Le Deal du moment : -33%
TOY STORY Buggy Radio-commandé (Woody ou Buzz ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez



 

 Monster Reborn [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bio-Broly
Bio-Broly
Demi-Sayen
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 03/04/2022
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Neutre.
Zénies : 1000.

Techniques
Techniques illimitées : Gigantic Spike ; Eraser Cannon ; Explosive Wave
Techniques 3/combat : Omega Blaster ; Blaster Meteor
Techniques 1/combat : Powered Shell

Monster Reborn [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Monster Reborn [PV]   Monster Reborn [PV] - Page 2 ClockLun 22 Aoû 2022 - 3:21

« Je vous rassure, nous n'avons pas pour habitude de faire les choses à moitié. » répliqua Collie, les yeux rivés sur l'écran.

Et effectivement, même s'ils étaient limités dans leurs moyens - surtout humains -, les deux savants s'étaient efforcés de fournir le meilleur travail possible. Ça n'avait pas été facile au début, mais par chance, leur travail en était surtout un de reconstruction ; il s'agissait de revenir sur leurs pas pour comprendre à quel moment le projet avait échoué, et surtout pourquoi.
Autant de choses qu'ils étaient désormais capables de faire grâce aux éléments de réponse qu'elle avait eu la gentillesse de leur apporter. Mis à part ça, ce n'était qu'une question d'entretien ; même avec la meilleure volonté du moment, ils auraient de toute façon difficilement pu faire plus sans une équipe au grand complet. Quant à savoir si leurs commanditaires avaient cru qu'ils s'en sortiraient ou s'ils pensaient depuis le début leur envoyer de l'aide... C'était une autre histoire.
Mais même s'ils n'étaient plus en odeur de sainteté dans la communauté scientifique désormais - la rumeur de l'incident y avait veillé -, ils n'en restaient pas moins des sommités dans leur domaine. Jaguar s'était assuré de se payer le meilleur personnel possible pour arriver à ses fins - du moins, le meilleur qui soit prêt à accepter son argent et sa folie des grandeurs, mais une éthique discutable ne remettait pas nécessairement en cause leurs compétences également.
D'ores et déjà, l'ordinateur s'employait à analyser le bras sectionné, des instruments chromés jaillissant du plateau où il l'avait déposé pour le passer au crible et récupérer ce qui avait besoin de l'être. C'était plus de matière qu'il n'en pouvait souhaiter, et il n'avait pas l'intention de la laisser tourner. Si la moindre seconde pouvait faire la différence, il n'y en avait pas une à perdre.

« Quelle vitalité remarquable ! » s'exclama-t-il alors que les premiers résultats commençaient à apparaître sur son écran. « On croirait que ce bras est encore attaché... »

Ce qui n'était pas très étonnant : ayant assisté aux enregistrements du Cell Game - Jaguar avait insisté pour qu'ils regardent toutes les représentations publiques de Monsieur Satan pour mieux trouver le moyen de le contrer -, il savait que cette créature était capable de se régénérer. Pour peu que ce second modèle - ? - ait quoi que ce soit à voir avec son prédécesseur, il pouvait s'estimer heureux que ce membre amputé ne lui ait pas sauté à la gorge quand il était allé le ramasser.

De son côté, Nain n'était toujours pas rassurée à l'idée que qui que ce soit puisse approcher de l'île. Bien sûr, ils avaient mieux à faire que de surveiller le trafic maritime : des bateaux de plaisance passaient peut-être tous les jours à proximité de l'île sans qu'ils n'en sachent rien. Cela ne voulait pas dire qu'ils comptaient accoster - et au vu de l'aspect qu'avaient conservé les lieux, l'on ne pouvait pas dire qu'ils en donnent envie.
Malgré tout, elle redoutait que qui que ce soit vienne mettre le nez dans leurs affaires, et plus encore depuis qu'ils avaient reçu leurs nouvelles consignes. Cela allait déjà être assez difficile sans intervention extérieure ; s'ils pouvaient s'épargner la visite de curieux à la recherche de sensations fortes... Elle tâcha de se convaincre que ce n'était sans doute rien, et que même si quelqu'un avait l'idée saugrenue de venir jusqu'à eux, la vue de l'homme-insecte - homme était un bien grand mot - les ferait repartir aussi vite qu'ils seraient arrivés.

