-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
19.91 € 31.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [PV] Magnifiques ténèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 280
Zénies : 2100

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

[PV] Magnifiques ténèbres Empty
MessageSujet: [PV] Magnifiques ténèbres   [PV] Magnifiques ténèbres ClockMer 22 Déc 2021 - 14:33
Un certain chaos organisé dominait les actions et réactions du groupuscule démoniaque. Un brouha constant causé par les moults serviteurs, une bagailles dans la lutte de dominance opposant Piccolo et Garlic ; puis bien sûr, l’intervention d’individus aussi divers… que variés. Ce désordre ne plaisait pas au sédentaire et calme être qu’était Zamasu, malgré tout, il devait s’en accoutumer pour l’on ne sait combien de temps.

Heureusement, la curiosité qui l’animait autour de Galena avait le loisir de lui faire passer le temps. Lorsqu’il s’interrogea sur le rôle de cette saltimbanque que l’on aurait assimilé à une bohémienne d’un Paris du XVIIIème, Piccolo fut source de réponses. Evidement, cette inconnue à la tenue évocatrice devait être une ritualiste maléfique affilié à la luxure ! Mais pourquoi donc s’évertuait-elle à entretenir une telle puissance ? Était-ce le cadeau qu’offraient les forces du mal à leur plus « « « dévoués » » » serviteurs ? Quoi qu’il en soit, ce métier dégoutait le misanthrope qui pesta aussitôt cette dernière.

« Pf ! Quel être abject. »

Brailla le malpoli en dévisageant la démone, ne parvenant que difficilement à soustraire son regard du corps de cette hurluberlue ; sans en comprendre la raison. L’étrangeté de cette situation n’endiguait pas le ridicule des précédentes. Entre le caractère dominateur insupportable de Garlic et ses réflexions sur la prétendue apparence d’un « véritable » guerrier du mal, la moutarde montait au nez du saiyan. Mais qu’importe, l’importance de la mission du justicier lui donnait le cuir solide, bien peu de choses le feraient sortir de son personnage. Abandonné par Daimao, le sosie de Son Goku compris aussitôt l’objectif de cette dérobade : Restituer au Roi des Makyans son antique domaine. La constitution d’un QG du mal ne faisait qu’arranger les manigances de Black, avoir connaissance d’un lieu de rassemblement des êtres mauvais lui permettrait de contrôler davantage de fidèles.

Tous ensemble, les près de 500 personnages prirent la voie des airs en direction de la mer écarlate. La troupe était bruyante et désorganisé mais parvenait à suivre vaguement la silhouette grossière bien que petite de leur maître. Zamasu se tenait aux côtés de ce nabot millénaire, se privant bien de tout commentaire quant à son allure ridicule. C’est bien ce même minus qui vint déranger sa divine personne, interrogeant les motifs poussant à cet élan héroïque. Que lui dire ? Qu’il n’était qu’un outil à manipuler ? Ou plutôt une pierre dans un mécanisme que Black aurait souhaité moins complexe ? Une réponse simple valait mieux qu’une centaine d’approximations philosophiques.

« Piccolo m’a assuré que tu étais un allié de poids.  Sache que je ne cherche rien de plus qu’une continuité de guerres sanglantes. J’ai cru comprendre que tu marchais dans mon sens, voilà tout. »


Déclara-t-il sobrement, ne détournant qu’un instant son regard de la route qui le séparait de la structure maléfique. Ce castel malpropre était entouré d’une aura vermeille inquiétante constellée de nuages carmin aux teintes chaudes. Ce panorama de couleurs démoniaques ne dissimulait pas l’odeur infecte qui s’y associait ; les conseils de Garlic étaient avisés. Couvrant sa cavité nasale de son bras, le saiyan peinait à se concentrer, à visualiser ou à maintenir un vol stable en de pareilles conditions. Une force obscure ancienne comme il en avait rarement vu était à l’œuvre ici, seul un fou prendrait plaisir à naviguer dans de tels parages.

Fort heureusement, la forteresse en elle-même ne projetait pas une si vilaine effluve. Mais il ne fallait pas crier victoire trop vite, ce qui se perdait dans l’haleine se multipliait dans le caractère maudit du lieu. Une pression intense se faisait sentir, laquelle s’amplifiait à chaque pas. De plus, les formes et couleurs affichées par le castel Garlic étaient à l’image de son créateur : Corrompu et illogique. La ruine odorante était parsemée de tours épineuses qui ne disposaient d’aucune entrée, de ponts suspendus dans le vide, menant de rien à nulle part. Quant au donjon, il ne tenait encore debout que par le miracle d’un sort sans doute plus ancien encore que son propriétaire lui-même. S’approcher ne faisait qu’empirer le cauchemar, à la manière d’un comte de Lovecraft, des incohérences physiques vinrent ébranler la sanité du guerrier de l’espace. Des roches flottaient autour du domaine, des murs n’existaient que dans deux des trois dimensions et certaines formes n’étaient même pas descriptibles. S’approcher d’un tel calvaire était une tâche ardue, même pour un Kaioshin au cœur vaillant comme Black. Mais là encore, l’intérêt supérieur de sa mission le poussait à affronter n’importe quel défi, l’autorisant à poser pied sur cette ile maudite. Et même si la folie le guettait, jamais Zamasu n’oubliera la qualité ultime de sa tâche en ces terres mortelles. Sondant les alentours, le misanthrope remarqua la présence d’une centaine d’humains disposés sur la rive est du fort. Comment de simples humains pouvaient survivre dans cette région macabre ? Le martialiste fit quelques pas, découvrant les premiers individus protégés du mal de ces lieux par des tenues anti-radiations d’un jaune éclatant. Une défense qui semblait bien peu concrète pour les quelques élus capables de comprendre la corruption véritable qui rongeait ce sol. Alerté par la présence de Black, plusieurs de ces scientifiques vinrent l’interpeler en urgence.


« Vous ! Partez d’ici cette zone est dangereuse ! »

Un second bonhomme tenait un dispositif lui permettait de calculer le taux de radiation.

« On est à 6,4 milli Sievert par secondes ! On se croirait à côté d’un réacteur nucléaire ! »

Un troisième disposait lui aussi d’un calculateur légèrement différent qu’il tenait dans le creux de sa main droite.

« Et moi j’ai 35 Bovis par hectolitres ! »

Le renégat n’était pas intéressé par la quantification des ténèbres environnantes, il ne désirait que l’établissement rapide de Garlic. Ainsi, il prit les devants en chassant ces intrus.

« Dégagez ! »


Brailla-t-il en tendant son bras droit vers les quelques hommes de science, projetant dans la foulé une onde de choc qui propulsa les malheureux sur plusieurs mètres. Nombre d’entre eux finirent noyés dans l’eau, d’autres broyés contre les murs ornés de lances des murs extérieurs. Suite à cette détonation, beaucoup de médecins et de représentants terriens prirent immédiatement la fuite. Certains reconnaissaient l’auteur du massacre qui avait eut lieu quelques temps auparavant dans la région des montagnes de l’est. La panique était totale et il n’en fallait pas plus pour que le corps expéditionnaire venu en aide aux quelques pêcheurs malades ne disparaisse à l’aide de quelques bateaux à moteur. Bien sûr, ces embarcations n’étaient pas à l’abri du courroux d’un mauvais moins tolérant que Zamasu…

Ainsi, il ne restait sur l’ile que quelques cadavres, du matériel entreposé dans plusieurs tentes et quelques corps posés sur des brancard, des hommes bien vivants qui subissaient une triste affliction. En effet, une sorte de mal des radiations touchait les victimes de l’emprise des lieux, causant de graves brûlures, des cancers, des malformations disgracieuses et une folie chronique. Bien peu emballé à l’idée de rencontrer ces quelques humains mutants, le saiyan se contenta de guetter les actions de ses camarades, ne sachant quoi faire d’une poubelle pareille.
Roi Démon Piccolo
Roi Démon Piccolo
Namek
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 14/03/2020
Nombre de messages : 58
Bon ou mauvais ? : Démoniaque
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Soumasen / Chō Makōhō / Finger Beam
Techniques 3/combat : Renvoi ! / Makosen
Techniques 1/combat : Vague explosive du démon

