Le Deal du moment : -64%
-64% sur le Lot de 2 Enceintes bibliothèques ...
Voir le deal
199 €

Partagez
 

 Vegeta vs Baron Mars Babel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arbitre
Arbitre
PNJ
Masculin Date d'inscription : 13/02/2007
Nombre de messages : 219
Bon ou mauvais ? : Neutral évidemment ! Un arbitre se doit d'être neutre, allons !

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockMar 14 Fév 2023 - 20:41
Une masse de visiteur s’était accumulé dans les tribunes, impatients à l’idée d’assister aux demies-finales, celle-ci opposant le célèbre prince Vegeta à Mars Babel. Ce combat avait lieu au sein de la plus grande arène de Dösatz, un immense colisée orné de décorations mythologiques et de colonnes immenses. Mais ces mêmes colonnes étaient ridicules si on les comparait aux statues géantes représentant d’antiques combattants des précédents tournois.  L’arbitre se présenta en premier sur le ring, fier de présenter un match aussi prestigieux.

« Bienvenue ! La confrontation entre Vegeta et… »

L’arbitre hésita un instant, puis scruta un papier sur sa manche.

« Baron Mars Babel Hinnbinn… Tiamat Tzeentch… »

Il réajusta ses lunettes.

« Heu… LE COMBAT VA BIENTÔT COMMENCER. »

Il recula de quelques pas, laissant les deux artistes se présenter.
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockJeu 23 Fév 2023 - 19:59

« Merci, ça ira. » fit-il sèchement au soigneur en train de l'examiner.

Il était comme neuf après ce passage dans une cuve de soin : son bras ne portait plus aucune trace des lésions que la dernière confrontation avait infligé. Hélas, son humeur, elle, ne s'était pas améliorée.
Vegeta avait été passablement frustré par ses combats précédents - à supposer que l'on puisse vraiment parler de combats.
Que ce soit contre cet imposteur qui n'avait pas tenu plus d'un instant devant lui ou face à ce Hellzetsu qui avait joué les gros bras jusqu'à être victime de sa propre médiocrité, il n'en tirait aucune satisfaction.
Peut-être que prendre part à cette compétition était une erreur, finalement. Il n'avait jamais été friand de ces cadres, qui lui donnaient l'impression de se donner en spectacle tout en l'empêchant de se battre exactement comme il le voulait, et ce n'était pas ce tournoi qui allait le faire changer d'opinion.

Il ne s'attendait évidemment pas à y rencontrer un rival à sa hauteur - il ne pouvait y en avoir qu'un -, mais c'était encore pire que tout ce qu'il aurait pu imaginer. Et c'était sans compter les regards étranges que lui lançaient les autres spectateurs et participants, murmurant dans son dos alors qu'il circulait dans les couloirs du bâtiment. Sa réputation - celle qu'il s'était bâti lorsqu'il travaillait encore pour Freezer - le poursuivrait-elle jusqu'ici, toutes ces années après ? Ou était-ce autre chose ?
Quoi qu'il en soit, son séjour dans l'aile médicale lui avait coûté l'essentiel du temps imparti entre deux phases. Aussi le pria-t-on de se diriger vers l'arène encore une fois dès qu'il se fut assuré d'être en pleine possession de ses capacités. Si peu enthousiaste soit-il à l'idée de remettre le couvert, doutant d'avoir droit à mieux que lors des deux phases précédentes, il obtempéra sans discuter.

C'était déjà l'heure des demi-finales, et il se trouvait cette fois confronté à... Quoi, exactement ? Il n'avait jamais rencontré cette espèce au long de ses voyages, et ce n'était pourtant pas faute d'avoir pu visiter la majeure partie de l'univers tout au long de sa carrière. Enfin, peu importe.
Au moins n'était-ce pas un Saiyan, cette fois : s'il était normal d'en rencontrer quelques-uns maintenant qu'ils étaient revenus à la vie, la façon dont il en croisait partout où il allait depuis quelques temps - même là où ils n'avaient aucune raison d'être - commençait à l'agacer. Il n'avait plus l'habitude de les savoir aussi nombreux, il lui faudrait encore un moment pour se faire à l'idée.
Tous les combattants étant présents désormais, l'arbitre entreprit d'annoncer la prochaine rencontre.... Tant bien que mal.

« Je me fiche de savoir comment il s'appelle. » fit-il savoir à l'arbitre tandis que celui-ci s'acharnait à prononcer le nom de son adversaire - au mépris du fait que le public, lui, aurait peut-être aimé le connaître. Il serra les poings, sans même se soucier de se mettre en garde cette fois. À quoi bon ? « Ne perdons pas plus de temps. »
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockLun 27 Fév 2023 - 12:08
Babel avait relu les règles du tournoi, afin d’être un peu moins Punished, mais toujours aussi Babel. Toute petite arme était acceptée, et ses tonfas avaient été brisés par Oishi durant leurs précédents combats. Quel remplacement suffirait donc pour ce combat ? Il fallait quelque chose de petit et maniable et…

À qui faisait-il face, à présent ? Végéta ? Le Végéta ? Quelque chose lui disait que ce n’était pas n’importe qui. Non, pas la version Majin qui avait disparu depuis un moment. Un autre Végéta avec des racines ancrées sur Terre. N’était-ce pas le Végéta de Bulma, cette scientifique qui avait tout pour bosser pour son cher patron Scalio ? Oh, cela s’annonçait intéressant. Mais quelle leçon pouvait-il lui apprendre ? Qu’est-ce qui donc motiverait Végéta à franchir un cap ? Il avait offert à Oishi la capacité d’apprécier l’honneur et la loyauté. N’était-ce pas ce qui caractérisait déjà Végéta ?

Tandis qu’il parlait à Luka dans une autre chronologie, son autre lui s’était attelé à regarder les quelques précédents combats auxquels le prince de tous les Saillants avait participé. Une victoire écrasante contre un guerrier qu’il semblait connaître mais ne pas connaître, et une démonstration d’incroyable tactique contre un amas de force brute. Mmh~. Il n’avait pas l’air de s’y plaire. Mais n’était-ce pas un tempérament habituel chez ce prince ? Après tout, il n’avait jamais quitté cet air renfrogné qui n’était pas aidé par son front élargi et la pointe de cheveux qui s’y trouvait, accentuant l'agressivité de cet individu. Il avait fait face à quelques antithèses jusqu’à présent. Le double d’un rival et une brute sans réflexion. Que serait la prochaine antithèse qui conduirait à l’accentuation de sa rage ? Après tout, il avait vécu paisiblement avec Bulma depuis un moment. Peut-être faudrait-il réveiller l’animal en lui ?

Babel arrivait comme dans son précédent combat en hélicoptère, assis dans la soute et regardant dans le vide avant de changer de position quelques temps avant son arrivée pour se placer à côté de la porte ouverte, sa ceinture de sécurité mise. Il observa l’hélicoptère faire un tour à l’intérieur du stade avant de s’arrêter, continuant une référence qu’il ne comprenait pas vraiment. Toujours silencieux et monocornu, il laissait son regard se balader dans le vide jusqu’à ce qu’enfin l’hélicoptère se rapproche suffisamment de l'arène pour qu’il se laisser glisser pour atterrir, un genou sur le sol et l’autre proche de son torse. Se relevant assez fortement dramatiquement, il resta neutre et impassible. Son apparence restait inchangée depuis son dernier combat, quoi qu’il était passé dans une cuve de soin depuis la dernière fois.

Merci Scalio (again):

Il releva légèrement les mains, présentant entre ses doigts des aiguilles longues et pointues, suffisamment petites pour être autorisées par les organisateurs du tournoi. La lumière se propagea sur leurs surfaces, accompagnée par le ding d’un triangle alors que leur éclat rayonna dans les yeux des spectateurs. Les plus aiguisés des regards pouvaient remarquer que cette luminosité provenait également des bottes du démon. Nul doute qu’il les avait modifié pour une raison ou pour une autre. Les plus moqueurs des spectateurs faisaient quant à eux des observations sur le petit gabarit des deux adversaires. En effet, si Végéta peinait à dépasser le mètre soixante-cinq (voire le mètre cinquante-cinq en fonction de l’investissement d’un certain dessinateur dans le respect de ses propres designs), Babel avait légèrement rétréci depuis sa dernière apparition, tournant à présent autour du simple mètre soixante. L’avait-il fait par respect de son adversaire afin de finir dans la même catégorie de poids que lui ou bien est-ce qu’un autre auteur quelque part adorait le concept d’avoir des démons riquiquis ?

On ne le saura peut-être jamais.
Arbitre
Arbitre
PNJ
Masculin Date d'inscription : 13/02/2007
Nombre de messages : 219
Bon ou mauvais ? : Neutral évidemment ! Un arbitre se doit d'être neutre, allons !

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockLun 13 Mar 2023 - 23:51
Cette demi-finale s’annonçait explosive. D’un coté Vegeta semblait préparé à vouloir commencer le plus rapidement possible. Face à lui, le Baron resta silencieux, laissant juste la place au silence, heureusement comblé par le bruit étouffant des spectateurs.
 
« Vous n’avez rien à dire ? Bon… alors, la demi-finale, peut commencer ! »
 
L’arbitre était un peu déçu du manque d’enthousiasme des deux combattants. Les joutes verbales du début du combat fait parti du sel des combats du tournoi. Le pauvre homme devra se contenter d’écouter un simple best-of.
 
