-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

Partagez
 

 Retour au bercail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 846
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Retour au bercail Empty
MessageSujet: Retour au bercail   Retour au bercail ClockDim 14 Mar 2021 - 21:33
Voila maintenant trois quart d'heure que la saiyanne avait regagné Conton-City et cette dernière ne savait toujours pas quoi faire. Après avoir laissé Trunks retourner à ses occupations, la jeune femme gaspillait son temps libre à errer dans l'immensité de cette citée céleste. De nombreuses pensées occupaient son esprit tel un tourment sans fin. Si les questions se bousculaient autant dans son esprit, était-ce dû à l’inquiétude ou aux réponses qui la laissait dans l'incertitude ? Peut-être était-ce les deux, qui sait ? Le gouffre entre la réalité et l'idéal semblait si grand que la patrouilleuse ne savait plus vraiment ou elle en était. Quoi qu'il en soit, il était grand temps pour elle de reprendre sa vie en main. Oui, elle devait enfin se décider à cesser de jouer les bonnes samaritaines pour se racheter de ses erreurs passées et enfin tourner la page.

« Hm... »

Mais par ou commencer ? La guerrière avait tant réfléchie aux possibilités qui pouvaient s'offrir à elle que l'hésitation venait ajouter son grain à tout ça. Agacée d'elle même, la brune claqua ses mains contre ses joues dans une tentative pour se remettre d'aplomb puis décida de faire un tour en ville, histoire de se changer les idées. Survolant les bâtiments, une certaine forme d'admiration se reflétait dans le regard de notre protagoniste. Voir ce petit village perdu au beau milieu du ciel devenir une aussi grande ville lui apportait un sentiment de sécurité. Ici, c'était chez elle et tout ceux qui se sont installés ici partageaient aussi bien leurs objectifs que ce grand foyer sur lequel ils veillaient tant.

« Peut-être devrais-je m'installer pour de bon ? »

La jeune femme était si préoccupée par son avenir qu'elle n'avait pas encore réalisée qu'elle pensait à voix haute. Cela dit, c'était l'occasion pour elle de visiter les maisons disponibles et enfin s'installer dans « son propre chez elle ». S'il faisait bon vagabonder de planètes en planètes, il était parfois plus raisonnable de réfléchir sur du long-terme en laissant les problèmes de l’extérieur de coté. Cette idée de tranquillité la confortait dans sa lutte contre ses propres démons. Après avoir posé les pieds au sol, la saiyanne ne put tout de même s'empêcher qu'elle puait la transpiration et que son armure usée se devait aussi d'être changée. Grimaçant à l'idée de conserver ce vieil uniforme de combat, elle décida de se rendre chez le tailleurs pour faire un peu de lèche-vitrine à ses heures perdues. Il n'y avait pas de mal à jeter un œil après-tout... si ?
Tekateki
Tekateki
Saiyan
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 04/05/2017
Nombre de messages : 539
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2954

Techniques
Techniques illimitées : Armure Naturelle--Twin Dragon Shot--Téléportation
Techniques 3/combat : Javelot d'énergie--Saturday Crash
Techniques 1/combat : Boule destructrice

Retour au bercail Empty
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Retour au bercail ClockMer 17 Mar 2021 - 19:43

Ouvrant un œil, un ciel, une lumière vive au loin recouvert ce dernier vint apparaître dans mon champ de vision. Dans ce paysage flou, je n’arrive pas à saisir ou je me situe, ni même ce qui s’est passé avant pour que j’arrive dans un tel lieu. Qu’est ce qui m’arrive, qu’est ce que cette sensation forte que je ressens, envahissant tout mon corps, qu’est ce que cette douleur intense. Pourquoi mon corps est de partout piqué par cette désagréable souffrance. C’est…insupportable. Soudain, une vive douleur linéaire vint provoquer un flash dans mon esprit.

Ce type. Je me suis battu contre ce colosse de muscles, alors que je faisais face au blondinet. En effet, il était arrivé, et à partir de là, la seule chose dont je me rappelle était ce mot que j’avais prononcé « Naré ».

« Debout. »

Vint raisonner une voix dans mon crâne, qu’est ce que ? Oui. Tout me revient. Naré et le djinn avec lequel j’avais conclu un pacte. Grâce à lui j’avais gagné considérablement en puissance, non, j’étais clairement à un autre niveau.

