Le deal à ne pas rater :
Nike : 25% de remise sur tout le site via l’application
Voir le deal

Partagez
 

 [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 1030
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 3040

Techniques
Techniques illimitées : Magie Kaiô Shin // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Volonté
Techniques 1/combat : Kaminari

[Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] Empty
MessageSujet: [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV]   [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] ClockVen 7 Oct 2022 - 12:48
[Ceci est une version "corrigée" de mon premier RP. svp me tapez pas, j'ai quand même eu besoin de Vados pour deux phrases. Elle n'apparaîtra plus après ça. De ce fait, ce post est celui du 5/10.]

Père était toujours porté disparu. Cela faisait un moment, maintenant. Nos forces à la Time Patrol s’étaient amenuies sans lui. De mon côté, j’avais fait le maximum pour progresser, mais je n’étais toujours pas content de moi-même. Le Super Saiyan 3 me semblait de plus en plus inaccessible, je n’arrivais pas à en rassembler l’énergie nécessaire et à déclencher cette transformation supérieure. Je devais encore intensifier plus mon rythme d’entraînement, mais entre les nouvelles recrues à former, les missions à surveiller ou à remplir et les autres tâches qui m’occupaient à Conton-City, il était très difficile pour moi d’avancer. Et puis zut ! Je devais d’abord penser à moi avant de penser aux autres. Je n’étais pas devenu bon au point de faire passer les intérêts de mortels avant les miens. De plus, comment pourrais-je protéger qui que ce soit si je n’étais pas assez fort. C’était ce que père avait fait. Même s’il semblait avoir toujours été dévoué aux autres, il avait avant tout appris à cultiver sa force. En parlant de père, je me souvins qu’il m’avait raconté l’entraînement qu’il avait dû subir chez le dieu de la destruction de l’univers 6, Champa. Son ange, Vados, lui avait concocté un entraînement des plus rudes et père m’avait raconté que bien qu’il eût failli mourir plusieurs fois au cours de cet entraînement, il en était ressorti des millions de fois plus fort qu’il ne l’était avant de débuter l’entraînement. Alors, pourquoi ne pas aller voir ce Champa ? Peut-être accepterait-il de m’entraîner. En revanche, si ce dieu de la destruction était comme son frère, de ce que je savais de lui, il était possible que je me fasse effacer pour le simple fait d’être venu le déranger. Ce n’était pas de gaieté de cœur que je m’y rendrais, de toute façon, mais je devais tenter le tout pour le tout. Avec père étant parti, possiblement à jamais, j’étais celui qui devait porter le fardeau de maintenir Conton-City en place.

Je me rendis alors grâce à un Kaikai jusqu’à la planète des Kaiô Shin de l’univers 6. Cette dernière était semblable à celle de l’univers 7, comme sa jumelle, ce qui était logique, puisque les univers eux-mêmes étaient jumeaux. Là, le Kaiô Shin de l’univers 6 et son apprenti, me voyant arriver, m’accueillirent. Ils me demandèrent pour quelle raison j’étais venu leur rendre visite sur leur planète.

"J’ai besoin de m’entretenir avec le Seigneur Champa et Vados. Je suis le fils de Kaito Shan et tout comme lui, j’aimerais que le Dieu de la Destruction de cet univers m’entraîne."

Le Kaiô Shin de l’univers 6, l’air navré, me répondit que le Seigneur Champa était dans une longue sieste et qu’il pourrait ne pas se réveiller avant plusieurs mois. Je fulminai à l’intérieur. Ce gros flemmard était encore en train de dormir au lieu de s’occuper de son univers, à croire que tout allait pour le mieux dans son univers. Je m’empressai alors de trouver une solution en attendant que ce tas de graisse daigne se réveiller pour faire son boulot. Mais, suis-je bête. Champa était peut-être en train de dormir, mais ce n’était pas le cas de Vados. De plus, elle, elle aurait l’amabilité de ne pas effacer quiconque viendrait un peu la bousculer dans son train de vie. Elle écouterait ma requête.

"Très bien, merci pour ces renseignements. A bientôt."

J’utilisai à nouveau mon Kaikai pour me rendre à la planète de Champa. Vados, comme si elle avait prévu mon arrivée, m’accueillit presque directement après mon apparition sur la planète. Je la fixai dans les yeux et elle me rendit un regard perçant.