(Désolé pour l’attente)
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockLun 27 Mar 2023 - 11:32
Voilà qu'il se retrouvait à nouveau dans cette arène, confronté à un adversaire qui ne méritait sans doute ni son temps, ni son énergie. Les deux premiers avaient été d'incommensurables déceptions, pourquoi celui-ci différerait-il en quoi que ce soit ?
Le prince n'avait pas grande attente pour ce tournoi, pas plus que pour celui de la Terre à l'époque où il avait voulu y participer, mais chacune de ses phases réussissait l'exploit de le frustrer plus encore que la précédente. Seule sa fierté l'empêchait de jeter l'éponge et d'en rester là, mais c'était sûr : une fois cette corvée terminée, il n'y reviendrait pas.  
Comment était-il censé progresser, si l'on n'était même pas capable de lui proposer des adversaires dignes de ce nom ? Peu lui importaient les honneurs et la récompense que cette compétition pouvait avoir - quelle qu'elle soit ; il n'avait même pas pris la peine de s'y intéresser. Seule comptait la satisfaction qu'il pourrait tirer de combats de haut rang.
Et puisque personne ne semblait décidé à lui en offrir un, il ne voyait pas d'intérêt à retenir ses coups plus longtemps. Si cette planète n'avait pas mieux à lui offrir, inutile d'y rester plus longtemps que cela n'était strictement nécessaire. Et tant pis pour ses bonnes résolutions ; une entorse n'avait jamais tué personne.

« Je te préviens, je suis de mauvaise humeur ! Si tu veux t'enfuir, c'est maintenant ! »

Dès que le coup d'envoi fut donné, il se jeta donc sur son adversaire, traversant le ring à la vitesse de l'éclair en volant, bien qu'il demeure au ras du sol. Ignorant à quel espèce ce misérable pouvait bien appartenir, il se mit en devoir d'identifier ses faiblesses, en commençant par ce qui, chez un humain, ferait office de point vital.
Ainsi tenta-t-il en premier lieu de lui asséner le tranchant de la main en travers de la gorge, tandis que son poing du côté opposé s'élevait à toute vitesse pour venir le cueillir au niveau du menton.
Sans s'inquiéter de savoir s'il avait rempli son objectif, ses doigts - index et majeur, à tout le moins - se déployèrent promptement pour essayer de les lui enfoncer dans les yeux sans pitié aucune, alors que sa jambe se levait pour lui porter brutalement un coup de genou dans le plexus et un coup de pied à l'estomac en rapide succession ; s'il y avait des organes à l'intérieur de cette créature, cela devrait lui suffire à se faire une assez bonne idée de leur positionnement.

Toujours en suspension dans les airs, et ne s'embarrassant même plus de lui laisser une occasion de riposter - à quoi bon ? -, il rabattit ses bras sur ce qui lui tenait lieu de visage pour écraser ses phalanges contre ses tempes impitoyablement, ne contenant sa force que pour s'assurer de ne pas lui broyer le crâne.
Ne plus faire grand cas de l'issue du tournoi - pour lui comme pour les autres - ne voulait pas dire qu'il était prêt à être éliminé pour avoir tué un autre combattant. Oh, pas par grandeur d'âme : ces moins que riens ne méritaient pas qu'il ait leur sang sur les mains.
Enfin, bien qu'il paraisse dépourvu de nez, il expédia son coude là où celui-ci aurait dû se trouver, dans l'éventualité où cela pourrait avoir un quelconque effet ; après la série de coups qu'il venait de lui décocher - précis mais néanmoins d'une rare violence -, ce n'était pas à un près.
Après cet enchaînement initial, il retoucha terre pour pouvoir reculer d'un pas et lui pointa ses deux mains sur le torse, chacune ouverte de manière à permettre la formation immédiate de ce qui était devenu l'une de ses attaques fétiches dans une lumière d'or.

« Final Impact ! » s'exclama-t-il donc alors qu'il projetait non pas une mais deux fois ce rayon perforant qu'un corps - aussi solide soit-il - ne saurait encaisser sans protection, à moins de vouloir être transpercé de part en part.
C'était l'occasion ou jamais de voir si ce Baron Machin avait quelque chose dans le ventre, ou si, comme les autres, il n'était là que pour le pousser à bout.

Final Impact (x2):
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockMar 4 Avr 2023 - 13:13
Qu’est-ce que Babel faisait ici, déjà ? Avait-il eu un arc tournant autour de ce tournoi ? Après tout, il lui semblait qu’il avait quitté Luca, ou Luka, il ne savait plus comment ça s’épelait. Mais après tout, l’autre ne lui avait pas parlé pendant tellement de temps qu’il n’avait eu d’autre choix que de se délester de leur scène partagée… pour au final se trouver maintenant dans les limbes de l’entre-deux arcs, attendant avec impatience que quelqu’un vienne interagir avec lui, là bas, dans le monde des personnages maintenus dans les coulisses par manque de partenaire… Oh, une seconde ! Il avait un partenaire ! Vraisemblablement, son arc était à présent placé sur Dösatz ! Il devait de toute façon être présent pour la finale du tournoi ! Cela rendait sa chronologie confuse, mais Babel n’avait jamais compris sa propre temporalité. Il n’en avait rien eu à faire, après tout, puisqu’il ne voulait que rencontrer les grandes personnalités de la galaxie.

Végéta annonçait à voix haute qu’il était plutôt en colère, ce qui n’aidait pas Babel à décider de sa future tactique. Il s’était trouvé des aiguilles de combat et avait ajouté des pointures d’acier à ses chaussures, mais serait-ce suffisant pour offrir un combat digne de ce nom à cet emblème qu’était Végéta ? Lui qui avait la forme et la figure d’être un deuteragoniste de renom, lui sur qui l’héritage Saiyan reposait, lui qui était, après tout, un PRINCE ! Et les princes avaient toujours une grande importance scénaristique ? Alors, comment le satisfaire ? En l’énervant encore plus. Mais un énervement qui n’était pas décevant comme l’arrivée d’une civile pharisaïque dans le récit moralement ambiguë d’un drame criminel. Non, il lui fallait de la bonne colère. Il lui fallait de la vraie colère ! Il lui fallait – Babel l’assassin !

Babel releva alors les mains avant de bouger ses doigts, laissant les aiguilles changer de ligne directionnelle pour couvrir ses poignets. Ses coudes se croisèrent alors tandis que le droit se plia pour amener son avant-bras vers le haut, lui donnant l’air d’une position de défense de mante religieuse. L’autre retournait tout simplement son poignet tout en se dressant vers la droite, permettant à ses aiguilles de se dresser. À travers cette position défensive tout à fait excentrique, le Baron parvint effectivement à placer le long de ses aiguilles dans la direction des deux premiers coups de Végéta. L’acier vrombit entre ses doigts lors des parades, mais nul doute qu’il était parvenu à provoquer des douleurs désagréables à son adversaire, en particulier entre les phalanges de ce dernier quand il para son coup de poing.

Babel craqua alors sa nuque vers la droite, tordant abominablement son cou pour esquiver deux doigts ayant pris pour cible ses yeux. Ce fut avant que son dos lui-même ne décide de se contorsionner inhumainement alors qu’il se pencha suffisamment vers l’arrière pour esquiver un coup de genou visant son torse suivi d’un coup de pied vers l’estomac, ondulant suffisamment vers le bas pour que les membres paraissent le manquer in-extremis à chaque fois, laissant ses propres appuis s’alléger alors qu’il finissait à genou et dos plié vers l’arrière.

Il croisa alors ses aiguilles au-dessus de son visage, laissant ses yeux verts rayonner à travers les cases de la grille de griffe qui protégeait ainsi sa face endommagée par le temps passé. Et sur ce portail improvisé vers son visage, les poings joints du plus grand des deux nabots s’abbatirent, provoquant un éclat d’étincelles sur le champ de bataille. Un autre coup le suivit, tout aussi brutal, les impacts des attaques parées provoquant moult ondes de choc résonant dans l’arène et provoquant quelques fissures sur le terrain dalleux.

Végéta repartit alors vers l’arrière, fermant ses poings sauf pour leurs indexes, pouces et majeurs, se préparant à larguer par deux fois un impressionnant rayon d’énergie, probablement l’une de ses techniques les plus puissantes alors que Babel se relevait sans les mains, une contraction de ses muscles glutéaux lui permettant de se redresser et donnant l’élan à ses pieds de reposer leur plante à même le sol. Mais c’est alors que les deux rayons se propulsèrent vers lui, traversant le terrain avec la vitesse d’un éclair et la hargne d’une éléphant en panique, la rage de Végéta donnée forme énergétique. Babel ne put que croiser une dernière fois ses aiguilles alors que le coup le percuta de plein fouet avant de l’emporter vers le mur hors du terrain, la fumée s'abattant sur l’arène alors que la forme démoniaque semblait être percée dans le contre-éclat de cette luminosité superflue.

Et quand enfin on put enfin le voir…

Babel n’avait plus de tête ni de tronc.

”Pouuuh ! Tu l’as éclaté !”

Dit le mystérieux interlocuteur qui avait accompagné Végéta dans l’arène. Il l’avait rencontré à l’entrée de l’arène et l’avait suivie après moult péripéties, l’ayant encouragé à vaincre Hellzetsu et le faux Goku avant lui. Depuis toujours, le grand prince des Saiyen avait apprécié cet écuyer qui avait toujours été le Sam de son Frodon et – Bon, arrêtons de rigoler, c’était bien Babel qui se trouvait à côté de Végéta sur l’arène, alors que ce qui semblait être un double était en train de partir en fumée verte et luminescente, des particules de kryptonite qui s’envolaient vers le ciel commes les pétales d’un cerisier.

”Tu devrais faire attention – c’est quelque chose qu’aurait fait Hellzetsu, de balancer ses techniques surpuissantes tout azimut comme ça.”

Babel n’en avait pas l’air, mais il avait dû contrer les deux Final Impact – leurs noms ayant été si gentiment hurlé par le combattant d’en face. Et pour contrer deux techniques d’une telle puissance, il fallait avoir le fair-play d’utiliser deux techniques de puissance équivalente. Ainsi, ayant présenté un double barbu ayant été capable de se battre avec Végéta pendant autant de temps avant de se faire détruire par deux surpuissant rayons. Une telle Dramatique Démonstration de Supériorité ne pouvait être qu’être surexploitée jusqu’à doubler de son drame, de sa démonstration et de sa supériorité. Ainsi, Babel avait perdu autant d’énergie que Végéta, et il avait paré toutes ses attaques sans faire de contre-attaque en retour. En d’autre terme – cet échange n’avait pour l’instant servi à rien.

