Le Deal du moment : -44%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
159.99 €

Partagez
 

 À la recherche du Saiyan Barbu [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
A-8475 "Être Parfait"
A-8475
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/12/2020
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Esprit Libre

Techniques
Techniques illimitées : Combustion Minime/Maîtrise de l'oxygène/Déplacement Instantané
Techniques 3/combat : Combustion précise/Hell Burst
Techniques 1/combat : Mode : SUPREMATIE

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockMar 17 Aoû 2021 - 10:49
"Raaaah M*rde ! On a loupé le gars super fort qui s'est débarrassé des troupes de ce fameux Auros Xio Xi- Euh Xiomara. RAAAAAAAAH j'ai trop la haine ! J'ai envie de me battre contre lui maintenant !"


Fidèle à lui-même, l'incohérence tout fraîchement sorti de son entretien avec la louve aux commandes de cette planète en l'absence de son président bien-aimé, ne fait que se plaindre de sa condition face au message diffusé par ce monsieur qui a libéré la planète à sa place. Son plan tombe visiblement à l'eau pourtant, malgré des grimaces, il ne semble pas perdre son franc sourire qui le caractérise si bien. Alors qu'il progresse en ville, bien que s'éloignant petit à petit de la sublime ville qu'est Satan-City, l'enfant a la peau pâle ne cesse d'observer l'étrange appareil que les humains nomment "Téléphone portable" ou bien encore "Smartphone". Son menton placé sur l'épaule tremblante du passant dont il se sert pour s'informer sur les récents événements, il finit par se relever laissant le pauvre homme s'enfuir en courant sans démontrer le moindre intérêt pour sa personne. Un long soupir, et voilà qu'il se gratte l'arrière de la tête comme embêter par la situation actuelle. Il faut dire que pendant qu'il prenait le thé avec la dirigeante terrienne, le monde ne s'est pas arrêter de tourné ! Et ce point risque de compliqué encore plus sa chasse à l'homme en compagnie de la fine lame Draegghan qui s'est décidé de l'accompagné dans sa folle aventure, elle qui était encore réticente au moment de leur rencontre. Réceptif à la dernière demande de la rousse, l'anomalie se prive du surnom qu'il venait de lui accorder pour retourner aux bases de cette étrange relation, n'utilisant plus que le prénom de la jeune femme et non un diminutif familier.


"Avec tout ce qui se passe autour de nous, retrouver le terroriste et mon ami Cabba n'est pas une tâche aisée..... Mais au moins on pourra faire d'une pierre deux coups ahah !" S'exprime le pâle en observant de ses yeux d'or, la rousse.



L'idéologie ou plutôt la vision du monstre face à la causalité et ce qui en découle est renforcé par cette simple missive qui le rapproche du gamin à l'épée, son "ami" comme il semble le dire. Et bien que nombres, dont le Saiyan de l'Univers 6 lui-même , pourrait remettre en cause les fondement de cette relation amical, Akaza lui semble plus que sérieux dans le choix de ses mots. Seulement il doit pour l'instant se concentrer sur la tâche que sa promesse envers Narumi lui incombe d'accomplir. Bien malheureusement, le sujet en fuite ne compte pas accomplir cette mission de façon singulière, il n'arrête pas de le répéter mais il n'est clairement pas quelqu'un que l'on peut qualifier '"d'héroïque". Néanmoins, un point vient le contenir dans ses pulsions les plus primaires, et c'est bien la présence de la fine lame. L'avoir dans les pattes l'empêche vraisemblablement d'agir comme il le souhaite ce qui est assez étrange pour celui qui scande être l'incarnation de la liberté . Cette restriction semble peser sur les nerfs de l'anthropophage au vue des mimiques de son corps. Il se ronge les ongles, se craque les doigts ou même le poignet. La comparaison avec un chien tenu en laisse par une chose aussi fragile qu'une promesse envers ce qui était encore une inconnue il y a de cela quelques jours, semble ridicule et pourtant tout semble indiquer que c'est le cas. Mais cela peut aussi démontrer le respect d'Akaza envers Narumi et Xiomara ; En espérant qu'elle conservent cette ressource précieuse le plus longtemps possible.


"Dit moi Xiomara, j'ai du mal à comprendre quelque chose. Quand je suis entré dans la pièce avec toi, tout s'est enchaîné bien trop vite. J'ai perdu le combat avant même d'avoir commencé, c'est dingue ça ahah. Ce n'est pas une leadeuse pour rien, elle savait parfaitement comment me gérer. N'est-ce pas dingue ? Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que je contracte un talon d'Achille finalement... Fait ch-"


Malgré des paroles toujours aussi énigmatiques, il est aisé de comprendre le fond de ses paroles en faisant abstraction de la forme plus que bancale de son discours. Observant son nouveau membre à peine régénérer Akaza semble comme perplexe, surpris. Le démon pâle  secoue la main avant un énième soupir de sa part. Finalement il reprend la parole assez calmement restant bien ancré dans le sol pendant sa petit interrogation.


"Hmm ce que je vais dire va peut-être te paraître déplacé, si tel est le cas je m'en excuse...." *Depuis quand je m'excuse moi ?!* "Mais j'aimerais savoir qui est exactement ton Maître machin-truc. Tu es quoi au juste, une esclave ? J'espère pas sinon je vais lui botter le cul illico presto" Dit-il son grand sourire témoignant de son sérieux et de son envie profonde de se battre.


Son manque de tact ne risque pas de lui attirer les faveurs de la fine lame, mais bien un coup bien placé dans l'entre-jambes. Il faut dire qu'il sait être franc quand il le faut. Mais quelque chose cloche dans son discours comme d'habitude, quel est le talon d'Achille dont il parlait tout à l'heure ? Mais aussi pourquoi son énergie semble progressivement croître comme si son corps n'avait pas totalement fini de s'adapter au monde extérieur, provoquant nausées et dégoûts chez les pauvres passant -sans même que le monstre ne le remarque- . Comme à son habitude, il offre bien plus de questions que de réponses, mais c'est peut-être ce qui le rend unique non ?


"Ne te sens pas obligé de répondre, je comprendrais si tu ne voulais pas m'en parler. C'est juste que...."

Il se met alors à sourire, non pas par arrogance ou sadisme, non ici c'est un simple sourire.


"Je vous aimes bien, Narumi et toi."
Xiomara Anelanz
Xiomara Anelanz
Autres Races
Féminin Age : 44
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 181
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 550

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume * Flèche Énergétique * Effet Boomerang
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Facteur X

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockLun 23 Aoû 2021 - 16:42
Scalio, c'était ce nom qui guidait leurs pas désormais. C'était peut-être déjà le cas pour le dossier, mais pour Xiomara c'était tout nouveau. Rien ne l'obligeait à avancer dans cette voie, certes, mais Narumi lui avait en quelque sorte confié une tâche, celle d'accompagner Akaza dans sa quête, et celle-ci menait à ce fameux Scalio, donc. Le traqué se transformait en traqueur ? C'était ironique et il était vrai que cette pensée amusait un peu la jeune femme. Quant à elle, ce n'était pas une activité qu'elle avait souvent exercé et jamais dans ces conditions. Mais ce n'était pas un problème, découvrir des nouvelles choses faisait parti de ses ambitions, et en plus elle avait des chances de répondre aux attentes d'Hidan en suivant ce chemin.

Suivre Akaza les menaient directement dans les rues, où la curiosité semblait animer le jeune homme, qui importunait un passant. Xiomara le laissa faire, son intention n'étant pas de nuire. Il donnait parfois l'impression d'être un enfant qui découvrait ce monde, par cette insouciance et ce côté sans gênes. Et dire que c'était par lui qu'elle serait guidée. Elle ne le considérait pas comme son maître, Hidan avait remporté ce rôle, mais elle avait le sentiment d'avoir des responsabilités le concernant, et devrait faire en sorte à la fois de le protéger et de protéger ceux qu'il pouvait mettre en danger... Du moins les innocents. Était-elle une sorte de nounou ? Ce n'était pas un rôle qui la dérangeait fondamentalement mais ce n'était peut-être pas le titre le plus approprié. Son sentiment était plutôt celui d'être quelqu'un sur qui il pouvait s'appuyer, une partenaire et peut-être une amie, s'il en avait envie.

Pendant qu'ils marchaient, elle avait envie de le questionner sur Scalio et Cabba mais il fut le plus prompt à prendre la parole, l'interrogeant par des mots énigmatiques sur la conversation qu'ils venaient de mener avec celle qu'ils venaient de quitter. La rousse afficha un léger sourire.


"Vous n'étiez pas en position de force, tout simplement. En face il s'agissait de la cheffe des armées Terriennes. Vous ne pouviez pas imposer votre façon de voir les choses. Toutefois, vous pouvez prendre cette entrevue comme une victoire : vous avez obtenu ce que vous désiriez, non ? Ne plus être pourchassé, c'était le plus important, non ?"


Il allait tout de même être surveillé mais au moins il n'était plus traqué comme il le déplorait, c'était une excellente nouvelle. L’épéiste préférait lui rappeler le bon côté des choses. Le jeune homme s'intéressa ensuite plus précisément à elle mais ses questions ne la dérangeait pas. Elle prit simplement quelques secondes de réflexion. Une esclave ? Non, même si à l'époque où elle était sous l'emprise du Gardien on s'approchait beaucoup de cette définition.

"Je ne suis pas esclave... Cependant, je suis habituée à servir, j'ai été éduquée ainsi et je crois que j'aime ça... Je me suis mise au service d'Hidan il y a quelques temps, c'est une décision que j'ai prise seule."


