’il ne connaisse pas tous les détails, son passé avec les aliens l’avait rendu méfiant. Il ne savait pas exactement ce que cet empire représentait, mais il n’était pas enclin à accorder facilement sa confiance. L’annonce de Babel selon laquelle l’Insurrection agissait pour le bien de la Terre était cependant un soulagement. Peut-être que nous avons enfin un allié dans cette lutte… pensa-t-il.

Ayo observait attentivement chaque geste, chaque mouvement de Babel. Tout en lui était focalisé sur l’absorption des détails, chaque inclinaison du poignet, chaque rotation de la lame, chaque position du pied. Il dévisageait les démons, intrigué par leur apparence étrange. Ces créatures, sans visage distinct et seulement ornées de caractères japonais, éveillaient en lui une curiosité mêlée d’une prudence instinctive.

La Garde Schlussel, pensa-t-il. Dans son esprit, la technique se décomposait en une série de mouvements distincts, mais interconnectés. Il visualisait le flux d’énergie qui traverse le corps lors de l’adoption de cette position. L’épée, prolongement du bras, était une extension de sa volonté. Cette garde lui semblait offrir un équilibre parfait entre défense et attaque, un point de départ idéal pour une multitude d’actions possibles.

Ses yeux se posèrent sur le Sycophante face à Babel. Cette garde utilise la conservation de l’élan, une force cinétique. En visualisant les mouvements de Babel, il comprenait comment maximiser l’efficacité de chaque coup en utilisant l’énergie générée par le précédent. C’était une symphonie de mouvements, un ballet de force et de technique.

Lorsque Babel passa à la Garde à queue longue, Ayo fronça les sourcils. C’était une position clairement défensive, conçue pour repousser et dévier les attaques. En décomposant la technique, Ayo se dit que c’était une combinaison de mécanique simple, où l’épée, agissant comme un levier, était utilisée pour dévier la force d’une attaque entrante, et de physique, en utilisant le principe de l’action et de la réaction pour renvoyer cette force contre l’attaquant.

Il y a tant à apprendre, pensa-t-il, tout en observant le Sycophante s’avancer vers lui. L’image de ce démon sans visage, créé par Babel, le fascinait. Quelle est l’étendue des pouvoirs de Babel pour créer de telles créatures? C’était une question pour une autre fois.

Saisissant son épée, Ayo prit une profonde inspiration. Il tenta d’adopter la Garde Schlussel, cherchant à reproduire le sentiment d’équilibre qu’il avait observé chez Babel. Son esprit analysait chaque élément de la position, cherchant à comprendre son efficacité. Une fois qu’il eut l’impression d’avoir maîtrisé la première garde, il passa à la Garde à queue longue, sentant le changement de centre de gravité et la nature défensive de cette position.

Dans le vaste désert, où le vent transporte des grains de sable et où le soleil brûlant domine le ciel, Ayo, fixe du regard le démon sans visage. Les dunes s'étendent à perte de vue, offrant un contraste frappant entre la silhouette sombre du démon et le sable doré qui l'entoure.

Soudain, d'un mouvement sec de son bras, Ayo donne le signal. Le démon, réagissant instantanément, se rue sur lui avec une vitesse et une férocité inhumaines. Ayo, avec une détermination tranquille, se prépare à recevoir l'attaque. Rapidement, il entre en Garde Schlussel : pieds écartés, l'épée tenue horizontalement devant lui, prêt à parer. La tension est palpable.

Mais le démon, utilisant sa rapidité, feinte une attaque directe et tente une approche latérale. Sans perdre une seconde, Ayo pivote sur lui-même tout en gardant la garde.

La Garde Schlussel est parfaite pour les combattants qui cherchent à étudier leur adversaire, à attendre une ouverture, ou à se défendre contre plusieurs attaques.

Chaque mouvement du démon est anticipé, chaque tentative d’attaque est parée. La précision et la fluidité de la garde d’Ayo lui permettent de repousser efficacement son adversaire.

Frustré, le démon recule et, rassemblant une grande quantité d’énergie, envoie un Kihoha vers Ayo. Sentant l’approche de cette attaque à distance, Ayo change rapidement de garde, adoptant la garde à queue longue, une posture totalement défensive. Ses pieds sont écartés, son corps est légèrement incliné vers l’avant et sa lame est positionnée horizontalement devant lui, prête à absorber l’impact.

L’énergie se fracasse contre la lame d’Ayo, mais au lieu de la subir, il concentre son ki, renforçant sa défense. Avec une maîtrise remarquable, il renvoie l’attaque vers son expéditeur. Le démon est pris au dépourvu, incapable d’éviter le contrecoup de sa propre force.

© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 ClockJeu 28 Sep 2023 - 9:51
Babel ne bougeait pas. Il était au centre de sa dune. Son regard était porté ici aussi sur sa montre. Les temporalités qui venaient de se fragmenter pour qu’il puisse dialoguer ici et maintenant avec Ayo. L’entraîner sans avoir à le quitter pour se faire vaincre par une adolescente aux traits masculins. Il pouvait consacrer ici aussi l’entièreté de sa réflexion à l’amélioration du jeune homme, tout comme son total de neurone formerait une chorégraphie magistrale face à la gamine de l’autre Babel. Deux Babels, un sur Dösatz, dans le passé. Un sur Terre, dans le présent. Il aimait beaucoup être divisible, divisable et surtout sans aucun besoin d’être déterminé par une quelconque logique. Si Babel était dans le passé et le présent à la fois… il pouvait être partout, là où une intrigue se déroulait. Avec Ayo, par exemple, il supervisait l’entraînement de ce jeune garçon.

Dans les yeux de jade de Babel étaient réfléchis les mouvements d’Ayo. Tout d’abord, tout le langage corporel d’une réflexion. Les yeux qui s’écarquillaient ou bien à l’inverse se plissaient. Les iris qui suivaient le tours de poignets. Les légères et silencieuses reproductions des mouvements, des plis, des déplis, les hochements de tête quand il comprenait quelque chose. Tout ce qui était admis d'existence dans l’être qui faisait preuve de son intellect pour réfléchir et… car tel était la première étape de tout apprentissage, copier. Pour une fois que ce n’était pas Babel qui s’adaptait à la situation qui l’entourait, il se devait bien d’apprécier ce moment où il s’éloignait de son rôle de Tour pour se rapprocher davantage de la carte d’Ermite.

Il put observer Ayo reproduire les mouvements qu’il lui avait présentés. Aucun échec dans chacune de ses prestations. Il s’était mis en Schlussel puis en Queue Longue comme s’il avait fait ses mouvements toute sa vie, avant de démanteler les démons qui avaient été mis face à lui tels des sac à patate parés de cibles blanches et rouges. Inaptes à résister aux coups du jeune homme, ils ne purent gagner les escarmouches. Il fut surpris de voir l’un de ses homonculi tenter une feinte. Les mains sur ses hanches, il hocha de la tête en voyant Ayo parvenir à la réussite qu’il méritait.

”Stop ! Que peut-on déduire de la dernière minute et de l’état actuel du champ de bataille ?”

Un démon vaincu et désintégré par sa propre attaque, rendu cendres noires dans le beige du désert. Une petite dune sur une dune plus grosse. Les autres démons prennent la pose en arrière-plan, leur manque de personnalité s’inscrivant dans la flexation de leurs muscles. Babel trouvait particulièrement comique les corps baraqués, et ainsi les trois derniers Sycophantes adoptaient une référence à une œuvre par leur positionnement figé. Néanmoins, il serait d’autant plus amusant de ne pas annoncer quelle référence ce fut-ce, laissant ainsi au lecteur le plaisir de décider à quels bodybuilders, acteurs, personnages fictifs est-ce que l’auteur pensait lors de la rédaction de cet écrit.

”Le combat s’est déroulé en moins d’une minute. Ce sera le cas des combats contre la majorité des êtres de ce monde. Les plus puissants en dureront quatre ou cinq… Dix, peut-être. Beaucoup tenteront de communiquer pour gagner du temps, ou bien pour présenter les idéaux pour lesquels ils se battent afin de s’assurer de leur vérité, ou encore pour faire des blagues pour détendre la nervosité qui les prend de court… et ainsi de suite. C’est pour cela que des combats paraissent longs. Les combattants aiment beaucoup parler… si ce n’était pas apparent jusqu’à présent.”

Il se pointa du pouce lors de cette dernière phrase. Certes, Babel parlait beaucoup. C’était quelque chose qu’il faisait parce que c’était fun ! Il avait tellement de dialogues à présenter au grand jour. Certes, la mode était toujours au show don’t tell, mais un bon discours, rebondissant et rythmé, pouvait fascinait plus qu’une peinture. La prose l’emporterait !... Jusqu’à ce qu’il puisse avoir une source constante d’illustration de sa propre personne. Il frappa dans ses mains une fois pour annoncer son changement de page.

”Bien ! Ces deux gardes te serviront suffisamment. Il en existe d’autres, mais je crains qu’elles ne s’adaptent pas forcément à des combats face à des pugilistes… Et j’aimerais ne pas te noyer sous un dictionnaire de positions… Quoi que.”