« Cet individu que tu as combattu t’as amené ici après le fait que tu sois tombé dans les paumes. Ton corps n’a pas pu résister à mon pouvoir. Il s’est donc maintenu en relâchant pression. Tu étais bien trop blessé pour maintenir la cadence. »

C’est donc ainsi… Il a néanmoins réussi le test que je lui avais fixé. J’imagine que j’en apprendrai un peu plus dans quelques minutes.  Tentant de me relever. Je vins m’écraser au lit sur lequel j’était allongé.

« Ne bougez pas, nous nous occupons de vous. Vous êtes dans un hôpital. Ca sera court. La machine ne fera que passer et vous serez soigné en un rien de temps. Le maître Kaito viendra par la suite vous rendre visite. »

Kaito ? Il s’agit peut être du maître dont avait parlé Zannin ? Alors que je m’apprêtais à questionner la femme qui m’avais informé de la situation. Une machine vint d’un laser scanner tout mon corps, le revitalisant entièrement.

« Vous pouvez attendre maintenant à l’entrée de l’hôpital. Un patrouilleur du temps viendra spécialement vous mener au kaioshin d temps ! » Dit l’infermière.

Me relevant brusquement à une vitesse que je ne pu maitriser je vins surprendre la dame avant de m’excuser et sortir. Il semblait que j’avais gagné en puissance après ce combat. Est-ce l’effet du Zenkai ? Ou simplement de mes précédents entrainements ? Quoiqu’il en soit, alors que je me dirigeais vers la sortie, la grave voix vint retentir une nouvelle fois, raisonnant à travers tout mon être.

«Une énergie étrange se trouve à proximité de ta position. Son intensité n’a rien de naturel. Elle accrue par autre chose. Serais tu intéressé d’en savoir plus ? Cela pourrait constituer une source de pouvoir à exploiter. »

Bien que l’entité demeurait neutre, je dois avouer que l’ambition de devenir plus puissant ainsi que ma nature de saiyan ne purent refuser une telle proposition. Suivant les indications de celui que j’hébergeais en moi. Je vins m’éloigner de l’hôpital. Quand soudain je fis interpeller par une créature aux étranges allures. Je n’avais jamais rien vu de tel. Rose, langue est assez difforme avec un accoutrement typiquement Namek.


Retour au bercail Mzocha11

« Yo le nouveau ! Je vois que ça travail déjà dur ! Comment tu as pu mettre dans un tel état ? C’était qui cette fois, Freezer ? »

De quoi parle t-il ? Descendant mon regard vers mon gi, je pu observer l’état pitoyable dans lequel ce dernier se trouvait. Indéniablement il avait raison. Il n’empêche que la partie concernant Freezer me semble toujours incomprise. J’imagine qu’il me confond avec un autre.

«Haha ! Je crois que tu ne trompes de personne ! » Dis je avant de m’éloigner.

Il semblait pourtant très sûr de lui. Je continuais quand même mon avancée. Quand soudain, une architecture étrange vint apparaître à mes yeux. Un village, un village céleste, plusieurs commerces, ou nous trouvons nous, quand est ce que je comprendrai ce qui se trame ici ? Comment se fait il que nous nous trouvons sur une plateforme planète dans les cieux, le palais du tout puissant était similaire à cet endroit, mais il était loin d’être aussi grand dans mes souvenirs.

Ebahi par le lieu, je continuais à avancer, les yeux globuleux. Jamais je n’avais imaginé quelque chose comme ça. Plusieurs individus dans l’endroit était aussi étrange que le la personne qui m’avait visiblement pas confondu. Des saiyans, des nameks, des terriens, des gens de tous les horizons semblaient travailler ensemble. C’est à la fois merveilleux et déstabilisant.
Alors que j’observais le paysage, Naré parla. Et instantanément, une personne de ce beau paysage, d’une lueur rougeâtre vint s’illuminer.

« C’est elle. C’est de cet individu que se dégage l’énergie étrange. Tu devrais te renseigner à son propos.»
Le djinn m’avait donné la capacité de visualiser cette étrange force. Et effectivement, son aura ne semblait pas régulière…

M’approchant de cette femme qui se dirigeait visiblement vers le tailleur, je vins l’interpeller.

