Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Comtesse Evie
Comtesse Evie
Féminin Date d'inscription : 20/04/2022
Nombre de messages : 5
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Abyss; Shadow Veil; Deformity
Techniques 3/combat : Autophagy; Persuasion
Techniques 1/combat : S a n g-ctification

[Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku Empty
MessageSujet: [Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku   [Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku ClockLun 2 Mai 2022 - 10:01



[Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku







Il y avait déjà quelqu’un ici,
Qui, préférant la nuit,
S’était terré dans les tréfonds de l’endroit,
Pour y disséquer un maladroit.






Un cri résonne. L’écho perdure. Une délicieuse musique emplit vos oreilles : celle de la souffrance. Il ne faut pas s’aventurer trop loin dans ce terrain, si l’on ne veut croiser la mort dans ses recoins !




Les yeux brillants,
son teint ravissant vous fait tourner la tête,
Mais ses doigts de fées menacent de vous briser.





Les invités parviennent donc jusqu’ici. La jolie petite bande habituelle vient se donner en spectacle. C’est ennuyeux : Evie n’a pas fini de démembrer la malheureuse qu’elle a choisi pour victime afin d’étudier sa structure anatomique et y trouver les meilleurs muscles à sectionner. On peut toujours se perfectionner ! ~ c’est un crédo à suivre lorsque l’on vise l’exception.

« La mortification de la chair intervient plus tôt que prévu dans notre échange – mais tu vas connaître la plus abondante jouissance et la plus abyssale douleur entremêlées. L’apothéose de l’existence.»

La Duchesse Ecarlate était si discrète, si finaude que l’on ne détectait pas aisément sa présence, même dans un tel moment. De fait, celle-ci torturait sa victime – à laquelle Evie avait disjoint la langue dès le départ afin que ses cris soient étouffés et suppliants davantage – dans un coin de la salle, calme et gracieuse dans ses actes.

D’un mouvement digne d’une danseuse aguerrie, la Comtesse mit fin à la vie terrestre de son sujet d’expérience. La proie vit ses membres restant se disloquer les uns des autres sous son regard terrifié, et bientôt son corps entier se transforme en une sorte de viande hachée.

« Une pâtée parfaite pour mon adorable cerbère. Il saura quoi en faire ! » Constate d’un air contenté la maîtresse des lieux.

La macabre dame se lave les mains et se les désinfecte scrupuleusement. Elle vérifie et époussète sa tenue tout aussi méticuleusement. Suite à cela, elle passe une main dans sa crinière chevelue formidable afin de parfaire son inspection.

Par la suite, cette dernière siffle, et un chien anormalement imposant dévale des escaliers annexes avec hâte. Lorsqu’il arrive auprès de son éducatrice, ses trois têtes aux dents acérées lui font « la fête » avec moult câlinerie. Cette dernière y répond tendrement.

« Voici ton repas mon fidèle allié. » Dit-elle en tournant la tête vers les restes de la jeune femme capturée. « Je vais me retirer pour me joindre à nos invités.»

Elle flatte une dernière fois son animal mystique de deux petites tapes sur le flanc. Ce dernier s’élance, ses trois gueules débordant de bave vers le délicieux met qui l’attend. De son côté, Evie se fond dans les ténèbres avec tant de facilité que l’on les sait faire partie intégrante de sa personne.

Garlic se rendrait peut-être compte alors, que sa propre ombre semble gargouiller et se métamorphoser. Rien de plus naturel lorsque derrière-vous se matérialise la Comtesse, un rictus de dégoût sur le visage et une bombe parfumée dans la main.

Pfffffffffffffchiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit. Premier jet vers les pieds et les jambes du concerné. Toujours derrière-lui, elle le contourne pour se présenter devant ce dernier.

« Salutations, Garlic. »

Pfffffffffffffchiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit. Evie remonte lentement le long du corps disgracieux du vieillard.