"Bonjour, Vados." dis-je.

"Ma Kaiô Shin de l’univers 7." se contenta-t-elle de répondre. "Que me vaut ce plaisir ?"

"Je me présente. Je suis Renko Shan, le fils de Kaito Shan." 

Puis, je lui expliquai toute la situation. La disparition de père, le poste que nous occupions et les responsabilités qui nous incombaient. Vados prit alors un air grave, sérieux, signe qu’elle comprenait notre situation et avant même que je puisse demander qu’elle m’entraîne, elle répondit.

"J’imagine que tu étais venu pour que le Seigneur Champa et moi-même t’entraînions ? Malheureusement, le Seigneur Champa fait une petite sieste. Je ne pourrai toutefois pas m’occuper de ton entraînement. Navrée, mais en l’absence du Seigneur Champa, j’ai énormément de choses à faire. Mais je connais quelqu’un qui pourrait t’aider. Rends-toi sur la petite planète voisine que tu vois là-bas." dit-elle en pointant son sceptre vers une petite planète verte. "Tu y trouveras Coton, l’apprenti du Seigneur Champa, et un ami de ton père. Formule ta requête auprès de lui."

Je m’inclinai et remerciai Vados pour ses renseignements et partis en direction de la planète qu’elle m’avait indiquée. Là-bas, j’y trouvai un endroit semblable à la planète du Seigneur Champa, mais avec quelques différences, notamment concernant le temple de Coton, qui était bien plus petit, mais aussi la planète en elle-même qui ne semblait faire que cinq ou six fois la taille des minuscules planètes des Kaiô. Là, un individu à la chevelure noire, portant une combinaison noire sur le haut et la même tenue que le Seigneur Champa, sortit de son temple et m’accueillit.

"Qui êtes-vous et que venez-vous faire sur ma planète ?" demanda-t-il avec une pointe de menace dans son ton, signifiant que j’avais intérêt à fournir une réponse convaincante.

"Je suis le fils de Kaito Shan, Renko…" dis-je avant de tout lui expliquer, à lui aussi. Il m’écouta et comprit ma situation.

"Evidemment, par respect pour ton père, je vais t’entraîner. Malheureusement, je ne saurai pas toujours être là, mes impératifs personnels m’en empêchant."

Il claqua alors des doigts et une tenue lestée apparut tout autour de moi. Il me demanda d’effectuer un tour de la planète. Je le remerciai de prendre son temps pour m'entraîner, et partis aussi vite que je le pouvais effectuer ce tour de la planète. J'empruntai le chemin que Coton me montra.
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 1030
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 3040

Techniques
Techniques illimitées : Magie Kaiô Shin // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Volonté
Techniques 1/combat : Kaminari

[Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] Empty
MessageSujet: Re: [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV]   [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] ClockVen 7 Oct 2022 - 12:53
Cela devait faire une demi-journée que j’avais commencé à arpenter le long et sinueux chemin tracé devant moi me permettant de faire le tour de la planète du Seigneur Coton. Pendant que ce dernier roupillait, j’étais en train de souffrir comme jamais je n’avais souffert. La combinaison dont m’avait affublé Coton était très lourde, si bien que j’avançais à la vitesse d’un nouveau-né apprenant à peine à marcher. Je me concentrai sur ma respiration à chaque pas, de sorte à bien m’oxygéner, me permettant ainsi de tenir la cadence un peu plus longtemps. Cet exercice était à la fois long, difficile et monotone. C’était donc une bonne chose pour perfectionner non seulement ma force brute grâce aux poids, mais aussi ma patience face à une situation donnée. Garder son sang-froid était la clé, tout comme rester concentré sur ses mouvements et sa respiration, je le comprenais très bien. L’exercice ne tarda pas non plus à tester ma volonté en me faisant tomber sur les genoux, harassé par la fatigue de devoir marcher avec autant de poids sur le corps. C’était comme si je pesais des tonnes.

"Allez, Renko, tu ne dois pas flancher !" me dis-je à moi-même pour me motiver.