Elle n'en dit pas plus, répondant simplement aux questions de son interlocuteur. Mais peut-être qu'en se livrant davantage elle pourrait obtenir de lui quelques confidences sur son passé. La rouquine avait néanmoins compris que c'était douloureux pour lui et elle ne voulait pas l'obliger à se dévoiler, surtout si ça le faisait souffrir. Elle préférait qu'il garde ce sourire enfantin... C'est un sourire, justement, qu'elle afficha lorsqu'il affirma qu'il l'appréciait, elle et Narumi.

"C'est gentil. Vous savez, tout ce que je veux c'est vous aider. C'est pour ça que je suis là."


Xiomara ne savait pas trop comment lui répondre mais elle voulait le rassurer. Elle ne savait pas trop ce qu'il pensait, et ne voulait pas être une gêne pour lui. Tout ce qu'elle pouvait faire était de lui assurer qu'il pouvait la voir comme une allié, au moins. La Draegghan enchaîna avec des questions concernant leur mission.

"D'ailleurs que pouvez-vous me dire sur ce Scalio ? Et qu'en est-il de Cabba ? Je crois que ça fait au moins deux ou trois fois que vous le mentionnez, mais qui est-il ? C'est un ami, c'est ça ?"
A-8475 "Être Parfait"
A-8475
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/12/2020
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Esprit Libre

Techniques
Techniques illimitées : Combustion Minime/Maîtrise de l'oxygène/Déplacement Instantané
Techniques 3/combat : Combustion précise/Hell Burst
Techniques 1/combat : Mode : SUPREMATIE

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockVen 3 Sep 2021 - 13:00
En position de force ? Non, Non.... Ce n'est pas vraiment comme ceci que le morcelé se voit dans ce bureau avec la louve et la Draegghan. Le fils des labos écoute la rousse avec un arrière-goût désagréable comme si celle-ci visait avec justesse et appuyait sur les points désagréables de son entrevue avec Narumi. Bien évidemment, le pâle s'est engagé sur une voie plus que périlleuse à l'instant ou son esprit tordu à chercher à prendre contact avec les hautes-sphères d'une planète qui n'est pas la sienne. Xiomara semble elle aussi avoir saisi l'essence de ce personnage excentrique et porte une attention toute particulière aux mots qu'elle choisit, en plus de son langage plus que soutenu. Seulement, le souriant voit son visage se déformé face aux mots de la fine lame. Un rire s'échappe alors bruyamment des lèvres du maudit tandis que ses deux mains se placent sur son visage dans un geste vif. Il lui faut quelques secondes avant de se calmer, suite à quoi sa main droite glisse délicatement le long de son visage dévoilant successivement sa pupille d'or puis son sourire si particulier, malgré qu'il soit scinder en deux à cause de la main qui est restée à sa place. Il élève le ton, s'exprimant avec assurance tandis que ses cordes vocales vibrent.


"NON ! Non.... Ce n'est PAS une victoire Xiomara ! Ce n'est rien de plus qu'un sursis, qu'un temps supplémentaire. Et même si la police ne me colle plus aux basques, ce sont les espions de Narumi qui prendront le relais, leurs odeurs empestent, je peux les sentir d'ici ! Tu ne saisis pas ! Tu ne saisis pas..."Dit-il alors que sa seconde main se détache pour rejoindre sa chevelure pourpre
qu'il vient frotter, gratter frénétiquement lui qui était calme jusqu'à présent.


Sa voix devient progressivement fébrile tandis qu'une de ses pupilles se tourne vers la Draegghan la fixant intensément. Il marque alors une pause avant de continuer la discussion tandis que la rousse lui offre une réponse sincère sur sa condition, et bien que celui avide de liberté n'en comprend strictement pas le sens, un nom est gravé au fer rouge dans sa mémoire ; Hidan, géôlier ou plutôt maître de la partenaire de l'expérience ratée. Il reste alors muet se concentrant sur les paroles totalement insensées de l'ancienne esclave du gardien. Puis il entend à nouveau ces mots, ces mots qui mettront un terme à ses grattements et autres frottements frénétiques. Son visage arborant alors une profonde neutralité, presque un certain désintérêt, il scrute sa partenaire. Pourquoi vouloir l'aider, lui ? Le raté, celui qui est incapable de vivre dans une société comme celle-ci, l'enfant joueur, gaffeur, chahuteur qui détruit les biens qui l'entoure par simple envie sans en comprendre la valeur sentimentale ou l'importance que ces dit biens peuvent avoir pour autrui. Se fondre dans la masse, disparaître, au final  pourquoi refuser une telle offre venant d'une guerrière bien plus forte que lui ? Car en vérité...


"Je n'ai besoin de l'aide de personne."
Dit-il sèchement, tandis qu'un sourire refait rapidement surface, illuminant son visage


"Ne plus voyager seul me suffit, et je t'en remercie."


Tout n'est peut-être que façade, ou plutôt, contradictions. Mais au final cela a relativement peu d'importance pour l'instant, et puis les gens se fient à la forme et non le fond. Mais il est loin d'avoir fini de répondre, puisque les interrogations ne cessent de pleuvoir sur le roux. Qui est Scalio ? Ou bien encore qui est ce fameux Cabba ? Pour quelqu'un d'extérieur à l'histoire du Morcelé ce sont des personnes relativement connu surtout avec les derniers événements, pourtant et à la grande surprise du pâle, sa camarade ne semble pas connaître ces farfelus personnages. À cause de cette surprenante question, Akaza semble avoir du mal à construire une réponse face à la fine lame.


"Je.... Et bien. Concernant ce fameux Scalio je ne peux t'apporter d'autres réponses que celle que Narumi nous a déjà données. Par une déduction assez simple, je peux cependant te dire les choses suivantes ; il provient de la planète Univers six dans l'univers Sadala... ou c'est l'inverse ? Quoi qu'il en soit, il appartient à une espèce que l'on nomme saiyans. Il a travaillé pour Narumi et Cabba fût son partenaire pendant une période... je crois ? Concernant son acte terroriste, j'estime qu'il a un rapport plus ou moins proches avec les élyséens mais rien est sûr puisque c'est le mec balèze qui s'est débarrassé de ceux présent sur terre"


Marquant une pause, le jeune homme semble réfléchir à ses propos, comme si un détail venait remettre en question son interprétation, sa théorie. Il ne faut que quelques instants avant que ses fosses nasales soient démangées par une forte odeur. Une ? Plutôt plusieurs mais il y a tellement de personnes autour de lui qu'il a du mal à discerner les diverses odeurs. Il semblerait que des personnes plus ou moins puissantes s'affrontent violemment quelque part aux alentours de leur position actuelle. Et bien que son attention soit brièvement porté sur ces futurs adversaires, il finit par répondre à la jeune femme concernant son compère Saiyan.


"Cabba est pour moi quelqu'un que je dois aider. Non, nous ne sommes pas amis, simplement.... Je me vois en lui, le moi du passé. Il m'a hurlé à la figure qu'il ne savait pas qui il était, alors je veux l'aider à devenir celui qu'il aimerait être. Nous partageons deux idéologies différentes concernant la notion de justice, de liberté. J'aimerais l'affronter au maximum de son potentiel aussi bien physique que mentale et l'écrasé dans un combat dantesque pour me prouver que j'ai le meilleur raisonnement voilà tout."


Les rares personnes aux alentours commencent alors à s'activer sous les yeux du maudit sans qu'il ne puisse en comprendre la raison. Ils parlent d'un soi-disant discours, rien de bien intéressant, sûrement Narumi et ses obligations. Il continue alors son monologue sur Cabba, ainsi que ses motivations le concernant.


"Tout ce que j'ai pu dire sur mon objectif, c'est du vent. L'énigme je l'ai trouvée sur le journal qui couvrait mon visage et c'était pour la pub d'une maison de retraite sérieux. Je ne peux rien dire sur moi car tout simplement, malgré mon affection à votre égard, Narumi et toi, vous seriez incapable de comprendre mon réel objectif. Le seul capable de me comprendre, c'est P-"


Xiomara n'a décidément pas de chance. Il allait enfin se livrer, à éclaircir une partie de son mystère. Mais il a fallu que l'empereur de l'univers 13 s'en mêle, bien qu'inconsciemment. Le pâle tourne la tête vers une vitrine pour observer cet homme dont il ne connaissait que le nom jusqu'à présent s'exprimant sur ses erreurs, s'excusant publiquement tout en rétablissant la vérité sur tous les événements  qui concernent la paix, ou encore cette guerre qui n'est rien de plus que le théâtre de personnes mal intentionnés qui ont manipulé jusqu'à une divinité de la destruction pour arriver à leurs fins. Se rapprochant dans une lenteur infinie de cet écran si lointain qui détruit alors les certitudes et la compréhension du monde et des choses pour cet enfant perdu, il se contente d'écouter, sans pour autant comprendre un seul mot prononcé par l'Élyséen . Les mots défilent et glissent sur l'armure froide que le gamin se construit plaçant ses deux mains sur ses oreilles ne voulant pas comprendre la vérité ; Ce monde aussi n'est rien de plus qu'une immense pièce de théâtre, et ses habitants ne sont rien de plus que des pions, des marionnettes, même les dieux ne sont pas épargnés. En réalité, même dans ce monde..... Rien ne change


« En clair, ces trois individus que l'on nomme Garou, Bardock et Scalio....»


Scalio ?

Pourquoi parle-il....

... de lui ?


« ... Je tiens à les innocenter tous les trois ! »

Comment ça...

les innocenter...

"tous les trois ?"