« Excusez moi, je m’appelle Tekateki et quelqu’un m’a amené dans l’endroit. J’ai apparemment intéressé le… « Dieu du temps ». Mais en arrivant dans l’endroit, j’ai pu sentir quelque chose d’étrange. Une puissance extérieure fait rage en toi. De quoi s’agit-il ?»

En effet, il ne s’agit pas de la façon la plus subtile d’aborder une personne. Mais j’ai jugé qu’il était préférable que je vais directement au vif du sujet. A quoi bon tourner au tour du pot !
Zannin
Zannin
Autres Races
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 14/01/2020
Nombre de messages : 108
Bon ou mauvais ? : Chaotique neutre
Zénies : 1134

Techniques
Techniques illimitées : Psycho Thread / Devious Mirage / Grisly Slime
Techniques 3/combat : Doom Dome / Vanishing Devil
Techniques 1/combat : Overheat Rush

Retour au bercail Empty
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Retour au bercail ClockLun 22 Mar 2021 - 3:05
Aaaaah… Les fringues sont prêtes.


Le nez fin, l’œil vif, le sourire aux lèvres. Petit bouc taillé au gré du temps passé à la cité. Chemise, costume… Impecc’ ! On boutonne le tout, petite cravate pourpre pour accorder avec le bleu du teint. Chaussures de ville de premier choix. On observe le tout dans la glace : « Putain, quelle classe ! » Le tailleur, Manucron, observait son client visiblement aux anges. Il fallait dire que pour le coup, il avait tout donné. C’est pas tous les jours qu’il devait faire un smoking pour un tel gabarit. Mais pour quelqu’un qui avait réussi à transformer un Metalman en véritable Don Juan, rien n’était impossible. Le patrouilleur Zannin en était carrément subjugué !

« Alors ça, patron, c’est du lourd ! C’était précisément ce que j’avais en tête ! »

Beuglait-il gaiement. Ca soulignait impeccablement sa carrure, pour son plus grand bonheur ! Pourtant, il se fichait de l’image qu’il renvoyait aux autres. C’était simplement pour lui qu’il avait ce désir de la sape. A ses heures perdues, le colosse est un grand narcissique, fier de son parcours, de sa force et de son flair. Le voir ainsi lui rappela à quel point il était allé loin. Qui aurait cru qu’un gosse des rues puisse suinter autant de style un jour, hein ? Ricanant tout seul, il se frotta les mains avant de se tourner vers le vendeur :

« Ton prix sera le mien, chef ! »

Suite à quoi ce dernier haussa simplement les épaules, tout sourire.

« T’occupes, grand dadais ! Pour les Patrouilleurs, la première commande, c’est gratuit ! Mais j’me fais pas d’bile, en deux semaines grand max, y vous en faut toujours d’autres ! »

Se moquait gentiment le vendeur. Sur le coup, le Tisseur se joint à lui, remerciant sa bonne étoile. En réalité, il était venu sans une seule thune, et prévoyait une urgence bidon pour se barrer en toute hâte ! Il le remercia une dernière fois avant de se tourner vers la porte de sortie. Mais il y avait comme quelque chose de curieux dans l’air. Une présence spéciale, et diablement puissante. Elle sortait très clairement du lot, et semblait se rapprocher de plus en plus de sa position. Et maintenant qu’il faisait attention aux signatures énergétiques du coin, il en remarquait une autre qu’il avait déjà ressenti par le passé. C’était celle de Tekateki, le Saiyan qu’il devait amener à Kaito Shan. Alors comme ça, il était sorti de sa torpeur ?

Il semblait d’ailleurs que ces deux forces se rejoignaient. Le jeune guerrier avait un contact dans le coin ? Curieux, le géant ouvrit la porte pour tomber nez à nez avec un petit bout de femme pas plus épaisse qu’une simple civile. Plus de cinquante centimètres les séparaient, et le Héra devait bien faire le triple de son poids, à vue de pif. Pourtant, c’était d’elle qu’émanait cette imposant Ki, le plus colossal qu’il ait jamais ressenti jusque-là. Sans ça, il n’aurait jamais cru une seconde avoir affaire à quelqu’un de sérieux. Elle portait une armure de combat classique, avec une queue velue autours de la taille. Une Saiyanne, huh… *Encore ces putain de Saiyans…* Ou bien était-ce réellement le cas ? Ses yeux étaient bien différents du noir de jais de ses autres congénères. Tekateki, lui, se tenait auprès d’elle.


