Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

Partagez
 

 Il était une fois des restes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockSam 22 Aoû 2020 - 19:55
Le dieu de la mort fixa au loin ce coin magnifique. Il détourna ensuite son regard pour regarder son téléphone et il vit qu’on lui avait laissé un message vocal. Rapidement, il appela sa messagerie et put découvrir qu’une mission lui était proposée. Une étrange série de meurtres était orchestrée dans un village non loin d’où il était. Il envoya un message à son tour, annonçant qu’il prenait la mission. Il rangea ensuite son téléphone et regarda une dernière fois le ciel.
 
Pluton survola les environs jusqu’à tomber sur le fameux village. Ce dernier était entouré d’une chaine de montagnes, ne laissant qu’un seul chemin pour y accéder. Voulant faire une entrée assez discrète il se posa tranquillement à l’entrée puis rentra à pied tout en scrutant les lieux. Étrange de pouvoir envisager qu’une série de meurtres puisse se produire dans un lieu si éloigné. À vue de nez, elle ne devait pas excéder les mille habitants. De ce fait, il devrait être assez facile de le repérer, à condition bien entendu qu’il ne parte pas. Subitement, il croisa avec stupeur un autre flic qui lui barra la route.
 
« Désolé, personne ne peut rentrer. »
 
Très vite, le dieu de la mort fit le rapprochement entre ce flic et la possible escapade du criminel. Les policiers doivent se relayer à l’entrée pour surveiller que personne ne rentre ou ne sorte, bloquant ainsi le criminel. Par chance, Pluton avait récupéré sa carte et il la montra fièrement à l’agent. Ce dernier se poussa et laissa finalement passer son collègue. Le dieu de la mort avança tranquillement et découvrit finalement le village de l’intérieur, qui semblait relativement ancien. Il ne fit que quelques pas qu’il se fit déjà harceler par un drôle de type.
 
« Bonjour monsieur ! Venez découvrir notre magasin ! »
 
Le village devait vivre partiellement du commerce, et le fait d’avoir le village de bloqué devait les pénaliser grandement. Logiquement ils allaient se jeter comme des loups sur le premier qui franchisera la barrière, même si c’était un policier.
 
« Découvrez notre incroyable gamme de produits ! »
 
Pluton découvrit avec surprise un magasin étrangement très porté sur le côté western. Il y avait de tout type de goodies. Des images à l’affiche du smiley cowboy, des tasses shérif Pythar mais également des chapeaux noirs avec une promotion de 66%. Le vendeur resta près du jeune homme, se frottant les mains. Pluton ne voulait qu’une seule chose : fuir le plus rapidement possible. Néanmoins il se sentait obligé de devoir aider ce dernier, alors il prit un chapeau de cowboy et s’en alla le plus rapidement possible. Il prit alors son chapeau qu’il posa sur sa tête, et il ne put s’empêcher un petit sourire de satisfaction.
 
Plus le dieu de la mort avançait dans le village, plus il avait l’impression d’être dans un véritable western. Le sol était de la terre, le seul moyen de transport était le cheval et tout le monde avait un chapeau de cowboy. Bien entendu, ce qui couronna le tout c’était la présence d’un saloon. Voulant en savoir plus sur cette étrange affaire, le dieu de la mort s’empressa de rentrer. Il prit soin de bien de donner un grand coup dans le portillon pour donner une entrée d’autant plus stylée. Il entra dans la pièce tout en posant ses mains sur ses hanches et plissa ses yeux pour mieux observer les environs.
 
« Les toilettes sont au fond. »
 
Annonça le barman décontracté pensant vu la posture de Pluton que ce dernier avait des problèmes intestinaux. Un peu gêné d’avoir raté son entrée, le dieu de la mort rentra rapidement et se posa au bar. Il regarda la carte exposant de nombreuses boissons. Ne sachant pas trop ce qu’il voulait, il choisissait au hasard et il prit le Skalio, ce nom lui faisant penser à celui du policier disparu. Il vit alors le barman prendre un verre dans lequel il posa quelques gouttes d’eau puis il posa la tasse devant Pluton. Bien entendu, la préparation n’était pas terminée, le barman rajouta une dernière couche : il remplissait le verre jusqu’à rebord de sel.
 
« Ah, super. »
 
Pluton regarda intrigué son verre, se demandant s’il était une bonne idée de le boire. C’est à ce moment-là qu’un étrange type, tapis dans l’obscurité ajouta :
 
« Ce n’est pas très gentil de troller les gens, Alavon. »
 
Le barman haussa des épaules et finalement lui servit ce qu’il semblait être un verre de jus d’orange. Pluton fut soulagé et se retourna pour remercier son sauveur. Ce dernier annonça alors :
 
« En ce moment c’est plutôt rare de voir un nouveau visage. De ce fait j’imagine que vous êtes un flic, n’est-ce pas ? »
 
Il était très perspicace. Alors qu’il était incapable de voir son visage, il remarqua un objet brillait sur son haut : un badge, et plus précisément un badge de shérif. Cela voulait donc dire qu’il était le mieux placé pour l’aider dans le début de son enquête. Sacrés coups de chance, à présent il allait pouvoir se lancer dans sa tâche.
 
« En effet, la brigade de Satan-City m’a envoyé en mission ici pour vous aider. »
 
« Je vois, tu es donc le renfort qu’on attendait. Très bien. Pour te résumer la situation, chaque matin on retrouve un corps sans vie dans le village. Ce matin, nous avons découvert le 4ème cadavre. »
 
Le tueur en série était donc drôlement efficace, il arrivait chaque nuit à tuer une personne sans se faire remarquer. Mais cela voulait également dire que cette nuit il allait devoir surveiller les quartiers afin d’essayer d’éviter son prochain méfait.
 
« Je pense que le moment est venu de nous présenter. »
 
« Je me prénomme Pluton, enchanté. »
 
« Enchanté Pluton. »
 
Le shérif avança pour s’asseoir à coté du dieu de la mort afin de montrer son visage. C’est avec qu’une étrange stupeur qu’il put découvrir donc son étrange apparence.
Spoiler:
 
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockLun 7 Sep 2020 - 0:39
Pluton resta perplexe à la vue du shérif Smiley Cowboy. Néanmoins cela ne devait pas lui empêcher de réaliser sa mission. Le shérif posa de l’argent sur la table et le barman s’empressa d’encaisser. Il se retourna ensuite vers le dieu de la mort pour lui faire signe de le suivre. Il n’avait sans doute pas envie de faire entendre à tout le monde les aboutissants de cette histoire. Le serveur fixa ensuite du regard Pluton, lui faisant comprendre qu’il devait également payer.
 