”Tu devrais prendre une respiration. Te relaxer un instant. Inspirer – expirer… Tranquille. Je pense que tu t’es suffisamment énervé pour aujourd’hui.”

Babel avait repris son apparence du début du tournoi. Il n’avait plus sa barbe, il avait ses deux cornes, et il ne se tenait plus sur le rebord du cratère comme les prophètes l’avaient un jour dit. Il haussait des épaules.

”Après tout, à quoi te sert un tournoi si ce n’est pour t’amuser dans un milieu compétitif ? Prouver ta supériorité sur des beatniks de l’espace ? Allons bon. ”

Il offrit alors soudainement à Végéta un… mug ? Cela sentait la tisane au miel. Hein ? Le sourire de Babel avait l’air plus que sincère.

”Trinque, bois un coup, prend une respiration, regarde le ciel, et après on recommence, okay ? Je ne veux pas t’énerver plus que ça.”

Huh ?
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockLun 17 Avr 2023 - 21:36

Qu'est-ce que c'est que cette chose ? La manière qu'avait son opposant d'éviter ses coups était pour le moins troublante ; un combattant moins expérimenté que lui aurait pu en être déstabilisé. Non seulement son corps semblait d'une souplesse particulière - sans pour autant avoir les propriétés élastiques de celui d'un être comme Buu, rendant la chose peu ragoûtante -, mais il faisait aussi d'entrée de jeu la démonstration d'étonnants pouvoirs.
Maniait-il une quelconque forme de magie ? Il ne manquerait plus que ça, l'expérience qu'en avait Vegeta - qui s'était soldée par sa propre mort - n'étant pas vraiment pour le mettre dans de bonnes dispositions face à cette perspective. Il devait être résolument plus fort que le représentant moyen de son peuple, pour avoir réussi à survivre ne serait-ce qu'à cette entrée en matière ; ces talents n'appartenaient-ils qu'à lui, ou existait-il une race entière capable de tels subterfuges ?
Si c'était le cas, il était étonnant que Freezer ou un membre de sa famille n'ait pas cherché à les réduire en esclavage ou à les éliminer ; il était après tout réticent à laisser dess individus dotés de facultés singulières sans surveillance... Vegeta était bien placé pour le savoir. Toujours est-il que si surprenantes que soient ses capacités, c'est l'irritation qui prit le pas lorsqu'il se permit de le tourner en ridicule. D'un geste brusque du revers de la main, il lui expédia sa tisane au visage, tasse incluse.

« Je n'ai pas de conseils à recevoir de toi ! Bats-toi sérieusement ! »

Qui était-il, pour se permettre de lui dire quoi faire ? Pire - comment se battre ? S'il y avait bien quelque chose pour quoi il n'avait besoin des conseils de personne - et encore moins de ce guignol qui sortait de nulle part. Si son but était véritablement de l'apaiser, comme il osait le prétendre, évoquer Hellzetsu et l'y comparer était une décision pour le moins étrange. Au vu de la piètre performance de son précédent adversaire, il était difficile de ne pas le prendre comme une insulte.
Ce « Baron Mars Babel » - qu'est-ce que c'était que ce nom ? - le connaissait-il, pour parler de lui en des termes aussi familier ? S'ils étaient amis, sans doute ne l'aurait-il pas mentionné en des termes si peu élogieux. Néanmoins, rien de tout ça n'avait d'importance : amis ou ennemis, qu'il veuille ou non le venger, cela n'empêcherait pas Vegeta de l'abattre comme il l'avait fait avec les autres avant lui.
Méfiance, néanmoins : tout portait à croire qu'il n'était pas aussi inoffensif qu'il essayait de le faire croire. Peut-être même allait-il lui donner du fil à retordre. Preuve en était des quelques éraflures qu'il avait réussi à lui laisser sur les mains pendant sa parade...

« Hmpf ! On dirait que tu n'es pas aussi ridicule que tu en as l'air... Ne t'en fais pas pour moi, j'ai encore plus d'énergie qu'il n'en faut pour me débarrasser de toi ! »

Et sur ces belles paroles, il revint à la charge, propulsant directement son pied au niveau du visage de son adversaire avec la ferme intention de le de défigurer, s'il n'y prenait pas garde ; ce n'était pas parce qu'il n'avait pas de nez à briser qu'un tel coup ne pouvait pas causer de sérieux dégâts.
Revenu au corps à corps, il eut tout le loisir de tendre les mains vers ses cornes, y trouvant une prise pour lui permettre de lui enfoncer son genou dans le menton ; enfin, un violent coup de pied rotatif dirigé avec précision au niveau de l'épaule ne manquerait pas de disloquer cette dernière s'il n'avait pas de parade adaptée.
Malgré son énervement, le prince n'en faisait pas moins preuve d'une précision chirurgicale, évitant de gaspiller son énergie en mouvements inutiles et faisant en sorte qu'aucun de ses coups ne soit sans conséquence. Cette créature - comment l'appeler autrement ? - était peut-être sans qu'il sache trop comment parvenue à esquiver sa première série d'attaques, mais pourrait-elle réitérer cet exploit ?
Avant qu'il ait pu réagir, toujours cramponné à lui, le prince lui asséna un nouveau coup de pied au niveau du front, cette fois moins pour lui nuire - non qu'il irait s'en plaindre - mais pour se propulser, se servant de lui comme tremplin pour se projeter à la verticale. S'élevant à plusieurs mètres dans les airs, il se mit immédiatement à faire pleuvoir sur lui une véritable averse de tirs d'énergie, d'une puissance dérisoire pris séparément mais qui, tous ensemble, n'étaient pas à négliger ; trop nombreux pour qu'il puisse tous les esquiver. De là à savoir s'ils lui feraient quelque chose, c'était une autre histoire...
Ceci étant fait, en attendant qu'il émerge de la fumée - à moins que ça n'ait suffi à en finir ? -, le prince matérialisa une lame d'énergie au bout de son bras, prêt à poursuivre l'offensive. Quelles que soient ses origines, il allait lui montrer à qui il avait affaire, foi de Vegeta !

Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockDim 30 Avr 2023 - 16:09
Si Babel, ou du moins, si le Babel actuel eut une quelconque maîtrise instrumentale, il aurait joué un morceau languissant de piano, de violon ou bien d’harmonica. En effet, la tasse de tisane au miel était victime d’une immense tragédie, bousculée dans son être le plus singulier hors des mains de Babel pour lui arriver dans la figure, alors qu’il émettait un cri de surprise en ouvrant la bouche. Une scène au ralenti provoquerait un effet fortement comique à ce petit bout évènementiel, en particulier au niveau des effets sonores, car le cri accentué du Baron étiré maladroitement par un logiciel amateur de montage offrirait un effet absurde à la scène. Le choc fit s’envoler la casquette de l’archidémon de la Tour, disparaissant dans les cieux après avoir frôlé la foule.

Vraisemblablement, Végéta était là pour se battre aussi sérieusement qu’il se serait battu hors du ring. Il n’avait pas apprécié les conseils sur le tragique rapprochement de sa tactique avec celles des guerriers qui l’avaient précédemment dégoutés. Même que… si l’on regardait dans l’abîme… et ben… et ben… et ben voilà, quoi ! Le prince de tous les saiyen s’attelait à dramatiquement sombrer dans les tactiques de ses ennemis. Une combinaison d’éléments externes à son contrôle et de ses propres qualités, ici présentées comme des défauts qui à long terme finiraient par faire de lui le cringelord (comme le disent les mortels les plus jeunes de ce monde) qu’il avait juré de détruire. La tisane entrant en contact avec le visage de Babel se dématérialisé bien assez tôt, disparaissant avec aisance après l’avoir suffisamment mouillé pour le rendre ridicule, devenant étincelles et particules de foudre.

Se battre sérieusement ? Babel avait des styles sérieux avec des prises sérieuses et des armements sérieux. Il en avait des plus comiques. Il en avait où il pouvait remplacer sa tête par un explosif, où il pouvait se téléporter plusieurs fois avant de se retrouver propulsé par un portail qui ne fonctionnait pas. Peut-être qu’il pourrait récolter des indices sur le terrain avant de prouver que Végéta était coupable comme un avocat de jeu d’enquête. Peut-être qu’il pouvait tout simplement enchaîner son ennemi avec des tartes à la crème, atteignant la toute fin de son moveset de clown. Mais ce ne serait pas respectueux. Il n’avait aucune animosité envers Végéta. Rien ne l’établissait comme un odieux méchant méritant de se faire humilier jusqu’à ce que catharsis s’ensuive. En fait, l’Archidémon des fiertés écroulées pouvait même pressentir que ce guerrier enchaînait les dramatiques échecs dans les multiples crises qui touchaient sa vie. La narration qu’incarnait Babel suivait ce petit bonhomme comme une ombre. Il pouvait le sentir de ses narines imbibées au miel : Végéta se prenait régulièrement L sur L.

Se prenant un coup de pied en pleine face, Babel continua de tituber vers l’arrière tout en réfléchissant, ce premier coup lui infligeant suffisamment peu de dégâts pour ne pas être trop dangereux mais avec assez de force pour rester respectable, ce qui en fit un coup parfait à se prendre pour faire preuve de fair-play. L’orage commençait à s’accumuler au-dessus du champ de bataille. Des idées se formaient dans la tête de l’avatar de l’incarnation d’un concept inapte à être totalement expliqué, la forme la plus ultime de passage au troisième acte de toute fiction. Le visage des égos brisés amenant aux conclusions des arcs narratifs s’était fait repoussé vers l’arrière par cette première attaque, mais quelque chose faisait son apparition dans ses mains… ou plutôt… dans sa manche.