La pile de cartes s'effondre autour de lui tandis que ces quelques mots sont prononcés. Lui qui accorde sa confiance pour la première fois à deux personnes n'étant pas de sa famille, il se sent trahi, brisé. Non pas car Scalio vient d'être innocenté, mais bien parce que celui-ci à été manipulé et personne de ceux qui auraient pu lui accorder le bénéfice du doute, rien qu'en lui laissant le temps de s'expliquer, ne lui ont laissé cette chance. Son moral prend un sacré coup tandis qu'il arrive à comprendre ce que le saiyan a dû endurer, lui qui s'est fait manipuler toute sa vie. Il est incapable de comprendre la situation et se contente de se fier aux mots de cet empereur ne cherchant pas à élucider les zones d'ombres de cette affaire ; Tout ce qu'il voit ici, c'est la cheffe des armées terriennes qui a jugé et condamné un ancien collègue sans connaître l'histoire qui l'a mené à accomplir des actes considérés comme terroristes. Et rien que par cette pensée il se sent profondément trahi. Elle a dû certainement assisté au discours du Dieu de la Destruction, elle va donc s'expliquer non ? Akaza observe cette boîte métallique qui permet de communiquer sur de longues distances et il attend. Il attend. Il attend et oublie Xiomara. Il attend et oublie Cabba. Il attend et il oublie tout le reste, fixant cette boîte, un visage vide de toutes émotions. Elle n'appelle pas. Alors il le fait, cherchant à la contacter, plaquant ce drôle d'instrument contre son oreille. Et avant même d'avoir une réponse, avant même d'être écouté, il s'exprime avec ardeur.


"Toute ton histoire concernant ton peuple, les tiens. Tu me l'as raconté pour m'amadouer c'est ça ? Pour me manipuler ? M'envoyer contre une personne dans la même situation que moi ? Je pensais sincèrement avoir trouvé quelqu'un de confiance mais en réalité tu ne vaux pas plus que Gentec. Qu'est-ce que c'est toute cette histoire de manipulation ?! Dis moi que tu n'en savais rien. Je comprends rien à ce qui se passe, qui sont mes ennemies ? Scalio ? Auros ? Ou bien.... toi ?"


Le garçon impulsif est de retour, et sa rage change de cap. Peut-être fait-il fausse route ? Offrir une seconde chance, c'est peut-être le moment, non ? Il se relève, le dos droit, les bras le long du corps. La ligne est toujours ouverte. De sa main gauche, s'échappe la représentation de son irritation tandis que de petites claquements retentissent. Au creux de sa main, l'air chauffe et de petites explosions se forment. Son visage est déformé par la colère et l'incompréhension, et la boîte métallique qui sert à maintenir le contact grince subissant la pression de sa main resserrant son étreinte.


"Je commence à chauffer, c'est pas bon du tout autant pour vous que pour moi."


Le calme avant la tempête.
Xiomara Anelanz
Xiomara Anelanz
Autres Races
Féminin Age : 44
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 181
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 550

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume * Flèche Énergétique * Effet Boomerang
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Facteur X

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockMar 14 Sep 2021 - 17:14
Si Xiomara se montrait aimable et bienveillante avec Akaza, elle ne voulait pas qu'il croit qu'il était simple de prendre l'ascendant sur elle, qu'il lui serait aisé de l'influencer ou de la manipuler. Sa loyauté envers celui qu'elle considérait comme son maître pouvait la faire passer pour une servante inutile et sans aucun libre arbitre. La Draegghan avait toutefois une forte personnalité avec une franchise qui pouvait être un peu dure. Même face à Hidan elle ne baissait pas la tête sans broncher. Avec l'être parfait elle voulait lui montrer qu'il pouvait compter sur elle, mais qu'elle ne céderait pas à tout ses caprices. S'il avait l'intention de jouer à l'enfant il fallait aussi lui montrer du caractère, et peut-être de l'autorité.

Ce franc-parler semblait provoquer quelques irritations chez le jeune homme, qui haussa subitement le ton pour venir immédiatement la contredire. Alors qu'il semblait calme, il venait une nouvelle fois de changer d'humeur, et ses paroles étaient toujours aussi mystérieuses. Il avait fait tout ce chemin pour retrouver Narumi afin de gagner sa liberté, certes, mais aussi un allié. Ses mots ne semblaient pourtant pas donner l'impression qu'il avait une totale confiance en l'armée Terrienne. En regardant son passif c'était légitime qu'il ne soit pas serein avec eux mais cette réunion avec la louve devait être comme un nouveau départ, pour repartir sur de meilleures bases.

La rousse resta silencieuse, le laissant s'exprimer, lui qui gardait de nombreux secrets devait avoir besoin parfois de se lâcher. Il se montra très nerveux avant de conclure en affirmant qu'il n'avait besoin de personne. Elle baissa les yeux, s'accroupissant même un instant, un peu déçue de cette réponse, même si elle le comprenait, il ne devait être confronté qu'à sa solitude depuis toujours et se sentait assez fort pour tout gérer tout seul. Ou du moins il voulait qu'on ait cette image de lui ? Elle laissa passer quelques secondes avant de lâcher d'une voix douce, sur un ton bas mais suffisamment fort pour qu'il entende cette phrase qui sonnait comme un bouclier venant de se briser.


"On a tous besoin de quelqu'un..."


Dit-elle avant de relever la tête pour le fixer. Akaza se calma par la suite, peut-être que les mots de l'épéiste avaient joués dans cet autre changement d'humeur, ou alors le fait de penser à Cabba et Scalio lui avait permis de se recentrer. Il semblait surpris mais la Draegghan ne connaissait que très peu de choses sur cette planète et les événements qui s'y étaient déroulés. Le conflit qu'il traversait était flou à ses yeux.

Cabba et Scalio semblaient être la clé pour ouvrir ce coffre blindé qu'était Akaza. Le dossier n'aimait d'habitude pas partager ses documents confidentiels, et pourtant il avançait à petits pas sur cette voie. Xiomara eut un sourire en l'entendant parler de Cabba. Sa relation avec lui semblait particulière mais lui rappelait, à quelque chose près, ce qu'elle ressentait pour lui : elle avait envie de l'aider et lui avait envie d'aider Cabba. Il y avait sûrement d'autres points communs qu'ils pouvaient se trouver.

C'est alors que la conversation tourna de nouveau, l'être parfait semblant une nouvelle fois prit de panique alors que son regard s'était un temps arrêté sur un téléviseur, à travers la vitre. La rouquine n'avait pas suivi l'annonce de l'homme derrière l'écran, c'était Akaza qui l'intéressait. Elle regarda tout de même autour d'elle pour comprendre. Xiomara se releva soudainement et se mit face à lui, lorsqu'il avoua... Ses réelles intentions ? C'était ça ? Il voulait les innocenter ? C'était complètement à l'opposer de la mission qui lui avait été confiée. Bouche bée, celle qui était au service d'Hidan arrivait à peine à le croire. Était-ce encore une de ses blagues ? Il n'avait pas l'air de plaisanter. Il fallait qu'elle réagisse mais elle ne savait quoi dire.


"Je... Je..."


Sa tête bougeait légèrement de gauche à droite, comme si elle venait d'être sonnée. Cette annonce était pour le moins troublante, elle remettait tout en question. Xiomara pouvait-elle assumer cette tâche d'épauler Akaza ? En l'incitant à continuer sur la voie que leur avait dessiné Narumi... Ou en aidant le garçon au visage pâle à innocenter ces individus ? Pouvait-elle vraiment forcer la décision ? Elle avait conscience de s'être mêlée à une histoire qui pouvait avoir de graves conséquences mais était-elle capable d'y faire face ? La jeune femme doutait alors de ses capacités et ne savait pas comment réagir... Finalement, c'est Akaza, par ses mots qui eurent l'effet de claques au visage, qui permis à Xiomara de reprendre son sang-froid. En le voyant complètement paniqué, jusqu'à même douter d'elle, la Draegghan fut poussée à réagir. Elle s'approcha de lui, le saisissant au niveau de ses bras.

"Non ! Non, Akaza ! Je ne suis pas ton ennemie ! Je suis... Je suis... Tu veux savoir qui je suis ?"


Elle écarta ses bras et les passa autour de lui pour le serrer contre elle. Enfin, alors que sa bouche se trouvait à quelques centimètres de son oreille, elle chuchota quelques mots, comme s'ils étaient sur écoute.

"Je suis ton alliée... Tu n'es pas seul."


La rouquine se retira calmement en gardant son regard dans le sien, elle ajouta quelques mots en hochant de la tête pour insister.

"Je te suivrais, quelle que soit ta décision. Alors ne t'enflamme pas... Tu risquerais de brûler quelques étapes."
A-8475 "Être Parfait"
A-8475
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/12/2020
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Esprit Libre

Techniques
Techniques illimitées : Combustion Minime/Maîtrise de l'oxygène/Déplacement Instantané
Techniques 3/combat : Combustion précise/Hell Burst
Techniques 1/combat : Mode : SUPREMATIE

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockSam 25 Sep 2021 - 18:21
“Mais nan tu compr-”



Interruption spéciale pour ce contact insoupçonné de la part de la Draeeghan qui s’est concentré sur le pâle plutôt que sur ce qui l’entoure. Ce contact crispe immédiatement le roux qui lève les bras un peu déboussolés. Habituellement, c’est son poing qui entre en contact avec les autres ou inversement, il ne connaît pas trop ce genre d’accolade affective. Ses dents grincent un peu, il n’aime visiblement pas trop cela. Il ne peut cependant s’empêcher de faire appel à son humour habituel afin de détendre l’atmosphère.

“Je sais que je suis attirant, mais tu n’es pas obligé de me coller comme ça Xiomara”

Et bien que la situation soit un peu plus complexe que ce qu’il laisse entendre avec ses précédents mots, cette simple interaction aura pour effet de le calmer, pour un temps du moins tandis qu’il observe et écoute la rousse. Au contact direct avec la peau de l’anthropophage, la fine lame pourra prendre conscience de sa frigorifique température. Il est vrai qu’il n’est pas très vêtu, mais ça n'explique en rien cette peau aussi froide qu’un glaçon, on peut même se demander s’il est vivant ou mort. Par la même occasion, Xiomara ,si elle y prête attention, peut observer une étrange relique attachée à sa taille. Une sorte de poupée quelque peu abîmée, mais visiblement rien d’important. Une fois libéré de son étreinte, le pâle écoute les quelques mots de la rousse avant d’afficher un visage plutôt curieux.