« Merci pour le Skalio, c’était très bon. »
 
« Mélangé avec de la Bonne Écho c’est encore meilleur. Tu devrais essayer la prochaine fois, c’est à en perdre son bras. »
 
« Ah oui d’accord, je vais peut-être éviter alors. » 
 
Pluton compléta la commande et s’en alla en compagnie du Cowboy. La journée battait son plein, ils avaient encore du temps avant la prochaine attaque, qui devrait se passer cette nuit. Il profita du trajet pour observer les environs, et remarqua une certaine tension. En effet les différents meurtres n’étaient pas là pour les rassurer, surtout que tout le monde était bloqué dans ce village. Finalement il fut emmené jusqu’au lieu de travail de Smiley et plus précisément dans son bureau. Machinalement, Pluton se dirigea vers la poubelle et annonça :
 
« Wow, ce modèle doit être unique et dater d’une ancienne époque ! Il doit y avoir une véritable histoire derrière. »
 
« Je ne sais pas, j’ai fait comme tout le monde, je l’ai acheté à IKEA. »
 
« IKEA, je note. Je pense que ce lieu doit être merveilleux, je pense que je devrais partir en expédition là-bas. »
 
« Expédition, c’est le cas de le dire. Difficile de s’y repérer sans carte. »
 
« Merci pour l’avertissement, je serais vigilant. »
 
Smiley Cowboy se retourna pour aller vers un distributeur et il plaça une pièce dedans. Il en sortit finalement une brindille qu’il plaça dans sa bouche. Il se posa ensuite sur sa chaise et invita Pluton à faire de même. Le dieu de la mort s’exécuta et s’arrêta quelques secondes devant la chaise, et il vit l’inscription IKEA.
 
* Encore eux ! Ils sont vraiment forts, leur force doit dépasser les 9000 meubles. *
 
Très vite, Pluton se reconcentra et posa ses fesses sur la chaise, ne voulant pas faire plus de temps au shérif de cette ville. Il tenta alors de relancer le plus la conversation en demandant :
 
« Du coup, vous avez une piste ? »
 
Pluton n’arrivait pas au début de l’enquête, il devait déjà y avoir des indices. Le shérif lui montra alors un tableau où étaient enregistrées toutes les victimes. Il était trop loin pour voir, mais pour le moment le plus important était de connaitre toutes les informations permettant de débusquer le coupable.
 
« Actuellement, rien ne relie les différentes victimes, en dehors du fait qu’ils soient tous des habitants du village. Aucune trace n’a été retrouvée sur les corps, du moins de ce qu’il en restait. On a retrouvé les corps dans des lieux différents, sans aucun rapport une nouvelle fois. Nous sommes actuellement dans une impasse. »
 
Pluton resta perplexe suite à la phrase et demanda plus d’informations :
 
« Il semblait que la route continuait, on est vraiment dans une impasse ? »
 
Le shérif regarda Pluton. Le dieu de la mort regarda en retour le shérif. Oui, le dieu de la mort n’était pas à l’aise avec les expressions.
 
« Bon en résumé actuellement on n’a actuellement aucune information. Donc il va de nouveau sévir ce soir, n’est-ce pas ? »
 
« En effet, et nous avons mis en place une stratégie pour chercher à le piéger. Nous avons mis un couvre-feu en place à partir de 21H. Toute personne surprise à partir de cette heure-là sera automatiquement placée en garde à vue. De ce fait-là, si suite à l’arrestation il n’y a pas de meurtres, on aura donc bien arrêté le criminel. Sauf si ce dernier nous piège, pendant entendu. »
 
La situation était en effet compliquée. N’ayant aucun indice ils étaient forcément passifs, une solution qui allait donc profiter au criminel. De cette façon, la seule chance était de tenter de lui faire commettre une erreur. Pluton se leva, se dirigeant vers le panneau afin d’observer un peu les informations sur les victimes.
 
« Monsieur Non, Monsieur Gif, Madame Rose et Monsieur Popom. »
 
En voilà des noms pour le moins originaux. Il vit alors les photos des crimes. Pluton recula par réflexe, face à la monstruosité des actes. En effet, les photos montraient des corps en miettes. Le shérif s’approcha et tout en continuant de mâchouiller sa brindille annonça :
 
« Yep, ce n’est pas joli joli tout ça. Rien ne va plus à Floodtown. »
 
Cette histoire était sanglante, il fallait absolument que cela s’arrête dès ce soir. Le dieu de la mort continua d’échanger, lui permettant d’obtenir un maximum d’informations. Il apprit alors des informations secondaires sur l’origine du village, mais rien de concret au sujet de l’affaire. Subitement un homme entra dans le bureau essoufflé.
 
« Shérif ! On a un autre cadavre… »
 
Le Smiley se retourna brusquement, choqué par l’information. Il y avait déjà eu un cadavre ce matin, ils avaient normalement jusqu’à la nuit ! Pourquoi avait-il brusquement changé son mode opératoire ? Cherchait-il à contourner le couvre-feu.
 
« Il y a une particularité ? »
 
« Oui, il a laissé un message. »
 
Le petit groupe courut vers le cadavre pour observer la scène. Le dieu de la mort s’avança et constata avec effrois un corps réduit en petits morceaux.  Mais ce qui le marqua le plus restait le message écrit avec le sang de la victime.
 

Spoiler:
 
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockVen 11 Sep 2020 - 0:50
Le dieu de la mort resta pantois devant ce message. A peine arrivé dans le coin, un message lui était déjà destiné. Difficile de trouver l’explication, les possibilités étant multiples. Le shérif cow-boy s’avança pas après pas, accompagné par le bruit de ses éperons. Il attrapa ses lunettes de soleil qu’il plaça sur son visage tout en annonçant :
 
« Je pense que c’est son dernier mot. »
 
« YEAAAAAAAAAAAAAAAH. »
 
S’en suis alors une étrange mélodie, du moins jusqu’à que le cow-boy sorte son téléphone pour stopper sa sonnerie.
 
« Qui c’est ? »
 
Demanda intrigué le dieu de la mort un peu trop intrigué, sans savoir l’ironie qu’il y avait derrière sa question. Le shérif tourna sa tête vers Pluton pour lui expliquer :
 
« Désolé, c’était mon alarme pour me rappeler de changer de brindille. »
 
Il attrapa alors sa brindille qu’il plaça dans un mouchoir et il sortit son paquet de sa poche pour en prendre une autre. Il souffla ensuite, comme s’il était exaspéré par son propre comportement.
 
« Sous les conseils du scientifique, j’ai essayé les patchs, mais rien à faire ça ne marche pas. Je suis toujours accro, mais bon quand je vois le métier que je fais ça me semble logique. Quoi qu’il arrive, je me laisserai plus berner, non non. Suis-moi. »
 
Il l’emmena en direction d’un homme dans une étrange combinaison en train de poser des numéros, sans doute dans l’idée d’identifier les indices. Néanmoins, la mine déconfite de Smiley semblait dire le contraire, et ses propos le confirmèrent.
 