C’est alors qu’on vint lui prendre les cornes, un mouvement qui n’annonçait qu’un type particulier de coup qui allait lui arriver dans la gueule. S’il s’en tenait à sa maîtrise de l’anatomie moyenne mortelle, le front était une des parties les plus résistantes du crâne, capable de résister même à des cartouches de petit calibre. Ainsi, il utilisa l’élan de la prise de Végéta pour descendre bien plus rapidement que prévu sa tête, afin de donner un coup de tête en plein sur le côté de la rotule pour bien stimuler les nerfs. Il fut également repoussé en arrière par ce second coup, titubant à nouveau avant de reposer ses appuis sur le sol, pliant les genoux dramatiquement alors qu’il s’apprêtait à faire une contre-attaque.

Le coup de pied de Végéta n’eut comme seule appuis ce qui semblait être… le fourreau d’une petite épée ? Légèrement ondulée à la manière des katanas les plus courts, il ne dépassait pas la longueurs des tonfas utilisés face à Oishi, ce qui lui permettait probablement de ne pas être considéré comme dangereux par l’arbitre. Encourageant le prince de tous les Saiyen à repartir en arrière, chose qu’il allait de toute manière déjà faire, Babel profita de leur instant de séparation pour sortir la lame de son étui, la faisant faire tournoyer à l’aide d’un mouvement de poignet à gauche puis à droite avant de la ranger. N’importe quel malvoyant pouvait apercevoir que cette arme était constituée de bambou verni et ne constituait en rien un danger létal… pas plus létal que ne pouvaient l’être les canifs et shurikens qui avaient été précédemment employés dans ce tournoi. Babel avait abandonné son sourire précédent alors que l’orage s’approchait d’autant plus du champ de bataille. La pluie s’était mise à chuter, et avec elle, la casquette revint sur son visage. Son visage n’était plus habité par la dépression camouflée et attristée de Punished Babel, mais par l’expression d’une froide et satisfaite arrogance.

Merci Scalio:


Laissant la main tenant son bamboutana s’abaisser jusqu’à sa ceinture, il plaça son poing fermé devant son visage alors que les premiers kikohas de Végéta fusaient vers lui. Il l’ouvrit soudainement tout écartant les bras d’un coup, d’un revers de la main dans les airs fusant jusqu’au niveau de son bassin, libérant d’un coup son énergie démoniaque. Pas toute d’un coup, bien sûr, tout se faisait par échelon dans cet univers, mais il n’en était pas moins qu’enfin ses intentions de se battre devenaient claires. Si claires que les projectiles furent propulsés loin de lui, déviés par son pur machiavélisme.

C’est alors qu’il sauta pour se propulser directement face à Végéta, son aura verte accompagnant ses mouvements pour donner directement l’impression qu’une comète de jade avait été catapultée vers le prince des Saiyen. Néanmoins, ce ne fut pas un coup qu’il envoya en direction du plus grand des deux nabots. Anticipant une attaque réflexive de la part de celui qui avait déjà une lame d’énergie dans sa main, il ne fit que placer son fourreau, tenu par sa main gauche, en avant pour bloquer le tranchant de la lame d’énergie, ce dernier étant suffisamment résistant pour ne pas souffrir de quelconque jeu de coupe. Parant ainsi l’attaque à la manière du perso de Bleach que je ne connais pas mais dont j’ai trouvé une image en cherchant une illustration comme référence de chorégraphie, il lança un silencieux sourire en coin froid et hautain à son ennemi, avant de prendre à l’aide de sa main droite la poignée de sa lame pour faire rapidement un tour complet sur lui-même, laissant le fourreau frotter contre la lame d’énergie tandis qu’il entamait son trois cent soixante degrés, finissant sa pirouette avec un coup de pommeau sur la tempe de Végéta pile après que sa lame soit enfin débloquée.

Obtenant ainsi une ouverture, il esquissa deux coups rapides avec sa “lame”, un ascendant et l’autre descendant immédiatement après, deux coups rapides qui n’avaient de but que de maintenir Végéta à sa merci le temps qu’il prépare celui qui suivit. En effet, l’attaque qui suivit fut accompagnée d’un autre tour sur lui-même, en diagonale cette fois-ci, lui donnant l’impression d’être une toupie aérienne. Deux rapides tonneaux qui avaient pour but d’infliger deux coups montant pour maintenir le prince dans les airs, suivi d’un coup cette fois-ci dans le sens inverse, démontrant du potentiel de sa Lame Manxome de pur bambou, car elle l’envoya directement vers le centre de l'arène, en chute libre.

”Misérable !”

La voix de Babel avait tout autant changé que sa personnalité, s’immisçant dans un rôle d’odieux, arrogant et froid rival qui n’avait soif que de puissance et de désir de prouver sa supériorité, non loin de ce que son adversaire aurait peut-être été auparavant. Est-ce que Babel avait deviné le passé de Végéta ? Peut-être. C’était surtout de la dédiction. Pour qu’il parvienne à être aussi désagréable tout en gardant des dispositions civilisées dans le cadre public d’un tournoi, il devait avoir été bien pire dans sa jeunesse. À en croire les dégarnissements de son front, il devait se trouver dans sa quarantaine. Ainsi, Babel tâchait de se faire reflet sombre d’un arc ayant été terminé. Tout comme il avait été l’anti-Oishi, il serait à présent l’anti-Végéta. Attrapant sa Lame Manxome à deux mains, il l'abattit vers le sol tout en préparant ses jambes à atterrir un genou et un talon les premiers, chutant et accumulant de la vitesse vers celui qu’il avait catapulté auparavant vers le centre de l’arène, dégageant par son atterrissage toute poussière qu’aurait soulevé la chute de Végéta.

Faisant un pas en arrière si rapide qu’il aurait presque pu laisser une image rémanante derrière lui, Babel garda sa lame dans son fourreau avant de tourner autour de son adversaire, la pluie apportant par ses gouttes les premières étincelles de la foudre de cet Orage Baronnial. Cette électricité se manifesta au dessus de ses épaules, avant d’être projetée vers l’avant sous la forme d’éclair pointu comme des dagues. Un se manifesta sur les épaules de Babel avant de se faire envoyer sur Végéta tous les quatre dixièmes de seconde pendant deux d’entre elles…

Jusqu’à ce que soudainement il charge vers l’avant, avant de s’arrêter devant le plus petit des deux nabots, pliant son dos pour arriver à hauteur de son abdomen, dégainant d’un coup sa ”Lame” Manxome pour trancher horinzontalement sur une très large portée, la puissance de cette attaque semblant être telle que la longueur de l’attaque sembla être plus grande que ne pouvait l’être l’épée.

Ayant (du moins, normalement) repoussé Végéta par cette attaque et sa violence, il rengaina son arme avant de relever le fourreau dans sa direction.

”J’estime que ce rythme te convient un peu plus ?”
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockJeu 18 Mai 2023 - 10:09

À la façon qu'eurent la tasse de thé et son contenu de disparaître après avoir heurté son adversaire, Vegeta en eut la conviction : il manipulait une forme de magie - et pas l'illusion ; l'humidité qui imprégnait désormais tant son visage que ses habits était bien réelle. Ça n'arrangeait pas ses affaires : le surnaturel était un domaine qu'il ne connaissait que trop peu, et auquel il avait déjà eu la preuve pour le moins cruelle qu'il était douloureusement vulnérable. Bien sûr, il aurait aimé croire que ses déboires avec Babidi lui avaient permis de bâtir une forme d'immunité.
Mais si cela pouvait être le cas pour le contrôle mental, on ne pouvait en dire autant d'autres formes de sortilèges. En quoi cela allait-il l'aider, par exemple, à empêcher son opposant de sortir des objets du néant ? Enfin, Shin aussi en était capable, et cela ne faisait pas pour autant de lui un combattant de valeur... Rien ne disait cependant qu'il aurait pu se hisser aussi loin dans un combat de ce genre. Si ce « Baron Mars Babel » combinait ce genre de talent préoccupant avec des compétences en arts martiaux, il pourrait s'avérer être un personnage problématique.
Évidemment, ce n'était pas ce qui allait convaincre Vegeta de renoncer à l'affronter ; il n'avait pas bravé la médiocrité de ses précédents adversaires pour jeter l'éponge avant d'avoir obtenu quelque chose de cette minable compétition, n'importe quoi. Et tant pis si cela voulait dire qu'il devait pour cela se mesurer à un être qui - il pouvait déjà le sentir - risquait fort de lui sortir pas les yeux avant longtemps. Tout au plus se montrerait-il un peu plus prudent le temps d'avoir une vague idée de ce qu'il pouvait faire et ne pas faire avec ses dons mystiques, mais à part ça, ça ne changeait rien. Le spectacle devait continuer.

Si le temps avait tourné à l'orage, le prince mit du temps à le remarquer, trop occupé à essayer de déterminer les limites de ces pouvoirs - les éventuelles règles par lesquelles ils étaient régi. Même Majin Buu, pourtant une incarnation du chaos, ne pouvait pas faire n'importe quoi ; le tout était de trouver la logique à laquelle obéissait la panoplie d'enchantements à sa disposition.
L'un de ceux-ci lui permettant apparemment de faire apparaître une arme, à l'instar de celle dont il venait de s'équiper du ses yeux, interrompant du même coup son enchaînement.

N'en ayant que faire, Vegeta ne s'était pas attardé sur les dispositions prises à ce sujet, mais il s'assura d'un rapide coup d'oeil en direction de l'arbitre que ce soit bien conforme au règlement - tout en se tenant prêt à l'intimider si nécessaire pour qu'il ne se mêle pas de leur rencontre pour si peu. Si cette créature pouvait matérialiser ce qu'elle voulait, il serait risible que son seul choix d'ustensile suffise à la faire disqualifier ; ce n'était pas comme s'il craignait quoi que ce soit d'une lame ordinaire, fut-elle créée à partir de rien.

