-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -20%
Nike MD Runner 2
Voir le deal
51.97 €

Partagez
 

 Pèlerinage à Yunzabit [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 71
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mag Kaikōsen - Mafuba Prototype - Régénération
Techniques 3/combat : Makankosappo - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Vitesse Supérieure

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockJeu 25 Fév 2021 - 12:54
Après avoir pris le temps de récupérer de son combat contre le roi démon Piccolo, Kazoo s’était rendu dans les cieux. Là se trouvait le palais du tout-puissant, fonction terrienne présentement occupée par un Namek.

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] TheLookOutEp20

À son arrivée, il remarqua une certaine activité. Il semblait que la Salle de l'Esprit et du Temps était occupée, non pas qu'il eût envie d'y entrer à nouveau, surtout seul... Fortuitement, l'intendant avait eu le loisir de remarquer l'arrivée du petit guerrier. Il le salua de loin, ses caractéristiques lèvres rouges sur fond noir dessinant un sourire sincère:
"Cela fait bien deux mois que nous ne vous avons pas vu, messire!" Mais immédiatement, la bonne humeur se mua en inquiétude. En effet, bien que ses blessures eût été guéries, Kazoo portait toujours ses vêtements en partie brûlés au cours de sa confrontation. "Est-ce que vous allez bien?
-Ça pourrait aller mieux, monsieur Popo." Le jeune Namek salua respectueusement son interlocuteur en s'inclinant, ce dernier lui rendant la pareille. Les deux se relevèrent, puis l'extraterrestre continua: "Je suis venu voir monsieur Dende. J'ai quelque chose à lui demander."


Kazoo s'approcha de l'alcôve que lui avait indiqué l'intendant. Il y trouva le dénommé Dende, un vieux tome à la reliure épaisse dans les bras, parcourant une page manuscrite. Un soubresaut caractéristique de ses oreilles pointues indiqua qu'il avait perçu la présence de son cadet. Il se retourna, son visage un solennel mélange d'inquiétude et de soulagement. Plutôt que de laisser son interlocuteur dans l'embarras, il en vint aux faits:
"Je sais" Le gardien de la Terre n'était peut-être pas un combattant, il restait cependant une sentinelle assidue au sommet d'un perchoir surplombant l'ensemble du monde.
"Je suis heureux que tu en aies réchappé." Il referma le grimoire, et le rangea dans une étagère sans âge, garnie de bien d'autres ouvrages. Il en avait tiré nombre d'observations sur feu le roi démon Piccolo, qui n'annonçaient que le pire maintenant qu'il parcourait de nouveau la surface de la Terre.
"Que comptes-tu faire, maintenant?" Demanda Kami à l'âme qui s'était interposée, mais avait failli à stopper la menace.

Le petit guerrier marqua une pause purement rhétorique avant de répondre, car il avait déjà fait son choix: "Passer aux choses sérieuses."
Petit? Plus tant que ça d'ailleurs, comparé au membre du clan du dragon qu'il avait maintenant rattrapé de plusieurs centimètres. La croissance d'un Namek n'est pas fixe, elle peut être par besoin ou par maturité. Deux raisons qu'un intervalle d'un peu plus de deux mois pouvait parfaitement justifier après le lot de catastrophes ayant frappé le monde d'en bas.
"Mais pour cela j'ai besoin de votre bénédiction." Le maître des lieux maintenant affublé de son austère sceptre leva un sourcil, signifiant par là qu'il voulait en connaître la nature. Kazoo continua: "Un endroit sur votre planète où je pourrais m'exercer en ne blessant personne."
Le décisionnaire laissa le silence s’installer pendant qu’il délibérait. Finalement, il le brisa de ces mots:

"Suis moi."


Les deux extraterrestres s'étaient rendus sur le bord de la vigie. Dende pointa de sa canne le sujet de ses explications:
"Par ici, en direction du nord. Ce grand morceau de terre vierge est appelé Yunzabit. La vie a bien du mal à s'y maintenir entre le permafrost et les vents glacés."
-Le... perma-quoi?”
S'amusant de cette candide interrogation, le gardien ne tarda pas à préciser: "De la terre gelée. Toujours est-il qu'à part l'herbe, tu n'as pas trop à t'inquiéter.” L'ensemble de plateaux était bien assez vaste pour que ce dernier puisse prendre quelques libertés sans défigurer plus qu'une fraction du paysage.
“Je vous remercie, monsieur… Je veux dire, Kami-sama!” Répondit un Kazoo enjoué par la nouvelle, tout en essayant de respecter l’étiquette  dont il avait jadis vu Karifu faire preuve.

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] DBZ_-_224_-(by_dbzf.ten.lt)_20120303-15150280


“Je ferais un bien piètre Kami, tout autant que Namek, si je ne te soutenais pas dans cette épreuve.” Affirma Dende d’un clin d'œil complice. “Oh, avant que tu nous quittes...” Il matérialisa une pile de vêtements d’hiver à bout de bras, qu’il tendit à son jeune cousin. "Je n’allais quand même pas te laisser y aller vêtu ainsi!"


Le visiteur s’était rendu sous un toit pour éviter qu’une bourrasque n’emporte son cadeau. Il enfilait à présent l’ensemble comprenant une parka d'un violet foncé, un ensemble de jogging gris clair, des gants noirs... Et surtout, cerise noire sur le gâteau vert, un bonnet pour remplacer son précédent couvre-chef…

Satisfait de son accoutrement, il ne lui manquait plus qu’une seule chose.


"Monsieur Popo? Est-ce que vous avez un manuel pour écrire comme sur la toge de monsieur Dende?”


Yunzabit. Soupira le gardien en bordure de son palais, à la vue de son pair parti affronter, à défaut du démon même, les rudes plateaux qui l’avaient jadis accueilli sur Terre. Quelle ironie.
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 71
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mag Kaikōsen - Mafuba Prototype - Régénération
Techniques 3/combat : Makankosappo - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Vitesse Supérieure

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockMar 2 Mar 2021 - 13:49
“Calme comme le ciel…” Se remémora Kazoo Tu parles!
Comme les jours précédents, il méditait tant bien que mal sur ses expériences, posé sur un lit de tourbe dans un abri creusé lors de son arrivée. Yunzabit était en tout point l’inverse de la Salle de l’Esprit et du Temps. Le vent ne se tait jamais, il hurle sans discontinuer, raclant autant la roche que les sens. Parvenir à se concentrer dans ces conditions était en soi une épreuve, que la protection de la cave rendait cependant tolérable.

Son entraînement allait bon train. S’être battu contre un adversaire extrêmement dangereux avait comme réveillé chaque cellule de son corps, les rendant réceptives au changement. Sa force intérieure croissait, poussée par l’exercice, et ses mouvements avaient acquis une qualité aiguisée, voire acerbe...
Mais il manquait quelque chose, et le jeune guerrier n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Certains appelleraient ça l’inspiration, la sensation d’être porté par un objectif clair plutôt que de subir les affres de la monotonie. Avant tout, le Namek était venu ici pour mettre au point son arme secrète, et il s’était vite rendu compte qu’augmenter la quantité d’énergie n’était qu’une solution linéaire. Tout l'intérêt du Makankosappo par exemple, était ce mouvement de vrille capable de multiplier la dangerosité de l’attaque! Mais cet effet perçant, ce n’était pas ce qu’il recherchait.

Non.