[PV] Magnifiques ténèbres Empty
MessageSujet: Re: [PV] Magnifiques ténèbres   [PV] Magnifiques ténèbres ClockDim 26 Déc 2021 - 2:14
Black devait s’estimer satisfait… Piccolo, lui, l’était assurément ! Avec Garlic à leurs côtés, les malfaiteurs allaient pouvoir ourdir les plus sordides des projets afin d’assoir leur suprématie sur le globe. Il fallait dire que de tous les monstres à avoir investi le globe, le peuple Makyan était peut-être les premières créatures démoniaques à convoiter la Terre. Grand bien leur fasse… De toute façon, le jour où le camp du Mal obtiendrait les rennes du monde, le Clan du Daimaô se chargerait de soumettre ses concurrents, tous autant qu’ils étaient. Avant cela, il fallait faire en sorte d’entretenir leur cordiale entente.

Le Roi Makyan avait d’ailleurs un comportement bien nerveux.
Alors qu’il montrait de la tendresse pour son ancien camarade, il s’enorgueillit de l’appellation de ‘pupille’, alors que ses traits maintenant âgés se courroucèrent peu à peu après la démonstration de force que Black venait de lui faire. Piccolo soupira, s’attendant presque à devoir calmer son ancien rival. Il serait bien mal pensé de tenir tête à un monstre comme Black, et cela, même le Roi Démon l’avait bien compris. Il ne pouvait qu’espérer que le Makyan se calme avant que son retour parmi les vivants ne coïncide avec son envoi dans l’Autre Monde… En soit, elle ne s’en était peut-être pas rendue compte, mais Galena avait peut-être sauvé son Roi avec son inattendue arrivée en lui changeant les idées. L’arrivée d’une nouvelle tête sortie de nulle part n’était pas sans étonner le Namek, mais Garlic, lui, était bien surpris de son apparence, tout comme il le fut devant Black, certes pour des raisons différentes de Piccolo.

Après un laïus sur son apparence, Les Makyans purent mettre les voiles vers leurs anciennes terres.
Traversant l’effroyable Mer Ecarlate, le groupe de malfrats put enfin voir poindre à l’horizon les ruines qu’avait découvert Piccolo par le passé. Et la réaction de l’ancien maître des lieux ne se fit pas attendre, s’époumonant de la destruction d’une bonne partie de son palais. Voilà ce pourquoi Piccolo voulait amener son vieil ami ici. Il souhaitait lui ouvrir les yeux. Lui montrer à quel point la Terre avait changée en lui mettant devant son nez crochu la déchéance du genre démonique. Et les humains… Oh, ces petits rats avaient déjà investi les lieux !


« Voilà, Garlic… Voilà ce que je comptais te montrer. Notre terreur n’existe plus dans le cœur des hommes… »

Telle la vermine à jamais présente, elle envahissait tout ce qu’elle trouvait à portée de main. Il ne faisait pas l’ombre d’un doute que les Makyans massacreraient ces imprudents en bonne et due forme, et les prenant de court, Black fut le premier à poser pied à terre, débutant la tuerie qui semblait bien caractériser son comportement depuis que Piccolo l’avait rencontré.

« Allons, Black, il y a un temps pour tout. »

En un Kiaï, il venait de mettre à mort les premiers mortels, tandis que les autres prirent leurs jambes à leurs cous pour échapper à son ire, grimpant dans leurs embarcations pour filer à toute hâte à travers les mers… Mais le Daimaô, lui, ne l’entendait pas de cette oreille. D’un claquement de doigts, il intima à sa horde de se jeter sur les bateaux, détruisant leurs moteurs pour les garder sur place alors que les pauvres chercheurs à leur bord furent extirpés de leurs cabines et les ramener sur la terre ferme. D’autres plongèrent simplement pour rattraper les pauvres âmes jetées à l’eau avant que la noyade ne les ôte de toute vie. Aujourd’hui, personne ne s’échapperait.

« Réfléchis, on ne peut pas se permettre de les laisser alerter le reste de la populace. Il va falloir qu’on la joue maligne. »

Lâcha le géant vert au sosie de Son Goku avec un rictus.
Laisser fuir les humains, c’était courir le risque d’alerter des héros qui viendrait faire justice pour détruire dans l’œuf le dessein des criminels. Typiquement le genre d’erreur à ne pas commettre. Black était un tueur surpuissant, mais sans doute en raison de son potentiel de combat effarant, il ne montrait pas de malice, peut-être parce que sa confiance en soi lui laissait penser qu’il n’avait pas à assurer ses arrières. C’était pareil lorsqu’il trouvait pathétique la prise en otage de Piccolo contre le duo de super-héros affrontés juste avant…


« En revanche, ça serait du gâchis de faire disparaître ces types. On pourrait trouver une utilité à ces petites mains… »

Ricana-t-il avant de se poser au sol, ordonnant via télépathie à ses démons de fouiller les affaires des mortels avant de détruire tout appareil électronique pour les empêcher de contacter qui que ce soit. Le démon les fit alors aligner en face d’un récif avant de se poster devant eux, s’éclaircissant la voix avant d’étendre ses bras de manière théâtrale.

« Ouvrez vos esgourdes, pitoyables humains ! Vous êtes désormais les prisonniers du Clan des Démons ! Vos misérables vies sont entre nos mains ! Mais ne pleurez tout de suite, je ne compte pas vous donner en pâture à mes guerriers. Pas encore, du moins ! »

Affirma-t-il d’une voix pleine d’un fiel fourbe et nauséabond.

« A compter d’aujourd’hui, vous êtes nos dévoués serviteurs ! Montrez nous une soumission zélée, et qui sait, peut-être vous accorderais-je ma clémence ! Des questions ? »

Eh oui ! Avoir des hommes de mains, c’était quelque choses, mais s’il était possible de leur donner un peu de lest pour qu’ils soient plus efficace au front, chose à laquelle ils peinaient aujourd’hui, alors ce n’était pas plus mal ! Certains pourraient s’afférer à la reconstruction du château tandis que d’autres pouvaient se reconvertir en cuisiniers pour tenter de plaire au palais contrariant du Roi Démon Piccolo. Il fallait dire que ses goûts étaient pour le moins spéciaux pour le commun des mortels ! L’un des humains, un chercheur moustachu d’âge mur, fit un pas, le poing serré. Le fou avait probablement en tête de faire le fier, quitte à mourir avec un semblant de gloire factice à laquelle les mortels s’accrochent sans cesse.

« Ca ne va pas la tête, monstre ?! Jamais je n- »

Et son souhait fut exaucé, un Soumasen s’abattit sur l’homme, le carbonisant sur place en un clin d’œil. Son corps fumant s’effondra alors en arrière pour venir rejoindre l’océan où il trouverait meilleure grâce aux yeux des poissons. Avec un large sourire carnassier, le Daimaô reprit la parole d’une voix enjouée en croisant ses bras.

[PV] Magnifiques ténèbres Tr75

« Merci de ta question, vermisseau ! En effet, les réticents seront abattus et éventuellement dévorés ! Mais nous n’avons pas à en arriver à de telles extrémités… Après tout, vous allez être de bons et loyaux laquais, pas vrai ? »

Il poussa alors un dernier ricanement avant de se retourner en face de Black et de Garlic.
Les prisonniers furent alors laissés aux bons soins de ses vassaux qui s’occuperaient de superviser leur travail, les menant directement au turbin. Piccolo n’était pas un simple meurtrier. Il était un seigneur et un conquérant avant d’être assoiffé de sang. Il s’assit alors sur l’une des pierres en ruine avant de prendre la parole, invitant ses deux associés à faire de même.