« Et puis quoi, tu vas me transformer en bonbon ? Allez viens, je t'attends ! »

Lui aussi l'arme à la main - quoi qu'elle fut faite d'énergie dans son cas -, le prince était fort heureusement fin prêt à parer lorsque son opposant se jeta sur lui pour lui asséner une attaque à l'aide de son nouveau jouet, le forçant à se défendre par réflexe. Si ce sabre ne l'impressionnait en aucune façon, il ne pouvait pas totalement écarter l'idée qu'il soit doté de propriétés hors du commun ; c'était, après et tout et jusqu'à preuve du contraire, la magie qui lui avait donné le jour. Autant éviter de pécher par excès de confiance si cela pouvait lui éviter d'avoir à subir des effets indésirables ; quand bien même il n'en avait pas été victime personnellement, il n'avait pas oublié qu'un simple crachat du Roi des Démons suffisait à changer un homme en pierre...

Qui plus est, et bien qu'il lui en coûte de l'admettre, son assaillant se révéla être un bretteur particulièrement compétent, là où lui-même n'avait que bien peu d'expérience en la matière. Ce qui venait spontanément à l'être d'exception qu'était Vegeto n'avait rien de naturel pour lui, et il lui faudrait encore beaucoup de pratique pour rivaliser avec ce dont il était capable lorsque Kakarot et lui ne faisaient qu'un. Cela non plus, ce n'était pas agréable de devoir l'accepter, quand bien même il l'encaissait mieux qu'il ne l'aurait fait à une époque.
S'il parvint à éviter de justesse le coup le visant à la tempe - s'épargnant du même coup un probable étourdissement dont il se passerait bien volontiers -, n'y laissant qu'un cheveu dans le procédé, les attaques suivantes s'avérèrent bien plus difficiles à parer. D'autant qu'à la différence d'une arme bien réelle, la sienne - cette lame de ki qu'il commençait tout juste à manier correctement - était un prolongement de sa personne ; si elle était repoussée, c'était son bras entier qui était projeté en arrière, et avec lui toute possibilité de rétablir dans les temps une garde à la hauteur.
Ainsi acculé, le prince ne fut pas en mesure d'empêcher le sorcier de le projeter dans les airs puis de le rabattre vers le sol, arrivant tout au plus à réagir - à s'empêcher de choir complètement, ratterrissant sur ses deux jambes plutôt que d'être jeté à terre, sans toutefois réussir à réellement atténuer l'enchaînement dont il venait d'être victime. Le choc de l'impact se propagea jusque dans ses os, l'incitant à secouer la tête pour reprendre ses esprits. Et pas une seconde trop tôt, puisqu'il s'avéra que l'autre guerrier n'en avait pas encore terminé avec lui.
Seulement cette fois, ayant pu éprouver - ressentir dans sa chair - la force impressionnante dont il avait été capable, le prince l'attendait de pied ferme, brandissant sa propre lame pour faire barrage aux attaques adverse - mais, s'appuyant sur son autre bras, superposant ses deux poignets, tira dans la direction opposée et par-dessus son épaule un rapide kikoha afin de repousser sa propre main, comblant ainsi la différence de force pure procurée par sa vitesse de chute.
Cela lui évita à tout le moins d'être écrasé encore une fois, mais il se rendit rapidement compte que ce n'était pas fini. La foudre tomba sur lui, passée sous le contrôle de son agresseur, et il n'avait avec lui aucun moyen de lutter contre la force des éléments - sinon de se mettre en garde, encore ; cela commençait à bien faire. Ce pourquoi lorsqu'un nouveau coup de lame menaça de le pourfendre au niveau de l'abdomen, il ne lui en laissa pas la chance, projetant d'un large mouvement du bras une nuée de boules de feu qui firent office de protection à défaut de mieux, le laissant le temps de se soustraire à cette attaque.

Le prince était en sueur. Ridicule comme l'était son adversaire - et à ses yeux, il l'était encore, malgré son changement d'attitude -, jamais il n'aurait pu s'attendre à un tel déferlement de sa part. Il n'avait pas honte de l'admettre ; il l'avait sous-estimé, comme cela lui arrivait encore trop souvent, mais c'était un défaut qu'il s'efforçait de corriger. Cela ne se ferait pas un jour, non, pas même en un an - peut-être cela lui prendrait-il même toute une vie ; mais il n'en était pas moins sincère dans sa démarche. Car il n'y avait qu'ainsi qu'il pourrait espérer surmonter les barrières qu'il s'était lui-même imposé sans s'en rendre compte, et enfin dépasser son rival. S'en apercevoir le ramena à de meilleurs sentiments.

« C'est beaucoup mieux... » approuva un Vegeta bien moins amer, sa mine renfrognée s'étant muée en un sourire carnassier. « ...Mais ne t'imagine pas que ça veuille dire que je vais te ménager ! »

De sa main libre, il eut un geste vers le haut - et aussitôt, le ring se mit à trembler. Plusieurs de ses dalles volèrent en éclats alors qu'elles se trouvaient soudain forcées de céder le passage à une multitude de kikoha, disséminées sous sa surface alors même qu'il les projetait en abondance pour repousser les taillades vicieuses de son opposant ; une technique qui n'était - là encore - pas sans rappeler celle que Kakarot lui-même avait utilisé contre Freezer sur Namek, il y a de cela bien des années.
Cerné par ce soudain bombardement souterrain, non seulement Baron Mars Babel - était-ce un titre, ou son nom complet ? - risquait-il de subir quelques explosions, mais se trouverait-il en plus grandement limité dans ses mouvements, à moins de vouloir se jeter dans ce feu nourri la tête la première.
Quant à lui parfaitement conscient de l'emplacement de toutes ces « mines », le prince put sans crainte calculer le meilleur angle pour mieux passer au travers de sa propre attaque, portant un rapide coup en croix au niveau du torse du magicien. Dans une certaine mesure, ses mains semblaient nécessaires pour exercer ses pratiques occultes ; c'était donc un choix évident que de tenter de lui saisir le bras pour mieux abattre un genou au niveau de son coude, avec la ferme intention de le disloquer. Une tactique dont il essaya de maximiser les chances de réussite en s'attaquant à son épaule de la même manière d'un violent coup de pied latéral, ne pouvant qu'espérer que son corps - ou du moins ses articulations - fonctionne selon les standards galactiques.

« Big Bang... » annonça-t-il ensuite, encore en lévitation après cet assaut frontal, la main tendue vers son adversaire - avant de brusquement la rabattre vers le sol, en direction de ses pieds. « ...Attack ! »

Peu lui importait de s'en prendre à lui, quand bien même il risquait de subir lui aussi des dégâts à si courte portée ; son but était principalement de détruire le ring sous ses pieds - soit pour l'éliminer en lui faisant toucher la terre ferme s'il n'avait pas de quoi y réagir rapidement, soit pour l'obliger à aller à la rencontre des kikoha ascendants qui, pour quelques secondes encore, continuaient d'affluer. Il n'y avait pas de bonne solution ; il n'en sortirait pas indemne, Vegeta l'aurait juré. À tort, peut-être, mais il allait dans tous les cas le vérifier...

Techniques utilisées:
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockMer 31 Mai 2023 - 15:43
Vabel était un individu différent de Babel. Vabel était un rival aussi froid que flashy. Vabel était une antithèse à apporter en face d’une thèse, il était un personnage qui subsistait face à un autre personnage, il n’était rien d’autre hormis un sombre miroir et un combat mémorable qui resterait dans l’esprit des fans pendant des temps immémoriaux. Il n’était qu’une seule règle mise en place, une règle de la coolitude et des clichés de combat exagérés si assumée qu’ils en redevenaient amusants à regarder. Il était une déclaration de la part de l’auteur à défaut de ne pas être un véritable individu avec sa gamme d'émotions, de fautes et de forces. Quoi que dans des contextes variés, son ridicule et sa froideur en aurait fait un adorable imbécile social incapable de parler à qui que ce soit sans tomber dans les méandres de sa badasserie juvénile aplaudie par des adolescents. Le passage du B au V, un passage que les japonais et les espagnols ne comprendraient aucunement, fut remarqué par Végéta, qui sembla le moquer sur la possibilité qu’il en fasse un bonbon. Ce n’était pas le cas. Il était temps pour Vabel et Végéta de se frotter à l’un contre l’autre, un V contre un V. Mon avocat me conseille de ne pas finir cette blague.

”Hmm !”

fut le grognement qu’il fit lors du choc entre son fourreau et la lame énergétique adverse, une technique qui était aussi intéressante qu’elle était chorégraphiquement diverse. Végéta pouvait quelque chose qui se trouvait dans les alentours de sa main. Il pouvait attaquer et parer des coups, c’était certain, mais également trancher des projectiles ennemis, tourner sur lui même pour creuser telle une foreuse, concentrer son énergie dans la lame pour envoyer des demi-cercles énergétiques et tranchant. Bien entendu, toute bissection pouvait se faire dans le décors avant de le changer à sa guise, et c’était sans compter l’effet lumineux qui pouvait être utilisé pour aveugler toute résistance.

Néanmoins prône à se glisser dans son personnage, Babel comprit rapidement qu’il devait faire preuve d’un irrespect charismatique que le V de sa nouvelle forme lui demandait. En effet, la remarque de Végéta sur la sucromancie était fortement inappropriée en présence d’un spadassin de son acabit. Ainsi, Vabel se prit à souffler du nez inexistant tout en s’en pinçant le dos, lui aussi inexistant, laissant son hautaine incrédulité parler pour lui-même. Néanmoins, Babel restait présent dans cet affrontement, et il lui fallait ramener une one-liner du niveau de son adversaire dans cette guerre des punchlines ridicules :

”En bonbon ?... Non, je vais t’attendrir comme un chien battu !”

Et ensuite se fit leur échange de coups. Le coup de fourreau servant de distraction fut, comme prévu, paré assez aisément, mais Végéta parvint également à éviter l’attaque tournante qui suivit. Le coup dans la tempe ne toucha pas de tempe, mais les éclats lumineux qui suivirent le mouvement éblouirent néanmoins moult spectateurs. Le combo avait été magnifique et avait récolté un total de cinq mille neuf cent soixante-dix-huit points, aux dépens de Végéta qui se retrouva enchaîné contre son gré par les multiples coups qui tranchaient sans démembrer, comme si la douleur des coups d’épée n’accompagnaient pas ce que le corps humanoïde se devait normalement de perdre sous ce genre d’attaque. Végéta n’était pas blessé plus qu’un personnage qui sentait sa barre de vie descendre. Il pouvait savoir qu’en se prenant d’autres coups, il finirait tôt ou tard par ne plus pouvoir se battre.