Il faut que ce soit décisif. Explosif. Inéluctabl-

Une déflagration vint vriller les tympans de Kazoo, le coupant violemment de sa réflexion. Il n’avait pas senti venir cet orage si soudain, sec, sans pluie pour s’annoncer. Ce n’était pas le premier qu’il avait vu sur Terre, mais certainement le plus violent. Tellement en fait que le sol avait tremblé, et quelques gravats étaient tombés du plafond. Aussi, l’extraterrestre se traîna péniblement dehors, un peu désorienté, mais préférant affronter le bruit plutôt qu’un effondrement.


Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Kazoo_yunzabit-lights




Ça avait commencé innocemment.

Quand un éclair frappe, il ne descend pas: il monte! Et pour quelqu’un de surhumain, le moment où les particules électriques commencent leur échange peut être observé, permettant de réagir au rayonnement, et enfin au bruit tonitruant du tonnerre.

Le Namek n’était pas du clan des scientifiques, mais ce qui avait constitué un jeu pour passer le temps et protéger ses sensibles oreilles s’était maintenant mu en observation. Quelque part au fond de lui, il savait qu’il pouvait en tirer quelque chose. Après tout, il s’était déjà inspiré du vent et de l’eau par le passé.

“Plus rapide que la foudre…” La suite du précepte lui revint, inaudible au milieu de la cacophonie, mais très clair dans son esprit.

C’est ça!!
Blanche
Blanche
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 14

Techniques
Techniques illimitées : Déplacement Spirituel / Esprit Colérique / Lame du Chasseur
Techniques 3/combat : Chasse Sauvage / Marque du Renouveau
Techniques 1/combat : Dernier Acte

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockMar 2 Mar 2021 - 15:10
[HRP: Si tu n'y voies pas d'objection, j'aimerais rejoindre ton rp. Si tu y voies une objection, n'hésites pas à me contacter.]



*Gît contre un rocher, dans un désert froid, un corps immobile comme une marionnette abandonnée. Assit ici depuis plusieurs heures, peut-être même plusieurs jours, Blanche n'a pas bougé d'un pouce. Rien de son corps ne s'est animé depuis son déplacement depuis une Végéta en catastrophe jusqu'à la Terre. Rien, jusqu'à maintenant. A travers les trous de son masque, une lueur blanchâtre se remit à briller, et enfin l'entité se remit à bouger.*



Es-tu réveillé, très cher ?

Je... Oui ? Existons-nous toujours ?

Bien sûr~.

Donc... Nous n'avons pas disparu en échouant volontairement à notre chasse ?

C'est exact~.

Où sommes-nous ?

Cette planète porte comme nom : Terre. Pendant que tu hurlais de terreur, nous avons tiré une flèche depuis le désert dans lequel nous nous trouvions. Nous avons attendu, et attendu, et attendu... Et enfin, nous sommes arrivés ailleurs.

Je... Vois. Mais... Ailleurs, en est-tu certaine, petite chose ? Cet endroit...

En effet. Il s'agit d'un autre désert, vide de vie. Ressentons comme son froid l'en prive. Ce lieu est... Un peu comme nous~.

Vide et ennuyant ?! Aies une meilleure estime de nous-même, veux-tu ?!

Tu nous épuises... Je veux dire qu'il ne faut pas se fier à l'herbe des environs, car c'est bien de la glace qui se cache sous cette terre.

Il faut sincèrement que tu cesses de te fier à ce que tu vois à travers notre masque, petite chose... Ne ressens-tu pas la vie ici ? Au lieu de rester plantés là à ne rien faire, allons visiter un peu !

Mais ! Quand arrêteras-tu de ruiner tout ce qui pourrait me permettre de créer de beaux poèmes pour tourmenter de pauvres âmes au beau milieu d'un désert ! Ca va faire deux fois d'affilé ! Ca suffit !

Le jour où la mort nous séparera ! HA HA HA ! Faisons-hâte, plus je me concentre sur cette énergie, plus je commence à saliver...!




*Vraisemblablement curieuse, l'entité se mit à voyager en direction de l'énergie que l'une des deux âmes ressentait. Après quelques minutes de marche bercées par la foudre frappant régulièrement le terrain, Blanche arriva au sommet d'un plateau. Plateau duquel elle put commencer à observer un homme vert de peau qui se murmure à lui-même. Lisant sur les lèvres du Namek concentré sur un éclair désormais passé, Blanche commence à se questionner à propos de l'individu.*



Plus rapide que la foudre ?

C'est ça.

On dirait qu'il cherche à créer quelque chose.

Un créateur en herbe ? Une sorte d'ingénieur ? Un scientifique ? Ho-ho ! Je sais ! Un Dieu en devenir qui cherche à créer de nouveaux concepts à ce plan de la réalité !

J'imaginais plutôt une sorte d'artiste en devenir à la recherche d'inspiration. Pourquoi est-ce que certaines personnes pourraient bien s'aventurer dans un endroit pareil ?




*Son énergie cachée comme éteinte, Blanche descend de son plateau. D'un pas joyeux, bondissant d'un sabot à l'autre, elle gambade en profitant de la concentration du personnage et du bruit assourdissant du vent jusqu'à ce qu'elle se soit glissé dans son dos, presque à le lui coller. Depuis cette position l'entité fait résonner sa voix pour révéler sa présence à l'homme chaudement habillé lors d'un des rares moments de silence de cet endroit.*



"Il vous faudra alors oublier l'aspect conducteur pour trouver ce que vous pourrez définir de réellement instantané~."




*Si la foudre est rapide, c'est qu'elle réalise une série d'étapes à une vitesse... Eclaire. L'entité ne cherche pas exactement à faire part de sa science à ce parfait inconnu. Qui plus est, elle n'est probablement pas exacte. Mais elle aimerait nourrir son imagination, si cette nouvelle rencontre le lui permet maintenant qu'il peut découvrir d'un mouvement simple qui vient tout juste de se faufiler dans son dos.*
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 71
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mag Kaikōsen - Mafuba Prototype - Régénération
Techniques 3/combat : Makankosappo - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Vitesse Supérieure

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockJeu 4 Mar 2021 - 21:54
Parler de sueur froide aurait été bien trop peu. L'étrange manifestation avait eu l'effet d'une douche glacée à même la peau. Kazoo aurait pu jurer que son cœur avait loupé un battement! Pendant ses jours passés en solitaire, il s'était assuré d'avoir trouvé un hectare sans nid ni terrier, et confirmé la totale absence d'autochtones sur une plus une grande surface encore... Alors, quiconque s'était glissé derrière lui sans laisser transparaître la moindre trace de ki l'avait fait sciemment et parfaitement.

L'extraterrestre avait sursauté dès la première syllabe, et pris une posture de combat avant même que, s'étant prestement délesté son sac, ce dernier n'ait pu toucher le sol. À la suite d'un prompt volte-face, il fixa son regard sur l'intrus, évaluant la menace le plus vite possible.
En matière de premières impressions, il n'y avait aucun semblant de culture Namek dans son allure, écartant la possibilité d'un assassin au service du Daimaô. Impossible cependant de déterminer une quelconque émotion ou motivation, tout naturellement à cause du masque, car c'est bien sa fonction que de cacher...