« Bref… A nous, maintenant. Nous avons à causer… »

L’air du démon se fit plus grave.

« Comme tu peux le voir Garlic, ton domaine a été ravagé. Ton successeur, Junior, n’est plus des nôtres, sans doute est-il tombé lors de l’assaut. Je n’ai même pas réussi à trouver de rescapés Makyans… Vous êtes peut-être les derniers de votre peuple… En sommes, vous êtes des reliques du passé. »

C’était triste à dire. Et il n’était pas le seul dans ce cas-là.

« Et moi aussi, j’en suis une. Les humains ne nous craignent plus, tout simplement parce que les humains ont gagné en puissance. On est dépassés, Garlic. Et c’est pour ça qu’on cherche à se serrer les coudes. Avec Black, nous comptons bien faire tomber les défenses des mortels… »

Maintenant, ils allaient pouvoir converser, discuter, collaborer et construire. Ils devaient faire front commun devant une humanité de plus en plus audacieuse. De plus en plus tenace. De plus en plus… menaçante. Auparavant des nigauds, les hommes avaient su s’élever au rang de réels rivaux. De réels adversaires qu’ils ne pouvaient simplement ignorer comme le fit Piccolo dans sa jeunesse avant que le vieux Mutaïto ne lui prouve son erreur. Plus jamais cela. Kazoo avait su faire jeu égal avec le Daimaô. Plus jamais cela. Done avait réussi à disqualifier le Namek lors d'un tournoi de seconde zone. Plus jamais cela. Une bande de justiciers à la manque ont pu mettre à terre le Roi Démon. Plus jamais cela. Il fronça finalement les sourcils avant de fixer ses interlocuteurs.

[PV] Magnifiques ténèbres 9ss4

« C’est pourquoi il faut nous organiser, messieurs. »
Garlic
Garlic
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2021
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : C'est compliqué
Zénies : 1000 Ƶ

Techniques
Techniques illimitées : Chô Makōhō | Omoi Soumasen | Akashingō
Techniques 3/combat : Devious Beam | Probatio Diabolica
Techniques 1/combat : Morning Star

[PV] Magnifiques ténèbres Empty
MessageSujet: Re: [PV] Magnifiques ténèbres   [PV] Magnifiques ténèbres ClockDim 9 Jan 2022 - 9:14
Il paraît qu’ils sont plus intelligents que les chats et les chiens. Peut-être est-ce parce qu’ils font partie des rares nuisibles à pouvoir se tenir sur deux pattes. Peut-être est-ce dû à leur capacité exemplaire à se multiplier en deux tours de bras. Peut-être est-ce à cause de leur passion étrange pour le lait passé de date d’autres créatures. On les dit empathiques, propres, raffinés même. Il n’empêche que la vermine reste de la vermine, et il ne saurait exister bruit moins agréable que le clapot de leurs pattes contre le sol de chez-soi au retour des “vacances”. Nul besoin de cacher le dégoût innommable de Garlic, le pauvre encaissant déjà l’état misérable de sa demeure. Si seulement il avait eu le loisir de dératiser lui-même le palier de sa porte échancrée, hélas. Hélas il était accompagné de goujats enorgueillis par leur propres épisodes de pouvoir. 
 
« Dégagez ! »
 
Black n’avait pas posé un soulier sur la lumachelle noircie qu’il avait déjà dézingué des ratons essoufflés en combinaison hazmat. Il lui avait suffit de crier pour rompre leur contrat d’existence.  Pour quelqu’un qui avait eu l’outrecuidance de répondre qu’il voyait en Garlic un allié, il ne montrait que peu de diligence. Le signal avait été rapide, implacable. Les petits rongeurs détalaient vers la mer sans demander leur reste, certains à peine sortis de leurs brancards, d’autres déjà équipés de chandails jaunes étranges qui leur conféraient une aptitude à la flottaison surprenante. 
 
« Voilà, Garlic… Voilà ce que je comptais te montrer. Notre terreur n’existe plus dans le cœur des hommes… »
 
Le moins qu’on pouvait dire, c’était que son geste déplacé avait eu pour effet de rappeler aux nuisibles leur condition. Le maître des lieux s'apprêtait à donner l’ordre de fondre sur les mortels impudents mais il fut supplanté par son disciple qui prenait décidément bien ses aises. 
 
« Allons, Black, il y a un temps pour tout. Réfléchis, on ne peut pas se permettre de les laisser alerter le reste de la populace. Il va falloir qu’on la joue maligne. »
 
D’une simple friction du pouce contre le majeur, une compagnie de polypes verts affublés d’ailes disgracieuses tombèrent sur les fuyards pour les repêcher et les ramener aussitôt sur le récif. Le nez du nabot royal se chargea de moutarde. 
 
“ Holà mes gentils ! Personne ne vous à jamais appris comment on joile un allié ? En aucun cas je ne vous permets de toucher à MES ordures ménagères !
 

 
A Makyo, fais comme les Makyans. Apparemment ces deux malappris n’avaient jamais entendu parler des bonnes manières. Dans l’idée de couper court à toute forme d’indiscipline, il pointa la surface écarlate de l’index. Celle-ci luisit plus intensément que le Monarque mourant au large des nuages safranés, marquant d’un rouge infernal les rétines de tous les malheureux séduits par l’idée de traverser une mer aussi dangereuse que la Mer Ecarlate. L’armée des misérables de la Zone Morte reçut le signal lumineux cinq sur cinq, se chargeant de raccompagner auprès du Roi de tous les Démons les humains terrorisés.




[PV] Magnifiques ténèbres 5db84b469cdbd.image 


“ Ce que j’en fais, ça me regarde. C’est une question de respect hin !”
 

 
Garlic pestait à mi-voix en dévisageant ceux rapportés par les laquais de Piccolo. Il singea la réflexion puis, se hissa à la hauteur du premier humain venu, le renvoya à la mer d’un taquet consciencieux dans le front et fit de même pour tous les autres, afin qu’ils soient ramenés par ses propres affreux. Il prit également le temps d'accueillir les captifs d’un souffle de son haleine de Baghdadi. Ce que ses nouveaux partenaires pensaient, il n’en avait cure. La première heure de sa renaissance n’était toujours pas révolue, cependant il ne comptait déjà plus toutes les marques d’irrespect qui lui avaient étées faites. Aux yeux de quelqu’un pour qui le décorum était de prime importance, Piccolo et surtout Black, n’étaient que deux rustres bons qu’à lui coller une migraine massive. Toutefois, sa tentative de récupération des projecteurs paraissait ne pas avoir été vaine. L’autre “Roi” Démon avait attendu les bras dans le dos que le dernier des chaires-molles ne lui soit présenté pour tous les inviter à la soumission. Hin. A peine le Makyan avait appelé au respect du propriétaire que ce fourbe se plaisait à le contredire. Si ses propos étaient implacables, sa voix était ironisante, presque douce. Comme si empreinte de miel faisandé. Un malheureux tenta de s’interposer, il perdit malencontreusement le peu de pilosité que la nature avait daigné lui confier pour gagner une brûlure abominable certes, mais qui embellissait quelque peu son physique ingrat. 
 
“Hin Piccolo ! Je vois que tu as toujours le rayon-magique facile !”
 

