Le Deal du moment : -50%
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

 Sans aucune trace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 290
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 694

Techniques
Techniques illimitées : Across The Universe / Star Dust / Don't Bring Me Down ! / Space Oddity / Absolute Begineers
Techniques 3/combat : We Could Be Heroes / Never Let Me Down
Techniques 1/combat : The Loneliest Guy

Sans aucune trace Empty
MessageSujet: Sans aucune trace   Sans aucune trace ClockLun 21 Fév 2022 - 23:27
Cela faisait combien de temps qu’il ne l’avait plus vu ? Des jours ? Des semaines ? Des mois ? Le temps avait toujours été une notion avec laquelle Williams avait du mal à appréhender depuis sa rencontre avec Cabba et de la téléportation qui a suivi. Peu importe, cela faisait un sacré bout de temps qu’il n’avait pas eu de nouvelles de la part d’Alicia. Sa sauveuse d’un destin funeste : que ce soit la mort ou devenir un monstre. La coupure fut soudaine également. Du jour au lendemain, sans crier gare, elle le contactait plus. Plus de SMS envoyés ou encore des appels pour avoir des nouvelles.

Au début, Williams n'en pensait rien, bien trop occupé par sa position hiérarchique dans l'armée terrienne et par ses démons intérieures. Néanmoins, au bout d'un moment, sa présence lui manquait. Un creux commençait à se créer et il essaya de reprendre contact avec elle en envoyant d'abord un message sur son téléphone pour avoir des signes de vie. Une semaine passa… rien ! Il commença à envoyer un deuxième, puis un troisième, ensuite un quatrième la semaine prochaine. Toujours rien ! Une tentative de l'appeler, peut-être ? Encore rien. Il se rendit chez elle et sonna à la porte une fois et y attendit quelques minutes. Aucune réponse, que la brise qui traversait la ville qui ne faisait que marquer davantage ce sentiment de malaise naissait chez le survivant.

Au début, le parieur pensait qu'il avait dû avoir fait une bêtise qui aurait entraîné son amie à ne plus lui vouloir lui parler. Il remonta le fil de la conversation, mais leur dernière conversation était comme d'habitude et sans discorde. Quelque chose clochait. Plus il remontait le flux d'informations, plus ce vide dans son cœur se creusa de plus en plus. Un vide qui commençait à demander d'être comblé. Les pires pensées commencèrent à se profiler dans la tête du caporal : principalement autour de la Time Patrol ou son double temporel. Les deux auraient bien pu venir la voir et s'occuper d'elle pour ses crimes ou pour l'avoir trahi. La méfiance tant connue de l'ancien joueur de carte commença à prendre le dessus. Néanmoins, il avait un petit outil sur lui qu'il avait emprunté à la caserne militaire sans véritable permission, mais personne ne l'avait empêché de le prendre non plus : un passe-partout. Un petit bijou de technologie qui permettait d'imiter la clé de n'importe quelle serrure. Il avait également pris une paire de gants dans le pire des cas.



D’une main hésitante, il entra la clé pour déverrouiller la porte. Il tourna lentement la poignée avant de l’entrouvrir prudemment avant de lâcher avec méfiance.

“Alicia ?”

Aucune réponse. La porte était maintenant grande ouverte et tout semblait… en ordre à premier coup d'œil. Aucune trace de confrontation, tout semblait immobilisé dans le temps. Néanmoins, c'était certain que personne n'avait mis les pieds dans ces lieux. De la poussière était présente sur tous les meubles et fournitures de la demeure. Un état dans lequel l'intemporelle aurait jamais toléré de vivre dedans. Déjà, c'était alarmant. Il enfila les gants bleus avant d'avancer davantage dans la maison abandonnée.

La télévision éteinte et un bouquin grand ouvert placé sur la table basse devant le canapé. Seul le bruit d'une horloge à pendule brisait le silence de mort qui accompagnait les bruits de pas de l'interrogateur. Faisant de son mieux pour ne rien toucher, il décida de vérifier chaque salle de la maison. Sans aucun résultat hormis l'impression grandissante que le pire lui était arrivée quelque part. La chambre était ordonnée sans de suspect dans les environs. Qu'avait bien pu se passer par ici ? Il redescendit dans le salon d'un pas pressé. Ce n'était pas bon signe. Il devait contacter le seul endroit qu'Alicia avait l'habitude de fréquenter : l'orphelinat.

L'appel fut bref, mais fut comme un coup de poignard dans le ventre de Williams : elle avait disparu depuis un mois entier. Il poussa un soupir, ravalant les quelques larmes qui commençaient à se former. Elle avait disparu sans aucune raison ou explication. Les seules options de sa disparition si soudaine n'étaient pas plaisantes, bien au contraire. L'inspecteur improvisé sortit de la demeure de la maîtresse du temps avant de lâcher quelques larmes sur le pavé du trottoir. Il n'avait pas pu la sauver alors qu'elle était l'unique raison pour laquelle il était encore en vie. Il prit aussi rapidement une cigarette dans sa poche ,son regard troublée par les pleurs, avant de l'allumer et d'en fumer brutalement son contenu. Il ne restait plus aucun signe de vie de Runhour. Rien… que du néant et des larmes qui ne serviraient à rien.

Rien… rien…. rien.
 
Sans aucune trace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trace sur le forum GFX
» San Goku sur la trace des Sayen !
» Jamais 2 sans 3.
» Capsule de Sans
» Histoire sans fin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-