« Monsieur Jaguar était notre ancien employeur. » répondit-elle à leur nouvelle collaboratrice, profitant de la question pour se changer les idées. « C'est quelqu'un d'assez excentrique. C'est à lui qu'appartenait cette île, même si je suppose qu'il a dû en perdre le titre de propriété après ce qu'il s'y est passé. C'est aussi à lui que nous devons le lancement de ce projet, à l'origine. Il voulait que nous créions un combattant capable de vaincre le champion du monde d'arts martiaux. »

Tout ça pour que leur Bio-Guerrier - ou plutôt la créature qu'il était devenu - n'ait même pas l'occasion d'affronter le tenant du titre en personne, celui-ci ayant préféré laisser la vedette à ses disciples. Ceux-ci ayant réussi à en venir à bout sans même demander son aide, à quel point l'homme qui les avait entraînés pouvait-il être fort ? Cela dépassait l'entendement... Mais elle avait bon espoir qu'une fois perfectionné et en pleine possession de ses moyens - surtout psychologiques -, leur Broly puisse au moins rivaliser avec ces apprentis. Ce serait déjà un bon début.

« Qu'est-ce que... ?! » s'exclama soudain Collie à mesure que des données supplémentaires défilaient sur l'écran, les instruments s'employant à disséquer le bras généreusement offert et, avec lui, les secrets qu'il contenait. « Mais enfin ! Comment peut-il y avoir autant de choses là-dedans ?! »

Plus les scalpels, pinces et autres outils pénétraient dans la chair de ce fragment organique et plus le scanner relevait d'ADNs différents, aliens pour la plupart. Certains correspondaient à ces Saiyans ; d'autres étaient plus singuliers encore. Si ce n'était pas leur priorité - ils allaient déjà avoir assez fort à faire sans se laisser distraire -, le chercheur ne pouvait que se demander d'où venaient ces autres échantillons et, surtout, comment ils avaient pu être combinés en un seul et même être ! Même pour lui, cela relevait de la science-fiction. Une telle technologie devait avoir des années d'avance, peut-être même des décennies. Ébahi, il se retourna vers C-21 :

« Dites-moi, où est-ce que- »

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase : de nouveaux visiteurs firent irruption dans la pièce. À leur dégaine, il paraissait clair que ce n'étaient pas touristes, ou même des chercheurs. Le premier était une sorte de samouraï des temps modernes, ou quelque chose dans ce goût-là ; l'autre une jeune femme qui, malgré sa frêle carrure, n'en portait pas moins ce que l'on pouvait clairement identifier comme un équipement tactique. Voilà qui n'augurait rien de bon.
S'il était difficile de déterminer lequel des deux était censé être à la tête de leur petite équipe, ils y allèrent chacun de leurs réclamations, se comportant comme s'ils étaient en terrain conquis. Collie aurait pu s'en insurger s'il n'avait pas été aussi terrifié : était-ce la fin ?

Quant à savoir qui était censé être en charge... Nain et lui échangèrent un regard désemparé. Si tenté qu'il soit de lui rejeter la faute et de partir se cacher sous un meuble, une fierté purement masculine lui interdit. Aussi s'avança-t-il précautionneusement, laissant derrière lui l'ordinateur en plein travail. On ne leur avait pas interdit de bouger, et considérant son gabarit, il osait croire que personne ne verrait en lui une menace qu'il n'était pas.