Le choc initial passé, les mots parvinrent enfin au jeune guerrier, mais la formule cryptique ne venait décidément pas arranger le tableau. Pour ne rien arranger, l'apparition semblait se soustraire à certains principes physiques, voire même à l'humanité! Les amples costume et chevelure n'offraient qu'une infime résistance au vent, laissant la forme du porteur parfaitement immobile malgré la tempête. Et puis il y avait aussi les... sabots? Trop petits pour n'être que souliers, tout en n'exerçant nulle contrainte sur le tapis d'herbe.
Un esprit de l'orage!? Ou quelque chose dans le genre?

Kazoo interpella l'inconnu: "Qui êtes-vous!!?"

Plus violent et agressif qu'il ne l'aurait souhaité, mais cela reflétait son affolement présent.
Blanche
Blanche
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 14

Techniques
Techniques illimitées : Déplacement Spirituel / Esprit Colérique / Lame du Chasseur
Techniques 3/combat : Chasse Sauvage / Marque du Renouveau
Techniques 1/combat : Dernier Acte

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockVen 5 Mar 2021 - 0:40
*Le Namek alerte, sur ses gardes depuis une distance désormais renouvelée, demande à forte voix l'identité de l'entité qui venait de se glisser dans son dos. Surprise d'une telle réaction, probablement incompréhensive, elle penche la tête sur le côté en le fixant du regard à travers son masque.*



Sommes-nous si effrayants ?

Poses-tu réellement cette question ? Il veut juste se battre ! C'est clair comme du cristal !

Je crois que notre arrivée est simplement malhabile. Si nous ne l'avons pas effrayé, nous l'avons mis sur ses gardes. Ce n'était pas malin.

Héhé, alors, qu'allons-nous faire petite chose ? Nous présenter comme devant le vioc de la dernière fois ? Le menacer sa vie de notre chasse ? JE SENS QUE L'HEURE DE BAGARRE APPROCHE !

De TA chasse et de TA soif de violence ! Tu es le responsable de la mauvaise tournure des événements avec monsieur Majestas ! Qu'importe, fais en sorte de rester silencieux cette fois-ci !



"Considérez-nous comme une entité curieuse répondant du nom de Blanche~."



*La légère brume qui accompagne naturellement l'entité commence à s'épaissir, et à prendre la forme d'une tête de loup à côté du corps de l'hôte. La voix qui en émane est tout l'inverse de ce qui pourrait être dit comme féminin. Une voix forte et dangereuse.*


"VOIS NOUS COMME-"

"Shhh !"




*Le museau de brume se prend une frappe de la main de son âme jumelle comme un enfant désobéissant, et retourne à sa forme d'aura, interrompu.*


Fais le silence ! Ne l'inquiète pas plus que ça, imbécile ! Tes paroles ne servent à rien d'autre que nous attirer des ennuis dans ce monde là ! Il faut évoluer mon grand !

QUI TU TRAITES D'IMBECILE ?! MON DROIT DE PAROL-



*Le bleu ignorant le rose dans leur conversation intérieure, l'entité plie ses jambes pour se retrouver à une hauteur agréable pour poser ses mains sur le sac que le Namek venait de laisser tomber dans sa démarche. Si Blanche est de nature curieuse, elle n'en demeure pas plus civile à se voir hésiter. Fouiller le sac, ou le rendre directement à son propriétaire en respectant cet étrange principe qu'est la vie privée d'autrui ?*


"Hemhem. Pardonnez notre irruption si soudaine. Nous ne pensions pas trouver un être vivant dans un endroit si inhospitalier pour... Et bien... La vie en général ? C'est une chance~. Mais dites-nous, pourquoi venir contempler la vitesse de la foudre ?"



*Ayant prit ce temps de parole pour réfléchir quelques secondes de plus, l'entité se décide à ramasser le sac de l'individu verdâtre avant de se relever et de lui tendre à bout de bras. Sans un mot, elle cherche à simplement le lui rendre.*
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 71
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mag Kaikōsen - Mafuba Prototype - Régénération
Techniques 3/combat : Makankosappo - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Vitesse Supérieure

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockMar 9 Mar 2021 - 17:54
Kazoo sursauta légèrement au son de la seconde voix, grave, émanant d'une brume blanche faisant elle aussi fi du vent. Elle fut en revanche tûe et réprimandée tout aussi vite qu’elle s’était manifestée, mais il était désormais incontestable qu’il y avait plus de cet insolite iceberg que la partie émergée.
Dans cette conversation où l’on devait en fait compter 3 participants, l’expression corporelle indiquait que des mots avaient rapidement été échangés, mais le Namek n'arrivait pas à les saisir malgré son ouïe exacerbée. Ce n’était pas seulement la faute de l’orage, ils étaient juste vraisemblablement intérieurs, ou d'une autre nature qui échappait à ses sens.

Quand on lui avait présenté ses affaires, l’extraterrestre avait tout naturellement d'abord fait preuve d'hésitation. Il était cependant rapidement parvenu à la conclusion que si l’apparition avait voulu le tuer, elle s'y serait pris autrement. Une chance. Et une erreur... J'aurais pu y rester.
Un goût amer dans la bouche, il desserra les poings, avant de se diriger prudemment vers le sac tendu. Il ne fit pas l'affront de le tirer brusquement, mais ne traîna pas non plus à le compter de nouveau parmi ses possessions.
"Merci." Dit-il avec plus de contenance, tout en le remettant en bandoulière.

Kazoo entreprit alors de répondre aux interrogations de son interlocuteur direct, vu que ce dernier avait répondu civilement à la sienne:
"Je…” Par où commencer? “On m’appelle Kazoo.” Quant au choix insolite de Yunzabit… "Je suis venu ici justement parce qu'il n'y a pas âme qui vive. Aucun risque de blesser quelqu’un comme ça. La foudre, c’est juste le hasard."

En fait, il aurait bien continué sur sa lancée et demandé qu’on le laisse seul, mais à la mention de l’âme, le Namek avait commencé à relier plusieurs points morbides.
Apparue de nulle part, une entité sans visage, une brume éthérée...
Quant à Dende, ne lui avait-il pas spécifiquement indiqué ces plateaux parce qu’ils étaient exempts…

...de vie?

Est-ce que vous habitez ici? Est-ce que je vous ai réveillé? Qu’est-ce que vous êtes?...
De toutes ses questions, la plus étrange, donc la plus normale dans ce contexte, brûlait les lèvres du jeune guerrier. Tant et si bien qu’elle fut vocalisée avec une totale absence de malice:
"Est-ce que vous êtes morts?"
Blanche
Blanche
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 14

Techniques
Techniques illimitées : Déplacement Spirituel / Esprit Colérique / Lame du Chasseur
Techniques 3/combat : Chasse Sauvage / Marque du Renouveau
Techniques 1/combat : Dernier Acte

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockJeu 18 Mar 2021 - 14:19
Regarde, très cher ! Il accepte de nous laisser lui rendre ses possessions sans tourner les talons pour fuir à toute vitesse ! Il ne nous craint pas~!

HMPH ! Regarde le bien ! Je sens jusqu'à son âme trembler d'effroi ! Ce minus est sous la pression de notre simple présence !


Tu es mauvaise langue. Il se présente à nous et a la décence de répondre à nos questions en contenant toute possible hostilité ou mauvaise intention ! C'est une bonne âme que nous côtoyons au milieu de ce désert de froid, tu dois l'avouer !

Tu n'as pas toujours été si naïve, petite chose.


Les temps changent, très cher. Les gens avec. Et maintenant, nous aussi~.