« Si l’on met de côté la brume nauséabonde qui semble être votre seconde peau, vous semblez en forme et cela me ravis. »

Pfffffffffffffchiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit. Elle n’hésite pas à lui en mettre carrément sur le visage, dans les yeux, dans les narines, les oreilles et sur le crâne.


La bombe rend l’âme à son grand damne. Les effluves écœurantes qui émanent du protagoniste rabougri n’a été atténué que d’un centième. Un tic nerveux s’empare de la paupière inférieure de l’œil gauche de l’hôtesse des lieux, qui se met à frétiller incontrôlablement.


Celle-ci contient visiblement son calme autant que possible. Elle réduit en petites morceaux la bombe dans la poigne de fer de sa main qui la tenait précédemment. La Matriarche ne peut même pas prendre une grande inspiration afin de s’aider à rester dans le « courant zen », à moins d’être suicidaire.

« Voyons les choses du bon côté : votre fragrance joue en notre faveur lors des batailles. » Celle-ci se détourne rapidement du nain flétri afin de poser les yeux sur la personnification de la beauté en personne. « Mon cher et tendre, c’est toujours un plaisir. » Dit-elle en avançant sa main aux ongles impeccables pour effleurer affectueusement sa joue.

Admirer la tenue irréprochable et l’hygiène soigneuse de son compagnon apaise ses tensions. Toutefois, le subtil arôme de « mort et décomposition » en provenance de Garlic, en arrière-plan, continue de faire des siennes – ce qui fait soupirer de désolation la concubine du Malin.

« Nous avons donc deux charmants spécimens pour nous divertir ce jour. Que de bravoure !» Dit-elle en portant son attention sur Black Goku et le Roi Démon Piccolo. « Nul doute qu’ils n’atteindrons jamais le niveau de pestilence de Garlic même en transpirant à foison lors de ce duel. Que c'est cruel. »  

Celle-ci pris place dans une confortable banquette qui lui permet d’avoir une vision avantageuse sur le duo de combattants. La Comtesse envisage sérieusement, dans son for intérieur, de se munir d’un masque à gaz.

Par ailleurs, un purificateur d’air ainsi qu’une aération massive des locaux semble impérative. Grâce à sa force mentale particulière, Evie fait rappliquer des serviteurs pour mettre à exécution cela. Quelques secondes plus tard, des domestiques accourent et se mettent à épurer l’air ambiant avec les techniques adaptées.

« Je vais mourir asphyxiée avant nos potentiels ennemis. Je crois que la bombe parfumée n’a fait que relever votre fétide parfum, qui ne s'est nullement affaibli. »

La Duchesse se masse les tempes douloureusement tant l’odeur vient jusqu’à affecter sa matière grise. C’est une véritable infection, pire que la Peste, le Choléra et la Zombification réunies. Atteindre un tel stade excrémentiel le fait exploser tous les records, assurément !




Garlic
Garlic
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2021
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : C'est compliqué
Zénies : 1000 Ƶ

Techniques
Techniques illimitées : Chô Makōhō | Omoi Soumasen | Akashingō
Techniques 3/combat : Devious Beam | Probatio Diabolica
Techniques 1/combat : Morning Star

[Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku Empty
MessageSujet: Re: [Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku   [Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku ClockDim 15 Mai 2022 - 13:08
[Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku Montagnes




Pas facile de suivre le cours des évènements après une telle soirée, en particulier quand celle-ci n'étais pas finie ! Le jus des baies tapissant les moindres recoins de sa bouche plus pâteuse que- qu'un... Que quoi d'ailleurs ? Hanlàlà... Un voile, non, un drap entier le séparait de ses souvenirs, et quelle guigne ce qu'il aurait voulu être dans des draps plutôt que... Dans ce qu'il était. Ou sur, peut-être même dessous. Garlic se la jouait particule élémentaire, et la nature de sa position demeurait incertaine. Puisqu'il fallait commencer sa remontée quelque part, le lutin poussa une royale thrène, car c'est ainsi que l'on célébrait les efforts conséquents sur Makyo. 