« Et bien, euh... Je suppose que c'est moi... » Il se frotta les mains nerveusement, ne pouvant que constater la moiteur de celle-ci. « Je, hum, je peux essayer de contacter mon employeur si vous le désirez ! Tout ça n'est sûrement qu'un malentendu... »

Le gouvernement ? Qu'avaient-ils bien pu faire pour que le gouvernement en personne vienne fouiller dans leurs locaux ? Le peu d'informations qu'ils avaient récolté sur l'extérieur depuis leur arrivée ici avait bien fait mention d'un durcissement de la loi sur un certain nombre de points, mais il n'avait pas pensé que cela les concernait en quoi que ce soit - la politique ne l'avait jamais intéressé, de toute manière.
C'est notamment pour cela qu'il était bien content de travailler pour Jaguar en son temps : celui-ci était trop idiot pour se soucier de quoi que ce soit d'autre que sa seule personne, ce qui était relativement rare pour quelqu'un avec son compte en banque.
Mais tout portait à croire que malgré son désintérêt pour la chose, ladite politique l'avait finalement rattrapé... Et ne comptait pas le faire de la plus douce des manières, à en juger par leur équipement. Qu'était-il censé faire ? Détruire le matériel ? S'assurer qu'ils n'accèdent pas à leur base de données ? Pour l'heure, il préférait attendre d'en savoir plus avant de prendre une décision. La suppression pleine et entière d'années de travail ne se décidait pas à la légère...

Soudain, un craquement se fit entendre. Le craquement... D'une paroi en verre ; celle du caisson contenant le projet 13, le long duquel courait désormais une fissure de belle taille. Par celle-ci s'échappait quelques filets du fameux Bouillon de Culture lui ayant servi de liquide amniotique - qui, au contact du sol, émit une fumée mortifère.
Bio-Broly ne s'était pas rendormi. Au contraire, après cette nouvelle intrusion, il semblait plus réveillé que jamais. Pour lui qui avait passé ces derniers mois à n'être entouré que des deux mêmes personnes - ses tuteurs, pourrait-on dire -, toutes ces nouvelles têtes étaient autant d'éléments perturbateurs. Les éclats de voix n'arrangeaient rien.
Bien que sa conscience ne soit pas encore parfaitement formée, il en possédait déjà suffisamment pour savoir qu'il n'aimait pas ça. Et de toute évidence, ce mécontentement avait suffi à ébrécher son tube de confinement. Cela relevait davantage de l'instinct que de la pensée construite, de la même manière qu'un nouveau-né n'apprécie pas les bruits forts - mais c'était déjà plus qu'il n'en faut pour que ses poings se serrent et que son regard devienne hostile.

« Oh non... » gémit Nain, la terreur dans la voix.

Affolée, elle regarda tour à tour les agents du gouvernement - supposait-elle - et la cuve fissurée... Puis décida de se rendre auprès de cette dernière, sautant comme elle le pouvait au-dessus des flaques de liquide en priant pour que celles-ci arrêtent de s'étendre. Si ça devait lui valoir une balle dans le dos, et bien soit : ce serait sans doute un meilleur sort que ce qui l'attendrait s'il devait perdre le contrôle une nouvelle fois.

« Je suis là, tu m'entends ? » s'adressa-t-elle au clone, lequel restait résolument focalisé sur les deux individus. « Tout va bien ! Calme-toi ! Ces gens ne te veulent pas de mal ! »

Elle jeta un regard derrière elle, comme pour s'enquérir de la véracité de ce qu'elle venait d'affirmer.
La vérité, c'était qu'elle n'en avait aucune idée - et avait peur d'être fixée.
C-21
C-21
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 26
Date d'inscription : 19/12/2021
Nombre de messages : 48
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1480

Techniques
Techniques illimitées : Taiyôken - Savory Slicer - Sweet Tooth
Techniques 3/combat : Majin Kamehameha - Android Barrier
Techniques 1/combat : Excellent Full Course

Monster Reborn [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Monster Reborn [PV]   Monster Reborn [PV] - Page 2 ClockDim 28 Aoû 2022 - 10:15
« Votre employeur devait être sacrément ambitieux. » commenta la cyborg.