Nous ne sommes pas des gens.




*La discussion interne entre les deux âmes s'interrompt au moment même où le Namek pose l'une des questions les plus intéressantes que Blanche ait eu l'occasion d'écouter.*



Une question si simple...

... Pourtant si compliquée.


Que sommes-nous ?

Qu'étions-nous ?


Non, le passé n'a plus d'importance. Il n'en a jamais eu. Le présent est ce qui compte, le présent de cet univers. Ce nouveau monde... Ici les règles sont différentes. Si ici la vie est semblable à ce que nous avons connu... Son apparence, ses couleurs, son odeur et sa signification, en revanche...

Dans ce cas... Qu'en est-il de la mort ? Nous n'y avons point encore goûté, et pourtant son odeur, sa puanteur habituelle... Je ne la sens pas. Avons-nous perdu notre odora ?


Ces nouvelles règles remettent en cause jusqu'à notre existence. Rien n'existe sans but, mais nous voilà rassasiés de nos nombreuses chasses précédentes. Ha, cette question de notre ami nous donne bien du mal avec si peu de mots...

Petite chose, j'ai bien l'impression qu'il manque quelque chose.


Une fois encore, nous concordons~. Penchons-nous sur ces questions à l'avenir. Allons, ne faisons pas patienter notre jeune ami plus longtemps~.


*A la question du Namek, l'entité prit trois dizaines de secondes pour réfléchir et regarder les alentours comme si elle y cherchait une possible réponse. Sûrement, l'extraterrestre devine à ce temps de réponse qu'il s'agit en effet d'un être potentiellement plus compliqué que ça. Semblant finalement trouver quelque chose de convenable à répondre au dénommé Kazoo, Blanche tourne de nouveau sa tête dans sa direction tandis que la brume dansante autour de son être prend de nouveau cette forme vraisemblablement animale, comme si c'était nécessaire pour que la seconde voix puisse prendre plus discrètement part à la conversation.*

"La vie ici est... Etrange. La mort quant à elle, nous ne la comprenons plus... Nous nous en rendons tout juste compte par le biais de sensation inhabituelles, mais nous avons l'impression que les règles sont bien différentes de celles que nous avons connu, et pu connaître. Nous ne saurions le décrire exactement... On dirait que ce précieux dessert doté de la meilleure cerise du jardin à son sommet est devenue, est en train de devenir, un dessert sans saveur."



*Si cette voix a le don d'être naturellement mélodieuse et communicative, alors aujourd'hui encore une fois, elle en faisait un excellent travail permettant au Namek de détecter, si son oreille s'y prête, une pointe de tristesse et d'inquiétude à travers ses mots.*



"Petite chose ! Il est probable qu'il n'ait pas comprit un traitre mot de ce que tu viens de baragouiner !"
"Ha ? Ha ! Heu ! Désolée, nous n'espérons pas que vous nous compreniez avec des mots aussi compliqués. Non pas que nous pensons que vous ne pouvons pas nous comprendre mais juste que ce n'est peut-être pas la meilleure chose à... Enfin... Pour vous simplifier la tâche, imaginez-nous comme... Hum... Un être qui n'obéit pas aux mêmes règles physiques que vous ?"
"Un fantôme ?"
"OUI ! Une sorte de fantôme !"

*La voix féminine, visiblement gênée du fait d'être incapable de s'expliquer plus exactement, décide de faire ses rejoindre ses deux mains dans son dos et de balancer doucement ses épaules de droites à gauche. Si un éventuel visage pouvait être visible sous son masque, on y retrouverait certainement un air désolé voire un peu stupide. La seconde voix profite de cet instant pour éviter un silence gênant en s'adressant directement au Namek. Cette tête de loup de brume cesse de danser autour du corps dont il semble provenir pour flotter droit devant le visage de Kazoo.*

"Quant à toi, tu peux te réjouir. Notre présence ici n'aura aucun impact sur ta volonté initiale : Tu n'as aucun risque de blesser qui que ce soit ici, pas même nous. Alors, dis-nous... A quoi jouais-tu ? C'est que c'est vite ennuyant de faire mumuse tout seul, ne veux-tu pas... Un partenaire de jeu ?"

*Si cette démarche n'est pas directement agressive, le Namek pourra sûrement trouver une certaine similitude entre l'intonation de cette voix et le comportement d'un prédateur en quête de "jeu." Peut-être remarquera-t-il aussi le sursaut de surprise du corps derrière cette brume, qui a l'air d'être sur le point d'attraper son compagnon gazeux pour l'empêcher d'embêter Kazoo ainsi.*
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 71
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mag Kaikōsen - Mafuba Prototype - Régénération
Techniques 3/combat : Makankosappo - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Vitesse Supérieure

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockDim 28 Mar 2021 - 15:38
Kazoo tint tête à la gueule carnassière qui le dévisageait, d’une manière d’abord plus détachée qu’antagonisante. Il y avait eu grave méprise quant aux raisons de sa présence ici, et par conséquent les conditions d’une cohabitation qu’il serait disposé à accepter.

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Kazoo_blanche_meeting

Commença-t-il, soulignant la gravité de ses propos avec une pause rhétorique. “Des vies sont en danger. Même si la notion de mortalité vous a quitté, j’espère que vous comprenez toujours le sens du devoir.”

“Si vous êtes venus pour vous amuser, vous êtes mal tombés.” On ne se rend pas dans ces terres désolées pour contempler leur beauté, ou autres formes de divertissement. C’est une épreuve, pour le corps et l’esprit, dans le but qu’ils en sortent grandis. Le duo mystique pouvait peut-être se balader de par le monde et en tirer les loisirs qu’il désirait, cela restait un luxe pour ceux préparés à affronter ce que le futur leur réserve. Pour certains, les temps étaient trop difficiles pour négliger un brun d'expérience, même acquis au hasard de pérégrinations
“Sauf si vous voulez m’aider à parfaire le moyen de tuer un démon.”



Il y avait cependant un point qui avait agit comme une véritable provocation pour le membre du clan des guerriers, des plus efficaces qui plus est. Alors comme ça, on peut rester à côté du petit sans danger? Aucun risque? Et puis quoi encore! Vous allez voir! Son irritation difficilement contenue le faisait d’un coup paraître beaucoup plus son jeune âge:
“Jusqu’ici, j’ai pas fait de dégâts, mais ça va changer. Le ciel en soit témoin, car il m’a donné ce qu’il me manquait.” 

Le Namek partit alors bouder sur le bord du plateau. Profitant de la hauteur pour bien cerner la topographie des lieux, il finit par bougonner:
“Je vais creuser un autre abri plus bas. Vous pouvez venir si vous voulez. On peut continuer à parler en attendant que ce foutu orage passe, mais il faudra que j’aille dormir dès qu’il sera fini.” Et il se laissa tomber tout en maudissant la nature hospitalière de son peuple.



Générant une lueur stable au moyen de ses antennes pour dissiper l’obscurité de sa nouvelle excavation, Kazoo sortit de son sac un genre de journal d’apparence austère, dans lequel il se mit à griffonner quelques notes et schémas. Sur la couverture avaient été méticuleusement tracés deux Kanjis.

闘神
Blanche
Blanche
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 14

Techniques
Techniques illimitées : Déplacement Spirituel / Esprit Colérique / Lame du Chasseur
Techniques 3/combat : Chasse Sauvage / Marque du Renouveau
Techniques 1/combat : Dernier Acte

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockMar 13 Avr 2021 - 14:33
Pourquoi te sens-tu obligé de froisser quiconque converse avec nous ?

