Le deal à ne pas rater :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

Partagez
 

 Le petit prince et la menteuse [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 119
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 1120 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockDim 2 Jan 2022 - 22:43
”Bon, cette fois, tu vas directement à ton objectif et tu ne te pavanes pas à Satan City. Tu n’acceptes pas non plus la demande d’un combat au milieu de nulle part d’un inconnu !”

Oishi se dit cela en se tapotant le visage en sortant de la base de lancement. Elle sortit son nouveau téléphone portable pour se remémorer rapidement la position de la Capsule Corporation. C’était donc à la capitale de l’ouest où son potentiel allié de renom se trouvait. Qu’est-ce qu’elle était allée foutre à Satan City la première fois ? Elle n'en avait aucune idée. Certainement l’appel touristique qui avait bien trop captivé la curiosité de la menteuse. Peut-être aussi qu'elle s’attendait à ce qu’un autre salopard s’attaque à la ville, histoire de montrer son savoir-faire à un Vegeta qui serait alors intervenu. Après tout, il s’était bien interposé contre Garou et ce connard de Wyatt et avait même réussi à en vaincre un des deux. Certes, le clown avait volé la victoire de l’ancien prince en faisant le sale travail lui-même pour une raison qui lui échappait encore, mais c’était la victoire du prince avant tout ! Les joies des fuites des caméras de sécurité terriennes sur les méandres du web pour se tenir à jour.

Enfin bref, pas de plan foireux qui attirerait un autre Shaune. Cette fois-ci, elle ira directement à la source. D’un coup d’un seul, elle chargea son ki bleuté avant de s’envoler comme une démenée à travers le ciel nuageux du carrefour galactique. L’air pur et le panorama qui s’offraient à la tricheuse étaient tout simplement époustouflants. Elle ne pouvait pas imaginer pourquoi des idiots à la puissance extraordinaire utilisaient leurs pouvoirs pour détruire ce bijou naturel. La connerie du mal ne connaissait pas de fin. Même pas par l'appât du gain auprès de l’Empire Cold. Simplement pour voir des infrastructures merveilleuses et de la flore charmante réduite à l’état de cendres ? Ce fut avec cette simple pensée que le train des mémoires commença à jouer un tour à la tricheuse au foulard : les explosions insensées de SK et la perte de son escouade. Elle serra les dents et ses poings sur le coup en se répétant de pas laisser le passé l’aveugler. De toute manière, avec tous les ennemis que SK s’était fait en détruisant la Terre avant de s’enfuir, sa tête se retrouverait sur un pique à un moment ou un autre. Oishi devait se concentrer sur son dernier objectif : recruter des partisans contre Broly.

Le voyage se fit rapidement, sans turbulence. Elle avait presque peur d’attirer l'œil du super saiyan avec son retour, mais elle semblait être chanceuse pour une fois. Elle atterrit devant la Capsule Corporation et s’offrit une minute pour observer l'architecture exotique des terriens. Et dire qu’il y avait eu une explosion il n’y a pas si longtemps... La rapidité de ce peuple pour se relever pouvait être admirable, tant qu’ils avaient les fonds nécessaires. Elle sortit de sa poche la capsule qu’elle avait gagnée durant une loterie pour voir le logo avant de la remettre dans sa poche. Elle rentra calmement dans les locaux et se présenta à l'accueil d’un air nonchalant. Une charmante femme était au comptoir, certainement prédisposée à vendre moultes marchandises. Avant même que cette dernière ne puisse dire ne serait-ce qu’un mot, Oishi prit un ton sérieux avant d’annoncer la raison de sa venue.

“Bonjour, est-ce que le Prince Vegeta est disponible ? J’aimerais avoir une audience avec lui.”

La réceptionniste ne sut pas comment répondre sur le coup, elle n’était pas prête à ce genre d’entrée en la matière. C’était trop direct et formel, mais c’était sa manière de faire. Il ne restait plus qu’à savoir si elle allait avoir droit à une discussion avec son potentiel allié face à la masse de muscles qu’était le roi des saiyans.
En ligne
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 101
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 520.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockLun 3 Jan 2022 - 21:10

« Et qui le demande ? » s'éleva une voix derrière elle.

Celle du prince en personne, dont les pas venaient de lui faire franchir le seuil du hall d'entrée. L'hôtesse d'accueil se figea immédiatement, téléphone à la main, avant d'avoir pu composer ne serait-ce qu'un seul numéro. Elle avait beau ne l'avoir croisé qu'une ou deux fois depuis sa prise de fonction il y a quelques mois de cela, c'avait été bien assez pour savoir qu'elle préférait limiter le contact autant que possible.
S'il était rare qu'il s'aventure du côté professionnel de l'immense bâtiment, préférant se cantonner aux parties privées - bien assez vastes pour qu'il n'ait pas besoin de plus de toute manière -, détecter une puissance en ces murs avait piqué au vif sa curiosité. Si elle ne brillait pas par son intensité ni empreinte de mauvaises intentions, elle restait assez significative pour qu'il la perçoive ; quoi que cela puisse être, il pensait dans son intérêt d'y jeter un œil. Juste au cas où.

Et il avait semble-t-il été bien inspiré, puisque cela lui avait permis d'arriver sur place à l'exact moment où elle demandait à ce qu'on essaie de le joindre. Une tâche que la réceptionniste rechignait naturellement à entreprendre, d'une part car cela débordait un tant soit peu du cadre de ses fonctions - elle n'était pas payée à être la secrétaire personnelle de la famille Brief -, d'autre part car ses précédentes tentatives en ce sens lui avaient valu de sacrées sueurs froides. Aussi, si elle n'était cette fois pas responsable, le simple fait de se trouver en sa présence parut suffire à ce qu'elle se tasse sur son siège, comme dans l'espoir de disparaître derrière le comptoir ; instinct de survie oblige.

Casanier, le prince n'appréciait que peu les visites, plus encore à l'improviste - et tout notamment de la part de personnes qu'il ne connaissait pas. Même marié à Bulma, le nombre de personnes sachant où le trouver était terriblement réduit : il n'avait pratiquement pas d'existence légale, ne possédait ni papiers d'identités, ni permis de conduire, ni quelque autre document que ce soit qui permettrait de remonter jusqu'à lui. D'un point de vue administratif, il était un fantôme, et ça lui convenait très bien ainsi. Ce n'était pas un camouflage intentionnel : il n'avait simplement jamais vu l'intérêt de distribuer ces renseignements à tous ceux qui seraient venus les lui demander, et il aurait de toute façon été difficile d'expliquer d'où il leur arrivait.

Mais cela voulait également dire qu'il ne suffisait pas d'ouvrir un annuaire téléphonique pour lui mettre le grappin dessus, et que cette personne devait être autrement renseignée. Comment, par qui ? Là était toute la question. Mais à son attitude, elle pouvait déjà sentir que des justifications allaient être de rigueur, si elle espérait avoir une discussion cordiale avec lui. Du moins autant que faire se peut ; ce n'était pas exactement son fort. Moins encore quand l'on se permettait de venir le trouver directement chez lui, là où vivaient sa femme et son fils. Peut-être n'avait-il pas conquis la Terre comme il en avait jadis nourri l'ambition, mais le siège de la Capsule Corporation, lui, était son territoire - et il serait bien gardé. Cela, il s'y engageait.

Croisant les bras, il demeura dans l'entrée, s'assurant de lui barrer la route si elle essayait de fuir avant qu'il ait pu obtenir des réponses.

« J'espère que tu as une bonne raison de venir me déranger... »
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 119
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 1120 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockMar 4 Jan 2022 - 1:57
Oishi ne s’était pas encore retournée qu’elle aborda un sourire satisfait. Ses heures de détective amatrice sur les bas-fond du web galactique avait déjà payé. Il ne pouvait pas être possible non plus que c’était dû au hasard que le prince Vegeta était déjà sur place quand elle avait demandé d’avoir une audience avec lui. Certainement après avoir fait exploser son ki pour arriver à toute vitesse à travers la planète bleue l’avait fait repérer aisément. Tant qu’il ne s’agissait que de lui qui avait été interpellé par son énergie vitale, c’était pour le mieux.  

Elle se retourna pour voir enfin l’ancien héritier du trône du peuple saiyan et c’était déjà une bonne surprise de le voir ainsi. Il avait une musculature que beaucoup d’hommes ne pouvaient qu’espérer atteindre. Ceci était déjà un bon indicateur de la force brute qu’il devait avoir, en plus d’être avantagé par la génétique. On parlait bien d’un guerrier d’élite sous le règne du roi Vegeta. Vu la réputation de ce dernier avant sa disparition, la menteuse se doutait bien qu’il aurait préféré tuer un fils indigne que de défendre sa réputation en trafiquant les chiffres de sa progéniture. Sinon, c’était elle ou le guerrier en débardeur paraissait plus petit que dans les vidéos de surveillance qu’elle avait pu obtenir dans les méandres de l’Internet ? Ce n’était pas grave, elle avait appris à force de ne pas se focaliser sur des détails aussi mineurs.

C’était en faisant peu attention à la réceptionniste qui commençait déjà à craindre la situation que la femme au foulard en échiquier se mit à répondre calmement et profesionnellement. Elle ne comptait certainement pas rater sa chance pour obtenir une légende comme le prince Vegeta dans ses rangs contre le Roi Fou.

“Oishi, cheffe d’escouade de la Dyarchie Saiyan.”

C’était sortie aussi naturelle qu’elle respirait, elle était habituée à devoir décliner son rang durant son temps de l’armée de la dyarchie saiyan.Elle réalisa cependant que si elle en restait là, le guerrier à la coiffure en pique ne serait pas satisfait. Le règne de Sharotto et de Pythar était fini depuis un bon moment déjà. Elle devait faire face à la réalité et admettre que ce grade n’était plus qu’autre chose d’esthétique… tout comme celui du prince par la même occasion.

“Enfin, ancienne cheffe d’escouade de l’ancienne Dyarchie Saiyan si on veut être précis.”

Elle n’était que peu fière qu’elle n’avait rien de mieux pour se présenter à celui qui avait laissé sa marque sur l’univers, bien que ce soit principalement pour ses conquêtes et de sa soif de sang lorsqu’il était sous la joug de Freezer. Cela aurait pu en inquiéter plus d’un, mais Oishi avait déduit que si l’ancien ravageur de planète s’était posé sur Terre depuis si longtemps et avait défendu la populace contre des énergumènes comme Garou, il s’était rangé d’un côté moins génocidaire qu’avant. Rien ne disait qu’elle n’allait pas se faire défoncer par ce dernier si elle n’arrivait pas à le convaincre de rejoindre sa cause.

Néanmoins, le doute commença à s’éveiller davantage quand le petit combattant se mit à lui dire qu’elle avait intérêt d’avoir une bonne raison pour le déranger, encore plus lorsqu’il bloqua la sortie. Elle comptait aller nulle part pour autant, mais ceci donnait une atmosphère plutôt claustrophobique à cette discussion. Et si le prince avait abandonné son héritage saiyan à la faveur de la Terre ? Qu’une seule façon de le savoir après tout.