Oh, ça oui... dilapider ainsi sa fortune pour régler une affaire personnelle avec Mr. Satan, il fallait oser. Malheureusement pour ce pauvre Jaguar, c'est son désir de vengeance qui l'avait mené jusqu'à la ruine. Ce mauvais bougre devait croupir au fond de sa cellule au moment même ou les deux jeunes femmes étaient en train de discuter entre elles. Réalisait-il que sa seule rancœur avait en un seul jour menacé la Terre entière ? C'était difficile à croire en effet mais l'argent permet de donner vie à de nombreux projets, qu'ils soient bons ou mauvais. Celui-ci en l’occurrence n'était autre que le plus terrifiant d'entre-tous, celui pour lequel les scientifiques se sont tant acharnés afin d'obtenir le résultat attendu. Au lieu de cela, ils ont créée un monstre qu'ils gardaient difficilement sous leur contrôle... mais pour combien de temps encore ?

« Mmh ? »

Alors que le docteur Collie, fasciné par l'ensemble des informations dont le bras de Cell regorgeait, s’apprêtait à bombarder l'arrivante de questions, un duo singulier fit son apparition, retenant de ce fait l'attention des trois chercheurs.

« Qu'est-ce que... ?! »

Étonnée par cette intrusion qui n'aurait normalement pas eut lieu d'être, la dame en blouse blanche eut quelques sueurs froides en voyant ces inconnus ainsi débarquer. Mais que faisait sa créature ? N'était-elle pas sensée les chasser de ces lieux si ce n'était pire ? Ou alors...

*Ils l'auraient vaincu ?*

L'homme aux nombreuses améliorations cybernétiques fut le premier à prendre la parole. Son ton enjoué ne cachait rien même s'il pouvait s'en donner l'air. Il leur voulait quelque chose et il suffisait d'un regard pour affirmer qu'il était déterminé à l'avoir. Outre son commentaire sur ces ruines pour faire preuve d'un semblant de politesse, son insouciance Ces équipements n'avaient rien de rassurant pour notre trio. Les bras croisés, C-21 resta sur la défensive. Leurs regards se croisèrent finalement et alors que le samouraï demanda à parler à un responsable, ce fut l'ancien qui prit l'initiative. Il fallait beaucoup de courage pour se présenter ainsi, vulnérable et à la merci d'un être capable de vous ôter la vie en un mouvement d'épée mais... que pouvait-il faire d'autre ? Il n'y avait nulle part ou se cacher.

« Et vous êtes ? » demanda la brune, méfiante.

Il était clair qu'elle ne se laisserait pas intimider par deux inconnus qui débarquent ainsi à l'improviste sans même prendre la peine de se présenter. Toutefois, ses yeux s'écarquillèrent lorsque le mot « gouvernement » arriva à ses oreilles. Se pourrait-il que le chef de l'état était déjà au courant de leurs activités ? Et depuis quand ?! Ils ne pouvaient pas être au courant de tout, ça ne pouvait juste pas être possible, du moins elle préférait le croire. Serait-il possible qu'ils aient découvert l'existence de sa machine à voyager dans le temps ? Ses informations étaient bien trop précieuses pour être cédée à la première menace. Sourcils froncés, l'épouse du docteur Gero redressa ses lunettes et jeta un regard noir à l'élyséenne. Il était maintenant évident que ces fauteurs de troubles étaient là pour leur voler ce projet et très probablement doute les prochains.

Spoiler:

« Qu'avez vous fait de ma créature ? »

Drrrrrrrrrrr... Drrrrrrrrrrr...