“Hein ? Nan nan, je ne veux pas les innocenter, ou tout du moins pas sans avoir les explications de Scalio. Et ne t’inquiètes pas, je ne m'enflamme pas là, ça se voit nan ?” Dit-il une veine apparente sur le front et une odeur de brûlé s’échappant du creux de ses mains.

“C’est juste que j’ai la désagréable impression que Narumi s’est foutue de ma tronche et je n'aime pas trop ça, tu vois ? Scalio et d’autres auraient été manipulés par quelqu’un, et tu me connais, je n'aime pas trop les manipulateurs. Bon après je serais un peu déçu si on ne se mettait pas sur la tronche lui et moi, mais je n'aimerais pas contrarier le cab- euh la louve.” Une goutte de sueur ruisselle sur sa tempe.

Alors qu’il semble progressivement se calmer, le morcelé observe aux alentours un air intrigué. Ses narines le démangent et il n’arrive pas à expliquer pourquoi comme si une nouvelle odeur se propageait dans l’air. Se grattant l’arrière de la nuque, il observe la fine lame ne sachant pas trop quoi dire où faire en réponse à ses récentes paroles le concernant.

“Sympa d’avoir une alliée alors, même si je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Et fait comme ça te chante, juste ne t'imposes pas à mes choix ou mes décisions sinon tu prendras le même tarif que les autres" Le petit doigt dans la narine tandis qu’il détourne le regard. Quelle finesse !

Après ces mots, le roux s’abaisse légèrement dans un long soupir. Tout ceci commence réellement à le gonfler, car il ne sait plus qui croire ; Narumi, ce fameux Auros ou bien les paroles du Docteur.

“T’sais Xiomara j’me pose plein de questions et j’ai peu,  voir pas de réponses. Je ne connais rien de ce monde, je vais finir par croire que j’aurais dû accepter la proposition de Narumi.”

Il est vrai que depuis le début de ses petites aventures le pâle ne s’est pas vraiment intéressé à ce qui l’entourait. Il ne connaît rien de la civilisation qui l’entoure. Balayant du regard les alentours, il peut avoir une brève vision de ce que ce monde offre autant à ses habitants qu’aux autres peuples. Bien qu’il est dû mal à comprendre ce peuple plus qu’étrange qu’est celui des humains, provoquant de puissantes démangeaisons au niveau de sa nuque et son cou liées aux douloureux souvenirs associés à ses années passées au sein de son cachot blanc. Finalement, cette réflexion ne sera pas vaine puisqu'il suffira d’un coup d'œil pour observer un petit rassemblement de personnes au niveau du centre-ville. Cette pause a fait qu’ils ne se sont pas plus éloigné de Satan-City laissant le temps aux héros des récents conflits de revenir sur la planète bleue. Pour le plus grand plaisir d’Akaza, qui se relève se tournant vers les nouveaux venus.

“Je crois que j’ai parlé trop vite Xio’, je crois que nos recherches viennent de se terminer…”

Une forte odeur entourée par une foule ? Plus aucun doute, c’est sûrement un Saiyan, peut-être même le Saiyan barbu. Le jeune garçon trépigne d’impatience et semble attendre le feu vert de la Draeeghan pour sauter à la gorge de ce nouveau venu. Il attend un combat depuis bien trop longtemps…
Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 413
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1620

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockDim 26 Sep 2021 - 16:56
Pas très longtemps après ma tentative de fuite de l'avenue principale avec Draven, la majorité des citoyens terriens vivant dans la ville commençaient à pointer du doigt, à exprimer haut et fort qui nous étions mais Draven, bien qu'étant leur Président, n'avait pas l'air de les intéresser. C'était moi le problème. Je ne pense pas que je vais pouvoir esquiver très longtemps la foule qui commence à se rassembler autour de nous, mais ptet assez pour éviter des problèmes à Draven... Et moi aussi, et même si je suis toujours au meilleure de ma forme physiquement, je ne peux pas en dire autant mentalement. Je suis mort. Je veux juste qu'on me foute un minimum la paix là. Dans la foute, je commençais même à entendre clairement ce que certains m'appelaient: 

"Eh c'est pas lui le traître là?"

Le traître? C'est de qui que tu parles sale fumier? L'envie de m'arrêter et de faire face au bouffon me venait très vite à l'esprit, mais je ne peux pas déraper maintenant. Je continuais à marcher, emportant Draven avec moi, qu'importe ce qu'il me disait. En passant devant un magasin de vente d'appareil électroniques, une lignée de télé à écrans plat ou incurvés faisaient face à la rue, et diffusaient les infos du jour et malgré le boucan de la foule je pouvais entendre ce qui était dit. Et c'est là que je me suis immédiatement arrêté. La voix que j'entends, je la reconnaitrais partout: C'était Auros.

" Ce dont je vous parle, c'est de cette organisation de couards qui tirent les ficelles dans l'ombre, ces êtres abominables qui s'imaginent changer le monde en nous montant les uns contre les autres. Pour cela, j'offre la grâce à la globalité des membres de la Patrouille Temporelle qui, malgré ce qu'il s'est passé, ont fait tout leur possible pour mettre fin à ce conflit. Il en va de même pour les individus dont l'esprit et le corps ont été manipulés dans le seul but de s'en prendre à notre foyer.  En clair, ces trois individus que l'on nomme Garou, Bardock et Scalio n'ont jamais cherché à provoquer cette guerre. Pour cette raison... je tiens à les innocenter tous les trois ! "

Comme je le disais, j'étais au meilleur de ma forme physiquement. Mais à cet instant, quand j'ai entendu ce tyrant m'innocenter....toute la fatigue, la pression, la tension que j'avais cumulé venait de quitter mon corps. Si bien que je me suis écroulé sur mes genoux, l'air bête. Ma vie, qu'il avait si bien ruiné en faisant de moi un fugitif alors que j'étais prêt à coopérer avec lui... Maintenant il me la rend? Après tout ce qu'il s'est passé, il s'imagine que "Oh certes j'ai commis des gigas crimes, mais on vous a rendu les gens donc tout va bien!" va passer auprès de moi?? Ca ne fait que renforcer mes convictions, les dieux comme lui, les dieux sans croyants, peuvent jouer de nos vies comme bon leur semble et ils seront pardonnés parce qu'ils ont le pouvoir de ramener les innocents auxquels ils ont tout privé....à la vie. Je dois dire, même si j'ai bien honte de devoir l'admettre: Il m'a innocenté, il m'a peut-être sauvé la vie la maintenant. Je suis soulagé. Mais R I E N de tout ça n'aurait du arriver en premier lieu!!! Tout ce bordel à commencé avec ces connards de Black Feathers qui ont détruit cette foutue planète, donnant l'occasion à Demigra de faire ce qu'il voulait... Oooh que je t'attrapes petite enflure, que je t'attrapes et je te torturerais comme tu m'as torturé hahaha....

Le Mob derrière commençait à se rassembler davantage, ils venaient de voir le discours d'Auros aussi. Leur réaction est... mixte. Malheureusement j'entends les sirènes de la police, je crois que quelqu'un a été un poil trop rapide avec son téléphone. Je n'ai pas l'intention de me subtiliser cependant. Et si c'est la police de Satan-City...

Je ne peux qu'espérer qu'ils se souviennent de leur ancien vice-chef...
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 47
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockVen 1 Oct 2021 - 20:31





Nous avons commencé à arpenter la ville avec Scalio. Tous ces gens, toute cette activité et cette vie qui parcouraient le sol. Cela m'emplissait d'une joie indescriptible tant il m'avait manqué de voir notre si belle Terre. J'étais ailleurs l'espace d'un instant, réfléchissant à ce que mes projets pourraient devenir. Devrais-je poursuivre mon ambition de rivaliser avec les grandes puissances déjà en place? Ou plutôt nous diriger vers un mode de vie prospère autour du globe? Les questions s'amoncellent à peine ai-je mis pied ici. Le guerrier m'accompagnant me prit par le bras avant de nous faire nous enfoncer dans la foule grandissante. Je croise les yeux d'âmes curieuses reconnaissant leur Président au côté d'un combattant non moins célèbre. Cependant la plupart des yeux fusillaient le duo étrange. Je me fis emporter par l'allure, sautillant à quelques reprises sur ma jambe intacte. Je ne pense même pas qu'il est pu entendre ce que je lui disais au vu de la détermination sur son visage.

"Scalio... Scalio... Enfin, où est-ce que vous allez comme cela?"


Je pus me concentrer et discerner avec plus de facilités les paroles de ce peuple qui nous entoure lorsque nous nous arrêtons enfin face à un magasin de télé. Reprenant mon souffle, penché en avant, j'allais mettre au clair cette échappée mais une voix m'interpella. Auros. 

C'est ainsi que je vis le valeureux Scalio s'effondrer accompagné des protestations de plusieurs citoyens. Nous entendions des "traître" ou "qu'est-ce que vous faites avec le Président?!" et autres déferlement de colère. Je vis même une cannette broyée atterrir à mon pied, de la bière de mauvais goût dégoulinant de l'opercule. Ne se souviennent-ils pas que cet homme est un citoyen de la Terre comme eux? Et qu'il les protégea maintes fois déjà rien que depuis son poste dans la police? Heureusement, une partie du regroupement semblait presque soulagée de son retour. C'est alors qu'un coup fut envoyé, puis un autre. Un combat venait de débuter entre les différentes personnes ne partageant visiblement pas le même avis concernant notre ami. 