“La raison de ma venue est simple : je ne pense pas que ça vous surprendra si je vous dis que l’avenir des saiyans est dans la balance depuis que Broly est devenu roi… vous savez cela, hein ?”

Elle se coupa dans sa propre explication en étant même pas certaine si le prince Vegeta avait une quelconque idée de la politique de sa planète natale. Elle espérait ne pas devoir faire un résumé rapide de la situation. Elle avait beau être une ancienne chef d’escouade, elle détestait d’une passion les rapports et la paperasse qui venait avec. C’était aussi particulièrement irrespectueux de sa part et cette simple réalisation ne la mettait pas en confiance avec elle-même. La garde du corps se reprit en main rapidement et continua son discours pour tenter de corriger le tir.

“Enfin, je suis ici pour vous proposer de récupérer votre trône, Prince Vegeta.”

Elle appuya bien sur la fin de sa phrase pour tenter de jouer sur le potentiel ego de son interlocuteur. Tous les saiyans en avait un, même Oishi… surtout elle, à vrai dire.

“Votre réputation est claire : vous êtes particulièrement puissant. Avec mon aide et celle de quelques partisans qu’on pourrait trouver sur le chemin, on pourrait se débarrasser de Broly et garantir un bon avenir pour notre race. Ce crétin ne désire que détruire. Il est pire que l’Empire Cold et je dis cela en sachant très bien qui est derrière la destruction de notre planète.”

Certes, elle venait de la planète Paragus, anciennement nommée Vegeta 2, mais ça ne changeait pas que la capitale était sur la planète rouge.

“J’espère que c’est une bonne raison pour venir vous voir, Prince Vegeta”
En ligne
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 101
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 520.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockMar 4 Jan 2022 - 4:10

« ... »

Silencieux de prime abord, Vegeta lui laissa le soin d'expliquer ce qu'elle venait faire ici, les yeux rivés sur elle tout au long de son laïus de présentation. Il tenait à ce qu'elle sache que chacun de ses mots, chacune des informations qu'elle voulait lui donner était entendue - et immédiatement passée au crible. Non pas qu'il ait des raisons de douter d'elle à titre personnel, en tout cas pas encore, mais... La réapparition inexpliquée de sa planète d'origine il y a de ça quelques années avait éveillé chez lui une profonde méfiance.
Il savait de source sûre que ni les Dragon Balls de la Terre, ni celles de Namek n'étaient en cause - et cela ne faisait qu'ajouter à l'étrangeté de la situation. Au-delà du comment se posait également la question du qui - et, surtout, celle du pourquoi. Leurs progénitures respectives mises à part, Kakarot et lui étaient, pour autant qu'ils sachent, les seuls Saiyans encore en vie au moment où leur monde avait ressurgi du néant, et aucun d'eux n'aurait eu d'intérêt à le ramener.

Une partie de lui avait été tentée de se rendre directement sur place pour tirer cette histoire au clair, mais plus il en entendait parler et plus il arrivait à la conclusion que personne ne savait rien. Quelles que soient les intentions du responsable, il n'avait pas plus tenu à les faire connaître que son identité. Si cela faisait partie d'un quelconque plan, de toute évidence, il n'était pas pressé d'en enclencher la prochaine étape. Aussi le prince s'était-il contenté de regarder cela d'un œil méfiant, sans chercher à intervenir. Si une résurgence du peuple Saiyan donnait légitimement matière à s'inquiéter, en particulier pour les mondes qui avaient déjà souffert de leur barbarie, la plupart étaient insignifiants en terme de puissance selon les standards d'aujourd'hui... Un danger vite écarté si le besoin s'en faisait sentir, donc.

La dyarchie. Ce concept ridicule avait achevé de lui confirmer que sa planète n'était plus celle qu'il avait connu, plus celle qu'il avait laissé derrière lui ; en somme, qu'il n'avait plus rien à y faire. Si quelqu'un n'était pas capable de régner par lui-même, peut-être ne méritait-il tout simplement pas d'être roi. Freezer avait des centaines de planètes sous sa coupe, et n'avait jamais eu aucun problème à les administrer. Leurs moyens étaient peut-être plus limités, mais on ne lui ferait pas croire que deux planètes étaient trop pour un seul homme. Ainsi donc, que cette époque soit terminée était à ses yeux une bonne nouvelle - ou aurait pu l'être si le pouvoir avait atterri entre de bonnes mains. Hélas, c'était loin d'être le cas.

Car Broly était devenu roi. Son visage s'assombrit à cette déclaration. Il avait entendu la rumeur, mais n'y avait prêté aucune foi. D'une part parce que le Broly qu'il connaissait était mort, aux dernières nouvelles - mort, dupliqué, et tué une nouvelle fois. La perspective que cela n'ait pas suffi - ou, pire encore, que quelqu'un ait jugé bon de le ramener - était si absurde qu'il lui était impossible de la prendre au sérieux. Et d'autre part, et bien, parce qu'il ne voyait pas comment qui que ce soit d'équilibré pourrait vouloir de ce maniaque comme souverain. Cela étant, ses semblables n'étaient pas connus pour être le plus éclairé des peuples...

« Allons ailleurs. » finit-il par dire, s'éloignant sans plus attendre. Ce n'était pas une proposition : soit elle le suivait, soit cette discussion s'arrêterait là. Après quelques portes et couloirs, ils débouchèrent dans les jardins situés à l'arrière du bâtiment, ceux-là même où Bulma avait coutume d'accueillir tous leurs proches pour ses fêtes d'anniversaires et autres invocations de Dragon Sacré. Non seulement n'y manqueraient-ils pas de place, mais ils n'y seraient non plus pas dérangés... Et s'il devait y avoir du grabuge, le risque de dommage collatéral en serait d'autant atténué.

Car malgré ses efforts pour faire bonne impression, elle restait une Saiyan. Différente de ceux qu'il avait connu, peut-être, mais l'on ne change pas la nature d'une espèce entière en l'espace d'à peine quelques années. Les rares échos qu'il avait pu avoir au sujet de son peuple et de ce qu'il devenait n'avaient fait que le conforter dans cette idée. Ainsi donc, sans doute n'en faudrait-il pas beaucoup pour en venir aux mains... Et si ce devait être le cas, il préférait éviter d'en avoir pour des mois de travaux de réparation auxquels sa femme lui imposerait de participer. Voilà tout.

Le petit prince et la menteuse [PV] 4bk3

Arrivé là, Vegeta fit quelques pas dans l'herbe, tournant le dos à son invitée, avant de s'arrêter.

« Sais-tu qui est la dernière personne à m'avoir proposé de reprendre mon trône ? » Une seconde passa, avant qu'il reprenne - elle n'avait à priori aucun moyen de connaître la réponse. « Paragus. Le père de Broly. Il est venu me chercher jusqu'ici. Il a prétendu vouloir rendre à notre peuple sa gloire passée, m'a appâté avec des belles paroles... » Auxquelles il avait promptement succombé à l'époque, il fallait bien le reconnaître. « Et tout ça pour quoi ? » Sa main s'éleva dans les airs, semblant désigner un point vague dans le ciel. « Me faire venir sur une planète volée après avoir réduit son peuple en esclavage. Essayer de me convaincre d'y rester assez longtemps pour que je me fasse tuer par le passage d'une comète. Et quand ça n'a pas marché, lâcher sur moi son dégénéré de fils. » Par-dessus son épaule, il la dévisagea d'un œil perçant. « Tu comprendras donc qu'il faudra plus que quelques belles paroles pour me convaincre. »

Un silence pesant s'installa, seulement troublé par le bruissement de la fontaine - les oiseaux eux-mêmes ayant jugé préférable de se taire.

Pourtant... Force lui était d'admettre que si Broly était bel et bien de retour, qui plus est en prenant sa place sur l'échiquier du pouvoir, il ne pouvait pas se permettre de rester sans réagir. Certes, il n'avait rien fait pour essayer de leur nuire jusqu'à présent, ce qui était déjà étonnant en soi - et d'une certaine manière, d'autant plus inquiétant -, mais ce n'était qu'une question de temps, il en était persuadé.
Ce monstre était une bombe à retardement, une grenade dégoupillée guettant le meilleur moment pour exploser. Une partie de lui se demandait s'il ne ferait pas mieux de le laisser les mener à leur perte une nouvelle fois, dans l'espoir qu'il disparaisse avec eux, mais... Si étranges que soient ces « nouveaux » Saiyans, sans doute méritaient-ils mieux que de mourir selon les caprices d'un roi fou.

Néanmoins, avant de décider de quoi que ce soit, il lui fallait plus d'informations.

« Ancienne cheffe d'escouade ? Pourquoi ? »
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 119
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 1120 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockMar 4 Jan 2022 - 7:51
Parfait ! Oishi avait réussi à intriguer suffisamment le prince des saiyans pour avoir une discussion en privé avec lui. C'était déjà un bon départ. Peut-être qu'elle allait pouvoir le convaincre de se joindre à elle en échange de plus d'informations ou après une démonstration de ses prouesses guerrières. Elle ne fit donc aucune objection à le suivre, elle se contenta de hocher de la tête avant de le suivre à travers la Capsule Corporation. La visite guidée avait beau être courte, elle pouvait clairement voir la fortune de la compagnie à travers les quelques couloirs qu'ils traversèrent. Ceci releva une question qu'elle ne s'était pas posée auparavant : comment Vegeta avait réussi à convaincre les Briefs de l'héberger ainsi ? Si la menteuse avait réussi à trouver la position du souverain grâce à multiples extraits vidéos de Vegeta qui semblait traîner autour du quartier général de la compagnie, elle n'était pas informée de ses connexions avec l'une des familles les plus influentes de la planète bleue.

Ils arrivèrent enfin dans un jardin, mais vu la taille de l'endroit, on aurait presque dit un parc. La douceur du bruit de la fontaine à proximité la mettait en confiance que tout cela allait bien se passer. Elle pouvait même s'imaginer se la couler douce ici entre quelques sessions de recrutements de partisans contre Broly. Néanmoins, le prince se distança davantage de la mercenaire tout en lui faisant dos. Il lui posa une simple question qui laissa Oishi complètement surprise. Elle n'avait aucune idée qu'une autre personne avait essayé de le contacter pour reprendre le trône. Vu que le prince était toujours là, c'était un guet-apens ou il avait tout simplement refusé la première offre.

“Euh, non…”

Elle ne savait pas comment agir face à ce développement, en dehors de répondre avec une certaine inquiétude pour recruter Vegeta. Même mentir n'aurait pas aidé à la consoler, ça l'aurait menée où, de toute façon ? En dehors de s'attirer la colère de son interlocuteur. Il lui dévoila davantage d'informations sur son histoire et à la stupeur de la tricheuse, il avait déjà côtoyé personnellement Broly. Il n'hésita pas à aller au point : c'était qu'un plan de la part de Paragus pour le tuer dans une destruction planétaire. Dès son échec, il avait libéré la colère du futur roi fou sur lui. Le simple échange de regard entre les deux saiyans était suffisant pour faire passer le message : il ne ferait pas l'erreur deux fois. Il allait devoir bien plus que des paroles pour le convaincre. Oishi pouvait se sentir être jugée jusqu'au fin fond de son âme. Ses yeux, quant à elle, n'affichèrent que la crainte. Une peur, non seulement pour son plan, mais également de représailles de la part de la légende. Un silence se mit à s'installer où le doux bruit de l'eau devenait presque anxiogène. Elle n'osait pas parler et potentiellement rendre la tension pire. Elle se gratta rapidement le haut de la nuque en détournant son regard de ce qu'elle voyait comme sa seule chance face à Broly.