Tu te trompes. Je lui soutirais des informations. Notre petit homme vert n'a pas l'air très enclin à s'amuser en notre compagnie. Encore une histoire de conflits entre mortels, je le devine.

N'y avait-il pas mille et une autre façon de s'y prendre ? Si nous ne savons pas percevoir ce que représente un réel problème pour les vivants, celui-ci me semble assez sérieux.

Ha-ha ! Quoiqu'il appelle "démon" je suis certain que ce n'est pas si grave que ça.

Nous avons été appelés ainsi par les vivants, il fut un temps lorsque l'on se souvenait encore de nous. Considérerais-tu que nous n'étions pas si grave que ça ?

La dernière étape de l'être vivant, notre chasse. Notre événement est naturel, il n'y en a pas de quoi faire tout un plat.

... Tu as raison~. Mais nous nous égarons. Où va notre cher ami ?


*Blanche se mit à suivre le Namek jusqu'à l'instant où il propose de passer du temps dans son futur abri pour continuer la conversation. Restant sur ses dernières paroles, il se jette dans le vide. Pour finalement continuer sa route plus bas sans la moindre égratignure.*

Devrions-nous le suivre ?

Et passer plusieurs heures de notre existence à papoter dans le vide dans une petite grotte alors que nous pourrions rester dehors et nous amuser ? Qu'il attende que l'orage passe. Seul !

Hmmmm... Nous n'avons pas encore fait l'expérience du sommeil... Et je nous vois mal nous amuser tout seuls, ici.

Quoi ?! Ne me dis pas que tu-Et c'est partit.


*L'esprit se jette dans le vide quelques temps après Kazoo. Tout comme ce dernier, ils arrivent au sol sans la moindre égratignure. A son propre rythme, Blanche s'avance jusqu'à trouver la fameuse cavité du Namek, et l'y retrouve. Il y fait sombre, mais peut-être est-ce le souhait du vivant ? Sans cacher sa présence, mais sans faire de bruit non plus, l'entité s'installe tranquillement dans un coin de la grotte. L'orage ne devrait plus tarder à s'arrêter, alors elle usera de son temps correctement.*

"Parfaire le moyen de tuer un démon... Ce sont vos mots. Je suppose que vous œuvrez dans l'idée de tuer un esprit que vous savez maléfique ?"


*L'entité n'en demanda pas plus. Sa curiosité la fera taire pour ne pas bombarder le Namek de questions, comme par exemple "qu'est-ce qu'un esprit maléfique ?" Il s'agirait principalement de questions visant à l'éloigner le plus possible de l'éventuel titre d'esprit maléfique ou de démon, puisqu'elle se laisse considérer comme un fantôme. Blanche ne souhaite pas être vue comme une mauvaise chose. Du moins, c'est bel est bien le souhait de la partie la plus douce.*
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 71
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mag Kaikōsen - Mafuba Prototype - Régénération
Techniques 3/combat : Makankosappo - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Vitesse Supérieure

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockSam 15 Mai 2021 - 12:17
Kazoo regarda son invitée d’un air estomaqué. De simples mots venus naturellement à ses lèvres refusaient pourtant obstinément de les quitter. Il fallut plusieurs secondes la bouche entrouverte pour qu’enfin la réponse vienne: “Ben, oui.”
Car pour un Namek, manifester la volonté d’ôter une vie est un sujet tabou. Posséder le moyen n’est pas en faire l’usage, et c’est bien la seconde partie de cette clause qui avait provoqué l’hésitation. Même si la colère du juste est irrépréhensible, son expression doit être contenue. Les malédictions n’ont de valeur que si elles sont prononcées devant leur objet, avec la ferme intention de les réaliser traduite par des actes.

Et pourtant, il est des occasions où exprimer son fardeau permet de faire le point; des rencontres insolites permettant de profiter d'une opinion différente... C'était bien la première fois qu'il parlait ouvertement des événements qui l'avaient poussé à venir ici.

Blanche n’était pas de sa planète, pas humaine, morte mais bien vive, curieuse et pourtant détachée… C’était sûrement parce qu’elle était si étrangère que le jeune extraterrestre oublia pour un temps ses inhibitions, et se laissa formuler un souhait que même le grand Porunga ne pouvait réaliser: “Je veux débarrasser l’univers des tyrans comme lui.”

Alors que lentement fondait l’ampleur galactique de cette tâche sur sa minuscule étincelle de vie, le petit guerrier se força à poursuivre plutôt que de se laisser happer par la mélancolie. La question n’avait pas tant porté sur la finalité que sur la nature de sa cible: “Pour le coup je l’appelle démon parce qu’il se considère comme ça. Ou parce qu’il l’est vraiment devenu…” Il est des pages de la lointaine histoire de son peuple marquées par l’apparition de terribles individus du même sang. Avant sa rencontre avec le Piccolo originel, jamais Kazoo n’aurait pu imaginer le degré de différence, exprimer toute l’horreur du mal quand il a le visage d’un des siens.
“Mais ce n’est pas un esprit. Il est de chair et de sang.” Ils avaient échangé des paroles et des coups, suffisamment pour qu’aucun doute ne soit permis.

Il n’était même pas si tard quand le tonnerre s’en alla enfin, tout au plus le milieu de la nuit. Ses interlocuteurs n’avaient guère montré signe de fatigue, mais il fallait bien comme annoncé clore cette soirée. Le Namek s’inclina poliment en souhaitant bonne nuit, quoi que cela puisse valoir pour les esprits, puis s’installa pour enfin profiter d’un sommeil réparateur.



C’était un nouveau jour au point fracassé par une détonation pareille à celle d’un canon.

Le soleil levant éclairait les sommets de la région à travers un ciel sans nuages. Recouverts d’un tapis verdoyant tirant sur le bleu, les plateaux venaient apporter une couleur vivifiante aux arides falaises terreuses. Seul littéral point noir dans ce tableau: à deux bonnes centaines de mètres de la cave, une spirale brûlée d’environ 5 mètres de diamètres, encore fumante... Kazoo s’afférait à piétiner dans l’urgence les différents brins roussis avant qu’incendie ne se déclare.
Blanche
Blanche
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 14

Techniques
Techniques illimitées : Déplacement Spirituel / Esprit Colérique / Lame du Chasseur
Techniques 3/combat : Chasse Sauvage / Marque du Renouveau
Techniques 1/combat : Dernier Acte

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockDim 16 Mai 2021 - 22:13
Ohoh~. Quel est ce sentiment, très cher ?

Aucune idée, je ne ressens rien si ce n'est de la colère à l'état pur ! Pour répondre à ta question, il dégage l'odeur de l'hésitation. Ou peut-être de l'incertitude. Les deux sentent pareil, vraiment.

A l'entendre parler, il n'y a pas de quoi hésiter ou être incertain... N'y a-t-il pas plus beau dessein que celui de débarrasser le monde des tyrans qui le menacent ? Peut-être que... Le problème ne vient pas de lui, mais de mes précédents dires ?

Qu'importe. Sommes-nous de nouveau menacés ?

Pas encore, très cher. Pas encore. Mais qui sait ? Peut-être qu'un jour, nous serons de nouveau considérés comme une menace. Que ce soit à cause de nos actions, ou de notre nature, les vivants tenteront de se débarrasser de nous. De nous oublier. Encore une fois... Ils trouvent toujours une raison...