Tandis que la savante s’apprêtait à se lancer dans les hostilités qui semblaient cette fois-ci inévitable, son attention fut retenue par le vibreur de son téléphone. Pestant intérieurement, elle se jurait d'envoyer bouler l'éventuel colporteur qui la dérangeait en cet instant. Ne prenant même pas la peine de demander l'autorisation de qui que ce soit, elle lança un regard noir envers les mercenaires puis plongea sa main dans la poche de sa blouse pour en sortir un téléphone muni d'une coque rouge sur laquelle on pouvait reconnaître des autocollants de bonbons et de macarons. « Numéro Inconnu », affichait l'écran de l'appareil mais tout le monde ici savait très bien que cela ne pouvait pas être une coïncidence. Prenant soin d'activer le haut parleur, elle décrocha avec hardiesse avant que se firent entendre les paroles d'un parfait inconnu.

« Passez-les moi. »

*Ils se sont tous donné mon numéro ou quoi ?!*

Il s'agissait de la voix d'un homme. Cette fois-ci, elle sonnait différemment de celle du Sergent Chef Orange. Les chances qu'il s'agisse de l'un ses pairs étaient très probables. Sans poser trop de questions mais à contrecœur tout de même, la chercheuse s'avança vers l’épéiste et lui céda son téléphone portable.

« C'est pour vous. » annonça t-elle, sans le quitter des yeux.

Quand ce dernier le portera à son oreille, en supposant qu'il daigne le faire, ce mystérieux interlocuteur se présentera sous un nom qui ne pouvait nullement leur être inconnu.

« Carmine à l'appareil. Je parle au nom du CEO de Red Pharmaceuticals. Nous vous demandons de cessez ce que vous êtes en train de faire, immédiatement. »

Il ne manquait pas de toupet pour parler ainsi à un agent du gouvernement mais il allait falloir se montrer plus convainquant pour arrêter ces deux là alors qu'ils étaient en pleine mission pour prendre le contrôle de leur gigantesque organisation.

« Vous n'êtes pas sans savoir que vos prochaines décisions auront de nombreuses conséquences et ce que notre conglomérat représente à l'échelle mondiale. Nous avons déjà le système sanitaire entre nos mains, ne l'oubliez pas. »

Voila un conflit qui ne se réglera pas par la puissance... le Général Copper et ses hommes avaient plus d'un tour dans leur sac et ceux là n'hésiteront pas à utiliser toutes les cartes dans leur manche pour conserver le contrôle sur la situation. C'était bien là les façons d'agir de l'Armée du Ruban Rouge.

« Cependant, nous n'appelons pas simplement pour vous avertir. Vous menacez actuellement l'un de nos projets alors que vous pourriez être de ceux qui bénéficieront de son bon déroulement. Le Ruban Rouge est prêt à accepter une alliance avec l’État mais il serait hors de question de parler de soumission avec nous. Est-ce bien clair ? »

Évidemment, après toutes ces années ils cherchaient encore à avoir la mainmise sur la Terre entière. Voila pourquoi ces gens là ne plieraient pas l'échine, même s'il devait en résulter un conflit qui mèneraient à la perte de nombreuses vies humaines.

« Je ne veux pas vous déranger mais là j'ai un souci plus important à gérer ! »

Accourant vers Nain, C-21 découvrit avec effroi l'état du sujet de test. La colère était palpable sur son visage et de toute évidence, il avait envie d'en découdre avec cette paire d'intrus qui troublait son sommeil. Se pourrait-il qu'il ait atteint un niveau de conscience suffisamment élevé pour comprendre la situation ou du moins en partie ? Quand cette pensée traversa l'esprit de la femme aux cheveux en bataille, son inquiétude se changea en assurance. Peut-être que finalement elle pourrait tirer profit de la situation, si tant est qu'elle ne risquait pas de l'empirer. Ce n'était certes pas la bonne mais au moins elle avait trouvée une solution au problème qui s'imposait. Voyons maintenant comme elle comptait gérer ça.

« Éloignez-vous, Nain. Je crains que nous ne pourrons pas le calmer... »

A chaque seconde passée dans cette cage de verre, la colère du sujet ne faisait plus que s'accentuer. Ce n'était pas tant sa condition qui avait l'air de le contrarier mais plutôt la situation qui se présentait à l'instant T. S'il était bien une copie de l'originale, même imparfaite, il allait sans dire qu'il ne ferait qu'une bouchée de ceux qui ont été payés pour le soumettre, lui et les trois autres. Plaçant sa main sur l'épaule de sa collègue, c'est sur un ton se voulant rassurant qu'elle lui demanda de s'éloigner.