« Matto, tu crois que c’est vraiment l’endroit pour faire un Loto ? Va ailleurs s’il te plait. »
 
« Attention, on est bientôt la fin du mois ahahahah. »
 
Puis l’étrange type s’en alla en courant, confirmant le fait que cet endroit était des plus perturbants. Dans l’autre sens, un type en blouse fit son apparition, arborant une brindille scotchée sur son bras gauche.
 
« Te voilà finalement. Alors, dis-moi, est-ce qu’il a laissé une trace ? »
 
« Rien, comme toujours une scène de crime propre. »
 
« Même pas une trace de pneu ? »
 
« Attendez, j’ai trouvé quelque chose. »
 
Le scientifique attrapa avec ses gants un bout de papier toilette qui trainait par terre.
 
« Du papier toilette Lotus, j’aurais dû m’en douter. »
 
« Incroyable, il y a une triple couche. »
 
« Une triple couche ? L’enfoiré, j’aurais dû m’en douter. »
 
« Excusez-moi, qu’est-ce que ça change que ce soit une triple couche, et quel est son rapport dans l’enquête ? »
 
Pluton regarda le smiley cow-boy qui regarda le scientifique qui regarda le papier lotus qui regarda Pluton. Un long silence s’installa, mais il fut coupé par un autre type qui annonça :
 
« J’ai le nom de la victime : Monsieur Tiss. »
 
Le scientifique en profita pour analyser ce qu’il restait de la tête de la victime en le reniflant. Il s’éloigna rapidement tout en annonçant :
 
« J’ai les résultats d’analyses. Je peux affirmer qu’il était en état d’ébriété. »
 
« Quoi ? »
 
Le smiley cow-boy retira subitement ses lunettes de soleil, sous le coup de la surprise. Un gros plan sur ses yeux montrait à quel point il était surpris. À tel point, qu’on pouvait être surpris de sa surprise.
 
« Monsieur Tiss était toujours sobre. Certes aujourd’hui il fait couler à flots du liquide, mais tout de même. Il était surnommé Tiss, mais son vrai nom était Tisane. »
 
« Serait-il possible que le criminel ait saoulé la victime pour l’attaquer plus facilement ? Ou tout simplement qu’il ait profité de son état d’ébriété pour avoir une cible facile ? »
 
« Mais je ne l’ai jamais vu bourré, ça n’a aucun sens… Sauf si, il n’était jamais sobre. Serait possible que sa marque célèbre de tisane Smirnoff, ne soit pas une tisane ? »
 
Le smiley Cow-boy regarda le ciel au loin, cette phrase lui faisant beaucoup réfléchir. Le dieu de la mort continua d’observer la scène de crime. Tout cela n’avait ni queue ni tête. Néanmoins, maintenant qu’il était dedans il allait devoir tout faire pour s’en sortir.
 
« On devrait interroger la famille, histoire de savoir ce qu’il faisait juste avant le crime. »
 
« Bonne idée. Je propose un repli stratégie pour bien réfléchir à tout ça. »
 
Il emmena Pluton jusqu’au bar, le ramenant jusqu’au barman. Ce dernier ne posa pas de questions et servit une pinte au cow-boy et donna de nouveau un Skalio à Pluton. Le dieu de la mort regarda le mur et il vit des photos de clients du moi, sur lequel se trouvait à chaque fois monsieur Tiss. Mine de rien, cet indice pourrait être déterminant.
 
« Vous avez vu récemment monsieur Tiss ? »
 
« Oui, il n’y a pas si longtemps. »
 
« Savez-vous où il se rendait ? »
 
« Totalement, il était en partance pour aller voir Wesey. »
 
« Wesey ? »
 
Le smiley cow-boy était surpris d’entendre son nom.
 
« Difficile de prévoir ce que comptait faire Wesey, car même lui ne le sait pas. Rendons-lui visite, mais dépêchons-nous, afin qu’il se trahisse avant qu’il nous trahisse. »
 
Ce type était en effet instable, mais il restait la meilleure piste qu’ils avaient jusqu’à présent. Totalement lancé dans l’enquête le dieu de la mort comptait traquer le coupable. Après avoir terminé ses verres, les deux enquêteurs s’en allèrent en direction du domicile de Wesey. Ils arrivèrent devant la maison et le policier appuya plusieurs fois sur la sonnette, cette dernière ne fonctionnant qu’une fois sur deux.
 
« Je vous attendais, je vous ai entendu venir. »

Spoiler:
 
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockDim 13 Sep 2020 - 22:16
Le dieu de la mort rentra en compagnie du smiley Cowboy dans la maison de Wesey. Tout ceci ressemblait à une blague, mais cela restait la réalité. Les enquêteurs furent donc invités à se poser une chaise et l’hôte fit de même. Pluton en profita pour regarder la marque : une nouvelle Ikea. Ils sont partout.
 
« Monsieur Wesey, j’ai quelques questions pour vous. »
 
« Je suis tout oreilles. »
 
« Quelles sont vos actions du jour ?»
 
« Je me souviens d’avoir dormi sur mes deux oreilles. Néanmoins je me suis fait casser les oreilles et je me suis levé de mon oreille gauche. C’était un jeune voisin qui a fait beaucoup de bruit, du coup je lui ai tiré ses oreilles. Néanmoins il a fermé les oreilles à mes propos. Je lui ai frotté les oreilles et il y a laissé ses oreilles. »
 
Wesey montra une photo des deux oreilles.
 
« Très bien. Vous me faites penser à mon petit frère, smiley pas content, très nerveux comme personnage. Je me demande si monsieur Tiss vous a rendu visite aujourd’hui. »
 
« Ce que j’aime chez Tiss, c’est qu’il ne fait jamais la sourde oreille. C’est pourquoi en effet il me rend visite tous les jours, et aujourd’hui ne fût pas une exception. Pourquoi cette question, il a laissé traîner ses oreilles quelque part ? »
 
« J’ai le regret d’annoncer son décès. »
 
Du cérumen sortit de la grande oreille de Wesey, c’était sans doute sa façon à lui de pleurer.
 
« Ce n’est pas possible, je n’en crois pas mes oreilles.. »
 
Le smiley shérif mâchouilla sa brindille et répondit :
 
« On peut avoir de grandes oreilles et être sourd. »
 
« Les oreilles sont moins sensibles à l’injure que les yeux. »
 
« Qui a de longues oreilles ne les a point pour rien. »
 
« Les vrais avis font mal aux oreilles. »
 
« Ah ! En effet. Bon désolé de briser votre rêve, mais j’aimerais une réponse à ma question : votre rencontre avait Tiss a été étrange ? »
 
« C’est pas faux. Il était en effet inquiet, il semblait suivi par quelqu’un. Je me doutais que quelque chose de mal se passait, cela m’a mis la puce à l’oreille. Il me l’a d’ailleurs décrit physiquement ayant peur de voir la police, les murs ayant des oreilles. »
 
« Je vois. Je vais vous poser des questions pour essayer de faire un portrait-robot. »
 
Le smiley shérif sortit alors un jeu qui-est-ce et commença à poser des questions.
 