Et le bêlement rauque qu'il émit était tant soucieux de fuir l'odeur pénible de son lieu de naissance que le démon pu constater que son outil oratoire, sa machinerie à déclames, bref, sa grande gueule, avait été mise à rude épreuve. A tel point qu'il eu le reflex, certes inutile, d'apposer sa main velue contre sa gorge, comme pour empêcher sa voix de s'échapper davantage. Ca lui revenait maintenant. Il avait poussé la chansonnette ! 


" C'eSt NoUs-C'eSt NoUs..."


Son showcase de malade, le discours de Piccolo, Black qui pétait sa bière, le rappel au calme imposé par leur hôte... Et un mal de crâne ! Il aurait bien juré quel que chose sur ses aïeux à cet instant, s'il ne les avaient pas tous tués. Garlic entrepris de continuer sa récolte des évènements en observant ses alentours. A sa droite, Lucifer jaugeait ce qui s'apparentait à un spectacle en contrebas. Il voulut le saluer selon les usages, toutefois sa langue craquelée refusa catégoriquement de sortir de son fourreau de bois séveux. Fort heureusement, à sa gauche trônait une honnête table basse en grenat, soutenant de sa stature splendide un carafon tout aussi honnête. Le souverain envoya donc le décorum se balader, fit savoir à Lucifer qu'il avait émergé en râlant à nouveau et conclut les bonnes mesures en s'enculant l'entièreté du contenu de la carafe. Aux anges la bonne tenue, se disait-il, lorsqu'il y à brasier à étouffer.   


Il regretta hélas très vite sa décision, lorsqu'il constata, non sans horreur, que la bouteille était remplie du même liquide ô combien désagréable qu'il avait eu le malheur de goûter lors du banquet. Par la force des choses, il fut donc contraint de tout recracher par-dessus la balconnade. A n'en pas douter, au moins quelques gouttes du nectar sanglants furent réceptionnées par les artistes encore non-identifiés plus en bas. 


" Diantre ! A-t-on idée de servir pareil rince-cochon à sa table ! "


Plus qu'une véritable plainte, il s'agissait là d'une tactique pour détourner l'attention de Lucifer quant à son comportement bien peu au fait de son statut. Il s'apprêtait à poursuivre histoire de noyer le poisson lorsqu'un de ses membres lui fit savoir qu'il n'était pas heureux de se rappeler qu'il existait. Rien de plus normal à priori, après une telle consommation des fruits du Kusatta. Problème étant, le pauvre Garlic était tellement dans le coaltar qu'il n'était même pas sûr de savoir quel membre fourmillait. Il inspecta d'abord ses mains, puis parcouru tout ce qui pouvait être palpé en restant dans le domaine de l'acceptable avec. Rien à y faire, il ne trouvait pas le membre en pleine crise hormonale. Cela venait de derrière à priori. Peut-être le Roi était-il tombé sur son royal-inaugurateur de trônes ? Convaincu par cette idée, Garlic pivota du chef avec lenteur, conscient que le moindre excès de vitesse serait soldé du plus terrible des bourdonnements. 



" Salutations, Garlic. "


Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu'il pu constater non seulement que la partie de son corps qui lui causait tant de désagrément était son ombre, mais qu'en plus cette dernière laissait une HORRIBLE sangsue velue à pattes squelettiques sortir d'elle pour grimper sur le dos du Roi de tous les Makyans ? Le tout accompagné d'un sifflement violent de vapeur, comparable à une cafetière oubliée sur le feu par les maudits insulaires d'Albion la perfide. 


QU'EST-CE A DIRE QUE CECI ?!


[Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku Explosion-jean-claude-van-damme


Ni une ni deux, Garlic se catapulta à très haute vélocité contre le sol marbré, mais la nouvelle arrivante ne fut pas interrompue pour autant dans son entrée en scène. La chose le salua familièrement en plus de ne pas se présenter et OSA de surcroît faire un commentaire sur son impériale senteur. Et tout ça, sans oublier la perle de pus sur le tas de chair : la chose tenait en main un dispositif infernal qui faisait gicler un peu partout une boue indescriptible sur Garlic. Ce dernier se décrottait du mieux qu'il pouvait, en vociférant de dégoût, donnant des petits coups ridicules vers l'avant à chaque fois qu'il se débarrassait de l'eau de toilette, vaine tentative de défense face à une attaque improbable. 


SHLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING


[Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku Garlic3


Une fois à peu près assuré qu'il avait sauvegardé sa précieuse peau de tout danger visqueux, le Makyan désenchâssa sa lame brachial sans artifice, en y allant carrément avec les dents de façon à être plus rapide. 


" Je ne saurais dire si ce pathétique échauffourée était vouée à me tuer ou à m'humilier, mais tu vas tâter, mon gâté !"


Une vive odeur de confiserie à la menthe s'échappa du bras meurtri, venant couvrir les vaines tentatives de purifications de l'air de la comtesse.


Voyons les choses du bon côté : votre fragrance joue en notre faveur lors des batailles."


Dit cette dernière, la voix doucement altérée par un effort quasi surhumain pour verrouiller l'arrivée de la moindre once d'air dans sa cavité nasale. Sans même prêter attention à l'arme ruisselante du Makyan, la nouvelle venue se tourna vers Lucifer, lequel elle gratifia d'une tendre caresse ainsi qu'un doux sourire, qui apparu à peu près comme ça aux yeux de Garlic : 


Tête  


" Non mais il est dinguo celui-là ?! A-t-on idée de faire des choses pareilles ?! Lucifer, mon brave, un mot et j'inaugure notre amitié en saignant ce goret comme un-  "


Face au manque consternant de réaction de son hôte, Garlic se ravisa. De toute façon il allait faire rimer goret avec goret, donc ce n'était pas plus mal. Manifestement, et ce bien qu'il n'était pas capable de comprendre de pareils gestes, ces deux diables étaient de connivence. Il en profita pour considérer à qui il avait affaire. Quelle ne fut pas son erreur ! Recouvrant les épaules du bon Maître des lieux, la sangsue se révélait dans toute sa laideur. Qu'était-donc devenue la terre depuis son départ ? Black, passait encore. Il était le premier à savoir qu'on ne devient pas fort sans abandonner un semblant d'apparences. Mais alors Galena... Et puis après leurs intrus... Et même pas six heures après... Ca ?! 







Sa peau paraissait hideusement hydratée mais en même temps ferme. Pas assez pour empêcher l'offense d'une lame, mais juste suffisamment pour rehausser fièrement à la vue de tous son atroce homogénéité. Ses babines étaient légèrement pincées, ce qui exacerbaient d'autant plus leur aspect pulpeux à vomir. De quel autre liquide rebutant étaient-elles gorgées ? Et en parlant de protubérance, comment ne pas parler des odieux furoncles enflant discrètement sur sa cage thoracique difforme ? Le pauvre, arrivait-il seulement à passer des portes avec des hanches pareilles ? Face à tant de disgrâce, Garlic osait à peine prêter les yeux sur le tapis qui lui servait de toison. Ce triste père était l'incarnation même de la laideur, et il osait l'imposer aux yeux des autres ? PIRE, il osait se prononcer sur quoique ce soit d'autre que sa propre vilenie ?! Peut-être était-ce la pâteuse, peut-être était-ce le dégoût ; quoiqu'il en était, Garlic oubliait une fois encore ses traditionnelles pulsions décapitationnelles. 