 
La Namek se tourna vers eux affublé d’un rire mauvais, comme s’il cherchait leur approbation. Le Makyan quant à lui, commençait à appréhender la dynamique de son groupe dysfonctionnel. Ces deux-là n’étaient que des vilains à la petite semaine. Nulle collaboration n’était envisageable avec eux ; pas si chacun devait s’assurer à chaque seconde de délimiter sa souveraineté au-dessus de celle des autres. Etonnamment, cette réalisation rafraîchit ses ardeurs. Il n’était plus en compagnie d’auxiliaires grossiers, mais d’enfants à berner. Garlic en était persuadé, ils ne savaient rien du vrai mal ; il n’avait donc rien à craindre. Ainsi, lorsque Piccolo décidait de mener la marche et de laisser le sort des humains entre ses vassaux, Garlic suivit sans contredire. Leur progression au cœur de son domaine lui fit rapidement perdre son calme retrouvé. Le Corridor Flatulent, chef d'œuvre d’ingéniosité Makyan, avait été défiguré, ni plus, ni moins. Conçu tout spécialement pour que les trente-deux vents s’embrasent dans l’enceinte du Castel et jettent un froid chargé de soufre nauséabond sur les visiteurs, son utilité avait été méprisée par les squatteurs, probablement trop dérangés par un peu de froid. Des patchs tant grossiers qu’honteux de ruban adhésifs comblaient les embrasures taillés à la griffe ça et là.
 
“Aaaaaah !”
 

 
Arrachait-t-il d’effroi. Que le temps ait éprouvé sa bâtisse, passe encore. Mais que des vermisseaux d’humains négligent volontairement le savoir-faire de son peuple, c’était l’insulte de trop d’un laps de temps bien trop limité. 
 
“ Qu’on me fasse mander un de ces pouilleux ! J’exige réparation !”
 

 
Un laquais obéissant, pourvu d’une corne à la place d’un œil, lui tendit un humain qui tremblait en se tenant la tête des deux mains. 
 
“Tu es un rapide toi ! Tu me rappelleras de te cacher de notre vue avant que tu commences à saliver trop abondamment ! Bien, parle ! Qu’est-ce que vous faites dans MON Castel les cloportes ?!”
 

 
Gnhhp-plateforme h-halieutique !
 
“Il va falloir chanter plus juste, on te comprend pas !”
 

 
T-tout le récif à été rach-jhh-té par la G-G-G-guernica SA-SAaaarRRRRrrrrrrgh-L
 
“Racheté ?! Racheté ?! C’est mon idiot de fils incompétent qui s’est permis de mettre en vente mon héritage ?! Et qu’est-ce que des êtres fragiles comme vous peuvent bien trouver à mon humble demeure pour y traîner vos pieds poilus ?”
 

 
T-tout le récif est connu pour être R-Radiooaarrgjthjf. L-les p-poissons d’ici sont très rechercghghh. La z-zone sert de havre pour les pêcheurs de la région.
 
“C’est un problème soluble. Bien. Va grogner ailleurs maintenant, avant que ça s’empire.”
 

 
L’humain repartit en rampant vers où il était venu, sans l’aide du malabar difforme cette fois. Le pauvre ne chercha pas même à plaider sa cause. Il semblait tout bonnement dénué de volonté. Ces créatures étaient-elles si faibles que la peur pouvait tant les amocher ?
 
« Comme tu peux le voir Garlic, ton domaine a été ravagé. Ton successeur, Junior, n’est plus des nôtres, sans doute est-il tombé lors de l’assaut. Je n’ai même pas réussi à trouver de rescapés Makyans… Vous êtes peut-être les derniers de votre peuple… En sommes, vous êtes des reliques du passé. »
 
“Ne cites même pas cet incompétent je te prie mon grand. Quelque chose me dit que toute cette déconfiture est de son fait. Vendre l’héritage familial… A des humains. C’est la dernière qu’il m’aura faite après s’être enfui on-ne-sait-comment. Du reste… Ne t’en fais. Même s’il n’y avait plus qu’un représentant de mon noble lignage, il serait toujours le Peuple Makyan. C’est une base satisfaisante pour fonder mes espoirs pour la suite. Maintenant peut-être sommes-nous des reliques du passé à tes y- ”
 
  

 
« Et moi aussi, j’en suis une. Les humains ne nous craignent plus, tout simplement parce que les humains ont gagné en puissance. On est dépassés, Garlic. Et c’est pour ça qu’on cherche à se serrer les coudes. Avec Black, nous comptons bien faire tomber les défenses des mortels… »
 
Piccolo avait rétorqué aussitôt, et ses simples paroles instillaient la première émotion autre que la vexation dans le cœur du monarque. Dépassés ? Les humains… Puissants ? De sorte à s’assurer qu’il ne lui soufflait pas des fadaises, Garlic se tourna vers Black, les yeux révulsés.
 
“Toi, mon ami pour qui rien ni personne ne semble assez bien pour perturber ton air maussade ! Tu ne m’apparais pas particulièrement alerté par l’urgence que me chante Piccolo ! Qu’en dis-tu ?”
 

 
A la hauteur du niveau d’amabilité ambiante dans les parages, le Namek conclut en ayant à peine écouté son camarade d’un simple :
 
« C’est pourquoi il faut nous organiser, messieurs. »
 
“Hin. Ma foi. Qu’on me fasse venir Wasabi ! On à jamais vu des chefs de guerre comploter dans un hall d’entrée ! ”
 

 
[PV] Magnifiques ténèbres A2ruEQ9H2eml-6cJDbruUtbvR0Sk9aZ3OmpNb-p5wco 
Roimonordresvosà ! Bafouilla-t-il en pointant du doigt son interlocuteur. 
 
Un nabot, -et le terme était tout désigné en particulier mis en comparaison de Garlic- peinant à avancer tant ses genoux cagneux essayaient tous deux de s'embrasser langoureusement, surgit de l’ombre d’une balustrade. Comme s’il avait attendu tout ce temps qu’on fasse appel à lui. 
 
“Je vous présente le plus grand Architecte des cachots de formations de l’étoile Makyo. Ne faites pas attention à sa diction, ça fait partie du processus. Galena, il devrait te rappeler quelques souvenirs !”
 
 

 
Sans plus attendre, le Souverain posa ses mains contre les tempes du dénommé Wasabi et vint fracasser son front contre le sien.
 
HAAaaaaaaaaaAAaaaaaAaaaaAaaa !
 
“Souffres, Wasabi ! Visualises ta douleur, ton inconfort ! Qu’est-ce qui n’est vraiment pas adapté comme toiture ? Quel genre de tour serait assez affreuse pour que tu n’ose en détacher le regard ? Quelle muraille serait tellement impraticable que même le plus fou ne voudrait perdre son temps à s’y attaquer ?”
 

 
Son front toujours collé à celui de son Maître, le misérable laquais était pris de convulsions si violentes qu’elles semblaient entraîner le Castel tout entier avec. Le ciel au-dessus de leurs têtes se voila d’une parure de tuiles. Les murs s’encrassèrent d’eux même d’un mucus violacé, les marches des escaliers bougeaient comme les notes d’un piano et le sol sous leurs pieds se déroba pour laisser place à un pilier qui les entraîna à toute vitesse vers les sommets abscons du Château ambulant. Autour du groupe de mauvais gaillards orbitaient par milliers des grains de sable arrachés de leur lit sous-marin. Ce n’est qu’à l’instant où Garlic libéra enfin le pauvre architecte de son emprise qu’ils se changèrent en vitraux de tailles inégales, lesquels filtraient assez mal la lumière naturelle de sorte que chaque rayon se réfléchissait d’une manière indépendante des autres. Wasabi s’écroula alors, les yeux humides de douleur, au milieu d’une salle circulaire ambiance boule-disco du plus mauvais goût.
 
“Etonnant non ?”
 
se réjouissait-il, avant de recommencer son assaut sur son vassal.
“Tu as oublié le mobilier je crois !”
 
 

 
Dans un dernier gémissement dépourvu d’âme, dont on n’aurait pu dire s’il venait du Castel ou de Wasabi tant le visage de ce dernier n’était plus qu’une boule de nerfs tendus, une table gigantesque ainsi que trois trônes de taille égales aux aspects ésotériques surgirent du sol, l’un d’entre eux était accompagné d’un petit tabouret pour Galena.
 
