Le Deal du moment : -42%
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable ...
Voir le deal
319.99 €

Partagez
 

 Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockJeu 29 Juin 2023 - 20:07




Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”


Cela fait déjà plusieurs jours que Ayo parcourt les étendues arides et impitoyables du désert. Les rayons du soleil brûlent sa peau, tandis que le sable s'infiltre dans ses vêtements, rappelant constamment la rudesse de cet environnement inhospitalier. Les heures passées à marcher solitairement lui ont permis de réfléchir, d'analyser ses motivations et ses aspirations.

Épuisé par la chaleur accablante, Ayo ne peut s'empêcher de penser à Dinos, le dinosaure blessé qu'il a rencontré dans la forêt. Malheureusement, les températures extrêmes du désert seraient insupportables pour lui. Ayo a dû prendre la décision difficile de laisser Dinos dans un endroit frais et sécurisé, en espérant qu'il se rétablisse complètement.

Le désert s'étend à perte de vue, une vaste étendue aride et inhospitalière. Le sable doré forme d'immenses dunes qui semblent se fondre dans l'horizon lointain. Le soleil brille impitoyablement dans un ciel d'un bleu éclatant, projetant des rayons ardents qui dansent sur la surface du sable, créant des mirages fugaces.

La chaleur est écrasante, embrassant chaque grain de sable qui scintille sous les rayons lumineux. L'air est sec et brûlant, empreint d'une sensation de torpeur et de lourdeur. Les rares plantes qui parviennent à s'épanouir dans cet environnement hostile sont épineuses et résilientes, témoins de la lutte perpétuelle pour la survie dans ce désert impitoyable.

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Diablo_Desert_DB_Ep_05_006

Le paysage était parsemé de roches d'une teinte grise, qui se dressaient comme d'étranges arbres figés dans le sable du désert. Le sommet de ces formations rocheuses était orné d'une mousse verte, offrant un contraste saisissant avec l'austérité du désert. C'était fascinant de constater que ces éléments étaient capables de subsister dans des conditions climatiques aussi extrêmes, témoignant de leur résilience et de leur adaptation à cet environnement hostile.

Ayo se posait toujouts beaucoup de questions sur le ki... Peut-il réellement influencer les échanges thermiques entre son corps et l'environnement extérieur grâce à l'utilisation du ki ? C'est pourtant ce qu'il est en train de faire, de manière instinctive. Parvenant à créer une fine barrière de ki autour de son corps, il constate que ce champ d'énergie est capable d'absorber l'énergie thermique excédentaire. De plus, cette barrière agit comme un isolant thermique, réduisant la conductivité thermique entre son corps et le désert brûlant. Grâce à cette maîtrise, Ayo est désormais en mesure de vivre paisiblement dans le désert sans aucun souci... Cependant, il remarque que l'utilisation continue de cette barrière demande une consommation non négligeable de ki.

Le jeune terrien se pose également des questions profondes sur l'existence du légendaire "Dieu des arts martiaux" qu'il recherche ardemment. Dans sa quête, il se demande si ce dieu est réellement une entité supérieure possédant une maîtrise absolue des arts martiaux, ou s'il s'agit plutôt d'un concept symbolique représentant un niveau de perfection à atteindre dans les arts martiaux. Ayo se demande s'il pourra un jour rencontrer ce mystérieux être et bénéficier de son enseignement transcendant, ou s'il doit plutôt chercher à atteindre la maîtrise des arts martiaux par ses propres moyens.

* Argh.... J'en ai marre, je me pose toujours beaucoup trop de questions ! J'ai l'impression de me perdre dans mes réflexions incessantes ! Je devrait peut être méditer plus souvent *

C'est ainsi que, sur ces mots inspirants, le terrien fut saisi d'une sensation étrange... Ce n'était pas du ki, car Ayo a vraiment du mal à ressentir le ki... C'était plutôt une forme de... je ne sais comment l'expliquer, peut-être un sixième sens ? Non, ce n'était rien de tout cela... Juste un frisson fugace, peut-être...

© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockSam 1 Juil 2023 - 1:33
Ah… Le désert. La chaleur. Les cailloux en forme étrange de pilier. Les faucons de sable. Et Babel, assis en tailleurs sur une dune. Son corps excessivement musclé pour sa si petite taille faisait de lui un large bloc au sommet d’une colline. Ayant accompli son travail au profit du premier ministre Scalio et de son nouveau régime pendant ses heures au post, il était à présent disponible. Mais quel Babeleries l’archidémon pouvait-il diable faire à l’heure actuelle. Il n’avait pas eu ouïe de Sasuke, de Mithra ou bien de tous les autres esprits influençables qu’il avait envoyés sur le chemin du chaos, et le voilà qui était maintenant dépourvu de liens à petite échelle. Il était l’ombre du champion ayant terrassé Bray Wyatt. Il était le maître de la propagande terrienne. Il avait devisé l’un des moyens de contrôle de l’information les plus efficaces jamais pensé ! Mais en dehors de ses observation du tournoi de Dösatz auquel il participait dans une chronologie dont il n’avait pas la maîtrise, mes humbles lecteurs se seront rappelés que l’inventeur du Plot Twist n’avait pas été suffisamment employés sur le forum depuis un certain moment.

Mais pourquoi méditer dans un désert ? Tout d’abord, parce qu’il n’était pas parvenu à méditer dans les montagnes d’Inari, dans les salles spécialisées du château ou autrepart ailleurs, son esprit étant bien trop explosif pour être harnaché par un vide mental. Maîtriser sa respiration ? Ne pas avoir de pensées intrusives ? Faire le point avec lui même et reconnaître chaque sensation de son corps sans bouger ? Il n’en était pas capable. Hormis s’il avait un spectateur… et normalement, éventuellement, spectateur il devait avoir.

Parce que Babel était un habitué des lois du monde et leur irrespect. Le destin était un mensonge, sauf quand il ne l’était pas. La loi de Murphy restait une supposition mais une qui se faisait respecter par moment. L’on téléchargeait illégalement des musiques en ligne. L’on vivait sans se soucier de l’univers. Les choses se font. Le monde est petit. Et les “oh ça alors c’est bizarre je m’y attendais pas” étaient plus nombreux que les fourmis dans les jardins des plus fortunés d’entre nous. Voilà des faits que Babel connaissait. Il savait qu’il n’y avait rien à attendre du monde et que c’était précisément pour cela que tôt ou tard son divertissement se rapprocherait de lui. Un héros !... Ou une héroïne ? Une personne d’exception, dans tous les cas ! Quelqu’un avec qui il pourrait construire…

”Le lore…”

Il se releva alors lentement et dramatiquement, conscient que quiconque présent dans les environs verrait la petite figure aux épaules carrées se redresser lentement dans son uniforme avec un long manteau comme cape, avant de redresser lentement les bras comme s’il cherchait à accueillir le soleil à qui il faisait face dans ses bras, l’ombre en contre-lumière présentant un impressionnant personnage mystérieux par le cadrage offert par sa position et celle de l’astre dans le ciel. Comme s’il cherchait à s'agripper à des lianes invisibles, le Baron serra ses poings après les avoir levés pour immédiatement les descendre jusqu’à ses bassins.

”LE LORE !!”

Il se retourna immédiatement sur lui-même, une de ses mains se plaçant près de sa casquette tandis que l’autre pointa du doigt l’heureux inconnu du jour, son visage couvert d’ombre ne laissant dépasser que le vert de ses yeux et le blanc de ses dents.

”Et toi, humble voyageur du désert, que recherches-tu ?”

Il fit un tour sur lui-même avant d’écarter les bras comme s’il venait de se présenter, restant ainsi deux secondes avant de sauter, de bondir vers l’avant, laissant une légère traînée de sable derrière lui alors qu’il s’avançait dans la direction de ce jeune homme, atterrissant les genous pliés et le dos courbé vers l’avant avant de se redresser lentement, affichant son large sourire aux yeux de ce jeune adolescent qui avait, semble-t-il, pris soin de porter une large veste au milieu du climat le plus chaud et sec du monde ! Plaçant les mains sur ses hanches et affichant fièrement sa ceinture où traînait ses katanas après avoir remarqué celui du gars suffisamment musclé et dégingandé pour être un fier personnage principal en devenir.

”T’as l’air d’être habité de beaucoup de questions, je me trompe ?”

Alors que ses dents disparaissaient sous ses lèvres, le plus petit des deux interlocuteurs pointa du doigt ses yeux.

”Je connais ce regard. C’est le regard du “pourquoi ça m’arrive à moi” qui se mélange à celui du “je dois faire quelque chose”. La confusion, la détermination, les traumatismes, le courage ! Tu as le mental d’un héros, mon grand, tu es honnête jusque dans ton langage oculaire !”

Il se frappa alors son propre torse avant d’écarter les bras pour se mettre en valeur, culturiste d’un mètre cinquante sept comique au manque de nez, de sourcils et d’oreilles qu’il était.

”T’as de la chance, car tu fais face au Baron Mars Babel, Archidémon de la Tour, inventeur de la surprise, extraordinairement humble, briseur des fiertés et incontournable coach de celui qui mit un terme à la vie du dévoreur de monde, Bray Wyatt…”

Un éclair traversa le ciel derrière lui malgré le manque total de nuage. Ses bras se croisèrent que le tonnerre arriva enfin jusqu’à leur position.

”Tu peux me demander c’que tu veux !”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockDim 2 Juil 2023 - 14:37




Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”


Le jeune terrien continua son périple à travers le désert aride, avec la chaleur écrasante et les étranges formations rocheuses en forme de piliers. Alors qu'il progressait, il remarqua une silhouette assise en tailleur au sommet d'une dune. La taille de cette personne était disproportionnée par rapport à son corps, un large bloc musclé qui dégageait une aura de charisme inégalable. Instantanément, Ayo sentit la méfiance s'emparer de lui.

Une figure bien étrange se tenait là, vêtu d'un costume, surplombant le désert. Sa stature imposante contrastait avec sa petite taille. Mais avant qu'il puisse tirer des conclusions hâtives, l'individu se leva lentement et dramatiquement, captant l'attention de tous ceux qui étaient présents dans les environs (pas grand monde). Sa posture, avec ses bras ouverts vers le soleil, créait une image saisissante de mystère et de puissance.