Néanmoins, lorsque vint la suite de l’enchaînement, la transition entre les coups aériens et ceux sur le terrain, la chute vers le sol fut interrompue par une parade sensationnelle, les coups se percutant l’un sur l’autre, dégageant l’épée de Babel de sa cible alors qu’il perdit ses appuis l’espace d’une seconde, la lame levée maladroitement vers le ciel alors qu’il fit un pas en arrière, les genoux mal fléchis. Néanmoins, profitant du jeu défensif de Végéta, il parvint à reprendre ses distances, tandis que ses pointes éléctriques parvinrent à toucher le prince des guerriers de l’espace. Lorsqu’arriva le temps d’amener son dernier coup, Babel fut distrait en plein vol par une multitudes de projectiles qui l’arrétèrent dans son élan, manquant de faire s’envoler sa casquette alors qu’il reculta après plusieurs kikohas en plein dans le visage… Laissant quelques traces noircies sur sa gueule et des flammèches sur son chapeau et ses cornes.

Mais au moins, ça plaisait suffisamment à Végéta. Il présentait un moveset plus qu’adapté à un combat d’arêne. Il présentait un moveset du plus mémorable de tous les boss de jeu vidéo ! Voici ce qu’il offrait ! Un combat aussi mécaniquement que thématiquement complexe ! Ah, qu’il était bon d’être le méchant de l’histoire et d’offrir à ses partenaires tant de matériel de chorégraphie ! Le prince des Saiyen allait enfin apprécier une raison d’être entré dans ce tournoi. Qu’importe qu’il ne soit pas ménagé ! Il était temps pour lui de prendre des coups !

”Gah !”

Lorsque l’explosion retentit et que la pluie inversée de Kikoha sortit du sol, Vabel n’eut d’autre choix que de se prendre la déflagration, repoussé à moult reprises vers le ciel, bombardé en sens inversé, jonglé par les coups jusqu’à ce que Végéta daigne ajouter un peu plus de peps à sa chorégraphie. Quel coup porterait-il à l’Archidémon démarqué par sa vulnérabilité ? Un coup en croix… Comment fonctionnait un coup en croix ? Mes recherches ne me disent rien. Admettons donc que Végéta le frappe diagonalement par deux fois. Le premier coup dans le torse du Varon le maintint dans les airs, tandis que le second le fit tomber vers le sol, suffisamment vite pour que Végéta ne puisse pas l’attrapper par le bras comme désiré… qu’importe, il se prit néanmoins un coup de genou suffisamment puissant pour le catapulter vers l’arrière.

”RAHHH !!”

Tournant sur lui-même à cause du coup, Vabel put apercevoir de la luminosité se préparer dans le creu de la paume de Végéta, alors que sa voix cataclysmique se faisait porter par l’écho pour annoncer la suite de son exécution : la Big Bang Attack ! Signature, semblait-il, de beaucoup de monde, car cette grosse bouboule avait été employée par moult personnes à travers les âges de cet univers ! Mais la Tour ne pouvait pas se permettre de se laisser faire ! Faisant un salto arrière pour se repositionner, aussi repositionné soit-il dans les airs, il chargea dans sa main libre une réplique de la lame de Végéta… refaçonnée en une véritable épée, cette fois-ci. Une grande claymore que l’on manierait normalement à deux mains, mais il préférait l’employer avec une seule d’entre elles… ou plutôt, l’envoyer directement dans la direction de la sphère qui quittait la main du guerrier de l’espace ! Un Laisse-moi essayer ! dramatique et absolument sensationnel ! La lame et la sphère s’entrechoquèrent, restèrent coincés l’un contre l’autre pendant plusieurs secondes avant d’exploser, créant un vacarme dantesque et un flash de lumière aussi éblouissant qu’un soleil puisse l’être.

Mais dans l’explosion, quelque chose chargea dans la direction de Végéta. Blessé, tâché de poussière et de cendres, des égratinures sur le visage et le torse, Vabel n’en perdit pas son air satisfait et calme alors qu’il passa entre les derniers Kikohas sortant du sol pour arriver au corps-à-corps de Végéta à une vitesse définitivement prodigieuse. Oui ! Il venait de traverser le mur d’énergie, passant d’une ombre dont l’éclairage des geysers ne pouvait qu’accentuer la menace de sa forme, à un être qui était directement dans le visage de Végéta, se retrouvant face à lui avec une telle prestance que l’air autour de lui semblait bouger pour accumuler le vide qu’il avait laissé derrière lui.

”Stupidité, Végéta, que de la stupidité…”

Sa ”Lame Manxome”, placée fort heureusement dans son fourreau, se plaça alors avec une rapidité déconcertante dans l’estomac du guerrier de l’espace, coupant son souffle avec sa pointe rendue arrondie par ce qui la protégeait – ou plutôt, ce qui protégeait Végéta. Maintenant son appui sur les organes les plus douloureusement vulnérables du prince, il continua sa tirade machiavélique.

”La puissance contrôle tout dans ce monde. Sans force, tu ne peux rien protéger, surtout pas ta propre personne.”

Il fit alors une attaque déconcertante : plaçant le fourreau dans sa main libre de sorte à ce que son manche se trouve dans sa paume épéiste, il se mit alors à la sortir… pour la rentrer immédiatement, encore et encore. Faisait-il le clown ? Non. Les coups partaient quand même. Utilisant sa Lame Manxome, il faisait un enchaînement d’attaque à bout portant si rapide que l’oeil humain sans augmentation ne pouvait y voir qu’un va-et-viens de l’épée hors et dans son fourreau, tandis que les coups fusaient autour de Végéta dans toutes les direction. Des éclats de lumières trahissaient par moment les mouvements de l’épée supraluminique, mais ils fusaient par multitudes, tant et si bien que l’on pouvait croire que plusieurs coups tombaient sur Végéta en même temps ! Et cela n’empêchait même pas à Vabel de continuer sa tirade ?

”Pourras-tu défendre ceux qui te sont chers avec une si misérable enveloppe corporelle, prince de pacotille ?”

Enfin il prit une véritable poigne sur son manche afin de donner un unique coup en diagonale de haut en bas, de la gauche vers la droite, en plein dans le torse de Végéta, la tranche accompagnée d’une aura verte qui suivit son mouvement comme s’il venait de peindre la réalité elle-même d’une couleur jade, si ce ne fut que pendant une seconde unique. Le coup avait pour but d’envoyer le prince d’autant plus en arrière, la surface de jeu anéantie à sa moitié par la pluie inverse de Kikohas qui avait eu pour objectif de contrer la plus littérale provenant de la tempête couvrant l’arène. Cet Orage Baronnial allait d’ailleurs servir à nouveau. Tandis que Babel remettait son épée dans son fourreau avec le drame requis par son personnage, trois rangées d’éclairs s'abattait sur le terrain, puis trois autres, puis trois autres, des pilliers de pure foudre qui s’avançaient vers Végéta dans le but de le repousser et de le faire tomber, dans le but de le forcer à repasser à l’attaque, à reprendre possession de sa hargne et de sa haine. Et ainsi plongé dans son personnage…

Babel faisait mine de ne pas ressentir les moult bobos qu’il avait pris.
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockMer 14 Juin 2023 - 6:17

« Essaie donc, si tu en es capable ! »

Enfin !
Enfin son adversaire s'était décidé à le prendre au sérieux, à lui offrir un combat digne de ce nom ! Et contre toute attente, contrairement aux deux minables qui l'avaient précédé, il semblait bel et bien en être capable. Qui l'eut cru à le voir, risible comme il l'était ?
Vegeta avait peut-être appris à se méfier avant de juger un adversaire sur son apparence - la forme enfantine de Buu ayant fini de lui apprendre cette leçon en le rouant de coups -, mais cela ne lui interdisait en aucun cas de le trouver ridicule. Et ce même maintenant qu'il faisait mine d'être devenu quelqu'un d'autre, son visage se fermant tout à coup sans réelle explication.
D'ailleurs, son aura non plus n'était plus tout à fait la même, apparemment, mais le prince n'en fit pas grand cas ; il avait connu autrement plus impressionnant, en terme de transformation. Seul comptait pour lui le fait que cela le dote de capacités aussi sérieuses qu'il était censé être désormais, qu'il ait enfin l'opportunité de se défouler comme il se doit. Il en était plus que temps !
Oui, peu importait ce qu'il pensait de lui tant qu'il était capable de rendre les coups - de lui résister, comme il venait de le faire en repoussant son Big Bang Attack à l'aide de l'une de ses propres bottes secrètes.
C'était de cela dont il avait besoin s'il voulait pouvoir évoluer ; d'un opposant qui puisse l'obliger à puiser dans toutes ses ressources, à faire preuve d'ingéniosité comme il n'avait plus eu à le faire depuis des années - et, idéalement, sans que cela mette la Terre en danger.
C'était une opportunité rêvée, pourvu qu'il continue sur cette lancée.
Se doutant bien - et même espérant - que le choc entre les deux attaques n'avait pas suffi à le terrasser, Vegeta l'attendait au tournant lorsqu'il revint vers lui pour tenter de lui porter une attaque. S'assurant que sa lame d'énergie soit correctement alimentée, il la plaça en bouclier pour empêcher le fourreau de son adversaire de s'enfoncer dans son estomac, et ce même si cela lui demanda plus d'efforts qu'il ne l'aurait cru.
Le prince n'avait pas l'intention si surprenante que soit la force que l'on pouvait trouver chez cette créature. S'il s'était servi de la magie pour se renforcer à un quelconque moment, il n'en avait pas eu conscience, mais qu'importe ; cela ne l'empêcherait pas de le vaincre au bout du compte.