Ne pouvant réprimer un rire mauvais, Garlic s’émerveillait :
 
“On l’a formé depuis son plus jeune âge aux arts géométriques, à l’esthétisme, on lui à inculqué avant tout la beauté de la symétrie. Dès lors, nul besoin de chercher très loin pour obtenir les plus belles bâtisses, un p’tit coup de torture et ce brave Wasabi fait des miracles !”
 

 
Un ange passa. On fit venir une corbeille de fruits bien singuliers qui furent proposés aux trois invités, des serviettes furent apprêtées sur leurs genoux et Wasabi subit un dernier petit coup de mains sur les tempes afin qu’il fasse apparaître une carte de la Terre sur la grand-table. 
 
“Bien ! Bafouillons bien, bafouillons preste ! Vous êtes mes hôtes, alors régalez-vous autant que vous le souhaitez de ces petites merveilles ! J’aimerais, avant que vous commenciez à répondre aux questions que vous avez éveillés, statuer sur deux points qui me semblent chers. Le premier c’est celui-ci.”
 

 
Il sortit d’un revers de sa bure dorée la petite bille noire dans laquelle était enfermée le palais Divin tout entier et son locataire. 
 
“En gage de ma bonne volonté et de mon impatience de collaborer avec vous, je te le confie Piccolo, étant donné qu’il s’agit d’une partie de toi. Je revendique néanmoins en tout état de cause le Palais du Tout-Puissant. Sur ce sujet je ne saurais entendre autre éventualité. A toi de voir ce que tu fais de l’usurpateur, mais m’est avis qu’un tribunal n’est pas une si bonne idée si les humains sont devenus si puissants que tu semble le dire.. Deuxièmement. Dans le but que cette alliance fonctionne durablement, je propose un respect mutuel de la stature de chacun ici. Aussi, dans ma grande mansuétude, Black, toi qui disais voir pléthore de guerres sanguino-larmoyantes, je consens à t’offrir ta propre armée. De la sorte, nous serons tous trois sur un pied d’égalité.”
 

 
Il s’assit plus inconfortablement dans son siège avant de reprendre, lançant cette fois un regard plein de malice vers Piccolo.
 
“Quand tu dis puissants en parlant des rats sans poils. A quel point suis-je censé m’inquiéter ? Ils ne m’avaient pas l’air très puissants sur les débarcadères en bas !”
 

 


Garlic avait besoin d’être mis à la page, aussi, si il avait souhaité avant tout donner l’impression de mener ce conseil, il n’avait pour ainsi dire fait que brasser du vent et rappeler à tous encore une fois le respect qui lui était voulu. Comment ses compagnons allaient tolérer ses enfantillages et, plus encore, qu’allaient-ils pouvoir lui annoncer de si grave, ça il ne le savait pas. A la vérité, une grande partie de ses pensées étaient tournées vers d’autres, ceux qui avaient eu le déplaisir de goûter à une haleine un peu trop humide. Par ailleurs, quand l'occasion se présenterait, il devrait faire plus ample connaissance avec le laideron dévoué que représentait Galena.
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 280
Zénies : 2100

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

[PV] Magnifiques ténèbres Empty
MessageSujet: Re: [PV] Magnifiques ténèbres   [PV] Magnifiques ténèbres ClockDim 9 Jan 2022 - 19:39
Black n’avait pas fait preuve de sympathie envers les quelques courageux scientifiques ayant investis le castel Garlic. A peine arrivé, le misanthrope en avait abattu une demi-douzaine, forçant les autres à prendre leurs jambes à leur cou. Ce rapport déséquilibré ne laissait place à aucun défi, seulement à l’exaspération d’avoir à nettoyer un domaine étendu sur plusieurs kilomètres carré. Fort heureusement, le Roi démon fut d’une aide précieuse, venant récupérer les fuyards à l’aide de son armée de serviteurs dociles. Suite au rassemblement des quelques terriens encore en vie, Piccolo se permit de passer un sermon à son collègue, indiquant qu’il ne fallait pas alerter la Terre de ce qu’il se tramait ici-bas. C’était judicieux et le guerrier de l’espace fit la moue, conscient de la faiblesse de sa présente réflexion.

« Ouais, t’as raison. »

Avouât-il simplement avant de porter son attention vers Garlic. Le Makyan ne semblait pas apprécier être mis de côté, rejoignant immédiatement le duo pour déclarer être l’unique propriétaire des quelques humains capturés. Ce genre d’enfantillage ne regardait que les deux démons, Zamasu se fichait bien de l’identité du tortionnaire en chef. A l’aide de ses pouvoirs, le maitre des lieux étendit sa terrible influence, ordonnant aux forces obscures parcourant la mer écarlate de chercher les derniers survivants. Une fois que l’ensemble des terriens fut rassemblé, le Namek leur annonça leur nouvelle condition d’esclaves. Cette déclaration unilatérale provoqua un silence de plomb, les damnés acceptants tous leur sort. Seul un vieillard refusa l’évidence, se redressant le poing serré pour émettre un semblant de contestation. Cette rébellion fut tuée dans l’œuf : un rayon oculaire venait de percuter le torse du résistant. Ce déballement de violence laissait indifférent le Shinjin, toujours dans son rôle de tueur sanguinaire désagréable.

Suite à cette exécution, le groupe se mit en marche vers une salle propice aux discussions, Black était totalement désintéressé et suivait sans prêter attention aux détails burlesques des ruines du castel. En effet, ce monde cauchemardesque avait de quoi donner froid dans le dos, une région maudite à l’opposé du kaioshinkai qu’il appréciait tant. Personne ne pouvait contester les efforts fournis par Zamasu. Lors de leur traversée, le groupuscule navigua dans des dédales de couloirs sans logique, vieux, difformes dans lesquels l’on ne pouvait que se perdre. Heureusement, même occupés dans leurs échanges musclés, Garlic et Piccolo parvinrent à s’orienter, évitant au justicier le moindre extra. Sur le chemin, Daimao évoqua le fils du Roi Makyan, un certain « junior ». Ce détail interloqua le rival de Trunks : Le monarque maléfique avait un fils, mort de surcroit ? Quoi qu’il en soit, son géniteur ne le portait pas haut dans son estime, indiquant que son héritier était certainement la source de nombre de ses malheurs. Il pouvait reporter la faute de son absence sur qui bon lui semble, cela n’arrangeait rien au statut « dépassé » qui lui était donné par le martialiste tyrannique.  Evidement, Black ne s’incluait pas dans ce lot de combattants de bas étages, malgré tout, il devait éviter de le révéler dans l’immédiat. Il croisa les bras, muet dans un silence religieux.

Fut alors invoqué un individu de petite taille qui ressemblait à un Makyan. Une sorte de serviteur si docile qu’il générait une immédiate et fulgurante pitié. Ce misérable était l’architecte en chef, celui qui avait prétendument agencé le château tout entier. Si l’on comparait le style vétuste, atroce et illogique du fort au gobelin en question, il n’y avait aucun doute sur l’authenticité du discours de Garlic. Seul une créature ridicule, folle et miséreuse pouvait matérialiser un tel échec. Black poussa un bref soupire, exaspéré par le pathétique croissant de cette réunion grotesque. Combien d’autres animaux allaient présenter le roi ?