Je restais bouche bée. Je regardais d'un air livide ces hommes et ces femmes dont le visage s'indignait de ma proximité physique avec le saiyan et qui étaient prêt à se battre. Je ne pouvais laisser cela impuni et ne pouvais laisser le peuple se détruire lui-même. Il fallait que certaines choses soient mises au clair.


"Nous changerons cela Scalio..." chuchotais-je.

J'y pensais encore une fois... Auros, nos échanges, la guerre... Ceci ne peut flotter dans le cosmos sans qu'aucune action ne soit entreprise.

"Vous entendez?! J'ai dit que nous changerons cela! Vous et moi! Vous tous qui êtes si méprisant face à cet homme à mes côtés ou envers vos propres voisins! Vous connaissez peut-être son nom, mais savez-vous au moins ce qu'il fit? Savez-vous d'où il revient? Avez-vous vu l'enfer qu'il traversa?"

Je pus apercevoir le doute, la culpabilité et l'inconfort apparaître sur certains des spectateurs de la scène. 

"J'ai vu cet Enfer. J'en reviens. Je suis allé au front. J'ai donné de mon sang sur des terres dévastées. Oui messieurs, et mesdames! J'ai combattu jusqu'à côtoyer la mort! Et cet homme que vous chassez, lui aussi a brandi son poing face à la menace. Il s'est donné corps et âme pour défendre la Terre. Et c'est ainsi que vous accueilliez l'un de ceux qui ont bravé l'invincible?" 

Je pris mon souffle un instant pour me calmer et ralentir mon débit de paroles.

"Ce qu'il se dit à la télévision ne vous suffit pas? Alors le voici de la bouche de celui que vous avez élu comme votre représentant : Scalio est un innocent, défenseur de la Terre et de ses valeurs!"

N'étant pas encore sénile, je pus entendre des sirènes approchées malgré mon discours. Je pris place en espérant les accueillir moi-même dans une vague de calme qui s'était affaissée sur la foule.
Xiomara Anelanz
Xiomara Anelanz
Autres Races
Féminin Age : 44
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 181
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 550

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume * Flèche Énergétique * Effet Boomerang
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Facteur X

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockMer 6 Oct 2021 - 21:14
Elle n'y avait pas trop réfléchi, elle avait juste agi, sans se rendre compte que désormais elle le tutoyait, comme si un mur entre eux s'était brisé pour les rapprocher. Son corps froid ne la dérangea pas, après tout elle savait qu'il était différent et ce n'était au final qu'un détail à ses yeux. Enlacer l'être parfait n'avait pour le coup rien de très romantique, on aurait plutôt dit une mère en plein milieu d'un magasin venue calmer son fils à deux doigts de faire une crise. La Draegghan préférait toujours administrer un traitement doux plutôt que d'opter pour la violence. Elle l'avait senti perdu, paniqué et à deux doigts de perdre complètement les pédales. Il pouvait bien dire que tout allait bien et qu'il n'était pas en train de s'enflammer, son attitude prouvait le contraire. En le serrant contre elle, Xiomara était parvenue à le calmer, et il en profita pour glisser l'une de ses blagues, visiblement gêné par la situation. Elle ne répliqua que par un rictus en soufflant du nez mais était rassurée que ça se termine comme ça.

"C'est quoi ce..."


Elle n'avait pas eu le temps de le questionner sur ce qu'elle avait aperçu en l’enlaçant, cette poupée usée autour de sa taille, qui pouvait être un objet sentimental lui tenant à cœur et peut-être un souvenir de son enfance. Il avait directement enchaîné en répondant à ses paroles d'il y a quelques instants, se contredisant une nouvelle fois. La jeune femme resta silencieuse, elle commençait à avoir l'habitude de ces contre-pied. Puis, elle reprit finalement la parole.

"Je ne penses pas qu'elle a essayé de nous tromper. Peut-être qu'il lui manque à elle aussi des informations..."


L'épéiste tentait de rassurer l'être parfait, qui depuis qu'elle l'avait rencontré montrait très souvent des signes d'anxiété ou de paranoïa, et semblait parfois manquer de lucidité sur la situation. C'était certainement le résultat de toutes les expériences qu'il avait subi qui l'avait rendu ainsi. En l'écoutant parler elle comprit une chose, non pas sur lui mais sur elle-même : si elle avait envie de suivre ce garçon ce n'était pas tant parce qu'elle aimait l'aventure et découvrir de nouvelles choses, non. Akaza était quelqu'un de solitaire qui ne semblait donner sa confiance à personne. Autrement dit, il était celui qui avait besoin, plus de quiconque, de quelqu'un pour être à ses côtés. Elle avait instinctivement envie de lui être utile, et c'était bien plus naturel que pour un autre. Hidan ou Le Gardien par exemple étaient des personnes qui avaient déjà su survivre dans ce monde par leurs moyens, alors que lui était en pleine découverte. Alors certes il semblait pouvoir se défendre mais vivre ce n'est pas juste se défendre. Il semblait mener une vie bien solitaire, son passé en était sûrement la raison, et il affirma même ne pas savoir ce que c'était d'avoir un allié.

"Non je ne prendrais pas le même tarif que les autres, je n'ai pas l'intention de t'entraver mais tu vas aussi devoir prêter attention à ma voix. Un allié, c'est quelqu'un sur qui tu peux compter dans tes projets ou en cas de soucis, quelqu'un de confiance... Mais c'est aussi quelqu'un qui peut t'avertir quand tu prends le mauvais chemin, et te conseiller en cas de besoin."


La rousse lui avait répondu au premier degré. La confiance, l'amitié, étaient des choses sérieuses. Akaza était encore quelqu'un de très énigmatique à ses yeux mais elle avait envie de croire en lui, qu'il n'était pas le monstre que certains décrivaient, et même si son attitude était parfois un peu brutale, elle voulait croire qu'il pouvait changer ça.

"Je peux t'aider à comprendre ce monde... Même si je dois avouer que j'ai moi aussi beaucoup à apprendre."


Elle pensait notamment à cette histoire avec Auros, qu'elle n'avait pas vraiment suivi. Elle avait été parachutée sur Terre en plein chaos alors que la tendance était à un changement radical. Qui prenait le pouvoir ? Quels étaient les différents camp ? Tout ceci était confus dans son esprit, bien qu'au fil du temps elle en apprenait un peu plus. Mais alors qu'ils discutaient, la foule sembla quelque peu perturbée autour d'eux et un brouhaha s'élevait au dessus d'eux. Akaza l'avait senti, annonçant que leurs recherches étaient terminées.

"Déjà ?"


S'interrogea-t-elle à voix haute et sur un ton quelque peu ironique : elle n'avait pas l'impression qu'ils avaient vraiment cherché, ou en tout cas leur enquête n'en était qu'à ses balbutiements, mais il semblerait que le dossier ait raison. Juste à quelque mètres d'eux la présence de deux individus remuait la foule, tirant de celle-ci des commentaires contrastés. Elle se tourna vers son partenaire.

"Restons prudents et ne nous jetons pas dans une bataille sans réfléchir..."


Xiomara avait dit « nous » mais elle pensait surtout à lui et son tempérament imprévisible. Le pronom utilisé était là pour ne pas le braquer et pour renforcer leur proximité. En s'incluant elle ne reposait pas toute la responsabilité sur les épaules du garçon. La Draegghan s'avança la première pour voir de plus près qui était à l'origine de toute cette agitation.
A-8475 "Être Parfait"
A-8475
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/12/2020
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Esprit Libre

Techniques
Techniques illimitées : Combustion Minime/Maîtrise de l'oxygène/Déplacement Instantané
Techniques 3/combat : Combustion précise/Hell Burst
Techniques 1/combat : Mode : SUPREMATIE

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockDim 10 Oct 2021 - 16:58
Un joyeux bordel, c’est le cas de le dire. Scalio n’est pas venu seul, en compagnie d’un type étrange, mais plutôt charismatique qui arrivera non sans mal à dissiper un temps cette désagréable tension sur le point d’exploser dans la vague qui avait accompagné les deux hommes. Sous les conseils de sa nouvelle alliée, l’être supposément parfait décide de ne pas mettre le feu aux poudres. Elle s’impose d’ailleurs et indique que sa parole a une valeur non-négligeable. Quelque peu déboussolé par ces quelques mots, le pâle finit par doucement se relâcher. Narumi et Xiomara se ressemblent terriblement et c’est bien Akaza qui en fait les frais. N’ayant pas écouté un traître mot du discours de l’homme qui accompagne Scalio, bien trop concentré sur l’effet que le charisme de cet individu a eu sur la foule, l’expérience ratée réfléchit à un plan d’action. Comme convenu, il ne fera pas usage de la force contre sa cible, mais bien de diplomatie…. Une diplomatie à la Akaza en soit…



Crick Crick Crick



Les démangeaisons reprennent. Le super pote de Tyler n’aime pas forcément les beaux-parleurs, mais Draven lui arrachera un petit sourire de considération, de respect. Certes, il ne le connaît pas ou tout du moins son importance politique mais les hommes capables d’impressionner ce gamin borné sont rares…

“Les flics ne vont pas tarder à se ramener Xio, dirigent les vers Scalio et son pote compris ? Moi, je vais faire en sorte qu’on puisse se casser sans trop de soucis de ce trou à rats.” Dit-il, un sourire ornant ses lèvres tandis que, bien plus détendu, il s’avance à travers la foule pour rejoindre les deux hommes.

