-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% La webcam Logitech C920s HD Pro, Full HD 1080p/30ips
59.91 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 À la recherche du Saiyan Barbu [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
A-8475 "Être Parfait"
A-8475
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/12/2020
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : Esprit Libre

Techniques
Techniques illimitées : Combustion Minime/Maîtrise de l'oxygène/Déplacement Instantané
Techniques 3/combat : Combustion précise/Hell Burst
Techniques 1/combat : Mode : SUPREMATIE

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockMar 17 Aoû 2021 - 10:49
"Raaaah M*rde ! On a loupé le gars super fort qui s'est débarrassé des troupes de ce fameux Auros Xio Xi- Euh Xiomara. RAAAAAAAAH j'ai trop la haine ! J'ai envie de me battre contre lui maintenant !"


Fidèle à lui-même, l'incohérence tout fraîchement sorti de son entretien avec la louve aux commandes de cette planète en l'absence de son président bien-aimé, ne fait que se plaindre de sa condition face au message diffusé par ce monsieur qui a libéré la planète à sa place. Son plan tombe visiblement à l'eau pourtant, malgré des grimaces, il ne semble pas perdre son franc sourire qui le caractérise si bien. Alors qu'il progresse en ville, bien que s'éloignant petit à petit de la sublime ville qu'est Satan-City, l'enfant a la peau pâle ne cesse d'observer l'étrange appareil que les humains nomment "Téléphone portable" ou bien encore "Smartphone". Son menton placé sur l'épaule tremblante du passant dont il se sert pour s'informer sur les récents événements, il finit par se relever laissant le pauvre homme s'enfuir en courant sans démontrer le moindre intérêt pour sa personne. Un long soupir, et voilà qu'il se gratte l'arrière de la tête comme embêter par la situation actuelle. Il faut dire que pendant qu'il prenait le thé avec la dirigeante terrienne, le monde ne s'est pas arrêter de tourné ! Et ce point risque de compliqué encore plus sa chasse à l'homme en compagnie de la fine lame Draegghan qui s'est décidé de l'accompagné dans sa folle aventure, elle qui était encore réticente au moment de leur rencontre. Réceptif à la dernière demande de la rousse, l'anomalie se prive du surnom qu'il venait de lui accorder pour retourner aux bases de cette étrange relation, n'utilisant plus que le prénom de la jeune femme et non un diminutif familier.


"Avec tout ce qui se passe autour de nous, retrouver le terroriste et mon ami Cabba n'est pas une tâche aisée..... Mais au moins on pourra faire d'une pierre deux coups ahah !" S'exprime le pâle en observant de ses yeux d'or, la rousse.



L'idéologie ou plutôt la vision du monstre face à la causalité et ce qui en découle est renforcé par cette simple missive qui le rapproche du gamin à l'épée, son "ami" comme il semble le dire. Et bien que nombres, dont le Saiyan de l'Univers 6 lui-même , pourrait remettre en cause les fondement de cette relation amical, Akaza lui semble plus que sérieux dans le choix de ses mots. Seulement il doit pour l'instant se concentrer sur la tâche que sa promesse envers Narumi lui incombe d'accomplir. Bien malheureusement, le sujet en fuite ne compte pas accomplir cette mission de façon singulière, il n'arrête pas de le répéter mais il n'est clairement pas quelqu'un que l'on peut qualifier '"d'héroïque". Néanmoins, un point vient le contenir dans ses pulsions les plus primaires, et c'est bien la présence de la fine lame. L'avoir dans les pattes l'empêche vraisemblablement d'agir comme il le souhaite ce qui est assez étrange pour celui qui scande être l'incarnation de la liberté . Cette restriction semble peser sur les nerfs de l'anthropophage au vue des mimiques de son corps. Il se ronge les ongles, se craque les doigts ou même le poignet. La comparaison avec un chien tenu en laisse par une chose aussi fragile qu'une promesse envers ce qui était encore une inconnue il y a de cela quelques jours, semble ridicule et pourtant tout semble indiquer que c'est le cas. Mais cela peut aussi démontrer le respect d'Akaza envers Narumi et Xiomara ; En espérant qu'elle conservent cette ressource précieuse le plus longtemps possible.