Puis dans un élan de ce qui ressemblait à une folie furieuse, le souverain nain percuta le front de sa bête, provoquant les râles de cette dernière. Quel était ce rituel ? Zamasu ne parvenait pas à rester indifférent face à une scène si dérangeante, tournant les talons pour prendre l’air. Mais alors qu’il s’apprêtait à fausser compagnie à ses pairs, un séisme d’une intensité anormale frappa l’ile. Sous les convulsions du torturé, les traits du domaine se plièrent puis changèrent. Le couloir ruiné se métamorphosa en une salle circulaire dominée par une table située en son centre. Tout autour d’eux, des murs se dressèrent, résultat d’une puissante magie liée à la souffrance de l’acolyte maudit. Le saiyan ne pouvait pas dissimuler sa surprise, peinant à se maintenir debout sous la multiplication d’événements surnaturels glaçants.

« Bordel ! »

S’écriat-il pendant cet odieux capharnaüm.

Fort heureusement, le triste spectacle prit vite fin, équipant la salle d’un mobilier approprié ainsi que d’une carte du monde. Guettant avec une certaine appréhension les meubles, le guerrier de l’espace s’avança timidement, il détestait cette satané magie démoniaque ! Il attendit que ses collègues prennent place sur les sièges pour faire de même, écoutant péniblement les déblatérations inintéressantes de Garlic senior. Apparemment, cet esclave n’en était pas à son coup d’essai concernant le travail forcé.

« Pf, tu aurais-pu nous prévenir. Je n’apprécie pas qu’un taré de laquais vienne me crier dans les oreilles, et encore moins de faire bouger le sol sous mes pieds sans que je ne sois prévenu ! »

S’indigna l’homme désagréable en dévisageant le Makyan.

L’heure fut ensuite à la bafouille, ou plutôt aux réflexions du propriétaire du castel. Ce dernier confia la capsule dorée contenant le palais du tout puissant à Piccolo. C’était un acte symbolique de respect qui avait du sens, il cherchait à marquer officiellement leur amitié. Cela arrangeait bien le saiyan, il ne voulait pas se coltiner la surveillance de Dendé et son serviteur. De plus, le Namek despotique était tout désigné pour ce genre de responsabilité, lui qui était organisé et relativement fort. Néanmoins, il était bon de prévenir ce dernier des dangers qu’il pourrait rencontrer.

« C’est logique. Piccolo, tu as intérêt à faire gaffe et à bien le cacher. »

Tôt ou tard, des groupuscules allaient se former afin de restaurer le rôle du jeune dieu, provoquant une inévitable castagne.

Ensuite, Garlic porta son attention vers Black, témoignant de sa sympathie en lui transmettant une armée entière de démons. On y était, le Kaioshin renégat avait fini par investir un château maléfique pour diriger un commandement de diables.

« Ben voyons. »

Commentât-il face à cette « heureuse » nouvelle. Qu’allait-il faire d’un tel ramassis de minables ? Certainement rien, qu’importe, ça leur fera des vacances. L’important était que le misanthrope ait été solidement intégré à la troupe. Ici, il pouvait témoigner une certaine satisfaction.

« A la bonne heure, j’espère que vos manigances me confronteront rapidement à de grands défis. »

Annonçât-il, accompagnant son entrain d’un ricanement sinistre.

Ensuite la discussion se déplaça sur les humains, eux qui semblaient être devenus bien plus puissants. La question était adressée au Daimao, Black ne fit donc aucun effort pour répondre. Au contraire, il se leva de son siège, alerté par la trace d’une force peu lointaine. Zamasu ressentait la présence d’un combattant au niveau remarquable s’approcher du chateau. Le danger devint rapidement imminent et il se pressa d’alerter ses camarades.

« Quelqu’un approche. Poursuivez vos bavardages, je m’en charge. »


Précisa le saiyan avant de disparaitre dans les couloirs. Il comptait bien mettre à l’amende le malheureux ayant eut la stupide idée de se manifester au castel Garlic.
Roi Démon Piccolo
Roi Démon Piccolo
Namek
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 14/03/2020
Nombre de messages : 58
Bon ou mauvais ? : Démoniaque
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Soumasen / Chō Makōhō / Finger Beam
Techniques 3/combat : Renvoi ! / Makosen
Techniques 1/combat : Vague explosive du démon

[PV] Magnifiques ténèbres Empty
MessageSujet: Re: [PV] Magnifiques ténèbres   [PV] Magnifiques ténèbres ClockMar 11 Jan 2022 - 23:34
Le Roi des Makyans était livide devant tant d’outrecuidance.
Les humains avaient investi les ruines du palais, et après la tuerie de Black, il semblait important de stopper les fuyards. Ils feraient de la bonne chair à canon, certainement, et des serviteurs utiles… Qui sait, peut-être même feraient-ils de bons otages au cas où des justiciers viendraient toquer à la porte du souverain de l’Etoile du Diable. Mais Garlic ne l’entendait pas de cette oreille. Dans une pulsion puérile, il souhaitait se charger lui-même du sort des importuns, plutôt que de se sentir flatté par l’aide que le Saiyan et le Namek fournissaient. Il alla même jusqu’à jeter à nouveaux les humains repêchés par les vassaux de Piccolo pour faire faire le travail à ses propres troupes. Le Daimaô soupira en haussant les épaules. Il avait presque oublié à quel point son camarade pouvait se montrer susceptible pour un rien…


« Fais comme il te plaira. Tu peux même tous les changer en démon, si ça te chante… »

Vint alors l’asservissement de ces tristes représentants de l’humanité et la mise à mort du plus téméraire d’entre eux, quoique le terme suicidaire serait plus approprié. Le spectacle ne manqua pas d’amuser le petit monarque, notant qu’il était toujours aussi prompt à transformer en poussière ceux qui s’opposent à sa parole. Un sourire vint alors décorer le visage du géant vert, qui souffla dans un ricanement amusé ;

« Que veux-tu… Je ne supporte pas quand ces porcs jouent de leur parodie de fierté… »

Mais il n’était pas encore l’heure de s’amuser.
Avant toute chose, il fallait parler stratégie. Et c’était pour ça que le monstre souhaitait discuter. Il ne fallait pas s’y méprendre, il était bien du genre à foncer sans réfléchir pour écraser l’opposition. Mais même lui savait qu’il y avait un temps pour la discorde et un temps pour la réflexion. Ce serait insulter son intelligence de croire qu’il était assez nigaud pour s’attaquer à plus gros que lui sans un bon plan en tête… Tout d’abord, les lascars se frayèrent un chemin à travers les ruines pour se trouver un petit coin pour faire cette fameuse discussion. Effaré, le nain dégarni appela l’un des captifs pour lui dire ce qu’ils comptaient bien faire de ces terres. Balbutiant, le pauvre homme terrifiant parvint à peine à donner une réponse digne de ce nom, lâchant entre deux hoquets que sa société avait racheté le terrain et les eaux aux alentours, suite à quoi le démon Makyan pesta contre son propre fils.

Pour autant, il était plus que douteux que Garlic Jr. Soit du genre à faire affaire avec le commun des mortels. Piccolo le connaissait très peu et principalement à travers les dires de son père, mais il avait bien l’air d’être fait du même bois que celui-ci. Le Daimaô aurait donc bien réfuté les accusations de son co-disciple, mais au fond, il se fichait bien des affaires de la dynastie Makyanne. Et sans doute son père en savait plus sur lui qu’un étranger comme le Namekien. Il passa donc outre cette révélation bancale pour se poser sur l’une des pierres et débuter la conversation. Le Roi à l’emblème de la tour s’indigna de l’appellation de reliques du passé, mais l’aveu de la réciprocité du terme pour le monstre au teint d’émeraude le fit taire. A la place, il demanda à Black ce qu’il en était, mais ce dernier resta silencieux, toujours aussi patibulaire. Il faisait si peu d’effort pour faire marcher cette entente que c’en était outrant, même pour le Grand Roi Démon.