"LE LORE !!" s'exclama le Baron, pointant du doigt Ayo qui se tenait là, les yeux verts et les dents blanches émergent de l'ombre.

Ayo, surpris par cette entrée en scène flamboyante, resta silencieux, observant attentivement chaque mouvement du Baron. Il ne savait pas à quoi s'attendre avec cette rencontre.

Le démon, visiblement satisfait de son propre spectacle, s'approcha d'Ayo avec un sourire étincelant.

Baron : "T’as l’air d’être habité de beaucoup de questions, je me trompe ?" déclara-t-il, pointant ses yeux d'un air sûr de lui.

Le Baron se frappa la poitrine avec fierté, exhibant son mètre cinquante-sept de musculature imposante, dépourvu de nez, de sourcils et d'oreilles. Il se présenta comme le Baron Mars Babel, l'archidémon de la Tour, inventeur de la surprise, humble en toutes circonstances, capable de briser les fiertés et coach incontournable de celui qui mit fin à la vie du dévoreur de monde, Bray Wyatt.

Un éclair zébra le ciel derrière lui, même si aucun nuage n'était visible. Le Baron croisa les bras, attendant avec impatience la question d'Ayo.

Ayo, quant à lui, n'était pas enclin à s'exprimer abondamment. Il préférait observer attentivement les paroles des autres et les analyser en profondeur. Cependant, il était indéniable que l'archidémon avait touché juste. Ayo se trouvait plongé dans une profonde réflexion, se questionnant sur son avenir, celui de la Terre, sa propre existence, et sa maîtrise du ki. Serait-il capable de devenir plus fort en rencontrant le Dieu des arts martiaux ? Toutes ces interrogations tourbillonnaient dans son esprit. Pourtant, cela ne signifiait pas qu'il devait accorder sa confiance à un démon. Bien qu'il n'ait jamais rencontré de démon personnellement, Ayo avait entendu parler de leur race. Ils étaient nés dans la destruction et la souffrance, ce qui rendait difficile de leur accorder sa confiance.

Ayo répondit avec perplexité : "Je ne suis en aucun cas un héros, loin de là. Je suis simplement un voyageur cherchant à traverser ce désert. Je dois avouer que je ne connais absolument pas votre identité ni celle de Bray Wyatt. Sachez cependant que je suis ravi que vous ayez réussi à le vaincre, monsieur le coach." Le jeune terrien était conscient que cette interaction serait probablement sa seule avec un individu doué de connaissances pendant un certain temps. Il devait donc mettre toutes les chances de son côté pour retrouver le Dieu des arts martiaux. Ainsi, Ayo posa la question à l'archidémon : "Puisque vous semblez être bien informé, pourriez-vous me dire où je pourrais trouver le légendaire Dieu des arts martiaux ?"

© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockDim 2 Juil 2023 - 17:35
Quand bien même il n’y avait pas de vent dans ce désert, le manteau-cape de Babel volait au vent tandis qu’il croisait les bras comme un véritable boss final. Il ne cherchait pas à impressionner ce jeune homme, du moins, pas pour l’instant. Il faisait ça parce qu’il aimait faire ça. Avoir la classe, tout le monde le voulait. Mais pas tout le monde ne pouvait accepter la recherche du ridicule qu’il était nécessaire de comprendre pour parvenir à obtenir cette même classe. Le badass de l’un était la gênance de l’autre. Il fallait impérativement doser et accepter de ne pas être entièrement capable de faire tomber les mâchoires et écarquiller les yeux. Ce qu’un jeune homme pouvait trouver cool, par exemple, un vieux fatigué ne pourrait qu’en ricaner silencieusement. Babel faisait un mètre cinquante sept par choix. Il voulait apporter du comique. Il voulait resplendir aux yeux de tous par son design qui associait tant de choses qu’il appréciait. Voilà ce qu’était le pouvoir d’un démon. Non pas de modeler son à des fins pernicieuses, mais simplement de présenter au regard du monde ses meilleures idées d’apparence !

Comme tous les héros, ce grand gaillard disait ne pas en être un. Il n’était pas question d’un désabusé se jugeant chaque nuit pour les crimes atroces qu’il avait commis, mais simplement d’un gars trop jeune pour les avoir commis. En effet, il devait avoir un curriculum vitae aussi vierge que son casier judiciaire, n’ayant, tout simplement rien fait. C’était à prévoir. Tout le monde n’était pas pris à ses dix ans pour le temple Jedi ou l’école des sorciers. Certains étaient des underdogs, des dépréciés qui avaient un nom à se faire sans aide – mais qui pouvaient donc le faire selon leurs termes, selon leurs standards. Par le manque d’aide venait le manque de redevance, et donc la liberté de pouvoir véritablement être les maîtres de leurs propres histoires. N’était-ce pas là quelque chose de magnifique ? Non, bien entendu, non… Tout le monde allait faire des rencontres, certaines des tremplins de saut… Mais c’était le manque d’organisation qui comptait, aucun développement systémique de héros, simplement certains qui se démarquent plus que d’autres. Lui… ne se démarquait pas tant que ça. Mais c’était son jour de chance ! Il venait d’apparaître face à Babel. C’était suffisant.

Il ne connaissait pas toute cette histoire de Bray Wyatt, malheureusement… ou bien heureusement ! Cela voulait dire que ce monstre n’avait rien laissé dans l’histoire hormis beaucoup trop de pierres tombales… Peut-être ? Babel savait tout simplement que le Fiend avait tué beaucoup de gens et que Jojiba avait eu une vendetta contre lui. Ce qu’il avait peut-être su… il l’avait un peu oublié. C’était dûr de se limiter à être mortel et à souffrir d’une mémoire imparfaite ! Mais c’était ce qui rendait les découvertes et redécouvertes si fun ! Babel sourit un encore plus large sourire quand l’autre le complimenta pour sa victoire inconnue contre le dévoreur de monde.

”Je suis plus ravi que tu ne le connaisses pas qu’autre chose. Cela veut dire que ses actes n’ont eu aucune importance sur le monde.”

Le Dieu des arts martiaux, hein ? En tant que maître de la propagande, il était évident que Babel savait de quoi on parlait. Il pourrait mentir à ce jeune homme, dire que c’était lui avant de manger un magnum comme dans de nombreuses et comiques vidéos d’internautes, mais il s’était mis en tête de ne pas mentir depuis son échec dans la corruption de Mithra. Il releva alors sa main pour frotter à son menton.

”Un “dieu” des arts martiaux, hein ? Durant mes moult vies d’existence, j’en ai vu beaucoup des dieux des arts martiaux. Néanmoins cela me fait comprendre que tu cherches un mentor d’exception.”

Il pointa alors le grand jeune homme du doigt.

”Tu as l’air terrien, jeune homme. Dis-moi, quel est ton nom ? Que nous nous accordions un peu plus de franchise et de familiarité.”

Il se retourna alors, remontant un peu sur sa dune, ses mains se liant dans son dos alors qu’il semblait accentuer sa réflexion en plisssant les yeux, son rictus ne disparaissant aucunement de sa face… quand bien même il était invisible du fait qu’il tournait le dos à cette graine de héros trop humble pour son potentiel.

”Pourquoi donc le cherches-tu dans ce désert, ce Dieu des Arts Martiaux ? S’il était Terrien… et à ce point compétent… N’aurait-il pas fait son apparition face à Auros ?”

Il haussa alors des épaules.

”Ce ne serait pas correct de sa part de manquer ainsi au combat pour la survie de l’univers. Mais… bon, cela devait être un autre prétendu dieu. Ils sont nombreux. Ils atteignent l’immortalité et soudainement ils oublient le reste du CV nécessaire pour se proclamer divin.”

Il se retourna à nouveau, avant de pointer ce jeune du bout du doigt, son autre main se baissant au ras du corps.

”Que cherches-tu donc à apprendre de lui ? Les techniques de combat ? La méditation ? Le respect de l’adversaire ? Le ki ?”

Il releva alors ses deux mains aux doigts écartés et légèrement pliés comme si une immense énergie se canalisation dans son corps ! Ce qui n’était évidemment pas le cas.

”Nombreux sont ceux capables de te les enseigner, bien plus qu’un dieu de pacotille. Il n’est pas temps de te limiter ! Que cherches-tu ? Et je te le trouverai !”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockLun 3 Juil 2023 - 21:40




Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”


La réflexion d'Ayo fut interrompue par les paroles du mystérieux homme en manteau-cape. Babel déclara : "Je suis plus ravi que tu ne le connaisses pas qu'autre chose. Cela veut dire que ses actes n'ont eu aucune importance sur le monde." Ces propos faisaient référence à Bray Wyatt, mais ce nom n'évoquait rien de significatif pour Ayo. Il lui semblait juste avoir un vague souvenir, comme s'il provenait d'une autre époque ou d'une autre vie. C'était étrange.

Le jeune terrien continua d'écouter attentivement le démon. Il n'était pas habitué à parler beaucoup et préférait laisser les autres s'exprimer, mais il avait toujours été une oreille attentive. Babel poursuivit : "Un 'dieu' des arts martiaux, hein ? Durant mes moult vies d'existence, j'en ai vu beaucoup des dieux des arts martiaux. Néanmoins, cela me fait comprendre que tu cherches un mentor d'exception."

Ayo réalisa à cet instant qu'il était en présence de quelqu'un de très spécial, ce qui n'était guère surprenant pour un archidémon. Les légendes racontaient que ces démons étaient très dangereux et vivaient depuis des millénaires. On prétendait aussi qu'ils erraient dans le monde des vivants à la recherche d'événements amusants, apparaissant toujours lors de grandes catastrophes. Cela ne donnait pas vraiment envie de poursuivre la conversation, mais Ayo était intrigué et voulait en savoir plus.

L'archidémon pointa son doigt vers Ayo et demanda : "Tu as l'air terrien, jeune homme. Dis-moi, quel est ton nom ? Que nous nous accordions un peu plus de franchise et de familiarité."