Se tournant alors, il adresse un franc sourire à l’épéiste Draeeghan, levant le pouce en l’air comme pour lui indiquer que tout allait bien se passer de l’autre côté de cette foule qui ne cesse de croître. Se frayer un chemin avec la carrure d’Akaza est un jeu d’enfant vu que les Terriens s’écartent d’eux-mêmes à cause des sueurs froides que provoque le prototype simplement grâce à sa désagréable présence. Pour le Saiyan et le Terrien, une présence singulière risque d’éveiller leurs sens déjà bien abîmés par l’enfer qu’ils viennent de traverser. Seulement, cette fois-ci, la chance est de leur côté, puisque ce n’est pas un énième dieu venant se mêler des affaires de mortels, mais bien un pauv’ type perdu à l’allure étrange. Dans sa main droite, un téléphone, qu’il a habilement subtilisé à un passant.

Et oui, malheureusement, le talkie-walkie de Narumi n’a pas supporté sa petite crise qui a eu lieu il y a quelques instants à peine. Son autre main tient elle une canette de bière chaude, donc sacrément dégueulasse, mais bon, il a fait avec ce qu’il avait le jeunot. Un homme râlera que bien plus tard d’avoir perdu sa bière. Alors qu’il se détache de ce cercle qui s’est progressivement formé autour des deux hommes, sous les yeux d’un public dubitatif, l’être artificiel affiche une démarche décontractée, buvant une gorgée de cet étrange liquide récupéré plutôt. Rapidement, c’est du dégoût qui est lisible sur son visage. Il s'essuie les lèvres et s’arrête à environ trois mètres de sa cible et son compagnon. Ils sont dans un sale état, l’un comme l’autre, que ce soit physiquement ou mentalement.




“Dure journée, n’est-ce pas ? Et elle n'est pas encore finie, mais je vais faire en sorte de la rendre plus agréable mon pote.”

S’abaissant, le jeune homme au teint cadavérique dépose la bière et le téléphone qui est allumé. En fond d’écran, une photo de la cheffe des armées terriennes placée ainsi pour faire passer un message au saiyan de l’univers 6.

“Tu ne me connais pas, mais moi si, Scalio. On a une amie en commun qui attend ton retour et celui de Draven, car t’as des comptes à lui rendre. Si jamais tu sais où se trouve le président, facilite moi la tâche et dit lui de ramener ses fesses en vitesse y a faire sur la terre.”

Son regard tombe finalement sur le camarade de l’ancien vice-chef. Akaza ne le sait pas, mais c’est bien lui le président…. Son ignorance finit par le perdre.

“Et c’est qui lui ?” Sans attendre, il enchaîne “Me répond pas, je m’en fous. Tu vois la rousse ultra sexy là-bas ?” Dit-il en pointant du doigt Xiomara, où qu’elle se trouve. “Elle va s’assurer que vous arriviez à bon port sans vous prendre le déluge de coups et d’insultes dans mon dos. Donc tu vas prendre ta bière et ton nouveau téléphone, suivre ma rousse jusqu’aux voitures de flics et tout se passera comme sur des roulettes compris ? Tu feras même la bise à Narumi de ma part ça marche ? Pendant ce temps, je vais faire en sorte de sauver ta réputation, bien que ton pote ait déjà fait une partie du travail, car tu ne mérites pas ce qui t’arrive mon gros.” Il marque une courte pause. “Et c’est aussi et surtout une bonne excuse pour tenter un truc débile afin de gagner du temps bahaha.”

Cette conversation à sens unique, c’est la marque de fabrique du gamin capricieux qu’est Akaza. Il ne laisse pas le temps aux deux hommes d’en placer une, il part aussi vite qu’il est arrivé.


BAM !


Le bruit sourd d’une droite se logeant dans le visage du type balèze venu chercher le téléphone de sa petite copine, subtilisé plutôt par l’être parfait. Repoussé sur quelques mètres à peine, montrant que le jeune homme retient au maximum sa force. Haussant subitement la voix, il vient mettre à exécution son plan aussi bête que terrible.


“BON les fillettes dans le public arrêtez de mater la télé et ramenez vous ! Moi, je suis super pote avec Demigros, Tohoat et compagnie ! Je soutiens à fond leurs idées alors que je suis un simple voyou qui aime bien faire du cosplay comme vous le voyez haha ! Les flics sont dans ma poche donc aucun souci si je vous allonge tous ici présent ! Scalio c’est mon affaire donc bougez vos culs de là c’est bien compris ?!”


Un long blanc. Si long qu’on pourrait en entendre les mouches volées. Puis les premières réactions, allant du rire à l’incompréhension face à un guignol pareil. D’autres filmeront un sourire aux lèvres, tout comme Akaza. Les rares exceptions sont ceux avec un cerveau plus petit que la moyenne comme le type balèze, qui comprendront cette énergumène au sérieux. Et puis pour eux, son arrogance ne doit pas rester impunie. Ainsi deux trois brutes, voyous et autre champion d’arts martiaux auto proclamée s'agglutinent autour du roux avec pour ambition de lui refaire le portrait. Un dernier regard à Scalio et son pote, un grand sourire aux lèvres. En voilà une belle occasion pour se tirer en douce….

“Terroriste, tu veux t’en prendre au président !”

“Comment ça le prési-”

Tandis que le poing de son adversaire précédent s’enfonce dans sa joue gauche, il comprend son erreur…



….Mais au final, il l’aura eu, son combat.
Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 413
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1620

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockMar 12 Oct 2021 - 23:20
La police a fini par arriver, mais contenir et maîtriser une foule aussi grande à l'air de leur prendre un temps fou. Ca fait pitié à voir, c'est vraiment à ce niveau là que j'avais laissé la police de Satan-City? N'avaient-ils seulement RIEN appris de moi, dans mon temps en tant que vice-chef? Si Irons était encore là il serait vachement déçu.  Draven s'était lancé dans un discours pour m'apporter son soutien. C'est vraiment une aubaine pour moi d'être tombé sur lui, je ne pense pas avoir meilleur avocat disponible là.

Il est vrai que j'ai traversé un enfer sans nom, j'ai a peine eu le temps de me reposer, comme le prouvait l'instant où je m'étais écroulé. Je m'étais véritablement reposé à Conton-City, mais une fois dans une série de jours où il m'était presque impossible de dormir...Je dois vraiment avoir une sale gueule maintenant putain. Et même lui du coup... Il a été élu pendant le chaos de la société Terrienne...Auros est apparu et donc si j'ai bien compris, il a toujours pas pu assumer à ses fonctions correctement, constamment en train de se battre et même risquer sa vie pour la Terre... Si c'est pas un champion du peuple ça! Un petit rictus s'affichait sur mon visage, pour une fois en ce moment, et je me relève le dos bien droit. Je tapote l'épaule de Draven en lâchant un petit:

"Merci Draven."

Tout simplement. Je sais pas si quelqu'un la remercié pour ses actions à part moi, mais c'est sûr qu'il s'est donné un mal de chien, et ceux qui ne le reconnaitront pas vont m'entendre gueuler. C'est de là que j'aperçois deux personnages particuliers au milieu de la foule qui s'approchent de nous. On peut pas trop les rater par leur apparence atypique. Y en a un qui est un géant aux cheveux roses, et l'autre une rousse avec une tenue tout droit sorti d'un jeu vidéo exotique. C'est fou, est-ce que je suis un aimant à personnages bizarre? La nana ça va elle est pas mal, mais qu'est-ce que c'est que ce gaillard qui se tient devant moi là? Ses yeux en particulier, mdr c'est quoi ce gars là? Mais c'est dès l'instant qu'il a ouvert sa bouche pour m'adresser la parole que je commençais à voir à quel genre de personne j'allais m'adresser.

-“Dure journée, n’est-ce pas ? Et elle n'est pas encore finie, mais je vais faire en sorte de la rendre plus agréable mon pote.

-Je ne suis pas ton pote, mon gars. T'es qui au juste?

-Tu ne me connais pas, mais moi si, Scalio. On a une amie en commun qui attend ton retour et celui de Draven, car t’as des comptes à lui rendre. Si jamais tu sais où se trouve le président, facilite moi la tâche et dit lui de ramener ses fesses en vitesse y a faire sur la terre. Et c’est qui lui ?

-Le pr-

-Me répond pas, je m’en fous. "

Putain mais.

"Tu vois la rousse ultra sexy là-bas? Elle va s’assurer que vous arriviez à bon port sans vous prendre le déluge de coups et d’insultes dans mon dos. Donc tu vas prendre ta bière et ton nouveau téléphone, suivre ma rousse jusqu’aux voitures de flics et tout se passera comme sur des roulettes compris ? Tu feras même la bise à Narumi de ma part ça marche ? Pendant ce temps, je vais faire en sorte de sauver ta réputation, bien que ton pote ait déjà fait une partie du travail, car tu ne mérites pas ce qui t’arrive mon gros."

Je le regardais avec un air dépité. Je dis à Draven:

"Vas y va voir la nana, je te rejoins j'en ai pas pour long."

C'est sympa ce que tu fais mon gars mais je vais devoir te descendre dun cran là. Et là je vois un gars énervé dégager la foule en direction du géant de 2 mètres...et ce type s'est prit une de ces patates dans les dents! Réalisant juste ce qu'il vient de faire, mes mains saisissaient ma tête par réflexe, qu'est-ce que cet abruti fait?? Putain mais il va causer une émeute ce con!!

“BON les fillettes dans le public arrêtez de mater la télé et ramenez vous ! Moi, je suis super pote avec Demigros, Tohoat et compagnie ! Je soutiens à fond leurs idées alors que je suis un simple voyou qui aime bien faire du cosplay comme vous le voyez haha ! Les flics sont dans ma poche donc aucun souci si je vous allonge tous ici présent ! Scalio c’est mon affaire donc bougez vos culs de là c’est bien compris ?!”