Songeur, le souverain de l’Etoile du Diable fit mander son architecte en chef, Wasabi, un minuscule gobelin qui n’arrivait même pas aux mollets du Namek. Frappant ce dernier, Garlic faisait appel à son étrange pouvoir, éveillé par sa souffrance, pour former à nouveau une véritable tour sous leurs pieds et construire ainsi une salle digne de la réunion de réels chefs de guerre. Allant jusqu’à faire le mobilier de la salle, des trônes furent érigés pour les trois têtes pensantes. Mais désagréable comme à son habitude, Black ne put s’empêcher de se plaindre de l’inconfort du processus. Sur le coup, il commençait presque à taper sur le système de Piccolo. Même lui parvenait à prendre sur lui quant aux bizarreries de son comparse, et il n’était pas connu pour sa patience ! Mais alors qu’il allait exprimer son mécontentement, un serviteur vint lui proposer un panier rempli des mets le plus prisé par le peuple retors. Piccolo savait bien de quoi était constitué le régime alimentaire de ses hôtes, et pour y avoir déjà goûté par le passé, cela ne lui déplaisait pas. Embrochant l’une de ces pommes psychédéliques de la griffe de son index, il la porta à sa gueule béante pour la croquer en une seule bouchée. Il essuya du pouce le jus du fruit qui perlait de ses fines lèvres avant de prendre place sur son siège pendant que le chef Makyan faisait son discours.

Ce dernier, par bonne volonté, consentit à confier la précieuse bille qu’il convoitait lui-même à son colossal collaborateur. Emprisonné en son sein étaient le Palais du Tout-Puissant lui-même ainsi que son plus ancien résident, Mr. Popo. Ce prêt éveilla la curiosité du Daimaô lui qui savait à quel point la possession de ce sanctuaire était chère au cœur vicié du malformé. Il était allé jusqu’à jouer la comédie pendant des années auprès du Gardien de la Terre pour son titre et son domicile. Evidemment, il ne l’abandonnait pas pour autant, mais il confia le sort de l’actuel Dieu aux bons soins du guerrier Namek. Mais Piccolo ne souhaitait pas encore se débarrasser de lui. Il était important pour deux choses. D’une part, en tant qu’otage, il avait une valeur inestimable ! Plus d’un se figeraient en apprenant que le Tout-Puissant était à la merci de tels gaillards. Et d’un autre côté, il savait beaucoup de choses. Les Gardiens sont dotés de la capacité appelée l’Œil Céleste. Ils sont capables d’observer tout ce qu’il se passe à la surface du globe, et de ce fait, il était une source d’information inestimable. Sans doute savait-il où trouver son incapable d’alter-égo, ou la cachette du mystérieux Kazoo.

[PV] Magnifiques ténèbres 1y3s

« Ta confiance me flatte, l’ami, mais je ne pense pas vouloir me débarrasser du Tout-Puissant, qui qu’il soit. Il peut m’être utile pour retrouver quelqu’un… C’est compliqué, mais j’imagine que nous avons tout notre temps pour le briefing à venir. »

L’homme en noir ne se priva toutefois pas de commenter sur l’importance de ce cadeau et du fait de le dissimuler à la vue des autres, ce à quoi le Namek le regarda de biais avant de rétorquer.

« J’ai vécu des années dans ce sanctuaire. Ne crois pas pouvoir m’apprendre sa valeur… »

Ensuite, Garlic fit un nouvel effort en octroyant à Black sa propre force armée. D’autant plus étonné, Piccolo constatait bien que son vieux camarade était déterminé à faire marcher cette alliance, pour n’être malheureusement pour lui accueilli que par l’indifférence du conquérant de criminel de l’espace. Mieux valait simplement laisser faire et passer au plus vite à plus urgent pour distraire le petit roi. Il avait raison, mieux valait feindre l’égalité entre les différents acteurs de cette union.

« Je consens à cette entente… On ne tiendra pas longtemps si on commence à se marcher sur les pieds. »

Tout d’abord, il fallait qu’il décide quoi faire du don du Makyan, faisait rouler la bille entre ses quatre griffes. Il avait déjà tenu des choses précieuses par le passé. Et il n’y avait pas de meilleure cachette que celle qu’il avait employé à l’époque. Tout comme les Dragon Balls il y a des années, le démon tira sa longue et sinueuse langue pour y poser le Palais miniaturisé avant d’avaler ce dernier d’une traite comme on avalait une gélule.

« Voilà qui suffira amplement. Celui qui voudra nous l’arracher devra venir le chercher jusque dans mes boyaux ! Je ne connais pas de cachettes plus sûres, ça non ! »

Garlic s’enquit à nouveau du niveau qu’avaient bien pu atteindre les humains pour pousser quelqu’un comme Piccolo Daimaô lui-même à dissimuler sa malice dans les ombres. Il s’avéra pourtant bien peu ingénieux de comparer les vermisseaux qu’ils venaient de rencontrer et les réels guerriers qui pouvaient arpenter le monde. Les exceptions existaient, même à l’époque de leur apogée. Et c’était en soit un problème. Mais dorénavant, ce soucis a enflé jusqu’à devenir proprement hors de contrôle. Fronçant les sourcils, le Roi Démon se décidait à avouer les déboires qu’il avait rencontré. Il fallait bien que le petit tyran se rende compte des menaces qui se profilaient à l’horizon pour sa propre race, bien plus inquiétantes que les forces armées mortelles d’il y a trois cent ans...

« Ne croit pas pouvoir évaluer la dangerosité des humains avec le premier d’entre eux… Dans l’ensemble, ils ne valent pas tripette, mais c’est au milieu du charbon que peuvent se cacher les plus beaux cristaux. N’oublie pas que le Vieux Maître lui-même était un homme. Ce serait comple- »

Le tirant totalement de sa diction, Piccolo ressentit au loin l’arrivée d’une signature énergétique pauvre en vice. Des justiciers ? Arrivés si vite ? Enfer, ils ont dû se faire pister ! Sa puissance en elle-même était plutôt inquiétante, à dire vrai, éclipsant sans mal la présence d’une pointure comme Garlic... Piccolo lui-même se demandait si la personne qui dégageait cette force pouvait s’avérer être un problème pour ses propres moyens… Mais il ne s’inquiéta pas outre mesure pour une simple raison. La personne qui se tenait à leur côté, elle, n’avait absolument rien à envier à l’importun. Black se leva sur le champ, comme appelé par le combat, avant que ne retentisse la voix de ce qui semblait être une jouvencelle. Ni une ni deux, le Saiyan se fit la malle pour l’accueillir, laissant le duo démonique sur le carreau.

« Attends voir Black ! On- »

Lança Piccolo, se levant à son tour, mais copieusement ignoré par Black qui se fraya un chemin à travers le bâtiment sans même se retourner pour retrouver sa prochaine victime.

[PV] Magnifiques ténèbres 3wu7

« La peste soit de son caractère de cochon ! Il n’en fait qu’à sa tête ! »

Grogna le Namek, le poing serré.
Et sans doute son compagnon pouvait acquiescer à cette affirmation, au vu de la façon dont le Saiyan le traitait. Le Daimaô se frotta alors les yeux, ennuyé à l’excès avant de reporter son attention vers le Makyan. Autant s’afférer à se le mettre dans sa poche pour le moment, lui. Black était hors de contrôle, hélas. Il n’y avait qu’à espérer que Garlic sache se montrer un poil plus conciliant , et peut-être aussi lui montrer pourquoi ce dernier devrait apprendre à subir l’impolitesse du guerrier à la boucle d’oreille.


« Pas la peine de me le cacher, je vois bien qu’il commence déjà à te sortir par les yeux. Hélas pour nous, il nous faudra grincer des dents pour le moment… On a besoin de sa puissance. Et si tu te sens d’humeur, tu découvriras bientôt pourquoi. Et à quel point les martialistes humains sont devenus problématiques. »

Laissant se glisser une pause dans le tête à tête qu’il souhaitait amorcer, il continua d’une voix calme, dans laquelle on pouvait constater une pointe d’amertume.

