Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur d’élite EV05 Forces Temporelles
Voir le deal

Partagez
 

 Situation critique [branche annexe au sujet base]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PNJ Claire
PNJ
Autre / Ne pas divulguer Age : 28
Date d'inscription : 04/09/2020
Nombre de messages : 66

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockVen 3 Mar 2023 - 9:45


Trunks s'amusait bien, finalement - enfin, tout du moins, le temps qu'il avait réussi à balader ce Goku de substitution. Son nez éclaté le faisait cependant souffrir plus qu'il n'avait encore eut de douleur à ce niveau. En fait, tout ses membres tremblaient pendant qu'il mettait en place son ingénieux plan. Parce qu'il se doutait qu'un seul autre coup à pleine puissance de ce type mettrait fin à sa vie.

Le Goku bis cria sa rage à la face du monde, ne sachant comment localiser ce petit filou de Trunks. Ce dernier suait à grosses gouttes malgré tout : qu'allait-il faire, maintenant ? Ce vilain était bien trop puissant pour lui, et pourtant... en tant que fils de Vegeta et Bulma, il se devait de lui tenir tête ! Il ne pouvait en être autrement. Des civils risquaient leur vie à tout moment si personne n'occupait ce cinglé.

Se déplaçant comme une petite chenille agile, le gamin se dirigea vers une sortie qui le conduirait jusqu'à Zelen. Il espérait avoir réussi à l'aider à se sortir des décombres avec son appel aux robots.... mais quel ne fut pas son soulagement lorsqu'il sentit les auras de ceux qu'il considérait comme sa famille !

*Yes ! Ils vont pouvoir occuper ce débile pendant que je vais voir comment va la dame !* Pensa-t-il alors, requinqué et plein d'espoirs.

Il ne répondit donc à aucun de ses proches pour l'heure pour ne pas révéler sa position à Black. Tapissant toujours son chakra, il se hissa discrètement en-dehors du plafond et de ses réseaux métalliques. Longeant les murs brisés, il s'accroupit derrière des décombres et observa les environs en effaçant sa présence le plus possible, à la recherche de la militaire.
Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockMer 15 Mar 2023 - 5:54

« Et bien, on pourra dire qu'ils nous auront fait courir. »

Façon de parler, Lucifer n'ayant bien sûr pas même envisagé de parcourir une telle distance par ses propres moyens. Plutôt que de le faire, il avait préféré recourir à l'un des nombreux miracles de la technologie, en l'occurrence celui que les humains avaient baptisé « scooter ». Cela avait tout de même plus d'allure qu'un attelage, fut-il tiré par des chevaux-squelettes. On n'arrête pas le progrès, comme aimaient à le dire les auteurs de ces merveilleuses inventions.
Être un Dieu-Démon ne dispensant pas de suivre les mesures de sécurité, il retira son casque et secoua la tête pour permettre à ses cheveux de reprendre leur forme naturelle.

Il n'avait, à vrai dire, pas eu d'autre choix que de s'arrêter, l'avenue principale sur laquelle il s'était engagé ayant été coupée en plein milieu par un profond cratère. Il était à peu près sûr que la ville - la Capitale de l'Ouest, comme le lui avait confirmé un panneau en feu il y a de cela un peu moins d'un kilomètre - entretenait un peu mieux ses routes d'ordinaire.

Hélas pour eux, ils étaient aujourd'hui sous le coup d'une attaque terroriste - du moins était-ce ainsi qu'ils en avaient parlé à la télévision ; c'était ce qui lui avait permis de savoir où aller.
N'ayant pas trouvé ses compagnons au village où ils avaient dit se rendre, Lucifer avait été bien embêté. heureusement, ils vivaient à l'ère de l'information : s'intéresser aux dernières nouvelles avait suffi à se faire une petite idée de l'endroit où ils avaient pu se rendre.
Ni une ni deux, il avait donc enfourché son vaillant destrier - auquel il avait fort heureusement passé un coup de chiffon pas plus tard que la vaille - et s'était lancé à leur poursuite.

« J'espère au moins que tu as bien profité du voyage. Ce n'est pas tous les jours que je m'éloigne autant du château. Un peu d'air frais te fera le plus grand bien. »

Qu'il se rapproche autant du milieu citadin était devenu chose rare, surtout depuis qu'il pouvait faire livrer tout ce dont il avait besoin aux portes de sa demeure ; c'était l'occasion de voir en personne comment les choses avaient évolué, non pas seulement à travers un écran.
D'une main habile, il détacha les câbles de sécurité dont il s'était servi pour fermer son porte-bagage. Bien qu'il ait tout essayé, ce dernier n'était évidemment pas adapté au transport d'une épée, qu'elle soit ou non possédée, l'obligeant à l'en faire dépasser ostensiblement sans pouvoir le clore tout à fait, mais Lucifer n'était pas peu fier d'avoir réussi à se débrouiller.
L'arme récupérée, il fut finalement en mesure de ranger son véhicule dans sa capsule, là où il ne risquerait pas d'être endommagé. Au vu du nombre de voitures à avoir déjà été éventrées, mieux valait ne pas le laisser traîner. Ladite capsule disparut alors au fond de sa poche, et il put enfin partir explorer les lieux.

Les dégâts étaient - pour la majeure partie - concentrés autour de la Capsule Corporation, celle-là même qui avait conçu l'engin grâce auquel il était venu jusqu'ici. C'était en tout cas ce que semblaient indiquer les différents reportages à ce sujet, dont les images déferlaient d'ores et déjà sur toutes les chaînes où elles étaient les bienvenues.
Si louable que soit la réactivité des reporters - où étaient-ils donc cachés ? -, même eux n'était pas aussi rapides que les responsables de cette tragédie.
Causer une destruction de cette ampleur en si peu de temps - littéralement celui qu'il lui avait fallu pour aller chercher quelque chose à la cave - n'était pas sans forcer le respect, et demandait, à n'en pas douter, une motivation considérable. Qu'est-ce qui avait bien pu les amener à se lancer dans un tel projet ?
Enjambant les décombres, le comte s'avança comme il le pouvait sur le terrain de l'illustre compagnie, à la recherche d'un indice sur ce qui avait pu déclencher toute cette agitation. Son « nouvel ami » lui avait bien dit avoir quelques comptes à régler, mais il n'aurait pas cru qu'il puisse être aussi pressé. N'était-ce pas lui, d'ailleurs, qu'il voyait se battre là-bas au loin ?

« Ils n'ont pas perdu de temps, on dirait... » commenta-t-il en constatant l'état désastreux dans lequel la ville avait été laissée - lequel allait très certainement ne faire qu'empirer. « J'aurais aimé au moins être prévenu. »

Bien sûr, ayant déjà vu maintes civilisations s'effondrer, cela ne lui faisait ni chaud ni froid : le monde d'aujourd'hui était construit sur les ruines de ce qui l'avait précédé. Qu'était-ce qu'une couche de débris supplémentaire ?
À force de contourner des pans de murs effondré, il finit par pénétrer plus ou moins volontairement dans les locaux de la compagnie, curieux de voir ce qu'ils pouvaient bien renfermer. Féru de gadget et de nouvelles inventions, il n'était pas sans éprouver une pointe de curiosité à l'idée de découvrir ce qui se cachait encore dans leurs laboratoires.