« Son oreille est-elle blanche ? »
 
« Oui. »
 
« Très bien. »
 
Le smiley cowboy commença à enlever quelques personnages.
 
« L’oreille était-elle belle ? »
 
« Plutôt une oreille ravissante en effet, une oreille fine. »
 
Le smiley cowboy continua à retirer des personnages. Pluton qui était resté silencieux jusqu’à là regarda de plus près le qui-est-ce, qui ne rassemblait que des images d’oreilles.
 
« Vous allez vraiment pouvoir arriver à quelque chose avec ça ? »
 
« Le jour a son œil et la nuit son oreille. »
 
« Et ? »
 
« Ne t’inquiète pas, j’ai commencé la partie la plus simple pour lui, mais j’ai le même jeu pour toutes les parties du corps. »
 
Le smiley cow-boy montra une impressionnante collection de qui-est-ce, en ayant par exemple une étrange version intestine.
 
« L’idée est louable mais on n’a pas le temps. Monsieur Wesey serait-il possible d’avoir un dessin ? »
 
« En effet je peux faire ça. »
 
Wesey commença son dessin et il le tendit au cowboy qu’il se leva subitement.
 
« Super, on a une représentation parfaite ! Avec ça, il sera facile de retrouver le coupable. »
 
Pluton jeta un coup d’œil sur le dessin … et il fit une représentation parfaite d’une oreille.
 
« Vous n’avez pas le reste du corps ? »
 
« Non désolé, monsieur tiss m’a dit qu’il a montré que le bout de l’oreille. »
 
Tout indice était bon à prendre, néanmoins difficile de croire que juste un dessin représentant une oreille pouvait être utile. Le dieu de la mort s’approcha de la feuille et remarqua une légère blessure sur l’oreille.
 
« Il y a une blessure sur l’oreille ! »
 
« Très bien je vais avertir les autres de rechercher toute personne ayant une blessure sur son oreille. »
 
Pluton jeta un œil au smiley cow-boy. Ce dernier avait des méthodes chaotiques, mais visiblement efficaces. Ils se levèrent, ayant obtenu ce qu’ils souhaitaient. Ils saluèrent Wesey et le smiley cowboy annonça avant de partir.
 
« J’en ai par-dessus les oreilles de cette histoire. »
 
Ils s’en allèrent et un avis de recherche sur l’oreille a été lancé. Comme il était devenu coutume, ils retournèrent au bar pour faire un débrief. Quelques minutes plus tard, un homme arriva et annonça ouvertement :
 
« On a trouvé une personne correspondant à l’image ! On l’a déposé dans votre bureau. »
 
« Bravo tu as gagné un point. Pluton, suis-moi !»
 
En arrivant dans le bureau de Smiley cowboy ils virent une personne assise sur une chaise en train d’attendre. Le policier qui attendait sortit en laissant ainsi seul le petit groupe. Après avoir obtenu des informations d’un proche d’une victime, nous voilà finalement au premier véritable interrogatoire. Pluton était plutôt curieux de voir comment le shérif allait disposer de l’accusé.
 
« Attends un petit peu, je te reconnais ! »
 
Le shérif commença à fouiller dans ses affaires, recherchant un vieux dossier recouvert excessivement de poussières. Il compara les deux, il n’y avait pas de doutes !
 
« Tu étais porté disparu depuis plusieurs années, je ne pensais pas te revoir dans de telles circonstances. »
 
Le smiley cowboy laissa un petit silence afin de créer un petit effet de suspens.
 
« L’oreille cassée de Wesey. »

Spoiler:
 
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockMer 23 Sep 2020 - 1:12
Finalement, le premier suspect venait de faire son apparition. En toute logique, l’interrogatoire allait pouvoir commencer. Le shérif s’approcha du suspect et annonça :
 
« Je comptais te cuisiner, mais hélas je n’ai plus de piment d’Espelette. Tu as de la chance. Néanmoins, nous avons les moyens de vous faire parler ! »
 
Le smiley tourna la lumière en direction du frère jumeau maléfique de Wesey. Cependant, cette stratégie n’eut aucun effet sur lui.
 
« Votre lumière ne pourra pas relever l’obscurité de mon passé. »
 
Voyant que ça commençait mal, le shérif changea brusquement de stratégie et posa un haut-parleur juste en face de la tête du potentiel coupable. Ce dernier se braqua, craignant une douloureuse expérience.
 
« Très bien, je suis tout ouïe. »
 
« Pourquoi suivais-tu Monsieur Tiss ? »
 
« Je le suivais… car j’étais jaloux. Moi et mon frère on n’a jamais réussi à s’entendre ensemble, déjà que l’on n’arrive pas à s’entendre avec nous même… »
 
« Donc vous l’avez tué par jalousie ? »
 
« Non ! Je voulais simplement le comprendre afin de pouvoir m’en inspirer pour communiquer avec votre frère. »
 
« Vous comptez donc copier les répliques de ce dernier ? Vous savez, vous n’avez pas le droit de réutiliser ses phrases, c’est du copyright. »
 
« Non je voulais juste m’inspirer. »
 
« Ouais c’est ce qu’on dit, et après on se retrouve avec Sasuke. »
 
« Écoutez, je n’ai rien fait de mal. Mon seul but était de me rapprocher de mon frère. »
 
Tout ceci était perturbant, et en soi il n’y avait rien permettant de directement l’incriminer. Soudainement, une personne fit son apparition dans la pièce et annonça de vive voix :
 
« On a trouvé un indice ! »
 
« Comment ça ? Pluton, suis-moi, cette histoire va me rendre chèvre. »
 
Le dieu de la mort se demanda alors si ce dernier était victime d’une malédiction le transformant en chèvre. Au milieu de ce village absurde, cela paraissait bien crédible. Ils retournèrent sur la scène du crime, et ils virent alors le légiste tenir dans sa main un peigne.
 
« Nous avons passé la scène du crime au peigne feint et nous avons trouvé finalement un indice qui était plutôt bien caché. »
 
Il montra un coton-tige géant de couleur noir.
 
« Vu le gabarit, il ne peut qu’appartenir à l’un des frères Wesey. Et vu sa couleur, ça doit être celui du frère maléfique. »
 
C’était certes une bonne nouvelle, mais le dieu de la mort se demande tout de même comment cet objet avait pu être tout d’abord ignoré. Toute cette histoire paraissait vraiment grotesque. En y réfléchissant, pile au moment où le frère maléfique Wesey était arrêté, une preuve tombait subitement. Il ne faisait aucun doute aux yeux de Pluton que tout ceci était une mise en scène. Néanmoins, la mise en garde à vue est restée discrète, ne laissant que peu de gens obtenir l’information. On pouvait cumuler à ça, le fait que le criminel connaissait son nom. Uniquement les policiers étaient au courant de son identité. Non, il restait une autre personne. Le dieu de la mort s’en alla en courant.
 