"Dit moi Xiomara, j'ai du mal à comprendre quelque chose. Quand je suis entré dans la pièce avec toi, tout s'est enchaîné bien trop vite. J'ai perdu le combat avant même d'avoir commencé, c'est dingue ça ahah. Ce n'est pas une leadeuse pour rien, elle savait parfaitement comment me gérer. N'est-ce pas dingue ? Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que je contracte un talon d'Achille finalement... Fait ch-"


Malgré des paroles toujours aussi énigmatiques, il est aisé de comprendre le fond de ses paroles en faisant abstraction de la forme plus que bancale de son discours. Observant son nouveau membre à peine régénérer Akaza semble comme perplexe, surpris. Le démon pâle  secoue la main avant un énième soupir de sa part. Finalement il reprend la parole assez calmement restant bien ancré dans le sol pendant sa petit interrogation.


"Hmm ce que je vais dire va peut-être te paraître déplacé, si tel est le cas je m'en excuse...." *Depuis quand je m'excuse moi ?!* "Mais j'aimerais savoir qui est exactement ton Maître machin-truc. Tu es quoi au juste, une esclave ? J'espère pas sinon je vais lui botter le cul illico presto" Dit-il son grand sourire témoignant de son sérieux et de son envie profonde de se battre.


Son manque de tact ne risque pas de lui attirer les faveurs de la fine lame, mais bien un coup bien placé dans l'entre-jambes. Il faut dire qu'il sait être franc quand il le faut. Mais quelque chose cloche dans son discours comme d'habitude, quel est le talon d'Achille dont il parlait tout à l'heure ? Mais aussi pourquoi son énergie semble progressivement croître comme si son corps n'avait pas totalement fini de s'adapter au monde extérieur, provoquant nausées et dégoûts chez les pauvres passant -sans même que le monstre ne le remarque- . Comme à son habitude, il offre bien plus de questions que de réponses, mais c'est peut-être ce qui le rend unique non ?


"Ne te sens pas obligé de répondre, je comprendrais si tu ne voulais pas m'en parler. C'est juste que...."

Il se met alors à sourire, non pas par arrogance ou sadisme, non ici c'est un simple sourire.


"Je vous aimes bien, Narumi et toi."
Xiomara Anelanz
Xiomara Anelanz
Autres Races
Féminin Age : 44
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 550

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume * Flèche Énergétique * Effet Boomerang
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Facteur X

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockLun 23 Aoû 2021 - 16:42
Scalio, c'était ce nom qui guidait leurs pas désormais. C'était peut-être déjà le cas pour le dossier, mais pour Xiomara c'était tout nouveau. Rien ne l'obligeait à avancer dans cette voie, certes, mais Narumi lui avait en quelque sorte confié une tâche, celle d'accompagner Akaza dans sa quête, et celle-ci menait à ce fameux Scalio, donc. Le traqué se transformait en traqueur ? C'était ironique et il était vrai que cette pensée amusait un peu la jeune femme. Quant à elle, ce n'était pas une activité qu'elle avait souvent exercé et jamais dans ces conditions. Mais ce n'était pas un problème, découvrir des nouvelles choses faisait parti de ses ambitions, et en plus elle avait des chances de répondre aux attentes d'Hidan en suivant ce chemin.

Suivre Akaza les menaient directement dans les rues, où la curiosité semblait animer le jeune homme, qui importunait un passant. Xiomara le laissa faire, son intention n'étant pas de nuire. Il donnait parfois l'impression d'être un enfant qui découvrait ce monde, par cette insouciance et ce côté sans gênes. Et dire que c'était par lui qu'elle serait guidée. Elle ne le considérait pas comme son maître, Hidan avait remporté ce rôle, mais elle avait le sentiment d'avoir des responsabilités le concernant, et devrait faire en sorte à la fois de le protéger et de protéger ceux qu'il pouvait mettre en danger... Du moins les innocents. Était-elle une sorte de nounou ? Ce n'était pas un rôle qui la dérangeait fondamentalement mais ce n'était peut-être pas le titre le plus approprié. Son sentiment était plutôt celui d'être quelqu'un sur qui il pouvait s'appuyer, une partenaire et peut-être une amie, s'il en avait envie.