La franchise était une valeur primordiale pour Ayo, et il était rare d'entendre quelqu'un parler d'honnêteté. En temps de guerre, voire même en période d'après-guerre, mentir était le seul moyen de survivre. Mais Ayo s'était toujours refusé cela. Ainsi, le terrien décida de répondre à la demande du démon : "Je m'appelle Ayo, je suis un terrien originaire d'Orange City. Je n'ai pas un palmarès impressionnant comme le vôtre, je n'ai jamais terrassé de dévoreur de mondes. Je ne suis qu'un simple terrien cherchant à survivre."

Instinctivement, Ayo parlait avec un profond respect envers l'archidémon. Après tout, il se trouvait face à un être qui avait potentiellement assisté à la naissance de la planète sur laquelle il vivait, il était normal de lui témoigner du respect.

Babel continua : "Pourquoi donc le cherches-tu dans ce désert, ce Dieu des Arts Martiaux ? S'il était terrien et aussi compétent, n'aurait-il pas fait son apparition face à Auros ?"

Une nouvelle question pertinente posée par le démon. En effet, si le Dieu des Arts Martiaux était si puissant, pourquoi n'était-il pas intervenu lors de l'invasion des Elyséens ou des Saiyens ? Cela n'avait aucun sens ! À moins qu'il n'ait agi dans l'ombre ou qu'il soit tout simplement trop faible. Dans ce cas, ce voyage n'aurait plus aucun intérêt.

Le démon soulevait un point crucial. Le jeune terrien avait pris la décision de partir à l'aventure uniquement sur la base d'une rumeur. Comme dit le dicton, la fougue de la jeunesse peut parfois guider vers des choix impulsifs. Le jeune terrien prit le temps de réfléchir à la question de l'archidémon. Avant même que ce dernier puisse répondre, il enchaîna en déclarant : "Ce ne serait pas correct de sa part de manquer ainsi au combat pour la survie de l'univers. Mais... bon, cela devait être un autre prétendu dieu. Ils sont nombreux. Ils atteignent l'immortalité et soudainement, ils oublient le reste du CV nécessaire pour se proclamer divin."

Babel poursuivit : "Que cherches-tu donc à apprendre de lui ? Les techniques de combat ? La méditation ? Le respect de l'adversaire ? Le ki ?" L'orphelin de guerre était perdu... Il ne savait pas quoi répondre. Pourtant, un mot lui revint instinctivement en tête.

Un flash-back surgit dans l'esprit d'Ayo, le ramenant à la tragique mort de ses parents. Les derniers mots qu'ils lui avaient murmurés résonnaient dans sa tête, mettant l'accent sur l'instinct de survie qu'ils lui avaient insufflé. Ces souvenirs douloureux étaient un rappel constant de la nécessité de survivre dans un monde impitoyable.

Oui, c'était ça, la survie. C'était pour cette raison qu'Ayo ne s'était jamais considéré comme un héros, malgré les actes héroïques qu'il avait accomplis. En réalité, tout ce qu'il avait entrepris dans sa vie, toutes ses réalisations avaient un objectif commun : la survie. Ayo n'était pas un héros et il en était conscient. Il voulait simplement survivre. Si une nouvelle invasion extraterrestre se produisait, Ayo voulait être capable de survivre. Et s'il pouvait sauver quelques vies au passage, c'était du bonus.

Le jeune terrien se trouvait dans une profonde dualité intérieure, déchiré entre son besoin impérieux de survie et son envie sincère de sauver des gens, des êtres qui, tout comme lui, avaient connu les ravages de la guerre et étaient devenus des orphelins de guerre. D'un côté, il ressentait une indifférence croissante envers les autres, un sentiment de détachement qui grandissait en raison des nombreuses pertes et trahisons qu'il avait subies. La douleur de la solitude l'avait endurci, le poussant à mettre sa propre survie en priorité, se protégeant ainsi des blessures émotionnelles supplémentaires.

L'orphelin interrompit sa réflexion lorsque le démon poursuivit son monologue : "Nombreux sont ceux capables de te les enseigner, bien plus qu'un dieu de pacotille. Il n'est pas temps de te limiter ! Que cherches-tu ? Et je te le trouverai !"

Intrigué par les paroles du démon, Ayo ne put s'empêcher d'être sarcastique : "Et pourquoi feriez-vous cela pour un simple terrien ? Vous avez l'habitude de récupérer des personnes égarées dans le désert pour leur offrir ce genre de service ? Rien d'étrange du tout ! Ou peut-être que vous vous ennuyez ? Après tout, ce que vous recherchez, c'est du 'lore', n'est-ce pas ?""

Le jeune terrien était plutôt silencieux, mais il analysait attentivement chaque mot prononcé. Il n'avait évidemment pas réussi à percer à jour l'archidémon en seulement deux minutes d'échange. Cependant, il pouvait aisément comprendre que le démon s'intéressait à lui par simple ennui. Mais était-ce réellement une mauvaise chose ? Est-ce que ce n'était pas précisément ce que notre protagoniste recherchait depuis le début ?

Le jeune terrien soupira profondément, puis prit une grande inspiration, qu'il expira lentement. D'un ton résolu, il se lança : "Je cherche à devenir plus fort. Je veux accroître ma puissance pour pouvoir survivre. Nous, les terriens, sommes apparemment considérés comme la race la plus faible, la plus vulnérable. Il semble que toutes les races extraterrestres aient décidé de nous envahir. Comment ne pas être enragé en face d'une telle réalité ?

Soudain, un sourire énigmatique se dessina sur le visage du terrien, lui conférant une apparence presque malveillante. Son regard demeura fixé sur les yeux du démon, tandis qu'il poursuivait son monologue.

Ayo : "Accepter notre faiblesse comme une réalité inévitable ? Non, je refuse de me résigner à cela. C'est précisément pour cette raison que je suis à la recherche du Dieu des arts martiaux. Et dans le cas où je ne parviendrais pas à le trouver, je m'efforcerai de gagner en puissance par mes propres moyens ! Je ne veux plus être un simple témoin impuissant face aux invasions extraterrestres. Et pour ce faire, je vais devoir révolutionner ce monde..."

Ayo cessa de s'exprimer, portant son regard vers le ciel, avant de reprendre la parole.

Ayo : "Voir même cette univers tout entier..."

Il reste encore beaucoup de choses que vous ignorez sur Ayo, mais pour la première fois, une lueur de ce qui se cache au plus profond du cœur meurtri du terrien se laisse entrevoir... L'avenir nous réserve bien des surprises.

© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockMer 5 Juil 2023 - 15:01
Le jeune homme avait ce visage intrigué qu’il était si satisfaisant de voir pour l’Archidémon. Cela voulait dire qu’il faisait mouche, qu’il parvenait non pas seulement à se faire entendre mais à s’insurger dans l’attention entière de son interlocuteur. Car touchant par son expérience l’entièreté des désirs du jeune homme, l'incarnation de la Tour et de la destruction de toute fierté s’était immiscée dans le champ de vision cérébral de ce garçon afin de devenir le marchepied de son prochain chapitre. Voilà ce qu’était Babel, après tout. Un sondeur de talent. Un coach. Un manager. Il voyait dans le plus grand des deux interlocuteurs les graines d’un personnage d’exception, et se présentait face à lui comme il le faisait face à tous ceux qu’il avait rencontré.

Ayo. Un terrien originaire d’Orange City. Une ville définie surtout par son lycée aux alumni exceptionnels – et aux réguliers massacres de gosse dont l’établissement a dû faire face au fur et à mesure des années. Chaque méchant sans imagination s’était mis en tête de remplacer l’odeur des hormones de la puberté par celle du fer dans le sang. Ayo en avait-il fait les frais ? S’était-il un jour caché sous un table, espérant qu’un Black Feather oublie de l’exterminer ? Qu’importe. Il disait ne pas avoir de palmarès impressionnant et réduisait sa vie, son existence toute entière… à survivre. C’était triste, comme choix de mot. Triste et révélateur. Cela rendait Babel d’autant plus intéressé à transformer ce petit bout de malheur en figure de proue universelle.

Le Baron garda son sourire en coin alors que ses larges yeux de jade et de vide analysaient sans mouvement aucun l’entièreté du langage corporel camouflé dans le faciès de celui qu’il voulait comme protégé. Il lui laissa quelques secondes pour continuer sa réfléxion interne avant de poursuivre, et Ayo lui répondit tout d’abord avec une pointe de sarcasme. Pourquoi, ô Babel, pourquoi l’Archidémon chercherait-il à l’aider ? Avait-il pour habitude de faire le coach ? S’ennuyait-il ? Le gamin tentait de l’acculer en cherchant à trouver tout motif que Babel cacherait sous ses actes, comme s’ils ne figuraient pas comme médailles sur son torse, écrits au fil doré sur son brassard ! Babel sourit d’autant plus tout en hochant de la tête.

”Maliiiiin ! Oui… tu as raison sur bien des points. Je suis à la recherche d’histoire pour égayer mon ennui. Je cherche des personnages d’exception, qu’importe si cette même exception ne s’est pas encore révélée. Et quand bien même tu es le premier que je trouve dans ce désert, Ayo, je dois dire que tu n’es pas le premier inconnu dont je vois le potentiel.”

Il releva une de ses mains au doigt écartés comme s’il cherchait à la faire figurer dans le cadre d’un gros plan sur son visage, d’une case en fin de page.

”Je suis l’Archidémon de la Tour, l’avatar d’un concept. Mais l’on peut me résumer à un adorateur du chaos et des fiertés qui s’écroulent, un amateur des tournants d’histoire et des libérations. Et je suis avant tout un être profondément adorateur de toute histoire où les dieux et dictateurs et êtres injustement surpuissants se font avoir par les faibles qu’ils exploitent et oppriment depuis des années.”

Il replaça ses mains derrière son dos avant de hocher de la tête quand Ayo lui présenta sa propre emprise de la métaphysique, son but dans la vie, ce qui faisait, entre autre, tourner ses rouages. Il voulait de la puissance pour continuer à survivre. Honorable et délicieusement moralement gris ! Il en avait marre d’être considéré comme l’écureuil le plus infirme d’une race de rongeurs et souhaitait se battre et faire usage de son indomptable esprit humain face à la froide cruauté de l’univers. C’était catégoriquement une très bonne idée. Babel aimait ! Il y mettait son tampon d’appréciation.