Puis vint la question qui redonna un peu d'espoir à l'ancienne cheffe d'escouade : pourquoi avoir quitté son poste ? Peut-être que son histoire le convaincra de son honnêteté concernant la situation ! Oishi retira sa main de l'arrière de son cou aussitôt et reprit le contact oculaire avec le prince. Pas de mensonges contrairement à son habitude... peut-être quelques non-dits cependant. Son état de guerrière de classe inférieure devait rester un secret le plus longtemps possible. S'il réfléchissait comme son père, elle perdrait toute crédibilité dès la seconde qu'elle y ferait référence.

“C’est simple. Dès que Broly est arrivé au pouvoir et a dévoilé ses ambitions, j’ai déserté. Quand tu es dans une salle avec une seule porte et que tu sens que le gaz arrive, tu files. Surtout quand la cause est impossible à corriger.”

C'était direct, mais ce n'était pas assez d'informations pour le mettre en confiance. Discuter de son passé de mercenaire pouvait-il le mettre vraiment en confiance ? C'était un pari risqué, mais elle était prête à le prendre. Elle prit un ton plus assuré pour continuer son discours.

“Au début, je pensais que je pouvais laisser nos congénères se débrouiller seuls avec Broly et j'ai commencé à suivre le chemin de bons nombres de saiyans avant moi : le mercenariat. J'ai réussi à me trouver une place plutôt bien lotie en tant que garde du corps pour une boîte sur Dösatz.”

Elle lâcha un soupir à la simple pensée de s'être faite virer comme une malpropre à cause de la crainte qu'avait son ancien employeur du roi fou. Même si elle s'était lancée dans sa quête de trouver des gens pour l'aider dans sa rébellion, c'était une source de finance en moins. Cela voulait dire plus de difficultés à payer son appartement et à rendre impossible le recrutement de mercenaires pour l'aider dans sa quête.

“J'ai rapidement réalisé que je ne pouvais rester passive face au sort des nôtres. Le passage d'Auros pour élire un nouveau roi et transformer nos planètes en états fantoches a été le déclic dont j'avais besoin. Au début, mes plans étaient contre Mithra, la reine sous Auros. Mais elle a disparu pour que Broly reprenne le trône comme si rien ne s'était passé. Comme si sa mort n'était qu'une vague exagération.”

C'était assez drôle de constater que le passage du dieu de la destruction n'avait pas changé grand-chose du point de vue de la menteuse. La galaxie avait repris son cours depuis qu'il avait plié le genou et admit l'erreur de ses conquêtes. Néanmoins, elle aurait préféré que le statu-quo ne soit pas respecté au point que Broly revienne. Elle passa son poignet sous le nez avant d'affronter le regard du prince, plus sérieuse que jamais. Raconter ce qui s'était passé aux siens l'avait revigoré dans sa décision d'avoir Vegeta en allié contre le roi fou. Ce n'était plus qu'une envie, c'était un devoir qu'elle devait tenir.

“Voilà, je me suis barrée et en regardant en arrière, j'aurais dû rester dans l'armée pour y monter une rébellion contre lui. Maintenant, je réalise mon erreur. Néanmoins, je persiste à croire que vous êtes le seul qui peut faire pencher la balance à notre faveur contre Broly. Je n'ai pas mieux que de vous promettre ma loyauté... et je sais que ça peut paraître riche de ma part de vous dire cela quand j'ai admis avoir fui mon poste de cheffe d’escouade.”

Elle croisa les bras et ferma les yeux quelques instants, réfléchissant à un moyen de prouver qu’elle pouvait être fiable. Une seule solution lui vint à l’esprit. Si la parole ne suffisait pas…

“Peut-être qu’un duel pour vous montrer ce que je vaux sur le terrain vous aidera à vous décider ? On est des saiyans après tout !”

En ouvrant les yeux, elle les garda bien ancrés dans ceux de Vegeta. La seule chose qu’elle pouvait espérer était une réponse affirmative de sa part.
En ligne
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 101
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 520.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockMar 4 Jan 2022 - 9:35

Si Vegeta n'avait - comme quiconque a un jour dû diriger une armée - que peu de clémence envers les déserteurs, il était difficile de lui reprocher sa défection dans ces conditions. C'était une question d'instinct de survie, et bon nombre de ses pairs devaient d'ores et déjà regretter de ne pas avoir été aussi bien avisé. Elle ne s'étendit pas sur le programme politique que Broly avait dévoilé lors de son accession au pouvoir, mais elle n'en avait pas besoin.
S'il portait encore le limiteur qui avait permis de le garder sous contrôle, jamais il ne se serait lancé dans une telle entreprise. Et s'il ne l'avait plus... Et bien, c'était déjà une chance qu'il parvienne encore à rester intelligible. Peu importaient les détails : le mettre à la tête d'une armée planétaire ne pouvait pas être une bonne chose. Et ce même si le prince avait toutes les raisons de douter qu'il ait un jour reçu ne serait-ce que l'ombre d'un cours de stratégie militaire. Y aurait-il seulement un général pour se risquer à lui en expliquer le b.a.-ba ?

« D'où est-il venu, exactement ? »

La question n'avait peut-être pas tant d'importance, dans l'ensemble. D'où il venait, ce qu'il faisait avant, cela ne changeait rien au fait qu'il était là, maintenant, et avait manifestement certaines ambitions qu'il entendait bien assouvir. Son cafard de père serait-il encore là pour lui seriner à l'oreille les termes de son règne, lui dicter sa conduite ? Si l'un avait pu revenir, pourquoi pas l'autre ? Cela ne semblait pas être le cas, d'après ce que cette Oishi lui en disait, mais qui sait ce qu'il pouvait bien se tramer en coulisses ? Après tout, sa position n'était jamais que celle d'un soldat, éloignée de l'organe dirigeant de la planète en dépit de son rang. À supposer qu'elle soit sincère, même elle ne pouvait pas tout savoir.

Ainsi donc, plutôt que de se soumettre, une bonne partie de leurs congénères auraient opté pour le mercenariat. Ce n'était, supposa-t-il, pas la pire carrière qu'ils auraient pu choisir ; cela vaudrait toujours mieux que de suivre les ordres d'un usurpateur ou, pire encore, de retourner se ranger dans le giron de Freezer. Que celui-ci n'ait pas encore tenté de reprendre le contrôle de la planète - ou de s'en débarrasser une nouvelle fois - était d'ailleurs étonnant. Y aurait-il quelque chose pour l'en empêcher, ou serait-ce simplement la peur que les Saiyans lui avaient instillé lors de leurs dernières confrontations qui l'incitaient à garder ses distances ? Question pour plus tard.

Les souvenirs qu'il gardait de la défaite d'Auros et du rôle qu'il y avait joué étaient... Troublants, comme s'ils reposaient moins sur quelque chose qu'il aurait vécu personnellement que sur la description très précise que quelqu'un lui en aurait fait. Assez pour s'en faire une image mentale, mais pas pour être sûr de sa véracité. Les émotions qu'il y rattachait n'étaient pas les siennes, pas seulement, et ce constat lui fit réprimer un frisson de malaise.
Si son union avec Kakarot n'avait été que très brève la première fois, la durée plus importante de leur deuxième expérience avait laissé sa marque. Il préférait ne pas savoir comment il l'aurait ressenti si cela avait dû se prolonger encore davantage, et espérait de tout cœur ne plus jamais devoir consentir à un tel stratagème.
Sa perception de son éternel rival était peut-être moins antagonique qu'à une époque, mais ce n'était pas pour autant qu'il était disposé à partager un seul et même corps avec lui plus qu'il ne l'avait déjà fait. Au-delà de toute fierté personnelle, ce n'était tout simplement pas une plaisante sensation - ni après, ni pendant.

Toujours attentif, Vegeta décortiqua minutieusement les informations à mesure qu'elles lui étaient données. Évidemment, celles-ci étaient lacunaires, mais à défaut de lui peindre au tableau complet, au moins en seraient-elles les premiers coups de pinceaux. Cela faisait bien trop longtemps qu'il n'était pas allé dans l'espace pour avoir encore idée de la façon dont avait pu évoluer la scène galactique. De tout temps, les Saiyans avaient été un peuple isolé, l'ombre de Freezer qui planait sur eux achevant de décourager les quelques voisins que leur caractère belliqueux n'aurait pas suffi à faire fuir. Et maintenant ? Se pouvait-il que Broly se soit déjà fait des alliés ? Ou, mieux encore, des ennemis ?

« Et tu t'es dit que la meilleure solution était d'aller chercher un prince héritier qui n'a plus mis les pieds sur la planète depuis près de quarante ans et dont personne ne se souvient ? » Il eut un léger rire, sec et sans joie. « Vous devez vraiment être désespérés. »

Qu'elle ne s'y trompe pas : Vegeta se considérait toujours comme un prince. De par son sang, de par son rang, la planète était son droit de naissance. Rien ne pourrait changer cela jusqu'au jour de sa mort - ou plutôt de la dernière de ses morts, pourrait-on dire. Mais cela avait-il encore de la valeur, sur ce monde qui s'était remis de sa propre destruction et qui avait continué sans lui ? Qu'il ait changé ne faisait aucun doute ; encore fallait-il savoir à quel point. Et ces changements, non seulement s'étaient-ils faits sans lui, et il n'avait en plus aucune certitude de les apprécier - à commencer par leur choix de régent, même s'il doutait qu'ils aient eu leur mot à dire en la matière. Qui était-il pour décider de ce qu'il y avait de mieux pour une planète qui n'était plus la sienne que par sa lignée ?

Enfin, il daigna se retourner pour lui faire face, mais la dureté n'avait pas quitté son regard. Elle était venue le chercher pleine d'espoir, et c'aurait presque pu être émouvant, mais le prince ne versait pas dans la sensiblerie. Ce qu'elle suggérait là n'était rien moins qu'un coup d'état, pour lequel elle espérait avoir le soutien d'un ancien régime ou de ce qu'il en restait - autrement dit, sa seule personne. C'était une noble ambition sur le papier, à n'en pas douter, mais des bons sentiments ne suffisaient pas à gagner des guerres, encore moins face à des monstres de légende. Peut-être était-il nécessaire de le lui inculquer.