C'est alors qu'il aperçut du coin de l'oeil une petite silhouette tentant de passer inaperçue, celle d'un enfant - doté d'une force surprenante, par ailleurs - se faufilant d'une pièce à l'autre pour aller quelque part aussi vite que ses courtes jambes le lui permettaient. Quant à savoir où, Lucifer n'en avait pas la moindre idée - encore qu'il semblait se diriger vers la forme d'un corps allongé, féminin à première vue ; c'était peut-être sa mère. Peu importe.
Ce que Lucifer savait, en revanche, c'était qu'il ne faudrait pas longtemps à Leviathan pour recommencer à réclamer qu'on la sorte de sa prison de ferraille. Qu'on lui donne un corps, n'importe lequel. Alors, pourquoi pas celui-ci ? Au moins serait-il à la bonne taille, cela devrait faciliter son adaptation.
Par chance, ayant mis ses propres pouvoirs en sourdine, il n'avait pas été remarqué.

« Hé, petit ! Attrape ! » l'interpella-t-il avant de lancer l'épée dans sa direction de toutes ses forces, pointe en avant, dans l'objectif avoué de lui planter en travers du torse.

Rien de personnel.
Léviathan
Léviathan
Démon
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 01/09/2022
Nombre de messages : 44
Bon ou mauvais ? : Mauvais !

Techniques
Techniques illimitées : Approche Anathémique / Revendication / Ailes-gides
Techniques 3/combat : Ultravitesse / Klinkshwing
Techniques 1/combat : Prise d'Ishtar

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockMer 15 Mar 2023 - 15:25
”Mais… nous n’avons pas couru ?”

Léviathan regardait le paysage changer alors que Lucifer montait son silencieux canasson. Jamais elle n’avait aimé les cheveux, hormis lorsqu’il s’agissait de les cuisiner ou d’utiliser leurs graisses pour coller des affiches. Mais celui-ci était différent. Il avançait rapidement et sans rebondis casse-gonades. Son manieur du moment et éternel ami avait paré son crin d’un nouveau type de heaume, sanglé de lanières inconnues et ne protégeant que le haut et les côtés de sa tête. Elle ne comprit pas non plus les décorations de ses dernières, mais elle s’imagina que ces couleurs atypiques devaient être signatures. La réputation de ce casque devait permettre à Lucifer de faire s’agenouiller les armées d’en face sans avoir à tuer qui que ce soit, par la simple vision de sa cruelle identité incarnée par ce protège-nuque. Du moins, ce fut jusqu’à ce que Lucifer l’enlève, ce qui fit bouffir ses cheveux après une seconde d'aplatissement total.

”LUCIFER ! NON ! REMETS-LE ! TU RISQUES DE TE PRENDRE UNE FLÈCHE DANS LA TÊTE !”

Mais pourquoi est-ce qu’il s’était mis à marcher ? Son destrier, scouteur, ne parvenait-il pas à traverser des champs de batailles légèrement dévastés ? Il n’était pas si performant que ça. La vitesse et le confort étaient ses forts, mais pas le galopement sur un terrain peu ferme. Au moins, la boîte magique qui avait informé Lucifer de la position de ses subalternes avait tout eu d’efficace. Cela avait permis à Léviathan de revoir des couleurs. Des couleurs ! Pour la première fois depuis si longtemps ! Des couleurs ! Comment les décrire ?! Elle ne pourrait pas les décrire ! C’était le principe des couleurs ! C’était… tout simplement, des choses à voir. Et quelle adoration elle eut à les voir ! Les flammes dansant dans les airs… oranges et jaunes ! Le sang qui mouille la terre jusqu’à la transformer en boue… Du rouge ! Du maron ! Tout semblait… irréel. C’était comme dans un rêve. Comme dans une hallucination. Elle voyait – elle voyait des arbres qui n’étaient pas encore cabanes. Elle voyait des montagnes qui n’étaient pas encore mines. Elle voyait un monde si vierge qu’il ne demandait qu’à se faire piller, raser et violer dans tous ses trous ! Oui, Lucifer avait raison de lui faire prendre l’air ! Le spectacle était si beau, si beau que l’épée pourrait presqu’en pleurer –

”Attends, ton château, je croyais que c’était celui de l’ennemi et que tu venais de le prendre ?”

Non, non, non, elle ne comprend pas. En fait, c’est qu’il n’était de base pas dans son château. Son château, il est autre part. C’était un château ennemi qu’il a pris, et c’est dedans qu’il l’a retrouvé. C’est pour ça ! Oui ! C’était comme ça que ça se produisait. Cela faisait tellement de sens ! Qu’est-ce qu’il lui tardait de retrouver le vrai château de Lucifer… Les donjons ! Les salles de supplice ! Peut-être qu’elle pourrait s’amuser à donner des coups de tête dans les lustres à nouveau ! Cela durerait… cinq minutes, avant qu’elle retourne à la taverne.

Cette ville était faite de tours en ruines. Qui donc avait besoin de maisons aussi grandes, qui montaient aussi haut ? Est-ce que chacun de ces bâtiments avaient des meurtrières pour massacrer des attaquants ? Cela ne fonctionnait pas beaucoup, tant les dégâts étaient colossaux sur ce champ de bataille. Mais il n’y avait pas assez de sang par terre. Les sbires de Lucifer s’étaient-ils davantage battus contre les murs ? C’était pas possible d’être aussi crétin ! Et Lucifer n’avait pas été prévenu ! Mais quelle était cette mutinerie !

”PENDS-LES ! MASSACRE-LES ! Mais que la moitié ! Sinon il n’y aura plus assez de troupes, il faut juste faire un exemple, un exemple bien saignant ! Ou alors tu peux me planter dans le plus puissant d’entre eux, ce serait génial !”

Mais bientôt on entra dans une autre bâtisse, qui était assez barbante. Fort heureusement, l’épée n’avait pas de bouche pour bailler. Elle attendait jusque la visite se finisse… ou qu’on se mette à tout casser ! Ce serait amusant, ça aussi ! Voir les efforts des civilisations infectées et inférieures s’effondrer. Certaines cultures, certains peuples ne méritaient tout simplement pas de continuer leur existence. Tuer tout le monde, esclavagiser les civils, manger leurs enfants, mettre leurs hommes en première ligne et leurs femmes dans la caserne des officiers pour leur faire fermer leurs gueules ! C’était parfait ! Elle eut alors la douce sensation de se faire attrapper par le manche, et, entendant Lucifer interpeller quelque chose, se vit être envoyée dans une direction, en tournant bien rapidement.

”WIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII –”

TCHAK !!

Silence. Elle venait d’atteindre de la chair. L’ascension de l’anathème était en marche.
Zelen Kurvav
Zelen Kurvav
Démon
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 08/03/2019
Nombre de messages : 87
Bon ou mauvais ? : Loyal

Techniques
Techniques illimitées : Zelena Alebarda / Lilava kozha / Tŭmno zarezhdane
Techniques 3/combat : Noshten koshmar / Vik na banshi
Techniques 1/combat : Pŭtnata veriga

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockMer 15 Mar 2023 - 18:17


“Tu es véritablement pitoyable. Même en déployant toute ma puissance, tu n’es pas capable de te défendre face à un simple imposteur. Je vais récupérer mon dû maintenant et je me chargerai de Demigra par mes propres moyens !”

Dyavol en avait assez vu apparemment pour l’éternité. Il était clair que le combat face au laquais de Demigra avait été un échec cuisant. Même avec la pleine puissance corruptrice du démon, la championne d’un monde éteint n’avait même pas réussi à tenir face hormis de lui faire goûter un peu les flammes de l’enfer. Même cela ne l’avait pas tant phasé que cela, elle n’avait que provoquer davantage un monstre bien trop puissant pour elle. Elle pouvait se sentir petit à petit s’en aller, mais elle pouvait entendre les pas du civil qui semblait se rapprocher d’elle.