« Allez donc vous mettre à l'abri Collie et vous, je m'occupe de ça. »

Son sourire ne pouvait masquer sa peur bien que ce n'était pas pour sa propre vie qu'elle avait des inquiétudes. Elle savait ce qu'elle faisait mais pas ce qu'il en résulterait. Malgré tout, c'est dans un élan de folie que la chercheuse s'y essaya afin de chasser d'ici ses gêneurs et protéger ses nouveaux collègues. La seconde suivante, elle redirigea son regard vers l'homme qui tenait son téléphone entre les mains. D'un geste de crochet du doigt, elle attira le petit objet jusqu'à sa main, s'en emparant alors que la communication n'était pas encore terminée. Cela fait, elle porta le gadget jusqu'à ses lèvre puis glissa quelques mots au secrétaire qui attendait à l'autre bout du fil.

« Temps écoulé, je vais régler ça moi même. »

Cette dernière affirmation n'avait rien de très rassurant et comme vous vous en doutez déjà, la suite l'était encore moins. Peu après avoir rangé le téléphone dans la poche de sa blouse, l'insolente fit quelques pas vers l'autre cyborg et dévoila un Savory Slicer tout juste préparé dans sa main droite avant de s'élancer vers lui. Optant pour une attaque en taille, elle cherchait aussi bien à tester sa résistance face aux attaques tranchantes que les réflexes de cette demi-machine. Dans cette même lancée, elle déploya son aura puis s'écria :


« VA S'Y BROLY ! »


Rosemary
Rosemary
Autres Races
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 08/01/2022
Nombre de messages : 18
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Zanzoken | Lumière | Vague déferlante
Techniques 3/combat : Hyper-vitesse | Bouclier
Techniques 1/combat : Jūji Zan

Monster Reborn [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Monster Reborn [PV]   Monster Reborn [PV] - Page 2 ClockDim 18 Sep 2022 - 11:41
Que ce soit par la présence de souffre dans l’air ou par l’intense tension qui planait dans la pièce, l’atmosphère semblait irrespirable. Un oxygène suffisamment impur pour que le prétendu propriétaire des lieux ne fût en mesure de s’exprimer clairement. Ce nabot prit la parole, si petit et miteux qu’il mettait en valeur quiconque à ses côtés. Et il n’était pas que minus de taille, il était également semble-t-il un très mauvais orateur, peinant ne serait-ce qu’à s’imaginer maître des lieux. Qui qu’il soit, ce justificateur patibulaire ne pouvait être le réel et seul responsable de ce site.

Navalrexia, ou plutôt Rosemary, observait la gesticulation de ce matheux avec une certaine appréhension, remarquant sans mal qu’il improvisait une situation qui ne semblait claire pour personne. Néanmoins, il parvint à préciser qu’il avait un responsable et qu’il comptait l’appeler au plus vite.

« Vous feriez mieux de vous dépêcher. »

Le pressât-elle d’un air nonchalant.

Mais le vieil homme ne fut pas en mesure de s’en plaindre, car un craquement grossier résonna dans le laboratoire. Un bruit strident, suffisamment aigu et énervant pour que nul ne puisse l’ignorer. Et ce fut ce simple événement qui fit prendre conscience au duo gouvernemental des réalités de leur mission. Il était là, en cage, presque identique à l’original : Broly. Oui, il était connu de tous depuis qu’il s’était affirmé comme Roi d’un petit empire galactique. Mais que faisait-il dans le plus simple appareil ? L’Elyséenne eut un soudain mouvement de recul en constatant l’énervement manifeste de l’être encapsulé. Sam quant à lui semblait plutôt amusé de cette découverte, visiblement satisfait de cet élément pimenté. Il fit quelques pas vers la vitre marquée d’une profonde rayure.