Je poussai alors de toutes mes forces sur mes bras et mes jambes pour me relever et tâchai de reprendre mon souffle. Chaque inspiration était douloureuse, mais je ne flanchai pas face à la difficulté. Mes bras étaient en compote, tout comme mes jambes, qui devenaient aussi molles que du coton. De la transpiration et des larmes perlaient sur mon visage. Ma tenue entière était trempée de sueur et la douleur m’avait arraché quelques larmes, mais je tins bon. Je faisais tout ça pour mon univers, mon père, mon frère et les autres personnes que je devais protéger, pour lesquelles je voulais devenir plus fort, le plus fort que je pusse devenir.

Une journée entière avait passé et je ne voyais toujours pas le bout du premier tour de la planète. La douleur sur mes muscles et mes articulations s’étaient encore accentuées. Je respirais de façon saccadée et chaque inspiration était encore pire que la précédente. Elle venait transpercer mes poumons telle une lame qu’on aurait plantée. Quelle plaie que je ne pusse pas user de mes transformations pour effectuer ce tour, ça m’aurait épargné bien des soucis. En attendant, je finis par suffoquer et à nouveau je tombai au sol, bien à plat-ventre. La douleur avait eu raison de moi sur ce coup-là et je devais vite retrouver la force de me relever. Mais avant ça, je repris mon souffle.

"S’il s’agit du premier exercice, je ne veux pas imaginer les suivants." me dis-je encore à voix haute.

Quand je repris mon souffle, je poussai sur mes bras et mes jambes pour me relever, non sans difficulté. J’étais toutefois prêt à repartir. J’avançai alors péniblement un pied devant l’autre pour me mouvoir lentement, mais sûrement, vers mon objectif : un premier tour de cette maudite planète. J’avais fait quelques kilomètres quand un énorme gargouillis s’échappa de mon estomac. J’étais affamé. Jusque-là, mon corps endolori s’était efforcé d’ignorer la faim, mais passé un certain temps, il ne pouvait plus faire semblant qu’elle n’existait pas. J’étais forcé de m’arrêter pour manger quelque chose, mais il n’y avait rien qui pourrait apaiser ma faim, ni étancher ma soif. Je dus continuer à marcher pendant des heures et une bonne centaine de kilomètres afin de voir sur la planète un petit point d’eau ainsi qu’un arbre sur lequel poussait des fruits. J’utilisai mes pouvoirs de télékinésie pour maîtriser l’eau afin d’en sortir quelques gorgées servant à étancher ma soif puis, j’arrachai de l’arbre, toujours grâce à mes pouvoirs, un fruit jaune ressemblant à une poire et le dégustai. Ce n’était pas très bon, mais au moins, ça nourrissait. Le fruit était trop amer et sucré. Son goût me resta dans la gorge un moment et je dus boire encore un peu d’eau pour que ça passe. Désormais rassasié, je pus reprendre mon avancée et je remarquai que j’avançais bien plus vite qu’avant. Cette petite collation m’avait requinqué.

"Allez, on donne tout." dis-je.

Je me concentrai sur ma respiration et entamai de petites foulées malgré le poids de ma tenue. J’étais toujours très lent, mais au moins je ne traînais plus la patte. J’avais dû courir plus de dix-huit heures jusque-là et la nuit s’apprêtait à nouveau à tomber. Mais pas de repos pour moi, je devais courir sans m’arrêter. Je courus toute la nuit, sans prendre la moindre seconde pour m’arrêter et, au lever du soleil, je vis enfin le bout du chemin. J’allais enfin réussir à faire le tour de la planète avec cette combinaison lourde de malheur. Plus qu’une centaine de mètres, cinquante mètres, vingt mètres et…voilà, j’avais enfin fait un tour de cette planète. Cela m’avait pris un peu plus de deux jours et j’étais exténué. A peine avais-je réussi à finir ce tour que je m’effondrai sur le dos. C’est à ce moment-là que Coton apparut. Je n’avais pas fait attention à lui, aveuglé par la douleur me parcourant tout le corps.

"Impressionnant, Renko. Cela dit, ce n’était donc pas parfait. J’attends mieux de toi la prochaine fois."

"Oui, Maître Coton, je tâcherai de faire mieux." répondis-je.