Tant que cet innocent n’était pas mis à l’abri, elle n’allait pas se laisser faire. Elle essaya de se remettre debout par ses propres forces, mais la douleur était intense. Il n’existait pas un monde où le démon qui l’avait séduit à une quête de vengeance sans espoir n'allait pas la punir pour son insolence. Malgré la souffrance, l’envie d’accomplir ce dernier acte chevaleresque, comme lui avait été inclus durant toute son enfance, était plus fort que son système nerveux criant à la mort.

Une fois debout, elle ne pouvait pas lever les bras, le haut du torse un poil penché vers l’avant. Elle perdait petit à petit sa force vitale de la main du malin. Elle aurait pu être confondu avec un zombie vu son regard vitreux à ce moment même. Il regarda le petit aux cheveux pourpres qui s’approchait… Il avait réussi à faire un meilleur boulot à  distraire Black le temps que les renforts arrivent qu’elle n’avait réussi. Certes, elle n’avait pas accès au ki contrairement à lui, mais il avait une telle force d’esprit et tellement de détermination à revendre, il aurait certainement fait la fierté d’un des royaumes de Velikolepnata.

“Vous êtes un Briefs ...? Vous devriez partir mainte… !?”

Une nouvelle voix qui débordait de malice se fit entendre à l’horizon. Une voix qui demandait au gamin d’attraper quelque chose comme si c’était un simple jeu. Dans une telle situation, cela ne pouvait signifier qu’une seule chose : la vie de ce prodige était directement en danger.

Dans un dernier effort de faire la bonne chose, sachant que ses secondes étaient comptées dans tous les cas, elle utilisa sa charge démoniaque [Lilava Kozha] pour se mettre devant l’enfant et peu importe ce qui lui était jeté dessus. La douleur d’une telle tentative était immense, mais elle ne pouvait pas laisser l’innocent mourir ainsi. Même si le valeureux enfant voudrait faire quelque chose pour sauver la dernière de son espèce, le temps serait trop court pour qu'il ne puisse agir.

La seconde qui suivit, elle sentit simplement la lame transperçant son armure et son torse. Zelen Kurvav, championne et porte-étendard du Royaume Zelen… s’était éteinte subitement pour laisser place à quelque chose de bien, bien plus sinistre que Dyavol lui-même.
PNJ Claire
PNJ
Autre / Ne pas divulguer Age : 28
Date d'inscription : 04/09/2020
Nombre de messages : 66

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockVen 17 Mar 2023 - 8:40
Trunks retrouva le corps à moitié enseveli de la dame qui avait fait office de barrage à ce faux Son Goku à ses côtés. Il retira les derniers gravats qui la jonchaient. Deux auras distinctes étaient vraiment très proche d'eux, et le gamin ne reconnaissait pas les signatures énergétiques qu'il ressentait - ce qui lui donna des sueurs froides.

*Des vilains qui profitent de l'opportunité d'un tel bazar, pas étonnant !* pensait-il en fronçant les sourcils quelques instants.

La voix de Zelen le sortit de sa courte réflexion, et alors qu'il croisait son regard en lui offrant un sourire rassurant : "Je suis Trunks, et ne vous inquiétez pas, Vegeta va bientô-"

- quelqu'un de peu recommandable lui intima d'attraper quelque chose, et - !!!

Une épée peu commune transperça celle qui venait de se sacrifier pour lui permettre de vivre.

"NOOOOOOOON !" Geignait-il en reculant de trois pas, les yeux ronds comme des billes, les pupilles rétrécies de celui qui subit.

Il se mordit la lèvre inférieure, serrant les poings. Il n'aurait même pas l'occasion de récupérer sa dépouille et de lui faire une sépulture honorable, pas le temps de la pleurer, pas le temps... il devait agir et vite, elle avait donné sa vie pour qu'il puisse s'enfuir !

"MON PÈRE VA VOUS FAIRE PAYER !" Beuglait-il en laissant éclaté la totalité de son potentiel afin de créer une nova aveuglante - au moins assez de temps pour qu'il puisse décamper comme une furie.

Il créa quelques images rémanentes de lui-même en y plaçant son chakra afin de tromper ses éventuels détracteurs, et Trunks fut contraint de retourner se cacher dans une planque bien à lui, en attendant Vegeta.
Léviathan
Léviathan
Démon
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 01/09/2022
Nombre de messages : 44
Bon ou mauvais ? : Mauvais !

Techniques
Techniques illimitées : Approche Anathémique / Revendication / Ailes-gides
Techniques 3/combat : Ultravitesse / Klinkshwing
Techniques 1/combat : Prise d'Ishtar

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockVen 17 Mar 2023 - 14:11
Dou dou dou, dou dou dou dou douuuuu… Qu’est-ce qui se passe, d’ailleurs ? Pourquoi n’ai-je pas pris contrôle du corps ? Cela commence à faire long…

Léviathan n’avait pas de forme. Elle n’avait pas pas de flot. Elle semblait être un germe. Une goutte qui tombait dans de l’eau. Mais pour l’instant, elle n’était qu’un oeil avec une bouche. Et une bouche avec des dents pointues. Elle vit un bout de la conscience de… son hôte… Cela lui arrivait dans le visage. Alors elle l'attrapa avec sa bouche et la rogna. Kurvav. Ah ! Elle avait son nom ! Kurvav ! Elle décida d’en attrapper un autre. Zelen Kurvav ! Guerrière, en armure. Très bien. Respectable. Elle en avait assez de converser avec des putes. Même si elle n’en avait pas vu jusque là, elle savait très bien que cela ne saurait tarder. Non, c’était malchanceux, ce qui se passait ! Elle était en train de tuer une femelle respectable ! Mais elle n’en avait pas vraiment quoi que ce soit à faire, en fait. C’était une macaque. Unga bouga, des poils sous les bras. Elle grignota un autre bout. Velikopnata. C’était le nom de la planète.

Une planète ! On était à l’âge de la découverte spatiale, maintenant ? Léviathan était dans une épée, pas un caillou à catapulter dans la galaxie ! Mais que les étoiles étaient belles. Dévorant des mémoires de Kurvav Zelen, elle voyait d’autres couleurs, d’autres choses qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps. Le sang d’une planète sortant par une montagne, rouge - non ! Orange et brûlant ! Si brûlant qu’il pourrait tout détruire ! Mais c’est ce qu’il faisait ! La victoire était assurée par le volcan ! Quelle beauté ! Voir une armée cesser d’exister par la volonté du supérieur être ? Mais qui était l’être supérieur !

Moiiiii ! C’était moi ! Je suis l’élue du Dukhoven ! L’élue du Dukhoven, c’est moi ! Il m’a choisi moiiii pour diriger la révolution ! Je suis la porte-étendard du Dukhoven ! Evidemment que ce serait moi ! Des êtres sans sexe ? Sans besoin de réfléchir au cul en permanence ! Ils auraient dû survivre. Mais ils n’avaient pas survécu. Quel dommage. Une fois ce corps pris, Léviathan lancerait une cérémonie pour célébrer leur départ. Ils méritaient un modicum de respect pour leur sacrifice et la disparition de leur héritage. Après tout, c’était elle, le Dukhoven, maintenant. Qui donc aurait eu la puissance de faire éclater un volcan ? Les Zelen avaient été son peuple choisi. Définitivement. Léviathan retrouvait les siens pour des raisons toutes simples : ils étaient morts, et c’est pour ça que le destin voulait qu’elle sorte enfin de son épée. Cela faisait du sens. Zelen, tu seras honorée pour ton sacrifice, guerrière et non salope de ton état. Si tu n’avais pas eu de nom, chère pucelle, tu serais nommée… Jeanne d’Arc ! Ah ! C’était pas original, comme nom ! C’était pas mauvais du tout, si elle ne s’abusait pas.