« Et donc, tu crois que tes anciens camarades pensent la même chose que toi ? Es-tu encore en mesure de contacter ceux qui sont devenus mercenaires ? Quels effectifs penses-tu pouvoir mobiliser ? » Il décrivit un léger cercle du poignet, comme pour signifier que ces questions n'étaient que les premières d'une longue série. «  Même en admettant que la plupart ne soient pas en accord avec ses méthodes, il doit au moins avoir une partie de la population de son côté, ou il aurait déjà été renversé. »

Même lui n'était pas assez dément pour exterminer tous ceux qui s'opposent à lui jusqu'à ne plus laisser que ses partisans ; la populace locale ne s'en remettrait pas. S'il n'était pas à exclure que certains aient pu se résoudre à plier le genou sous l'effet de la peur, la plupart des Saiyans préféreraient mourir en essayant de le défier que de se ranger sous ses ordres s'ils n'étaient pas à leur goût. Autant qu'ils aient pu évoluer depuis le temps où il était encore appelé à monter sur le trône, il doutait qu'ils aient pu en perdre toute bravoure à ce point. Fut un temps où le prince aurait pu se ruer sur place, enfonce les portes du palais et traîner dehors cet imposteur au mépris des conséquences... Mais lui reprendre la couronne ne servirait à rien si la planète entière devait pour cela finir à feu et à sang. Là était tout l'enjeu.

« Si tu y tiens tant, montre-moi ce que tu sais faire. Mais à moins que tu caches très bien ton jeu, ce n'est pas avec une poignée de reclus que nous allons changer les choses. » Malgré cette réponse en demi-teinte, sa posture changea presque imperceptiblement, un zeste de tension s'invitant dans ses muscles. « J'espère que tu as un plan. »
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 119
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 1120 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockMar 4 Jan 2022 - 21:00
”Concernant Broly, il est venu de nulle part. On m’accordait une nouvelle escouade depuis le désastre de la libération de la Terre et il fallait que le général Motta se ramène pour nous annoncer que Pythar avait perdu son trône face au roi fou. Pour faire court, son arrivée était aussi brutale qu’inexpliquée."

Elle aurait dû penser à aller chercher son ancien scouter dans son appartement avant de partir avec hâte pour la Terre. Encore une fois, une nouvelle erreur de la part d’une supposée stratège. Le discours du général suivi de celui du nouveau roi n’avaient pas manqué de la faire rire avec amertume. Motta qui promettait un refuge pour les gens qui ne seraient pas satisfaits par la politique du nouveau monarque ? Une belle blague ! Cette indépendance avec le roi fou était tout simplement factice. C’était quoi déjà le créneau ? Travailler pour l’avenir dans le respect de nos traditions ? Ces mêmes traditions que Sharotto et Pythar s’étaient faits chier à détruire pour le bien-être de toute l’espèce. Elle ne se souvenait plus avec exactitude du discours de Broly, mais c’était du genre “Ta gueule, Motta ! Je reste le roi et Vegeta 2 sera dédiée à la défense du territoire !” ou un truc du genre. Les mauvaises pensées de la garde du corps à cet égard étaient tout sauf agréables.

La provocation du souverain sans peuple par rapport à son initiative de venir de le chercher pour vaincre le guerrier légendaire passa mal avec Oishi. Dans un cadre plus informel, elle aurait rétorqué avec beaucoup d'agressivité et avec pas mal de toupet. Malheureusement, la situation ne se prêtait pas à cela. Il y avait plus que son ego en jeu sur la table. La saiyan serra les poings, alors qu’un rictus agacé se dessinait sur son visage scarifié.

“Ouais, il me faut un prince autour duquel nos semblables pourront se réunir. J’ai besoin d’un guerrier capable de mettre Broly à mal. J’ai besoin de tout ce que tu représentes pour défaire un mal qui pourrait menacer toute la galaxie ! J’ai omis quelques détails durant mon explication, mais peut-être que ceci te convaincra d’agir : ce salaud n’est pas seulement le roi de nos congénères, il est actuellement dans une alliance avec l’Empire Cold, les Black Feathers et l’Alliance Maléfique !”

Sa frustration de voir son projet se faire ouvertement moqué était palpable. Si sa déduction que le génocide n’était plus dans le répétoire de Vegeta pouvait être encore plausible, le fait que son arrogance légendaire se soit calmée semblait être une erreur.

“Bon, je doute que cette alliance tienne la route longtemps. Mais quand on sait que Broly a Cooler sous sa botte, ceci ne présage rien de bon pour nous tous. Alors soit, tu n’as pas remis les pieds sur ta planète natale depuis longtemps, mais tu préfères quoi ? Attendre sagement dans ton jardin que la menace vienne à toi ? L’attaque de l’armée terrienne sur la Capsule Corporation ne t’a peut-être pas suffit ?”

Son ton se voulait retenu, mais ça ne tenait qu’à un fil. Vegeta pouvait voir le sang de saiyan de la jeune rebelle à travers chacune de ses paroles. Oishi en avait assez de paraître professionnelle : elle voulait des résultats, au bout d’un moment ! Si sa nouvelle méthode réussissait à motiver la légende à se remettre au travail, ce sera une grande victoire. Sinon, elle savait bel et bien qu’elle allait passer un mauvais quart d’heure.

“Je suis restée en contact avec certaines de mes vieilles connexions sur Vegeta et sur ma planète natale, Paragus. Il y a déjà eu une tentative de révolte qui s’est faite mater par d’autres saiyans inconnus au bataillon. Je pense sincèrement, avec mes contacts et la mauvaise réputation de Broly, qu’on pourrait convaincre au moins un bon tiers de la population de se joindre à notre cause. Peut-être même plus, avec votre présence !”

C’était prétentieux de sa part de dire avec autant d’assurance qu’elle pourrait amasser une telle armée pour combattre le roi fou, mais elle devait grossir le trait pour tenter de le convaincre que ça ne sera pas en vain.

“Quant à mes amis mercenaires… Ce sont des mercenaires. Ma plus proche amie aurait été un élément intéressant pour la guerre, mais elle en a autant à faire de notre peuple que SK en avait à faire des terriens. Après…”

Elle réfléchit quelques instants. Il y avait une alternative à un coup militaire pour virer Broly de son trône : la même manière dont Sharotto l’avait récupéré.

“Vous pourriez le défier en un contre un. Si vous vous souvenez de nos traditions, le vainqueur d’un tel combat devient le roi des saiyans !”

C’était peu probable qu’il y arrive, mais ceci pouvait le déterminer à tenter sa chance. Néanmoins, il était temps de faire un duel entre eux deux. À vrai dire, elle était prête à se battre pour dégager sa frustration auprès du Prince, mais ça ne serait pas ici.

“Peut-être que nous devrions nous battre dans un endroit plus propice qu’ici, non ? Je n’apprécie pas trop l’idée de me porter responsable des dégâts sur la Capsule Corporation.”
En ligne
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 101
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 520.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockMer 5 Jan 2022 - 0:31

De nulle part ? Voilà un autre mystère à résoudre. La liste commençait à être un peu trop longue à son goût. Le retour de sa planète, de son peuple, et maintenant d'anciens ennemis... Vivre dans un monde où les Boules de Cristal pouvaient les sortir de n'importe quel mauvais pas et remédier aux pires catastrophes lui avait appris que rien n'était définitif - ou peu s'en faut. Lui-même avait profité plus d'une fois de leurs bienfaits, d'une manière ou d'une autre, mais de là à penser que quelqu'un pourrait vouloir profiter d'un même pouvoir pour faire revivre à la galaxie ses heures les plus sombres... En aurait-il été de même s'il était arrivé à ses fins, lors de sa première visite sur Terre ? Cela valait la peine de se le demander. Et il avait à peine commencé à digérer l'idée qu'un autre adversaire portant le visage de Kakarot serait bientôt à leurs portes. À croire que leurs détracteurs s'étaient passé le mot.

Entendre le nom de Pythar fit poindre en lui un vague à l'âme auquel il ne se serait pas attendu. Des bribes d'un combat où il n'avait pas participé - pas sous ses propres traits - se superposèrent un bref instant à la réalité ; il se remémora un bref instant le désarroi dans lequel la mort de l'ancien roi avait plongé Vegeto - et lui aussi, par voie d'extension. Un sentiment d'autant plus étrange que c'était essentiellement celui de Kakarot, lui-même ne le connaissant pratiquement que de nom ; pourtant, il ne pouvait se défaire de cette compassion qu'il éprouvait si difficilement d'ordinaire. Il serra les dents.

« Je ne me souviens pas t'avoir permis de me tutoyer. » la rabroua-t-il sèchement quand, sous l'effet de l'irritation, elle adopta un ton plus familier. Peut-être n'était-il plus aussi à cheval sur la différence de rang qu'à une époque - en bonne partie parce qu'il s'était fait à l'idée de n'être plus le prince que de cendres perdues dans l'espace -, mais cela ne voulait pas dire qu'il devait tolérer cette effronterie. Si c'était un souverain qu'elle voulait voir en lui, elle ferait bien de commencer par le traiter en conséquence. La réprimande n'alla pas plus loin, cependant : pour un Saiyan, avoir le sang chaud était aussi naturel que de respirer, et il faisait exprès de la mettre à l'épreuve. Qu'elle perde son sang-froid n'avait rien d'étonnant.

Son emportement avait eu le mérite de la pousser à la franchise : si elle voulait le rallier à sa cause - et même en faire la tête d'affiche -, ce n'était pas tant par respect pour lui que pour ce qu'il pouvait représenter. Pour le symbole que pouvait encore redevenir son illustre lignée. Rustres comme ils l'étaient, les Saiyans n'avaient que peu de traditions, mais celle-ci était peut-être l'une des rares qu'ils prennent la peine d'honorer et de respecter. Plus que la force ? Cela restait encore à prouver. Son roi de père n'était pas le plus grand des guerriers ; pourtant, personne n'avait jamais remis en cause sa place sur le trône... Mais les temps avaient changé.

« Ça pourrait marcher, mais je ne connais pas sa puissance actuelle. Il me faudrait savoir de quoi il est désormais capable avant d'entreprendre quoi que ce soit. »

Jadis, il se serait jeté dans la mêlée sans chercher à évaluer les forces en présence, partant du principe que personne n'était meilleur que lui - que rien ne pourrait lui résister. Plus maintenant. Et c'était tant mieux, car il était presque sûr que retomber dans ce vieux travers aurait eu une issue fatale.
Autant qu'il lui en coûte de l'admettre, Broly était l'un des plus terribles adversaires qu'il ait eu à affronter ; peut-être pire encore que Cell, qu'ils avaient vaincu à la même époque. Certes, l'on parlait d'un temps où le Super Saiyan original était considéré comme le pinacle de leur potentiel ; bien du chemin avait été fait depuis... Mais il était difficile de savoir dans quelle mesure les pouvoirs qu'ils avaient acquis depuis pouvaient se mesurer à ceux de la légende.
Devoir réfléchir en terme de transformations alors qu'il essayait précisément de se défaire de leur nécessité lui était pénible, mais c'était un paramètre qu'il ne pouvait exclure de ses calculs : la forme légendaire était indissociable de Broly, de la menace qu'il représentait. Le fait qu'elle accumule sans cesse de la puissance sans limites apparente en faisait une considérable épine dans le pied... Et après avoir été le laquais de son père pendant des années, sans doute avait-il pris des mesures pour éviter qu'on l'empêche d'y accéder et d'être enfin lui-même.
D'être un véritable monstre.