« Hé beh, gamin ! Sortit de l’hosto ? T’es tombé dans les vapes tout d’un coup ! »

Qu’est-ce qu’ils ont, les Saiyans ?
Ils se retrouvent entre eux avec des sortes de phéromones ? C'est peut-être leur saison des amours... Toujours est-il qu’en plus du sang-mêlé qu’était Kaito, ça faisait un autre enfant de la planète Végéta qui surclassait totalement Zannin. C’était toujours rageant de les voir s’amonceler au sommet, eux et leurs prédispositions. Guerriers nés… Faux guerriers, ouais ! Ce n’était que partie remise, pensait-il alors qu’il observait les deux peaux roses communiquer. Le jeunot était en fait curieux de savoir d’où venait la grande puissance de la jeunette. Le titan allait alors s’immiscer dans la conversation, lui aussi intéressé par la réponse, mais quelque chose d’étrange le sortit de son initiative. C’était son système de communication qui s’activait tout seul !


« Tekateeee… Ben merde alors, un instant… »

Fit-il en dégainant son appareil. Une image… L’écran tactile affichait quelque chose.
Un homme crâne rasé, le visage partiellement caché derrière un masque de métal. Une femme au teint bleu, cheveux ivoires, bâton en main. Et enfin, une fille aux cheveux tout aussi blancs, en tenue blanche et noire. Qui étaient donc ces gens ? Ils n’avaient pas l’air d’être de la Patrouille Temporelle…  L’homme prit la parole, dans un long monologue que le Héra ne comprenait pas totalement. Mais ce qu’il comprenait, en revanche, c’est que la situation était catastrophique dans sa temporalité. Ce type… C’était donc lui ! Auros le Dieu de la Destruction, celui qui a abattu le terrible Beerus.


Autre scoop, la planète Végéta avait été réduite à néant ! « Encore ?! » La vache, comme quoi le karma voulait la disparition de cet astre, déjà anéanti une première fois pas une gigantesque météorite ! Voilà maintenant que des terroristes s’y mettent ! Les coupables étaient l’Alliance Maléfique, la tristement célèbre bande du tyran Majin Végéta. Mais ils n’en seraient pas les cerveaux, d’après lui ! Non, ce rôle était tenu par nul autre que… Les dieux ? Comment ça les dieux ? Lesquels ? Parlait-il des différents panthéons connus dans la galaxie ? Ou bien faisait-il allusion aux Kaioshins comme Kaito ? Quoiqu’il en soit, c’était avec hargne et férocité que l’Hakaishin déclarait la guerre aux autres divinités et à leurs laquais.

« Putain de merde, t’entends ça, petit ? La guerre éclate contre les dieux, par chez nous ! »

Plus que grave, cette situation était explosive ! Et Zannin savait déjà ce que cela voulait dire ! Le champ de bataille appelle les dieux ! Elle appellera donc son Maître lui-aussi ! Il ne pouvait retenir un sourire carnassier à cette idée ! Si Kaito devait faire front, alors il allait faire intervenir ses propres troupes… Et ça voulait dire :

« GYAHAHAH !!! Je serais aux premières loges pour voir ça ! Ca va être un carnage monstre ! »

Jubilait-il tout haut ! Il en bavait presque, tel un toxico devant une seringue ! Les tambours de guerre ! Il pouvait les entendre raisonner jusqu’au plus profond de son âme ! La tension qui montait d’un cran ! Ca lui prenait les tripes, lui éveillait son feu sacré ! Le Shan avait intérêt à l’y envoyer presto ! Il jeta alors un œil rapide à droite, puis à gauche, regardant les deux guerriers de l’espace. Etaient-ils, eux aussi, dans cette optique ? Ou pensaient-ils simplement que ce n’était pas leurs affaires ? Mais d’ailleurs, il ne s’était même pas présenté à la maigrichonne, qui devait le prendre pour un type louche sorti de nulle part, ce qu’il était en soit. Il essuya de son pouce la salive perlant au coin de ses lèvres, se redressant comme si de rien n’était.