Elle était devenue gros serpent, maintenant. Tiens ! Il y en avait un autre. Il tentait de lui dire des trucs. Il tentait de la menacer ? Est-ce qu’elle hallucinait ou bien est-ce qu’elle n’entendait tout simplement pas ce qu’elle avait à dire. Elle le regardait parler tout en grignotant quelques mémoires de plus. Le jeu du diable ? Transformée en pierre ? Pauvre Kurvav, Léviathan savait ce que ça faisait de ne plus pouvoir bouger. Elle savait quel traumatisme pouvait ressortir de toute incapacité à faire quoi que ce soit. Mais ne t’inquiète pas, il sera honoré par ses propres vision horrifiques. Ah, le serpent en face d’elle s’appelait Dyavol. C’était nouveau, ça. Elle volait la place d’un démon, dans un démon, à un autre démon ? Cette macaque ne méritait pas de s’appeler démone. Tout comme ce diablotin. Ces derniers étaient une race ouvrière, ils étaient des bureaucrates qui lisaient des statistiques et disaient où les armes devaient se placer.

L’autre serpent se jeta sur elle, mais elle esquiva sveltement avant de lui mordre la nuque. Elle le sentit bouger, remuer, se crisper, tenter de s’échapper, alors qu’elle le dévorait tranquillement. Elle se mit à l’absorber, comme le reste des mémoires de ce corps. Qui était Scalio ? Qui était Jojiba ? Qui était Babel ? Oh, non, peut-être pas Babel. Elle n’aimait pas son visage. Elle l’avait vu quelque part. Jojiba ? Elle n’avait pas vu Jojiba auparavant. Scalio ? Scalio était une bonne cible. C’était le chef des primitifs de cette… planète ? Lucifer l’avait emmené sur un tout nouveau champ de bataille. Mais ce n’était pas le moment de s’y pencher trop. Elle avait mieux à faire que de s’y pencher trop.

Enfin, les yeux de Zelen s’ouvrirent.
Demigra
Demigra
Maître du Jeu
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 444
Bon ou mauvais ? : Purement Mauvais
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockJeu 1 Juin 2023 - 22:58
« Et bien, et bien... quel sacré bazar, je regretterais presque ne pas avoir y été invité. »

En parlant d'invité, en voilà un qui n'était pas attendu justement. Apparaissant depuis l'un de ses gouffres dimensionnels, le démon se dévoilait sous les traits de sa précédente victime : Cabba. Le pauvre justicier sadalien, frappé mainte et maintes fois par la malédiction du destin, s'est perdu dans les méandres de son âme. Laissant son enveloppe charnelle en guise de remplacement pour celui qui jadis a perdu la sienne, il fut bien malgré lui devenu l'esclave du Malin. Pour quelqu'un comme Lucifer, cela ne devait vraiment l'empêcher de le reconnaître car en dépit de sa nouvelle apparence, la couleur de ses yeux restait la même, tout comme la malice émanant de son aura. Le diable, tout sourire, apparut quelques mètres derrière son confrère et s'avança vers lui d'un pas lent. Profitant du décor horrifiant qui lui fut offert à son arrivée, il prit une seconde pour savourer ce moment avant de reprendre parole.

« Tu es bien loin de ton château, Lucifer. Mais dis moi, je ne dérange pas, j'espère ? »

S'il s'en souciait réellement, il aurait prit la peine de le vérifier avant de faire son entrée. Disons simplement qu'il demandait davantage par politesse que pour autre chose. Après tout, ces deux là ne se sont pas rencontrés depuis bien longtemps. Ayant jusqu'ici menées leurs affaires chacun de leur coté, aucun ne s'est vraiment préoccupé de l'autre au cours de ses derniers milliers d'années... jusqu'à aujourd'hui. Si tout ce temps équivalait à un simple battement de cil pour l'un comme pour l'autre, il était tout de même bon de remarquer que le monde a beaucoup changé autour d'eux. La raison de leurs retrouvailles y était forcément lié : cette fois-ci, ils seront les acteurs des prochains changements. Les mains jointes dans le dos, l'homme vêtue de sa longue cape noire croisa le regard de son interlocuteur et lui annonça sans plus tarder quels étaient ses sombres projets.

« Vois-tu, je projette actuellement de bouter Chronoa en dehors de sa tour d'ivoire et – crois-le ou non – alors que je rassemblais une nouvelle armée je n'ai pas pu m'empêcher de penser à toi. »

Le voilà son plan : prendre une bonne fois pour toute le contrôle de la cité du temps et s'accaparer les pouvoirs contenus dans la crypte pour changer l'ordre des choses à sa guise. Cela n'avait rien d'étonnant pour quelqu'un comme lui, il mijotait déjà ses plans depuis sa prison alors que le sceau tenait encore. Maintenant qu'il s'est joué de la mort, il était naturel qu'il poursuive une nouvelle fois cet objectif. Ceci dit, il lui était difficile de prédire si le comte se sentait autant concerné par cette histoire que lui. Après-tout, le résident de la Terre ne s'en était jamais mêlé jusque là et peut-être n'y voyait-il encore aucun intérêt pour le moment. Afin d'y remédier, Demigra entama les négociations sans plus attendre

« Évidemment, je ne tiens pas à recourir à tes talents sans offrir une récompense à la hauteur de ces derniers. Alors dis-moi, Lucifer. Que désires-tu plus que tout ? Lorsque je prendrais la place de la Kaioshin du Temps, pas un seul de tes souhaits ne sera en dehors de ma portée. »

Mensonge ? Réalité ? Quelle était cette promesse ?
Après-tout, quel obstacle pourrait bien rencontrer celui qui rédigera l'Histoire ?
Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockMar 20 Juin 2023 - 6:29

« En voilà une bonne surprise ! » s'exclama Lucifer à cette apparition, faisant effectivement preuve d'autant d'enthousiasme qu'il lui était possible de le faire sans perdre son élégance naturelle.

Toutefois, s'il était surpris, il le cachait admirablement bien.

Les choses ne s'étaient pas passées exactement comme prévu. Il aurait préféré se débarrasser du gamin, mais avait au final dû se contenter de la demoiselle qui lui avait servi de bouclier humain. Tant pis ! Au moins Leviathan avait-elle désormais un corps qui la laissait libre de s'exprimer - et, avec un peu de chance, il s'écoulerait un certain temps avant qu'elle revienne lui poser des questions gênantes.
Elle n'avait pourtant pas l'air de se battre - du moins ne sentait-il pas son énergie -, mais sans doute avait-elle trouvé un autre moyen d'aller tourmenter les pauvres humains que la ruine environnante n'avait pas déjà envoyé au fond de leur tombe.
Loin de s'en préoccuper, il préférait concentrer toute son attention sur le combat que son soi-disant allié - le fameux « Black », comme il disait s'appeler - livrait contre les gardiens de la Terre, employant une puissance dont il n'avait révélé qu'une fraction jusqu'alors. Petit cachotier qu'il était.
Avant de prendre place dans l'endroit des décombres qui lui offrirait le meilleur angle de vue sans pour autant le mettre trop en évidence, tout au plus avait-il pris le temps de faire un détour pour trouver de quoi se nourrir. Doù le récipient bariolé à l'effigie de quelque mode du moment qu'il tenait fermement coincé sous son bras.
De loin, le Dieu-Démon avait cru reconnaître un ou deux visages familiers, mais c'était sans doute une erreur ; peut-être était-ce un peu indélicat de sa part, mais il avait dans l'idée que tous les humains se ressemblaient. Pour preuve, celui sous les traits duquel Demigra s'était présenté à lui lui disait vaguement quelque chose, eux aussi, sans trop savoir pourquoi.