”La haine de l’injustice est primale chez tout être intelligent. Il n’y a aucun moyen de ne pas être au moins frustré de la situation terrienne.”

Babel hochait de la tête. Il était grand temps que la Terre annihile enfin toute opposition qui tentait encore et toujours de se servir d’elle pour présenter sa méchanceté au-devant de la scène. Massacre et Massacre Junior sévissaient encore et toujours, des centaines de noms si fragiles, si apeurés à l’idée de disparaître de l’Histoire qu’ils s’étaient taggués eux-mêmes dans le sang des terriens. Mais comme tout graffiti, on les oubliait quand même. Il n’y avait rien d’intéressant à ces monstres. Ni charisme, ni terreur, seulement un tas de cadavres dans leurs sillages.

Ayo s’était soudainement mis à sourire alors qu’il semblait s’imaginer ascendant social et physique. Il refusait la faiblesse et expliquait que c’était la raison derrière la recherche miraculeuse d’un dieu des arts martiaux. Et il était prêt à poursuivre ses efforts quand bien même cette même recherche ne mènerait à rien. Honorable ! Mais c’est alors qu’il mentionna la possibilité de devoir révolutionner le monde, voire l’univers ! Babel joignit ses deux mains, liant ses doigts les uns aux autres avant de relever les deux indexes jusqu’à ses lèvres serrées alors qu’il semblait songer.

”Mmh…”

Il fit tourner ses poignets de sorte à baisser les indexes dans la direction d’Ayo.

”J’aime ce que tu cuisines, Ayo. J’aime beaucoup. Mais c’est quoi ton plan, pour l’instant ?”

Il fit tourner ses paumes pour pouvoir se frotter les mains, se déliant ainsi les doigts tandis que son esprit se focalisait sur les désirs de son compatriote de grande taille.

”Je vois d’où tu viens, je comprends ton raisonnement. Mais… c’est un plan difficile à atteindre. Il faut du temps, il faut des ressources, il faut de la puissance…”

Il haussa des épaules.

”C’est le plan de l’Insurrection également, d’ailleurs. Tu n’es pas le seul terrien à désirer l’annihilation de tout massacreur de la Terre !”

Ayo venait de présenter sa capacité à ne pas seulement être un héros, mais un personnage complexe à part entière ! Peut-être se laisserait-il corrompre par ses propres désirs de justice ? Ou peut-être qu’il trouverait la capacité à compromettre, la possibilité de laisser tomber sa rage ? Babel s’en fichait. Babel voulait juste voir des personnages intéressants qui explorent leurs mondes et leurs consciences selon les lois qui déterminaient leurs pensées et les rouages qui faisaient tourner leurs êtres.

”Donc ! Nous avons tes motivations. Maintenant, et je ne peux pas mettre plus d’emphase là-dessus… C’est quoi ton plan. L’entraînement, certes !... Mais quoi, après ça ?”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockDim 9 Juil 2023 - 11:20




Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”



Ayo fit la rencontre d'un étrange personnage, un archidémon à la recherche d'histoires extraordinaires et d'événements marquants. L'archidémon se présenta comme l'Archidémon de la Tour, un adorateur du chaos et des fiertés qui s'écroulent, aimant voir les puissants opprimés par les faibles. Cette notion d'un démon se battant pour les opprimés intrigua le jeune terrien qui n'avait jamais entendu parler d'une telle chose.

Babel : "La haine de l'injustice est innée chez tout être intelligent. Il est impossible de ne pas être frustré par la situation terrienne."

L'archidémon savait comment parler à Ayo, comprenant sa frustration face à la situation sur Terre. Ayo expliqua alors pourquoi il recherchait le "Dieu des arts martiaux" et pourquoi il désirait devenir plus fort. Cette explication suscita une question pertinente de la part du démon :

Babel : "J'aime ce que tu cuisines, Ayo. J'aime beaucoup. Mais quel est ton plan, pour l'instant ?"

Quel était donc le plan d'Ayo ? Il avait eu le temps de réfléchir à cela depuis son enfance, mais le problème était qu'il manquait encore d'expérience et de connaissances. Cependant, il avait une idée de comment révolutionner le monde, voire même l'univers. Après tout, l'univers n'était qu'une échelle plus vaste du monde lui-même.

Babel : "Je vois d'où tu viens, je comprends ton raisonnement. Mais... c'est un plan difficile à atteindre. Il faut du temps, des ressources, de la puissance..."

L'archidémon ne se trompait pas une fois de plus.

Babel : "C'est aussi le plan de l'Insurrection, d'ailleurs. Tu n'es pas le seul terrien à désirer l'annihilation de tout massacreur de la Terre !"

Ah, l'Insurrection ! Un groupe de personnes déterminées à renverser l'ordre établi dans l'univers. Un noble objectif partagé par le terrien, même s'il ne faisait pas confiance à tous les membres de ce groupe formidable. Malgré leur victoire contre la dictature précédente, la situation sur Terre n'avait pas beaucoup changé. Peut-être était-ce dû à un manque d'influence de la Terre ou peut-être étions-nous perçus comme des êtres insignifiants à écraser facilement ? Tant de questions tourmentaient l'esprit du jeune homme.

Babel : "Donc ! Nous connaissons tes motivations. Maintenant, et je ne peux pas insister assez là-dessus... Quel est ton plan ? L'entraînement, certes !... Mais ensuite, quoi ?"

Ayo : "Devenir plus puissant ne constitue pas une finalité en soi... C'est un moyen d'améliorer ses chances de survie. C'est une réalité indéniable. Cependant, cela va au-delà de la simple survie. Cela permet également de se faire entendre. Dans notre monde actuel, où la puissance règne en maître, si tu es faible, personne ne prêtera attention à toi. C'est une facette inhérente de la nature humaine."

Ayo : "Être puissant est bien, mais si tu es seul... tes chances de survie sont minces. Après avoir atteint la première étape, la prochaine étape consiste à influencer le système politique terrien. Il est crucial de renforcer notre planète, de l'intérieur comme de l'extérieur. Nous devons investir dans la science, améliorer notre armement et nos technologies de défense. Nous devons rechercher des alliances avec d'autres races extraterrestres partageant nos objectifs communs. En unissant nos forces, nous serons en mesure de protéger la Terre et de prévenir les attaques futures. Les Saiyens sont une race guerrière, avec 80 % de leur population composée de soldats. Sur Terre, seulement 15 % de la population sait se battre, et ces 15 % ne pourraient même pas affronter 0,1 % de la population de Saiyens non combattants. Il est évident que la Terre a besoin d'une armée. Je suis fermement convaincu que nous avons le pouvoir de faire une différence significative en investissant massivement dans le domaine de la science."

Ayo : "En fin de compte, mes objectifs se rapprochent étrangement de ce que propose l'Insurrection"
Le terrien soupira, montrant une légère frustration. "Mais je dois avouer que j'accorde très peu de confiance aux êtres pourvus d'intelligence". Il haussa les épaules, exprimant un sentiment de désarroi. "Pour être honnête, mes idées sont encore un peu floues" Ayo posa sa main sur sa tête, cherchant à clarifier ses pensées. "Argh... Cela fait bien longtemps que je n'ai pas réfléchi à tout cela"

Le vent faisait danser les cheveux et les vêtements d'Ayo, lui donnant une allure presque aussi charismatique que celle de son interlocuteur... Mais cela était bien sûr impossible, du moins pour l'instant. L'orphelin baissa les yeux tristement vers le sol, regardant les grains de sables être emportés par le souffle dévastateur, puis serra son poing. Il regarda ensuite droit dans les yeux verts écarlates du démon, affichant un visage vide, presque sans émotion et conclut son monologue en ajoutant : "Mais cela m'importe peu, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour y parvenir."


© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockMar 11 Juil 2023 - 0:22
Babel touchait juste et il le savait. Il n’avait pas peur de l’admettre. Il n’avait pas peur de ne pas avoir l’air suffisamment humble. C’était SA narration et il choisissait comment SON monologue interne (à la troisième personne de part un narrateur ne sachant pas où se placer) se déroulait. Il n’y avait rien de plus à rajouter. Il voyait dans le silence d’Ayo durant son petit monologue à lui qu’il n’était pas en train de se tromper. Mais pouvait-on vraiment avoir des difficultés à décoder les jeunes garçons au passé tragique, définis par le besoin de survivre, la détermination et d’odieux actes passés. Ou du moins, ces mêmes actes s’étaient-ils vraiment déroulés ? Babel s’avançait peut-être un peu trop à estimer que ce genre d’évènement se déroulait obligatoirement dans la vie de tout survivant. Après tout, tout le monde n’était pas obligé de commettre l’irréparable dans une situation de vie ou de mort. Certains étaient simplement chanceux dans leurs malchances. Ils étaient dans une situation difficile où c’était la chance et non le sacrifice de leurs éthiques qui y passait. Mais cela rendait les personnages un peu barbant, non ?

Faisant cloison sur son sourire le temps de se concentrer, croisant un bras pour soutenir avec sa paume ouverte le coude de l’autre qui lui même amena ses doigts à lui tenir le menton, il écouta Ayo décrire sa philosophie. La puissance n’était pas une finalité en soi. Il hocha la tête. C’était majoritairement correct. Ceux qui n’avaient qu’un nombre aussi abstrait qu’arbitraire comme but finissaient avec rien d’autre. Cela ne les rendait pas moins intéressants, déconstructions ambulantes qu’ils étaient. Néanmoins, ce n’était pas une fin qu’il serait fin d’accorder à Ayo. Il lui fallait aller plus loin que la misère d’avoir le monde sur un plateau et de ne pas savoir quoi en faire. Il voulait utiliser la puissance pour forcer le monde à s’adapter à ses idéaux, des idéaux qui étaient corrects. Une facette inhérente de la nature humaine ? Certes, mais -

”Cette même puissance peut se présenter sous des formes bien différentes. Un ami prêtera attention à toi, à ton avis, à tes ennuis - tu obtiens donc une emprise sur lui, une forme de puissance. L’argent est une forme de puissance. La célébrité aussi. On possède quelque chose que l’autre n’a pas, et parfois… parfois c’est soi-même. Ton ascension pourrait prendre des formes différentes de la maîtrise des arts martiaux.”