"Ce sera tout pour cette fois. Aujourd’hui, tu peux te reposer. Demain matin, dès l’aube, on reprend l’entraînement. Je dois malheureusement m'absenter, aujourd'hui. Je vais tâcher de trouver une solution pour mes futures absences." dit-il.

Ce jour de repos, je le passai entièrement à dormir pour récupérer de ma fatigue et de mes blessures. Si l’entraînement ne reprenait pas demain, j’aurais pu lancer un défi de la plus longue sieste au Seigneur Champa tant j’étais fatigué. Coton me montra la chambre dans laquelle je logerais, et à peine m’étais-je allongé sur ce lit douillet que je plongeai dans un sommeil sans rêve.
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 1030
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 3040

Techniques
Techniques illimitées : Magie Kaiô Shin // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Volonté
Techniques 1/combat : Kaminari

[Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] Empty
MessageSujet: Re: [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV]   [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] ClockVen 7 Oct 2022 - 12:58
Le lendemain matin, aux aurores, je fus réveillé par Coton.

"Bonjour, Renko. C’est l’heure !"

"Bonjour, Maître."

Je me levai de mon lit à contrecoeur. Ce lit était si douillet que dans mon état, je préférerais ne plus le quitter. Mon corps était encore tout endolori de l’exercice de ces deux derniers jours. J’enfilai ma tenue de Kaiô Shin. Coton et moi descendîmes et nous rendîmes jusqu’à la salle du repas, toujours inoccupée en l’absence du Seigneur Champa. La grande table était remplie de mets délicieux issus de planètes diverses. Pour ma part, je me jetai sur de la nourriture terrienne que je trouvais délicieuse, ainsi que sur des espèces d’œufs venus d’une planète inconnue. Quand j’eus mon ventre bien rempli, je quittai la table, accompagné de Coton, et sortis pour commencer l’entraînement. Le soleil venait à peine de se lever, mais il régnait déjà une chaleur étouffante, ce qui n’allait pas arranger mes affaires si je devais réitérer l’exploit que fut celui d’arriver à faire un tour de la planète.

"Ton exercice d’aujourd’hui sera le même qu’il y a deux jours : faire un tour de la planète. La petite différence résidera dans le poids de ta tenue."

L’apprenti du Seigneur Champa claque à nouveau des doigts et une nouvelle tenue lourde m’enveloppa. J’entamai à nouveau un tour infernal de la planète et subis à nouveau les mêmes déboires. Toutefois, je constatai un petit changement dans ma façon d’aborder cette longue marche. En effet, je m’habituais déjà à cet exercice et je pus mieux gérer mes mouvements et ma respiration sur cette planète dont la teneur en oxygène était bien inférieure à la moyenne des autres planètes de cet univers ou de l’univers 7. En à peine trois jours, je m’étais déjà renforcé, si Coton estimait qu’il fallait déjà me mettre des poids plus lourds. C’était bon signe. Même si je souffrais affreusement, le fait que cet entraînement portait aussi vite ses fruits m’aidait à employer toute ma volonté pour garder le rythme que je m’étais imposé pour ce deuxième tour de la planète. Plus j’y pensais, plus je comprenais comment père avait réussi à atteindre un tel niveau en à peine six mois. Cet entraînement était pour le moment simple, mais affreusement poussé dans sa difficulté. Il me forçait déjà à dépasser mes limites.

"Je dois réussir. Je dois rendre père fier." me dis-je à voix haute.

Je repassai à l’endroit où j’étais arrivé au bout d’une demi-journée, la première fois, mais cette fois-ci, cela me prit moins de cinq heures. J’avais avancé à un bon rythme et je me surpris moi-même par mes performances. Si je continuais sur ce rythme, je pourrais faire le tour de la planète en moins de vingt-quatre heures. Mais tout ceci était trop beau pour être vrai. Coton devait me surveiller car, voyant que j’avançais beaucoup trop vite selon lui, avait dû alourdir encore plus ma combinaison car je me retrouvai avec des jambes de plomb et une douleur lancinante partout dans mon corps. Pour finir, j’arrivai environ à mi-chemin après la tombée de la nuit. J’avais toujours de l’avance, mais elle s’était réduite. Je continuai, malgré la douleur, la fatigue et la faim, à avancer vers mon but, ce deuxième tour de planète. Je ne m’étais pas arrêté pour manger, ni boire, afin de ne pas perdre le rythme. Le lendemain soir, peu avant la tombée de la nuit, j’aperçus la silhouette de Coton à l’endroit d’arrivée. A nouveau, je m’écroulai une fois arrivé.