« Oh non, au contraire, j'aime avoir quelqu'un avec qui discuter quand je regarde quelque chose. Tu en veux ? Sers-toi. »

Ce qu'il tenait entre ses mains s'avéra être un seau de pop-corn, probablement subtilité au cinéma le plus proche. Un en-cas qui semblait tout à fait adapté pour assister à ce genre de spectacle. Son congénère avait-il déjà pu essayer ce met délicieux ?
Bien sûr, les papilles gustatives de son corps d'emprunt devaient être effroyablement limitées comparées à ce que les leurs - les vraies - avaient à proposer, mais c'était toujours mieux que rien. Le comte profita de faire face à son « invité » pour le scruter de haut en bas. Inutile de dire qu'il n'était pas impressionné, même s'il eut la politesse de n'en rien montrer.

« Tu m'excuseras, si j'avais su que tu venais, j'aurais pris la peine de préparer un plus ample festin. Mais mange, je t'en prie, tu as l'air de n'avoir que la peau sur les os. » Et encore, ses bras étaient si fins qu'on aurait pu légitimement douter qu'il y avait un squelette entier là-dessous. Où l'avait-il trouvé, celui-là ? « Ne le prends pas mal, mais je t'ai connu plus majestueux. Qu'est-ce que tu fais là-dedans, dis-moi ? »

Bien que tous les membres de leur espèce en soient techniquement capables - les récits de « possession démoniaque » ne venaient pas de nulle part -, lui-même rechignait à le faire si ce n'était pas absolument nécessaire. Pour preuve, il avait préféré attendre que sa propre enveloppe se régénère au lieu d'emprunter celle d'un terrien.
Il ne les détestait peut-être pas - ou en tout cas bien moins que bon nombre de leurs semblables -, mais ce n'était pas pour autant qu'il avait envie de se mettre littéralement à leur place.
En plus de ne pas être très gracieux, cela pouvait facilement les priver d'une partie de leurs facultés, ce qui le laissait supposer que ce n'était pas de gaieté de cœur si son... cousin - supposa-t-il, quel que soit le degré, la généalogie infernale étant ce qu'elle était - s'était emparé de cette misérable carcasse.

« Chronoa, tu dis ? » répéta-t-il en se caressant le menton. Il n'avait qu'une vague connaissance de tout ce qui touchait au Temps - avec un grand T - et de ses responsables, mais il finit par se le rappeler assez pour comprendre pleinement ce qui lui était proposé. « C'est ambitieux de ta part. Et tu es sûr de pouvoir y parvenir ? »

La question pouvait sembler vexante ainsi posée, mais elle était dans l'ordre des choses. Demigra lui parlait d'une armée, mais pour l'heure, tout portait à croire qu'il était désespérément seul - et comptait s'attaquer à l'une des plus hautes autorités célestes qui puisse exister. S'il était connu même à l'époque dans le Royaume des Démons pour voir les choses en grand, peut-être était-ce tout de même un peu présomptueux de sa part, cette fois - ce qui ne voulait pas dire que l'offre était dénuée d'intérêt, évidemment.

« Ce que je désire plus que tout ? En voilà une bonne question... » fit-il en engouffrant une nouvelle poignée de pop-corn dans son gosier. « Dans l'immédiat, si « le Temps » n'était plus un problème, je suppose que je reviendrais une trentaine d'année en arrière. J'ai quelques comptes à régler... »

Et un soleil à atteindre, tant qu'à faire ; en somme, une Histoire à réécrire. Puisqu'ils parlaient de rien moins que de déloger l'un des êtres dictant les lois de la Réalité, il pouvait bien se permettre d'aller loin, lui aussi.

« Pourquoi être venu me voir moi en particulier ? Oh, ne t'y méprends pas, je suis flatté, mais puisque tu as manifestement une idée derrière la tête, j'aimerais savoir laquelle. »
Demigra
Demigra
Maître du Jeu
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 444
Bon ou mauvais ? : Purement Mauvais
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockMar 27 Juin 2023 - 0:42
« Quelle attention, j'apprécie. »

Ces quelques mots furent accompagné d'un petit rire d'amusement. Outre l'horrible spectacle qui se déroulait sous leur nez, l'incarnation du mal appréciait le voir inchangé après tant d'années. De sa main nouvelle, il accepta poliment la proposition de se servir et prit une poignée de ce mets sucré qui lui rendait la vue du combat encore plus agréable. Par ailleurs, son attention fut retenue quelques instants alors qu'il reconnu une aura qui lui semblait plus ou moins familière et bien qu'il ne savait pas trop comment mettre des mots sur cette impression de déjà-vu, il détourna le regard de son interlocuteur avant de river ses yeux brillants d'une couleur orangée vers un jeune garçon à la peau foncé. Il était facilement reconnaissable avec sa coupe Mohawk et son gi d’entraînement. La violence à laquelle il s'adonnait fit resplendir la beauté de son aura. Alors qu'il comprit ce qu'il venait de trouver, le Dieu-Démon esquissa un large sourire. Ce n'était pas prévu mais il venait de trouver une magnifique créature ; un monstre qui n'attendait rien de plus que de se réveiller un jour ou l'autre.

« Ce garçon, là bas. Ce ne serait pas... ? »

Majin Buu, oui. Même sous cette forme, le sorcier intemporel avait finit par le reconnaître. Sa présence en ces lieux n'en demeurait pas moins étonnante. A moins que les informations à sa disposition soient erronées, la réincarnation de ce cauchemar sur pattes devait être plus jeune à cette époque et elle n'était pas sensée disposer d'un quelconque moyen de voyager dans le temps.

*A surveiller.*

Ceci étant dit, le diable n'était pas venu pour lui spécialement. Oh que non, ces projets étaient bien plus grand que le déclenchement d'une énième catastrophe. Avec des ennemis de plus en plus nombreux et plus forts, le corrupteur se devait d'agir en conséquences et ne pas se reposer sur ses lauriers mais les revanchards n'étaient pas sa priorité à l'heure actuelle. Ce qu'il voulait, là, tout de suite, c'était SA revanche. Celle qu'il attendait depuis maintenant plusieurs centaines de milliers d'années. La seule idée de voir un jour la kaioshin du temps s'étouffer sous la pression des ses doigts contre son petit cou animait dans ses yeux une flamme inextinguible, témoignant d'une soif de vengeance insatiable. Après avoir enfournée une poignée de pop-corns dans son gosier, le diable les avala tous d'une traite et en revint aux dires de son confrère.

« Je vois que tu es toujours aux petits soins de tes invités. Ton sens de l'hospitalité est exemplaire, Lucifer. » constata t-il en riant doucement.