« Où vas-tu Pluton ? »
 
Une nouvelle fois, le dieu de la mort rentra dans le bar et fixa du regard le barman. Il sortit subitement une épée d’énergie et dirigea cette dernière vers le dénommé Alavon.
 
« Que faisais-tu cette nuit ? »
 
« Oh, je suis un simple villageois. »


Au même moment, le smiley cow-boy fit son entrée dans la salle et resta en retrait pour écouter l’accusation de Pluton.
 
« Tu es louche. Tu étais là quand je me suis présenté et également quand on a annoncé qu’une personne a été arrêtée. »
 
« Je connais les hommes-louches, et ça m’étonnerait que ce type en soit un. »
 
« … »
 
Le dieu de la mort fixa du regard le smiley cow-boy avant de soupirer.
 
« Toute cette histoire est beaucoup trop abstraite pour moi, j’ai l’impression d’avoir pris la place d’une autre personne. »
 
Il retourna vers le barman.
 
« Ironiquement, ton métier permet de mieux écouter que les frères Wesey. Les policiers de ce village viennent quotidiennement ici pour parler, tu peux obtenir toutes les informations que tu souhaites pour commettre tes atrocités. »
 
« C’est donc ça, ta conclusion ? »
 
Le shérif prit à son tour la parole, surpris de la tournure de la situation. Habituellement très actif, il était devenu étrangement passif depuis que Pluton avait annoncé ses doutes au sujet du barman. Il regarda sa feuille sur laquelle étaient cochées plusieurs cases et annonça :
 
« C’est le barman le coupable ? Mince, j’étais persuadé que c’était le colonel moutarde. Satané colonel. »
 
Le dieu de la mort tourna le regard un court instant en direction de son partenaire avant de répondre à la question du barman.
 
« Non, j’ai une autre accusation à faire. »
 
« Oh laquelle ? »
 
« Que tout ceci est une illusion. »
 
Depuis le début, le dieu de la mort avait des doutes, et ce qu’il venait de se passer ne fit que confirmer ses soupçons.
 
« Oh vraiment ? »
 
« Le coup de coton-tige était de trop, on aurait dû éviter. Dommage, j’avais encore pas mal de trucs assez sympas à faire comme la course poursuite. »
 
Pluton tourna son visage en direction du smiley cow-boy qui venait de confirmer les faits. Ce dernier claqua des doigts afin de mettre fin à l’illusion dans laquelle il se trouvait. L’environnement changea, laissant place à un bar dans un piteux état. Le smiley cow-boy reprit également sa forme habituelle. Le policier de Satan-City fut surpris, et pour cause : il connaissait cet individu.
 
« Lucida ! »
 
Un autre Shinigami.
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockMar 13 Oct 2020 - 23:09
Le dieu de la mort venait de découvrir la vérité et venait ainsi de mettre fin au plan du faux shérif. Tout autour de lui le décor se décomposa, lui permettant ainsi d’enfin réellement voir. Lucida possède la capacité de transformer un environnement en illusion, sur une zone assez importante. Néanmoins, il ne peut rien créer dans cette dernière, juste remplacer une chose par une autre apparence. Ce bar dans lequel ils se trouvaient qui se trouve à présent dans un état délabré, en était le parfait exemple.
 
« Tout ça, c’était en quel honneur ? »
 
Même s’il avait réussi à trouver la solution, il ne voyait pas pourquoi Lucida s’était amusé à faire tout ce spectacle. Le dieu de la mort qui avait tenté de le tromper croisa les bras et répondit :
 
« C’était un test, et tu as réussi à le passer. »
 
C’était en fait l’explication la plus logique, mais s’en suit alors une autre question : pourquoi ? Azrael, le chef des dieux de la mort, qui l’avait envoyé dans le monde des vivants avait envie de le tester ? Lucida voyant que Pluton restait perplexe se décida de reprendre son discours.
 
« Comme tu le sais, Azrael cherche toujours à tirer le meilleur de nous. Il a décidé d’utiliser ce qu’il préfère pour se faire. Il a lancé un grand jeu au travers d’un tournoi et tu viens de passer le tour préliminaire. Félicitations. »
 
Le jeune dieu de la mort fut surpris : un tournoi ? Il avait eu vent que par le passé Azrael en avait déjà organisé. Il était très loin de se douter qu’ils iraient jusqu’à le chercher pour le faire participer à ce dernier. En soit ça ne le dérangeait pas d’y participer, bien au contraire : c’était un excellent moyen de tester sa progression.
 
« Et la suite, ça se passe comment ? »
 
Lucida fouilla dans les poches de son blouson et lui tendit un badge avec un numéro dessus.
 
« 1248 ? C’est mon identifiant de participation ? »
 
« Pas du tout. C’est ton classement actuel. »
 
« Classement ? »
 
Lucida soupira, le règlement s’annonçant assez complexe. Il sortit alors un livre et expliqua :
 
« Azrael s’ennuyait et nous a donc pondu un roman pour le règlement. Ce que tu as besoin de savoir c’est qu’une étape préliminaire a eu lieu dans notre village. Nous avons ensuite traqué les shinigamis expatriés pour réaliser des épreuves de rattrapages, Azrael voulant un maximum de participants. Nous avons même réussi à localiser Ilarax pour le faire participer.
 
Tu as donc passé cette étape, et tu te retrouves qualifié pour le second tour préliminaire. Dans ce nouveau tour, tu vas avoir une barre de participation, qui commencera au milieu. L’objectif est de gagner suffisamment de matchs pour remplir ta barre de participation. Si cette dernière est pleine : tu es qualifié pour la phase finale, si elle est vide : tu es éliminé. Le classement aura un rôle déterminant ici : plus tu gagneras contre un adversaire plus fort que toi, plus la barre pourra se remplir rapidement. Si tu bats un plus fort, tu échangeras ta place au classement avec lui. Ce classement sera ensuite utilisé pour la suite du tournoi, afin d’éviter que des combattants trop forts s’affrontent dès le début. »
 
L’esprit de Pluton fut embrouillé par la quantité importante d’informations qu’il venait d’avoir. En effet, pourquoi faire facile quand on peut faire compliqué ?
 