...Et nous leur rappellerons, à chaque fois.


*Kazoo bénéficie d'un timing parfait, continuant de parler lorsque Blanche cesse de communiquer seule avec elle-même captant ainsi toute son attention.*

Ainsi-donc, notre ami œuvre contre un être simplement maléfique. Je me demande de quel genre de personnage il s'agit vraiment... Un vivant né dans le simple but de nuire aux autres ? Quelqu'un qui a vécu un événement qui l'a transformé en une mauvaise personne ? Le bien et le mal prennent tant de formes que sans informations, on peut se perdre très rapidement.

Encore une histoire de ce genre ? C'est usant, à force.

Très cher, nous avons été les témoins de trop nombreuses histoires et jamais tu n'as jamais fait l'effort de les comprendre !

Bwarf, parce qu'elles sont ennuyantes ! Les histoires des vivants sont sans goûts, elle ne sont bien qu'à d'uniques moments. A leur fin. Ou quand quelqu'un meurt. Surtout quand quelqu'un meurt ! Ha-ha ! C'est là que nous intervenions.

Ou qu'on se faisait voler notre proie.

... OUAIS ! Et puis on se vengeait et-

Je connais déjà la suite, tu me l'a répété maintes fois. Si tu trouves les histoires des vivants usante, je vais finir par trouver la notre dix fois plus usée !


*Plusieurs instants de presque-silence passèrent. Il n'y avait que le bruit du temps, dehors, qui se calmait de secondes en secondes. Les esprits jumeaux pouvaient poser des questions, mais ils décidèrent de s'en abstenir. Il est préférable d'entendre le Namek parler de par sa propre volonté, ou d'être accompagné dans ce simple but. S'il considère qu'il a finit de parler, alors qu'il en soit ainsi. L'orage se calme, le tonnerre se tait, Kazoo n'avait plus qu'à faire comme il avait prévu : Se reposer maintenant qu'il n'y avait plus de vacarme pour le déranger. Blanche se permet de lui souhaiter de passer une bonne nuit, lui faisant un salut de la main tandis qu'il part s'installer.

Les esprits jumeaux restent donc assis. Ils font la tentative de ce qu'ils n'ont jamais testé avant : Le sommeil. Ils attendent. Ils attendent encore. Ils attendent toujours. Mais le fameux sommeil ne vient pas.*

... Tu veux jouer au loup, très cher~?

Quelle torture, j'ai cru que t'allais jamais demander !




*L'esprit passa donc sa nuit dehors, à jouer au loup avec lui même. Le corps dansant, tirant des flèches dans la nuit et dans la brume. Blanche continua ainsi pendant des heures et des heures. Ce jeu ne l'ennuie jamais, il s'agit de son préféré. Il l'est d'autant plus quand l'environnement est d'une beauté sans pareil. La lune monte dans les cieux, navigue autour de la Terre, traverse les cieux au fil du temps. Grâce au temps qu'il a fait plus tôt, l'herbe est humide et la moindre vibration dans le sol éjecte l'eau qui s'y repose dans de magnifiques gouttelettes reflétant les rayons de la lune. Peu importe à quel point elle s'amuse, peu importe la force avec laquelle ses sabots peuvent heurter le sol, cette nuit n'est perturbée par aucun bruit. Ni celui de ses flèches, ni celui de ses rires.

L'astre lunaire finit par disparaître de l'horizon, descendant trop bas pour être vu par delà la plaine et ses falaises. Ce qui ne signifie qu'une chose : Vient le tour d'un autre bel astre de briller de tout son feu. Le jeu n'en est que plus amusant, pour Blanche. Maintenant, c'est un levé de soleil qui décors toute la scène.

Puis vient le son de ce qui ressemble à une explosion. Les esprits jumeaux cessent immédiatement de jouer. La brume qui envahissait leur terrain de jeu se dissipe. Ils cessent de se concentrer l'un sur l'autre et détectent ainsi l'énergie de Kazoo. Est-ce lui, l'origine de ce son ?*

Je te l'assure, je n'ai pas apporté de flèches explosives ! Quand bien même, aucune de mes flèches n'est partie dans cette direction !

Mon cul ! Fais pas comme si tu ne tirais pas au hasard, petite chose ! A vrai dire, cet alibi pourrait presque te servir tant tu as manqué ta cible !

Rha ! Silence ! Allons voir ce qu'il se passe au lieu de te laisser te pavaner de cette énième victoire.


*Blanche se mit à bondir de sabot en sabot, ce jusqu'à atteindre le lieu d'où provenait le son de l'explosion. Elle y retrouva en effet le Namek. Il n'était pas bien difficile de le remarquer car non seulement il était le seul être vivant à l'horizon, mais qui plus est, il était au beau milieu d'une spirale de cendres en devenir ! Il n'avait pas l'air bien malin, surtout avec ses piétinements paniqués et répétés sur cette herbe qui a déjà subit trop de dégâts.

Blanche ne parvient pourtant pas le trouver ridicule, mais amusant. C'est ce pourquoi elle continue de gambader en bondissant d'un pas à l'autre jusqu'à rejoindre Kazoo, et piétiner les herbes en feu en sa compagnie.*

"Et bien, si vous cherchiez à attirer l'attention de quiconque se trouve dans les parages, vous avez bien réussi à attirer la mienne~."

*Lorsque l'herbe semble être assez piétinée, lorsque que le risque qu'un éventuel feu se propage n'est plus, Blanche cesse de bondir. Elle se tourne vers le Namek, liant ses mains dans son dos tout en tenant son étrange arc dans ses deux mains. Avec une telle démarche, il est clair que l'esprit souhaite faire bénéficier de son calme à Kazoo.*

"Salutations, Kazoo~. J'ai plaisir à constater que vous êtes levé de bonne heure, autant que je suis heureuse d'entendre que vous vous rapprochez de la foudre~! Le son de cette explosion était un véritable coup de tonnerre~." dit-elle en supposant que le Namek était bel est bien la cause de ce carnage sur l'herbe sous leur chausses et sabots.
Kazoo
Kazoo
Namek
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2018
Nombre de messages : 71
Bon ou mauvais ? : bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mag Kaikōsen - Mafuba Prototype - Régénération
Techniques 3/combat : Makankosappo - Mafuba Nage
Techniques 1/combat : Vitesse Supérieure

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockSam 17 Juil 2021 - 21:06
"Hahaha..." Cette maladroite tentative de rire trahissait complètement la gêne de Kazoo, alors qu’il terminait d’étouffer les dernières braises. "Merci de m'avoir aidé à éteindre." Enchaîna-t-il, n'oubliant pas la politesse vis-à-vis de l’aide spontanément apportée.
Même si l’expérience avait eu des effets inattendus, l’extraterrestre s’empressa de clarifier son déroulé plutôt positif: "Le pire c'est que ça s'est pas trop mal passé, mais je ne pensais pas que ça allait tout enflammer. J’y penserai pour la suite!”

Le Namek alla trouver son sac épargné à plusieurs dizaines de pas, duquel il sortit feutre et carnet. Il y était étrangement attaché, quand bien même il venait d’une culture à tradition majoritairement orale. Reflétant ses notes, il remarqua à haute voix: "Bon. La foudre, c'est fait... La dispersion sonique aussi..." Après une courte pause, il conclut: "Maintenant il faut augmenter l'intensité."