Pendant qu'ils marchaient, elle avait envie de le questionner sur Scalio et Cabba mais il fut le plus prompt à prendre la parole, l'interrogeant par des mots énigmatiques sur la conversation qu'ils venaient de mener avec celle qu'ils venaient de quitter. La rousse afficha un léger sourire.


"Vous n'étiez pas en position de force, tout simplement. En face il s'agissait de la cheffe des armées Terriennes. Vous ne pouviez pas imposer votre façon de voir les choses. Toutefois, vous pouvez prendre cette entrevue comme une victoire : vous avez obtenu ce que vous désiriez, non ? Ne plus être pourchassé, c'était le plus important, non ?"


Il allait tout de même être surveillé mais au moins il n'était plus traqué comme il le déplorait, c'était une excellente nouvelle. L’épéiste préférait lui rappeler le bon côté des choses. Le jeune homme s'intéressa ensuite plus précisément à elle mais ses questions ne la dérangeait pas. Elle prit simplement quelques secondes de réflexion. Une esclave ? Non, même si à l'époque où elle était sous l'emprise du Gardien on s'approchait beaucoup de cette définition.

"Je ne suis pas esclave... Cependant, je suis habituée à servir, j'ai été éduquée ainsi et je crois que j'aime ça... Je me suis mise au service d'Hidan il y a quelques temps, c'est une décision que j'ai prise seule."


Elle n'en dit pas plus, répondant simplement aux questions de son interlocuteur. Mais peut-être qu'en se livrant davantage elle pourrait obtenir de lui quelques confidences sur son passé. La rouquine avait néanmoins compris que c'était douloureux pour lui et elle ne voulait pas l'obliger à se dévoiler, surtout si ça le faisait souffrir. Elle préférait qu'il garde ce sourire enfantin... C'est un sourire, justement, qu'elle afficha lorsqu'il affirma qu'il l'appréciait, elle et Narumi.

"C'est gentil. Vous savez, tout ce que je veux c'est vous aider. C'est pour ça que je suis là."


Xiomara ne savait pas trop comment lui répondre mais elle voulait le rassurer. Elle ne savait pas trop ce qu'il pensait, et ne voulait pas être une gêne pour lui. Tout ce qu'elle pouvait faire était de lui assurer qu'il pouvait la voir comme une allié, au moins. La Draegghan enchaîna avec des questions concernant leur mission.

"D'ailleurs que pouvez-vous me dire sur ce Scalio ? Et qu'en est-il de Cabba ? Je crois que ça fait au moins deux ou trois fois que vous le mentionnez, mais qui est-il ? C'est un ami, c'est ça ?"
A-8475 "Être Parfait"
A-8475
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/12/2020
Nombre de messages : 28
Bon ou mauvais ? : Esprit Libre

Techniques
Techniques illimitées : Combustion Minime/Maîtrise de l'oxygène/Déplacement Instantané
Techniques 3/combat : Combustion précise/Hell Burst
Techniques 1/combat : Mode : SUPREMATIE

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockVen 3 Sep 2021 - 13:00
En position de force ? Non, Non.... Ce n'est pas vraiment comme ceci que le morcelé se voit dans ce bureau avec la louve et la Draegghan. Le fils des labos écoute la rousse avec un arrière-goût désagréable comme si celle-ci visait avec justesse et appuyait sur les points désagréables de son entrevue avec Narumi. Bien évidemment, le pâle s'est engagé sur une voie plus que périlleuse à l'instant ou son esprit tordu à chercher à prendre contact avec les hautes-sphères d'une planète qui n'est pas la sienne. Xiomara semble elle aussi avoir saisi l'essence de ce personnage excentrique et porte une attention toute particulière aux mots qu'elle choisit, en plus de son langage plus que soutenu. Seulement, le souriant voit son visage se déformé face aux mots de la fine lame. Un rire s'échappe alors bruyamment des lèvres du maudit tandis que ses deux mains se placent sur son visage dans un geste vif. Il lui faut quelques secondes avant de se calmer, suite à quoi sa main droite glisse délicatement le long de son visage dévoilant successivement sa pupille d'or puis son sourire si particulier, malgré qu'il soit scinder en deux à cause de la main qui est restée à sa place. Il élève le ton, s'exprimant avec assurance tandis que ses cordes vocales vibrent.