« En résumé, je dois gagner un maximum de combats possible jusqu’à pouvoir être qualifié. Je me pose tout de même une question, sur quelle base est calculé le classement d’origine ? »
 
« Pour tous les novices comme toi, tu reçois la dernière position. Pour les plus anciens comme moi, on a reçu un classement se basant sur notre expérience. On a également été exempté du premier tour préliminaire. »
 
« Je vois. Je suppose qu’Azrael doit être le numéro 1 et toi le numéro 2. »
 
« En effet, Azrael a pris la première place, mais en tant que leader il a un statut particulier : il est automatiquement qualifié pour la finale et affrontera le plus fort des autres participants. Quant à moi, certes je suis juste derrière lui dans notre village, néanmoins je ne suis que 5e au classement. Il y a trois autres expatriés qui sont plus puissants que moi. »
 
Il y avait donc du beau monde à découvrir. C’était donc également pour lui de faire de belles découvertes. Mais pour cela, il n’avait pas le choix, il allait devoir se qualifier pour faire de belles rencontres.
 
« Je suis partant, néanmoins comment on fait pour lancer un combat ? »
 
Subitement, celui qui était le barman prit la parole :
 
« Il suffit tout simplement de provoquer en duel un autre dieu de la mort. »
 
Pluton se retourna et il reconnut un autre dieu de la mort, une connaissance de son enfance. Il ne pouvait clairement pas le voir comme un ami, mais plutôt comme un rival.  
 
« Jupita ? »
 
Il est rare de voir des naissances chez les dieux de la mort, donc forcément deux personnes ayant relativement le même âge se retrouvent intrinsèquement liées.
 
« Oui Pluton, c’est bien moi. J’ai entendu dire qu’un test allait être préparé juste pour toi. Je me voyais dans l’obligation d’y participer. De cette façon, je serais la première personne à pouvoir te défier. »
 
Le policier ferma sa main droite et arborant un léger sourire. Quand il avait vu sa présence, il avait de suite deviné ses intentions. Il suivit Lucida qui emmena les deux participants à l’extérieur afin de lancer les hostilités.
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockMer 21 Oct 2020 - 22:08
Pluton se tenait en face de son adversaire, prêt pour se lancer dans son combat. Il ne fallut que quelques secondes pour que Jupita lance les hostilités. De nombres boules d’énergie foncèrent en direction du dieu de la mort qui leva sa main droite pour déployer un bouclier devant lui. Son rival se lança dans une course intense pour tenter de le contourner. D’un vif coup de pied, il tenta de frapper dans sa nuque. Le policier n’eut pas besoin de se retourner pour esquiver l’attaque, déplaçant sa tête au bon moment. Il se retourna ensuite pour faire face à Jupita et déploya une épée d’énergie pour l’attaquer à bout portant. Son adversaire recula subitement, esquivant de peu l’attaque comme le prouvait la marque horizontale sur son haut.
 
« Tu te débrouilles bien Pluton ! »
 
Derrière cette simple phrase résonnait la crainte. Il ne lui fallut que quelques secondes pour se rendre compte que son adversaire était plus fort. Néanmoins, il refusait de l’admettre, préférant se cacher derrière un ton condescendant. Il ne restait alors plus qu’à espérer de faire tomber Pluton dans un piège. Pour cela il allait devoir utiliser sa nouvelle technique, qu’il espérait garder ce secret le plus longtemps possible, mais tant pis.
 
« Mais ce ne sera pas assez ! »
 
Il tenta de provoquer son adversaire afin d’arriver plus facilement à le piéger. Pluton fonça sur Jupita, l’épée d’énergie à la main. Une nouvelle fois, elle fut esquivée par le policier sauf que cette fois-ci, le rival comptait contre-attaquer. Il chargea sa main droite d’énergie et il tenta de frapper le corps de Pluton avec. Beaucoup trop lent, Pluton eut le temps de sauter par-dessus son adversaire. Cependant, c’est exactement ce que cherchait Jupita. Ce dernier posa brutalement ses mains au sol et cria :
 
« ENERGY PEAKS ! »
 
De l’énergie émergea du sol pour se planter dans le corps du dieu de la mort qui tentait de passer au-dessus de Jupita. Une attaque aux combien dangereuses, car se trouvant dans un angle mort de Pluton. Il se releva alors que le corps de Pluton s’écroula juste à côté de lui, arborant un gros sourire.
 
« Je t’ai enfin battu, Pluton. Tu étais parti avec une longueur d’avance à ta naissance, mais j’ai finalement rattrapé ce retard. »
 
Il s’approcha du corps inerte du policier, paré à asséner le coup final. Brusquement, Pluton se redressa et d’un puissant coup, planta son épée d’énergie dans le corps de son rival. Sous la puissance de l’impact, Jupita cracha du sang sur son adversaire.
 
« Co..Comment ? »
 
« Tu as progressé, mais tu es toujours aussi impatient. Dommage, ta technique est intéressante, mais tu t’es hâté pour la sortir à la première occasion. Tellement heureux d’arriver à la placer, tu ne fais même pas attention à ce qu’elle puisse réellement me blesser. »
 
En effet, Pluton n’avait pas la moindre égratignure. Il avait une nouvelle utilisée son bouclier pour se protéger de l’attaque. Trop obnubilé par sa réussite, Jupita n’avait même pas fait attention à ce détail. Ce dernier recula et tomba à genou et appuya sur sa plaie. Par chance, Pluton n’avait pas réussi à commettre plus de dégâts. Il avait plus visé sur la vitesse que la précision.
 
« C’est toi qui montes trop vite en Bolognaise ! »
 
Jupita grimaça se rendant compte de son lapsus. Il avait tendance à inverser des mots en état de stress. Pluton afficha un léger sourire, habitué à ce genre d’évènements avec lui. C’était un signe que son adversaire allait perdre ses moyens et que la victoire était proche. Jupita tenta bien que mal de regagner son souffle et cria soudainement :
 
« Eraser ... »
 
Le dieu de la mort commença à charger une quantité importante d’énergie dans sa main droite.
 
« Ton attaque ultime, déjà ? »
 
« Ne sois pas si présomptueux Pluton. Tu as toujours été comme ça. Néanmoins, les choses ont changé, tu n’es plus dans son ombre, tu es dans la lumière. Tu es visible, tu es à ma portée. Et cette attaque a gagné en ampleur. Ne crois pas que tu t’en sortiras cette fois-ci avec un simple bouclier Pluton. »
 
Au fond de lui, Jupita espérait que Pluton tente de vouloir le contredire en utilisant simplement son bouclier. Aussi fort il était devenu, cette attaque ne serait pas contenue par son bouclier.
 
« … BEAM ! »
 
Un rayon d’une rare intensité sortit de la main du dieu de la mort pour se diriger vers Pluton. Les environs furent détruits par cette attaque. Jupita s’arrêta soudainement, épuisé par cet enchainement épuisant. Cette fois-ci, le bouclier ne pouvait pas suffire : il était donc impatient de voir dans quel état était son adversaire. Mais avant que la poussière s’en aille, il ressentit une vive douleur dans le ventre : une flèche d’énergie l’avait traversé par-derrière.
 