Babel avait levé la main et le doigt en suivant cette interjection, avant de reprendre sa pose initiale comme un personnage non-joueur à qui l’on venait de lancer le dialogue. Il écouta patiemment ce qu’Ayo avait à dire. Être surpuissant solitaire n’avait aucune importance. Il fallait se présenter dans la politique terrienne, puis militariser la planète. Investir dans la science. Chercher les alliances. Il utilisa des statistiques pour appuyer ses dires, comme se devait de faire tout jouteur de logorrhée. La Terre avait besoin d’une armée, mais pouvait s’en sortir à la fin, à l’aide de la science. Babel haussa des épaules avec un sourire en coin en laissant le jeune homme arriver à sa propre conclusion. Ouaip – il se rapprochait beaucoup des idéaux de l’Insurrection, idéaux qui étaient déjà mis en place.

”La majorité de ces plans sont déjà en cours d’implantation, et le reste arrivera bien assez tôt. Néanmoins, cela prouve une chose : tu n’es pas seul.”

Ayo expliqua cependant qu’il accordait peu de confiance aux êtres doués d’intelligence. Parlait-il de tous les aliens capable d’alphabétisme ou incluait-il les humains dans le tas ? Humains et animaux anthropomorphes passant parfois dans les divers Tenkaichi Budokai. L’un d’entre eux se transformait en homme à la pleine lune – amusant ! Babel se gratta le menton tout en réflechissant à cette remarque, écoutant celles d’après. Ses idées étaient floues. Ses émotions encore plus. Il passait du calme à la frustration, à la honte, à la migraine… à la dépression. Il n’y avait pas réfléchi depuis un moment, indiquant que cela devait faire quelques temps qu’il agissait au lieu de réfléchir. Chose remarquable mais critiquable.

”Tu mentionnes toi-même la nécessité de faire des alliances interplanétaires avant de dire que tu ne mets pas de confiance dans les extraterrestres. Ce que j’y vois, c’est la capacité de revenir sur des aprioris ! Je ne te crois pas inapte à demander à la Terre ce que tu ne ferais pas toi.”

Il se tapota sur le menton avant de commencer à marcher en rond, s’éloignant d’Ayo avant de s’en rapprocher pour le contourner, commencer un tour autour de lui avant de marcher dans l’autre sens pour s’éloigner à nouveau et se rapprocher à nouveau et… laisser ses pieds aller là où ils allaient. Tout ce qui était dans son pouvoir pour y parvenir.

”Très important de mentionner, ça. “Tout ce qui est en ton pouvoir.” C’est une tournure de phrase, je sais, mais on peut construire beaucoup là-dessus. De quoi es-tu capable ?”

Il haussa les épaules, faisant tourner sa main levée pour accompagner son déblatèrement.

”Tu t’es montré malin, donc réfléchir est en ton pouvoir. On sait déjà pour ça. Tu te dis survivant et tu survis d’ailleurs à ce désert. La détermination en fait partie aussi, avec probablement un grand sens du pragmatisme et un minimum de confiance en toi. Cela nous fait une belle brochette de qualités qui ne sont pas offertes à tout le monde. D’où ma réflexion sur les différents types de puissance. Tu pourrais tenter une belle carrière en politique !”

Il ricana un instant, un ricanement qu’il chantonnait presque. Il ne le faisait pas irrespectueusement, il était juste naturellement diabolique, c’en était probablement charmant.

”Ce qui nous amène à la question qui tue, la question qui fâche. Maîtrises-tu le Ki ? J’ose imaginer que oui. L’on ne survit pas sans un minimum de talent, acquis ou hérité. J’ose penser qu’à chercher un Dieu des Arts Martiaux, tu as un potentiel à lui offrir, ce qui m’amène ainsi à orgueilleusement me proposer comme juge de ta performance actuelle.”

Il se tourna alors dramatiquement, son manteau derrière lui suivant son mouvement, dégageant sable et lumière sur son sillage alors que le Baron serra son poing durement près de son visage… avant de libérer ses doigts et son emprise sur le vide, approchant sa main de la direction d’Ayo, ouverte comme s’il l’invitait.

”Frappe-moi ! Attaque-moi avec le plus de puissance possible ! Et nous verrons donc ce qui est『en ton pouvoir』!!”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockVen 14 Juil 2023 - 20:05




Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”


Ayo regarda Babel avec attention, écoutant attentivement ses paroles. Il pouvait sentir l'assurance et la détermination qui émanait de l'archidémon. Babel avait raison, l'Insurrection offrait une voie prometteuse pour le début du plan d'Ayo. Peut-être que cela lui permettrait de renouveler sa confiance envers les êtres doués d'intelligence. Le jeune terrien prit une pause, fixant Babel qui marchait en cercle autour de lui. Il scrutait attentivement chacun de ses mouvements, prêt à répondre à sa proposition.

Babel : ”Très important de mentionner, ça. “Tout ce qui est en ton pouvoir.” C’est une tournure de phrase, je sais, mais on peut construire beaucoup là-dessus. De quoi es-tu capable ?”

Babel : ”Tu t’es montré malin, donc réfléchir est en ton pouvoir. On sait déjà pour ça. Tu te dis survivant et tu survis d’ailleurs à ce désert. La détermination en fait partie aussi, avec probablement un grand sens du pragmatisme et un minimum de confiance en toi. Cela nous fait une belle brochette de qualités qui ne sont pas offertes à tout le monde. D’où ma réflexion sur les différents types de puissance. Tu pourrais tenter une belle carrière en politique !”

Ayo écouta attentivement les paroles de Babel, reconnaissant que sa capacité à réfléchir et sa détermination étaient des atouts qu'il possédait. En tant que survivant, il avait traversé ce désert impitoyable et cela témoignait de sa résilience. Le pragmatisme était ancré en lui, et il avait une confiance minimale en ses propres capacités. Toutes ces qualités formaient un ensemble précieux, qui n'était pas donné à tout le monde. La remarque de Babel sur les différentes formes de puissance attira son attention.

La politique a toujours été une composante essentielle des plans d'Ayo. Il était convaincu que pour réellement changer les choses sur Terre, il fallait pouvoir influencer et mobiliser les foules. La politique offrait un cadre idéal pour cela. En effet, c'était par le biais de la politique que les idées pouvaient être diffusées, les débats engagés, et les décisions prises. En occupant des postes clés, Ayo aurait l'opportunité de faire entendre sa voix, de proposer des solutions innovantes et de mobiliser les ressources nécessaires pour améliorer la situation de la Terre. Il croyait en la capacité de la politique à provoquer un changement systémique et à transformer les mentalités.


Ayo : "La politique a toujours été une partie intégrante de mes plans, mais je n'envisage pas de devenir un politicien traditionnel. Mon objectif est plutôt de devenir un homme d'influence, à l'image du grand Hercule Satan."


Ayo observait attentivement les mouvements de Babel alors qu'il se lançait dans un ricanement presque charmant, teinté d'une certaine aura diabolique. Le jeune terrien sentait que les choses allaient prendre un tournant intéressant. Les paroles du démon résonnaient en lui, soulignant l'importance de maîtriser le Ki pour survivre et progresser dans ce monde.

L'archidémon, dans toute sa théâtralité, se tourna dramatiquement, laissant son manteau flotter derrière lui. Ayo était captivé par la présence imposante de Babel. Il sentait l'énergie électrisante qui émanait de lui. Le démon tendit sa main ouverte en direction d'Ayo, l'invitant à l'attaque. Un défi direct.

Le terrien sentit son cœur battre plus fort. Il serra les poings, prêt à relever le défi avec détermination. Il n'avait pas peur. Au contraire, il était excité par cette opportunité de prouver sa force. Il se concentra, rassembla son énergie intérieure et fit un pas en avant.

Il concentra son énergie, canalisant le Ki à travers son corps et dans sa lame. Une lueur dorée enveloppa l'épée, signe de la force grandissante qui s'éveillait en lui. D'un geste fluide, il fit tournoyer son arme dans les airs, créant une onde de choc qui se propagea dans toutes les directions.

L'onde de choc se déploya rapidement, soulevant le sable et les débris environnants. L'air vibrait d'une énergie intense, tandis que les alentours étaient illuminés par l'éclat doré de l'attaque. C'était un spectacle impressionnant, témoignant de la maîtrise grandissante d'Ayo sur le Ki.

Le jeune terrien était conscient de l'attention captivée de Babel, mais il ne relâcha pas son élan. Il continua à diriger l'onde de choc, l'orientant vers sa cible.

© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockMar 18 Juil 2023 - 22:32
Ayo n’avait pas ajouté tant que ça de plus à la conversation. Les déductions de Babel avaient été leurs fins en soi. Il n’avait fait qu’écouter, écouter, encore écouter, cela faisait de lui un bon élève, entre autres. Est-ce que le Baron aurait-il préféré un peu plus d’attitude rebelle ? Possiblement. Préférablement. Il aurait aimé se lancer dans l’art de la joute verbale et appuyer ses arguments par des exemples et des statistiques. Mais s’il convainquait quelqu’un si simplement de sa propre grandeur, alors il avait fait son boulot. N’était-ce pas là l’objectif d’un coach ? D’un mentor ? La Tour devenait l’Ermite. Dommage pour son frère. Ou c’était peut-être sa sœur en ce moment ? Il était dur de microgérer ses compères Archidémons.

Ayo avait toujours eu la politique en vue. Cela avait toujours fait partie de ses plans. C’était plutôt honorable, en soit. Qui donc avait envie de s'adonner à la didactique de pourquoi l’idée d’en face était plus nulle que la mienne. Pire que ça, pourquoi l’idée d’en face ne vaut rien face à mes petites mimiques rigolotes. Je suis approchable, humble, serviable, et rigolo à regarder à la télévision. Babel était fan de tout cela. De cette inutilité majeure. Tellement de pions pour la même machine. L’objectif ? Le conflit à petite échelle. Ayo ne voulait pas être une de ces personnes là, qui n’avait de but que de faire s’énerver les gens sur des problèmes mineurs. Il voulait devenir un homme d’influence, comme Hercule Satan. Il ne rajouta rien de plus, du moins aux yeux du Babel du post actuel. Et c’était pour ça que ça rendait cette logique suffisamment mystérieuse pour que, tel un détective dans un polar, le Baron appuie dessus.