... Je vais hurler. Il est en train de faire la merde. De la grosse, grosse merde en fait. Je couvre mon visage avec mes mains cette fois, me retenant de hurler de colère. Je baisse mes mains aux niveau de mes yeux -en tirant sur les cernes- et j'entends LE truc que je ne voulais pas surtout pas entendre maintenant: Ce type qui voudrait s'en prendre et donc est un terroriste". Et au même moment, il se prend un poing dans la gueule, au même moment il venait juste de se rendre compte de sa connerie. Je devais agir!

Je m'interpose gentiment entre le grand et le mec de la foule, en susurrant un petit "J'm'occupe de lui, recule stp" au mec qui a frappé le would-be terroriste. Je me retourne pour faire face au rosé là, avec ma mine bien contrariée. Dans un mouvement très rapide, je lui attrape son oreille et le fait se baisser à mon niveau. Je me fiche de qui tu es, te faire tirer l'oreille fera toujours très mal.

"Ecoutes moi bien abruti, je vais t'apprendre deux choses là. UN: Si ton job consiste à identifier une ou plusieurs cibles, FAIT LE RIGOUREUSEMENT!! C'est bien tu m'as identifié, tu te serais donné la peine d'attendre, t'aurais ptet pu me laisser te dire que le type à côté de moi est bien le putain de PRÉSIDENT. DEUX: TU CHERCHES A CRÉER UNE ÉMEUTE ICI OU QUOI? J'AI PAS SOUVENIR QUE LA POLICE DE SATAN-CITY ÉTAIT COMPÉTENTE AU POINT DE CONTENIR TOUT CE MONDE, TU VEUX FAIRE CHIER L'ARMÉE PENDANT QUE T'Y EST?? Et TROIS: Je suis un adulte P A R F A I T E M E N T capable de prendre une décision par moi-même, je n'ai pas besoin que tu viennes te la jouer cool en prétextant que tu me rends service! Pigé?!"

Je relâche son oreille à la fin du sermon.

"Maintenant vas voir ta copine et occupes-toi du président, je suis largement capable d'encaisser ce que la foule peut essayer de me coller dans la joue, et surtout de calmer le jeu."

Sur ces mots je prenais son épaule droite avec ma main gauche et avec ma main droite, je le guidait vers le fourgon de police où allait devoir se tenir sa pote et Draven. Je me retournais vers la foule et leur adressaient ces mots:

"A tous les habitants de Satan-City, je m'excuse de me remontrer auprès de vous après tout ce temps, après avoir vraisemblablement trahi votre confiance en tant qu'ancien chef de la Police, en tant que citoyen de la Terre, après avoir commis des actes dont je n'étais pas sous contrôle mais néanmoins, certainement pas fier d'avoir fait. 
Auros, maudit soit-il, m'a forcé à vivre comme un animal, quand bien même j'avais proposé ma coopération avec lui pour cerner le véritable coupable derrière mes actes. Mais il n'a rien voulu entendre. Au contraire, il cherchait même à m'exécuter. Et maintenant, il se permet de m'innocenter après m'avoir forcé à vivre comme un chien, après m'avoir forcé à devenir témoins du décès de deux de mes amis qui s'étaient battus pour l'indépendance de notre Terre, de notre Univers.
J'étais là quand il a finalement retourné sa veste après avoir été vaincu, et a permis de retourner la vie à ceux qui l'ont perdu sur la planète Vegeta. J'ai vu à quel point NOS vies ne représentaient rien. J'ai VU comment ont pouvait juste "nous rendre la vie" s'ils se sentaient généreux. Nos vies ne valent rien. Ces dieux qu'on appellent "Dieu de la Destruction", "Dieu-Démons" et "Dieux de la Création", tous des Dieux qui peuvent changer nos vies pour le pire, que ce soit par sadisme, force ou hypocrisie. 
J'ai traversé un enfer sans nom depuis les Bombes de ces chiens de Black Feathers, comme vous. 
Comme vous, j'ai essayé de ramener l'ordre ici. Et laissez moi vous dire une chose, je suis bien content de voir que vous allez bien. Je suis content de voir qu'on a su exploiter Auros pour "rebâtir" notre planète. Je suis content d'être en vie. Je suis content de voir que je ne suis pas battu pour rien. 
Aujourd'hui, il semblerait que la cheffe des Armées de la Terre veuille me parler pour rendre des comptes. Mais je n'ai aucun compte à rendre, je suis une victime tout comme vous. Je pars de ce pas rencontrer Madame Narumi avec notre Président qui s'est vaillamment battu lui aussi, il a fait beaucoup plus de choses que ne vous pouvez l'imaginer, mais soyez sûr que la Terre est restée indépendante grâce à ses efforts et ceux de ses alliés.
Je vous remercierais si la maintenant, vous pouviez retourner à vos vies normales, et laissez la police faire son travail en m'embarquant paisiblement."

Sur ces mots, je m'en vais voir le reste de la troupe pour m'embarquer vers de nouveaux problèmes. Il y avait toujours du grabuge dans la foule, pas tous le monde de croyait bec et ongle à mon histoire, mais ils ne pouvaient difficilement la réfuter, comme l'existence d'Auros était une preuve à par entière. 
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 47
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockVen 15 Oct 2021 - 12:44


"Vas y va voir la nana, je te rejoins j'en ai pas pour long."

Je ne répondis pas mais parti un sourire aux lèvres aux travers de la foule. Les gens s’écartaient sur mon passage tandis que je sortais une cravate d’une des poches intérieures de ma veste en haillons. Je la réglais délicatement. Un doux et léger son du glissement du tissu contre mon col de chemise accompagnait mes pas claquants au sol. J’observais cet amas de population sans même me rendre compte qu’à cet instant naquit en moi un brasier.

J’ai retrouvé mon calme et ma sérénité grâce à lui. J’ai les idées claires et ne compte pas dériver. Je reste tout de même stupéfait de la force de ce petit feu. Il est comme un fil si fin qu’il pourrait se briser en un claquement de doigt mais il éclaire les alentours d’une aura prodigieuse. Pourtant, il n’est qu’aux prémisses de sa grandeur et ne demande qu’à être attisé.

Avant d’arriver à hauteur de mon interlocutrice, j’entendis Scalio clamer de sa vigueur habituelle. Un sourire éclatant se dessina entre mes joues.

"Votre ami ne semble pas à son aise mais je suis sûr que Scalio a la situation bien en main. Vous tombez à pic, nous cherchions justement à retourner au palais, votre présence nous permettra de le rejoindre sans encombres."

Je regarde plus en détail la personne me faisant face et je ne pus m’empêcher d’ajouter ceci:

"Quelle étrange tenue pour une agent de police..."

Je me gratte le menton avant de rire aux éclats.

"C’est merveilleux ! Tant de choses ici sont à améliorer, j’ai tant de travail, tant de projets à accomplir ! Cela me fait un bien fou de retrouver cette bonne vieille Terre bleutée."

Je pris une immense inspiration, gorgeant mes poumons d’un air divin. L’instant d’après, désormais figé dans une expression stoïque, je regarde dans le blanc des yeux cette femme aux cheveux rougeoyants :

"Je vous serai gré de m’emmener au palais immédiatement, je n’ai pas une seconde à perdre."

A cet instant, Scalio nous rejoignit. Je ne sais pas si nos actions ont eu un effet positif sur la foule mais personne n’avait osé s’interposer lors de mon passage et ce fut de même pour lui, tels deux mastodontes dont la carrure fait frémir.

"Et voici mon invité, il m’accompagnera jusqu’au palais. Donc mettons-nous en route je vous prie."

Je cherche du regard un véhicule en attendant que notre escorte nous guide. C'est bon de rentrer chez soi.
Xiomara Anelanz
Xiomara Anelanz
Autres Races
Féminin Age : 44
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 181
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 550

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume * Flèche Énergétique * Effet Boomerang
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Facteur X

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockMer 20 Oct 2021 - 20:14
Un homme, conspué par la foule, était à l'origine de toute cette agitation. Mais un autre était venu lui porter secours, avec pour seuls boucliers des mots et un charisme certain. Qui étaient-ils ? De ses yeux bleus elle contempla la scène sans un mot, se demandant lequel des deux était Scalio. Nul doute que celui qu'ils recherchaient était devant ses yeux puisqu'Akaza le lui avait confirmé quelques instants plus tôt. Elle hésitait mais son intuition lui suggérait déjà une réponse. Elle allait se retourner vers l'être parfait pour qu'il la lui donne mais ce dernier fut plus prompt à prendre la parole, et lui demanda d'amener la police jusqu'à ces deux hommes. Après un léger temps de réflexion elle acquiesça.

"Je vais faire ce que je peux... Ne fais pas de bêtises pendant ce temps !"


Elle ne se préoccupa plus du garçon au visage pâle, bien qu'au fond elle craignait qu'il n'ajoute un peu plus d'huile sur le feu de cette foule déjà bien enflammée. Maintenant, elle devait se consacrer à cette tâche qui lui était donnée. La rousse accepta volontiers de suivre son plan, en espérant qu'il en avait un bon... Dans un premier temps il fallait trouver ces policiers. Ce n'était pas si difficile, quelle que soit la planète ils savaient toujours comment faire pour se faire remarquer, et elle avait vu comment procédaient ceux de cette planète lors de sa rencontre avec Akaza. Des sirènes, des gyrophares rouges... Ils avaient une panoplie qui ne manquait pas d'attirer les regards. Ils étaient déjà sur place, Xiomara pouvait les entendre. Elle tenta de s’extirper de la foule, se faufilant au milieu de gens qui la calculaient à peine, certains ne remarquant même pas sa présence et la cognait sans même s'excuser. Une fois sortie de là, elle s'adressa à un agent près d'une fourgonnette.