Son sadisme naturel pouvait s'entendre dans sa voix. Nombre de mortels sont entrés de leur plein gré dans la demeure du gentleman vampirique. De tout ceux qui ont ne serait-ce qu'une fois partagée sa table, nul n'est revenu une fois passée l'heure du souper. Naturellement, Demigra se doutait qu'il s'agissait d'une habitude qui chez lui n'avait pas changée même s'il était curieux de savoir ce qu'il en était exactement aujourd'hui. Après tout, son confrère n'était pas dans sa liste de personnes à surveiller et l'un n'aurait sans doute pas apprécier une intrusion de l'autre. En quelque mot, le sorcier possesseur n'avait pas la moindre idée de ce qu'il était devenu après leur dernière rencontre et il en était de même pour lui. Sa première interrogation se porta directement vers l'apparence étonnante du Malin. Lui qui semblait si grand et puissant jadis se retrouvait maintenant dans le corps d'un soldat sadalien plutôt svelte. A cette question, le Majin regarda sa main gauche et promena son pouce sur le dessus de ses doigts, l'air de réfléchir. Revisionner les moments de son dernier trépas n'était pas des plus agréable, aussi il préférait ne pas en aborder les détails.

« A vrai dire, j'ai rencontré quelques... complications avec le précédent. Rien d'alarmant mais je crains m'être légèrement emporté en l'utilisant comme catalyseur pour faire le ménage. »

Voila une bien drôle de façon de parler de la fin du monde au sens littérale. Cette seule action aura infligé à l'espace temps une boucle temporelle si répétitive que même sa gardienne ne pourra jamais la corriger. La série de catastrophes temporelles qui s'ensuivit fut le début d'un véritable calvaire pour la Time Patrol qui dut jongler entre divers problèmes sans compter l'emprise de Towa sur Auros. Sortant de ses pensées, le saiyan laissa retomber sa main le long de son corps et reprit :

« Certes, ce corps n'est pas mon premier choix mais je dois admettre qu'il a un potentiel épatant. Dans bien peu de temps, tu auras tout le loisir de le jauger s'il attise ta curiosité. »

Il n'aurait pas été très judicieux de faire une démonstration de son pouvoir en ces lieux. Ne voulant nullement s'impliquer dans le combat qui faisait rage, Demigra préféra utiliser la supposée puissance dont recelait sa nouvelle enveloppe charnelle comme une réponse qu'il ne donnerait qu'une fois arrivé sur le champ de bataille. Son apparence n'aidant pas à convaincre, il put comprendre les doutes émis par son interlocuteur. Cela ne lui plaisait pas vraiment mais c'était compréhensible. Après de multiples échecs, comment diable pouvait-il assurer qu'il n'embarquerait pas Lucifer avec lui dans sa prochaine défaire. Comme toute personne douée de raison, le seigneur devait s'attendre à une garantie de sa victoire et non pas à de fausses promesses qui ne seraient bonnes qu'à faire rêver les plus crédules si ce ne sont les plus crétins. De ses grand yeux ouverts, le diable regarda son hologue et d'une voix aussi ferme que convaincue, il lui dit :

« Le futur m'est apparut aussi clair que nos retrouvailles. Nous y parviendrons. Nous leurs prendrons tout et il ne restera plus rien. »


Des ruines, de Conton-City il ne restera bientôt plus que des ruines sur lesquelles il érigerait son propre trône, celui d'un monarque qui après tant d'années est allé jusqu'au bout de ses idées. Après avoir attendit aussi longuement, tout lui parut si clair qu'il n'y avait pas l'ombre d'un doute à avoir. Le moment était venu pour lui, les démons et tous ses partisans de brandir leur étendard et prendre ce qui leur revenait de droit. Avec une détermination sans pareille, il en devenait difficile de croire qu'il pourrait échouer une troisième fois et ce même si la possibilité n'était pas écartée. Faire de l'idéal une réalité n'était pas une chose à la portée de tous et aussi petit qu'il soit devenu aujourd'hui, cet infâme magicien n'en était nullement diminué. Au contraire, grandi de ses expériences passées, le maître du destin répondit du tac au tac aux désirs de l'autre Dieu-Démon.

« Un simple retour vers le passé alors ? Soit, je pourrais m'en charger. »

Déformer la réalité pour la plier à sa volonté, voilà en quoi consistait à altérer le cours de l'Histoire pour la raconter à sa manière. Si l'encapuchonné était déjà en mesure d'exaucer ce souhait, il allait sans dire qu'il n'exaucerait cette requête qu'après avoir obtenu gain de cause. Qu'il s'agisse de Son Goku, de l'astre solaire ou de n'importe quelle entité, rien ne saurait échapper aux griffes du Malin du temps qu'il demeurait en mesure prendre le contrôle de leur destin. Ceci dit et après tout ce temps, Lucifer ne put s'empêcher de lui poser cette question : pourquoi ? Pourquoi lui spécialement ? Avec une infinité de possibilités parmi toutes celles qu'offrait l'infinité des lignes temporelles, il a fallut que ce soit lui alors... pourquoi ? D'une voix calme et frisant la démence, le sadalien porta son regard vers le ciel et tendit ses bras vers les nuages, exalté.

« Parce que l'avenir m’apparaît comme une vérité inaltérable. Bientôt sera proclamée une nouvelle ère de ténèbres éternels. Le début d'un voyage sans fin dans l'obscurité. Le monde des démons et celui des Hommes seront à jamais reliés et dans le chaos engendré un nouveau Seigneur devra émerger. »

Le « prophète » de ce monde nouveau semblait si certain de ses allégations qu'elles en mettaient la logique du monde actuel à l'épreuve. Après avoir passé ses soixante quinze millions d'années enfermé dans la fissure du temps, la folie s'est emparée de lui à tel point que son âme ne pourra jamais en être soignée mais cette affliction ne devait déclenchée aucune inquiétude, même de la part d'un vieil ami qui de toute façon n'aurait guère fait plus que prétendre s'en préoccuper. Abaissant les mains jusqu'à son crâne, il abaissa sa capuche avant de plonger son regard dans celui comte et déclara :

« Je ne peux pas croire que tu n’aies pas un rôle à jouer dans tout ça, Lucifer. »
Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockSam 22 Juil 2023 - 20:04

« Pas quoi ? » s'enquit Lucifer, n'ayant quant à lui aucun moyen de reconnaître le terrien - ou ce qui se cachait en lui. Peut-être ses sens n'étaient-ils pas aussi aiguisés ; peut-être n'avait-il pas les connaissances nécessaires... Peut-être avait-il tout simplement oublié. Après tout, s'il avait quitté le Royaume des Démons, ce n'était pas pour garder en mémoire tous ses sombres dossiers.
Cette question triviale serait néanmoins très certainement passée sous silence, dans la mesure où Demigra était venu lui faire part de projets autrement plus importants. À quoi bon discuter d'un seul misérable être humain, quand le Temps tout entier était sur la table ?

« Oh, voyons, ce n'est rien ! Nous nous voyons si rarement, il serait malheureux que je ne fasse pas quelques efforts quand nous en avons l'occasion... Les douceurs que les humains sont capables de créer ne cessent de m'impressionner. »

Et en matière de table, son parent semblait en effet avoir grand besoin de se nourrir, s'empressant d'ingérer le plat de fin gourmet qui lui était proposé. Avec un peu de chance, il devrait ainsi pouvoir remplumer sa maigre carcasse.
Si évidemment celle-ci n'était pas révélatrice de l'étendue de ses pouvoirs - d'autant qu'il ne s'agissait pas ici de sa véritable apparence -, ce n'était pas pour autant qu'il fallait se garder de la rendre un peu plus présentable, surtout s'il avait l'intention d'y demeurer.
Ce qui, à l'entendre, était le cas pour le moment, moins par choix que par nécessité, cette enveloppe s'étant imposée à lui - à supposer qu'on puisse lui imposer quoi que ce soit - en remplacement de la précédente. Un concours de circonstance, si l'on peut dire.