”Parles-tu de son parcours ou bien de ses actes ? Cherches-tu à être champion du monde puis politicien ? Cherches-tu à être riche puis philanthrope ? Ou bien veux-tu tout simplement la gloire et le sentiment d’importance ?”

Babel n’était pas en train de le juger. Pas plus que toute autre être capable d’intelligence. Tout le monde pouvait juger tout le monde. Tout le monde le faisait déjà. N’êtes-vous pas en train de vous former une opinion sur ce texte au moment même où vous le lisez ? Cette dernière phrase vous fait-elle grincer des dents ou souffler du nez ? Ne vous inquiétez pas. Vous jugerez également vos textes, votre propre personne. Il était déjà suffisamment dur d’arrêter de juger. C’est une marque de votre humanité, probablement. Du moins, c’est une marque de votre satisfaction actuelle. Ceux qui ont faim ne jugent pas les repas les plus excentriques et dégoûtants. Ceux qui se cachent de la guerre ne jugent pas ceux qui s’humilient pour survivre. Le jugement fait partie de l’injustice. L’injustice de notre réflexion. Enfin, cela ennuie Babel de réfléchir si longtemps à la condition humaine quand lui ne l’est même pas. Il ne sortirait jamais des écrits pour profiter lui aussi de l’existentialisme journalier qu’était de se demander ce que l’on allait se faire à manger pour ce soir. Chaque soir. Chaque jour.

Faisons donc impeccable transition vers le reste de notre aventure. Le coup. Babel était électrisé, il était incroyable, il était charismatique, il était splendide. Il attendait l’attaque avec les bras écartés et le manteau qui volait derrière lui comme s’il était en pleine chute libre, le soleil derrière son dos lui permettant un splendide contre-jour, comme ne fut qu’une ombre monochrome, une cible à forme réduite pour l’attaque d’Ayo. Cela se préparait tranquillement, petit à petit. Ayo avait dégainé son épée, et le “schwing” parcourant sa lame résonna dans les oreilles inexistantes du Baron Mars Babel.

Rapprochons nous de la démonstration de violence : l’éclat éblouissant de l’arme n’était rien d’autre que l’annonce d’une attaque. Logique : elle se chargeait d’énergie, et bientôt cette énergie fut balancée dans la direction de l’Archidémon sous forme d’onde. Une onde continuelle qui allait dans toutes les directions, car Ayo secouait son épée dans tous les sens. Le sable s’envolait. Le vent devenait trouble. Et bientôt, l’onde de choc finit dans sa direction.

La tête de Babel fut sectionnée hors de ses épaules et s’envola verticalement alors qu’une pluie de sang absolument noirci sortit dramatiquement de son corps. Il aurait été facile de confondre cette hémoglobine corrompue avec un encre noir, et pour cause ! Le corps de Babel restait figé droit comme un piquet alors que ses deux mains se rapprochèrent de son torse, ses doigts se serrant les uns contre les autres à l’exception de ses pouces qui se dressèrent tout droit vers le ciel. Et bientôt, la tête de Babel redescendit, retombant impeccablement contre sa nuque. Son visage conservant son sourire incroyable, il resta silencieux un paralysé un instant jusqu’à ce que le bruit aussi ridicule qu’immonde d’un scratch résonne dans le désert, suite à quoi le rictus de Babel s’ouvrit pour laisser sortir quelques paroles.

”C’est bien ! C’est bien ! C’est très bien, ça ! Oui ! On aime ! On aime beaucoup !”

Il ouvrit alors ses deux mains avant de les frapper l’une contre l’autre, les frottant après les avoir rassemblée, se rapprochant d’Ayo en enjambant son propre sang noir qui avait terni la belle image du désert. Le sang de Babel était aussi illimité que dramatiquement sous pression, capable de faire sortir des litres et des litres de ses plaies béantes comme si c’étaient des geysers. Il était important de mourir avec panache quand on était le méchant de l’histoire.

”Ça, c’est du potentiel ! Belle attaque, belle manipulation de la lame, Cela veut dire que tu peux aller loin !”

Il écarta alors les bras comme s’il cherchait à présenter quelque chose.

”Que peux-tu faire d’autre ? Quelles sont tes capacités ? Es-tu capable d’encaisser les coups ? Je requiers un CV complet de tes autres compétences !”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockDim 23 Juil 2023 - 13:07




Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”


Il observait Babel avec un mélange d'intérêt et de calme. Les déductions du Baron semblaient être une partie intégrante de son personnage, et Ayo préférait l'écouter attentivement plutôt que de chercher une confrontation inutile.

]Babel : "Parles-tu de son parcours ou bien de ses actes ? Cherches-tu à être champion du monde puis politicien ? Cherches-tu à être riche puis philanthrope ? Ou bien veux-tu tout simplement la gloire et le sentiment d’importance ?

Ayo resta silencieux un instant, réfléchissant aux questions posées par Babel. Ces interrogations étaient pertinentes, elles reflétaient les choix et les objectifs possibles qui pourraient façonner l'avenir d'Ayo.

Ayo : "Champion du monde, politicien, richesse, philanthropie, gloire, sentiment d'importance... Tous ces objectifs peuvent sembler alléchants, mais ils ne sont pas mon idéal. La politique a toujours été dans mes plans, mais pas pour chercher le pouvoir à tout prix ou pour montrer ma grandeur. Mon objectif est différent. Je veux devenir un homme d'influence pour soutenir ceux qui en ont besoin, et pour créer un monde où la violence et la souffrance que j'ai connues ne soient plus une réalité."


Ayo exprima sa vision avec conviction : "Ce qui compte avant tout, c'est l'influence. Regardez Hercule Satan, par exemple. Cet homme est respecté et admiré par tous. Lorsqu'il parle, les gens l'écoutent attentivement, sans oser contester ses paroles."

Il continua à expliquer pourquoi être un homme d'influence, tel qu'Hercule Satan, était crucial pour faire de la Terre un véritable empire respecté dans tout l'univers. En effet, en étant doté d'une telle notoriété et d'un pouvoir d'influence sur les masses, on pourrait réaliser des avancées sans précédent.

"Imaginez un instant que nous parvenions à unifier les peuples de la Terre sous une même bannière, avec un leader charismatique comme Hercule Satan. Les autres civilisations dans l'univers nous prendraient au sérieux, nous considéreraient comme un acteur incontournable, et la Terre deviendrait une puissance majeure."

Ayo s'animait en décrivant cette vision ambitieuse. "En utilisant cette influence, nous pourrions rassembler les nations autour de projets communs, partager nos connaissances et nos ressources, et œuvrer ensemble pour le bien-être de toute l'humanité."

Il souligna également les opportunités que cela créerait dans le domaine diplomatique et économique : "Nous pourrions établir des partenariats avec d'autres planètes, échanger des technologies avancées, et bâtir une économie prospère qui rayonnerait dans l'univers tout entier."

"Avoir un homme d'influence tel qu'Hercule Satan à nos côtés nous ouvrirait les portes de l'expansion spatiale et de la coopération interplanétaire. Nous pourrions devenir une force pacifique et respectée, œuvrant pour le bien commun de tous les peuples de l'univers."


En conclusion, Ayo affirmait avec assurance : "Être un homme d'influence, c'est avoir le pouvoir de changer le destin de la Terre et de faire d'elle un empire digne de ce nom, dans l'univers tout entier."

Ayo marqua une pause, puis reprit avec conviction : "C'est vrai, dans ce monde, la puissance demeure un moyen essentiel pour se faire respecter. Que l'on opte pour la peur ou l'amour pour asseoir son influence, cela n'altère en rien la nécessité d'être puissant pour y parvenir."

Ayo : "Dans un univers où les forces sont en perpétuel équilibre, démontrer sa puissance est un gage de crédibilité et de détermination. Les autres peuples et factions ne prêteront attention à nos paroles que si nous avons la capacité de nous défendre et de défendre nos idéaux avec force."


Ayo fit une pause, le regard déterminé. "La puissance inspire la crainte, mais aussi le respect. Lorsque les autres voient que nous sommes capables de faire face aux défis et aux adversités avec vigueur, ils sont plus enclins à prendre en considération nos avis et nos propositions."

Il souligna également l'aspect psychologique de la puissance : "La puissance crée une aura d'autorité et de leadership. Les individus cherchent naturellement à se rallier à ceux qu'ils perçoivent comme forts et compétents. En étant puissants, nous attirons naturellement l'attention et suscitons l'admiration."

Ayo poursuivit avec éloquence : "La puissance ouvre également des portes. Elle nous permet de nous imposer dans les négociations, de faire entendre notre voix, et d'influencer les décisions qui façonneront notre avenir."

Perdu dans ses pensées, Ayo revint à la réalité lorsque le démon lui proposa de tester sa maîtrise du ki. Ses yeux se posèrent sur le démon, évaluant la proposition avec prudence. Il savait que démontrer sa maîtrise du ki était un moyen de prouver sa force et sa compétence.
Babel, avec son charisme et sa présence imposante, se tenait là, bras écartés, prêt à encaisser l'attaque d'Ayo. Le soleil créait un contre-jour saisissant, rendant Babel presque intouchable. Mais Ayo ne se laisserait pas intimider. Il se concentra sur son épée, sentant l'énergie affluer en lui.

Le moment crucial arriva, et Ayo déclencha son attaque. L'éclat éblouissant de l'épée traversa l'air, libérant une onde de choc puissante. Le sable s'envola, le vent devint trouble, et l'onde de choc atteignit sa cible.

La tête de Babel fut sectionnée, et une pluie de sang noir s'éleva dramatiquement de son corps. La scène était à la fois choquante et captivante, et Ayo ne put s'empêcher de ressentir une pointe d'adrénaline. Le jeune homme terrien ne pouvait simplement pas anticiper une telle issue. Je veux dire, qui aurait pu imaginer voir un archidémon se faire décapiter ? Confus face à cette situation, l'orphelin se retrouvait perdu quant à ses actions. Avait-il été trop loin ? Non...

Ayo observa avec attention les mains de Babel qui se rapprochaient de son torse, le sang s'écoulant en abondance. Malgré la scène sanglante, Babel gardait son éternel sourire, ce qui déconcerta Ayo.