"NON ! Non.... Ce n'est PAS une victoire Xiomara ! Ce n'est rien de plus qu'un sursis, qu'un temps supplémentaire. Et même si la police ne me colle plus aux basques, ce sont les espions de Narumi qui prendront le relais, leurs odeurs empestent, je peux les sentir d'ici ! Tu ne saisis pas ! Tu ne saisis pas..."Dit-il alors que sa seconde main se détache pour rejoindre sa chevelure pourpre
qu'il vient frotter, gratter frénétiquement lui qui était calme jusqu'à présent.


Sa voix devient progressivement fébrile tandis qu'une de ses pupilles se tourne vers la Draegghan la fixant intensément. Il marque alors une pause avant de continuer la discussion tandis que la rousse lui offre une réponse sincère sur sa condition, et bien que celui avide de liberté n'en comprend strictement pas le sens, un nom est gravé au fer rouge dans sa mémoire ; Hidan, géôlier ou plutôt maître de la partenaire de l'expérience ratée. Il reste alors muet se concentrant sur les paroles totalement insensées de l'ancienne esclave du gardien. Puis il entend à nouveau ces mots, ces mots qui mettront un terme à ses grattements et autres frottements frénétiques. Son visage arborant alors une profonde neutralité, presque un certain désintérêt, il scrute sa partenaire. Pourquoi vouloir l'aider, lui ? Le raté, celui qui est incapable de vivre dans une société comme celle-ci, l'enfant joueur, gaffeur, chahuteur qui détruit les biens qui l'entoure par simple envie sans en comprendre la valeur sentimentale ou l'importance que ces dit biens peuvent avoir pour autrui. Se fondre dans la masse, disparaître, au final  pourquoi refuser une telle offre venant d'une guerrière bien plus forte que lui ? Car en vérité...


"Je n'ai besoin de l'aide de personne."
Dit-il sèchement, tandis qu'un sourire refait rapidement surface, illuminant son visage


"Ne plus voyager seul me suffit, et je t'en remercie."


Tout n'est peut-être que façade, ou plutôt, contradictions. Mais au final cela a relativement peu d'importance pour l'instant, et puis les gens se fient à la forme et non le fond. Mais il est loin d'avoir fini de répondre, puisque les interrogations ne cessent de pleuvoir sur le roux. Qui est Scalio ? Ou bien encore qui est ce fameux Cabba ? Pour quelqu'un d'extérieur à l'histoire du Morcelé ce sont des personnes relativement connu surtout avec les derniers événements, pourtant et à la grande surprise du pâle, sa camarade ne semble pas connaître ces farfelus personnages. À cause de cette surprenante question, Akaza semble avoir du mal à construire une réponse face à la fine lame.


"Je.... Et bien. Concernant ce fameux Scalio je ne peux t'apporter d'autres réponses que celle que Narumi nous a déjà données. Par une déduction assez simple, je peux cependant te dire les choses suivantes ; il provient de la planète Univers six dans l'univers Sadala... ou c'est l'inverse ? Quoi qu'il en soit, il appartient à une espèce que l'on nomme saiyans. Il a travaillé pour Narumi et Cabba fût son partenaire pendant une période... je crois ? Concernant son acte terroriste, j'estime qu'il a un rapport plus ou moins proches avec les élyséens mais rien est sûr puisque c'est le mec balèze qui s'est débarrassé de ceux présent sur terre"


Marquant une pause, le jeune homme semble réfléchir à ses propos, comme si un détail venait remettre en question son interprétation, sa théorie. Il ne faut que quelques instants avant que ses fosses nasales soient démangées par une forte odeur. Une ? Plutôt plusieurs mais il y a tellement de personnes autour de lui qu'il a du mal à discerner les diverses odeurs. Il semblerait que des personnes plus ou moins puissantes s'affrontent violemment quelque part aux alentours de leur position actuelle. Et bien que son attention soit brièvement porté sur ces futurs adversaires, il finit par répondre à la jeune femme concernant son compère Saiyan.