Il matérialisa dans sa main une paire de gants qui serait adapté à la taille des mains d’Ayo, protecteurs et confortables.

”Je te conseille de porter un gant pour protéger ta main des coupures provenant de ta propre lame, en effet, tu risques de la porter par moment par la lame. Il n’y a pas de raison de faire cela avec une épée courte et fine comme la mienne, mais cela serait nécessaire pour la tienne.”

Il prit son katana et le tint à l’envers, sa main empoignant sa lame pile après la garde, avant de trottiner un peu de surplace.

”Avec une épée comme la tienne, je n’ai pas envie de la remettre dans son fourreau quand je dois passer d’un ennemi à l’autre. La dégainer prendrait trop de temps. Si tu es confiant dans l’endurance de ton bras, tu pourrais même voyager en la tenant comme ça en permanence.”

Pendant qu’il trottina, l’un des sbires s’approcha du duo, avant de s’agenouiller pour prendre une autre pose. Ses muscles se crispèrent tandis qu’autour de son corps se créa une barrière d’énergie, observable car elle brillait de rouge luminescent. Il se releva ensuite. Cette suite d’évènements fut plutôt comique, et il était conseillé au lecteur de rire. Babel arrêta son surplace, avant de pointer le Sycophante du doigt.

”Cet adversaire possède une couche protectrice sur son corps. Si je tentais de le trancher…”

Et trancher il tenta, dégainnant soudainement sa lame avant fendre l’air et son sbire d’un coup, le vent accompagnant son mouvement avant qu’il ne se retourne vers Ayo… mais le démon était indemne, et fit bouger ses pectoraux en guise de moquerie tout en mettant ses poignets contre ses hanches. Babel présenta à son nouvel apprenti son katana… brisé en deux.

”Il serait trop protégé. C’est pour cela qu’il existe pour les épées plus large une technique un peu plus oubliée.”

L’autre bout de la lame auparavant envoyé dans les airs retomba pile et impeccablement au niveau de la fracture sur l’autre morceau de l’épée. Le katana s’en retrouva complet, comme s’il n’avait jamais été cassé pour commencer. Le Baron prit l’épée par la lame, avant de frapper son sbire avec le manche de l’épée ! Cela fit bouger la tête de son punching bag.

”Mon épée est inadaptée à ce genre de technique, mais la tienne, plus lourde, serait plus efficace. L’objectif est d’utiliser la garde et le manche de ton arme comme d’un marteau, concavant tes ennemis à défaut de les trancher. Même si tu ne parvenais pas à casser la barrière adversaire, il serait touché par le transfert d’élan, sonné, bousculé l’onde de choc lui provoquant des dégâts interne.

Il fit quelques pas en arrière, laissant la place à Ayo.

”Tente ! Peut-être que tu pourrais même charger de l’énergie dans ce coup. T’inventer une petite technique signature.”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 ClockSam 14 Oct 2023 - 10:40
 



Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”



Ayo, reprenant son souffle, observait attentivement Babel, ses paroles s’ancrant dans son esprit comme des semences prêtes à germer en savoir. Le jeune homme, la sueur percolant à travers son front, regardait le démon immobile, sa barrière rougeoyante le protégeant de tout mal apparent. L’explication de Babel tournait dans son esprit, creusant un sillon de compréhension dans son approche du combat. Les paroles sur le temps, le dialogue pendant le combat, tout cela résonnait avec la réalité des duels passés et à venir.

Le désert s’étendait à perte de vue, son vaste étendard beige parsemé de démons figés et d’une petite scène comique en cours d’exécution. Ayo, une goutte de sueur descendant son front, observait la démonstration de Babel, le tout dans un amalgame de respect, perplexité et une envie pressante de rire, refoulée par le sérieux de l’entraînement.

Il regarda la lame brisée se reformer, admirant la prouesse avec un haussement de sourcil amusé, puis se tourna vers le sbire dont la tête avait bougé sous le coup de l’arme inversée de Babel. Ayo pinça les lèvres, luttant contre l’éclat de rire qui menaçait de se déchaîner. Les muscles du sbire s’agitaient en un ballet grotesque de mouvements incongrus, un spectacle aussi bizarre qu’inattendu.

“Ainsi,” commença Ayo, s’approchant du démon qui oscillait encore doucement de l’impact du pommel, “c’est censé être… une technique?” Sa voix se teintait d’une ironie douce, mais ses yeux scintillaient d’une curiosité enfantine. Il observa de plus près le démon, dont les yeux voilés fixaient le vide devant lui, visiblement déboussolé par le coup inattendu.