"Monsieur... Ces gens ont besoin d'aide, la foule semble instable. Je crains qu'une émeute éclate ! Vous devez les aider..."


Elle pointa du doigt les deux individus, visible de leur position.

"Mais c'est le président !"


"Pardon ?"


Elle se retourna en plissant des yeux, avec interrogation. Le président ? Le président de quoi ? C'était gênant d'être aussi ignorante mais la Draegghan n'était pas d'ici et elle n'avait jamais vu le visage de l'homme qui dirigeait ce monde. Par ailleurs il lui semblait impensable qu'un dirigeant d'un pays, ou encore mieux d'une planète entière, ne soit pas accompagné d'une garde rapprochée. Elle n'imaginait pas que le curieux orateur de tout à l'heure n'était autre que ce personnage si important. Pour elle ça ne changeait rien, la rouquine irait jusqu'au bout pour accomplir sa mission. Mais il était inutile de convaincre les policiers, qui n'attendirent pas d'ordres de sa part pour réagir. Elle fut même un peu ignorée par l'officier qui s'adressa à son talkie-walkie en ayant l'air d'oublier sa présence ici.

"Je vais vous aider à vous frayer un chemin jusqu'à eux !"


Elle attira enfin son attention, puis elle se dirigea vers la foule avec l'idée de créer une brèche qui servirait aux deux hommes pour se faufiler. Derrière elle, le véhicule s'arrêta et d'autres voitures l'entourèrent. Des policiers sortirent pour contenir la population qui s'était rassemblée, tandis que l'épéiste tentait de parvenir jusqu'au président, qui semblait pour le moment être le seul à chercher une sortie. Alors qu'elle avait du mal à progresser dans la cohue, un passage se créa pour laisser passer l'orateur qui vint jusqu'à elle comme si un pouvoir magique lui permettait de dompter les foules. Ses premiers mots à son égard l'interpella concernant Akaza, qui n'avait pas l'air de gérer la situation.

"Oh non, mais que fait-il ?"


Xiomara reporta son regard sur le président, il restait sa priorité. Celui-ci se contenta de commenter sa tenue, ce qui était un peu surprenant vu la situation et la dérouta un peu, le fixant un instant avant de reprendre ses esprits. Il semblait bien calme au milieu de tous ces cris et ces mouvements autours d'eux.

"Je ne suis pas agent de police."


Elle se contenta de simple avant de se rendre compte que son affirmation lui semblerait un peu étrange alors elle s'empressa d'ajouter quelques mots pour le rassurer.

"Mais je vais m'assurer que vous puissiez sortir de là sans soucis... Un véhicule vous attend juste derrière."


Elle lui montra la fourgonnette qui s'était un peu plus approché d'eux. La rousse l'accompagna jusqu'à celle-ci un peu comme un garde du corps, bien que les gens autours ne semblaient pas se montrer menaçants à son égard. Elle était plus inquiète pour Akaza, qui à ce moment là passait un mauvais moment avec celui qui semblait être le fameux Scalio. Devait-elle l'aider ? Si la situation perdurait, elle agirait pour calmer les esprits.
A-8475 "Être Parfait"
A-8475
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/12/2020
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Esprit Libre

Techniques
Techniques illimitées : Combustion Minime/Maîtrise de l'oxygène/Déplacement Instantané
Techniques 3/combat : Combustion précise/Hell Burst
Techniques 1/combat : Mode : SUPREMATIE

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockSam 30 Oct 2021 - 18:07
Ses poings le démangent terriblement. Enfoncer le crâne du type qui vient de le frapper dans le sol semble être sa première priorité. Néanmoins, il a fallu que cette figure presque paternel pour un enfant comme lui intervienne. Un sermon plus que mériter résonne dans sa petite tête comme une révélation. De toutes les rencontres qu’il a pu faire, ce Scalio est le premier à l’attraper par les baloches pour lui dire de la fermer. Ayant l’effet d’une bonne torgnole, laissant échapper des bruits de mécontentement, le pâle recule de quelques pas, repousser par Scalio, tout en se frottant l’oreille ; *Bordel il m’a fait mal !* Pense-il, lui qui pensait enfin pouvoir “s'amuser”.

Alors qu’un tel comportement aurait déchaîné la fureur de cet être artificiel il y a peu, celui-ci ne sait tout simplement pas comment réagir, se contentant d’observer le saiyan la bouche grande ouverte tandis que celui-ci s’adresse au peuple terrien.



Et étrangement, l’espace d’un instant, le temps de ce discours, son cou ne le démange plus. Il écoute avec attention, le discours d’un homme lessivé par le comportement de ces soits-disants “Dieux” qui ne semble absolument pas correspondre à la vision qu’à le pâle envers les “entités supérieures” qui régissent sa vie. Apprendre qu’il y en a en réalité plusieurs est déjà perturbant, mais les mots de l’ancien camarade de Cabba, le sont encore plus.


B-... Black Feathers ?


Ce nom, il l’avait déjà entendue quelque part, mais où ? Ce Saiyan dégage une lumière, une aura bien différente de celle de Cabba. Oui, elle semble plus proche de Draven ou plutôt Monsieur le Président. Absorbé par le discours de Scalio, Akaza en avait totalement oublié le représentant officiel de ce peuple qui le fascine comme le dégoûte. Finalement, secouant la tête de façon relativement ridicule, il se tourne vers Xiomara. S’avançant au travers de la foule, son visage neutre laisse progressivement son sourire se redessiner.

C’est qu’il m’a fait mal… Et puis il aurait pu me laisser me battre un peu raaah. M’enfin.

Ses yeux se plissent légèrement, tandis que l’on peut distinctement apercevoir ses canines blanches, dans un franc sourire.

J’avais raison, c’est un type bien héhé.


Crik Crik Crik


Se grattant à nouveau le cou, il traverse enfin la foule rejoignant le président et la Draegghan.

Finalement c’est peut-être moi le problème

Alors qu’il marmonne ces quelques mots, son regard se porte sur le président. Il a eu un comportement des plus désagréables envers sa personne, mais celui-ci ne semble pas lui en tenir rigueur. En se mettant à sa place, Akaza aurait sûrement déloger quelques molaires de leur emplacement originale pour ce manque de respect évident. Lui qui a grandit dans une flaque de sang entouré de mégalomaniaque et autres narcissiques psychotiques, cette bienveillance se démarque comme une valeur d'exception. De ce fait une pensée lui traverse l'esprit avec fulgurance.

*Il faudrait peut-être que j’envisage de m’excuser. Naaan je suis pas doué pour ce genre de choses.*

Il attend alors Scalio avant de rejoindre ce véhicule de police, prêt à partir. Bien évidemment, il va devoir donner les consignes au conducteur, ce qui laissera du temps aux autres pour s’installer dans le véhicule. L’homme semble assez réceptif à ses paroles et ne montre aucun signe de peur, de crainte envers l’étrange gaillard à la peau claire. Peut-être s’est-il enfin amélioré sur le plan social…? Quoi qu’il en soit après cette interaction singulière et excentrée du véhicule et par conséquent du groupe, les deux individus se rapprochent, Akaza terminant sa phrase.

Et préviens moi si t’as des nouvelles du Doc’, je passerais quand j’aurais réglé mes affaires ici.

Sur ces mots et après un hochement de tête de la part du représentant de l’ordre, Akaza lui laisse prendre place sur le siège conducteur. Trop grand pour la banquette arrière ou le siège passager avant, l’être artificiel s’assis sans la moindre forme de pression sur le toit du véhicule observant d’un regard ennuyé les Terriens encore choqués de l’enchaînement d'événements tous plus surprenant les uns que les autres. En route pour la base d'opérations de l’armée terrienne !
Xiomara Anelanz
Xiomara Anelanz
Autres Races
Féminin Age : 44
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 181
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 550

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume * Flèche Énergétique * Effet Boomerang
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Facteur X

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockMar 30 Nov 2021 - 20:37
Si la mission était accomplie, parvenant à sortir le président de la foule pour le mener jusqu'au fourgon, la situation d'Akaza inquiétait quand même la Draegghan, qui après un bref regard vers Draven s'intéressa de nouveau à ce qui se passait au milieu de la foule. Elle craignait une bagarre et c'était ce qu'elle avait cru un instant, lorsque le fameux Saiyan barbu avait cogné violemment l'être parfait. La jeune femme se tenait prête à agir, autant pour éventuellement aider le garçon au teint pâle que pour séparer les deux hommes.

"Pourvu qu'il reste tranquille..."


Contre toute attente, Akaza ne répliqua pas. Pourtant, après la soufflante qu'il venait de se prendre, et surtout le coup violent qu'il venait d'encaisser, il n'aurait pas été surprenant qu'il réagisse et qu'une bagarre éclate. Connaissant le caractère du garçon, Xiomara s'attendait justement à ce que la situation dérape sérieusement mais il n'en fut rien. Le rouquin paru presque amusé de la situation et la foule ne fut pas plus agitée que quelques instants plus tôt. L'épéiste en resta bouche bée. Il avait réussi à garder ses nerfs et était même prêt à passer à autre chose. Elle soupira, quelque peu soulagée, bien qu'elle le gardait d'un coin de l’œil.

La Draegghan attendit un instant avant de voir arriver Akaza, et ils entrèrent dans le véhicule, comme l'avait fait Draven... Enfin, Akaza préféra se mettre dessus le fourgon. Il fallait toujours qu'il ne fasse pas comme les autres. Un léger sourire s'afficha sur le visage de la rousse, qui imaginait leur voyage peut-être un peu serré et inconfortable pour lui s'il avait dû entrer à l'intérieur. Quoi qu'il en soit, ils quittaient maintenant Satan-City.
Contenu sponsorisé

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Clock
 
À la recherche du Saiyan Barbu [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Drive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Veteran [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-