« Laisse moi éclaircir ta lanterne. Je connais l’un de ces défenseurs de la paix… Et je suis au regret de t’annoncer que tu n’aurais pas l’ombre d’une chance contre ce dernier, à l’heure actuelle. Nous devons nous renforcer. »

En réalité, il en connaissait plus d’un. Qu’il s’agisse de son saligaud d’alter-égo ou du super-héros blond avec lequel s’était battu Black, chacun d’entre eux avait le potentiel de mettre un terme à la race Makyanne par eux-même. Deux monstres qu’il serait bon de neutraliser au plus vite… C’est pourquoi une remise à niveau s’imposait pour eux deux. Il était impossible pour eux de sortir de l’ombre de leur insupportable allié s’ils n’étaient pas capables de se défendre par eux-mêmes face au premier venu.

« Ce n’est pas la paranoïa qui me fait penser de la sorte. Tu sais toi-même que la meilleure des armées humaines ne peut m’arrêter. Pourtant, comme je te l’ai dit, plus de trois siècles nous ont séparés. Si notre domination était si évidente, alors il ne m’aurait même pas fallu une seule année pour faire de la Terre mon propre terrain de jeu ! Et au cas où tu te le demandes, ce n’est pas faute d’avoir essayé. »

Oh que non, loin de là.
Les souvenirs de la Grande Guerre lui remontait. Des batailles pour le moins agréables contre des soldats faciles à gérer par ses vassaux. Jusqu’à que les artistes martiaux ne s’en mêlent pour tout gâcher ! Et en tête de liste venait ce misérable moustachu et son dojo capable de décimer le clan des démons à lui-seul. Si seulement il avait pu retrouver Mutaito dans l’Autre Monde, il lui aurait fait souffrir mille et un tourments en plus pour ces années passées dans un misérable autocuiseur !


« J’ai été stoppé par un humain. Un vétéran des arts martiaux qui m’a scellé, tout comme toi, pendant trois cents ans ! Et une fois le sceau brisé, de nouveaux guerriers se sont mis sur mon chemin et m’ont ravi le Trône de la Terre ! »

L’homme au Troisième Œil et le petit singe.
Ces deux là étaient sans nul doute les pires cafards que Piccolo eut à gérer au cours de sa vie, et pour cause, l’un des deux était parvenu à le surpasser et à l’abattre ! Ce même enfoiré qui partageait le faciès de Black. Son Goku paierait lui aussi pour l’affront qu’il fit au nom du Clan ! Pour ces années misérables à croupir dans les bas-fonds de l’Enfer ! Affreux cimetière de pierre où erraient les âmes jusqu’à ce qu’elles expient leurs péchés ! Et il était hors de question que le Roi des Démons s’abaisse à renier sa nature profonde !

[PV] Magnifiques ténèbres Utek

« L’Enfer, Garlic ! Ces enfoirés m’ont terrassé ! Moi, le Grand Roi Démon ! Ils m’ont envoyé rôtir de l’Autre Côté du voile ! Ce n’est qu’il y a peu que je suis parvenu à me jouer de la surveillance du Roi Enma… Pour découvrir que les démons ont perdu toute emprise sur le monde. Comme je l’ai dit, je n’ai trouvé ton fils nulle part et n’ai trouvé que des ruines ici. Lorsque j’ai visité la Main du Diable pour trouver le Castel de Lucifer, je n’y ai trouvé que des miettes… Mon propre fils a trahi ma cause et a fusionné avec ce geignard de Tout-Puissant ! Depuis, j’essuie défaites après débâcles… J’ai même donné naissance à un nouvel héritier qui s’est fait massacrer par une humaine ! Et c’est là que j’ai rencontré Black. »

Raconter tout ça était difficile, il fallait le dire.
Plus que des aveux, on croirait presque que le géant crachait ces paroles au lieu de les énoncer. Cet affreux constat avait fini par le pousser à rechercher quelqu’un avec qui s’allier… Lui, le Démon qui se croyait si supérieur aux autres ! Mais il dût bien se rendre à l’évidence depuis son passage au Nozomu Budokai… Il ne suffisait plus d’être au-dessus des humains pour les gouverner… Il fallait de la ressource, maintenant !


« C’est lui qui a proposé une alliance. Et puisque nous avons besoin d’alliés, tu es le premier à m’être venu en tête. Je pense honnêtement que t’avoir à nos côtés est une opportunité plus que juteuse pour notre entreprise… Black est un concentré démesuré de puissance brute. A cela, je mets à contribution ma jugeote et mes troupes fidèles. Mais de nous trois, tu es sûrement celui qui a le plus de ressources. »

Un peu de flatterie pour l’égo boursouflé du monarque ranimé ne ferait pas de mal non plus. Il ne fallait pas qu’il se sente lésé par Black, qu’il trouve un tantinet du respect qu’il attendait dû à son rang. De toute façon, c’était sans doute vrai. Lui et les siens maîtrisaient une magie tout aussi ancienne que loufoque, ce qui pouvait s’avérer extrêmement utile. Wasabi l’architecte pouvait en attester par sa capaciter à ériger via sa propre douleur...

« Ce que je propose, Garlic, serait de patienter pour l’instant. Il est plus sage de profiter des brèches de leurs défenses plutôt que de se casser les dents dessus par précipitation. Et si elles ne viennent pas, alors nous devrons nous charger de les créer ! Pour cela, rien de tel que de harceler ces défenseurs sur plusieurs fronts ! »

S’exclama-t-il en abattant ses paumes sur la carte du monde avant de se redresser.

« L’opposition sera rude. Mais je compte bien les saigner à blanc ! Et en attendant, permets moi d’emprunter ton vassal un petit instant… »

Le bras du Namek s’allongea alors pour arriver jusqu’au pauvre terrassier tuméfié pour lui envoyer une gifle. Piccolo semblait plus ou moins comprendre ce tour-là. Sans même qu’il ne dise un mot quant à la carte ou même l’agencement de l’immobilier, Wasabi s’était affairé à mettre à la disposition de son souverain tout ce dont il avait besoin. Il était un vecteur, il créait ce que souhaitait simplement son agresseur. Il n’y avait en soit même pas besoin de lui adresser la parole. Et ça semblait fonctionner, puisque le vœu non avoué de Piccolo se matérialisa sous ses yeux. L’une des parois de la tour s’affaissa d’elle-même, la pierre qui la composait se remodelant pour former un balcon depuis lequel les deux souverains pouvaient assister la rencontre entre le ténébreux Black et la bruyante intruse.

Sous eux se tenait une petite cour où le sanguinaire alien laissait libre cours à sa barbarie pour malmener son opposante. Les coups résonnèrent dans le vent tandis que les rafales de Ki fusèrent… Mais le combat était très largement dominé par le sinistre Saiyan. Des démons Makyans comme Mazokus s’approchaient peu à peu de cette mise à mort, soucieux de ne pas rater une miette de cette sauvage exécution. Mais mieux valait ne pas crier victoire trop vite. Depuis peu, Piccolo avait vu trop de situations gagnées d’avance capoter comme pas permis. Trop pour qu’il ne s’imagine pas, dans son inconscient, un coup du sort avantageant la guerrière…


« Voyons voir comment s’en sort notre collègue en noir. »

Fit le monstre bras croisés.
Il ne comptait pas rater une miette de ce qui allait suivre lui non plus.
Contenu sponsorisé

[PV] Magnifiques ténèbres Empty
MessageSujet: Re: [PV] Magnifiques ténèbres   [PV] Magnifiques ténèbres Clock
 
[PV] Magnifiques ténèbres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des ténèbres je suis née et dans les ténèbres vous mourez
» 5e pièce de la clé des ténèbres
» Les ténèbres d'Imbaria
» 4eme morceau de la clé des ténèbres
» [PV] Yami, le Katana des Ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-