Suite à une dizaine de répétitions plus contrôlées, le tout étalé jusqu’au midi, Kazoo finit par s’asseoir en tailleur, irrité par l’évidence: Il n’y avait pas d’entre-deux, c’était tout ou rien.
Cette technique était faite pour être utilisée à pleine puissance, tout compromis était un non-sens à la fois théorique et pratique. Passer du mince filet d’eau présent au large torrent contenu dans son corps, cela prendrait des mois!
Il ne manquait pas d’énergie. De maîtrise, non plus. Il s’était entraîné pour ça! Il s’était préparé à affronter plus fort, plus grand, plus maléfique… Pourtant, une dernière barrière persistait, l’empêchant de réaliser son ambition.

La réponse, il la discerna en même temps que Blanche aux confins de son champ de vision. Rattrapant de l'œil sa forme batifolant de sommet en sommet, il se laissa hypnotiser par la fantôme et son manège libéré de considérations mortelles.
Un bond, une flèche décochée, une esquive de son partenaire lupin… Une coordination naturelle qui demandait de dépasser le travail austère. Après de longues minutes songeuses, un mot en particulier se révéla apte à décrire cette qualité qui faisait défaut à l’ascétique combattant:


L’assurance.


Le jeune Namek se redressa, le conflit apparent sur son visage. En effet, il allait devoir aller à l’encontre des recommandations de ses aînés.
Je suis désolé, monsieur Dende, je vais sûrement faire plus de dégâts que prévu. Et vous aussi, monsieur Piccolo, pour les risques que je vais prendre. Je n’ignore pas vos enseignements, je me les approprie.
Mais c’était maintenant ou jamais. Le seuil était là, il lui fallait maintenant franchir le pas.
J'en peux plus de voir l’avenir écrit de mains de Saiyans, bons ou mauvais, ou par ces ordures de démons du froid! Au diable un dieu de la destruction qui se permet d'arracher nos pages! Monsieur Piccolo n’est pas une exception. Nous aussi on peut influencer les événements de cette galaxie!

Son expression devint subitement déterminée, bientôt suivie d’une grande inspiration.
Une dernière, avant le grand saut.




L'atmosphère normalement agitée de Yunzabit s’était soudainement figée, le bruissement de l’herbe et le souffle du vent un murmure de plus en plus lointain au fur et à mesure que depuis l’épicentre, un être exerçait son influence.
Çà et là, de rares étincelles violettes témoignaient d’un pourtant large périmètre constellé de particules de ki. Émises par une paire d’antennes capables de produire de l’électricité, elles étaient présentement maintenues dans l’état transitoire entre énergie vitale et électron.

Kazoo laissa alors tomber tout semblant de retenue, son aura décollant du sol en soulevant tout d’abord un nuage des cendres sur lesquelles il se tenait, puis les racines, et enfin la terre, découvrant peu à peu le sommet du plateau jusqu’à ce que se forme un système de débris gravitant autour d’un soleil lilas.
Laissant hurler ses émotions, le grincement de ses dents ne cessa que quand elles n’eurent plus d’espace pour se serrer davantage. Le bras de du combattant se leva, lentement, méthodiquement, tremblant d’un mélange d’appréhension et d'excitation. Jamais il n’avait manipulé une telle quantité de sa propre essence, et quelle première occasion que l’épreuve de la foudre!

La main dirigée vers le ciel, il se figea dans un instant d’hésitation trop court pour poser des mots sur toutes les pensées qui s’entrechoquaient dans sa tête.
Au centre de sa propre voie lactée, l’extraterrestre ne se voyait plus aussi insignifiant qu’auparavant, tenant au creux de son poing la différence. Pendant une fraction de seconde, l’impossible deviendrait possible. Par son ingéniosité, sa détermination, son travail et sa force, même le plus puissant ennemi pourrait tomber.
Mais une fois doté d’une telle arme, qu’adviendrait-il du petit guerrier bienveillant? Le désir de vaincre le roi démon l’avait conduit jusqu’à la somme d’excès qui guidait à présent son bras. Il n’était plus juste question de victoire, mais d’oblitérer aveuglément, ne laisser aucune trace...
Voilà pourtant cette larme quittant son berceau du coin de l'œil, glas silencieux et éphémère de jours plus simples. Cette goutte était pour de nombreuses races par delà l’univers l’une des plus fortes expressions des sentiments, une avec laquelle il était fort familier. Sa présence en ce moment fort permit au Namek de se ressaisir, car pour rester lui-même cette épreuve traversée, elle lui avait maintenant inspiré une solution:


Faire en sorte que ce ne soit pas la dernière.


Déclenchées par une vague à la signature précise, chaque particule explosa, mêlant force et électricité dans un unique courant tout entier dirigé vers le bras qu’il était destiné à armer. Ainsi instrumentalisé, cet éclair de ki propulsa le tranchant de la main pour qu’il s’abatte à une vitesse phénoménale, tout en lui prêtant ses implacables propriétés destructrices. L’arc surnaturel lové autour de son catalyste se compressa tout entier au point de contact, jusqu’à la rupture.
Grâce à l’expérience obtenue par la pratique constante de son Mafuba imparfait, Kazoo déroula la masse critique en un cyclone dont il devint l’oeil, seul point de l’espace sauf dans les secondes à venir. Autour, la matière se trouva liquéfiée par la chaleur, calcinée par l'électricité, brisée par l’onde de choc, et enfin déchirée par les rafales.


Volatilisée.



De sa manche arrachée, il ne subsistait guère que des lambeaux à la base. C’était cependant anodin comparé à ce que venait d’endurer la région. L’épicentre était un cratère de pierre rougeoyante sur lequel la nature ne reprendrait sûrement pas ses droits avant une centaine d’années. Autour, les piliers et falaises s’étaient effondrées, au plus près réduites en gravas maculés de cendres. Les ruines dessinaient une spirale d’une remarquable régularité, chaque branche délimitant nettement la frontière entre fin et salut.
Le Namek s’éleva dans les airs à la recherche de fraîcheur. À ses oreilles parvenaient les derniers échos du court mais néanmoins intense cataclysme, parcourant encore les steppes virides de Yunzabit.


Parce que c’était un spectacle terrible, ses vœux n’en furent que plus solennels.


Je ne pourrai jamais être un dieu clairvoyant comme monsieur Dende, les dons de mon clan sont autres.



Je voyagerai, et là où le vent me portera, je ferai usage de la force qui m’a été donnée par Guru.



Point sage, mais pugnace.
Point un Kami, ...



“...mais un Tôshin.”



Reprenant ses esprits qu’il tourna de nouveau vers le monde, Kazoo devint livide.

Blanche.

“Blanche?!”


suite:
 


Dernière édition par Kazoo le Mer 18 Aoû 2021 - 13:41, édité 1 fois
Blanche
Blanche
Autres Races
Autre / Ne pas divulguer Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 14

Techniques
Techniques illimitées : Déplacement Spirituel / Esprit Colérique / Lame du Chasseur
Techniques 3/combat : Chasse Sauvage / Marque du Renouveau
Techniques 1/combat : Dernier Acte

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] ClockSam 24 Juil 2021 - 23:37
[HRP: Le
semble avoir du mal à fonctionner avec ce post, pour une raison que je ne comprends pas... Alors pour cette réponse je ne vais pas l'utiliser.] Mad

*Sans retenir son rire gêné, le Namékien ne manque pas l'occasion de remercier l'esprit pour l'avoir aidé à supprimer quelques dégâts de son carnage sur la nature. Il s'explique, racontant qu'il n'imaginait pas voir le monde autour de lui prendre feu. Les esprits jumeaux rient ensembles, amusés.*


C'est amusant, car il n'y a qu'un héros pour se préoccuper du monde qui pourrait mettre en feu~.