Un silence pesant s'installa, seulement interrompu par le bruit étrange d'un scratch. Babel reprit alors la parole, son enthousiasme débordant.

Babel : "C'est bien ! C'est bien ! C'est très bien, ça ! Oui ! On aime ! On aime beaucoup !"

Ses mains s'ouvrirent, se heurtant l'une contre l'autre, puis le démon les frotta ensemble après les avoir rapprochées, s'approchant d'Ayo en enjambant son propre sang noir qui avait souillé le désert autrefois immaculé.

Babel : "C'est ça, du potentiel ! Belle attaque, magnifique manipulation de la lame. Cela signifie que tu peux aller loin !" s'exclama-t-il, écartant ses bras comme pour présenter quelque chose.

Babel : "Que peux-tu faire d'autre ? Quelles sont tes capacités ? Peux-tu encaisser les coups ? Je requiers un CV complet de tes autres compétences !"


Ayo fut surpris par la réaction de Babel, mais il ne baissa pas sa garde pour autant.

D'une voix calme, le terrien répondit "Votre attitude face à la violence est étrange, Baron Mars Babel. Vous voulez savoir quelles sont mes autres capacités et comment j'encaisse les coups."

Son regard perçant restait fixé sur Babel, prêt à répondre à sa question.

Ayo : "Mes compétences vont au-delà de la maîtrise de l'épée. J'ai appris à utiliser le Ki pour renforcer mon corps et accroître ma vitesse et ma force. De plus, j'ai développé des techniques défensives pour me protéger des attaques ennemies. Quant à encaisser les coups, j'ai appris à endurer la douleur physique et émotionnelle dès mon enfance. Les épreuves que j'ai traversées ont forgé ma résilience. Je ne m'effondre pas face à l'adversité, je l'affronte."


Ayo fit appel à sa technique, la "Défense impénétrable", révélant ainsi la pleine mesure de son pouvoir défensif. Cette technique, issue d'un long entraînement, lui permettait de résister à toute attaque avec une solidité à toute épreuve.

La "Défense impénétrable" était un art martial raffiné, basé sur la concentration totale du flux d'énergie dans son corps. En canalisant cette énergie, Ayo créait une barrière invisible autour de lui, capable de repousser même les attaques les plus puissantes.

Lorsqu'il activa cette technique, une aura bleutée l'enveloppa, témoignant de l'énergie protectrice qui l'entourait.
© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockDim 30 Juil 2023 - 14:50
Ayo était… désireux de la gloire pour la gloire. Il ne s’intéressait pas à un rôle exact de Mr. Satan. Il n’en voulait que l’influence. Mais, c’était logique. Très logique. Un jeune homme, un jeune survivant, surtout, était en majorité un désir constant de se faire entendre. C’était un amas de souffrances en tout genre, qui avait besoin d’un podium, d’un micro, et de hurler. Il avait vu et subi des choses qui devaient être empêchées. Il lui fallait de l’influence. Il fallait que quand il dise “stop !” ça stoppe. Il ne fallait pas faire de vraie carrière à débattre pendant des heures. Il fallait que les foules écoutent et aplaudissent. Il voulait le peuple derrière lui, et il ne pouvait le chopper que par l’adoration. Il ne pouvait le manipuler que par le fanatisme. L’impact de la foule quand elle se sortait les doigts du cul était plus puissant que n’importe quelle injustice. Il voulait qu’on l’écoute. Au final, c’était bien plus rare qu’on ne puisse le penser. Pouvoir être écouté, au lieu de voir son interlocuteur attendre son tour de parole. C’était simple. Il explicitait ses désirs que Babel avait deviné depuis longtemps, habitué comme il l’était aux héros cherchant à changer le status quo. Ecoutons donc le monologue d’Ayo.

Babel se pencha un instant en fermant les yeux, le menton entre le pouce et l’indexe, le sourire fermé et satisfait d’entendre ainsi la longue tirade de son jeune interlocuteur. Oui. Une belle description directe de ses idéaux. Un monologue comme les méchants en feraient, mais dans la bouche d’un gentil. Ou l’était-ce vraiment ? Là se trouvait le goût du mystère, et il était épicé. La souffrance vécue justifiait-elle l’acte présent ? Justifiera-t-elle le courant de pensée ? Pouvait-on juger des pensées de quelqu’un ? Allons donc, Babel n’était qu’un personnage. Il ne pouvait juger aussi efficacement que ne le pourrait un lecteur. Ainsi il ne fit qu’écouter. C’était amusant d’écouter. Fascinant, souvent.

Il voulait unifier la Terre. C’était un bon début. Mais quelle partie de la Terre n’était pour l’instant pas unifiée ? Scalio faisait un excellent travail là-dessus. Ou peut-être que le Ministre de la Propagande lui-même s’était trompé dans sa propre vérité. Après tout, comme Babel pouvait être sûr des faits quand il les noyait dans une masse si intense d’inutilité qui ne faisait que faire oublier à tout le monde les vrais sujets d’importance. Mais si Hercule Satan utilisait plus efficacement son influence, il pourrait unir les différents peuples de la Terre sous une même bannière. Et ce serait cette unification qui ferait la nouvelle force de la planète bleue si souvent blessée. Une centralisation des ressources et des connaissances, des partenariats établis avec d’autres civilisations interplanétaires, le philanthropisme d’une planète au service des autres, la création d’un empire…

Ayo utilisait des termes qui étaient parfois contradictoires. Un empire ? Pacifique ? Cherchait-il à faire des pactes ou à dominer les autres ? Là était la difficulté. Fallait-il chercher la puissance pour être pacifique ? Possiblement. Le respect devait être acquis, et parfois de force. Du moins, c’était la logique présentée par le jeune homme. Babel ne faisait que continuer d’écouter. Il offrait à Ayo quelque chose de rare. Un public pour ses tirades. Ce n’était pas donné à tout le monde. Obtenir le respect des autres empires, des autres planètes, c’était son objectif. Au final, n’était-ce pas là la projection de son désir personnel ? Ne pas être traité comme un autre terrien qui a été plus chanceux que les autres pour esquiver les attaques énergétiques qu’on lui lançait ? Ou était-il plus que ça ? Moins que ça ? Il voulait être écouté. Il voulait être entendu. On y revenait encore. Un beau monologue entendu de fond en comble par Babel, qui n’eut qu’une seule réponse à offrir en retour, bref et dramatique… du moins, se disait-il.

”Et c’est là que c’est génial : l’Insurrection fait déjà tout cela.”

Une autre petite suggestion. Un autre petit rappel. L’Insurrection pouvait accueillir Ayo à n’importe quel moment. L’Archidémon ensanglanté se rapprocha après l’attaque de son compère de dialogue. Il aimait voir le choc se dessiner dans ses yeux écarquillés. Qu’il était amusant d’être excentrique face à ceux qui restaient éternellement piégés dans le normal et le banal. L'événement déclencheur n’avait rien d’autre à faire que de souffrir dramatiquement pour impressionner ceux qui lui parlaient. Ce fut à ce moment là qu’une pointe de tristesse traversa son cœur. Il venait de gagner contre Végéta dans un autre temps de la temporalité bien assez étrange de cet univers. La finale se ferait en présentiel. Peut-être devait-il accélérer les choses.

Ayo disait trouver les réactions de Babel face à la violence étranges. Elles l’étaient. Mais, après tout, il était habitué à être victime des morts les plus ridicules afin de clore les arcs des héros qui avaient luttés des jours durant pour le vaincre.

”Enfin, Ayo. Si tu veux accomplir tes objectifs, il te faut t’assurer de pouvoir te relever à chaque fois qu’on te met à terre.”

Il écouta à nouveau. Ayo pouvait faire plus que jouer de son épée. En effet, il avait appris à maîtriser son Ki de façon défensive. Il pouvait frapper plus fort, courir plus vite. Et surtout, il pouvait créer une couche d’énergie autour de son corps. Il répondait à Babel, lui assurait qu’il ne s’effondrerait pas sous la souffrance, l’ayant apprivoisé étant petit. Enfin, il laissa une aura bleutée l’entourer…

TCHING !!

La Lame Manxome de Babel, dégainée plus vite que l’éclair, était arrêtée à quelques millimètres de la peau d’Ayo. Il ne pouvait pas la percer. Intéressant. Très intéressant. Il continua d’appuyer quelques instants, posant même sa main contre le côté de la lame. Il grinça des dents un instant, audiblement, avant que son sourire ne revienne au moment où il remis sa lame dans son fourreau.

”Bieeeeeen ! Très bieeeeen…”

Il joignit alors ses mains.

”Et bien, Ayo, je te félicite. Je voulais un potentiel incroyable et tu m’en as offert. C’est parfait ! Extrêmement parfait ! Impeccable !”

Il applaudit un instant.

”Il me faut te dire et te le répéter, mais… l’Insurrection semble véritablement être ta voie. Tu as les idéaux qu’ils ont, et tu as le potentiel qu’ils désirent, et ils ont les entraîneurs qui peuvent te suffire. Et crois-moi, Ayo, je sais qui va devenir grand et qui restera petit. Tu as le potentiel d’être aussi grand que tu le désires.”

Il se pointa alors du pouce en souriant.

”Tu veux que je te les présente ? Je suis quasiment sûr qu’il y a quelqu’un de disponible pour t'entraîner rien qu'à l'heure actuelle !”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockMer 9 Aoû 2023 - 9:40




Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”


Babel se pencha, souriant de manière énigmatique. "Et c'est là que c'est génial : l'Insurrection fait déjà tout cela."

Ayo se perdit un instant dans ses pensées, repensant à ses propres idéaux et à la signification de tout cela. Puis, revenant à la réalité, il répondit : "Tu as raison, l'Insurrection a déjà commencé à changer les choses. Mais il me semble que c'est encore trop limité. Les idéaux doivent se répandre, toucher chaque coin de la planète. Je veux être au centre de ce mouvement, pour que mes paroles soient entendues à travers les âges. Je veux être une force de changement, pas seulement un combattant puissant."