« Huh… Fait pas gaffe. Moi, c’est Zannin, celui qui a amené ce gusse sur ordre du boss. »

Fit-il d’un mouvement de tête pour désigner Tekateki. Techniquement, il avait pas grand-chose à dire à l’inconnue, à part qu’elle était forte et qu’une petite baston lui ferait plaisir, mais le message envoyé par le Dieu de la Destruction l’avait mis sur la piste d’un plus gros poisson encore !
PNJ Kaito
PNJ Kaito
PNJ
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 182

Retour au bercail Empty
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Retour au bercail ClockJeu 25 Mar 2021 - 0:46

Le conflit venait enfin d'éclater. La bataille finale était désormais annoncée. Il fallait à tout prix mettre les plus braves patrouilleurs sur la scène, ceux natif de cette temporalité qui avait montré un désir de se battre, accomplissant leur devoir pour le salut de leur Univers, et de leur époque. Un seul lieu existait, et il ne s'agissait pas d'un combat pour le Temps, mais pour eux-mêmes. Kaito y participait, désirant protéger son époque natale. Sa maison, son chez lui, sa patrie et celle qui l'a vue grandir. Bien qu'il considérait plus l'Univers 6 que le 7 comme sa propre maison, il ne pouvait pas fermer les yeux sur les agissements d'Auros. Impossible pour lui de laisser les ténèbres se répandre sur ces mondes qui l'ont vu s'éveiller... Mais qu'en était-il de ses partenaires de la patrouille du temps ? Zannin avait bien montré son désir de participer à ce combat, voulant également régler certains comptes. Il était libre de le faire, après-tout, sa mission principale était mené a bien...

De son poste à la crypte du temps, le second Dieu du Temps, disciple du Shan, futur maître de Hellzetsu, venait d'apparaître face au trio. "Zannin, je sais que tu as envie de te battre également. Je vais te téléporter près de Kaito. Il y a de nombreux adversaires qui voudront aider Auros... Il vaut mieux que tu empêches ces derniers d'interférer. Celerya, reste avec moi ici. Nous devons protéger Conton-City au-cas-où... Et tu es Tekateki, c'est ça ? Tu es libre de combattre également. Nous rediscuterons de ta peut-être future, si tu es d'accord bien sûr, position de patrouilleur du temps. Votre Univers a besoin de vous..." Bien sûr, Tekateki semblait montrer son approbation de participer au combat. Ainsi, le duo se faisait téléporter dans la temporalité d'RPGDBZ, au royaume des Dieux, proches du Dieu du Temps Kaito. Ce dernier avait bien sûr laissé ses deux compagnons partir rejoindre leurs postes... La bataille finale arrivait doucement. Pour Celerya, libre à elle de vouloir participer, mais sa place auprès de Conton-City était nécessaire. Elle était la plus puissante de la patrouille, et son rôle de gardienne se confirmait aujourd'hui même.
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 846
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Retour au bercail Empty
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Retour au bercail ClockDim 28 Mar 2021 - 12:11
Si l'on pouvait retenir une chose de cet endroit, c'est que certaines choses ne changeaient jamais. Bien que cette grande ville volante se situait dans un lieu dont nul ne connaissait tous les secrets de son emplacement, il était à noter que ses habitants vivant toujours sous la menace constante des ennemis de la patrouille temporelle. En dépit de cela, tous agissaient comme d’habitude, intégrant dangers et défis à leur quotidien aussi terrifiant qu'extraordinaire. Si malgré tout un sentiment de sécurité était présent en ces lieux, c'était de toute évidence grâce aux efforts communs des patrouilleurs qui continuent aujourd'hui de se démener pour restaurer l'ordre, protéger l'Histoire dans son intégrité et assurer la sécurité des citoyens de ce monde éloigné de tout. Cette simple pensée rassurante permettait à Celerya de faire lâcher la pression mais... un étrange sentiment la guettait. Quelque chose d'à la fois familier et d'inconnu perturbait ses sens aiguisés, quelque chose de semblable troublait cette tranquillité qu'elle avait tant cherché et ce bien qu'elle ne parvenait pas à mettre la main dessus.