"Pfiou, tu ne m’as pas ménagé." dis-je à l’apprenti Dieu de la Destruction.

"Il fallait bien que cet exercice soit difficile, mon cher Renko, et je dois dire que tu t’en es bien sorti. Moins de quarante heures pour le réaliser, avec des poids bien plus lourds que la dernière fois, ce n’est pas un mince exploit. Tu peux être satisfait de ta performance, même si le boulot est encore colossal." dit-il en affichant un sourire sincère.

J’étais fatigué, blessé et affamé, mais j’étais content de moi. J’avais bien progressé depuis le début de la semaine. Toutefois, j’avais hâte de me restaurer et de dormir. Coton m’accorda ma soirée, durant laquelle je dégustai à nouveau un somptueux festin avant d’aller m’allonger sur le lit confortable qui composait mon petit logement. Coton m’avait précisé que l’entraînement reprendrait le lendemain, à l’aube. Impossible de faire la grasse matinée, avec lui.
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 1030
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 3040

Techniques
Techniques illimitées : Magie Kaiô Shin // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Volonté
Techniques 1/combat : Kaminari

[Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] Empty
MessageSujet: Re: [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV]   [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] ClockSam 8 Oct 2022 - 11:54
Le lendemain, quand je descendis dans la salle de repas, je fus surpris de constater qu’un autre individu se trouvait à table. Il s’agissait d’un individu assez costaud à la peau d’un bleu pâle. Il avait des cheveux aussi noirs et hirsutes que ceux d’un Saiyan, et avec des muscles tout aussi dessinés. Il portait un pantalon bouffant blanc, des bottes noires et était torse-nu. Il portait des bracelets dorés au poignets, chacun sertis d’une pierre aussi bleue que ses yeux. Il se leva tranquillement et me serra la main avec poigne.

"Bonjour." dit-il. "Mon nom est Hydros. Tu dois être Renko. Enchanté."

"Bonjour, enchanté." répondis-je.

"Hydros sera ton nouveau partenaire d’entraînement." dit alors Coton. "Allez, prenez des forces. Je vous attends dehors dans une demi-heure." ajouta-t-il.

Hydros et moi dévorâmes ce qu’il y avait sur la table. En tout cas, si on était rivaux pour l’entraînement, on devait l’être aussi pour ce qui était de manger, puisque le colosse bleu était aussi gourmand que moi, à croire qu’on lui avait greffé un estomac de Saiyan. Après avoir pris un bon repas, nous nous rendîmes auprès de l’apprenti dieu de la destruction.

"Vous êtes prêts, vous deux ?" demanda-t-il sans pour autant attendre la réponse. "Votre premier exercice, aujourd’hui, sera un combat l’un contre l’autre."

Cet exercice semblait bien plus dans mes cordes que celui consistant à tourner autour de la planète comme un idiot. Je me tournai vers Hydros et lui souris. Il me rendit mon sourire, ce même sourire montrant qu’il était impatient de se frotter à moi tout comme moi je l’étais de me frotter à lui. On me l’avait présenté comme mon nouveau partenaire d’entraînement, et je voulais savoir s’il était à la hauteur. J’effectuai alors un petit bond vers l’arrière et me mis en position de combat.

"Ai-je le droit de me transformer comme bon me semble, Maître Coton ?" demandai-je à l’apprenti du Seigneur Champa.

"C’est un combat, donc oui, tous les coups sont permis." répondit-il.

Parfait, j’allais pouvoir en mettre plein la vue à Hydros. Celui-ci se mit également en position de combat et ne me quitta plus des yeux. A première vue, sa défense comportait énormément de failles, mais il fallait toujours se méfier de ces combattants qui feintaient n’avoir aucune défense. Si le colosse bleu pâle était ici, c’était que Coton avait reconnu sa valeur.

"Vous pouvez commencer !" lança Coton.