« Hmpf ! Tu essaies de m'imiter, c'est ça ? » cracha-t-il entre ses dents, luttant toujours pour lui résister. « Tu perds ton temps, mon pauvre ! »

S'il espérait lui faire perdre ses moyens avec si peu, il allait devoir se lever de bonne heure. Pourquoi devrait-il se soucier des élucubrations d'un pantin qu'il n'avait encore jamais croisé auparavant, et ne reverrait sans doute plus jamais une fois qu'il s'en serait débarrassé ? L'opinion qu'il pouvait avoir de lui lui importait peu, de même que la piètre comédie qu'il s'efforçait de jouer.
Lorsque Mars Babel - il avait fini par estimer que le « baron » devait n'être qu'un titre - enchaîna les attaques à l'épée, il fit de son mieux pour s'en défendre, récoltant certes quelques coupures sur les avant-bras mais repoussant la plupart des coups.
S'il avait moins de compétences que lui en matière d'escrime - avec une lame de ki ou avec autre chose -, il apprenait vite et devenait un peu meilleur à chaque passe d'arme. Cette technique ne lui appartenait pas, ou plutôt qu'à moitié, mais il la ferait sienne à force d'entraînement, et le mage était en train de l'aider plus qu'il ne pouvait l'imaginer.
S'il n'était pas sans injecter une certaine dose de hargne dans ses gestes, dans ses actes, il était surtout grisé d'enfin pouvoir se battre pour de bon. Hellzetsu lui avait donné plus que son compte de provocations puériles ; celles-ci ne valant qu'à peine mieux, il ne se donnerait même pas la peine d'y répondre. Ce n'étaient pas ces petits jeux minables qui allaient le faire progresser, ce qui demeurait son but premier en prenant part à cette compétition - si décevante qu'elle se soit déjà avérée.
Une nouvelle fois, son adversaire fit pleuvoir la foudre sur le terrain, ravageant celui-ci plus qu'il ne l'était déjà dans un fracas assourdissant. Le personnel chargé de son entretien allait les maudire, sans l'ombre d'un doute. Toutefois, plutôt que de chercher à l'esquiver, Vegeta se jeta à travers celui-ci. Ses moyens de défense étant limités et de même pour l'espace à leur disposition, c'était encore sa meilleure option - d'autant que cela lui donnait la possibilité de se préparer à l'impact.
Les éclairs le percutèrent donc bel et bien, mais il n'en ressortit pas moins de l'autre côté, toujours armé et prêt à combattre - à mener un affrontement à son terme, enfin ! À quoi ce tournoi ressemblerait-il s'il devait arriver en finale, voire plus, sans avoir pu véritablement battre un seul de ses adversaires désignés, sans que rien ne vienne troubler l'issue de leur match ?

« Au lieu de t'occuper de moi, tu ferais mieux de t'inquiéter pour toi ! » clama-t-il en se ruant sur lui avant même qu'il ait entièrement fini de lancer son attaque - ce terrible orage surnaturel - pour tenter de lui passer sa lame à travers l'épaule. Voilà qui devrait quelque peu gêner sa maîtrise de l'épée.

Et si ça n'y suffisait pas, peut-être que le Final Impact que le prince fit jaillir depuis la pointe de sa propre arme  pour le transpercer de part en part, dût-il ne pas réussir à s'y soustraire dans les temps. S'ensuivirent un coup de tête dans le menton et un coup de genou dans l'estomac, les deux à l'exact même moment, alors que déjà il récupérait son bras armé pour tenter de lui enfoncer dans la cuisse, de lacérer la chair, les muscles et pourquoi pas même les os pour restreindre ses mouvements. Sorcier ou pas, il était peu probable qu'il apprécie de ne plus pouvoir compter sur ses jambes - du moins l'une d'entre elles ; l'autre viendrait.
Achevant son enchaînement d'un abrupt coup de coude en travers de la gorge - c'était le moment où jamais de vérifier s'il avait l'usage d'une trachée ou de quelque équivalent -, Vegeta se recula ensuite, adoptant une posture de garde plus adaptée à l'utilisation de son extension de ki acérée.

« Alors ? Tu veux toujours discuter, ou on passe aux choses sérieuses ?! »

Techniques utilisées:
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockMar 27 Juin 2023 - 14:28
Babel faisait ici utilisation d’avantombre. C’était un phénomène très archidémoniaque en soit. Fantasmes narratifs qu’ils étaient, il ne faisait aucun doute qu’il puissent prédire l’avenir – les plus anciens d’entre vous se souviendront des capacités divinatoires du premier kit de Babel avant que ce qu’il représente ne se peaufine et ne s’affine clairement dans l’esprit de l’extraordinairement humble narrateur qui vous propose ce récit. Dans tous les cas, si Végéta venait à avoir besoin d’énergie pour protéger sa famille, cette soudaine perte de puissance s’en retrouverait très fortement handicapante. Heureusement, tout était sous contrôle. Aucune attaque de Capsule Corporation en vue. Il passait ses vacances dans un tournoi. Tout était chill comme disent les jeunes. On se relaxe.

Est-ce que Babel tentait d’imiter Végéta ? Possiblement. Ou peut-être que non. Après tout, Vabel n’avait été pendant longtemps qu’un autre personnage joué par sa propre personne dans une autre histoire, dans un autre monde, dans un autre système, devenu un pdf dans un coin de son cerveau, un concept qui parfois revenait en tête en allant faire les courses ou en allant au travail à sept heures quarante-sept. Alors que les étincelles fusaient autour du duo tandis que le fourreau et la lame d’énergie s’entrechoquaient, Babel fit sa référence mal cachée face au prince des Saiyen qui l’accusa de tenter de l’imiter, chose qui fit se relever l’un des sourcils invisibles de l’archidémon qui se contenta de garder son visage froid et intolérablement asocial. La façade Vabelienne n’avait pas fini de prendre place sur le terrain de combat, et tout le monde s’en rendrait compte bien assez tôt.

”Tss. Amusons-nous !”

Ainsi fit-il son enchaînement sur cette raillerie, dont les coups furent plus ou moins puissants. Certains infligèrent quelques maux, mais la plupart n’eurent d’impact que visuel et cosmétique. Ce que le spectateur moyen risquait de ne pas capter, mais ce que l’oeil vert sans iris de la Tour réfléchissait – c’était bien l’amélioration lente en temps réel de Végéta. En effet, la plupart des coups pris l’étaient au début de sa mitraille, et petit à petit le Prince avec un grand P devenait de plus en plus intouchable, utilisant sa propre lame à bon escient. Mais surtout se trouvait dans les muscles de Végéta le manque de fatigue que l’adrénaline apportait. Et cette hormone ne provenait pas que de la rage du Saiyan. Non… ça se voyait dans le petit sourire en coin qu’il tentait de cacher : enfin, il était heureux d’avoir un adversaire à sa taille !... Métaphoriquement et physiquement. Alors que l’arène fut couverts de flashs et de feu d’artifices causés par les impacts colorés des deux lames d’énergie, l’enchaînement fut clos par la décharge d’électricité sous formes de piliers avançant comme les attaques d’un boss de jeu de plateforme des années deux mille… Ou, euh, mille, dans l’époque de ce monde.

”Ack !”

Mais c’est alors qu’il y eut transition dans le combat alors que l’on zooma sur un Végéta électrisé qui venait de braver la tempête pour arriver face à Babel et le poignarder entre l’épaule gauche et le poumon ! La lame traversa l’uniforme du nabot aux muscles comiquement larges ! L’archidémon se retrouva paralysé sous le coup, mais utilisa avec difficulté son bras libre à lame enfourreautée pour parer le coup dans l’estomac – ou plutôt ralentir sa course, car le fourreau finit lui-même par être poussé jusqu’à son torse – alors qu’il se prit le coup de tête en plein dans son inexistant nez. La main provenant de l’épaule blessée, elle, ne fit qu’attrapper le coude de la main entourée d’une lame énergétique, jusqu’à ce qu’une déflagration d’énergie traverse son corps, laissant un bref geyser d’énergie apparaître derrière sa forme, lui même suivi d’une onde de choc dont le craquement assourdissant força moult spectateurs à se boucher les oreilles.

”Argh ! Raaaaaah !...”

Grogna-t-il alors qu’un jet de sang dramatique (et pas forcément anatomiquement correct) sortit de sa bouche après l’attaque le traversant de part. Son emprise maintenue sur le coude, il tenta de contrer d’un coup de corne l’autre tournure de Végéta avança vers sa gorge, sentant une autre vibration contre son front alors qu’il fit, ou ne fit pas, mouche. Cela le fit reculer, alors qu’il entendit une autre raillerie de Végéta… Ses dents se serrèrent en un fin rictus alors qu’il regarda le prince avec hargne, avant de présenter sa maîtrise de l’énergie en cassant, oui, cassant la lame d’énergie de Végéta comme si elle fut faite de fer, la frappant d’un côté de main après avoir lâché le coude de son ennemi comme un karatéka cocaïné. Cette même épée finissant dans son coin de thorax, il l’arracha en attrapant son arrière improvisé avec un souffle silencieux avant de la planter directement dans Végéta, en retour. Un Laisse-moi essayer ! plus qu’original ! Grinçant des dents en tombant sur l’un de ses genoux, il planta son fourreau dans le sol pour s’en servir de balance le temps que la douleur se calme.

”Bien… Muy Bien !”

Râla-t-il en essuyant de sa langue à triple fourche le sang vert et violet qui sortait de ses dents. Il parvint à se relever avec difficulté.

”Bien tenté… mais tu as manqué tous mes organes vitaux !”

Il parvint à encaisser la douleur avec un fin sourire, son hémoglobine coulant toujours de la plaie que son uniforme cachait suffisamment pour permettre à Babel de ne pas se vider trop visiblement de son sang et de pouvoir continuer le combat sans tirer sur l’ivresse de réalisme de son prétentieux auteur.

”Reprenons.”