« C’est donc ça… Vous vous êtes arrangés pour le mener ici et l’emprisonner. »

Pour Jetstream, la disparition du colosse millénaire et l’apparition de ce clone parfait n’était pas un hasard. Il imaginait que le Ruban Rouge été parvenu à piéger le souverain des guerriers de l’espace afin de l’utiliser comme sujet d’expérience.

Son analyse ne fut pas poussée plus loin, une des scientifiques, une grande rousse à lunette, fit irruption pour demander aux inconnus de se présenter. Rosemary s’avança vers elle pour lui apporter quelques réponses.

« Je m’appelle Rosemary, lui, c’est Sam. Nous travaillons sous les ordres directs du premier ministre. »

Mais cela ne semblait être suffisant, la docteure fulminait la perte tragique de sa « créature ». Certainement Cell, l’étrange insecte que le samouraï n’eut aucun mal à éliminer. Était-elle attachée à cette bête ? En tout cas, elle en semblait la malheureuse créatrice, peut-être que d’autres monstres de ce genre rodaient dans les parages. Le meneur de l’opération spéciale n’allait certainement pas se laisser faire.

« Plutôt ce qu’elle a tentée de nous faire. »

Rétorquât-il d’un ton moins doucereux en faisant volte-face vers la demoiselle. Il fit quelques pas vers elle, sa démarche était lourde, presque autant que son armure ou son humour. Quoi qu’il en soit, il demeurait relativement impressionnant.

« Je suis curieux de savoir quels ordres vous lui avez donné. « Aucun témoin », « pas de prisonnier » ? J’en ai un meilleur : « Bon appétit ». »

Puis un téléphone vibra, l’inconnue décrocha et transmis la communication à Sam qui vint saisir le petit appareil.

« Allo ? »

Le cyborg écouta son interlocuteur, visiblement le CEO de Red pharmaceuticals, le géant du domaine médical. Cette firme internationale disposait d’installation sur la Terre entière, un véritable conglomérat, un monopole comme on en voit rarement. Il n’était pas un mercenaire stupide, il avait parfaitement conscience des réalités de la politique : Argent, pouvoir, influence, l’éthique n’avait pas sa place ici. Jetstream ne fut donc pas étonné d’apprendre qu’une grande entreprise civile puisse avoir l’idée de s’approprier un Broly esclave. D’un autre côté, il était étonné d’apprendre que Red pharmaceuticals n’était pas déjà en collaboration avec le gouvernement de Scalio. Ça ne pouvait pas être un hasard, ils cherchaient d’une manière ou d’une autre à s’imposer face à la présidence autoritaire de Draven.

Le PDG expliqua être en position de force pour négocier, ajoutant qu’il était possible que le Ruban Rouge coopère avec l’état Terrien.

« Hahahaha ! Tiens, vous ne vous cachez même plus. »

Il ricana franchement ; il était rare de voir un politicien faire tomber la langue de bois aussi rapidement.

En parallèle de cette bribe d’échange, Rosemary s’approcha de Nain, la jeune scientifique qui se trouvait aux côtés du vieil homme. La biologiste s’évertuait à calmer le monstre en cuve, des efforts vains. Mais ce n’étaient pas les gesticulations de la demoiselle qui l’inquiétait, c’était plutôt les flaques verte dévorant lentement le ciment aux pieds du containeur. Broly beignait dans ce liquide ? Une sorte d’acide puant détruisant tout ce qu’il touche ? C’était irréaliste, aucun être normalement constitué, même saiyan, ne pouvait vivre dans de telles conditions ! Elle fronça son regard, comprenant l’imminence du danger.

Elle se tourna vers Jetstream pour l’avertir, légèrement affolée par la nécessité de ne pas prendre ce géant d’Adam à la légère.