Ou un tyran.


*Kazoo s'éloigne par la suite. Il marche en direction de son sac. Bien heureusement, il a prit soin de le garder loin de lui lors de son exercice. De ce sac, il sort un carnet accompagné d'un feutre. Des traces écrites ? Avait-il peur d'oublier ? D'être oublié ? Blanche n'a jamais comprit l'objectif de l'écriture.*


Maintenant que nous nous sommes occupés de vérifier si cet imbécile vert était encore en vie, allons nous retourner jouer ?!

Non. Je souhaite observer ses progrès~.

... Mais, ne veux-tu pas de notre habituel match revanche ?!

Nos parties de chasse entre nous sont d'éternelles revanches, très cher. Je suis las de pratiquer ce jeu à longueur de journée, je recherche la nouveauté~.

CET ALIBI NE FAIT AUCUN SENS ! Nous avons observé la vie encore et encore, n'en as-tu pas assez ?!

N'en as-tu pas assez de crier dans notre tête ? Fais donc le silence, et observe cet être-ci. Je vois sa différence, et j'y trouve mon divertissement~.

Pff ! Tout ce que je vois c'est un autre imbécile dont les erreurs seront répétées jusqu'à la fin des temps.

Tu as encore les yeux d'un bourreau et d'un spectateur très cher~.

C'est sensé vouloir dire quoi ça ?!



*De la matinée, Blanche reste éloignée. Du haut d'un rocher, assise, patiente et silencieuse, elle observe le garçon pratiquer sa technique. Un essai, un suivant, puis un troisième. Un quatrième et un cinquième, suivis d'un sixième. Il continue d'un septième essai, tente le huitième, persiste d'un neuvième, et s'acharne avec un dixième. Il finit par s'asseoir. Son cœur en disant long sur son humeur, l'esprit se décide à ne pas interférer.*


Très cher ? Dansons~.

Ha ! En as-tu enfin assez d'observer cet idiot échouer ? Je m'estime heureux que tu t'en rende compte maintenant plutôt qu'au prochain siècle !


*L'hôte du corps ne prit pas la peine de répondre à son âme jumelle et sauvage. Discrètement, sans manquer de fluidité dans ses mouvements, Blanche s'éloigne de nouveau de Kazoo. Elle retourne au sommet des collines, là où elle jouait plus tôt avec son compagnon spirituel. Là haut, Blanche joue son habituel jeu de chasse. Pour l'esprit du loup, c'est un jeu compétitif. Pour l'esprit de l'agneau, c'est une représentation. Malgré cette dualité, au plus profond de ses âmes l'un et l'autre savent qu'il n'y aura jamais de réel vainqueur. L'animal ne dévorera jamais son chasseur, et le chasseur n'atteindra jamais sa proie. Leur danse est véritablement parfaite.*

"Un bond, une flèche décochée, une esquive de son partenaire lupin… Une coordination naturelle qui demandait de dépasser le travail austère."

*Au beau milieu d'un bond juste avant de décocher sa prochaine flèche, le temps semble s'arrêter pour l'agneau. A travers les trous de son masque, ses yeux se tournent de nouveau vers la position du garçon. L'esprit sourit sous son masque, content d'avoir réussi à attirer l'attention. Ainsi, il voit le signe dont il avait besoin. Qu'en ferait-il ?*

*La dernière flèche est tirée, mais comme depuis toujours, esquivée. Suite à ça, l'agneau atterri au sommet d'un rocher plus haut que les autres. Immobile. Son esprit jumeau l'imite par incompréhension, mais revient finalement à son amie de toujours.*


... Bha alors ? Ne me dis pas que tu ne prends réellement plus de plaisir à jouer avec moi !

Non, bien sûr que non. Regardes~!


*Pointant le Namékien du doigt, l'esprit du loup se met à observer les agissements du jeune homme.*


Oh... HO !
HOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!
HOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!
HOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!
HOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!
HOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!


*Une seconde description de cette magnifique scène ne requiert aucun mot. Tous ont déjà été prononcés, alors, Blanche se contente d'observer la rare beauté de ce moment.*

Création...

... Et destruction.

La vie...

... Mais aussi la mort !


*Le paysage était gravement atteint. C'était la vision de la destruction si un Hakaishin laissait des traces de son passage. Le monde s'étant effondré lors de sa brûlure, Blanche n'eut plus rien sous ses pieds pour tenir debout, si ce n'est le vent. Lorsque tout les sons forts disparaissent, il ne reste que Kazoo au centre d'un cratère encore bouillonnant d'énergie. L'esprit qui l'observait avait disparu, seulement pour réapparaître devant le garçon lorsque ce dernier prononce son nom.*


"Quel était le nom de ce garçon, déjà ?"
"Kazoo, très cher~."

*La brume autour de Blanche prit sa typique forme de tête de loup pour observer le Namékien, non pas de son œil habituellement prédateur, mais d'un œil satisfait.*

"Kazoo, nous vous félicitons et nous vous remercions~. Cette représentation nous remémore bien des souvenirs... C'est ce pourquoi nous vous demandons de faire attention. La fin d'un être peut parfois sembler éphémère, mais elle n'a jamais été un jeu. Jamais. Mais ça... Vous le savez. Je peux le sentir."


*L'entité parle d'un ton sérieux. Retrouvant ensuite sa légèreté d'esprit, elle se mit à doucement marcher en direction de Kazoo. La brume quitte sa forme de loup et se réunit autour de Blanche telle une légère tornade de coton. La brume se concentre ensuite dans sa main et créer rapidement une flèche de la plus belle des formes et de la plus pure des couleurs. De sa main libre, Blanche attrape celle de Kazoo, la soulève, et y dépose délicatement sa flèche nouvellement créer. A cette distance, le Namékien peut facilement voir les beaux yeux de Blanche à travers son masque.*

"Un jour, si la mort doit venir, brisez cette flèche. Où que vous soyez, nous répondrons à votre appel."


*Blanche relâche la main du jeune homme et recule d'un premier pas avant de lui tourner le dos.*


"Au revoir, Kazoo~. Prenez grand soin de vous~."


*Sans attendre une quelconque réponse de la part du Namékien, Blanche se met à marcher en direction de l'horizon, mais ne disparaît pas dans la distance. Elle s'arrête et arme son arc d'une flèche similaire à celle qu'elle a donné au jeune Kazoo. Elle tire la fameuse flèche dans les cieux, se retourne une dernière fois vers le garçon*

"Qui sait ? Peut-être que la chance fera que nos chemins se croiseront de nouveau avant que vous ne brisiez cette flèche ? Oh, comme je l'espère~."


*Lui faisant un coucou de la main, Blanche fond soudainement une brume qui disparaît bien rapidement.
Ainsi, l'entité quitte cette scène.*
Contenu sponsorisé

Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Pèlerinage à Yunzabit [Libre]   Pèlerinage à Yunzabit [Libre] Clock
 
Pèlerinage à Yunzabit [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-