Ayo observa la technique de Babel avec un scepticisme voilé, ses sourcils froncés formant une expression de curiosité méfiante. Cependant, au-delà de cette scepticité, une étincelle d'intrigue s'alluma dans ses yeux mordorés, car même les idées les plus farfelues pouvaient parfois cacher un fragment de génie non découvert. Tenant son épée avec un respect renouvelé, Ayo commença à divaguer, marmonnant à mi-voix ses pensées.

Le jeune terrien s’immobilisa, submergé par une marée de réflexions. L’épée en main, la technique de Babel résonnait dans son esprit, se mêlant à un océan d'incertitudes et de potentialités. «La technique, bien qu'elle semble comique à première vue, utilise de manière intrigante la physique et la manipulation du Ki...», Ayo murmurait, tenant l'épée inversée, sentant le poids disproportionné de la lame contre sa paume.

Dans le deuxième paragraphe de sa contemplation intérieure, Ayo se concentrait sur la densité et le mouvement de l'épée, discernant les implications scientifiques qui pourraient se cacher derrière. "La masse de l'épée, lorsqu’elle est déplacée avec une vélocité accrue, génère une force qui est proportionnelle à son accélération et à sa masse", expliqua-t-il doucement, traçant un cercle lent avec la lame inversée, ressentant la tension dans son bras causée par la distribution inégale du poids.

Puis, Ayo intégra le concept de Ki dans l'équation, une aura bleuâtre s'enroulant doucement autour de la lame inversée, alors qu'il murmurait avec émerveillement : "Le Ki est notre énergie intérieure, mais c’est aussi une force qui, une fois libérée, se manifeste extérieurement. Si on pouvait synchroniser cette libération avec la force centrifuge de l'épée..." Les yeux d’Ayo s’illuminèrent, alors qu’il visualisait un vortex d'énergie, engendré par la fusion du mouvement physique de l'épée et du dynamisme du Ki.

D’une main tremblante, le terrien éleva l'épée, sa concentration se manifestant à travers l’énergie fluctuante du Ki qui enveloppait maintenant la lame entière. "Et si," il s'émerveillait, "en manipulant le Ki à travers l'épée, tout en exploitant le déséquilibre inhérent de la lame tenue à l'envers, on pourrait créer un flux cyclonique d'énergie qui se nourrit du mouvement de l'épée et du Ki expulsé?" Une idée, frappante dans sa simplicité, jaillissait dans l'esprit du jeune combattant.

La science physique derrière cela était claire : toute force appliquée à un objet en mouvement, spécialement un qui tourne, influencerait sa trajectoire et sa vitesse. Si le Ki pouvait être dirigé pour augmenter la vitesse de rotation de l’épée tout en amplifiant simultanément le déséquilibre, cela pourrait générer une attaque circulaire d’une puissance extraordinaire.

Il s’avança lentement vers le démon, le regard fixé sur cette barrière qui brillait d’une lueur narguante.

Arrivé à portée, Ayo, dans un mouvement fluide et assuré, frappa la barrière avec le pommeau de son épée, canalisant dans ce mouvement toute la puissance qu’il pouvait maîtriser. Une onde de choc émanait du point d’impact, et la barrière rouge ondula sous la force du coup, un grondement sourd se répandant à travers le lieu.

La déflagration de l'assaut avait une telle virulence qu'Ayo fut catapulté en arrière par sa propre offensive, un ironique retour de force. L'adversaire, quant à lui, fut anéanti en un éclair, ne laissant derrière lui qu'un souvenir fugace de sa présence. Subir les répercussions de sa propre technique était un paradoxe, n’est-ce pas ? Bien que cette auto-affliction soit un trait plutôt familier chez les berserkers, cette classe lui conviendrait sans doute à merveille dans un RPG. Le jeune terrien, avec son tempérament ardent et sa propension à embrasser le danger, trouve paradoxalement un équilibre dans le chaos du combat… Mais un instant, nous sommes bien immergés dans l’univers de Dragon Ball et pourquoi suis-je entrain de parler de « RPG » ? Je rétracte mes précédentes paroles. Et depuis quand, en tant que narrateur, je m’engage dans de telles digressions ? Mon rôle est de narrer l’histoire ! Babel doit indubitablement exercer une influence pernicieuse sur mon récit...

© Mouette
Contenu sponsorisé

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] - Page 2 Clock
 
Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Entrainement dans le désert.
» Balade dans le désert
» Séjour dans le désert
» Threet s'entraine dans le desert
» Mystère dans le désert (PV-Sousuke)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-