« Tu pensais vraiment que j’allais attendre que l’attaque vienne sur moi ? Tu es vraiment naïf. Ton attaque est certes surpuissante, mais elle est beaucoup trop lente. »
 
Jupita se retourna et il vit une nouvelle fois son adversaire en parfaite santé. Ce combat tournait en cauchemar pour lui. Il pensait l’avoir rattrapé mais en réalité le fossé s’était agrandi. Il tomba à genoux, impuissant. Il avait tenté ses deux meilleures attaques et elles n’eurent aucun effet sur lui. Il n’était plus chez les shinigamis, il ne devait plus être protégé ! Comment pouvait-il être si fort ?
 
Au loin Lucida qui était en train d’arbitrer le combat s’approcha, se doutant que le dénouement arrivait. Jupita le vit s’avancer et frappa le sol.
 
« Tu ne crois pas en moi, Lucida ? »
 
« Ne crois-tu pas qu’il faudrait plutôt que tu croies en toi ? »
 
Jupita regarda le sol et tomba sur une flaque reflétant son visage désespéré. Pourquoi ça devait toujours finir ainsi ?
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockDim 29 Nov 2020 - 18:26
Il y a 20 ans
 
Jupita s’avança comme chaque jour vers l’école de son village, un simple petit bâtiment perdu au milieu de nombreuses habitations. La rareté des naissances faisait qu’il n’existait pour son âge qu’une seule classe dans tout le village comportant uniquement 7 élèves. Il prit place et se prépara pour écouter comme à son habitude son cours. Il dévisagea l’une de ses camarades, affichant son plus beau sourire narquois. Aujourd’hui ils allaient recevoir les notes et il savait pertinemment qu’il allait encore une fois la battre. Il était vu comme le plus brillant de sa génération, il se devait de gagner un maximum de batailles pour gagner la guerre. Le professeur rentra subitement et annonça :
 
« Bonjour à tous …, qu’est-ce qu’il t’est encore arrivé Samogo ? »
 
Le professeur se tourna vers l’un de ses élèves et ce dernier ne put s’empêcher de rougir.
 
« Lors d’une sortie, je me suis fait dévorer par un lézard. »
 
Là où ils vivent les Lézards sont d’imposants animaux vivants dans le désert et se cachant sous le sable pour dévorer leurs victimes.
 
« Tâche d’être plus prudent la prochaine fois, ce n’est jamais agréable de mourir. »
 
« Oui je sais Monsieur Behemoth. »
 
Ce fut la 5e régénération cette année de Samogo, montrant qu’il était plutôt du genre imprudent. Le professeur se chargea de distribuer les copies et sans la moindre surprise, Jupita venait une nouvelle fois de terminer premier. Il voyait déjà sa vie défiler et il deviendrait à coup sûr à terme un membre de la garde rapprochée d’Azrael. Néanmoins, cet avenir fut brisé par des coups provenant de la porte d’entrée.
 
« Oh, le voilà ! »
 
Béhémoth ouvrit la porte et fit entrer un jeune dieu de la mort. Il le montra à toute la classe intriguée. En effet, un nouvel étudiant était une chose extrêmement rare.
 
« Je vous présente votre nouveau camarade. Il avait effectué son début de scolarité en privé, il continuera à présent avec nous. » Béhémoth se tourna ensuite vers lui et lui demanda : « Tu peux te présenter ? »
 
Le jeune garçon acquiesça et se tourna ensuite vers la petite salle de classe.
 
« Bonjour à tous, je me prénomme Pluton. »
 
Il effectua une petite courbette en direction de salle sous le regard surpris de Jupita qui le dévisagea. Il était plutôt rare de voir des enfants apprendre par eux même. Cela voulait sans doute qu’il eût potentiellement du retard par rapport à lui. Il ne le vit pas comme la menace, du moins pour l’instant. Très rapidement il vit que Pluton restait silencieux et plutôt isolé du groupe, laissant planer le mystère sur lui. Certains élèves commençaient à se demander s’il n’était pas un redoublant, néanmoins il semblait bien avoir le même âge. Une seule théorie perdura alors : serait-il possible qu’il soit en réalité un démon réfugié ?
 
Les 7 enfants qui étaient dans la cour discutèrent alors que Pluton était isolé un peu plus loin. Jupita prit la parole tout en regardant Samogo, une idée lui vint soudainement en tête en le voyant.
 
« Il existe un moyen de s’assurer qu’il ne soit pas un infiltré. Si c’est bien un dieu de la mort, il régénéra s’il est mortellement blessé. »
 
« Mais Jupita, on n’a pas le droit de faire ça ! »
 
« Comme il est interdit pour un démon de séjourner ici. Je pense donc que nous sommes un cas particulier. Si c’est un démon, je serais un héros. Si c’est un dieu de la mort, je me prendrais une réprimande. Je pense que cela vaut la peine d’essayer. »
 
Jupita n’appréciait pas le nouveau, ce dernier avait récemment montré de bonnes choses en classe, le faisant même craindre de perdre sa place de premier de la classe. L’occasion était parfaite et en plus il allait pouvoir se faire voir aux yeux de tout le monde. Il posa sa main dans sa poche et attrapa une lame de rasoir qu’il avait gardé de côté volontairement. Il s’approcha le plus possible de sa cible et au dernier moment il bougea sa main pour tenter de trancher la gorge. Cependant Pluton esquiva de peu l’attaque et contre-attaqua directement en donnant un coup de genou sous le bras de Jupita. Sous la puissance du coup Jupita laissa tomber la lame qui tombât au sol. Pluton posa le pied dessus et regarda celui qui allait devenir son rival.
 
« Ais je fais quelque chose de mal ? »
 
La réponse eut comme effet d’énerver Jupita qui chargea de l’énergie dans son bras pour ensuite chercher à frapper Pluton. Cependant le combat ne dura pas plus longtemps, Béhémoth venant d’attraper le bras du jeune homme.
 
« C’est un démon ! »
 
« Non ce n’en est pas un. » Il se tourna ensuite vers Pluton. « Désolé pour le dérangement, je vais m’entretenir avec lui. »
 
Béhémoth emmena Jupita plus loin et continua par lui chuchoter quelque chose. Ce dernier ne put s’empêcher de cacher sa surprise. Il ferma son poing droit jusqu’à se faire saigner. Plus que jamais Pluton sera son rival. Il lui avait volé sa gloire promise, possédant un avantage indéniable sur lui. Sa seule chance de ne pas être dans son ombre sera d’être meilleur que lui. Jupita continua de vivre dans la jalousie multipliant les efforts, mais n’arrivera jamais à être meilleur que lui. Certaines destinées ne peuvent être empêchées … enfin il y refusait d’y croire.
 
Aujourd’hui
 
Encore aujourd’hui, Pluton possédait cette longueur d’avance. Encore aujourd’hui il le prenait de haut. Non, aujourd’hui il ne serait plus le même. Il frappa la flaque au sol et Jupita se releva laissant éclater une puissance inouïe provoquée par cette haine.
 