C’est alors qu’il chargea à nouveau vers son ennemi, lame et fourreau en main… Et soudainement ils disparurent ? À la place se trouvèrent deux poings américains stylisés, décorés comme le seraient ceux d’un roi démon baron de la drogue d’une fiction de fantaisie moderne. Cela n’empêchaient pas à la vitesse de ses Lames Manxome de se matérialiser dans eux. Arrivant à portée du prince, il fit une pause d’une demi-seconde avant de lancer un véritable BARRAGE de coups comme un combattant de bandes dessinées orientales d’il y a cela quatre décennies ! Paf ! Vlan ! Poum ! Zoom ! Pow ! Schlaf ! Atatata et Oraoraora, entre autres. Babel termina cette enchaînement par un coup de pied sauté rotatif qui puait tellement le facteur cool qu’il ne pouvait que faire mouche malgré son ridicule.

Mieux que ça, alors que Végéta s’éloignait à cause du choc de l’attaque ou peut-être tout simplement d’une tentative de remise en place d’une distance neutre entre les deux individus, un éclair frappa sous les pieds de Babel pour provoquer une petite explosion l’envoyant vers l’avant, alors qu’il devenait lui-même un projectile accéléré en direction de Végéta. Finissant au dessus de lui, il fit un salto avant de frapper l’arrière de son talon sur le front du guerrier pour le propager contre le sol… Mais ce n’était pas le sol qui l’accueilli : plutôt… une cheminée ? Une chemine avec un bouchon de brique ?! Non…

C’était une tour qui venait de se créer au milieu du terrain, une tour dans laquelle Végéta se fit projeter.

Ayant rejoint le prince des Saiyen au centre de cette soudaine construction sans éclairage aucun, Vabel transforma ses poings américains en cette épée de bambou mentionnée jusqu’à présent avant de se placer contre l’un des murs de ce gigantesque cylindre, avant d’empoigner son épée, prenant une longue, longue, loooooongue inspiration… Et disparaissant pendant une demi-seconde !... Avant de réapparaître – hors de la tour ? Et de remettre son épée dans son fourreau, lentement, la glissant jusqu’à ce que le “clic !” se fit entendre lorsque le lisse cogna contre le manche. Aux yeux des spectateurs, la tour était droite, fixe… Entourée, semble-t-il, de traits verts jades.


16 - LA TOUR... venait d’être tranchée en mille morceaux, chaque morceau glissant lentement de leurs gonds, laissant le loisir à Végéta de se prendre l’entièreté de la vitesse de Babel d’un coup alors que ce dernier faisait tourner une dague d’électricité sur le bout de son doigt dressé comme un ballon de basket.

”Tu n’es pas méritant d’être mon adversaire.”

Et soudainement… Le tonnerre. Une explosion. Une déflagration éclatante. Et… normalement… Végéta vaincu, au milieu du terrain.
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 920.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword ; Shōgekiha
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockDim 16 Juil 2023 - 21:40

Quelque chose n'allait pas.
Certes, son adversaire avait enfin l'air de se battre sérieusement, mais c'était précisément là le problème : il n'en avait que l'air. Comme si le combat était secondaire et qu'il était plus préoccupé par la comédie qu'il était en train de jouer que par ce qu'il se passait vraiment sur le terrain.
C'était une sensation pour le moins désagréable - d'une part parce que ça ne faisait qu'ajouter à la nature indiscernable de son vis-à-vis, et d'autre part parce que ça lui donnait l'impression de ne toujours pas être pris au sérieux, pas entièrement.
Ce qui aurait pu, aurait lui donner envie de le mettre en pièce, de lui apprendre ce qu'il en coûtait de se moquer du prince des Saiyans, de manquer de respect à cette arène et à l'acte sacré du combat qui s'y déroulait... Mais ce serait tomber tout droit dans son piège et lui donner exactement ce qu'il voulait. Et il n'était plus cette personne.
C'était tout notamment pour éviter de se faire avoir aussi facilement qu'il avait renoncé à ses pouvoirs ; pour réapprendre à se battre plus intelligemment, sans partir du principe qu'il pouvait - qu'il devait - tout écraser sans se poser de questions. Il n'en avait plus la capacité - ou peut-être l'avait-il encore, mais le but n'était pas de répéter les mêmes erreurs à un niveau inférieur.

Ce pourquoi plutôt que d'appuyer son offensive, il choisit de se défendre, de parer au mieux les attaques qui lui étaient destinées - de prendre du recul également pour essayer de comprendre ce qui se tramait ; ce que Mars Babel avait à gagner à agir de la sorte. Il devait avoir un plan, mais lequel ? Quel genre de machination absurde occupait l'esprit déviant de ce personnage ridicule ?

Sans avoir pu le prévoir, il se trouva soudainement enfermé, emprisonné dans une tour construite par l'obscure forme de magie que le Baron utilisait contre lui. Il ignorait à quoi ce bâtiment - en était-ce vraiment un, ou s'agissait-il d'une illusion ? - pouvait servir, mais il n'avait aucune intention d'y rester enfermé.
Ainsi donc, dès l'instant où il se retrouva pris au piège, il commença à accumuler de l'énergie - la grande majorité de celle qu'il lui restait ; aussi désordonné qu'il soit, ce duel - si on pouvait l'appeler ainsi - lui en avait coûté plus qu'il ne l'aurait imaginé. Mais c'était toutefois bien suffisant, pensait-il, pour le tirer de ce mauvais pas.

Quand la tour explosa après avoir été débitée en pièces, peut-être son créateur serait-il surpris de percevoir une deuxième déflagration - plus violente encore - naître des profondeurs de la sienne. Lorsque le souffle de celle-ci retomba, Vegeta laissa ses bras en faire de même ; il tenait toujours debout, quand bien même il n'en était pas sorti intact, sa tenue déchirée laissant entrevoir les nombreuses lésions récoltées à cette occasion.
Bien sûr, tout « magique » que soit son adversaire cette fois encore - c'était décidément plus répandu qu'il ne le croyait -, ne lui ferait pas l'honneur d'en arriver aux mêmes extrémités que lors du combat contre Buu - mais il n'avait pas attendu ce moment, celui qui était alors son dernier, pour produire des Vagues Explosives d'une rare intensité.
Être auréolé d'une telle puissance avait heureusement atténué une partie des attaques tranchantes qui lui avaient été envoyées tandis qu'il était détenu dans cette prison improvisée, mais il était vidé désormais. Plutôt que d'exprimer une joie féroce ou une quelconque irritation, c'est avec une expression étonnamment neutre - quoique teintée de mépris, mais était-ce vraiment une surprise pour qui le connaissait ? - qu'il fit une nouvelle et dernière fois face à l'autre demi-finaliste.

« Je ne sais pas pourquoi tu essaies de m'énerver, mais tu n'arriveras à rien. Tu n'es personne, je ne vois pas pourquoi je devrais t'écouter. » Du revers de la main, il chassa négligemment un peu de la poussière couvrant ce qu'il restait de son débardeur. « Essaie donc tes petits jeux avec quelqu'un d'autre. J'abandonne ! »

Ce qui, de toute façon, n'était probablement pas nécessaire ; le sol sous ses pieds avait été pulvérisé par le choc entre les deux attaques, aboutissant - si les règles étaient les mêmes que celles de la Terre - à une « sortie de ring ». Une règle pour laquelle il n'avait pas une once de considération - pourquoi permettre à l'un des combattants de fuir aussi facilement ? -, mais ça n'avait plus d'importance.
Sans attendre de réponse, il sauta hors du ring, laissant le soin à l'arbitre de régler les dernières formalités. Ce pathétique tournoi leur avait déjà fait perdre assez de temps. Oishi et lui avaient à faire, et la route qu'il leur restait à parcourir n'allait pas se faire toute seule. Une chose était sûre : au vu des énergumènes qu'il avait eu à affronter à chaque étape, il n'y reviendrait pas.

récapitulatif des actions:
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Démon
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockMer 19 Juil 2023 - 0:28
”Merde…”

Dit Babel, seul sur le terrain. Il n’avait pas atteint son but. Il n’avait pas réussi à forcer un nouveau Super Saiyan hors de Végéta. Il n’était pas parvenu à lui faire abandonner sa quête de normalité. Au fond, il n’était même pas parvenu à le vaincre. Peut-être était-ce la raison pour laquelle Vabel avait été mis pour la première fois au placard. Il attendit silencieusement le message de victoire de l’arbitre, avant de tomber en poussière. Babel utiliserait un nouvel avatar pour son prochain combat. Ce serait le dernier pour ce tournoi.
Arbitre
Arbitre
PNJ
Masculin Date d'inscription : 13/02/2007
Nombre de messages : 219
Bon ou mauvais ? : Neutral évidemment ! Un arbitre se doit d'être neutre, allons !

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel ClockLun 18 Sep 2023 - 22:05
"Merde..."

Dit l'arbitre, seul sur le terrain. Il n'avait pas atteint son but. Il n'avait pas annoncé le vainqueur alors que le combat méritait d'être terminé. Peut-être une qu'une faille spatio-temporelle l'avait incroyablement ralenti, de sorte à ce qu'il ne puisse pas découvrir l'issue avant de longues minutes ? Quoi qu'il en soit, le concerné comptait bien réparer ses erreurs. Découvrant que Babel était le grand gagnant de cette demi-finale. Un résultat étonnant, un calme plat hantait les tribunes vides depuis un bon mois.

"Je déclare Baron Mars Babel vainqueur ! Félicitation à lui !"
Contenu sponsorisé

Vegeta vs Baron Mars Babel Empty
MessageSujet: Re: Vegeta vs Baron Mars Babel   Vegeta vs Baron Mars Babel Clock
 
Vegeta vs Baron Mars Babel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Baron Mars Babel
» Baron Mars Babel vs Oishi
» Baron Mars Babel vs Karifu
» Capsule de Babel
» The Cooler Capsule de Babel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Tournoi des Arts Martiaux de Dösatz :: Combats Tournoi 5 :: Terrain 4-