Soucieux de venir en secours de son propre coeur, affligé par tant d'épreuves à encaisser, il s'épousseta une dernière fois en se dirigeant vers le majordome en bout de salle, sans JAMAIS décrocher le regard d'Evie. Autant le dire, le Roi était fasciné par une telle preuve de méchanceté de la nature. Il arracha des mains d'Igor un calice rempli d'un liquide serti d'une hortensia, ce qui le laissait supposer de la qualité autrement supérieur que la piquette qu'il avait dû endurer juste avant. D'une rasade, il libéra enfin son palais du mal des échardes, et d'une autre, il se rinça littéralement les yeux pour se donner le courage de continuer à dévisager le laideron. 


" Pas mauvais, tiens. "


"C-ce sont les rinces-doigts Sir ? " Bougonna d'incompréhension sincère le Valet. 

" RAAAAAAAAAAAAAAAH "




De gêne il poussa le pauvre Valet, lequel dégringola dans les escaliers. Igor l'avait pourtant préservé d'une gêne autrement plus grande, car Garlic s'apprêtait à saluer la sophistication de cette boisson, à la hauteur du lieu. La nouvelle venue acheva d'enfoncer le clou en faisant une offense bien plus sévère que toutes les remarques qu'elle aurait pu trouver : l'ignorer et passer à autre chose. Le roi des Makyans reçu cette insulte directement dans le foie, y laissant quelques côtes au passage. Mais elle ne s'arrêta pas là, la Comtesse renchérissant en faisant référence à nouveau à l'odeur prétendue du Démon. Les insultes sont vécues comme de véritables blessures par les Makyans et celle-ci l'envoya renifler la poussière des interstices du marbre. Comble du sort, devant lui la balustrade évasée laissait parfaitement voir ce qu'il se passait en contrebas. Garlic put donc constater ô combien son rival avait dépassé les enseignements prodigués de leur vieux Maître. Et de ce fait, constater que pire que tout ce qu'il venait d'encaisser à l'instant, son rival de toujours le distançait de bien des années dans leur course.


Et parce que les astres semblaient soucieux d'achever Garlic, un régiment de gueux en vestons accoururent de nul part pour faire sait-on quoi. Mais Garlic lui le savait, ils étaient là pour rien d'autre que constater sa déconfiture.


" Je vais mourir asphyxiée avant nos potentiels ennemis. Je crois que la bombe parfumée n’a fait que relever votre fétide parfum, qui ne s'est nullement affaibli. "



Garlic su qu'il avait été insulté avant même que son cerveau filtre les sons qui s'étaient infiltrés dans ses oreilles. Car celles-ci rougeoyaient comme le fer pour marquer le bétail. Et il était grand temps que le bétail passe à l'abattoir.


" BON MAINTENANT CA SUFFIT LE LAIDERON ! LUCIFER ! JE NE SAURAIS TOLERER PLUS D'INACTION DE TA PART ! MAINTENANT LE CRAPAUD C'EST ENTRE TOI ET MOI, DESCEND, ET ON VERRA QUI PUE LE PLUS QUAND J'AURAIS EXPOSE TES ENTRAILLES A L'AIR "


A ces mots, le nabot se jeta rejoindre le duel des géants, son épée arrivant avant lui de sorte à ce qu'elle lui serve de piédestal. Le roi des Makyans avait-il déjà rompu toutes chances d'alliance entre les grands acteurs du Mal ? Allait-il même survivre à son arrivée en plein milieu d'un duel qui n'en était qu'au début des échanges des coups ? La comtesse allait-elle répondre à son invitation en duel ?



" Allez Peau-Molle ! Cesse de rêvasser viens te battre ! "
 
[Observation] Roi Démon Piccolo VS Black Goku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Roi Démon Piccolo
» La confrontation des arts démoniaques ! Piccolo Vs Black
» Demande de Rp de Black Goku
» Black Goku [Non Disponible] ✗
» Fiche de Goku Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Zones désaffectées-