« Tu ne peux pas me comprendre Pluton. Tout est tombé dans les mains, tu n’as jamais eu à cravacher dans ta vie pour t’en sortir. »
Pluton
Pluton
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 714
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes ClockDim 6 Déc 2020 - 1:23
Pluton faisait face à son rival de toujours qui se tenait debout face à lui, porté par la colère enfuie en lui. Il ne semblait plus du tout le même et la force qu’il déployait dépassait largement ce qu’il montrait depuis le début du combat. Difficile de croire que c’était toujours Jupita qui faisait face au policier. Le rival s’avança subitement devant Pluton et forgea un puissant coup de poing dans son ventre, arrivant finalement à toucher son adversaire qu’il propulsa au loin. Le dieu de la mort percuta un mur qu’il fissura suite à l’impact.
 
« Voilà qui est déjà plus intéressant. »
 
Le dieu de la mort se releva tout en essuyant sa bouche légèrement recouverte de sang. Une nouvelle fois Jupita chercha à se précipiter vers son adversaire. Néanmoins, Pluton ne comptait pas rester sans défense cette fois-ci. Il généra son arc énergétique et lança une flèche en direction de son adversaire qui s’obstina à lui foncer droit dessus. Cependant, le rival fit apparaitre un pic énergétique devant Pluton afin de bloquer la flèche. Il continua son avancé et contourna le pic et tante de l’attaquer sur le côté du policier avec son poing droit. Son attaque fut bloquée par une épée énergétique.
 
Voyant que son attaque n’avait pas fonctionné, Jupita recula et tenta d’attaquer Pluton sur différends d’angles. Sa vélocité empêchait toute contre-attaque, obligeant le policier à rester sur la défensive. Voyant arriver à toute allure son adversaire, Pluton recula machinalement vers le mur. C’est à ce moment-là que Jupita décida d’activer un pic d’énergie depuis le mur. Son rival sentant l’attaque dans son dos déploya son bouclier, car il était pris comme un sandwich avec son adversaire qui lui fonçait droit dessus. Attaqué des deux côtés en même temps, Pluton n’arriva pas à garder déployé son bouclier et son rival lui plaça un puissant coup de poing qui le fit reculer et il s’enfonça dans le pic derrière lui. Jupita lança un second coup qui fit détruire le mur sous l’impact.
 
« … »
 
Jupita était totalement focalisé sur le combat qu’il en oubliait d’être loquace. Pluton se releva des débris et sortit sa fausse énergétique : il comptait donc en finir dans ce combat en sortant sa plus grosse attaque. Oui, il venait finalement de considérer son adversaire comme une réelle menace. Habitué de voir Jupita approximatif dans ses attaques il fut drôlement surpris par le dernier enchainement. Il n’était pas simplement devenu plus fort, il était surtout plus concentré. Oui il n’était plus obnubilé sur Pluton, il était à l’écoute de son propre corps.
 
Le combat approchait de son dénouement et Jupita se décida de concentrer son énergie dans sa main droite, comptant bloquer l’attaque de son adversaire et bien plus encore : détruire Pluton. Il savait que son adversaire ne pouvait attaquer qu’à bout portant, il pourrait alors facilement le détruire. Il attendit alors que ce dernier vienne pour l’attaquer, et au dernier moment chercha à lancer son attaque depuis un autre angle. Cependant, Pluton rabattit ses bras pour plutôt couper l’attaque. Sous la puissance du coup il arriva à diviser en deux l’attaque. Il continua d’avancer malgré la pression engendrée par l’attaque. Vu qu’il était proche de son adversaire, il ne fallut que quelques pas pour se coller au corps de son adversaire, et se retrouver hors de portée de l’attaque. En continuant d’avancer, il arriva à planter son attaque dans son adversaire.
 
Jupita arrêta net son attaque et cracha une quantité importante de sang avant de s’effondrer. Pluton arrêta son attaque et s’éloigna de son rival pour regarder Lucida. Ce dernier s’approcha de Jupita pour l’observer et au bout de quelques secondes prit la parole.
 
« Je déclare Pluton vainqueur. »
 
Les autres dieux de la mort présents dans le coin applaudissement Pluton qui se toucha le dos. Un autre dieu de la mort s’approcha de lui et le soigna. La blessure qu’il avait dans le dos disparu au bout de quelques secondes. Il continua sa route en direction de Jupita pour également le soigner. Pluton afficha un grand sourire, il venait de commencer parfaitement ce second tour préliminaire. Ce tournoi allait être l’occasion de continuer sa progression mais aussi de montrer toute l’étendue de son apprentissage. S’approchait-il de la fin de son voyage ? Soudainement, Jupita se releva discrètement et concentra son énergie sous les pieds de Pluton alors que ce dernier était dos à lui. Voyant l’attaque lâche de ce dernier, Lucida décida de réagir.
 
« Switch ! »
 
Les deux jeunes dieux de la mort interchangèrent de places et Jupita se prit sa propre attaque. Cette attaque le tua sur le coup. Lucida soupira, ce dernier avait encore beaucoup à apprendre.
 
« J’espère que dans ta prochaine incarnation tu ne seras pas un mauvais perdant. »
 
Lucida se tourna ensuite vers Pluton.
 
« Merci Lucida, mais je l’avais senti venir. »
 
« Je sais, mais il devait recevoir une leçon. Je pense qu’encaisser sa propre lâcheté était la meilleure leçon que je puisse lui donner. »
 
Pluton se retourna pour regarder le corps sans vie de son rival.
 
« Tu es fort Pluton, néanmoins, fait attention tu n’auras pas toujours l’avantage. Le jour où tu tomberas face à plus fort que toi, tu risques de tomber de haut. »
 
« Ne t’inquiète pas Lucida, je ne serais pas imprudent. »
 
« Je l’espère pour toi. Je te souhaite bonne chance. N’hésite pas à rentrer pour continuer le tournoi, tu pourras alors plus facilement enchainer les matchs de qualifications. »
 
Le policier acquiesça, il comptait en effet le faire. Plus vite il sera qualifié, mieux il se portera. Le dieu de la mort s’éloigna tout en saluant ses semblables. Lucida l’accompagna jusqu’à l’entrée et le regarda ensuite partir. Il se tourna vers la gauche, là où se trouvait le magasin dans l’illusion.
 
« Alors, ce combat t’a plu ? »
 
Une étrange personne pourvue d’une armure et d’un masque s’approcha et répondit :
 
« Totalement, ces deux guerriers sont prometteurs. Je ne suis pas surpris qu’Azrael garde un œil sur eux. »
 
« Tu penses qu’ils puissent te barrer la route ? »
Spoiler:
 
Contenu sponsorisé

Il était une fois des restes Empty
MessageSujet: Re: Il était une fois des restes   Il était une fois des restes Clock
 
Il était une fois des restes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-