"Cabba est pour moi quelqu'un que je dois aider. Non, nous ne sommes pas amis, simplement.... Je me vois en lui, le moi du passé. Il m'a hurlé à la figure qu'il ne savait pas qui il était, alors je veux l'aider à devenir celui qu'il aimerait être. Nous partageons deux idéologies différentes concernant la notion de justice, de liberté. J'aimerais l'affronter au maximum de son potentiel aussi bien physique que mentale et l'écrasé dans un combat dantesque pour me prouver que j'ai le meilleur raisonnement voilà tout."


Les rares personnes aux alentours commencent alors à s'activer sous les yeux du maudit sans qu'il ne puisse en comprendre la raison. Ils parlent d'un soi-disant discours, rien de bien intéressant, sûrement Narumi et ses obligations. Il continue alors son monologue sur Cabba, ainsi que ses motivations le concernant.


"Tout ce que j'ai pu dire sur mon objectif, c'est du vent. L'énigme je l'ai trouvée sur le journal qui couvrait mon visage et c'était pour la pub d'une maison de retraite sérieux. Je ne peux rien dire sur moi car tout simplement, malgré mon affection à votre égard, Narumi et toi, vous seriez incapable de comprendre mon réel objectif. Le seul capable de me comprendre, c'est P-"


Xiomara n'a décidément pas de chance. Il allait enfin se livrer, à éclaircir une partie de son mystère. Mais il a fallu que l'empereur de l'univers 13 s'en mêle, bien qu'inconsciemment. Le pâle tourne la tête vers une vitrine pour observer cet homme dont il ne connaissait que le nom jusqu'à présent s'exprimant sur ses erreurs, s'excusant publiquement tout en rétablissant la vérité sur tous les événements  qui concernent la paix, ou encore cette guerre qui n'est rien de plus que le théâtre de personnes mal intentionnés qui ont manipulé jusqu'à une divinité de la destruction pour arriver à leurs fins. Se rapprochant dans une lenteur infinie de cet écran si lointain qui détruit alors les certitudes et la compréhension du monde et des choses pour cet enfant perdu, il se contente d'écouter, sans pour autant comprendre un seul mot prononcé par l'Élyséen . Les mots défilent et glissent sur l'armure froide que le gamin se construit plaçant ses deux mains sur ses oreilles ne voulant pas comprendre la vérité ; Ce monde aussi n'est rien de plus qu'une immense pièce de théâtre, et ses habitants ne sont rien de plus que des pions, des marionnettes, même les dieux ne sont pas épargnés. En réalité, même dans ce monde..... Rien ne change


« En clair, ces trois individus que l'on nomme Garou, Bardock et Scalio....»


Scalio ?

Pourquoi parle-il....

... de lui ?


« ... Je tiens à les innocenter tous les trois ! »

Comment ça...

les innocenter...

"tous les trois ?"


La pile de cartes s'effondre autour de lui tandis que ces quelques mots sont prononcés. Lui qui accorde sa confiance pour la première fois à deux personnes n'étant pas de sa famille, il se sent trahi, brisé. Non pas car Scalio vient d'être innocenté, mais bien parce que celui-ci à été manipulé et personne de ceux qui auraient pu lui accorder le bénéfice du doute, rien qu'en lui laissant le temps de s'expliquer, ne lui ont laissé cette chance. Son moral prend un sacré coup tandis qu'il arrive à comprendre ce que le saiyan a dû endurer, lui qui s'est fait manipuler toute sa vie. Il est incapable de comprendre la situation et se contente de se fier aux mots de cet empereur ne cherchant pas à élucider les zones d'ombres de cette affaire ; Tout ce qu'il voit ici, c'est la cheffe des armées terriennes qui a jugé et condamné un ancien collègue sans connaître l'histoire qui l'a mené à accomplir des actes considérés comme terroristes. Et rien que par cette pensée il se sent profondément trahi. Elle a dû certainement assisté au discours du Dieu de la Destruction, elle va donc s'expliquer non ? Akaza observe cette boîte métallique qui permet de communiquer sur de longues distances et il attend. Il attend. Il attend et oublie Xiomara. Il attend et oublie Cabba. Il attend et il oublie tout le reste, fixant cette boîte, un visage vide de toutes émotions. Elle n'appelle pas. Alors il le fait, cherchant à la contacter, plaquant ce drôle d'instrument contre son oreille. Et avant même d'avoir une réponse, avant même d'être écouté, il s'exprime avec ardeur.