« Sam ! Ce n’est pas simplement Broly, il est différent ! »

Le samouraï zieuta derechef la cuve, remarquant le liquide radioactif et l’entêtement du locataire saiyan à observer les deux intrus, non sans une certaine animosité. Mais au même instant, il se fit chiper le téléphone. La scientifique rousse semblait prendre ses aises, expliquant qu’elle allait s’occuper elle-même de la situation. Cependant, il n’en fut rien, elle s’approcha de Sam après avoir sommé ses collègues de se mettre à l’abri. Alerte, l’épéiste se préparait mentalement à bondir en arrière afin d’éluder une éventuelle attaque.

« On dirait que vous non plus, vous ne cachez plus rien. »

S’enthousiasma-t-il en anticipation de ce combat inévitable.

La docteure s’élança vers lui, dégageant alors une grande quantité de Ki. Sam bondit en arrière, évitant de justesse la technique de tranche énergétique de son interlocutrice. Il avait évité l’attaque, mais étant donné qu’il n’avait pas coopéré avec Rosemary, cette dernière s’était rapidement interposée entre lui et la représentante du Ruban Rouge.

Pour parer le savory slicer, l’Elyséenne en armure avait instinctivement fait apparaitre sa Keyblade. Cette épée était une sorte de gigantesque clef de la taille d’une claymore, l’absence d’une lame fine et coupante en faisant néanmoins une redoutable arme contendante. Car en plus d’être composée d’un alliage magique, elle dégageait une certaine aura qui supposait qu’elle était plus puissante qu’une flamberge classique. Ça, C-21 put le sentir lorsqu’elle se trouva bloquée par le fer enchanté, suffisamment pour l’empêcher de passer.

« Quel dommage, vous ne passiez pas à grand-chose d’une vie tranquille. »

Une main sur la poignée, l’autre sur l’acier, la tueuse-à-gage repoussa durablement l’assaut de l’androïde et brandit sa clef en direction de cette dernière.

« Je n’ai aucun ordre visant à te ramener vivante. Fais tes prières ! »

La compétence de bretteuse de la promise de Gero fut mise à rude épreuve dans un affrontement au corps à corps. Se ruant au contact dans ce lieu relativement exigu, la combattante Elyséenne réalisa un estoc visant à percuter l’abdomen de sa cible, puis de deux tailles en « X » contre le torse. Pour déstabiliser sa proie, elle vint lui infliger une balayette sournoise puis en profitera pour porter un coup lourd vertical haut-vers-bas en direction du visage de l’insolente.

Mais au même moment, Sam était confronté à un défi bien plus corsé. Initialement paré à prendre part au combat contre C-21, il fut capté par l’explosion de la cuve contenant l’orageux Broly. Quand ce désastre eut lieu, il fit face, dégainant son katana électrique rougeâtre. Bien sûr, il eut l’intelligence de se placer à quelques mètres du containeur, assez pour ne pas être éclaboussé d’acide. Cependant, les divers ordinateurs et équipements alentours n’eurent pas cette chance, et beaucoup furent victimes collatérales de la rage du guerrier millénaire. Quelle conséquence cela allait avoir sur le reste du laboratoire ? Jetstream n’en avait que faire, il avait sous les yeux un magnifique défi.

Monster Reborn [PV] - Page 2 Sam-jetstream-samuel-rodrigues

« Dansons ! »
Autres Races
Monster Reborn [PV] - Page 2 Male Age : 34
Date d'inscription : 08/01/2022
Nombre de messages : 4
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000
Résidence du personnage : San Julio
Points de jeux : 0


Techniques
Techniques illimitées : Coupe parfaite | Super vitesse | Perception améliorée
Techniques 3/combat : Hyper-vitesse | Parade critique
Techniques 1/combat : Coup critique

Seuls envers et contre tous Empty
Contenu sponsorisé

Monster Reborn [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Monster Reborn [PV]   Monster Reborn [PV] - Page 2 Clock
 
Monster Reborn [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Qui se souvient de Shinzo et de Monster Rancher ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Zones désaffectées-