Nous demeurâmes immobiles pendant un long moment, chacun jaugeant l’autre. Ce fut d’abord une bataille d’esprits. J’examinai sa pose de défense et je supputai qu’il en fit de même. Chacun essayait de détecter le moindre point faible chez l’autre. Je finis par en repérer un et je pris appui sur mon pied droit pour m’élancer vers mon adversaire. Pendant ma course, je déployai une aura blanche, qui vira peu à peu au doré, avant de me transformer en Super Saiyan 2. De plus, j’utilisai ma technique de la Volonté, héritage des Shan, pour embraser mon corps et le rendre plus puissant. Ainsi, je fonçai telle une comète dorée vers mon adversaire et lui envoyai mon point droit en plein dans les côtes, sur son côté gauche, là où j’avais décelé une ouverture. Hydros eut le visage tordu par la douleur et laissa échapper un cri, mais ne flancha pas. Il riposta avec une droite au visage, mais elle était trop lente et je n’eus aucun mal à esquiver, avant de lui envoyer mon pied dans la mâchoire. Hydros tituba en arrière et finit par trébucher.

"Ce n’est quand même pas déjà fini, j’espère ?" dis-je pour le provoquer.

L’homme bleu pâle se releva sans difficulté et envoya deux kikoha dans ma direction. J’effectuai d’abord un mouvement du bras droit pour balayer le premier, puis du bras gauche pour le second. J’étais bien plus fort que lui. Du moins, c’était ce que je croyais. Quand je fonçai une nouvelle fois pour lui envoyer mon poing dans l’abdomen, celui-ci ne broncha même pas. Il se contenta de me sourire avant de m’attraper par les cheveux avec sa grosse main gauche. Après cela, avec son poing droit, il enchaîna plusieurs coups de poing au visage, à l’abdomen ou même dans mes membres pour les casser. Ainsi, au-delà de mon visage couvert de sang, masquant ainsi ma vue, et de mes douleurs partout sur le corps, j’avais mes deux bras et deux jambes cassés. Il me jeta alors au sol, incapable de bouger que j’étais, et effectua une ascension fulgurante dans le ciel, avant de redescendre, genou en avant, pour m’achever. J’utilisai alors les dernières forces qu’il me restait et puisai dans ma magie Kaiô Shin pour à la fois léviter très légèrement et créer deux portails. Le premier, juste en-dessous de moi, me permettrait de disparaître pour apparaître quelques mètres plus loin, en sortant du second. Ainsi, grâce à ce petit tour, Hydros fracassa le sol de la planète plutôt que mon dos. Mais il n’était pas rassasié et à peine étais-je sorti du second portail qu’il s’élança dans ma direction. Heureusement, Coton intervint et, d’une simple pichenette, dégagea Hydros.

"Ça suffit." déclara-t-il. "Le combat est terminé."

Je pus alors me relever. Je m’étais encore fait ratatiner par un bel inconnu. A présent, j’étais surmotivé pour l’entraînement, encore plus que je ne l’étais avant. En plus de mon objectif à long-terme, j’en avais désormais un à court-terme : dépasser Hydros. Après l’entraînement dispensé par Coton, je devais pouvoir vaincre ce colosse.

"Allez, on va commencer le véritable entraînement, maintenant." dit Coton en claquant des doigts.

Deux nouvelles tenues lourdes apparurent respectivement sur Hydros et moi-même. Tout ceci ne me disait rien qui vaille. Cela sentait encore des tours de la planète. En plus, le poids de cette tenue était encore plus lourd que celui des tenues précédentes. Bien que je me fusse renforcé physiquement, j’avais toujours autant de mal à me mouvoir, ce qui montrait bel et bien que Coton avait encore augmenté la charge.

"Vous allez faire un tour de la planète." dit-il, confirmant mes pires craintes. "Toutefois, Renko, tu remarqueras que par rapport à tes précédents tours, j’ai rajouté une petite surprise."

Je n’aimais pas quand Coton parlait ainsi. Je sentais que nous allions souffrir atrocement, tous les deux.
Contenu sponsorisé

[Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] Empty
MessageSujet: Re: [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV]   [Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV] Clock
 
[Univers 6] Sur les Pas de Père... [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'univers (réaction à "Un message pour l'Univers !")
» Fanfic: le Père
» Tel Père, tel Fils
» Tel père, tel fils ! [PV Kakarotto]
» Le discours du père castor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-