« Oh, Bonjour ? »

La jeune femme laissa son nouvel interlocuteur se présenter et l'écouta attentivement. Contrairement à lui, elle n'était pas en mesure de visualiser directement ce qu'il pouvait bien se cacher à l'intérieur. Si ses nouveaux yeux violacés pouvaient l'aider à discerner la vérité, leur capacité n'était pas d'une très grande utilité... mais elle avait un étrange pressentiment. Ce pressentiment, il était le même que pouvaient ressentir le chasseur et le chassé. Oui, ils 'agissait de cette impression constante d'être épié sans ne jamais trouvé qui ou quoi pouvait nous observer. Faisant fit de tout cela, c'est avec un calme étonnant que la guerrière répondit à ce jeune homme mais le contenu de ses paroles ne lui semblait pas anodin.

*Il sait.*

« Le dieu du temps... ? Ah, vous devez parler de Kaito ! En effet, nous recherchons activement des candidats pour renforcer nos rangs. Soyez le bienvenu à Conton City ! »

Le contraste entre sa personnalité d'origine et celle qui s'est développé indépendamment de la première était pour le moins saisissant. Était-lait utile de préciser qu'en réalité, Celerya était actuellement une véritable bombe à retardement, capable de se changer en monstre à tout instant ? Non, et il valait mieux laisser ses possibilités tomber dans l'oubli.

« Vous êtes plutôt direct, vous. Je m'appelle Celerya et j'appartiens à la Time Patrol. En ce qui me concerne... et bien disons que ce que vous percevez est le fruit d’expériences scientifiques dont je me serais bien passée. »

Elle laissa une seconde de silence avant d'ajouter ceci.

« Désolée mais je ne tiens pas à en dire d'avantage... pas ici. »

Informations confidentielles, donc. Ça n'avait rien d'étonnant vu les circonstances de son propre recrutement. Incapable de contrôler l’évolution du sérum dans son propre corps, la saiyanne fut plongée dans une folie meurtrière qui ne fut arrêté que par l'épuisement de cette dernière. Vint ensuite un colosse vêtu d'un costume plutôt chic. Celui-ci s'annonça de façon assez bruyante pour que son partenaire le remarque... mais à peine s'est-il approché que son appareil vint l'interrompre. Le petit gadget qu'il sorti de sa poche. Diffusant l'image et le son, l'engin retranscrivait actuellement le discours diffusé par Auros à l'ensemble de l'univers. Visiblement, la brigade temporelle était en mesure de capter ce genre de message à travers les époques. Si les nouvelles semblaient animer le Héra et le motiver à combattre, il e était tout autre pour l'originaire de la planète Vegeta.

« … hein ? »

Cela, ce n'était pas le « Hein » qui signifiait, « Je n'ai pas compris », non. C'était plutôt celui qui se traduisait par un « Attendez, quoi ? » ou « J'ai bien entendu ? ». Le discours d'Auros était pour le moins perturbant et les yeux écarquillés de la guerrière ne pouvait plus quitter des yeux l'image animée par ce petit appareil. En clair, tout semblait n'avoir plus aucune importance autour d'elle. Tout ce qu'elle retenait, c'était la destruction totale de la planète Vegeta suite au conflit qui s'est déroulé là bas. Impuissante, elle rageait intérieurement et ses dents crissaient tant sa mâchoire se resserrait sur le coup de la colère.

« Je n'arrive pas à y croire... »

Tout comme le cataclysme, la tragédie s'est répétée une fois de plus en ce bien triste monde. Vint ensuite Poiko qui intervint en urgence. Le ton de sa voix semblait traduire son sentiment d'urgence. Il avait beau être l'apprenti du dieu du temps, ce dernier venait à lui manquer. C'était ironique mais il n'avait pas vraiment le temps de réfléchir, lui non-plus. Il fallait air maintenant. Emportant Tekateki et Z annin avec lui, le shinjin invita Celerya a resté ici pour défendre Conton-City. Au vu de son état actuel, il était sans doute préférable qu'elle reste dans les parages, en effet. La triste nouvelle l'avait rendue très instable et l'intéressée n'avait pas attendu les instructions du jeune à la peau bleue pour s'envoler. Visiblement, elle avait besoin de s'isoler.
Contenu sponsorisé

Retour au bercail Empty
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Retour au bercail Clock
 
Retour au bercail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour au bercail
» Retour au bercail
» De retour au bercail
» Retour au bercail
» Retour au bercail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Conton-City-