"Toute ton histoire concernant ton peuple, les tiens. Tu me l'as raconté pour m'amadouer c'est ça ? Pour me manipuler ? M'envoyer contre une personne dans la même situation que moi ? Je pensais sincèrement avoir trouvé quelqu'un de confiance mais en réalité tu ne vaux pas plus que Gentec. Qu'est-ce que c'est toute cette histoire de manipulation ?! Dis moi que tu n'en savais rien. Je comprends rien à ce qui se passe, qui sont mes ennemies ? Scalio ? Auros ? Ou bien.... toi ?"


Le garçon impulsif est de retour, et sa rage change de cap. Peut-être fait-il fausse route ? Offrir une seconde chance, c'est peut-être le moment, non ? Il se relève, le dos droit, les bras le long du corps. La ligne est toujours ouverte. De sa main gauche, s'échappe la représentation de son irritation tandis que de petites claquements retentissent. Au creux de sa main, l'air chauffe et de petites explosions se forment. Son visage est déformé par la colère et l'incompréhension, et la boîte métallique qui sert à maintenir le contact grince subissant la pression de sa main resserrant son étreinte.


"Je commence à chauffer, c'est pas bon du tout autant pour vous que pour moi."


Le calme avant la tempête.
Xiomara Anelanz
Xiomara Anelanz
Autres Races
Féminin Age : 44
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 166
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 550

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume * Flèche Énergétique * Effet Boomerang
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Facteur X

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] ClockMar 14 Sep 2021 - 17:14
Si Xiomara se montrait aimable et bienveillante avec Akaza, elle ne voulait pas qu'il croit qu'il était simple de prendre l'ascendant sur elle, qu'il lui serait aisé de l'influencer ou de la manipuler. Sa loyauté envers celui qu'elle considérait comme son maître pouvait la faire passer pour une servante inutile et sans aucun libre arbitre. La Draegghan avait toutefois une forte personnalité avec une franchise qui pouvait être un peu dure. Même face à Hidan elle ne baissait pas la tête sans broncher. Avec l'être parfait elle voulait lui montrer qu'il pouvait compter sur elle, mais qu'elle ne céderait pas à tout ses caprices. S'il avait l'intention de jouer à l'enfant il fallait aussi lui montrer du caractère, et peut-être de l'autorité.

Ce franc-parler semblait provoquer quelques irritations chez le jeune homme, qui haussa subitement le ton pour venir immédiatement la contredire. Alors qu'il semblait calme, il venait une nouvelle fois de changer d'humeur, et ses paroles étaient toujours aussi mystérieuses. Il avait fait tout ce chemin pour retrouver Narumi afin de gagner sa liberté, certes, mais aussi un allié. Ses mots ne semblaient pourtant pas donner l'impression qu'il avait une totale confiance en l'armée Terrienne. En regardant son passif c'était légitime qu'il ne soit pas serein avec eux mais cette réunion avec la louve devait être comme un nouveau départ, pour repartir sur de meilleures bases.

La rousse resta silencieuse, le laissant s'exprimer, lui qui gardait de nombreux secrets devait avoir besoin parfois de se lâcher. Il se montra très nerveux avant de conclure en affirmant qu'il n'avait besoin de personne. Elle baissa les yeux, s'accroupissant même un instant, un peu déçue de cette réponse, même si elle le comprenait, il ne devait être confronté qu'à sa solitude depuis toujours et se sentait assez fort pour tout gérer tout seul. Ou du moins il voulait qu'on ait cette image de lui ? Elle laissa passer quelques secondes avant de lâcher d'une voix douce, sur un ton bas mais suffisamment fort pour qu'il entende cette phrase qui sonnait comme un bouclier venant de se briser.