« Vraiment ? L'on ne peut pas dire que cela se voie au premier coup d'oeil. » répliqua-t-il lorsque Demigra lui vanta le « potentiel épatant » de son nouveau costume de chair. « Mais ma foi, tant qu'il te donne entière satisfaction, je suppose que c'est le principal. »

Après tout, si peu reluisant que soit celui-ci, certains de leurs congénères avaient la fâcheuse habitude de choisir des corps encore plus discutable. Lui-même n'était guère friand de ces usurpations, préférant de loin garder ses traits véritables, quand bien même ils l'avaient plus la fraîcheur d'autrefois - encore moins quand on retournait contre lui son propre canon. Mais il finissait toujours par s'en remettre, et n'avait dès lors pas de raison de vouloir devenir quelqu'un d'autre à moins d'avoir un coup à jouer.

Plein d'assurance, son homologue lui soutint alors avoir les moyens de concrétiser ses ambitions. Le comte ignorait si c'était vraiment le cas, mais en revanche, force était d'admettre - au vu de l'intensité avec laquelle il l'affirmait - qu'il en était lui-même persuadé, ce qui n'était déjà pas rien. Oh, c'aurait très bien pu être un subterfuge pour le gagner à sa cause, mais il était infiniment plus difficile de se tromper entre eux qu'il ne l'était de manipuler les mortels, pour la bonne et simple raison qu'ils étaient - de façon assez littérale - allés à même école.
Pourquoi donc ne pas prendre le pari de le croire ? Son sourire s'étira quelque peu tandis qu'amusé, il déclarait :

« Simple, je ne sais pas, mais si tu le dis, je te crois volontiers. Et bien ma foi, je me suis récemment fait de nouveaux amis, mais... » Son regard porta vers le ciel où une gigantesque orbe d'énergie - et d'énergie positive, encore bien - était en train de se former, sa lumière étant si intense qu'elle lui fit sortir ses lunettes de soleil de la poche de sa veste pour s'en équiper. « ...J'ai bien l'impression qu'ils sont sur le point de nous quitter. Je suppose que je suis donc libre de t'accompagner. Il me faudra seulement prendre le temps de passer prendre mes hommes, je suis venu seul jusqu'ici. »

Enfin, « hommes » n'était pas exactement le terme, son armée - du moins celle d'aujourd'hui - étant composée d'ogres et de démons dans sa grande majorité. Même si Piccolo Daimao et Garlic n'étaient pas en état de les diriger, leurs troupes, elles, n'étaient certainement pas reçu l'ordre de quitter le château - pas plus qu'elles n'y arriveraient sans son autorisation. Avec le traitement approprié, il devrait pouvoir s'en faire obéir également ; il serait dommage de laisser se perdre toute cette chair à canon.
En un sens, c'était une chance pour lui que la perspective d'une bataille se présente aussi rapidement : il n'aurait pas forcément su où les parquer si leur séjour avait dû durer plus longtemps - si ce n'est peut-être dans le garde-manger. Et... Oui, il supposait que cela pourrait également vouloir dire devoir récupérer Leviathan, quoi qu'elle soit en train de faire avec les deux proies qu'elle avait emmené. Elle serait plus utile là-bas qu'ici, à jouer avec la nourriture. Non qu'il soit très enthousiaste à l'idée de devoir la présenter à son semblable, mais les projets de ce dernier était d'une telle ampleur qu'il aurait besoin de toute l'aide qu'il pourrait trouver.
Lucifer ne partageait pas l'amour du pouvoir de son interlocuteur, celui qu'il avait lui convenait parfaitement, mais il n'en était pas moins curieux de voir jusqu'où il pourrait aller. Et pour pouvoir mieux s'en rendre compte, il avait tout intérêt à être aux premières loges. Certes, ça risquait de le rendre un peu trop visible à son goût, mais il était temps qu'il recommence à oser sortir de chez lui - démarche déjà entamée en se rendant sur le champ de ruines où ils se tenaient en ce moment.

« Je ne suis pas forcément aussi vaillant que j'ai pu l'être, mais je tâcherai de me rendre utile... »

S'il y prêtait attention, son visiteur pourrait voir son ombre subtilement se déformer, rappelant furtivement la silhouette familière de celui qu'il était autrefois.
Situation critique [branche annexe au sujet base] Y5wp

C'était néanmoins une chance pour Demigra qu'ils se connaissent déjà ; sans cela, aussi solennel puisse-t-il être, il aurait été difficile de le prendre au sérieux alors que son hôte n'atteignait que péniblement le mètre cinquante - et encore, ses cheveux en pointe n'y étaient pas étrangers.

« Qui d'autre as-tu l'intention d'inviter ? Personne que je connais, j'espère ? »

Lucifer n'avait, après tout, pas quitté le Royaume des Démons dans les meilleurs termes avec un certain nombre de ses compatriotes.
Demigra
Demigra
Maître du Jeu
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 444
Bon ou mauvais ? : Purement Mauvais
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockJeu 3 Aoû 2023 - 23:26
« Oublie cela, ça n'est pas important. »

*En tout cas pour l'instant.*

Uub n'était pas le motif de la venue du diable, ceci dit lui même ne s'attendait pas à le trouver ici et encore moins dans une telle situation. Cela va sans dire, il suffisait de jeter un œil autour de nos diables redoutés pour deviner que la Terre essayait de survivre à une énième menace qui s'imposait à elle. Il fut tout aussi drôle que son adversaire soit Zamasu, le kaioshin qui jadis lui a barré la route aux cotés de Kaito Shan alors qu'il s’apprêtait à s'emparer des pouvoirs de la crypte du temps. Si l'antagoniste semblait dans une position avantageuse, Demigra n'avait nullement pour objectif d'intervenir directement pour se débarrasser de cet ennemi. L'occasion avait beau être alléchante, un acte dénué de conscience pouvait mettre à mal un projet bien plus grand et ses plans ne pouvaient permettre une seule marge d'erreur. Ceci étant dit et puisque la chance semblait être de son coté pour cette fois, cet infâme sorcier profita de l'appel du jeune terrien pour verser une partie de son énergie dans l'orbe luminescent. Cette haine pure, imprégnée de rancoeur se joignit à la bonne volonté des habitants de l'univers et bien que les intentions de cette donation ne soient nullement bienveillante, elle rejoignait le but commun de tous les mortels.

*Débarrassez vous-en, une bonne fois pour toute.*

La main tendue vers la lumière de ce splendide Genkidama, le saiyan afficha un sourire malsain, reflétant le plaisir qu'il prenait à la seule idée de se débarrasser du dieu rénégat qui eut l'audace de se mettre entre lui et ses objectifs.

Pour en revenir à leur petite discussion concernant ce corps inhabituelle et – avouons-le – moins imposant que le précédent, le dieu-démon ne souhaitait ni partager de commentaire, ni faire part de son dépit concernant sa situation. Avec un peu de temps, il pourrait certes récupérer ce qu'il avait perdu mais il devenait clair que ses priorités étaient ailleurs pour le moment.