Ayo reprit, l'œil pétillant : "Je veux aller au-delà de la force brute. J'ai appris à maîtriser mon Ki de manière défensive. Je peux résister, je peux encaisser. Ce n'est pas seulement la puissance qui compte, mais aussi la résilience. Si je peux prouver que je peux me relever à chaque fois, cela inspirera les autres à faire de même."

L'Archidémon s'avança subitement, dégainant sa lame d'un geste rapide. Ayo se figea, sentant la pointe de la lame presque toucher sa peau. Mais il resta calme, sachant que son énergie défensive l'entourait. La lame ne pouvait pas le percer. Babel finit par ranger sa lame, applaudissant Ayo avec enthousiasme.

Babel : "Bieeeeeen ! Très bieeeeen…Et bien, Ayo, je te félicite. Je voulais un potentiel incroyable et tu m’en as offert. C’est parfait ! Extrêmement parfait ! Impeccable ! Il me faut te dire et te le répéter, mais… l’Insurrection semble véritablement être ta voie. Tu as les idéaux qu’ils ont, et tu as le potentiel qu’ils désirent, et ils ont les entraîneurs qui peuvent te suffire. Et crois-moi, Ayo, je sais qui va devenir grand et qui restera petit. Tu as le potentiel d’être aussi grand que tu le désires."


Babel pointa son pouce vers lui-même, arborant un sourire malicieux. "Tu veux que je te les présente ? Je suis quasiment sûr qu’il y a quelqu’un de disponible pour t'entraîner rien qu'à l'heure actuelle !"

Ayo : "Tu as piqué ma curiosité, Babel. Si l'Insurrection a déjà commencé à semer le changement, alors il serait stupide de ne pas envisager de m'y impliquer. Cependant, il y a quelque chose que tu dois comprendre. Je ne suis pas le genre de personne à faire confiance facilement. J'ai traversé trop d'épreuves pour accorder ma confiance à qui que ce soit. Même si vos idéaux et vos méthodes semblent justes, je dois être sûr que je peux compter sur eux."


Ayo se tourna brièvement pour observer le paysage désertique qui les entourait. Le vent soufflait doucement, balayant les grains de sable sur le sol aride. Après un moment de silence, il se retourna vers Babel, son regard sérieux.

Ayo : "Avoir des camps d'entraînement à la maîtrise du Ki est un atout considérable. Si l'Insurrection peut m'aider à développer davantage mes compétences, alors je pourrais être prêt à m'engager. Mais je veux rencontrer ces membres, discuter avec eux, voir s'ils sont vraiment alignés sur ce qu'ils prétendent être. Je ne veux pas être entraîné dans quelque chose qui pourrait se retourner contre moi à un moment donné."


Ayo hocha la tête, sentant un mélange d'excitation et d'appréhension. C'était une décision importante, une étape qui pourrait le rapprocher de ses objectifs ambitieux. Il savait qu'il devait faire le bon choix.

© Mouette
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockDim 13 Aoû 2023 - 21:38
Babel se tenait avec ses mains liées là où sa ceinture devait se placer. Néanmoins l’auteur ne savait plus s’il en avait sur son design. Il jugea que c’était plus prudent de lui en donner afin de pouvoir resserrer son uniforme au niveau de son torse. Ah ! Mais il portait des épées à son fourreau ? Qu’est-ce qui pourrait donc maintenir des épées ? Ainsi, Babel avait mis ses pouces dans sa ceinture, ses jambes écartées permettant à ses puissantes cuisses de maintenir sa carrure alors qu’il se tenait ainsi comme un cow-boy face au jeune homme.

Ayo acceptait les changements amenés par l’Insurrection. Mais ces changements ne se faisaient pas assez vite à son goût. N’y avait-il pas plus grande indication de son jeune âge que cette impatience imprégnée d’hormone et de visage sans ride ? Mais plus que ça, il dévoilait enfin son arrogance. Son égocentrisme. Une faute morale classique, mais pas plus ennuyeuse de part sa répétition. En vérité, Babel, destruction de l’égo qu’il était, raffolait de cette arrogance et de ses multiples déconstructions. Il devait être au centre du mouvement, le jeune Ayo, sinon ce mouvement n’avait pas de raison d’être. Au-delà de la motivation altruiste se cachait l’envie personnelle. Le port d’étendard n’était qu’une canne de selfie pour son paragon. Il voulait un héritage, il voulait qu’on se souvienne de lui, que sa parole résonne malgré l’inévitable disparition de l’univers. Il voulait être plus qu’un pauvre, pitoyable, misérable gosse qui avait eu assez de chance pour survivre à quelques attaques.

Sa principale force ? Sa détermination. Il voulait être capable de se relever. Babel acquiesça silencieusement, ses hochements de tête laissant Ayo comprendre qu’il écoutait et continuait d’aimer ce qui retombait sur ses invisibles oreilles. Il avait une maîtrise défensive du Ki. Serait-ce suffisant pour survivre ? Probablement, comme pour se démarquer, d’ailleurs. Surtout pour se démarquer, quand on y pensait. Parmi tous les bourins de cet univers fait, taillé pour tous les accueillir, il y avait un guerrier, un seul qui se battait de manière défensive. Et ça, ce n’était pas suffisamment commun aux yeux de Babel. Ce n’était pas suffisamment courant. Il en fallait plus.

Bien entendu, Babel découvrit cela physiquement également et ce, bien assez tôt, car son attaque s’était faite bloquer par la nouvelle couche d’énergie autour du corps du jeune homme. Et heureusement pour ce jeune homme en question ! En effet, épéiste qu’il était, Babel avait une grande maîtrise de la lame, prouvant encore une fois le potentiel incroyable d’Ayo. Un poulain qui méritait de plus en plus sa plateforme, son heure de gloire, la possibilité d’être ce qu’il désirait être.

Le jeune homme fit comprendre au petit barraqué qu’il avait, bien entendu, captivé son attention. Mais il devait faire son disclaimer avant tout, et rappeler que ses expériences l’avaient transformé en gaillard bien mésapte à offrir sa confiance aux autres. Il pouvait concevoir les bienfaits de l’Insurrection, mais il ne savait pas si les membres seraient apte à répondre à ses attentes. On lui avait trop menti, et il devait lui-même s’assurer de voir si les autres pouvaient lui dire la vérité. Là était le secret.

”Donne-moi donc une seconde.”

Il sortit un talkie-walkie comiquement large de sa poche, dont il tira l’antenne aussi démesurée que le reste du corps de cet appareil. Il tapa sur quelques boutons, et quelque part dans le monde, le téléphone du premier ministre Scalio sonnerait. Heureusement que l’auteur ne serait plus disponible pendant quelques semaines, sinon ce serait malheureux que Babel appelle dans le vide parce que t’es un gros flemmard, hein Scalio ?

”Chut !”

Ah, mon personnage me dit d’arrêter les entredeux rigolos et métas. Tenons-en nous donc à son futur appel.

”Cher premier ministre ? Ici le Baron Mars Babel ! Durant l’une de mes excursions, je viens de trouver une recrue au potentiel immense. Un jeune homme désireux d’expulser les criminels intergalactiques et les envahisseurs hors de notre planète tant adorée. Seriez-vous disponible pour lui donner un rapide tête-à-tête afin de le convaincre de votre bonne foi et volonté ?”
Onyekachi Ayo
Onyekachi Ayo
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 15/06/2023
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Frappe éclair
Techniques 3/combat : Défense impénétrable
Techniques 1/combat :

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] ClockJeu 24 Aoû 2023 - 11:07
 



Dans l'Étau du Désert
La survie ne garantit pas la vie, mais elle offre une chance de se battre pour ce en quoi nous croyons.”



Ayo observait attentivement Babel alors qu’il prenait une pause théâtrale, ses mains écartées comme s’il était sur le point de dégainer des armes imaginaires. Le jeune homme pouvait sentir un mélange d’amusement et d’extravagance émanant du démon, une aura de mystère et d’arrogance qui le rendait à la fois captivant et déconcertant.

Lorsque Babel évoqua le désir ardent d’Ayo d’être au centre du mouvement, de laisser une empreinte, une certaine vérité s’insinua dans son esprit. Il ne pouvait pas nier qu’une part de lui aspirait à la reconnaissance et à l’admiration, à faire enfin la différence sur cette planète. Mais il était également conscient que cela ne pouvait pas être le seul moteur de ses actions. Il fallait qu’il trouve un équilibre entre son ambition personnelle et les véritables valeurs qu’il voulait défendre.

Les mots de Babel à propos de la détermination résonnaient dans sa tête. Il savait que la route serait difficile, semée d’obstacles et de défis. Il devait être prêt à encaisser les coups, à se relever encore et encore. C’était cette détermination qui l’avait maintenu en vie jusqu’à présent, et il ne pouvait pas se permettre de l’abandonner.

La rencontre entre l’épée de Babel et la barrière de Ki qu’Ayo avait créée avait été une révélation. C’était comme si le démon testait sa résilience, sa capacité à se défendre. L’idée d’un guerrier utilisant principalement des techniques défensives était inhabituelle, mais peut-être était-ce justement ce qui pourrait le distinguer des autres. Il sourit légèrement en entendant les commentaires enthousiastes de Babel sur sa maîtrise du Ki.

Lorsque Babel sortit son talkie-walkie comiquement large et commença à parler au Premier Ministre Scalio, Ayo se retint de sourire. L’humour excentrique de Babel était étrangement rafraîchissant, même dans des moments sérieux comme celui-ci.

Lorsque Babel termina son appel, Ayo se tourna vers lui. « Alors, Babel, tu es sérieux à propos de ce rendez-vous avec le Premier Ministre ? »

Son regard était déterminé, son ton résolu. Ayo avait fait son choix. Il était prêt à explorer cette nouvelle voie, à découvrir ce que l’Insurrection avait à offrir et à déterminer s’il pouvait véritablement jouer un rôle dans le changement qu’il voulait voir sur Terre.

© Mouette
Contenu sponsorisé

Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Empty
MessageSujet: Re: Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]   Dans l'Étau du Désert [Ft Babel] Clock
 
Dans l'Étau du Désert [Ft Babel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entrainement dans le désert.
» Balade dans le désert
» Séjour dans le désert
» Threet s'entraine dans le desert
» Mystère dans le désert (PV-Sousuke)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-