Non, il n'était pas plaisant d'admettre qu'il était possible que Broly puisse avoir le dessus sur lui, mais il fallait se rendre à l'évidence : la dernière fois, ils avaient dû s'y mettre à cinq pour le repousser - et pas le tuer. Le soleil lui-même n'avait pas réussi à en venir à bout la première fois. De surcroît, s'il s'opposait à lui pour être vaincu, cela ne ferait que lui donner plus de poids, consolidant son règne de terreur. Avait-il envie de lui faire mordre la poussière ? Évidemment. Mais un duel comme celui-là n'était pas de ceux que l'on peut déclencher sans un minimum de préparation. Qui plus est, cela voudrait aussi dire déjà devoir récupérer les facultés dont il venait à peine de se défaire... Ce n'était pas le meilleur moment.

D'autant que la situation était pire encore qu'il n'aurait pu le penser de prime abord. Sans qu'il sache trop comment, Broly était parvenu à établir un semblant d'entente politique - et supposément militaire - avec différents groupes, et s'il ne connaissait pas chacun d'eux en détail, Vegeta pouvait se douter à leurs noms que ce n'étaient pas des enfants de chœur.
Comble de l'infamie, il avait même fait cause commune avec les membres rescapés de la famille de Freezer... Peut-être le prince n'était-il pas si loin de la vérité, finalement, en s'imaginant que toutes les pires ordures qu'ils avaient un jour pu côtoyer aient pu se ranger sous la même bannière. La Terre comptait peut-être un nombre anormalement élevé de puissants défenseurs, mais serait-ce suffisant pour repousser les forces de trois armées s'ils devaient porter sur eux leur attention ?

« Si on veut tenter quoi que ce soit, nous devons mettre toutes les chances de notre côté. Le destituer ne sert à rien si ça provoque une période d'instabilité et des émeutes sur la planète entière. Si ses prétendus alliés sont aussi douteux qu'ils en ont l'air, ils attendent sans doute le meilleur moment pour se retourner contre lui et détruire Vegeta une nouvelle fois. »

Non, définitivement, rester passifs n'était pas une option. Et aussi ignorant soit-il de ses origines, il était prêt à parier que Kakarot serait du même avis. Mais avant de ne serait-ce que l'évoquer, de dévoiler davantage son jeu, il lui fallait se faire une meilleure opinion de celle qu'il avait en face de lui. Et comme elle l'avait très bien dit elle-même, le moyen le plus direct d'apprendre à connaître un Saiyan était encore de le combattre.

« Nous avons toute la place qu'il nous faut. »

Et il fallait bien justifier le salaire du régiment de jardiniers que Bulma employait pour l'entretenir. Comme pour en faire la démonstration, il disparut, trop rapide pour être suivi du regard - pas sans être déjà sur ses gardes. Réapparaissant dans son dos sans crier gare, il lui décocha un violent coup de pied en travers du flanc, l'envoyant s'encastrer dans un rocher certes décoratif mais néanmoins parfaitement solide. Il s'agissait moins d'un premier assaut que d'un coup de semonce ; d'une invitation à se mettre en garde - et à se préparer au pire. Auréolé d'un halo translucide, le visage fermé, le prince lui fit signe d'approcher ; de lui rendre la pareille, pourvu qu'elle en soit capable.

« Défends-toi ! Donne-moi une raison de croire que ça a une chance de marcher... »
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 119
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 1120 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockMer 5 Jan 2022 - 11:59
”Eeerrr. Bien, votre Majesté."

L’intonation dans sa voix montrait clairement son agacement, mais aussi sa détermination de mettre sa frustration de côté. Ce fut la seule réponse qu’elle pouvait se permettre face à sa poussée de colère envers le Prince. Ce dernier lui avait fait remarquer qu’il ne lui avait pas donné l’autorisation de le tutoyer, comme un bon monarque l’aurait fait remarquer à un sujet trop sympathique. Vouvoyer la dyarchie n’était pas compliqué pour Oishi, les deux saiyans au pouvoir avaient directement gagné son respect grâce à leurs résolutions et leurs changements drastiques sur le système politique et social saiyan. C’était quasiment naturel de leur accorder une telle distinction. Mais concernant Vegeta, c’était déjà un défi de le supporter vu son arrogance qui était tout simplement royale. Elle y arrivait au début, pensant avant tout au bien-être de son plan. Mais plus le souverain commençait à la provoquer vis-à-vis de son pari risqué pour sauver l’avenir de leur race, plus sa patience s’évaporait telle de la glace en plein milieu d’un désert aride.

“Si on croit ses propres mots, il aurait réussi à mettre en difficulté Auros avant sa mort et son retour dans le monde des vivants… Je pense qu’il exagère pour se faire de la bonne pub, mais il reste toujours une menace à ne pas prendre à la légère.”

C’était la seule véritable information que Oishi avait pour donner un comparatif qui se voulait proche des rumeurs tournant autour du guerrier légendaire. Elle y croyait à moitié, néanmoins : comment un mortel pouvait-il mettre en difficulté un dieu par lui-même ? C’était absurde ! Pourquoi un créateur donnerait à ses inventions le moyen de le renverser ? Du point de vue de la menteuse, c’était tout simplement impossible à considérer sérieusement. Elle n’allait cependant pas dire au guerrier averti qu’un duel contre le béhémoth serait une mince affaire, bien au contraire.

Vegeta profita de ce moment pour affirmer une vérité dure à entendre pour l’ancienne cheffe d’escouade : il fallait que le rapport de force soit absolument de leur côté pour ne serait-ce qu'avoir une chance d’obtenir le pouvoir et de le conserver. Sans compter bien sûr les Cold et l’Alliance Maléfique, qui n'hésiteront pas à faire véritablement exploser des planètes pour leur propre plaisir personnel. Au moins, le Prince avait un raisonnement stratégique, contrairement à son père qui se contentait de bombarder des planètes avec des bambins comme test d’approbation pour ces derniers. La mercenaire se demandait d’ailleurs pourquoi elle avait été laissée de côté durant son enfance. Peut-être qu'elle ne s'en souvenait tout simplement pas ou que les protocoles de la planète Paragus fonctionnaient d’une manière différente de la planète Vegeta.

Alors qu’elle proposait au monarque sans sujets de se déplacer pour éviter les dégâts collatéraux sur la Capsule Corporation, il décida à la place de se lancer directement à l’assaut en jugeant qu’ils avaient la place nécessaire pour un duel. Il disparut d’un seul coup, alors qu’elle avait sa garde baissée, plus concentrée sur la discussion qu’autre chose. Même pour une guerrière qui avait comme point fort sa dextérité, elle fut complètement ouverte sur le flanc à l’offensive du fier combattant. Elle fut projetée pour aller s'encastrer dans une masse rocheuse… encore une fois. C’était à se demander si ça allait devenir une tradition, à force. Ce choc fut accompagné d’une dernière provocation envers la tricheuse concernant ses projets : qu’elle daigne trouver une simple raison de convaincre le Prince sur leur future réussite !

“Ok, ça va chier !”

Se murmura-t-elle avant de sortir du rocher, qui avait maintenant sa charmante silhouette gravée dessus. Elle fonça directement sur Vegeta, avec une vitesse qui en avait surpris plusieurs durant ces quelques missions au nom de la dyarchie ou bien en tant que garde du corps. Son corps s’estompa du champ périphérique de sa cible avant qu’elle ne réapparaisse devant lui, prête à l’attaquer directement à la tête. Un petit détail devait être précisé : il s’agissait d’une [Image rémanente], laissée là par la fourbe pour occuper son adversaire du jour et le rendre vulnérable à une attaque basse. Elle balaya les jambes de la légende d’un mouvement gracieux avant de sauter directement sur son abdomen, les bottes en avant, crampons inclus. Elle fléchit ses deux jambes avant de les relâcher tel un ressort, après quoi elle attrapa le bras du combattant princier tout en faisant exploser son aura de ki pour le projeter dans le ciel bleu. Ainsi, elle aura plus de facilités à le submerger d'attaques rapides et dévastatrices..

Elle se mit à pourchasser son adversaire dans les airs, tout en chargeant ce qui semblait être une vague déferlante entre ses mains. Pourtant, Oishi n’était pas amatrice de ce genre d’attaque sans prévoir une quelconque ruse derrière. Il s’agissait d’un [Bluff] pour que le roi s’attende à ce genre d’offensive et qu’elle puisse profiter de sa confusion. Lorsqu’elle envoya sa main en avant pour jeter la boule de ki bleuté dans sa direction, elle se propulsa dans le même temps pour donner un coup de genou puissant dans l’estomac de la légende vivante. Elle comptait bien cibler cette partie du corps pour le forcer à se rendre.  

Après cet enchainement, elle disparut une nouvelle fois. Sa vitesse était parfaite pour ce genre de situation et elle était déjà prête à lancer davantage de kikohas pour impressionner son potentiel allié. Elle réapparut en dessous de sa cible, pour être certaine de ne pas faire plus de dommages sur le sol terrien . Ils se battaient en pleine ville, après tout. Elle se mit en position et lança directement une multitude de kikohas en direction de sa cible : le [Gekiretsu Madan] ! Ses bras se déplacèrent à une vitesse exceptionnelle, pour tenter de garder le prince à distance tout en l’inondant sous une pluie d’énergie. Ce n’était que le début, mais elle était désireuse de montrer qu’elle n’était pas une amatrice quelconque. Elle était une ancienne chef d’escouade, après tout !
En ligne
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 101
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 520.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockMer 5 Jan 2022 - 20:23

Votre Majesté. Cela faisait si longtemps qu'on ne l'avait pas appelé de la sorte, sinon pour le moquer ; pour lui rappeler ce qu'il avait perdu, ce qu'on lui avait arraché. Y avoir à nouveau droit le troubla un instant, même s'il n'en montra rien : il en avait tant perdu l'habitude qu'il aurait aussi bien pu s'agir d'une autre vie. Ces paroles n'avaient peut-être pas été prononcées avec le plus grand des respects, puisqu'il lui avait fallu le lui rappeler, mais... Entendre ces mots de la bouche de quelqu'un qui savait vraiment ce qu'ils signifiaient - qui pouvait vraiment le voir comme tel ; prendre toute la mesure de son statut - y donnait un poids et une portée à laquelle il n'était pas préparé. Quant à savoir si c'était une bonne chose...

Oishi lui confirma que Broly était désormais capable d'élocution, assez en tout cas pour vanter ses propres mérites ; c'était un progrès notable comparé à l'époque où il n'était qu'une brute écervelée avide de destruction. Cela le rendait cependant d'autant plus dangereux.
Tant qu'il était dirigé par sa folie furieuse, il était surpuissant, mais facilement trompé ou induit en erreur ; et si Vegeta doutait qu'il soit devenu savant du jour au lendemain, le simple fait d'avoir recouvré un semblant de lucidité le rendait d'autant plus difficile à gérer. Il était cependant rassurant, d'une certaine façon, de se dire que les Saiyans n'étaient pas non plus prêts à accepter à leur tête le premier animal venu, son souvenir de l'intéressé en faisant à peine plus qu'une bête sauvage. Une donnée de plus à ne pas ignorer.