« J'ose espérer que tu ne m'en voudras pas pour tes nouveaux amis mais j'ai de bonnes raisons de penser que d'entre tous, tu es l'un des rares élus qui soient dignes d'ériger un nouveau monde à mes cotés. »

Ce que Lucifer avait dû prendre pour du désespoir s'apparentait davantage à du fanatisme qu'autre chose, finalement. Avec ou sans armée, ce monstre qu'il avait pour allié comptait bel et bien s'emparer de la Crypte du Temps une nouvelle fois encore et s'accaparer les dangereux pouvoirs qu'elle contient. Si le comte voyait au delà des apparences alors il était en mesure de comprendre que les événements qui l'attendaient n'avaient pas à être pris à la légère, surtout en sachant que le futur recherché par son compère serait irrémédiablement lié au sien. Le début d'un âge sombre ne peut voir le jour sans que quelqu'un d'assez grand ne soit là pour pour cacher toute lueur d'espoir et quand le moment sera venu, il pourra faire une démonstration de ses capacités.

« Nous le saurons bien assez tôt. »

Du point du vue de ce magicien sombre, un ennemi brisé est plus malléable et utile qu'un ennemi vaincu. Il savait ou se doutait que Lucifer excellent tout comme lui dans le domaine de la torture psychologique et c'est bien cela qui différenciait les méthodes employées par les démons que celles des êtres humains : soumettez le corps et l'esprit demeurera libre, soumettez l'esprit et le corps suivra naturellement.

« De tout ceux qui se joindront à notre petite fête, il se pourrait qu'il y ait bien quelqu'un que tu connais. »

Oh, quelle triste nouvelle. A quoi bon mentir quand la vérité leur pendait au nez de toute façon. Une armée dirigée par un démon, ne devait-elle pas en être constituée, de démons ?

« Oui, je sais que tes relations avec certains sont un peu... particulières. Rassure-toi, je ne crois compter qu'une seule de tes connaissances dans le lot et pour autant que je sache, il ne s'agit pas de quelqu'un qui en veut à ton existence. Te voilà rassuré ? »

La dernière question fut accompagnée sur un ton de taquinerie. Elle n'était nullement sérieuse et n'attendait pas forcément de réponse.

« Je me charge d'ouvrir un portail à l’extérieur de ton château. Lorsque vous serez prêts, toi et tes hommes n'auront qu'à le traverser. Nous vous attendrons pour lancer la charge. »

Bien entendu, le « jeune homme » n'avait pas manqué la présence de cette ombre derrière l'image de son ancien partenaire. Cette absence de lumière, révélatrice d'une forme bien plus menaçante de sa personne, fit émerger un nouveau sourire avant son départ. Pas un sourire malsain, pas un sous-rire en coin, juste un soupçon d'enthousiaste avant le grand désastre.

« A très vite. »
Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] ClockVen 22 Sep 2023 - 6:02

« Je ne te pensais pas diable à te mêler de ces affaires. » fit Lucifer, sourcil levé en voyant Demigra contribuer à l'énorme sphère d'énergie flottant dans le ciel.

Pour autant, il était très loin de s'en formaliser : s'il avait développé un certain intérêt pour ses nouveaux compagnons et ce « Black » en particulier, il n'était pas sot au point de ne pas réaliser que celui-ci avait creusé sa propre tombe. Que pouvait-il faire, alors, sinon profiter du spectacle ? Ce n'était certainement pas lui qui allait se jeter dans la mêlée pour se tirer de ce mauvais pas. Même s'il y avait été enclin, il y avait du petit personnel pour cela.
Hélas pour le soi-disant « Saiyan », ce personnel, il n'avait pas pensé à l'emmener avec lui. S'il espérait une assistance de dernière minute, il risquait d'être très déçu.
Alors non, Lucifer n'allait pas reprocher à son cousin de faire en sorte qu'il soit sûr d'y rester, ce serait toujours plus pratique que de le voir tomber aux mains de ses agresseurs. Après tout, s'il décidait de parler, il y avait fort à parier qu'il ne faudrait pas longtemps pour que le Château du Diable soit à nouveau assailli par les visiteurs - et pas pour y faire du tourisme.

« Oh, ne t'inquiète pas : j'ai passé l'âge de m'énerver parce qu'on a cassé l'un de mes jouets. »

Et puis, il fallait voir le bon côté des choses : s'il s'avérait qu'il avait eu raison et qu'il s'agissait bien du sale gamin à qui il devait quelques décennies de convalescence, au moins, c'était un problème réglé. De même que de l'éventualité qu'il s'agisse d'une mauvaise plaisanterie de la part de l'un de ses congénères. Oui, l'un dans l'autre, il y trouvait son compte, même s'il ne connaîtrait jamais le fin mot de l'histoire. Peut-être sa chère et tendre aurait-elle eu plus de chances que lui pour ce qui était de l'interroger.

Demigra lui avoua alors qu'il était possible qu'il croise des visages familiers à l'occasion de la petite sauterie qu'il était en train de planifier. Le comte fit la grimace. C'était à prévoir, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait s'en réjouir, bien au contraire. Selon lui, si des tensions était à prévoir, il n'avait rien à craindre pour autant - mais rien ne l'empêchait de mentir pour arriver à ses fins, évidemment, comme il venait déjà de le faire par omission. C'était après tout ce qu'ils faisaient de mieux ; il n'était pas exagéré de dire que c'était dans leurs gênes.

« Évidemment, tu t'es bien gardé de le dire avant que j'accepte. C'est toujours mieux que rien, je suppose. De toute façon, je suppose que tu sais qu'il n'est pas dans ton intérêt de me mettre dans la même pièce que certaines personnes si tu tiens à la réalisation de tes projets... »

À moins bien sûr que ce projet ne soit son anéantissement - mais Demigra n'avait a priori rien à y gagner.
Mais oui, mieux valait bien choisir ses invités, ne serait-ce que pour éviter qu'ils passent plus de temps à se taper dessus qu'à comploter efficacement. C'était au fond ce qui avait toujours entravé leur royaume et leur espèce, et mettaient à mal tous les projets de conquête et de domination qu'ils pourraient avoir : les querelles intestines seraient leur perte. Mais cela, son homologue le savait autant que lui.
Le concerné lui fit part des dernières modalités. Il était évidemment quelque peu déplacé de parler de « ses hommes » au vu de la constitution de ses troupes - que ce soient les siennes propres ou celles qu'il venait d'obtenir grâce à ses nouveaux alliés, mais il s'abstint d'en faire la remarque. Tant qu'ils y gagnaient en force de frappe, Demigra n'avait sans doute que faire de leur provenance - et puis, comme ça, il aurait la surprise. Cette dernière mise au point effectuée, il était temps pour lui de se retirer.

« À bientôt. » opina également le comte.

Son interlocuteur parti, il jeté un dernier regard au combat - auquel il ne comprenait plus rien ; les choses avaient trop dégénéré pour encore faire sens à ses yeux - et en arriva à la conclusion qu'il ne servirait à rien de rester, sauf à se mettre inutilement en danger. Il était temps de partir.
Où avait-il rangé son scooter ?
Contenu sponsorisé

Situation critique [branche annexe au sujet base] Empty
MessageSujet: Re: Situation critique [branche annexe au sujet base]   Situation critique [branche annexe au sujet base] Clock
 
Situation critique [branche annexe au sujet base]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Situation critique
» Sujet libre à la base spatiale
» Sujet hors sujet pas canon
» État critique
» Critique jeux-vidéo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Capsule corporation-