Le deal à ne pas rater :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel douche + Déodorant spray + ...
8 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le calme de Flussheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Minerva Sélène
Minerva Sélène
Autres Races
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 31/07/2019
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 500

Techniques
Techniques illimitées : Prescience / Léger oubli
Techniques 3/combat : Lance de la mort
Techniques 1/combat : Oubli

Le calme de Flussheim Empty
MessageSujet: Le calme de Flussheim   Le calme de Flussheim ClockDim 1 Nov 2020 - 19:33
Elle avait marché vite, voire couru. Le plus rapidement elle sortirait de la forêt, le plus rapidement elle serait hors de portée de représailles Moojuus. Au petit matin, elle était dans le gîte où elle avait trouvé l’indice qui lui avait permis de passer.
La femme en profita pour se restaurer. Un bien maigre repas, mais cela lui ferait tenir le coup en attendant une charrette, voiture ou un dos de tigre. Elle se détacha les cheveux pour se sentir plus reposée. Tandis qu’elle mâchait une madeleine, elle inspectait la capsule. Etrangement, l’idée de l’ouvrir ne lui venait pas à l’esprit. Un brin trop de fatigue pour bien réfléchir, sans doute.
« My Scientist Romance… C’est tellement vieux. » se disait-elle en avalant avec lenteur sa madeleine. « C’est un vieux groupe terrien… décidément, ces enfants écoutent vraiment n’importe quoi. »
 
Minerva s’allongea sur un des deux lits superposés et ferma les yeux, la capsule à la main. Elle aurait bien aimé revoir Ilo pour lui montrer ce qu’elle avait reçu. Son départ abrupt ne faisait pas parti du plan. Elle ignorait totalement ce qu’il était devenu, c’est bien dommage. Ce vieillard avait l’air de connaître beaucoup de choses et aurait pu au moins lui apprendre à voler, car c’est avec lui qu’elle était venue !
Déçue des événements, elle fit tournoyer un peu de magie shinigami au-dessus d’elle, pour faire passer le temps. Elle faisait éclore quelques fleurs violettes et mordorées, tout en mastiquant une nouvelle madeleine. C’était clair : Minerva était atteindre de la « flemme » de marcher sur le sentier. Si elle refusait de se faire violence, elle allait passer toute la journée dans la hutte.
Dans un râle, elle se leva, prit son sac à dos et partit, les cheveux au vent, la madeleine dans la bouche. 
 
Après quelques heures de marches sur un sentier, elle vit une petite ville au loin. La ville semblait assez banale, et avait un réseau de bus rapides pour retourner à la station de lancement. Elle n’aurait donc plus à marcher, surtout qu’un brouillard épais s’installait lentement.
Assise dans le bus, bien au fond et sans personne autour d’elle, la chercheuse ouvrit la capsule. Elle y trouva dedans plusieurs CDs du fameux groupe dont elle se passerait l’existence. Mais pas de papier. Haya l’aurait-elle dupée ? En regardant de plus près, les boîtiers CDs avaient l’air bien remplis, et elle s’appliqua à tous les ouvrir.
A l’intérieur, il y avait bien sûr les CDs, mais également des vieux bouts de papiers, tous découpés, avec des notes de musique dessus. Egalement, un petit mot : « objet perdu, c’est pour la kermesse, rendez-le moi au 18e arbre ».
Haya n’avait donc pas menti. Minerva soupira, regarda sa montre technologique, envoya un message rapide à son ami Monsieur le Maire, rangea ses affaires et sombra dans un long sommeil.
 
 
Quelques heures plus tard, après un détour à la gare centrale, Minerva rejoint Flussheim. Cela lui prit quasiment toute la journée. Elle alla voir Monsieur le Maire directement, sans rendez-vous. Monsieur le Maire était en train de découper des lettres dans un papier pour faire une lettre mignonne à ses enfants avec marqué un « bon anniversaire » joyeux.
« Oh, Minerva… » dit-il en pleine activité découpage.
Minerva lui raconta tout, et surtout sa rencontre avec son partenaire d’aventure. Madame la Mairesse était à côté et entendait tout son récit. S’il y a bien quelque chose que ces deux personnes attendaient le plus, c’étaient les récits de mission de la chercheuse. Ce devait d’ailleurs être pour ça qu’ils l’envoyaient en mission plus qu’autre chose.
La chercheuse s’appliqua à donner les papiers dans le désordre à Madame la Mairesse. Elle ne prendrait pas part aux festivités, mais attendrait le lendemain, « pour voir s’ils étaient tous morts ou pas ».
 
Le lendemain de la sonate, Flussheim était calme.
Quelques temps plus tard, la ville avait repris des couleurs. Minerva passait beaucoup dans la ville, malgré le fait que tout son matériel était maintenant sur son vaisseau.
Quelques mois plus tard, la vie avait repris son cours. Minerva passait de moins en moins dans la ville, car elle travaillait sur ses recherches dans son vaisseau. Mais la ville de Flussheim était la plus paisible de toutes, et le compte en banque de Minerva était bien rempli.
 
Le calme de Flussheim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-