Mais la planification méticuleuse allait devoir attendre. Car pour l'heure, le moment était venu pour eux de faire connaissance de façon plus musclée. Les belles paroles étaient une chose ; avoir les moyens de ses ambitions en était une autre. Les Saiyans ayant de la suite dans les idées étaient chose rare à l'époque, et plus elle lui parlait de leur situation actuelle, plus il était persuadé qu'il n'y avait eu que peu d'améliorations sur ce point précis. Cependant, leur culture étant ce qu'elle est... L'on refuserait de prêter l'oreille même au plus sage des érudits s'il ne faisait pas montre d'un tant soit peu de qualités guerrières. Vouloir évaluer les siennes ne signifiait donc pas qu'il doutait d'elle mais, bien au contraire, qu'il la prenait suffisamment au sérieux pour se lancer dans cette vérification de rigueur.

Cela, Oishi semblait l'avoir bien compris, puisqu'elle se lança dans une violente riposte sitôt après avoir été prise d'assaut, déterminée à faire ses preuves. Tant mieux : s'il avait suffi de si peu pour la mettre en déroute, il aurait pu oublier jusqu'à la dernière syllabe de cet entretien préliminaire, sans l'ombre d'un remord.  S'il était évident qu'il lui restait encore des progrès à faire, la jeune Saiyan le surprit par sa rapidité et son sens tactique, multipliant feintes et faux semblants pour porter quelques coups bien sentis.

Les parades qu'il y opposait étaient minimales, juste assez pour ne pas se retrouver en position de faiblesse ; pour se faire une idée de sa véritable force sans pour autant se montrer vulnérable. Quels que soient les doutes qu'il pouvait avoir, chaque passe d'armes corroborait sa version des faits, attestait du grade qu'elle avait prétendu détenir au sein de leur arme.
Les jambes balayées avant d'être projeté, le prince prit sans attendre la voie des airs, ajoutant une dimension à cet affrontement jusque là resté au niveau du sol. À peine l'eut-il fait qu'elle revint à la charge, d'une manière qu'il lui aurait été difficile de ne pas trouver familière.

« Vraiment ? »

Était-ce intentionnel de sa part, comme une façon de le narguer ? Cette technique ne brillait peut-être pas par son originalité, et nombreux étaient ceux à l'avoir imitée au fil des années - mais elle était la sienne avant tout. Aussi ne risquait-il pas de s'y laisser prendre, encore moins alors que le combat était à peine entamé. Même si... Il devait bien admettre éprouver une pointe de fierté - et, peut-être, de soulagement - à l'idée que les Saiyans d'aujourd'hui, qu'il n'avait pourtant pour la plupart pas dû côtoyer, tiraient encore un tant soit peu parti des enseignements d'autrefois ; ceux-là même qui lui avaient à lui aussi été dispensés.

Ce qui ne l'empêcha cependant pas de répondre à ce bombardement par le sien propre, rendant coup pour coup - ou plutôt tir pour tir ; si toutes les sphères ne se rencontraient pas directement, il suffisait qu'elles se frôlent en plein vol pour exploser toutes deux, propageant dans les airs le souffle d'autant d'explosions. Un spectacle que le prince ne prit absolument pas le temps d'admirer, préférant profiter de la confusion pour se frayer un passage dans les airs.
Surgissant d'une fumée omniprésente face à son adversaire après un virage serré à moins d'un mètre du sol, il tenta de lui asséner un violent uppercut à l'estomac d'une main et au menton de l'autre, les joignant ensuite pour les abattre au sommet de son crâne avec assez de force pour la renvoyer au sol avant de reprendre de l'altitude.
S'il n'était pas certain d'y arriver, sa force n'étant pas nécessairement conforme à ses attentes, à tout le moins devrait-il réussir à la projeter vers le bas ; à la mettre en position pour recevoir sa prochaine attaque. Car déjà, au milieu de la confusion, une large sphère d'énergie baignait les environs de sa lueur bleutée. Ces plaies et ecchymoses qu'elle avait su lui causer, il allait les lui revaloir au centuple.

« Il va falloir faire mieux que ça, si tu veux m'impressionner. BIG BANG ATTACK ! »

Techniques employées:
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 119
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 1120 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockJeu 6 Jan 2022 - 19:47
La bagarre avait démarré en pleine trombe ! L’ego d’un prince borné contre l’ego d’une roturière de basse classe ! Un duel pour se prouver auprès de sa Majesté et le convaincre de la rejoindre dans sa mission pour sauver le futur de la race saiyan. Oishi était clairement motivée à l’idée de surmener le Prince à l’aide de ses meilleures offensives, et ce jusqu’à ce qu’il l’accepte sa valeur en tant qu’alliée. Mais elle en profitait également pour se défouler de toute la frustration accumulée jusqu’alors, entre l’arrogance insupportable de Vegeta et le déroulement mitigé de sa dernière mission de mercenariat.

Elle avait commencé par bombarder le guerrier orgueilleux avec un barrage d’énergie, mais il avait décidé de répondre en faisant de même. Pendant quelques secondes intenses d’échanges qui amenèrent difficilement à un vainqueur, un épais écran de fumée se forma et empêcha toute vision de son adversaire. L’ancienne cheffe d’escouade était déterminée à continuer son assaut pour rendre une contre-offensive de la part de son opposant plus complexe. Lorsqu’elle le vit à travers le brouillard de guerre, elle arrêta aussitôt son bombardement pour se mettre en position de défense. Le coup dans l’estomac fut aisément réceptionné et alors que la femme au foulard était prête à tenter une contre-attaque, son menton devint le parfait point de connexion avec le poing du guerrier royal. Elle eut à peine le temps de se ressaisir qu’elle fut projetée vers un buisson qui amortit sa chute, mais elle semblait être complètement assommée.

Vegeta lui cria qu’elle devrait en faire davantage si elle voulait le convaincre, avant de prononcer à toute voix le nom de son attaque signature ! La conséquente boule de ki se dirigeait droit sur le corps inerte de la saiyan. Heureusement que sa perte de connaissance n’était que l'une des nombreuses pauses dramatiques qui caractérisaient tant le style de combat de Oishi : un simple [Oversell]. Elle plaça ses deux mains devant elle et envoya une vague déferlante, qui repoussa le Big Bang Attack jusqu’à son explosion à une distance égale entre les deux combattants. Elle se releva en un bond avant de masser un peu sa mâchoire douloureuse. Vegeta méritait bien son rôle en tant que Prince, il avait la force pour cela. Elle sourit un instant, fière d’avoir fait le bon pari. Néanmoins, la bataille était loin d’être finie.

Elle se remit à l’offensive aussitôt, en se servant de sa vitesse démesurée pour disparaître une nouvelle fois de la vision de son futur allié. Elle réapparut en face de lui pour lui donner un coup de poing direct dans sa face, mais il ne s'agissait que d’une [Image rémanente] pour le distraire tandis qu’elle arrivait par la droite pour donner une patate bien méritée à la joue du prétentieux.

“Ne t’inquiète pas, j’ai d'autres tours dans mon sac !”

Aussitôt dit, elle se propulsa pour se positionner sur le flanc gauche de sa cible et lui donner un magnifique dropkick, l’envoyant bouler vers le centre du jardin. C’était le moment idéal de lui apprendre le respect d’une manière qu’il n’allait pas apprécier ! Oishi s’entoura d’une sphère de ki et fonça directement à sa poursuite. Le bon moment était venu pour placer le [NO-va Strike], une technique volée à l’empereur doré dans le but de se moquer de ce dernier. Néanmoins, la variante utilisée par la garde du corps consistait à se repositionner au dernier moment pour rendre la charge encore plus difficile à contrer. L’angle d’attaque ? Au-dessus du prince, pour le prendre à la volée et le renvoyer sur le plancher des vaches à grande vitesse. L’impact n’allait pas être agréable pour le roi sans sujet !
En ligne
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 101
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 520.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockVen 7 Jan 2022 - 6:17

« Tsk. » pesta le prince en voyant sa technique signature être repoussée si facilement, se couvrant le visage pour ne pas en être aveuglé. S'il avait été en pleine possession de ses moyens, il y avait fort à parier que celle-ci aurait marqué la fin du combat ; il ne s'était pas encore fait à sa faiblesse nouvelle.

Néanmoins, c'aurait été une erreur de croire qu'il n'avait fait que régresser, que revenir en arrière. Certes, sa puissance brute avait connu des jours meilleurs, mais son sens du combat, lui, n'avait jamais été aussi aiguisé. À quoi bon concevoir des attaques complexes, lorsque l'on terrasse n'importe quel ennemi d'un coup de poing ? À quoi bon mettre au point une stratégie, lorsque foncer dans le tas suffisait à oblitérer n'importe quel obstacle ?
Ce qu'ils faisaient n'était plus des arts martiaux, mais des spectacles sons et lumières ; de vulgaires feux d'artifice. S'il n'irait évidemment pas jusqu'à renoncer à toute forme de projection d'énergie, il lui paraissait essentiel de recentrer sur ce qui faisait vraiment un combattant d'exception. Trop longtemps, il s'était contenté d'écraser ses adversaires sous sa botte, sans plus chercher à faire preuve de compétence autre que l'excès et la démesure, au point d'en oublier les fondamentaux.
Ce ne saurait être toléré - pas pour qui prétend à l'excellence. Cela n'aurait ne leur aurait peut-être été d'aucun secours contre Majin Buu et son étrangeté sans limites, mais contre un adversaire aux techniques plus conventionnelles, de quoi auraient-ils l'air s'ils étaient dépassés dans les rudiments-mêmes de leur discipline ? C'en était terminé, de ces raccourcis auxquels il avait trop souvent eu recours. Un combat expédié est un combat dont on n'apprend rien, et le prince était avide de s'instruire - de devenir meilleur, encore et toujours.

De la même manière, s'être ainsi pénalisé lui faisait apprécier davantage la façon de se battre de cette Saiyan, la ressource dont elle faisait preuve que s'il l'avait simplement combattue dans son état normal. Sans doute ne lui aurait-il pas même laissé le temps de l'impressionner, préférant l'incinérer de quelque rayon dévastateur une fois lassé du va-et-vient des coups ordinaires. Elle n'aurait jamais eu la chance de briller, de lui prouver quoi que ce soit. Mais dans cette situation, il n'en avait pas le luxe, se trouvait obligé de l'apprécier à sa juste valeur. Et s'il n'avait tout de même aucun doute sur le fait qu'il en sortirait vainqueur, fort de dizaines d'années d'expérience que son adversaire n'avait pas, c'est dans le respect qu'il lui porterait ensuite que se percevrait la différence.

Ainsi soit-il, donc : Oishi était encore dans la course et, selon toute vraisemblance, comptait vendre chèrement sa peau. Il n'en attendait pas moins de sa part ; un Saiyan qui renonce au combat et attend passivement qu'on l'achève n'aurait pas été digne d'en porter le nom. Il en serait venu à douter qu'on lui ait laissé le temps de démissionner avant de la jeter dehors.
Mais non ; malgré un penchant manifeste pour la sournoiserie qui n'était pas sans lui rappeler quelques-uns de ses propres tours pendables, elle n'était pas qu'une pauvre fille sans défenses. Peut-être que l'armée Saiyan n'était pas aussi insignifiante qu'il avait pu le croire dans sa jeunesse, finalement - quand lui et les autres guerriers d'élite n'avaient de cesse de les regarder de haut. N'avait-il pas su voir qu'ils étaient aussi capables, aveuglé par sa propre arrogance, ou était-ce une nouveauté ? La perspective que le règne de Broly ait pu amener quoi que ce soit de positif était pour le moins déconcertante.