"On a tous besoin de quelqu'un..."


Dit-elle avant de relever la tête pour le fixer. Akaza se calma par la suite, peut-être que les mots de l'épéiste avaient joués dans cet autre changement d'humeur, ou alors le fait de penser à Cabba et Scalio lui avait permis de se recentrer. Il semblait surpris mais la Draegghan ne connaissait que très peu de choses sur cette planète et les événements qui s'y étaient déroulés. Le conflit qu'il traversait était flou à ses yeux.

Cabba et Scalio semblaient être la clé pour ouvrir ce coffre blindé qu'était Akaza. Le dossier n'aimait d'habitude pas partager ses documents confidentiels, et pourtant il avançait à petits pas sur cette voie. Xiomara eut un sourire en l'entendant parler de Cabba. Sa relation avec lui semblait particulière mais lui rappelait, à quelque chose près, ce qu'elle ressentait pour lui : elle avait envie de l'aider et lui avait envie d'aider Cabba. Il y avait sûrement d'autres points communs qu'ils pouvaient se trouver.

C'est alors que la conversation tourna de nouveau, l'être parfait semblant une nouvelle fois prit de panique alors que son regard s'était un temps arrêté sur un téléviseur, à travers la vitre. La rouquine n'avait pas suivi l'annonce de l'homme derrière l'écran, c'était Akaza qui l'intéressait. Elle regarda tout de même autour d'elle pour comprendre. Xiomara se releva soudainement et se mit face à lui, lorsqu'il avoua... Ses réelles intentions ? C'était ça ? Il voulait les innocenter ? C'était complètement à l'opposer de la mission qui lui avait été confiée. Bouche bée, celle qui était au service d'Hidan arrivait à peine à le croire. Était-ce encore une de ses blagues ? Il n'avait pas l'air de plaisanter. Il fallait qu'elle réagisse mais elle ne savait quoi dire.


"Je... Je..."


Sa tête bougeait légèrement de gauche à droite, comme si elle venait d'être sonnée. Cette annonce était pour le moins troublante, elle remettait tout en question. Xiomara pouvait-elle assumer cette tâche d'épauler Akaza ? En l'incitant à continuer sur la voie que leur avait dessiné Narumi... Ou en aidant le garçon au visage pâle à innocenter ces individus ? Pouvait-elle vraiment forcer la décision ? Elle avait conscience de s'être mêlée à une histoire qui pouvait avoir de graves conséquences mais était-elle capable d'y faire face ? La jeune femme doutait alors de ses capacités et ne savait pas comment réagir... Finalement, c'est Akaza, par ses mots qui eurent l'effet de claques au visage, qui permis à Xiomara de reprendre son sang-froid. En le voyant complètement paniqué, jusqu'à même douter d'elle, la Draegghan fut poussée à réagir. Elle s'approcha de lui, le saisissant au niveau de ses bras.

"Non ! Non, Akaza ! Je ne suis pas ton ennemie ! Je suis... Je suis... Tu veux savoir qui je suis ?"


Elle écarta ses bras et les passa autour de lui pour le serrer contre elle. Enfin, alors que sa bouche se trouvait à quelques centimètres de son oreille, elle chuchota quelques mots, comme s'ils étaient sur écoute.

"Je suis ton alliée... Tu n'es pas seul."


La rouquine se retira calmement en gardant son regard dans le sien, elle ajouta quelques mots en hochant de la tête pour insister.

"Je te suivrais, quelle que soit ta décision. Alors ne t'enflamme pas... Tu risquerais de brûler quelques étapes."
Contenu sponsorisé

À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Empty
MessageSujet: Re: À la recherche du Saiyan Barbu [PV]   À la recherche du Saiyan Barbu [PV] Clock
 
À la recherche du Saiyan Barbu [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Drive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Veteran [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-