Assez, apparemment, pour l'empêcher de voir venir son coup au visage. S'il le subit de plein fouet, celui-ci ne suffit cependant pas à le faire voltiger, lui laissant le temps de lui lancer un regard défiant avant qu'elle poursuive son enchaînement. Mieux préparé cette fois, il opposa les paumes aux pieds qu'elle essayait de lui planter dans le torse, sans que cela l'empêche de reculer comme elle avait semblé le prévoir. Le bref instant qu'il lui fallut pour amorcer sa prochaine attaque servit au prince à cracher un filet de sang à ses pieds, se remettant aussitôt en garde, du moins en apparence.

« J'ai toujours su que les critères d'enrôlement étaient trop laxistes. » lâcha-t-il tout à coup. « La plupart des Saiyans n'étaient bons qu'à se battre, il n'y avait pas grand chose d'autre à en faire que des soldats... Mais ça ne veut pas dire que tous étaient dignes de le devenir. » Il la dévisagea avec intensité, les yeux chargés d'un dédain d'autant plus crédible qu'il avait longtemps été parfaitement sincère. « Je vois que les choses n'ont pas changé. Vous êtes toujours aussi misérables. » L'ombre d'un rictus moqueur passa sur ses lèvres. « Peut-être que je pourrais vaincre votre armée tout seul, finalement. Après tout, nous avions coutume de dire qu'un seul guerrier d'élite en valait mille comme vous. Je crois que c'était encore vous donner trop de mérite... »

Qu'elle ait ou non prêté l'oreille à ses paroles, il n'en savait rien, mais elle revint à la charge sans plus attendre. Et quelle ne fut pas sa surprise en réalisant qu'elle utilisait une attaque de Freezer pour ce faire. Ce n'était pas exactement la même, mais la ressemblance était trop troublante pour qu'elle ne le frappe pas directement. Malheureusement pour elle, si cette stupéfaction jouait en sa faveur, l'on ne pouvait en dire autant de ce choix de technique - car il l'avait déjà vue, et savait donc d'ores et déjà comment y répondre.

Le temps d'un souffle, il faillit bien la perdre du regard. Mais ayant bien réalisé qu'il était désormais plus fragile - bien qu'il ne le formulerait jamais en ces termes -, le prince acquérait une certaine prévoyance, lentement mais sûrement. Cela passait, entre autres, par une attention accrue apportée à ses sens, y compris celui de sentir l'énergie ; aussi est-ce presque par réflexe qu'il pointa le bras dans la direction avant qu'elle ait pu fondre sur lui... Et lui fit réaliser que ses paroles n'avaient pas tant pour but de la déstabiliser que de détourner son attention. Car entre les doigts de sa main droite crépitait une énergie si vive qu'elle aurait presque paru impatiente - pressée de lui causer du tort.

« FINAL IMPACT ! » s'écria-t-il alors, laissant jaillir le faisceau doré tout droit vers la clavicule de son assaillante - non sans en avoir modéré les propriétés perforantes, ne voulant pas non plus lui arracher le bras ; tout au plus risquait-il de lui déboiter l'épaule. Une égratignure.

Car si elle avait réussi l'exploit de changer sa trajectoire au dernier moment - une mobilité dont Freezer n'avait jamais été capable -, il était sûr qu'elle ne pourrait pas le faire davantage et encore moins au dernier moment, l'obligeant à se jeter sur lui sans plus pouvoir s'arrêter. Cette arcane illustrait parfaitement la perte de sang-froid du tyran, soudainement trop conscient à son goût de n'être plus au sommet de la chaîne alimentaire et obsédé par l'idée de détruire ce qui provoquait chez lui cette affreuse impression.

Touchée en vol et - supposait-il - habituée à toucher sa cible avant qu'elle comprenne ce qu'elle préparait, Oishi perdit le contrôle de sa trajectoire, éraflant le prince et le brûlant de la puissance qui émanait d'elle, mais sans réussir à le percuter comme elle l'aurait souhaité. Toutefois, contrairement à elle, Vegeta était resté maître de la situation, et bondit donc aussitôt pour continuer son œuvre, tournoyant sur lui-même pour accumuler un maximum d'énergie cinétique avant de lui envoyer sa jambe en plein dans les côtes et la jeter à terre dans un déluge de pelouse arrachée.

Sans lui laisser le temps de comprendre entièrement ce qu'il venait de lui arriver, il se mit à marcher vers elle dans la poussière, conjurant une lame d'aura du bout de ses doigts. Une technique qui n'était pas la sienne, ou plutôt qui ne l'était qu'à moitié, mais qu'il entendait bien maîtriser.

« J'ai vu Broly résister aux attaques combinées de quatre Super Saiyans. À t'entendre, il est devenu encore plus fort. Tu as beaucoup de progrès à faire si tu veux représenter une menace... »

Quant à lui, et bien... Il ne pouvait qu'espérer être sur la bonne voie.

Techniques utilisées:
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 119
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 1120 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockVen 7 Jan 2022 - 22:00
Son premier coup était passé à la perfection, alors pourquoi la suite n'avait-elle pas fonctionné aussi aisément ? Elle savait d'avance que ses chances de vaincre Vegeta n'étaient qu'une question de clémence de sa part, mais au point où il réussissait à suivre sa cadence de combat élevée, cela ne la rassurait pas. Elle devait se faire encore plus fourbe si elle voulait le forcer à reconnaître son potentiel en tant que guerrière et alliée sur le long terme. Malheureusement, alors que le prince venait de cracher du sang sur ses bottes, ce dernier décida de sortir sa meilleure arme contre Oishi : ses insécurités. Elle pensait les avoir bien caché durant leur petit tête-à-tête, mais voilà qu'il commençait à sortir un discours qui ne pouvait pas laisser la femme au foulard indifférente.

Les critères de l'armée étaient trop laxistes ? Sharotto et Pythar avaient tout reconstruit en détruisant le château de cartes sur lequel résidaient des notions élitistes foireuses ! Une structure sociale aussitôt délogée au retour de Broly, d’ailleurs, qui ne voyait que la force brute comme véritable valeur. La plupart des saiyans ne méritaient pas d'être des soldats ? Leurs génétiques faisaient d'eux des adversaires de taille contre n'importe quelle menace qui viendrait les opposer ! Juste en écoutant le début de ce sermon, le joli minois de la menteuse était passé d'une expression qui soulignait sa compétitivité avec l'arrogant salaud à  l'irritation la plus totale, et encore, c'était un euphémisme.

Quand son adversaire ajouta que rien n'avait jamais changé avec le temps et qu'elle ainsi que tous ses anciens camarades dans l'armée n’étaient que des misérables, la colère se mit à courir à travers le flux sanguin d'Oishi. Pour finir, Vegeta proclama avec fierté, tout en arborant un charmant sourire de salopard, qu'il pouvait aisément vaincre un millier de combattantes comme elle. Elle en avait assez entendu. L'ego complètement brisé, elle ne voulait plus se prouver face à lui, elle était désireuse de le faire souffrir. Avant de lâcher prise, elle appliqua davantage de pression sur les mains du guerrier pour activer les pointes cachées dans ses bottes. Ce narcissique ne pourra que se plaindre une fois qu’il aura perdu sa seule compagnie durant les longues soirées du vendredi.



“La ferme ! Je vais te montrer ce qu’une cheffe d’escouade sous la dyarchie est capable de faire !”

Vociféra-t-elle en s'éloignant pour reprendre son assaut. Elle montrait les crocs alors qu'elle s'entourait du ki pour imiter la technique de Freezer. En pleine charge, Vegeta avait clairement l'avantage psychologique sur celle qui tentait d'en faire son propre terrain de jeu. Alors qu’elle se rapprochait de lui, elle eut le temps d'entendre du souverain égoïste crier le nom d'une nouvelle technique : elle comprit aussitôt qu'elle s'était elle-même mise en position de faiblesse. Toute l'énergie autour elle s'agrandit par pur instinct alors qu'elle essayait de réorienter toute son inertie pour se trouver ailleurs que dans la ligne de mire du Final Impact. Elle se déplaça brièvement sur le côté droit. Le rayon avait manqué de la priver de son bras gauche, mais elle avait quand même été touchée à l'intérieur de l'avant-bras. Elle n'avait pas subi de dégâts qui lui auraient pu lui faire perdre l'usage de l'un de ses membres, mais la vive douleur qu’elle ressentait allait certainement l'handicaper  pour le reste du combat.

"L’enfoiré !”

Ce fut tout ce qu’elle put exclamer sous le coup de cette souffrance soudaine. Elle fila à côté du prince comme une dératée et alors qu'elle stoppait sa course du mieux qu'elle pouvait, le prince n'hésita pas à  profiter de l'occasion pour lui donner un coup foudroyant dans les côtes pour l'envoyer valdinguer au sol. Elle se retrouvait en peine, elle avait un peu de difficulté à se relever alors que le prince arborait désormais une lame de ki au bout de ses doigts. Oishi avait une histoire assez complexe avec les lames énergétiques : autant elle était à l'aise face à Soya quand cette dernière les utilisait pendant leurs duels, autant face à un inconnu, ses instincts de survie se mirent à lui jouer des tours. Le souvenir vif du ki tranchant à travers sa joue, comme punition pour s'être emmêlée dans un tissu de mensonges trop gros pour elle, lui revint à l’esprit. C'était fuir ou se battre. En bonne saiyan qu’elle était,  elle allait privilégier la baston, bien évidemment.

“Hors de question que je te laisse dominer ce combat davantage ! Ça change dès maintenant !”

Le vouvoiement était mort ! Le respect ne tenait qu’à un fil ! Elle allait apprendre un minimum d'humilité à sa Majesté. Pour cela, elle comptait utiliser la technique qui lui donnait souvent l'avantage sur sa rivale et meilleure amie Soya. C'était l'heure du [Perfect Lie]. La guerrière se lança à corps perdu sur sa cible. Elle se concentra sur son jeu de jambes rapide et vif pour éviter les potentielles offensives de l’épée de ki de son adversaire, tout en enchaînant sur des barrages de coups de pieds avant de planter les piques dans sa botte sur celles de Vegeta. Elle enchaîna directement en préparant un [Gekiretsu Madan] à bout portant : il n'allait pas y échapper cette fois ! Après cela, elle fit un saut en arrière tout en relâchant la pression sur le prince. Elle fit quelques bonds supplémentaires avant de réessayer sa chance avec un deuxième [NO-va Strike]. Cette fois, pas de changement soudain pour le confondre, Oishi était bien trop énervée pour réfléchir à une autre manière de la lui faire à l'envers. Elle se rua une dernière fois droit sur lui pour l'enfoncer dans le sol du jardin, avant de faire un backflip et de lancer une autre vague déferlante digne de ses meilleurs [Oversell]. La souffrance dans son bras était suffisante pour qu'elle laisse de côté son penchant pour les pauses théâtrales, pourvu que le prince la reconnaisse comme une personne digne de respect. Et pourvu qu’il la ferme, avec ses bravades insupportables !

“Il t’en faut davantage ?!”

Elle s'était mise en position défensive, tout en restant suffisamment mobile pour que les images rémanentes qui la rendait toujours aussi dure à toucher puissent perdurer. Si cette démonstration de force ne l'avait pas calmé, le retour de bâton risquait d’être violent ! Elle était prête à le recevoir, malgré le sang qui colorait de plus en plus son bras d’un rouge écarlate. Pas question de montrer un autre instant de faiblesse maintenant !
En ligne
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 101
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 520.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockSam 8 Jan 2022 - 11:42

Quoique malin, Vegeta n'était pas assez fin psychologue pour que quelques minutes lui suffisent à cerner l'entière personnalité d'une personne. Néanmoins, s'il ne connaissait pas Oishi, il connaissait son espèce, et ce sur le bout des doigts. Et pour cause : il en avait longtemps été la figure emblématique. Qu'importe le temps passé sur Terre, rien ne saurait lui faire oublier ce qui faisait un Saiyan - et la meilleure manière de les pousser à bout.
Comment aurait-il pu ne pas le savoir, alors qu'il en avait lui-même tant de fois été victime ? Nul n'était tombé de plus haut que lui ; nulle fierté n'avait été plus bafouée que la sienne. Il avait été le prince d'une race disparue, l'héritier d'un monde réduit à néant. Il avait tout perdu, encore et encore, et que cela ait aujourd'hui été défait ne lui ferait pas oublier cette sensation.

Mais tout ironique que ce soit, cela faisait aussi de lui le mieux placer pour presser ces boutons émotionnels, avec une maestria digne d'un chef d'orchestre. Rien n'excédait plus le Saiyan moyen que d'être confronté à sa propre faiblesse, à son insignifiance. En qualité de peuple guerrier, se battre était leur raison d'être : s'ils n'étaient même pas bon à cela, que leur restait-il ?
C'était d'autant plus vrai pour ceux ayant rejoint leur armée, dont la classe sociale dépendait entièrement de leur performance au combat : qu'ils se montrent trop faibles, et ils seraient des moins-que-riens toute leur vie. Ce pauvre Raditz aurait pu en témoigner, lui qui avait péri dans l'indifférence de ses derniers congénères alors même qu'ils n'étaient plus que quatre dans l'univers entier.

Autant que ces « nouveaux » Saiyans aient pu s'éloigner de ceux qu'il connaissait, il était bon de voir que certaines choses ne changent pas.

Parfaitement conscient du type de réaction que tendaient à déclencher de tels affronts, Vegeta était évidemment fin prêt à la recevoir. Néanmoins, sans forcément l'avoir sous-estimée - une mauvaise habitude qu'il s'échinait à perdre -, il n'avait peut-être pas pris toute la mesure de l'énergie qu'il lui restait encore.

S'il avait coutume d'affronter des adversaires qui essayaient de le confondre à grands renforts d'images rémanentes et n'était lui-même pas étranger à la pratique, le rythme trépidant avec lequel l'ex-soldate se mouvait autour de lui aurait eu de quoi faire tourner la tête aux combattants les plus aguerris.
Qui plus est, non contente de semer des formes résiduelles dans son sillage, elle échangeait sa place avec celle-ci à intervalles réguliers, altérant positionnement et angle d'attaque à chaque battement de cils. En temps normal, ses réflexes lui auraient peut-être permis de se tirer d'un tel traquenard, mais dans son état actuel, il ne pouvait guère faire plus que se préparer à l'impact.

Le croire démuni aurait cependant été une grave erreur, comme il se fit fort de le lui prouver lorsqu'elle tenta de franchir son périmètre de défense. Si cela l'obligea à recevoir dans son entièreté le mitraillage qu'elle lui destinait, le prince profita d'avoir encore l'épée à la main pour lui faire goûter de son tranchant, tâchant de la lacérer d'une frappe oblique de l'épaule à la hanche avant de perdre son arme improvisée.
Le torse martelé par cette série de déflagrations et vidé de son souffle en conséquence, il en était encore à réprimer une toux douloureuse lorsqu'elle lui fonça dessus à nouveau - et, cette fois, eut la certitude d'avoir pleinement réussi son coup. Durement touché, le prince vola en arrière sur plusieurs dizaines de mètres, et ce n'est qu'à la dernière minute qu'il put se reprendre suffisamment pour réatterrir péniblement sur ses pieds.

Juste à temps pour voir la prochaine vague lui foncer droit dessus.
Plus faible, peut-être, mais néanmoins dangereuse, surtout après les dommages qu'il venait de subir.

Le prince serra les dents. Il avait beau l'avoir voulu, se sentir à ce point en-dessous de son niveau habituel commençait à lui taper sur les nerfs. Habitué à être le meilleur d'entre tous depuis sa plus tendre enfance, à dépasser les attentes et à écraser toute concurrence, il n'était pas psychologiquement équipé pour être mis en difficulté par la première venue, Saiyan ou pas.
Au fond, plus que de devoir se passer de toutes ces flamboyantes transformations, peut-être était-ce là son véritable défi. Et face à cette adversité inédite, qu'il soit si prompt à opter pour la réponse disproportionnée confirmait qu'il avait bien fait de compliquer tout retour à la normale.

« Assez joué ! » aboya-t-il, le sang battant à ses tempes, le haut de sa tenue réduit en charpie par tout ce qu'il venait d'endurer, la peau dessous battue et ensanglantée. Et bien que le temps ne soit pas à l'orage, l'air se chargea tout à coup d'une électricité presque palpable. Sa plus puissante attaque gagnait à ce que l'on prenne le temps de la renforcer, mais dans ces conditions, ce devrait être bien suffisant pour en finir. Ses bras tendus se rabattirent devant lui pour donner forme à une sphère crépitante, une seconde à peine avant que l'attaque adverse lui explose au visage.  

« FINAL FLASH ! »

Hurlé à pleins poumons, le nom de la technique parut lui donner plus de poussée encore alors qu'elle s'opposait à celle d'Oishi - pendant une fraction de seconde avant de l'avaler toute entière, faisant disparaître sa lumière au cœur de la sienne dans un vacarme de crépitements furieux. Nullement ralentie, elle poursuivit sa course, remontant à contre-courant le flux de cette énergie étrangère, heureusement dirigée de manière à ne pas heurter le sol mais trop proche de celui-ci pour ne pas le faire trembler.

Elle voulait savoir s'il était de taille à vaincre Broly ? Qu'elle voie par elle-même.
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 119
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 1120 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] ClockSam 8 Jan 2022 - 17:05
Oishi pouvait le sentir à travers tout son être : elle était en train de forcer le prince dans ses derniers retranchements. C’était tout simplement cathartique comme sensation, après toute la frustration accumulée suite à ses interactions avec lui. Son sang bouillonnait, elle en oubliait presque que toute cette situation révélait une vérité bien triste : Vegeta n'était pas aussi puissant que ce à quoi elle s’attendait. Sa légende était peut-être exagérée par sa cruauté d’autrefois ? Ceci n’avait que peu d’importance pour le moment. Sa concentration était plus centrée sur le combat qu’à réfléchir clairement aux allusions que cette confrontation pouvait relever.

Lorsque le Prince profita d’une ouverture pour essayer de la toucher avec sa lame de ki, le premier réflexe de la guerrière fut de se jeter sur l’autre flanc pour l’éviter coûte que coûte. Malheureusement, cette évasion la déconcentra dans l’exécution de sa technique la plus efficace : le combattant ne l'avait peut-être pas remarqué, mais il venait de couper les pointes de la botte gauche de la tricheuse et effleurer la chair de son pied. La seule chaleur émise par son ki suffisait à être particulièrement désagréable pour cette partie si fragile de son corps. Cela ne l’empêchait pas de continuer ses attaques et ses esquives, mais l’impact des coups n’allait plus être aussi optimal que prévu. Le reste de son plan d’attaque s’était déroulé sans aucun accroc, elle l’avait mitraillé sans qu’il ne puisse contrer efficacement comme la dernière fois et sa ruée énergétique avait envoyé le prince voler sur plusieurs mètres avant qu’il ne s’écrase lourdement dans le jardin. Les jardiniers allaient certainement devoir travailler dur pour mériter leurs salaires.

Il manquait néanmoins une dernière touche à son offensive, la cerise sur le gâteau : sa vague déferlante pour achever l'orgueil du prince. Néanmoins, coup de théâtre oblige, le souverain sans sujet cria le nom d’une nouvelle attaque encore inconnue dans le répertoire qu’il avait montré jusqu’à présent. La mercenaire, dans un moment de bravoure quasiment suicidaire, décida quand même de lancer son [Oversell] pour tenter de la parer et ainsi de finalement humilier son adversaire. Elle réalisa son erreur à grande vitesse, dès lors que son rayon énergétique fut rapidement englobé par celui du prince.

“Oh merde !”

Dans un dernier moment de refus de se faire battre, elle utilisa le peu de ce qui lui restait d'énergie pour s'englober de ki dans un [NO-va Strike] pour espérer encaisser le Final Flash. La barrière était à but défensif à la base, avant que l’empereur d’or ne s’en serve offensivement et inspire une imitation de la part de la femme au foulard. Néanmoins, quand la bulle éclata sous la pression de la technique princière, Oishi fut complètement emportée par l’attaque, telle une feuille. Une fois le rayon d'énergie dissipé, elle s’écrasa rapidement de l’autre côté du jardin, son corps fumant et ses vêtements en lambeaux. Elle était encore en vie mais complètement exténuée, le seul mouvement qu’elle pouvait réaliser était de passer sa main sur la blessure béante que le Final Impact lui avait infligée plus tôt. Elle serrait les dents. Elle avait donné de son mieux pour le vaincre pour gagner son respect… et elle s’était faite balayer comme un déchet en une seule attaque ? Elle n’avait plus qu’à espérer que Vegeta se montrerait clément, il pouvait l’achever comme un rien s’il le voulait.

Elle appuya son dos contre le mur le plus proche d’elle pour se relever, se préparant potentiellement à faire face à celui qui avait clairement remporté leur duel. Elle devait l’admettre, elle avait fait le bon pari en le contactant : à voir s’il allait accepter de voir en elle une camarade digne de considération plutôt qu’un poids qu’il devra traîner jusqu’au trône. Mais elle n’allait pas se rendre de suite… même si ses réserves d’énergies étaient trop basses pour continuer la bataille. Car c'était une question de fierté propre à sa race et une histoire de paraître encore forte !
Contenu sponsorisé

Le petit prince et la menteuse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le petit prince et la menteuse [PV]   Le petit prince et la menteuse [PV] Clock
 
Le petit prince et la menteuse [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le petit Brief [Pv: Kid Trunks]
» Un petit rp ?
» Un petit rp ?
» Petit rp de transition
» Un petit saiyan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Capsule corporation-